N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Naissance d'amertume [pv. Hiko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 26
Rang : C

Message(#) Sujet: Naissance d'amertume [pv. Hiko] Ven 4 Mai 2018 - 11:20

L’encens aux senteurs de l’azur arrivait presque à son terme. Les dernières volutes de fumée se propageaient en tournoyant vers le ciel nacré d’orange de cette matinée fraîche. Comme depuis maintenant plusieurs années, le père d’Aeron avait prit l’habitude de déposer chaque soir une de ces tiges parfumées sur le rebord de la fenêtre de la maison familiale. Selon lui, elles éloignaient les mauvais esprits qui pourraient en avoir à la sérénité de la demeure. Mais son fils n’était pas dupe. Cette tradition avait émergé peu après le décès de sa femme, la mère d’Aeron, elle qui aimait tant l’odeur de l’océan. Même s’il ne l’avouait jamais, ce geste se constituait comme un message qu’il envoyait chaque nuit à l’âme de son amour parti.

Passant devant cette missive spirituelle autant que sentimentale, Aeron en détourna le regard. Cela lui rappelait des souvenirs bien trop compliqués à gérer émotionnellement parlant et il préférait donc s’affranchir d’une esquive afin de banaliser l’information. Ce matin où le soleil avait du mal à poindre à travers la mer de nuages gris, il avait décidé de se rendre au terrain d’entraînement afin de s’exercer au shurikenjutsu. Non pas qu’il n’avait aucune habileté dans ce domaine, il était même dans une moyenne assez haute. Mais vous n’entendrez jamais aucun ninja censé dire qu’il ne fallait se perfectionner à tout moment dans sa vie.

Aussi marchait-il en direction du terrain, croisant des gens qu’il ne connaissait que de vue. Vivre dans les quartiers commerçants du village caché d’Iwa était un symbole d’une certaine richesse. Ceux qui n’avait pas cette chance s’amassaient dans les bas quartiers, endroit où pouvait régner une ambiance sordide. Mais Aeron aimait s’y rendre de temps à autre, histoire de goûter à cette vie qu’il n’avait pas, lui qui était né au sein du clan Jisetsu, le clan ayant permis la fondation de cette ville. Un privilégié de sang qu’il était n’avait que rarement l’occasion de s’adonner à la découverte.

Sans qu’il ne s’en rende vraiment compte, son Kinnegan s’activa. Cela faisait quelques mois déjà que la pupille était venu colorer son iris d’or pour la première fois. Depuis, s’il arrivait de mieux en mieux à la contrôler, il arrivait de temps en temps qu’elle s’immisce dans ses yeux sans qu’il ne le désire. Aussi vu-t-il le monde se nimber soudain d’une sorte de voile, comme si le temps échappait à toute compréhension. Les personnes autour de lui allaient et venaient à une vitesse folle, se paraient d’une image alternant entre enfants, adultes et personnes âgées. Ils se perdaient, sous son regard, dans les limbes d’une épopée temporelle. Lorsque le phénomène cessa et que ses yeux reprirent leur couleur habituelle, Aeron du s’appuyer quelques instants contre le mur d’une maison pour reprendre son souffle. Ses réserves de chakra étaient encore faibles et rien que l’activation de la pupille pouvait le fatiguer.

Ce Dojutsu. Un étrange héritage de son clan, eux qui étaient réputés pour être capables de percer à jour les notions même de l’espace et du temps. Des yeux d’or que nombreux étaient ceux qui les convoitaient, espérant un jour pouvoir en découvrir tous les secrets. Aeron, lui, ne savait pas bien s’il les considérait comme un don unique ou comme une malédiction. Rares étaient ceux en capacité d’exploiter leur plein potentiel et, bien qu’il s’était donné comme mission d’y arriver un jour, il n’en demeurait pas moins qu’il ne pouvait les utiliser assez convenablement pour simplement les activer sans effort.
Quand il voyait le niveau de maîtrise que ses sœurs ainées avaient sur le Kinnegan, il se disait que jamais il ne saurait en capacité de les rattraper ou de simplement s’approcher de leur niveau. Pour autant, le garçon pouvait se montrer persévérant. Aussi, son nindo avait été d’une simplicité exemplaire : un jour, il dépasserait le niveau de ses sœurs, ninja d’élite du village caché d’Iwa. Gonflé d’un soudain regain d’énergie positive, le garçon aux cheveux étonnamment vert se remit en marche en direction de l’entraînement, déambulant telle une feuille morte à travers la foule qui s’amassait dans les rues en ce début de matinée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 276
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Naissance d'amertume [pv. Hiko] Dim 6 Mai 2018 - 13:11

La matinée était plutôt grisonnante aujourd’hui… Le soleil tardait à pointer le bout de son nez, et la Capitale se réveillait une nouvelle fois, nappée dans un drap gris qu’elle ne quitterait que lorsque l’Astre divin en aurait décidé. Et ce fut donc dans cette atmosphère morose,- mais ô combien habituelle à Iwa -, qu’Hiko se leva du mauvais pied. Il avait très mal dormi et les oiseaux n’avaient pas arrêté de chanter sous sa fenêtre, ce qui avait rendu son sommeil agité et saccadé… En bref, il était de très mauvais poil. Alors imaginez que lorsqu’Hiko est de bon poil il peut paraître agaçant… Alors s’il avait mal dormi… Oh mama !

Bref, tout ça pour dire qu’il quitta rapidement son domicile, il avait hâte d’aller se défouler car, bien que fatigué, il savait que l’entraînement était la meilleure façon de se vider la tête et de prendre la journée d’un nouvel œil. Ce fut donc sans tarder qu’il prit la direction de son magasin de friandises préféré afin d’apporter un peu de douceur à cette journée qui s’annonçait des plus amers…

Sur la route, il s’aperçut que le village était déjà bien réveillé, lui, et que les gens pullulaient déjà dans les artères et les rues comme le feraient les fourmis. Il n’aimait pas le système des villages cachés, qu’il jugeait trop proche de celui du défunt Empire, mais lorsqu’il voyait tous ces individus s’affairer à leurs tâches quotidiennes, il se dit qu’il serait bien mieux dans la Nature, à vivre d’eau fraîche… Pas d’amour, c’est dégueulasse pour un gosse qui venait à peine de commencer sa puberté !

Une fois ses trois sachets de friandises récupérés, il se dirigea alors vers les terrains d’entraînement, il n’avait pas réservé mais il était confiant… Il avait toujours eu de la chance sur les réservations, et ce n’était pas aujourd’hui que ça allait changer ! Paroles de Sairyo ! Mais alors qu’il arrivait aux abords du bâtiment où se géraient les réservations, il vit qu’une queue s’était formée afin de réserver. Prenant un peu de hauteur, il s’aperçut qu’il ne restait plus qu’un terrain de disponible alors qu’au moins 5 personnes attendaient…

- Putain de journée de merde…
Sous l’effet de l’agacement et d’un peu de colère, Hiko se décida alors à faire quelque chose qu’il jugeait comme mal lorsque l’on lui faisait… Mais là, il s’en fichait. Il n’allait pas encore attendre des plombes et rendre cette journée encore plus pourrie qu’elle ne l’était déjà. En redescendant, il s’intercala de façon discrète entre le premier de la ligne et l’homme gérant les réservations.

Ce dernier ne vit pas l’action car trop occupé à ranger ses papiers. Il ne vit donc pas Hiko bousculer de façon virulente le garçon aux cheveux verts et prendre sa place au dernier moment.

- Bonjour, je souhaiterai un terrain d’entraînement pour la matinée s’il vous plaît !
Sans se faire prier, l’homme qui gérait les réservations lui indiqua alors le terrain et nota son nom. Il annonça ensuite aux autres personnes que tous les terrains étaient pris et qu’ils devaient repasser plus tard s’ils souhaitaient profiter des terrains… Hiko sourit alors, enfin quelque chose qui se passait bien ! Tout en prenant la direction du terrain qu’on venait de lui attribuer, il se retourna et sourit alors au garçon à qui il venait de chiper la place en lui faisant un petit clin d’œil.

Tant pis pour lui, il n’avait qu’a être plus rapide. Hé hé hé…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 26
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Naissance d'amertume [pv. Hiko] Dim 6 Mai 2018 - 18:05

Attendre dans cette queue afin de pouvoir accéder à un terrain d’entraînement était une chose assez pénible. N’étant pas d’un naturel calme et avenant, Aeron ne pouvait qu’espérer que le temps passe plus vite. Le temps. Manipulable, influençable, modulable. Mais pas à son niveau. Et surtout pas pour un dessein aussi futile que le temps d’attente dans une file. Aussi décida-t-il de prendre son mal en patience. Finalement, au bout de plusieurs minutes, il arriva pratiquement au bout. Il ne restait plus qu’une seule personne devant lui. Et s’il avait bien calculé, il ne resterait qu’un seul terrain de disponible. Avec un sincère sourire d’excuse, il se tournait vers ceux qui patientaient derrière lui. Les premiers commençaient déjà à prendre la tanjeante, ayant bien compris que ce n’était pas aujourd’hui qu’ils pourraient s’enorgueullir d’être au calme pour s’entraîner.

Cependant, lorsqu’il pivota de nouveau sur lui-même pour réclamer l’accès à son dû, quelle ne fut pas sa surprise de trouver un garçon aux cheveux blancs s’immiscer entre lui et le propriétaire des lieux. D’une petite taille, ses cheveux d’argent, coupés assez longs, voletèrent devant les yeux du Jisetsu tandis qu’il le bousculait d’un coup d’épaule pour s’infiltrer dans la queue. Avant même qu’il ne puisse réagir, le garçon avait réservé SON terrain d’entraînement et prenait la fuite en sa direction.


Désolé, je n’ai plus de terrain de libre, annonça le propriétaire d’une voix forte afin de se faire bien entendre. Revenez cet après-midi, je serai ravi de vous accueillir.

Si des soupirs d’énervement s’élevèrent de la foule, il n’y eut aucun débordement. Les Iwajin étaient habitués à devoir se presser s’ils souhaitaient pouvoir s’endurcir. Il était dans les mœurs du village de pousser les shinobis à s’élever toujours plus dans leur pratique, à prendre conscience de leurs propres limites. Malgré cela, s’il y avait bien une chose qu’Aeron ne pouvait cautionner, c’était la fourberie et la triche. Arriver à ses moyens par un tel médiateur, c’était tout bonnement impensable pour lui.

Hey toi !, cria le Jisetsu en s’élançant en direction de celui qui était responsable de cette injustice selon lui.

Des intentions chevaleresques, Gazon, comme aimé à l’appelaient ses sœurs en références à ses cheveux, en était rempli. Enfin, surtout, ce qu’il avait en horreur, c’était de se laisser marcher sur les pieds. Il n’avait pas la mentalité des Jisetsu scientifiques que pouvait avoir son père, assez pacifistes et peu enclin à l’affrontement. Lui, comme sa mère, était une tête brûlée qui se lancer dans la bataille sans réellement réfléchir, pensant ses stratégies sur le moment. Aeron arrivait bien vite à la hauteur de sa cible, qui affichait un sourire qui se voulait narquois.

J’veux pas faire d’histoire, mais tu m’ai passé devant. Si tu m’laisses le terrain, j’pense qu’on peut régler ça sans trop d’problèmes.

Là, il lançait carrément un défi. Sous des paroles qui se voulaient bien penser, le porteur de la pupille d’or provoquait intentionnellement son adversaire. Après tout, s’il n’était pas idiot, il laisserait la place qu’il avait volée sans envenimer le conflit. Mais Aeron avait un doute sur cette option. De plus, il ne savait pas pourquoi, mais il se dégageait de ce garçon une aura terrifiante. Quelque chose de puissant, d’indomptable. Quelque chose qu’Aeron n’était pas sûr d’être en capacité d’affronter. Mais il ne pouvait pas se laisser faire non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 276
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Naissance d'amertume [pv. Hiko] Lun 7 Mai 2018 - 15:33

Alors qu’Hiko prenait le chemin du terrain d’entraînement qu’il avait brillement chiper au nez et à la figure du mec aux cheveux verts, ce dernier se permit de l’interpeler avant même qu’il n’arrive au terrain en question. Roulant ses yeux, Hiko se stoppa alors net et mit les mains dans ses poches. Puis, lentement, il se retourna pour s’apercevoir que l’adolescent venait de parcourir la distance qui les séparait afin de venir lui parler directement… Sans avoir à crier dû à la distance.

Il n’avait pas une apparence des plus dangereuses, et semblait avoir à peu près le même âge que lui. Mais ça, c’était à confirmer, car Hiko était très mauvais dans sa gestion des âges et des ressemblances. La physionomie, ce n’était clairement pas pour lui. Restant silencieux, il se contentait d’observer le quidam qui commençait alors à se montrer virulent.

Il disait ne pas vouloir de problèmes, et pourtant il était en train de s’en créer. Hiko n’était vraiment pas d’humeur à jouer ou à être sympa… Il s’était levé du mauvais pied, et le fait de se faire enquiquiner par un mec qu’il n’avait jamais vu nulle part ne lui plaisait pas trop. Il regarda alors de haut en bas avec un rictus qui trahissait son agacement…

- Pour un mec qui veut pas créer d’histoires, je te trouve bien virulent… Franchement, j’ai vraiment aucune intention de te laisser le terrain… T’avais qu’à être plus réactif et pas bâiller aux corneilles, et alors tu aurais pu avoir ton terrain d’entraînement. Mais là c’est trop tard, donc fais demi-tour et retournes te coucher… C’est ce que tu as de mieux à faire.
Le jeune garçon aux cheveux blancs fit alors volte-face et recommença à marcher de son pas lent jusqu’au terrain qui lui avait été attribué. Le garçon avec qui il avait échangé quelques mots avait une vraie détermination, à n’en pas douter, mais aujourd’hui, ce n’était vraiment pas le jour. Hiko n’avait rien à faire avec lui, et il espérait simplement qu’il lui lâcherait les baskets pour la journée… Car une chose était sûre, le jeune Sairyo n’avait aucune intention de lui laisser le terrain pour la matinée. Ce terrain était son éclaircie dans cette journée si morose… Et il n’allait certainement pas la laisser passer pour un emmerdeur comme le mec aux cheveux verts…

Le problème, c’était qu’il pressentait que le quidam n’était pas du genre à se laisser faire de la sorte, et il voyait déjà sa journée s’assombrir encore un peu plus à cause de lui…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 26
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Naissance d'amertume [pv. Hiko] Lun 7 Mai 2018 - 23:37

Le simple fait de se retrouver face à ce garçon provoquait en Aeron un certain sentiment d’angoisse. Même s’il ne paraissait pas si impressionnant de prime abord et si l’on pouvait se laisser méprendre par son air enfantin sur son visage, le Jisetsu n’était pas dupe quant au potentiel de ce jeune adolescent, qui devait l’approcher en âge. Quelque chose de froid, d’assez peu rassurant, une sensation de peur qui avait traversé le garçon aux cheveux vert lorsque celui aux cheveux blancs lui avait souri avant de lui parler. Aeron dut se faire violence pour ne pas laisser la panique transparaître dans son regard tandis que le garçon s’éloignait, non sans l’avoir sommait clairement d’aller voir ailleurs.

Bon, déjà que ce gars lui avait pris sa place, mais en plus, il utilisait un langage qui se voulait certainement injurieux, mais dont Aeron ne saisissait pas les nuances. Parler aussi soutenu, pour un garçon de son âge, était la preuve d’une grande maturité. Certes, la guerre avait marqué cette nouvelle génération de shinobi, mais n’en subsistait pas moins que la plupart des Iwajin de l’âge du Jisetsu avaient encore la sensibilité émotionnelle d’une huître. Ce garçon par contre semblait clairement adopter un comportement enfantin afin de masquer une facette beaucoup plus adulte de lui. Aeron, bien décidé à ne pas se laisser faire, réduit une nouvelle fois la distance que son adversaire avait mit entre eux.


Hey, mec, j’te jure, c’est pas l’jour de me saouler là. Alors on va dire que je vais passer sur le fait que tu m’as manqué de respect, tu vas me rendre ce qui est à moi, et on en reste là ?


Mais le regard du porteur des pupilles d’or était loin de confirmer ses paroles. Il n’y avait maintenant plus que deux petits mètres qui séparaient les deux adolescents. On disait des Iwajin qu’ils étaient les plus entêtés des shinobi par-delà le monde connu. Un adage les voulait aussi résolu que pouvait être ancré un rocher dans une montagne. Les Jisetsu, peuple présent au pays de Tsuchi avant même la création du village caché, étaient de fiers porteurs de cet adage. La Citadelle était le reflet de l’ère des Jisetsu, eux, qui avaient subi le joug de l’Empire et leur première défaite. Alors que durant des siècles, ils avaient réussi à défendre bec et ongle le fruit de leurs recherches, il avait suffi de l’instauration de ce règne pour démolir tout le travail accompli. Depuis la chute de Kamui Kakeshuou, l’Empereur ayant marqué tous les esprits, les Jisetsu de la caste guerrière entendaient bien recommencer leur mission ancestrale : protéger par tous les moyens le travail de leurs frères érudits. Aussi, la plus jeune génération avait été bercée dans cette envie de tout faire pour rester droit dans l’adversité, quitte à se frotter à plus fort que soit pour dépasser son potentiel.

Après, j’dis ça pour toi. Parce que clairement, vaut mieux qu’on en reste là mon gars.

Un sourire provocateur venait ternir le visage habituellement si doux d’Aeron tandis qu’il serrait les poings en guise de menace. Non pas qu’il aimait particulièrement en venir aux mains, mais il éprouvait un certain plaisir dans l’adversité. Et puis, après tout, il ne pouvait concevoir de se laisser ainsi marcher sur les pieds.
Aeron espérait que le garçon aux cheveux blancs céderait et partirait sans demander son reste. Pourtant, il se doutait que la suite ne se déroulerai pas comme il l’espérait, bien au contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 276
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Naissance d'amertume [pv. Hiko] Jeu 10 Mai 2018 - 17:37

Bon… Il était pas du genre à abandonner docilement celui-là… Et Hiko s’en rendit bien vite compte lorsque le garçon aux cheveux verts réduit une nouvelle fois la distance qui les séparait. Hiko leva alors les yeux au ciel avant de s’arrêter et de le regarder une nouvelle fois. Il lui aurait manqué de respect ? Cette remarque lui arracha un rictus,- alors qu’il n’était pas du tout, mais alors du tout d’humeur à rire -, et il plongea alors ses yeux dans ceux de son interlocuteur.
- Écoute moi bien l’abruti… C’est vraiment pas la journée pour me chercher des poux. Alors soit on continue cette petite guéguerre pathétique, soit tu retournes pleurer auprès de qui tu veux. Mais j’ai besoin de me défouler… Alors si tu ne veux pas être mon punching-ball je te conseille de dégager !
Il voulait un manque de respect ? Hiko venait de lui en servir un sur un plateau. Mais il l’avait mérité celui-là. Non mais, Hiko faisait pas dans le social… Et ça se voyait !

Et alors qu’il s’apprêtait à revenir vers le chemin qui menait à son terrain d’entraînement, Hiko entendit les dernières paroles prétentieuses du gamin aux cheveux verts. Il s’arrêta alors tout net. Il n’était pas du genre à succomber à ce genre de provocations d’habitude, mais là… Il en avait trop entendu. Il se retourna alors et regarda son interlocuteur avec un sourire suffisant et arrogant… Tentant de se calmer tant bien que mal. Il réussit, malgré tout, à articuler quelques mots.

- Ok le cactus, t’as gagné. On va régler ça comme de vrais shinobis vu que tu sembles être sûr de tes capacités. Du coup suis moi, et on va se battre. Et alors… On saura qui gardera le terrain et l’autre n’aura plus que ses yeux pour pleurer.
Hiko était en rogne… Mais il réussissait un peu à se contenir et reprit alors le chemin du terrain d’entraînement. Mais avant de l’atteindre, il expulsa une large quantité de chakra de son corps de façon très abrupte. Cela n’avait aucun effet, à part le fait de faire ressentir au gamin prétentieux à qui il avait affaire. Hiko allait se défouler, l’autre l’avait mis en rage… Et tant pis pour les conséquences.

Arrivant à la porte menant au terrain d’entraînement, Hiko se retourna alors et lui lança ces quelques mots.

- Alors tu viens ? J’ai pas toute la matinée !
Puis il rentra dans le terrain et se plaça au centre de la zone, face à son futur adversaire… Attendant que ce dernier ne montre toute l’étendue de sa prétendue force qu’il se targuait d’avoir quelques instants auparavant…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 26
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Naissance d'amertume [pv. Hiko] Jeu 10 Mai 2018 - 22:04

Une légère brise faisait gentiment voler les cheveux colorés des deux jeunes Iwajin. Ils se faisaient face, un air aussi agressif l’un que l’autre sur le visage. Comme Aeron s’en était douté, le garçon avait finalement accepté de rentrer dans son jeu. Bien qu’il ne refusait jamais un défi, le Jisetsu se retrouvait là, un peu penaud de devoir se battre pour un terrain d’entraînement. Il réagissait toujours avec impulsivité et ne mesurait les conséquences de ses paroles que lorsqu’il se retrouvait confronté à la réalité. De plus, il se sentait loin d’être capable de tenir le coup contre ce shinobi aux cheveux blancs. Quelques instants avant d’entrer dans le terrain, il avait dégagé une vague de chakra très intense, qui avait donné des sueurs froides à Aeron. Bien que loin d’exceller en matière de sensorialité, il avait perçu ce malaise et cette agressivité dans l’aura de son adversaire. À n’en pas douter, celui qui lui faisait face était d’un niveau bien supérieur au sien.

Mais peu importe, jamais au grand jamais le porteur des pupilles d’or ne se laisserait insulter sans réagir. Même s’il devait subir une défaite cuisante, il se battrait coûte que coûte pour faire honneur à son clan et à ses idéaux. Après tout, s’il voulait un jour être en capacité de surpasser ses sœurs, il devait être en mesure de se confronter à des ennemis puissants.

Aeron n’était pas du genre à réfléchir à la meilleure stratégie à adopter. Bien mal lui en faisait d’avouer qu’il n’était pas l’égal de ses collègues Jisetsu en matière d’analyse et qu’il ne comptait donc que sur les assauts inlassables, tentant de faire mouche du mieux qu’il pouvait. Un style de combat désordonné qui, s’il pouvait surprendre un temps son adversaire, n’était pas bien dur à percer à jour et lui laisser peu de chances de remporter la victoire. Aussi décida-t-il d’observer un peu la situation.

Le lieu de leur combat était assez petit en taille, ce qui limitait les déplacements. Il était pratiquement vide, hormis un maigre rocher qui trônait, on ne savait pourquoi, dans l’angle gauche derrière le voleur de place. Les deux garçons ne se trouvaient qu’à environs trois mètres l’un de l’autre. Le garçon n’étant pas un fin adepte du Taijutsu, la première chose à faire selon lui était de s’éloigner de son adversaire.

D’un mouvement rapide de la main, il sortit quatre shuriken de ses poches qu’il envoya en direction de son adversaire tandis que, dans le même mouvement, il se propulsait en arrière de quelques mètres. Alors qu’il mettait à peine le pied au sol, il joignait ses mains afin de réaliser les mudras dont il avait besoin. Cheval, Serpent, Coq, Serpent, Buffle. Cinq signes qu’il connaissait bien et qu’il avait appris à réaliser en un minimum de temps. Là était le propre des ninja d’apprendre à se servir de ses techniques en toutes situations, même celles requérant un temps limité. Autour de lui, se formèrent quatre flèches de foudre – son affinité première – de taille plutôt raisonnable.


Raiton – Eiso
, articula-t-il.

Une technique de rang C, qui lui permettait de se servir de son élément pour frapper son adversaire. À peine eurent-elles fini de se former que déjà elles filaient dans les airs, en ligne droite, en direction de leur cible. Si le garçon avait pu éviter les quelques shurikens qu’Aeron lui avait envoyé pour le distraire, il aurai bien moins de facilité à esquiver les projectiles fait d’éclair quand ils lui arriveraient dessus. Mais le Jisetsu se doutait bien qu’il en faille bien plus pour qu’il mette son adversaire au tapis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 276
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Naissance d'amertume [pv. Hiko] Ven 11 Mai 2018 - 19:46

Finalement, il l’avait suivi. Hiko n’y avait pas trop cru pour tout vous dire… Car comme le célèbre adage le disait : « Ce sont les chiens qui aboient le plus qui mordent le moins »… Je vous laisse faire la transposition à la façon Yamanaka, et vous aurez avec compris la métaphore. Mais il s’était trompé, et il en fut le premier étonné lorsque l’adolescent aux cheveux verts se présenta devant lui, son regard toujours plus animé qu’avant. Cela fit sourire Hiko, d’une façon, il fallait l’avouer, très suffisante.

Son adversaire du jour n’avait pas eu peur de la démonstration de puissance qu’Hiko avait laissée s’échapper peu de temps avant de rentrer sur le terrain d’entraînement. Soit il était fou, soit très courageux… Ou simplement tellement mauvais qu’il n’avait rien ressenti du tout et qu’il se jetait tout droit dans la gueule du loup.

- Honneur aux dames…
Encore une petite réflexion désagréable… En même temps, il ne fallait pas lui en demander trop en cette matinée qui se déroulait de la pire façon jusqu’à maintenant. Même si Hiko voyait dans ce petit affrontement une façon pour lui de passer ses nerfs, tant pis si cela serait sur le gosse en face de lui.

Mais il n’avait pas besoin de chauffer plus son adversaire, car ce dernier lui envoyait déjà une nuée d’armes de jet qu’Hiko évita simplement d’un pas sur la droite, de façon presque nonchalante. Mais il fut surpris par l’enchaînement que venait de réaliser son adversaire et ne vit qu’au dernier moment les projectiles Raiton fondre sur lui. Cependant, il jaugea la puissance de l’attaque, et se dit qu’il pouvait très bien encaisser sans trop de dommages. Il mit donc ses bras en forme de croix au dessus de sa tête et encaissa de plein fouet l’attaque de son adversaire.

Il sentit alors un intense courant électrique partir de sa tête pour rejoindre ses pieds et le figer sur place pendant quelques instants. Puis, une forte chaleur se dégagea de son corps, et notamment de ses avants bras qui étaient désormais un peu abîmés après avoir encaissé ce choc. Hiko les déplia lentement et remit ses bras le long du corps, fixant désormais son adversaire avec un regard noir… Mais cependant un grand sourire narquois était affiché sur son visage, alors qu’il prenait la parole une nouvelle fois…

- C’est avec ce genre de techniques que tu comptais me faire mordre la poussière… ? Tu es encore bien trop naïf et prétentieux… !
Composant rapidement et de façon très experte des mudras, Hiko concentra une grande quantité de chakra et créa une large quantité de chewing-gum qui se forma dans une grosse boule de la taille d’un ballon de chewing-gum. Bien que composée de chewing-gum, la boule s’était durcie au maximum et Hiko l’envoya à pleine puissance vers son adversaire du jour.

La technique était d’un niveau bien plus important que les quelques projectiles de tout à l’heure, et le gamin aux cheveux verts risquait donc d’y perdre quelques os !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 26
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Naissance d'amertume [pv. Hiko] Sam 12 Mai 2018 - 10:32

La provocation, le mépris, l’arrogance, voilà des termes qui suffisait amplement à qualifier son adversaire du jour aux yeux d’Aeron. Bien qu’il détestait les gens de cette trempe, qui se sentait supérieur à tout le monde, il devait avouer que cette suffisance était franchement bien placé. Le garçon aux cheveux blancs avait très certainement eut le temps d’esquiver les flèches de foudre de l’Eiso du Jisetsu, pour autant, il n’avait pas bougé d’un poil, se contentant de former une croix au-dessus de sa tête avec ses bras. Puis il avait encaissé. Le choc, bien que d’un niveau assez restreint, lui avait laissé quelques brûlures au niveau de la peau, mais cela semblait extrêmement superficiel. Il se targuait même de répliquer à l’aide d’une de ses répliques acerbes, accablant encore celui qu’il dénommait le cactus d’une critique sur son manque de puissance.

Aeron en était conscient, il ne tiendrait jamais la route contre un adversaire de ce niveau, capable de prendre de plein fouet une de ses plus puissantes attaques sans même broncher. Aussi, lorsque le garçon forma à une vitesse hallucinante une boule étrangement colorée, de taille considérable, et qu’il l’envoya sur le Jisetsu, celui-ci comprit bien l’écart entre eux. Sans même avoir le temps de se mouvoir pour tenter de se dégager, il reçut le coup avec la violence d’un éléphant fonçant sur un pauvre enfant. Sous le choc, il fut projeté à l’autre bout du terrain. Sous le choc, il sentit quelques-unes de ses côtés se morceler. Sous le choc, il comprit que le combat était déjà terminé.

Du sang perlait sur son visage à un rythme assez intense, projetant des langues de liquide rouge sur le sol. Lui-même allongeait contre la terre, il sentait sa propre faiblesse, son propre manque de puissance face à un adversaire qui l’avait envoyé au tapis d’un simple coup. Pourtant, ce gamin devait avoir dans ses âges, tout au plus. Comment quelqu’un de si jeune pouvait posséder un tel potentiel ? Et encore, Aeron était sûr qu’il n’avait là montré qu’une infime partie de ses capacités. Maudissant son manque d’expérience, le garçon essaya de puiser dans ses maigres réserves pour s’asseoir au sol.

Il faisait bien pitié. Le visage rougeoyant, incapable de bouger plus, il conservait sa position en tailleur, le regard faible. Des coups, il en avait pris d’autre dans sa vie. Et s’il n’était très certainement plus capable de bouger et qu’il lui faudrait un bon moment avant de récupérer du choc – voir sûrement un passage à l’hôpital histoire de se faire réparer quelques côtes – il ne comptait pas pour autant ne pas abandonner. On pouvait lui meurtrir le corps, mais il était bien plus difficile d’atteindre son esprit.


P-Pas mal. Mais je… je n’abandonne pas pour autant. S’il le faut, j’encaisserai chacune de tes attaques sans pouvoir répliquer. Mais je ne bougerai pas. J’fais partit d’Iwa, le village des Roches. Je ne me laisserai pas marcher dessus si facilement.


Bon, son discours avait bien moins d’impact quand on voyait son état physique, mais Aeron avait pris une décision. Il resterait là, assis face à son adversaire. Bien qu’il n’était pas sûr de pouvoir encaisser une prochaine attaque sans dommages irréversibles, il ne voulait pas bouger pour autant. Car telle était la détermination des shinobi d’Iwa. Car telles étaient les valeurs enseignées par son clan. Et surtout, car elle était là, toute la force d’Aeron. Être solide comme un roc, peu importe la situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 276
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Naissance d'amertume [pv. Hiko] Lun 14 Mai 2018 - 14:14

L’attaque d’Hiko avait fait mouche et venait d’envoyer valser le « Cactus » comme une pauvre feuille qui se faisait balader par le moindre souffle de vent. Pour dire vrai, le Sairyo ne s’était pas attendu à ce que son attaque prenne directement et il avait encore plein d’idées sur comment il pouvait envoyer valser le gêneur hors de son terrain d’entraînement.

Mais ce qui se passa contraria les différents scénarii qu’il avait formés dans son esprit. Car au lieu de revenir à la charge avec un jutsu plus puissant, le Cactus s’assit par terre, tout en contemplant les tâches de sang que formaient les gouttes qui tombaient de son visage. Il était mal en point, c’était une certitude… Cependant, quelque chose dans son regard clochait.

Car oui, il était mal en point. Oui, il venait de subir une attaque puissante de plein fouet. Oui, il était d’un niveau qui n’avait rien de comparable avec celui d’Hiko. Mais non. Non, il n’abandonnait pas et restait « debout », même si là il était assis. Et ses paroles vinrent alors confirmer l’impression qu’Hiko avait pu avoir lorsqu’il l’avait vu s’assoir. La flamme présente dans son regard en disait long sur son état d’esprit, et sa pugnacité !

- Mais t’es débile ou quoi ? Je viens de te casser les os et toi, tu en redemandes ? T’es même plus capable de te lever… Ta volonté, elle ne te sera utile en rien à part te faire casser quelques os de plus !
Hiko était très étonné de cette réaction. Lui, il connaissait ses limites et savait qu’on ne jouait pas au plus dur lorsque l’on était pas certain de remporter la victoire. Mais ce principe semblait totalement étranger à l’individu qui se trouvait face à lui. Car il était dans l’impossibilité d’esquiver ou de parer une autre attaque… Et à jouer au plus fort, il risquait d’avoir mal… Très mal même !

Mais quand bien même… Hiko se retrouvait très embêté. L’autre était toujours là et il semblait avoir une telle volonté qu’il ne partirait pas de lui-même. Cette réaction, en plus de l’embêter, l’effraya légèrement… Une telle volonté n’était l’œuvre que d’une folie ou de l’inconscience… Il ne pouvait rien faire, il le savait. Il refusait simplement de s’avouer vaincu… Ça ne pouvait qu’être ça !

- Maintenant dégage ! Tu as voulu jouer et tu as perdu ! Tu ne peux plus rien me faire, on ne boxe pas dans la même catégorie ! Si tu ne t’en vas pas, je jure que je te casse les deux bras…
En disant ces quelques mots, on sentait la rage qui exultait du corps du jeune garçon. Mais aussi… Un léger tremblement dans sa voix. Il avait déjà cassé des membres à ses adversaires… Mais là, c’était différent. Cette volonté, malgré la situation catastrophique, l’impressionnait légèrement… Mais il avait déjà malaxé son chakra, et du chewing-gum s’était enroulé autour des bras du Cactus… Il ne restait maintenant plus qu’à voir quelle serait sa décision… Et les conséquences qui vont avec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Naissance d'amertume [pv. Hiko]

Revenir en haut Aller en bas
 

Naissance d'amertume [pv. Hiko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Passé & Lettres :: Flashbacks-