N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Que Jashin nous accorde sa miséricorde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 546
Rang : A

Message(#) Sujet: Que Jashin nous accorde sa miséricorde Jeu 12 Avr 2018 - 17:52

Cette mission enfin terminée, il était temps de rentrer sur Kaze no Kuni. Mais je voulais d'abord profiter de cette possibilité de se retrouver hors des frontières pour me faire ma petite idée de ce pays que j'étais en train de visiter. Froid, pluvieux, mais magnifique. Ame no Kuni. Le repère des plus grands criminels de ce monde, ceux qui pourraient vous tuer pour un oui ou pour un non. Ceux qui, finalement, pouvaient me ressembler, d'une certaine manière.

Comme toujours, j'avais faim. Non pas de sang, ce mythe n'est... qu'un mythe. Je voulais manger quelque chose de réel. De bon. Quoi de mieux pour ça que le restaurant du vieux Hasebe ? Rien justement. Ce restaurant avait sa petite réputation hors des frontières d'Ame no Kuni. La nourriture servie y était, certes, l'une des meilleures du pays voir du Yuukan, mais aussi et surtout le lieu de rencontre des très grandes têtes de la pègre de ce continent. Haï no Kuni, Ki no Kuni, Kaze, Hi, tous les pays y était représenté. J'aimais ça. Car malgré tous leurs titres, leur pouvoir et tout ce que vous vouliez. C'était moi, rien que moi. Le plus fort et le plus malin de toutes les personnes ici présente.

J'arrivais aux portes du restaurant en charmante compagnie et disais mon nom - ou plutôt pseudonyme - au serveur qui s'occupait de placer les clients de l'établissement.

« Okazaki. » Lançais-je au serveur.

Je faisais ensuite signe à ma compagne d'un soir de le suivre. Je pouvais de cette façon reluquer ces formes qui se mariaient magnifiquement à sa robe noire et longue, laissant apparaitre son dos nu jusqu'à la base de ses reins. Nous nous asseyions. Je souriais ensuite à mon attachée tout en lui disant de prendre ce qui pouvait bien lui plaire.

« Ne fais pas attention aux prix. » Ajoutais-je tout en affichant un sourire.

Mes yeux eux, passaient de son décolleté, au menu que l'un des domestiques m'avait tendu, aux autres personnes présentes dans ce restaurant. Certainement des grands noms, une ou deux têtes connues, rien de plus. Satisfait des personnes nous entourant, je plongeais une nouvelle fois mes yeux sur le menu en omettant bien sûr aucunement la poitrine de la demoiselle en face de moi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 705
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Que Jashin nous accorde sa miséricorde Jeu 12 Avr 2018 - 18:33

    C’était sur le chemin pour se rendre à Ame no Kuni, au détour d’une mission accomplie et avant que notre protagoniste ne retourne à Konoha, que le Yamanaka fit la rencontre du Ketsueki. Ca n’était pas prévu : tout simplement parce que ce n’était pas là la destination du va-nu-pieds. Il désirait se rendre à Ame, où une révolution civile faisait rage et où certains noms ressortaient. Notamment celui d’un libérateur qui ouvrit les portes d’une prison impériale. C’était auprès de lui que l’homme au masque de crâne souhaitait aller, afin de lui soumettre ses requêtes. A lui et aux hommes qui l’avaient rejoint. Après tout, s’ils sortaient de prison, il devait bien y en avoir l’un ou l’autre à la morale plus que douteuse, non ?

    Mais le voilà arrêté non loin d’un restaurant. Le nom de l’enseigne lui venait comme un écho d’un lointain passé, lorsqu’il survivait encore sur Haï no kuni. Un repère de personnes tout à fait intéressantes…

    Alors le Yamanaka se dissimula dans un arbre d’où il pouvait espionner l’entrée du bâtiment à travers les feuillages. Et il attendit. Il attendit jusqu’à ce que le Ketsueki fasse son apparition. Lui et sa compagne. Le va-nu-pieds observa silencieusement lequel des deux prit la parole à l’entrée afin d’investir le corps de l’autre. Celui qui parlait devait connaître le lieu, l’autre ce n’était pas sûr. Il suffisait donc de laisser le connaisseur ouvrir la voie…

    Ainsi Shigo devint une femme dont les premiers pas furent maladroits, le Yamanaka n’ayant pas pour habitude de déambuler avec des talons au pied. Son compagnon laissant la dame avancer en premier, Shigo en profita pour analyser brièvement sa tenue. Robe de soirée, femme charmante, probablement un maquillage pour se mettre en valeur. Une habitude pour se montrer supérieur aux autres, ou une tentative de séduction quant à l’homme qui suivait ?

    Une fois assis à la table désignée par le serveur, la demoiselle demeura silencieuse et se réfugia bien vite dans la carte du menu. Elle ne pouvait prendre la parole en premier car le Yamanaka ne savait rien de son lien avec l’homme qui lui faisait face. Donc pour ne pas griller sa couverture, il fallait laisser l’autre parler dans un premier temps. Ce qu’il fit en offrant, semblerait-il, le repas à la dame.

    « Quel galant homme… »

    Inutile de le dire deux fois au Yamanaka : il tapera automatiquement dans les plats les plus chers. Tout simplement parce que c’était gratuit, et qu’en temps normal il n’y toucherait donc pas.

    « Mais dites-moi, vous devez être encore plus renommé que je ne le pensais pour avoir droit à une telle table dans cet établissement… »

    Une phrase qui n’engageait pas à grand-chose mais qui lui permettrait d’en savoir un peu plus sur son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Que Jashin nous accorde sa miséricorde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Passé & Lettres :: Flashbacks-