N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Sable et Roche au Pays du Bois ~ Mission Coop [Suna & Iwa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Message(#) Sujet: Sable et Roche au Pays du Bois ~ Mission Coop [Suna & Iwa] Sam 31 Mar 2018 - 15:29

Ordre de mission:
 

Ki no Kuni ...

Comme les nombreux pays libérés de l'emprise impériale depuis cinq ans déjà, le Pays du Bois avait désormais retrouvé toute son indépendance. Longtemps convoité pour ses ressources abondantes en bois et vastes zones forestières, Ki se remettait peu à peu de l'emprise du défunt Tyran Kakeshuou, grâce à l'aide de son actuelle Daimyo. Fille de l'ancien tenant du titre, elle s'était retrouvé à la tête du Pays du Bois peu de temps après la chute de l'Empire. A l'époque, son père avait été exécuté afin d'assoir la domination du Samui sur ces terres. Forcée de fuir et de se cacher pour protéger sa vie durant toutes ces années, elle fut élevée bien loin de la capitale, au sein d'une famille de simples paysans...

Ki a toujours été perçu par ses voisins comme une contrée pacifiste et baignée dans la religion. Ici les croyances pouvaient être aussi nombreuses qu'il existait de tribus différentes. Puisque la plupart d'entre elles étaient tournées vers la nature et dans sa protection, les gens s'accordaient à dire qu'ils pouvaient cohabiter sans problèmes. Du moins telle était la vision - sans doute bien naïve - de la jeune Daimyo sans grande expérience dans la direction et la gestion d'un Pays...

A Iwa un ordre de mission était récemment parvenu jusque dans les mains des dirigeants de la citadelle. La demande émanait du Daimyo Akami Mitsurin, dirigeante actuelle du Pays de Ki. Cette dernière réclamait l'aide du Pays de la Roche afin de venir enquêter sur l'origine de récents meurtres et menaces aux alentours du Temple Kiganio. Ainsi fut désignée une équipe dépêchée sur place afin de répondre à la demande d'un futur potentiel allié d'Iwa.

~ ~
~

Sur la route depuis maintenant plus d'un jour, Van, Hiko et Ryoheï étaient sur le point de franchir la limite du territoire de Ki. Chacun apercevait déjà les gigantesques arbres des forêts qu'ils allaient devoir traverser .. Nommé chef d'équipe de part son grade au sein de la citadelle, le Lumineux avait apprécié la perspective de sortir un peu des laboratoires du Complexe. Il profiterait de l'occasion pour observer l'évolution du Pays depuis la mort de Kakeshuou...

A ses côtés, Jinmenju Ryoheï et Sairyo Hiko avaient été choisi pour l'accompagner. Pour avoir déjà collaboré avec Ryoheï par le passé, Van se retrouva ravi de renouveler l'expérience sur le terrain. Concernant Hiko, Van n'en connaissait pas plus à son sujet. Il avait entendu parler d'un très jeune Nukenin récemment recruter à Iwa. Peut-être s'agissait-il de lui ?

Van ~ " L'un de vous s'est-il déjà rendu à Ki par le passé ? " Fit-il plus afin d'engager la conversation.

Le Lumineux voyageait à dos de l'un de ses scorpion, bien trop handicapés par ses nombreuses prothèses pour supporter les trop longues distances. Ainsi il pouvaitprendre le temps de profiter du paysage et de la découverte de cette partie du Yuukan.

Van ~ " Saviez vous qu'autrefois un terrible tremblement de terre avait ravagé le pays tout entier ?! Nombreux furent les pays voisins à envoyer des hommes afin de secourir les blesser et à épauler la population locale à se reconstruire par la suite... L'empire y comprit. "

Van ~ " Mais qu'importe je doute que ce seul souvenir suffise à effacer les accusations de ce Pays contre l'Empire et ses hommes... " Fit-il un sourire un coin. " Nous irons directement à l'Ouest afin de rejoindre le temple. Veillez à ne pas déranger les religieux de votre présence. Obtenir leur pleine collaboration nous permettras de mener notre enquête plus efficacement. Ne prenez pas de décision sans en informer au moins l'un des membres du groupe. Il est inutile de prendre des risques et que cela ce retourne contre nous par la suite. "

Spoiler:
 






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 334
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Sable et Roche au Pays du Bois ~ Mission Coop [Suna & Iwa] Sam 31 Mar 2018 - 18:13


On était bien loin du Ryöhei flambant que le Lumineux avait connu par le passé. Même Hiko pourrait rapidement se rendre compte que quelque chose avait changé chez son compagnon d'équipe, depuis que ce dernier avait été reçu par l'autorité en titre du village en la personne du Tsuchikage. Au sein du village d'Iwagakure, Ryöhei avait enfin essuyé les conséquences de ses actes, et pour de bon, car ses dernières pérégrinations avaient coûté cher au Fort de La Flèche. Cumulé avec les passages à tabac, les agressions sur mineurs, la tentative d'homicide, les menaces verbales et le manque de respect notoire qu'il pouvait afficher face à ceux qui se présentaient comme sa hiérarchie... la liste était longue et, lors de son audience, Ryûga n'avait même pas daigné récité ce panel désobligeant qui méritait à lui seul que le Jinmenju soit exclu du village.

Surtout, les deux frères avaient subi directement un sort de Genjutsu de haute volée délivré par l'ambassadrice du clan Jisetsu siégeant à côté du Tsuchikage : des visions d'horreur s'étaient enchaînées dans un spectacle macabre propédeutique à une tourmente qui depuis ne le lâchait plus. Il s'était vu embarqué malgré lui dans un cauchemar qui menaçait de devenir réel s'il ne corrigeait pas son comportement et il gardait malheureusement les séquelles de cette déchéance programmée. Conscientisant sa responsabilité, il avait pris ses résolutions un peu contre son gré, mais surtout contre sa force : si d'ordinaire il faisait preuve d'une ténacité extraordinaire et d'un caractère épique que quiconque ayant foulé le sol d'Iwagakure connaissait de réputation, il s'avérait finalement que la justice telle que conçue par le Tsuchikage avait lobotomisé une âme trop exposée à ce type de manipulations. Il n'était plus que l'ombre de lui-même. Des cendres après le magma.


Mais si l'esprit ne suivait plus pour le moment, le corps, lui, marchait toujours, suivant docilement le maître qu'il avait déjà côtoyé, et qui aujourd'hui montait un scorpion géant, petite manifestation de l'immensité de son pouvoir. Le Lumineux dirigeait une escouade sans doute exceptionnelle et tout à fait réceptive à son savoir et ses paroles. C'était du moins le cas pour le Jinmenju déboussolé. Et pour le petit qu'il portait.

Oui. Le petit qu'il portait. Parmi les sanctions imposées par son propre clan sur sa pauvre tête, Ryöhei avait entre autres la tâche d'héberger un foetus d'une mère dépassée par sa grossesse. Fait très particulier de ces êtres singuliers baignant dans le mystère, les Jinmenju, du fait de leur capacité à se diviser et à s'assimiler à d'autres semblables, possédaient des "pères porteurs", à la manière de l’hippocampe, mais avec la possibilité extraordinaire de pouvoir échanger le foetus entre congénères. Une vraie parentalité partagée pouvait se mettre en place, et les liens familiaux que les enfants du clan pouvaient tisser devenaient très forts : multipliant les pères et les mères, le concept d'éducation et d'héritage prenait une proportion plus large et plus particulière que les autres communautés ninjas. Si des dérives peuvent exister - il est commun d'entendre dire que les Jinmenju sont des voleurs d'enfants, pires que les ogres - il n'en demeure pas moins que la parentalité permet, pour certains récalcitrants comme Ryöhei, de découvrir le rôle paternel, les poussant à se montrer plus matures et responsables. Ses compagnons avaient-ils constaté cette particularité ? Il suffisait d'avoir l'oeil pour voir que le ventre du rebelle était un peu plus gros qu'à l'accoutumée et cela n'était pas due à la bibine (ce qui pourtant aurait pu être le cas !).

"Fascinant."

Fit-il en buvant aveuglément les paroles du maître scorpion. Ce dernier continua son discours et expliqua bientôt ses attentes vis-à-vis du groupe. Il était vrai qu'il fallait anticiper les réactions de Ryöhei et Hiko qui, bien qu'appartenant à la même équipe, pouvaient se montrer aussi émancipée l'un que l'autre. Pire, Hiko possédait un pouvoir difficilement contrôlable, ce que le Jinmenju avait découvert lors d'un affrontement électrisant au terme duquel l'ancien Nukenin l'avait écrasé, lui ainsi que son camarade Len.

"Ne craignez rien : nous obéirons."

Lança donc le père intérimaire. S'il était prêt à suivre les consignes du Lumineux, il avait surtout à coeur d'épargner son fils... ou du moins le petit garçon qu'il portait pour quelqu'un d'autre.



RED ROCK - JINMENJU RYÖHEI
"La vie de mon personnage peut être mise en jeu à chaque rencontre."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 276
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Sable et Roche au Pays du Bois ~ Mission Coop [Suna & Iwa] Mer 4 Avr 2018 - 11:46

Une nouvelle page d’aventure était sur le point d’être écrite. Mais cette fois ci, contrairement à ce que je vous propose depuis d’habitude, ce ne sera pas sur les terres d’Iwa ! Oh non… Aujourd’hui, je pars pour une aventure !

Enfin, Hiko part. Et pas tout seul si vous voulez tout savoir, car il est accompagné de ses deux fidèles serviteurs incarnés par Hoheinheim Van, et Jinmenju Ryöhei. Deux personnalités bien affirmées, qui pouvaient se montrer très terrifiantes lorsqu’elles en avaient envie. Mais cela, Hiko n’en avait que faire. Car il était dans le même camp que ces derniers, il n’y avait donc aucune raison qu’ils ne s’énervent contre lui… Non ?

Enfin, alors qu’ils venaient tout juste de partir, Hiko prit ses aises sur le gros scorpion du Lumineux. Il était beaucoup plus aisé et facile de faire la route à dos d’invocation. Il fut surpris de voir que le binoclard maîtrisait lui aussi un pacte avec un animal. Et lorsqu’il vit apparaître le scorpion géant, il se dit tout simplement que Van n’avait pas choisi le bon pacte… Le tout, en étouffant un petit rire malicieux.

- Ouais je suis déjà allé dans ce coin-là. Ils ont des sacrées recettes et je ne manquerai pas de m’arrêter faire un peu de shopping une fois qu’on aura botté des culs ! Car avec la prime, on va être super riches hé hé hé !!
Ne prenant pas vraiment la mission au sérieux, le jeune garçon imaginait déjà la réaction de Ryöhei si le plus sulfureux des deux jumeaux était aux commandes. Il ne manquerait sans doute pas l’occasion de faire un tintouin pas possible pour se faire remarquer. Vous savez ? Mais si… L’histoire disant que le chien qui aboyait le plus ne mordait pas… Non ? Jamais entendu ? Tant pis pour vous !

Bref, le trio avançait et ils étaient bientôt au niveau de la frontière. Van semblait avoir pris les rennes de l’équipe,- en plus de celles du scorpion -, et cela convenait parfaitement à la petite tête blanche. Il n’avait aucune envie de prendre des initiatives, il y avait des grades, il fallait bien que ça serve à quelque chose non ? C’est donc silencieusement, et toujours en train de manger des sucreries, que l’enfant attendit de voir ce qui allait se passer, confortablement installé sur le dos du scorpion géant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 2039
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Sable et Roche au Pays du Bois ~ Mission Coop [Suna & Iwa] Mer 4 Avr 2018 - 16:40

    Ki no Kuni, le pays le plus vert de tous le Yukan. Trop vert. Mais il s’agissait là du point de vu de la majorité des Kazejins. Ceux qui pensaient le contraire n’habitaient simplement pas ici. Pour un va-nu-pieds tel que moi, je préférais évidemment les missions locales. Pas seulement à cause du climat ou de la sensation sous le pied, mais simplement par habitude.

    « Méfie-toi, Eiki. Nous avons coutume de longues étendues de sables jusqu’à l’horizon, mais là-bas nous serons encerclés par des arbres de toute part. Notre champ de vision sera restreint et nous ne verrons pas le danger venir de loin. Il nous faudra rester sur nos gardes.
    Mets bien en évidence ton bandeau prouvant ton appartenance à Suna. Cela devrait suffire à repousser la majorité des brigands potentiels. Pour le reste, tâche simplement d’être prêt. Même si nous ne devrions pas rencontrer d’obstacle jusqu’au temple. »


    Le temple Kiganio. Plusieurs menaces dont une qui fut mise à exécution : l’on retrouva deux morts empalés à l’entrée. Il manquait bien trop d’éléments. La cause du décès ? La raison ? Etait-ce contre la religion ou contre le pouvoir en place ? Y avait-il des conflits au sein même de leur communauté ? Mais peut-être était-ce pour cela qu’on nous confia un contact au sein du temple. Une nonne appelée Mira Ikonoju.

    « Nous ne connaissons ni partageons leurs croyances, mais essaie de ne pas les indisposer à ce sujet. La foi et le pouvoir sont les deux clés de voûte d’une nation.
    Et aussi, il était inscrit qu’ils ont demandé à leurs voisins. Il y avait pluralité. Il est tout à fait possible qu’une autre nation ait déjà rempli la mission et que nous faisons ce chemin pour rien. Dans le cas contraire, il faudra être deux fois plus performant : imagine que nous ne réussissons pas et qu’une équipe Iwajin accomplisse le travail après nous, quelle réputation aura Suna auprès de Ki no Kuni ? A n’en point douter leur Daimyo porte une certaine attention à cette affaire.
    Mais être plus performant ne signifie pas aller plus vite. Prends garde à tout : nous ignorons si les coupables font partie des moines habitant ce temple… »


    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 395
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Sable et Roche au Pays du Bois ~ Mission Coop [Suna & Iwa] Mer 4 Avr 2018 - 18:55

« Tu seras- »

L’homme s’interrompt lui-même face à l’expression que je lui fais.

« Vous serez jumelé avec Yamade Kioshi. Il a de l’expérience et peut-être qu’il arrivera à te- À vous contrôler, » dit-il.

Une expression de dédain apparaît aussitôt sur mon visage, mais je ne fais rien. Je ne dis rien. Je connais bien l’avis qu’ont les Sunajins quant à mon passé et à mon héritage. Il faut que je me concentre longuement, face à son air hautain, pour calmer mes envies.

« Vous partez demain, » conclut-il.

« Bien, » dis-je, ce mot déchirant mes lèvres. « Si tel est le désir du Seigneur du Vent. »

J’attrape l’ordre de mission et quitte les bureaux du Palais Seigneurial en direction de ma demeure. Même plusieurs minutes après mon départ, mon cœur frappe encore violemment contre ma cage thoracique, comme s’il voulait sortir et affronter lui-même le Shinobi à l’attitude suffisante.

Une fois à ma demeure, seul avec un verre de Whisky et une cigarette, je peux enfin mettre de côté cette rencontre et me concentré sur la tâche à venir. Kioshi m’a aidé, dans le passé, dans une période plus difficile. À ce moment-là, il fut l’enseignant dont j’avais besoin; posé, précis et calme, il est arrivé à m’apprendre un peu sur l’art du combat malgré nos différences.

*Je dois avouer que je suis plutôt intéressé par cette mission!* pensé-je en terminant mon verre cul sec avant de me mettre au lit.

Après une nuit de sommeil mouvementé, durant laquelle des images de Shinobis moralisateurs se mêlent à celles des membres de ma famille alors qu’ils tentent de m’attraper pour je ne sais pas quelle raison, je rejoins mon partenaire tôt dans la journée. Sans perdre de temps, nous partons. C’est la première fois que je voyage une aussi longue distance à une telle vitesse. Il faut dire que c’est réellement plus facile depuis que je ne transporte plus autant de sabres.

Le voyage entre Suna et Ki no Kuni se fait promptement; d’abord sous un soleil de plomb, entouré de dunes de sables et d’un climat aride, voire suffocant, puis, après presqu’une journée, sous les ombres d’arbres de plus en plus grands et impressionnants. Nous discutons peu, s’informant uniquement de l’état physique ou mental de l’autre, jusqu’à ce que Kioshi me recommande de mettre en évidence mon symbole de Sunajin et de faire attention à ce qui nous entoure.

*Mon brassard devrait suffire,* pensé-je, en hochant subtilement de la tête. *Et si les arbres sont problématiques, je les couperai tous en un seul mouvement.*

Nous arrivons enfin sur les lieux du crime. Le bâtiment est construit de manière à faire pratiquement partie de la forêt; les arbres, les plantes et la mousses sont tellement entremêlés à ses parois et à son clocher qu’il est difficile de discerner où commence la construction et où se termine la végétation.

Je m’approche des cadavres, affichant une expression méprisante, lorsque le chef de notre équipe m’ordonne de faire attention à mes propos. Je fronce les sourcils tout en auscultant l’état des morts dos à lui.

« Bien-sûr, Sensei. Ne me prenez pas pour un abruti. Je sais que nous sommes en mission officielle. Je ne ferai pas déshonneur à notre pays, » lui expliqué-je sur un ton un peu trop sec pour ma position, réalisé-je un peu trop tard.

J’observe les pieux dans lesquels ont été plantés les quadragénaires, puis le sol. Je regarde les plaies et la méthode d’insertion. L’homme aux cheveux courts et bruns a un pique qui passe de la base de sa colonne vertébrale qui lui sort par la gorge alors que l’autre, un barbu aux longs cheveux roux, est traversé sous les côtes jusqu’au crâne. Pourtant, il n’y a pas tant de sang ou d’autres liquides corporels à la base des piques. Je remarque plusieurs autres lacérations et blessures sur leurs corps.

« Ils n’ont sûrement pas été tué sur les piques, » dis-je un peu naïvement.

« Bien-sûr que non! » s’outre une voix aiguë au ton théâtrale à ma droite.

Je lève le regard et aperçois une femme revêtant d’amples vêtements verts. Outre son visage et ses doigts, la moindre parcelle de son corps est cachée. Elle descendre deux des marches et ouvre les bras de façon très dramatique.

« Bien-sûr que non ou nous les aurions entendu! » déclare-t-elle en jetant un regard sur Kioshi et moi-même, puis sur les deux pauvres hommes trucidés. « Mais, venez à l’intérieur! Suivez-moi! »

Elle marque une pause, un bruit, au loin, attire son attention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/crusifyx
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Sable et Roche au Pays du Bois ~ Mission Coop [Suna & Iwa] Dim 8 Avr 2018 - 12:16

Traversant les forêts de Ki en prenant la direction de l'Ouest, le trio d'Iwajin finit à son tour, par atteindre l'entrée du domaine du Temple Koganio. En chemin, Van avait su mesurer dans quel état d'esprit pouvaient se trouver ses deux jeunes camarades. Tandis que Ryôheï paraissait curieusement calme et silencieux, Hiko lui, donnait davantage le sentiment de ne pas prendre réellement cette mission très au sérieux. Quoi qu'il puisse advenir pour la suite, Hoheinheim leur avait déjà clairement exposer ses attentes. Très à cheval sur l'autorité et plus encore sur la perspective de réussite de cette mission, le Lumineux ne tolérerait aucun écart de comportement de leur part.

Une fois face à l'entrée, Hiko, Ryôheï et Van tombèrent immanquablement nez à nez sur les cadavres des moines. Empalés sur des piques, ces derniers devaient déjà se trouver là depuis quelques jours, sans que personne ne soit venu les décrocher. Descendant de son scorpion, le Lumineux se rapprocha d'un peu plus près de l'un des deux, puis tenta de venir déceler un indice ou un détails qui pourrait leur servir dans l'enquête.

Van ~ " Et bien... Voilà un message fort et très évocateur ! Je dirais que ces hommes sont morts bien avant de s'être retrouvés ici. " Fit-il en redressant sa paire de lunettes sur son nez. " Lorsque l'on s'y attarde, il n'y aucune trace de sang sur le sol, ni même de lutte... A première vue je dirais que ces deux hommes ne sont que les premiers d'une longue liste de noms. "

Éprit d'un instant de réflexion, le Lumineux leva la tête vers le haut des marches du Temple et aperçu trois silhouettes. Il avait cru remarquer une femme ainsi que deux hommes atteindre le sommet des escaliers. Puisque ça n'avait duré qu'un seul instant, le Directeur décida de se rendre au Temple également sans perdre plus de temps.

Van ~ " Allons trouver notre contact. Nous aurons après quoi l'occasion de revenir ici plus tard, avec davantage d'informations. "

Le scorpion disparu suite à ces mots, simplement reparti chez lui après avoir accompli son œuvre. Le Directeur fut ensuite le premier à gravir les escaliers et à ouvrir la marche. En atteignant le sommet, ils découvrirent l'entrée du Temple et ses deux portes finement gravées à la main. Van ne connaissait rien de la religion ni des croyances défendues par ce Temple. Sa première question viserait par ailleurs à en apprendre plus à ce sujet auprès de la nonne.

Seuls, ils franchirent donc le pas de la porte du Temple et se retrouvèrent à l'intérieur. Là ils purent voire les deux Kazejins ainsi qu'une femme vêtue d'une longue et large toge, en train de s'entretenir avec eux.

Van ~ " Suna est également sur le coup on dirait... " Glissa-t-il subtilement aux oreilles de Ryoheï et Hiko.


Mira Ikonoju ~ " Oh que nos dieux en soient loués ! Venez gens d'Iwa, approchez ! "

La nonne venait de voir les trois iwajins entrer et de leur demander de se joindre à eux. Elle s'apprêtait à en révéler plus au sujet de cette affaire.

Mira Ikonoju ~ " Voilà plusieurs mois déjà que nous recevons des lettres de menaces à l'encontre de nos moines. Jusque là, aucune n'avait fait de morts ou n'avait été mise en œuvre... Mais à présent nous ne pouvons plus fermer les yeux et risquer la mort de d'autres de nos fidèles. "

Mira Ikonoju ~ " Comme vous avez surement dû le voir, personne n'ose décrocher les corps des deux moines à l'entrée par crainte de représailles. Nous espérons sincèrement que les ninjas envoyés par notre Daimyo sauront résoudre cette affaire, sans causer plus de troubles que ces meurtres nous ont déjà causés... "

L'air très affectée, la nonne exprima cependant sa parfaite disponibilité à répondre à leurs questions. Le Lumineux en profita donc pour ouvrir le bal et poser les siennes en premier lieu.

Van ~ " Par nature, les menaces visent à revendiquer ou réclamer quelque chose. De ce que nous savons plusieurs religions coexistent au sein même de Ki. Afin de mieux comprendre l'origine des menaces que l'on vous adresse, nous aurions déjà besoin de savoir qui pourraient être vos ennemis et ce qu'ils réclament... "

Croisant simplement les bras, Hoheinheim patienta le temps de laisser aux autres l'occasion de poser leurs propres questions. Ainsi la nonne n'aurait plus qu'à répondre à toutes et à satisfaire les interrogations de chacun.

Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 334
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Sable et Roche au Pays du Bois ~ Mission Coop [Suna & Iwa] Lun 9 Avr 2018 - 21:16


Une contraction.

Le Jinmenju poursuivait sa route à pied, accompagnant le scorpion comme un cavalier guidant son cheval, à ceci près que la monture le précédait, l'homme à pied préférant rester en retrait par rapport à la créature venimeuse. Si Van et Hiko étaient deux hommes faisant désormais partie de son répertoire de connaissances, il n'en demeurait pas moins qu'il lui était difficile d'accorder une confiance aveugle à deux spécimens capables de se montrer aussi spontanés qu'expéditifs. Par précaution, il songea qu'il valait mieux ne pas se mettre trop en avant.

Une contraction.

C'est le foetus qu'il portait qui fut le premier à montrer un signe de réticence devant l'odeur fétide des cadavres suspendus. Les phéromones infectes de la mort et de la putréfaction envahirent tout son corps avec une sorte de frisson vomitif qui faillît le faire régurgiter, lui qui se montrait particulièrement sensible à ce genre de détails. Pourtant, le caractère opiniâtre et brave du Jinmenju le retînt de passer à l'acte et il s'occupa simplement d'observer le Lumineux à l'étude, avec une fascination à peine dissimulée pour celui-ci. Le Lumineux était un scientifique extraordinaire qui n'avait semble-t-il pas la crainte de se salir les mains pour arriver à son but.

En face d'eux, une série d'escaliers les attendaient pour monter silencieusement vers le temple dressé sur une colline aussi verdoyante que le paysage alentour. Les ornements raffinés et parfaitement agencés ne laissaient planer aucune ombre de doute sur le caractère sacré du bâtiment : tout était pensé pour être aligné, comme si l'on voulait pousser les visiteurs à rester dans le droit chemin. Pourtant, pour pousser les visiteurs à suivre cette voie, il fallait déjà ne pas les repousser (jeu de mot débile mais soyons indulgents, merci).

Le Jinmenju monta les marches avec une nausée qui ankylosa ses cordes vocales. Il ne pipa mot, contrairement à ses habitudes. Son allure fantomatique n'était cela dit pas étrangère à ce curieux silence, car il subissait encore les affres de la justice arbitraire et cruelle de la Roche. Les yeux rivés sur Hiko, il réajusta son bandeau sur son bras droit, indiquant fièrement son appartenance à Iwagakure. Il se questionna sur le patriotisme de l'ancien nukenin. Si ce dernier avait la nausée, ce ne serait pas à cause des cadavres, songea-t-il : plutôt à cause de ce bandeau que la crapule semblait vouloir refouler sans cesse, et qu'il portait malgré lui. Et si...

Sa réflexion fut perturbée par les paroles de la vieille femme. Victime de la nausée et de sa grossesse, il eut comme la sensation d'avoir vécu une ellipse, et de se retrouver un peu plus loin dans le déroulement de cette aventure. C'était très curieux. Un court passage du temps avait disparu. A quoi devait-il cela ? Il ne le savait guère. Il mit cela sur le compte du sortilège de la Jisetsu qui avait secondé le Tsuchikage. Un sortilège du temps. Oui. Cela devait avoir un lien. Des rémanences. Des cicatrices intemporelles.

Il écouta attentivement les déclarations de la nonne, puis la réplique de Van. Il ne fallait pas en rajouter beaucoup plus. La présence des unités de Suna ne l'enchantait guère. Il lançait des regards méfiants aux deux étrangers, dévoilant une certaine antipathie à l'égard de l'inconnu. Dans les montagnes reculées de la Roche, il n'avait pas l'habitude de faire beaucoup de rencontres. Il les ignora, avant de s'avancer sur une autre question.

"Il semblerait que les menaces aient été mises à exécution. Pourriez-vous nous donner plus d'informations sur la nature des menaces précédentes ? Etaient-elles orales, écrites ? Directes, indirectes ?"

Cela ne les aiderait pas beaucoup à avancer, pour sûr. Mais il préférait poser les bonnes questions en l'absence de l'escouade de Suna. La prime serait encaissée par les shinobis de la Roche. Pas par de vulgaires nomades.



RED ROCK - JINMENJU RYÖHEI
"La vie de mon personnage peut être mise en jeu à chaque rencontre."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 276
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Sable et Roche au Pays du Bois ~ Mission Coop [Suna & Iwa] Mar 10 Avr 2018 - 11:53

Le trajet ne dura pas éternellement, et c’était bien dommage ! Car l’enfant aux cheveux blancs adorait parcourir les paysages assis sur son transport préféré du moment… Le Kuchyose. Une espèce rare d’animal, pouvant varier du scorpion jusqu’au caméléon, en passant par le serpent à sonnettes ! Et ce qui lui plaisait le plus aujourd’hui, c’était de le faire à dos de scorpion. Il détestait d’ordinaire ce genre de petites bestioles, mais là, c’était légèrement différent. Car le savant fou les avait invoqué, ils étaient donc dans le même camp pour la durée de cette mission !

Comme dit, le trajet fut relativement rapide. Et aussi bien Van que Ryöhei furent relativement discrets quant à la discussion. Impossible de dire, ni de prédire ce qui leur passait par la tête. Mais Hiko se doutait bien qu’il y avait quelque chose qui clochait dans le comportement du Jinemnju. Lui qui était toujours partant pour la ramener n’avait pas décroché un mot du voyage… C’était pour le moins intrigant. Mais Hiko n’en fit pas tout un fromage, et il garda lui aussi le silence… Aussi difficile que cela puisse paraître.

Après un trajet reposant, ils arrivèrent donc au temple. Le spectacle était assez désolant, car les hommes étaient suspendus à des pics et leurs corps semblaient être ici depuis un bon moment déjà. Tout en descendant de sa monture, le jeune garçon observa le spectacle avec un certain dégoût. Les corps affichaient ainsi leur puanteur jusqu’aux narines plutôt éloignées du garçon. Ils devaient être là depuis un bon moment. En s’approchant, Van souligna le fait qu’ils avaient été accrochés une fois morts, car aucune trace de sang n’était perceptible sur les pics. Observateur le vieux !

Puis ils se dirigèrent vers l’entrée du temple, et en arrivant, Hiko perçut alors deux forts chakras. Dont l’un ne lui était pas totalement étranger. En levant les yeux de son paquet de bonbons, il vit alors un homme qu’il avait rencontré dans une taverne… Ainsi, il était véritablement un shinobi de Suna. Intéressant ! Ne pipant mot sur leur précédente rencontre, Hiko se contenta de l’ignorer et de suivre ses camarades Iwajins qui s’étaient dirigés vers l’une des personnes en poste au temple. Elle leur apprit que les corps étaient accrochés depuis plusieurs jours, et que nul n’osait les décrocher sous peine de développer le courroux des auteurs de ces actes.

- Vous êtes complètement idiots… Et maintenant, vous êtes protégés, il n’y a donc plus aucune raison de laisser ces pauvres hommes accrochés à des piques. Donnez leur une mort respectable… Fichus moines !
Hiko n’accordait pas vraiment d’importance à la religion, et il ne s’en cachait pas ! Il sortit donc sans attendre les réponses et entreprit de décrocher les deux corps à l’aide d’un kunai et d’un peu d’huile de coude. Les corps, maintenant très raides, retombèrent alors dans un grand bruit alors que la foule attroupée autour du temple criait au scandale.
- Oups ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 2039
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Sable et Roche au Pays du Bois ~ Mission Coop [Suna & Iwa] Mer 11 Avr 2018 - 10:21

    Lorsque la dame du temple fit son apparition, je m’étais aussitôt incliné pour la saluer poliment selon les mœurs du monde. Je dis du monde, parce qu’il ne s’agissait pas là des traditions de mon clan, où nous avions plutôt coutume de nous prendre dans les bras. Mais il fallait savoir s’adapter.

    Pourtant, lorsque les Iwajins arrivèrent, je ne m’étais pas incliné aussi rapidement. J’étais d’abord surpris par la coïncidence : je pensais bien qu’Iwa risquait de s’intéresser à cette mission, mais j’avais imaginé que nous aurions eu un temps d’écart. Soit qu’Iwa arrivait après un essai, fructueux ou non, de Suna. Soit l’inverse. Mais quelles étaient les chances que les deux équipes viennent remplir la mission au même moment ? Et surtout : comment agir alors ? Ne pas se confronter à l’autre serait probablement le souhait de notre Seigneur, pour éviter des tensions diplomatiques en mettant à mal la paix qui régnait entre nos deux nations. Mais désirait-elle pour autant que nous marchions main dans la main, plutôt que d’essayer de montrer une Suna plus efficace et supérieure à Iwa ? Ca, je l’ignorais.

    Mais je finis par m’incliner dans leur direction.

    « Bonjour Iwajin. A ce que je vois nous sommes dépêchés pour la même quête ? Je suis enchanté de travailler avec vous. Yamada Kioshi, Chunin de Suna, pour vous servir… »

    Les apparences d’abord. Et puis, ce n’était pas un mensonge : c’était là mon souhait personnel. Travailler avec eux me permettrait de mieux les connaître, et peut-être de former de nouveaux liens et d’apprendre de nouvelles choses ? Ou de pouvoir dialoguer avec le plus jeune de leur groupe : Hiko. C’était le silence radio depuis notre première rencontre dans une taverne, et j’ignorais même qu’il avait rejoint les rangs d’Iwa. Mais notre marché commun avait-il porté ses fruits ? Avait-il enfin quelque chose à m’annoncer ?

    Hélas, ce n’était pas encore le moment pour cela. Je me retournais vers la religieuse alors que les questions affluaient. Le plus âgé posa la plus pertinente : une menace n’est jamais sans fondement. Donc que voulaient les ravisseurs ? Mais il demeurait encore quelques informations manquantes.

    « Comment se comporte votre communauté face à ce qui s’est produit ? Y a-t-il des conflits au sein même des vôtres ? Et quel est leur position devant la demande des ravisseurs ? Car comme mon confrère d’Iwa l’a dit : ils doivent bien réclamer quelque chose, n’est-ce pas ? »

    Un dialogue censé où cohabitaient deux villages ninjas. C’était plutôt un départ prometteur. Enfin, jusqu’à l’exclamation d’Hiko. Avait-il perdu la tête ? Voilà, Eiki, l’exemple parfait de ce dont je t’avais parlé. De ce qu’il fallait éviter de faire. Mais j’ignorais que ce jeune garçon agirait aussi effrontément, quand bien même il n’était pas le seul à le penser.

    « Je suppose, chers confrères, que votre camarade s’en est allé à cause d’une envie pressante et non pour appliquer ses propos ? Déjà parce que je ne suis pas certain qu’il connaisse les coutumes de leur foi et donc leur rituel de mise en terre, mais aussi parce qu’en dénaturant la scène du crime, il risque d’effacer certains indices préservés jusqu’alors. »

    Mon ton n’avait rien de désapprobateur. Un Yamada parlait rarement froidement. Je ne faisais que m’enquérir sur les réelles intentions de leur camarade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 395
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Sable et Roche au Pays du Bois ~ Mission Coop [Suna & Iwa] Mer 11 Avr 2018 - 18:50

La dame regarde pendant la forêt sans que rien d’autre ne se passe alors que nous montons les marches. Une fois à son niveau, elle et Kioshi se saluent poliment. Ses yeux se lève un moment de plus, comme si elle cherchait quelque chose, puis elle hausse les épaules et pénètre dans le temple. Kioshi et moi échangeons un regard avant de la suivre. J’aperçois, à contre-jour, un convoi, mais je n’arrive pas réellement à en voir les détails alors que l’un des voyageurs semble marcher jusqu’aux défunts. Mon attention retourne rapidement à la tâche en cours.

Nous marchons qu’un moment avant d’atteindre la nef qui me surprend. Satisfaite de son effet, la nonne patiente alors que nous observons les lieux impressionnants. La salle est suffisamment grande pour contenir quelques centaines de personnes, aussi incroyable que cela puisse paraître. Des ranges de bancs sculptés à même la roche forment les contours de la pièce à l’acoustique multipliant la puissance des sons de nos pas. Le sol, directement à même la terre, est couvert de dizaines de très grosses racines et de plusieurs troncs servant certainement de bancs. À chaque coin du temple, il y a de grandes statues creusées directement dans des arbres semblant soutenir les murs de briques et de pierres. Malgré l’ambiance plus grande que nature, outre nous trois, il n’y a que quelques visiteurs et religieux particulièrement silencieux.

De nouveaux bruits de pas, provenant de l’arrière, me tirent de mes songes et, alors que la dame clame la présence d’Iwajins, je me retourne. Ils sont trois : un grand blond ayant environ ma carrure, un autre aux cheveux rouges et au teint très blême qui est au moins aussi grand que je ne le suis et un enfant aux cheveux similaires aux miens. Je questionne mon Sensei du regard et ce dernier, sans m’accorder d’importance, prend la sage décision de saluer les envoyés du village de la Roche.

Je baisse la tête respectueusement et plonge mes yeux dans ceux des nouveaux arrivants l’un après l’autre alors que la nonne prend la parole. Le Shinobi aux cheveux flamboyants et aux yeux de feu me renvoie un regard que je n’aime pas lorsque nos iris se croisent. Je sens ma mâchoire se serrer et mes yeux se plisser, mais son confrère prend la parole.

Je décroche mon regard et me tourne pour écouter les propos de tous et chacun jusqu’à ce que, soudainement, le Shinobi d’apparence le cadet insulte à deux reprises les moines et décide de quitter subitement l’église. Cette fois, ma main attrape le manche de mon sabre par automatisme, près à m’élancer pour sauver l’honneur de nos clients.

« Tch! »

Toutefois, mon supérieur prend la parole, tournant la situation à l’humour et dédramatisant le tout.

*Il a raison, il m’avait averti. Je suis encore trop emprunt à la rage… C’est Masao qui a raison!* pensé-je.

J’expire bruyamment.

Je relâche mon arme et dépose mes mains en croisé sur le pommeau, signe de respect, mais aussi de méfiance et de préparation à tirer le fer s’il le faut. La situation est très tendue. Les personnes présentes à l’intérieur de l’établissement étaient déjà silencieuses. Maintenant, c’est comme si elles avaient effacées leur présence, retenant leurs souffles.

Pendant quelques instants, je songe à me présenter, mais, sachant que j’ai la fâcheuse habitude de me faire des ennemis, je choisi de garder ma bouche, maintenant très pâteuse, fermée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/crusifyx
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Sable et Roche au Pays du Bois ~ Mission Coop [Suna & Iwa] Jeu 12 Avr 2018 - 18:19

Mira les avait accueillit comme elle aurait accueillit n'importe quel visiteur ou presque. Appréciant la présence des bras armés de Kaze et Tsuchi, c'est une fois qu'ils sont tous réunis qu'elle leur rappelle la situation dans laquelle le temple se trouve. Elle représente les yeux et les oreilles de tous ici. A défaut d'être une figure emblématique, tout le monde la respecte de part son grand âge et ses connaissances.
Sans quitter des yeux ces hommes de tous horizons et de tous âges, elle observe le plus jeune d'entre eux d'apparence se précipiter en bas des marches vers les victimes de la dernière menace. Elle l'aurait bien rattrapé, lui aurait bien crié de se stopper et de ne rien faire, mais, elle n'avait pas eu le temps. Comme la réputation qui précédait chaque shinobi, leur vitesse était impressionnante.

Doucement, la nonne écoute les questions des autres hommes pour y répondre avec le plus de précision.

- Nous n'avons pas d'ennemis connus, je crains de ne pouvoir vous éclairer sur ce point hélas. Pour ce qu'ils réclament, il s'agit de la statue sacrée de Saruta-hiko, divinité de la terre qui permet à notre pays d'être prospère et de ne manquer de rien. D'après les menaces, ils veulent la détruire.

Elle marqua une pause. Il faudra qu'elle leur montre l'emplacement de la statue. C'était la chose la plus précieuse qu'ils possédaient bien qu'ils vénéraient d'autres divinités.
Mira fit un pas en avant, écoutant à l'extérieur ce qui pouvait bien se passer. Tout autour d'eux, sans doute suite aux actions du Kazejin aux sabres, le silence était pesant.

- Les menaces ont pour la plupart été écrites. Sur nos murs, dont nous n'avons gardé aucune trace, sur quelques parchemins et une fois, juste avant le drame, un messager est venu nous rapporter ces mots : « deux hommes mourront ce soir juste avant l'appel de la première aube ». Au petit matin, lors de la promenade qui suit l'appel de la première aube, deux moines ont découverts leurs confrères sur ces piques. Lors de la prière à Saruta-hiko, nous avons découvert des flaques de sang devant la porte. La statue est toujours présente et intacte.


Elle sembla attristée de la situation. Comment pouvait-on s'en prendre à une relique sacrée ? Cependant, elle n'avait pas terminé et devait répondre aux autres interrogations des shinobis.

- La communauté a peur, principalement nos disciples. Nos hôtes restent relativement sereins quant à eux. Mais, aucune tension n'a été remarqué entre les résidents. En revanche, pour ce qui concerne la demande des ravisseurs, tout le monde se sent offensé.


La vieille dame baissa les yeux. Même pour elle cette situation était invivable. Pourtant, elle ajouta :

- Quand votre compagnon sera de retour, nous irons à la salle de prière de Saruta-hiko, puis je vous montrerais les parchemins contenant les menaces.

La statue de la divinité était de pierre et de bois, elle n'avait rien de précieux, sauf pour les moines. Quant aux parchemins, sur chacun d'eux, la volonté de détruire la statue d'une fausse divinité était présente, ainsi que le vœu de ramener la vérité aux yeux du peuples.

A l'extérieur un moine s'approcha du Tsuchijin qui avait décroché leurs camarades. Son regard était bien plus courroucé que celui de ses confrères et il avait osé avancer contrairement à eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Sable et Roche au Pays du Bois ~ Mission Coop [Suna & Iwa] Dim 15 Avr 2018 - 12:02

Van était resté les bras croisés, le temps pour chacun des protagonistes réunis autour de la nonne, de poser ses questions et ainsi de s'enquérir des premières informations relatives à l'enquête. Après lui, Ryôheï fut donc le second à s'interroger sur le support dont s'était servit les meurtriers des moines afin de véhiculer leurs menaces. Le jeune homme paraissait étrangement calme, et ce depuis le début du voyage. Pour ne l'avoir vu qu'une seule fois au cour de ce fameux interrogatoire, le vieil Hoheinheim en avait pourtant gardé l'image d'un Jinmenju virulent, voire impulsif. Une personnalité en contradiction directe avec la seconde, bien plus réfléchie et discrète. Sans de trop se poser de questions à ce sujet, le Directeur pensa naturellement que Heï était au commande. Un atout selon lui, qui leur éviterait ainsi biens des problèmes pour la suite...

Lorsque ce fut le tour d'Hiko néanmoins, Hoheinheim déchanta du tout au tout en laissant transparaître une grimace sur son visage. Le garçon prenait ses aises et venait de clairement insulter par deux reprises, les moines, clients de leurs missions. A cela vint s'ajouter le fait qu'il ait pu prendre une décision seul et sans en informer auparavant ses coéquipiers. Face à un tel comportement et plus encore face à ce manque flagrant de discipline, le Lumineux n'adressa qu'un simple regard noir au concerné, jugeant préférable de régler cet incident plus tard, et sans la présence des Kazejins.

L'un d'eux s'était d'ailleurs présenté après avoir saluer respectueusement les trois ninjas de la Roche. Son nom était Yamada Kyoshi, Chunin du sable et homme aux pieds nus. Hoheinheim devait bien avouer avoir été curieux - dés les premiers instants - de savoir de quelle façon ces deux sunajins allaient les accoster. Si lui ne l'avait pas fait, c'était avant tout dans le but de leur laisser la main et d'analyser leur réaction. Apparemment ce dernier proposait l'éventualité qu'ils puissent collaborer.

Van ~ " Mes hommages Sunajins. Mon nom est Van Hoheinheim et je suis un Junin d'Iwa. Voici Ryôheï... " Fit-il en levant un pouce dans la direction du dénommé. " En ce qui concerne Hiko, je vous prie d'accepter ses excuses. Ce garçon ne semble pas avoir bien comprit qui était son capitaine. Je n'imaginais pas avoir à perdre du temps à faire de la discipline au sein de mes rangs... Quoi qu'il en soit, j'imagine au moins que son action servira à faire de lui, la prochaine cible des meurtriers. Quant aux preuves, il est évident que ces corps ont été déplacés post-mortem. Pour y avoir déjà jeté un œil à notre arrivée, je crains que nous ne trouvions aucun autre indice là-bas. "

Le Lumineux ne se serait jamais mit à courir après un gosse dans le cadre d'une mission. Pragmatique, il savait reconnaître quelles pouvaient être les priorités et pour l'heure, écouter la nonne et les nouvelles informations dont elle disposait, était encore la meilleure chose à faire. N'ayant pas manqué le son du fourreau si caractéristique et amplifié par l'écho du Temple, que portait le second ninja du sable, le regard de Van se posa immanquablement sur lui, allant jusqu'à même adresser une remarque subtile le concernant.

Van ~ " Vous devez certainement être le Capitaine, n'est-ce pas Yamada Kyoshi ? " Son regard n'avait toujours pas quitté le second Sunajin, comme si ce qu'il disait lui était paradoxalement adressé. " Fort bien. Dans ce cas j'imagine que nous pourrons collaborer ensemble. "

Ne souhaitant pas retarder davantage les révélations de la religieuse, le Lumineux la laissa reprendre la parole. Cette dernière expliqua que les meurtriers en avaient après la statue protectrice de leur pays. Une statuette à l'effigie de la divinité Saruta-Hiko et aux propriétés vertueuses et prospères. Elle rapporta que beaucoup des menaces avaient été écrites à l'intérieur des murs du Temple et que les moines avaient trouvés la mort, juste devant la porte qui abritait la statuette.
Curieusement la nonne précisa que les ravisseurs ne semblaient pas avoir réussi à mettre la main dessus. Un détail qui réclama la réponse à une autre question du scientifique.

Van ~ " Avez-vous reçu d'autres menaces depuis l'incident ? Et vous êtes vous bien assurés qu'il s'agissait de la vraie statuette ? "

Car si tel n'était pas le cas alors peut-être que cette dernière avait tout simplement été remplacée. Pour cela il suffisait encore de s'assurer de son authenticité directement sur place. La nonne eut la bienveillance de vouloir attendre Hiko avant de les y emmener.

Van ~ " Nul besoin d'attendre son retour. Hiko s'est lui même retiré avant de tout entendre. Poursuivons je vous prie. "


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 334
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Sable et Roche au Pays du Bois ~ Mission Coop [Suna & Iwa] Lun 16 Avr 2018 - 1:12


Toujours sous l'emprise du néant, le farouche Ryöhei semblait assister à la scène sans conviction. Son esprit était toujours mortifié par la séance rude que lui avait infligé le Tsuchikage et sa protégée, aussi n'arrivait-il toujours pas à retrouver le flambant de son caractère d'ordinaire si intempestif. Pourtant, une chose retînt son attention, autre que les paroles vagabondes de la religieuse qui s'efforçait de répondre à toutes les questions posées en lot.

Eiki.

Le Sunajin avait croisé son regard et l'échange avait été si vif qu'il avait failli réveiller le rebelle qui sommeillait en lui. La main sur son pommeau, le samurai semblait plus qu'enclin à faire parler sa lame au nom de son village, défiant les procédures diplomatiques en cours. Heureusement que Kioshi et Van étaient là pour pacifier les coeurs, sinon quoi cette attitude aurait coûté cher aux deux nations : avec un gamin insolent comme pouvait l'être Hiko, cela aurait rapidement pu tourner vinaigre.

Se soumettant aux usages des salutations cordiales, Van présenta son équipe après que le Yamada se fusse dévoilé. Ryöhei inclina sa tête comme pour montrer un signe de respect mais surtout un signe de soumission envers le Lumineux qui avait déjà gagné toute la sympathie du Jinmenju : quand bien même ce dernier eusse été au sommet de son art, il aurait réagi de la même manière. Il prenait le scientifique en exemple depuis qu'il l'avait vu à l'oeuvre lors de la torture du Yôgan. En aucun cas il ne voulait compromettre sa relation avec lui.

Lentement, il fit les quatre cent pas au coeur du temple, écoutant d'une oreille distraite les propos de la nonne ainsi que ceux de son chef. De temps en temps, son regard s'attardait sur le samurai, mais s'il était froid, il ne se montrait pas plus agressif que cela. Pas pour le moment. Le décousu avec Eiki viendrait plus tard. Peut-être, qui sait, à la fin de cette mission ?

Après avoir minutieusement observé l'établissement, il se rapprocha de Van et du groupe de Sunajins. Ses yeux fixant le sol et d'une voix calme et contenue, il proposa ses services :

"Si le temple est menacé, il faut que quelqu'un reste ici pour le surveiller. Je me propose pour cette tâche. Deux hommes valent mieux qu'un pour ce type de mission."

Aussitôt dit, aussitôt fait : le corps du Jinmenju commença une mutation étrange et difforme, puis se scinda en deux. Ryöhei devint alors Ryö/Hei. Les deux jumeaux séparés se jetèrent un coup d'oeil. Ryö avait gardé l'enfant en lui, ce qui signifiait qu'il aurait la belle place. Hei, quant à lui, devrait s'exposer un peu plus.

"Mon jumeau surveillera les alentours. Pour ma part, je resterais à l'intérieur du temple. Si cela vous convient, sire Hoheinheim."

C'était simple comme bonjour, mais il fallait au moins cela. Trouver les responsables du crime était une chose. Protéger les victimes en était une autre et il ne faisait aucun doute que cela était la priorité pour le pays de la Roche.

Citation :
Ryöhei se propose de monter la garde. Cela me permettra d'être en stand-by le temps de mon absence. Je poursuivrais donc avec vous à mon retour : considérez que pendant ce temps, le Jinmenju reste au temple. See you soon !



RED ROCK - JINMENJU RYÖHEI
"La vie de mon personnage peut être mise en jeu à chaque rencontre."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 276
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Sable et Roche au Pays du Bois ~ Mission Coop [Suna & Iwa] Mer 18 Avr 2018 - 9:11

Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités. Voici ce que disait Ben, l’oncle (Soul) de Peter Parker, aussi connu sous le nom de Spiderman. Cette maxime, bien que très connue, l’était totalement du jeune garçon aux cheveux blancs qui n’en faisait décidément qu’à sa tête. Il n’avait pas réfléchi, comme souvent, lorsqu’il avait décidé de décrocher les corps des pics sur lesquels ils étaient attachés. Son but n’était pas de nuire aux moines, de saper l’autorité de leurs croyances, ni de s’attirer des ennuis… Non, il voulait simplement que ces corps puissent enfin être détachés pour que les morts soient respectés, à la manière dont ils le méritaient.

Après avoir fait tomber lourdement les corps au sol, le jeune garçon put alors entendre que la foule qui s’agglutinait autour de lui n’était pas du même avis que lui. Et beaucoup de voix s’élevèrent pour crier au scandale.

- Oh ça va… Y’a pas de quoi en faire un fromage non plus…
Tout en rouspétant, le jeune garçon vit alors qu’un des moines avait eu l’audace de s’avancer, contrairement à ses confrères qui protestaient, mais étaient restés en retrait. Son regard ne disait rien qui vaille au Sairyo, mais il n’en montra rien et le regarda alors avec des yeux ronds. Il connaissait ce regard, cette situation… Et il savait que les choses allaient vite déraper. Mais pour dire vrai ? Il s’en fichait un peu. Ryöhei et Van ne s’étaient pas encore manifestés, tout comme Kioshi et l’autre sunajin. Ils avaient donc considérés que l’enfant avait pris la bonne décision, voilà qui le rassurait un peu dans ses choix.

Mais revenons-en à la situation actuelle, l’un des moines s’était avancé. Comme la plupart des moines, et pour maintenir le cliché, il était chauve et portait un regard sévère à l’enfant. Ce dernier, nullement impressionné, se tenait cependant sur ses gardes. Le Yuukan était peuplé de nombreux fous, et peut être que l’homme se tenant en face de lui avait aussi sa carte de membre. Il fallait donc prendre garde, au risque de recevoir une gifle non méritée.

- Ce sont tes amis et tu les laisses attachés à des pics comme de vulgaires animaux ! Tu devrais avoir honte de toi, votre comportement n’est pas acceptable. Et si vous êtes prêts à plier à de mystérieux agresseurs sans un soupçon de révolte, je ne donne pas cher de votre peau, Moines.
Pour la diplomatie ? On repassera…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 2039
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Sable et Roche au Pays du Bois ~ Mission Coop [Suna & Iwa] Mer 18 Avr 2018 - 22:34

    Selon la nonne, ils n’avaient pas d’ennemis connus. Ce qui signifie qu’elle pense l’ennemi en-dehors de leurs murs et de leur communauté. Mais était-ce le cas pour autant ? Cependant, avant de s’intéresser plus en avant sur l’enquête, un autre détail me troubla. Les deux Iwajins présents nous saluèrent poliment et leur capitaine semblait tout à fait ouvert au dialogue. Néanmoins :

    « Je suis bien le chef de l’équipe dépêchée par Suna et j’espère aussi que nous pourrons collaborer dans la bonne entente.
    Cependant, et pardonne-moi la remarque, comme le tutoiement car dans ma coutume c’est le vouvoiement qui est un manque de respect et je ne souhaite pas t’insulter, ni toi ni tes collègues, mais tu dis que ce dénommé Hiko a une carence de discipline et pourtant tu souhaites poursuivre sans savoir ce qu’il fait ? »


    Mon ton n’était pas empreint de reproche. Plutôt de curiosité : car si les choses avaient été inversées j’aurais envoyé un clone suivre Eiki sur le champ. Ne craignait-il pas pour la réputation d’Iwa vis-à-vis des actions de son confère ? Peut-être que les règles divergeaient à Iwa ? Chacun serait responsable de ses propres actes et seul le capitaine représenterait sa nation ? Ou peut-être était dans leur plan qu’Hiko agisse ainsi et qu’il prenait en fait de l’avance sur l’enquête ? Je l’ignorais. Pour moi, la décision de ce Van Hoheinheim était un mystère.

    « Dans tous les cas, tu sembles avoir raison sur un point : les corps ont été déplacés après leur mort. Néanmoins, il faut une sacrée force physique pour placer ainsi ces hommes sur des pics…
    Excuse-moi la question, Mira, mais vois-tu des personnes capables d’un tel effort ? Que ce soit en-dehors de la communauté de ce temple… ou à l’intérieur. »


    Le troisième Iwajin semblait tout aussi particulier que les deux autres : son corps se scinda en deux entités distinctes. J’en avais déjà entendu parler, mais c’était la première fois que je le voyais. Et je devais avouer que c’était stupéfiant. La capacité d’assimiler et de séparer la chair et les corps… Toutes les possibilités que cela ouvre dans le champ de la médecine…

    « Il semblerait donc que nous soyons trois à poursuivre l’enquête à proprement parlé ? Eiki, veux-tu bien participer aux investigations à mes côtés ? En tant que samouraïs, nos façons de penser divergent et peut-être trouveras-tu des détails qui m’auraient échappé.
    Ryôhei, tu… vous ? J’ignore si je parle à une ou deux personnes présentement, mais penses-tu être suffisant pour protéger le temple ou préfères-tu que je laisse un clone avec toi… vous ? Je ne remets évidemment pas tes compétences en doute et te pose la question en toute amitié. Après tout, nous ignorons encore ce que nous affrontons. »


    Encore une fois, mes propos n’avaient pas pour but de critiquer nos collègues Iwajins.

    « Dame Mira, veux-tu bien nous conduire jusqu’à cette salle de prière je te prie ? Aussi, si je puis ajouter quelques questions à celles de mon confrère Iwajin : qui a accès à la salle où se trouve cette statue, en-dehors des temps de prière en commun j’entends. Et surtout : pourquoi demandent-ils la destruction de cette statue ? Dans quel but ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 395
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Sable et Roche au Pays du Bois ~ Mission Coop [Suna & Iwa] Jeu 19 Avr 2018 - 18:49

Chaque Shinobi à l’intérieur du temple s’active, posant des questions, s’intéressant à certains détails et quêtant des informations diverses. Un sourire apparaît l’espace d’une seconde lorsqu’il explique sa vision du vouvoiement, chose qu’il m’avait déjà expliqué lors de notre première rencontre, car j’avais aussi été irrité par ce manque de respect.

Toutefois, ma concentration est diffuse pour plusieurs raisons puisque bien des choses se déroulent en même temps, me laissant peu de temps pour réagir.

D’abord, celui qui semble être le chef m’accorde un regard imposant, que je soutiens, plissant légèrement les paupières. Lorsqu’il demande à mon Sensei si nous pouvions travailler en équipe en continuant de m’observer, mon menton baisse d’un centimètre, lui laissant entendre que j’accepte sans pour autant me plier devant lui.

Ensuite, celui avec qui j’ai échangé une œillade lourde de sous-entendus s’éloigne et, à ma grande surprise – me faisant même hausser un sourcil et entrouvrir la bouche – se divise en deux personnes identiques. Voilà là une technique très singulière et impressionnante! Cependant, là n’est pas le temps de laisser ma curiosité prendre le dessus. Rapidement, dès que Kioshi m’interpelle, je reviens à mon expression habituelle : frigide tel le marbre avec un soupçon d’irritation constante.

« Oui, Sensei, » dis-je, la profondeur caractéristique de ma voix s’évaporant rapidement puisque que les mouvements dans le temple semblent reprendre, la situation tendue en apparence sous contrôle.

Sans ajouter quoi que ce soit, je quitte la nef et me rend à l’extérieur où, je remarque, les deux corps ont été détachés et allongés irrespectueusement. J’entends le plus petit des Iwajins présents clamer haut et fort des propos irrévérencieux.

La rage atteint mon visage en une seconde.

« Alors, vous ne comprenez absolument rien aux bases d’une société à notre époque, Iwajin! » m’exclamé-je en descendant les marches. « Les rapports entre les peuples sont complexes. Une révolte pourrait être synonyme de la fin de leur temple! Une révolte pourrait mettre fin à leurs jours! »

J’atteins le chemin de terre et me tourne vers Hiko, à quelques pas.

« Ils ont bien fait de ne pas agir sans protection ou les conseils de Shinobi gradés, » lui expliqué-je, la main toujours sur mon sabre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/crusifyx
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Sable et Roche au Pays du Bois ~ Mission Coop [Suna & Iwa] Ven 20 Avr 2018 - 20:50

Mira les observa tour à tour avec bienveillance. Ils étaient là pour répondre à l'appel fait à leur Daimyo et par leur Daimyo. Elle avait entendu son peuple et appelé à l'aide bien que ça en coûtait à leur pays. Elle ne l'en remercierait jamais assez.
Lorsque l'Iwajin aux cheveux de feu décida de rester pour protéger le temple et ses alentours, elle inclina respectueusement son visage en guise de remerciement. Une telle chance ne se présenterait pas deux fois et elle en avait pleinement conscience. En les écoutant distraitement se présenter et accepter de travailler main dans la main, un poids paru se décharger de ses épaules.

Ses yeux se reportèrent sur l'aîné du groupe de shinobi qui lui posa de nouvelles questions. Elle eut un léger temps d'hésitation puis repris la parole après une courte inspiration.

- Depuis l'incident nous avons récupéré ce document. J'ai préféré ne le présenter à personne. Seule notre Daimyo est tenue informée de ce détail. C'est aussi pour ça que vous êtes là. De ce fait, oui, je suis persuadée que nous détenons encore la vraie statue.

Elle sortit de ses longues manches un rouleau et le présenta aux deux chefs d'équipes, restant alors en tête à tête avec eux puisque le Sunajin aux sabres s'enquit d'aller récupérer le plus jeune des Iwajins. Sur le parchemin, en lettres de sang était inscrit ces mots :


A la prochaine nuit sans Lune, la statue du dieu Saruta-Hiko retrouvera sa VRAIE place.
Ces deux hommes ne seront pas les seuls sacrifiés en son nom.

Sa main qui tendait le parchemin trembla. Elle se rappelait.

- Lorsque je fus avertit par mes confrères, je me suis de suite rendue vers nos malheureux. Je crois avoir été la seule à remarquer le parchemin. Je suis en tout cas la seule à l'avoir lu avec notre Daimyo et vous maintenant.


Sa voix était basse, de sorte à ce que seul les deux hommes devant elle l'entendent malgré le silence du lieu.
Elle s'inclina devant le chef d'équipe Sunajin tout en comprenant que ses us faisaient qu'elle se ferait tutoyer. Elle ne s'en offusquait pas. D'un geste, elle fit comprendre aux deux hommes de la suivre et entama une marche lente tout en répondant.

- Il n'y a que peu d'hommes incapables de déplacer des corps. Pour ce qui est de les embrocher en revanche, je vous présenterais les plus forts de nos moines. Pour ce qui est de l'extérieur, je suis navrée mais le monde est trop vaste et nous recueillons trop de voyageurs pour être en mesure de vous éclairer.


Elle marqua une pause puis reprit la réflexion.

- Au vue de vos renommés et des jeunes gens qui vous accompagne, je crois pouvoir dire qu'il ne faut pas se fier aux apparences. Cependant, nous ne sommes pas en mesure de déceler ce genre de potentiel que vous détenez.


Elle continua de les conduire lentement à la salle où se trouvait la statue.

- Tout le monde peut aller prier Saruta-Hiko en toute heure et poser ses offrandes aux pieds de sa statue mais un ou deux moines montent constamment la garde. La salle se trouve juste de l'autre côté.

Un soupir traversa la bouche de la nonne qui pourtant savait qu'elle devait être le plus disponible possible pour que s'arrête cette triste histoire.

- Je ne sais pourquoi ils veulent faire retourner la statue à l'état de poussière, je ne sais pourquoi ils appellent ceci sa « vrai place », mais elle est très importante pour notre pays, pour notre temple et la communauté. Sans cette statue je crains de voir le pays dépérir... Je vous en prie, éclaircissez ce mystère.


Sa voix trembla à la fin de sa requête et après avoir traversé le temple, une pièce s'offrait à eux et deux moines, droits comme des piquets, veillaient alors que un à un, hommes et femmes allaient prier.




A l'extérieur du temple, en bas des marches, le moine toisait le jeune Iwajin qui avait eu l'audace de toucher aux corps de leurs camarades. Les piques du jeune semblèrent accentuer encore la colère qu'il ressentait après cette profanation. Longtemps ils avaient veillés sur les corps de leurs confrères, longtemps ils avaient eu peur de ce qui en découlerait. Et un parfait inconnu, bien qu'invité par la requête de leur Daimyo, en viens à les détacher comme de vulgaire sac à patates. C'en était trop.
Mais avant qu'il lève sa voix rauque un Sunajin fit son apparition et lui fit les remontrances nécessaire. Le moine inclina lentement sa tête envers cet homme aux sabres en guise de respect. Sa colère passée, il toisa tour à tour les deux hommes.

- C'est un lieu saint messieurs. Le sang y a déjà trop coulé.


La tension et la main sur le sabre ne lui avait pas échappé.

- Nous prenons soin de nos morts, Iwajin. Ne croyez pas que nous sommes insensibles à cette situation et celles des corps de nos compagnons.
MES FRERES ET SOEURS !


S'enquit d'appeler le moine devant les deux shinobis.

- Retournez à vos occupations, nous allons prendre soin tous les trois de nos frères à présent.

Ses yeux verts transpercèrent les jeunes hommes devant lui leur interdisant tout refus.

- Veuillez m'aider à les rapatrier dans le temple je vous prie. Nous les conduirons dans une chambre pour les préparer.

Il fit un petite révérence et continua.

- Je suis votre obligé, si vous avez des questions qui permettrons de résoudre cette affaire.

Pourquoi avait-il été le seul à s'être interposé ? Pourquoi personne n'avait agit quand il s'était avancé ? Qui était ce moine ?
Dans les murmures de la foule on pouvait entendre « maître » passer entre certaines lèvres, « Shoji » dans d'autres. Il se pencha et souleva le corps de l'un de ses camarades sans une once de difficulté, pressant le pas vers le temple. Même dans les escaliers il ne paru pas souffrir du poids supplémentaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Sable et Roche au Pays du Bois ~ Mission Coop [Suna & Iwa] Mar 24 Avr 2018 - 19:53

Autour d'eux, les fidèles du Temple qui passaient par là, marquèrent pour la plupart un temps d'arrêt. Tout d'abord surpris et intrigués par la présence de plusieurs ninjas dans l'enceinte du Temple, ces derniers le furent encore bien plus en découvrant que des shinobis de deux nations différentes, étaient calmement en train de discuter autour de la mère supérieure Mira. Pour eux il s'agissait d'une première. Naturellement aucun religieux n'avait pour habitude de côtoyer des ninjas, en dehors de ceux de Ki. Puisque la naissance des villages ninjas et de leur nation respective ne remontait pas à si longtemps que ça, tous les auraient plutôt imaginés en train de se battre pour savoir lequel était le plus fort. Bien que par le passé leur ennemi ait pu être commun, aujourd'hui la distinction entre leur village n'en demeurait pas moins omniprésente...

Autour de la nonne, la conversation battait son plein et avec elle, les premiers échanges entre les ninjas de Kaze et de Tsuchi. Au premier abord, chacun témoignait d'une certaine sympathie vis à vis de l'autre nation. En tant que Chef d'équipe et représentant d'Iwa, Hoheinheim n'estimait que trop bien les répercussions et les conséquences que pourraient entrainer une mauvaise entente entre leurs villages. Fort heureusement, le Lumineux avait toujours eut une grande estime pour les ninjas du Pays du vent. En tant que véritable marionnettiste aujourd'hui, Van avait apprit la majeure partie de ce qu'il connaissait des maîtres du Kugutsu là-bas.

Finalement Ryoheï quitta le petit groupe à son tour afin de partir s'établir à l'extérieur et à l'intérieur du Temple. A deux, son frère et lui seraient les plus à même de garder constamment un œil ouvert sur les allers et venus au sein du Temple. Lorsqu'il prévint Hoheinheim de son intention, ce dernier acquiesça simplement d'un mouvement positif de la tête pour approuver son initiative.
Il reporta tantôt son attention sur le Capitaine Sunajin un tantinet insistant et visiblement préoccupé par l'attitude du jeune Sairyo. Kioshi précisa également que le vouvoiement était dans sa culture une insulte envers les autres et qu'à l'inverse, tutoyer son interlocuteur était une marque de respect.

Van ~ " Quelle drôle de coutume... D'où je viens on ne tutoie que ses semblables et non pas les inconnus. Nous voilà donc deux à nous être mutuellement manqué de respect dans ce cas. " Fit-il en remontant ses lunettes sur son nez. " Mais n'ai crainte car si tu y tiens je suis prêt à me prêter au jeu. Concernant Hiko et puisqu'il semble nécessaire de l'expliquer clairement, je n'ai aucune intention de manquer le rapport de la mère Mira en partant à la poursuite d'un mauvais garnement. Sa punition viendra plus tard et avec elle sa sentence irrévocable. "

Au même moment un moine éteignit une torche à la Dennis Brogniart. Hoheinheim ne serait que plus ravi de profiter des bavures du garçon pour le lui faire regretter amèrement et ce de la pire façon qui soit. Puisqu'il l'avait déjà prévenu même avant leur arrivé, Van n'était certainement pas le genre d'homme à se répéter inutilement. Aller sciemment à l'encontre de ses ordres méritait déjà punition. Si ce dernier s'amusait à aller plus loin encore, alors les choses sérieuses pourrons réellement commencer et peut être même devenir intéressantes.

Après quoi Kioshi posa ses nouvelles questions à la nonne, celle qui visiblement en savait le plus long sur cette histoire. Cette dernière confia bien plus de détails dont la dernière menace que le Temple avait reçu. Van se saisi du parchemin tendu par Mira afin de le lire, puis le tendit à Kioshi.
La prochaine nuit sans lune évoquée dans le parchemin était pour cette nuit. Cela ne laisserait que très peu de temps pour les deux équipes de trouver un terrain d'entente et pour se préparer. Au même moment Eiki prit les devants et s'élança à la poursuite d'Hiko à l'extérieur. A cet instant le Lumineux ne manqua pas de comparer la réaction impulsive d'Eiki, à celle d'Hiko, plus tôt.

Van ~ " Il semblerait que nous soyons finalement dans la même situation. Si tu n'y vas pas, cela m'épargnera d'avoir à te suivre et de perdre davantage mon temps. La nuit évoquée dans le parchemin est pour ce soir. J'aimerai autant en finir d'abord ici avec la mère supérieure. "

Respectueusement, le Lumineux s'inclina devant la nonne qui le regarda tout de même très perplexe. Elle venait d'expliquer judicieusement qu'il ne fallait pas se fier aux apparences. Si toute l'attention du Temple et des alentours étaient concentrés sur la probable querelle entre Eiki et Hiko, alors seuls ceux dont les intentions seraient susceptibles de les intéressés, resteraient dans le Temple.

Van ~ " La rivalité est une bonne chose. Les séparer en revenant de l'emplacement de la statuette, sera plus simple que de nous impliquer personnellement dés maintenant. Pour ma part je prônerai toujours la bonne entente entre nos deux équipes, du moins tant que nous ne nous opposerons pas nous deux. "

Encore une fois très pragmatique, le Lumineux ne faisait qu'exposer une solution confortable pour Kioshi et lui même. Collaborer restait encore la meilleure option, surtout compte tenu de la précipitation dans laquelle ils devraient se préparer. Il leur restait encore toute la journée pour mettre en place une stratégie et se tenir prêt pour ce soir. En arrivant devant la statuette et les deux gardes postés devant, Van se mit à chercher toutes les ouvertures qu'ils pouvait voir. Il n'y en avait aucune à l'intérieur de la pièce où se trouvait la statue. Les gardes se tenaient devant la seule entrée possible, pièce qui longeait un long couloir éclairés par les maigres meurtrières parsemés dans les murs et quelques torches.

Van ~ " Puisque la statuette semble être leur seule motivation, nous ferions aussi bien de placer deux de nos hommes les plus discrets à l'intérieur de cette pièce. Ils attendront et seront les remparts qui dissuaderont nos ravisseurs de commettre leur méfait. Avec Ryoheï à l'extérieur et à l'intérieur du Temple, nous n'aurions qu'à renforcer notre vigilance en patrouillant devant l'entrée et autour du Temple. Cela vous convient-il ? Mère Mira et Kioshi ? "



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 2039
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Sable et Roche au Pays du Bois ~ Mission Coop [Suna & Iwa] Mer 25 Avr 2018 - 10:15

    « Nous gagnerons donc tout deux du temps, Van Hoheinheim, en attendant d’avoir érigé notre plan d’action ensemble avant de voir ce qu’il en est de nos camarades respectifs. Je n’ai aucune raison de m’opposer à toi et cette affaire devrait donc se dérouler sans encombre.
    Enfin, c’est ce que j’aimerais dire mais tout ceci me semble plus complexe qu’il n’y paraît. Nous ne pouvons, Mère Mira, te garantir de résultat car il nous manque encore quelques pièces du puzzle.
    Notamment en ce qui concerne la vraie place de la statue. Existe-t-il des archives remontant à la création de ce temple ? Et notamment de la statue ? »


    Aurait-elle été dérobée d’un autre culte ou d’un autre lieu ? Quelle était l’origine de cette statue sacrée ? Le Jonin d’Iwa proposa une idée à la mère et à moi-même. Une idée bonne dans un but, mais moins dans un autre. Aussi, le fait de l’énoncer devant la nonne ne m’enchantait guère.

    « Nous avons jusqu’à ce soir si j’ai bien compris. Peut-être devrions-nous assembler un maximum d’informations possibles avant d’établir notre plan d’action ? »

    A côté de ça, je fis quelques mudras discrets dans mon dos pour parler avec mon camarade ninja par voie télépathique.

    « Je préfère éviter de parler de nos projets en présence de Mère Mira. Elle n’est pas notre commanditaire et nous ne devons disculper personne de notre liste de suspects pour le moment. Elle aurait été alertée par ses confrères, donc pas la première sur les lieux du crime, et pourtant la seule à avoir remarqué le parchemin ? Ce parchemin, s’il devait être lu par tous, n’aurait-il pas dû être mis en évidence de façon à ce que tout le monde puisse le voir ? »

    Ce parchemin avait-il seulement été sur le lieu du crime, ou la Mère Mira en était l’auteure. Auquel cas, personne ne l’aurait vu en effet, car elle ne l’avait destiné qu’à la Daimyo et à nous-même.

    « Sinon, à propos du plan en lui-même, il sert à dissuader les ravisseurs d’agir, comme tu le dis toi-même. Mais alors, ils n’auront qu’à attendre que nous partons d’ici pour reprendre leurs exactions.
    Je te proposerais plutôt une variante : récupérons le plus de données possibles au cours de cette journée. Le soir venu, nous prétexterons n’importe quoi pour dire que nous devons nous retirer : mission trop complexe, appel urgent de notre village, etc…
    Nous donnerons l’image de partir, et des clones à notre effigie s’en iront bel et bien. Tandis que nous, déguisés en moine, nous procèderons à ton plan : la surveillance et la sécurité de la statue en nous postant dans la salle sacrée et en dehors. Après tout, les prières sont permises à toute heure, et là nous pourrons capturer les ravisseurs la main dans le sac.
    Qu’en penses-tu, Van Hoheinheim ?
    Si tu n’as pas la possibilité de parler par télépathie, esquisse simplement un geste de la tête. Ou bien attendons de nous retrouver seul pour en discuter plus sereinement. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 276
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Sable et Roche au Pays du Bois ~ Mission Coop [Suna & Iwa] Mer 25 Avr 2018 - 11:41

Il fallait s’y attendre. Le jeune garçon n’était pas resté seul en compagnie des moines très longtemps. Et malgré le fait que ce n’était pas la personne qu’il s’attendait à voir, Hiko aperçut que l’un du groupe était venu contrôler ce qu’il faisait. Il s’agissait de l’excité de Suna qui accompagnait Kioshi. Ce dernier déboula les marches tout en haussant le ton envers le jeune garçon aux cheveux blancs qui n’avait pas bougé d’un millimètre. Il le regardait s’exciter, sans réaction apparente.

Une fois les remontrances terminées, l’enfant aux cheveux blancs sourit alors vers l’homme aux katanas, et il lui lança juste ces quelques mots.

- Un shinobi doit savoir garder son sang-froid, et devrait être capable de bien jauger celui qu’il considère comme un ennemi. Mais ça, on ne doit pas vous l’apprendre dans votre village de nomades. Donc la prochaine fois que tu hausses le ton, je m’assurerai que tu ne puisses plus ouvrir la bouche, Baka.
Le voilà prévenu. Hiko n’avait que faire de ce que pensait ce sunajin… En fait, il se fichait pas mal de l’avis des autres. S’il voulait faire quelque chose, il le faisait. Que ça vous plaise ou non. Et si Eiki souhaitait s’y opposer ? Il en paierait le prix, tout simplement.

Bref, revenons-en à nos petits macchabés. Le plus courageux des moines avait changé d’attitude une fois que le samurai était arrivé. Il disposait d’une très forte autorité auprès de ses semblables car il leur intima de circuler, et ils circulèrent. Hiko fut impressionné et fit les yeux ronds, mais lorsque le moine leur « demanda » avec un peu trop de conviction de porter les corps, Hiko haussa les sourcils. Sérieusement ? Il les prenait pour des bêtes de muscles ? Hiko ne savait pas pour Eiki, mais en tout cas, lui n’était pas capable de porter un corps d’une soixantaine de kilos comme pouvait le faire le moine.

Il se mordit donc le pouce et invoqua une grenouille de taille moyenne qui était dotée de puissantes jambes et bras. En bref, un corps musclé capable de soulever des charges très lourdes. Hiko lui sourit alors et lui montra le corps étendu par terre tout en rigolant. Elle râla, mais s’empara du corps et fit passer les jambes d’un côté et le haut du corps de l’autre de sa nuque pour ensuite le soulever et suivre le moine. Hiko ne jeta pas de regard au samurai et suivit alors le garde. Il restait un corps, et valait mieux pour le samurai qu’il puisse le porter sans cogner la tête du défunt dans tous les murs.

Même si ça pourrait être drôle.

- T’es qui en fait ? Car les autres moines avaient l’air de te respecter au plus haut point, tu dois donc être important… Ah ! Attends, il faut que j’aille chercher un de mes potes !
Laissant la grenouille suivre le moine, Hiko fit un petit détour pour se rapprocher de Ryö,- qui venait de se séparer de Hei apparemment -, et l’entraîna dans son sillage avec le moine. Le samurai, quant à lui, n’était pas encore arrivé… Il était sacrément rapide à proférer des menaces, mais bien moins à se mettre à l’action !
- Je vous présente Ryö, le plus arrogant des shinobis d’Iwa ! Bon alors ? T’es qui le moine pour être autant respecté ?
L’approche pouvait paraître brutale, mais le jeune garçon n’émettait aucune agressivité… C’était juste sa façon d’aborder les relations sociales. Franche et directe, voici sa voix !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 395
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Sable et Roche au Pays du Bois ~ Mission Coop [Suna & Iwa] Mer 25 Avr 2018 - 19:56

« Sale petit… »

Je dois me contenir et éviter de créer un conflit avec cet enfant, Kioshi m’a averti et j’ai failli perdre le contrôle plus tôt. Encore une fois, la réponse qui manque de respect m’atteint visiblement. Je dois serrer les dents et soupirer longuement pour me contenir, ma main désirant retirer mon Katana plus que tout, empoignant fermement le fourreau à en faire grincer le métal.

*Kioshi ce chargera du reste. C’est sa mission,* me répété-je plusieurs fois en envoyer le regard le plus sombre et meurtrier qu’il m’est capable de produire à ce prénommé Hiko. *Il a raison, je ne dois pas créer de conflit entre nos nations. Il faut que je me calme. Je dois rester calme. Calmes-toi, Eiki!*

Mon envie de le frapper, de le faire se taire, me fait trembler. Je n’arrive plus à bouger jusqu’à ce qu’il invoque une espèce de crapaud géant. Cette apparition spontanée me sort de ma torpeur et m’apaise instantanément.

*Non, je ne peux pas travailler avec lui. Un simple regard et j’ai envie de lui couper la tête! Kioshi m’a demandé d’investiguer l’endroit de la mort et c’est ce que je compte faire.*

Je hoche doucement de la tête lorsque le religieux à la carrure impressionnante, trainant un des défunts, monte les marches, suivi de près de l’impoli jeunot et sa créature sortant de nulle part. Je les observe en moment avant de retourner à mes tâches.

Les pèlerins et moines s’en sont retournés à leurs occupations, laissant les piques seuls. Je m’approche et observe, sortant ma lame pour les pousser du côté plat et vérifier à quel points ils sont profondément enfoncés.

Mes sourcils se froncent.

*Il faut être très fort pour soulever les corps facilement,* me dis-je, songeur.

Je me redresse et observe les environs.

*Il n’y a pas d’autres piques.*

Je rejoins d’un pas rapide un des autres moines.

« Monsieur! Y a-t-il d’autres piques du genre dans les parages ou ont-ils été enfoncés là au moment de la mort de vos frères? »

L’image du moine tout en muscles levant les corps inertes des prêcheurs alors que ses yeux verts reluisent dans la nuit apparaissant dans ma tête.

*Serait-il capable de planter des piques aussi profondément? Si oui, cet homme n’est pas commun!*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/crusifyx
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Sable et Roche au Pays du Bois ~ Mission Coop [Suna & Iwa] Dim 6 Mai 2018 - 10:40

Les querelles ne l'intéressaient guère depuis plusieurs années déjà, mais de voir l'entrain de la jeunesse lui rappelait toujours ses jeunes années. Elle posa malgré elle un regard bienveillant vers la porte d'entrée du temple. Aujourd'hui était peut-être une journée bénie par Saruta-Hiko après tout.
L'un des deux maîtres des villages proposa un plan d'action quand l'autre continua de poser des questions. Elle semble réfléchir. D'aussi loin qu'elle se souvienne, la statue s'est toujours trouvée là, mais, elle s'y trouvait bien avant qu'elle ne devienne importante dans l'ordre. Sa tête oscilla de gauche et de droite. Il n'y avait aucune trace de la provenance de cette statue pas plus que de date qui permettrait de savoir depuis quand le temple la gardait.

- Je ne peux que vous dire que ce temple est bien plus vieux que mes os et que la statue se trouvait déjà en notre possession avant même que je ne devienne une disciple du temple. Je regrette de ne pouvoir vous apporter mon aide de ce côté là. Nous ne transmettons oralement que les traditions... mais il y a bien une vieille légende, comme un rituel...

Elle laissa sa mémoire travailler. Elle, comme toutes les mères, était une gardienne du savoir et avait pour mission de transmettre tout ce qu'elle savait aux générations futures.

- Ô toi voyageur, viens reposer ton âme, toi qui a parcouru les cent marches, laisse la nature apaiser tes craintes. Ô toi voyageur qui vient chercher réconfort, n'oublie jamais qu'un prix est toujours à payer.

Elle sembla hésiter puis fit une rapide interprétation de son chant.

- C'est un chant que l'on entame lorsqu'on effectue un pèlerinage pour Saruta-Hiko et que nous revenons au temple le prier. Nous n'avons jamais su à quoi correspondait les « cents marches » ça s'est perdu au fil des dans. La nature qui apaise c'est Saruta-Hiko lui-même. Le prix à payer c'est le prix du sang. Il est dit dans les anciens récit que le dieu, bien que clément, demandait toujours un sacrifice de sang pour continuer à protéger les terres sous son commandement, sans quoi elles deviendraient arides et invivables.


Mira hocha lentement sa tête et poursuivit.

- Vous en savez autant que les disciples... voulez-vous voir où nos moines s'entraînent et lesquels peuvent être susceptible de soulever et d'embrocher des corps ?


Elle comprenait que tous ici étaient suspects et c'était bien normal. Un regard extérieur était toujours plus juste qu'un regard interne.


*¤~-.-~¤*¤~-.-~¤*¤~-.-~¤*

Le dénommé maître Shoji tourna les yeux sur le plus jeune d'apparence des deux shinobis qui étaient venu enquêter auprès des corps de leurs défunts camarades. L'un d'eux pris sa demande au sérieux et fit apparaître une chose étrange pour porter le moine restant.
Alors qu'une question fusa, il n'eut pas le temps de répondre que le jeune homme attrapa l'un de ses collègues pour qu'il suive ce qu'il se passerait. Le sourire du moine fut discret mais bien présent. C'était bien la première fois qu'on le tutoyait sans crainte. Mais son regard sur ces jeunes gens étaient emprunt de respect et de crainte. Il ne savait que trop bien ce qu'un shinobi était capable de faire.

Sans attendre que le samurai soit de retour à leur côté, il continua sa marche vers une extension et y installa sur un des lits présents le corps du frère qu'il portait.

- Je suis Shoji, un des maîtres du temple. Je m'occupe de la formation des disciples à leur arrivée et accueille les pèlerins. Je suis aussi en charge de la formation physique de mes frères.


Avec respect il relève le drap sur le corps du moine qu'il transportait et récupère celui que la grenouille portait sur son dos pour faire de même.

- Peut-être devrions nous revenir auprès de votre partenaire de Suna... à moins que vous ne fassiez une sorte de compétition intervillage ?

Il sourit, amusé de sa question. Il n'était pas rare que les jeunes cherchent à démontrer qui était le plus fort d'entre eux.

*¤~-.-~¤*¤~-.-~¤*¤~-.-~¤*

Un des moines qui avançaient pour repartir à ses occupations comme le maître avait demandé se tourna suite à l'injonction du shinobi du vent. Il sembla gêné de devoir répondre à cette question, il n'était rien de plus qu'un petit moine, rien de plus.

- Je... vous... devriez demander à maître Shoji ou maître Rei... se sont eux qui gèrent tout ce don nous avons besoin. A... après...

Le moine s'avança vers les piques tout en regardant autour de lui et pointa l'extrémité haute de l'un d'eux.

- Cette marque là...

Elle ressemblait à un corbeau, le sang séché dessus la rendait presque invisible sur la deuxième pique, mais la première semblait avoir été épargnée.

- Elle n'est pas de chez nous c'est sûr... Et... à part des bâtons... ou des couteaux pour la nourriture... nous n'avons pas d'armes... nous ne sommes pas là pour nous battre... nous accueillons, nous recueillons, prions et passons une vie de service à nos dieux.

Il sembla paniqué à l'idée qu'on le voit. On leur avait formellement interdit d'approcher l'emplacement des corps. Mais, la présence du shinobi de Suna semblait lui avoir donner le courage nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 395
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Sable et Roche au Pays du Bois ~ Mission Coop [Suna & Iwa] Mar 8 Mai 2018 - 18:54

« Très bien, » réponds-je au moine en m’avançant pour observer le symbole plus attentivement. « Je vous remercie. Une dernière chose et je vous laisse; pourriez-vous m’indiquer où se trouvent ces deux personnes? Je crois avoir entendu certains d’entre vous murmurer le nom "Maître Shoji" peu après mon intervention tout à l’heure. »

J’écoute la réponse en me redressant et, hochant la tête en guise de réponse, je lui somme de ne pas mentionner le corbeau à qui que ce soit. Il suffirait que cette information se répande inutilement pour créer un vent de panique si jamais ce symbole est synonyme de quelconque groupe ésotérique ou maléfice.

Satisfait de mes trouvailles, je retourne à l’intérieur. Les mouvements et les prières semblent avoir recommencées. Le temple a un effet très particulier par rapport au son puisqu’une bonne partie des murs se trouve à être des arbres.

D’un côté, j’entrevois l’espèce de crapaud géant du jeune Iwajin irrespectueux. Je cherche du regard Kioshi, délaissant ce groupe maintenant accompagné d’une partie du Shinobi aux cheveux rouges. Je soupire longuement, visiblement irrité par toute cette histoire.

Je pars à la recherche du chef de notre équipe, demandant au bout d’un moment à un des religieux qui passe le balai s’il les avait vus. Il m’indique un autre chemin et m’explique qu’il croit avoir compris qu’ils se rendaient à la Salle des Prières à Saruta-hiko. Je lui fais signe de ma compréhension et le laisse à ses tâches.

À mon approche, des moines gardiens lèvent les bras et m’empêchent de passer. Mes sourcils se froncent automatiquement. Non loin d’eux, je remarque l’envoyé d’Iwa ausculter les murs et Kioshi se tenir légèrement à l’écart.

« Sensei, » déclaré-je. « J’ai quelque chose pour vous. »

Les moines semblent perplexes à mes propos. Je leur pointe mon brassard aux couleurs de Suna en espérant qu’ils ne s’occupent plus de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/crusifyx
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Sable et Roche au Pays du Bois ~ Mission Coop [Suna & Iwa] Ven 11 Mai 2018 - 19:27

Une fois qu'il eut terminé le tour de la salle de prière et d'en tirer ses premières conclusions, Van se posta dés lors statique, face à la mère Mira et Kioshi avec un air vraisemblablement impatient. Ces derniers devaient lui apporter une réponse à la proposition de plan qu'il venait de leur faire... A savoir se cacher dans la salle de prière et de ce fait surprendre les ravisseurs en plein milieu de leur méfait.

Kioshi fut donc le premier à prendre la parole et à faire part de sa pleine coopération en ce qui concernait leurs jeunes camarades à l'extérieur. Visiblement ce Kazejin partageait quelques points communs avec Hoheinheim, dont la capacité de savoir juger quelles pouvaient être ses priorités. Lui non plus ne souhaitait pas endosser la responsabilité d'une plausible discorde entre leur village, encore moins pour une simple question de rivalité ou d'orgueil entre deux jeunots biens trop impulsifs. Un bon point qui saurait à coup sûr apaiser les tensions en cas de désaccord plus sérieux au cour de la mission.

Le Yamada posa par la suite de nouvelles questions à la Mère Mira. Ce dernier espérait surement en savoir plus au sujet de la statue et de son origine. Sans doute essayait-il de comprendre les motivations des meurtriers des moines afin de mieux prédire leurs actions. Pour Van le manque de temps auquel ils devaient faire face ne leur permettrait pas de pousser suffisamment loin l'enquête pour y parvenir. Le mieux pour eux était encore d'agir rapidement comme il l'avait expliqué plus tôt. Les surprendre sur le fait accompli et dans cette pièce même, leurs laisseraient plus de chances que de risquer de les manquer.

Ainsi et lorsque la voix de Kioshi retentit en écho dans l'esprit du vieux quinquagénaire en proposant sa propre version du plan, Hoheinheim se contenta simplement d’acquiescer d'un signe de la tête. Il jugea préférable de ne pas répondre dans l'immédiat et d'aller dans le sens du Kazejin. Quelque peu surprit par cet étrange capacité à s’immiscer dans son esprit, Van laissa la religieuse répondre et apporter de nouvelles informations sans ne rien laisser paraître. Elle leur confia l'un de leur chant spirituel et une partie de sa signification. La none ne connaissait ainsi ni l'origine de la statue, ni ceux qui pourraient bien vouloir s'en prendre à elle. La remettre à sa véritable place était leur souhait et pourtant la statue était toujours sur son socle. En tuant les deux moines devant la salle de prière, Van ne comprenait toujours pas pour quelle raison les ravisseurs ne l'avaient pas emporter avec eux.

Van ~ " Donc si nous résumons la situation... Deux moines sont morts devant cette salle qui contient la statuette. Ils auront été déplacés, une fois "morts" et apparemment blessés tout deux au point de perdre du sang, tout cela jusqu'aux pieds des marches du Temple, en passant par l'entrée principale et sans laisser la moindre trace derrière leur passage, ni même le moindre témoin... Ils auront été empalés sur des piques et laissé là avec cette nouvelle menace dans laquelle il est question de faire retrouver à la statue sa véritable place... "

Cette histoire était un véritable casse tête, voire une énigme. Le Lumineux était en vérité croustillant de ce genre d'affaires obscures. Plus la complexité de l'enquête était ardue et plus ce dernier y prenait du plaisir. En tout cas un détail n'avait pas échappé à l'esprit vif et analytique du scientifique. Jusqu'à présent, rien dans les menaces écrites où laissées par les ravisseurs n'avaient démontré une quelconque hostilité envers la statue en elle même. Or la Mère Mira dés leur rencontre, leur avait explicitement annoncé que les responsables souhaitaient la détruire... Était-ce réellement le cas ?

Van ~ " Mère Mira, aidez moi à mieux comprendre... Pour quelle raison pensez vous que les meurtriers se soient simplement contenter de tuer les deux moines devant la salle de prière et de ne pas passer la porte afin de détruire la statue, si tel était leur but ? Rien dans les messages que nous avons lu jusqu'à maintenant ne parle de "détruire" la statue. A mon sens, la dernière menace signifierait plutôt qu'ils veulent vous la voler... Ainsi j'aimerai bien savoir ce qui vous laisse entendre à vous si particulièrement qu'ils souhaiteraient la détruire ? "

Au même moment le jeune samuraï qui accompagnait Kioshi revint et fut stopper devant la salle de prière par les gardes. Il interpella son capitaine et semblait porteur d'une nouvelle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 2039
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Sable et Roche au Pays du Bois ~ Mission Coop [Suna & Iwa] Sam 12 Mai 2018 - 11:37

    Le Jonin d’Iwa semblait voir juste : je ne voyais nulle part non plus un quelconque indice laissant penser que les criminels souhaitaient détruire la statue. Au contraire, peut-être faisaient-ils parti du culte premier ? Là où la statue se trouvait avant d’être dans ce temple, car si la notion des cents marches ne leur disait rien, c’était bien que son origine était ailleurs, géographiquement parlant. Sur une colline peut-être ? En hauteur très probablement. A moins qu’il ne s’agissait d’un escalier vers les profondeurs de la terre ?

    « Le prix à payer serait le sang… Le corps des deux moines « sacrifiés en son nom »… Et tu dis, Mère Mira, que leurs menaces et exigences sont toujours écrites en lettre de sang ? »

    Van comprenait-il où je voulais en venir ? Cette ancienne légende provenait peut-être du premier temple, avant la transition vers ici. Un rituel respecté et vénéré par les meurtriers, peut-être ?

    « Peut-être qu’en plus de protéger ce temple, nous pouvons essayer d’entrer en contact avec ces criminels ? Mère Mira, les animaux font-ils parti du régime alimentaire de ce temple ? Si oui, peut-on récupérer de leur sang à la cuisine pour écrire un message sur un écriteau dans le lieu le plus visible du temple ? Avec ta permission, bien entendu… Peut-être savent-ils où trouver les cents marches ? »

    S’ils attendaient d’eux que la statue soit remise à sa véritable place, ils devraient répondre. Ce qui indiquerait également le lieu du culte qu’ils vénéraient. Une donnée essentielle pour les attraper, voire les rattraper s’ils venaient à s’échapper. L’endroit où les retrouver. Car la statue se retrouvera forcément là-bas, s’ils parvenaient à leur fin. Si nous avions bien compris leur but en tout cas.

    « Veuillez m’excuser un instant… »

    Eiki était reparu en déclarant avoir quelque chose pour moi. Peut-être allait-il éviter la leçon de morale de fin de mission suite à son mauvais respect de mes ordres ? Peut-être.

    « Qu’as-tu trouvé Eiki ? »

    Je lui parlais doucement, car la Mère Mira faisait toujours parti de la liste des suspects potentiels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Sable et Roche au Pays du Bois ~ Mission Coop [Suna & Iwa]

Revenir en haut Aller en bas
 

Sable et Roche au Pays du Bois ~ Mission Coop [Suna & Iwa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Reste du Monde :: Restes de l'Empire :: Ki no Kuni-