N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 ¤ Enquête carcérale ~ [Ayame / Akumu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
avatar
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 2098
Rang : SSS

Message(#) Sujet: ¤ Enquête carcérale ~ [Ayame / Akumu] Sam 7 Avr 2018 - 11:30





Asuka ignorait pourquoi elle n'avait pas pu compter sur un soutien un peu plus expert et qualifié pour cette mission, mais elle s'en fichait pas mal. Car en ce qui la concernait, elle pouvait bien s'en sortir toute seule pour remplir son devoir et rapporter les informations dont la Citadelle avait besoin. Elle avait d'ailleurs rarement eu besoin de qui que ce soit, dans la vie en général, pour s'en sortir en vie et pour défendre les intérêts de son clan. Même si, il fallait l'admettre, ceux-ci devaient nécessairement passer au second plan la majorité du temps même depuis la reprise de la cité par les forces rebelles, aujourd'hui à la base du nouveau pouvoir politique et militaire de Tsuchi. Nécessité faisait loi, et l'Ombre de la Roche savait y faire pour imposer les priorités les plus justes à ses soldats et à tout le personnel placé sous ses ordres. C'était sûrement ça, au premier abord, qui l'avait « séduit » chez lui, même si elle se refusait toujours à penser qu'elle éprouvait le moindre sentiment véritable à son encontre. Une barrière culturelle, d'une part, mais aussi un frein politique imposé par le contexte : un Samui au pouvoir ne pouvait pas en effet, à l'heure actuelle, rassembler tous les suffrages. C'était irrémédiablement et totalement impossible.

Naviguant sur les crêtes pentues qui cerclaient le Mont Iku au sud du Pays de la Pluie avec toute la grâce et l'efficacité possibles, Asuka se retourna brièvement pour s'assurer de l'état de sa « partenaire », à défaut d'autre terme plus adéquat.

« Ayame, tu te bouges un peu ou je dois te trimballer comme un sac de patates ?! »

Elle n'attendit même pas de réponse et s'en retourna aussi sec vers le chemin qu'elle improvisait pour elle et son binôme à travers les hauteurs escarpées, à l'abri des regards. Takagami Ayame. Une Genin en manque d'argent. C'était là toute l'étendue du profil qui lui avait été communiqué, et il n'y avait à vrai dire pas grand chsoe à ajouter à ce curriculum pour l'instant. Ryûga, dans son « infinie » mansuétude, avait jugé bon de laisser l'opportunité à Ayame de se refaire une santé pécuniaire en la greffant au forceps sur cette mission d'importance. Les gains pour Asuka en seraient fatalement diminués, mais ce n'était pas cet aspect de la question qui la préoccupait, à vrai dire. La Jisetsu se fichait en effet pas mal de l'argent, ressource dont elle n'avait jamais vraiment manqué et dont elle faisait de toute façon un usage trop raisonné pour un jour en dépendre réellement. Non, ce qui lui mettait le ciboulot au cour-bouillon, c'était plutôt le danger que pouvait représenter Ayame, à la fois pour elle-même, mais aussi pour Asuka. Cette dernière ignorait en effet tout de sa réelle compétence sur le terrain, et bien qu'elle sache où se situait son devoir, elle se voyait mal mettre sa vie en péril, de même que la réussite de la mission par la même occasion, pour sauver la peau d'une Genin qui avait, ironiquement, le même âge qu'elle.

Car la mission, si elle n'impliquait aucun danger direct, restait hautement périlleuse. La recrudescence de criminalité de haut vol à Tsuchi et dans les pays frontaliers avait naturellement mené à l'ouverture d'une enquête sur la source de cette augmentation palpable, et le lien avait été fait avec la rumeur, encore non-vérifiée, d'un grand casse qui aurait eu lieu à l'infâme prison d'Ame. L'objectif d'Asuka, et d'Ayame in extenso, était donc de se rendre sur place pour infirmer ou confirmer les hypothèses formulées, ainsi que ramener des données exploitables sur la situation du pays, tristement célèbre pour ses gouvernements corrompus successifs et les jeux d'ombre qui s'y tenaient. Et si cet objectif était idéalement à remplir sans aucun contact, Asuka doutait de pouvoir rester éternellement discrète dans ce pays de larmes avec cette Genin dans les pattes. Après un voyage qui tirait sur son troisième jour, en cette matinée pluvieuse et grisâtre, le duo parvint finalement à terminer le contournement des hauts remparts qui cerclaient sur des dizaine de kilomètres les marécages qui s'étendaient devant la prison. En hauteur sur la chaîne de montagnes, Asuka et Ayame pouvait à présent voir très nettement la silhouette du bâtiment, ancrée dans les massifs, loin en contrebas.

« Bon, Ayame, c'est là que ça va se compliquer. Alors surtout, surtout, tu suis mes pas comme si tu étais mon ombre, d'accord ? Et par pitié, n'oublie pas les signaux que je t'ai répété tout le long du voyage : si on en vient aux mains, ce sera la différence entre ta vie et une mort certaine. Et potentiellement aussi la mienne, par la même occasion... Tu es prête ? T'as des questions ? »




Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Eda Genin Kutsu no Rekishi
Messages : 263
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: ¤ Enquête carcérale ~ [Ayame / Akumu] Jeu 12 Avr 2018 - 22:00



☯️ ☯️
Enquête Carcérale
Asuka Jisetsu (Samui Ryûga) & Sabakyô Akumu
Se lorgner ? Vous vous trompez de personne. Je ne suis pas du genre à rester chez moi sans rien faire. C’est décidément très mal me connaître. Car même lorsque je suis chez moi, j’ai toujours des choses à faire comme lire des livres du « Puits de Savoir » ou encore des projets tous aussi farfelus les uns des autres. Si on cherche à dire que je suis une flemmarde autant dire que j’ai les preuves pour justifier de toute mon implication dans le village et que contrairement à ce que certaines personnes peuvent prétendre, je passe à peine six heures par jour chez moi le temps d’une nuit la plupart du temps. Le village réclame et il est gourmand. Le « Puits de Savoir » exploite les cerveaux comme le mien il paraît mais j’ai pas cette impression. Je peux dire que je m’y sens très bien comparé au piquet ou à bien d’autres missions où je tourne en rond en attendant qu’il se passe quelque chose. Mais autant dire que je ne m’attendais pas à ce qu’elle débarque en catastrophe en me disant qu’elle me laissait dix minutes pour me préparer sans explication. Sur le coup, j’ai pas compris et j’ai pas la prétention de connaître tout le monde sur le bout des doigts. Ayant pris quelques secondes pour revenir à la réalité, j’ai fais mon sac sans discuter en devinant que je partais en mission. Il ne faut pas être née de la dernière pluie pour le prévoir.

Finissant par hausser les épaules, elle avait toujours ou presque un sac prêt à partir où il ne reste que quelques détails à ajouter et peaufiner. N’importe quel ninja est censé être prêt à tout moment non ? Après avoir ajouter les petits détails, je quitte chez moi pour rejoindre la dite personne et c’est comme ça que je me retrouve ici trois jours après. J’avais eu un peu plus de détails par la suite et j’en avais entendu parler puisque je travaille aussi auprès de celui qui a su remonter la piste jusqu’à ce pays. Je ne sais pas encore à quoi m’en tenir mais je savais où je mettais les pieds. Enfin, si on peut dire ça comme ça… Je savais qu’on se dirigeait vers une prison ou une ancienne prison. Après tout, j’ignore si elle est encore occupée ou pas. Suivant de près mon équipière du moment, je l’entends râler et je continue la route en prenant soin de ne pas la perdre de vue. Que répondre à ça ? Honnêtement, rien. Et il vaut mieux que je ne réponde rien. Je préfère encore me concentrer sur la mission qu’à m’occuper de bêtises pareilles. c’est pas parce que je suis Genin que j’ai rien à foutre du reste. Je regarde les hauteurs escarpées et cela ne me fait pas peur. Au contraire, je m’y donne à cœur joie. Il n’est pas rare que je pars quelques jours dans les montagnes à proximité d’Iwa pour faire de l’escalade et courir en altitude donc c’est presque comme si j’étais en terrain connu. Cela ne veut pas dire que je ne me méfie pas. Je continue à grimper tout en jetant un coup d’œil à 1Asuka de temps à autre histoire de bien vérifier qu’elle ne m’a pas trop devancer.

Il pleut mais cela ne me dérange pas. Je porte une tenue adaptée et la pluie ne reste que de l’eau et je n’ai jamais été en sucre. Tombée malade ? Il faudrait que je sois trempée jusqu’aux os or, ce n’est pas encore le cas. Je suis mouillée mais c’est surtout ma tenue de pluie qui l’est. Il faut humide mais je dois m’adapter à tous les temps et il fait plus froid dans les hauteurs d’Iwa où j’ai l’habitude d’aller courir. Calme et silencieuse, je prends en compte tous les éléments qui m’ont été fournis et je les cale dans un coin de ma tête alors que je continue d’observer mon environnement. Arrivant de manière nette à proximité de la bâtisse, je prends le temps de regarder tout ce qui se trouve là avant qu’Asuka prenne la parole. Le fait qu’elle parle des signes qu’elle avait essayer de lui faire apprendre tout le long du voyage la fait sourire discrètement. Je l’ai fais marcher durant tout ce temps car j’avais capté les signes dés la première fois. Ce serait inquiétant pour une cervelle du « Puits de Savoir » de ne pas avoir compris dés le départ.

« - Vous y avez répondu durant le voyage et on peut y aller. »

Plus vite arrivées, plus vite reparties. Je regarde de mes yeux bleus la personne qui m’accompagne et j’hoche la tête. Les consignes étaient claires et je savais ce qui me restait à faire. Concernant mon bandeau, il est dans mon sac car j’avais fragilisé le tissu qui soutient le symbole du village. Je le recourais en rentrant. Je suis fière d’être ninja mais je fais attention à ne pas avoir de fierté mal placée. Je prends le temps de mémoriser le décor car celui-ci peut servir à un moment donné. Je dispose d’une très grande mémoire visuelle et elle me sort de bien des situations. Je ne suis peut-être que Genin mais cela ne veut pas dire que je ne sais pas me servir de ma tête et encore moins me défendre. Certes, je n’ai rien de la puissance d’un membre de clan mais cela ne veut pas dire que je ne sais pas me battre. La puissance ne fait pas tout et il y a toujours une faille quelque part, il suffit de la trouver. Là, c’est le marionnettiste de Directeur qui me l’a appris. Il ne tient qu’à moi d’appliquer tout ce qu’il m’enseigne. C’est à moi de prouver que je ne suis pas un boulet. Inexpérimentée c’est certain, téméraire peut-être mais pas suicidaire.



« Membre de la #TeamBoulette »
Botteuse de derrière & Motivatrice en Chef officielle d'Iwa
Theme - Battle - Bad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A - Chef du clan Sabakyô
Messages : 910
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: ¤ Enquête carcérale ~ [Ayame / Akumu] Mar 17 Avr 2018 - 3:30



Sabakyô Moesashi
Chef de la sécurité carcérale





Ses yeux parcouraient les documents encore intacte des bureau administratifs dont il était devenu le patron depuis peu. Son masque étant relevé, la porte avait été fermée à clé afin que personne n'entre et ne s'intoxique dans les vapeurs opaques que laissait son souffle. Moesashi n'était pas un Sabakyô de dernière génération, ainsi n'avait-il pas hériter de son pouvoir comme ceux né durant les vingts dernières années...ce qui faisait de lui un homme hautement toxique, sans mauvais jeu de mots. Si l'un des jeunes, ou quelconque autre personne ne portant pas de masque, venait à entrer dans la petite salle alors qu'elle était infesté par l'haleine malade du chef de prison, ils en seraient automatiquement infectés.

De ce qu'il voyait jusqu'à présent, aucune autre salle secrète autre que celle découverte par son chef n'existait au sein des murs de l'établissement carcéral et plus rien ne s'y trouvait à l'heure actuel. Tout le mobilier, les documents et les prisonniers qui s'y trouvaient avait été disperser dans plusieurs camps établis aux quatre coins du pays. Ce qui avait une importance scientifique avait été emporté dans l'un d'eux, le mobilier dans un autre et les documents comprenant des informations sensibles avaient directement été emmenés à Akumu. Cette prison étant maintenant dénudée de tout ses secrets, il n'en restait que les prisonniers restant, ceux qui n'avaient pas pu s'échapper durant l'attaque et chacun de leurs dossiers étaient passés au peigne fin afin de voir lequel de ceux-ci avaient été incarcérer injustement, pour simple "entrave" face à l'Empire de Kakeshuo Samui. L'Empire étant dissoute et les Sabakyô redevenus maîtres d'Ame No Kuni, ou du moins d'un point de vu militaire, le chef du clan et le nouveau leader de la révolution Amejin avaient pris comme décision de libérer tout prisonnier politique des murs de cet établissement et de les ramener à la capitale, là où un responsable communiquerait avec les autorités de leurs pays d'origine afin de procéder à un transfert, donc une libération.

Mais, les vrais criminels eux, ceux qui ne purent s'échapper et qui étaient enfermés pour meurtre et crime de haut niveau, étaient réduits aux travaux forcés. Cette prison n'allait pas se reconstruire d'elle-même et ils étaient la main d'oeuvre idéale pour ce travail. Ils avaient du temps, ne coûtaient pas cher et il était facile de leurs promettre quelque chose de précieux à leurs yeux s'ils acceptaient de coopérer volontairement, et de se mettre au travail sans histoire; Possibilité de peine réduite, réduction du temps d'incarcération, disponibilité à de la bonne nourriture le temps des travaux...il y avait là suffisamment de raisons de motiver les troupes.

Et ceux qui ne voulaient pas...le feraient dans des conditions beaucoup moins favorables jusqu'à ce que leur mental soit brisé et ne deviennent plus que de simples âmes qui vivent.

Ramassant donc les fiches de ceux qui, d'après les informations qui y étaient contenues, n'étaient pas des prisonniers politiques mais bien des meurtriers et sociopathes, il alla les fourrer dans son cartable qu'il traînait à son épaule, tout juste après les avoirs classés selon les blocs où ils étaient normalement enfermés. Il se doutait bien qu'une bonne poignée d'entre-eux avaient dû être libérés durant l'assaut, mais pas tous. Marchant donc vers la tour d'observation centrale et encore intacte, (contrairement à celles au Nord et au Sud qui étaient en reconstruction, expliquant pourquoi les Iwajins avaient pu se rapprocher de l'établissement sans se faire remarquer de loin) il souffla ensuite dans son sifflet afin de réunir les personnes concernées. À son cou, deux autres sifflets de couleurs différentes y étaient accrochés. Probablement que chacun d'entre eux produisait un son différent.

Bientôt, une dizaine d'hommes et de femmes s'étaient réunis devant lui, attendant les ordres qu'il avait à leur donner. Aussitôt fait, il leurs passa, à chacun, quelques fiches qu'il avait ramené des bureaux administratifs et au deuxième coup de sifflet, ils se dispersèrent. Refermant son cartable, puis se tournant vers les deux tours, il commença à marcher vers l'accès principale de la prison et d'y escalader le mur. Au loin, le mur de défense et d'observation sensé servir de premier point de contrôle était encore vide de personnel, mais cela ne saurait tardé. Une missive lui avait été envoyé le matin même, l'informant que la capitale avait été prise par les rebels, aidés par les Sabakyô...les temps changeaient et la militarisation du pays allait débuter.






_____________________________________________________________
'''-*Akumu Theme*-'''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: ¤ Enquête carcérale ~ [Ayame / Akumu]

Revenir en haut Aller en bas
 

¤ Enquête carcérale ~ [Ayame / Akumu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Reste du Monde :: Restes de l'Empire :: Ame no Kuni :: Ancienne Prison Impériale-