N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 La sœur ainée et le frère cadet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 431
Rang : B+

Message(#) Sujet: La sœur ainée et le frère cadet Jeu 15 Fév 2018 - 20:10

Levant les yeux au ciel, j'observais les nuages filer au-dessus de ma tête. Ils étaient comme une métaphore du temps et mes pupilles étaient comme le vent qui les poussait vers l'avant. Je devais apprendre à maîtriser ce souffle afin de pouvoir contrôler ces nuages. S'approprier la maîtrise du temps, s'approprier la maîtrise de l'espace, c'était comme s'approprier son propre avenir.

« C'était du moins ce que disait le livre de la bibliothèque clanique.. »

Laissant échapper un soupire, je finis par me relever de ma terrasse pour me diriger vers l'extérieur de ma maison. C'était de la simple imagination, le petit soldat était constamment menacé par la mort, j'avais conscience qu'il était impossible de contrôler son destin comme il était impossible de prédire son futur. Tout était décidé au bonheur la chance.

« Telle est la vie du shinobi.. »

Plusieurs jours s'étaient écoulés depuis ma dernière rencontre avec mon chef d'équipe. Nous avions commencé à développer le pouvoir de mes pupilles, mais bien que j'étais désormais capable de les activer jusqu'au niveau deux, je n'arrivais pas encore à les maintenir suffisamment longtemps. J'étais parvenu à effectuer un pas en avant, mais je manquais encore de pratique.

Aujourd'hui, j'avais une journée de congé, c'était pourquoi j'avais demandé à une vieille connaissance de me rejoindre au dojo du clan. Je n'aimais pas beaucoup les entraînements, mais il fallait bien faire des efforts pour progresser. Mon professeur me l'avait suffisamment fait comprendre, même si devant l'énorme portail de bois, je ne pus m'empêcher de pousser un nouveau soupire.

« Bon, allons-y.. Ça ne devrait pas être pire que l'entraînement avec Kazuya. »

Je passai la porte d'entrée avec un air serein décontracté. Aucun membre du clan autre que l'invitée n'était présent dans la salle, tous les adultes se reposaient et tous les enfants jouaient à l'extérieur, c'était comme si le dojo nous était entièrement dédié. Je vins retrouver la jeune femme à la chevelure brune au centre des tapis la saluant d'un léger mouvement de la tête.

« Yo Aoi, ça fait longtemps, comment vas-tu depuis la dernière fois ? Je ne t'ai pas reparlé entre temps, mes pupilles se sont finalement éveillées. C'est presque risible, moi qui pensais qu'elles n'allaient jamais s'éveiller, après dix ans, elles se sont enfin éveillées. »

Je lui adressai un regard en même temps que je me déchaussai pour me préparer à monter sur les tapis avec mon sabre dans ma main droite. Venant me placer face à elle, je lui adressai une légère révérence avec un sourire amical.

« Pour l'entraînement d'aujourd'hui je m'en remets à toi, Aoi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 251
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: La sœur ainée et le frère cadet Ven 16 Fév 2018 - 17:52

Une odeur de tabac froid, un fond de whisky dans un verre posé sur la table base. Mon appartement est dans un état pitoyable, vous vous demandez sûrement pourquoi. Et bien c’est simple hier j’ai fêté mon anniversaire avec la loque arborant une tignasse rousse, actuellement étalée sur mon canapé et ceux en dormant à poings fermés. Le comble de tout cela, c’est que la totalité du désordre du jour vient de ce garçon ayant à présent des responsabilités au sein du village. J’ai moi-même souvent du mal à savoir ce qu’il la amenait à être chef de l'équipe.

Aoi » Aller debout marmotte ...

Aucune réponse de sa part, si ce n’est un grognement montrant son envie de dormir un peu plus longtemps. Je regarde l’horloge situé sur le mur, puis soupire. Je n’ai pas vraiment le temps d’attendre que le Bakushô se réveille, aujourd’hui l'un de mes seuls proche du clan Jisetsu m’a demandé de l’accompagner pour une petite passe d’armes. Cela devrait être marrant et sûrement un peu plus sérieux que mes duels avec l'idiot endormi sur ce canapé. Je n’ai pas eu l’occasion de le croiser ses derniers temps, il me disait d'être pas mal occupé avec l’équipe qu’il a rejointe. J’espère que Yû' à un de meilleur qualité que cette ivrogne, dans le cas contraire je donne pas cher de sa peau.

Aoi » Bon je dois y aller Len, tâche de ranger le foutoir que tu as mis avant de rentrer chez toi.
Len » Hum...

Je me contenterai de cette réponse, à vrai dire je sais éperdument qu’il y a de grande chance qu’il parte sans même prendre la peine de mettre son verre dans le levier, triste idée de fréquenter ce genre d’individu... Mais me voilà partie, ne verrouillant pas la porte afin que le borgne puisse sortir le moment venu. Vivant dans le quartier clanique, le dojo où nous avions rendez-vous n’est pas bien loin je devrais y être d’ici peu.

Et je finis par y arriver, avec un peu d’avance afin de m’étirer tranquillement et d’observer les jeunes pousses du clan faire de leurs mieux afin d’un jour décrocher leurs bandeaux. Cela me rappela quelques souvenirs de la première fois où j’ai croisé Yu chan, c’était justement dans ce genre d’entraînement et cela ce n'était pas vraiment bien fini. Mais finalement nous avons fini par continuer à se voir et à présent il fait partie de mes amies les plus proches.

Les enfants et les enseignants partirent, Yuichiro arriva quelques secondes plus tard. Il me raconte alors rapidement ses dernières aventures avant de directement ce mettre en place pour ce petit duel.

Aoi » Yu chan, contente que tes pupilles ce soit enfin montrer, c’est un vrai soulagement.

Je prends alors moi aussi place sur le tapis de combat en prenant soin de mettre mes gants habituels. Il en sa possession son katana, j’ai toujours un peu de mal à combattre face à des armes, la peur d’être blessé peut-être... Je ne sais pas c’est plutôt étrange comme sensation.

Aoi » Alors tu as une équipe non ? Montre moi ce que ton prof t’a enseigné !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 431
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: La sœur ainée et le frère cadet Sam 17 Fév 2018 - 19:11

Effectivement, c'était un véritable soulagement de voir mes pupilles s'éveiller après tant d'années à espérer. En réalité, je commençais à ne plus y croire. Vingt années s'étaient écoulées sans aucun signe de leur part, j'avais commencé à croire qu'ils n'allaient jamais se dévoiler. Peut-être était-ce à cause d'une maladie génétique inconnue, peut-être était-ce à cause de la malchance qui me suivait depuis ma naissance, mais je commençais réellement à douter de leur existence. Cependant, l'avenir réservait parfois des surprises.

« Je dois l'éveil de mes pupilles à mes deux coéquipières qui étaient avec moi en mission lorsqu'elles se sont manifestées pour la première fois et aussi à mon professeur qui m'a bien aidé pour les manisfester une seconde fois. C'est un homme occupé et le fait qu'il ait pu se libérer un peu de temps pour m'entraîner, je lui en suis reconnaissant, même si.. Ses méthodes d'entraînement sont incroyablement rudes. À plusieurs reprises j'ai cru que j'allais mourir. À plusieurs reprises j'ai cru que j'allais rendre l'âme. À plusieurs reprises j'ai cru voir l'enfer.. »

Mon visage palissait rien qu'en repensant à tous les entraînements que j'avais effectué. Ces heures passées à courir sur les terrains vastes jusqu'à cracher mes poumons, ces heures passées à escalader les montagnes jusqu'à sentir mes muscles se déchirer, c'était des souvenirs que je ne pourrais jamais oublier de toute ma vie. Elles étaient gravées en moi, dans mes bras, dans mes jambes, dans tout mon corps.

« Ha Ha.. Tu en as sans doute déjà entendu parler de lui. L'équipe se présente sous le nom de Kongô, elle est sous la gouvernance du bras du Tsuchikage, Bakushô Kazuya. Les rumeurs qui circulent autour de lui ne sont pas infondées.. C'est un véritable démon.. Sans cœur. Sans pitié. Tu peux mourir de fatigue devant lui, mais il continuera tout de même à te pousser à bout de forces. C'est l'incarnation de Jashin, il veut ta chair, il veut ton sang, il veut ta sueur ! »

Je pouvais encore ressentir des frissons.. Il apparaissait souvent dans mes cauchemars sous la forme d'un diable avec deux petites cornes rouges sur son front et sourire démoniaque sur ses lèvres. J'étais maudit. Après un instant de silence, je laissai échapper un soupire, reprenant mon calme de départ.

« Enfin, revenons à notre entraînement.. Je suis désormais capable d'éveiller mes pupilles, mais je suis encore très limité dans leur usage et je possède plusieurs années de retard par rapport aux autres membres du clan. Pour l'heure, je suis seulement capable d'esquiver des attaques en ralentissant le temps autour de moi, mais c'est seulement de justesse au dernier instant. J'aimerais être capable de prédire les mouvements de mes adversaires pour pouvoir esquiver avec plus de facilité.. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 251
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: La sœur ainée et le frère cadet Mar 20 Fév 2018 - 17:43

Sa description est plutôt inquiétante, pour ne pas dire totalement. Je sais pertinemment que Yui' à une tendance à extrapoler ses dires, surtout quand ceci est en rapport avec le sentiment de peur. Mais là, les mots utilisés sont terriblement forts. Ce serait mentir de dire que cela ne m’inquiète pas, c’est même tout le contraire, c’est un peu fort d’avoir envoyé quelqu’un d’aussi anxieux que ce Jisetsu entre les mains de celui que beaucoup considèrent comme une bombe à retardement, un psychopathe connus davantage pour son efficacité folle que pour ses talents de diplomate. Je pense même qu'aucun jeune ninja mérite de se retrouver avec un pareil professeur, enseignant censé donner envie à son élève de s’améliorer, d’aller de l’avant de devenir meilleur tout simplement.

C’est avec un brin de pitié que je regarde cet ami, que j’ai fini avec le temps par considérer comme ce petit frère que j’ai envie de protéger. Au fond de moi je ne suis pas convaincu que la vie de ninja soit faite pour lui, mon impression qu’il s’efforce de suivre cette voie afin de rendre fier ses parents ainsi que le reste de notre clan, est de plus en plus présent. J’espère que ces vraiment ce dont il a envie, dans le cas contraire ceci pourrait rapidement virer à la tragédie.

Aoi » J’ai de temps en temps, l’impression que tu manques de chance mon cher Yui' ! Avoir Kazuya-San comme professeur est loin d’être chose aisée, c’est même sûrement l’une des personnes les moins faites pour finir professeur... À moins que ce soit la totalité du clan Bakushô qui ferait mieux de s’abstenir de diriger une équipe... Ils sont comment dire... Impulsifs !

Et encore le mot est faible, les Bakushô ont une réputation de fou furieux ayant la fâcheuse tendance de foncé dans le tas et réfléchissant ensuite. Les avoirs trop haut gradées offres des risques sûrement évitables, bien que l’une des personnes avec qui je suis le plus proche à Iwa en soi un, je peux qu’admettre que je plains tout autant ceux qui sont sous son commandement.

Il en vient à me raconter, où il en est dans son apprentissage de l’utilisation de nos chères pupilles. Il semble assez limité encore dans leur capacité. Esquivé est un bon début et colle parfaitement avec sa façon d’être, mais je pense savoir où est le problème dans sa lecture des mouvements. Il doit sûrement trop se concentrer sur l’aspect ralentissement du temps, et pas assez sur ce qu’il doit se passer avant.

Aoi » C’est un bon début et comme tu la dis, une bonne esquive passe par la lecture des mouvements de l’adversaire. C’est souvent infime, un détaille qui te fera dire comment il va vouloir t’attaquer. Le placement de ses pieds, un doigt qui bouge légèrement... Mais tout cela s’apprend avec de l’expérience tout simplement. Nos pupilles permettent de pallier légèrement à ce manque d’expérience en ralentissant le court du temps, mais à ton niveau ainsi qu’au mien le temps n’est pas tant altéré que cela. Va falloir que tu travailles en premier lieu tes réflexes, puis ensuite ta lecture des mouvements corporels. Je vais t’attaquer jusqu’à ce que tu prédises parfaitement mes gestes, je te préviens je compte pas faire toujours la même chose ce serait contre-productif.

J’attends alors son signal, avant de lui foncer dessus afin de grappillant la distance nous séparant. Ma charge est en tout point semblable à celle utilisée lors de notre première rencontre, si j’arrive jusqu’à lui sans soucis je compte bien lui mettre un coup de mon point gauche dans l’épaule. Il devrait s’attendre à ce que j’attaque de ma main dominante, le contraire devrait le déstabiliser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 431
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: La sœur ainée et le frère cadet Jeu 22 Fév 2018 - 21:09

« « Attaquer jusqu’à ce que je prédise parfaitement tes gestes. » Tu sais, je ne suis pas encore très sûr de moi, il se peut que même au bout de la vingtième tentative, je sois toujours encore incapable d'esquiver tes attaques. Tu ne devrais pas avoir trop d'attentes à mon égard au risque d'être très fortement d'être déçue, si jamais je ne parviens pas à réussir comme espéré.. HaHa.. Il faut dire que je ne suis pas très doué en entraînement aussi.. Enfin, merci pour ton soutien, je compte sur toi pour ne pas retenir tes coups. »

Je terminai de me gratter l'arrière du crâne tout en affichant un petit sourire gêné. Reprenant mon sérieux pour l'exercice qui allait suivre, je laissai échapper un léger soupire avant de glisser calmement mon pied droit en arrière pour prendre une position de combat. Puis brusquement, j'ouvris mes yeux pour dévoiler deux pupilles dorées, indiquant à mon adversaire que l'entraînement pouvait dés à présent commencer.

Nos regards n'eurent à peine le temps de se croiser, la jeune femme s'élança aussitôt dans ma direction pour me décocher un direct de son poing gauche visant mon épaule. Mon corps était déjà préparé à une telle offensive. C'était un mouvement que je connaissais depuis longtemps, mon buste se tourna naturellement trente degrés en arrières pour esquiver sa charge, sans que même que je ne m'en aperçoive.

Cependant, bien que le coup de poing restait le même, elle avait progressé depuis cette fois. Ses mouvements étaient devenus plus agiles, plus vivaces, plus rapides. Pris par sa vitesse effroyable, je ne pus me retirer complètement de sa trajectoire. Aussitôt que je compris mon temps de retard, je vins placer mes bras devant pour tenter de me protéger, mais son offensive frôla mon épaule pour me faire reculer de plusieurs pas en arrières.

« Tss.. Tu t'es beaucoup améliorée par rapport à notre rencontre. »

Malgré la légère grimace à cause de la douleur, j'étirai un léger sourire. C'était exactement la même attaque que celle qu'elle avait utilisé durant notre premier entraînement, un jour qui remontait loin dans le passé. Je me sentais légèrement nostalgique lorsque je repensais à tout ce temps que nous avions traversé ensemble. Quatre ans devaient s'être écoulés..

J'effectuai trois bonds en arrière pour regagner quelques mètres de distance afin de me préparer à sa prochaine attaque. Mon corps devait rester en constante alerte : mieux je serai préparé, moins je risquerai d'être surpris, plus j'esquiverai avec facilité, mais ce n'étaient que des hypothèses. Jusqu'où pouvaient aller les réflexes du corps humains ?

J'étais presque parvenu à esquiver sa charge, mais c'était seulement parce que je savais en quelque sorte qu'elle allait effectuer cette attaque.Cependant, mes capacités ne me permettaient pas de prédire les mouvements de mon adversaire, je devais trouver une autre solution pour pouvoir esquiver sa prochaine attaque sans me faire surprendre par la vitesse. Seulement, comment éviter quelque chose que je ne pouvais pas voir ?

Fixant ses poings avec insistance, j'essayais de deviner leur prochaine trajectoire, mais j'avais conscience que ces derniers n'allaient pas se mettre soudainement à parler à travers ses gants pour me donner une réponse. C'était une première tentative légèrement désespérée..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 251
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: La sœur ainée et le frère cadet Sam 24 Fév 2018 - 18:37

J'étais si proche de le toucher, à quelques millimètres près. Il eut le bon réflexe, mais ses mouvements restent incertains, trop dans la réaction. Cela prendra encore un peu de temps, l'épaule était visée pour éviter qu'il prenne trop de dégâts inutilement. Il fallait bien que je jauge son niveau avant de passer, à quelque chose de plus sérieux. Ses pupilles on beau être active, j'arrive encore à le surprendre sans utiliser les miennes, les utiliser pour l'heure serais sûrement un trop grand pallier, inutile de possiblement le dégoûter de cet entraînement en plaçant la bar trop haute.

Il en vient à mentionner ma propre amélioration au fil du temps, je ne sais pas si elle a était aussi flagrante que la sienne. Mais bien que mes entraînements son à intervalle moins soutenu qu'avant, je pense avoir en effet gagné en fluidité dans mes mouvements, sans parler du fait que mon corps, c'est plus que renforcer physiquement comparer aux années précédentes. Avoir une musculature sur laquelle on peut compter et primordial pour le style de taijutsu que j'ai choisie. Je souris à mon partenaire du jour afin de lui faire comprendre que j'apprécie cette remarque.

Aoi » Tu n'es pas en reste non plus Yui-chan ! Il fut un temps, tu aurais déjà tenté des dizaines d'excuse différentes afin de couper court au combat... J'ai oublié de le mentionner, mais si tu vois une ouverture n'hésite pas à riposter.

Réfléchissons, comment seras ma prochaine attaque. Refaire la même chose afin qu'il ne s'y attende pas ? Pourquoi pas le prendre à contre-pied et utiliser mes jambes ? Bien qu'il me demande de ne pas me retenir, j'ai extrêmement de mal avec l'idée de l'attaquer franchement. Si je viens à lui mettre un vrai coup au visage ou bien à l'estomac, il serait possiblement découragé... Lui faire mal n'est pas mon but premier, nous allons attaquer avec un peu plus de hargne progressivement.

J'attends à nouveau son signal, une fois qu'il me fait comprendre qu'il est prêt. Je fis en sorte que son regard se tourne instinctivement sur mon poing gauche, dégourdissant cette main à plusieurs reprise, comme-ci j'allais attaquer avec celle-ci. Mes pieds solidement positionnés sur le sol, je finis par m'élancer vers l'avant en direction de Yûchirô. Toujours dans l'optique de lui laisser croire que l'attaque arrivera de ma gauche, tenant mon poing lever et près du corps. Une fois à porté, j'élance alors ce poing, avant de changer brusquement de position et d'élancer ma jambe droite dans les siennes afin de les emporter et ainsi le voir tomber.

Il lui faudra plus que simplement me connaître pour se dégager de cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 431
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: La sœur ainée et le frère cadet Mar 27 Fév 2018 - 21:53

Aoi combattait le plus souvent avec ses mains toujours armés d'une paire de gants. Instinctivement, je laissai ma tête pencher sur le côté pour esquiver son poing qui arrivait vers mon visage. Cependant, contre toute attente, sa jambe se mit également en mouvement pendant j'avais le regard concentré sur le haut de son corps.

Lorsque je compris que ce coup-de-poing n'était en réalité qu'une parade, il était trop tard pour réagir. J'étais dans une mauvaise posture à cause de mon buste légèrement penché en arrière qui m'empêchait de regagner mon équilibre. Profitant de cette faille, son pied droit vint balayer mes jambes pour me faire tomber à terre.

« Aïe ! Je ne l'avais pas vu venir celle-là.. Tu es douée. »

Je m'étais laissé berné par des idées préconçues. Plutôt que de prêter attention à tous ses gestes, j'étais resté concentré sur ses poings jusqu'à complètement oublier ses jambes. Seulement, comment être attentif à tout son corps sans rien laisser échapper ?

Allait-elle effectuer un coup-de-poing venant de la gauche ? Allait-elle effectuer un coup-de-poing venant de la droite ? Non, allait-elle effectuer une nouvelle feinte pour dévier mon regard de ses jambes ? J'avais beau être attentif à chacun de ses gestes, je n'arrivais pas à lire sa prochaine attaque.

Je réfléchissais en même temps que je me frottais légèrement le bas du dos. Non, ce n'était pas sur mon regard que je devais pas me concentrer, mais c'était sur mon corps que je devais pas me concentrer. Me relevant sur mes deux jambes, j'adressai un regard à ma partenaire.

« Je crois.. Que j'ai compris. Enchaînons les assauts les uns après les autres, je pense avoir compris ! »

C'était ce que Aoi m'avait expliqué en début de séance. Afin de pouvoir répondre aux assauts adversaires qui venaient sur moi, je devais aiguiser mes réflexes physiques, je devais être à l'écoute de mon corps. La meilleure façon de communiquer avec lui, c'était le combat pour le mettre à l'épreuve.

De la même façon que pour la première attaque, je devais graver ces sensations dans les souvenirs de mon être tout entier. Fermant un court instant mes paupières, je reculai mon pied en arrière pour me tenir prêt à sa prochaine charge. Je savais également que Aoi ne montrait tout ce dont elle était capable. Je devais réussir à la forcer pour me dévoiler tout son potentiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 251
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: La sœur ainée et le frère cadet Ven 2 Mar 2018 - 15:59

Comme je l'imaginais, il ne s'attendait pas à une attaque à cet endroit. Le fait de me connaître le fait inconsciemment se concentrer sur mes gestes habituels. Je l'ai que légèrement toucher et mon coup manquais de puissance, mais cela devrais suffire à lui faire comprendre où se trouve son défaut actuel.
Je reste peu convaincu sur l'utilité d'apprendre une telle technique avec moi comme professeur, il me connaît trop bien pour que tout ceci me paraisse efficace.

Je me repositionne pendant qu'il en fait de même. Il pense avoir compris, nous commençons donc à comprendre mes mouvements, l'utilité de chacun de mes gestes. À comprendre comment je pense et je l'espère a comment un possible adversaire peut penser. Je l'ai vu en train de soulager la douleur de son dos quelques secondes auparavant, il m'inquiète pourrait-il vraiment combattre face à des personnes, ne voulant qu'une chose, sa vie ?
J'ai de plus en plus de doute, j'en viens même à espérer qu'il n'évoluera pas plus haut que le grade de Genin.

Aoi » Bien, tu esquiveras donc la prochaine !

Que pourrais-je faire cette fois-ci ? J’y réfléchis pendant que je me remets tranquillement en garde. Activer mon Kinnegan ou bien utiliser le Raïton, afin qu'il se rende compte du changement drastique de vitesse que cela apporte ? C'est sûrement trop tôt. Faut que je garde en tête, qu'il comprend encore à peine l'attitude à adopter face à une charge au corps-à-corps. L'attaque viendra de mon poing droit, c'est ma main dominante et mes capacités au corps-à-corps s'appuie énormément sur ma capacité à combattre avec les poings. Regardant droit dans sa direction, je visionne chaque partie pouvant être atteinte, prenant en compte le facteur blessure, je ne veux pas vraiment qu'il ressorte d'ici blesser, je dois jauger chacun de mes coups. Ceci n'est après tout qu'un entraînement.

Je me propulse alors avec l'aide de mes jambes afin de tenter une attaque frontale, destiner à lui arriver en plein visage. Cela peut paraître brusque par rapports à mes doutes sur le fait de le blesser, mais je passerais outre, il n'y a que comme cela qu'il s'améliorera. Puis bon au pire des cas, il aura le reflex de se protéger le visage avec l'aide de ses avants bras. Enfin, je crois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 431
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: La sœur ainée et le frère cadet Ven 2 Mar 2018 - 22:33

Instinctivement, ma tête se pencha sur le côté pour esquiver son poing. Je sentis durant l'espace d'un instant un léger courant d'air qui caressa mon visage comme si sa main me frôla de justesse. Exactement, c'était cette sensation que je devais mémoriser, cette sensation de légèreté comme si j'évitais la moindre attaque avec aisance, cette sensation d'agilité comme si mon corps bougeait par sa propre volonté.

Ouvrant les yeux, je rebondis en arrière pour regagner ma posture de combat. À mon tour, je vins me rapprocher d'elle en esquivant chacune de ses défenses pour aller poser ma main sur son épaule, afin de prendre appui pour effectuer une pirouette et me retrouver derrière elle. J'avais réussi à ses lires ses mouvements. J'étais parvenu à éviter son attaque. Sans dépenser d'énergie inutilement, sans effectuer de gestes parasites, je venais d'esquiver avec le moins de mouvements possibles.

« Oui. J'ai réussi ! Ne nous arrêtons pas, continuons Aoi ! Ne retiens pas ta vitesse cette fois-ci, c'est ce qui a rendu ton attaque plus faible. »

Si elle donnait à fond, il n'était pas sûr que je puisse esquiver. Je devais faire mieux, plus que laisser mon corps s'exprimer, plus que laisser mon corps parler. Si j'étais parvenu à esquiver cette simple attaque, c'était grâce à ma nature froussarde, mais je devais croître mes réflexes au-delà des simples instincts de survie. Je devais trouver un moyen de rendre mon corps sensible à la moindre approche de l'adversaire. Transformer cette simple anticipation basée sur ma nature peureuse en une anticipation d'un niveau supérieur.

Concentrant mon regard sur elle, je laissai en même temps le pouvoir qui s'émanait de mes pupilles se propager à travers tout mon corps jusqu'aux extrémités de mes doigts. Je ne pouvais pas lire le mouvement de mes adversaires, je ne pouvais pas ralentir le temps autour de moi, mais je pouvais accélérer mon propre corps pour me donner le temps de voir les attaques arriver sur moi et les esquiver avec aisance.

Je voulais habituer mon œil à la vitesse même des combattants les plus rapides. Pour cela, j'avais besoin de voir Aoi dévoiler toutes ses capacités et peut-être même les surpasser. Je l'observais avec un regard sérieux et concentré. Si cet entraînement pouvait nous permettre de progresser tous les deux, la sueur n'aura pas été perdue.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 251
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: La sœur ainée et le frère cadet Ven 9 Mar 2018 - 10:12

Je l'ai ratée ? Impossible, il à tout simplement esquiver mon coup. Je plante mes pieds dans le sol afin de ne pas être emporté dans mon élan, mais je sens sa main se poser sur mon épaule. Une acrobatie plus tard le revoilà devant moi. Comment ai-je pu me laisser avoir si facilement ? Il finit par comprendre, c'est une bonne chose, bien que mon ego de combattante en à pris un coup, je dois l'avouer, il apprend vite, c'est impressionnant. Je ne sais pas son esquive était contrôler à cent pour-cent, mais j'ai envie de lui montrer mes capacités, c'est à mon tour de libérer mes pupilles.

Fermant les paupière un court instant, je les rouvre à nouveau, laissant alors apparaître la teinte dorée de ce Dôjutsu clanique, fort jalouser par la plupart des peuples qui nous entoure. Cette arme redoutable mais aussi capricieuse pouvant refuser d'apparaître pendant des années, avant d'un coup, d'un seul apparaître.

Aoi » Bien, je ne me retiendrais pas cette fois-ci.

Le regardant mes doutes, se sont estomper à son sujet, il est déterminé à s'améliorer cela ne fais pas de doute. Bien qu'étant physiquement limité, il montre une agilité ainsi qu'une vitesse d'exécution bien meilleure que la moyenne. Ses Kinnegan devrait lui permettre à l'avenir de gagner encore en vitesse, ce qui lui manque, et ça a toujours été le cas, c'est le mental, qu'il passe au-dessus de cette peur maladive qu'il l'envahit depuis que j'ai eu la chance de faire sa connaissance il y a pas mal de temps de cela.

Je prends mes appuis ainsi que ma garde habituelle, puis me revoilà à l'attaquer de plus belle. Dès qu'il réussit une esquive, j'augmentais peu à peu la puissance de ma charge. Mes coups son plus basé sur la force brute que sur la technique, ce qui me montra mes propres limites comparer à l'agilité de mon partenaire d'entraînement. Les heures passèrent, l'entraînement pris fin ou l'épuisement semblais trop important. En sueurs et remplis de douleurs musculaires, j'avoue ma défaite sur ce coup-là. Alors que j'avais réussi à le toucher les premières fois, il a fini par s'habituer à mes mouvements m'empêcher totalement de le toucher à nouveau, comme s'il arrivait à savoir où je comptais aller avant même que je le sache.

Cette journée épuisante fini, nous repartions alors chacun de notre côté, il est temps pour moi d'aller vérifier que Len à fini par quitter et ranger mon appartement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: La sœur ainée et le frère cadet

Revenir en haut Aller en bas
 

La sœur ainée et le frère cadet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays de la Terre :: Iwagakure no Satô-