N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Plonger dans les arcanes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin - Chef d'Avalanche
Messages : 208
Rang : S

Message(#) Sujet: Plonger dans les arcanes Dim 13 Mai 2018 - 1:17


Nous sommes dimanche. Un jour de repos pour nombreux, afin de se ressourcer et de sonder la quiétude avant de repartir pour une nouvelle semaine. Pour beaucoup, dimanche est un jour saint. Pas seulement sur le plan biblique, mais aussi dans le monde du travail ; car c’est l’occasion de faire une pause pour reprendre des forces ! Un élément non négligeable lorsque le travail est éreintant … ou encore lorsqu’on ne supporte pas son boss.
Mais ce n’est pas toujours le cas pour tout le monde. En l’occurrence, les Ninjas dérogent complètement à la règle ! Car les missions ont toutes le délai de l’urgence ; et à cet effet, tout homme et femme peut être sur le terrain, qu’importe la date, le temps et l’heure.

Pour notre Balafré, aujourd’hui est jour de relâche. Mais relâche ne signifie pas inaction ! Car notre homme a fait le choix d’un lieu bien particulier en cette journée grise pour se reposer. Ou plutôt pour travailler. Enfin un mélange des deux quoi !


Plongé dans ses pensées, ou plutôt dans les livres, Hiyori ne lève pas le nez de sa lecture. Pas même quand un rayon d’argent vient caresser ses pages par un carreau de la fenêtre. Isolé dans la bibliothèque clanique, dans un quartier aujourd’hui à l’écart du centre de la Citadelle, le shinobi au passé impérial et à la mission centrale … étudie.

En tant que combattant, il est bien naturellement sur le terrain, intervient dans les conflits les plus difficiles, dans les missions où la vie d’un groupe, d’une communauté voire même d’un village Ninja peut se décider ! C’est un homme d’action, qui ne rechigne pas à la tâche, et a dans l’idée de s’y sacrifier pleinement ! Rien ne pourrait l’empêcher de mener cette vie d’aventure, que ce soit sous le régime impérial, ou cette nouvelle politique sous l’influence du Daimyo.
Mais Hiyori n’en reste pas moins un Jisetsu. Et à ce titre, il est naturellement érudit et intéressé par les mystères du monde. Les Jisetsu se sont construits comme gardiens du Savoir, et à ce titre ont longtemps convoité les richesses de ce monde, afin de les étudier, de les observer voire de les posséder. En dessous de cette bibliothèque, un grenier sans fin s’étend sur plusieurs hectares, afin de conserver des échantillons, des espèces et des vestiges de toute époque, de toute valeur, allant de la plus insignifiante à la plus capitale ! La bibliothèque placée au dessus, comme une enceinte gardienne, n’a pas pour simple rôle de contempler la poussière s’accumuler sur les étagères et entre les pages de recueils millénaires. Ici se créent, s’entreposent et se consultent les connaissances d’une grande partie du monde connu.
Éduqué dans cet environnement lettré, c’est très naturellement que l’ancien impérial se rend régulièrement dans ce sanctuaire unique et réservé aux siens.

En cette journée brumeuse, notre ami est venu consulter quelques registres sur … les caméléons ! Ayant acquis, il y a de ça plusieurs années, une invocation aux propriétés uniques, il s’était longtemps contenté de la fréquenter et d’en apprendre plus par contact. Un classique, me direz-vous ! Il avait également contribué aux relevés de certains de ces ouvrages qu’il avait sous les yeux ; mais cette fois-ci, il était curieux non plus sur les caractéristiques si spéciales de ces reptiles, mais sur leurs origines ! Certains ouvrages parlent du Pays des Bois, d’autres avancent davantage l’hypothèse de terres littorales à la végétation dense et exotique. Un vieux recueil mentionne même une île dont ils seraient les maîtres ! Bref … beaucoup de théories, mais très peu de certitudes ou encore de preuves … .

Lire dans ces lieux sacrés est un privilège, et un instant unique pour tout homme. Car son seul allié est le silence, et la concentration dont il jouit naturellement. Aussi, un dimanche, alors que l’extérieur est calme et que vous êtes le seul à profiter de ces lieux libraires, l’approche d’un nouveau venu est rapidement remarqué, n’est ce pas !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 26
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Plonger dans les arcanes Dim 13 Mai 2018 - 16:29

Aeron avait récemment subi une cuisante défaite. Tout autant en terme de force pure que de maîtrises stratégiques, il s’était révélé un bien piètre shinobi, faisant honte à l’honneur clanique des Jisetsu et au village d’Iwa auquel ils appartenaient depuis la chute de l’Empire. Non pas qu’il s’en trouvait affaibli pour autant, loin de là, mais cela lui avait permit une certaine remise en question. Une introspection qui avait eut pour conséquence de lui faire comprendre l’importance de la connaissance. Le garçon aux cheveux vert était issu de l’étrange métissage d’un Jisetsu de la caste érudite par son père et d’une Jisetsu de la caste guerrière par sa mère. Il avait un lien fort avec son père, mais il était d’autant plus intense avec sa mère, de qui il se sentait foncièrement plus proche. Depuis le décès de celle-ci, il s’était donc donné comme mission d’être l’héritier de cette volonté combative, explosive, si puissante qu’était celle de sa génitrice.

Il n’avait donc, pour ainsi dire, que très peu d’affinité avec les études ou l’histoire. Il n’avait jamais pris la peine de se renseigner sur ses origines et cachait depuis maintenant plusieurs mois aux autres membres de sa famille l’éveil de son Kinnegan. Pourquoi, me direz-vous ? La réputation de ses sœurs aînées n’était plus à faire depuis un long moment et elles étaient un soutien indéfectible pour Iwa. Aussi, on avait mis tant d’espoirs sur le petit Aeron qu’il s’était senti tel un moins-que-rien lorsqu’on avait remarqué que ses talents en tant que ninja était tout juste dans la moyenne. Aussi, avait-il pris la décision qu’il révélerait l’apparition des paupières d’or aux autres membres du clan seulement lorsqu’il serait en capacité de les maîtriser pleinement.

Mais avant ça, il avait donc prit la décision d’en apprendre plus sur ce qui faisait de lui ce qu’il était. L’histoire du clan Jisetsu, les origines de ce monde, pourquoi le clan en était venu à développer leur fameuse pupille, pourquoi était-il le conservateur de la mémoire du monde. Et rien de mieux, pour cela, que de se rendre à la bibliothèque du clan. Une immense réserve de connaissance accumulée à travers les âges, un sanctuaire quasi-divin réservé uniquement à ceux qui portaient le nom de Jisetsu. Aeron s’y était déjà rendu, bien que peu féru d’endroit dans ce genre, avec son père dans sa jeunesse. Il avait, avec son regard d’enfant, était impressionné par lieu. Pousser les portes alors qu’il était maintenant adolescent éveilla en lui la même sensation étrange. Une fascination certaine de se trouver là, en ce lieu unique.

La bibliothèque semblait déserte. Aeron ne percevait aucun son, aucune discussion, bien que cela fût totalement naturel dans un lieu comme celui-ci. Laissant naviguer son regard sur les différentes étagères emplies de livres et de manuscrits antiques, il se surprit à être comme happé par cette soif d’apprendre. Un trait singulier aux Jisetsu, peu importe les castes, faisait qu’ils avaient ce besoin de tout connaître sur tout. Aeron allait et venait dans les rayons, en tentant de faire le moins de bruit possible bien qu’il fut seul. Il trouva son bonheur au bout de quelques minutes de recherche. Un pan complet de la bibliothèque était consacré à l’histoire et aux légendes du clan. Un livre en particulier attira son attention. Il l’avait déjà vu sur le bureau de son père. Apparemment, il contait la fondation des Jisetsu en ce monde. Il saisit le bouquin par la tranche ciselée et se chercha un coin un peu à l’abri afin de pouvoir lire sans risquer d’être surpris.

Alors qu’il s’avançait pour trouver ce fameux endroit, il remarqua un homme de haute stature, assis à une table. Il lisait lui aussi et paraissait l’avoir vu. Un trentenaire aux cheveux noirs de jais dont les cicatrices imposantes sur le visage ne laissaient aucun doute sur son identité. Cet homme était connu de tous, mais encore plus du clan. Jisetsu Hiyori, un des plus fervents admirateur de l’Empereur Samui Kakeshuou. Un homme avec une réputation des plus étranges, un homme sur lequel Aeron avait entendu nombre de rumeurs. Il était impressionnant, surtout quand on se retrouvait face à face avec lui dans un lieu sombre et isolé comme cette bibliothèque. Ne pouvant faire mine de ne pas l’avoir vu après les longues secondes qu’il venait de passer à l’observer, le garçon décida de s’avancer vers lui en concédant un petit sourire, mêlant timidité, gêne et respect.


B-Bonjour monsieur… Jisetsu Aeron, fils de Mikasa et Kale Jisetsu, frère cadet de Lilia et Cyria Jisetsu. Enchanté de vous rencontrer.

Si le garçon proposait pratiquement son arbre généalogique en guise de présentation, c’était tout simplement qu’il avait pris cette habitude afin de s’éviter les ennuis, par le passé. On osé rarement s’attaquer à quelqu’un dont la famille était assez connue. De plus, Hiyori avait possiblement connu sa mère, elle aussi ayant intégré les rangs de l’Empereur à l’époque. Et peut-être même ses sœurs, elles qui étaient d’assez puissantes Jonin d’Iwa. Debout devant l’homme, le livre toujours dans les mains, le garçon aux cheveux verts attendaient maintenant une quelconque réponse de la part de cette personne qui l’impressionnait tant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin - Chef d'Avalanche
Messages : 208
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Plonger dans les arcanes Dim 13 Mai 2018 - 18:55


Il n’est pas fréquent de voir un gamin dans ces lieux saints aux yeux des Jisetsu. La lecture est souvent perçue comme un élément barbant et rétrograde ; d’autant plus lorsque cela fait partie de la formation clanique délivrée à chaque jeune membre ! Sans trop de surprise, il en résulte deux orientations : la caste scientifique, ou traditionnelle, qui suit ces enseignements à la lettre et se complaît dans la découverte, l’étude et la réflexion ; et la caste guerrière, qui préfère faire usage d’un tel savoir pour d’autres passions plus violentes et endiablées. Ce genre de choix se fait jeune, et se confirme avec le temps au sein du Clan. Aussi, si les dernières pièces de la bibliothèque font office de lieu de réunions pour beaucoup d’apprentis, ces derniers deviennent plus sélectifs avec le temps, et bientôt seule une partie d’entre eux remet les pieds dans ces entrailles sacrées du clan.
A ce titre, Hiyori fait davantage figure d’exception … .

En l’occurrence, OUI, le Balafré a bien repéré ce gamin venu en bibliothèque. Et sa présence le surprend, assurément ! Mais dans un premier temps, le vétéran ne s’en soucie pas. Après tout, il est sans doute là pour lire, tout comme l’ancien impérial. Inutile de chercher le contact, alors que notre homme est lui-même en pleine recherche ! Et s’il n’est pas dérangé, il ne pourra que davantage progresser dans ses trouvailles. Seulement voilà ! En quelques instants, le marmot est là, face à lui, à faire une courte présentation ! Père, mère, pedigree et salutations cordiales.

» Mon garçon, je crois que tu sais qui je suis ! Ils ne sont pas beaucoup dans le Clan à ignorer mon nom et mon passé … .

Ce n’est pas tant une question de prestige ou de mise en avant. Hiyori Jisetsu fait partie des quelques éléments du Clan à avoir ouvertement montré son affection pour l’ancien régime impérial, à une époque où les Jisetsu se sont progressivement éloigné des autorités de l’Empire de crainte de perdre leurs libertés. Et suite à la fin de l’Empire, les pratiques religieuses de l’ancien soldat impérial n’ont échappé à personne, lui valant même le dédain et l’exclusion d’une partie du Clan ! En fin de compte, sa nomination en tant que Chef de l’Avalanche n’a été que plus pratique. Agissant dans l’ombre des ombres, il se retrouve ainsi seul et néglige de plus en plus le contact avec les siens qui lui ont tourné le dos … .

Pourtant, la mention des parents devient soudainement plus intéressante ! Car entre tout ce fatras familial, le Balafré n’a pas manqué de noter le nom de Misaka, l’une des rares combattantes du Clan favorable au régime impérial. L’homme aux nombreuses cicatrices l’aurait volontiers converti à sa Foi, si cette dernière était toujours vivante. Emportée par une grave maladie, elle avait ainsi quitté le monde d’une façon qui ne sied pas aux Ninjas, combattants de l’ombre. Mais pour alquelle on ne pouvait lui faire aucun reproche.
Bien évidemment, le fait de se présenter ainsi a de quoi soulever l’intérêt de l’étudiant du dimanche.

» En revanche, je ne m’attendais pas à croiser ici la progéniture de Misaka ! C’était une connaissance, et une combattante de haut vol ! Sa mort m’a affligée, tout comme le reste du Clan … .

Le combattant vient de placer un marque-page à hauteur de sa lecure, et a fait le choix de quitter des yeux son ouvrage pour observer son visiteur. S’il est le fils de Misaka, il a le droit à cet égard. C’est un gringalet, à la chevelure verte, et dont la tenue rappelle étrangement celle de sa mère ! Dans ce sens, on reconnaît quelques aspects de la personnalité de Misaka en lui, même s’il s’agit avant tout de l’apparence physique. C’est une jeune pousse, qui n’a pas hésité à prendre son courage à deux mains pour voir un vieux briscard des Jisetsu. A cet égard, il mérite les honneurs, et un léger sourire de bienvenue qui vient se glisser sur les lèvres d’Hiyori. Pour un bref instant. Le trentenaire s’enfonce dans son siège et en oublie la raison de sa présence en ces lieux. Il se doute que le gamin n’est pas là par hasard.

» Alors dis-moi, Aeron ! Que puis-je faire pour toi … .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 26
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Plonger dans les arcanes Dim 13 Mai 2018 - 19:55

Un vieux proverbe de Nami no Kuni disait que « Si le destin souhaite votre rencontre, vous vous retrouverez. Fussiez-vous séparés par des milliers de lieues. Mais si le destin s'oppose à la rencontre, vous aurez beau être là, face à face, vous resterez étrangers l'un à l'autre.» Certains pensent que les destins sont faits pour se croiser. D’autres encore croit qu’une divinité supérieure met sur notre route des inconnus afin qu’ils deviennent de prompt allié. Pour Aeron, c’était plutôt le hasard qui régissait tout cela et le hasard avait bien fait les choses en mettant sur son chemin le fameux Hiyori.

Effectivement, je vous connais monsieur. Jisetsu Hiyori. Vous êtes un homme que j’ai appris à respecter. C’est un honneur d’avoir l’occasion de parler avec vous ainsi.

Un peu pompeux et sûrement lèche-botte, mais également simple vérité de ce que pensait garçon. Il ne précisa pas que plusieurs, au sein même du clan Jisetsu, le considérait comme un traître, un rebus, un paria. Le père d’Aeron lui-même lui avait apprit à se méfier de ce genre d’individus, lui qui avait était en totale opposition avec sa femme sur son adhésion à la cause de l’Empereur. L’évocation du nom de sa mère, par contre, fit réagir le fameux Hiyori. D’après ce qu’il disait, ils s’étaient connus et elle avait gagné son respect Aeron souri tristement Qu’un homme comme lui reconnaisse que le décès de Misaka l’avait affecté était un honneur fort. Pour autant, le simple fait de repenser à son absence suffisait à provoquer des sentiments forts perturbant chez le garçon.

Merci monsieur. J’aurais aimé combattre à ses côtés moi aussi en grandissant.


Des paroles pas très joyeuses qui vinrent conclure cette aparté sur la famille du Jisetsu. Comme s’y attendait le garçon, l’homme vint ensuite le questionner sur les raisons de sa présence. Si Aeron souhaitait en apprendre plus dans le plus grand secret, afin de ne pas dévoiler ses efforts aux membres de son clan avant qu’ils n’aient totalement portés leur fruit, l’apprentissage serait peut-être plus adapté si c’était un homme de la stature d’Hiyori qui lui inculquait. De plus, Aeron ne le pensait pas du genre à aller raconter à tous les Jisetsu la visite d’un simple genin à la bibliothèque. On ne le voyait pour ainsi dire pratiquement jamais dans les assemblées des porteurs des pupilles d’or. Il devait être du genre à avoir des secrets lui aussi, et très certainement bien plus importants que ceux d’un gamin en soif d’apprendre.

Je… À la base, j’étais venu ici pour en apprendre un peu plus sur les origines du clan. J’ai jamais trop écouté ce qu’on nous inculque quand on est enfant, je le reconnais, mais je ressens l’envie de me rapprocher un peu de mes origines. Ma mère était de la caste guerrière et je pense que c’est celle que je rejoindrai plus tard. Du coup, j’ai lésiné sur les enseignements, je me suis concentré sur le combat ce qui fait que je n’ai pratiquement aucun apport théorique. Je… Je me disais que peut-être, si ça vous dérangez pas, je...je pouvais m’asseoir avec vous et vous pourriez m’en apprendre un peu plus ?


C’était sacrément intrusif de la part du garçon, surtout qu’Hiyori était clairement en train de faire ses propres recherches, si on considérait le livre qu’il venait de refermer à l’instant devant lui. Surtout que, à la base, son approche était simplement dans le but de se présenter et de pouvoir parler à cet homme. Les joues du garçon prenaient petit à petit la couleur du feu tandis qu’il se maudissait de ne pas avoir eut la décence de se taire et de commencer tranquillement sa lecture dans son coin, laissant à ce pauvre homme un moment de tranquillité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin - Chef d'Avalanche
Messages : 208
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Plonger dans les arcanes Lun 14 Mai 2018 - 1:14


La demande du garçon est pour le moins étonnante ! Venir à la bibliothèque n’est déjà pas un passe-temps en soi pour les jeunes. Mais souhaiter connaître leurs origines à un si jeune âge, c’est déjà sérieusement se poser des questions sur sa propre identité ! Remarque, avec une mère défunte et un père intransigeant en termes d’éducation, le tout dans un clan sectaire préférant garder ses distances avec les combats, le pouvoir et l’interaction avec autrui, le plus surprenant est finalement qu’il n’y ait pas plus de malades mentaux dans la famille ! …

Le Balafré a-t-il vraiment du temps à accorder à cela ? En soi, pas vraiment ! Certes, c’est dimanche, il menace de pleuvoir et notre homme pourrait être appelé à tout moment pour une nouvelle mission ! En somme, il profite du peu de temps de disponible pour approfondir quelques recherches géographiques et topographiques sur l’un de ses Arts. Prendre le temps de parler de l’histoire clanique à ce garçon n’est donc pas rentable sur le plan pratique. Mais ne peut-on pas voir là une opportunité ? Celle de voir naître au sein du Clan un regain pour un passé glorieux et pourtant presque intégralement effacé des archives ? Fort heureusement, les Jisetsu sont trop orgueilleux et enivrés de leur propre savoir pour se résigner à supprimer un quelconque évènement des archives ; que ce soit leur soumission à l’Empire, ou même leur ralliement volontaire dans les premières décennies de cette autorité suprême.

Se grattant le nez, le vétéran des guerres impériales pousse du pied la chaise qui se trouve à proximité, sans dire un mot, invitant ainsi le garçon à s’asseoir. Ils sont seuls dans ces lieux, et personne ne viendra les déranger. En fonction des véritables attentes du gamin, cette discussion pourrait être courte ou longue, allez savoir. Quoi qu’il en soit, c’est une rencontre comme une autre. Autant y prendre part volontairemet, et voir où cela peut mener !

» On t’a certainement raconté que le premier Jisetsu est un homme ayant éveillé ses pupilles et aurait obtenu une telle suprématie sur la connaissance de ce monde qu’il en est mort … . Bon, tout ça c’est de la merde légendaire, rien de plus !

Ok !! Voilà une belle façon de commencer l’histoire du Clan ! Après tout, Hiyori ne croit ni aux légendes poussiéreuses, ni aux sornettes. Il reste jusqu’au bout des ongles un Ninja qui ne croit qu’aux trois Attributs sacrés du combattant de l’Ombre : sa force, sa détermination et ses convictions ! Pas besoin d’être Jisetsu pour adopter ce dogme, partagé universellement par bon nombre d’individus.

» En vérité, nous sommes davantage des ermites … . A l’origine, nous nous sommes terrés dans cette terre faite de désert et de montagnes pour nous isoler du monde et pour l’étudier sans jamais y prendre part. Ce que tu vois autour de toi est un héritage centenaire, qui a connu bien des mains et des visages ! Nous sommes des voyageurs : nous traversons les pays, nous récupérons des échantillons, nous les analysons … . Comprendre le monde et son immense savoir a longtemps été la tâche des Jisetsu. Une tâche qui nous a rendu célèbre ! Et dont la mémoire se trouve ici, dans ces pupilles uniques !

En disant cela, le personnage pointe du doigt les prunelles du jeune élève, dont les reflets azurés laissent deviner leur signification et leur puissant héritage. Restant ainsi fixé pendant quelques secondes, ce doigt tendu a de quoi inquiéter pendant un instant ! puis il s’abaisse, pendant que l’ancien continue son récit.

» Un tel isolement … conduirait n’importe quel groupe à la folie. Fort heureusement, Il est venu à notre rencontre. Il nous a proposé de nous joindre à lui et à Son glorieux projet, afin que notre savoir et nos compétences servent le plus grand nombre. Combattants comme scientifiques, nous l’avons rejoint sans hésiter ! Car plus que quiconque, cet homme permettrait aux Jisetsu de se hisser vers de nouvelles hauteurs et de libérer notre clan d’un fardeau trop fièrement inscrit dans le temps …

Un temps de pause. Cette fois-ci, c’est Hiyori qui semble plongé dans ses propres pensées, alors que ses yeux regardent les pieds de la table. Sans la moindre fascination, d’ailleurs ! Il n’y a rien d’intéressant au sol qui mérite d’être mentionné. Il finit par se tirer de sa rêverie.

» … Le Clan était déjà divisé en deux sections : l’une se consacrait à la recherche et l’autre à la protection des informations découvertes. Ces deux branches étaient sœurs depuis toujours. Et leur fonctionnement n’a pris que plus de sens sous Son autorité. Mais c’est aussi cela qui a creusé un gouffre entre les différentes factions aujourd’hui … comme pour ton père et ta mère … .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Plonger dans les arcanes

Revenir en haut Aller en bas
 

Plonger dans les arcanes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays de la Terre :: Iwagakure no Satô-