N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Les démons du village fantôme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 432
Rang : B+

Message(#) Sujet: Les démons du village fantôme Mer 14 Mar 2018 - 9:24

Des bruits commençaient à circuler dans les bas quartiers de la capital depuis bientôt une semaine. Il existerait un groupe de bandits nommé « Yasha ». Leur base se trouverait dans le profond désert aride de Kaze, dans un village reculé situé à l'extrémité du territoire, là où l'influence du Seigneur était moindre.

Néanmoins, ce n'était que de simples rumeurs qui volaient de bouche à oreille. Ce village serait insignifiant à tel point qu'il n'existait même pas sur les cartes. Mais peu à peu, ces rumeurs prenaient de l'ampleur. Cette organisation serait en train d'étendre son influence dans l'ombre du pays du vent par des traffics d’armes, de drogues, de personnes, aux frontières et l'homme à la tête de ce groupuscule ne serait personne d'autre qu'un membre influent de la mafia qui chercherait à prendre le pouvoir.

Seulement, personne n'avait encore pu confirmer cette information. Certains soupçonnaient le bras droit, Zankuro, d'autres soupçonnaient le bras gauche, Byakuya. Tout le monde avait des soupçons, mais qui oserait lancer des accusations à tort ? Qui oserait s'attirer les foudres de l'un des parrains de la mafia ? Qui oserait pointer du doigt l'un des grands noms du monde du crime ?

Tout le monde avait trop peur pour sa misérable petite vie. Tous ne faisaient que parler à voix basse, lançant ces rumeurs à gauche à droite, dans les auberges, dans les établissements, dans les casinos. Ces informations étaient parvenues jusqu'aux oreilles de certaines familles influentes de la mafia qui, sans perdre un instant, engagèrent des espions pour enquêter sur cette affaire. C'était une belle occasion en or pour tenter de faire tomber de la hiérarchie l'un des deux parrains.

Cependant, aucun des sondeurs envoyés ne parvint à revenir avec le nom du chef de cette organisation, certains ne revinrent même plus jamais. Tout laissait croire que ce groupuscule n'était pas qu'une simple bande de bandits qui traînaient dans les rues d'un village perdu. Que se cachait-il donc dans ce village sans nom ? Que se cachait-il donc derrière ce nom sans visages ?

« Les choses commencent à devenir intéressantes. »

Un homme portant un chapeau marchait le long des ruelles de la capitale avec une canne à la main, tapant dans les murs à mesure qu'il avançait. Puis, sans un bruit, il disparut dans l'ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 395
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Les démons du village fantôme Mer 14 Mar 2018 - 17:57

« Yasha? Non, je n’ai jamais entendu ce nom, » dis-je au saoulard qui s’appuie trop familièrement sur mon épaule en le repoussant sèchement.

Bavant abondamment et ponctuant ses propos de hoquets, de rots et de rires incontrôlables, le vieil homme à la longue barbe jaunit par le tabac me raconte l’étrange histoire saugrenu d’un groupe de brigands quelconques devenus soudainement impliquer dans des affaires plus enrichissante. Il m’explique que ces Yasha n’étaient presque que des voleurs et des opportunistes, qu’ils vivaient dans un village où plus aucun civil ne résidait et pillaient les convois de temps à autre, pour survivre alors que, il n’y a que quelques temps, ils se sont organisés et on commencé à s’investir dans toutes les sphères criminelles : kidnapping, drogue, armes, trafic et même fraude.

Je pousse l’homme quand il cherche à toucher à mon Katana, l’observant longuement avant de décider de lui laisser une chance.

« Sortez-le! » dis-je à mes partenaires, enragé.

Ils s’exécutent puis, tout d’un coup, les pièces du puzzle se mettent en place. Mes doigts délicatement placés autour du petit verre que je porte lentement à mes lèvres, l’esprit ailleurs, le regard fixe, je comprends de quoi il s’agit!

« Les rumeurs? Serait-ce vraiment Le Cerné tente un coup? » marmonné-je subtilement.

Je dépose le verre inconsciemment, toujours stupéfait, perdu dans mes pensées.

*Si c’était le cas, ce serait énorme! Si je pouvais prouver qu’il s’agit de Kachi Byakuya, je pourrais tenter d’obtenir le poste de Shateigashira au sein de la famille Kachi! Je serais fait Kobun de Kachi Kaïdo et ce serait un pas de plus vers Kuro-sama!*

Il est vrai qu’il y avait plus d’expéditions et de nouveaux expéditeurs alors que certains de nos anciens partenaires avaient tout simplement disparus. Je supposais seulement que mes collègues avaient changés de routes commerciales ou d’associés. Toutefois, il est fort possible que ces Yasha aient pu éliminer la concurrence, surtout s’ils sont dirigés par quelqu’un comme Le Cerné qui connait pratiquement tout le monde à Suna.

Sans attendre plus longtemps, je termine mon verre cul sec et sors en trombe à l’extérieur de la taverne où il ne restait, en tant que client, que moi.

« Laissez-le! » ordonné-je aux deux imbéciles frappant l’homme. « J’ai besoin de lui! »

Je pousse le premier et attrape le saoulons par le collet, le levant jusqu’à mon visage.

« Où est ce village? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/crusifyx
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 432
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Les démons du village fantôme Mer 14 Mar 2018 - 22:04

« C-Ce village se trouve dans l'Est du pays ! Répondit-il d'une voix tremblante. Q-Quelque part.. D-Dans le fin fond du désert aride.. À-À la frontière du territoire séparant le pays du vent du pays des rivières, K-K-Kawa no Kuni ! P-Pour s'y rendre.. I-Il faut dévier de la route principale. L-Le village se trouve sur le côté des immenses dunes du désert.. Mais ! Impossible de trouver le village ! T-Trop bien cacher.. I-Il faut y aller.. P-Par les airs ! K-K-Kof Kof.. »

Le vieillard s'étouffa avec sa propre langue, tapant de toutes forces sur le bras du jeune homme pour lui demander de le libérer. Il finit par retomber lourdement au sol, à moitié mort, à moitié ivre, continuant à toussoter jusqu'à cracher ses boyaux. Puis, levant un bras, il tenta d'aggriper le jeune homme avec le peu d'énergie qu'il lui restait pour l'arrêter dans ses pas.

« Mais ! T-Tous ceux qui ont tenté de s'aventurer là-bas n'en sont jamais revenus ! Dit-il d'une voix tremblante. C-C'est extrêmement dangereux d'y aller ! Même pour vous ! S-Si vous vous rendez là-bas, vous n'en reviendrez pas vivant ! Vous allez le regretter ! Je vous le dis.. Vous allez le regretter ! Et.. Beaucoup disent que ce village est hanté... Que c'est un village fantôme ! K-K-Kof Kof.. »


Si, malgré les avertissements, le jeune homme décidait de s'aventurer vers l'Est du pays dans le fin fond de ce désert aride, il pourrait constater toute l'immensité des dunes qui séparaient la frontière du pays du vent du pays des rizières.

À hauteur d'homme, il était impossible de voir de l'autre côté. Il pouvait marcher des heures et des heures et tourner autour de ces reliefs, mais impossible de trouver ce misérable village insignifiant. La meilleure solution pour trouver son emplacement, c'était de monter sur le dos d'un volatile pour prendre de la hauteur.

Depuis le ciel, il était possible de voir un petit point noir, semblable à une poussière légèrement plus grande que les grains de sable, situé aux pieds de ces dunes. C'était ce mystérieux village, paumé dans le désert, effacé des cartes.

Néanmoins, s'il ne possédait aucun moyen d'atteindre les airs, il existait toujours d'autres solutions pour y parvenir, mais qui prendront sans doute bien plus de temps. En effet, même si la position de cette bourgade était difficile à déterminer pour ceux qui ne s'y étaient jamais rendus, les criminels de l'organisation qui siégeaient là-bas propageaient leur influence par des trafics, d'armes et de drogues, parfois des enlèvements.

Le point de rendez-vous pouvait être déniché, en creusant d'avantage parmi les connaissances du monde de l'ombre. Mais les chances d'être repérées devenaient plus importantes et les chances de se faire éliminer également. Ils étaient réputés pour conserver leur visage inconnu de tous, ce qui laissait également présager qu'ils faisaient tout pour le maintenir.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 395
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Les démons du village fantôme Ven 16 Mar 2018 - 17:52

Affichant un air dégouté, je détourne mon regard du vieillard. J’inspire longuement.

« Laissez-le, il m’a été utile, » ordonné-je aux hommes.

Sans un mot de plus, je pars. Un des hommes m’interpelle, mais, pour unique réponse, je fais un vague mouvement de la main et quitte la ruelle vers le Centre Ville. En route, j’allume une cigarette et réfléchis.

*Je ne connais personne pouvant me permettre de voler,* pensé-je en esquivant une dame qui marche sans regarder devant elle. *Un village hanté habité que par des fantômes qui ne peut être trouvé que par les cieux où réside potentiellement un groupe criminel avec qui pourrait être impliqué un des sous-bosses des Kachi…* songé-je. *Je crois qu’il est tant que j’ai un retour sur un de mes investissements!*

Soudainement décidé, je prends la rue à gauche et me dirige vers les quartiers résidentiels. Il faut au-dessus d’une demi-heure pour atteindre ma destination : le garage de Mag, un Saibogu rebelle qui aime les défis. Plusieurs fois auparavant, dont durant cette mésaventure avec Nise, je l’ai aidé. Il faut dire qu’il compte parmi les personnes importantes pour Kuro-sama et a droit à notre protection. Cependant, outre l’argent, je pense que je peux lui demander un service de temps à autre, comme il ne se gène pas pour faire avec la bande de Tachimoro et, dernièrement, plus directement avec moi.

Je lève le poing pour cogner violemment à sa porte d’entrée, mais un bruit métallique me stoppe dans mon élan. Je me dirige vers la source du son, la main sur le pommeau de mon sabre, et y découvre Mag, seul, en train de frapper des pièces de métal avec un marteau qui semble bien spécial.

Je l’observe un moment. Mag est un homme très mince, squelettique même, qui oublie toujours qu’il existe d’autres choses que les inventions, tels que les besoins primaires. Après un moment, voyant qu’il ne me remarque pas, j’écrase ma cigarette et l’interpelle en toussant.

Il se retourne vivement, hébété.

« Mag, » dis-je avant qu’il puisse m’insulter pour l’avoir dérangé. « J’ai une faveur à demander. »

Sans laisser de pause, j’explique la situation.

« Donc, j’ai besoin d’une manière de voler ou, au moins, de scruter le désert depuis le ciel. As-tu un engin qui peut faire l’un ou l’autre ou, mieux, les deux? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/crusifyx
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 432
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Les démons du village fantôme Ven 16 Mar 2018 - 20:49

« T-Toi ! »

Le mécanicien se releva de sa chaise d'un air agacé pour s'avancer de vive allure en direction de l'individu qui avait oser l'interrompre en plein milieu de son travail. Cependant, alors qu'il s'apprêtait à hausser la voix pour lui crier mille insultes à la figure, il fut arrêté en plein dans son élan par ce visage étrangement familier. Redressant son casque, il se mit à observer le jeune homme tout en clignant plusieurs fois des yeux.

« Haiiro..? Tu.. Veux apprendre à voler maintenant ? Pff.. Fouahahahahahaha ! »

Brusquement, un élan de fou rire s'empara du bricoleur. Ce n'était pas la première fois que l'on venait lui demander un engin pour voler, c'était le rêve de tous les hommes. Pouvoir se déplacer librement dans le ciel. Pouvoir admirer le désert depuis les nuages. Qui ne rêvait pas d'une telle chose ? Néanmoins, il était loin de s'attendre à voir un homme aussi terre-à-terre que Haiiro venir lui une telle chose. Cependant, il fallait croire que rien n'était impossible.

« Tu es par moment surprenant.. Bon, je ne vais pas demander la raison de cette requête. Votre bande m'a déjà tellement aidé, c'est pourquoi je ne peux pas refuser un service aussi simple de ta part. Viens, suis-moi, j'ai exactement ce qu'il te faut, mais prends garde ! C'est un de mes joujoux favoris, alors t'as tout intérêt à en prendre grand soin ! »

Léger sourire au coin de la lèvre, il l'invita vers le fond du garage où étaient entreposées toutes ses créations. Parmi eux, se trouvait une sorte de sac à dos métallique déposé à côté d'une paire de lunettes.

« Je te présente : Super Wings Air Bag. Avec ça, tu peux voler à plus 3500m de hauteur et atteindre une vitesse de 450km.h ! Essaies-le pour voir. »

Il vint enfiler le sac sur le dos du jeune homme avant d'appuyer sur un bouton rouge qui se trouvait en bas à droite de la boite. Puis brusquement, deux grandes ailes scintillantes composées de fer se développèrent sur le côté.

« Pas mal, hein ? Ces ailes fonctionnent grâce au chakra, il te suffit de poser tes mains sur ces poignets pour transmettre ton énergie. C'est également assez facile à manœuvrer, même pour un débutant qui n'a jamais touché à un quelconque objet mécanique, mh ! Et pour ce qui est de l'observation, voici des lunettes de vol avec précision augmentée pour la visée. Bon, tu ne vas sans doute pas avoir besoin de toutes les options, c'est un équipement pour sniper professionnel après tout, mais au moins, avec ça tu ne pourras rien manquer ! »

Le mécanicien confia fièrement ses beaux trésors au sabreur avant de donner une légère tape dans son épaule.

« Et maintenant... Il se trouve que j'ai encore du boulot à finir. Si tu n'étais pas apparu, j'aurais presque terminé.. Bon voyage dans le ciel ! »

Il le poussa hors de son garage avant de claquer la porte derrière lui pour se replonger dans son activité le sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 395
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Les démons du village fantôme Mar 20 Mar 2018 - 17:26

*Les ailes fonctionnent grâce au Chakra...* pensé-je, alarmé.

Je tente de placer un mot, mais l’ingénieur est trop prompt dans ses explications, comme s’il les avait récité des centaines de fois et qu’il énonçait les consignes par automatisme, sans voir mes airs de protestation.

« Je ne peux pas… »

L’instant d’après, Mag m’avait poussé de son lieu de travail.

Je ne suis pas particulièrement plus avancé que les minutes précédentes. Ne sachant contrôler ce que les Shinobi appellent Chakra, je devrai trouver un acolyte pour manier le…

« Super Wings Air Bag… » dis-je en retirant l’engin de mon dos, incertain.

Je retourne à la grande rue piétonnière, à peine plus avancé qu’au départ.

*Il me faut quelqu’un capable de manier le Chakra volontairement… L’invention est particulièrement ingénieuse, complètement incroyable, mais je ne pourrai pas l’utiliser. Je dois trouver un homme pour manipuler le mécanisme volant et pour me transporter.*

Je ne connais personne pouvant m’être utile à l’instant. Cependant, mon nom, dans les ombres, me précèdent et ceux qui s’y cachent savent que je paye toujours mes dettes d’une manière ou d’une autre. Il est temps d’user de ma réputation et de mon influence.

Mes pieds s’accélèrent maintenant que mon esprit s’est fixé un plan. Je retourne au bar rapidement et interpelle un de mes partenaires encore présent dès que j’ouvre la porte.

« Faites passer le mot, » ordonné-je en lui glissant quelques billets dans la main. « Haiiro a besoin de quelqu’un sachant manier son Chakra. »

L’homme hoche de la tête, fait signe à ses comparses et quitte l’établissement. Je commande une autre boisson en déposant la curieuse invention digne des récits fantastiques sur le banc à côté de moi. L’auscultant sans réellement comprendre ce que je vois, je souris.

*Il y a des gens qui savent faire des choses prodigieuses.*

Mon sourire s’efface.

*Alors que tout ce que je sache faire c’est de détruire et blesser…*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/crusifyx
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 432
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Les démons du village fantôme Jeu 22 Mar 2018 - 19:58

Plus loin, à l'arrière de l'établissement, toute une petite bande d'individus étaient réunis ensemble autour d'une table sur laquelle était disposé tout un jeu de cartes. Puis brusquement, la porte s'ouvrit pour laisser entrer l'homme qui revenait de l'auberge où se trouvait Haiiro. Aussitôt, tous se dispersèrent pour se remettre au travail, nettoyer le sol, ranger les cartons, dépoussiérer les lampes.

Seul un parmi eux, cheveux bruns en bataille rattachés en arrière par un bandeau, pris de court alors qu'il était concentré sur le jeu, ne savait pas où aller. Avec un air idiot, il se mit à contempler les autres comme pour essayer de ne pas se faire remarquer par celui qui semblait être le "chef" de cette petite bande. Lorsque ce dernier tourna le regard vers lui, il afficha un joli sourire montrant toutes ses dents comme pour étirer une mine innocente, en même temps qu'il le saluait de sa main tremblante.

« H-Hay ~

- Arrête. Je sais que tu ne travaillais pas.. Bon, les gars, écoutez-moi. Haiiro demande un manieur de chakra, quelqu'un serait-il disponible ? Quand je dis disponible, évidemment, quiconque qui a le temps de jouer est disponible, mh.. »

Foudroyant du regard le plus jeune, il lui indiqua la porte de sortie menant vers l'auberge.

« Haiiro, porte à l'entrée. Vas-y.

- H-Hein ?? Mais euh.. Un utilisateur de chakra ? Pourquoi faire ?

- Vas-y et tu sauras. C'est une demande Haiiro, c'est donnant-donnant. Si tu l'aides, il t'aidera en retour. S'il t'a aidé, tu dois l'aider en retour. Ne traînes pas ! De toute façon, tu n'as rien à faire, qui ce n'est que contempler le mur.. »

Il plongea son regard dans celui du jeune homme comme s'il était sur le point de lancer des éclairs. Instinctivement, le jeune homme hocha de la tête.

« O-O-Oui chef ! »

Il accourut vers l'établissement et plus précisément vers la table de Haiiro, reconnaissable entre mille.

« Y-Yah ! Haiiro ! Je suis ton manieur de chakra ! Pourquoi as-tu besoin de moi ? Mh, si c'est un travail compliqué, espère pas des merveilles de ma part, hein.. HaHa. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 395
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Les démons du village fantôme Ven 23 Mar 2018 - 17:14

Au cours de ma troisième consommation, un petit brun aux yeux noisettes m’approche, la mine basse. Je plisse les yeux, tentant vainement de me souvenir de qui il est. Je crois ne jamais l’avoir vu auparavant. À deux pas, il monte le regard un instant et le baisse respectueusement aussitôt.

« Y-Yah ! Haiiro ! Je suis ton manieur de chakra ! Pourquoi as-tu besoin de moi ? Mh, si c'est un travail compliqué, espère pas des merveilles de ma part, hein.. HaHa. » dit-il.

Une fois de plus, il ses iris croisent les miens avant qu’il ne détourne, encore, le regard. Sa bouche s’ouvre, mais je l’interromps.

« Prenez ceci, » lui dis-je en lui tendant l’engin de Mag. « Il s’agit d’une machine Saibogu secrète. Enfile-la et venez à l’extérieur avec moi. »

Je termine mon verre et sort promptement. Une fois hors du bâtiment, je lui explique son fonctionnement tel qu’il me l’a été enseigné. Lorsque l’équipement semble bien en place, je recule de quelques pas.

« Allez-y, essayez! » ordonné-je en croisant les bras.

Le jeune homme semble désemparé l’espace d’une seconde. Il prend une inspiration visible, cherchant à se donner confiance, et positionne ses mains sur les commandes. Rien ne se passe pendant près d’une minute durant laquelle j’allume une cigarette. Le visage du jeune homme se crispe sous l’effort et, après quelques secondes de plus, les réacteurs s’activent d’un seul coup.

Je lève les sourcils, surpris par le bruit intense et la chaleur.

Il s’envole et, aussitôt, les flammes disparaissent et il retombe. Je serre les dents et m’élance vers l’auberge de laquelle je me propulse le plus haut possible sous les regards ébahis des clients et des autres fiers à bras. Je le rattrape avant qu’il ne se fracasse au sol et atterris lourdement. Je le laisse descendre de mes bras, voyant son expression effrayée.

Ma main se pose d’elle-même sur son épaule.

« Préparez un groupe, » commandé-je à mes partenaires, « et un moyen de transport, nous partons en expédition demain matin. »

Je serre l’épaule du manieur de Chakra.

« Le tout reposera sur tes épaules, jeune homme, et tu seras largement récompensé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/crusifyx
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 432
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Les démons du village fantôme Dim 1 Avr 2018 - 15:14

Le jeune homme observa le sabreur avec des yeux tout ronds Heureusement, il avait atterri pile dans les bras du jeune homme telle un ange tombé du ciel, même si son sauveur n'avait pas l'expression du prince charmant ravi d'avoir sauvé sa princesse. Devant le visage de marbre de ce dernier, il se mit à trembler de peur. Rapidement, il regagna le sol et recula de quelques pas, le regard tourné vers le sol légèrement gêné.

Puis, sentant une main se poser sur son épaule, il releva la tête. Écoutant ses nouvelles instructions, il ne semblait pas si déçu de cette prestation malheureuse. Le jeune homme avait-il réussi être utile ? Il n'avait pas tout compris de ce qu'il venait de se passer, il retint simplement qu'il devait revenir demain, sans savoir exactement pourquoi. Il se contenta alors de hocher énergiquement la tête, encore légèrement dérouté à cause de son vol plané dans le ciel. Puis calmement, il quitta son interlocuteur.

Lorsqu'il revint à l'auberge, tout le monde le fixa, curieux de savoir quel service lui avait-on demandé. Ce dernier bégaya longtemps sans parvenir à sortir une réponse.

« Alors ? Que t'a demandé Haiiro ?

- Bonne question.. Je crois qu'il m'a demandé de faire le cobaye pour une nouvelle invention saibogu..? C'était une sorte d'engin volant avec des ailes qui fonctionnent grâce au chakra..

- Haiiro ? Invention Saibogu ?

- Il n'en a pas l'air, mais si ça se trouve derrière sa carapace de glace, il a peut-être l'âme d'un bricoleur ! Et contrairement aux autres arts de combat, fabriquer les technologies saibogu n'est pas une capacité héréditaire. Peut-être qu'il veut tenter d'apprendre ?

Brusquement, un poing s'abattit sur son crâne.

- Abrutit ! Haiiro n'est pas le genre de personne à être intéressée par des babioles mécaniques. Puis, c'est un samurai, il maîtrise l'aura. Or, la majorité des engins saibogu fonctionnent grâce au chakra, c'est bien pour ça que tu as été demandé. Il n'a aucune raison d'apprendre un art qu'il ne peut pas utiliser lui-même..

- Il ne peut pas ? S'il essaye d'adapter moteur de chakra par moteur d'aura, peut-être qu'il pourrait ? Enfin, ce ne sont pas mes affaires, mais en tout cas, mes nouvelles technologies saibogu sont impressionnantes, s'exclama-t-il de vives. ..Ah ! D'ailleurs, il nous faut un groupe de personnes et un moyen de transport pour une expédition. C'est pour demain matin. Apparemment, c'est plutôt bien récompensé.. Tu ne voudrais pas m'accompagner ? »

Laissant échapper un léger sourire le jeune homme enlaça son partenaire tout en frottant ses deux doigts, lui laissant imaginer le toucher de l'argent.

« Dis, tu te souviens du groupe de Takesi mh ? Ils ont une bonne connaissance du territoire, ils seront contents de partir en expédition dans le désert, surtout si c'est bien rémunéré.. Ce sont d'anciens brigands après tout, bien qu'ils ont cessé d'être aussi barbares qu'à l'époque, ils ont conservé leur âme de voleur. Je suis sûr qu'ils ne pourront rien refuser face à un peu d'or.. »


Le lendemain matin à l'aube, au même lieu où les deux protagonistes s'étaient quittés la veille, tout un groupuscule vêtu de capes aux couleurs du désert se trouvaient présents avec un troupeau de dromadaires chargés du nécessaire attendaient derrière eux.

« T'es sûr que c'est ici ?

- O-O-Oui.. C-C'est ici que l'on s'est quitté avec Haiiro.. Il ne devrait plus tarder.. En tout cas, je vous remercie d'avoir accepté ma demande, Takeshi. Vous et votre groupe, vous avez une bonne connaissance du désert et vous avez pleins de dromadaires, le meilleur moyen de transport à Kaze ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 395
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Les démons du village fantôme Mar 3 Avr 2018 - 18:27

Dès l’aube, j’avais pris sur moi de modifier une carte de la région indiquée par le vieil homme avec les nouvelles informations. J’ai donc encerclé l’endroit où le soi-disant village hanté devrait se trouver : à l’Est, près de la frontière avec Kawa no Kuni. Puis, j’ai fait un quadriller dans les zones en-dehors de la route.

*Nous allons tout passer au peigne fin s’il le faut!*

Perplexe face à la tâche à effectuer, je fixe la carte pendant un long moment, jusqu’à ce que ma cigarette brûle le bout de mes doigts. Je l’écrase, m’habille et quitte ma demeure.

Malheureusement, il n’y a pas un seul nuage visible. La journée s’annonce particulièrement chaude, même selon les critères Kazejins. Je jure intérieurement, maudissant ce pays continuellement plus aride.

En route, j’attrape un grand chapeau circulaire, un sandogasa, ainsi qu’un paquet de trois grosses gourdes d’eau. J’achète un bon nombre de viande séchée, du pain et plusieurs fruits.

*J’espère que ça suffira,* me dis-je en quittant l’Allée Marchande.

Quelques minutes plus tard, je rejoins le groupe. J’observe silencieusement le matériel et l’équipe, allumant une cigarette.

« Bien, » dis-je éventuellement. « Approchez-vous. »

Je leur explique notre tâche à l’aide de la carte.

« Je sais bien que c’est une lourde tâche, mais il y aura une récompense à la fin. Je n’ai qu’une parole! Aussi, prêt du Pays des Rivières, le climat est plus frais. »

Malgré les incertitudes, je monte sur ma monture.

« Nous vous inquiétez pas, si nous trouvons le village en question, vous aurez assez d’argent pour prendre congé pendant plusieurs semaines! Ça vaut quelques jours de travail! »

Je les observe tous, du haut de mon dromadaire. Ils ne semblent pas très motivés ni même enchantés.

« Allons-y! » ordonné-je, plus sèchement cette fois-ci.

Je prends la tête du groupe, m’assurant d’être accompagné par tous les autres. Ensemble, nous quittons Suna sans problème. Nous suivons le chemin jusqu’à la forêt en lisière du Pays des Rivières où nous montons notre campement quelques heures plus tard. Cette région est plus fraîche et nous servira de point de rencontre et de rassemblement pour les prochains jours. Si nous sommes chanceux, nous n’aurons pas à nous rendre plus au Nord.

Un des membres de l’équipe propose de faire des tournées de moins d’une heure et de changer de groupe souvent pour économiser l’énergie. J’accepte, sauf que mon manieur de Chakra équipé de l’engin volant et moi sommes toujours présents. Je m’assure qu’il soit bien hydraté et qu’il ne subisse pas de coup de soleil ou de coups de chaleurs. Périodiquement, je lui demander de s’envoler et, une fois qu’il revient, de me décrire ce qu’il voit. Je le note sur la carte. Nous portons une attention particulière aux dunes géantes et aux variations de la topographie puisque l’homme avait dit que l’endroit était caché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/crusifyx
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Les démons du village fantôme

Revenir en haut Aller en bas
 

Les démons du village fantôme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Vent :: Kaze no Kuni-