N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Plus proche de la mort | Team Ikinokoru

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 40
Rang : C

Message(#) Sujet: Plus proche de la mort | Team Ikinokoru Dim 25 Mar 2018 - 15:28


Citation :
HRP : 1 mois auparavant...


Nobusada avait donc la chance de faire officiellement partie d'une équipe. S'il en était fier, il n'en demeurait pas moins qu'il était foncièrement intrigué, car il s'agissait bel et bien du seul membre de cette équipe dont le chef était quelqu'un qui alimentait nombre de tourments dans son coeur et son âme. Après un entretien plutôt rapide ayant mis au clair quelles idées le jeune Nara devait se faire au sujet de son métier et de son avenir, et remettant en cause tout ce qu'il avait appris jusqu'alors, il était rentré chez lui l'esprit tout embrumé.

Il n'en avait parlé ni à son père, ni à sa mère. Il va sans dire que ces derniers le cuisinèrent tout de go, espérant lui tirer les vers du nez : mais il se contenta de rester large et de témoigner une satisfaction globale. L'idée qu'il était le seul membre de l'équipe n'enchantait guère le beau père qui, résolument, songea que cela ne pouvait qu'alimenter une éventuelle déformation des principes qu'il avait inculqué à celui qu'il considérait comme son fils, mais soit. Il était fier que ce dernier soit parvenu à vaincre cette épreuve si stressante du recrutement.

Aussi Nobusada se présenta-t-il le lendemain avec la ferme intention d'enchaîner avec un nouveau succès. Malgré la trouille notoire dont il était victime à cause de l'apparence macabre de Shigo, il était déterminé à lui prouver qu'il était capable de répondre aux impératifs que ce spectre de la mort allait lui fixer. Au fond de lui, il songeait que Shigo était un vrai shinobi : il semblait plus accoutumé à une certaine proximité avec la mort que son père adoptif et sa mère. Il s'agissait peut-être d'une erreur, mais au moins il n'y avait aucun faux semblant dans la façon d'être du chef d'équipe, ce qui poussait le jeune Nara à croire qu'on lui parlait enfin comme à un homme. Et cela nourrissait en lui une certaine forme d'appétence pour la conversation avec Shigo. Il voulait en savoir plus. Eclairer davantage sa route. Obtenir plus de science.

Il se rendît au cimetière encore une fois très avance. Si le corbeau se présentait à nouveau, cette fois, il le verrait. Son bandana bien serré sur la tête, il attendît son mentor. Peu à peu, il s'habituerait à ce crâne lugubre. Peu à peu, il serait plus proche de la mort.

Citation :
@Yamanaka Shigo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 684
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Plus proche de la mort | Team Ikinokoru Dim 25 Mar 2018 - 16:46

    Et le corbeau était bien là, encore une fois. Il patientait sagement sur une pierre tombale avant de s’envoler à l’arrivée du jeune Nara. Quelques minutes plus tard, ce fut au va-nu-pieds de se présenter sur le lieu du rendez-vous, dans la même tenue vestimentaire que le jour précédent. Comme Nobusada était venu bien en avance, Shigo le fut également. Mais ce dernier n’était pas très regardant sur l’horaire : tant qu’on respectait un minimum de ponctualité.

    Le Yamanaka s’avança jusqu’au centre du cimetière, faisant signe au jeune Nara de le suivre. Aucun geste superflu ni une parole de trop. Sa froideur habituelle. Pourtant, il se permit une petite constatation :

    « Je vois que vous êtes venu malgré mon discours de l’autre jour. »

    Shigo se retourna une fois arrivé au milieu du cimetière pour faire face à son interlocuteur.

    « Je vous avais démontré un principe contradictoire de l’académie. A présent, et en ce lieu, quelle leçon pensez-vous recevoir ? »

    Il fallait avouer que l’endroit n’était pas banal pour une conversation. Pourtant, ici était le lot de tout ninja, et l’étape finale de sa carrière. Si l’on se cantonnait aux règles et aux conventions, évidemment.

    « Je vais vous poser une question qui vous servira également d’indice. Vous m’aviez dit vouloir faire l’honneur de votre famille, mais vous ne pouviez définir ce qu’était l’honneur hormis en l’opposant au qualificatif de « monstre ». Voici donc ma question du jour : qu’est-ce qu’un monstre selon vous ? »

    Nobusada était jeune. Il était aisé de lui implanter une idée dans la tête comme on pouvait balayer certaines déjà présentes. Le Yamanaka n’avait usé d’aucune illusion pour altérer le raisonnement et les sentiments du Nara jusqu’à présent, et il comptait sur son jeune âge pour ne pas avoir à le faire. Une illusion se levait trop facilement. Mais une confiance et une loyauté gagnées par les mots et les actes demeuraient bien plus vivaces…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 40
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Plus proche de la mort | Team Ikinokoru Dim 25 Mar 2018 - 17:11


Au milieu de ce cimetière lugubre, l'élève et son maître semblaient être aux balbutiements d'une dévotion totale à une cause que le Yamanaka se présentait comme une ultime fin en soi. Nobusada n'était guère au courant de ce qui se tramait : au mieux pouvait-il suivre aveuglément ce que le maître lui disait. En soi, cela revenait presque à domestiquer le jeune Nara, qui de fait n'avait aucune emprise, aucune once de liberté sur le cours des choses : à nouveau, Shigo pris les devants et, mettant le pied à l'étrier, il guidait Nobusada vers sa propre voie.

Toujours intrigué par l'homme au masque squelettique, le Nara prenait pourtant peu à peu confiance en lui. La rencontre de la veille l'avait presque paralysé de terreur : ce jour-ci, il se sentait déjà plus fort, plus apte à lui répondre. En soi, cela dénotait déjà d'un certain progrès, qu'il fallait entre autres attribuer cela à une marque de servitude progressive. Mais il ne s'agissait que du deuxième jour et Nobusada n'était pas encore tout à fait soumis par son chef. C'était d'autant plus vrai qu'en prenant peu à peu confiance en lui, il songeait à la méfiance que son père adoptif lui avait conseillé d'avoir dès le premier jour. Pour autant, les mots de Shigo résonnèrent comme une étrange énigme dans l'oreille du Nara, et l'esprit joueur de ce dernier se laissa appâter par la possibilité de la résoudre.

Suivant sagement le spectre de la mort, il buvait ses paroles comme si elles étaient saintes, tout en continuant de s'interroger sur ce qu'il venait d'avancer. Une nouvelle leçon était présentée par Shigo. Elle remettait en question ce qu'il considérait comme un monstre. Il ne tarda pas à trouver une réponse à cette question, observant toujours le sol, intrigué par l'étrange crâne qui lui faisait face.

"Un monstre est par définition une créature dépourvue d'humanité. Différentes légendes en parlent, mais un lieu commun tend à comparer les hommes aux monstres quand ces derniers sont dépourvus de sensibilité, et agissent en obéissant à un instinct meurtrier."

Il mit ses doigts autour de son menton, envahi par la réflexion. Ses yeux quittèrent le sol et tournèrent vers la gauche, tandis que sur son visage se démarquaient les traits de ce questionnement invasif.

"J'admets cependant qu'il m'est difficile de faire le lien entre l'honneur et le cimetière. Peut-être la leçon du jour consiste-t-elle à prendre la mesure de l'importance du devoir de mémoire ? Je pense que les corps qui dorment ici sont ceux des hommes qui se sont battus pour l'honneur..."

Et puis, soudain, une idée. L'esprit du Nara tourbillonnait.

"Ou alors, ce sont les perdants dont vous avez parlé hier ?"

Fit-il en continuant d'esquiver le face à face direct avec Shigo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 684
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Plus proche de la mort | Team Ikinokoru Dim 25 Mar 2018 - 18:07

    « Vous n’êtes pas bien loin de la réponse. Disons qu’il s’agit d’un mélange subtil de toutes vos hypothèses. »

    Le Yamanaka leva le bras en direction d’une tombe bien décorée. Aux gravures sur la pierre, on pouvait remarquer que ce n’était pas la sépulture la plus récente, et pourtant on trouvait encore des fleurs bien épanouies sur le parterre face à la pierre.

    « Lisez son nom. Il devrait vous dire quelque chose, à vous qui avez bien étudié à l’académie. Un héros, mort d’une maladie quelques années après son grand succès. Un champion de la rébellion contre l’Empire. Sans aucun doute vous a-t-on conté ses prouesses : il aurait permis à un groupe de cent hommes d’investir un arsenal d’armes impériales gardé par plus de cinq cents soldats.
    Un héros qui reçut des funérailles officielles et dont des inconnus viennent encore saluer sa bravoure en déposant des fleurs et des offrandes.
    Savez-vous comment il s’y était pris ? Il avait empoisonné l’eau de la source en amont de la base ennemie, affaiblissant ainsi les soldats, mais tuant aussi bon nombres d’animaux, de civils et de marchands itinérants plus loin, en aval… Une semaine après, il lança son assaut et en sortit victorieux, mais que pensez-vous de ses méthodes ? En avez-vous seulement entendu parler à l’académie ?
    Il est loué avec les honneurs tandis que son action n’avait rien d’honorable, bien au contraire. »


    On en revenait à l’histoire du vainqueur et du vaincu. Du bien et du mal. De la légitimité ou non de chaque action.

    « A présent regardez cette sépulture là-bas. Une gravure récente sur une pierre tombale plus mince et un parterre qui accueille bien moins de fleurs que celui-ci. Vous pouvez lire son nom, mais ce dernier ne vous évoquera probablement rien si vous étiez encore à l’académie.
    Cela remonte à quelques mois de ça. Des bandits se terraient au fond d’une caverne et quatre ninjas furent dépêchés pour les y déloger. Ils avaient carte blanche : morts ou vifs. L’un proposa un plan sans risque : provoquer un feu et bloquer l’accès à la caverne pour enfumer les bandits qui mourront alors asphyxiés. Hélas, ces criminels avaient pris en otage une femme et ses deux enfants. Le chef d’équipe ne voulut se résoudre à ces dégâts collatéraux, comme son collègue l’appelait…
    Ils furent tués dans la nuit par cette même femme qui était prise en otage. Les bandits l’avaient fait chanter en menaçant de torturer ses enfants. Elle déjoua la vigilance du ninja qui montait la garde en se faisant passer pour l’innocente affolée qui venait de s’échapper, et le poignarda dans le dos. Enfin, elle égorgea les trois autres dans leur sommeil.
    Un homme honorable mais que personne ne salua : il git ici, voué à l’oubli. »


    Son exposé terminé, le Yamanaka se retourna vers le jeune Nara afin d’étudier sa réaction.

    « Le premier a fait honneur à sa famille. Son nom est loué dans les livres d’histoire et sa prouesse transmise aux nouvelles générations à travers l’académie.
    Le second n’a fait honneur à personne, si ce n’est à sa morale. Qu’est-ce qu’il gagna en échange de sa conduite honorable ?
    Dites-moi, lequel des deux tient plus de « l’honneur » et lequel du « monstre » dont vous me parliez ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 40
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Plus proche de la mort | Team Ikinokoru Lun 26 Mar 2018 - 22:38


Le Yamanaka semblait tout à fait dans son élément et pour cause, il savait sur quel tombe allait reposer son discours. Cette mascarade ne sembla pas innocente aux yeux du Nara, qui songea qu'il avait manigancé ce rendez-vous pour implanter ses dogmes dans la tête de son élève en profitant du décors. Certes, il n'avait pas fondamentalement tort, dans la mesure où ses exemples laissaient tacitement entendre qui était le monstre, et qui était l'honorable. Mais c'était un peu trop facile pour être crédible, sur le coup. N'importe qui aurait pu choisir parmi des centaines d'exemple... et prouver le contraire.

Du reste, toujours impressionné par l'allure de son interlocuteur, il n'osa pas lui signifier cette marque de réticence. Dans l'absolu, il ignorait que Shigo tentait de faire de lui son esclave, et que pour se faire il devait d'abord procéder à un assujettissement spirituel. Pour autant, il n'était pas dupe et, si ces anecdotes étaient intéressantes, elles manquaient de maquillage pour que Nobusada s'y laisse prendre.

Mais le masque de la mort scrutait sa réaction et bien que méfiant, le Nara rentra dans le jeu du maître.

"Il me semble qu'il est assez évident que le moins honorable des deux est aussi le moins connu. Mais ce que vous me racontez change à présent le regard que je porte sur celui qui a marqué notre histoire..."

Fit-il docilement, la tête toujours inclinée vers la tombe du plus oublié des deux hommes de leur histoire. Il songea qu'il était triste que ce dernier n'ait pas eu le droit à sa gloire à titre posthume... Finalement, il le méritait certainement plus que l'autre. Ceci dit, en se sacrifiant, le ninja le moins célèbre avait aussi coûté la vie à ses coéquipiers, et en cela il avait fait une grave erreur.

"Cela étant, je pense que malgré son honneur, ce dernier a fait une erreur. Il a agi presque égoïstement et, sans le vouloir, il a sacrifié ses compagnons. Est-ce que cela est honorable ?"

Posa-t-il en toute innocence, sans vouloir remettre en question l'autorité du maître.

"Pour ne rien vous cacher, ce n'est pas sur ces deux hommes que je souhaite prendre exemple."

S'il avait été moins impressionné, il aurait osé un "et vous ?" mais dans la situation actuelle ses lèvres restèrent cousues entre elles. Il était bien incapable de construire un véritable échange avec le Yamanaka : pour l'heure, il n'était bon qu'à suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 684
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Plus proche de la mort | Team Ikinokoru Mar 27 Mar 2018 - 23:30

    « Oh, ainsi il aurait agi presque égoïstement ? Désirer éviter la mort d’innocents serait donc faire preuve d’égoïsme ? Votre raisonnement me turlupine, Nara Nobusada. Pouvez-vous le développer ? »

    On pouvait toujours tout tourner de la façon dont on le souhaitait. Tout dépendait du point de vu, et surtout des mots employés. Un acte de bonté pouvait être dépeint comme de la cruauté sans pitié. Les mots étaient une arme bien plus mortelle qu’aucune lame. Un kunai peut retirer une vie, mais des mots bien employés peuvent faire tomber tout un pays.

    « Est-ce que cela est honorable ? Là n’est pas la moralité de cette leçon. Ca n’est point la bonne question. Demandez-vous plutôt à quoi sert l’honneur ? Ou plutôt : quelle est son utilité ?
    Dans le second cas, le vouloir d’agir honorablement le força à respecter sa morale, et donc à ne pas commettre d’actions pouvant être qualifiées d’inhumaines. Un moyen de garder l’homme courtois et respectueux des conventions, d’éviter les crimes et les délits.
    Dans le premier cas, sa quête de l’honneur le força à vaincre quel qu’en soit le prix. Quitte à sacrifier des innocents pour revenir victorieux auprès des siens et que son nom soit loué. A être connu et reconnu des autres.
    Dans tous les cas, l’honneur est un frein à votre véritable épanouissement. Il influence vos décisions, en bien ou en mal. La morale ou la reconnaissance. Les résultats diffèrent, et leurs conséquences également. Mais ça n’est jamais l’honneur qui doit guider vos choix. Il pousse vers les deux extrêmes à éviter à tout prix. Tout du moins : si vous souhaitez demeurer en vie. »


    Faire honneur à sa famille n’était donc pas une bonne réponse. Il fallait lui trouver un autre but. Mais allait-il tomber sur la même conclusion ?

    « Si ce n’est sur aucun de ces deux hommes que vous souhaitez prendre exemple… Alors sur qui ? »

    Il ne l’avait pas dit, poussant ainsi le Yamanaka à formuler cette question. Mais l’avait-il fait exprès, ou était-ce parce qu’il n’avait pas osé y répondre lui-même ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 40
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Plus proche de la mort | Team Ikinokoru Mer 28 Mar 2018 - 14:08


Le Yamanaka porteur de crâne et l'enfant Nara continuaient de débattre sur l'idée de l'honneur et sur ce qui devait animer, somme toute, la main du ninja. Au coeur d'un cimetière sombre qui vraisemblablement incarnait tout à fait les préceptes défendus par le maître, les deux s'interrogeaient mutuellement, comme s'ils voulait pousser la curiosité et la connaissance de l'autre un peu plus loin. Pour autant, le petit Nara était malin comme un singe et plus la discussion avançait, plus son chef semblait révéler sa part d'humanité : ce faisant, la terreur qu'il éprouvait à l'égard de celui qui guiderait ses pas se faisait moins prégnante, moins vive, plus docile. Contrairement à lui. Car en montrant ses traits d'humanité, le Yamanaka venait également de révéler une part de doutes et, pour une fois, bien qu'affirmant l'inutilité de l'honneur et de la morale, celui qui incarnait la mort questionnait Nobusada vers une part d'inconnu dont il ne pourrait pas forcément maîtriser les ficelles, ce qu'il faisait goulument depuis le début de leurs échanges. Il était évident que son élève en profiterait pour se ressaisir.

Le Nara était l'héritier d'un clan réputé pour son intelligence et pour les jeux de stratégie. S'il était intimidé, il savait néanmoins qu'il pouvait jouer de cette émotion pour embarquer Shigo sur son propre terrain et renverser l'ordre de force. Combien d'enfants dominent leurs parents en jouant sur les sentiments ? Combien de stratégies de jeu s'élaborent à partir du bluff ?

En posant cette question anodine, Nobusada avait sacrifié un pion pour que le Yamanaka avance l'une de ses pièces maîtresses. Certains pourraient penser que celui qui manipule les esprits aurait ainsi fait une grave erreur ; mais le quidam n'était pas assez idiot pour croire que Shigo se laisserait avoir par un coup aussi basique. Non. La stratégie était beaucoup plus fine. Même une pièce maîtresse pouvait être sacrifiée, pourvu que le jeu avance. Depuis le départ, il laissait entendre à Shigo ce qu'il voulait croire ; et l'intimidation qui planait sur le Nara le forçait à avancer ses pièces de manière presque aveugle. Il obéissait. Docilement, il réagissait aux actions de Shigo, qui menait la danse depuis la veille, et s'imposait par son aspect et son expérience. Mais à vouloir voler trop haut, ne risque-t-on pas comme Icare de se brûler les ailes ?

Cette question, il l'avait glissé comme on avance un pion de manière anodine. Shigo avait un avantage certain, mais la moindre erreur de jugement lui serait fatale, car il arrive que malgré le statut, ce soit l'esclave qui domine le maître. En avançant cette pièce maîtresse, il prenait certainement la mesure des risques encourus. Deux hypothèses étaient plausibles à présent : la première était celle d'une contre-attaque massive de la part de l'élève qui avait tissé son jeu dans l'ombre comme un Nara ; la deuxième était celle d'un massacre à sens unique orchestré par le Yamanaka, car la pièce qu'il venait d'avancer était aussi précieuse que dangereuse.

Aussi fallait-il comprendre que, derrière quelques mots bien placés, tout l'avenir d'une relation était en jeu. Qui gagnerait cette partie ?

"Sur un membre du clan Yamanaka que je connais."

Fit-il timidement, faisant allusion à son père adoptif. Pour autant, il pouvait également faire allusion à son maître et le genin n'avait pas laissé cette part de doute au hasard. Derrière ce masque terrifiant, il y avait l'âme d'un homme et la supercherie ne marcherait pas longtemps. Certains prétendent que les yeux sont une fenêtre sur l'âme, mais dans le cas des Nara, il s'agissait du jeu.

Shigo se laisserait-il déséquilibrer par cette remarque enfantine ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 684
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Plus proche de la mort | Team Ikinokoru Mer 28 Mar 2018 - 17:34

    Le Nara avait complètement ignoré la première question. Pourquoi ? Parce qu’il avait changé d’avis sur ses propos et n’assumait pas de s’être trompé ? Parce qu’il ne savait pas quoi répondre, qu’il avait avancé des allégations sans réfléchir à leur sens ? Ou bien parce qu’il craignait la réaction du Yamanaka ? Et ce dernier, comment devait-il riposter ? En lui rappelant qu’une question attend une réponse, ou en laissant couler pour cette fois ? L’éducation était une chose fragile où la moindre erreur pouvait tout faire basculer. Cependant, le va-nu-pieds avait un avantage de taille : il pouvait modifier les souvenirs ou les affects, les sentiments, s’octroyant ainsi une infinité d’opportunités supplémentaires jusqu’à tomber sur le résultat escompté.

    Encore une fois le Nara demeura vague dans ses propos, provoquant une question précise. Mais c’était la seconde fois qu’il usait de cette stratégie. Peu de mots pour laisser l’autre parler, s’interroger, se demander. Une méthode basique pour mener la danse dans une discussion, ou dans un interrogatoire. Une phrase incomplète soulevant davantage de question que de réponse. Pensait-il que l’homme au masque de crâne le laisserait mener la danse indéfiniment ?

    « Un membre du clan Yamanaka que vous connaissez, ou que vous croyez connaître ? »

    Qu’il s’agisse de Shigo ou de quelqu’un d’autre, mais il ne lui fera pas le plaisir de lui demander son identité. Dans tous les cas, sa phrase se tenait. Les Yamanaka manipulent les esprits et les souvenirs. Celui que le Nara croyait connaître était-il vraiment celui qu’il connaissait ? En plongeant dans la tête d’autrui, un Yamanaka accumule bien plus de souvenirs et de vécu différent qu’une personne lambda. Sa personnalité et son caractère, s’ils ne sont pas suffisamment bien ancrés, peuvent changer bien des fois.

    La balle fut ainsi renvoyée à Nobusada.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 40
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Plus proche de la mort | Team Ikinokoru Mer 28 Mar 2018 - 22:50


Le jeu suivait son cours et comme le jeune Nara avait pu l'anticiper, Shigo ne se laissa pas avoir par sa tentative de retourner la situation. Une remarque des plus pertinentes et intrigantes fragilisa la stratégie mise au point par le Nara, si bien que croyant avoir repris le dessus un court instant, il lui semblait revenir au point de départ. Plongeant ses yeux dans l'espace sombre laissé par les orbites du masque porté par le Yamanaka, ce qu'il n'avait pas vraiment osé faire jusque-là, il tenta de déchiffrer cet énigmatique personnage... mais il ne tînt pas longtemps cet échange, et pencha la tête pour s'incliner, comme un jeune loup de la meute courbant l'échine devant le mâle alpha, après que celui-ci l'eusse remis à sa place.

Pourtant le jeu malsain qui se tramait là suivait son cours, et Nobusada ne se considérait pas encore échec et mat. Ces parties-là pouvaient durer toute une vie et, face à un adversaire de ce calibre, il ne fallait pas baisser les bras. Cela ne voulait pas dire pour autant qu'il fallait jouer les rebelles : tout au contraire, Nobusada avait mieux à gagner en se soumettant à la gouverne de Shigo.

Il mesura, avec cette réplique percutante que son chef venait de lui asséner, qu'il avait probablement outrepassé ses droits et s'il était évident pour lui qu'il pouvait encore disputer le match, il n'en demeurait pas moins qu'il avait oublié de rester à sa place et que Shigo ne semblait pas vouloir faire dans la sentimentalité et lui pardonner quoique ce soit. Alors, plutôt que de présenter des excuses, il décida de continuer le dialogue avec son maître.

"C'est vrai... bien que lui et moi soyons proches, je crois que j'ignore encore beaucoup de choses..."

Puis son regard balaya de nouveau le cimetière. Son père adoptif et sa mère seraient peut-être un jour parmi ceux qui le composaient, et lui-même serait fier de faire partie de cette grande communauté morbide, pourvu que sa fin fusse prestigieuse. Néanmoins, cette heure n'était pas encore arrivée et il lui restait encore beaucoup de chemin à parcourir avant de se rapprocher de la fin.

Une question lui vint spontanément. Une question toute bête qui trahissait sa curiosité. Il voulait en savoir plus sur le Yamanaka.

"Avez-vous connu la guerre, chef ? Tout le monde en parle, mais vous... vous avez l'air de mieux la connaître."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 684
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Plus proche de la mort | Team Ikinokoru Jeu 29 Mar 2018 - 12:58

    Encore une fois, le Nara répondit vaguement sans donner l’identité du Yamanaka auquel il faisait allusion. Pourtant, Shigo espérait qu’il ne s’agissait pas de lui. S’il souhaitait lui ressembler en connaissant si peu de lui, alors il était bien trop candide, ou simplement désireux de bien paraître. Et s’il se considérait proche du va-nu-pieds uniquement parce qu’il avait intégré son équipe, il était encore plus naïf. Néanmoins, la naïveté n’était-elle pas une bonne chose pour manipuler quelqu’un ? Et puis, l’homme masqué n’avait qu’à lire dans la tête du jeune garçon pour obtenir la réponse désirée. Bien qu’il ne le fera pas remarquer : ce serait donner de l’importance aux sentiments du Nara.

    « Connaître la guerre ? »

    Elles se ressemblaient toutes. Un même cycle qui reprenait sans fin. Mais ce cycle ressemblait à bien d’autres conflits. Un rapport de force engendrant des morts.

    « Si vous demandez si je l’ai vécue, je répondrais oui et non. Je n’étais pas sur les champs de bataille, les fronts rassemblant une pléthore de soldats. Les Yamanaka sont bien plus réfléchis, plus vicieux, plus sournois… Et j’étais encore jeune à cette époque. Quoique tout est relatif, étant donné l’espérance de vie moyenne d’un ninja…
    Aussi, lorsqu’on peut lire dans la tête d’autrui, on accumule plus de connaissances et de souvenirs. Un Yamanaka peut connaître bien des choses sans les avoir vécus lui-même.
    Cependant, n’allez pas croire que la guerre est ce qu’il y a de pire en ce monde. Allez sur Hai no Kuni, et là vous apprendrez ce qu’est l’enfer.
    Pourtant, voici un nouveau paradoxe à ajouter aux autres : la guerre est la meilleure occasion pour les soldats de s’illustrer, et donc de faire honneur à leur famille… N’était-ce pas là le souhait que vous m’aviez formulé hier ? Vos attentes quant à l’équipe ? Qu’en pensez-vous ? Devrions-nous déclencher une guerre pour que vous puissiez atteindre votre objectif ? »


    Une question semée d’embuches, mais qui révélera un peu plus le caractère du Nara, et donnant ainsi des pistes au Yamanaka sur la meilleure façon de l’aborder. Ou devrait-on dire : de le manipuler ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 40
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Plus proche de la mort | Team Ikinokoru Lun 2 Avr 2018 - 14:50


Shigo avait repris l'ascendant sur la conversation et sa dernière explication en était le reflet, soumettant le jeune Nara à une réflexion de plus autour de l'honneur, cette fois-ci en écho à la guerre. Effectivement, pour un ninja, la guerre apparaissait comme un inéluctable destin, marié au sens du devoir et donc, indirectement, de l'honneur. Une chose que Nobusada avait appris à l'académie, et qu'on enseignait à travers les valeurs du ninja. Le nindô. La voie du shinobi. L'art de la guerre. Du point de vue de ceux qui la livraient et qui lui consacraient leur vie, la guerre était tout autre chose qu'un massacre : elle devait être faite dans les règles, en respectant certaines stratégies, certaines coutumes, certains diraient même certaines normes esthétiques. Comme s'il y avait, au fond, des bonnes et des mauvaises guerres.

Pour le jeune Nara, tout cela ne pouvait qu'être assimilé à une partie de shoji. Il ne connaissait rien de la guerre. Il était trop jeune pour l'avoir vécu ou même pour en ressentir les conséquences. Mais il était intéressé par elle. Toujours timide, il répondît au Yamanaka.

"Je ne demande pas que nous déclenchions une guerre... mais sans une guerre, à quoi servent les armées ? Quel est notre rôle si nous n'avons pas d'adversaires ? Et puis... je manque sans doute encore un peu d'expérience pour pouvoir en témoigner, mais j'ai entendu dire que la guerre n'était pas que militaire. Comme vous le dîtes, certains pays vivent quelque chose de pire que les affrontements que nous avons pu mener."

Regardant toujours le sol, il poursuivît.

"Du reste, si je peux sacrifier mon honneur pour aider les gens à vivre en sérénité, alors je le ferais. Je ne changerais pas le monde. On doit faire avec..."

Concentré, il restait à l'écoute du chef d'équipe, prêt à alimenter la conversation. Il s'interrogeait cependant. A quoi cela le menait-il ? Pourquoi toutes ces questions ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 684
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Plus proche de la mort | Team Ikinokoru Lun 2 Avr 2018 - 16:13

    « Le rôle d’une armée serait donc de faire la guerre ? Avec cette réflexion, une future guerre en devient inévitable. Bien que, dans tous les cas, il y en aura une. J’ignore quand ni contre qui, mais les guerres existent de tout temps. Et lorsque cette heure sera venue, vous devrez être prêt. »

    Cet entretien semblait porter ses fruits : Nobusada venait d’admettre pouvoir sacrifier volontiers son honneur pour aider son prochain. L’honneur n’était qu’un frein, une voie toute tracée vers la mort. La première étape était donc accomplie. Il restait encore le plus difficile : diriger son altruisme vers le va-nu-pieds. Un altruisme sans borne au point de lui dédier sa propre vie.

    « Vous avez cependant raison en un point : vous ne changerez pas ce monde. Et moi non plus. Pourtant, l’admettre est la plus grande preuve de votre maturité. La majorité des Genins qui sortent de l’académie en viennent avec des rêves plein la tête, des idylles, des chimères.
    Vouloir changer le monde c’est s’exposer en vain. C’est mourir dans le regret. C’est inutile.
    Peut-être survivrez-vous finalement ? »


    Le Yamanaka tendit ses bras sur les côtés, montrant ainsi l’ensemble du cimetière dans lequel ils discutaient depuis le début.

    « Vous ne changerez pas ce monde, mais pour vous y adapter, il vous faut connaître ses règles, ses mécanismes et ses côtés les plus sombres. Ici, en ce jour, vous en avez appris la première leçon : l’honneur ne vous mènera nulle part. Elle ne fera que vous ralentir.
    Ce sera tout pour aujourd’hui. Gardez bien en tête ces notions.
    Je vous ferais appeler dans quelques jours pour notre prochain entretien, le temps d’effectuer quelques préparatifs…
    Bonne journée, Nara Nobusada. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Plus proche de la mort | Team Ikinokoru

Revenir en haut Aller en bas
 

Plus proche de la mort | Team Ikinokoru

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Passé & Lettres :: Flashbacks-