N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Rêve sa vie, avant de vivre ses rêves [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 23
Rang : C

Message(#) Sujet: Rêve sa vie, avant de vivre ses rêves [Libre] Dim 15 Avr 2018 - 13:31

Au sommet d’une tour en forme de pic acéré, un Shinobi s’y trouve - accroupi - en observant le Palais du Seigneur de Kaze. A quoi il ressemble ? Qui est-il ? Il n’en savait rien. Pour autant, il continuait de guetter cet oeuvre d’art d’un regard interrogateur. Que faire pour parvenir à ce stade ? Comment réussir à prouver à quiconque sa réelle valeur ? Devait-il effectuer des missions à n’en plus finir ? Avoir l’audace de se mesurer à plus fort que lui ? S'entraîner d’arrache pied pour devenir l’être le plus fort que le pays du vent ait connu ? Ce Shinobi - répondant au nom de Yamada Netsu, fier membre du clan manieur du Dôjutsu au couleur du Soleil - se posait beaucoup de question quant à ses capacités à accéder - un jour - au trône du Vent !

Bien que cet objectif soit secondaire, il l’observait tout de même de loin espérant un jour s’y asseoir. A l’heure actuelle, il n’avait qu’un seul Nindô… Celui de créer un groupuscule de quatre individus jouissant chacun d’une excellente synergie entre eux dans le but de former un Quartet suffisamment puissant pour renverser n’importe quel pouvoir en place… La difficulté de cet objectif est tout d’abord de trouver les Shinobi capable de faire équipe en ayant des caractéristiques s’alliant parfaitement, et ensuite que chacun de ses Ninja puissent avoir le même Nindô ! Pour cela, il n’y avait qu’une seule possibilité : que ce Yamada devienne plus fort que le groupuscule qu’il souhaite bâtir afin d’avoir la main mise sur eux…

Netsu avait déjà plusieurs idées pour animer ce groupe. Il y en avait deux… Soit le Quartet n’avait pas une force de frappe suffisante : il se mettrait alors à allier leur force pour protéger et servir un puissant Shinobi. Soit ce groupuscule avait une puissance sans équivalent : il en profitera alors pour se bâtir une réputation digne de ce nom, et renverser le pouvoir mis en place. Un objectif de taille pour une personne encore en plein apprentissage de la vie !

Du haut de sa vingtaine d’année, Netsu était déjà rempli d’espoir et ambitieux en somme. De quoi forger l’esprit d’un fort Shinobi dans les années à venir ! Nul doute qu’il ferait parler de lui d’une façon ou d’une autre pour se créer une notoriété. Une notoriété avec laquelle il pourrait appâter 3 ninja pour joindre sa cause…

Par ailleurs, pourquoi un Quartet ? En réalité, ce Quartet serait surtout à la tête d’une organisation plus hostile que ça… Pour le moment ce n’était pas à la Une des nouvelles fraîches. Autant dire qu’il avait besoin pour l’instant d’acquérir de l’expérience, de se faire des amis et des ennemis, et de voyager… Le Quartet peut être hétérogène… Quoi qu’il en soit, pour atteindre la puissance voulue, il n'hésitera pas à jouer aux acteurs et se lier d’amitié avec des Shinobi capable de l’emmener au sommet !

En parlant de Shinobi… Au sommet de sa Tour, Netsu fronça les sourcils tandis que sa pupille vint se loger dans le coin extérieur gauche - comme pour regarder derrière lui sans se retourner. De toute évidence, il se faisait épier… Mais par qui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 307
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Rêve sa vie, avant de vivre ses rêves [Libre] Mer 18 Avr 2018 - 20:58

Indication:
 
La vie reprend son cours, mais la peur et le doute restent présents. Nous sommes seulement à trois jours des attentats à Suna, il est normal que la population soit inquiète. Heureusement que les shinobis sont là pour les rassurer, mais même cela ne calme pas totalement. Kasuga, sortie indemne des attaques, donne de son temps pour aider les villageois à se relever. Elle transporte marchandises, meubles ou bien des matériaux pour rebâtir les bâtiments. Elle profite de son action pour donner également le sourire, animer Suna comme il était avant les événements. Parfois, on voit le coin des lèvres se lever, autrement, ce sont des visages ne voulant pas jouer la comédie, la crise est sérieuse et ils n’arrivent pas à l’oublier. La rouquine ne peut que s’en vouloir, n’ayant pas été très utile au final lors des faits. Elle n’a même pas réussi à attraper l’illusionniste qui s’est présenté au Palais. En parlant de ce lieu, c’est le seul qui, malgré les quelques dégâts, a été rapidement remis en état. Pas étonnant quand on sait qui passe la majeure partie de son temps, la grande Daimyô Ketsueki Yami. Depuis, elle ne l’avait pas revu, sûrement à la recherche active de solution contre ces attaques. Ce ne doit pas tous les jours évidents de gérer un pays entier.

La pause est le moment que Kasuga préfère, c’est celui où il est possible de parler à tout le monde pour épandre à nouveau la joie dans les cœurs. Mais étant une guerrière, ce sont surtout des discours pour motiver les troupes qu’elle sort devant ces gens. La situation les amuse pourtant, comprenant la volonté de la demoiselle qui le fait maladroitement.

- Tu sais Kasuga, depuis la guerre, nous, le peuple, sommes fières de voir des gens comme toi qui se battent pour le pays. Cependant, n’oublie pas que tout le monde ne lui veut pas du bien. Enfin, surtout à notre dirigeante, suite aux diverses affaires qui ont eu dans le passé. Bref, je veux que tu comprennes que malgré tes efforts et ceux des shinobis, certains voudront à nuire à ce pays, comme avec les attaques récentes. Mais je t’en prie, continue de te battre pour lui, pour nous tous, dit un vieux villageois.

- Je vous promets que je continuerai tant que mon cœur battra, répond Kasuga.

Les gens autour se mettent à verser des larmes, on ignore si c’est de joie ou de tristesse, mais ce moment d’émotion permet de vider le cœur de tous ces gens, afin de relever la tête et surmonter le passé.

L’heure pour la guerrière de quitter son rôle de bénévole, l’entrainement n’attend jamais un shinobi. Saluant les alentours, elle file rapidement pour ne pas perdre une seconde. Sa prise de conscience sur ses faiblesses a renforcé sa volonté de progresser. Son nouveau programme est plus dur que le précédent, favorisant un mental encore plus solide que l’acier. Le Genjutsu dans lequel elle était tombée lui a fait comprendre son manque d’esprit. Du coup, elle étudie plusieurs heures des bouquins tout en continuant son travail quotidien sur son corps. Les résultats : renforcement de sa concentration en combat.

Pendant son trajet, elle décide de faire un détour par le Palais, histoire de vérifier les choses. Lors de l’attaque, elle n’avait pas réellement fait attention à l’immensité du bâtiment, mais là elle ne peut qu’être admirative. L’architecture est unique en ce genre dans Suna, un palais correspondant à la souveraine. Elle ne détache pas les yeux de la structure, sauf à un moment, son regard se porte sur un autre élément. Un homme en haut d’une tour, observant également le Palais. Un terroriste ? En une fraction de seconde, la guerrière saute sur le toit pour s’approcher lentement de la personne. L’idée que ce soit un des responsables des attaques envahie l’esprit de la kunoïchi. Un dernier saut et il se retrouve à porter. Une épée prend forme dans la main droite de la jeune femme, quelques mètres séparent la cible et la shinobi, puis…

- Halte là ! Qui êtes-vous ? Montrez-moi votre visage en vous retournant lentement. Je vous conseille de ne pas faire de mouvement brusque, mon épée pourrait malencontreusement se planter dans votre corps, signale Kasuga en pointant son épée en direction de la personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 23
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Rêve sa vie, avant de vivre ses rêves [Libre] Dim 22 Avr 2018 - 16:51

Il continuait de scruter le Palais du Seigneur de Kaze tandis qu'il s'imaginait à sa place. Que ferait-il s'il avait sa place sur le Trône du Vent ? Il se posait lui-même la question mais une piste était déjà présente. Il est fort à parier que - connaissant le tempéramment du Yamada - un champ de force à base de chaleur serait mis en place pour sécuriser le village des éventuels intrus... Ensuite, il mettrait en place plusieurs unités d'élites de quelques Shinobi seulement, et une autre qui agirait dans l'Ombre de Suna - ceci afin d'avoir une certaine liberté de mouvement. Un sceau serait mis en place sur chacun d'eux pour éviter qu'ils aient la langue bien penndue !

Il s'agissait là, que d'ébauche d'un Suna meilleur qu'aujourd'hui aux yeux du Yamada. Pour autant, il devait à l'heure actuelle s'entraîner davantage pour réussir à atteindre son objectif.

Du haut de sa Tour, observant le Palais avec insistance depuis plusieurs dizaines de minutes, il se sentait observer. Ses yeux s'étaient dirigés vers l'objet de sa méfiance. Une femme. Arme à la main, demandant de retirer son fidèle cache-nez, et de dévoiler son visage. Il en était tout simplement hors de question. Retirer ce vêtement rendrait les choses un peu plus compliqué puisque Netsu tentait de mettre quelque chose au point : à savoir l'accumulation de chakra dans cet habit : une fois retiré, quelque chose de splendide devrait avoir lieu : laissons le suspens !

Observant la kunoichi de toute évidence déterminée, le Genin était obligé de devoir lui répondre sans quoi les doutes à son égard serait encore plus fondés ! Il se releva et fit face à cette demoiselle. Tout en faisant non de la tête, il leva la paume de sa main et tentait d'arrondir les angles.


N'ayez crainte. Je suis là juste pour admirer le Palais de sa Seigneurerie ! Il fouilla dans sa poche et sortit le bandeau de son village. Il n'était pas gravé comme à l'accoutumé. Netsu l'avait un peu customisé en n'ayant consumé le métal afin de graver via la chaleur le signe du Vent. Il est certes différent des vôtres, c'est une question de goût qui ne concerne que moi.

Ses yeux prirent la couleur du soleil. Il détestait se sentir menacé comme maintenant. Aussi, il visa le manche du sabre de la dame, et d'un simple mûdra, celui-ci devait -en théorie - devenir si chaud, qu'elle serait obligé de le lâcher... Mesure de sécurité, ou provocation en duel ?


Navré de devoir user de la force pour avoir ce que je veux, néanmoins je n'aime pas réellement me sentir menacer de la sorte. Vous feriez mieux de lâcher votre arme ou de la ranger, si vous ne voulez pas que votre paume de main brûle avec ce manche...

Afin de prouver sa bonne foi, Netsu leva les bras en l'air comme s'il était appréhender par les forces de l'ordre. Il voulait réellement prouver à cette kunoichi qu'il n'était pas une menace pour autrui...

Je ne veux faire de mal à personne, simplement pouvoir méditer tranquillement... Vous comprenez ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 307
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Rêve sa vie, avant de vivre ses rêves [Libre] Lun 23 Avr 2018 - 21:29

Un homme camouflé, pas masqué, mais presque. Un profil qui ressemble à l’illusionniste qui était entré dans le Palais. S’il y a une chance que ce soit le même, elle n’hésitera pas à charger directement pour l’embrocher rapidement. Pourtant cela ne semble pas être nécessaire. L’agressé se lève et essaie de se disculper par la parole, avant de sortir un bandeau de Suna de sa poche. Kasuga se sent rassurer et déçu à la fois, voulant absolument attraper le responsable. Par contre, elle est surprise par la seconde réaction de ce qui est un shinobi. Le manche de la lame se met à chauffer si fort, que la main de la guerrière à tout juste le temps de le lâcher avant de finir brûlée. Un regard noir est lancé par la Genin. Elle est à deux doigts de le prendre par le col avant de l’envoyer s’écraser contre le sol des rues de Suna. Heureusement qu’il lève son drapeau blanc, réussissant à calmer la fureur de la demoiselle. Il est vrai qu’elle avait laissé ses sentiments prendre le contrôle. Suite aux attaques, tout le monde est un peu sur les nerfs. Même si elle ne le montre pas, elle n’en fait pas l’exception.

- Excuse-moi, je me suis emportée. J’étais présente lors de l’attaque de ce Palais, alors j’ai cru que vous étiez l’un des assaillants. J’ai bien mérité cette petite correction.

Elle s’incline pour accompagner ses paroles. Elle réfléchit sur cet homme, dont elle n’a pas souvenir. Pourtant elle a reconnu cette capacité, surtout la couleur des pupilles, cette couleur jaune symbole du soleil. Son clan est celui des Yamadas. Le seul de cette famille connue à ce jour est le célèbre Kioshi, récemment rencontré lors des attentats. Peut-être est-ce l’occasion d’en apprendre plus à propos d’elle et de faire une nouvelle connaissance ?

- Dit moi, ce pouvoir, c’est bel et bien le Dojutsu des Yamadas ? Cela te dirait de m’en parler un peu afin de mieux le connaître ? Puis entre shinobis, nous pourrions faire ample connaissance, non ? Sauf si tu préfères continuer ta méditation.

Sa proposition paraît invraisemblable quand on la connaît, mais elle essaie de faire la fille amicale. Puis elle s’en veut un peu de s’être s’emportée, même si elle pense qu’il est en partie responsable pour sa tenue. Bref, voici le début de la vie sociale d’une guerrière à Suna.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 23
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Rêve sa vie, avant de vivre ses rêves [Libre] Mer 25 Avr 2018 - 20:52

La tension redescend. Les pupilles de Netsu redeviennent comme à l’accoutumée tandis que la jeune femme – après un regard noir – décide de ne pas donner suite aux agissements quelques peu agressifs du Yamada. Il n’avait agit que par légitime défense, d’après lui. Pour autant, la kunoichi prit soin de s’excuser de s’être emportée, et indiqua à Netsu que le Palais fut attaqué et qu’elle pensait que le jeune homme était l’un des assaillants… Une attaque ? Etrangement, cela ne parlait pas au Yamada qui fronça les sourcils dès lors que les mots « attaque » et « palais » furent ensemble dans la même phrase. Oui, si c’était un coup d’état, il n’était pas à exclure qu’il souhaitait rencontrer les attaquants pour éventuellement joindre leur cause… Elle termina sa première tirade par le fait qu’elle avait méritée cette correction… Netsu décida – à son tour de ne pas donner suite à ces paroles insensées ! Comment diable un Sunajin pouvait s’abaisser à de telles bassesses ?

Inutile de s’excuser, Kunoichi. Nous avons mal démarré. Pour autant, je suis persuadé que nous pourrons bien nous entendre à l’avenir. Dit-il d’un ton tout à fait neutre.

Tout en écoutant ce que la Kunoichi avait à dire, il analysait les moindres paroles. Ce pouvoir qu’il venait d’utiliser était-il celui des Yamada ? Pouvait-il parler de cette pupille ? Elle voulait mieux connaître ce Dojutsu, pourquoi ? Faire plus amples connaissances ? Du calme ! Netsu en avait assez entendu. Il ne la connaissait pas et elle demandait déjà des informations sur les précieuses pupilles des Yamada ? Le jeune homme allait être clair, net et précis… Il n’était pas contre coopérer, mais ses réponses seront limités à ce sujet !


Ce pouvoir que je viens d’utiliser, c’est effectivement le Dôjutsu des Yamada. Il ferma les yeux en inclinant légèrement la tête vers le bas avant de continuer. C’est tout ce que je suis disposé à te dire à l’heure actuelle. Ses yeux se rouvrirent, et il observa la kunoichi droit dans les yeux. Nous n’avons – tout deux – aucune certitude quant aux liens qui vont nous unir à l’avenir. Serons-nous ami ? Ennemi ? La vie est un fleuve dont le courant ne peut être inversé… N’allons pas trop vite en besogne.

C’était chose faite. Allait-elle se sentir agressé par ces paroles ? Allait-elle pointer la pointe de sa lame, frustrée par cette réponse ? Sa réaction était imprévisible, et Netsu restait vigilant… Il décida néanmoins de parler de cette attaque… Prenant le risque d’avoir une réponse tout aussi fermée. Qui ne tente rien n’a rien, après tout. Elle avait essayé, c’était à son tour.

Cela dit, je fus dans l’obligation – jadis – de m’absenter pendant quelques temps. Cette attaque sur le Palais m’est inconnu… Il posa les yeux sur l’édifice. Est-ce que nous savons qui a attaqué ? Connaissons-nous les raisons de cette attaque ? Les motivations qui ont amenés les assaillants à mener cet affront ? Dit-il sur un ton militaire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Rêve sa vie, avant de vivre ses rêves [Libre]

Revenir en haut Aller en bas
 

Rêve sa vie, avant de vivre ses rêves [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Passé & Lettres :: Flashbacks-