N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Toute ressemblance est purement fortuite.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Toute ressemblance est purement fortuite. Jeu 19 Avr 2018 - 10:16

Maintenant que Natsuki était rentré de Suna, à priori en vie et sans avoir déclenché de guerre, il était temps pour lui de reprendre le quotidien de ses activités, et de finir ce qu'il avait commencé. A savoir, entre autre, l'entrainement de Shigo qu'il n'avait pas vu depuis pas assez longtemps encore.

Il passa donc par la procédure habituelle pour éviter le plus de contact non nécessaires possible, à savoir le courrier : heure du rendez-vous, et lieu du rendez-vous – qui n'avaient pas changé depuis la dernière fois.

Avec un printemps bien plus avancé qu'avant qu'il ne parte, pour ne pas dire que c'était presque déjà l'été, l'atmosphère s'était réchauffée et rendait les exercices extérieurs plus plaisants, ou moins pénibles en tout cas. Heureusement, Natsuki n'était pas connu pour infliger des séances harassantes et éprouvantes à ses étudiants : il faisait, comme il disait '' entrer le métier ''.

A ce titre, au jour J et à l'heure H, il présenta à Shigo sa nouvelle aire d'entrainement qu'il avait mentionné à leur dernière rencontre sans pouvoir la lui montrer, en déployant un sceau pas très large à une dizaine de mètres d'eux. En résultat l'apparition de vingt mètres² couvert par des sortes de plaques de paravent dressées à la verticale. Chacune était à une égale distance des autres, de sortes à ne pas pouvoir se toucher, tout en laissant moins d'un centimètre d'espace lorsque l'on les alignait. Et elles s'alignaient souvent, au gré du vent, car elles avaient la particularité d'être mobiles. Les plaques étaient montées sur des supports individuels disposant d'un roulement à billes assurant la rotation de tout l'ensemble dès que le vent soufflait dessus. De façon assez anarchique, les panneaux pivotaient chacun à leur propre rythme, ouvrant et fermant une multitude de chemins à chaque battement de cœur.


« Au cours de la leçon d'aujourd'hui, je vais ajouter le positionnement intelligent à l'observation que nous avions abordé avant mon départ pour Suna. Ici, il va donc être question de repérer d'où viennent les coups, et de se placer en conséquences pour ne pas être touché. Les panneaux ont deux mètres d'envergures, ce qui offre une aisance de déplacement possible mais assez réduite, vous le verrez bien assez vite. Il existe deux exercices possible avec cette installation. Le premier est le plus simple du duo, et consiste à traverser ce territoire en passant par le centre. C'est par cela que vous allez commencer. Comme pour les deux jours précédents, la parade est prohibée : votre seul contact physique doit être avec le sol. Il n'y aura pas de surprise aujourd'hui. Ni explosif, ni électrocution, ni quoi que ce soit. Tout au mieux, vous serez un peu bousculé, mais pas de quoi vous faire des hématomes. »


Enfin, peut-être quelques uns, mais Shigo n'était pas si fragile.


« Vous allez commencer de ce côté, et devez atteindre le point d'entrée opposé. Le chemin que vous pouvez emprunter vous regarde, tant que vous passez à proximité du panneau central, qui est d'une couleur différente de tous les autres. »


Et pour commencer, il fallait animer les panneaux. Natsuki claqua alors simplement des doigts, et une bourrasque se leva dans son dos, secouant vêtements et cheveux. Mais en traversant l'aire des panneaux, le vent les fit tous tourner sur eux-même.

L'exercice pouvait débuter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 705
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Toute ressemblance est purement fortuite. Jeu 19 Avr 2018 - 10:23

    Une nouvelle lettre dont je reconnus l’écriture. Soit Natsuki les écrivait lui-même, soit il sollicitait à chaque fois le même scripte. Je les gardais précieusement. Toutes. Bien que j’ignorais encore pourquoi. Je n’étais pas suffisamment doué en écriture pour mimer sa plume. Mais j’appréciais garder des preuves d’un lien dans le cas hypothétique où elles pourraient être utiles. Par exemple si Natsuki niait avoir eu le moindre contact avec moi un jour : ces lettres démontreraient le contraire.

    Alors cette missive alla rejoindre ses congénères. Elle signala le retour du grand Nara parmi nous, lui qui était parti pour une mission importante au compte de Konoha. Son encre semblait semblable à l’accoutumé. Devais-je en conclure que sa quête fut un succès ? Ou bien, simplement, qu’il savait garder son professionnalisme au point de ne rien laisser paraître ?

    Une fois sur le lieu du rendez-vous, à l’instant I et au moment M, Natsuki installa la zone d’entraînement tout en dévoilant une information intéressante : il était parti à Suna. Une mission diplomatique donc ? Devait-on craindre une nouvelle guerre de grande ampleur ?

    « J’espère que votre voyage fut fructueux. »

    En posant une question plus directe, il était certain que je n’obtiendrais aucune réponse. Et même ainsi : il me rappellera sans doute la nature de notre contrat. Natsuki ne me faisait pas confiance et rejetait toute approche. Il avait bien raison…

    Le Nara avait installé plusieurs panneaux, formant ainsi un labyrinthe mobile dans lequel je devais circuler. Je me positionnais face à l’entrée et attendis. J’observais la vitesse approximative des panneaux, l’espace qu’ils laissaient entre eux, un chemin probable vers le centre, … J’avais poursuivi les exercices d’assouplissement indiqués par Natsuki pendant son absence, mais je n’étais pas persuadé que cela me sera utile dans le cadre de cette épreuve…

    Ce ne fut qu’après quelques minutes que je me lançais dans la zone, lorsque les premiers pas furent les plus simple. Mais assez vite les choses se compliquèrent. Des panneaux partout autour : aucun véritable repère. Ca tournait dans mon champ de vision, mais aussi derrière moi. Si je reculais sans y prendre garde, c’était mon dos qui se prenait un coup. Ce n’était pas du tout la même affaire que les fois précédentes, où je n’avais qu’un ou deux assauts simultanément.

    Il y eut, évidemment, quelques contacts. Mais comme le Nara l’avait précisé : rien de bien douloureux. Rien de dangereux en tout cas. Uniquement des rappels à l’ordre pour mieux réfléchir à la situation et foncer moins vite. Assez rapidement le but n’était plus de sortir de là en faisant un record, mais simplement de ne plus être touché quitte à prendre son temps et faire attendre Natsuki.

    Quand, enfin, je sortis de là, je m’attendais à ce que le Nara souhaitait un avis, un ressenti quant à son exercice.

    « Plus complexe. Je ne devais pas uniquement réagir à un stimulus. Il me fallait prendre en compte tout ce qui m’entourait avant d’opter pour la meilleure position, le mouvement adéquat, et non bouger dès que le panneau en face de moi tournait pour finalement m’en prendre un autre. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Toute ressemblance est purement fortuite. Ven 20 Avr 2018 - 9:24

« Très fructueux, oui. Je vous ai même ramené un souvenir, maintenant que j'y pense. »

Natsuki tira d'une poche sans fond une petite bouteille.


« Du sable. »


La manière dont ces deux simples mots furent prononcés indiquèrent l'absence pure et total d'égard dans son geste.


« Mais ne vous encombrez pas avec avant l'exercice. »
précisa-t-il en la posant au sol.

Et ledit exercice commença. D'une certaine manière, Shigo s'en sorti plutôt bien pour un premier essaie. Il buta contre quelques panneaux, mais rapidement, il prit l'habitude du fonctionnement, et se déplaça avec une grâce somme toute relative. Son slalom ne le conduisit guère vers le chemin le plus efficace et le plus rapide, mais ici n'était clairement pas le but de l'exercice : quitte à tourner en rond, l'important était de stimuler ses sens, l'objectif n'étant qu'un prétexte. Comme le disait l'adage, le voyage comptait plus que la destination.

Et en ce sens, Shigo voyagea beaucoup, d'un pas à l'autre comme d'un impact à l'autre.


« Bonne analyse, en somme. »
lui accorda Natsuki en le retrouvant de l'autre côté des dispositifs.

Même si c'était en substance ce qu'il avait expliqué lors des consignes.


« Ici, le rythme est différent, et contrairement aux précédents exercices où le danger vous suit, c'est chaque déplacement que vous effectuez qui vous met dans la trajectoire d'une autre menace. Il est donc essentiel d'observer, d'anticiper, et de se déplacer en fonction. Ce que, honnêtement, vous avez plutôt bien fait lors de cette première tentative. Même si c'était loin d'être parfait, réussir n'est pas à la porté du premier venu. »


Réussir sans se faire expulser par les panneaux vindicatifs en tout cas.


« L'autre point de cet exercice est aussi la nécessité du mouvement perpétuel. Là, vous ne pouvez pas rester sur place. Pour autant, courir à l'aveuglette ne mène qu'à un mur. Soit ce que je disais au début : analyser, et se placer en conséquence. Ce n'est pas si différent des blocages, en un sens. Le mouvement pour parer un coup doit vous permettre de réagir derrière, et non de laisser une large faille dans votre garde. »


Natsuki tira de sa poche la bouteille de sable qu'il avait ramassé plus tôt.


« Histoire de varier l'objectif sans changer la finalité, vu qu'apprendre à aiguiser vos sens avec les panneaux va être l'essentiel de la journée. Je vais déposer cette bouteille parmi les panneaux, et vous allez devoir la récupérer, puis ressortir. »


Panneaux qui ne semblaient pas vouloir s'arrêter de tourner, sans que cela ne chagrine Natsuki. Il se présenta simplement à l'entrée, et après une brève seconde de préparation, il s'élança au milieu d'eux. Les bras dans le dos, ses mouvements étaient limités au strict minimum. Pour ainsi dire, il n'y avait que ses jambes et son bassin qui s'animaient. Ses yeux suivaient ce qu'ils avaient devant eux, attentif à chaque déplacement, tandis que ses pieds donnaient l'impression de glisser sur de l'air. Le pas était souple, et les mouvements fluides au milieu d'un ensemble auquel il donnait presque le sentiment d'appartenir. Il tournait comme eux, selon un rythme qui lui était propre, filant entre les ouvertures qui se présentaient à chaque pas. Durant un bref moment, il s'était baissé pour déposer la bouteille à récupérer, puis avait reprit son étrange ballet pour ressortir par le même endroit.


« Ce seront des exercices de ce genre jusqu'à ce soir, aussi vous vous sentez de faire encore une fois une description de vos agissements pour récupérer la bouteille sans que ce soit une corvée de remplissage, ou bien préférez-vous que je pousse la narration jusqu'à demain, où les choses seront différentes ? »


Vu que niveau social, c'était zéro, Natsuki ne pouvait pas rendre plus intéressante la narration en y apportant une plus-value relationnelle : l'ensemble était centré sur la technique en elle-même, et rien de plus. Pas forcément fascinant à lire donc, sauf si l'on prenait soin de relever cette barrière que le Nara tatoué érigeait et maintenait contre vents et marées, ainsi que tout ce qu'elle impliquait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 705
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Toute ressemblance est purement fortuite. Ven 20 Avr 2018 - 14:54

    Du sable ? Un simple bocal de sable. Contenait-il le cœur encore vivant d’un homme poulpe sillonnant les vastes mers ? Y avait-il un message caché, dissimulé au centre des grains ? Ou bien symbolisait-il le vide du désert, semblable au vide affectueux que je lui inspirais ? Une bouteille qui ne dut pas lui coûter très cher, quoiqu’elle avait le bénéfice d’exister. Natsuki avait donc pensé à moi lorsqu’il était là-bas… Mais pas bien longtemps étant donné la petite taille du récipient : vu qu’il parvenait à tenir dans le labyrinthe de panneaux tournoyants sans se faire détruire.

    Il était, d’ailleurs, tout à fait intéressant d’observer la façon dont le Nara se mouvait dans sa propre arène. Les bras dans le dos, collés au corps. Moi, je les utilisais pour m’aider à me diriger dans une direction donnée en augmentant le bras de levier, ce qui me donnait peut-être trop d’élan par rapport à Natsuki qui s’arrêtait net sitôt le mouvement voulu effectué. Ajoutons lui une barbiche et une carapace et il avait tout du fameux Thor Tugénial. Il ne resterait plus qu’à empiler des bouteilles de sable dans une cagette et de partir les livrer à travers tout Kaze ou de labourer les champs de Hi à mains nus pour achever le mimétisme. Mais au moins il ne m’avait pas demandé de lui apporter une femme pour m’enseigner tout cela. Sans doute m’en savait-il capable ? Juste qu’elle n’en serait pas forcément consentante.

    Le labyrinthe donc. Effectuer le moins de mouvements possible et se contenter du strict minimum. Les bras étaient inutiles : ils aidaient à initier le geste mais desservaient son arrêt. Observer et se déplacer. Se déplacer et observer. Voilà les préceptes du jour que les panneaux martelaient à chaque nouveau contact, inlassablement. A la moindre erreur, il fallait réagir aussitôt pour reprendre la danse car un panneau renvoyait vers l’autre, et l’autre vers l’un, l’un vers le suivant, … Et bis repetitas.

    Jusqu’à sortir du labyrinthe harceleur, une petite bouteille dans une main crispée dans le seul but était de l’empêcher de prendre les potentiels coups pour la préserver.

    « Un entraînement original, comme à chaque fois. Original et efficace. Et je comprends le besoin de la répétition : après tout nous ne pouvons apprendre et encrer des schémas moteurs en une seule fois. Nous ne sommes point des héros mais de simples mortels dans un univers bien réaliste. Néanmoins, il est vrai que la répétition ne sied que moindrement à la narration lorsque cette dernière n’obtient que peu de variations.
    Et il est vrai aussi, que dans ce monde réaliste de simples mortels, la fluctuation du temps est bien irrégulière. Qu’une minute peut durer des heures et une journée des années. Ou un post un jour. »


    Cependant, il n’était guère utile de prendre soin de la barrière qu’érigeait Natsuki et qu’il maintenait contre vents et marées. Tout d’abord parce qu’il maîtrisait le Fuinjutsu et s’y connaissait donc en barrière, de même pour le Fûton et le vent. Ainsi, il n’y avait que la marée que l’on pouvait notifier avec intérêt, le reste étant une banalité pour le grand Nara.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Toute ressemblance est purement fortuite. Sam 21 Avr 2018 - 22:22

« Mmh... Réaliste, cela dépend du point de vue. Du notre, assurément, mais selon la théorie de la Conjonction des Sphères, d'autres plans nous qualifieraient de fantaisiste, ou d'héroïque. »

Cela posait aussi problème pour certains romans. Autant pour de la science fiction, il était toujours possible d'aller plus loin, mais dès que l'on voulait faire quelques choses de plus terre à terre, il devenait compliqué de réduire d'un cran encore ce niveau de réalisme. Dans '' Voyage vers l'Orient '' par exemple, Natsuki avait eu du mal à accrocher aux pérégrinations sans grand intérêt d'un homme à cheval et de son singe domestique qui ne savait ni voler ni se battre.


« Mais là n'est pas le sujet. Ce n'est pas un vous fictionnel que j'entraine, mais un vrai que je tente d'amener vers la vision fictionnelle qu'il se fait de lui. »


Faire de ses rêves une réalité, ou essayer de s'en approcher en tout cas.


« Bien, avec tout ceci, disons que ces quelques échanges et exercices nous ont conduit à la fin de l'après-midi. Je ne peux me permettre de traîner, j'ai un rendez-vous important. Vous vous en êtes bien sortit pour aujourd'hui, aussi je vous dis à demain, même heure, même lieu. »


Il n'y eu pas de départ extraordinaire cette fois-ci. Rien qui ne sortait du cadre
réaliste de leur univers.

Et ainsi, le reste de la journée, de la nuit puis de la matinée se passa sans que ces moments ne présentent le moindre intérêt dans la narration présente. Présentement, le moment présent revenait donc au début de l'après-midi du lendemain. Même lieu, même heure, comme annoncé. Et comme sous-entendu, avec les mêmes personnes aussi. Ce qui n'avait pas été évoqué par contre, c'est qu'il y avait aussi le même dispositif d'entrainement.

Mais pas le même exercice.


« Bonjour Shigo. Vous êtes prêt ? Je ne vous présente plus les panneaux pivotants, vous les connaissez déjà. Ce qui va changer par rapport à hier, c'est l'exercice en lui-même. Car aujourd'hui, je vais mettre moi aussi la main à la pâte. Vous vous souvenez que je vous avais dit qu'il y a deux entrainements possible avec ceci ? Aujourd'hui, nous allons procéder au second. »


Une fois de plus, d'un claquement de doigt, Natsuki leva une bourrasque de vent qui anima les panneaux.


« Voyez cela comme un genre de petit jeu : l'on va jouer à chat, c'est moi le voleur et vous le policier. Touchez-moi, et nous échangerons les rôles. »


Des règles simples, mais dans un environnement qui l'était beaucoup moins. Car sur ces mots, Natsuki s'aventura au milieu des panneaux, se mouvant parmi eux en attendant que Shigo le rejoigne.

Aujourd'hui comme chaque jour, la difficulté allait en croissant. Et maintenant que Shigo était rôdé pour se déplacer au milieu de ces panneaux sans ressembler à la bille d'un flipper, Natsuki avait décidé de passer l'étape supérieure. Désormais, il n'était plus simplement question d'aller d'un point A à un point B, mais de se lancer à la poursuite d'une cible mobile au travers d'un dédale dont le chemin ne cessait de se redessiner à chaque instant. Ce qui forçait à mobiliser de nouvelles ressources.

Ou à les créer, si l'on ne les avait pas encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 705
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Toute ressemblance est purement fortuite. Dim 22 Avr 2018 - 9:53

    Des règles simples, mais un exercice très déséquilibré. C’était comme un match, un duel, une partie de sport. Sauf que dans l’équipe adverse il y avait Natsuki. Le mentor et l’homme qui avait mis les panneaux en mouvement. C’était comme avoir Hulk en face. Non pas qu’il soit moche, gros et vert, mais simplement un monstre qui luttait dans une autre catégorie. Et lui ne possédait pas de kryptonite.

    Par conséquent il me fallait trouver une bonne stratégie pour l’avoir. Je craignais moins de l’attraper que la suite : lorsque lui me poursuivra. Que faire alors ? Choisir des directions au hasard pour rendre ma route imprévisible ? Le choc des panneaux me ralentirait plus qu’autre chose. Passer par-dessus les panneaux ou forcer le passage ? Natsuki le prendra pour de la triche et prohibera cette solution. Attendre en faisant mine de réfléchir jusqu’à ce qu’il s’épuise avant de le rejoindre dans l’arène ?

    Cependant, était-ce vraiment là le but de cet exercice ? Attendait-il ou souhaitait-il vraiment que je l’emporte à ce jeu ? Non, Natsuki n’était pas du genre à privilégier ni à encourager les rapports de force. Eviter les panneaux et se frayer un chemin au milieu des panneaux tout en gardant Natsuki à l’œil. Dans les premiers essais, je devais emprunter une voie fixe. Cette fois l’itinéraire changera à chaque instant et selon les réactions de mon opposant. Le suivre sera plus simple : Natsuki demeurera dans mon champ de vision. Mais lorsque les rôles s’inverseront, il me faudra tracer un chemin devant moi tout en faisant attention à ce qui suivait derrière. Et toujours les panneaux autour, évidemment.

    Finalement, je me jetais à l’eau en n’ayant pas pour but d’attraper Natsuki au plus vite ni de lui échapper le plus longtemps possible. Mon objectif était qu’un minimum de panneaux ne me touche. Sans oublier d’attraper le Nara évidemment. Ne serait-ce qu’une fois.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Toute ressemblance est purement fortuite. Lun 23 Avr 2018 - 8:47

La course au milieu des panneaux était familière pour Natsuki, qui avait passé une partie de son entrainement d'enfances là-dedans. '' Sois une feuille glissant sur les vents '', lui avait dit son père en le voyant être bousculé d'un bout à l'autre les premières fois. Un conseil qu'il n'avait jamais vraiment comprit, car sa courbe d'amélioration ne s'était faite qu'avec la pratique.

Et aujourd'hui, c'était avec Shigo qu'il s'exerçait à cela. L'aspirant à progresser ne semblait toutefois pas inspiré pour s'élancer. Réfléchissait-il à une stratégie ? Il y avait de nombreux moyens de réussir, et même si tous n'apportaient pas la même qualité d'expérience au corps, l'esprit lui travaillait tout autant : un ninja l'emportait avec sa tête autant qu'avec ses muscles en combat. Natsuki était du genre à encourager la prise d'initiative dans ce sens.

Finalement, La chasse commença. Et comme attendue, la différence d'évolution des deux individus entre les panneaux était semblable à celle d'un moineau sorti du nid et d'un rapace aguerrit : les deux volaient, mais un écart de technique et de manœuvrabilité se sentait distinctement. Même avec une bonne stratégie, Shigo gardait un temps de retard sur Natsuki pour qui l'anticipation n'avait plus beaucoup de secrets pour lui. C'était ce que l'on apprenait dans cette cage : prévoir le mouvement des panneaux, et bouger en conséquences.

Après, la finalité n'était pas tellement que Shigo parvienne à attraper Natsuki, ce n'était qu'un but affiché pour motiver l'action en elle-même. A l'image du voyage qui compte bin plus que la destination, le Yamanaka développait ses sens non pas en parvenant à atteindre Natsuki, mais en mobilisant toutes ses ressources pour tenter d'y parvenir.

Encore fallait tout de même y croire un peu, ce qui ne semblait pas être le cas de Shigo. Ou peut-être que si ? Difficile à dire entre son masque qu'il portait toujours et les panneaux tourbillonnant dans tous les sens. L'un dans l'autre, à défaut de s'intéresser à pourquoi le Yamanaka préférait porter un masque plutôt que des chaussures, Natsuki comprima narrativement l'exercice jusqu'à sa finalité.


« Je crois que cela suffira pour aujourd'hui. Vous avez bien travaillé. »


Natsuki passa sa main devant lui tel un magicien cherchant à attirer l'attention devant lui pendant le tour se réalisait dans l'autre main, ce qui fit apparaître un petit écran projeté flottant au milieu de nulle part entre lui et Shigo.


« Avant, vous en étiez à ici dans l'apprentissage de l'esquive. »
indiqua-t-il en désignant une barre d'expérience à côté de la photo de profile du Yamanaka, dans l'onglet statistique. « La partie en bleue correspond à vos progrès aujourd'hui. Nous allons pouvoir attaquer les choses sérieuses lors de la prochaine séance du coup. »

Nouveau mouvement de la main, nouvelle disparition de l'écran des niveaux.


« Prochaine séance qui aura lieu mardi plutôt que demain. Vu que demain, c'est le vendredi qui précède le dimanche de Pâques, lui-même précédant le lundi de Pâques, et qu'en tant qu'Assistant du Hokage, j'ai décidé de m'accorder un pont de quatre jours bien mérité. »


Bankichi était entièrement d'accord pour s'occuper de la paperasse à la place, vu qu'il n'avait pas dit '' non ''. Il n'avait pas dit '' oui '' non plus cela dit, mais comme le veut le dicton, '' qui ne dit mot, consent ''.


« Donc, mardi même heure, même endroit. Tâchez de bien vous reposer. Cela ne sera pas aussi physique qu'aujourd'hui, mais tout ce même. »


Natsuki s'abstint de poser la question '' que pensez vous avoir apprit aujourd'hui ? '', puisque fondamentalement, c'était le même fond que la veille, mais avec une forme légèrement différente. Et surtout, parce qu'il avait déjà donné la réponse à son apprenti plus tôt dans la journée – ou la veille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Toute ressemblance est purement fortuite.

Revenir en haut Aller en bas
 

Toute ressemblance est purement fortuite.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Terrains d'entraînement-