N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Bazar au quartier pauvre ( D - Renz et Snow )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 179
Rang : C

Message(#) Sujet: Bazar au quartier pauvre ( D - Renz et Snow ) Jeu 3 Mai 2012 - 22:03

Citation :
Avec la dernière tempête de sable quelques habitations ont été endommagées, et un enclos à "Poules du désert" à été détruit... Aidez à la réparation des maisons, de l'enclos, et à la capture des volatiles qui se sont échappés. Ces derniers sont au nombre de vingt... Courage!

Une nouvelle mission, deux jours après s’être vaillamment battu dans un tournoi d’arts martiaux, les deux jumeaux de la famille Toshihide avaient reçu ordre de nettoyer en quelque sorte les dégâts de la dernière tempête de sable. Ayant reçu l’ordre de mission, Fuusaichiro qui étant l’aîné s’occupait de tout ce qui concernait l’administration venait de prendre le parchemin de mission des mains d’un vieil homme qui derrière son joli petit bureau s’occupait de distribuer les missions aux shinobis qui venaient en faire la demande. Des missions de rang D, jusqu’aux missions de rang A qui étaient les missions les plus dangereuses. Il y avait aussi un autre type de mission, supérieur à celles de rang A, il s’agissait des rangs S, mais elles étaient d’une importance capitale et étaient généralement distribuées par le Kage lui-même et en aucun cas dans ce bureau auquel tout le monde avait accès. Déroulant le rouleau de sa main droite, il le lu à voix haute pour que son frère puisse entendre.

« Avec la dernière tempête de sable, quelques habitations ont étés endommagées ainsi qu’un enclos pour « Poules du désert » qui lui a été entièrement détruit. Aidez aux réparations des maisons, à la reconstruction de l’enclos, et à la capture des vingt poules du désert qui se sont échappés à la suite de cette tempête. Bon courage à vous.. »

L’ordre de mission était clair ! Cependant, il y avait une note qui avait immédiatement interloquée l’ainé. Au début du parchemin se trouvait les participants de la dite mission dont l’ordre se trouvait ci-dessous, mais là, les frères Toshihide n’allaient pas être seuls pour une si mince mission. Il y avait une troisième personne avec eux, une kunoichi dénommée Ayamatsu Snow. Se tournant vers son cadet, il posa l’index sur le nom de cette dernière avec comme interrogation silencieuse : « Tu connais ? ». Mais un hochement de tête de son frère répondit négativement à cette question. Elle était inconnue au bataillon ! Qui était-elle ? Est ce que son caractère allait coller avec celui des frères, qui avaient eux à peu près le même caractère. Cependant, elle n’était pas présente dans le bureau, alors comment allait-elle pouvoir prendre contact avec les jumeaux. Se tournant alors vers le vieil homme qui fixait toujours les deux frères sans afficher aucune expression sur le visage, il semblait avoir deviné l’interrogation de Fuusaichiro.

« Allez directement sur place, elle à été convoquée, je vous l’enverrai directement là-bas ! »
« Merci ! »

Repliant le parchemin de mission, Fuu l’inséra dans une poche de sa veste avant que les deux frères partent en direction du lieu de rendez-vous, tournant les talons au vieil homme. Marchants sous les rayons du soleil qui réchauffaient la peau des Toshihide, l’ainé était pensif, ce serait la première fois qu’ils rencontreraient un autre shinobis du village caché du sable, comment cette rencontre allait-elle se passer ? La famille de Fuu et Ren n’avait jamais eu de relation avec les autres clans de Kaze no kuni, il était donc légitime qu’il se pose ces questions qui pourraient sembler banales pour des natifs de cette nation. Les Toshihide eux n’avaient pas participés à la création de ce village, mais ils l’avaient intégrer depuis à peines quelques mois. Ils n’avaient eut le temps d’effectuer qu’une seule mission après s’être occupé de tous les papiers administratifs pour pouvoir entrer au sein de la milice de Suna. Ce serait donc la première fois.. Encore une première fois..

Une fois sur place, ils virent une scène assez apocalyptique.. Ou presque.. Certaines maisons avaient le toit complètement arraché. La structure des maisons de Suna était bien particulière, mais elle tenait. Malheureusement, comme chaque nation, il y avait un côté riche.. Et un côté pauvre. Les bâtiments du quartier pauvre étaient donc bien moins solides que les autres. C’était navrant, mais c’était comme ça, la société le voulait.. Un peu plus loin, un amas de bout de bois, au sol, en pagaille, c’était l’enclos de poule. D’ailleurs, si on baladait son regard à droite et à gauche, on pouvait voir plusieurs poules se balader comme si de rien n’était, elles se sentaient certainement libre, mais cela n’allait pas durer. La différence entre une simple poule et une poule du désert, était ses plumes marron foncés, de plus, elles étaient bien plus résistantes à la chaleur que les poules des pays au climat moyen. Mais l’heure n’était pas à la biologie, il fallait se mettre au travail.

Cependant, au loin, malgré la chaleur qui déformait l’horizon, une silhouette se tenait droite, marchant en direction des jumeaux, c’était certainement la kunoichi qui devait effectuer cette mission avec eux. Ayant remarqué son arrivée, Fuu tapa doucement sur le bras de son frère pour attirer son attention puis fit signe de regarder en arrière.

« C’est elle non ? »

    Ordre de Post :

    Fuusaichiro
    Snow
    Renzaburo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 33

Message(#) Sujet: Re: Bazar au quartier pauvre ( D - Renz et Snow ) Ven 4 Mai 2012 - 23:05

Une égratignure si légère qu'on ne se doute pas de sa profondeur.

Sérieusement, ils appellent ça une mission pour shinobi? Je suis là, sous ce soleil aux UV surpuissantes à marcher sur un sol parfaitement irrégulier, tout ça pour choper des poules?? Non, en fait ce n'est pas tout à fait exact, le premier objectif est de réparer certains bâtiments qui ont été détruits suite à une tempête de sable. Je ne suis à Sunagakure no Satô que depuis quelques semaines, mais il me semble évident que ce doit être un phénomène plutôt fréquent ici. En arrivant sur les lieux indiqués j'ai eu un petit pincement au cœur, je dois l'avouer. Il y avait des bouts de bois disséminés un peu partout sur le sable, et les maisons n'étaient plus que des tas de matériaux sans forme. On pouvait voir les habitants, surement les personnes qui vivaient dans ce quartier, se serrer les coudes pour s’aider les uns les autres. C’est une vision plutôt banale à première vue, mais réellement touchante en période de guerre dans certains pays frontaliers. Mais avant de commencer à entreprendre quoi que ce soit il fallait que j’attende mais coéquipiers, ah oui parce que, je ne suis pas seule pour faire ça. Je ne comprends pas pourquoi nous sommes trois pour une mission si simple… Et pour être sincère, je stress légèrement à l’idée de les rencontrer. Sur le parchemin qui indiquait la mission que j’ai récupéré, il y avait les noms, ce sont deux Sunajins, des garçons apparemment. En plus de ça ce sont des frères vu les noms. J’ai peur de ce qu’ils vont penser de moi, ils vont peut-être me trouver trop bruyante, pénible ? Peut-être même inutile ou faible… Ce n’est pas l’image que je veux donner de moi, pourtant, c’est celle qui ressort. Il existe certains trucs comme ça, indéfinissable, qu’on ne peut changer avec sa simple envie.

Ils ne sont pas arrivés de suite. Du genre à être en retard ? Je ne peux pas savoir, j’espérais juste qu’il le leur soit rien arrivé en route. C’était d’ailleurs ce genre de sentiments, comme la compassion, qui me rendait si faible. Du moins, c’est ce qu’on a pas cessé de me répéter pendant des années durant. Mai quelque chose me sortit de mes souvenirs, un petit garçon venait de tomber, un grosse planche lui était tombé sur la tête. Je me suis immédiatement précipité sur lui, dégageant du mieux que je pouvais la planche, je n’avais pas l’air comme ça, mais j’ai des forces. Mais l’enfant me balança un bâton dans la figure, et tira sa jambe en un clin d’œil. Il était déjà loin avant que je ne relève la tête. J’avais la joue maintenant toute éraflée, je me la suis compressée de ma main droite par pur reflexe. Je n’avais pas mal, du moins pas de quoi en faire un drame, mais ce n’était pas vraiment ça qui me tracassait. Toutes ces personnes me jetaient un regard noire, j’avais vraiment raté mon coup si j’voulais faire bonne impression… Je vais vraiment être un poids pour deux équipiers, il vaut mieux que j’abandonne cette mission de suite, tant qu’il en est encore temps. Peu importe pour quel genre de fille ils me prennent, ce ne sera jamais pire que si ils me rencontrent vraiment.

Alors je me suis relevée, je n’ai même pas pris la peine d’épousseter mes vêtements et j’ai commencé à marcher vers cet horizon si habituel dans le coin. Je ne pensais déjà plus vraiment à cette histoire de mission, j’étais plutôt plongée dans d’autres sujets bien plus intimes et inutiles. Mais quelque chose d’assez logique c’est passé, fait que je n’avais pas prévu idiote que je suis. En continuant mon chemin j’ai croisé deux individus, vers qui j’ai concentré mon attention un long moment tout en continuant de marcher. J’ai même tourné la tête pour continuer à les regarder, avant de la redresser vers l’avant sans la moindre réaction. Je me suis ensuite stoppée net, haussant les sourcils comme étonnée. Ils étaient exactement, les même. Tout était identique, c’était vraiment troublant, c’était à se demander si je n’avais pas vu double. Je me suis retournée brusquement vers eux le visage complètement interloqué par cette similitude frappante, comme des frères. Mais c’est ça ! Suis-je bête ? Ce sont eux, les frères Toshihide, à coup sûr ! Possédée par ce sentiment d’auto satisfaction, j’ai laissé se dessiner sur mon visage un large sourire, et je me suis courbée rapidement avant de prendre la parole.

« Je suis Ayamatsu Snow, je me suis alors redressée plus lentement cette fois, nous sommes au complet n’est-ce pas ? »

Je n'avais pas vraiment fière allure comme ça, en même temps je ne m'étais pas trop préparée pour. Je ne sais pas pourquoi j'ai ressenti un tel sentiment de bonheur à ce moment là, j'étais peut-être fière d'avoir trouvé mes coéquipiers, peut être parce que je n'étais plus seule. Rien qu'avec leur prochaine réponse, j'allais pouvoir déterminé à peu près qui ils étaient, du moins leur trait de caractère principal. J'espère me faire des amis, j'espère simplement qu'ils m'acceptent comme je suis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin d'Iwa
Messages : 546
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Bazar au quartier pauvre ( D - Renz et Snow ) Sam 5 Mai 2012 - 12:48

Renzaburo se trouvait au bureau des missions avec son frère. A peine rentrés de leur tournoi de lutte, ils avaient de nouveau une mission. Mais Renzaburo s’en réjouissait. Il aimait être actif et il se serait sans doute ennuyer s’ils étaient restés inactifs pendant trop longtemps. Fuusaichiro partit prendre la mission au vieil homme qui les distribuait. Il revint avec le rouleau et commença à lire. Cela ne semblait pas très dur. Il fallait qu’ils aident à reconstruire des maisons endommagées par les intempéries de la météo et qu’ils attrapent vingt poules du désert qui s’étaient échappées. On avait vu mieux comme mission mais il fallait obéir aux ordres. Renzaburo ressentit quelque chose qui le tracassait. Il l’identifia comme un problème que venait de ressentir son frère. Il le regarda d’un air interrogateur. Son aîné ne tarda pas à lui signifier la raison de son souci. Du bout de son index, il pointait un troisième nom figurant dans la case réservée aux participants de la mission. Renzaburo comprit mieux l’étonnement de son frère et il le partagea. Il semblait qu’elle n’était pas dans le bureau avec eux. Fuusaichiro interrogea le vieillard derrière son bureau. Il leur conseilla d’aller sur les lieux de la mission car elle devait déjà s’y trouver. Les frères s’y rendirent sans plus tarder.

Sur le chemin, les deux frères se posaient mille et une questions. Qui était cette mystérieuse troisième participante ? Quel serait son genre ? Arriverait-elle à travailler en collaboration avec les jumeaux et seraient-ils capables eux-mêmes de travailler avec une tierce personne ? Habitués depuis tout petit à tout faire ensemble, il était inhabituel qu’on leur demande de se joindre à quelqu’un pour réaliser quelque chose. Leur duo était parfait et personne n’osait troubler cette pérennité qui gouvernait leurs rapports fraternels. Renzaburo aurait peut-être dû se poser un peu plus ses questions mais celles qu’il avait en tête étaient plus futiles. A quoi ressemblait cette kunoichi ? Allait-elle être sympa ? Il tâcha de penser à autre chose car il se trouvait stupide de s’interroger sur ces choses-là. Mêmes si ces interrogations le tiraillaient au plus profond de lui.

Arrivés sur place, le spectacle arracha un soupçon de pitié aux frères. Des habitations retournées, des familles à la rue. Le cadet Toshihide eut du mal à ne pas ressentir de la peine mais il fallait se faire une raison. C’était la dure loi du désert. Quelques poules se baladaient de ci de là. Renzaburo tâcha de mémoriser où elles se trouvaient pour les attraper plus vite après. Cependant, alors qu’il comptait les volatiles, une légère pression sur le bras le tira de son exercice. Fuusaichiro le regarda et fit mine de regarder derrière lui. Renzaburo suivit la direction que son frère lui indiquait. Une jeune personne s’avançait vers eux. Une jeune fille semblait-il. Ce devait être elle.

Elle passa près d’eux en les regardant mais elle continua son chemin. Les frères Toshihide furent surpris de ce comportement. Elle les regardait attentivement pourtant. Elle regarda ensuite droit devant elle pour continuer son chemin. Renzaburo n’avait pu s’empêcher de sourire face à un tel comportement. Puis, elle s’arrêta net. Elle se retourna vers eux et se présenta. C’était bien elle en effet. Elle affichait un large sourire. Renzaburo la jugea tout de suite comme étant quelqu’un de sympathique. Des cheveux blonds, plutôt grande, elle les regardait l’un et l’autre de ses grands yeux marrons. Renzaburo devina qu’elle essayait de les différencier. Ils pourraient s’amuser de cette particularité. Renzaburo se présenta comme son frère semblait encore en train de jauger la nouvelle venue :

-Je me présente je suis Renzaburo et voici mon frère Fuusaichiro.

Son frère salua la jeune fille. Cette dernière gardait son air réjoui et son regard allait de l’un à l’autre. Elle devait essayer de trouver une caractéristique pour mémoriser le nom de chacun. La situation amusa beaucoup Renzaburo. « On ne risque pas de s’ennuyer avec elle je pense ». Puis son instinct de ninja le remit sur la bonne voie. Il claqua la langue sur son palais, regarda autour de lui puis brisa le silence :

-Alors on se met au boulot ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 179
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Bazar au quartier pauvre ( D - Renz et Snow ) Jeu 10 Mai 2012 - 18:52

C’était une jeune fille blonde, pas très grande de taille, et d’âge non plus apparemment, enfin, elle ne devait pas être plus âgé que les jumeaux. Elle avait les traits du visage extrêmement fin, relatant la douceur féminine. Le plus attrayant dans son visage était ses deux grands yeux bleus, comme un océan où l’on pouvait se perdre. C’était sur que comparé que yeux des Toshihide.. Enfin bon ! Une belle jeune femme que voilà, des formes douces et attendrissantes, oui ! C’était une belle jeune femme. Alors que Fuusaichiro la définissait du regard, elle passa devant les deux frères sans s’arrêter, pour se rendre compte ensuite qu’ils étaient certainement ceux qu’elle recherchait. Cette maladresse fit immédiatement naître un petit sourire taquin sur les lèvres des deux marionnettistes qui s’amusaient de cette situation. En se retournant, elle se présenta comme étant Ayamatsu Snow avant de demander si l’équipe de cette dite mission était au complet. Devançant son ainé, Renzaburo pris la parole et les présenta à cette jeune femme dénommée Snow.

Rappelons l’ordre de cette mission : les trois shinobis de Suna devaient réparés les dégâts des maisons qu’avait occasionné les rafales de vent et de sable assez fréquentes dans la région, puis ils devaient reconstruire l’enclos à poule et y remettre les vingt poules qui étaient entrain de sa balader dans la nature. Autour d’eux, il y avait les poules, donc les localiser ne serait pas un problème, les attraper allait certainement en être un autre par contre.. Les débris des maisons pouvaient facilement être réparables, donc ce ne serait pas une mission très difficile. S’amusant de cette situation, Fuusaichiro savait déjà ce qu’il allait faire. Enfin, ce qu’il faudrait faire, il allait faire en sorte que les trois shinobis gardent la partie la plus amusante pour la fin. Quitte à travailler, autant le faire dans la bonne humeur, surtout que cette kunoichi avait l’air fort sympathique, ce qui plaisait forcément aux Toshihide. Il prit alors la parole

« Et bien je vous propose de garder la capture des poules pour la fin, commençons d’abord par les maisons pour que les familles puissent s’y installer sans être inquiété, ensuite on construira l’enclos avec les débris de l’enclos précédent, puis, on s’amusera à capturer les poules. Qu’en dites vous ? »

Le regard de Fuusaichiro se dirigea alors vers les poules qui regardaient les trois shinobis d’un air pouletsque ! L’ainé des Toshihide avaient une idée de jeux dans l’esprit et il comptait bien la proposer à ses deux compagnons de mission une fois qu’ils auraient reconstruit les maisons et l’enclos. De toute manière, la capture des poulet poulement poulesques devait attendre la reconstruction de l’enclos, sinon, où les mettraient-ils ?

Cependant, il devait rester concentré sur sa mission, sinon, il risquerait de s’attirer les foudres de son cadet qui semblait prendre très au sérieux cette mission. S’installant juste à côté de lui, il frappa dans son dos de sa main droite avant de sourire aux deux autres protagonistes. Ce sourire voulait dire qu’il fallait effectuer cette mission dans l’amusement, c’était une mission de rang D, donc il ne servait à rien de se rendre nerveux, de toute manière, ils ne partiraient pas tant que toutes les poules n’étaient pas capturées et enfermées dans l’enclos.

« Ca vous convient donc ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 33

Message(#) Sujet: Re: Bazar au quartier pauvre ( D - Renz et Snow ) Sam 12 Mai 2012 - 11:08

Rather Lay Awake In A Path Full Of Sorrow ♫

Finalement, ils ont l'air plutôt sympathiques les deux zigotos. Au début j'étais un peu gênée de ne pas les avoir remarqué plutôt, mais je n'avais absolument pas l'impression que ça les avait vexés, mais plutôt amusés. J'étais là, a essayer de retenir leur nom que je trouvais plutôt compliqués. Il me faut un moyen mémo technique... Mais comment faire? Si je les connaissais, j'aurais fais un petit coeur sur la joue d'un des deux, ou alors marqué leur initiale, mais c'était vraiment déplacé pour une première rencontre, je le savais. Mais je n'eus pas vraiment le temps de me plonger dans cette pensée, les deux prirent la parole tour à tour. Le premier proposa qu'on s'y mette, pas mauvaise idée, en effet. Ce n'est pas vraiment comme si ça allait être très long, mais les familles attendaient notre aide avec impatience je suppose. L'un des deux proposa peu après un plan d'action. Il était tout à fait logique, il me semblait évident aussi de commencer par les "travaux" et de finir par la chasse aux poules. Ce type me plaisait bien, il avait dit "s'amuser à capturer les poules". Cool ! Si on peut allier plaisir et travail, c'est encore mieux.

Mon sourire s'est accentué, ça va être sympa finalement ! Je n'ai plus vraiment ce stress du début de mission, ils sont plutôt accueillants. Je ne pus m'empêcher de lever mon bras droit bien haut, en criant un "let's go" naturel chez moi. Par contre, je ne savais pas vraiment comment ils voulaient procéder : préféraient-ils travailler en équipe bâtiment par bâtiment, ou alors qu'on sépare et qu'on s'occupe chacun d'une tâche précise ? J'ai malgré tout commencer à marcher en direction des lieux délabrés, j'espère que mon altercation de tout à l'heure sera déjà oubliée. Je me retournai souvent, pour voir si les deux autres suivaient et qu'il n'était rien arrivé. C'est peut être un peu bête, je l'accorde, mais je n'y peux rien.

Nous étions désormais arrivés, l'étendue des dégâts était plus importante que ce que j'avais jaugé plus tôt. Il y avait certaines poules ici aussi, mais rien ne servait vraiment de retenir leur emplacement pour moi, ma mémoire est inférieure à celle d'un vieux poisson rouge. Elles avaient plusieurs couleurs, La plus jolie était celle qui avait un plumage gris, je n'en avais jamais vu des comme ça auparavant. Après tout, ce sont des poules du désert, pas de simples volatiles bruyants. Puis mon esprit est revenu sur la première étape de la mission. Il fallait bien que je propose quelque chose, je n'allais pas rester là à les regarder tout faire à ma place. J'ai croisé les bras, me penchant légèrement sur le côté. J'ai baissé la tête, fermant les yeux pour réfléchir au meilleur procédé. Je les ai rouverts quelques secondes après leur jetant un coup d'œil à intervalles régulières.

Selon vous, il vaut mieux se disperser ou agir ensembles ? j'ai marqué un léger temps de pause avant de reprendre, si vous avez l'habitude de travailler ensemble on peut faire deux groupes. Je peux me débrouiller seule, ça ne pose pas de problème.


Après avoir dit ça, je n'ai rien laissé paraitre, mais je savais très bien que seule j'allais faire une catastrophe. Quelques souvenirs me revirent, comme celui de la niche de Tucker, le chien de Serah lorsqu'elle était petite. J'avais décider de lui offrir comme cadeau, alors je m'étais vachement appliquée à faire des plans et à trouver du bon matériel. Quand je l'ai finis, le petit chiot s'est empressé de visiter sa nouvelle demeure, mais le toit s'est immédiatement écroulé sur lui. Heureusement il n'avait que la patte cassée et on a pu vite la soigner, mais cette fois c'est différent, je n'ai pas le droit à l'erreur pendant une mission, surtout en équipe. Ok, motivée, je vais faire un truc parfait cette fois !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin d'Iwa
Messages : 546
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Bazar au quartier pauvre ( D - Renz et Snow ) Dim 13 Mai 2012 - 16:19

S’amuser à capturer les poules ? Quelle idée le frère de Renzaburo pouvait bien avoir en tête pour associer la récupération des volatiles disséminés un peu partout avec un divertissement ?! Renzaburo détailla son aîné d’un œil interrogateur. Il avait l’air de prendre tout ceci un peu à la légère. Il s’agissait certes d’une mission de rang D mais tout de même ! Renzaburo adoptait une conduite exemplaire dans l’éventualité où une tuile pouvait arriver. Puis il repensa à ce qu’il venait de se dire. Quelle tuile pouvait-il leur arriver ? Le plus gros problème qu’ils pouvaient éventuellement avoir serait que la tempête revienne et aggrave encore plus les lieux qu’elle avait déjà bien endommagés. Seulement les chances pour que cela arrive étaient quasi nulles. Il décida donc de se relâcher un peu et de se détendre.

Fuusaichiro tapota le dos de son cadet avec un simple sourire sur le visage. Il venait de proposer une démarche pour l’accomplissement de la mission et, leur coéquipière semblant parfaitement d’accord avec le plan proposé, Renzaburo l’approuva aussi. Ils se dirigèrent ensemble vers les habitations délabrées. La jeune kunoichi qui les accompagnait semblait mettre beaucoup d’entrain dans ce qu’elle accomplissait. Elle n’hésitait pas à exprimer ouvertement sa joie. Ce comportement n’était pas habituel pour un shinobi mais il était agréable de travailler avec quelqu’un de différent qui sortait du lot. Une fois arrivés au niveau des maisons, ils s’arrêtèrent. Renzaburo jeta un regard à Snow. Son entrain s’était envolé et elle semblait plonger dans une profonde réflexion. Elle ferma les yeux, puis les rouvrit en interrogeant les deux frères sur l’accomplissement de la manœuvre de reconstruction à adopter. Renzaburo trouva la question pertinente et il prit le temps d’y réfléchir lui-même.

A la base, les Toshihide n’avaient que moyennement appréciés la présence d’une tierce personne pour participer à la mission. Mais maintenant qu’ils l’avaient rencontrée, ils avaient revus tous deux leur jugement initial. Snow était quelqu’un d’agréable compagnie qui s’impliquait énormément dans ce qu’elle faisait. Se posait donc la fameuse question du fait de se séparer pour commencer à réparer les habitations ou s’ils devaient s’y mettre à trois pour reconstruire une maison. Diviser le groupe en trois aurait été un bon moyen d’avancer. La division Toshihide d’un côté et Snow de l’autre n’était pas une bonne idée selon Renzaburo. La vitesse de travail aurait été inégale et si l’un des jumeaux s’était allié avec Snow, cela n’aurait pas forcément été plus simple du fait qu’ils n’avaient jamais fait de missions ensemble. Il arriva donc à une conclusion qu’il exposa à voix haute :

-Personnellement, je pense qu’il serait préférable qu’on s’y mette à trois sur chaque maison. On avancera ainsi plus vite et on pourra les enchaîner assez rapidement.

Le silence fit écho à sa proposition. Il attendait l’avis des deux autres quant à la décision à prendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 179
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Bazar au quartier pauvre ( D - Renz et Snow ) Mar 15 Mai 2012 - 15:06

Les paroles de Fuusaichiro semblaient plaire à Snow qui s’engagea dans la mission d’un grand « Let’s go » avec le poing levé. Cette image fit naître un grand sourire sur les lèvres de l’aîné. Il vit également que son amusement pour cette mission semblait agacer son frangin, ou plutôt, celui-ci ne semblait pas comprendre son entrain pour s’amuser lors de cette mission. Ce n’était qu’une mission de rang D, ils ne risquaient pas leurs vies, ils ne risquaient pas la vie de quelqu’un d’autre, ils ne risquaient rien d’autre qu’une écharde dans le doigt. Arranger les maisons, reconstruire le poulailler et récupérer le spoules allaient prendre du temps, alors autant le faire avec le sourire. Les trois compagnons marchèrent ensemble en direction des maisons les plus touchées par cette tempête avant que Snow se retourne, l’air inquiet. Elle demande alors aux jumeaux s’ils devaient opérer en équipe ou s’ils voulaient travailler tous les deux, alors que Snow elle travaillerait seule. Il était vrai que normalement, les Toshihide n’aimaient pas la compagnie d’une autre personne lorsqu’ils travaillaient, mais là, cela ne dérangeait pas, Snow était agréable. Et Renzaburo s’empressa de le préciser, suivant l’idée de son ainé. Fuusaichiro rajouta :

« La majorité l’emporte, nous allons donc travailler tous les trois. Nous n’allons pas te laisser seule.. Allons-y ! »

Puis ils commencèrent les travaux. Pendant que Snow et Renzaburo évaluaient les dégâts de la première maison, Fuu lui ramassa les débris des maisons tombés aux alentours, peut-être que certaines choses pourraient servir de nouveau. Les dégâts ne semblaient pas immenses, donc ce serait vite fait. Ils travaillèrent main dabs la main pendant une bonne heure pour remplacer les morceaux de toits qui s’étaient arrachés. Renzaburo et Fuusaichiro plus fort physiquement que Snow hissaient les grosses planches de bois au niveau du toit, et Snow elle les plaçaient avant de les fixer avec des clous aussi gros qu’un tibia. Le but était que les toits de s’effondrent plus à chaque coup de vent, cela pourrait être légèrement embêtant pour les familles vivants dans ces maisons. Très vite, ils eurent finis de reconstruire le toit, ils ramassèrent donc les tuiles alentours afin de les fixer de nouveau sur le toit, bien calée de façon à ce que, pareillement, elles ne s’envolent pas à la moindre colère météorologique. En une bonne heure et demie, ile finirent la première maison, puis ils passèrent à la seconde.

« Et en voilà une ! » dit-il en s’épongeant le front avec sa manche.

Citation :
Hrp : Je me permet d’avancer dans la mission, sinon ce sera uniquement du flood, sans action, ce qui nous fera perdre l’envie d’y Rp et des points dans la notation. On a qu’à dire qu’il y a trois maisons touchées, donc faites une maison chacun et puis on fera un post pour la reconstruction du poulailler avant de se mettre à chasser les poules.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 33

Message(#) Sujet: Re: Bazar au quartier pauvre ( D - Renz et Snow ) Mar 15 Mai 2012 - 16:41

Finalement, l'idée de travailler en groupe était surement la meilleure. Cela me paraissait logique, je ne bronchai donc pas lorsqu'ils votèrent un travail à la chaine. Je fus plutôt touché lorsque Fuusaichiro ajouta qu'ils n'allaient pas me laisser seule. Ça peut paraitre banal, moi je trouve ça simplement gentil. Nous avions chacun notre rôle, le leur était plus physique, le mien plus technique. Bien que je ne sois pas très douée en la matière, leurs encouragements me donner envie de montrer le meilleur de moi-même. Pour la première maison, la mission fût plutôt simple. Les gros dégâts étaient essentiellement basés sur le toit. Nous avons donc assemblé des planches entre elles que nous avons reliées à l'aide de ruban adhésif double face, qu'on nous avait dit être très solide. De plus, j'ajoutais des clous un peu partout, dans le doute. Nous finîmes par hisser l'assemblage de planches. Je transpirai un peu, la chaleur et l'effort physique ensemble, c'était un cocktail bouillant. Je ne travaillais pas souvent aussi intensivement, et puis, auparavant je prenais des pauses dès que je ressentais une certaine fatigue. Mais cette fois c'était différent, même s'il s’agissait d'une mission de rang D je la considérais comme la confiance des habitants envers les shinobis de Suna. C'était un devoir que nous, ninjas, devions accomplir sans accro.

Après celà, nous sommes passés au second bâtiment, qui était bien plus délabré que le premier. Pour celui-ci, les fondations étaient nécessaires à consolider. Il fallait trouver des pierres pour rebâtir les murs, et des planches pour consolider l'appui du toit. Nous nous sommes réparti les tâches, je me suis surtout occupée de réfléchir à propos de la technique la pluie fiable pour assembler tous ces matériaux. Nous travaillions dans la joie et la bonne humeur, ce petit duo était des plus agréables pour une mission comme celle-ci. Le soleil commençait à décliner, et un petit vent léger s'installa. Je pense qu'il fut apprécié de nous trois, car je n'étais pas la seule à suer, j'en suis sure. J'avais un peu mal à la tête à force de taper avec le marteau, mais ce n'est rien comparé à la douleur que certains éprouve, et je ne me laisse pas déconcentrer par des choses aussi futiles. Après avoir regardé l'ensemble du résultat fini, j'étais assez fière de ce que nous avions accompli. Pour fignoler un peu, l'un des deux frères eu l'idée de ramasser les débris qui étaient étendus par terre, cela avait donc également nettoyé le paysage involontairement. Les lieux étaient désormais un peu plus propres, et nous faisions ainsi plus que ce qui était demandé. Nous fîmes une pause bien méritée, avant de considérer ensembles le travail restant. Il n'y avait plus qu'une maison, après il s'agissait du poulailler et de ses habitants. Ça n'allait surement pas être la partie la plus désagréable, alors pour ma part, j'étais plutôt remonté à bloc pour la dernière.

- On a bien avancé ! Le plus gros est fait, et avec un peu d'entrain on peut finir rapidement la dernière!

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin d'Iwa
Messages : 546
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Bazar au quartier pauvre ( D - Renz et Snow ) Mar 15 Mai 2012 - 22:22

Les travaux avançaient à une bonne allure. La répartition des tâches s’était faite naturellement et elle se révélait être efficace. La première maison fut terminée. Ils attaquèrent donc la deuxième. Cette dernière fut un peu plus difficile car elle était largement plus endommagée que la première bâtisse. La chaleur n’arrangeait pas la tâche. Mais la bonne ambiance qui régnait dans l’équipe rendait la mission plus supportable. Alors que la reconstruction de la deuxième maison s’achevait, Renzaburo repéra quelques morceaux de bois éparpillés par terre. A peine le pensa-t-il que son frère aîné les ramassa. La coïncidence fit sourire le cadet. Cet éternel lien le ferait rire jusque dans l’au-delà !

Les trois shinobis étaient épuisés par les travaux mais la journée se terminait. Le soleil perdait de son altitude. La chaleur redescendit en même temps et le vent apaisa la fatigue des trois ninjas. Ils s’accordèrent un moment de répit bien mérité en faisant le bilan du travail qu’il restait à faire. Comme une réponse à la fatigue qui commençait à se faire ressentir, Snow lança quelques mots d’encouragement. L’entrain qu’elle y avait mis avait porté ses fruits car la motivation était revenue à Renzaburo. Elle avait raison. En s’y mettant avec une pointe d’entrain, la dernière maison serait sur pied en peu de temps.

La troisième habitation mit un peu plus de temps que prévu. La tempête avait dévasté la majeure partie des matériaux qui avaient servis à construire l’édifice. Il avait fallu trouver de nouveaux éléments contrairement aux autres maisons où il avait été possible d’utiliser les anciens matériaux. Le travail fut donc plus long que ce qu’ils avaient tous les trois espérés mais la motivation qu’il ravivait chacun à tour de rôle permit d’augmenter la cadence et la toute dernière maison fut enfin sur pied.

Les trois shinobis reculèrent pour mieux apprécier leur travail. Ils étaient fiers de ce qu’ils avaient accomplis jusque-là. Il ne restait plus que l’enclos et les poules ! En y repensant, Renzaburo se souvint de l’utilisation du terme « amusant » qu’avait fait son frère. Il se tourna donc vers ce dernier en soulevant un sourcil interrogateur avant de lui demander clairement ce qu’il avait en tête :

-Tu nous expliques ton plan pour qu’on s’amuse à récupérer toutes ses volailles ?

Un large sourire s’étira sur les lèvres de l’aîné des Toshihide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 179
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Bazar au quartier pauvre ( D - Renz et Snow ) Mer 16 Mai 2012 - 14:07

Une fois la première maison achevée, ils entamèrent directement la deuxième maison, qui n’était pas fortement plus endommagée que la première. Il serait onc question d’une bonne heure et demie avant que les trois compagnons oeuvrant dans cette mission finissent de la réparer. Ils passèrent alors à la troisième maison qui elle semblait déjà plus mal en point que les deux précédentes, se répartissant les tâches, ils mirent beaucoup d’huile de coude avant que la maison ressemble de nouveau à quelque chose. Trouver de nouveaux matériaux avait été nécessaire, car la capricieuse mère nature avait trop abîmé les anciens matériaux, ce qui ont fait qu’ils ne pouvaient plus les utiliser pour les réparations.

Une fois les trois maisons réparées, Renzaburo se tourna vers son ainé afin de lui demander quel était son plan pour qu’ils s’amusent à récupérer les poules, mais c’était encore trop tôt pour le dire, car sinon, cela gâcherai tout le plaisir, et ils avaient encore une chose à faire avant de s’amuser : la reconstruction totale du poulailler. C’était une sorte de petite cabane, pas plus grand qu’un homme normal, mais assez grande pour laisser de l’air aux poules. La tempête avait cette fois-ci entièrement ravagée cet enclos à poules. Il faudrait donc le reconstruire entièrement, tout en respectant les schémas du dernier poulailler. Alors que les deux autres shinobis attendaient la réponse de Fuusaichiro, celui-ci se contenta de répondre :

« D’abord, on construisons le poulailler ! »

Puis il partit sans attendre de réponse vers l’atelier de maçonnerie du coin afin de prendre des marteaux, des clous un peu plus gros que la normale. Les planches étaient toutes tombées sur le sol, il faudrait donc les ramasser, les découper si une partie était inutilisable et les réassembler en faisant attention à ce que cette fois-ci, elle tienne le coup lors de la prochaine tempête. Une fois de retour, il vit que ses compagnons avaient commencés à s’activer autour des planches de bois disséminées un peu partout, sur quelques mètres.

Fuusaichiro regarda son cadet se mettre à l’œuvre, lui faisait absolument tout avec un sérieux déconcertant, cependant, là, il semblait plutôt curieux de cette idée qu’avait eu son ainé. Il n’avait pas émis d’autres contestations qu’un simple regard incompréhensif quant à l’idée de s’amuser tout en travaillant.. Mais une chose était sur, ils adoreraient l’idée. Après tout, même les adultes responsables s’y amuseraient donc bon. Il n’y avait pas de mal à garder une partie de son âme d’enfant..

Hrp : A mon prochain post, on se lancera à la capture des poules et le post de Renzaburo mettra fin a la mission.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 33

Message(#) Sujet: Re: Bazar au quartier pauvre ( D - Renz et Snow ) Lun 21 Mai 2012 - 14:27

On donne des sourires qui dépannent mais dans mon cœur c'est peine perdue. ♪

Nous avions désormais achevé les trois maisons ! Ça avait été rude tâche, et même si cela correspondait bien à une mission de rang D, ils auraient mieux fait d'assigner le poste à des hommes seulement. Si ma mémoire est bonne, il ne nous restait plus que le poulailler et ce qui va avec, c'est à dire les poules! Renzaburo et moi étions tous les deux assez curieux du plan de notre troisième équipier. Nous avions en effet tous hâte que "le jeu" commence! J'essayais de m'imaginer un peu ce que nous pourrions faire... Mais mon imagination est inférieure à celle d'un petit pois, alors je n'avais aucune chance de deviner de quoi il s'agissait. Renzaburo prit alors l’initiative de demander de quoi il s’agissait, mais son frère décida d’éviter la question en se concentrant sur le boulot qui nous attendait. Quand Fuusaichiro décida d’aller chercher le matériel nécessaire à la construction de l’enclos, j’en profitai pour m’adresser au second.

« Dis, ça m’intrigue un peu en fait… Mais vous ne vous séparez jamais Fuusaichiro et toi ? »

J'étais un peu gênée de demander ça, après tout ça me regardait pas quoi. Cette question pouvait sembler un peu bête, mais j’étais assez intriguée d’entendre sa réponse. C’est vrai, ils avaient l’air de toujours bien s’entendre, et leur synchronisation était bluffante. Ce rapprochement ne devenait-il pas gênant avec le temps ? J’imagine qu’être un tout à deux implique des tas de contraintes difficiles à vivre, mais au final je n’en sais rien. Quand l’ainé revint parmi nous, nous nous étions remis à bosser dur. Nous cherchions les planches de bois qu’avait éparpillé la tempête de sable, le recyclage c’est bien pour la planète !

Nous avions enfin terminé. On pouvait voir au loin le coucher de soleil illuminer le sol tapis de sable d'une magnifique couleur ocre. Tout était impeccable, et malgré l'accrochage que j'avais eu avec la population de ce village quelques heures avant, les habitants nous remerciaient chaleureusement. Je regardai Zenzaburo avec un air malicieux, un peu comme pour lui dire "ça y est, on va savoir!". Je m'avançai vers Fuusaichiro, et pencha ma tête tout en posant mes mains sur ma taille. J'étais comme une enfant à noël, qui a attendue toute la nuit pour pouvoir déballer son cadeau. Impatiente et toute excitée que j'étais, je m'empressai de lui faire avouer.

« Alors alors, c'est quoi ton idée?? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin d'Iwa
Messages : 546
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Bazar au quartier pauvre ( D - Renz et Snow ) Lun 21 Mai 2012 - 16:27

La question de Renzaburo avait été habilement détournée par son frère. Mais le cadet ne protesta pas. Il connaissait bien son jumeau et il se doutait que s’il faisait ça c’était juste pour maintenir un peu de suspens. Il reprit donc le travail. Il s’attela à ramasser les quelques morceaux de bois qui traînaient ici et là tandis que Fuusaichiro se rendait à l’atelier pour prendre des outils. Quand il fut parti, Snow s’adressa directement à lui pour lui demander si les jumeaux ne se quittaient jamais. La question fit rire délicatement le marionnettiste. C’était typiquement les questions que tout le monde posait face à des jumeaux. Mais il s’en amusait pour sa part. Il apporta donc une réponse à l’interrogation de la jeune fille :

-Non on reste toujours ensemble lui et moi. On a des caractères très similaires du coup on a pas de problèmes à toujours rester en compagnie de l’autre. Ça donne juste l’effet d’avoir une partie de soi qui est à côté de nous et qui peut nous répondre directement.

Renzaburo n’était pas sûr que Snow est entendu sa réponse car elle s’était affairé au travail. Au premier abord, il ne l’aurait pas imaginé comme ça. Il s’était attendu à quelqu’un d’assez tête en l’air qui ferait éventuellement quelques bourdes. Mais il s’était largement trompé sur son compte. Elle avait fait preuve d’entrain et n’avait pas rechigné à se salir les mains pour accomplir cette mission qui faisait beaucoup appel au physique. Il était agréablement surpris de cette rencontre. Dorénavant il savait que si son frère et lui retombait sur elle pour une mission, ils s’entendraient bien.

Fuusaichiro revint avec le matériel et ils se lancèrent tous les trois dans la reconstruction du poulailler. La tâche fut moins ardue que pour les maisons en raison de la taille de l’enclos. Ils passèrent néanmoins un peu de temps à le consolider pour éviter qu’il s’effondre à la prochaine tempête. Le soleil se couchait à l’horizon lorsqu’ils eurent terminés. Les dernières couleurs chaudes vinrent caresser le sable et projetèrent une ombre démesurée devant les trois shinobis. Ils étaient tous satisfaits du chemin parcouru depuis le début de la journée mais il fallait encore régler un dernier détail : la chasse des poules. Pour cette dernière étape, Fuusaichiro était désigné pour diriger étant donné que c’était lui qui avait eu une idée. Snow ne tarda pas à traduire son empressement en demandant ce que l’aîné des Toshihide avait en tête. Après une journée de labeur, fini le suspense !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 179
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Bazar au quartier pauvre ( D - Renz et Snow ) Mar 22 Mai 2012 - 19:18

Ni une ni deux, le poulailler fut construis avant la tombée de la nuit. Fier du travail effectué par les trois shinobis, Fuusaichiro s’épongea le front avant de taper les mains l’une dans l’autre pour en enlever les résidus de bois et de terre. Il avait un grand sourire sur les lèvres, non pas parce que la construction avait été achevée, mais parce qu’il savait pertinemment que ses deux compagnons attendaient qu’une seule chose, qu’il divulgue son plan pour pouvoir lier amusement à travail. Surtout que cela faisait plusieurs heures qu’ils étaient tous au même endroit à effectuer un travail épuisant physiquement, mais aussi mentalement. Son frère le scrutait du regard alors que Snow elle attendait les mains sur les hanches avec un sourire aux lèvres l’idée de Fuusaichiro. Elle était tellement impatiente qu’elle ne put se contenter d’attendre et posa directement la question à l’aîné des marionnettistes, le pressant à parler. Son sourire s’élargi puis il se tourna vers ses deux compagnons, les bras écartés, il expliqua :

« Je vous explique, dans les alentours, vingt poules du désert se sont échappées et fuiront en nous voyant arriver. Nous sommes trois shinobis, je vous propose donc une compétition entre nous trois, voir lequel est le plus rapide. C’est celui qui attrapera le plus de poules qui gagnera cette compétition. Vous êtres prêts ? Cinq.. Il prit un temps d’attendre avant de.. Quatre.. Troisdeuxun ! conclu t-il rapidement.

Aha le tricheur ! Mais bon, finalement, les deux autres ne semblaient pas pris au dépourvu, tous se mirent en action. Repérant une poule, ils se jetèrent tous dessus. Fuusaichiro se dirigea vers une poule et sauta littéralement dessus, bras en avant, prêt à l’attraper, mais elle fila entre ses pattes comme une savonnette pleine d’eau. Au final, il lui courut après pendant environs vingt bonnes minutes avant de véritablement se saisir de cette poule et de la mettre dans son poulailler. En arrivant devant la demeure de ces volailles, il vit que beaucoup de poules avaient étés attrapées. Avalant maladroitement sa salive, angoissé, il se dirigea rapidement vers une autre poule. Il ne devait pas perdre à son propre jeu, quelle honte !

La deuxième poule fut plus simple à attraper, car il commençait à avoir la technique. Sur un toit de maison, il sauta directement dessus, sans faire de bruit et l’attrapa alors qu’elle tentait de fuir vers le village. Assez fier de cette prise, il vit qu’encore plus de poules se trouvaient dans le poulailler. Craignant vraiment pour sa victoire, il décida d’user de ses techniques de marionnettistes pour réussir à attraper plus facilement une poule. Il pris une dizaine de minutes pour réparer une poule, il y accrocha rapidement des fils de chakra e la tira violemment vers lui avant de l’attraper à bras le corps. Mais en arrivant, il vit que le compte y était. Vingt poules !

« Et merde, j’en ai eu que trois ! »

Hrp : Dernier post pour moi. D'un commun accord, nous avons décidés de te laisser gagner Snow. Prend la majorité des poules, Renzaburo prendra celles qui reste. Merci pour cette mission Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 33

Message(#) Sujet: Re: Bazar au quartier pauvre ( D - Renz et Snow ) Sam 26 Mai 2012 - 10:43

Renzaburo me repondit sans aucun mal, il ne semblait pas offensé par cette question. Tant mieux, ce n'était vraiment pas ce que je recherchais. Après tout, ils étaient vraiment sympa. Je pense que j'ai eu de la chance de tomber sur eux, ils m'ont vraiment bien intégrer. L’ainé des jumeaux mit enfin un terme au suspens qui s’était manifesté depuis qu’il avait parlé de ce fameux jeu. Une compétition, génial ! J’étais motivée à fond, j’avais en tête la victoire, mais pas assez les poules. En effet, le but était assez évident : il fallait attraper le maximum de poules possibles. Fussaichiro, ou comment rallier plaisir et travail. A vrai dire, je n'étais pas très douée pour ce qui est technique, ma j'étais sure que ma motivation allait faire la différence! Le décompte fatal commençait, j'étais sur attente. Je fixai une poule que j'avais repérée au préalable, mais je n'étais apparemment pas la seule à l'avoir vue. Quand Fuusaichiro fit le décompte, quelque peu à son avantage, je me mit à rire. J'aurais pu faire la même chose.

« Héééé! C'est pas juste! »


Mais sans tarder je me mis à courir pour chercher un autre volatile, je savais qu'il ne fallait absolument pas perdre de temps. Tourne et retourne, rien au début. J'avais beau fouiller à chaque coin de maison, je ne voyais pas de poules à l'horizon. Mais encore une fois, al chance toqua à ma porte. En effet, 5 de mes victimes s'étaient regroupées au même endroit. Je n'en revenais pas, je pourrais peut être vraiment gagner! Il me serait trop difficile et également trop risqué de toutes les attraper en même temps. Il fallait être un peu plus malin. Je me mis à faire la poule, échec totale. J'avais non seulement l'air ridicule, mais même les cocottes la bas riaient de moi. La deuxième idée fut la bonne : je courrais derrière les poules selon la direction que je voulais leur faire prendre. Une fois devant le poulailler il ne fut pas vraiment aisé de toutes les faire rentrer, mais j'ai réussi. Il y avait déjà des poules... 5 ne seraient pas suffisante, dans tous les cas je perds. Je repartis de pieds ferme, dans l'intention dans trouver au moins 3 de plus. Je fus surprise de la facilité que j'eus à accomplir cette seconde partie. Je commençais à prendre le coup, mieux vaut tard que jamais non? Quand je revins pour la dernière fois le compte était dans l'enclos. J'étais plutôt angoissée, j'avais fait un bon score, mais quand même! J'avais pas envie de perdre après tous ces efforts sincères. Fuusaichiro fut le premier à parler, trois pour lui. Un grand sourire se dessina sur mon visage. Cela veut dire que j'ai gagné, non?!

« Eh bien... Neuf pour moi! »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin d'Iwa
Messages : 546
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Bazar au quartier pauvre ( D - Renz et Snow ) Lun 28 Mai 2012 - 1:59

Fuusaichiro venait d'expliquer les modalités du "jeu" qu'il avait inventé pour la récupération de la volaille. Renzaburo ne pouvait lui reprocher l'originalité dont il avait dû faire preuve pour en arriver là. Il se prêta donc au jeu. Le top départ de la course fut lancée. L'aîné des Toshihide l'avait prononcé à son avantage mais cela n'avait pas eu l'effet escompté sur Renzaburo. Ce dernier, grâce au lien spirituel des jumeaux, avait prédit une telle manoeuvre de la part de son frère. Ainsi il ne fut pas surpris par le décompte parfaitement inégal. Le jeu pouvait donc commencer. Le jeune marionnettiste restait parfaitement concentré sur sa tâche. Il avait un petit esprit de compétition lorsqu'il n'y avait pas véritablement d'enjeu important. Dans le cas présent, la récolte de poules le motivait alors qu'elle ne présentait pas vraiment un grnd intérêt pour le village en lui-même.

Lorsqu'il avait tenté de mémoriser la position des poules, Renzaburo avait eu une bonne idée. Seulement la journée avait bien avançé depuis et tous les volatiles avaient changés de place. Il mit donc un peu de temps avant de les retrouver. Lorsque ce fut le cas, il commença à réfléchir au meilleur moyen de les attraper le plus rapidement possible. Une brillante idée lui vint au bout de quelques secondes. Il allait tout simplement utiliser sa maîtrise du Kugutsu pour attraper les volatiles avec des fils de chakra.

Le travail prit tout de même un peu de temps car Renzaburo perdait du temps à trouver les poules. Chaque fois qu'il allait à l'enclos récemment reconstruit, le nombre de poules se rapprochait de la vingtaine. Il gardait en tête le nombre qu'il avait récupéré. Lorsque l'enclos fut enfin rempli, les deux autres annoncèrent leur score. Renzaburo laissa planer un léger suspens avant d'annoncer son score personnel:

-J'en ai eu huit.

Un large sourire de Sow ponctua la fin de cette journée bien remplie lorsqu'il fut évident qu'elle était la gagnante du jeu organisé entre eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Bazar au quartier pauvre ( D - Renz et Snow )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Vent :: Sunagakure no Satô :: Quartiers Résidentiels-