N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Le roi de la basse-cour ! [Kanzetsu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 337
Rang : A

Message(#) Sujet: Le roi de la basse-cour ! [Kanzetsu] Jeu 12 Avr 2018 - 17:54

« J'ai quelque chose à vous dire : vous allez avoir la chance de vous mesurer... »

Non, ça n'allait pas. Ça n'allait définitivement pas.

« Nous allons faire un jeu ! À la clé, du pouvoir ! »

C'était mieux, mais pas encore tout à fait ça. Je devais faire durer le suspens.

« Mes chers poulets ! J'ai l'honneur de vous annoncer qu'aujourd'hui est un grand jour ! »

Oui, c'était ça. Parfait. Je n'avais plus qu'à attendre qu'ils se montrent au QG.
______________________________________________________

« Mes chers poulets ! J'ai l'honneur de vous annoncer qu'aujourd'hui est un grand jour ! »

M'exclamais-je en ouvrant grand les bras, debout sur la table, lorsque mes trois élèves pénétrèrent presque en même temps dans la pièce. Je descendis de la table d'un petit saut, avant de poursuivre :

« Dans quelques jours, un évènement majeur pour notre équipe va se produire. Un événement avec, à la clé, une récompense : du pouvoir ! »

Je rayonnais, comme à chaque fois que je devais leur annoncer un de mes plans tordus. Le théâtre coulant dans mes veines, je savais comment faire durer le suspens. À chaque annonce, la terreur que je voyais dans leurs yeux me donnait pleine satisfaction. Même si au fil du temps, cette terreur semblait plutôt se transformer en agacement. Il faudrait trouver une solution pour remédier à ce problème.

« Vous allez avoir l'opportunité, que dis-je, la chance, de participer à un tournoi, préparé exclusivement pour notre équipe, bande de petits veinards. Comme je suis une sensei responsable, je vous prépare à la compétition et ainsi à vos futurs examens. Et comme on avance mieux avec une carotte, une récompense exceptionnelle est à la clé. Ceci est... »

Je me retournais pour taper de mes mains sur la table, imitant le son du tambour.

« Une promotion interne ! L'heureux gagnant de ce tournoi évoluera, se transformera, passant de banal poulet au roi de la basse-cour, j'ai nommé : le coq ! Mais ce n'est pas tout. Avec le nom de coq, vient de grandes responsabilités. Ainsi, celui qui obtiendra le titre pourra diriger ses petits camarades pendant une période indéterminée, à mon bon vouloir selon ses performances ! Coq, sous-chef des Kanzetsu ! »

L'émotion était à son comble. Je ne doutais pas du fait qu'ils allaient sauter sur l'occasion afin de régler ou d'alimenter les vieilles rancoeurs.

« Allez donc vous préparer, je vous renverrai une missive quand tout sera prêt. Je compte sur vous pour être au top ! J'attends des performances exceptionnelles ! Mais ne vous leurrez pas : toutes les épreuves ne seront pas seulement physiques. Toute votre personne va être mise à rude épreuve, aussi bien physiquement que mentalement ! Vos limites vont être poussées à leur maximum ! »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 326
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Le roi de la basse-cour ! [Kanzetsu] Jeu 12 Avr 2018 - 18:27

Une seule pensée me traverse l’esprit, lors de l’annonce de Ruri : Contrôle.

*Le contrôle! Le pouvoir d’éviter des situations comme lors du racket de la Basse-Ville,* pensé-je en soufflant subtilement la fumée de ma cigarette.

Installé sur le coin d’une table, j’observe à tour de rôle les deux autres élèves du Kanzetsu. Masao n’a jamais fait le poids. Il cherche continuellement à plaire à Ruri et à se mêler des affaires des autres.

*Il ne comprend pas l’importance de mon travail, de ma tâche, et ne réalise pas à quel point il est un boulet pour tous les membres de l’équipe,* me dis-je, détournant le regard.

Je soupire.

*Yukiko n’aura aucun intérêt à participer à l’examen. Elle est pourtant plus intelligente que Ruri, Masao et moi, mais n’a pas d’ambition et ne prend pas l’initiative. Elle se laisse trainer et accepte pratiquement tout ce qui se passe, complètement lasse à ce qui l’entoure,* songé-je.

L’image de l’Autre-lieu apparaît dans mon esprit. Le visage de la Saibogu était presque larmoyant face aux immondices que j’ai perpétrées envers les machines et monstres.

*Je ne l’ai plus jamais revu ainsi : fière, passionnée, certaine, stratégique.*

J’écrase ma cigarette et me lève, époussetant quelques cendres ayant tombé sur mon manteau.

« Je serai le Dragon, un jour, » dis-je calmement à Ruri. « Pour l’instant, je me contenterai de cet autre titre malgré le fait que je n’aime pas être comparé à des animaux de la basse cour, » complété-je, ponctuant d’un léger sourire en coin.

Je me retourne vers mes comparses et, sans effacer le sourire, je baisse doucement ma tête de quelques centimètres.

« J’espère que vous êtes prêt à m’écouter. »

Puis, me redressant, je croise les bras, reprenant mon expression habituelle.

« Je vous conseille de vous entraîner ensemble, vous deux. Vous en aurez besoin, » conclus-je en me mettant en marche vers la sortie du Quartier Général du Kanzetsu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/crusifyx
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 212
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Le roi de la basse-cour ! [Kanzetsu] Dim 15 Avr 2018 - 15:28

- Stupide pi... AHH!

Véritablement en colère, cette fois, Yukiko avait décidé de flanquer un violent coup de poing... à l'une des deux grosses pièces de métal qui s'étaient écroulées sur le sol pour la énième fois. Inutile de dire que c'était parfaitement stupide, puisque le métal est inerte et que sa main lui faisait à présent atrocement mal.

Il y eut un éclat de rire. La kunoichi, le regard en feu, se retourna pour apercevoir Buichi, sur le pas de la porte. Il lui prêtait depuis un moment déjà son arrière boutique pour s'entraîner à la confection d'objets divers en métal, en échange de travaux nécessitant ses capacités Saibogu. La petite musique d'ambiance matinale, ajoutée à la machine à café de Buichi, avait scellé le début de cette fructueuse coopération.

- Je peux te donner un coup de main, si tu veux, lui dit-il en souriant.

- Non... je vais y arriver... dit-elle en reprenant brusquement son attitude habituelle.

Un jour, je saurai manier le métal comme lui...

En effet, Buichi savait parfaitement utiliser son art ninjutsu de la manipulation du métal. Yukiko souhaitait de tout coeur pouvoir faire comme lui, mais ses tentatives s'étaient avérées infructueuses jusqu'alors. Un jour, peut-être...

- De toute façon, j'ai un rendez-vous, dit-elle en abandonnant tout sur place et en sortant de la boutique comme si rien ne s'était passé.

- Range, au moins... avait-il protesté.

Mais elle était déjà trop loin dans ses pensées pour entendre quoi que ce soit.

Une fois douchée, ses brûlures neuves aux bras et sa blessure à la main bandées, elle était arrivée en même temps que les autres au quartier général pour assister à l'annonce théâtralement faite par Ruri. Cette dernière s'attendait à voir des performances digne de ce nom et celle qui remporterait la victoire deviendrait coq. "Celle", car Yukiko entendait battre les deux autres.

Non... Écraser les autres...

Son nouvel échec contre l'élément métallique l'avait mise de fort mauvaise humeur, aussi tenait-elle à restaurer son honneur pour elle-même en faisant triompher son art Saibogu. Qui plus est, elle avait pas mal peaufiné ses armes et stratégies de combat, dernièrement, et il lui tardait de les mettre à l'épreuve.

- Je ne crois pas qu'on aura à t'écouter, Eiki... dit-elle simplement en rivant un regard déterminé sur le samouraï, dont elle ne laisserait certainement pas le métal de la lame triompher.

Puis, elle se tourna vers Masao.

- Bien sûr, on peut s'entraîner ensemble si tu veux, lui dit-elle.

Eiki se contentait de tout taper avec son épée, avec une portée d'une certaine distance. C'était simple, tout en étant rudement efficace, donc à ne surtout pas prendre à la légère. Mais elle savait plus ou moins à quoi s'en tenir, à moins qu'il n'ait une botte secrète. Mais il ne la dévoilerait de toute façon pas dans un entraînement. Toutefois, concernant Masao, elle n'en savait pas tellement, sauf qu'il maniait la terre et la cendre. Cela pourrait être intéressant d'en apprendre davantage. Tout en ne dévoilant rien, bien entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 141
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Le roi de la basse-cour ! [Kanzetsu] Mar 17 Avr 2018 - 23:09



De toutes les activités que Masao pouvait avoir en une journée, seule deux pouvaient lui prendre beaucoup de temps. La méditation était l'une d'elle, essentielle à l'harmonie du corps et de l'esprit et nécessaires pour ne pas céder à des pulsions primitives ou sombré dans de triste pensée. La seconde était de s'occuper de sa Belle de Cendre, une variété de rose venant de Hai. Le garçon avait montré sa perle à Nara Natsuki durant leur visite des jardins suspendus.
Comme il avait pu lui dire et le voir, Masao pouvait passer des heures à bichonner sa rose, lui donner toute l'attention et l'amour dont elle avait besoin.
Mais ce moment fut interrompu par un coursier amenant une requête portant le symbole des Kanzetsu, Le Asshu était convoqué d'urgence pour une réunion au repaire secret !

Soufflant, le garçon quitta donc la serre laissa sa belle avec sa dose de cendre quotidienne et vitale pour qu'elle puisse garder la chatoyante couleur rouge pourpre.
Pour une fois le garçon arriva en même temps que les deux autres membres, personnes n'étaient vraiment en retard, ils étaient même presque synchro, hasard ou habitude ?

Le Haijin s'installa dans son pouff habituel, une clémentine à la main, il écoutait avec attention le discours théâtrale et plein d'enthousiasme de la cheftaine.
Toute de suite, le mot pouvoir résonnait dans la pièce, surtout pour Eiki qui avait l'air subitement plus intéressé par rapport à d'habitude. Cependant la suite était un peu moins plaisant pour Masao, en réalité il s'agissait d'un concours, ou plutôt d'un tournoi entre les membres des Kanzetsu, sur des épreuves physique mais aussi mentale.

Évidement avant de quitter la salle, le Buyuu lâcha un petit pic, surtout en direction de Masao le prévenant de faire équipe avec Yukiko pour le battre car il allait gagner et allait devenir le petit chef du groupe.
Intérieurement Masao rigolait, il n'avait pas besoin de Yukiko pour le battre, il lui avait déjà démontré un peu de sa force dans une combat de rue sur le sujet de Ruri.
De plus Yukiko n'avait pas l'air d'apprécier la blague, elle fixa même le ronin avec un regard déterminé voir même méchant se qui était très rare chez elle.

On verra bien, que le meilleur ou la meilleure gagne.

Puis Masao se tourna vers Yukiko avant de se lever :

J'aimerais bien, mais pour une autre occassion, je veux pas donner à Eiki une excuse pour se plaindre comme quoi on la battu à deux et non seul. Même si je ne deviens pas chef je préfère affronter ce tournoi sur un pied d'égalité avec vous deux. Cependant apres je serais ravi de m’entraîner avec toi pour corriger les défaut mit en avant durant le tournoi.

Sans plus de cérémonie Masao salua poliment les deux femmes restantes et quitta la pièce pour aller se préparer pour la suite des éventements.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 337
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Le roi de la basse-cour ! [Kanzetsu] Jeu 19 Avr 2018 - 23:26

Ils étaient tous très enthousiasmes devant mon grand projet. Les piques fusaient déjà. Et alors que cela ne m'étonnait pas du tout de la part d'Eiki et Masao, Yukiko décida qu'elle n'allait pas rester en retrait. C'était bien, très bien. Elle s'affirmait de plus en plus. Maintenant, c'était à moi de jouer pour leur concocter des épreuves qui seraient autant intéressantes à regarder qu'elles seraient utiles à mes jeunes élèves. Il fallait bien que quelqu'un leur apprenne à affronter le monde cruel dans lequel nous vivions.

___________________________________________

Je leur avais donné rendez-vous dix jours après notre réunion, pour qu'ils aient le temps de se préparer. Se préparer comment, ils n'en avaient aucune idée. Ils devaient juste être prêts. Le point de regroupement n'était autre qu'une place très fréquentée du centre-ville d'Aketana, et non pas celui de Suna, pour une très bonne raison.

« Mes très chers élèves ! Aujourd'hui marque le premier jour de notre grand tournoi ! » M'écriais-je en les apercevant. « Comme vous l'avez certainement entendu, l'examen Chûnin que nous comptions préparer a été annoncé plus vite que prévu. J'espère que vous allez... ou plutôt, vous allez vous inscrire, pour montrer aux autres nations la puissance des Kanzetsu ! »

En tant que chef de clan, je m'étais immédiatement présentée au palais dans l'objectif de les inscrire directement à l'examen, sans leur laisser l'occasion de se défiler, et ainsi montrer à tout le monde à quel point mes élèves défonçaient les leurs. Mais, malgré ma tentative de corruption sur la secrétaire, j'avais vu ma demande refusée. Et pour une bonne raison : ils devaient le faire eux-mêmes. Soit. Je ne doutais pas de leur volonté de participer, de toute façon.

« Et donc, cet examen a bousculé un peu mes plans. Avec une échéance aussi rapide, nous ne pouvions pas prendre le risque de vous blesser, n'est-ce pas ? Alors les épreuves risquent de vous paraître un peu... Originales. Mais toujours utiles d'une façon ou d'une autre. De toute façon, nous ne savons pas comment est constitué l'examen. »

Malgré mes hommes de main envoyés dans le pays du Feu, je n'avais pas réussi à obtenir d'informations à ce sujet. Deux échecs en si peu de temps, c'était à se demander si je n'avais pas été la cible d'un mauvais sort. Mais comme on dit "tu peux foirer deux fois, pas trois", donc tout s'annonçait bien pour l'examen.

« Alooooors ! La première épreuve, celle d'aujourd'hui, est une épreuve de force mentale, de caractère. Je vous laisse vous équiper selon vos goûts. »

A ces mots, je leur présentais un grand sac de voyage contenant plusieurs accessoires, les plus délurés les uns que les autres : des tutus roses, des perruques afro, des grosses lunettes de soleil à strass, des palmes, des boas à plumes, un bavoir de bébé, etc.
J'avais d'abord pensé les laisser faire l'exercice et leur expliquer ensuite, mais je ne pouvais pas risquer de vexer un certain samouraï.

« Vous allez vous équiper, ici-même. Vous vous doutez bien des réactions des passants ? Il faudra les surmonter. Il vous faudra supporter les moqueries et autres insultes sans broncher. Le premier à réagir d'une façon ou d'une autre fera gagner trois points à ses deux équipiers. Bien entendu, la non-participation ou le non-respect des règles vous disqualifie du tournoi et le pouvoir vous passe sous le nez. »

Au moins, les choses étaient claires.

« Contrairement à ce que vous devez penser à ce moment même, le but de cet exercice n'est pas de vous humilier. Lors de cet examen, vous allez rencontrer d'autres genins venus d'autres pays. Il est bien connu que le QI des habitants de Kaze no Kuni est bien plus élevé que celui des pays voisins, vous aurez donc à supporter la stupidité des autres. Certains essaieront de vous humilier, de vous provoquer, de vous faire perdre tous vos moyens ; dans un seul but : vous faire perdre. Si vous cédez, vous avez perdu. Et dans le pire des cas, vous pouvez même déclencher un incident diplomatique. Et personne ne veut de ça, n'est-ce pas ? C'est pour ça que vous faites ça aujourd'hui. Pour vous apprendre à ne pas céder à l'adversaire, sur le plan mental. Renforcez votre concentration et prouvez-moi que vous avez autant de maîtrise dans votre tête que dans vos muscles. Vous n'avez qu'à vous dire que vous faites une soirée déguisée ! »

Le but de l'exercice était vraiment l'apprentissage de la maîtrise de soi, mais je n'allais pas en perdre une miette, bien entendu. Me saisissant d'un boa à plumes roses et de lunettes à strass, j'allais me mettre en retrait pour observer la scène.

A LIRE !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 326
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Le roi de la basse-cour ! [Kanzetsu] Hier à 23:39

*Évidemment,* pensé-je alors que Ruri explique la première épreuve. *Évidemment que c’est une connerie! C’était sûr, c’était à prévoir! Avec elle, c’est toujours une putain de foutue de connerie!*

J’inspire pendant pratiquement toute son explication, cherchant à me calmer, à diminuer les battements puissants de mes tempes et à réduire la force avec laquelle mon cœur frappe dans ma cage thoracique.

« Très bien, » réponds-je entre les dents, une fois son discours terminé.

Voulant me démarquer, je me lance en premier et attrape, sans regarder, trois objets.

Lancer des dés:
 

Dans mes mains, je tiens un masque jaune en latex, une très grosse moustache brune en faux poils qui remonte sur les côtés et une énorme perruque afro. Mon visage affiche un dédain sans précédent. Visualisant les objets, je soupire et retire mon sabre court puis coupe une ouverture sans le masque.

*Aller, Eiki, quelques minutes et ça sera terminé…*

J’enfile d’abord la perruque. Elle pue et démange. Pour m’assurer qu’elle tienne, je passe le masque autour et l’attache derrière. Finalement, je pose la moustache qui dépasse de mon visage sur les côtés.

Du coin de l’œil, j’aperçois mon reflet. Je suis heureux du fait que mon expression déconfite ne soit pas visible.

Avant même de me mettre en marche, un des piétons se retourne et pouffe de rire.

« C’est pas l’Halloween, le clown! » dit-il.

Je ferme les yeux, expire, et me met en route sans lui répondre.

Plus j’avance, plus il y a des gens qui m’observent, rigolent et m’insultent. La densité de la population de cette artère importante d’Aketana est de plus en plus importante au fur et à mesure que j’approche de quartier commercial, à quelques coins de rue d’où Ruri nous a briefés. Les commentaires désobligeants augmentent.

*Contiens-toi, Eiki! Contiens-toi!* me répété-je sans arrêt en expirant de plus en plus bruyamment.

Les regards que je jette aux passants deviennent de plus en plus meurtriers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/crusifyx
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Le roi de la basse-cour ! [Kanzetsu]

Revenir en haut Aller en bas
 

Le roi de la basse-cour ! [Kanzetsu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Vent :: Sunagakure no Satô :: Centre-Ville-