N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Liés dans le sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 276
Rang : S

Message(#) Sujet: Liés dans le sang Mer 14 Mar 2018 - 17:19

Aujourd’hui allait être une journée marrante et enrichissante. Hiko avait reçu le message de la part de son chef d’équipe, - Bakushô Len -, la veille. Ce dernier lui annonçait qu’il était convoqué à l’Atlas central afin de prendre part à une démonstration. Il se demandait bien de quoi il allait s’agir, mais il en avait sa petite idée.

Selon la missive, Ryö et Hei seraient aussi de la partie apparemment. Hiko se demandait bien ce qu’il se tramait, mais apparemment, c’était pour lui montrer une chose importante dans une équipe… Enfin, il s’en fichait un peu. Il voulait bien se faire voir, alors il avait accepté sans broncher, avec un grand sourire. Il rentrait encore dans son rôle de parfait petit soldat. Plus vite il convaincrait les hautes instances du village, et plus vite il pourrait mettre les voiles. Un deal gagnant-gagnant en somme.

- Boooon… Quand faut y aller !
Prenant son impulsion, le jeune garçon partit telle une fusée. Il était quasiment en retard à l’heure de rendez-vous, ce qui lui arrivait rarement, et il prit donc des raccourcis pour ne pas faire mauvaise impression en arrivant en retard. Sautant de toits en toits, l’enfant filait au vent et dépassait bon nombre des shinobis ayant aussi décidé d’emprunter la voie des airs.

Il arriva en premier au point de rendez-vous. C’était un endroit plutôt abandonné, une plaine des plus classiques, avec quelques arbres… Mais pas de quoi jouer à cache-cache. Se demandant bien ce qu’il faisait ici, Hiko s’assit alors par terre et s’ouvrit un paquet de bonbons. Il n’en avait emporté que deux, car on lui avait dit que cela serait physique et qu’il n’aurait pas vraiment le temps de se reposer. Mais il ne s’attendait pas vraiment à ce qui allait arriver.

Un combat « amical » face à ses deux coéquipiers. Deux shinobis avec une expérience plus importante que la sienne en termes de collaboration… Ils allaient se dresser face au jeune garçon aux cheveux blancs, en tentant de lui faire mordre la poussière. Mais tout ceci, Hiko l’ignorait totalement lorsqu’il vit les trois autres quidams arriver sur place.

Il se releva et enleva la poussière sur son pantalon, puis il rangea son sachet de bonbons dans son sac à dos qu’il lança sur un côté. Ensuite il regarda Len dans les yeux. Il était à l’origine de cette invitation, il allait donc devoir s’expliquer sur la raison de la présence du jeune garçon.

- Salut vous ! Quelqu’un peut m’expliquer ce qu’on fait tous ici ? C’est pas un pique-nique j’espère, j’ai rien ramené…
Pas de sourire, quelque chose se tramait, et Hiko se demandait bien de quoi il s’agissait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 334
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Liés dans le sang Sam 17 Mar 2018 - 13:28

    Citation :
    HRP : ce RP se déroule avant l'Aptitude du Fort de la Flèche et avant les Traques.
    Règle en vigueur : pas de dégâts irréversibles.


Comme disait un grand penseur de la littérature Squirkienne, trop peu connue à mon goût, (vous pouvez chercher) : l'ennemi est important, pour ne pas dire qu'il est fondamental. L'ennemi est important car sans ennemi, il n'y a pas de guerre. C'est grâce à l'ennemi que l'on peut savoir que les civils sont de parfaits comburants pour le Katon. C'est grâce à l'ennemi que l'on sait que les samurai sont tout à fait cons. C'est aussi grâce à l'ennemi que l'on empêche la surpopulation, la surproduction, la surconsommation et le surréalisme (ne cherchez pas). Sans ennemi, pas de meurtres, pas de génocides, pas de pillages, pas de viols, pas d'oppression, mon dieu, quel ennui !
Par contre, l'ennemi est bête : il croit que c'est nous l'ennemi alors que c'est lui !

Pénétré de cette idée (et que de l'idée !), Ryöhei se rendît sur les plaines nonchalantes et plates et monotones et vertes et même pas fleuries de l'Atlas central, accompagné de son fidèle Spirou qu'il avait surnommé Len. Ce parfait animal de compagnie était une aubaine pour le Jinmenju car il s'octroyait toutes les misères du monde : la dernière en date était sa promotion au rang de chef d'équipe avec tout ce que cela implique de responsabilités. Si Len n'avait pas été promu Chûnin et pris le relai de Yu, ce piaf noir maudit, c'est peut-être Ryöhei qui aurait dû s'en charger, et cela aurait certainement coûté au splendide caïd infanticide (cherchez des rimes en "ide").

Après avoir fait quelques emplettes pour répondre à la demande du Bakushô - qui dans ses sombres heures d'ennui s'était dit : tiens, et si on se faisait péter la gueule par un blanc bec ? - Ryöhei rejoignît ce dernier aux portes du village et ils entamèrent, comme deux tourtereaux, la longue promenade qui les mènerait inéluctablement vers ce qui deviendrait, plus tard, le territoire de chasse du Jinmenju (une fois que le Fort de la Flèche serait rempli de têtes de tortues machiavéliques, ce qui n'est pas encore le cas, si vous savez lire). Le long de cette ballade romantique durant laquelle les rayons chauds d'un soleil tranquille venaient se déposer sur la peau des shinobis de la Roche comme une plume sur de l'eau, baignant le duo dans euphorie physiologique relative aux neurorécepteurs cutanés connectés aux synapses rachidiennes elles-mêmes connectées au thalamus qui collectant ces informations s'est dit : merde ! qu'est-ce qu'il fait bon ! Bref, pouf pouf, je disais donc : durant le trajet, Len offrit quelques informations au plus tumultueux membre de l'équipe Hiiro. Il révéla à ce dernier que sous ses allures de quidam et derrière cette gueule d'ange, il y avait en réalité un assassin notoire, presque aussi puissant que le Tsuchikage en personne, peut-être aussi redoutable que Kazuya, qui sait ?

Cela fit frémir le roux intempestif qui dans le binôme Ryö/Hei occupait la place de Ryö. Après la rencontre avec le mioche, il s'était irrité contre ce dernier, trop intrusif à son goût et demandeur de patience et d'empathie, ce que Ryö n'avait qu'en de rares occasions, les jours fériés de l'année.

"Tu veux dire que ce prépubère imberbe avec une touffe de grand-père aurait pu m'arracher la tête ?"

C'est un peu ça, oui, lui fit remarquer son frère par un simple acquiescement de tête. Contrairement à l'impulsif, Hei avait vite remarqué que derrière le masque de l'adolescent se cachait un guerrier terrible, et sa présence avait certainement évité le pire pour son frère. Si Hiko était encore dans le village, c'était par une mesure de sursis gracieusement accordée par le bras droit du Tsuchikage, qui aurait très bien pu sommé son exécution, mais qui avait vu chez l'enfant la possibilité de voir grandir ses effectifs et sa force de frappe. Hiko en devait une au village. Est-ce que bientôt le village en devrait une à Hiko ?

Toujours habillé de sa veste de cuir avec une capuche à fourrure noire et armé de son regard le plus provoquant, Ryö/Hei arriva bientôt avec son compagnon au rendez-vous macabre durant lequel les shinobis de la Roche pourraient tester les capacités du quidam. Ils furent accueillis par une remarque pleine d'innocence qui néanmoins leur apparaissait désormais presque comme une provocation, car s'il avait un air et un ton nasillards, c'était en réalité pour camoufler le monstre qu'il y avait en lui et qui aurait vite fait de jeter ses crocs sur les deux arrivants, sans leur laisser la moindre chance d'en ressortir vivant. Ryö/Hei avait trop bien compris que le dernier assaut avait été expéditif et c'est en étant imprégné de cette fatalité qu'il décida de conserver son sérieux sans trahir la crainte qui était la sienne, car cet entraînement pouvait à n'importe quel moment se transformer en mission suicide. Est-ce qu'au moins Len avait prévu de quoi retenir le nukenin si l'exercice tournait vinaigre ? Il ne le savait guère mais par chance il avait prévu un petit préambule HRP disant "pas de dégâts irréversibles", et c'était probablement la seule chose qui allait le protéger.

Hei demeura caché dans le corps de son frère. C'est donc Ryö qui s'enquît de répondre au morveux :

"On est là pour botter des culs. Surtout le tien, en fait."

Et immédiatement Ryö se mît en garde, activant ses vieux réflexes pour se préparer à la bataille et laissant déferler son chakra, menaçant et résolu à étriper son adversaire.


Spoiler:
 



RED ROCK - JINMENJU RYÖHEI
"La vie de mon personnage peut être mise en jeu à chaque rencontre."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 254
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Liés dans le sang Dim 18 Mar 2018 - 11:09

Il est important pour une équipe de faire confiance à chacun des membres de cette dernière, mais surtout de connaître les capacités de chacun d’entre eux. Dans l’idée et grâce à mes capacités sensorielles, je serais dire le niveau de puissance des deux ainsi que la plupart de leurs capacités, cela étant surtout dû au fait que j’eus la chance de les voir en action pour la majorité, mais en contre partie, ils connaissent aussi mes zones de confort, aujourd’hui nous ferons un petit test. Voyons voir jusqu’où se situe les talents de chacun d’entre nous.

De se fais un petit combat s’impose, chose qui n’est pas vraiment ma plus grande qualité, je l’admets volontaire, tant la dernière fois que j’eus la mésaventure d’affronter un des miens cela s'est fini avec une cuisse perforer et une défaite des plus évidente. Bien que de l’eau à couler sous les ponts depuis ce temps-là, je dois bien l’avouer cette défaite face à Ryohei m’avais permis de mettre le doigt sur énormément de mes défauts qui depuis ce jour, je m’efforce d’annihiler. Afin de rendre le combat équitable nous affronterons le gamin, sûrement aussi puissant que bon nombre des dirigeant Iwajin, à deux, bien que même dans une telle configuration, pas sûre que nous arriverons à gagner.

Avec Ryohei et tel le vieux couple que nous formons, nous nous dirigeons vers l’atlas central, tout en discutant de tout et de rien. Le Jinmenju peu doué quand il s’agit d’analyser un adversaire (c’est un bourrin pur et dur) s’étonne quand on en vient à parler du Sairyo, en effet de part se physique frêle et par ces (faux) airs de gamin, il en surprend plus d’un, je me souviens qu’au Temple de Gobi, le Jônin tuer au combat, le fut à cause de cette même raison, trop de confiance face à un adolescent ayant l’air d’un enfant, avoir un physique impressionnant ne fais pas gagner un combat, Hiko à pus le prouver ce jour-là.

Len » Mais non, il ne t’aurait pas arraché la tête, ça semble un peu trop barbare pour lui ... Par contre ouais, il aurait pus te tuer sans que t'aies le temps de lâcher une insulte.

Avec le temps, j’ai réussi à développé un certains dons pour avoir l’air de tout garder sous contrôle, alors qu’à cet instant précis, je sais très bien que tout ceci pourrait mal finir. Ryo est un impulsif, pas convaincu qu’il réussisse à rester dans l’optique que tout ceci n’est qu’un simple entraînement, surtout maintenant qu’il sait la puissance de petit. Quant à Hiko, je n’ai pas la prétention de le connaître aussi bien que le vieux fauve, le fais de prendre la responsabilité de les faire combattre à l’extérieur, en connaissant les problème disciplinaire du rouquin ainsi que les soucis d’Hiko, à tous moment ce derniers pourrais décider de nous laisser pour mort et repartir sur sa vie d’avant. Ouais, ça craint comme idée...

Alors que nous arrivions sur place, les deux entamèrent la discussion, Ryo étant apparemment gonflé à bloc.

Len » Inutile de vous rappeler que tout ceci n’est qu’un simple entraînement. Nous sommes ici pour pointé du doigt nos éventuelles faiblesses, pas pour en créer de nouvelle. Si tout se passe bien, je suis prêt à payer le resto ...

Je ne prends pas trop de risque sur ce coup-là, c’est tellement improbable qu’ils arrivent tout deux à se tenir correctement. Je me concentre afin d’avoir une meilleure idée du lieu qui nous entoure, le combat peu commencer.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 276
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Liés dans le sang Dim 18 Mar 2018 - 11:45

Len et Ryöhei venaient d’arriver. Des deux jumeaux, on pouvait clairement voir qui était aux commandes en ce moment même. Ryö,- l’impulsif de la bande -, mettait déjà de l’huile sur le feu avant même que le combat ne commence. Cela fit sourire l’enfant aux cheveux blancs… Ils voulaient un combat ? Ils allaient être servis, et il ne fallait pas compter sur l’enfant aux cheveux blancs pour leur faire de cadeaux. Après tout, comme venait de le dire Len, ils étaient ici pour déceler quelles étaient les faiblesses de chacun, et pas pour en créer de nouvelles. C’était une bonne idée !
- Ouais je comprends… Je vais essayer de pas trop vous amocher alors ! Surtout toi, Ryö.
Lui affichant un grand sourire accompagné d’un petit clin d’œil, l’enfant aux cheveux blancs prit alors une impulsion et sauta en arrière de plusieurs mètres. Il voulait mettre de la distance avec ses deux adversaires du jour. N’étant pas un pro du corps à corps, il était trop dangereux de rester près d’eux… Pour le moment.

Dans sa « retraite », l’enfant analysa alors son environnement de combat. Ils se trouvaient sur une plaine rocailleuse se disposant tel un plateau désertique qu’on pouvait trouver entre Iwa et Suna. Petite particularité, il y avait un ruisseau qui le traversait de part en part. Hiko se demanda s’il pouvait l’utiliser comme facilitateur de ses jutsus Suiton… Puis il se ravisa. Il n’y avait pas assez d’eau pour que ce soit vraiment significatif. Il s’en passerait donc.

Une fois à bonne distance, environ une vingtaine de mètres, l’enfant commença alors à diffuser son chakra dans l’air ambiant. Le but ici était très simple… Il allait se prémunir contre les assauts directs,- et souvent dévastateurs -, des utilisateurs de Taijutsu. Il ne connaissait pas les capacités complètes de Len et Ryöhei, mais il n’imaginait pas le Jinmenju un combattant à distance. Malgré le fait qu’il maîtrise le ninjutsu comme l’avaient démontré leurs précédentes rencontres, son air impulsif s’accompagnait logiquement le plus souvent de coup de poings… Non ?

Quant à Len, il maîtrisait la sensorialité, c’était un fait. Et vu le collier d’argile qu’il avait créé pour escorter Hiko jusqu’à Iwa, il devait aussi être un utilisateur de ninjutsu. Ainsi, ce serait ça… Leur duo. L’un allait sûrement venir au contact, tandis que l’autre se chargera des attaques à distances. C’était un combo qui pouvait être gagnant, et Hiko devra alors redoubler de vigilance. Mais avant tout, il devait faire quelque chose car… À un contre deux, il ne donnait pas cher de sa peau.

- Il est temps de reprendre la main !
Se mordant les deux pouces, Hiko composa rapidement deux séries de mudras. Posant ensuite la main sur le sol à deux reprises, il y eut deux nuages de fumée qui apparurent et qui laissèrent ensuite place à Fukasaku et Shima… Ses deux fidèles grenouilles ! L’enfant leur sourit alors, puis il leur lâcha ces quelques mots.
- Salut les vieux ! AUjourd’hui on va affronter les membres de mon équipe. Du coup n’y allez pas pour tuer, mais je veux une victoire. Compris ?! Allez, en place la vieillesse !
Insolent, comme toujours… Mais Fukasaku et Shima obéirent et vinrent alors se placer sur les épaules du jeune garçon. Ils étaient de taille très petite, et c’était donc un avantage pour Hiko de les avoir à ses côtés… Il était maintenant prêt, et il tendit alors un bras vers les deux adversaires du jour tout en leur faisant signe de la main d’approcher… Le tout, avoir un sourire plein de confiance affiché sur son visage !

Que le combat commence !

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 334
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Liés dans le sang Dim 18 Mar 2018 - 19:10


Aussitôt qu'il s'était mis en garde, le combat semblait engagé et cela n'était pas sans déplaire à priori à l'ancien nukenin qui ne tarda pas à répondre à la réplique menaçante par une autre menace du même acabit. Ce genre de petites provocations était chose élémentaire pour les deux ninjas qui s'étaient déjà entretenus à deux reprises, chaque fois dans un contexte différent : la première fois, Ryöhei (ou plutôt Hei) avait enseigné le clonage au mioche, tandis que la seconde ce fut le jeune garçon qui enseigna l'art de la boule élémentaire au vieux rabougri. Cet échange de bons procédés n'était que le balbutiement d'un futur défi de plus grande taille qui allait opposer les deux combattants sur un terrain plus ou moins équitable.

Dès le départ, Hiko tenta de prendre la distance et se concentra sur le duel pour y focaliser tous ses sens, prêt à anticiper chaque coup de l'adversaire. Il profita de cette retraite momentanée pour composer les mundras qui permettraient bientôt, une fois les deux pouces mordus, de convoquer ses deux animaux de compagnie, des batraciens moches et répugnants. Ryöhei ne tarda pas à faire remarquer son dégoût au quidam, désirant profiter de la réplique pour le désorienter.

"Je n'ai jamais vu d'invocations aussi moches. Mais il paraît que c'est comestible, je me trompe ?"

Si Hiko s'était permis de reculer de quelques mètres et avait concentré tous ses sens sur le duel (ce que le Jinmenju ignorait bel et bien), il fallait néanmoins considérer que son adversaire, à côté de Len, avait aussi procédé à une amélioration de ses réflexes : son corps était plus prompt à réagir que celui de l'invocateur. Aussi le Jinmenju s'empressa de poursuivre l'ancien nukenin, conscient que la distance ne serait pas quelque chose à son avantage.

Pour ne pas se faire distancer, il décida premièrement de malaxer son chakra entre ses deux paumes. En l'espace d'une fraction de seconde, une boule de roche se forma et gonfla à vue d'oeil. Une fois à taille parfaite, il la brandît au-dessus de lui et tout le monde put alors remarquer qu'un smiley diabolique avait été gravé dessus, fantaisie notoire de l'excentrique. Un sourire aux lèvres, il s'adressa à son adversaire.

"Ca te rappelle quelque chose, fripouille ? Mange ça dans ta face ! Nyahahaha !"

Etait-ce suffisant ? Certainement pas. Dirigée vers la femelle du couple batracien, cette boule de roche avait en fait pour objectif de détourner l'attention du trinôme pour mieux permettre au Jinmenju d'exercer toute la quintessence de son art. Des batraciens, hein ? Cela ne résisterait pas bien longtemps à l'attaque dévastatrice qui arrivait. Les pas du vieux roublard s'accélèrent soudainement et cela de manière si rapide qu'il dépassa sa première attaque et décocha une frappe dévastatrice au deuxième batracien, le mâle cette fois-ci. Si en soi cette technique pouvait paraître tout à fait anodine, il s'avérait en réalité qu'elle était renforcée par les capacités claniques du bicéphale, dont la deuxième tête continuait de se camoufler sous la peau du premier frère. Des capacités tout à fait extraordinaires qui permettaient au frappeur de passer la barrière de l'épiderme de l'adversaire, et de faire déferler toute la puissance de sa frappe à l'intérieur de l'organisme de ce dernier, rapprochant la victime toujours plus près de l'inconscience.

Mais le marché était honnête et si l'assaut de Ryöhei était redoutable, il n'en demeurait pas moins qu'il gardait la pleine mesure de sa force pour ne pas infliger une mort certaine au compagnon du mioche. Si, du moins, il parvenait à toucher sa cible.

Spoiler:
 



RED ROCK - JINMENJU RYÖHEI
"La vie de mon personnage peut être mise en jeu à chaque rencontre."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 254
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Liés dans le sang Lun 19 Mar 2018 - 12:51

Voilà quelque chose d’intéressant, des invocations, des crapaud plus précisément. Hiko gardait encore quelques cordes à son arc, cet entraînement commence de la plus belle des façon en découvrant ceci. Plus calme que mon compère (ce qui n’est pas bien compliqué), je prends le temps d’observer la situation. Le gamin prit ses dispositions afin de s’éloigner de nous deux, c’est une bonne chose, tout comme moi, sa zone de confort et à moyenne voir longue distance. Si Ryo parvient à arriver jusqu’à lui, il le mettra sûrement en pièces, rien de plus dérangeant qu’un utilisateur du Taijutsu pour mettre à mal les combattant à longue distance, et je dis cela en connaissance de cause, m’étant fait mettre en pièces lors de mon seul combat face au vieux loup.

L’aspect flétri des crapauds me fit sourire, ils n’ont rien d’impressionnant, c’est voir l’exact opposer. Usés par le temps et surtout minuscule, moi qui imaginais les invocations bien plus impressionnante, en tout cas, ils ne payent pas de mine, comparer aux quelques scorpions que j’eus la chance de voir invoquer par Van. Dans un élan de confiance, sûrement absurde, je souligne la remarque du Jinmenju sur la comestibilité des batraciens.

Len » Il paraît en effet, mais vu l’aspect de ceux-là, ils ont atteint leurs dates de péremption depuis bien longtemps.

Pas le temps de penser à une stratégie, le Genin trentenaire fonce sur notre adversaire. Soit, c’est sa façon de faire, attaquer sans relâche, est un peu sa marque de fabrique. Je profite que l’attention soit sur lui, pour laisser couler de l’argile de ma main gauche, jusqu’au moment où le tas asses épais, prennent peu à peu forme, laissant place à un Bélier d’une taille conséquente. Le bélier bien que ce remuant dans tous les sens, comme s’il avait une conscience propre n’en reste pas moins qu’une marionnette répondant aux ordres de son créateur.

Une série de mundras, suivis alors la création de l’animal d’argile, celle-ci provoque un épaississement de la peau, rendant ainsi la créature bien plus solide que lors de sa création. À la suite de cela, Ramu prend alors en chasse sa cible fonçant droit devant vers l’invocateur des crapauds. L’avantage de la bête et avant tout son insatiable envie d’attaquer jusqu’à sa destruction, ce qui je l’espère n’auras pas lieu tout de suite.

Récap:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 276
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Liés dans le sang Lun 19 Mar 2018 - 14:12

Ils étaient surmotivés ! Les deux Iwajins ne semblaient pas vouloir faire pâle figure face au benjamin de l’équipe et attaquaient les choses de façon très sérieuse. Leurs regards étaient déterminés, ils étaient prêts à frapper les premiers… Cela fit sourire l’enfant aux cheveux blancs qui se tenait très loin d’eux. Ils allaient être robustes, hagards, renforcés par leur volonté de montrer à l’ancien Nukenin qu’ils n’étaient pas que de simples figurants de l’équipe Hiiro.
- Allez, je vous attends !
De l’arrogance ? Peut-être. Un peu de suffisance ? Sûrement. Une volonté réelle d’en découdre ? Assurément. Hiko sentait l’excitation monter en lui, il avait hâte de voir ce qu’ils avaient à lui réserver. Il n’en était pas à son premier combat, il avait donc un peu d’expérience de ce genre d’évènement. Le problème était… Qu’il se retrouvait, à l’origine, en situation d’infériorité numérique. Ce fut donc pourquoi il y avait remédié en invoquant deux de ses invocations les plus fidèles. Elles étaient fiables, et malgré ce qu’on pouvait penser au premier abord, elles étaient terriblement puissantes !
- Non, mais ils se prennent pour qui les deux merdeux là… C’est ça les shinobis de ton équipe gamin ?!
Lui répondant par un simple sourire amusé, l’enfant aux cheveux blancs acquiesça en opinant de la tête. Ils avaient réussi à mettre en rognes Fukasaku… Que dieu leur vienne en aide !

Mais avant même qu’il ne puisse répliquer, le plus teigneux de leurs adversaires s’élançait à toute vitesse en leur direction. Dans le même temps, il utilisa un jutsu qu’Hiko lui avait appris il y a quelques semaines. Cela arracha un sourire au jeune garçon, mais il resta concentré sur les mouvements de celui qui s’appelait lui-même un lion. Hiko allait lui montrer, qu’aujourd’hui il n’était encore qu’une brebis !

Notant les mouvements de son adversaire avec soin, et anticipant ses pas rapides, l’enfant aux cheveux blancs se rendit compte qu’il n’aurait pas le temps de contrer, et les deux grenouilles devaient sûrement être un peu à la ramasse. Ce fut donc pourquoi il décida de positionner son corps de façon à pouvoir esquiver habilement le coup qui arrivait. Dans le même temps, Hiko prononça simplement le nom d’une grenouille.

- Shima !
Sans un regard, elle comprit et commença la composition d’un jutsu. Et tout se passa alors très rapidement. Hiko esquiva non sans mal le coup de poing dévastateur du Jinmenju, tandis que la grenouille venait ensuite d’ériger une barrière acqueuse lui permettant de stopper la ligne de la boule élémentaire envoyée précédemment.

Ouf, une bonne chose de faite ! Mais alors qu’ils se trouvaient juste à côté de Ryöhei et qu’ils s’apprêtaient à remettre de la distance, Hiko sentit une douleur vive se former au niveau de son abdomen. Car dans le même temps, un bélier venait de parcourir la distance afin de le frapper de plein fouet sur le côté droit. S’en suivit une projection assez rude vers la gauche où Hiko parcourut une dizaine de mètres combinés entre vol plané et glissade sur le dos contre la roche suite à l’impact. Les deux grenouilles s’agrippèrent à la tenue d’Hiko de toutes leurs forces avec leurs doigts palmés, mais elles furent aussi emportées par l’impact.

Se relevant rapidement, non sans un mal aux côtes, Hiko regarda alors Fuka’ et Shima… Ils allaient bien ! Ils reprirent alors rapidement leur position initiale, et Hiko regarda alors ses adversaires… Il était temps de contre attaquer !

- On attaque !
Sans un mot, Fukasaku et Shima commencèrent alors une série complexe de mudras. Ils attaquaient désormais, et Len et Ryöhei devaient se tenir prêts, car ils allaient devoir faire fort pour se protéger de ces attaques ! Shima, tout d’abord, visait une attaque plutôt de zone. Elle avait noté la présence du bélier, ce qui faisait 3 cibles potentielles ! Il fallait s’en débarrasser. Ignorant que le bélier avait été renforcé, elle préféra alors attaquer avec une attaque de haut niveau, sans pour autant être fatale. Ce fut donc rapidement qu’elle gonfla ses poumons, et relâcha une énorme quantité d’eau,- compte tenu de sa petite taille -, qui avala tout sur son passage. Ryöhei tout d’abord, le bélier, puis Len finalement qui se trouvait le plus loin. Cela devrait les tenir à distance pour un petit moment.

Sans perdre un instant, Fukasaku avait lui aussi entamé son attaque et venait de créer une énorme grenouille d’eau qui se matérialisa au-dessus de la tête de Ryöhei. Elle était imposante, et bien que constituée d’eau, si elle s’abattait sur ce dernier… Il la sentirait passer ! Ce fut donc une attaque combinée usant l’élément aquatique que les invocations venait de réaliser.

Mais était-ce tout ? Non… Hiko ne les laisserait pas prendre de répit, et il mit une nouvelle pièce de son puzzle se mettre en place en formant une petite araignée de chewing-gum qui vint se positionner sur ses cheveux. Une fois les attaques des grenouilles passées, l’araignée envoya alors un fil en direction de Ryöhei au niveau de son torse. Le tir était puissant, mais l’impact serait sans douleur car c’était totalement inoffensif. Mais le Jinmenju prendra-t-il le risque de se faire toucher par ce genre d’attaque ?

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 334
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Liés dans le sang Lun 19 Mar 2018 - 23:37


Malheureusement, Ryöhei se rendît vite compte à ses dépends que ses simples qualités physiques ne suffiraient pas à avoir raison de l'enfant maudit. Si son attaque pouvait dépecer quelqu'un en une fraction de seconde, ce qu'il avait maladroitement essayé avec l'un des deux crapauds, il n'en demeurait pas moins qu'il fallait se montrer plus malin qu'à présent pour oser pouvoir disputer quelques blessures au quidam à touffe blanche. Diantre, songea-t-il. Il avait considéré son combo comme quelque chose d'abordable, jouant sur la confusion entre sa vitesse et celle de sa technique de roche, supposant que cela serait suffisant pour déstabiliser son adversaire. Seulement, il fallait concéder que malgré son teint blafard, Hiko n'avait pas à pâlir de son expérience qui visiblement lui donnait un certain avantage sur le cours de la rencontre.

Le Jinmenju jubila cependant en constatant que bien qu'il n'eusse pas fait mouche comme il l'aurait souhaité (du fait, en réalité, que Hiko s'attendait à ce genre d'attaque expéditive), son offensive eut au moins le mérite de distraire son antagoniste et de laisser à Len l'opportunité de modeler une bête à corne toute d'argile habillée, et cette dernière effectua une charge opportune sur l'ancien nukenin, qui vola des suites de l'impact. Ryöhei en profita pour avancer un petit peu, mais quelle ne fut pas son erreur : se rétablissant, Hiko décida de contre-attaquer. Dès lors que le Jinmenju vit les mundras effectués par la grenouille, il s'empressa d'en effectuer lui aussi : par chance, si ses sens n'étaient pas aussi aiguisés que ceux de Hiko, ses réflexes n'en demeuraient pas moins tout aussi bons, car son corps était plus réactif. Il composa les signes qu'il effectuait pour bâtir son armure de roche, tandis qu'en face de lui un gigantesque tsunami fit rage sur la plaine.


L'immense raz-de-marée emporta sur son passage, balayant et remuant la terre sur laquelle se tenaient les deux coéquipiers de toujours, Len et Ryöhei. Cependant, muni de son armure, le Jinmenju ne bougea pas d'un pouce : son armure, en revanche, commença à subir les affres de l'érosion. Puissant, le tsunami commença à soulever des lambeaux de roches qui s'ôtèrent de l'épiderme de l'excentrique, sans pour autant parvenir à le déloger dans sa totalité. Puis, alors qu'il était occupé à résister au courant diabolique qui tentait de l'emporter dans son flot intempestif, une immense masse d'eau se forma au-dessus de sa tête, comme si l'on refermait le couvercle au-dessus du monde. Pas le temps de dire ouf, l'immense crapaud rempli d'eau s'écrasa sur lui avec une violence inouïe. Sous le tonnage de cette masse d'eau considérable, il se sentît presque broyé et, trempé de la tête aux pieds, il réalisa tristement que tout son corps s'était affaissé. Il dût attendre un court instant avant de retrouver ses sens et sortir des vertiges occasionnés. Plusieurs de ses os s'étaient déplacés et son esprit venait de s'embrumer. Confus et désorienté, il chercha Hiko qui tentait de reprendre de la distance. C'est grâce à un petit choc au niveau du torse qu'il le retrouva : une araignée venait de faire sa toile de bubble-gum comme si elle voulait montrer le chemin au Jinmenju. Etait-ce de la provocation ou un piège ? Dans tous les cas, le bicéphale ne tarda pas à rentrer dans le jeu. Hiko n'était pas si loin que ça et, malgré sa tentative de gagner de la distance avec Ryöhei, il était encore accessible pour ce dernier. Et on ne l'aurait pas deux fois. Pas si facilement.

"Espèce de petit morveux ! Toi et tes grands-parents, je vais vous faire bouffer vos dents !"

Fit-il sur un air hostile et plein de rancune, dépassant ses blessures pour trouver la force de se jeter à nouveau dans sa direction. Il n'était pas près de le lâcher et pour cause, c'était son rôle de le harceler. Mais la suite serait beaucoup plus amusante que ses débuts catastrophiques.

Pour être un expert en taijutsu, il était nécessairement plus rapide que Hiko et malgré la volonté de ce dernier de prendre du recul, c'était peine perdu de croire que cela serait possible. Heureusement que cette langue de chewing-gum avait pu le guider, sinon quoi le Jinmenju aurait mis probablement trop de temps à retrouver ses sens, à repérer le quidam et à rompre la distance qui le séparait de lui. Le piégeur était-il piégé ? Seule la suite allait le leur dire. Car il était indéniable que ce petit fil élastique qui reliait l'invocateur au frappeur n'était qu'un coup de semonce pour une technique beaucoup plus redoutable et, résolu à ne pas être une nouvelle fois victime d'un assaut intempestif, Ryöhei décida de tenter le tout pour le tout. Il jeta son bras vers la gorge de Hiko quand bien même que celui-ci aurait-il commencé à composer de nouveaux mundras. Grâce à ses pouvoirs, le Jinmenju ne se contenta pas de lui empoigner la gorge : il voulait s'enfoncer à travers son épiderme et mettre la main sur tous les organes composant sa trachée. Simple, sadique et terrible : c'était bien là sa signature. Un seul faut mouvement, une seule tentative de fuite ou de séparation, et la gorge de Hiko se trouverait littéralement arrachée par l'exubérant Jinmenju, déployée à ciel ouvert. Avec ou sans crapaud, s'il était pris, il était fait comme un rat.

Mais ce n'était pas tout. Dans un ultime effort, Ryöhei devint Ryö/Hei. Profitant de la proximité avec son ami nukenin, Hei se délogea en partie de son corps, tenté d'aller voyager chez celui de Hiko, comme un parasite tombant dans le pelage d'un mammifère. Cela fonctionnerait-il ? Cela n'était guère prévisible et, dans toutes les circonstances, le bilan était le même.

"Merde."

Les deux frères s'évanouirent, à cours de chakra.

Spoiler:
 



RED ROCK - JINMENJU RYÖHEI
"La vie de mon personnage peut être mise en jeu à chaque rencontre."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 254
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Liés dans le sang Mar 20 Mar 2018 - 10:54

Il n’y a pas à dire, Hiko déroule son attirail avec une facilité déconcertante. Contrôlant la fouge du Jinmenju sans trop de difficultés avec l’aide de ses deux crapauds finalement plus débrouillards qu’ils n’y paraissent. De loin, je pus avoir la satisfaction de voir mon bélier toucher sa cible et faire valdinguer Hiko et ses deux invocations. Ce genre de technique peut sûrement être étonnant pour quelqu’un n’ayant jamais combattu un Bakushô, ceci dit comment savoir si c’est bien le cas. Hiko à l’air d’être si expérimenter malgré son jeune âge, son enfance due être bien plus compliquée que la mienne. La riposte fut alors terrible, le Sairyo démontra alors parfaitement le fait que Ryo est alors l’ennemie à mettre hors course pour commencer. Comment lui en vouloir, les experts en taijutsu sont une plaie pour notre style de combat.

N’ayant tout de même pas pour but de me laisser tranquille, l’un des crapauds envoya une massive vague dans ma direction, un Tsunami emportant dans son élan mon pauvre bélier, qui à ma plus grande satisfaction résista au choc. De mon côté, aucune chance que j’encaisse ce genre de technique, après une série de quelques mundras, c’est d’un brusque mouvement de mon bras droit que je fis apparaître une violente bourrasque de vent me permettant de me protéger de la gigantesque vague, qui s’écoule alors autour de moi. Mon bélier alors relevé, repart à l’attaque de sa cible, quant à moi, je retourne aux sources avec une technique des plus basique, l’invocation d’arme ninja et plus précisément d’un Shuriken Fûma.

Le moulin de l’ombre déployé, je souffle alors dessus, peut à peu, le shurinken tourne sur lui-même, ma main gauche étant la seule chose l’empêchant de foncer sur l’ennemie. Attendant quelques secondes que mon arme gagnes et vitesse et s’imprègne asses de mon chakra futon, je pus voir non loin de là, Ryo qui commence malheureusement à être en difficulté, sa dépense de chakra et impressionnante, c’est t'il surestimé sur ce coup-là ? Où est-ce moi qui a sous-estimé la réserve de chakra du vieux lion ? Aucune idée, dans tous les cas tout ceci auras été bénéfique sur ce point.

Le Shuriken ayant pris asses de vitesse, sa zone d’action doublée, à tel point que la lame pivotant au bout de mes doigts frotte sur le sol. Au moment même ou je vois Ryohei s’écrouler de fatigue, j’envoie alors mon projectile. Le voyant foncer droit sur mon coéquipier, j’en viens à penser que tout ceci devrais bientôt prendre fin, avec Ryo hors course, je ne pourrais jamais tenir bien longtemps face à cet accroc au bonbons, décidément bien plus fort que je le pensais.

Len » Je t’imaginais fort, mais tu te débrouille encore mieux que je l’imaginais. Du moins les deux ancêtres te servant d’invoc sont plus puissante qu’ils le laissent penser. [je marque alors une courte pause, remettant mon cache-œil en place, après que ce dernier est légèrement glissé.]Ryo est K.O., j’imagine ?

Toujours sur mes gardes, j’attends de voir qu’elle serait sa prochaine attaque. Bien qu’à présent, je suis convaincu que la défaite m’attend. Je suis prêt à jouer encore un peu, mon chakra n’est pas encore à sec.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 276
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Liés dans le sang Mar 20 Mar 2018 - 12:00

Les deux originaux d’Iwa se débrouillaient vraiment bien compte tenu de la teneur des attaques qui leur étaient proposés. Hiko et ses invocations n’y allaient pas de main morte, mais avaient-ils réellement le choix ? C’était une bonne question, car en agissant de la sorte, l’équipe Hiko n’avait pas la possibilité de réellement découvrir tout le potentiel de ses adversaires. Il y était allé très fort, ne voulant pas un combat qui s’éternisait. Ce serait trop contraignant car plus le temps passait, et plus le duo Iwajin risquait de prendre l’avantage en misant sur leur nombre.

Et alors qu’Hiko se préparait à lancer sa nouvelle offensive, il ne put qu’admirer la capacité de ses coéquipiers à endurer de telles attaques. Fukasaku et Shima s’étaient déchaînés, et pourtant, ils étaient toujours debout… Prêts à combattre pour prouver au cadet qu’ils n’avaient rien à lui envier. Len, tout d’abord, avait envoyé une forte lame de vent qui avait tranché en deux le tsunami… Faisant déferler les flots autour de lui sans être nullement inquiété. Impressionnant !

Ryöhei, quant à lui, s’était servi d’une armure en pierre extrêmement durcie. C’était malin, connaissant le cercle affinitaire, il devait sûrement se douter que le Suiton aurait un désavantage sur les jutsus de l’élément Doton. C’était le cas… En théorie. Car Hiko et ses invocations avaient poussé leur savoir en Suiton bien plus loin qu’un quidam classique, et ils avaient réussi à combler le désavantage de cette façon. Ce fut la raison pour laquelle Ryöhei subit alors de lourds dommages provenant de l’énorme grenouille constituée d’eau ! Mais ça ne l’arrêta pas, et il recommença à courir en direction du trio infernal.

Hiko fut légèrement surpris, mais il nota aussi que la vitesse de déplacement du Jinmenju était bien moins importante que tout à l’heure.

- Fuka !
Il l’avait prévenu que c’était à lui d’agir, mais c’était quasiment inutile. Le vieux avait déjà commencé la composition des mudras visant à protéger Hiko du prochain assaut qui pouvait s’avérer dévastateur. Ryö semblait furax, plus déterminé que jamais… Et donc, plus dangereux que jamais !

Pour lui faire face, Fukasaku venait de créer un dôme aqueux entourant le Sairyo alors que Ryöhei arrivait au niveau de l’enfant le bras tendu vers l’avant ! Hiko effectua un mouvement de recul tandis que le dôme d’eau se formait entre eux. Le problème fut que le dôme se forma légèrement trop tard et Ryö put passer son bras avant que l’eau ne se densifie en intensité. Par ce fait, il fut freiné mais réussit tout de même à toucher Hiko au niveau d’une épaule… Appliquant ainsi le transfert de corps de Hei !

Un frisson parcourut alors l’échine du jeune garçon. Il sentit un désagréable sentiment l’envahir ainsi qu’une légère douleur provenant de son épaule pour ensuite se répandre dans tout son corps. Il ne savait pas d’où venait ce sentiment, mais il était venu depuis le toucher du Jinmenju. Coïncidence ? C’était très peu probable. L’enfant eut alors la nausée et fut déstabilisé pendant un petit moment… Alors que l’action battait toujours son plein !

Ryö venait de tomber, genou à terre, probablement vidé de ses forces par son utilisation intense de son chakra. Il n’avait pas encore assez de bouteille pour tenir plus longtemps apparemment… Mais ce n’était pas fini pour autant, car il restait encore le borgne ! Et lui, il ne s’arrêtait pas là ! Mais tout d’abord, traitons le sujet du bélier… Shima, qui n’avait pas encore réagi ce tour se décida de mettre une fin aux agissements de l’animal. Il était une plaie qui ne s’amusait qu’à foncer dans tout ce qui bougeait… Il fallait le faire se tenir tranquille !

Composant quelques mudras, elle plaça ensuite deux doigts devant sa bouche, puis cracha une boule d’huile qui devait faire deux fois sa taille (vive le ninjutsu) en direction de l’animal d’argile. La boule visait clairement les jambes de ce dernier, l’empêchant ainsi une bonne fois pour toute de venir charger une nouvelle fois Hiko. Une fois fait, elle tourna ses yeux vers Len, mais Fukasaku fut le plus prompt à réagir en gueulant quelques mots à Hiko.

- Reprends toi gamin et esquive !
Avec son oreille douloureuse, l’enfant reprit ses esprits et vit au dernier moment le shuriken géant fondre sur lui. Grâce à son anticipation, il eut alors le réflexe de faire une esquive sur le côté afin d’éviter l’attaque lancée par le Bakushô. Il avait profité des attaques de Ryöhei pour placer ses attaques dans l’ombre… Malin. Hiko s’en sortit avec une simple éraflure au niveau du bras car il n’avait pas vraiment réagi à temps. Mais c’était superficiel, et cela ne l’empêcherait pas de se battre et de finir le boulot.
- Ouais, il ne bouge plus ! Maintenant, il ne reste plus que toi et moi…
Souriant, malgré l’intensité du combat, l’enfant aux cheveux blancs composa alors quelques mudras et une boule de chewing-gum extrêmement durcie se forma alors rapidement autour de Len. Il ne voulait pas laisser Fukasaku et Shima finir le travail… Même s’ils en auraient été sûrement capables. Non, il voulait lui aussi participer au combat autrement qu’en esquivant des techniques venant de ses adversaires… Il était temps qu’il entre en scène !

Dans le même temps, la petite araignée qui était toujours sur sa tête, balança un fil dans la direction de Len. On ne sait jamais, peut-être allait-il s’échapper de cette prison ?

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 254
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Liés dans le sang Mar 20 Mar 2018 - 18:36

Hiko me confirme alors ce dont je me doutais, Ryohei ne sait pas vraiment contrôler ses capacités. Il connaît sûrement des techniques bien plus complexe et puissante que moi, mais les utiliser lui en demande énormément. Beaucoup trop. Quant à moi, j’ai beau être encore large niveau chakra, je sais pertinemment que le combat à déjà pris fin, à voir si j’ai envie de continuer et m’épuiser inutilement ou bien abandonner tout simplement et renforcer l’idée du Sairyo comme quoi je suis bien plus faible que lui.

Remontant le bandeau tenant mes cheveux en place, je réfléchis à la situation, mon regard se tourna naturellement vers mon bélier, totalement hors service dû à une huile visqueuse le recouvrant. Puis, bien trop tardivement, je me rendis compte de la bulle se formant autour de moi. Sans réelle tentative de ma part, je finis englober dans cette sphère de chewing-gum. Bien que libre de mes mouvements, je me trouve piéger, je joins alors mes paumes une dernière fois afin de laisser ma créature se liquéfier, inutile de la laisser bloquer dans cette mare visqueuse.

Len » Bien, il n’y à plus que toi ... J’abandonne ! Cette journée m'a offerte pas mal d’informations supplémentaires. Tu es bien plus puissant que j’osais l’imaginer et encore, je suis convaincu que tu ne nous as pas encore montré la totalité de tes compétences. Quant à Ryohei ... Il est doué et deviendras sans aucun doute très puissant, mais pour l’heure, il manque de contrôle et épuise sa réserve bien trop vite.

Pour être honnête, je n’ai guère envie de finir dans l’état actuel de mon vieil ami, l’idée même qu’Hiko doive nous ramener au village est asse amusante, mais indigne de mon statut de Chûnin, je suppose. Bien que j’abandonne ici, je ne vois pas le mal à perdre face à ce type, il serait sûrement capable de tenir tête à bon nombre de Jonin iwajin et j’en suis guère à leurs niveaux. Je remis mes mains dans mes poches, toujours en regardant le gamin aux cheveux blancs, c’est alors en plaisantant que j’en viens à ceci :

Len » Aller, sort moi de là, à moins que tu souhaites aider le trentenaire à rentrer au village. Tu as beau être plus fort que nous, là ça risque d’être un peu plus physique !

Ryo à toucher le fond niveau chakra, il risque d’être faible pendant quelques heures minimum, il nous faudra l’aider à rentrer au village. Quand bien même sa condition physique est bien supérieur à la nôtre, aucune chance qu’il rentre rapidement au village sans notre aide.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 276
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Liés dans le sang Lun 9 Avr 2018 - 10:52

L’affrontement touchait à sa fin… Les deux shinobis en face de lui avaient été courageux, puissants… Mais cela n’avait pas été suffisant. Leur façon de se battre était cependant très différente, et Hiko avait bien failli se faire avoir. D’un côté, il y avait la force brute… La puissance de la Nature, celui qui n’en faisait qu’à sa tête et qui était aussi fort qu’un buffle s’il réussissait à vous approcher. Mais sa fougue et sa volonté avaient eu raison de lui et il s’était épuisé beaucoup trop rapidement. N’ayant pas jugé nécessaire d’en garder sous le pied, il s’était lancé à corps perdu dans la bataille… Erreur n°1.

De l’autre côté, il y avait Len. Le manieur d’argile était, semble-t-il, un adepte du combat à moyenne et longue distance. Un style de combat que connaissait très bien le Sairyo, qui était lui-même un combattant évitant autant que faire se peut le corps à corps. Il savait ô combien cette façon de combattre pouvait être avantageuse, mais il connaissait aussi les inconvénients de ce type de combattant. Il n’avait donc pas hésité à l’isoler afin de pouvoir l’achever tranquillement…

-T’es sûr que tu veux pas continuer un peu ? On sait jamais, je te prête Fuka’ si tu veux !
L’enfant aux cheveux blancs était un peu déçu… Certes, il n’était pas passé loin de la catastrophe, mais il avait encore besoin de se défouler ! Mais bon, Len avait raison… Il n’était pas encore taillé pour l’affronter en un contre un, surtout qu’Hiko était accompagné par ses deux grenouilles favorites.

Mais l’enfant regarda alors Ryöhei qui gisait à côté de lui… Il avait besoin de repos, et il était temps de rentrer. Leur petit combat avait été riche d’enseignements pour Hiko. Et il fallait se douter que c’était aussi le cas de ses deux coéquipiers. En la jouant solo, ils n’avaient pas été capables de lui infliger la moindre blessure. S’ils avaient coopérer, ils s’en seraient sûrement mieux sortis. À n’en pas douter.

M’enfin, c’était comme ça. Alors Hiko enleva sa boule de chewing-gum autour de son chef d’équipe et il se mordit le pouce. Puis apposa sa main sur le sol qui trembla grandement avant qu’une grenouille géante ne fasse son apparition sur le terrain. Hiko avait appelé Gamabunta à la rescousse, car il était évidemment hors de question qu’il ne porte lui-même le Jinmenju.

Prenant place sur sa tête, le petit groupe partit alors en direction du village… Avec de l’expérience en plus, et une bonne nuit de sommeil en perspective !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Liés dans le sang

Revenir en haut Aller en bas
 

Liés dans le sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays de la Terre :: Tsuchi no Kuni :: Atlas central-