N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Groupe #2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1286
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Groupe #2 Sam 19 Mai 2012 - 11:58

Voici sans doute le duel le plus attendu. Les deux chefs d'unité spéciale de Konoha et Suna, soit Raiu no Kenji et Masao Nikkou. Nombreux sont venus rien que pour voir ce combat, et nul doute qu'il saura satisfaire toutes les espérances. L'arène est finalement un vaste plateau où une petite zone d'eau, au milieu, est entourée de quelques arbres.


    Ordre de post :
    • Masao Nikkou
    • Raiu no Kenji


    Règles :
    • Respectez l'ordre de post.
    • Vous avez 48h après la dernière réponse pour poster.
    • Le premier tour est un tour d'introduction, aucune technique ne peut être utilisée durant ce dernier.
    • Prenez en compte le contexte et surtout la description de l'arène.


    Bon RP !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 598
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Groupe #2 Sam 19 Mai 2012 - 15:42

Le temps était réellement sans importance. La foule était là pour voir les shinobis des quatre coins du monde, venir s'affronter ici dans cette grande arène. Une décision sage, s'il devait y avoir un problème, valait mieux qu'il soit hors du village. Le Grand Tournoi était bel et bien arrivé, mais cela ne réjouissait pas réellement Nikkou, qui dans son vestiaire, une fois de plus, avait été demandé pour participer à un combat, dans une arène. D'abord, ce fut l'examen chûnin à Kiri. Ensuite ce fut ce fichu combat au Colisée avec ses confrères konohajin qui avaient tourné en sa faveur, et maintenant ça. Nami avait insisté pour qu'il aille se battre, et le membre du Genkai avait fini par accepter... Avant de s'en mordre les doigts.
Le vestiaire était simple, et petit. Le jeune homme n'avait pas réellement eu besoin de se préparer, mais au moins, il était à l'abris des foules ici.
*J'aurai peut être dû postuler pour une unité spéciale et secrète, j'aurais pu porter un masque comme ça... *
Cependant il n'en était rien, Nikkou devait faire avec. La foule dehors était complètement en délire. Fallait dire que le combat opposé deux chefs de sections spéciales de deux villages différent. Le jônin avait un peu de mal à se rappeler du nom de son adversaire.
*Machin no Kenji.... Ah tant pis, au moins je suis sûr de me rappeler de la deuxième partie de son nom... *
Une chose faisait cependant stressé Nikkou pour ce combat. Non stressé n'était pas le bon mot, c'était bien de la peur. L'issus de ce combat pourrait peut être avoir des incidences diplomatiques... Une victoire ou une défaite entrainerait peut être de lourdes conséquences. Le jeune homme se doutait que quand le Nidaime Hokage lui avait demandé de participer, qu'il y avait peut être anguille sous roche, mais il était aussi probable que le Genkai se trompe.

Après les quelques combats qui venaient de se dérouler, ça allait être le tour de Nikkou prochainement. Akari avait proposé à ce dernier de venir pour le soutenir, mais il préféra rester seul. La concentration avant tout... Non. Pas la concentration. La clé de ce combat n'était pas la concentration. Il fallait voir au delà d'une victoire ou d'une défaite.
*Ouais... Ma nonchalance... Ma meilleure arme sans doute à cet endroit précis... *
Il devait garder à l'esprit que ce n'était qu'un simple combat, une invitation à une fête, un divertissement. Pas question de penser à autre chose. Passant une main dans ses cheveux, avant d'arriver sur sa nuque, il ne pouvait s'empêcher de s'imaginer le combat qui venait progressivement à lui, au fil des secondes.
Secouant la tête, il finit par balancé son corps en arrière, tout en se tenant contre le banc sur lequel il était, puis se frotta les yeux. Toute cette comédie l'exaspérait et surtout l'ennuyait profondément. Mais la chose qu'il détestait le plus, c'était le fait qu'il ne connaissait pas les enjeux.
Soudain, un homme entra dans la salle et s'adressa au jeune homme.

_ Nikkou-sama, ça va être...
_ Oui, à moi je sais. J'arrive.

Le type se contenta de faire un signe de tête pour montrer qu'il avait bien compris. Nikkou lui se contenta de fermer les yeux, avant de bailler tout en faisant le plus de bruit possible pour montrer son ennui.
*Ben quand faut y aller... Hum... Je hais cette phrase je ne la terminerai pas. *
Se levant d'un coup, d'un seul, il avança, les mains dans les poches, comme s'il allait à la potence...
*Enfin quand même pas la potence, mais bon... On va dire que c'est limite. *
Alors qu'il arrivait vers l'entrée de l'arène, il décida enfin d'entrer dans la lumière avec un grand, très grand soupir. La foule était en délire, et cela doubla en quelques instants. Certainement que l'autre challenger venait de rentrer également.
L'arène était un très vaste plateau, avec un point d'eau au milieu et quelques arbres. Pour une fois, ce n'était pas qu'un vaste terrain vague.
*Au moins ça change... *
Son adversaire était un type aux cheveux mi-longs, et assez costaud. Il n'avait pas l'air d'être un type méchant vu son air, mais parfois, valait mieux se méfier. Une fois arrivé à portée de voix, le jeune homme ne put s'empêcher de dire quelque chose, une main levée. A vrai dire, c'est la politesse.

_ Yo.

C'était tout ce qu'il allait dire, sauf si le sunajin voulait dire plus de choses. Désormais, il fallait attendre que l'arbitre donne le départ. Nikkou regarda dans les tribunes et vit la foule. Le jeune poussa un nouveau soupir d'exaspération.
*Vivement que tout ça soit terminé... *
Surtout que malgré les airs gentils que son adversaire avait, il avait certainement plus d'un tour dans son sac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Sandaime Kazekage
Messages : 1312
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe #2 Lun 21 Mai 2012 - 15:16

Log 71 : Endeavour


Kenji se fit réveiller par des grands éclats de voix, en effet. Son débat pour Konoha avait été tardif parce qu'il y avait eu des menaces pour la sécurité de Suna. En effet, avec la présence d'un Makka ne cherchant qu'à détruire les villages, quitter Suna en grand nombre pouvait être un peu dangereux. Mais les derniers rapports indiquaient que Makka ne s'était toujours pas remise d'une blessure infligée par feu Nishimura Kusanagi. C'était bien Kusa, ça, faire mal même dans la mort. Il pouvait compatir. Ne souffrait-il pas lui même à ce sujet ?

Akio lui avait rapidement posé la question du tournoi et de sa participation. Il ne l'avait pas forcé, c'était pas ce genre de type. De toute façon, le Kazekage avait rapidement senti qu'avant que Suna soit sa ville, c'était avant tout celle de Kenji. Il était après tout le dernier membre fondateur du royaume du Sable encore en vie. Un titre bien peu illustre aujourd'hui. Un signe qu'il n'avait même pas réussi à mourir au bon moment. Toujours est-il qu'il avait accepté simplement parce que s'occuper l'esprit était toujours mieux que boire et pleurer, ce qu'il faisait depuis des semaines. Le Raikage avait amélioré les choses, mais n'avait pas changé le passé. Ça personne ne pouvait le faire. Un chuunin nerveux en sa présence lui avait rapidement parlé de son adversaire, Masao Nikkou. Kenji l'avait écouté d'une oreille peu attentive. Ce dont il se doutait, c'était que le chef US de Konoha avait probablement plus d'expérience et de puissance à sa disposition. Suna était après tout un village très jeune, et lui même n'était qu'un shinobi bien ordinaire. Sauf si on mentionne le furyou habitant son corps. Oui mais ça, ça ne compte pas. Non ?

Il y avait eu des combats dans l'arêne, mais le blond n'avait pas porté attention aux résultats. Même si Suna se faisait laminer, alors quoi ? Cela faisait de Suna un village faible ? Wake Up, on avait pas besoin de tournoi pour voir que Kazegakure est un jeunôt...Pour l'instant. Ce n'était pas les recrues qui manquaient, suffisaient plus que d'en faire des shinobis potables, et ça ce serait long. Mais on avait la vie devant soi, non. Et ce chef US ? Kenji allait donner tout ce qu'il avait appris sur les routes, lui montrer ce qu'il avait compris de son propre pouvoir. À ce sujet, il aurait bien aimé que Uriô asiste au combat. Mais le type était absent et en tant que chef US, Kenji avait une bonne idée de ce qui se tramait. Cepandant, tous doivent jouer leur rôle et il n'allait pas changer la donne, surtout que Akio insistait sur l'importance du tournoi.

Un type s'approcha et lui tapota l'épaule. Kenji ouvrit les yeux et lut dans ses yeux que le moment était arrivé. Le chef US hocha la tête et le laissa partir. Il sortit de sa poche son éternel bandana noir qu'il serra autour de ses longs cheveux blonds. il sentait encore un peu le parfum de Kusanagi... Kenji chassa cette pensée traitresse et vérifia les multiples poches de son manteau gris, et le rouleau de fil de fer qui pendait autour de sa ceinture.

Lorsque la lumière inonda les yeux, Kenji constata que la foule était bien plus nombreuse qu'elle ne l'avait été auparavant. Un combat entre chef US devait attirer davantage les badauds, faut-il croire. Ignorant la plèbe, Kenji s'accroupit et toucha le sol, en éprouvant la constitution. Le plateau était en terre et roc. Des cris succints le fit lever la tête.

" METEORA ! METEORA ! METEORA ! METEORA ! METEORA ! "


D'où connaissaient-ils ce nom ? Kenji suspecta Nomarallonge de s'être un peu emporté dans un bar ou autre. Un peu dérouté mais pas mal à l'aise, il leva une main et fit une très légère salutation, enthousiasment la foule. Il regarda son adversaire, un homme semblable à lui, avec des cheveux foncés. Il semblait las. Kenji connaissait cette sensation. Nikkou le salua brèvement, Kenji fit de même. Le blond fit quelques étirements de bras en reculant de quelques pas, préparant sa forte musculature à l'activité intense qui s'en venait.

" Et tu sais ce qui est le pire, nouvel ami de la feuille... ? "

Kenji arqua les pieds et prit sa pose habituelle de combat, agitant son chakra pour progressivement percevoir les zones de pression dans l'arêne et relever les meilleurs potentiels du terrain. Le visage neutre, il fit un signe au chef US d'approcher.

"...C'est que tu vas devoir attaquer le premier."

Le chuunin en retrait fit signe que le combat commençait à présent. Mais ses mots furent couverts par la foule qui hurlait de plus belle.

" METEORA ! METEORA ! METEORA ! METEORA ! METEORA ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 598
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Groupe #2 Mer 23 Mai 2012 - 11:24

Alors que les deux hommes se faisaient face, l'adversaire de Nikkou lança quelque chose qui fit sourire ce dernier, alors que le publique scandait son nom, ou du moins son surnom. Pas que ça le décourageait mais cela l'exaspérait. Que ça soit le siens ou celui de l'autre, pour lui c'était la même chose, ce combat était tout simplement inutile. Ce n'était pas un examen, ce n'était pas une guerre. Cela servait juste à divertir la foule.
*Que dois-je faire ? Faire de mon mieux durant le combat ? Ou combattre à moitié ? C'est juste chiant d'être ici... *
Le jeune homme répondit à Kenji, ou « Météora ».

_ Eh bien, j'allais te dire la même chose. Comme c'est un match à domicile, c'est à moi d'attaquer... Honnêtement, je trouve que ce combat ne sert à rien du tout... Je sais pas si tu es de mon avis, mais en ce qui me concerne, je vais me contenter de faire ce pourquoi je suis là : amuser la foule.


Alors que l'arbitre commença à faire un pas en arrière, le jeune homme était encore là, debout, les mains dans les poches. La couleur avait été annoncé, c'était à lui d'ouvrir le bal. Et il savait à peu près par quoi commencer. Une fois le coup d'envoie donné, Nikkou se contenta de reculer de quelques pas calmement. Son adversaire lui avait dit, c'était à lui de commencer. Autant avoir une part d'amusement dans cet endroit ennuyeux.
Cinq pas en arrière plus tard, le jônin lança quelque chose.

_ Bon eh bien c'est parti, offrons à ce publique un spectacle haut en couleur, de toute façon on est là que pour ça.

Après quelques mudras, le jeune homme sortit une première technique.

Katon, Hôsenka no jutsu !

Cette technique était plutôt classique, et assez utilisée par les utilisateur du Katon. Mais Nikkou l'avait un peu personnalisé, essayant de faire ressembler les flammes à des feuilles se dirigeant vers le sunajin alors que les mains de l'hôte à domicile, préparait la suite du spectacle.
La technique envoyée, pourtant très banale pour les deux hommes avaient suscité quelques étonnement parmi la foule
*Me dites pas que c'est la première fois qu'ils voient ça... *
Mais cela n'avais pas réellement d'importance. La première attaque avait été lancé. Malgré son cœur qui battait vite à cause du combat, le jeune homme n'en avait finalement rien à faire du résultat. Et son adversaire l'avait certainement bien compris. Le combat sérieux aurait lieu peut être une autre fois dans d'autres circonstances, mais amicales. Du moins c'était ce que le chef du Genkai souhaitait.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Sandaime Kazekage
Messages : 1312
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe #2 Jeu 24 Mai 2012 - 23:10

Log 72 : Great Beast

La réponse de son adversaire fit sourire à son tour Kenji, mais plus brièvement que sa réaction. Ainsi, son adversaire n'avait réellement aucune envie de se battre.. Voilà qui était ennuyant, mais tout dépendait de lui. Par choix ou par stratégie ? Konoha avait peu à gagner dans ce combat, et beaucoup à perdre. Si Kenji était battu, personne ne serait vraiment impressionné ; Nikkou était un shinobi plus expérimenté venant d'un village beaucoup plus installé lui aussi. Mais si Kenji gagnait... Il mettrait Suna sur la carte une fois pour toute et la population de Konoha serait immanquablement humiliée de voir son chef US battu par le nouveau royaume du sable.

Kenji avait bien l'impression que Masao ne voyait pas jusque là, par contre. Il avait simplement et purement aucune envie d'en découdre. Selon ses dires, son objectif restait d'amuser la foule. Curieusement, le Raiu y voyait encore plus d'utilité que lui. Contrairement à Konoha, les gens de Suna avaient faits une grande distance pour voir ce combat. De plus, il s'agissait de survivants de l'incendie de Cendre, qui avait ravagé son pays il y a à peine quelques semaines. Il décida de faire de son mieux pour garder ses fans enthousiastes tout en battant Masao si c'était possible. C'était la balance des gains expliqués précédemment qui expliquait les cris de ceux-ci, de par les gradins. Meteora...C'était lui, jusqu'au bout des doigts. Il réalisa qu'avant aujourd'hui, il n'avait jamais ressenti les effets de ses constants efforts pour préserver Suna.

Son esprit se vida autant que le pouvait un homme habité d'un démon lorsque Nikkou recula de plusieurs pas et fit des mudras en l'avertissant que le combat commença. Kenji se tenu prêt mais fut surpris de voir un faible jet de flammes stylisées se diriger vers lui. Cette technique était plutôt faible de par son allure visuelle et son amplitude. Le Blond s'attendait à beaucoup plus dangereux. Il décida de jouer le jeu pour le moment et ne bougea pas d'un poil, malaxant son chakra pour exécuter une technique ne requérant aucuns signes. Une couche quasiment invisible d'eau se forma sur sa peau à partir de la sueur sur son front et s'alourdit, triplant de densité. Le feu l'engouffra pendant une seconde entière, mais il n'en sentit aucun des douloureux effets. Son manteau gris avait désormais des marques de brûlure et il secoua sa manche qui portait toujours une flamme d'un mouvement sec, l'éteignant aussitôt. Dans la foule, il y eut des "OH" et certains applaudirent. De leur point de vue, Kenji avait été tout simplement frappé par le feu sans pourtant en subir de dommages. Le blond regarda le konohajin.

"Laisse moi te raconter une histoire, ami de la Feuille. Connais-tu le folklore de Kumo ? On y parle de la légende de la grande bête céleste, Meteora. Cette créature était si immense qu'elle se nourrissait de planète et d'étoiles, aussi ravageuse qu'un trou noir."

Le Blond retira son manteau gris, révélant un flakjacket couleur sable qui mettait ses bras fortement musclés en valeur. Il lança le vêtement endommagé sur le côté.


" On tenta de la chasser, bien sûr. Personne n'aime être dévoré. Mais, vois-tu, Meteora ne craignait ni feu, ni vent, ni foudre. Vivant dans le vide stellaire, il n'y avait nul air pour permettre à ces éléments de subsister. Peut-être en apprendras-tu davantage sur moi, et sur elle...

Le Chef US de Suna mit un genou au sol, et y pausa la paume, créant un petit sceau caché par sa main aux yeux de son adversaire. Pour mieux le tromper, il lui parla tout en attirant l'attention sur son autre bras qui ramassa un petit caillou bien ordinaire.

" Car vois-tu, elle nageait dans une eau particulière et insaisissable. Dans le vide, même le plus insignifiant objet peut bouleverser les règles. Vois par toi-même. "


Et il lui lança la petite pierre dans une faible arc et à basse vitesse , comme un homme qui lance un objet pour qu'il soit attrapé, ne tentant absolument aucune malice dans son tir. Mais lorsque la pierre fut aussi proche du Masao que possible, Kenji joignit ses mains.

"Kiatsuton, Prologue, Gravity Blast !"

La pierre devint tout à coup aussi lourde qu'une dizaine de tonne et s'écrasa au sol, que ce soit directement dans les airs ou même à travers la main de Nikkou si celui-ci avait osé l'attraper. Toujours est-il que la petite pierre fragmenta le sol à son impact, projetant des éclats de roche et de terres dans tout les sens, l'équivalent d'une explosion de bon calibre. Kenji reprit sa pose de combat en reculant de quelques mètres supplémentaire, et surveilla le nuage de poussière créé par l'explosion pour voir s'il avait blessé son adversaire. Tout dépendait de la paranoîa de Nikkou , en fait...

La foule était mortellement silencieuse, essayant de voir ce qui se passait du côté du Shinobi de Konoha.

Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 598
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Groupe #2 Sam 26 Mai 2012 - 22:13

Comme Nikkou s'y attendait, Kenji, son adversaire, contra sans trop de mal sa technique par une sorte de seconde peau qui entourait ce dernier. Cependant sa veste prit chère. L'homme commença alors une tirade tout en faisant plusieurs choses, notamment en pausant sa main au sol. Un effet de style ? Il avait ôté sa veste sous les « OH » de la foule. Peut être que oui peut être que non. Il lui raconta l'histoire d'un monstre nommé Météora.
*Génial, maintenant il me raconte son histoire... *
Mais tout commença alors à s'accélérer. Le sunajin attrapa une pierre et la lança vers Nikkou qui ne bougea pas d'un pouce, pensant que c'était un simple caillou... Du moins si cette chose pouvait penser. Car quand le caillou explosa, un simple tronc d'arbre prit la place du corps du jeune homme.
Le chef du Genkai se posa quand même une question. Comment ce simple caillou était parvenu à créer un bordel pareil ? Aucun sceau visible, pas de parchemin explosif, et aucune détonation mais un immense fracas, comme si la pierre avait vu son poids augmenter de façon exponentielle...
*Attends une minute... Son histoire... Une légende de Kumo... Non c'est impossible... Il maitriserait ces techniques là ? Je croyais que ce n'était qu'une rumeur, mais visiblement, il maitriserait la gravité... Et sa technique... Sans aucun mudras... Je vais devoir me montrer encore plus prudent... *
Cependant cela n'était pas visible à cause du monticule de poussière crée par l'explosion. Une voix surgit alors.

_ Ben dis donc, et dire que ce n'était qu'un simple caillou. Et tout ce désordre sans mudras. Bien joué mon gars.


Nikkou s'était en faite perché sur un arbre. Car oui, après avoir lancé sa technique, il usa d'une technique de substitution. Et se cacha dans l'un des arbres de l'arène et observa la scène. Encore une fois, il salua sa prudence qu'il lui avait permis de peut être identifier une information majeure de ce combat. Mais est ce que ce serait suffisant ?
*Je déteste ce combat. C'est désormais officiel. *
Le jeune homme reprit.

_ En tout cas ton histoire était plutôt sympathique. J'ai bien aimé. Et c'est par rapport à ça que tu t'appelles Météora ? Pour lancer des cailloux sur les gens ? C'était assez perfide comme stratagème, mais bien pensé.


Le konohajin soupira de plus belle.

_ Bon je suppose que c'est à mon tour pas vrai ? Avant de recommencer, j'aimerai te poser une question, et j'aimerais que tu sois franc. Tu te bats pour quoi aujourd'hui dans cet arène ? Je veux dire, t'as l'air beaucoup plus motiver que moi en tout cas.

Nikkou se gratta la tête avant de laisser passer un minuscule bâillement.

_ Alors c'est quoi qui te motive ? Si tu réponds, promis, après le combat, je paye la première tournée, si on a pas besoin de sortir en civière bien entendu, cela va de soit.

La foule elle commença à s'impatienter, tandis que le sunajin répondit ou ne répondit pas à la fameuse question de Nikkou.

_ D'accord. Bon je pense qu'on va reprendre, sinon le publique ne va pas être content, et vont demander de se faire rembourser leurs tickets d'entrée... J'ai vraiment l'impression d'être une bête de foire dans ce genre de moment mais bon... Allez c'est parti !


Faisant plusieurs mudras, le jeune homme, grâce au point d'eau situé à proximité, créa un clone aqueux. Dans le même temps, il enchaina avec une nouvelle technique.

Raiton, Tama Den'kou no jutsu !

C'est ainsi que dix petites boules de foudres se mirent à fondre vers son adversaire, à une vitesse extraordinaire. Pendant ce temps le clone lui lança également sa technique qui était du même élément.

Raiton En'ko Den'kou no jutsu !


Les lançant l'un après l'autre, deux arcs de foudre sortirent des mains du clone de Nikkou. Faisant une longueur d'un mètre, ils se dirigeaient parallèlement au sol, l'un partant vers la droite et l'autre à gauche. La manœuvre était simple. Les arcs avaient été envoyés pour que l'extrémité atteignent l'ennemi. Ce qui voulait dire que si le sunajin décidait d'aller à gauche ou à droite, il y avait de fortes chances qu'il soit toucher. Mais une erreur de calcul était tout de même possible. Restait à savoir ce que Kenji allait faire désormais.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Sandaime Kazekage
Messages : 1312
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe #2 Dim 27 Mai 2012 - 19:04

Log 76 : Respect

Le nuage se dissipa, révélant qu'il avait manqué sa cible par une substitution. C'était un peu prévisible, si ce n'est que le résultat voulu était quand même bon, puisque son objectif n'avait pas été de le blesser. En effet, il aurait été un peu crétin de croire qu'un Chef US allait se faire avoir si facilement. Toutefois, Kenji en apprenait sur son adversaire : il était tombé dans le panneau et n'avait été sauvé que par sa préparation. Si il pouvait le duper une fois, nul doute qu'une autre occasion se présenterais. D'ici là, le blond n'aurait qu'à continuer à manipuler le terrain pour prendre l'avantage tranquillement.

Nikkou dévoila sa position lorsqu'il parla à nouveau. L'homme s'était substitué dans un des quelques arbres du milieu de zone, près de la zone d'eau. Kenji identifia la zone comme indésirable après quelques secondes de réflexion, même si l'eau pouvait lui être utile. Les propos de Nikkou lui arrachèrent d'abord un sourire quand il complimenta sa dernière technique, et de même lorsque le Masao commenta sa stratégie "lance-pierre". À ce moment là, il demanda par contre les raisons de Kenji par rapport à ce combat et le Raiu reprit un visage neutre, restant sur ces gardes. Ce genre de question était piégée il le savait pertinemment, surtout qu'en vérité il n'en avait rien à foute. Puisque la foule semblait apprécier la discussion entre les moments d'action, Kenji décida de répondre brièvement.

" J'ai déjà bien trop bu pour oublier la mort de celle que j'aime, ainsi dois-je refuser. Me faire ce genre de demandes requiert le respect, et je pense que tu ne me respectes pas."

Le Raiu joua des épaules pour s'étirer à nouveau avant son prochain échange.

"Je n'aurai aucune gloire à te battre si tu ne donnes pas ton maximum. Peut-importe mes raisons de combattre, c'est une insulte à mon égard. N'attend pas de moi des réponses si tu n'offres rien en retour. Et mon histoire ne fait que commencer. "

Là-dessus, le Chef US de Konoha résuma le combat en faisant apparaître un clône à partir de la mare d'eau. En quelques secondes, lui et le clône relâchèrent deux techniques d'élément foudre. Kenji serra des dents. La foudre était une de ses faiblesses car il ne pouvait pas influer directement sur elle. Cela dit, rien ne l'empêchait d'influer sur autre chose pour atteindre le résultat désiré. À gauche et à droite, des arcs de foudre voulant le prendre en tête de flèche. Au milieu, une multitude de petites boules de tonnerre. Recevoir les effets combinés de ces techniques serait dangereux. Mais le grand Blond avait un sceau au sol et il était temps d'en faire usage. Il joignit ses mains.

" Kiatsuton, Prologue. Governor "

Il n'y eut d'abord aucun effet notable, la somme d'électricité se dirigeant toujours vers lui. Puis, à l'endroit où le sceau avait été posé, il y eut un immense fracas et le sol commença à se soulever de lui même, extirpant du plateau un amalgalme de roc et de terre, créant l'illusion d'une minuscule montagne. Puisque le sol était dur , le rocher était d'une taille impressionnante. La foudre s'écrasa inutilement contre le massif, suffisamment large pour couvrir les angles visés par les arcs de foudre. Le massif avait agi comme un paratonnerre, qualifiant la charge des éclairs en la propageant vers le sol. Après quelques signes rapides, le Raiu bondit sur l'extrémité la plus haute de l'objet, à une hauteur semblable aux premiers gradins de l'arêne.

" Sur terre, une créature doit toujours posséder un corps assez puissant pour le déplacer. Considéré comme un moteur, tout vivant doit avoir un moteur dit "surpuissant" pour se mouvoir. Mais Meteora n'avait aucun muscles car elle n'en avait cure. Aussi titanesque fut-elle, une simple souffle pouvait déplacer son poids. Démonstration. "

Le Blond fit un saut périlleux arrière pour disparaître momentanément de la vue de son adversaire, et plaqua sa main sur la petite colline artificielle.

" Kiatsuton, Epilogue. Divine Meteora.

Comme une main invisible, le roc s'arracha au sol d'un seul geste pour se projeter vers Nikkou et son clône à grande vitesse. À proximité de ceux-ci, il éclata en centaines de morceaux de pierre et de terre pour s'écraser sur la zone comme une mâchoire sur le cou d'une proie. Encore là, Kenji savait que blesser Nikkou serait encore impossible. Mais l'amas de pierre allait détruire non seulement les arbres mais également le point d'eau. La foule hurlait son enthousiasme. Plus pour lui-même, Kenji chuchota tout en sortant un Kunaï. Voyant qu'il était émèché, le Raiu le lança derrière lui.

" Je ne vais peut-être pas gagner. Mais au moins certains s'amusent...

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 598
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Groupe #2 Mar 29 Mai 2012 - 12:56

Ce que Kenji lui répondit montra immédiatement que l'effet attendu n'était pas arrivé. Nikkou ne cherchait que la sympathie du sunajin, mais il est vrai que cela pouvait être pris pour de la provocation. La preuve, il avait dit qu'il pensait qu'il ne le respectait pas.
*Mais pourquoi il va chercher midi à quatorze heure lui ? *
Cependant une chose fit passer la mine neutre du chef du Genkai à une mine plutôt sérieuse. Un mot dans la phrase de l'autre chef des unités spéciales venait de décevoir l'autre. Le mot « gloire » plus précisément.
*Je vois... Je suis bien déçu... *
Une fois l'attaque de Nikkou lancée, le sunajin se défendit encore de manière surprenante. En effet, sans que le Konohajin s'en aperçoive, son adversaire avait posé un sceau sur le sol et grâce à celui-ci une quelques secondes, une espèce de mini montagne s'éleva, surprenant tout le monde, ainsi que le jeune homme.
*Je l'avoue, une technique bien spectaculaire, là tout le monde en aura eu pour son argent... Peut être même moi tiens... Même si je n'ai rien payé... Quoi que... Si. J'ai payé de mon temps ça compte... *
Les techniques de foudres s'écrasèrent sur la puissante masse de terre. La faible intensité des techniques ne firent qu'une simple « blessure » ou même une « piqûre » superficielle. Pour traverser ce truc il aurait fallu un truc bien plus puissant. C'était bien possible, la terre restant plus faible que la foudre au niveau des bases des techniques. Cependant, les choses n'allaient sûrement pas en rester là, non loin de là. S'élevant jusqu'au pique de la montagne, Nikkou ne put s'empêcher de penser un truc.
*Quel crâneur ce type... Remarque, moi et le coup de l'arbre... Bon on est quitte du coup. *
Alors qu'il termina son discours Kenki lâcha une technique, après avoir disparu du champ de vision de Nikkou, dont la tournure pouvait donner des sueurs froides. Tout le morceau de « montagne » s'éleva momentanément, avant d'être lancée.
*Ca peut pas être pire... *
Le jeune homme déglutit avant de constater que la morceau explosa pour en faire plusieurs.
*Ah ben finalement si... *
Sans trainé le jeune homme fit quelques mudras et utilisa une technique de protection. Une sorte de bulle de foudre l'entoura. Et si ça ne suffisait pas, lui et son clone était prêt à utiliser une autre technique.
Voyant un gros projectile, trop massif pour la protection, le clone lâcha une technique pour y remédier. Si ne n'était pas pour le détruire, au moins cela servirait à le dévier.

Suiton Mizu shita assaku no jutsu.

Un jet d'eau à très forte pression sortit de la bouche du clone et de l'original pour toucher les projectiles direct. Cependant le clone se fit emporter par l'un d'eux et Nikkou se retrouva donc seul. Mais sa protection le protégea de la plupart des projectiles moyens. Heureusement que son affinité avec le Raiton lui conférait un avantage sur la terre. S'il avait été sur du sable ou autre, ça n'aurait peut être pas marché de la même façon...
Après quelques secondes de transpirations, les choses semblaient se calmer. La protection du chef du Genkai disparu après avoir encaissé le maximum de projectile possible, et ce dernier pu enfin souffler après les deux ou trois jets d'eau balancé pour ne pas se prendre un truc dans la tête. Une épaisse fumée recouvrait l'arène et les spectateurs ne savaient toujours pas si Nikkou s'en était sortit.

Le jeune homme n'était pas à cours de souffle mais la sensation de recevoir une montagne sur la tête est des plus extrême. Il y a également le chakra consommé en peu de temps, mais il avait encore des réserves.
*Putain... L'enfoiré, il n'y a pas été de main morte. Je suis sûr qu'il peut faire encore pire... Je fais quoi au prochain coup ? Mais là je crois que c'est mon tour il me semble... *
Alors qu'il avait une bonne idée pour la suite, ses mains commencèrent à « planter » la première graine de cette fameuse idée. Ce qui venait d'arriver était spectaculaire quand Nikkou y repensait. Au moins, il pourra dire avoir déjà reçu une montagne sur le coin de la gueule une fois dans sa vie. Est ce que quelqu'un le croira ? Peut être ou peut être pas.
Quelques minutes plus tard le Masao sortait de tout ces « débris » et s'afficha à la vue de son adversaire et du publique, sur un petit rocher. Nikkou pensa que c'était plus un concours de style qu'un combat entre deux chef US en voyant la situation, mais c'était tout de même assez comique il fallait dire.
Le Kenji ne paraissait pas surpris de voir que Nikkou s'en était tiré facilement.
*Faudrait qu'il voit ce que ça fait de prendre cette technique là dans la tronche.... *
Ne parlant pas, il enchaina immédiatement sur une technique, la même utilisée pour les rochers. Quel manque d'originalité me direz vous ? Non pas du tout, c'était normal, il voulait montrer son mécontentement d'avoir reçu une montagne sur la tête et utilisé l'une des techniques qui avait servi à sa protection personnel. C'était pour reprendre les hostilités après une courtes pauses finalement.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Sandaime Kazekage
Messages : 1312
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe #2 Mer 30 Mai 2012 - 23:07

Log 77 : Not just anybody

C'était la première fois que Kenji utilisait la version supérieure de sa technique favorite, le Meteora, et avait appréhender le résultat en se demandant si la quantité de chakra serait suffisante pour soulever un aussi grand objet. Mais il n'avait pas été déçu et cette technique était désormais l'une des plus dévastatrices de son arsenal. Même Nikkou semblait avoir été surpris par l'attaque, même s'il semblait s'en être encore une fois sorti indemne grâce à la combinaison d'un bouclier d'énergie et d'un faisceau d'eau. Kenji ne pouvait qu'approuver son choix puisque seul une protection à 360 degrés pouvait être efficace dans ce cas là. Encore là par contre, il gardait le moral pour avoir réussi son objectif, soit éliminer le point d'eau et les arbres. De plus, Nikkou semblait un peu secoué par la violence du coup, même si c'était peut-être intentionnel. Le Raiu ne se faisait pas d'illusion, il n'avait pas blesser son adversaire.

Les choses n'allaient pas si bien non plus. Il avait utilisé une grande quantité de chakra depuis le début du combat, et n'avait pas les mêmes réserves que son adversaire. Encore quelques techniques et il serait assurément à sec. Le mieux était donc de demander de l'aide. Un deuxième Kunai tourna autour de son doigt mais c'est à ce moment là qu'un tic le fit tressaillir. Cela ne dura que quelques instants, mais restait comme un point sur son corps, un malaise. Au dirait bien que la combinaison électrique de son adversaire avait causé des dommages après tout, malgré l'usage du paratonnerre. Ce n'était pas des dommages graves mais avait tout de même le don de le déconcentrer. Si bien qu'il ne remarqua qu'au dernier instant son adversaire qui, sortant des décombres de son Meteora. Il avait pas l'air content, pour cause, ce n'avait pas dû être très agréable. Mais Kenji n'avait rien à foutre d'une homme assez irrespectueux pour le ménager ainsi. Un combat était un combat, peu importait les raisons lorsque celui-ci commençait. Ils n'étaient pas des genins, et pas des héros non plus. Masao ne semblait pas avoir accepté son rôle.

Kenji songea qu'il n'avait toujours pas vu le pouvoir particulier du Chef US depuis le début du combat. Soit refusait-il de l'utiliser, soit ne pouvait-il pas l'utiliser. Dans le deuxième cas, son pouvoir pouvait sans doute nécessiter une courte portée ou même un toucher. Cela rendait son plan de secours dangereux, réalisa t-il. Dans ce cas, autant le garder pour plus tard et rester à distance du Masao, là où Kenji était le plus efficace. Un rayon d'eau identique à celui utiliser pour contrer son Meteora fut projeté vers sa direction. Sans être certain que son lanceur puisse être le vrai Nikkou, le Blond jugea encore moins opportun de jouer son atout et pointa son bras dans un mouvement particulier tout en bondissant vers l'arrière pour se donner le maximum de jeu.

"Kiatsuton, Prologue. Heavenly Valkyrie."

Le rayon sur le point de le frapper se figea tout d'un coup, comme arrêtée dans le temps. En manipulant les poids de l'air autour de lui, Kenji avait rendu l'eau trop faible pour traverser les molécules d'air devenues tout à coup des centaines de fois plus lourdes. Compressée entre les molécules, elle ne pouvait ni s'élever ni tomber au sol, restant ainsi immobile dans l'air, d'où cette impression d'avoir fait un arrêt temporel. Kenji fit un pas de côté pour se retirer de la trajectoire du désormais inoffensif H2O, et fit un mouvement de bras vers le côté, mettant fin à la technique et laissant donc l'eau s'écraser au sol dans une bonne éclaboussure. S'éloignant avec prudence de l'eau mais gardant la même distance avec son adversaire, Kenji, le souffle désormais un peu court, essuya la sueur sur son front. La foule avait tout autant applaudi Masao "Passe-Montagne" que lui, désormais. Les organisateurs devaient être morts de rire.

" J'avoue, Masao, être un peu déçu. Je m'attendais à plus d'honneur de ta part. T'ai-je effrayé avec le mot "Gloire" ? Peut-être aurais-je dû dire autre mot... J'avoue moi-même, ami de la feuille, n'être qu'un ninja des plus ordinaires... En te battant aujourd'hui, je maintiendrai un respect et une peur qui permettra à mon village de prospérer, qui réduira les chances que l'on nous massacre aussi brutalement que Makka l'a fait. Je mentirais si je disais ne pas servir ma propre cause, mais je mentirais aussi en disant que ma cause n'est pas, au final, que le bien-être de mon village et de mon peuple, qui a traversé des centaines de kilomètres pour me voir ici. "

Des exclamations enthousiastes de la part des gradins confirma ses dires.

" Je ne vais pas tenir longtemps à ce rythme, mais de nous d'eux, je pourrai au moins dire que j'ai donné tout ce que j'avais. Je n'ai pas besoin de sens ou de logique. Je le fais en dépit de toute moralité, parce que je l'ai choisi. "


Le Chef US retira ses deux gants et les jeta sur le côté avant de se mordre le doigt. Il composa alors des signes en prenant une légère pause au milieu de son acte. Il plaqua alors ses deux mains sur le sol et dans une petit nuage de fumée, se releva avec un grand hibou sur l'épaule. T. était un grand-Duc aux couleurs rougêatres et automnales, possédant des vifs yeux rougeâtres qui balayèrent le champs de bataille en un instant.

" Kenji. "

Le dénommé tourna la tête et parla quelques instants dans le creux de l'oreille de l'oiseau qui hocha de la tête quelques fois, regarda vers le haut puis le bas, puis hocha une dernière fois avant de prendre son envol. Le volatile s'éleva dans les airs avant de tourner brutalement dans les airs, projetant sans avertissements une vague de 5 lames de vent en demi-lunes sur Masao. Ces lames s'éloignaient les unes des autres avec la distance, augmentant le rayon d'action, et allaient trancher tout sur leur passage. Le hibou resta en sur place dans les airs pendant que Kenji qui essayait toujours de reprendre son souffle, examinait les prochains évènements. Le terrain était désormais en place et le prochain échange serait le dernier, qu'il soit bon ou mauvais pour lui.



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 598
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Groupe #2 Sam 2 Juin 2012 - 14:04

Le subterfuge semblait fonctionner mais, la même chose, du moins, presque la même chose ne pourrait peut être pas marché deux fois. En effet, la personne qui se tenait en haut du petit rocher n'était autre que le clone de Nikkou qui avait lancé une attaque suiton sur son adversaire. Ce dernier para l'attaque avec maestria comme d'habitude.
*Fichu gravité... *
Le vrai Masao lui était caché, attendant l'opportunité pour frapper. En allant se cacher, il remarqua que quelques projectiles avaient quand même réussi à passer sa protection, il ne le vit pas, mais le sentit. Le diagnostique attendrait, tant qu'il pouvait se déplacer pour lui il n'y avait pas de problème. Alors qu'il se préparait à frapper, Kenji se mit à lui parler. Attendant de voir ce qu'il avait à dire, il s'arrêta immédiatement. Quelque chose que le sunajin venait de dire venait de faire changer le point de vue de Nikkou à l'égard de son adversaire. Il faisait ça pour protéger son village. Le chef Genkai savait que Konoha n'avait plus grand chose à prouver. Ils avaient réussi à écarter une grande menace, non pas sans séquelles mais sans trop de dommages non plus. Mais Suna... Un village très récent ayant subi une attaque venant de Makka... Oui il avait beaucoup plus à perdre.
Prenant le temps de s'asseoir, le jeune homme se dit qu'il aurait dû se montrer plus sérieux. Il avait montré réellement un manque de respect. Cependant malgré tout ceci, la conduite n'était peut être pas sérieuse, mais le combat l'était. A vrai dire, il n'avait pas réellement envi de finir à l'hôpital, et puis, il comptait dévoiler l'une de ses plus puissantes techniques.
Une chose changea cependant tout sur l'échiquier. Le Raiu invoqua un Hibou.
*Merde... Je crois que j'ai un problème... Réfléchis Nikkou... Réfléchis... Observe le. Il a l'air fatigué... C'est quoi ça ? *
Le jeune homme constata un kunai derrière Kenji. Cela ne pouvait pas être le siens, il n'en avait jeté aucun depuis le début du combat. Un piège ? Peut être... Sûrement. Le konohajin ferma les yeux et se mit à sourire avant de les rouvrir. Eh bien il allait s'en tenir au plan de base. S'il devait perdre à cause de cette négligence, qu'il en soit ainsi. De toute façon, Nikkou savait qu'il ne méritait pas une victoire aujourd'hui, mais il allait le savoir dans quelques instants à qui elle appartiendrait.

Le hibou finit par lancer une attaque sur le clone aqueux qui se tenait là mais essaya quand même d'esquiver l'attaque. Pendant ce temps, le chef genkai préparait son dernier assaut. Le dernier car celui-ci allait certainement utiliser une très grande partie de ses réserves. Bien qu'il pourrait continuer à se battre, il ne voulait pas rester inconscient pendant plusieurs jours parce qu'il n'avait pas été raisonnable, il avait des choses à faires.
Faisant quelques mudras, Il activa sa première technique, qui ne fit aucun effet visible.

Inazuma ki no jutsu...

Il continua avec une autre série de mudra. Cette technique pouvait détruire complètement des organes ou autre partie du corps à l'intérieur. Au cas où le coup toucherait au but, le jeune homme diminua l'intensité de l'électricité dans ses doigts comme ça, s'il devait toucher une partie du corps, autrement dit, la tête, du moins c'était la partie qu'il visait, cela donnerait une simple perte de conscience au lieu de le tuer.
Se concentrant, il sentit son chakra affluer dans ses doigts.
*C'est prêt... *
Alors que son clone venait de se faire « exploser » par le hibou, le jeune homme se déplaça à la vitesse de de la foudre jusqu'au sunajin. Si tout fonctionnait comme prévu, il le toucherait à la tête et le combat serait fini. Dans l'autre cas, s'il y avait vraiment un piège ce serait sûrement Nikkou qui se ferait avoir, mais il n'en avait que faire. Il ne combattait pas pour l'honneur ou autres choses de ce genre. Il combattait parce qu'on le lui avait demandé. Il le faisait pour Nami, dans le cas contraire, il ne serait sûrement que spectateur aujourd'hui. Qui allait gagner ? C'est ce qu'on allait savoir dans quelques instants.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Sandaime Kazekage
Messages : 1312
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe #2 Lun 11 Juin 2012 - 4:54

Log 78 : Reach the Summit

Le fait est qu'il était vraiment, vraiment fatigué. Les occasions d'utiliser une si grande quantité de chakra était pour lui étaient rares et on ne pouvait pas réellement s'habituer à épuiser son énergie vitale comme ça. Mais il ne pouvait pas flancher, pas maintenant alors que Suna le regardait, le défiait. Ses pieds tremblaient , ses bras étaient lourds, mais l'homme était toujours debout, toujours en train de se battre. Il aurait dû abandonner à ce moment, mettre un genou au sol. C'était la voie de la raison, de la moralité. La voie de la logique.

Mais n'étais-ce pas ça, son nindo ? D'avancer contre toute logique , à travers les lois et la morale. Faire le choix de se lever, de choisir sa mort et son destin, de laisser la trace qui lui plait. Il avait donné tout ce qu'il avait, lancé tout ce qu'il pouvait contre ce shinobi de la feuille. Chaque fois, le blond avait été contré , qu'avait-il à ajouter ? Kenji aurait pu sans doute en finir d'un seul coup, mais sans aurait-il mis en danger la vie de tout les gens du stade en même stade. Il ne sentait pas en mesure de contenir son chakra, surtout pas maintenant.

Mais il ne pouvait pas non plus perdre. Quel douloureux dilemne. Risquer de tuer pour gagner, ou perdre d'abord puis possiblement beaucoup plus dans le futur. Qui respecterait un village dont le chef US était un faible ? Le souffle court, il s'était mis à malaxer son chakra restant sans toutefois lui donner forme. Pendant son temps, son hibou avait tranché en morceaux Nikkou qui n'était en réalité qu'on clône mais ça non plus ce n'était pas une surprise pour Kenji. Le sunajin avait vu son adversaire faire les fatidiques signes.

Le plan avait été de démolir le terrain pour libérer le champ de vision, puis forcer le réel Masao à se montrer, puisque selon toute attente, sa réelle force résidait dans le combat à courte portée. L'attirer à lui au lieu de risquer une approche piégée. Sauf que Kenji n'avait pas prévu avoir à dépenser autant de chakra pour le forcer à s'approcher, et encore moins à ne pouvoir lui mettre une seule égratignure. Il y avait dans les décombres de pierre de sa dernière une pierre marquée d'un sceau de substitution qui lui aurait permis d'approcher ou de s'éloigner du Chef US ennemi. Il lui aurait suffi ensuite de relâcher sa technique ultime...Et prier. Non pas de battre son adversaire mais bien d'épargner sa vie et celle des autres spectateurs. Un risque qu'il fallait prendre. Non ?

Il y eut une étincelle dans le coin de ses yeux, mais ses mains restèrent immobiles. Il pouvait le faire, maintenant, n'importe quand. Disparaître, attaquer, tuer. Pourquoi restait-il immobile alors que son plan avait fonctionné. Pourquoi le seul élément mobile de son corps était son torse, qui se soulevait au gré de ses rapides respirations. N'allait-il pas défendre l'honneur de Suna, respecter son devoir, accomplir son devoir ? Mais l’arène avait quitté ses yeux.

C'est sa Kusanagi qu'il voyait, dans une robe blanche qui bougeait au gré de ses mouvements gracieux, découvrant parfois une peau pâle et pourtant bronzée. On sentait sous sa robe les plis qui sied aux courbes qu'on ne peut décrire uniquement à l'aide de mots. Elle dansait, il crût, mais ce n'était qu'une marche, une marche vers lui. Derrière elle, à travers les filaments d'ange de ses cheveux bruns , Kenji pouvait voir le soleil couchant. Pas ce soleil déchirant du désert, mais bien celui qu'on trouve proche de l'océan, dans l'écume et le sable. Il aurait dû être aveuglé, mais la tignasse de la femme devenait une pare-lumière efficace et pourtant aussi fascinant qu'un Kaléidoscope. La femme lui tendit la main. Le blond ne sentait pas la fatigue qui aurait dû assiéger son bras, aussi fort soit-il. Sa main s'ouvrit, s'offrit pour y accueillir la main de Kusanagi. Elle lui sourit, ce sourire qui datait d'avant Suna, d'avant la guerre, d'avant Makka et Tsura.

Il cligna des yeux, et Masao était sur lui. La main du chef de la feuille allait toucher son front dans l'instant. Il pouvait encore le faire. Même là, même ici. Ce bras ne le toucherait jamais. Il aurait gagné. Mais ses bras aussi musclés soient-ils ne bougèrent pas d'un centimètre. Le Sunajin cligna encore des yeux, et Nikkou le toucha pendant l’intervalle. Ce fut comme si on avait inondé sa tête d'eau glacée d'un seul coup. Tout son corps tressaillit d'un seul geste, la poussière retomba autour des deux adversaires. Nikkou le regardait dans les yeux, guettait une quelconque ruse. Ce type n'avait l'air de rien mais avait bel et bien la volonté de feu, on pouvait le sentir dans son regard. Encore un instant, ils furent tout deux immobiles, la foule dans un silence mortel.

Puis ses genoux cédèrent sans qu'il en ait quelconque sensation. Il ne sentait plus grand chose à vrai dire, pas même l'air qui entrait faiblement dans ses poumons qui ne fonctionnaient plus momentanément. Le noir commença à s'infiltrer dans ses yeux, le vide, à emplir son crâne. Il ne sut comment, mais l'air qui se trouvait dans sa gorge trouver sa trachée, vibra sur ses cordes vocales. Il ne s'entendit pas lui même.

"Ku...sa.."

Puis sa conscience lâcha et il s'écrasa au sol de tout son long, éraflant sa peau sur le sol dur. L'arbitre approcha aussitôt et posa la main sur son cou bien qu'il n'en réalisa absolument rien.

" Raiu no Kenji est déclaré K.O ! Masao Nikkou est le vainqueur !... Un MÉDECIN ! Il ne respire plus ! "

Kenji serra la main de sa défunte âme soeur et ils dansèrent devant le soleil couchant, dansèrent sans qu'il puisse jamais dire quand ce fut la fin des temps...

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 598
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Groupe #2 Jeu 14 Juin 2012 - 9:33

La foule était en délire après tout ce qui s'était passé durant ce combat. Mais le dénouement avait été atteint. Nikkou était sur sa lancé, et si un piège il y avait, il le saurait de suite. Tel la foudre s'abat sur le sol, le chef Genkai fondait sur son adversaire. Et en une fraction de seconde, la main du konohajin fut sur le front de son adversaire. Le regardant droit dans les yeux, Le souffle court, le Masao vit complètement autre chose de ce qu'il attendit.
*Aucun piège, mais ce regard... *
Et avant même de comprendre, Raiu no Kenji s'effondra en essayant de dire quelque chose qui ne sortit jamais. L'arbitre arriva en courant et examina le sunajin. Son verdict fut direct. Nikkou était le vainqueur, cependant, alors que la foule entrait dans une folie totale, l'arbitre appela les secours. Le shinobi ne respirait plus. Les yeux du konohajin se remplirent d'effroi. Alors qu'il se tenait difficilement debout.
*Comment est ce possible ?! J'ai réduit considérablement la puissance de ma technique... Il devrait être simplement inconscient... Ca sent pas bon tout ça. *
Alors que les secours arrivèrent surplace, ils tentèrent des techniques de réanimations qui ne fonctionnèrent pas pour le moment.

_ Je viens avec vous ! Vous ne devez pas le perdre, me suis-je bien fait comprendre ?! Ce type est une priorité !

Ils ne répondirent pas, mais chacun connaissaient l'importance de cet homme. Akari descendit alors dans l'arène aux côtés du Masao.

_ Akari tu tombes à pique, Trouve moi le Kazekage et préviens le de la situation. Je vais accompagner ces médecins par sécurité.

_Très bien j'y vais immédiatement.

Elle disparut sous un mini nuage de fumée. Nikkou était bien perturbé... Etait ce un piège ? Ou alors autre chose ? Il n'avait pas réellement le temps de le savoir. La vie d'un homme était en jeu, et il fallait faire ce qu'il fallait pour le sauver, c'était seulement ça. Cette homme n'est pas une personne qui s'était montrée très fourbe durant le combat, non ça ne ressemblerait pas au sunajin de faire ce genre de chose.
Le jeune homme ne comprenait pas réellement... Comment avait-il pu être plongé dans un état pareil ? Surtout que le Konohajin avait pris les précautions nécessaires pour que ce genre de chose n'arrive pas. Il devait simplement tomber inconscient... Non il y avait une autre raison à cela, quelque chose que la chef US ignorait totalement. Alors qu'ils quittaient l'arène, la foule elle restait pour voir le combat suivant.
*Voilà pourquoi je déteste ce genre de combat... Nous ne sommes pas des animaux en cage... Et pourtant nous faisons presque comme eux... On se bat pour amuser la foule... Qu'elle connerie... *
En sortant, il croisa un chunin qui interrogea le Masao sur ce qu'il se passait.

_ Je n'ai pas le temps, préviens le Hokage, dis lui qu'elle me trouvera au village !
_ Oui Nikkou-sama !

Alors qu'il accompagnait les médecins, le jeune homme sentit les séquelles de son combat. Il n'avait pas l'air d'être touché mais il devait peut être avoir un truc touché à l'intérieur, mais ça devait pas être grand chose. Cependant, il avait utilisé beaucoup de chakra sur le dernier coup, c'était simplement l'appel du devoir qui le maintenait en éveil. La chose comique c'est qu'on pouvait donc le voir grimaçait presque à chaque fois qu'il faisait un pas. Se tenant à chaque coup de douleur son flanc avec l'une de ses mains, le shinobi se disait que c'était peut être une cote... Il verrait ça en rentrant....


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Groupe #2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Actes :: Acte #2 : Grand Tournoi-