N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Mon reflet ne me ressemble pas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Mon reflet ne me ressemble pas. Mar 24 Avr 2018 - 11:06

Ainsi passa le week-end de Pâques, sur le congé amplement mérité de Natsuki, qui en profita pour faire des activités qui lui étaient propres. Des activités qui présentaient peut-être de l'intérêt pour les curieux, mais pas pour l'histoire à proprement parlé. Ledit week-end passa donc en ellipse, ce qui ramenait la narration à son moment le plus captivant : l'après-midi d'exercices.

Et aujourd'hui, pas de machinerie sophistiquée, pas de dispositif compliqué. Il n'y avait que ce Shigo trouva en arrivant, à savoir des piliers de pierre verticaux. Hauts de deux mètres chacun, ils étaient tous espacés de cinquante centimètres les uns des autres dans un diamètre d'une dizaine de mètres. De circonférences plutôt petite, il y avait tout juste de quoi poser un pied sur eux.


« Bonjour Shigo. »
le salua Natsuki lorsque le Yamanaka arriva.

Parce que l'on pouvait ne pas aimer quelqu'un mais se montrer polie tout de même. Surtout lorsque l'on avait besoin de lui.


« Je vous sens impatient de commencer la pratique du jour, alors ne perdons pas de temps. Voici pour vous. »


Natsuki lui lança sans grande force un bâton de combat à deux mains.


« Aujourd'hui va être un résumé de tout ce que vous avez apprit jusque là, une mise en pratique de l'ensemble afin de le perfectionner. Fini les aspects de l'esquive ici et là, les bases du mur sont achevées : il est temps de voir jusqu'où cela va monter maintenant. Et pour cela, nous allons nous battre sur ces piliers avec ces bâtons. Positionnement stratégique, anticipation des attaques, mouvements précis sans superflu, et bien évidemment, mise en situation réelle. Tout le nécessaire pour apprendre à mettre son corps hors des assauts adverses tout en s'ouvrant la voie de la contre-attaque. Parfait non ? »


Ce n'était pas une question. Natsuki empoigna son propre bâton de combat, puis exécuta sans effort le saut de deux mètres en détente sèche à la porté de tous les shinobi. Il se réceptionna sur deux piliers de pierre, et se déplaça vers le centre de l'arène improvisée en attendant que Shigo le rejoigne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 705
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Mon reflet ne me ressemble pas. Mar 24 Avr 2018 - 13:31

    Natsuki possédait tellement de gadgets et d’accessoires technologiques en tout genre qu’on pourrait le suspecter être l’un des plus gros actionnaires de Saibogu 1 du strie. La société spécialisée dans les lignes de codes. Dommage que dans sa digression technologique, le Nara ait oublié le bouton qui clignotait en haut à gauche de l’écran et qui permettait de devenir VIP en échange d’une certaine somme d’argent, ce qui aurait permis d’obtenir en cadeau des pilules d’expérience ou des parchemins de caractéristiques qui auraient fini de valider la compétence d’esquive.

    Hélas nous étions dans un monde réaliste, rappelons-le. Ce n’était pas un nombre de mots ou de passage narratifs qui nous permettaient d’évoluer, mais bien le vécu et l’expérience accumulés au fur et à mesure de la pratique.

    Nous nous retrouvâmes donc le lendemain. Suivant les conseils du Nara, je m’étais contenté de cueillir un repas dans la forêt avant d’aller dans le pays des songes, bien à l’abri dans ma piètre cabane protégée par de multiples pièges tout autour. Puis l’heure h arriva, un peu avant la minute m.

    « Bonjour Nara Natsuki. »

    Evidemment, j’avais été précédé par un corbeau dans lequel résidait mon esprit pour vérifier la zone, même si c’était le même endroit. Je demeurais prudent. Toujours. Car le jour où l’on ne l’est plus assez, il sera déjà trop tard pour le regretter.

    Mais ce jour-là, je ne devais rien avoir à regretter, normalement. Encore une fois, je pris mon temps pour observer la nouvelle arène avec les consignes en tête avant d’empoigner mon bâton. Je m’approchais et touchais l’un des piliers avant de sauter pour rejoindre Natsuki. Il se trouvait au centre de la zone de combat : la meilleure position qui permettait le plus de possibilités de mouvements. Mais comment l'en détrôner ?

    Une danse commença. Je faisais le tour de l’arène, histoire d’observer la façon dont le Nara se déplaçait, avant d’augmenter progressivement le rythme, assez rapidement. Parce que je savais qu’il allait le faire, et je ne voulais pas le laisser mener la danse où je serais désavantagé dans un contexte où il avait déjà l’avantage. Alors il me fallait ruser sur cette plateforme aux possibilités limitées par les espaces vides entre chaque pilier. De par leur hauteur et leur faible largeur, je tentais même d’attaquer les colonnes sur lesquelles se trouvait le Nara, ou là où il devait se rendre après un coup similaire au précédent. Dans le même genre d’idée : je m’étais placé en bord d’arène exprès pour lui donner l’envie de profiter de l’occasion. Occasion pendant laquelle j’éviterais en feignant la chute en-dehors de l’arène, mais en prenant appui la face latérale des piliers en imprimant du chakra sous la plante des pieds et profiter d’un bond pour déstabiliser Natsuki avec une attaque tout en cherchant à prendre la place centrale.

    Je savais qu’un combat frontal ne rimait à rien contre lui, qu’il aurait l’avantage. Alors, en plus de faire attention à l’arène, de s’y adapter pour ne pas tomber tout en ajoutant la contrainte du combat contre le Nara, je devais composer avec quelques roueries pour ne pas le laisser mener la danse du début à la fin. Enfin, je faisais au mieux. Mais mon mieux n’était probablement pas le sien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Mon reflet ne me ressemble pas. Jeu 3 Mai 2018 - 9:32

La différence était notable par rapport à la veille : Shigo était bien plus à l'aise pour se mouvoir sur les pilots que parmi les panneaux tournoyants. Dès le début, il commença l'offensive et déploya tout son talent pour mettre à mal son formateur, usant rapidement de ruses et de stratagèmes à mesure qu'il s'habituait à son nouveau lieu de combat. Et il s'y habitua bien vite, les contraintes étant minimes pour quelqu'un de son niveau.

Le résultat des exercices des jours précédents se faisaient déjà sentir sur l'ensemble, traduit par une mécanique de mouvement et de réflexion sensiblement différente de ce qu'elle était. Il n'appartenait donc qu'à Natsuki de féliciter son étudiant en corsant la difficulté autant qu'il le pouvait. La différence de capacités brutes était minime, si bien que l'exercice représentait un défi pour le Nara tatoué aussi. Pour autant, ce n'était pas dérangeant en soi, car c'était en affrontant des adversaires forts que l'on continuait de dépasser ses propres capacités.

Ou que l'on décédait. Cela arrivait aussi, mais jamais qu'une seule fois.

Néanmoins, c'était à Shigo que l'exercice devait le plus profiter, et si l'attaque était une chose, ce n'était pas la priorité de sa formation. Forçant alors le rythme après un premier quart d'heure passé à s'échanger des coups et à multiplier les acrobaties, Natsuki renversa la tendance et prit la main dans les assauts. Shigo, plutôt que de se positionner stratégiquement afin de porter des attaques, devait maintenant faire bien attention à où il mettait les pieds tout en se soustrayant au contact choquant du bâton de combat. L'intérêt tenait donc dans l'analyse rapide de la totalité de son environnement.

L'un après l'autre, ils enchainaient les parades, les esquives et les contre-attaques à qui mieux mieux. Le seul écart vraiment notable tenait dans l’endurance : Natsuki était une bombonne d'énergie format familiale, et avait apprit avec le temps à en faire une gestion optimale sans déchet. C'est donc après une heure de pratique rendu intense par les deux participants que la première pause fut marquée.

L'occasion pour Natsuki de placer une validation de projet qui avait déjà échoué avec quatre autre personnes. Heureusement, Shigo était solide et à l'épreuve de tout : si le Nara tatoué n'en profitait pas maintenant, c'était qu'il ne croyait plus en rien.


« C'est une bien belle ombre que vous avez. »
commença Natsuki une fois au sol.

Le plan drague Nara ultime.


« Vous n'avez pas trop de soucis avec ? »


En posant sa main dessus, Natsuki la pinça entre son pouce et son index, avant de la tirer vers le haut. La masse d'ombre se leva alors, comme un film étirable, tout en gardant contact avec le sol.


« Elle a une belle densité. L'on voit bien que vous avez grandit dans un environnement sombre. Le nuage de cendres éternelles planant entre le soleil et Haï doit y être pour quelque chose. »


En pinçant l'ombre un peu plus, un morceau se déchira et resta entre les doigts de Natsuki tandis que le reste retourna à sa place, à plat.


« Saviez-vous qu'à l'image de nos chaussures, notre ombre est un témoin de notre vie ? »


Probablement que non, vu que personne ne s'intéressait à son ombre, et que Shigo ne portait pas de chaussures.


« J'ai poussé leur étude plus loin que n'importe quel autre Nara, au point de développer une affinité toute singulière avec les ombres d'êtres vivants. »


Il était capable de leur insuffler la vie. Du moins, partiellement. Et sous certaines conditions.


« J'ai découvert notamment que l'ombre de chaque individu est le reflet de son âme, ce qu'un miroir pourrait renvoyer s'il était capable de voir plus loin que les apparences. Aimeriez-vous voir quel est le votre ? Ou bien avez-vous peur de ce que vous pourriez y trouver ? »


Ou bien qu'il avait peur de ne pas avoir d'âme tout court.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 705
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Mon reflet ne me ressemble pas. Jeu 3 Mai 2018 - 14:45

    Une bien belle ombre que j’avais là ? Que voulait-il dire ? C’était bien la première fois qu’il y faisait allusion. Et comme je faisais face à un Nara, je n’étais pas certain de vouloir savoir ce qu’il comptait en faire. J’avais étudié ce qu’on apprenait sur ce clan à l’académie pour me faire une idée vague des capacités de Natsuki, à la recherche notamment de ses points faibles. Et de ce que j’avais compris : il pouvait faire absolument tout ce qu’il voulait de moi une fois mon ombre touchée. Un peu comme si je transposais mon âme dans le corps d’autrui. Or : il tenait mon ombre dans sa main…

    Je me raidissais automatiquement, et j’étais de plus en plus tendu au fur et à mesure de ses propos. Il disait pouvoir épier ma vie à travers mon ombre ? Tous mes secrets dévoilés ? Mais alors, pourquoi avoir attendu jusqu’à maintenant pour le faire ? Pensait-il avoir gagné ma confiance pour que je réponde oui ? Cependant, refuser ne me rendrait-il pas davantage suspect ? Profiter d’une fatigue physique pour m’attaquer sur le mental… Les Nara étaient plus fourbes que je ne le pensais. Où était donc passée la barrière qu’il s’évertuait à préserver contre vents et marrés ?

    « Mon acceptation serait-elle un prérequis à votre capacité ? Devrais-je demander au miroir qui est la plus belle femme au monde avant de pourchasser une princesse perdue chez les nains à coup de pomme empoisonnée ? »

    De l’humour permettant de dévier l’attention de mon anxiété et de gagner du temps.

    « Si j’ai peur de ce qu’il y a à voir ? Je pense en avoir conscience depuis bien longtemps déjà. La crainte serait plutôt pour vous. Ou plutôt : la déception de ce que vous y trouverez.
    Mais procédez donc. Que nous réserve le reflet de mon âme ? »


    S’il disait la cruelle vérité au lieu de faire l’apologie de la Volonté du Feu, il me suffira de feindre la surprise en disant penser qu’il s’agissait d’autre chose. Du contraire par exemple. Mais une autre question me taraudait l’esprit :

    « Et le votre, Nara Natsuki, à quoi ressemble votre reflet ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Mon reflet ne me ressemble pas. Dim 13 Mai 2018 - 9:47

« Non, elle ne l'est pas. » le rassura Natsuki sans le moindre sourire. « Du moins, sur le papier. En pratique, j'ai un peu plus d'éthique que cela. »

Et dépendamment des circonstances aussi. Le contexte changeait toujours la perception de la situation.


« Et de vous à moi, vu notre époque et contexte géopolitique guerrier asiatique, vous aurez davantage de chance de trouver une belle fille à aimer cachée et déguisée au sein d'une armée de poilus. »


A bon entendeur.


« Mais vous avez raison, ma question est incorrecte : chacun sait ce qu'il a dans ses placards. J'aurai plutôt dû formuler selon vos propos : '' craindriez-vous ce que j'y découvrirai ? '' Soyez rassuré, ce n'est pas le type de reflet que vous imaginez. Il n'y aura ni secret révélé, ni intrusion dans le passé. C'est davantage... un reflet de la vie menée. Mais puisque vous le demandez, je vais vous faire démonstration du mien en premier. Histoire de jouer cartes sur table. »


Natsuki composa quelques signes, en réponse de quoi son ombre commença à s'agiter. Une masse sombre et brumeuse s'éleva doucement, ruisselante de sa propre matière, et dessina progressivement ses contours. Un dos vouté puis un esquisse de tête se devinèrent rapidement, jusqu'à ce qu'elle relève les deux globes jaune pâle faisant office d'yeux devant elle. Prenant appuie de ses mains sur le sol, elle acheva de s'extraire de sa source, et se redressa. Inactive, elle se contenta d'attendre au milieu des deux hommes. Sur les contours, elle ressemblait à son créateur, mais bien qu'ayant la consistance et le volume d'un gabarit humain, elle n'avait que peu de détails corporels.


« Rien de surprenant en soi, n'est-ce pas ? C'est plutôt sur ce qu'elle sait faire qu'il faut s'intéresser. »


Natsuki se leva, et s'éloigna du groupe de quelque pas pour arracher sans grand effort l'un des piliers de pierre de son aire de combat. Il le soupesa brièvement, puis le lança sur Shigo comme un javelot, le bout pointu en tête. Et immédiatement, son ombre s'interposa sur la trajectoire, interceptant le projectile improvisé sans faillir.


« Une résistance à toute épreuve, et une volonté de protéger autrui. Voici mon reflet. »
expliqua Natsuki.

Depuis le temps qu'il étudiait la question des ombres vivantes, Natsuki avait fait de nombreux essaies, et enchainés de nombreux échecs. Mais une discussion avec le samurai du Village avait provoqué un déclic, et orientée son étude dans une autre direction. Un chemin qui l'avait mené à aujourd'hui : utiliser l'empreinte de chakra propre à l'ombre de chaque individu, celle que les Nara exploitaient dans le cadre de la manipulation des ombres pour forcer les mouvements de l'adversaire.

Ce formidable support, reflet de leurs propriétaires respectifs, limitaient quelque peu ce qu'il était possible de faire, vu qu'une grande partie des actions et réactions de la création dépendaient de la personne. Cependant, l'ombre n'en restait pas moins consistante et réelle, dotée d'un simulacre de vie propre à la rendre capable d'agir seule dans une certaine mesure. Cela restait infiniment plus que tous les résultats qu'avait obtenu Natsuki jusqu'à présent. Et bien qu'il ne désespérait pas de parvenir un jour à créer des pseudo-vies éphémères variées à partir de sa seule ombre, il continuait pour le moment de se faire la main par ce biais, dont il était encore loin de maîtriser parfaitement toutes les ficelles. Surtout qu'il lui fallait collecter des fragments d'ombre d'individu afin de pouvoir travailler dessus.

Un peu comme avec Shigo.


« A vous donc ? »


Natsuki se concentra sur l'ombre de Shigo, dans laquelle il infusa sa propre énergie comme il avait commencé à en prendre l'habitude. Celle-ci émergea alors du sol, de façon assez similaire à celle de Natsuki qui patientait toujours, immobile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 705
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Mon reflet ne me ressemble pas. Dim 13 Mai 2018 - 20:58


    Le grand Nara débuta la démonstration sur lui-même, créant une ombre à son image, ou plutôt à ses contours. Une simple silhouette noirâtre humanoïde qui n’avait rien d’un monstre.

    « Votre seconde nature possède-t-elle sa propre ombre également ? »

    Avec ses propres capacités ? Chercherait-t-elle aussi à protéger les personnes qui l’entoureraient ? Je n’y croyais guère. Natsuki avait beau joué le bon samaritain, sa compassion n’avait d’égale que la noirceur de son autre moitié. Mais comment allait-il prendre cette remarque justement ? Lui qui avait lancé le pilier dans ma direction sans hésiter. Même s’il savait que l’ombre agirait, ce geste était-il le sien ou sous l’influence de son côté démoniaque, de ses véritables envies ?

    L’ombre avait peut-être arrêté l’attaque, mais je m’étais tout de même déporté sur le côté. Après tout, notre entraînement ne concernait-il pas les esquives ? Et surtout : je ne faisais confiance à personne lorsqu’il s’agissait de ma survie. C’était donc tout naturellement que j’avais évité le potentiel projectile.

    Enfin, le Nara anima ma propre ombre. Et bien qu’il n’y avait guère de différence entre celle de Natsuki et lui-même, ce n’était pas tout à fait le cas ici. Je m’habillais avec des vêtements amples pour dissimuler ma silhouette et mon gabarit, afin de donner le minimum d’informations sur mon physique et mes capacités. Or, l’ombre était fidèle à la vraie personne, sans les artifices. Ou presque : cette ombre-ci ne possédait pas de visage. Une absence de tête sur un physique grêle et mince.

    « Pas de visage. Un manque d’identité, singularité des Yamanaka qui peuvent prendre possession d’autres corps et d’autres formes. »

    C’est ce que peut penser un point de vu extérieur. Mais je savais pertinemment pourquoi il n’y avait aucun visage. Pour la même raison que je dissimulais inlassablement le mien. Parce que je ne devais pas le dévoiler. Parce que je ne le pouvais pas…

    L’ombre croisa ses mains et fit apparaître cinq autres silhouettes en tout point similaire à elle-même. Des clones d’une invocation ? S’entourer ? Commander ? Avoir des amis ? Je trouvais l’exercice effroyablement intéressant et je voulus copier le même schéma que Natsuki. Alors je pris un pilier à mon tour et j’armais mon bras, mais avant de le lancer l’une des ombres s’immobilisa, et mon bras en fit de même. Un long trait noir nous liait, de l’ombre à mon bras entravé. Immédiatement après, d’autres suivirent le mouvement et très vite ils m’immobilisèrent entièrement, à quatre clones. Je tournais la tête vers le Nara :

    « Il n’en reste plus que deux actifs. Peut-être pourriez-vous poursuivre là où j’ai dû m’arrêter ? »

    Evidemment, le projectile fut stoppé en cours de route par l’ombre de Natsuki. Mais nous pouvions tout de même constater un fait intéressant : le dernier clone mobile s’était placé devant l’ombre originale afin de la protéger.

    « Voici donc mon reflet ? Qu’en pensez-vous ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Mon reflet ne me ressemble pas. Mer 16 Mai 2018 - 11:55

Shigo faisait partie des rares personnes qui en savaient un peu plus sur sa situation que les autres. Pour autant, cela ne constituait aucunement aux yeux du Nara tatoué une raison de lui en expliquer davantage.

« Tel que vous le voyez, je n'ai qu'une seule ombre. En conséquence de quoi... »


Il écarta les bras en haussant doucement les épaules, signe que la conclusion de sa phrase s'imposait d'elle-même. Le corps émet une ombre, pas l'esprit. Plus exactement, c'est le corps qui donne la forme, et l'esprit le fond. Mais si Shigo voulait être témoin d'une création enragée qui se fiche pas mal des illusions, il voulait bien la lui créer. Mais pas ici. Plutôt au bord d'un lac, ou au sommet d'une montagne, là où les accidents arrivaient toujours si vite...

Mais pas tout de suite. D'abord, Natsuki avait besoin de rentabiliser encore un peu son contrat passé avec Satiné, et de réussir avec le Yamanaka ce qu'il avait échoué avec d’innombrable autres. C'est donc ainsi qu'il s’attela à donner forme à l'ombre de Shigo, dont ce dernier résuma bien la description '' physique ''. Ainsi que les capacités.

Natsuki observa en silence, laissant le Yamanaka faire la propre analyse de son ombre, tandis que lui-même réfléchissait aux applications pratiques du code-information ayant résulté cette création multipliable. Le concept était intéressant, mais il avait du mal à croire qu'une création pouvait créer de façon illimité des doubles, à raison de cinq par tour. Vraisemblablement, il y aura une limite quelque part, justifiée peut-être par le fait qu'une intelligence artificielle avec une conscience limitée de son environnement ne pouvait pas contrôler plus de cinq sous-créations à la fois. Déléguer des tâches déjà déléguées, c'était tout de même limite. En un autre monde et une autre époque, une amie lui avait conseillé d'éviter cela, on ne savait jamais ce qu'il pouvait en résulter. Elle craignait surtout que les doubles finissent par s'affranchir de la volonté de leur créateur, et de mener leur propre existence – parfois aux dépends de celui qui les avait créer. Une invocation qui tue son invocateur, ce serait pas mal cela. Dans la catégorie piègeàcons, elle aurait bien sa place dans l'univers des jeux de rôles.

Mais passons, ce n'était pas le sujet, surtout que Shigo lui demandait son avis.


« C'est malingre tout cela. Comment faites-vous pour être taillé comme une tringle de rideau avec le salaire que vous gagnez ? C'est limite de la malnutrition. »


Ce qui arrivait souvent lorsque l'on vivait de la cueillette et des poubelles. Mais bon, si l'on n'a pas déjà les moyens pour s'offrir des chaussures... En même temps, dans un monde où il n'existe qu'un seul modèle, avec doigts de pied apparents qui plus est – l'horreur -, Shigo n'était pas si loin de la mode actuelle. Et vu que Natsuki ne présentait pas le moindre intérêt pour les raisons qui poussaient le Yamanaka à mener une vie aussi austère, il s'abstint d'en poser la question.

Shigo semblait toutefois en atteindre un peu plus de sa part en guise de commentaire.


« Les interprétations sont toujours difficiles, surtout lorsque l'on ne connait pas la personne. Mais si je dois me baser sur une première impression, je dirai que je vois là la volonté ou l'habitude de faire faire les besognes à autrui, tout en gardant le contrôle sur tout. »


Le pouvoir des Yamanaka, en somme, même si d'autres habilités permettaient de parvenir à un résultat vaguement similaire - mais jamais égalé, et de loin. D'ailleurs, en parlant de pouvoir, Shigo avait mentionné que ce clan pouvait prendre possession d'autres corps, mais aussi d'autres formes. Que voulait-il dire par là ? Il faudra qu'il pose la question.

A quelqu'un d'autre.

Et l'un dans l'autre, il commençait à y avoir trop de Shigo dans le coin. Plus que aucun était déjà de trop, n'importe comment. Natsuki fit donc un geste de main, comme s'il chassait de l'air, ce qui liquéfia les créations d'ombre. Il ne restait dès lors plus que les deux protagonistes principaux, dont l'un des deux qui espérait enfin pouvoir faire valider son kinjutsu qui portait mal son nom.


« Bien, ce fut très instructif. Et en parlant d'instruction, j'ai reçu un pigeon voyageur tout à l'heure, qui me signalait votre demande de validation d'apprentissage de techniques. Du coup, comme vous avez visiblement réunit le nombre d’interactions nécessaire pour ce que vous vouliez atteindre, nous arrêtons-nous là ? »


Pour la part de Natsuki en tout cas, cela lui convenait parfaitement. A plus forte raison qu'il avait de la nouvelle matière à étudier pour ses recherches sur les ombres maintenant. Des recherches qui prenaient forme, mais qui étaient encore loin d'être finalisées. Un pas après l'autre, il bâtira sur cette base qu'il avait déjà établit.

Il y parviendra, il le savait. Il ne pouvait pas en être autrement après être allé si loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Mon reflet ne me ressemble pas.

Revenir en haut Aller en bas
 

Mon reflet ne me ressemble pas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Terrains d'entraînement-