AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les trois Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Le Prince et la Grenouille [C]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Informations
Messages : 108

Message(#) Sujet: Le Prince et la Grenouille [C] Jeu 12 Avr 2012 - 19:23

LE PRINCE ET LA GRENOUILLE

Le fils du chef des médecins de Konohagakure no Sato est bien connu
pour ses petites escapades dans la forêt de Hi no Kuni,
mais aujourd'hui, une petite lettre vient d'être envoyé au père,
lui demandant de venir seul dans la forêt dans deux jours avec une belle somme d'argent.
Vous l'aurez compris, c'est une rançon et l'enfant a été enlevé par des kidnappeur.
Vous qui connaissez les petites habitudes de l'enfant,
vous êtes chargé de le retrouver le plus rapidement possible
et d'arrêter les Kidnappeur. Ne prenez pas de risques inutiles.
Cette fois on ne rigole plus. Cette fois il va vraiment y avoir du vilain. Cette fois… je vais enfin réussir cette recette de boulettes de viande au citron bordel ! Bataillant avec les piques à brochettes aux manches de cuir, Issun examina son œuvre avant de la replonger immédiatement dans l’huile bouillante, espérant ainsi atteindre son objectif de reproduire une vieille recette de famille consistant à nimber la boulette d’un nappage croustillant à la sauce citron pour en faire un met craquant, mais fondant et savoureux au cœur. Malheureusement, et après encore quelques minutes d’attente, lorsqu’il sortit enfin de l’huile le plat…

« Et m… » Dit-il alors en voyant la boulette se disloquer et retomber en morceau dans l’huile. C’était encore raté ! Son père non-loin de lui émit un petit rire : c’était un test pour son fils de le voir cuisiner ce plat, et il savait bien qu’il ne réussirait pas à maîtriser la cuisson à la perfection avant un moment mais au moins y mettait-il du cœur à l’ouvrage… Et puis Issun avait aussi une autre raison de préparer se plat avec autant d’attention : il tenait à le faire goûter à Shiranui, qui dormait à l’étage et que les odeurs de fritures devaient taquiner.
Mais avant qu’il ne puisse reprendre une nouvelle fois son entreprise, il y avait un peu de nettoyage à faire avant midi et l’arrivée de la plupart des clients du restaurant. Coupant le feu, reposant la brochette, il se hasarda tout de même à goûter du bout de la langue ce qui était resté accroché sur le pique mais faillit se brûler la langue au passage. Et de toute façon, de ce qu’il sentait, ce n’était pas encore ça. Mais il ne perdait pas espoir, il arriverait à maîtriser la technique des boulettes de viandes panées au citron ! Parole d’Akimichi !

On frappa alors à la porte du restaurant pourtant encore fermé. Sa mère, qui était la plus proche de l’entrée, jeta un regard interrogatif à son mai et son fils et s’approcha du battant pour l’entrebâiller. Petit échange de mots inaudibles, puis une réponse de sa mère disant « Oui il est là, entez. » et le battant qui s’ouvrait complètement pour laisser la place à un Ninja du village. Au vu de sa tenue, Chunin minimum. Au départ il cru que c’était pour parler avec son père mais, ce fût vers lui qu’il se dirigea.

« Akimichi Issun je présume ? » « Oui, et qui… » « Je suis pressé. » « Ah. » Déjà ça donnait le ton, pas de présentations ni rien, géniale l’ambiance. « Très tôt ce matin le chef des médecins de notre village a reçu cette missive. » Dit-il en sortant un parchemin ouvert et mit sous plastique pour le poser sur le comptoir devant Issun qui se pencha pour lire rapidement ce qui y était marqué. Lorsqu’il eut terminé, le Ninja sorti un autre papier, où Issun reconnu son écriture : un rapport de mission.

« Tu te souviens de Menchi je suppose ? » « Oui bien sûr. » Silence. « Alors il a été… » « Enlevé oui. » « Quel rapport avec moi ? » « Tu as déjà été en contact avec lui, et tu as jusqu’ici eut de bons résultats en mission… Et son père a demandé à ce que ce sois toi qui sois chargé le premier de retrouver son fils en attendant le jour de la rançon. » Ah, voilà ce qui expliquait qu’il soit venu le voir lui, plutôt encore une fois qu’un Ninja spécialisé en détection et en traque. Mais maintenant il y avait Shiranui alors…

« Nous comptons sur toi Issun, mets toi au travail dès que possible. Bonne chance. » Et il le laissa là, derrière ses fourneaux, avec l’ordre de cette nouvelle mission, notifiée rang C. Préférant ne pas toucher le papier officiel avec ses mains encore grasses, le jeune homme resta là quelques minutes. Qu’est-ce qu’ils croyaient en haut lieu ? Qu’il était capable d’arrêter des kidnappeurs comme ça, en claquant des doigts ? Encore que les arrêter n’était pas le plus difficile… Non le plus dur allait être de les retrouver mais, pouvait-il réellement impliquer Shiranui là-dedans ? La louve avait déjà fait beaucoup pour lui, et puis l’ordre de mission était bien adressé à lui seul. Il devait mettre sa flemme, et sa frousse, dans sa poche cette fois et faire honneur à sa famille et à son village en arrêtant ceux qui se permettaient de tels méfaits en croyant s’en sortir.

Sans se presser, Issun rinça ses ustensiles, dénoua son tablier, et sous le regard satisfait de son père qui n’aimait pas que l’on laisse un plan de travail en désordre, se saisit du dossier avant de monter dans sa chambre sur la pointe des pieds. Par chance, il se trouvait que Shiranui n’était pas là pour le moment. Surement se promenait-elle dans le village comme elle avait prit l’habitude de le faire. Armé d’un petit calepin, il lui laissa un message pour ne pas qu’elle s’inquiète. « Je pars en mission pour quelques jours, je serais vite revenu, Issun. » Puis il prit quelques affaires dans son sac de voyage, descendit prendre des provisions pour trois jours, un peu copieuses au cas où pour nourrir le gamin s’il le retrouvait, embrassa ses parents et se mit en route pour aller chercher le fils du chef des médecins de Konoha.

> > >

Le dossier faisait été d’une pré-enquête déjà menée par l’équipe ayant constaté la disparition du gamin. Encore une fois, le petit s’était absenté une soirée de trop, et au petit matin cependant, son père n’avait pas envoyé un Ninja le chercher… Mais au soir du même jour, toujours aucunes traces de l’enfant. Une petite équipe envoyée là où Menchi faisait élevage de ses grenouilles avait constaté la disparition de celles-ci, et des traces évidentes de lutte et du passage de plusieurs personnes dont les pas et la profondeur des pas laissaient penser à des hommes de vingt-quatre à vingt-six ans. Ce fût donc vers là qu’il se rendit en premier. Connaissant le chemin, il retourna donc rapidement à l’étang pour constater que le dossier ne prévoyait pas de rester sur les lieux plus d’un certain temps : les grenouilles étaient revenues. Mais il y en avait beaucoup moins que la première fois où il était venu. Elles avaient dû fuir devant le petit affrontement qui avait précédé la capture de la cible.

« Au menu : cuisses de grenouilles… » Mais sa plaisanterie ne le fit même pas sourire lui-même. Il avait un peu peur de ce qu’il risquait de trouver, ou de ne pas trouver justement, au bout de ce chemin qu’il empruntait aujourd’hui. Certes il avait encore deux jours, enfin un jour et-demi en fait… C’était court pour retrouver quelqu’un. D’après le dossier toujours, l’échange se ferait au sud d'un petit village au nord de cet étang, à la frontière avec Tetsu no Kuni. Ce qui laissait une zone de recherche juste, monstrueuse. Et puis si les kidnappeurs étaient des Ninjas, ils avaient surement couverts leurs traces ! Bon sang, qu’est-ce qu’il venait faire là lui !

Se baissant pour trouver une piste, Issun commença à se dire qu’il avait des lacunes vraiment trop importantes à combler… Et que la présence de la louve blanche n’aurait pas été refus. Peut-être en cherchant à l’odeur sur la scène de crime … ? Mais non, ça faisait trop longtemps que le méfait avait été commis ! Il n’y avait plus rien à sentir maintenant. Mais de ses yeux vus, il vit un semblant de piste monter vers le nord-est. Logique, les kidnappeurs s’étaient rendus à une planque en attendant le jour de l’échange. Issun espérait vraiment que le chef des médecins de Konoha prévoyait une autre équipe en renfort le jour de l’échange parce que sinon…

> > >
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Le Prince et la Grenouille [C]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Feu :: Hi no Kuni :: Forêt de Hi no Kuni-