N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Une lutte mentale perdue d'avance... - Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 16
Rang : C

Message(#) Sujet: Une lutte mentale perdue d'avance... - Libre Dim 25 Mar 2018 - 22:26

Ichibi… Pour certains, il est le mal incarné, tandis que pour d’autre il est une sorte de Dieu. Netsu se trouvait parmi la seconde catégorie. Peut-être pas pour les mêmes raisons que ses confrères. Pour ce jeune Yamada, détenir une telle puissance est un rêve qu’il ose toucher du bout de son doigt. Malheureusement, il n’arrive pas encore à attraper ce pouvoir au creux de sa main. Il devra se rapprocher de celui-ci tant bien que mal à travers des entraînements, des affrontements, et l’expérience du terrain – expérience qui manque encore à l’heure actuelle.

Devant l’immense temple à l’effigie du démon à une queue, Netsu ressentait déjà des picotements au niveau de sa poitrine. C’est comme si la puissance d’Ichibi tenait dans son étreinte le cœur du Yamada. Ce-dernier tremblait d’impatience à l’idée de pénétrer dans ce temple, et de pouvoir admirer les statues en pierre à l’image du bijuu.

Sa main vint se poser sur l’immense porte qui le séparait de l’intérieur du bâtiment tandis qu’il la poussa avec force. Un long grincement raisonna dans l’obscurité des escaliers. Il entreprit une marche vers le sommet : ses pas lourds firent écho dans ce tunnel. Malgré le confinement du temple, un léger courant d’air soulevait de peu le bandeau qui cachait le bas de son visage.

Au bout de ses longues marches, une énième porte que Netsu poussa, bouillant d’impatience à l’idée de revoir ce qu’il y avait à l’intérieur. Et une fois sur place, la grandeur d’Ichibi si imposant pesait sur l’épaule du Yamada qui résistait bon an mal an. L’atmosphère était si sinistre… Délicatement, Netsu se mit à genou devant la statue du bijuu, et ferma les yeux tant il respectait ce démon.

En position de méditation, Netsu fit le vide dans sa tête. Il ne pensait à rien. Un calme olympien, on pouvait à peine discerner les mouvements de son thorax : signe qu’il respire. C’était une méthode d’entraînement comme une autre. Il apprenait à se concentrer et à malaxer son chakra. De même, il arrivait fréquemment que ce Sunajin mette en scène un scénario mental dans lequel il se met en situation de combat… Ainsi, il pouvait mettre en place des stratégies, différentes techniques de camouflage et autre…

Absolument rien ne pouvait le distraire de sa méditation. Il était serein. Malgré la chaleur dans le temple, aucune goutte de transpiration ne perlait sur son front. Cependant, tout à une limite. Et il l’atteint à ce moment… Au moment où il imagina une lutte contre Ichibi afin d’espérer atteindre – un jour – sa toute puissance…

Il ferma les poings, fronça les sourcils… Il commençait à trembler avant de tomber à la renverse. Il put retenir son buste en mettant son bras en arrière… Il était essoufflé… Presque épuisé… Et à la fois terrifié…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 326
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Une lutte mentale perdue d'avance... - Libre Jeu 29 Mar 2018 - 18:33

Le voyage a été rude, comme si le soleil et les vents voulaient me garder à Suna, comme si je n’étais pas le bienvenu, mais j’y suis enfin arriver. J’observe, avec respect, l’immense porte aux bordures sculptées polies par le temps et le désert. Elle est déjà entrouverte et, à l’intérieur, alors que je me faufile dans le grand hall sombre, les psaumes hétérogènes des moines résonnent en sourdine.

Cependant, il n’y a personne pour m’accueillir. Je lève le regard et suit les marches qui mènent aux étages supérieures et soupire.

*Va porter le colis à Chuuryuu Iwao,* pensé-je, me remémorant les paroles du Cerné. *Si tu ne le trouves pas, fait jurer un moine de lui transmettre.*

Je masse ma nuque chaude, humide de sueur, et retire mon sugegasa de voyage. J’enlève aussi le sac, laissant mon dos aéré un instant. Il me faut quelques moments avant de trouver la motivation de gravir l’escalier, durant lesquels je fume une cigarette, m’hydrate puis prends quelques gorgées de Whisky devenu tellement chaud, dans ma flasque argentée, qu’il me brûle la gorge.

Une fois cette pause terminée, je me remets en marche. J’ouvre, une par une, différentes portes sans que les chants ne varient en intensité, me laissant perplexe quant à leur source puisque je n’arrive pas à savoir si je m’approche ou m’éloigne.

Tenant le sac et le chapeau d’une main et mes deux sabres de l’autre, j’atteins un long corridor légèrement mieux éclairé où, à ma droite, je discerne une porte en apparence plus importante parce qu’elle est décorée de sceaux et de gravures. Je m’approche et l’ouvre, le plus délicatement possible pour éviter de déranger les religieux s’ils se trouvent derrière.

À ma surprise, je me retrouve dans une autre salle, encore plus imposante que le hall d’entrée. Au centre, devant moi, sied une majestueuse statue de la créature, de ce Démon. Je l’observe, indifférent, et fais le tour de la pièce du regard. À ma droite, assis devant d’idole, il y a un homme.

*Enfin!* me dis-je en me dirigeant vers lui.

En avançant, je remarque que les vêtements qu’il porte ne sont pas ceux du commun des moines. Je n’ai jamais vu les hommes du temple ainsi vêtu, avec un capuchon et un foulard cachant leurs visages.

*Il s’agit probablement d’une caste que je ne connais pas,* songé-je, haussant des épaules. *À moins qu’il ne soit qu’un pèlerin!*

À mi-chemin, j’ai un frisson. Mes sourcils froncent d’eux même. En continuant, je cherche la raison de cette réaction. Toutefois, tout me semble normal si ce n’est que l’ambiance de cet endroit est inquiétant vu le peu de clarté et les couleurs régnant sur les murs.

« Monsieur, » dis-je, une fois à distance convenable, « Pouvez-vous m’indiquer où je puis trouver le moine Chuuryuu? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/crusifyx
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 16
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Une lutte mentale perdue d'avance... - Libre Mer 4 Avr 2018 - 20:56

La sueur coulait le long du visage de Netsu, au point que les gouttes tombaient au sol formant une petite flaque de transpiration. Son coeur battait rapidement. La lutte acharnée qu'il avait menait avec le démon Ichibi l'avait littéralement épuisé ! Ce n'était qu'un début. Un Shinobi bien dans sa tête, et bien dans sa peau, est un Shinobi capable de prouesse au combat ! C'était aussi un excellent moyen pour lui de mettre au point des stratégie de combat.

Alors qu'il reprenait ses esprits, la porte s'ouvrait lentement laissant jaillir un long grincement qui vint lui faire vibrer les tympans. Il se leva, titubant légèrement sur le côté tant la fatigue l'avait prit dans son étreinte. Un homme - encore camouflé par la pénombre du temple - fit face au jeune Yamada qui le fixa avec insistance jusqu'à ce que ce dernier l'interrogea avec politesse.

Il cherchait un moine... La surprise de voir quelqu'un au sein de ce temple, fit en sorte que le nom de ce moine ne fut pas assez audible pour Netsu. Aussi, il fronça les sourcils d'un air interrogateur. Dans tous les cas, il ne connaissait personne à Suna. Il était du genre à errer dans les rues, et à se fier qu'à lui-même. Le Yamada prit sa respiration, et prit le temps de meubler un peu avant de donner une réponse définitive. Oui. Même si Netsu était quelqu'un de discret et de peu social, il n'en restait pas moins bavard !


Il est rare de voir quelqu'un présent au sein de ces murs. Dit-il avec un air suspicieux. Depuis que je viens me recueillir ici, qu'importe ce que chacun puisse penser d'Ichibi, vous êtes la première personne que je croise.

Il n'était pas naïf. Un certain nombre de Sunajin savait qu'Ichibi n'était qu'un démon dont la haine et l'envie de chaos n'avait aucun égal ! Il n'était - pour eux - qu'un démon assoiffé de destruction. Netsu ne pensait pas ainsi. Il était du genre pessimiste et ne faisait confiance à personne... Toutefois il prenait le problème d'Ichibi à l'envers : et s'il agissait ainsi au vue du comportement humain à son égard ?

Malgré tout, je suis intéressé par votre opinion vis-à-vis d'Ichibi... Dit-il d'un air curieux. Chacun est libre de penser ce qu'il veut, mais j'avoue être curieux...

Le jeune Yamada avait enfin repris tout son potentiel respiratoire. Sa sueur s'était évaporé et il était presque à 100% de ses capacités. Il pourrait reprendre l'entraînement dès le départ de cet individu... Bien qu'aimable, il était une gêne à la progression du jeune homme aux pupilles de feu !

J'en oubliais votre question... Il réfléchit un instant, et se souvint d'un bruit qui l'avait dérangé durant sa méditation. Il y a effectivement quelqu'un qui est entré dans cette pièce... Je ne sais pas s'il s'agit de votre homme... Mais il est reparti à l'étage supérieur. Il réfléchit encore un instant avant de rajouter. J'ai cru entendre des bruits de pas vers... Là bas il me semble. Il montra le plafond de son index et fit une ligne en guise de trajectoire. Si vous le voulez bien, je peux vous accompagner, des actes valent mieux que mille mots ! Conclut-il !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 326
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Une lutte mentale perdue d'avance... - Libre Ven 6 Avr 2018 - 18:34

« Ichibi? »

Je soutiens le regard de l’homme casqué pendant un moment, me demandant s’il est sérieux ou non. Sur son front, j’observe une certaine moiteur, comme s’il avait fait un exercice modéré. Fronçant les sourcils, je réfléchis à la question pendant une fraction de seconde.

« Bien, j’en n’ai pas réellement, » réponds-je en haussant des épaules. « Je ne suis pas un homme très croyant ou spirituel. Tant que je peux faire mes affaires, les idoles et les esprits m’importent peu. »

Par la suite, le moine au capuchon m’informe qu’il a entendu des mouvements. Je regarde dans la direction qu’il m’indique.

Je soupire.

« C’est compliqué, l’architecture de cet endroit. Je n’arrive pas à m’y retrouvé, » commenté-je avant de retourner mon attention vers mon interlocuteur qui se propose comme guide. « Ce serait apprécié, monsieur. Je vous laisse guider le pas. »

Subtilement, j’abaisse la tête d’un ou deux centimètres, en guise de respect, puis la relève.

« J’ai ce colis pour le moine Chuuryuu qui provient d’une de ses connaissances à Suna, » lui dis-je en levant le paquet. « Et je veux être de retour avant la nuit. »

Dès qu’il se met en marche, je le suis. Malgré sa politesse, toutefois, quelque chose émane de lui qui me tient en alerte. Mon pouce, près de la garde de Kizutsukeru est prêt à propulser la lame, ma main est prête à attraper l’arme au vol, mon poignet est prêt à pivoter avec souplesse pour laisser glisser le Katana et mon bras est prêt à soutenir l’effort pour trancher le moine s’il jamais il est de mauvaise augure.

*Non, Eiki, tu te fais des idées,* me dis-je. *Ce n’est qu’un homme de foi, c’est tout.*

Quelques instants plus tard, une espèce de rugissement retentit subitement. Je fais un bon arrière, retirant en un mouvement l’arme des Buyuus, produisant un subtil son de glissement de fer contre fer et, en la positionnant devant moi, coupant le vent.

« C’est un piège, moine? » lui demandé-je d’un ton ferme, me disant que toute cette situation est planifiée par les ennemis de Kachi Byakuya.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/crusifyx
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 16
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Une lutte mentale perdue d'avance... - Libre Dim 8 Avr 2018 - 17:48

Lorsque le jeune Yamada emmenait l’arrivant vers le lieu qu’il recherchait, il ne pouvait s’empêcher de ressentir une certaine forme de haine à son égard. Pourtant, les deux compères ne se connaissaient pas. Il ne savait pas ce que la suite de cet entrevue allait donner. Mais une chose était sûre : il ne voulait pas être la proie cette fois-ci ! Fort heureusement, Netsu - qui était très souvent présent en ces lieux - s’était permis de piéger les alentours au cas où… Rien de bien sorcier : quelques parchemins explosifs disposés ici et là…

Lorsqu’il passa devant l’arrivant, le Yamada perçu l’inconnu poser sa main sur un manche dont il ignorait l’origine. Son expérience passait l’avait forcé à se méfier de chacun. Dans la pénombre d’un couloir, il était temps de mener à bien les hostilités afin de défendre son intégrité ! D’un signe rapide de la main, une explosion détonnait dans ce long couloir laissant entendre un rugissement sous forme d’écho. Netsu avait prit la peine de s’éloigner autant que possible des parchemins afin d’éviter d’être pris dans la déflagration.

Le Yamada se retourna, et fit face à l’étranger. Celui-ci pris la parole le premier en lui demandant si cela était un piège. Rapidement, les yeux du Genin devint d’une couleur étincelante ressemblant fortement à la lumière du soleil. Ses pupilles étaient si brillantes qu’elles illuminées la pièce presque comme la lumière du jour.


Et toi, étranger ? Ta main sur ce manche… C’est pour me poignarder dans le dos ?

La température du couloir commençait à grimper tandis que le Yamada était prêt à réagir en cas d’offensive de la part de son interlocuteur. Le long corridor dans lequel se trouvait les deux individus était éclairé par de simple chandelier disposer au mur. Certaines s’étaient éteintes lors de la déflagration, mais d’autres étaient encore debout ! Netsu se mit en position préférant expliquer la suite des événements…

Maux de tête, déshydratation, nausées, vomissements, malaise, coma… mort… C’est ce qui t’attend si tu veux commencer à te battre contre moi… Il est encore temps que tu changes d’avis…

Les effets de la chaleur sur le corps humain étaient mesurables. A partir d’un certain seuil, le corps commence à puiser dans ses réserves, et il décide de couper l’alimentation de certains organes pour nourrir les plus importants… Le dernier organe à être alimenté, c’est le cerveau… C’est à ce stade que l’on peut qualifier l’Homme tel un légume… Il dort, mais est conscient de tout ce qu’il subit sans pouvoir bouger…

Je ne te veux aucun mal… Range ton arme… Il se retourna en pointant de son index une destination. La personne que tu recherches à quelques dizaines de mètre… Si tu veux lui déposer ton colis vivant, c’est la seule chose qu’il te reste à faire…

La température de la pièce continuait à grimper… L’atmosphère était éprouvante, mais deux Sunajins digne de ce nom pouvait encore se mouvoir sans gros effets secondaires...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 326
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Une lutte mentale perdue d'avance... - Libre Mar 10 Avr 2018 - 18:48

Immobile, impassible, froid, tel les montagnes formant la chaîne Yamakoori, j’observe l’encapuchonné atterrir quelques pas plus loin, près de la grande porte. Quelque chose fait trembler le temple aussitôt que le rugissement se termine. Certaines lumières clignotent ou s’éteignent.

*Je suis tombé dans le piège,* me dis-je, serrant les dents, l’épée pointant vers mon adversaire.

Mes yeux se plissent alors que les siens changent, s’illuminent. La chaleur monte soudainement et drastiquement. Je ne bouge pas, muscles tendus, l’écoutant alors qu’il m’explique l’étendu de ses capacités. Lorsqu’il mentionne ma potentielle défaite, je tique.

Une goutte de sueur naît de mon cuir chevelu, rapidement suivie d’autres qui, ensemble, coulent le long de mes joues. Intrigué par l’apparition de deux prunelles dorées, je reste ainsi en place, toujours de marbre, en apparence imperturbable, alors que l’homme mentionne, une fois de plus, que l’unique résultat possible, si la situation reste comme elle est, est ma mort.

*Il insinue,* pensé-je, bouillonnant, *que la température pourrait me tuer? Moi?*

J’expire longuement, réalisant par la même occasion qu’il fait encore plus chaud qu’il n’y a qu’un instant.

« Je n’ai pas l’impression que vous réalisez le sérieux de la situation, » énoncé-je d’un ton ferme, puissant, projetant mon énergie lors des syllabes clés de mes Kiaïs. « Baissez cette température infernale immédiatement! »

Ma voix, malgré son calme, résonne gravement pendant une seconde. Peut-être est-ce dû au silence soudain du temple. Il est vrai que les prières ont cessés. Même si elles étaient en sourdine, au loin, elles produisaient un son ambiant. Mes Kiaïs, techniques vocales des guerriers Tetsujins, auront l’effet escompté.

*Il sera terrorisé!*

Sous mes vêtements, la moiteur ne cesse d’augmenter. J’ai l’impression d’étouffer, mais, pourtant, je ne bronche pas d’un ion. Je fixe le moine dangereux directement dans les yeux, tentant de comprendre quelle idée il a derrière la tête.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/crusifyx
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 16
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Une lutte mentale perdue d'avance... - Libre Ven 13 Avr 2018 - 20:40

La température du couloir condamné continuait de grimper en flèche. Le Yamada avait qu’une idée en tête : le faire tomber sous une chaleur si éprouvante qu’il ne resterait qu’un amas de cendre à la place de son adversaire. C’était sans compter sur un atout digne de ce nom que son opposant avait dans sa manche ! Les illusions… Un point faible que le Yamada souhaitait tant bien que mal vaincre pour ne plus être qu’un pantin face à cet art Ninja !


A l’heure actuelle, Netsu ne savait absolument pas ce qu’il se passait. Il entendait en écho ce que lui disait son adversaire, mais continuait de faire grimper le mercure de la pièce… Mais soudainement… Un frisson apparut dans le dos de l’Homme aux yeux couleur soleil. Un frisson alors que le couloir frôlait désormais les 120 degrés ? Ce n’était pas normal. Vint ensuite une sensation de vertige, des tremblements… Ses yeux s'écarquillent, ses membres sont mous, et un filet de bave coula le long de ses lèvres cachait par un cache-nez aux couleurs sombres. Malgré l’avantage du terrain, Netsu commençait à douter de ses capacités… À douter de pouvoir vaincre son ennemi... Il secoua sa tête de droite à gauche, il souhaitait aller jusqu’au bout de son combat…

Sa bouche commençait à s’ouvrir mais aucun son n’en sortit… Il fit son possible pour dire à son adversaire qu’il n’allait pas abandonner aussi facilement… Mais rien… Soudainement, il vit une ombre passait très rapidement devant lui. Une longue ouverture s’ouvrait petit à petit au niveau de sa gorge laissant gicler de long filet de sang. Les murs du couloir commençaient à être tapisser de rouge, et Netsu tomba à genou au sol.

Les bras le long du corps, les paumes de sa main au sol - face au plafond, il était à la merci de son adversaire, et le mercure commençait à chuter jusqu’à la normal… Il continuait de trembler comme une feuille jusqu’à ce qu’il vit, face à lui, son opposant. Sa main tremblante vint à sa gorge, et il put s’apercevoir que tout ça n’était qu’une vaste supercherie. Il n’était pas en train de se vider de son sang… Pourtant, il continuait de croire en sa défaite, et au fait qu’il ne pourrait jamais vaincre son adversaire… Avec tous les efforts du monde, il arriva à se lever, toujours tremblant… Son Dôjutsu toujours activé, il observa l’ennemi… Il souhaitait activer une technique basique qui consistait simplement à lui cramer la cuisse pour qu’il ne puisse se mouvoir correctement… En revanche, il était capable - à nouveau - de parler librement !


Qui que tu sois… Je suis forcé d’avouer que je ne fais pas le poids… Il inspira un grand coup. Mais je ne pourrais te laisser me menacer avec ton sabre… Son regard se posa sur le sabre de son adversaire. Alors lâches le !

Cette fois-ci, Netsu allait se montrer un peu plus agressif puisque c’est le manche et la lame qui allait devenir si bouillant, que le tenir serait désormais impossible pour son utilisateur… Sauf s’il tenait à perdre sa main…

Je crois qu’une discussion s’impose avant que nous puissions vaquer chacun à ses occupations, tu ne crois pas ? dit-il pour tenter d’arrondir les angles…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 326
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Une lutte mentale perdue d'avance... - Libre Lun 16 Avr 2018 - 18:27

La chaleur est insupportable. Je sens ma sueur s’évaporer par toutes les ouvertures de mes vêtements. Ma tête tourne, mes idées s’embrouillent et ma vision se trouble. Cependant, tous les combats, peu importe la forme qu’ils prennent, ne se gagnent que par l’apparence de confiance et de certitude. Paraître fort, paraître grand et inébranlable, là est le secret de la victoire.

Mon corps, bien malgré moi, se met à trembler. Je sens mes muscles faiblir, tout mon être vaciller et, pourtant, par la force de la volonté, je m’efforce de rester droit, de conserver mon regard glacial, mon expression de marbre.

À quelques pas, moins qu’il m’en faut pour trancher un Shinobi avant qu’il ne puisse bouger ses mains comme pour invoquer ses flammes, ses vents ou ses torrents, le moine s’immobilise, un instant, puis, alors que mon sabre devient incroyablement lourd, il tombe.

Alors qu’il tâte sa gorge, la fraîcheur revient.

J’inspire longuement, soulagé.

L’homme se redresse et m’ordonne de lâcher mon arme. Mes sourcils se froncent derechef. Toutefois, au moment où j’allais répliquer, Kizutsukeru s’embrase! Je sens, déjà, ma peau affectée sous mon gant. Je serre la mâchoire et refuse de laisser tomber mon Katana.

Je jauge mon adversaire un instant, le menton tressautant sous la douleur et la concentration.

« Je ne laisserai pas tomber mon arme, » dis-je du ton le plus calme que j’arrive à employer, « mais j’accepte de la ranger. »

Ma main élance horriblement, comme si une couche de chair m’avait été retirée négligemment. Malgré tout, je pivote l’arme et la range dans son fourreau. Dès que je lâche, un peu de fumée s’élève. Je regarde mon gant; l’intérieur est complètement grillé. Ma peau est rouge et, déjà, ma main est boursoufflée.

Je claque de la langue, irrité, et relève le regard, chassant de mon esprit l’envie de me plaindre de la douleur que, d’une certaine façon, je me suis causé.

« Oui, » réponds-je à l’homme. « Le premier point qui m’importe est votre manque de respect, » continué-je, en croisant les bras nonchalant. « Nous ne nous connaissons pas, moine, veuillez me vouvoyer. »

Je glisse ma main indemne dans ma veste et en retire un paquet de cigarettes et un briquet.

« Le deuxième point, si vous me permettez, » ajouté-je, « j’aimerais que vous expliquiez pourquoi un moine tel que vous à piégé le temple. »

Je glisse une cigarette dans ma bouche et l’allume.

*Si Chuuryuu venait à l’apprendre, ce sera la fin de cet homme,* pensé-je en soufflant une bouffée.

Au loin, des bruits de pas retentissent.

« Le troisième, vous avez une capacité fort intéressante! Vous m’avez pris au dépourvu; je dois l’admettre. Vos compétences sont-elles à acheter? » conclus-je, le fixant finalement directement dans ces yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/crusifyx
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 16
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Une lutte mentale perdue d'avance... - Libre Mar 17 Avr 2018 - 20:42

La situation entre les deux confrères semblent reprendre une allure normale. L’Homme accepta de ranger son arme plutôt que de la lâcher : cela suffisait à Netsu pour satisfaire sa demande. L’Homme s’exécuta mais ne flanchait pas face à la douleur qu’il pouvait subir. Contrairement à beaucoup d’autres, il avait une tolérance aux blessures bien supérieur à la moyenne. Quant au Yamada, même s’il faisait son possible pour paraître impassible, l’offensive de son adversaire avait porté ses fruits, et il se sentait désormais incapable de vaincre cet homme.

Rangeant son sabre, il prit la parole toujours d’un calme olympien en demandant d’un ton calme mais avec assurance de le vouvoyer : après tout, tout deux ne se connaissaient pas ! Au fond, il avait raison. Mais Netsu n’avait pas pour habitude de vouvoyer et il avait la sale habitude d’être familier avec autrui… Aussi, il acquiesça à la demande de son interlocuteur d’un simple signe de tête pour donner une suite favorable à sa requête.

La deuxième partie de son monologue était logique. Pourquoi le Yamada avait-il piéger le temple ? Le Yamada pris une profonde inspiration avant de répondre avec franchise au bretteur.


Pendant longtemps, le temple fut à l’origine d’attaque de mercenaire. Ces groupes visaient la fortune qu’abrite cet endroit. En ayant connaissance des faits, j’ai décidé de prendre les choses en main, et j’ai alors commencé à piéger le temple pour le protéger… Il fit une rapide pause pour réfléchir avant de reprendre. A vrai dire, je ne pensais pas utiliser ce piège dans de telles circonstances… Mais la main sur votre sabre, je pensais que vous étiez un mercenaire avec une pseudo mission…

L’explication était donnée. Allait-il y croire ? Possible. Dans tous les cas, c’était la stricte vérité, et Netsu ne comptait pas donner davantage d’explication concernant les faits.

Alors qu’il continuait d’observer l’Homme au sabre, celui-ci commençait à fumer une cigarette. L’odeur de la nicotine fit froncer les sourcils du jeune Yamada. Cet odeur n’était pas agréable, et Netsu n’aimait pas réellement être dans un endroit relativement clos avec ce poison dans les airs. Afin d’éviter de raviver une flamme quasiment éteinte, il préférait se taire, et attendre la suite des événements qui ne se firent pas attendre…

Des pas retentirent au fond du long couloir tandis qu’un semblant de proposition fut demandé au Sunajin aux yeux couleurs soleil. Ses capacités étaient intéressantes, et il demanda s’ils étaient à acheter. Netsu leva les yeux au ciel et pouffa de rire rapidement.


Je ne connais pas votre nom, ni vos intentions... Même si vous me semblez - cette fois - de bonne foi, je ne sais pas encore si je peux vous faire confiance… Haussant les épaules d’un air dédaigneux… J’aimerais vous dire… Que dans ce monde… Tout s’achète…

Il s’arrêta là. Peut-être était-ce un piège du Seigneur ? Ou des forces spéciales ? Ou peut-être était-ce une proposition à ne pas laisser passer ? Sa méfiance serait peut-être bien vu par son interlocuteur ? Beaucoup de question empêchait Netsu d’être le plus franc possible…

Si je peux vous être utile, selon la tâche à effectuer, je pourrais être susceptible d’accepter… Encore faudrait-il que j’y trouve mon compte, si vous voyez ce que je veux dire… Conclut-il, tandis que les bruits de pas se rapprochaient de plus en plus…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 326
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Une lutte mentale perdue d'avance... - Libre Ven 20 Avr 2018 - 18:30

L’air frais est énormément bénéfique! Ce n’est pas le genre de chose que je prends le temps de savourer à chaque jour, mais, en cette journée, un événement unique me permet de prendre quelques instant et de réalisé à quel point la chaleur peut être étouffante, à quel point une simple brise peut être douce après ce genre d’épreuve.

Tout en écoutant le moine, je retire mon gant, grimaçant sous la douleur, et observe ma main. La blessure est plutôt grave. Je suis certain que j’aurai besoin de produits médicinaux. Je perdrai peut-être de la sensibilité, si je suis malchanceux. Mes yeux tombent sur mon petit doigt toujours bleuté, mémento de la torture de Seiichi. Sans y accorder plus d’importance, j’enfile un autre gant propre qui se trouvait dans une des poches de mon manteau. De cette manière, non seulement j’évite le contact de l’air sur ma brûlure, mais j’espère empêcher les débris et la poussière d’infecter la plaie avant que je ne puisse en prendre soin.

« Je me nomme Haiiro, » clamé-je. « Je n’ai d’intentions que de m’entourer de personnes compétentes pour m’aider dans certaines tâches en échange de services ou d’argent. Les gens qui m’emploient sont réputés pour bien récompenser ceux qui leurs viennent en aide, » continué-je, inspirant une bouffée, « et de brutalement punir ceux qui cherche à importuner leurs affaires. »

J’expire la fumée sur le côté, remarquant les mouvements d’inconfort de l’homme, puis l’écrase aussitôt.

La porte, derrière moi, s’ouvre brusquement. Trois religieux pénètrent dans le large corridor.


« Que ce passe-t-il ici!? » demande le premier.

« Qu’avez-vous fait!? » s’informe le deuxième.

Le troisième, quant à lui, pousse ses confrères sur le côté et avance vers nous, fier et imposant. Il ferme les poings. Son expression laisse à croire qu’il ne nous laissera pas nous expliquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/crusifyx
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 16
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Une lutte mentale perdue d'avance... - Libre Aujourd'hui à 13:13

Avant que les gardes du temple n'arrivent, les deux confrères eurent le temps de papoter. D'après l'acolyte de Netsu, celui-ci était en contact avec des personnes qui étaient capables de fortement récompenser leurs missionnaires, et punir brutalement leurs détraqueurs. C'était une idée alléchante d'autant plus que ce groupe d'individu semblait se doter de Shinobi compétent comme l'a signalé le dénomée Haiiro. Un compliment qui alla droit au coeur du Yamada, mais qui ne laissait rien paraître, encore sous le choc bien dissimulé d'un Genjutsu qu'il avait subi il y a peu. Ses membres commençaient à peine à retrouver leur mobilité d'antan, pour autant la peur de son adversaire était encore présente !

Il était temps de donner sa réponse. Netsu prit un instant rapide pour créer une réponse adéquate à la demande de Haiiro, tandis que les pas se rapprochaient de plus en plus. Ils étaient si audibles... Après un bref instant, il inspira derrière son cache-nez tandis qu'il prit la parole d'un ton toujours aussi calme.


Que tes officiers n'aient craintes. Ils pourront continuer leurs affaires sans que je ne leur traîne dans les pattes... Chacun son business. Insiste t-il afin de faire comprendre qu'il ne serait pas un frein à ces personnes. Néanmoins, j'avoue que c'est une proposition alléchantes à laquelle je répondrais favorablement... Son regard se porta sur le couloir derrière lui. Mais d'abord, voyons ce que ces personnes nous veulent...

La porte fut brutalement ouverte. Deux hommes étaient présents tandis qu'un troisième larron vint scinder ce binôme en deux afin de montrer sa présente, et sa morphologie loin d'être ridicule ! Netsu, avant de se retourner pour faire face à ces individus, prit le temps de faire un signe de tête à son acolyte...

Je te remercie pour la cigarette... A notre prochaine rencontre, je te promets de te ramener des clopes ! Dit-il tout en souriant - bien que ce-dernier ne soit pas perceptible.

Les deux personnes derrière le géant questionna les deux ex-adversaires sur leur présence ici, ainsi que des explications sur ce qu'il s'était passé. Cependant, un souvenir intéressant vint troubler le Yamada... Il s'était inscrit jadis à l'examen Chûnin... Et il était clairement à la bourre ! Alors qu'il était en train de saisir un fumigène dans sa poche, il reprit à nouveau la parole.


Je suis désolé Haiiro. J'ai quelque chose d'extrêmement important à faire... Sur ce coup, tu vas devoir être seul. Sa main se positionna dans sa poche et il en sortit un tube qu'il envoya à son partenaire. Prends ça pour ta main. Dès demain ce sera plus qu'un mauvais souvenir !

Etant gaucher, Netsu envoya le fumigène au sol. Une immense fumée s'éleva dans les airs laissant une vue plus que réduite à ses adversaires. Le Yamada en profita pour sortir, ni vu, ni connu ! C'était rapide, c'était lâche... Mais l'examen était une priorité pour le Genin qui aspirait à grimper les échelons et ce, rapidement !

Haiiro... Nous nous reverrons très bientôt...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Une lutte mentale perdue d'avance... - Libre

Revenir en haut Aller en bas
 

Une lutte mentale perdue d'avance... - Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Vent :: Kaze no Kuni :: Temple de Ichibi-