N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Genjutsu 101 [Yamada Kioshi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 395
Rang : B+

Message(#) Sujet: Genjutsu 101 [Yamada Kioshi] Mar 8 Mai 2018 - 18:26

Contexte Chronologique:
 

Me revoilà, presqu’un an plus tard, au même endroit avec la même personne pour une raison similaire. Toutefois, je ne suis plus la même personne. À cette époque, j’étais hanté par les effets enivrants d’une drogue très dure qui m’avait été offerte par Ruri. Depuis, le Kanzetsu a vécu tant d’aventures, forgeant mon caractère, mais, surtout, me permettant de vivre cette situation intense avec Ruri-sama, près de la forêt maléfique, où j’ai compris qui elle était réellement et pourquoi elle agissait de la sorte alors qu’elle m’a fait réalisé l’état dans lequel j’étais.

Encore seul pour l’instant sur les bancs près du terrain d’entraînement, j’inspire la nicotine et rejette la fumée lentement, observant le bout de ma cigarette brûler.

*Je dois arrêter,* me dis-je.

Cependant, avec la nouvelle de l’examen qui nous a été communiqué hier, je crois que le moment n’est pas le bon. Non, en effet, ce sera mieux après, une fois de retour dans le pays.

Une partie de mon corps est encore couverte de bandages. Je n’ai pas de souvenir de la fin du combat, mais les médecins m’ont assurés que si je n’avais pas reçu les soins que mon adversaire m’avait accordés, j’aurais eu des marques pour le restant de ma vie. Kioshi m’a empêché d’être dévisagé pour toujours. Je ne sais pas réellement comment gérer cette situation puisque, d’un côté, il est la cause de mes blessures, mais, de l’autre, il faut avouer que j’y ai été un peu fort.

J’ai entendu une des Ninja Médecin avouer à un infirmier que son fils était dans les estrades et qu’il avait été blessé par une de mes attaques. Elle lui a dit qu’elle ne m’aurait jamais soigné si ce n’avait pas été des ordres. J’ai gardé ma bouche close lors de chacune de ses interventions, ne voulant pas l’insulter malgré le dédain avec lequel elle me regardait.

*La guerre c’est la guerre,* pensé-je,* mais ce n’était pas la guerre… C’était un combat amical et j’ai pratiquement tué ma partenaire tellement j’étais aveuglé par mon désir de vaincre Kioshi.*

Des pas retentissent au loin. Il a reçu mon message et a accepté de s’occuper de moi, encore une fois. Ses capacités dépassent les miennes, mais il sait contrôler le vent comme je le fais avec l’Aura, il sait se battre au corps-à-corps comme je le fais et arrive à manipuler le cerveau de ses adversaires d’une façon qui rappelle l’étendue de ma présence qui, simplement en parlant et en regardant mes ennemis, les effraie.

Je me lève, tenant mes deux sabres de ma main encore emballée, et m’avance vers lui.

« Kioshi-sensei, » lui dis-je avec tout le sérieux du monde. « J’aimerais arriver à vous dépasser. »

Note:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/crusifyx
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 2039
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Genjutsu 101 [Yamada Kioshi] Jeu 10 Mai 2018 - 17:16

    Je n’étais pas forcément fier du combat que j’avais mené dans l’arène. Certes, j’avais gagné, mais uniquement parce que c’était là un prérequis nécessaire à ma mission de surveillance d’Eiki : le vaincre pour le pousser à me quémander de nouvelles leçons. J’avais battu Milly d’une façon qui me convenait, mais pour Eiki je n’y étais pas allé de main morte et je n’aimais pas trop l’idée d’avoir blessé autant un autre Sunajin dans un combat se voulant amical. Hélas, le samouraï n’avait pas semblé faire de différence entre un combat d’entraînement et un affrontement à mort. Il était allé jusqu’à mettre en danger les spectateurs pour remporter un combat sans véritable valeur. Ou était-ce parce que la Seigneur du pays observait le duel ? Mais dans ce cas-ci, Eiki avait probablement perdu plus de points qu’il n’en avait gagnés en faisant montre de ses capacités.

    Malgré tout, je revenais voir ce samouraï qui avait fait appel à moi, comme le voulait le plan. Je devais y aller pour le bien de ma mission. Mais, ignorant son annonce, il y avait un point plus important pour moi que sa détermination qui n’était plus à prouver.

    « Avant toute chose, Eiki, comment vas-tu ? »

    J’étais navré d’être allé aussi loin contre lui, mais il ne m’avait pas vraiment laissé le choix.

    « Tu souhaites arriver à me dépasser… Tout homme est faillible, ce n’est donc pas impossible. Mais le chemin qui te reste à parcourir est long, et vouloir emprunter des raccourcies peut être très néfaste. Il te faudra tout d’abord apprendre la modération et la patience. Surtout la patience… »

    Et ne pas chercher à tout détruire autour de lui sans réfléchir dans l’unique but de toucher un homme seul. D’autant plus qu’il avait plusieurs promotions de retard pour atteindre son objectif, ce qui ne se rattrapera pas d’un claquement de doigt. Et j’avais pu observer comment il réagissait lorsqu’il n’obtenait pas satisfaction : la colère suivi du tout pour le tout.

    « Mais dis-moi, si tu souhaites me dépasser, par quoi voudrais-tu débuter ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 395
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Genjutsu 101 [Yamada Kioshi] Mar 15 Mai 2018 - 18:47

« Comment vais-je? »

Cette question me stoppe dans mon élan.

« Je… »

Sourcils froncés, ma main gauche passe sur mes bandages.

« Je suis sorti de l’hôpital, » dis-je sans grande conviction. « Ils m’ont dit que je ne devrais pas avoir de séquelles. »

Je serre la mâchoire espérant que Kioshi ne m’en demande pas plus. Je ne suis pas ici pour débattre de mon état mental ou de mes motivations.

*Je dois m’améliorer! Je dois le battre. Je dois m’élever au-dessus de tous les Shinobi et prouver, une fois pour toute, au Seigneur du Vent que je ne suis pas qu’un simple et faible pion!*

Je souffle longuement, soutenant le regard du Yamada qui, après un moment, m’explique sa vision de l’entraînement. Je l’écoute, mon visage toujours crispé, légèrement bouleversé par cette question plus tôt. Kioshi est définitivement la première personne que j’ai rencontré qui semble intéressé par qui je suis, qui je veux devenir et comment je me sens.

« La modération et la patience… »

Je comprends qu’il fait référence à ma méthode de combattre. Je serre les dents. Kioshi n’aime pas mon approche à la guerre, c’est évident. Toutefois, lui, il peut se transformer en étoile gigantesque et brûler la chair de mes os, m’aveugler et m’étouffer en même temps…

*Je suis si faible…*

Mes ongles pénètrent dans les paumes de mes poings fermés.

« Je vois, » murmuré-je, ces mots me coupant les lèvres en les traversant.

Je croise les bras, réfléchissant pendant un moment. Je me remémore l’état dans lequel se trouvait ma partenaire, grimaçant malgré moi.

« Durant le combat dans l’Arène, ma partenaire s’est retrouvé éventuellement paralysé. Je n’ai pas bien compris ce qui s’est passé, mais, une chose est sûre, j’aimerais éviter que ça m’arrive. Je pense que ça serait un bon endroit pour commencer, » expliqué-je. « J’aimerais que vous m’expliquiez ce qui s’est passé et comment l’éviter. »

J’observe l’homme pendant un moment; ce Ninja qui, sans réellement avoir à faire le moindre effort, a réussi à se défaire de tous mes assauts. Kioshi aurait pu me tuer sans même lever le petit doigt. Il mérite mon respect.

« S’il-vous-plaît, Kioshi-sensei, » ajouté-je.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/crusifyx
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 2039
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Genjutsu 101 [Yamada Kioshi] Mer 16 Mai 2018 - 12:28

    « Tant mieux. »

    Je m’en serais voulu si Eiki avait gardé des séquelles de notre combat qui se voulait amical. Mais le samouraï ne m’avait pas laissé grand choix… Il disait comprendre mes paroles, le chemin qu’il lui fallait emprunter pour atteindre son but, et c’était pour cela que j’étais curieux de savoir par quoi il voulait commencer. Si ça avait été une technique offensive, c’était qu’il n’avait tiré aucune leçon du combat dans l’arène. Et bien que ce ne fût pas sa demande, il ne formula pas vraiment la bonne réponse.

    « Eiki… As-tu de la famille ? Des amis en qui tu as confiance ? En tant que Genin et membre d’une équipe, tu as déjà dû partir en mission. As-tu déjà combattu en équipe ? Avec des personnes dont tu te souciais ? »

    Eiki avait remarqué la paralysie de son alliée, mais au lieu de demander comment l’en libérer elle, il demanda comment s’en échapper lui, si ça lui arrivait. Et durant le combat, il l’avait complètement auscultée, allant jusqu’à la blesser. C’était simple : je n’avais pas vaincu Milly. Je ne lui avais pas infligé la moindre blessure. C’était son partenaire qui l’avait battu… Mais peut-être était-ce parce qu’il s’était toujours débrouillé seul ? Pourtant, le rôle d’une équipe ninja n’était-il pas d’apprendre à travailler, à combattre et à vivre ensemble ?

    « Milly était paralysée, oui. En quelque sorte. Elle était prisonnière au sein d’une illusion. Un peu comme ce que tu as fait lorsque tu m’as rendu aveugle, lors du combat. C’était bien toi n’est-ce pas ? Plutôt bien joué à cet instant. »

    En effet, il s’en était tiré grâce à ça. Mais s’il ne l’avait pas fait, il n’aurait pas eu à subir la suite non plus…

    « Que sais-tu de l’art ninja que l’on nomme Genjutsu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 395
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Genjutsu 101 [Yamada Kioshi] Jeu 17 Mai 2018 - 18:33

Kioshi, dans son attitude habituelle, chaleureuse et nonchalante, me demande s’il existe des personnes qui me sont importantes. Sans le savoir, il touche une corde sensible et je sens mon émotivité remonter. Je ferme les yeux un instant, ravale la boule qui s’est formée dans ma trachée et inspire doucement, sillant légèrement.

« Non… » réponds-je d’une voix qui se veut ferme, mais qui, au final, sonne plutôt chancelante. « Concentrons-nous sur l’entraînement, si vous le voulez bien, »

Par la suite, le Yamada m’explique qu’il a enfermé ma partenaire dans une illusion. Je suis perplexe quant au reste de ses propos.

« Je ne suis pas certain de vous suivre, Kioshi-sensei. Je ne vous ai pas rendu aveugle. »

Je pense pendant un instant, les doigts agrippant mon menton.

« Je sais que parmi les Samuraï, à Tetsu, certains ont la capacité d’être intense. Je ne sais comment l’expliquer, mais leur présence est remarquée et peut affecter les gens de différentes manières. Je sais que quelques-uns arrivent, d’un mot ou d’un regard, à effrayer leurs adversaires. Lorsqu’il s’agit d’un mot, nous appelons ça un Kiaï, qui signifie "projection d’énergie", et lorsqu’il s’agit d’un regard, ça se nomme Manazashi, qui, simplement, veut dire "regard", » expliqué-je.

Voyant que la partie conversation dure plus longtemps que je ne l’aurais pensé, je m’adosse sur un des hauts bancs entourant le terrain.

« Par rapport au Genjutsu, je sais que c’est un des Arts Shinobis qui sert à produire des illusions, mais je ne sais rien d’autre à ce sujet. »

Je pense pendant un instant à ma famille. Mon père pouvait faire croire n’importe quoi à n’importe qui. Par chance qu’il était un homme bon, avant de chercher à me tuer, car il aurait pu contrôler tous les Samuraï avec son regard. La guerre l’a vraiment changé…

Puis, je réalise où se dirige mon mentor.

« Vous croyez que j’ai cette capacité, c’est ça? » demandé-je en haussant soudainement les sourcils, surpris et intrigué par ce nouveau potentiel inexploré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/crusifyx
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 2039
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Genjutsu 101 [Yamada Kioshi] Ven 18 Mai 2018 - 18:35

    « Mais c’est bien sur l’entraînement que je me concentre par le biais de ces questions. Pardon si je peux sembler intrusif cependant. Néanmoins, il s’agit peut-être de la raison de ton impulsivité, et un bon entourage peut t’enseigner beaucoup à lui seul. A mieux observer ton environnement dans un combat comme à préserver ton sang-froid.
    Tu peux évidemment choisir de ne pas répondre à ma question, mais… que représente ton équipe à tes yeux ? »


    S’il ne portait aucune considération pour ses camarades et qu’il combattait toujours en solitaire, ça pouvait expliquer beaucoup de choses sur le combat d’arène. Et à sa réponse, je crus comprendre qu’il n’avait ni famille ni ami ? La vie avait été impatiente de lui montrer la cruauté de ce monde, alors pourquoi serait-il patient, lui ?

    « L’art des samouraïs que tu viens de décrire est très similaire à celui du Genjutsu des ninjas. Effrayer des gens n’est qu’une infime parti du champ des possibles, comme le fait de rendre aveugle. La seule limite est l’imagination de l’utilisateur. On peut l’appliquer à la fois en situation de combat comme en-dehors. On peut effrayer comme donner de la joie et du réconfort. Je peux te faire sentir invincible également. »

    Mais Eiki avait demandé à apprendre comment s’en libérer, et non comment l’utiliser. Quoiqu’il ne semblait pas avoir conscience de son don dans ce domaine, alors peut-être que sa requête allait changer ?

    « Je suis certain que tu possèdes cette capacité. Après tout, j’ai pu me rendre la vue de la même façon dont on s’exempte d’une illusion provenant d’un ninja. Comme Milly n’était pas en état de combattre à ce moment-là et que l’intervention d’une tierce personne dans le public aurait été remarquée, je pense, il ne peut rester que toi comme auteur de ma cécité. »

    C’était forcément lui.

    « Néanmoins, apprendre à sortir d’une illusion est l’étape la plus simple de ce que tu cherches à savoir. Avant cela, il est un prérequis bien plus subtile. Mais les actes parlent souvent bien plus que des mots. »

    Je me mis face à Eiki, les bras dans mon dos, joignant mes mains un peu trop rapidement, provoquant comme un petit applaudissement.

    « Attaque-moi de toutes tes forces. Surtout ne te retiens pas. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 395
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Genjutsu 101 [Yamada Kioshi] Lun 21 Mai 2018 - 17:06

*Que représente le Kanzetsu pour moi?* me demandé-je, toujours appuyé contre les bancs.

Je cherche pendant un court moment, pensant à chacune de nos rencontres et nos aventures, me rappelant, en une fraction de seconde, tout le temps que j’ai perdu à devoir me rendre dans le bar miteux sous lequel se trouve notre Quartier Général, les manières que j’ai dû adopter pour accélérer les relations et, surtout, le fait qu’ils fouinent dans mes affaires. Je sens une vague nauséeuse se prendre de moi avant de parler par automatisme.

« Une nuisance, » murmuré-je en guise de réponse, dédaigneux.

Le Kanzetsu m’a été forcé! Masao cherche toujours à être mon rival et à cherche à m’obliger à m’expliquer, il veut savoir ce que je cache, ce qui est extrêmement problématique. Ruri est complètement cinglée et elle veut me voir souffrir. Elle jouit de ma douleur, de mon inconfort. Je perds un temps considérable à devoir être avec eux. Ce temps, je pourrais l’utiliser pour m’améliorer et pour développer mes plans et avancer vers mes objectifs.

*D’un autre côté, Eiki, tu dois l’admettre, tu as grandi en leur présence. Masao t’as appris, d’une certaine façon, à être moins colérique et moins impulsif alors que Ruri t’as appris à ne pas faire confiance aveuglement et à penser autrement, de sortir de cadre,* me dis-je en me redressant pour suivre la suite des indications de Kioshi.

Je cligne plusieurs fois des yeux pour sortir de mes pensées et me concentrer sur la tâche en cours. Le Yamada se dirige vers le terrain d’entraînement, un peu plus loin, et, après m’avoir expliqué qu’il croit que j’ai ce rare don inné dans ma nation natale, il me demande de l’attaquer de toutes mes forces.

« Sensei? » demandé-je, mais il prend position tout de même, les bras derrière son corps, le visage impassible, serein.

« Soit, » me refrogné-je, réellement irrité par cette attitude plus que certaine de pouvoir, sans réellement essayer, me vaincre.

Je dégaine lentement, légèrement ébranlé par la discussion qui a précédé et, surtout, me remémorant encore l’image de l’astre illuminée qu’il était devenu lors de notre affrontement.

Je dois prendre un instant pour souffler et me centrer sur l’action en cours, m’élever au-dessus de mes craintes.

*Ne pas tout détruire,* me répété-je trois fois avant de rouvrir les yeux.

Et, brusquement, je le charge. Après deux ou trois pas, je brandis mon arme et l’abaisse rapidement vers lui, de haut en bas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/crusifyx
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 2039
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Genjutsu 101 [Yamada Kioshi] Mar 22 Mai 2018 - 23:15

    Eiki qualifiait sa propre équipe comme étant une nuisance ? Il faudrait que je demande qui est son chef d’équipe et que je mène une petite enquête à ce sujet. Ou que j’interrogeais directement Eiki sur ce sujet ? Après tout, le terme de nuisance était, en plus d’être péjoratif, un peu fort. En tout cas, c’était la première fois que je voyais un Sunajin décrire sa propre équipe en ces termes. Si tel était le cas, pourquoi ne pas simplement quitter cette équipe ?

    Un brouillard enveloppait le samouraï. Un brouillard rempli de mystères et d’interrogation mais dont je m’efforcerais à découvrir la vraie nature petit à petit.

    En attendant, Eiki souhaitait obtenir quelque chose de particulier de ma part. Il sera toujours temps de lui poser des questions ensuite. J’avais demandé au samouraï de m’attaquer de toutes ses forces. Il fut d’abord surpris, mais très vite le naturel revint au galop : il prit ma posture pour de la provocation et me chargea.

    Son sabre dégainé et armé en l’air, j’eus une expression d’étonnement au dernier instant et tentai d’interposer mes bras pour parer la lame. En vain. Le tranchant se planta aisément dans mon crâne, poursuivant son chemin sur plusieurs centimètres. Beaucoup trop pour espérer s’en sortir indemne. Trop pour s’en sortir tout court d’ailleurs.

    Je fus maintenu debout un instant par la force du coup et le sabre planté dans ma tête, avant de chuter vers l’arrière sans aucune retenue. Mon corps était inerte et le sang s’écoulait abondamment de la plaie béante. Mon regard était vide et mon torse ne battait plus la mesure. Mon cœur s’était arrêté. Plus rien ne bougeait.

    Eiki avait eu ce qu’il désirait : il m’avait surpassé. J’étais mort. Eiki m’avait abattu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 395
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Genjutsu 101 [Yamada Kioshi] Mer 23 Mai 2018 - 14:55

« Pas comme ça, » murmuré-je, abasourdi.

Mon Katana pend à mes côtés, laissant tomber des gouttes de sang encore et encore, formant une sorte de rythme régulier devenant de plus en plus inquiétant.

Seul, maintenant, au fond des terrains d’entraînement souterrain, j’observe cet homme qui a su être mon Sensei l’espace de quelques rencontres. Il a su me montrer quelques-unes de mes faiblesses et a tenté, je le crois réellement, de me comprendre. Kioshi, le Ninja qui pouvait se transformer en soleil, git à mes pieds, inerte, tranché pratiquement en deux parties.

Je dois retenir la boule qui cherche à forcer son chemin hors de ma bouche.

*Qu’est-ce que c’est que ça?* me demandé-je, émotif.

Je n’arrive pas à bouger; le choc est trop grand. Kioshi est la première personne que je tue directement. Ce sentiment est horrible! Comment les Shinobi font pour vivre avec cette amertume!

Je fouette l’air avec mon sabre, disposant ainsi du sang sur sa lame, puis je retire un mouchoir. Je le passe sur mon arme puis le rengaine. Je n’arrive pas, tout au long du mouvement, à quitter ma victime des yeux.

*Il est mort,* pensé-je. *Qu’est-ce que… Qu’est-ce que je vais devenir?*

Je retournerai en prison, c’est certain. Le Seigneur du Vent, toujours sur mon dos, réagira. Elle dira certainement qu’elle savait que j’étais une mauvaise graine et que je ne pourrais que donner une vilaine pousse!

Des images de Seiichi me reviennent en tête. Je me souviens de ses propos. Je me rappelle qu’il m’avait dit qu’il m’était impossible de gagner, que même mort, il serait victorieux puisque mon sort serait scellé à la seconde que je mettais fin à ses jours. Il m’avait expliqué que de tuer un de ses supérieurs équivalait à un sort bien pire que la prison. Il m’avait dit que je deviendrais une loque humaine, un moins que rien, sans le sou, sans nourriture, sans toit, sans eau, sans rien pour survivre, sans rien en-dehors de la honte et la douleur.

*Que faire, alors?*

Je déglutis difficilement une fois de plus et regarde autour de nous. Nous sommes seuls.

*Pense rationnellement, Eiki. Ne panique pas.*

Mon cœur bat tellement rapidement, mon souffle est troublé.

*Il est encore tôt. Je pourrais… Je pourrais le couper en petites parties et le transporter en-dehors d’ici pour le faire disparaître!*

C’est vrai! Je connais les gens et j’ai ce pouvoir. Je devrai quelques services, ici et là, mais rien d’extravagant. Aussi, ça aidera ma montée dans les rangs des familles mafieuses! S’ils voient que j’ai tué un membre aussi important de l’Armée du Vent, ils seront impressionnés.

Fiévreux, paniqué, le regard fou, je m’abaisse dans l’optique de déplacer le cadavre, mais je vois son visage. Il est encore merveilleux, même mort. Je m’approche, troublé par sa beauté, comme la première fois, et déplace ses cheveux.

*Non, Eiki. C’était un homme bon. Tu dois faire face aux conséquences.*

Je soupire longuement et m’assoit.

« Je suppose que c’était mon aventure, » me dis-je, un petit sourire nostalgique apparaissant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/crusifyx
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 2039
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Genjutsu 101 [Yamada Kioshi] Jeu 24 Mai 2018 - 10:54

    Le corps de Kioshi demeura toujours inerte, quoique fasse le jeune samouraï. Ce dernier l’avait tué, c’était certain. A présent, il était trop tard pour faire marche arrière ou pour regretter. Son acte devait se payer. Et il le sera. Car ce qui devait arriver arriva : des bruits de pas firent écho dans le souterrain.

    Un homme marchait sur les terrains d’entraînement. Soit à la recherche de quelqu’un, soit à la recherche d’un terrain lui convenant. Celui qu’il avait coutume d’utiliser peut-être ? Eiki le reconnut peut-être : il s’agissait d’un membre de la garde rapproché de Yami. Il s’agissait de mon frère Tetsui…

    Sitôt qu’il vit mon cadavre devant le samouraï, son sang ne fit qu’un tour et il composa une grande succession de mudras. L’instant d’après, l’immense souterrain commença à se remplir d’eau comme une cuvette. S’agissait-il d’une technique du ninja, ou avait-il activé un mécanisme de la structure ? L’eau semblait venir de partout, provoquant un courant menant au centre de la pièce, là où il n’y avait pas d’échappatoire. Le corps du défunt fut happé rapidement et Tetsui disparut du champ de vision du samouraï, remplacé par la gigantesque quantité d’eau qui continuait d’affluer pour remplir rapidement le piège de la noyade.

    Et comme si ça ne suffisait pas, quatre grands éléphants apparurent pour encercler Eiki. Pour ceux le connaissant, il s’agissait des invocations qu’il avait coutume d’utiliser dans un passé plus ou moins lointain. Mais ces animaux n’attaquèrent pas le samouraï. Ils étaient là dans un seul but bien précis : veiller à ce qu’il n’échappe pas à la noyade. Ils n’étaient pas là pour écourter son agoni mais bien pour qu’il paie pour son crime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 395
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Genjutsu 101 [Yamada Kioshi] Ven 25 Mai 2018 - 18:31

Il m’est difficile de saisir combien de temps s’est passé. S’est-il déroulé une minute, une heure ou une journée? Je n’arrive pas à le dire. Un écho lointain me tire de mes pensées. J’observais le nouveau défunt, l’enseignant qui avait trouvé le moyen de communiquer avec moi, qui avait réussi à me faire accepter une autre personne et une autre réalité, sans me rendre compte qu’ailleurs, le temps continuait.

Je me redresse et, ankylosé pour toute l’émotion, je me déplace jusqu’au bord du terrain pour accueillir mon funeste destin. Mon corps est lourd et mon esprit est ennuagé, mais, pourtant, quelque chose me chicotte. Un homme, un Shinobi de toute évidence, s’avance dans ma direction. Je ne le reconnais pas. Cependant, il est indéniable qu’il partage quelques traits physiques avec Kioshi.

Lorsqu’il me rejoint et découvre un confrère gisait au sol, son expression, précédemment zen, change drastiquement.

« Je ne sais pas comment ça a pu arriver… Il était pourtant prêt à parer mon attaque. Il semblait si sûr de lui… » soufflé-je.

Sans un regard pour moi, le Ninja utilise une technique en joignant ses mains.

« Je vais vous suivre! Je veux bien être jugé! Je ne compte pas- »

Un bruit provenant de partout coupe ma phrase. Les yeux écarquillés, je tourne sur moi-même, soudainement plus alerte, et réalise la situation dans laquelle je me trouve. Chaque parcelle des murs, du plafond et du sol des souterrains semble produire un torrent improbable.

« Mais, qu’est-ce que vous- »

Il faut moins d’une seconde avant que l’eau me submerge, m’empêchant de dire quoi que ce soit.

*Non!* songé-je, à la fois effrayé et surpris. *Pas maintenant! Pas la mort!*

Je sens une force vertigineuse me tirer jusqu’à ce que j’atteigne un endroit plus calme, semblant être plus loin dans les tunnels de Suna. Détrempé, avec de l’eau jusqu’aux genoux, j’analyse la situation en vitesse, mon cœur battant tellement rapidement qu’il me fait mal à la poitrine.

*Où suis-je? Y a-t-il une sortie?*

L’eau continue à monter dangereusement vite et je n’arrive pas à voir où sont les sorties. Au moment même où j’allais me mettre en course dans une direction au hasard, quatre immenses bêtes font leur apparition dans un nuage de fumée. Des éléphants me bloquent le passage, m’entourant. Le premier me repousse à leur centre.

L’eau est maintenant à ma taille et seulement quelques secondes sont passées.

*À ce rythme, dans moins d’une minute, je ne pourrais plus utiliser mes pieds pour me déplacer!*

Sans réfléchir, je dégaine mon sabre et tente de forcer le passage, frappant devant et autour de moi de toutes mes forces en espérant que les souterrains tiennent le coup contre les vagues successives d’Aura dévastatrices qui ont su dévisager les remparts lors du combat contre celui que je viens d’occire sans effort.

Les monstres ne bronchent pas, me repoussant encore et encore. À bout de souffle, étourdis par l’effort et l’épuisement soudain de mon énergie, je cesse de me débattre et recherche une autre solution puisque les énormes animaux ne cherchent pas à me blesser ou à me tuer. L’eau est maintenant à mon cou et je sens mon corps s’élever.

*Pas de trappe au-dessus de moi, je ne peux pas tuer les éléphants, je ne peux pas passer, je ne peux pas creuser…*

Mes pieds quittent le sol et mon visage se crispe.

Mon souffle s’accélère.

La fin est proche.

Je dois tenter quelque chose.

*Tant pis,* pensé-je, essayant de trouver une sorte d’équilibre malgré le fait que je ne plus au plancher.

D’un mouvement vif, malgré le danger, j’envoie une onde directement contre le plafond. Je suis conscient d’être présentement dans un souterrain, mais je ne vois pas d’autres opportunités. Avec un peu de chance, il cèdera et l’eau amortira la chute des débris, me permettant de sortir.

*Si nous ne sommes pas trop profond dans la terre,* me dis-je alors que la lame gigantesque invisible se fracasse contre la structure solide des terrains d’entraînement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/crusifyx
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 2039
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Genjutsu 101 [Yamada Kioshi] Sam 26 Mai 2018 - 8:50

    Hélas cette attaque ne laissa qu’une mince égratignure sur le plafond. Mais était-ce si étonnant ? Après tout, il s’agissait des terrains d’entraînement, aussi bien pour les Genins que pour les Jonins, voire la Seigneur du Vent elle-même. Et on parlait pourtant de souterrain : ce qui signifiait que la structure devait être capable de supporter les chocs des plus petits aux plus grands, sinon les ninjas d’un certain rang seraient obligés de quitter le village pour s’entraîner dans les vastes étendues du désert. Toute l’infrastructure était renforcée par des sceaux pour éviter de fâcheux incidents, d’autant plus s’il y avait des habitations au-dessus de certains terrains.

    Alors le samouraï se trouva dans l’impasse. Il ne pouvait s’échapper ni par le bas ni par le haut et les éléphants empêchaient toute fuite latérale. L’eau continuait de monter, inéluctablement, jusqu’à remplir entièrement tout espace vide. Et les grandes bêtes restaient là, à surveiller le corps fatigué d’Eiki lutter contre l’absence d’oxygène, en vain. Il ne pouvait survivre dans un tel environnement, et doucement l’obscurité s’empara de lui, jusqu’à ce qu’il n’ait plus conscience du monde autour de lui. Jusqu’à sa mort ?

    Pas tout à fait. Car il finit par se réveiller. Combien de temps après ? Il ne pouvait le savoir. Ni s’il était encore trempé par l’eau parce qu’autre chose enserrait sa peau et son corps. Lorsqu’il ouvrit les yeux, il vit du sable. Du sable à perte de vue, et le village au loin, à l’horizon. Son corps n’était pas là : enfui au sein même du désert, seule sa tête demeurait à la surface. Ketsueki Yami lui faisait face, dans sa splendeur actuelle. Elle lui annonça être peinée, qu’il avait trahi sa confiance et sa clémence, mais qu’il ne lui laissait pas le choix. Que pour le meurtre d’un Chûnin du vent et camarade, ce sera la peine capitale. Et Yami restera là, à observer la lente agonie du samouraï dont le visage sera d’abord attaqué par les rayons arides du soleil du désert avant, qu’enfin, les fourmis rouges ne se réveillent autour d’Eiki, et qu’elles sortent à la recherche d’un savoureux repas servi sur un plateau…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 395
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Genjutsu 101 [Yamada Kioshi] Lun 28 Mai 2018 - 18:42

Mes assauts son ineffectifs. Les monstres ne semblent pas importunés par mes attaques et continuent, incessamment, de me projeter encore et encore au centre de la pièce. Mes efforts ne servent à rien et deviennent de plus en plus demandant si bien qu’après ce qui me semble être une éternité, je n’arrive plus à soutenir mon corps. Le simple fait de nager pour garder mon visage hors de l’eau me demande de puiser dans mes réserves.

Je vois bien que tout cela est inutile.

Les remous continuels m’empêchent de reprendre mon souffle ou de simplement me laisser flotter. Je n’ai plus la force de continuer. Mes jambes sont endolories et lourdes.

L’eau commence à s’infiltrer dans ma gorge. Mes bras prennent le dessus, cherchant à compenser le manque de vivacité du bas de mon corps et, pourtant, je sais pertinemment que tout ça ne mènera à rien. C’est comme si mon esprit c’était résigné et avait déjà quitté mon corps. Il observe le déroulement de la scène sachant déjà quelle est son inéluctable fin.

Je m’engouffre, avalant de plus en plus d’eau. Puis, une minute ou une heure plus tard, je descends plus profondément dans l’eau, incapable de maintenir mon corps à la surface. Mes poumons brûlent, comme s’ils voulaient exploser. La douleur causée par le manque d’air est terrible. Malgré moi, mes mains attrapent ma poitrine et je me recroqueville.

*Je vais mourir…* me dis-je.

Puis, incapable de m’en empêcher, j’inspire. Une vague curieuse, salvatrice, s’infiltre. Au départ, je veux arracher mes poumons et, l’instant suivant, je l’accepte. Si d’un côté, je n’arrive plus à respirer, de l’autre, au moins, je ne souffre plus.

Ma vision se trouble, s’assombrie lentement. J’ai une dernière pensée ironique par rapport au fait que je meurs comme j’ai vécu : seul, sans artifice, dans les ténèbres, sans que personne ne me comprenne et sans réussir quoi que ce soit, sans raison valable, par accident.

La chaleur insupportable me sort de mes sordides réflexions.

Mes yeux clignent plusieurs fois, s’habituant au soleil, contrastant avec l’image que j’ai de l’endroit précédent où je me trouvais, une vie auparavant. Ma bouche est sèche. Je sens que mes lèvres sont extrêmement gercées. La chaleur est telle que je crois que toute ma tête est brûlée au premier, voire au second, degré par la puissance incroyable du soleil.

Et, par-dessus tout, je suis coincé, complètement enfouis dans le désert de Kaze qu’avec une seule personne comme compagne : le Seigneur du Vent. Celle-ci croise les bras et m’observe, dédaigneuse.

« Tu m’as déçu, Eiki; je suis peinée. Je n’ai jamais réellement eu confiance en toi, mais jamais je ne croyais que tu irais jusqu’à tuer un Shinobi de Suna! Kioshi était un camarade, mais aussi ton Sensei. Pour son meurtre, tu auras droit à la peine capitale. Tu m’as trahis; tu as trahis toute la nation. Tu grilleras au soleil jusqu’à ce que les insectes funestes viennent te dévorer et que les vautours viennent arracher ce qu’il restera de peau sur ton crâne, » dit-elle, fière, grande, mais surtout méprisante.

Mes yeux s’écarquillent. En un très court laps de temps, je croyais être mort, puis vivant et, enfin, encore en situation de péril. J’ai si soif.

*Depuis combien de temps suis-je ici?*

J’ouvre la bouche pour parler et je sens l’immense pression de la terre contre ma poitrine et ma déshydratation avancée, me faisant tousser au lieu de prononcer des mots.

« Je n’ai rien fait! » dis-je d’une voix rauque et usée après quelques secondes. « C’était un accident! Kioshi m’a demandé de l’attaquer! J’étais là pour m’entraîner! »

Je dois frotter ma langue dans le fond de mon palais pour produire suffisamment de salive pour continuer à parler.

« S’il-vous-plaît, Seigneur du Vent! Je… Je n’ai rien fait! Je ne vous ai pas trahis! J’ai toujours tout fait pour vous! J’ai toujours… J’ai… »

Des larmes coulent sur mes joues, brûlant ma peau de leur passage.

« J’ai toujours essayé… Je veux… »

Un bruit tire mon attention. Du coin de l’œil, je remarque qu’une partie légèrement surélevée du désert tremble. Puis, soudainement, des centaines d’insectes en sortent.

« Ah, merde! »

Ils se dirigent aussitôt vers moi.

« Seigneur du Vent! Je vous en prie! » éclaté-je, la panique me donnant une poussée d’énergie. « Je peux m’expliquer! Je peux vous être utile! »

Les bêtes s’approchent dangereusement. Elles m’entourent. Je cherche à les écraser avec mon menton, inutilement. Elles me mordent, arrachant à chaque fois un peu de peau. Elles sont si près que j’entends les claquements et les cliquetis de leurs pinces et mandibules. Je les sens monter sur moi, s’approcher de mes yeux, dévorer mes lobes d’oreilles, chercher à pénétrer dans ma tête par mes narines.

« YAMI! PAS COMME ÇA! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/crusifyx
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 2039
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Genjutsu 101 [Yamada Kioshi] Lun 28 Mai 2018 - 20:27

    Encore une fois, Eiki mourut.

    Ou plutôt, il le crut.

    Il se réveilla d’outre-tombe, le souffle court et la respiration haletante. Son corps était en sueur et il lui fallut du temps pour comprendre où il se trouvait : dans sa chambre. La lumière du soleil levant transperçait doucement à travers la fenêtre. Que s’était-il donc passé ? Ses poumons n’étaient plus remplis d’eau, son visage n’était plus brûlé du soleil, sa chaire n’était plus dévorée par des insectes.

    Il n’y avait que lui, portant encore quelques séquelles de son combat d’arène, mais il était bien en vie. Rien de tout ceci ne s’était produit. Sans doute avait-il fait un mauvais rêve ? Pourquoi cependant ? Parce qu’il avait affronté un Kioshi surpuissant qui l’avait brûlé à l’en faire perdre conscience ? Par peur de lui, ou par désir de le surpasser justement ? Au point d’avoir rêvé le faire : Eiki l’avait surpassé et abattu. Mais il en avait également connu les conséquences. Les conséquences d’une jalousie mal placée, de son impatience à vouloir prendre les raccourcies.

    Mais heureusement pour lui, rien de tout ceci ne s’était produit. Après tout, ce n’était qu’un mauvais songe. Il ne lui restait plus qu’à en tirer les bonnes leçons et à se rendre véritablement à ce fameux rendez-vous. Car c’était bien lui qui demanda à rencontrer Kioshi, alors il ne pouvait pas faire marche arrière à cause d’un simple cauchemar.

    Eiki se rendra donc là-bas et reverra un Kioshi bien en vie, en forme, et qui lui parlera de la même façon que dans son rêve. Jusqu’à ce qu’ils parviennent à un point bien précis de la narration. Cette fameuse scène où Kioshi se tenait là, face à Eiki dans les souterrains de Suna, les mains dans le dos et où il lui demanda de l’attaquer de toutes ses forces…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 395
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Genjutsu 101 [Yamada Kioshi] Mer 30 Mai 2018 - 18:40

« Ah! »

Je me tourne vivement, complètement en sueur. La lumière m’indique que ce n’est que l’aube. Mon cœur battant à une vitesse incroyable, je n’arrive pas à reprendre mon souffle. Pourtant, je suis en sécurité. Autour de moi, je vois les installations de l’hôpital. La partie droite de mon corps est couverte de bandages.

Mon souffle se calme.

*Ce n’était qu’un rêve,* pensé-je en passant une main moite dans ma chevelure humide.

Pourtant, son réalisme était plus intense que tout ce à quoi j’avais rêvé jusqu’à présent. J’arrive à me souvenir de chaque partie de ce rêve, contrairement à tous les autres que j’ai eu auparavant.

Je soupire longuement et je me lève, impatient de faire autre chose pour oublier tout ça. Je m’habille et quitte la pièce.

« Monsieur Buyuu! Vous n’avez pas eu votre congé! » s’exclame l’infirmière.

Je secoue la tête.

« Je vais bien, je dois m’entraîner. »

Elle s’arrête à quelques pas de moi. Je lis sur son visage un étrange mélange d’émotions : angoisse, satisfaction et inquiétude. Un sourire apparaît sur mon visage lorsque je comprends. Elle veut que j’ai des séquelles, elle désire que je me blesse, voire que je me tue, mais elle ne veut pas être responsable.

« Je peux signer une décharge pour quitter plus tôt, si vous voulez, » continué-je, ennuyé.

Sans s’obstiner, elle me conduit jusqu’à un comptoir, plus loin dans le couloir, où elle sort un papier que je lis distraitement. Le document explique que l’hôpital et le gouvernement de Suna ne sont en rien responsables des problèmes liés à une sortie hâtive. Je lève discrètement les yeux. La dame se tort les doigts et mord curieusement sa lèvre.

Je soupire et signe, lui enlever le poids qui pèse sur ses épaules.

Quelques minutes plus tard, armé de mes deux fourreaux dont un sans Katana, puisque je dois retourner récupérer l’acier de Kizutsukeru et faire refondre l’arme qui, théoriquement, ne devrait appartenir qu’au dirigeant de la famille Buyuu.

Je suis seul dans les sous-sols Sunajins à attendre mon enseignant et, pourtant, une énorme appréhension plane en moi. Quelque chose d’horrible risque de se passer. Quelques heures plus tard, l’homme arrive et, pendant un moment, je me sens comme un spectateur. Je m’écoute parler et interagir avec Kioshi comme si toutes mes paroles avaient été écrite d’avance jusqu’au moment où il se place devant moi et place ses mains dans son dos, me demandant de l’attaquer de toutes mes forces.

Le sentiment d’inconfort est encore plus présent. Je me remémore encore très bien le rêve, chacune des images, chacune de mes réponses et l’inévitable résultat vers où je me dirige si rien ne change. Pourtant…

*Pourtant, l’ordre de mon supérieur est de l’attaquer de toutes mes forces. Dois-je désobéir?*

Je claque de la langue, retissant à me lancer. Mon sabre tremble, à côté de moi. Puis, j’abdique.

« Est-ce bien la meilleure méthode, Kioshi-sensei? Non pas que je doute de vos compétence, mais il y a quand même un infime risque qu’on se blesse plus gravement si j’agis ainsi. »

Puis, toute incertitude disparaît soudainement.

« Sauf si c’est un ordre. Vous êtes mon supérieur. Si vous voulez bien que je vous attaque de toutes mes forces, je le ferai. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/crusifyx
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 395
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Genjutsu 101 [Yamada Kioshi] Ven 1 Juin 2018 - 18:56

« C’est un ordre, » m’explique le Yamada.

D’un hochement de tête, j’acquiesce la réception de cette commande et me lance.

S’en suit le plus puissant et démoralisant déjà vu que j’ai senti me dirigeant à deux reprises jusqu’à ma mort et, après, à mon réveil. Mon cœur menace de rompre ma cage thoracique. Inconsciemment, ma main serre ma poitrine. Mes rubans sont tous très humides et me collent à la peau, encore plus qu’auparavant. J’ai la tête qui tourne. C’en est trop.

À bout de souffle, je cherche à reprendre le contrôle de mon corps. Je tremble, j’ai des palpitations, ma tête est dans un état déplorable…

Des larmes terriblement chaudes perlent sur mes joues, me brûlant les yeux à leur naissance.

J’inspire et mets les pieds hors du lit, toujours en train de tenter de comprendre ce qu’il se passe avec moi. Mes rêves sont insensés. Je m’entraîne avec Kioshi et, par accident, le tue ce qui entraîne une longue succession d’événements inévitables m’obligeant à vivre de longues agonies et d’horribles morts.

Je secoue vivement la tête.

*D’où vient cette appréhension?* me demandé-je.

C’est bien la première fois que je me souviens si intensément de mes rêves. Je me souviens même d’avoir déjà rêvé à ça. En fait, je m’en souviens si clairement que je suis certain de l’avoir vécu.

Puis, ça me revient; j’ai effectivement un entraînement avec Kioshi.

Sous l’effort mental, mon front se plisse. Je cherche à me souvenir des mots de mon mentor.

*C’était…*

Je remémore la discussion qu’il y a eu dans mon rêve. Elle était en rapport à mon état, à la manière dont je vois mon équipe, à ce qui était arrivé à Milly et à comment se sortir de ce genre de technique. Il m’avait expliqué que j’avais en moi le potentiel de faire comme il lui avait fait. Selon lui, la peur que j’inflige aux gens serait, en fait, du Genjutsu, l’Art Shinobi de l’illusion.

*C’était que pour se défendre du Genjutsu, il faut comprendre quelque chose de plus subtil.*

Ces réflexions m’ont remises sur pied. Je me sens moins irritable, moins perdu par mes rêves.

*S’il parle de comprendre une chose subtile, je saurai que quelque chose ne va pas.*

Puis, chacune des actions jusqu’aux souterrains me donnait un sentiment intense de déjà vu : l’infirmière, les passants, mon attente dans le sous-sol frais et humide, le bruit des pas de Kioshi et notre discussion jusqu’à ce moment précis où il dit : « Néanmoins, apprendre à sortir d’une illusion est l’étape la plus simple de ce que tu cherches à savoir. Avant cela, il est un prérequis bien plus subtile. Mais les actes parlent souvent bien plus que des mots. »

Il se place et, malgré moi, je suis déjà en position de combat.

« Attaque-moi de toutes tes forces. Surtout ne te retiens pas. »

Je le regarde longuement, le dévisage même.

« Ce n’est pas la première fois que nous sommes ici, n’est-ce pas? »

Je rengaine mon arme.

« Ou j’ai la capacité de voir l’avenir plusieurs fois et de revivre la même journée jusqu’à ce que j’arrive à trouver comment y survivre. »

Je croise les bras.

« Non, » dis-je, les sourcils froncés et le regard déterminé. « Pas avant que vous m’expliquiez ce qui se passe. Je ne vivrai pas encore tout ça! »

Je soutiens le regard de Kioshi et résiste au haut-le-cœur causé par mes souvenirs. Je sais ce qui pourrait s’en venir. J’ai un pressentiment terrible, terrifiant, comme la mort qui respire près de mon oreille, son souffle froid m’hérissant le poil de la nuque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/crusifyx
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Genjutsu 101 [Yamada Kioshi]

Revenir en haut Aller en bas
 

Genjutsu 101 [Yamada Kioshi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Passé & Lettres :: Flashbacks-