N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Le touriste à Konoha! [Taira Shingen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 348
Rang : B+

Message(#) Sujet: Le touriste à Konoha! [Taira Shingen] Mer 25 Avr 2018 - 15:13

Le Touriste à Konoha!


Finalement il ne me fallut moins de temps de prévu pour me rendre au village caché de la feuille, le parcours étant très sécurisé sûrement grâce à l'examen qui se préparait. J'avais pris la liberté de venir quelques jours plus tôt sur place pour profiter pleinement de ce pays que je ne connaissais que très peu. Mes différentes pauses dans certaines petites villes furent rapides, juste le temps de dormir un peu et de repartir.

Je me rapprochais petit à petit du village, suivant le chemin de terre spécialement créé pour, je n'étais pas le seul à me rendre à Konoha. L'agitation autour de l'examen amenait les populations voisines à concentrer en ce seul lieu, la sécurité n'en serait que renforcé.

Quelques derniers pas et je pouvais enfin faire face à la porte du village, tout aussi imposante que celle d'Iwa, elle était malgré tout différente. Nous, nous étions protégés naturellement par les montagnes qui entouraient le village, construire quelque chose d'aussi grand, cela revenait du génie. Mon bandeau de la roche, ma marque d'identité dans un pays si reculé que le mien, était accroché au niveau de mon bras droit. Il était facilement remarquable vu que je ne portais aucun t-shirt comme à mon habitude. Je ne savais pas si ce genre d'habit était autorisé chez eux, j'avais quand même prit de quoi me changer si jamais les traditions étaient strictes.


Le système de contrôle était bien présent, plusieurs personnes surveillaient les entrées et sortie du village, on ne pouvait donc pas circuler librement ici. C'était tout à fait normal vu la situation actuelle, de plus il fallait toujours se protéger contre l'inconnu, un vrai malade profiterait d'une occasion comme celle-là pour tuer tous les hauts dirigeants d'un seul coup. J'avais pris la fâcheuse habitude de penser au pire, d'essayer de me mettre à la place d'un terroriste et de savoir comme j'agirais si j'étais dans la peau de l'un d'eux. Je m'étonnais moi-même parfois.

Passant le contrôle sans problème, me voilà à l'intérieur de ce village si majestueux. L'architecture était bien différente de celle d'Iwa, même l'ambiance changeait. Ici les gens avaient le sourire, scrutant l'horizon je constatais qu'ici la distinction bas et haut quartier n'avait pas lieu d'être. Cela rendait peut-être les gens plus heureux, après, je n'étais ici que depuis quelques secondes, comment pourrais-je voir tous les problèmes.

Mon envie de connaître ce village était bien trop grande pour que j'aille me reposer dès mon arrivée, il restait encore quelques heures au soleil pour me montrer la grandeur de ce village. Seul je ne pourrais pas voir grand-chose, je décidais donc de demander à l'un des gardes de m'amener vers un haut dirigeant pour qu'il puisse me faire visiter. Ils avaient sans doute autre chose à faire, mais si je me faisais passer pour un émissaire, cela pourrait peut-être jouer. D'un signe de la main je les saluais et fit part de ma requête.


« Salut salut, je suis l'émissaire d'Iwa et j'aimerais rencontrer l'un de vos dirigeants pour visiter votre magnifique village. Pourriez-vous en appeler un, histoire que mes premières minutes chez vous ne soit pas trop ennuyante... »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 396
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Le touriste à Konoha! [Taira Shingen] Sam 28 Avr 2018 - 15:02

Konoha se préparait doucement mais sûrement à la venue des représentants des autres pays, un événement historique d’une grande importance. Tout le monde recherchait la paix et la stabilité, c’était en soi une chose louable, mais était-elle réellement possible ? Pour l’heure, il semblait que oui, mais je gardais une réserve sur sa réalisation sur le long terme. J’avais comme le sentiment que tôt ou tard cela allait finir en une grande guerre.

Pour l’heure, il semblerait que nous ayons encore un ennemi en commun, les restes de l’Empire qui nous cassaient, de temps à autre, les pieds pour essayer de rétablir quelque chose qu’ils n’allaient plus pouvoir faire. L’Empire était du passé et il n’allait plus renaître tel qu’ils l’avaient connus.

Je restais curieux de voir ce que cette entrevue entre les différents kage allait donner et sur quoi cela allait aboutir. Je savais que tant que les villages ne cherchaient pas l’extension territoriale, la chose n’allait pas créer de tensions majeurs, mais le jour où les pays tenteront de s’étendre… Alors nous aurons une période intéressante. Après tout, j’avais rejoins konoha dans l’espoir de pouvoir participer à des guerres, mais peut-être allais-je devoir envisager autre chose et définitivement retourner à Tetsu pour y prendre le pouvoir question de donner un meilleur avenir à ce pays. La politique actuelle de Tetsu était d’une telle stupidité que cela m’agaçait et je savais qu’il fallait y changer quelque chose, il fallait donner à ce puissant pays la place qu’il mérite dans ce monde.

Je marchais à travers Konoha, toujours perdu dans mes pensées. Pour l’heure je préférais rester plus calme, mon corps n’avait toujours pas totalement récupéré des blessures que j’ai subis lors de la traque, ce monstre ne m’avait pas loupé. Il fallait savoir quand il était préférable de rester plus calme pour laisser le temps au corps de récupérer et d’éviter, dans le pire des cas, aggraver inutilement les blessures.


Je fus rapidement tiré de mes pensées lorsqu’un homme m’appela, c’était un garde de konoha. Je tournais la tête vers lui.

Shingen ! Pourriez-vous venir ?

Un autre homme se trouvait prêt de lui, il était torse nu et portait quelques tatouages, du fuinjutsu ? En tout cas, au vue de son bandeau, il était shinobi. J’avais eu l’occasion de croiser une shinobi qui portait des tatouages qui lui servait de sceaux. En tout cas, je me rapprochais du petit groupe.

Que se passe-t-il ?


Cet homme est un émissaire d’Iwa, il aurait besoin de quelqu’un pour lui faire visiter le village, pourriez-vous le faire ?

Oh ?

Disais-je d’un ton curieux, il fallait dire qu’il avait une drôle de tenue pour un émissaire, mais qui étais-je pour juger les traditions d’un autre pays ? Bien que je n’étais pas vraiment un guide pour touriste, j’acceptais la requête. Après tout, c’était une bonne occasion de faire un contact intéressant à Iwa. Je souris puis repris.

Je vais m’en charger.

Je me tournais vers l’iwajin.

Soyez la bienvenu à Konoha. Je me nomme Taira Shingen, un des rares samourais de Konoha. Je vais me charger de vous faire connaître le village.

Même si le terme exact était plutôt ronin, mais utiliser le terme samourai n’avait pas une connotation négative. Je l’invitais à me suivre après les brèves présentations.

J’espère que votre route fut bonne.

Je me dirigeais vers le centre ville, c’était bien l’un des endroits à connaître à konoha.

Je suis agréablement surpris de voir un émissaire si tôt ici à Konoha, je m’attendais à ce vous accompagnez votre Tsuchikage.


Je ne doutais pas qu’il était émissaire d’Iwa, je n’avais aucune raison d’en douter d’ailleurs. J’étais plutôt curieux de connaître la raison, peut-être était-il là pour vérifier si tout se passait bien et s’assurer que rien de mal ne pouvait se passer ? Allez savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 348
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Le touriste à Konoha! [Taira Shingen] Mer 2 Mai 2018 - 10:29

Un village performant et organisé, cela se voyait car au moment où je faisais ma demande, le garde en question appela l'un de ces camarades pour que celui-ci devienne mon guide. Un certain Taira Shingen, samouraï et donc très à l'aise à l'épée. Il acceptait donc de me montrer les différents lieux du village sans la moindre hésitation, après tout j'étais un émissaire, c'était une façon logique de réagir.

En tout cas, il était le deuxième samouraï que je rencontrais, voilà que je me faisais plusieurs connaissances dans ce domaine et ce n'était pas pour me déplaire.

« Hari Kenjin, enchanté ! Vous êtes le second samouraï que je rencontre mais vous avez la même particularité de porter vos armes bien en vue de vos adversaires. Je trouve ça vraiment très classe !!! »

Je voulais d'entrée de jeu essayer de faire passer un bon contact avec lui, je ne savais pas vraiment si mentionner l'existence d'un autre homme de son art était une bonne idée, mais je devais bien tenter le coup.

« Voyager a toujours été quelque chose d'attirant pour moi, de plus je n'ai croisé aucun bandit ou autre abruti dans votre pays. Vous avez bien de la chance, la puissance de votre village n'est donc pas qu'une rumeur haha !! »


Je le suivais en restant à côté de lui, j'essayais de ne pas paraître ridicule vu qu'il était quand même bien plus grand et fort que moi. Un corps sculpté, forgé à l'aide d'entraînement tous plus difficiles les uns que les autres. On pouvait bien voir là tous le travail des samouraïs, cherchant avant tout la force pour être supérieur aux autres. Keiji, l'autre expert en kenjutsu que j'avais croisé ne m'avait pas donné cette impression-là, peut-être qu'il était un flemmard parmi les samouraïs.

Il était temps maintenant des questions, savoir si oui ou non j'étais un émissaire. Après tout j'aurais pu avoir volé ce bandeau frontal sur la route à un shinobis d'Iwa et m'inviter chez eux en profitant de l'examen pour créer un attentat et tuer les trois plus grands dirigeants de ce monde... Ho que mon esprit était bien trop tordue. Je n'étais pas encore un véritable émissaire, mais je voulais tellement en devenir un que me mettre dans cette peau-là était un jeu d'enfant.


« Pour tout vous dire, ma position au sein d'Iwa me donne certain privilège et je n'aime pas vraiment être accompagné lors de mes voyages. De plus venir voir votre village quelques jours avant son arrivée me permet de voir si tout est en place.

J'ai déjà pu constater que votre sécurité au point au niveau des portes, il serait donc difficile pour un élément extérieur au village de créer un mouvement de panique. Après, j'imagine que si une personne à une idée de ce genre derrière la tête, elle a déjà un plan en tête qui prends en compte le renforcement de la sécurité.

Pour revenir à mon Tsuchikage, il sera déjà bien accompagné et je ne souhaite pas faire partie de ce groupe... Ils sont bien trop puissants et sérieux pour que les quelques jours de marches se fassent dans la bonne humeur haha !! »


Tournant la tête toutes les minutes pour découvrir le style architectural du village ainsi que les nombreux commerces, je voulais en savoir un peu plus sur la position de Konoha.


« En tout cas je suis impressionné par votre population qui semble épanouie, votre dirigeant doit être une personne exemplaire et très doué politiquement. J'imagine que le rencontrer est un droit que je ne possède pas, surtout durant une période comme celle-là, il doit être bien occupé. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 396
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Le touriste à Konoha! [Taira Shingen] Ven 4 Mai 2018 - 16:11

J’étais plutôt étonné d’apprendre que j’étais le second samourai qu’il rencontrait, parlait-il au sein du pays du feu ou autre part ? Je souris a sa remarque, il était naturel de se balader avec ces armes, non ? Ma foi, peut-être pas tant que ça pour les shinobi, ils avaient souvent la préférence de se battre avec des choses discrètes comme des kunais, des poings ou tout simplement des jutsu… Bien que certains jutsu n’étaient pas vraiment discret, mais passons ce détail.

Au moins la route au pays du feu était plutôt tranquille, on avait connu quelques perturbateurs et terroristes, mais ils ne semblaient pas vouloir utiliser cette situation pour se montrer, ce qui n’était pas une mauvaise chose en soit.


Ils ont du comprendre que s’en prendre à Konoha était plutôt stupide.

Disais-je, souriant amusé. Je doutais que Konoha était si puissante que ça, peut-être en donnait-elle l’impression, mais le pays était loin d’être le plus stable. Entre les terroristes de l’Empire et les cultes bizarres, on était plutôt servis. Ne parlons même pas des rebelles qui pouvaient être opposés à l’existence même de Konoha, mais peut-être était-ce un soucis que beaucoup d’autres pays avaient. Je n’avais malheureusement pas eu l’occasion de faire le voyage diplomatique à Suna ou Iwa, j’étais occupé à traquer ce fichu monstre dévoreur de Gekei, un adversaire digne de ce nom, mais également… étrange va-t-on dire.

Je ne me charge pas personnellement de la sécurité au village, mais nous avons des gens très compétents. Ils peuvent toujours essayer de semer des troubles au sein du village, mais je doute qu’ils auront un grand succès et le prix à payer risque d’être plutôt… élevé.

Du moins c’est ce que j’espérais, il était parfois difficile à dire si le village était vraiment du genre à sanctionner impitoyablement les méchants ou non, parfois j’aurais tendance à vouloir dire non, mais il fallait bien espérer parfois.


Vous aimez donc vous amuser ? Je n’ose pas imaginer un voyage avec des gens qui tirent la tête en longueur de journée, ça doit être…. Dérangeant !


Disais-je en affichant un sourire amusé. Konoha avait l’avantage d’être plutôt vivante et ouverte sur bien des égards, même si les mesures de sécurités ne le laissent pas toujours penser. Difficile à dire d’où vient cette ouverture, était-ce le pays en lui-même ou est-ce que les dirigeants y étaient pour quelque chose ? Je doutais que c’était réellement le fruit des dirigeants.

Notre Hokage est actuellement absente. Le village est dirigé par un triumvirat pour l’heure.


Du moins c’était la version officielle, mais qui pouvait savoir ce qui se passait réellement dans l’ombre. La politique n’était jamais très belle, surtout lorsqu’elle impliquait des luttes de pouvoir et d’influence. Malheureusement Konoha n’y échappait pas, peut-être avaient-ils fais un coup d’état contre Yamanaka Ayumi tout en cachant la chose.


Je ne pense pas que l’un d’eux est réellement disponible pour l’heure mais…

je marquais une petite pause, peut-être que la chose pouvait l’intéresser.

L’un des responsables possède un établissement non loin d’ici, c’est celui de Nara Natsuki. L’établissement se nomme le Septième Ciel. Je n’ai pas encore eu l’occasion d’y aller, mais je sais qu’il y a un restaurant, un cinéma, une boîte de nuit et même un casino. Je pense qu’il en a pour tout les goûts. Qui sait, peut-être que vous aurez un jour l’occasion de croiser le patron lui-même.

Je marquais de nouveau une courte pause avant de reprendre.

Si cela vous intéresse, je peux vous y emmener, ce n’est pas loin d’ici.

L’établissement était plutôt réputé et imposant, on ne pouvait pas vraiment le louper ici. Je n’avais pas encore eu l’occasion d’y aller, même s’il m’y avait invité et peut-être qu’à l’occasion je pourrais y faire un tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 348
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Le touriste à Konoha! [Taira Shingen] Sam 5 Mai 2018 - 11:00

Il n'était donc pas un acteur principal dans le village, j'aurais préféré parler à une personne haut placé pour me faire un contact digne de confiance directement. Non, je devais être patient et avancer pas à pas, il semblait être déjà bien au courant des dispositifs de sécurité, c'est donc que son rang n'était pas si bas. De plus il était plus facile pour moi de me faire passer pour un émissaire face à un homme de sa trempe plutôt que face à un bras droit.

« M'amuser ? J'adore ça !! Vous savez très bien que notre durée de vie est assez courte, il faut donc profiter dès qu'on le peut. Pour les shinobis qui aiment le combat, la vie est bien plus passionnante, c'était mon cas il y a peu, mais j'ai décidé de changer de perspective. J'ai trouvé bien plus intéressant que la guerre haha !! »

J'avais toujours tendance à rire à la fin de mes phrases, pourtant il n'y avait rien de drôle. Alors que je tentais de rencontrer l'Hokage avec un culot qui ne l'étonna pas, il me fit part de son absence. Aujourd'hui Konoha était donc dirigé par quelqu'un d'autre ce qui m'intriguait légèrement sur le coup. Comment un Hokage pouvait être absent alors qu'un évènement mondial se préparait dans son village ? Elle était peut-être disparu ou bien morte, le pays du feu ne voulant pas paraître trop faible face aux autres puissances et n'ont donc pas fait part de cette disparition. Je pouvais les comprendre, la stratégie semblait prendre une place importante ici. Je mis ce détail dans un coin de ma tête et poursuivait la visite.

Malgré ma grande déception de ne pas voir le responsable de ce village, il me donnait une autre carotte à croquer pour que je ne reste pas sur ma faim. Un certain Nara Natsuki, une personne importante du village posséderait une sorte d'établissement paradisiaque, quoi de mieux pour s'amuser tout en visitant !


« On fonce Shingen !! Si je peux visiter tout en m'amusant, je suis totalement pour !! Surtout qu'il possède un restaurant !!! Go go go !!! »


J'étais comme un enfant à qui on promettait de l'emmener au parc d'attraction, j'allais découvrir le sanctuaire de Konoha, le lieu le plus idyllique de ce pays. Enfin je pouvais voyager, rencontrer des personnes différentes et apercevoir des lieux que je n'aurais jamais imaginés dans mes plus beaux rêves. Peu importe si je faisais mauvaise impression face à lui, mon comportement avait radicalement changé, passant de l'émissaire à l'enfant heureux.

« C'est par où !! C'est par où !! »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 396
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Le touriste à Konoha! [Taira Shingen] Mer 9 Mai 2018 - 0:07

J’étais plutôt étonné d’apprendre qu’il s’était, d’une certaine façon, détourné de la guerre. Ceci dit, un shinobi ne recherchait pas spécialement la gloire dans le combat. Néanmoins je me demandais ce qui l’avait poussé à s’intéresser tant que ça à la guerre, était-ce lié à son clan ? À ses capacités peut-être ? Il était bien le premier shinobi que je voyais avec cette mentalité, ce qui n’était pas une mauvaise chose en soi.

Les shinobi qui s’intéressent réellement à la guerre sont rares. Pourquoi vous vous intéressiez à la guerre dans le passé ?


Sur un point il n’avait pas tord, notre vie était courte, mais pour un samourai cela n’avait guère beaucoup d’importance. Le samourai vivait pour mourir, c’était ainsi. On lui apprenait à garder à l’esprit la mort non stop, il devait y penser et ne jamais l’oublier. Finalement le combat n’était rien d’autre qu’une danse avec la mort et lorsque celle-ci était finie, il restait à savoir : Alliez-vous rejoindre la mort chez elle pour y rester ou allez-vous rentrer chez vous ?

Les shinobi ont toujours eu une approche plutôt étrange vis-à-vis de la mort et de la vie, mais je vous rejoins sur un point : Ce n’est jamais une mauvaise chose de s’amuser.


Tout dépendait de la façon de s’amuser, il en avait bien des façons de faire. Le combat était une bonne façon pour moi, être mis à l’épreuve, suer, saigner dans un combat. Il n’avait rien de plus excitant que d’être face à un adversaire qui était bon, très bon même et de ne pas être certain de votre survie.

J’étais satisfait de voir que le Septième Ciel l’excitait, il fallait juste éviter que l’établissement ne le déçoive pas, mais je n’avais pas réellement d’influence sur cet aspect. Il avait étrangement changé, on pouvait presque croire à un changement de personnalité. Il était presque devenu comme un enfant surexcité, je me grattais la tête.

Vous auriez pu dire que vous aviez faim ! C’est par ici.


Disais-je, manifestement le restaurant l’attirait plus qu’autre chose. En tout cas j’ouvris la marche en direction de l’établissement de Nara Natsuki. Le bâtiment était plutôt imposant pour un tel établissement. J’en arrivais même à me demander si les activités étaient là-bas toutes l’égales. Après tout, les casinos n’étaient pas réputés pour être des endroits de confiances, mais j’imagine que c’était même pour le bras droit un bon moyen de s’enrichir et ma foi, si les gens étaient suffisamment stupides pour y aller… Pendant qu’on marchait à travers les rues, on pouvait déjà apercevoir l’établissement avec sa taille supérieure à la majorité des autres bâtiments, je le pointais du doigt.

Nous pouvons déjà apercevoir le Septième Ciel, il était plutôt grand comme vous pouvez le voir. Il a plusieurs étages et plusieurs sous-sols utilisés pour les différentes activités qu’il propose.

Je fis une petite pause avant de donner quelques précisions.

Concernant son propriétaire, Nara Natsuki, il est le bras droit de l’hokage et un des membres du triumvirat.


Peut-être que cela allait l’intéresser, qui sait. Finalement au bout de quelques minutes de marche à travers le quartier, on arriva à l’entrée de l’établissement, je me tournais alors vers lui.

Vous voulez visiter quoi en premier ; le restaurant ou le casino ? J’imagine que les boîtes de nuits ne sont pas encore ouvertes à ce moment de la journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 348
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Le touriste à Konoha! [Taira Shingen] Sam 12 Mai 2018 - 17:26

Je découvrais avec étonnement que ce village était plein de ressources, de quoi me faire tourner la tête. Il me parlait de casino, de jeu et de restaurant, même si je n'avais entendu que des rumeurs sur ces fameux « casino », j'en avais déjà plein la tête.

Je reprenais petit à petit mes esprits lorsqu'il me parlait de la guerre, son intéressement pour moi était charmant mais à trop poser de question, on pouvait finir par se brûler. Malgré tout je répondis à sa question assez naturellement.


« La guerre est un principe fondamental qui règne notre monde depuis tellement longtemps, il est notre passé et sûrement notre avenir, je trouvais donc logique d'y porter un certain intérêt vois-tu. Je me permets de te tutoyer, ça sera plus simple haha !! »


Je ne voulais pas créer de barrière entre nous, je préférais en faire un ami plutôt qu'un ennemi, je continuais donc à répondre à sa question.


« Mais depuis quelques mois, j'ai perdu goût à me battre, peut-être que je n'ai plus de réel motivation pour affronter quelqu'un. Certains font ça seulement par plaisir, j'étais comme eux avant, mais aujourd'hui ça ne m'apporte plus la même excitation... Sauf si je suis poussé dans mes retranchements, mais ça se terminerait trop vite pour que je sois réellement heureux. »

Il ne compris sûrement pas la fin de ma phrase, il faut dire qu'il n'avait pas toutes les informations sur mes compétences de shinobis. La suite de la visite consistait à nous rapprocher de ce lieu qui me semblait si mythique. En effet on pouvait le voir depuis plusieurs dizaines de mètres, à croire que la débauche était monnaie courante à Konoha. Si les gens étaient heureux pourquoi leur reprocher de s'amuser, chacun possède sa façon de vivre.

Une nouvelle information intéressante vint à mes oreilles, ce Nara était donc le bras droit du Hokage. J'allais peut-être rencontrer une grosse pointure, ça ne valait pas le chef du village mais vu la situation je ne pouvais espérer mieux que son bras droit.


« Si j'ai la chance de rencontrer un homme si haut gradé, ça serait un honneur, malgré tout je ne veux pas le déranger. J'imagine qu'il doit être très occupé à organiser l'examen, visiter son temple du bonheur est déjà un privilège et je saurais m'en souvenir Shingen... »

J'étais un homme de parole et je comptais bien lui rendre l'appareil un jour ou l'autre. Entretenir de bonnes relations avec Konoha ne pouvait être qu'un avantage pour moi.

« Je t'avoue qu'un tour au restaurant en premier lieu serait la bienvenue, vous avez sûrement des spécialités bien à vous héhé !! Oublie les boîtes de nuit, je n'ai jamais été un bon danseur de toute façon, heureusement les femmes ne s'intéressent pas qu'à ça ! »

Avant d'arriver au niveau du restaurant je voulais en savoir un peu plus sur lui, ce repas sera le moment idéal pour apprendre à se connaître.


« Dis-moi, qu'est-ce que qu'un samouraï fait dans un village comme celui-là ? Le dernier que j'ai rencontré était au service d'un seigneur, je ne sais pas vraiment comment fonctionne votre école ou votre appartenance mais j'imagine que c'est une situation délicate non ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 396
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Le touriste à Konoha! [Taira Shingen] Lun 14 Mai 2018 - 17:47

Un homme qi ne trouvait donc plus de plaisir à se battre, était-il si fort ? Je gardais un certain doute sur cette question, mais peut-être n’avait-il pas eu d’adversaires dignes de ce nom, difficile à dire. Il était vrai qu’il était souvent difficile de trouver un combat réellement excitant car on avait en face un adversaire digne de ce nom, même moi j’avais du mal à en trouver. Kitatsu était un adversaire fort charmant et, accessoirement, répugnant. On pouvait se demander si la voie de la paix allait réellement le combler sur ce plan, mais c’était bien à lui de découvrir quelle voie allait lui correspondre. Peut-être aurait-il été intéressant de voyager à travers notre monde à la recherche de redoutables adversaires ?

Je ne jugeais pas nécessaire de commenter davantage la question, je n’étais pas là pour lui dire ce qu’il devait faire ou non, c’était son problème si j’osais le dire ainsi. S’il trouvait son compte à jouer le diplomate, ma foi, pourquoi pas. Moi-même je n’étais pas certain que j’allais éternellement suivre la voie que j’empruntais et je ne doutais pas qu’avec l’âge j’allais changer, beaucoup changer même.


J’essaye juste d’être un bon guide pour vous !

Disais-je en souriant, mais tant mieux s’il pouvait se souvenir de mon service rendu. Je ne savais pas si Natsuki avait vraiment beaucoup de choses à faire, en tout cas il se permettait parfois de prendre une pause comme la fois où il était venu à mon dojo pour une discussion d’ordre philosophique… Ceci dit, je n’allais pas m’en plaindre non plus.

Tant mieux ! Je n’ai jamais été un grand ami des boîtes de nuit… Alors allons pour le restaurant.

Pour être sincère, je n’avais jamais foutu les pieds dans une boites de nuit, on ne pouvait pas dire que c’était une chose qui existait dans mon clan. La violence, la survie, le combat, voila mon monde. Avant que l’on arrive au niveau du restaurant, il me posa une question à laquelle je m’attendais, même certains konohajin me l’avaient posés.

En partie le hasard.. Ou le destin, tout dépend comment on veut voir la chose. J’étais dans ce pays pour escorter ma mère qui y est originaire. La révolution a éclatée et je l’ai rejoins car je trouvais plus intéressant et glorieux de combattre du côté de l’insecte plutôt que du démon invincible.

Je marquais une courte pause puis repris.

Je trouve que Tetsu s’isole bien trop. Je suis en quête de gloire, de renommée. Je veux que le monde me connaisse comme le plus grand des samouraïs, mais je ne peux le devenir en me terrant comme un rat dans mon pays.

Je marquais une nouvelle pause avant de reprendre.

Je trouve certains tetsujin plutôt hypocrite. Ils n’aiment pas les shinobi, mais vénèrent presque l’empereur qui n’avait rien d’un samouraï. Dans le fond, l’empereur qu’ils pleurent n’étaient qu’un shinobi. Je pense que Tetsu devrait reprendre son destin en main pour se donner une place importante dans notre monde.

Ceci dit, il est vrai que ma situation peut être délicate et peu appréciée à Tetsu. Beaucoup diront que je suis un traître, mais ils finiront par le regretter. Je compte prendre la tête de mon clan qui est installé à Tetsu, au besoin je tuerai tous mes opposants. J’ai mes ambitions et mes objectifs, je ferais ce qui est nécessaire pour ça tout en suivant mes propres convictions, c’est aussi ça être honorable. Un homme d’honneur est un homme qui respecte ces propres valeurs, ces propres convictions.


Je souris, je ne savais pas s’il pouvait comprendre ma position.

Je finirai par dire ceci : Si un samouraï me juge indigne alors qu’il vienne et nous pourrons alors régler ça dans un combat à mort.


Je savais que les gens à Tetsu étaient plutôt intolérants, mais je comptais changer la chose et s’il fallait passer par une guerre civile, alors qu’il en soit ainsi. On arrivait toujours à un stade dans notre vie où il fallait choisir : Veut-on être le boucher ou la carcasse ?


Aujourd’hui Konoha j’ai ouvert mon propre dojo pour propager un peu le bushido dans le pays.


J’affichais un sourire avant de rejoindre le restaurant . On reçu une table à laquelle on s’installait. Pour être sincère, je n’avais strictement aucune idée ce qu’ils servaient ici, après tout, je n’étais jamais venu ici non plus.

Pourriez-vous me parler un peu d’Iwa ? Je ne connais pas beaucoup le village. Par exemple, qu’elles sont les différences entre Iwa et Konoha ? Du moins de ce que vous avez pu observer jusqu’ici.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 348
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Le touriste à Konoha! [Taira Shingen] Ven 18 Mai 2018 - 14:28


Le hasard, on dit qu'il fait souvent bien les choses. Pour ma part, je pense que c'est plutôt une question de point de vue et de caractère. Les gens optimistes verront le hasard comme une chance, alors que le plus pessimiste verra tout cela comme une poisse sans fin.

Il n'est donc pas venu de son plein gré, disons que c'est un concours de circonstances qui l'a mené à Konoha, bien que je perçoive dans son discours une envie de défi. Ne pas combattre aux côtés du plus fort, voilà une façon de voir la vie bien différente de la plupart des hommes. Malgré ça si la gloire était son objectif, il n'avait pas d'autres choix que de passer par là. Un chemin semé d'embûche mais pouvait mener à une gloire éternelle.


« Le plus grand samouraï, voilà un objectif digne d'un combattant ! Si seulement les gens pouvaient avoir des rêves aussi majestueux que le tient... Mais bon, si tout le monde était aussi dingue que toi, on ne pourrait vivre tranquillement haha !! »


J'espérais qu'il ne prenne pas mal le terme que j'avais employé, pour moi il était différent d'une personne lambda et comprenez le mais il fallait être un peu fou pour préférer mourir avec la gloire que survivre dans l'anonymat.

Par la suite il me parlait du pays des samouraïs, il comptait en prendre la tête de gré ou de force. La peur ne faisait pas partie de son vocabulaire, par contre l'honneur et la fierté dictait ces choix. Je ne pouvais m'empêcher de lui répondre, après tout, nous visitions son village mais aussi ces origines.


« Je comprends ta manière de penser, tu as t'es objectifs et ne pas s'y tenir serait pour toi un échec. Malgré ça tu ne peux pas aller contre les lois de ton pays simplement pour subvenir à ton propre égo. J'admire ton honneur, mais serais-tu vraiment comblé qu'on se souvienne de toi comme celui qui a pris le trône par la force ? Penses-tu que les gens auront envie de se souvenir de toi ? Au mieux tu seras celui qu'on déteste et qu'on ne peut oublier, au pire, on t'oubliera tout bêtement. »


Je préférais lui dire clairement ce que je pensais, au moins il avait mon avis. Malgré ça, j'avais à l'esprit qu'un homme comme lui se moquait bien de l'avis des autres. Pour ma part, j'étais toujours très tolérant, je ne critiquais pas son objectif, loin de là, j'essayais simplement de lui montrer que tout le monde ne pensait pas comme lui. Rentrant à l'intérieur du restaurant, mon estomac commençait doucement à me faire comprendre qu'il était temps de se mettre à table.

Assit face à lui, j'étais cette fois-ci interrogé sur mon village.

« Les différences... Disons que la structure même du village est déjà bien particulière. Pour faire simple elle est basée sur plusieurs niveaux, chaque niveau détermine ta place au sein du village... Même s'ils se défendent de cela, le plus haut dirigeant vive dans les meilleurs quartiers et la population basique tout en bas.

Comparé à ici, les gens ne sont pas aussi souriant. Tout le monde à l'air de vivre en communauté, sur un pied d'égalité ce qui n'est pas vraiment le cas chez nous. La puissance est un domaine primordial, si tu es faible, tu n'as pas ta place à Iwa, disons qu'on te le fait comprendre assez vite haha !! »


Un serveur vint prendre notre commande, le plat du jour semblait le plus approprié, à savoir de la bonne viande avec quelques légumes. Le riz était là en tant qu'accompagnateur, de quoi bien se remplir le ventre pour la suite de la visite.

Une fois servie, je continuais à parler pendant le repas.


« Tu sais, il y a plusieurs façons d'être reconnu de nos jours. Que tu sois un simple pacifiste ou un shinobis, si tu aides les gens, les gens parleront de toi. Gagner un conflit reste la plus évident à nos yeux, mais écarter une menace ou démasquer quelqu'un, ça peut aussi te faire grimper les échelons.

Dans mon clan, si tu veux être reconnu, il faut tuer et rien de plus. Personnellement je trouve ça très primitif, même si avant j'écoutais ce genre de propos, je suis plutôt à réfléchir à mes actions avant d'agir. Si tu comptes prendre le pouvoir par la force, soit prêt à avoir des résistants même une fois au trône... »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 396
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Le touriste à Konoha! [Taira Shingen] Dim 20 Mai 2018 - 19:28

Il apportait des éléments intéressants, mais il était loin de connaître mon clan. On ne pouvait pas dire que le clan Taira était réputé pour sa douceur et à vrai dire, certains nous considéraient comme des sauvages. Nous étions brutaux et nous pouvions nous montrer impitoyable si cela était nécessaire. Si un village se rebellait contre nous, il était purement et simplement massacré. Notre formation était violente, on voulait nous rendre mentalement et physiquement résistant. On était soumis à des épreuves qui pouvaient signifiés, le bien souvent, notre mort si on échouait.

Le monde que j’ai connu ne laissait pas à la place à la douceur, ou tout du moins très peu. Dans mon clan, seul la force comptait et si tu ne savais pas t’imposer par la parole, alors il fallait le faire par la force. Les forts règnent, les faibles suivent ou meurent.


Il me parla ensuite de son village et m’expliqua la différence entre Konoha et Iwa. J’étais étonné de savoir qu’il avait une telle différence et une telle organisation du village. J’imagine que le paysage permettait une telle organisation du village car même si à Konoha on avait une telle volonté, le paysage ne le permettait que difficilement.

J’imagine que le paysage de ton pays aide à fonder un village organisé de la sorte. Je doute que nous pourrions le faire à Konoha même si la volonté y était.

Je souris.

À moins de jeter une partie de la population sous terre dans des grottes, mais je doute que se sera simple à faire.

On pouvait toujours envisager de construire Konoha sur une montagne, mais l’esprit n’y était pas. Je n’allais pas me plaindre sur ça, au moins on avait nos chances à Konoha si on se montrait suffisamment compétent. La compétence avait, ici, beaucoup plus d’importance que le reste ce qui n’était pas une mauvaise chose. Après tout il était toujours préférable d’avoir des hauts placés compétents plutôt que des simplets qui ne savaient même pas se torcher le cul.

Il me parlait ensuite de son clan sans que je sache lequel s’était. Je n’étais pas totalement familier avec les clans présents à Iwa et il fallait dire que je ne m’étais pas beaucoup penché sur la question. Peut-être aurais-je dû le faire.

Et malgré tout, tu aimes Iwa ? Ma foi, j’imagine que si tu te montres utiles, compétents, on ne peut pas te jeter à la poubelle non plus.

J’affichais un petit sourire, mangeant de temps à autre du plat qui nous avait été servi entre temps.

Votre clan me fait presque penser au mien. Je viens d’un clan samouraï plutôt brutal, même pour Tetsu. L’histoire dit que le premier Taira, Taira Toyohisa, extermina complètement un clan qui se rebella contre le nôtre. Il empala ensuite la tête des vaincus sur des piques le long de la route et ce, sur des kilomètres. L’histoire parle de plus de 20,000 têtes empalées de la sorte.

Vrai ? Faux ? Qui pouvait le savoir, mais cela montrait le niveau de tolérance que les Taira avaient envers ceux qui se rebellaient contre leur autorité.

J’espère avoir de la résistance.

Disais-je en souriant.

Et de quel clan fais-tu parti ? Je ne suis pas très familier avec les clans présents à Iwa. Je me demande quel pouvoir possède ton clan pour que la seule reconnaissance possible en son sein soit le meurtre.

Souvent les pouvoirs et les capacités des clans forgeaient la mentalité d'un clan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Le touriste à Konoha! [Taira Shingen]

Revenir en haut Aller en bas
 

Le touriste à Konoha! [Taira Shingen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Remparts-