N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Dans les yeux de ma mère | PV Mamoru Eikichi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 40
Rang : C

Message(#) Sujet: Dans les yeux de ma mère | PV Mamoru Eikichi Sam 17 Mar 2018 - 22:29


Citation :
HRP : 1 ans auparavant...

Elle avait deux diamants noirs sous les paupières. Ses cheveux lisses glissaient autour de son visage comme un peintre laisser vivre son pinceau sur la toile. Un vrai visage d'ange qui, s'il était déjà attaqué par une trentaine d'années, gardait néanmoins toute sa candeur naturelle et exprimait la pureté dans sa condition la plus primaire et la plus brute. Une beauté littérale que seuls les aveugles auraient pu ignorer et sur laquelle les passants se retournaient uns par uns. Cette fine fleur du clan Nara appartenait pourtant à deux hommes : le premier était un Yamanaka droit dans ses bottes et réputé pour ses exploits, qu'il avait réalisé bien souvent pour le village en risquant sa vie, tandis que le deuxième était un Nara également, et pas n'importe lequel, puisqu'il s'agissait de son fils.


Ainsi les pas de Koharu surfaient sur les pavés du village de la feuille, tranquilles et doux comme si elle marchait sur des pétales. Si son mari n'était pas là, il n'en demeurait pas moins qu'en véritable chien de garde, son fils marchait devant elle. Nobusada, malgré son jeune âge, n'était pas ignorant sur l'attirance que les hommes éprouvaient pour sa mère. Les Nara n'avaient pas bâti leur réputation sur leur intelligence pour un tas de pâquerettes, aussi l'aspirant bénéficiait-il de la même sagacité d'esprit que ses congénères et il était assez clairvoyant pour deviner le petit jeu que jouaient certains mâles mal avisés avec sa mère. Ces coups malvenus et amenés sans détours, sans atours, sans manières l'excédaient au plus haut point : si encore ces bêtes de chairs étaient capables de se montrer stratégiques !

Mais non, que des brutes sans cervelles guidées par leurs hormones, des chiens assoiffés de sexe que pourtant sa mère repoussait inlassablement, qui rampaient tous devant les remparts que Koharu avait dressé autour d'un coeur déjà saisi.

    - J'en ai marre de ces cons.

Nonchalant à souhait, Nobusada ne cachait guère son mépris pour ces psychopathes sexuels qui, sous couvert de vouloir rendre service, en profitaient pour demander un prénom, une adresse, un rendez-vous parfois, en se montrant bien plus poli que d'usage.

Bien sûr, ce qui devait arriver arriva. En pleine rue commerçante, la mère de Nobusada se fît bousculer un chien qui courrait par là, et renversa son panier. Les denrées se déversèrent sur le sol poussiéreux du village, déclenchant une rangée d'yeux tournés vers la jouvencelle. Conscient de ce que cela impliquait, Nobusada se dépêcha de l'aider à ramasser l'ensemble, mais il était déjà trop tard : plusieurs prétendants fixaient sa mère avec une intensité trop vive à son goût pour être innocente.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 46
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Dans les yeux de ma mère | PV Mamoru Eikichi Lun 19 Mar 2018 - 15:51

Pour une fois il observait la vie grouillante dans le village d'une hauteur, le toit d'un bâtiment. C'est debout et les mains dans les poches de son long manteau qu'il pose son regard gris sur la population qui animait Konoha et son cœur.
Il n'aimait pas se mêler à la foule, il n'aimait que discuter avec les dames et les faire rire. Il avait apprit à les considérer comme des précieux joyeux dont il fallait prendre grand soin. Les femmes étaient importantes pour lui, à tel point qu'il se sentait capable de défier des hommes cents fois plus fort que lui pour les défendre, quitte à perdre, et même s'il détestait le combat.
C'est donc tout naturellement que ses yeux observaient avec plus de douceur et d'insistance la gente féminine qui se mouvait dans cette foule bien vivante. Il souriait lorsqu'il voyait leur sourire, sous le regard amusé et le rire juste audible pour lui de son « compagnon ». Secouant de gauche et de droite son visage sous les critiques de cet être immatériel, Eikichi stoppa ses iris sur une belle femme précédé d'un jeune homme. Elle était élégante, elle donnait l'impression de survoler ce sol et de ne même pas l'effleurer de la pointe des pieds tant sa démarche était souple.
Une grande dame, fière et forte à n'en pas douter. Il se surpris à ne plus détacher ses yeux d'elle jusqu'à ce qu'elle trébuche, faute en revenait à la course d'un chien. Tout ce que pouvait contenir son panier, ou presque, se retrouva sur le sol et plusieurs hommes, sans d'autre élégance dans leurs regard que l'envie de toucher cette belle femme, s'élancèrent pour ramasser ses biens.
Même si le jeune homme non loin devait se soucier d'elle, que pourrait-il faire tout seul pour la sortir de là. Qui étaient-ils l'un pour l'autre ? Le Mamoru s'en fichait, il n'avait d'yeux que pour elle et il regretterait la voir en fâcheuse posture et sale compagnie.

Se laissant choir de son perchoir, Eikichi fit claquer ses talons sur le sol de la rue commerçante pour se donner un air sûr de lui et se fit remarquer de la meilleure façon qui soit en haussant volontairement la voix.

- Ha mais que vois-je ! Le plus beau diamant de tout Konoha ! Comment n'ai-je point pu tomber sur votre personne avant ce jour ? Que diriez-vous de vous promener en charmante compagnie ?

Il exagérait sur tous les mots à mesure qu'il avançait sous les regards haineux de tous les autres mâles en rûte qui tenaient en leurs mains les biens de la belle brune. Discrètement, alors qu'il se penchait doucement en avant pour faire une révérence digne de ce nom devant la Nara, il lui glissa avec calme et assurance :

- Profitez-en pour vous sauver, je vais les tenir en haleine encore un peu.

Eikichi se releva bien vite et repris, haussant encore plus la voix.

- S'il fallait nommer votre beauté, plus qu'un diamant, vous êtes l'astre le plus brillant que porte ce monde, et bien que toutes les femmes soient des trésors, vous êtes sans conteste le joyeux le plus pur.

Faisant de larges gestes de ses bras, le Mamoru se trouvait ridicule à un point qu'il se riait de lui. Ce qu'il ne ferait pas pour une femme. Et quoi de mieux que se débarrasser d'une bande de gros lourd que de les tenir par un discourt concernant l'objet de leur désir.

- J'aimerais ardemment toucher votre peau qui semble aussi pur que la porcelaine mais de peur de briser ce doux rêve éphémère, je me retiens ! Ho ma Dame, sachez que dors et déjà mon cœur, que dis-je, mon âme vous appartiens sans retenu aucune !

Il avait changé de place à mesure qu'il parlait, détournant tous les regards sur sa personne, faisant en sorte qu'elle soit plus ou moins dans l'angle mort de la plupart des assoiffés sexuels. Un peu mal à l'aise à jouer l'acteur, Eikichi serra ses poings dans ses poches lorsqu'il y remit ses mains.
S'il était sûr qu'elle était assez loin, il ne chercherait plus à attirer les regards des uns et des autres sur lui, surtout qu'il en avait horreur. Mais, l'occasion était trop bonne, la voir sourire, la voir tranquille, la savoir loin de ces sacs d'hormones primaires, était tout ce qui l'importait pour l'heure. Et si elle restait pour défendre son honneur, il se trouvait somme toute un peu bête probablement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 40
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Dans les yeux de ma mère | PV Mamoru Eikichi Ven 23 Mar 2018 - 14:48


Tandis que la foule s'amassait autour du beau diamant noir, Eikichi fit une entrée en scène éclatante, ce qu'il devait entre autres à ses talents d'acrobate et de beau parleur. Sous un florilège d'éloges romantiques à en vomir toutes ses pilules bleues, il inonda la malchanceuse qui accusait à présent une troisième source d'ennuis : s'il avait fallu qu'elle fasse tomber son sac et que cela attire tous les mâles, ce qui correspondait à ses deux premiers problèmes, il fallait en plus qu'un énergumène du genre vienne faire son cirque pour hypnotiser son doux regard.

Pourtant, et bien que cela la mettait mal à l'aise, elle trouvait dans ce jeune Mamoru bien plus d'élégance et de raffinement que chez les autres, au risque de croire qu'il camouflait par les apparences une orientation plus dirigée vers les individus du même sexe que lui. Et c'était en fin de comptes des doutes qu'il n'était pas difficile d'établir, puisqu'en attirant le regard de la Nara, Eikichi attirait aussi celui de tous les hommes qui étaient venus lui proposer de l'aide. Au fond, cela la fit sourire intérieurement et elle trouva dans cette mise en scène une délicieuse occasion de se débarrasser de la concurrence, mais aussi de se laisser flatter.

"Oh... merci... vous me troublez, vraiment..."

Fit-elle en mettant ses doigts devant ses mouches et en contenant un petit rire amusé, ce qui n'était pas sans laisser sa féminité déborder sur ses manières. Ce geste plein de douceur et d'innocence fit davantage vriller les autres tas de testostérones qui se disputaient déjà le coup de main, avant que tout à coup une autre voix se fasse entendre !

"Eh ! Laissez ma mère tranquille ! Bande de pervers !"

Mais c'était un coup d'épée dans l'eau, puisque le jeune Nobusada était encore trop jeune pour être respecté par les prétendants et leurs gouailles naturelles. Sa mère, toutefois, remarqua la tentative de son fils avec une sorte d'affection dégoulinante qui lui rappela qu'à trop jouer avec le feu, on risquait de se brûler : au fond, c'est son propre enfant qu'elle craignait le plus, parmi tous ceux qui se trouvaient ici. Elle se rapprocha de lui tandis que les prétendants remettaient les aliments dans son sac, avant de reprendre.

"Merci messieurs. Je crois que ça ira. Je vais reprendre mes courses et m'en aller."

Mais à peine eut-elle mis la main sur ce dernier que la main qui le tenait se montrer plus réticente qu'elle ne l'aurait imaginé. Un homme âgé d'une trentaine d'années refusait de la laisser partir sans avoir négocié quelque chose avec elle. Il lui adressa directement la parole, ignorant tout le reste :

"Vous ne partiriez pas sans que je vous offre un verre ?"

Gênée, la Nara commença à rougir. Remonté à bloc, Nobusada commença à glisser ses mains dans ses poches. Il était prêt à en découdre s'ils voulaient tous si ardemment que cela tourne au vinaigre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 46
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Dans les yeux de ma mère | PV Mamoru Eikichi Dim 25 Mar 2018 - 20:59

Elle était bien trop belle, bien trop raffinée pour cette bande de malotru et méritait mille fois mieux qu'eux et probablement un million de fois mieux que lui-même.
Eikichi sourit lorsqu'il entendit les quelques mots, prononcés presque trop timidement, de la bouche de la troublante brune. Elle était ce dont beaucoup devait rêver, merveilleuse physiquement, délicate au niveau des manières et de la voix, et probablement d'un caractère arrangeant.
Alors qu'il finissait ses longues tirades et que les hommes avaient terminés de se mettre en quatre pour ramasser les biens de la brune, le jeune homme qui l'avait précédé tenta de se faire remarquer à son tour, presque en vain. Bien, il avait sa réponse. Le jeune était le fils de cette délicieuse créature. Son sourire s'élargit d'autant plus. Il était la meilleure des concurrences qu'un homme puisse avoir, l'enfant d'une femme désirée.

Faisant toujours fi de sa peur du conflit, lorsqu'un malotru tendit le panier à la Nara sans lui rendre, son poing se serra mais se desserra aussitôt. Devait-il s'engager dans ce sens au risque de se prendre un retour de bâton aussi violent que le laissait présager les muscles de cet homme comparé aux siens ?
Soufflant entre ses dents, Eikichi effectua un petit saut pour s'éloigner de sa foule et se rapprocher de ce duo forcé.
Il posa froidement sa main sur le poignet de l'homme.

- La Dame a dit qu'elle allait maintenant rentrer chez elle... alors si tu veux continuer a être galant après l'avoir aidé à ramasser son panier, laisse là partir, c'est un conseil.

Sans se démonter, son regard pointa distraitement le fils de la jeune femme lorsqu'il croisa celui de l'homme qu'il tenait à peine de sa main.

- Maintenant, si tu préfère en découdre avec des shinobi, à toi de voir. Mais on n'importune pas une Dame.

En effectuant un léger pas en arrière, l'insigne de Konoha qu'il portait à la ceinture brilla légèrement.
Que ne faisait-il pas pour les femmes, et plus elles étaient charmantes, plus il se coupait en quatre pour leur montrer à quel point elles l'étaient.

Il pouvait créer de petites illusions pour faire peur à cet homme en utilisant son affinité même s'il voulait éviter le combat pour éviter que tous ne sache qui il était. Pourtant...

- Hey gamin... t'es de la partie si ça chauffe ?

Très peu physique, et ça sautait aux yeux, Eikichi comptait presque sur le fils de la brune pour l'aider si ça tournait au vinaigre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 40
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Dans les yeux de ma mère | PV Mamoru Eikichi Mer 28 Mar 2018 - 14:34


L'ambiance était électrique. Tout ce remue-ménage prenait place pour une femme qui avait simplement laissé tomber son sac de course, et fait l'erreur de naître un peu trop belle pour ne pas attirer la convoitise des détraqués sexuels. Combien elle aurait voulu qu'à cet instant, son homme à elle soit là pour les balayer tous d'un simple regard ou d'une simple parole... Mais le Yamanaka qui était son époux était occupé par des affaires de la plus hautes importance et malheureusement son rôle le privait de cette joie. Ceci dit, deux autres garçons prenaient son relai et c'est avec la plus grande bienveillance qu'ils tentèrent d'éloigner le prétendant.

Koharu lâcha un sourire. Elle n'était pas seule, et cela lui réchauffait le coeur. Elle qui d'ordinaire semblait si timide souriait comme si rien ne s'était passé. Le fait que le bel inconnu qui la protégeait se soit manifesté comme un shinobi lui rappela d'heureux souvenirs. Son époux, Sora, avait la même trempe lorsqu'il était plus jeune. Si elle avait eu dix ans de moins, elle aurait probablement été séduite par tant de courage. Pour autant, elle avait aujourd'hui un fils et le fait que cet inconnu veuille l'entraîner dans une rixe ne l'enchantait guère. Voyant que l'homme qui avait été retenu prenait mal la remarque du courtisan, elle délia ses doigts qui décomposèrent quelques mundras.

Aussitôt, son ombre s'étendît comme une grande flaque et engloutît celles des différents prétendants. Seuls Nobusada et Eikichi ne furent pas immobilisés par cette technique célèbre du clan Nara. Du reste, la mère empoigna la main de son enfant pour la tirer vers elle et l'emmener loin de cette pagaille, adressant à l'élégant dandy un nouveau sourire, moins gêné, plus cordial.

"Merci pour votre soutien, jeune homme. Vous êtes très flatteur et je suis sûr que les plus jeunes femmes que moi doivent vous trouver très charmant. Puis-je savoir votre nom ?"

Elle tira la main de son enfant pour le forcer à se montrer poli, tandis qu'en face d'elle tous les autres hommes restaient paralysés autant par la technique que par l'effroi causé par le pouvoir redoutable que la mère avait caché. Ils s'étaient laissés séduire par une araignée vénéneuse cachée sous des airs de coccinelle.

"Peux-tu dire merci au monsieur, Nobusada ?"

Mais le quidam avait déjà les nerfs à vif, et observait le courtisan avec des yeux animés par une grande ardeur.

"J'suis pas un gamin ! J'suis un Nara ! J'suis un homme !"

Fit-il en le pointant du doigt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Dans les yeux de ma mère | PV Mamoru Eikichi

Revenir en haut Aller en bas
 

Dans les yeux de ma mère | PV Mamoru Eikichi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Passé & Lettres :: Flashbacks-