N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Un festival sous haute tension (Hyô Misory, Kenko Amaru, Aburame Kaidô)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Informations
Messages : 183

Message(#) Sujet: Un festival sous haute tension (Hyô Misory, Kenko Amaru, Aburame Kaidô) Mar 1 Mai 2012 - 1:48

Qu'est ce que c'était que ce bordel, un Aburame au milieu d'un festival de marginaux. Des travelots, des putes, de l'alcool qui coule à flot, saupoudrer le tout d'un peu de drogues diverses et vous obtenez un joyeux bordel, et Kaidô se retrouvait au milieu de tout ça, dans une immense rue emplie de monde à chercher dieu sait quoi mais revenons à l'origine de cette histoire c'est à dire une belle journée d'automne.
Kaidô se trouvait dans le bureau du plus haut membre du clan Aburame, pourquoi ? Eh bien pour une promotion rien que ça. En effet pour ses bons services le jeune genin était passé chuunin et c'était l'un des dirigeant du clan qui lui annonçait mais sans fioritures, aucune effusion ou quoi que ce soit mais un silence grave et profond. Le clan lui avait appris à réprimer ses émotions durant des années et même cette excellente nouvelle ne parvint à lui tirer un sourire, le jeune Aburame était satisfait mais visait déjà la prochaine étape, le rang de jonin pour mieux servir son clan et son village, encore et toujours.

Pour sa première mission depuis qu'il était chuunin Kaidô allait diriger une équipe, le supèrieur lui tendit les fiches de renseignements de ses partenaires, une certaine Misory du clan Hyô, le clan des manipulateurs d'encre et le second était un inconnu du nom de Kenko Amaru, leur compétence serait à voir sur le terrain. La mission en elle même consistait en une protection, chaque année une ville du pays du feu organisait un festival pour le moins "original", le supèrieur n'en dit pas plus et poursuivit, les organisateurs du festival avaient reçus des menaces de la part d'un groupuscule de mercenaires et de ninjas amateurs pour les forcer à annuler le festival, les organisateurs avaient donc engagés Konoha pour assurer la sécurité des festivitées et démanteler le réseau. Le paquetage de Kaidô l'attendait comme à son habitude déjà prêt, il enfila une longue cape noir recouvrantson cape, la referma et remonta la capuche. Le temps était plutôt doux et ne demandait pas de se couvrir mais depuis quelques temps le style vestimentaire des Aburame avait comment dire ........ empiré chez lui si bien qu'il ne sortait plus sans sa longue cape sombre.

Traverser Konoha pour trouver le point de rencontre avec ses équipiers à l'entrée du village ne lui prit pas longtemps, la routine des missions l'avaient rendu imperméable à ce genre de désagréments, ses pensées étaient tournées vers son rôle de chef d'équipe, en tant que plus gradé c'est lui qui allait devoir mené la mission et assurer la survie non seulement de ses équipiers mais des participants du festival également. Il s'assit sur un banc pour les attendre et se remit penser à son rôle, il avait déjà tué et prît des vies et ce à plusieurs reprises mais cette fois il allait devoir la preserver, cela lui faisait drôle quand il repensait à tous ses meurtres, "un ninja est une arme, une arme n'a pas de remords, une arme sert son village, le village éxige la réussite de la mission voila tout ce que j'ai besoin de savoir" se murmura t-il, son regard balaya les alentours "hmmmm ils sont en retard".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Informations
Messages : 415
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Un festival sous haute tension (Hyô Misory, Kenko Amaru, Aburame Kaidô) Mar 1 Mai 2012 - 2:20

Misory se leva de bonne heure ce matin. Elle allait avoir sa deuxième mission. Elle devait aller voir le bureau des missions pour prendre connaissance de celle qu'on lui avait attribuée. Juste avant de partir, elle prépare son sac avec des affaires utiles telles que des parchemins, de l'encre, des gants (elle prenait toujours des gants, on ne sait jamais), de la nourriture, des shurikens et des kunais, etc... Elle avait aussi un petit nécessaire de secours, cela pouvait toujours servir si jamais il devait y avoir un combat.

Allant chez ses supérieurs, elle pouvait observer la décomposition lente et certainement douloureuse de la nature. Les feuilles s'arrachaient doucement aux arbres et, dans leur dernier souffle de vie, s'écrasaient par terre, se laissant piétiner par des centaines de Konohajins. Il faisait de plus en plus froid, l'hiver n'allait pas tarder à arriver. Le chemin fut très rapide mais Misory n'était pas en avance. Ses supérieurs lui indiquèrent la nature de la mission et lui donnèrent le point de rendez-vous ou deux personnes devaient l'attendre, personnes qui seraient ses compagnons pour la mission à venir.

La mission consistait à surveiller un événement qui se déroulait dans une autre ville d'Hi no Kuni. Elle en saurait certainement davantage de la part de ses coéquipiers puisque, étant légèrement en retard, elle avait préféré prendre les informations essentielles et demander des détails sur place. Misory se demandait qui pouvait bien être ses coéquipiers. Les noms de Kenko Amaru et Aburame Kaidô avait été évoqué sans en dire plus que le premier était un genin et le deuxième un chuunin.

Après une dizaine de minutes de marche, elle arriva enfin au point de rendez-vous. Il y avait déjà une personne sur place. À la regarder, Misory se doutait qu'il s'agissait fortement du Chuunin. Elle le regarda sans trop insister puis s'avança vers lui.

« Excusez mon retard. Je suis Misory Hyô. Tu dois être Aburame Kaidô si je ne me trompe pas ? »

Elle voulait qu'on voit qu'elle était sûr d'elle pour qu'on ne doute pas de ses capacités. Après tout, elle était en course pour devenir elle-même Chuunin et pour cela il fallait qu'on voit ce qu'elle pouvait faire, qu'on voit sa puissance et sa capacité de réflexion.

« À cause de mon retard je n'ai pas pu avoir de détails sur la mission. Est-ce que vous pourriez m'en dire plus ? »

Misory ne savait pas vraiment si elle pouvait se permettre de le tutoyer. Elle avait rencontrer peu de gens d'un grade supérieur au sien ce qui fait que l'occasion ne s'était jamais présentée. De toute manière, ils allaient travaillé ensemble alors peu importait les politesses, il fallait ni plus ni moins faire du bon travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 47

Message(#) Sujet: Re: Un festival sous haute tension (Hyô Misory, Kenko Amaru, Aburame Kaidô) Mar 1 Mai 2012 - 15:59

C'était une des dernières belles journées de l'année. Il faisait beau et chaud malgré que le temps devenait de plus en plus froid à mesure que l'hiver arrivait. Les rues de Konoha étaient remplies de feuilles mortes et je pouvais entendre de ma chambre tous les bruits de craquellement des feuilles sous le poids des passants. Je me préparais pour ma nouvelle mission. Pas plus tard que ce matin, un oiseau vint m'apporter un parchemin scellé sur lequel un ordre de mission avait été formulé. Il fallait que je me rende à une fête qui à chaque fin de printemps se déroulait dans un des villages de Hi no Kuni. J'avais déjà entendu parler de cette fête où le but était d'être le plus provoquant et le plus osé... Cela n'allait pas être facile. Moi et mes collègues allions devoir protéger la fête de mercenaires tout en sachant que nous allions être dans une anarchie complète... Je pris rapidement le temps de m'enfiler un bol de ramen et je partis en direction du point de rendez-vous qui était situé à quelques minutes de chez moi.


Étant en avance, je pris le temps de passer à l'armurerie pour refaire le stock de fumigènes et de sceaux explosifs... C'était les seuls choses dont j'avais besoin car ma faculté à utiliser le Kinton me permettais de créer toutes les armes métalliques qui me venais à l'esprit. Je repris donc le chemin des portes de Konoha et j’aperçus au loin un jeune shinobi installé sur un banc. Il devait sûrement être le chunnin qui se chargerais de diriger notre mission. Je fis ce constat car il était arrivé avec beaucoup de minutes d'avance. Puis, je vis une fille aller à sa rencontre, elle devait sûrement être ma seconde partenaire.


J'arrivais vers eux et je pris le temps avant d'être en face de m'allumer une cigarette. Je pris une inspiration puis j'avançai pour me retrouver à leur niveau. L'homme au vu de sa tenu vestimentaire très "remplie" devait être un membre du clan Aburame. Je le savais car leurs particularité vestimentaire était qu'il faisait tout pour qu'on ne voit que le minimum de leur visage. Quand à la fille, c'était une belle fille blonde qui devait sûrement avoir la vingtaine. Je pris le temps de me présenter par un simple "Salut. Je suis Kenko Amaru." . Je ne montrais aucun signe distinctif d'émotion et donc je me dis qu'il fallait que je fasse quelque chose pour ne pas paraître bizarre. Je pris donc la résolution de me présenter plus en profondeur.


" Sachant que nous allons travailler ensemble cela serait bien si chacun présentait ses affinités et son style de combat! Pour ma part j'utilise des jutsus de types Raïton et Kinton. Je suis assez polyvalent mais je suis plus offensif que défensif."


Je décidai d'utiliser ma faculté Kinton pour leur faire une démonstration. Je malaxai mon chakra puis je formai deux kunaïs en acier. Je les tendis à mes collègues avec un grand sourire.


"Tenez ceci est un cadeau. Ils sont beaucoup plus résistant que les normaux et vous ne trouverez jamais mieux! Je propose que vous m'expliquiez vos affinités au combat sur le chemin pour ne pas perdre de temps!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Informations
Messages : 183

Message(#) Sujet: Re: Un festival sous haute tension (Hyô Misory, Kenko Amaru, Aburame Kaidô) Ven 4 Mai 2012 - 17:25

L'attente ne fût guère longue, les membres de l'équipes arrivèrent peu après que Kaidô se soit installé. Le premier s'avéra être une première, il s'agissait d'une kunoichi blonde plus agé en apparence que l'Aburame mais ce qui était étonnant était qu'elle se déplaçait pieds nus. Elle avait été visiblement informé des membres de l'équipe car elle ne fût pas étonné de la présence de l'Aburame, au contraire elle se présenta directement non sans une certaine gène quand à la manière de s'adresser à Kaidô.

Misory-« À cause de mon retard je n'ai pas pu avoir de détails sur la mission. Est-ce que vous pourriez m'en dire plus ? »
Kaidô-"Dès que le dernier membre sera arrivé."
Plus loin un jeune homme tentait d'allumer une cigarette nerveusement, il ne ressemblait pas vraiment à un shinobi ou du moins était loin de l'idée que l'on pouvait s'en faire mais sa manière de se déplacer ne trompait pas.

Il vint se placer à la hauteur de Kaidô pour se présenter d'une manière on ne peut plus sobre mais un détail plut tout de suite à l'Aburame l'absence d'émotions dans son regard. Il arborait des prunelles violettes mais qui ne dégageaient rien, le même regard qu'avaient tous les Aburame ou tentaient d'avoir. L'absence d'émotions, l'idéal ninja que l'on se devait d'atteindre, une pure rationalité et un devouement sans faille au clan.

Amaru-" Sachant que nous allons travailler ensemble cela serait bien si chacun présentait ses affinités et son style de combat! Pour ma part j'utilise des jutsus de types Raïton et Kinton. Je suis assez polyvalent mais je suis plus offensif que défensif."
Le jeune ninja créa pour s'illustrer deux kunais d'acier qu'il offrit à Misory et Kaidô, l'Aburame examina l'arme, la soupesa et le rangea dans son sac avec pour remerciements un bref signe de tête.
Kaidô-"Hmmm un ninja devrait éviter de révéler ses talents à des inconnus même ceux qu'il croit ses alliés, les alliés d'un jour peuvent être les ennemis de demain."
Kaidô eut une pensée pour son ancien ami Homura, il s'était perdu de vue lors de l'attaque de Suna et depuis les rumeurs disaient qu'il était devenu un deserteur.
Kaidô-"Enfin vous avez surement compris que je suis un membre du clan Aburame et comme la plupart de ses membres je me bat à distance voila ce que vous avez besoin de savoir. Pour ce qui est de la mission un village du pays nous a engagé pour assurer la sécurité d'une fête, ils ont reçus des menaces d'un groupe de mercenaires, il se pourrait qu'il y ait des ninjas parmis eux. Maintenant si vous être prêt mettons nous en route, pour les questions vous me les poserez en cour de route. Nous devrions arriver au village à l'aube ce qui veut dire que l'on devra camper ce soir."

Kaidô prit les devant et ensemble ils franchirent les portes de Konoha pour se lancer sur la route, ils la suivirent une bonne partie de la journée avant de couper à travers les bois. Il se déplaçait légèrement devant eux pour éviter d'avoir à discuter et aussi diriger le groupe et finalement quand le solei fût sur le point de disparaître il donna l'ordre de s'arrêter. Ils étaient tous les trois dans une petite clairière avec un ruisseau coulant à une centaine de mètres plus loin.
Kaidô-"Bien on bivouac là pour ce soir demain nous partirons à l'aube, je vais dresser des pièges aux alentours pendant que vous allumez un feu, on ne sait jamais nos ennemis sont peut être au courant de notre arrivée".


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Informations
Messages : 415
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Un festival sous haute tension (Hyô Misory, Kenko Amaru, Aburame Kaidô) Ven 4 Mai 2012 - 21:41

Alors qu'Aburame Kaidô souhaitait attendre le deuxième shinobi pour décrire le but de la mission, Misory accepta d'attendre patiemment pour en savoir plus en regardant un petit peu partout autour d'elle. Elle n'était pas stressée, elle ne surveillait pas les environs, elle voulait simplement observer. Non loin, et peu de temps après la kunoichi, un autre homme vint se joindre à eux, une cigarette à la bouche. Il semblait nerveux mais rien de bien méchant. La chose qui frappa tout de suite Misory ce fut ses yeux. Couleur violette, c'était très étrange. Il se présenta simplement et exposa sa manière de combattre. Il se dévoile sans peur à deux personnes qu'ils ne connaissaient pas, n'ayant pas peur que la situation tourne à son désavantage en dévoilant quelque chose d'aussi important à propos de lui. Le Aburame lui fit d'ailleurs la remarque, en écho à la pensée de la jeune femme. Cependant, après réflexion, il dévoila lui aussi les mêmes éléments que le dernier arrivé. Mais, contrairement à celui-ci, Kaidô ne donna pas autant de précision sur lui.

« Je ne pourrai même pas avoir la surprise de découvrir votre style de combat dans l'action. »

Misory ne dit rien de plus. Elle n'avait pas l'intention de leur dire quoi que ce soit à propos de son style de combat. Soit ils ne le sauraient jamais, soit ils le découvriraient sur le terrain. Elle avait perdu le sourire qu'elle arborait depuis le début. Elle n'observait plus le paysage, ce qu'elle adorait faire constamment. Elle regardait seulement ses coéquipiers en attendant la suite des événements. Le Chûnin exposa les faits. Ils devaient se rendre à la fête qu'organisait un village voisin de Konoha pour assurer la sécurité de la fête car des menaces avaient été faites. Sans s'arrêter, il proposa de se mettre en route pour arriver à temps et pour qu'on arrive à l'aube le lendemain matin.

L'autre personne, Kenko Amaru, offrit aux deux autres membres du groupe un kunaï fait à partir de son chakra. Il dit d'ailleurs que ces kunaïs étaient beaucoup plus résistants qu'un kunaï basique. Elle le remercia sans trop d'entrain, réellement fascinée par l'arme qu'on venait de lui offrir. Elle la regarda, la mettant sous plusieurs angles puis la mit dans sa sacoche sans rien dire.

Misory n'aimait pas trop la façon dont il prenait les commandes. Il n'avait pas de raison de prendre le dessus, personne n'avait désigné qui que ce soit pour être le chef du groupe. Bien que Misory aurait très certainement accepté de le désigner comme telle, elle n'aimait pas réellement qu'une personne autoproclame sa supériorité envers les autres. La mission devait cependant se dérouler correctement et c'est pourquoi Misory ne dit rien. Après tout, peu importait qui prenait les commandes ou non si les conditions étaient remplies. Elle le regarda sans rien dire, tentant d'être impassible. En général, Misory était douée pour cacher ses émotions, ce n'était pas la première fois. Elle savait que pour être un bon Ninja, il ne fallait rien laisser voir.

Ils se mirent en route pour ne pas être en retard. Ils marchèrent en silence, sans rien se dire de tout le voyage. Au bout d'un long moment, lorsque la nuit tomba, ils s'arrêtèrent sur la demande, sur l'ordre, de Kaidô. Il dit qu'il allait confectionner des pièges autour d'eux au cas où les ennemis seraient déjà au courant de leur présence pendant que Misory et Kenko devaient allumer un feu. Il dit ça sans poser de questions, c'est pourquoi Misory exécuta ce qu'il dit sans broncher. Elle détestait se faire mener à la baguette comme cela mais elle n'avait pas réellement le choix et elle ne voulait surtout pas créer de conflit au sein du groupe.

Elle était en quête de quelque chose pour allumer un feu à l'ancienne. Elle n'aimait pas qu'on utilise le chakra pour des choses aussi simplistes, des choses qu'on pouvaient très bien faire sans. Cependant, elle regardait Amaru pour voir si celui-ci n'était pas en mesure d'allumer ce feu. Au moins, s'il le pouvait, cela lui éviterait de s'embêter à le faire elle-même. Elle continua tout de même à chercher du bois de son côté pour le ramener à leur campement. C'était la première fois qu'elle allait dormir dans ces conditions mais cela ne l'inquiétait pas. Cependant, la méfiance permanente que suscitait l'obscurité de la nuit n'allait pas la mettre dans de bonnes conditions. La nuit allait être longue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 28

Message(#) Sujet: Re: Un festival sous haute tension (Hyô Misory, Kenko Amaru, Aburame Kaidô) Dim 10 Juin 2012 - 22:31

Journée terriblement chiante, chiante au point où j'avais la sensation d'être vidé de mes forces. Tellement chiante, que que j'avais l'impression de vivre deux journées dans une seule ! Fin bref, je m'emmerde quoi. Je passais une série de test dans une partie privée d'un laboratoire de Konoha, afin d'en savoir plus sur mon sceau et ses origines et peut être avoir la chance de choper une piste sur la nana qui me l'a foutu. Prise de sang, test sur mes capacités physique et tout plein d'autres trucs étaient au programme. L'ennui planait au dessus de mon crâne, attendant le bon moment pour m'achever, mais de manque de pot pour ce gros con, un inconnu entra dans la pièce.

Ragna - Laissez moi deviner, vous v'nez avec un verre dans lequel je dois pisser c'est ça ?
Jonin de Konoha - Je viens plutôt avec un ordre de mission, veuillez me suivre pour en savoir plus.

Il me fit donc un résumé sur ce que je devais faire, on aurait limite dit une scène à la mission impossible, sauf qu'à la fin le mec n'explosa pas. Des travelo, de l'alcool et de la drogue ? Bon si on enlève le premier truc, cette mission promettait d'être tout sauf ennuyante. Une fois mon paquetage préparé, je me mis sans trop tarder en route. Aaaaaaahhh l'automne... Cette saison dégueulasse où les feuilles tombent tellement qu'elles nous donnent envie de sortir le lance-flammes du grenier afin de toute les cramer. Celle-ci offrait un temps que ne me rendait pas particulièrement gaie, mais bon, faut bien des trucs horribles pour apprécier pleinement les bonnes choses. En parlant de bonne chose, j'appris auparavant que la petite Miso allait faire partie de mon groupe afin de mener à bien cette mission, c'était une bonne occasion de resserré nos liens ( Et peut être de profiter d'elle si elle boit un ou deux verres ). La route ne fut pas très longue, avec le temps je commençais à bien connaitre cette forêt qui faisait la fierté de notre pays, je la traversais sans peine, branche par branche tout en priant de ne pas rater la fête. Oui la fête, bien qu'on m'avait de base confié une mission, je ne le voyais pas vraiment de cet œil, je comptais avant tout faire la fête pendant que les deux autres jouent les vigile de boites de nuit. J'arrivais enfin sur place, je pouvais perçois la charmante artiste du clan Hyo, en compagnie... D'un Afghan ! Une sorte de soldat du désert sortit tout droit de la légion étrangère. Les deux étaient de dos, une fois j'étais assez près pour qu'ils m'entendent, je gueulais un bon coup.

Ragna - Misoooooooooooooooooooooooooooooo

J’accélérais le pas en direction de mes compagnons pendant qu'ils se tournaient en direction de cette voix qui leur paraissait inconnue et soudain... Dans la précipitation, mon pied heurta quelque chose, je fis un vol plané qui était digne des JO. A mon grand bonheur je n'eus aucun dégât, par contre ma tête s'était retrouvé entre les seins de la belle Konohajin.

Ragna - Hmmmfff défolé mifo...

J'étais mal, très très mal...

Citation :
Je me suis mis d'accord avec Miso et Kaido pour prendre la place d'Amaru

Petit post pour une intro, je vais rendre tout ça plus croustillant au prochain =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Informations
Messages : 183

Message(#) Sujet: Re: Un festival sous haute tension (Hyô Misory, Kenko Amaru, Aburame Kaidô) Lun 11 Juin 2012 - 16:23

Les deux konhajins venaient enfin de finir d'établir le campement pour la nuit, en réalité ils auraient très bien put poursuivre leur route pour arriver le plus vite au village mais l'Aburame avait une sainte horreur de la marche et l'idée de pouvoir se reposer le comblait.
La nuit était fraiche et agréable, Kaidô alla remplir sa goudre d'eau au ruisseau pour ensuite diner calmement près du feu, quelques rations de survies faisaient parfaitement l'affaire.
Tout était tranquille, parfaitement tranquille "Misoooooooooooooooooooooooooooooo" ............... un mauvais pressentiment envahis le chuunin.

Un type était en train de courir à travers la forêt en direction du camp tout en gueulant le nom de Misory, qui était-il ? Un fermier du coin probablement, aucun ninja ne pouvait se montrer aussi peu discret mais comment connaissait-il Misory ?
Alors que Kaidô se posait mille et une questions l'inconnu se prit les pieds dans un des pièges que l'Aburame avait mis en place, il fit un merveilleux vol plané avant d'atterir sur la Hyô. Plus loin une chaîne d'explosions apparut dans la nuit balançant des morçeaux d'arbres dans tous les sens.
Kaidô-"Hmmmm j'y suis peut être allé un peu fort sur les pièges mais......... t'es qui toi ?"

En baissant son regard vers le types Kaidô découvrit un bandeau de Konoha, son mauvais pressentiment s'amplifia brutalement. "Nan nan nan nan nan ça peut pas être ça, c'est forcement autre chose, il vient apporter un message ou une connerie du genre, me dîtes pas que je vais travailler avec.......ça" pensa le chuunin.
Kaidô-"Bon moi je vais me coucher je préfère entendre les mauvaises nouvelles au petit matin" il entra dans sa tente avant d'en ressortir la tête pour lancer, "et demain c'est départ 1h avant le lever du jour alors soyez en forme et toi le guignol tu te demmerde pour trouver un endroit pour dormir mais t'approche pas de MA tente".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Informations
Messages : 415
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Un festival sous haute tension (Hyô Misory, Kenko Amaru, Aburame Kaidô) Mar 12 Juin 2012 - 22:49

Le campement fut installé rapidement. Kaidô et Misory étaient près du feu avant d'aller dormir pour attaquer la journée suivante et arriver à la fête qu'ils devaient surveiller le plus vite possible. La nuit était totalement sombre, seul le feu éclairait les alentours. Kaidô avait installé une multitude de pièges autour d'eux pour s'assurer de pouvoir réagir en cas d'attaque imprévue.

Dans le même esprit, les pièges pouvaient prévenir n'importe quelle arrivée, qu'elle soit du côté des alliés ou des ennemis. C'est ainsi qu'au milieu de la nuit, une voix quelque peu familière aux oreilles de Misory brisa le doux silence qui pesait dans l'obscurité. La jeune femme entendit son nom au loin. C'était donc une certitude : la personne qui se dirigeait vers eux ne lui était pas inconnue, mais elle n'arrivait pas à restituer un visage sur cette voix. En tout cas, il n'était pas très discret.

Soudain, la lumière se fit dans son esprit. Elle n'eût pas le temps de se retourner pour vérifier ce qu'elle pensait que l'imbécile qui courrait dans leur direction s'était pris les pieds dans un des pièges de l'Aburame et était tombé la tête la première dans les seins de la jeune genin.

« Ragna, la tête en plein dans ma poitrine. Pourquoi ça m'étonne pas ? »

Elle le poussa violemment au sol et le regarda d'un air sévère. Que faisait-il ici ? Apportait-il un message ? Elle ne se posa pas cette question longtemps car il semblait évident qu'on ne choisirait pas un idiot à la mémoire de poisson rouge pour livrer un message.

« J'espère que tu as une tente, parce que nous on a pas de place dans les nôtres. »

Elle se dirigea vers sa tente comme l'avait fait Kaidô. Ce dernier avait été quelque peu réticent en voyant le ninja arrivé. D'un côté, cela se comprenait très bien puisque son entrée n'avait pas été très digne d'un ninja qui se respecte. Il rentra dans sa tente en indiquant une dernière fois qu'il faudrait se lever très tôt. Il parlait toujours de la même manière, aucun sentiment positif ne se lisait dans sa voix. Il restait stoïque, comme si rien n'importait plus que de réussir la mission dans les temps et de rentrer chez soi comme si de rien n'était.

Misory rentra à son tour dans sa tente en adressant ses derniers mots à Ragna.

« Et au fait, ne t'avise jamais de refaire ce que tu as fait sinon ça va mal aller. Bonne nuit. »

Il était déjà assez tard et il fallait qu'ils partent avant les premières lueurs du jours. Misory n'était pas très enchanté à l'idée de devoir surveiller un groupe de déjantés en train de faire la fête mais elle n'avait pas le choix. De plus, elle se doutait très bien que Ragna était enchanté d'avoir à participer à une mission aussi... « joviale », ce qui n'arrangeait en rien les choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 28

Message(#) Sujet: Re: Un festival sous haute tension (Hyô Misory, Kenko Amaru, Aburame Kaidô) Ven 15 Juin 2012 - 2:54

Un accueil merdique qui n'était pas à la hauteur du héros que j'étais! Misory me repoussa violemment avant me lancer un regard glacial, personnellement ça me dérangeait pas, je m'attendais à ce qu'elle me piétine les couilles ou une autre connerie du genre. Quant à l'afghan, il était encore plus dingue que ce que je pensais, le mec avait foutu des explosifs un peu partout dans la zone, il n'y avait plus aucun doute... CE TYPE FAISAIT PARTIE D'AL QAIDA KONOHA ! Il s'adressa à moi de manière vulgaire et tout ça sans se présenter. Pour qui se prenait ce type, les Aburame ne savaient pas ce qu'était les bonnes manières ? J'avais pas de temps à perdre avec ce genre de personne, ils étaient bien trop nombreux pour que je m'occupe d'eux un par un. Je me tournais en direction de Misory, un léger sourire se dessinait sur mon visage.

Ragna - Hé Miso tu me montres où se trouve la fête avec les travelo et tout ?

L'homme masqué nous coupa en nous prévenant qu'il allait se coucher, il ne rata pas une occasion pour se plaindre en même temps. Départ une heure avant le levé du jour ? C'était une blague ? Une very bad blague ?! Il ne savait pas encore qui j'étais, mais il n'allait pas tarder à le découvrir. Personne ne donne des ordres au faucheur ! A par peut être Nikkou-sensei... Mais c'est un cas à part ! Miso décida de partir elle aussi dans sa tente, logiquement comme j'en avais pas, je suivais ses pas. ( Mais non je suis pas un pervers, c'est juste que je veux pas dormir dehors ! ) Elle se retourna puis me dit ensuite qu'elle n'avait pas assez de place dans la sienne. J'étais figé sur place, choqué, terriblement choqué ! Elle allait me laisser tout seul dehors avec les loups, les ours et les hydres à neuf têtes !

Ragna - Comment ça pas de place pour moi ?

Ne pas laisser une place pour le chouchou du Sandaime Hokage devait être puni d'un écartèlement ou pour les filles, d'une séance SM dans ma chambre. Mais elle n'était visiblement pas au courante de cette nouvelle loi qui n'allait pas tarder à devenir universelle dans les prochaines semaines.

Ragna - Quelle plaie... Bon bah autant faire la fête !

Contrairement à eux j'étais en pleine forme, je me dirigeais donc vers l'endroit où se déroulait la fête, il était hors de question qu'une pile électrique comme moi passe sa soirée à glander. Le chemin fut long, très long... Je me demandais même si j'aurais du les attendre, jusqu'à ce que la ville entra enfin dans mon champ de vision. Je fus pris dans un élan de bonheur mélangé à une forte excitation. J’accélérais le pas tout en fredonnant une chanson ringarde qu'un vieillard Konoha m'avait encré dans la tête.

Me voilà deux heures plus tard, la tête entre deux seins, ceux d'une catin cette fois et elle n'était pas seule. Une grande coupe de saké à la main, j'étais entouré de plusieurs catins qui massaient les différents parties de mon corps, pendant que des travelo s'amusaient à jongler avec des bouteilles en face de moi. C'était une soirée de rêve et ce n'était que le début, manque de pot je me souvenais pas trop du reste. J'étais à présent dans un lit, non loin de celui-ci, Kaido et Miso qui me fixaient en compagnie du gérant de l’hôtel.

Gérant - Désolé de vous déranger monsieur Ragna, ces gens disent être en mission avec vous.
Ragna - Mi.. Mi.. Miz... Mizion ?

L'effet de l'alcool ne s'était visiblement pas dissipé, j'avais la tête qui tournait et des remontés. Je tournais lentement la tête sur ma droite, puis ma gauche. J'étais nu comme un ver et environ cinq prostitués aussi habillé que moi habitaient mon lit. Je regardais mes deux compagnons en clignant lentement les yeux.

Ragna - V... V... Vu avay... Av... AVAY REUTAY OUNE SUBELBE FEUUUUUTTTTTEEEE !!!

Je penchais ma tête hors du lit avant de gerber un bon coup. J'avais fait du très bon boulot, veiller sur toutes ses catins en même temps demandait un grand effort et j'espérais être récompensé une fois la mission finie.

Citation :
Quand vous me retrouvez, on est en plein après-midi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Informations
Messages : 415
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Un festival sous haute tension (Hyô Misory, Kenko Amaru, Aburame Kaidô) Sam 14 Juil 2012 - 22:24

La nuit était déjà bien avancée. Le feu brûlait à peine, il était presque éteint lorsque Misory alla vérifier. Elle sortit la tête de sa tente pour accueillir Ragna dans sa tente qui devait probablement geler dehors. Elle ne voulait au début pas le laisser venir car c'était un pervers de première. Cependant, la bonne personne qu'elle était ne pouvait se résoudre à laisser quelqu'un dans le besoin de la sorte. Elle le chercha donc des yeux lorsqu'elle sortit de sa tente mais ne le trouva point. Il devait s'être éloigné pour quelques raisons dont Misory se fichait éperdument. Elle alla donc, sans trop se poser de questions, se rendormir pour tenter de finir la nuit qu'elle avait tant bien que mal commencé.

Les premières lueurs du soleil firent leur apparition quand la jeune femme ouvrit les yeux. Elle était encore très fatiguée, comme si la nuit ne lui avait absolument rien apporté. Après s'être correctement sortit de son semblant de sommeil et avoir rangé sa tente, la kunoichi se mit à la recherche de son coéquipier qui s'était certainement perdu quelque part dans les environs. Elle marcha une quinzaine de minutes autour de leur campement sans trouver qui que ce soit. Misory sentait qu'il était allé faire des bêtises tout seul sur le lieu de la fête.

Sans trop se prendre la tête, elle finit de ranger son paquetage et continua son voyage jusqu'au village où elle devait se rendre. Le chemin n'était plus très long car la plus grande partie avait été faite la journée précédente. Il faisait plutôt beau pour une journée d'hiver, le ciel était dégagé et le soleil faisait légèrement fondre la neige au sol, ce qui tombait bien pour la fête insolite qui avait lieu en ce moment-même. Des travestis et de nombreuses personnes à l'apparence quelque peu inquiétante, voire angoissante. Misory marchait parmi tous ces ahuris en prenant garde à ne pas les regarder pour ne pas se faire remarquer parmi la foule.

Elle se rendit dans le premier bâtiment public qu'elle trouva pour y récolter des informations sur la fête et sur la menace qui pouvait planer sur celle-ci. Il alla donc parler au gérant en entrant dans l'accueil. La jeune femme se présenta à lui comme une ninja de Konoha en mission pour le bon déroulement de la fête. Le gérant parut cependant assez mécontent de voir la jeune femme et la dirigea dans une chambre de l'étage au dessus.

Sans grande surprise, Misory découvrit son coéquipier présumé, Ragna, complètement ivre et pratiquement entièrement dénudé, entouré d'un certains nombres de femmes... La kunoichi était dans une rage sans égale. Elle le regarda sans rien dire d'abord puis sortit de la chambre après lui avoir lancé quelques mots.

« Tu ferais mieux de me rejoindre devant l'hôtel dans moins de 10 minutes sinon ça va mal aller pour toi. J'hésiterais pas dans mon rapport à raconter ce que je viens de voir. »

Elle se rendit devant l'hôtel pour discuter avec le gérant qui lui expliquait que tous les ans la fête amenait beaucoup de gens mais que certaines personnes voulaient gâcher la fête. Ils se cachaient d'abord dans les rues les moins fréquentées puis se mélangeaient à la foule pour semer le trouble.

Misory attendait donc Ragna pour lui passer un savon et continuer ensuite la mission comme si de rien n'était puisqu'elle n'avait pas vraiment le choix.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Un festival sous haute tension (Hyô Misory, Kenko Amaru, Aburame Kaidô)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Hi no Kuni-