N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Carnage sous les feuilles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 507
Rang : B+

Message(#) Sujet: Carnage sous les feuilles Mar 3 Avr 2012 - 23:44

Spoiler:
 

    Ah les hommes, quel bande de fous somme nous, tous là à effectuer des actes de plus en plus étrange...


C'était la pensée qu'avait véhiculé l'esprit d'Eiko après avoir reçu son ordre de mission. Certains s'amusaient à blesser des animaux, chose qu'il n'acceptait pas lui-même. Ces bêtes, aussi laides peuvent-elles être, méritent un respect sans borne, égal à celui que l'on porterait à un père ou même un Kage. Il était fou de rage, l'émotion ne se calmant pas, rouge comme une tomate, il déchira le parchemin et s'empressa de se rendre aux portes du village, prêt à en découdre. Un garde l'avait immédiatement intercepté, les allés et venus dans la cité étant bien entendu contrôlés.

    Hey le jeune, quel est ton nom et pourquoi tu t'en vas si vite ?
    Hayashi Eiko, genin et en mission de rang C, merci de ne pas vous interposer !


C'était le genre d'habitude que le genin prenait lors de ses actes de rage, sa folie l'emportait sur tout, même un garde jonin n'arrivait pas à le faire tenir sur place ! Il s'enfuit en courant, en laissant le ninja d'élite se poser des questions à lui-même. Après tout, il n'avait rien fait de mal, d'ailleurs avec l'état actuel du village et les tensions avec Kiri, les gardes ne quittaient jamais leur poste sauf sur extrême nécessité. Le genin se dirigea vers le nord-ouest, là où une connaissance tenait une ferme. Il devait mener une légère enquête avant d'aller rejoindre ses assaillants qui se trouvaient il ne savait où. D'un pas constant et rapide, mais sans courir, il arriva en moins d'une demi-heure sur une petite ferme visiblement en manque d'animaux. La dernière fois qu'il s'y était présenté, les clôtures étaient deux fois moins haute et il n'y avait pas l'ombre d'un cadenas sur les portes de la maison. Désormais, tout était barricadé, les fermiers désiraient garder leurs animaux. L'Hayashi fit quelques pas autour de la maison, cherchant un trou ou une clôture cassée. Mais rien, tout était en ordre ! Sans plus tarder, le shinobi entra dans la maison, saluant au passage le propriétaire qu'il connaissait bien ! Autrefois, on lui avait confié une mission de rang D consistant à défricher les terres de ce monsieur, la honte ! Dès qu'il franchit la porte du logis, Adrien, car s'était son nom, brandit une fourche en sa direction, se rapprochant dangereusement de son visage.

    Oh, c'est toi Eiko, désoler, mais tu sais en ce moment...


Le deux hommes échangèrent quelques formes banales de courtoisie, avant d'en venir au vif du sujet, les animaux.

    J'aimerais bien visiter l'arrière de ta maison, question de voir par où ils pourraient entrer !


Sur ces mots, le paysan lui fit signe de le suivre, il sortir de la maison par une petite porte qui grinçait et se retrouvèrent sur une vaste terre, où on retrouvait des animaux de toute sorte, vaquant à leurs occupations personnelles. L'Hayashi fit le tour de la demeure et retrouva quelques trous cachés sous un buisson, déterré en train de mourir par manque d'hydratation. Ça ne pouvait être autre chose qu'une technique doton... Courageux de naissance, il sauta à son tour dans le trou, se retrouvant rapidement de l'autre côté, à l'intérieur des épines d'un grand sapin. Selon les indications de son ordre de mission détruit, le lieu du crime se situait à moins d'un kilomètre d'ici. Nul doute que l'on assistait à des vols d'animaux suivi d'une tuerie, ce qu'il fallait régler au plus vite ! Il remercia Adrien pour son hospitalité des dernières minutes et s'enfonça dans la forêt, à une vitesse trépidante, cette fois-ci. Les arbres l'entourait et c'était à son avantage, il n'y avait pas mieux que combattre dans la forêt de Konoha pour un membre de son clan. Après quelques courtes minutes, le jeune ninja arriva sur le lieu de rencontre ou plutôt, la pierre maculée de sang. Des signes étranges étaient inscrits un peu partout, c'était plus qu'étrange...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 507
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Carnage sous les feuilles Mer 4 Avr 2012 - 0:34

Il était perché, comme un oiseau ou autre animal volant, sur un l'un des plus grands arbres qui permet encore la vue vers la pierre. Il scruta les alentours et ne vit personne, même pas un animal quelconque ! Décidément, ceux-ci devaient être fortement apeurées par les criminels ! Le genin ne savait plus trop quoi faire, la meilleure idée restante était l'attente... Son esprit lui disait de rester éveillé et de continuer à regarder dans les alentours, mais son corps quand à lui, envisageait l'excellente idée du petit somme au soleil... C'est le deuxième choix qu'il entrepris, s'allongeant sur le tronc, dans une position moyennement confortable mais suffisante pour trouver le repos. Contrairement aux règles, il enleva son bandeau qui lui faisait mal au front, un geste qui aurait été puni dans des circonstances normales. Il dormit pendant de longues heures, trois ou quatre, en tous cas jusqu'à la tombée de la nuit. À son réveil, le monde autour de lui avait changé, il ne se retrouva non pas devant un ciel étoilé, mais ligoté, sur le bord de la pierre, avec deux ninjas devant lui, qui criait des paroles dénudées de sens, en dansant autour d'un feu, chacun une poule pleine de sang dans les mains. Heureusement, les liens qu'il avait aux mains n'étaient guère que des cordes, il devrait quand même se faire discret.

    Nawanuke no Jutsu


Chose dite, chose faite, ses mains furent libéré à l'instant et il s'occupa physiquement de ses jambes, question de ne pas utiliser du chakra pour rien. Il se leva d'un trait mais garda les genoux pliés, ce qui était suffisant pour rester dissimulé derrière la pierre. Les fous poursuivirent leur danse pendant de longues minutes puis, plus rien. Le plus grand et le plus costaux des deux, se dirigea vers une grande cage dans laquelle ils entreposaient les animaux, pour les égorger ensuite. Eiko ne pouvait pas laisser un autre être vivant subir des souffrances, il se leva et ne resta pas une seconde sans bougé. Ses mains s'agitaient déjà dans différentes positions, prêtes à envoyer une technique sur l'adversaire.

    Hana Kagami


Des centaines de pétales roses apparurent du ciel, tombant à vitesse rapide sur le futur adversaire. Il en reçu la majeure partie, suivie de dizaine d'entailles avant de sauter sur la gauche, pour éviter la technique. L'opposant ne se tarda pas à riposter, il n'avait d'ailleurs pas soupçonné que sa capture était un ninja, puisque celui-ci ne portait pas de bandeau !

    Iwa Nadare


Six pierres de moyenne tailles tombèrent du ciel, elles étaient trop rapprochés et dispersées pour les éviter en courant ou autre geste du genre. À l'image des uchihas d'antan, le genin entrepris encore d'effectuer des mudras et balança une grosse boule de feu sur les pierres qui furent désintégrées.

    Goukakyuu no Jutsu


Ses adversaires s'étaient réservés jusqu'à maintenant, à des techniques de basses envergures, mais la suite pourrait être plus fatal. Le second adversaire entra alors dans la partie, fonçant quand à lui vers les animaux, kunaï en main, prêt à les dépecer jusqu'au dernier. D'un bras, Eiko utilisa une de ses meilleurs techniques, ce n'était pas le temps de se tromper, la vie d'êtres étaient en jeu.

    Jubaku no Jutsu


D'immenses liens de bois fusèrent sur le second, d'ailleurs, l'Hayashi visa le cou, chose qu'il faisait rarement. Il ajusta la pression de ses membres de bois et réussit à étrangler l'adversaire juste assez pour qu'il perdre connaissance. Vint maintenant le tour du second, qui à son tour, se préparait à riposter.

Hachimon Tonkou | Kai Mon

L'homme avait ouvert la première porte, chose assez rare pour un ninja qui maîtrisait aussi le ninjutsu. Son chakra semblait cependant instable puisque dès qu'il l'ouvrit, ses pas devinrent certes plus rapide, mais beaucoup moins coordonnées. Pour le peu qu'il en savait sur les portes célestes, il ne fallait surtout pas tenter le corps à corps et encore moins la fuite, l'adversaire pouvant atteindre une trop grande vitesse. Eiko fit un saut dans les airs, le temps de penser à sa prochaine attaque. Ça y est, il avait trouvé, seul le genjutsu pourrait stopper l'avancée aérienne de son ennemi, qui le pied vers l'avant, était prêt à frapper. L'Hayashi ne pourrait pas éviter la technique et en lancer une seconde, il décida donc de prendre le coup, les deux bras protégeant son visage. Il reçu de plein fouet le pied du ninja sur ses abdominaux qui furent sérieusement endommagé par le choc, à la deuxième porte, le coup aurait causé une fracture, mais là, c'était légèrement moins pire. Dans sa chute, le genin ne pensa qu'à une chose, activer le genjutsu !

Hana nageru

Des fleurs, de toutes sortent sortirent de sa bouche et s'élancèrent vers l'adversaire, elles laissèrent tomber une fine poudre, qui diminue la maîtrise du chakra et les mouvements de l'adversaire. La technique des portes de celui-ci n'étant pas tout à fait à point, il s'effondra sur le coup, plus trop capable de bouger. Eiko lui mit la main à la gorge et, avec son plus beau sourire de vampire, demanda quelques informations aux malfaiteurs. L'homme lui expliqua qu'ils étaient tous deux membre de la religion de Jashin et qu'ils cherchaient à voir leur dieu, raison de toute cette tuerie !

    Vous vous exposez à des représailles des citoyens ainsi que des ninjas des villages avoisinants, arrêtez vos actes ou je causerai votre mort !

    S'il vous plaît, ne nous tuez pas, on demande pardon, le jashinisme s'est débile, d'ailleurs ce n'est pas notre idée, mais plutôt celle d'un vieille homme que nous avons rencontré au pays de l'eau !


Sur ces pardons, Eiko du se rétracter et leur annoncer qu'ils étaient sous garde, il sorti deux fleurs de sa bouche et les fit avaler de force aux ninjas, leur faisant croire que cela les traqueraient partout où ils étaient pendant près d'une année. Dupes, ils crurent le shinobi du village caché de la feuille sur parole et s'enfuirent à pas de course. Quel chance, car le ninja n'aurait pas pu les combattre plus longtemps...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Carnage sous les feuilles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Hi no Kuni :: Forêt de Hi no Kuni-