N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Apprendre à voler. [Kuchiyose]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Jônin de Kumo et Chef Hakushi
Messages : 751
Rang : S

Message(#) Sujet: Apprendre à voler. [Kuchiyose] Dim 8 Avr 2012 - 20:44

J'étais là, debout sur un sol dur et poussiéreux en face d'un magnifique panorama. C'était une vue formidable, les montagnes de Kaminari no Kuni traversaient tout le pays et le village caché se trouvait dans une sorte de cuvette si bien que lorsqu'on se rendait à l'endroit ou j'étais, l'on pouvait avoir une des plus belles vues possibles sur le village. Il était jeune, et pourtant si vaste, j'en faisais partie, en tant que Jonin certes mais j'avais cette impression que je n'étais pas reconnu à ma juste valeur. Il me fallait évoluer, prouver aux strates supérieures que je n'étais pas n'importe quel ninja et qu'ils pouvaient me confier leur confiance. Mais cette quête était compliqué puisqu'il fallait pour cela faire ses preuves, et bien qu'être passé maître dans la manipulation du papier soit une victoire en soit, il m'en fallait plus, bien plus pour être reconnu. Ce n'étais pas de l'avidité, oh non, juste une envie de ne plus errer sans but précis. Quel était l'intérêt de servir un village si ce n'est pas plus haut qu'un simple Jonin ?

Je me trouvais là, à l'endroit même ou l'empereur rouge m'avait vaincu un mois auparavant. Cela avait été un de mes plus beau combat, si ce n'est la plus beau, j'avais impunément provoqué Shin dans le seul but de l'affronter, de me prouver à moi même que je n'étais pas rien. J'avais aussi l'espoir que l'homme me remarque et ainsi fasse amende honorable de mon cas plus tard. Je l'avais donc affronté ici sans me soucier des blessures que nous pouvions nous infliger, et finalement l'empereur rouge l'emporta. Pourtant, à ma grande surprise il reconnut ma forte volonté et nous sommes devenus de bons amis bien qu'aujourd'hui, il soit plus que cela pour moi, mon rival. Mais pourquoi revenir ici à part pour revivre une défaite ? Ce n'était une décision prise à la légère, non. Lors de notre combat, à un moment ou tout semblait perdu pour moi un faucon était passé juste au dessus de nous, celui-ci avait semblé raviver en moi une force que je ne connaissais pas.

Alors j'étais tout simplement revenu ici dans l'espoir de le revoir, revoir ce rapace afin de comprendre. De comprendre si j'étais destiné à me lier à un tel animal. J'avais déjà entendu parler des Kuchiyose, je connaissais même plusieurs personnes qui en avaient fait l'acquisition, plutôt qui avaient conclus un pacte. Puisque c'est comme ça que cela s'appelait, un pacte entre deux espèces intelligentes. Un lien si fort que l'animal est prêt à mettre sa vie en jeu pour épauler son partenaire de pacte, c'est ce que je désirais aujourd'hui. Et j'espérais tellement, au plus profond de moi même que le faucon qui était passé au dessus de moi ne soit pas qu'un simple signe. Je savais que conclure un tel pacte serait une avancée considérable pour moi et m'avantagerait sérieusement c'est pourquoi j'avais décidé de tout miser dessus. Alors oui, j'étais surement fou de venir ici, de regarder le ciel et d'attendre qu'un signe vienne.

Plusieurs passèrent sans que rien ne fasse son apparition, cela aurait bien sur été trop facile. Mais peut être que je me fourvoyais complètement, peut être que ce n'était pas à moi d'attendre comme un con qu'un faucon vienne à moi. Il fallait surement que je fasse mes preuves d'une façon inconnue pour gagner le respect de cet animal, de prouver que je méritais de conclure un pacte avec sa race. Mais comment faire ? Telle était la réelle question. J'étais con d'être venu ici sans m'être renseigné d'avantage, je ne savais pas du tout comment cela marchait, comment les trouver. Si bien sur il existait des faucons capables de conclure un pacte. Résigné, je plongeais ma main dans une de mes poches pour en sortir une cigarette que je portais immédiatement à ma bouche, la flamme du briquet arriva bien vite et le bout du tube s'embrasa. J'aspirais une bouffée de fumée et la recrachais quelques secondes plus tard en savourant l'effet de son passage dans mes poumons.

"Cette chose finira par te tuer !"

Surpris d'entendre une voix qui n'était pas la mienne je me retournais brusquement, mais rien. Personne n'était là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Jônin de Kumo et Chef Hakushi
Messages : 751
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Apprendre à voler. [Kuchiyose] Lun 9 Avr 2012 - 17:15

Instinctivement, mon influence sur le papier déclencha une réaction en chaîne sur les cartes disposé dans un de mes paquets, si bien qu'une dizaine de cartes voletaient autour de moi, j'étais prêt à recevoir n'importe qui et faire face à la menace. Pourtant la voix n'avait pas eut l'air d'être agressive, au contraire, cela ressemblait plus à un conseil qu'à un avertissement. Mais qui, qui avait bien pu me souffler ces mots alors que personnes n'était là. Je rangeais finalement les cartes à leur place puisque personne ne se trouvait autour de moi, j'avais pourtant regardé dans toutes les directions, est, ouest, nord et sud. Mon esprit commença alors à s'embrumer, comment une telle chose avait bien pu se passer ? J'avais l'impression de me trouver dans une sorte de rêve éveiller ou le faux est sur la même ligne que la réalité, si bien que j'aurais très bien pu de pas avoir entendu cette voix. Trop de questions pour si peu de réponses. Je me retournais une dernière fois, mais rien.

"Pas ici. En hauteur !"

La voix refit son apparition dans mon esprit et je comprenais instantanément ce qu'elle voulu me dire, je levais donc directement les yeux et je vis ce magnifique volatile à l'allure puissante. C'est à ce moment que son cri aiguë retentit, tellement fort j'eus presque envie de porter mes mains à mes oreilles pour en atténuer le son, mais cela aurait été une offense à cet animal de toute beauté. Je restais là, debout à regarder les tours du rapace dans les airs, il semblait s'amuser et ne plus du tout s'occuper de moi, mais peut être que je me faisais encore des idées. Peut être ne s'était il jamais occupé de moi. Et comme si le volatile avait lu mes pensées, il se mit à plonger dans ma direction. Sa vitesse était incroyable si bien qu'il fut sur moi en à peine quelques secondes, enfin il ne s'arrêta pas vraiment il me frôla juste le temps de me dire quelque chose.

"Suis moi !"

Puis il reprit de l'altitude à une vitesse toujours aussi incroyable. Mais au lieu de stationner au même endroit que tout à l'heure pour faire des pirouettes et des tours sur lui même, il prit la direction du sud. Ça avait l'air simple pour lui puisqu'il était dans les airs, parcourir une distance en volant ne devait pas être bien compliqué, moi je devais traverser les montagnes toutes plus dangereuses les unes que les autres. Je me mis donc à courir aussi vite que je le pouvais, ma vitesse n'avait rien à voir comparer à celle du faucon mais c'était le maximum que je pouvais produire. Les rocher et les ravins ne mirent pas longtemps à faire leur apparition si bien que je me mis à sauter pour ne pas tomber ou pour éviter un obstacle, et tout cela en plus de courir le plus vite possible pour ne pas perdre de vue l'oiseau qui s'en allait.

Deux bonnes heures passèrent ainsi, je n'avais aucune idée de la distance que j'avais parcouru mais l'oiseau était toujours dans le ciel à voler bien droit devant moi. Quant à moi, j'étais dans un état pitoyable, mon pantalon n'était pas dans un fier état et ma chemise était déchirée. De multiples écorchures parcouraient mon corps, pourtant je ne ressentais pas de douleur. Mon corps était poussé par l'adrénaline, par un but à atteindre. Et ce but était tout simplement de rattraper le faucon, ou en tout cas de voir ou il voulait m'emmenait. Je n'osais même pas réfléchir à ce qui était en train de se produire, car j'aurais très bien pu me croire fou, en effet j'avais vu un faucon, j'avais entendu une voix, j'en avais déduit que ça venait du volatile, et j'avais donc décidé de le suivre. N'importe quel timbré trouverait que ce raisonnement est totalement logique.

Une nouvelle heure passa et le faucon s'était encore plus éloigné qu'avant. Je ne voyais qu'un point noir dans le ciel devant moi, d'autant plus que la nuit allait bientôt tomber. C'est alors que je le perdis de vu. Désespéré, je me mis à courir encore plus vite dans l'espoir de la rattraper. Il devint évident que c'était peine perdu, je poussais alors un cris de désespoir.

"ATTENDS !"

Déconcentré par mon propre cris je me prenais le pieds dans une ornière et je tombais tête la première dans une crevasse de la montagne. Je perdais connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Jônin de Kumo et Chef Hakushi
Messages : 751
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Apprendre à voler. [Kuchiyose] Lun 16 Avr 2012 - 15:49

"Aïe ! Putain d'connerie de faucon d'merde !"

Et oui. Qu'est ce que je croyais ? Que le faucon que je suivais me mènerais à une sorte d'île paradisiaque ou tout serait beau et gentil, que je rencontrerai un genre de roi ou un truc du genre. Depuis le début je me fourvoyais, je suivais un mirage à la con qui m'avait mené à quoi ? Le résultat était donc sans appel, j'étais maintenant au fond d'une crevasse dans le creux d'une des montagnes entourant le village caché des nuages. J'avais une entaille à l'épaule et une autre sur le crâne, résultat du sang coulait pas mal et c'était comment dire, fortement énervant. La douleur était là, pourtant je ne la sentais pas, il me fallait absolument retrouver un semblant de calme et de concentration pour retrouver tout mon potentiel. Des morceaux de papier sortirent alors d'une de mes poches pour aller se coller directement à mes blessures, par le biais de mon influence sur la matière, ces morceaux de papier resteront en place de manière à stopper l'écoulement du sang aussi longtemps que je le voudrais. C'était déjà ça.

Je décidais alors de porter mon regards aux alentours, c'était une petite galerie qui semblait s'enfoncer plus loin dans le creux de la montagne. Je déclenchais alors mon briquet pour émettre une légère lumière afin d'éclairer mon chemin, le fin trait de la lumière du jour ne suffisait pas pour voir correctement. Bien sur le réflexe d'allumer mon briquet me donna envie de fumer, je sortais donc une cigarette de mon paquet et constatais qu'il n'en restait qu'une petite dizaine, il allait falloir rationner pour survivre ici si je voulais sortir un jour. Le bout du cylindre plein de tabac s'embrasa et j'aspirais la première bouffée ce qui me donna du baume au coeur, j'étais prêt à explorer cet endroit. A la lumière de la flamme du briquet je commençais donc à parcourir les tunnels de roches, les boyaux de la montagne en quelque sorte.

Inutile de préciser que je passais des heures épouvantables. Le temps passant, la fatigue faisait surface en même temps que la douleur des blessures, les courbatures aussi. pourtant j'étais porté par une sorte de motivation pour trouver une sortie le plus vite possible. Mais le terme "vite" se transforma rapidement en "lent" puisque cela devait bien faire 4 ou 5 heures que je parcourais les nombreux tunnels. N'importe qui aurait pu trouver cela bizarre de trouver autant de galeries sous cette montagne, pas moi, c'est comme si c'était dans l'ordre logique des choses. C'est alors qu'à un croisement, au moment ou la flamme de mon briquet cessa par manque de gaz, une légère lumière dorée luisait. Bien sur je m'avançais vers celle-ci pour voir l'origine et constatait que cela venait du mur. C'était une sorte de cristal doré qui émettait une très légère lumière, juste suffisant pour éclairer un bout de chemin.

Plus loin, une autre. Était-ce des marques qui allaient me mener à la sortie ? Possible. Comme toute personne censée encore une fois, je décidais de suivre cette seule source de lumière dans ces ténèbres qu'étaient les galeries. La lumière me me mena à une autre source d'éclairage que je suivais de la même manière, si bien qu'au bout d'un certain temps les galeries s'illuminaient de plus en plus puisque les cristaux étaient de plus en plus nombreux. Je sentais que au fur et à mesure que je marchais, je descendais, je ne savais pas combien de mètres j'avais pu parcourir mais je ne devais plus être à l'intérieur de la montagne, mais bien en dessous. Quelle ironie, moi qui voulais remonter pour sortir. Mais la lumière donnait espoir, et elle m'emmenait vers le bas. Un nouveau couloir passé et un courant d'air se fit sentir, une lumière plus naturelle fit alors son apparition au bout d'une galerie. Je touchais au but !

C'est alors que je la vis, en sortant du dernier tunnel je pouvais admirer l'endroit dans toute sa splendeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Jônin de Kumo et Chef Hakushi
Messages : 751
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Apprendre à voler. [Kuchiyose] Ven 20 Avr 2012 - 16:55

Difficile de décrire mon sentiment lorsque je découvrais une énorme crevasse à l'intérieure de la montagne, celle-ci faisait bien la taille d'une ville et était éclairée par un faisceau de lumière qui passait à cause d'une brèche dans le plafond. Mais ce n'était le plus impressionnant, je pouvais voir des dizaines et des dizaines de faucons voler en tout sens dans la place. Certains étaient noirs, d'autre de couleur normale et d'autres encore avaient des plumes d'une couleur improbable pour de tels animaux. C'était donc ici que le faucon avait voulu m'emmener depuis le début. Mais j'avais du mal à comprendre pourquoi de tels volatiles se regroupaient ici, à l'intérieur d'une montagne. Je comprenais alors instantanément la raison en levant mes yeux vers le plafond. La brèche qui offrait de la lumière servait aussi d'entrée et de sortie, ainsi les rapaces pouvaient sortir chasser tranquillement et revenir dans un endroit sur en cas de menace. C'était une vraie forteresse.

Un des nombreux volatiles présent me remarqua et poussa un cri strident, semble t'il pour avertir d'une intrusion dans leur enceinte; Ma vie allait rapidement être en danger si je ne faisais rien. Mais que pouvais-je faire ? Des dizaines de faucons avaient compris le message et se dirigèrent à tout vitesse vers moi, surement dans l'intention de m'écorcher vif. Instinctivement je portais ma main à mon jeu de cartes pour me défendre, mais une intention me disait de ne pas lutter. Si j'avais été mené ici c'était surement pour une bonne raison. Je croisais alors mes bras, restais sur ma position l'air inflexible et fermais lentement les yeux. Si je devais perdre la vie ici c'est que c'était depuis le début mon destin. Je sentis alors un fort courant d'air contre ma peau les cris strident cessèrent. En ouvrant les yeux je comprenais ce qui venait de se passer, le faucon qui m'avait mené jusqu'ici se tenait devant moi en guise de bouclier contre les dizaines d'autres. Il venait de me sauver la vie, j'allais dire quelques chose mais une autre voix retentit.

"Ne le touchez pas ! Il doit voir Vandhorp !"

Je perdais alors instantanément mes mots suite à ce qui venait de se passer. L'animal devant moi, celui là même qui m'avait sauvé venait de parler, dans la langue des hommes? Je savais qu'un ninja lié à un pacte pouvait entretenir des discussions avec leur lien de pacte mais qui aurait cru qu'ils pouvaient parler à voix haute et intelligible. Je saignais encore un peu et je ne savais pas si le vertige que j'avais était du à mes perde du liquide pourpre ou de l'étonnement que j'avais eu. Un Faucon noir un peu plus gros que mon protecteur s'avança, il semblait être le porte parole de la majorité, qui me voulait mort.

"Pourquoi aurait il le droit ? Qu'a t'il fait pour le mériter ?!!!!"

"Je crois qu'il est mon lien."

Des regards se posèrent alors sur moi, moins agressifs que tout à l'heure, le faucon noir sembla se résigner et n'osa pas répliquer. Le petit faucon qui m'avait sauvé me regarda avant de ma perler d'un ton sec.

"Suis moi !"

Sans oser répondre pour le contredire ou demander des explications je lui obéissait. Par crainte, ou par respect, ou un simple sentiment confondu. Pourtant il y avait quelque chose d'étrange dans ce qu'il venait de se passer, qu'est ce que toute cette mascarade signifiait ? Il avait mentionner le mot "lien", et je n'avais aucune idée de ce que ça pouvait signifier. Mais en tout cas ça avait eut l'air de calmer tout le monde puisqu'on me laissa passer sans faire d'histoires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Jônin de Kumo et Chef Hakushi
Messages : 751
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Apprendre à voler. [Kuchiyose] Sam 21 Avr 2012 - 21:59

J'entrais dans une sorte d'énorme coupole, une pièce annexe à la précédente, beaucoup plus petite cependant. Beaucoup plus de ces cristaux lumineux ornaient les murs, cela semblait être un endroit plus spécial, déjà que le lieu ou je me trouvais était étrange, ici c'était encore pire, dans le bon sens cependant. Le faucon qui m'avait sauvé quelques minutes plus tôt me mena au centre d la pièce, il prit son envol d'une façon si lente que je me demandais comment il arrivait à faire pour voler. Il se posa doucement sur mon épaule et mes souffla quelques mots.

"Je te conseille de ne pas parler et de me laisser faire. j'ai compris pourquoi tu étais là, le pacte avec les faucons n'est pas aisé à obtenir, et si tu veux sortir d'ici en un seul morceau tu dois te fier à moi."

"Bien, je ferais comme tu dis ..."

"Tu peux m’appeler Narcha. Avant que Vandhorp fasse son entrée je vais t'expliquer quelque chose de très important. Pour qu'un homme puisse faire un pact avec les faucons il doit avoir un lien avec un d'eux. Je suis convaincu que toi et moi possédons ce lien, cela s'est vu lors de ton combat contre l'empereur rouge. Si Groth le comprend il n'y aura pas de problème."

"Vandhorp ?"

"Tu comprendras."

Et en effet à peine quelques secondes plus tard je comprenais de qui il parlait. Un Faucon énorme fit son entrée, peut être deux fois plus grand que moi avec une bonne quinzaine de mètres d'envergure s'il dépliait les ailes. Il commença alors à gueuler sur des sous fifres sur la raison du tapage de tout à l'heure. Le sang me montait à la tête et les rapaces parlaient tellement vite que je ne pouvais tout comprendre. Mais tout de même en en me concentrant je saisissais la plupart de la conversation et comprenais qu'un débat s'était installé. Le faucon noir qui avait voulu me déchiqueter tout à l'heure se nommait Groth et était totalement contre le pacte que je pouvais possiblement faire avec le grand faucon.

Le faucon noir semblait vouer une haine infernale envers moi car il avait eu à ce que j'avais compris des problème sassez sérieux avec d'autres hommes, mais Narcha était convaincu du lien que nous avions. Je ne pouvais le sentir mais lui m'assurait qu'il n'y avait aucun doute possible. Une sorte de grosse dispute débuta entre eux, Narcha était toujours posté sur mon épaule en position défensive comme s'il avait peur que Gorth s'en prenne à moi. Il était amoureux ou quoi ? C'est alors que d'un battement d'aile Vandhorp créa un puissant courant d'air dans la salle et tout le monde ferma sa gueule. Il prit alors la parole d'une voix forte et convaincue.

[color:5f8b=#olive]"Ca fait longtemps qu'un humain n'est pas venu en cet endroit ! Et je m'en réjouit ! Gorth je comprends ta rancœur mais Narcha semble avoir trouvé son lien ! Inutile de discuter passons à l'acte !"

Je sentis alorsun nouveau courant d'air et un énorme parchemin se trouvait devant moi. La sang qui séchait sur mon bras me servit pour aposer ma signature. Le tour était joué. Je tenais les faucons entre mes serres !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Apprendre à voler. [Kuchiyose]

Revenir en haut Aller en bas
 

Apprendre à voler. [Kuchiyose]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kaminari no Kuni :: Montagnes de Kaminari no Kuni-