N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Groupe #8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1377
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Groupe #8 Sam 19 Mai 2012 - 12:03

Dans l'arène qui se transforme un terrain plat parsemé de rochers, quatre Genins vont devoir s'affronter. Hayato et Kawaguchi Sanzo représenteront Suna tandis que Konoha sera représenté par Aburame Setsu et Den'ki Yasura. Les individualités autant que le collectif compteront pour s'imposer.


    Ordre de post :
    • Hayato
    • Aburame Setsu
    • Kawaguchi Sanzo
    • Yasura Den'ki


    Règles :
    • Respectez l'ordre de post.
    • Vous avez 48h après la dernière réponse pour poster.
    • Le premier tour est un tour d'introduction, aucune technique ne peut être utilisée durant ce dernier.
    • Prenez en compte le contexte et surtout la description de l'arène.


    Bon RP !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 308
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 Sam 19 Mai 2012 - 16:32


Nous y étions enfin, le Grand tournoi de Konoha. Hayato se souvenait parfaitement de cette délégation de la Feuille venue à Suna pour les inviter. Il se souvenait aussi des soucis que cela avait engendrés à l’époque. En effet, à cause du comportement hostile d’un des messagers de la Feuille, le groupe avait fini enfermé dans la prison de Suna et ne dût son salut qu’à l’assaut de Makka sur le village du Sable. Cependant, ce tournoi allait réunir les plus grands ninjas des quatre nations, le rêve ! Dans un tel cadre, il était fort probable que Suna mette de côté ce petit différent. Oui, c’était pour le jeune village ninja l’occasion idéale de prouver sa force aux yeux des autres puissances militaires. L’enjeu était de taille. Partagé entre excitation et angoisse, Hayato avait été silencieux tout au long du trajet. Il n’avait même pas fait attention à la chute de température, tant il était absorbé par l’évènement. Quoi de mieux qu’un immense Tournoi pour découvrir tout un tas de techniques originales ! En plus, il pourrait exhiber fièrement son art aux yeux de la foule Bref, le cadre parfait !

Il y eut un grand discours pour accueillir les arrivants, mais Hayato n’y prêta pas vraiment attention, trop occupé à imaginer le genre de technique auquel il allait assister. Fait étrange, parmi toutes ces têtes prêtes à en découdre, ne figuraient aucun bandeau de Kiri ou de Kumo. Avaient-ils décliné l’offre par peur de la défaite ou pour des raisons diplomatiques ? Dans tous les cas, leur absence n’empêcherait pas notre Genin de briller ! Il s’y voyait déjà, comme sur la scène autrefois, acclamé par la foule alors qu’il foulerait le sol de l’arène de combat.

La matinée s’acheva alors sur une explication des règles en vigueur pour le Tournoi. Des shinobis avaient été tirées au hasard pour s’affronter par équipe de deux ou de trois. Comme il n’y avait que deux villages en lice, les combats allaient opposer Sunajins aux Konohajins, sur des terrains qui changeraient pour chacun des combats. C’était original, en plus de devoir compter sur ses capacités, il fallait être assez chanceux que pour ne pas obtenir de terrain désavantageux.
Tout au long de la journée, Hayato avait ainsi assisté à plusieurs affrontements et il avait trouvé chacun d’entre eux très intéressant. A ses côtés, d’autres Genin se contentaient d’observer le combat en encourageant s’il fallait, tandis que certains plus gradés regardaient avec attention. Ce n’était pas qu’une simple rencontre. A vrai dire, pour plusieurs personnes ici, ce tournoi faisait figure de test. Ce sens n’échappa pas au jeune homme qui se savait observé, entre autre, par Akio-sensei, le Kazekage.


Quelques heures plus tard, alors qu’il s’apprêtait pour son combat, il repensa à cette feuille des matchs. « Aburame Setsu et Den'ki Yasura contre Kawaguchi Sanzo et Hayato ». Au moins il faisait équipe avec quelqu’un qu’il connaissait ! Mais il était trop tôt pour tenter d’élaborer une stratégie, le jeune homme ne connaissait rien de ses adversaires et peu importait leur âge, leur rang ou leur technique, il ne les sous-estimerait pas ! Finalement, après de longues heures à avoir attendu ce moment, l’heure du combat était arrivée ! Plus motivé que jamais, Hayato franchit le portail et pénétra dans l’arène pour découvrir l’environnement dans lequel il évoluerait pour son premier combat.

* Un sol rocailleux, un terrain plat, des pierres disséminées un peu partout… Au moins on ne sera pas trop dépaysés…*

Tous les éléments étaient présents, restait à voir laquelle des deux équipes sortirait victorieuse. Hayato ne put réprimer son sourire lorsqu’il vit les autres participants entrer sur le ring. Il était content, mais pour combien de temps encore ?


- Salut, je m’appelle Hayato ! Offrons à ces gens un beau spectacle !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 82

Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 Lun 21 Mai 2012 - 0:32

Huit. Aburame Setsu était tombé dans le groupe huit. Un présage plutôt heureux, à en croire Sekaï, son père. Le Huit était un chiffre particulier, signe d'intelligence et de prospérité, et le clan avait été plutôt satisfait d'apprendre que leur descendant tombait dans ce groupe là. Setsu quant à lui voyait les choses un peu différemment. Certes, il tombait dans ce groupe porte bonheur; mais s'il lui portait bonheur à lui, il n'y avait aucune raison qu'il ne porte pas bonheur à ses adversaires. Et quels adversaires.

Deux Genin du très récemment constitué village de Suna, au pays du vent. Un dénommé Hayato et un autre, un certain Kawagushi Sanzo. Aucune information sur leur compte n'avait filtré. Un désavantage, pour Setsu, qui de part son seul nom dévoilait déjà à ses adversaires une partie non-négligeable de ses techniques. Le Clan Aburame était devenu plutôt connu, même à l'extérieur de Konoha...
A ses côtés, Yasura Den'ki, un Genin au cheveux bleu. Avec un nom pareil, le tempéramment du garçon devait être électrique, et plutôt à l'opposé du calme et de l'affinité Doton de Setsu. Nouveau handicap, Setsu ne connaissait pas son partenaire, et la mise en route risquait d'être compliquée. Il faudrait trouver ses marques, procéder rapidement au calibrage, et donner son maximum pour que chacun puisse exploiter à fond son potentiel. Avec un peu de chance, ceux d'en face non plus ne se connaissaient pas et auraient à faire face aux même difficultés.

Un vent léger soufflait dans l'arène, soulevant de fins nuages de poussière, à travers lesquels le Aburame regardait fixement ceux qui avaient été désignés pour être ses adversaires, à lui comme à son coéquipier. Pas de grains de sable dans les yeux, les verres fumés le protégeaient de ce désagrément, qui ne devait sans doute pas en être un pour des ninjas en provenance d'un village nommé Suna.
Globalement, le terrain ne déplaisait pas à Setsu. Bien qu'il fût plus à l'aise dans les forêts du pays du feu, un terrain rocailleux n'était pas pour lui déplaire, en tant qu'utilisateur de techniques de terre. S'y camoufler serait relativement facile, à défaut de pouvoir utiliser efficacement la substitution en cas de pépin. Seul regret, les mouvement de ses Kikaï allait devenir plus visibles que prévu, et il allait donc devoir jouer avec les quelques anfractuosité des lieux où étaient disséminés les rochers.
Setsu regarda Den'ki. Il ne savait pas exactement qui était ce type, mais il espérait bien que la configuration lui soit également favorable. Soudain, une voix sortit le Konohajin de son observation. C'était un des Genin d'en face. Le plus petit. Hayato. De loin, il avait l'air plutôt sympathique, et Setsu faillit même esquisser un sourire en écoutant son entrée en matière pleine d'entrain. Mais... dans le clan Aburame, on ne souriait pas pour rien; surtout lorsqu'il s'agissait de combattre un adversaire aux capacités inconnues. Setsu se contenta donc de lui répondre d'un signe de tête. Pas de mots superflus, pas de signes pouvant dénoter un quelconque état d'esprit. Moins il en montrait, plus grand était son avantage psychologique. En espérant que son coéquipier se trouverait dans le même état d'esprit.
Et à propos d'état d'esprit, la foule des gradins ne semblait pas s'en faire plus que ça. L'affiche était loin d'être passionnante, trois inconnus, et un membre d'un clan relativement discret, pas de quoi déchaîner les passions. Peut être était-ce pour cela qu'Hayato montrait tant d'envie d'offrir aux spectateurs un combat mémorable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 80
Rang : C+

Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 Lun 21 Mai 2012 - 18:28

La foule était en délire. Pourquoi je vous parle de foule ? Tout simplement parce que je m’apprêtais à rentrer dans la grande arène de Konoha. Et oui, moi qui venais à peine de commencer ma vie de shinobi, j’en étais déjà arrivé à participer à un grand examen Chûnin. L’appellation n’était pas vraiment identique, car il s’agissait en réalité d’un « Grand Tournoi ». A ce que j’avais compris, Konoha avait invité les autres puissances à participer à ce grand évènement. Les Genins n’étaient donc pas les seuls invités, ni les seuls participants. Mon combat n’allait donc sûrement pas être le plus apprécié ni le plus grandiose, mais bon.

Je n’avais jamais mis les pieds dans Hi no Kuni, du moins dans mes souvenirs. A vrai dire, je n’avais jamais quitté Kaze no Kuni, malgré tout ce qui s’était passé par le passé. Le voyage avait été plutôt simple mais assez instructif, enfin je ne sais pas trop comment expliquer ça. Voir beaucoup d’autres shinobis, de tout grade, inconnus comme connaissances : c’est assez sympathique voire enrichissant.

Le tournoi allait donc voir de nombreux combats se succéder. J’allais d’ailleurs pour ma part livrer un combat avec Hayato, que j’avais déjà rencontré avant et ce contre deux autres Genins de Konoha. J’avais brièvement entendu leurs noms. Aburade et Den’ri, un truc comme ça. Faut dire qu’avec tout le peuple qui allait nous regarder, le calme n’était pas vraiment au rendez-vous.

J’entrai finalement avec Hayato, voyant au loin les Konohajins avancer. Le terrain n’était pas le même que précédemment. On m’avait prévenu qu’il changeait à tous les combats, histoire de donner un peu de spectacle et de variété. L’arène était maintenant un vaste terrain rocailleux, plat et parsemé de rochers, plutôt simple. C’était peut-être mieux pour nos talents respectifs, je n’en savais trop rien. De toute façon on allait bien voir comment ça allait se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Messages : 2221
Rang : Par

Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 Jeu 24 Mai 2012 - 13:00

Le tour de Yasura Den'ki est sauté.
A Hayato de poster !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 308
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 Sam 26 Mai 2012 - 3:41


Les uns après les autres, les combattants étaient montés sur le terrain et se faisaient face. Attendant le signal pour commencer le combat, ils se jaugeaient du regard. Le problème dans ce genre de combat, c’était qu’il n’y avait pas d’animosité entre les deux camps, du coup quel intérêt y avait-il à blesser gravement son adversaire ? Hayato était en train d’y réfléchir sérieusement, il fallait qu’il pousse ses adversaires à l’abandon, ou qu’il abandonne lui-même si la situation deviendrait trop risquée. Perdre un bras ici serait particulièrement embêtant. Soudain, le signal tant attendu arriva et l’arbitre déclara le début de la rencontre. Le combat n°8 était lancé !


Qquel genre de stratégie adopter ? Hayato ne connaissait pas ses adversaires. Ayant grandi dans le désert, il n’avait pas beaucoup de connaissance du monde ninja dans le reste du monde. La seule donnée dont il disposait sur ses adversaires était leurs noms. Mais pour lui, ces derniers ne signifiaient pas grand-chose. A l’entrée de Suna, Hayato se souvenait avoir rencontré un Genin nommé Aburame Kaido, ce Setsu devait appartenir à la même famille et peut-être qu’il s’agissait d’un clan de Konoha. Dans le cas où cette hypothèse s’avérait confirmée, de quel genre de pouvoir pouvaient bénéficier les Aburame ? Mystère qu’il allait découvrir avec plaisir lors de ce combat…

D’ailleurs, notre jeune homme voulait lui aussi jouer les mystérieux durant l’affrontement. Révéler le clan dont il était issu ou son style de technique trop rapidement ne serait pas amusant. En tout cas, tant qu’il pouvait garder cela secret, il jouirait d’un certain avantage…. Mais comme personne ne semblait vouloir se décider à attaquer, il prit l’initiative et attrapa entre ses mains une dizaine de kunai. Il les déploya ensuite devant lui à la manière dont on expose un tas de cartes. Ces kunai semblaient flotter dans les airs, devant lui.

- Sanzo, couvre-moi… Sōshūjin. Annonça-t-il d’un ton calme

A ces mots, le jeune homme fit un grand pas en arrière pour marquer la distance et il projeta ses kunai volant vers ses ennemis. Le large rayon de son attaque lui permit de viser deux adversaires en même temps, mais dans ce monde de ninjas, les apparences se révélaient bien souvent trompeuses. Cette attaque par exemple, allait lui permettre – entre autres – de déterminer le niveau du combat… Quant à Hayato, il avait à présent opté pour un masque plus sérieux.


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 82

Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 Sam 26 Mai 2012 - 8:34

Premier mouvement de ce combat. Le plus petit des Genin de Suna avait attaqué le premier, et il créait déjà la surprise. Un lancer de Kunai sans utiliser ses mains ou au moins un parchemin d'invocation était pour le moins inhabituel dans le monde ninja, et laissait déjà augurer d'un large éventail de techniques particulièrement gênantes. Contrôle de la gravité ? Champ magnétique ? Fils invisibles ? Télékinésie ? Autant d'option possible pour expliquer la lévitation d'armes de jets. Toutefois, un lancer de Kunai n'était jamais qu'un lancer de Kunai, et comme n'importe quel shinobi de n'importe quel village, Setsu avait appris a composer à ce genre d'attaque. Surtout à cette distance, il n'était pas nécessaire de forcer son talent pour esquiver des projectiles à la trajectoire rectiligne et donc parfaitement prévisible. Setsu se décala donc de quelque mètres d'un bon leste, et laissa le gros des Kunai filant dans sa direction percuter le mur de pierre derrière lui.
Et puisque l'on en était encore à un round d'échauffement, de calibrage et de test, alors le Konohajin se prêterait volontiers au jeu. Il étendit ses mains devant lui et inspira à fond ; et les essaims de Kikai jaillirent de ses larges manches avec un bourdonnement frénétique.
Si les Aburame n'étaient pas de grands amateurs de combats, les punaises Kikai compensaient largement ce manque d'agressivité. Voraces, les mangeuses de Chakra se révélaient toujours particulièrement en forme en présence d'une énergie inconnue potentiellement nourissante, et les des Genin de Konoha les mettaient en appétit. Très bien. A son tour d'évaluer les réflexes de ses adversaires.
Un simple geste de l'index, et les insectes se précipitèrent en désordre sur les deux Genin. Certaines volaient haut, d'autres rampaient presque effleurant tout juste la poussière, soulevant une fine pellicule de sable volatile à leur passage. Au petit jeu de démasquer les capacités défensives de leurs adversaires, les Aburame étaient plutôt forts. Non pas que les Punaises à peines réunies en essaim présentassent un risque majeur, mais tout individu trouvait généralement pénible d'être harcelé par des insectes volants au comportement vindicatif, surtout lorsqu'ils apprenaient la particularité de ceux-ci, ce que Setsu se garda bien de dévoiler. Nul doute que ses adversaires l'apprendraient bien assez tôt. Envahir l'espace vital de son adversaire était donc la méthode qu'employait le clan des tisserands de Konoha pour évaluer le potentiel défensif d'un adversaire, souvent tenté de se protéger des nuées d'insectes une bonne fois pour toute à l'aide de ses propres Jutsus. D'autant plus que la présence des Kikkai, leur mouvement et le bourdonnement qu'elles produisaient en volant tendait à taper sur les nerfs. La manoeuvre était donc tout aussi tactique que psychologique.
Puis, Setsu forma un signe de sa main droite.
    -Bunshin no Jutsu.

Et trois répliques illusoires de lui même apparurent autour de lui. Une manoeuvre plus dilatoire que défensive tant ces illusions étaient fragiles, mais elles permettaient parfois, à la faveur d'une ombre ou d'un nuage de berner un adversaire inattentif ou déconcentré. Déconcentrer, c'était d'ailleurs ce qu'aller s'acharner à faire les premières punaises qui arrivaient à portée des deux Genins adverses, alors que le brouhaha en provenance des gradins commençaient à s’atténuer pour laisser place à l'attention portée au combat.

Mouvements:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 80
Rang : C+

Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 Dim 27 Mai 2012 - 12:22

Deux contre deux, c’était bien ça. Deux Konohajins avaient donc été choisis pour être nos adversaires. L’un avait les cheveux d’un bleu assez inhabituel et l’autre avait… Disons pas de cheveux. Plus sérieusement, il portait un masque plus une capuche, ce qui empêchait tout le monde de voir la moindre partie de son visage. C’était p’tet une fille après tout, ou un mec qui n’assumait pas son physique. De toute façon, ça n’allait sûrement rien changer à ses aptitudes au combat. Et ça, c’était ce dont je devais faire attention.

Hayato fut le premier à lancer les hostilités. Ce n’était peut-être pas plus mal, en tout cas je me forçai à me concentrer très rapidement. Il m’avait demandé de le couvrir, alors qu’il lançait une bonne dizaine de kunaïs vers nos deux opposants. Qu’allaient-ils faire, parer ou esquiver ? Le mystérieux masqué choisit l’esquive, se projetant vers le côté après un réflexe qui, fallait l’avouer, était bon. Il faudrait se méfier de cet Aburade machin truc. Ce dernier se prépara d’ailleurs à la contre-attaque, et des nuées sombres sortirent de ses manches. Qu’est-ce que c’était que ce bordel ? Ces masses faisaient un bruit monstre et semblaient grouiller de… D’insectes ?!

« Mais oui ! Ce mec c’est un Aburame ! »

Aburade, mais quel con je faisais. Les Aburame manipulaient les insectes, c’était leur capacité de combat, comme moi et le sable. Un bon petit vicieux en perspective, mais je n’avais pas plus de temps pour réfléchir vu que les nuées arrivaient vers nous. Je composai rapidement deux mudras avant d’envoyer plus ou moins dix petites boules de feu droit devant moi. Ces petites crottes allaient cramer, en tout cas il ne fallait surtout pas les laisser approcher. Me décalant sur le côté, je recomposai les mêmes signes incantatoires avant de balancer Hosenka une nouvelle fois directement sur les deux adversaires. Pas très varié mais bon, cette technique était sûrement la meilleure pour viser plusieurs cibles. Surtout que l'autre Genin n'avait toujours rien montré de ses techniques.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Messages : 2221
Rang : Par

Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 Dim 27 Mai 2012 - 14:04

Les différents projectiles touchent Yasura Den'ki qui est rapidement mis hors-combat, il est aussitôt évacué. La foule, surprise et déçue qu'un des Genins soit déjà hors jeu fait entendre son mécontantement. La décision est rapidement prise par les dirigeants qui font entrer Natsumi Mairu pour faire équipe avec l'Aburame.

[HRP : Vu que Mairu était toute seule dans son groupe, et que son adversaire ne s'était pas présenté, elle est maintenant incluse dans ce groupe et c'est à elle de poster, à savoir qu'elle pourra dés son premier post attaquer.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 190
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 Lun 28 Mai 2012 - 9:47

Oh non, le terrain était vide, en plus de tout ça les spectateurs ne scander plus rien et Mairu attendait toujours son adversaire qui ne voulais pas venir ! Avait-il peur de la jeune fille ? Probablement. Cependant, au lieu de la faire attendre plus longtemps, un des arbitres avait fait l'effort de venir jusqu'à chez Mairu pour lui dire que son adversaire était exclu et pour ne pas la faire attendre plus longtemps, il venait également de lui faire comprendre qu'ils l'avait changé de terrain. Oui oui, elle aller maintenant devoir aller sur un terrain avec des combattants déjà à l'action.

Aussitôt dit, aussitôt fait ! La Kunoichi se dirigeait maintenant jusqu'au terrain numéro 8. Qui était-ce déjà... Ah oui, elle allait devoir faire équipe avec un terroriste caché par un masque à dix sous. Ridicule ! Ils allaient tout deux ce battre contre des ninjas de Suna. En revanche, personnes n'avait dit à notre jeune brune qu'elle allait être en équipe avec un ninja de Konoha, elle allait l'apprendre en le voyant. Ces ninjas là... Mairu ne pouvais pas les voir, oh non pas du tout ! Bref, pour le moment elle était toujours en route pour ce terrain, et en s'y approchant elle pouvais déjà entendre que les hostilité avaient débuter. Oh que non, le combat ne se déroulerais pas sans elle, il en était hors de question. A peine avait-elle entendu les bruits de bataille qu'elle commençait à accélérer le mouvement pour arriver à temps, avant que l'un deux ne meurt... Quelques instants après, la voila devant l'entrée du terrain. Elle passait par un couloir sombre avant de pouvoir voir ce qui ce passer là dedans, les bruits eux en revanche n'était pas menteur, un combat avait belle est bien commencé.

Après avoir traversé ce couloir sombre, Mairu arriva enfin sur le terrain, un grand terrain plats avec des rochers parsemés un peu partout... Bah, elle préférer encore son ancien terrain, remplis d'eau... M'enfin, il fallait qu'elle s'adapte à la situation ! Une fois arriver à destination, ou presque, car oui, elle était arriver mais, restait cacher encore un petit moment avant la sortie du couloir ! Là elle pouvait observer ce que les ninjas présent faisait, comment elle combattait, ce qu'il disait, si toutefois ils parlaient. Elle avait vu ce qu'elle voulait, bien que ce n'était quasiment rien ce qu'elle avait pu apercevoir, cependant, l'adolescente ne voulait pas être repérer dés son entrée. Et pour mettre un terme à ça, ben en faite elle n'allait rien faire... Héhé, et oui, elle voulait pas spécialement être cachée, donc bon, elle allait faire quelques chose de très... très spéciale ! L'intelligence de cette fille allait en surprendre plus d'un, et leur faire bien peur ! Avant même de ce montrer au grand jour, elle lança un parchemin explosif juste devant l'entrée, ceci cacherais tout ce qui ce passerait là dedans avant que la fumée ce dissipe, et peut être même après... La fumée étant toujours présente, la jeune Natsumi avait juste fait des signes incantatoire sans être vu pour lancer un jutsu ! Mais ce n'est pas tout, elle avait fait encore autre chose, mais ça c'était pas les trois ninjas présent ici qui avait pu le voir.

Ce qu'avait premièrement fait Mairu était un Jutsu Suiton ! Un senbon acqeux qu'elle venait de faire et de compresser pour le durcir un peu se diriger à travers la fumée de toutes vitesse vers le marionnettiste. Pendant ce temps là, Mairu sortit de la fumée qui était en train de ce dissiper !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 308
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 Lun 28 Mai 2012 - 15:08


Un lever de rideau plutôt moyen. Première déception, ce type masqué qui avait simplement esquivé la première technique d’Hayato, avant de contre-attaquer, sans même pousser la réflexion un peu plus loin. C’était une réaction normale, mais bon, le Sunajin trouvait qu’il était tombé dans le piège un peu trop facilement. En effet, son grand pas sur le côté lui permit d’éviter le gros des projectiles, mais à cet instant précis, Hayato concentra son attention sur deux kunai qu’il redirigea d’un mouvement sec du poignet. Leur trajectoire dévia pour former une gracieuse courbe, avant de menacer directement le Konohajin, l’un au niveau de la jambe et l’autre au niveau de la tête. Toutefois, cet épisode fâcheux fut rapidement oublié lorsque le masqué contre attaqua. Il prit une certaine pose et se mit à déployer une sorte de petit nuage sombre. Non, en regardant de plus près et en tendant l’oreille, on pouvait aisément deviner qu’il s’agissait plutôt d’insectes ! Impressionnant, ce type se battait avec des insectes ?? Il ne fallait que ça pour motiver d’avantage notre marionnettiste, car après tout il était venu pour ça : découvrir tout un tas de techniques exotiques et originales. Il fit ainsi avancer ses insectes vers le haut et vers le bas, en direction des deux Sunajins. Mais Sanzo utilisa une technique Katon pour brûler le gros des insectes menaçants. Hayato en profita pour reculer d’avantage, le sourire aux lèvres. Il n’avait jamais vu Sanzo au combat, mais était heureux de constater qu’il était un allié de confiance. D’ailleurs, Sanzo semblait mieux s’y connaitre sur le monde shinobi, puisque la vue de ces insectes le fit tilter.

- Aburade ? C’est lié à l’apparition de ces insectes ? Demanda-t-il sans quitter le concerné des yeux.

Le masqué enchaina en formant trois clones de lui meme. Mais Hayato n’était pas plus inquiété que ça. Le principe du clonage est de berner son adversaire en faisant passer le clone pour soi-même, si on l’utilisait à découvert, cela n’avait plus aucun sens… Peut-être avait-il espérer que ses insectes camoufleraient ses mouvements, mais malheureusement pour lui, Hayato n’y avait pas vraiment prêté attention. En effet, concentré sur sa première attaque, il avait demandé à Sanzo de le couvrir. Cela impliquait qu’il n’avait pas besoin d’assurer sa défense et qu’il pouvait se focaliser sur son offensive, ce qu’il avait (bien) fait…

Mais nous arrivons à la deuxième déception : le partenaire du masqué… le combat avait à peine débuté qu’il avait été percuté à la fois par certains kunai d’Hayato et par des boules de feu de Sanzo. Le jeune homme s’était ensuite effondré. Même le public était déçu, comment avait-il pu se présenter aux inscriptions de ce tournoi si c’était pour s’effondrer à la première attaque ? En plus, elle n’était même pas puissante… Ce type avait fait perdre du temps aux combattants aux organisateurs et à la foule… Une honte pour la Feuille…

- Déjà ? Quel dommage… Soupira-t-il perché sur un rocher, en retrait.

La suite allait pourtant être riche en rebondissements. Subitement, une explosion retentit prêt de l’entrée. Elle souleva pas mal de poussière qui se mélangea à la fumée de l’explosion. Le public, également étonné, poussa des cris de joie et d’euphorie. Un nouveau combattant entrait-il sur le ring ? Tous les regards étaient rués vers ce nuage mystérieux. Qu’allait-il en sortir, un lapin ? Un Jônin ? Une ravissante demoiselle ? A vrai dire, ce ne fut rien de tout cela dans un premier temps. En effet, un projectile jaillit brusquement du nuage de poussière et fusait droit sur notre jeune ami et ce n’était pas qu’une simple arme de jet. Malgré la distance qui le séparait du senbon, Hayato préféra le dévier plutôt que de l’éviter, car il voulait vérifier quelque chose.

- Akagami Chuchota-t-il en pointant un parchemin devant lui.

Et c’est dans un petit nuage de fumée qu’apparut la marionnette à la chevelure rouge. Hayato révéla ainsi aux candidats sa particularité ; il était un marionnettiste. Il ne savait pas si la réputation de ce clan dépassait les frontières du désert, mais il était là pour représenter cet art ancestral au reste du monde. Au moment où sa marionnette était entrée en jeu, Hayato la contrôlait. Le pantin de bois déploya une lame dans son avant-bras et dévia le senbon qui allait s’écraser au sol avant de redevenir liquide…

* Suiton, c’est mauvais pour Sanzo ça… *

Une main était largement suffisante pour manipuler Akagami et puis de toute façon, son autre main était occupée ailleurs pour l’instant. De plus, comme Hayato avait pris du retrait, son large champ de vision lui permettait d’observer ce mystérieux candidat qui s’avança alors que la fumée se dissipait tout en gardant le masqué en visuel. Et quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’il vit cette jeune femme à l’origine du senbon aqueux. Contrairement aux trois autres combattants déjà présents dans l’arène, elle ne présenta aucun signe d’appartenance visible à un village caché. Mais ça ne voulait rien dire, peut-être avait-elle égaré son bandeau dans le vestiaire…

- Si tu n’y vois aucune objection, j’aimerais m’occuper d’elle. Lança-t-il à son partenaire, toujours debout sur son rocher

Ces paroles étaient le fruit d’un raisonnement logique. Le Katon de Sanzo lui permettait de bruler les bestioles du masqué. Et cette fille pouvait utiliser le Suiton, donc il valait mieux que Sanzo ne l’affronte pas… Alors qu’il s’apprêtait à attaquer, Hayato soupira, il avait toujours trouvé le chakra élémentaire disgracieux. Lui-même n’avait pas voulu savoir à quel élément il était prédisposé car cela ne l’intéressait pas. Mais aujourd’hui, il était obligé de faire avec. Il exécuta un mouvement vif de son poignet droit et Akagami, lames en avant, se rua à toute vitesse vers la kunoichi. Contrairement à son premier mouvement, ici ses fils de chakra étaient bien visibles. Et s’il la touchait, le tour serait joué… Mais il n’oubliait pas pour autant le masqué. Il avait préparé quelque chose au cas où.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 82

Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 Lun 28 Mai 2012 - 22:08

Le dénommé Yasura Den'ki avait été proprement incapable de voir venir deux pauvres pétales de feu et avait été envoyé au tapis en moins d'une minute provoquant la surprise chez Setsu et une rumeur agacée dans le public. Puis, les choses s'étaient accélérées. Après avoir passé deux ou trois minutes à se regarder en chien de faïence pour élaborer une stratégie viable, les trois shinobis avaient vu exploser une note venue de nulle part. Une fois de plus, Setsu était pris au dépourvu, et c'était ce moment qu'avait choisi le plus petit des Sunajin pour porter son deuxième coup. Les Kunai, que le Aburame pensait avoir rater leur cible avaient brusquement changé de direction, alors qu'il essayait de distinguer ce qui s'apprêtait à surgir du nuage de fumé inattendu. Mauvais Timing. Deux lames entaillèrent son pantalon, le blessant à la cuisse et au tibia tandis qu'une troisième plus fourbe encore endommageait son masque. Puis vint la troisième surprise. Un puissant projectile que Setsu detecta comme de l'eau sous pression fut propulsé en direction du cracheur de feu. Nouvel allié pour le Konohajin ? Difficile à dire tant que l'auteur de la technique ne daignait pas sortir de sa fumée. Le Moment rêvé pour faire basculer la situation en sa faveur, alors que le plus jeune des Sunajin, en apparence du moins invoquait une curiosité. A Bien y regarder, il s'agissait d'un pantin, que Hayato manipulait à distance. Setsu n'était pas inculte et ignorant au point de n'avoir jamais vu de marionnette, mais il n'avait jamais imaginé qu'il soit possible d'utiliser de tels objets dans un combat ninja, d'autant plus qu'un détail le chiffonnait. Pour autant qu'il savait, il fallait nécessairement un fil pour manipuler une marionnette, un fil reliant un doigt du manipulateur à un membre ou une articulation de sa création. Pourtant rien ici ne ressemblait à un tel lien. Du fil de pêche anti-reflet peut être ?

Non ! Cet Hayato venait de se trahir en lançant sa première véritable attaque du combat : Un fil de chakra ! Voilà qui expliquait le changement de trajectoire des Kunai, et résolvait une partie des problèmes du Aburame. Pas tous néanmoins, car la perspective d'avoir à combattre un utilisateur du Katon constituait encore un obstacle. Les Aburame avaient toujours éprouvé une peur certaine des utilisateurs du Katon, et cela remontait à la guerre qui avait mené à la fondation de Konoha. Alors qu'ils n'étaient encore qu'un petit clan d'éleveurs de vers à soie, l'idée même d'avoir à se retrouver mêlés à un combat les opposant aux féroces Uchiwa les avait poussé à se réfugier dans la fraicheur protectrice des arbres Senjuu. Ils n'en étaient jamais sorti depuis, améliorant sans cesse leur art à l'ombre des forêts du pays du Feu.

Néanmoins, le Aburame n'était pas le seul à craindre le feu sur le champ de bataille, car la marionnette crinière rouge "Akagami", était manifestement façonnée en bois... Alors, si Setsu devait sacrifier ses punaises, elles emporteraient avec elles le pantin du Sunajin. Setsu tendit donc son bras droit en direction de la marionnette qui fonçait déjà toutes lames dehors vers le nuage de fumée, dont émergeait peu à peu une jeune fille. Double avantage pour Setsu. Si Sanzo tentait une nouvelle fois de brûler ses essaims, la marionnette ferait écran et encaisserait probablement la majeure partie de son attaque au grand dam d'Hayato; de plus, une fois que les premiers essaims auraient atteint le pantin, ils s'attèleraient à dévorer les fils directement sur le pantin, et à se nicher dans les interstices des articulations, pour empêcher que le Sunajin ait trop de facilité à les reconnecter, ou tout du moins pour bloquer le mécanisme bien huilé du petit bijou. Affronter un Aburame en utilisant une technique reposant essentiellement sur le Chakra était donc tout sauf une bonne idée.

A ce propos, Setsu n'oubliait pas les Kunais qui venaient de lui découper la couenne et d'abimer son masque. Quelques punaises s’échappèrent de son col, et se jetèrent sur les projectiles dispersés sur le terrain. Ici aussi, les fils seraient coupés et ce petit problème n'en serait bientôt plus un. Quant à la nouvelle venue, elle savait probablement ce qui lui restait à faire. Détruire le pantin une bonne fois pour toute, à moins bien sûr qu'elle ait une idée plus brillante en tête. En attendant, les petits joujous d'Hayato ne tarderaient pas à être totalement immobilisés, et si le cracheur de feu voulait y remédier, la situation ne tournerait pas à leur avantage...

Mouvements:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 80
Rang : C+

Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 Sam 2 Juin 2012 - 12:19

Tout s’était accéléré avec mon assaut. Les boules de feu avaient brûlé de nombreux insectes, ce qui était toujours bon vu que c’était le principal atout de cet Aburame. La seconde salve avait encore plus porté de fruits. En effet, le second Konohajin avait été touché par au moins trois des cinq petites billes Katon que je lui avais envoyées. Et encore mieux, il semblait ne pas y avoir résisté. D’ailleurs, il fut immédiatement évacué par des shinobis tout de blanc vêtus qui devaient sûrement être des infirmiers ou autres mecs spécialisés dans le Ninjutsu médical. Il n’aura pas fait long feu celui-là, c’était à se demander s’il méritait d’être Genin. Enfin moi, j’en avais au fond rien à cirer. C’était plutôt eux, le public, qui devaient être déçus du spectacle. Et d’ailleurs, ils le firent entendre : ça gueulait de partout. Tout s’était ralenti, et le combat s’était presque arrêté. Quand soudain, une explosion retentit. Rapidement, mon regard se porta vers l’une des deux entrées de l’arène. La fumée m’empêchait de voir quoi que ce soit. Le public s’était alors tût, lorsqu’un senbon fonça vers Hayato.

« C’est quoi ce bordel ?! »

La fumée se dissipa et révéla non pas un jeune Genin mais une kunoïchi. Elle ne portait pourtant pas le bandeau de Konoha, alors pourquoi se rangeait-elle contre nous ? Les dirigeants du tournoi l’avaient-ils prise pour aider l’Aburame qui était maintenant seul contre nous. C’est pas du jeu ! On pouvait pas protester Hayato et moi ? Si on en défonçait encore un, y’en aurait un autre qui viendrait le remplacer ? Enfin bon, faut dire que l’autre avait bien été ridicule, mais quand même. Tout de suite, mon coéquipier me fit comprendre qu’il voulait se charger de cette nouvelle nana. Il voulait faire connaissance ? Après tout, ce n’était pas pire, vu qu’elle semblait maîtriser le Suiton, ce qui pouvait être chiant face à mon Katon ou même face à mes techniques de Sunaton.

« J’t’en prie. »

J’allais donc continuer à me friter avec cet Aburame. Il fallait continuer à faire attention à ses insectes, qui étaient son point fort. Mais j’allais devoir me montrer plus vicieux, ce n’était pas en continuant d’envoyer des salves Katon que j’allais me montrer décisif. Alors que je réfléchissais rapidement à une manière de procéder, je vis les insectes qui restaient se diriger vers la marionnette d’Hayato. Le masqué avait-il décidé de ne pas se limiter à un duel avec moi ? Je devais en tout cas agir vite, et peut-être que le petit stratagème que j’avais mis au point allait fonctionner. Je lâchai une bombe fumigène à mes pieds tout en envoyant deux Kunaïs vers le côté gauche de l’Aburame. Durant la même courte période, j’avais amené un peu de sable sur la droite et j’envoyai donc au même instant une lame de sable vers le côté droit de mon adversaire.

C’était finalement assez simple. Mon nuage de fumée avait pour objectif de me cacher et de rendre l’Aburame très attentif à ce que j’allais faire. Mes deux kunaïs que j’avais lancés vers sa gauche allaient sûrement être évités, mais son côté droit deviendrait totalement découvert. C’était donc l’occasion pour lui lancer ma lame avec le sable que j’avais amené vers lui.

Mais vous me direz qu’il y a un problème. Tout le raisonnement était logique, mais il y avait un détail qui clochait. En effet, comment savoir la position exacte de l’Aburame ? Mon fumigène devait normalement m’empêcher de voir mon adversaire. Mais j’avais créé un œil de sable juste avant de lâcher mon fumigène.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 190
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 Lun 4 Juin 2012 - 0:01

Alala, c'était la crise dans cette arène, un combat de folie, ou presque. Il faut dire ce qu'il est, quatre genin qui combattent en deux contre deux, c'pas grandiose, bien que pour eux même, c'est déjà un exploit, étant donné qu'ils sont de force égale ou presque et qu'ils sont par équipe de deux. L'idéale pour montrer à tous qu'ils sont capable de faire des tactiques intelligentes et très fonctionnels alors qu'ils ne ce connaissent même pas. Savez vous ce qui est le plus intriguant dans un tel combat ? C'est qu'à ce moment là, dans leurs tête, les genin ne savent vraiment pas quoi inventé d'original pour ce sortir de tel ou tel scénario. Ils ne s'imaginent même pas, d'ailleurs, pouvoir être dans un pétrin pas possible. Alala, les genins c'pas possible comme ils sont insouciants parfois.

La Natsumi quand à elle, toujours bien caché de tous, n'essayant même pas de sauver son "équipier" pour le moment, elle regardée surtout les techniques de ses adversaire. Ben oui, c'était bien plus intéressant de faire ça. D'autant plus que personnes ne savait qu'elle était là, dans l'un des couloir menant à l'arène. Héhé, c'est franchement drôle de voir que tout le monde la croit en train de ce battre, alors que c'est qu'un pauvre petit clone qui est là à sa place. Mairu attendait toujours de voir ce qui ce passerait ici, surtout depuis la venue de son jolie petit clone. Elle était fière en tout cas d'avoir pu leur montrer son beau corps, ou plutôt ce qu'ils pouvaient en voir. Oui elle était habillée tout de même, n'allons pas trop loin.
Il y avait une chose bizarre qui aller droit sur le clone de l'adolescente pour vraisemblablement l'attaquer... Heureusement que ce n'était qu'un clone parce que ce faire attaquer par une chose aussi répugnante c'était vraiment... Beurk, rien que de regarder cette poupée Mairu en avait des frissons. Pas qu'elle en avait peur, enfin si quand même, c'était trop moche pour avoir le droit de toucher le corps de la Natsumi. Quoi qu'il en était, elle tourna la tête légèrement pour regarder l'autre ninja qui ce battait. L'un des deux là bas avait fait jaillir de la fumée, mais c'était un copieur lui...

Ah probablement une attaque porté sur l'autre. C'était le moment ou jamais de leur montrer qu'une femme pouvait être aussi forte qu'un homme. Bon avant tout, la brune venait de sortir trois Kunai, sur ceux-ci elle avait placer un parchemins explosif sur chaque manche. Puis, pour terminer cette opération commando, elle les envoyaient sur le type qui avait envoyé une poupée sur son clone. Voila, ils étaient partit, mais tellement maladroite qu'elle était aussi, les Kunais venaient d'exploser en vole, non pas très loin d'Hayato, mais pas assez près pour lui faire quoi que ce soit. C'était pas ça l'important finalement, le principal était qu'elle ne ce fasse pas repérer, pas maintenant en tout cas. Il fallait qu'elle aille aider la personne avec qui elle devait faire équipe, c'est à dire en l'occurrence celui qui était dans une mauvaise posture... Alala il fallait vraiment qu'elle tombe sur un mec comme ça. S'il était beau encore, mais là... D'ailleurs, on ne pouvais voir son visage.
Ici, l'enjeu était de battre deux genin, même niveau qu'elle, mais qui avait probablement toujours travaillé en équipe. Elle, avec un inconnue. Faisable, mais oui ! Il était temps de sortir de là, le fumée en était à son apogée, il ne rester aucun endroit où la Kunoichi pouvait ce faire repérer maintenant. Enfin si, mais pas directement. D'ailleurs, elle ne leur laisserait pas le temps. Sans plus attendre, elle fit quelques mudras pour ensuite à toutes vitesse, même plus vite que ça, à double vitesse s'empresser d'aller à la rescousse de son équipier. Arrivée au niveau de la fumée que l'adversaire de Setsu avait fait, elle composa d'autre mudras pour simplement... détendre l'atmosphère, non non, détendre le jeune Shinobi qui affronté sans relâche Setsu. Une bonne dizaines de clones venait de faire leur apparition, mais où aucune idée, ils étaient dans la fumée, avec le Sunajin pour l'occuper un bon moment.

La Natsumi ne s'arrêta pas là, non non, le travail ne faisait que commencer. Toujours sa technique de vitesse activée, elle fonça droit sur Setsu pour l'attraper au niveau du torse. Avec ses petits bras, elle arrivait à peine à retenir l'Aburame contre elle, mais il fallait qu'elle le fasse. D'autant plus que dans ce mouvement non réfléchit, elle venait de ce faire taillader le jambe, pas très très profond, mais tout de même, elle saignée à cause des Kunais... A cause de cette Aburame de malheur ! Bien que blessé, elle ne restait pas là plus longtemps, emportant avec elle l'Aburame, tout deux arrivèrent maintenant proche d'Hayato... Laissant donc Sanzô dans le Genjutsu de Mairu...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 308
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 Mar 5 Juin 2012 - 7:53


La situation se complexifie d’avantage. Alors que la marionnette se dirigeait à toute vitesse vers la jeune fille qui venait de faire son apparition, l’autre main gauche en apparence libre était pourtant toujours en train d’émettre du chakra sur les projectiles de sa première attaque, Sōshūjin. Hayato restait toutefois perplexe au fur et à mesure que sa marionnette parcourait des mètres, tout cela semblait un peu trop simple. Et il avait raison… Car soudain, une nuée d’insecte se dirigea vers Akagami. Les yeux du marionnettiste croisèrent alors ceux du Aburame, ce dernier tentait d’entraver ses mouvements. Il visait les fils de chakra reliés au pantin, qu’ils pouvaient voir, contrairement à ceux utilisés pour sa première attaque. Ces insectes se déployèrent sur les fils et certains d’entre eux parvinrent même à infiltrer le corps en bois de la marionnette. Du coup, Hayato eut une désagréable impression et l’instant subitement, le contact avec son arme fut rompu !

* Je vois... Ce ne sont pas des insectes ordinaires… Intéressant !*

Ces bestioles les avaient coupés, c’était la seule explication. D’ailleurs au même moment, le masqué en avait répandu sur les projectiles envoyés par Hayato au début du combat. Pas mal, ce masqué avait apparemment compris l’origine du premier jutsu du Sunajin, car il avait immédiatement répandu ses insectes sur les projectiles au sol, espérant rompre les fils de chakra qui avaient manipulé les kunai. Mais revenons à la marionnette. Comme le contact avait été brusquement rompu, le petit diable rouge, qui fusait vers sa cible à environ un mètre et demi du sol, était sur le point de s’écraser, lorsque soudainement, cinq fils de chakra vinrent s’apposer sur le corps mécanique du pantin qui reprit sa course effrénée vers la kunoichi… La marionnette effectua une vrille spectaculaire avant de se fragmenter en cinq parties. Les différents membres flottaient ainsi dans les airs autour de la jeune fille, elle était cernée…

- Pas question que tes bestioles abîment mon travail ! Kaze no Mai ! Avait crié le marionnettiste pendant que sa marionnette vrillait dans les airs.

A ces mots, Hayato s’était en fait jeté à terre, en équilibre sur les mains et avait entamé une série de mouvements rotatifs au sol, dans un style Break Dance très dynamique. On pouvait clairement discerné les fils qui émanaient de son pieds avec lesquels il avait rattrapé sa marionnette au vol, à la seconde précise où ceux de sa main droite s’étaient rompus. Il bougeait avec fluidité et était très à l’aise dans cette position, il semblait même y prendre un certain plaisir. Mais cela ne gênait en rien sa capacité à diriger son œuvre. Cependant, au moment où il avait repris le contrôle, il avait noté une certaine résistance dans les articulations. Raison pour laquelle il l’avait rapidement disloquée. Ces insectes avaient probablement parasités tout le corps, heureusement, la tête et le bras semblaient toujours fonctionner normalement. Akagami ouvrit alors la bouche et projeta trois senbons sur la jeune fille, mais au lieu d’être simplement blessée, elle disparut dans un nuage de fumée…

*Un clone ?*

Et là, tout se passa très vite… D’abord il y eut Sanzo qui déploya ses fumigènes autour de lui, avant de menacer le masqué avec une dangereuse technique Sunaton, spécialité des Kawaguchi. Puis, il y eut ces trois kunai explosifs à quelques mètres du marionnettiste. Quand il les avait vu venir, Hayato avait hésité à ramener sa marionnette devant lui pour les dévier, mais il s’était rendu compte au dernier moment qu’en faisant cela, il prenait le risque d’être exposé aux insectes qui avaient infiltrés le corps du pantin. Il ne ramena vers lui que la tête et le bras qui fonctionnaient encore parfaitement bien. En tout cas, la situation était devenue assez chaotique. Entre les fumigènes de Sanzo, les explosions de la kunoichi et la toupie humain qu’était devenue Hayato durant un court instant, difficile pour lui de connaître la position des autres. Il n’avait plus aucun contact visuel et pourtant, il savait parfaitement où se trouvait le masqué, alors que lui ne pouvait probablement pas voir grand-chose dans tout ce chaos.

*Je…Te…Vois !*

Hayato avait profité de l’explosion pour faire un grand bon en arrière, augmentant ainsi d’avantage la distance qui le séparait du reste du groupe, pourtant déjà éloigné. Il savait bien qu’il avait peu de chance en Taijutsu et il ne serait pas étonnant que l’un de ces adversaires profite de la fumée pour tenter une approche… Dans tous les cas, malgré les apparences, l’avantage était à Suna pour l’instant, car l’attaque de Sanzo allait toucher dans le mille, et elle ne serait pas la seule. En effet, Hayato ramena vivement sa main gauche devant lui, tandis qu’il remua calmement les doigts de sa main gauche. Le bras d’Akagami s’ouvrit en deux et projeta une salve de senbons droit vers une personne bien précise : le masqué.

Toutefois, ce dernier paragraphe mérite un petit éclaircissement. Pour cela, remontons un peu dans le temps, au début du deuxième tour. Alors que le ninja de la feuille avait esquivé la première nuée de kunai, certains d’entre eux avaient été redirigés pour finalement le blesser à trois endroits : le visage, la cuisse et le tibia. Et à ce moment précis, le marionnettiste utilisa le véritable but de Sōshūjin : il détacha les fils de chakra attachés aux kunai pour les rattacher au shinobi adverse, s’efforçant de les maintenir invisible. Et le tour était joué ! Avec ses fils, Hayato était certain de toujours pouvoir cerner le vrai masqué parmi ses clones. Mais surtout, il pouvait donner un grand coup sur ses fils pour entraver les mouvements et empêcher toute esquive… Bien évidement, cela ne marcherait qu’une seule fois… Mais ce serait amplement suffisant. La lame de sable de Sanzo, combiné aux senbons d’Akagami… Hayato souriait, car ce combat était vraiment passionnant. Pendant un instant, il oublia totalement le contexte, ou la raison de sa présence. Il n’y avait plus de public, plus de village, … juste eux…

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 82

Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 Mar 5 Juin 2012 - 18:13

C'était une fois de plus Setsu qui faisait les frais de l'agitation qui régnait maintenant dans l'arène après un début de combat plutôt mou. Alors que celle qu'il croyait être sa nouvelle alliée se révélait n'être qu'un clone, la véritable Mairu venait de le ceinturer et de l'emporter à toute vitesse vers le marionnettiste. Le Aburame devait bien peser une fois et demi son poids, mais la kunoichi l'avait déplacé comme s'il ne s'était agi que d'un carton vide. Les Sunajin ne s'étaient pas laissés prendre au dépourvu pour autant, et Hayato qui comprenait enfin l'étendue du pouvoir de son adversaire, et les dangers qu'ils représentait pour sa propre technique avait disloqué son pantin en utilisant un mouvement bien peu orthodoxe, même pour une marionnettiste classique. Décidément, ces ninjas du sable réservaient bien plus de surprise que ce que le Genin de Konoha n'avait prévu. Maudit groupe huit !

Et A propos de surprise, le plus jeune des Sunajin n'en avait pas fini. Voilà qu'il manipulait maintenant les seuls bras de sa poupée et qu'une volée de Senbon s'en échappait à la vitesse de l'éclair. La vitesse de Mairu n'y ferait rien, la zone de dispersion des aiguilles était trop importante et Setsu eut à peine le temps de protéger son visage des projectiles, alors que le reste de son corps faisait barrage devant celui de la jeune fille. Main droite, avant bras droits, et deux aiguilles sous les côtes, aucun point vital n'avait été touché. L'utilisation des Senbons demandaient une précision extrême pour être réellement handicapante, et une attaque aussi désespérée lancée par un pantin désarticulé ne pouvait pas produire autre chose que des dégâts superficiels. Néanmoins, Setsu avait déjà était touché à six endroits différents par des armes de jets depuis le début du combat, et bien que les dommages restassent relativement réduit, la douleur commençait à devenir handicapante. Il devait reprendre l'initiative rapidement s'il ne voulait pas que la situation s'aggrave encore. Soudain, alors que Setsu et Mairu touchait le sol, le pied droit de Setsu dérapa violemment, le forçant à effectuer un roulé boulé dans la poussière. Incroyable, cet Hayato avait eu le temps de connecter un fil de chakra au pied de son adversaire totu en manipulant son pantin, et Setsu ne le découvrait que maintenant. Ou plutôt ses punaises. Car il était compliqué de laisser du chakra pur entrer en contact avec un Aburame, sans que leurs horribles petites bestioles ne cherchent à s'en goinffrer pour satisfaire leur appétit insatiable.
Si Hayato avait connecté d'autres fils, ils avaient sans doute étés rompus par le poids des deux ninjas, car ils étaient manifestement trop fins pour pouvoir supporter plus de cent kilos de chair de vêtement et d'armes en mouvement à haute vitesse, d'autant que Mairu elle ne semblait pas avoir été affectée par le Jutsu de Sunajin.

Dans tous les cas, Hayato venait de commettre une erreur. Mathématiquement, un fil de marionnettiste reliait le pantin à la main de son adversaire. Ce qui voulait dire que même sans le voir, Setsu était largement en mesure de retrouver son adversaire perdu dans la fumée, sans même que celui-ci ne s'en apperçoive. Les punaises de Setsu se ruèrent sur le fil. Elles n'auraient qu'à le remonter pour parvenir à leur cible. Et en parlant de fils, il y en avait encore d'autre que le marionnettiste avait tissés... ceux qui reliaient les bras disloqués de la poupée aux pieds de Hayato. Ce furent alors les punaises qui avaient investi le corps à proprement parler du pantin qui se ruèrent sur ses membres, et sur les fils qui les reliaient à leur maître. Mais... ce n'était pas tout. Il n'y avait pas qu'à Suna que l'on pouvait avoir un coup d'avance. Car lorsque les punaises atteindraient les vêtements d'Hayato, Setsu activerait sa technique de pistage. Un seul insecte, pour les guider tous vers leur cible. La technique de traque ultime du clan Aburame, basée sur les femelles Kikai et leur phéromones si particulières. A partir de ce moment là, plus aucun fumigène ni aucun genjutsu d'aucune sorte ne serait en mesure d'empêcher Setsu de voir sa proie. Et puisque l'on parlait de voir, le Genin n'en oubliait pas l'oeil de sable apparu au dessus de la fumée que l'autre avait déployé pour préparer son prochain mouvement. Ce genre de technique ne devait pas être bien solide. Après tout, un oeil était fait pour être crevé. Le Aburame lança donc un Kunai vers le globe. Un Kunai un peu spécial. Si Mairu semblait être une férue d'explosif, le Konohajin aggrémentait les siens de grappes d'insectes, qui si l'arme manquait sa cible, viendrait obstruer la vue de son ennemi..

Mouvements:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 80
Rang : C+

Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 Jeu 7 Juin 2012 - 18:47

J’avais vu tous les évènements se bousculer et toutes les actions s’enchaîner. Du moins, lorsque je disais « je les voyais », c’était mon troisième œil qui m’accordait ça. Ma lame de sable fut donc bien envoyée vers le flanc de mon adversaire, cependant il fut bien aidé par sa nouvelle coéquipière. J’espérais d’ailleurs qu’il l’inviterait un soir, car elle venait de nulle part déjà et puis elle lui sauvait les fesses. Ah, si j’pouvais me trouver une femme, j’aimerais qu’elle soit comme elle. Ou pas, car cette dernière lança une technique de clonage, et semblait d’ailleurs vouloir diriger ses clones vers moi.

L’Aburame qui s’en était sorti lança un kunai et ses insectes vers l’œil qu’il avait assez facilement repéré. Cela ne valait plus la peine de le protéger, aussi ce dernier fut détruit alors que je me dégageai du peu de fumée qui restait de mon fumigène. Nos adversaires n’étaient pas fortement touchés, ce qui me laissait assez hésitant sur mes prochaines attaques. Les nombreux clones de la kunoïchi m’embêtaient bien, aussi j’envoyai sans trop hésiter deux kunaïs. J’en touchai deux, soit un sans faute. Les deux copies se détruisirent, et je me posai la question de savoir pourquoi elles n’avaient pratiquement pas réagi. La jeune femme était pourtant habile, mais ses clones non ?

Un déclic se créa soudain. Je n’étais pas allé à l’académie, mais on m’avait bien raconté des histoires sur les clones et illusions. Une des techniques que maîtrisaient presque tous les Genins et donc, tous les shinobis, consistaient à invoquer des clones inconsistants en nombre assez grand. Etait-il possible que.. ? Je joins mes mains pour faire un unique mudra. Le Kaï exécuté avec brio, les clones restants disparurent. C’était donc bien un Genjutsu, même s’il avait été de bas niveau. Elle ne semblait pas être spécialiste dans ce domaine, sinon elle aurait utilisé quelque chose de plus fort. A moins que ce n’était qu’une mise en garde ? Ah ce combat commençait à devenir trop compliqué…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 190
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 Ven 8 Juin 2012 - 13:20

Ce combat devenait de plus en plus intéressant car, oui il fallait l'avouer, les Sunajins était vraiment doués. Cependant, l'issue n'était pas encore décidé, toutefois, les ninja de suna eux n'était pas trop blessé, contrairement à Setsu et Mairu qui avaient encaissé déjà quelques attaques. Ce n'était pas fini, et non, il fallait changer la donne maintenant. Tout était encore possible, d'autant plus que maintenant, les capacités des deux Sunajins ainsi que celle de Setsu avait été dévoilés, c'était à Mairu de montrer quel attribue spéciale elle maitrisée. Non, ce n'était ni insecte, ni marionnette ni même le sable. C'était quelque chose de très différent, et qui allait surement être assez utile dans ce combat. N'allons pas jusqu'à dire "décisif" mais tout de même, aucune personnes ici présente n'était en mesure de pouvoir dire de quoi il s'agissait. Et puis, voyez-vous, si elle l'utilisait, il serait extrêmement difficile de pouvoir le contrer. Comment contrer des cendres aussi ? Bon oui c'est sûr qu'avec de l'eau, du vent ou bien un mur, on pourrait facilement l'arrêter et/ou même le revoyez, cependant, utilisé intelligemment c'était très efficace et surtout, ça pouvais faire en sorte de nous sortir d'une mauvaise passe.

Plus de temps à perdre, il était temps maintenant de faire encore plus plaisir aux spectateurs qui étaient en train d'admirer le spectacle. Leurs hurlements ce faisaient entendre jusqu'en bas, sur le terrain de combat. Malheureusement, c'était tellement tendu ici, il faisait tellement chaud à cause de toutes ces techniques, les esquives, les mouvements sans arrêt tout qui s'enchainer. Bah, s'il faisait froid, aucun des combattant ne le remarquerait. Quoi qu'il en soit, voila venu le temps, probablement, de mettre un terme à tout ceci. ça commençait à devenir un peu trop long, et dans pas très longtemps, plus aucun des Shinobis présent n'aurait encore de chakra. Les techniques utilisé présentement par des genins, c'était impressionnant mais très épuisant. Il fallait sûrement prendre une bonne semaine de repos après ce combat. Pour commencer, Mairu regarder ce qui ce passer avec le Setsu au moment où ils sont tout deux arrivé au sol. Il venait de protéger Mairu de son propre corps ! Bah quel idiot, oui elle l'avait aider au part avant, mais c'était pas pour qu'il ce fasse planter des senbons dans le corps pour impressionner la belle fille. Bon, il fallait faire quelque chose, quoi qu'il en coûte. Elle devait à tout prix créer une ouverture pour les insectes de l'Aburame. Oui, elle avait compris maintenant que son points fort était ses insectes. Et pour ce faire, elle avait trouvée l'idée parfaite. Tout d'abord, elle regarda un peu partout sur le terrain pour voir ce qui pouvait l'aider. N'oubliez pas aussi qu'au part avant, Mairu avait portée Setsu pour le déplacer, de ce fait, elle a pu déjà accomplir une chose que personnes n'eu pu voir. C'était ce qui changerais la donne de ce combat.

Les deux mains de la Kunoichi venaient ce serrer l'une contre l'autre devant elle, effectuant des Mudras assez rapidement et donc faire une petite technique encore jamais vu sur ce terrain jusque maintenant. Elle venait de faire sortir de la cendre incandescente de sa bouche, sur une trajectoire parabolique, la chaleur de ses cendres atteignait les 180°. Qui veut toucher ? Sur cette technique, la Natsumi effectua encore une série de mudras pour refaire une technique utilisée plus tôt lors de ce combat, du déjà vu mais du pratique. De plus, au moment où elle venait de cracher les cendres, elle était camouflée pendant quelques petites secondes, suffisantes pour faire des mudras et effectuer un nouveau Jutsu. A nouveau, la Natsumi ce déplaçait à grande vitesse, elle avait doublé la vitesse grâce à sa technique Suiton. A partir de là, elle partit à toute vitesse sur le côté gauche de l'arène pour passer derrière Hayato a une très grande vitesse. Les cendre qu'elle avait crachée au part avant restèrent là où elles étaient, ce serait utile pour plus tard, et elle étaient toujours aussi chaudes, autant s'en servir tant qu'il en était encore possible. De toutes façon, elle allaient rester chaudes. Arriver à quelques mètres du côtés gauche d'Hayato cette fois ci, elle annulait son jutsu de vitesse, pour en effectuer un dernier. celui ci serait vraiment très utiles même s'il manquait sa cible, Hayato verrait déjà le résultat plus tard. De la cendre sortait encore de la bouche de la Natsumi, cette fois ci, de la cendre froide qui n'allait qu'en ligne droite et assez rapidement vers le Ninja de Suna, ceci pour lui obstrué la vue. Voyons voir ce qu'il va faire, comment il va s'en sortir cette fois ci !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 308
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 Dim 10 Juin 2012 - 0:31


La tension était à son comble. Qui aurait pu penser qu’une simple rencontre susciterait tant d’admiration de la part du public ? Depuis l’arrivée sur le terrain de la kunoichi, les gens n’arrêtaient pas de crier à chaque nouveau rebondissement et de ce côté-là, on pouvait dire qu’ils avaient été servis. Après une intense minute passée dans le flou, la fumée de l’explosion était enfin retombée, permettant à Hayato d’observer à nouveau la scène devant yeux. Son regard se tourna d’abord vers le masqué, ce dernier semblait avoir été touché par les senbons, mais pas par l’attaque Sunaton de Sanzo… Justement, l’autre Sunajin n’était plus dans ses fumigènes et semblait aux prises avec… un ennemi invisible ?? Ce devait sûrement être une machination de la jeune fille qui se trouvait étonnamment proche du marionnettiste. Comment avait-elle fait pour se déplacer si vite, depuis son entrée ? Et puis surtout, qui était-elle et d’où elle sortait ?

Un autre danger imminent ramena Hayato à la réalité et il provenait du masqué. Ce dernier devait clairement avoir senti le fil de chakra attaché à sa jambe et il avait déjà démontré plus tôt dans le combat, la capacité de ses insectes à les sectionner. Pourtant, le fil rattaché à sa jambe était toujours là, pourquoi ? La réponse était évidente : pour la même raison que ce qu’il cherchait à faire depuis le début du combat, envoyer ces insectes directement sur ses ennemis. Le Sunajin n’avait aucune idée de ce qu’il pourrait se passer si ses insectes l’atteignaient, mais ça n’était sûrement rien de bon et il valait mieux ne pas les laisser s’approcher. Pourtant cette fois, il ne pouvait nier l’évidence. Ces insectes devaient probablement suivre son fil pour remonter directement jusqu’à lui, et le rétracter ne ferait qu’empirer la chose. D’ailleurs, sur la droite du jeune homme une autre vague d’insectes, tout droit sortie de la carcasse d’Akagami, évoluait progressivement vers lui… Il était cerné.

- Je dois avouer que vous êtes coriaces à Konoha ! Lança-t-il partagé entre excitation et anxiété

Sanzo semblait trop occupé pour venir à la rescousse et Hayato ne pouvait se résigner à rompre son fil. Cette jeune fille avait déplacé son partenaire et ils s’étaient ainsi rapprochés du jeune homme. Celui-ci semblait vouloir continuer à reculer quand soudain, il y eut ce jutsu… Cette technique, qui allait complètement changer la donne du combat… Cette Kunoichi, contre toute attente, venait de projeter devant elle une vague de cendres brûlantes. Son attaque n’était pas assez longue que pour inquiéter le marionnettiste. Par contre, les insectes qui s’étaient donnés tant de peine pour espérer atteindre leur cible venait tout simplement de brûler et le fil qui reliait le Konohajin avait ainsi pu être rompu en toute sécurité. Sur ce coup, ils n’avaient pas été coordonnés. Mais cette joie ne fut que de courte durée lorsque Hayato constata qu’il avait à nouveau la vue obstruée, par des cendres…
Si le mouvement avait été efficace, l’effet de surprise n’y était pas. En effet, lors de la création de Suna, Hayato avait du faire face à Cendrillon, qui était également capable d’utiliser ce genre de technique. Cela s’appelait Haiton et ça faisait particulièrement mal. (Les traces de brûlures sur son avant-bras pouvaient en témoigner).


Soudain, sans crier gare, la jeune Kunoichi apparut à quelque mètres sur la droite du marionnettiste avant d’entamer une série de signe pour une prochaine attaque. Elle semblait évoluer sur une piste de patinage et ses mouvements étaient… si gracieux… Un nuage de cendre noir vint tâcher ce tableau idyllique. Encore du Haiton, et cette fois elle comptait bien blesser son ennemi. Mais le Sunajin ne se laissa pas faire. D’un habile bond sur le côté, il alla se planquer derrière ce rocher sur lequel il était dressé quelques minutes auparavant. Le nuage de cendres noires se déploya malgré tout autour de lui, mais en moins grande intensité que prévu et il pouvait encore discerner l’extérieur et respirer plus ou moins normalement. Maintenant, il était temps de passer à l’attaque.
Sanzo ne devrait plus avoir de mal à s’occuper du masqué à présent, puisque le poison devait avoir fait effet dans son organisme, transpiration, vertiges, frissons et haut-le-cœur, un cocktail assez déséagréable qui affecterait sûrement son mental… Hayato invoqua alors sa deuxième marionnette qu’il manipula de sa main droite, abandonnant ainsi la tête et le bras d’Akagami.


*Le rideau se lève à présent pour le Dernier Acte de cette pièce exceptionnelle ! Et Kuroru sera de la partie… *

Masquée par le brouillard, la marionnette s’orienta d’abord vers l’endroit d’où la cendre avait été projeté. Même s’il était probable que la kunoichi ne s’y trouve plus, tenter le coup ne serait pas vain. Le pantin à l’allure reptilienne ouvrit la gueule et projeta une bombe qui explosa sans provoquer de dégâts, mais libéra un gaz toxique. Puis le marionnettiste entreprit de sortir de ce nuage sombre qui le faisait suffoquer et se décala de manière à s’éloigner d’avantage du Konohajin et de la kunoichi, tout en les gardant tous les deux dans son champ de vision.

*Mince, je commence à m’essouffler alors que l’action débute à peine… * Pensa-t-il alors que plusieurs gouttes de sueurs perlaient sur son front


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 82

Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 Dim 10 Juin 2012 - 4:24

Pour Hayato, les dés étaient désormais jetés. Ayant préféré invoquer une nouvelle marionnette que se protéger des insectes qui progressaient vers lui, il allait découvrir avec remords et regrets, ce qui arrivait lorsque l'on sous estimait un plus petit que soi. Car oui, là résidait le point centrale de la philosophie de combat du clan aux insectes. Pour un Aburame, une punaise n'était pas une arme, mais bien un allié, un adversaire supplémentaire que l'opposant devait combattre au maximum de ses capacités. Certes les bestioles ne payaient pas de mine, étaient soumises aux bourrasques de vents, aux flammes et à l'eau, mais chacune d'elle constituait un allié précieux pour son ninja.
    -Tu n'as donc pas compris, Sunajin. Lança Setsu à Hayato qui venait de se réfugier derrière l'un des gros rocher qui parsemait le terrain. Tes techniques sont inefficaces contre les miennes. Tu ne peux pas te cacher, tu ne peux pas t'enfuir, tu ne peux pas esquiver.Car je suis déjà à tous les endroits, bien avant que tu n'y arrives toi même.
Une nouvelle explosion se fit entendre. A une bonne dizaine de mètres de Setsu, à l'endroit où la Kunoïchi mystère avait soufflé un nuage de cendre incandescente, une bombe de gaz violacé venait d'exploser. L'épais nuage empestait depuis la position du Genin, mais n'avait touché personne; et la foule dont l'attention n'avait fait qu'augmenter au fil des minutes fit entendre son incompréhension. Certaines moqueries fusèrent même depuis les gradins.
Le Aburame ne fit que constater. Ce coup dans l'eau prouvait par l'exemple à quel point il était loin de comprendre l'étendu du pouvoir des punaises qui rampaient désormais sur ses vêtements à la recherche d'un Tenketsu où commencer leur festin de Chakra. La tête et les bras d'Akagami venaient d'ailleurs de s'écraser au sol, inanimés, provoquant un nouveau soulèvement, surpris cette fois ci, chez les spectateurs. Le Aburame avait-il dit vrai ? Était-ce la fin du marionnettiste dans la compétition ? ...

• • •


Le Konohajin fut pris d'un violent haut-le coeur alors qu'il s'apprêtait à former un nouveau sceau. Il fut forcé de poser genoux à terre, et de s'aider de sa main gauche pour sauvegarder son équilibre. Autour de lui, les bruits de la foule s'estompaient, et une deuxième convulsion le força en retirer son masque pour vomir de la bile, exposant son visage à la foule. Sur chacune de ses pommettes, deux trous noirs, qui laissèrent échapper quelques punaises. Setsu regarda sa main droite. Les Senbons qu'il n'avait pas daigné retirer par manque de temps suintaient d'une substance mauve et visqueuse. Du poison... Il retira les aiguilles de son bras et les jeta devant lui. Un nouveau renvoi de bile jaune vif le secoua, alors que la foule médusée avait cessé d'émettre le moindre bruit.
    *Merde... pas maintenant* Pensa le Genin, en regardant son masque.
Il se redressa. Hayato était toujours planqué derrière son rocher, et il sentait les insectes s'exciter à mesure qu'ils s'approchaient de ses mains, le point par lequel il expulsait le plus de Chakra. Avec cette saleté de toxine, il n'aurait certainement plus assez d'énergie pour s'attaquer au deuxième qui se débattait toujours contre quelque chose que Setsu ne percevait pas. Le Aburame se traina jusqu'à un autre rocher, derrière lequel il s'accroupit hors du champ de vision du deuxième Sunajin. Il lui restait encore suffisamment de Chakra pour lancer un dernier Jutsu, et laisser la voie libre à son alliée inconnue. D'ailleurs, c'était elle qui aurait du prendre les Senbons de plein fouet, si il ne l'avait pas protégée. Il l'avait fait, car tel était sa ligne de conduite, son nindo. Le Clan Aburame, avant de devenir cette vaste famille de manipulateurs d'insectes avait jadis été un petit groupement de commerçants spécialisé dans la soie, sans la moindre défense. Lorsqu'ils étaient venus chercher la protection des Senjuus et de leurs alliés, au début de la grande guerre, ceux-ci avaient acceptés sans rechigner. Alors, parce qu'ils ne voulaient pas rester un fardeau pour leurs nouveaux alliés, les Aburame avaient développés des techniques ninjas et s'étaient lancé dans la bataille, pour pouvoir protéger les familles plus faibles que les leurs, comme on avait fait pour eux. Et parce que son alliée était une jeune fille probablement plus jeune que lui, il avait choisi d'appliquer la règle qui tenait lieu de crédo à toute sa famille. Protéger les plus petits. Et paradoxalement, c'était un plus jeune qui allait faire les frais de cette devise du clan Aburame.
    -Ninpô. Mushirô no Jutsu.

Puisant dans ses dernières réserves, Setsu avait formé un signe d'air, qu'il maintenait désormais fermement, et des dizaines de milliers de punaises s'échappèrent de son corps dans un bourdonnement assourdissant, enveloppant un moment leur maître. Puis elles se dispersèrent dans un tourbillon noir avant de fondre à pleine vitesse sur le marionnettiste. et de constituer une sphère autour de lui, coupant par la même les fils qui le reliaient à son alligator articulé. Prison d'insecte complétée. Désormais, Hayato était piégé dans une véritable boule de Kikkai, qui bourdonnaient autour de lui avec force bruit. Setsu regardait le spectacle, ses mains toujours jointes dans sa dernière Mudra. Son souffle était rendu court à cause du poison, mais il avait encore assez de jus pour prononcer quelques mots.
    -Tu aurais moins du te préoccuper de tes pantins que de mes insectes, Marionnettistes. Ils sont mes yeux et mes oreilles, et ceux qui volent autour de toi n'ont fait que rejoindre ceux mon alliée et moi avons déposé sur tes vêtements. Coupé de ta marionnette, te voilà impuissant. Mais ce n'est pas tout. Laisse moi te dire, à toi et à ton équipier, la véritable capacité de mes Kikkai.
    Les Kikkai se nourissent de Chakra. C'est pour ça qu'elles ont pu couper tes fils et s'en servir pour remonter jusqu'à toi. Nous les Aburame, leur offrons le gite et le couvert, en échange de quoi, les Kikkai acceptent de se battre à nos côtés. En revanche, elles ne te choisiront pas comme hôte. Si tu ne choisis pas d'abandonner maintenant, elles absorberont tout ton Chakra, jusqu'à ce qu'il ne te reste plus assez d'énergie pour ne serait-ce que respirer. Si ton coéquipier tient à toi, je lui conseille de jeter l'éponge maintenant, car quoiqu'il tente contre moi ou ma coéquipière, je n'ai besoin que d'un geste pour leur ordonner de dévorer toute ton énergie. C'est une proposition honnête, Sunajin. Si tu as des rêves à poursuivre, je te conseille de ne pas la décliner.

Un bien long discours pour un Setsu si peu bavard; mais aucune parole inutile n'avait été prononcée. Les deux Sunajin étaient donc parfaitement au courant des options qui s'offraient à eux. Continuer le combat et risquer de ne pas repartir à deux, où abandonner après s'être vaillamment battu et repartir en ayant pris la plus sage des décisions. Une fin de combat rapide serait sans doute la meilleure option pour les deux camps, car si Setsu pouvait encore maintenir sa technique un moment, malgré les tremblements et les sueurs froides, il ne pourrait certainement plus faire grand chose si Sanzô décider de révéler pleinement son potentiel. A moins qu'il ne l'aie déjà fait ?

Mouvements:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 80
Rang : C+

Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 Lun 11 Juin 2012 - 18:59

Alors que j’avais réussi à détruire l’illusion qu’avait créé la jeune kunoïchi, je ne me doutais pas que tout allait s’accélérer aussi vite et de manière si fulgurante. Je n’étais pas à la place des spectateurs, mais j’avais moi-même eu du mal à tout suivre. Tout ce qu’il fallait retenir au final, c’était que nous étions en mauvaise posture, Hayato et moi. Il n’avait pas assez fait attention, même si je n’avais pas trop suivi son combat contre l’autre connasse qui avait pourri notre combat. Cette dernière et les insectes de l’Aburame avaient piégé le marionnettiste, qui par malheur, dépendait apparemment maintenant de la seule volonté des Konohajins. Le jeune masqué n’attendit d’ailleurs pas pour me faire une proposition simple : abandonner ou continuer avec la quasi-certitude que je continuerai seul vu que mon coéquipier serait entièrement vidé de son énergie. J’étais dans une position bien délicate. Que dis-je, j’étais dans la merde.

« Voilà une proposition bien compliquée. Permettez… »

Et sans attendre je sortis une cigarette d’un paquet que j’avais gardé dans une de mes poches. La première allumette ne fit pas son effet, ma clope s’alluma seulement grâce à un second petit bout de bois. Prenant deux à trois bouffées de tabac, je réfléchis. Au fond, j’avais déjà pris ma décision. Ou plutôt, la logique avait décidé à ma place. Même si j’avais largement de quoi nous défendre, les insectes étaient déjà présents sur le corps d’Hayato. Il ne fallait pas chercher plus loin. Et moi, à deux contre un, c’était déjà joué d’avance. Enfin, probablement, même si je me serais fait un plaisir de continuer à rivaliser avec l’Aburame et aussi de tabasser cette conne qui avait été choisie pour remplacer l’autre Konohajin qui, pourtant, avait été mis K.O. dans les règles.

« T’es bien malin l’Aburame. Un duel entre aurait sûrement été un plus beau spectacle. Enfin bon, je n’ai pas trop le choix. »

Je repris une bouffée, puis la recrachai en regardant d’un air désolé mon coéquipier. Je n’avais rien à me reprocher, c’était plutôt lui qui devait se les mordre. Et puis même, si les organisateurs avaient respecté les règles, on aurait gagné contre cet ingénieux Aburame. Un duel contre lui, voilà qui aurait été palpitant. Enfin bon, je me répétais. Je me tournai vers le public, avant de lâcher ma cigarette et de l’écraser avec mon pied. Je n’allais pas les faire patienter plus longtemps. Je levai donc ma main droite avant de conclure.

« J’abandonne. »

Fallait s’y attendre. Et les applaudissements arrivèrent, mêlés à d’autres murmures et bruits. La victoire, c’était pas pour aujourd’hui. Dommage.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 190
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 Dim 17 Juin 2012 - 12:46

Le combat était vraiment très passionnant, tout ce déroulait assez vite dans cette arène, d'ailleurs, les spectateurs eux étaient vraiment ravi d'avoir vu ce délicieux combat. Non pas que c'était le plus beau combat qu'ils avaient eu à voir, mais les faits étaient là, lorsque la jeune fille était arrivée dans le combat, la foule avait repris l'envie de voir le combat. Non pas pour la voir qu'elle, mais plutôt parce que le combat allait reprendre de plus belle ! Quoi qu'il en soit, c'était la fin. Il fallait maintenant que l'homme maitrisant le sable prenne une décision et assez rapidement. Autrement, se serais la fin pour son ami...

Alors qu'il Pris une cigarette, Tout le monde attendait avec impatience sa réponse, d'ailleurs, c'était maintenant le calme plat dans les gradins, plus aucun bruit, ni hurlement ni même applaudissement. Comme si le temps était figé sur la question de l'aburame. Avant de donner sa réponse, il avait dit à l'Aburame qu'un duel entre eux aurait été un plus beau spectacle. Normal, il l'aurait probablement battu à son propre jeu, étant donné qu'il maitrisé le Katon, et surtout que les insectes de Setsu ne pourraient faire face à ça ! C'était autrement plus compliqué d'affronter quelqu'un qui maitrisé le Suiton, alors qu'on maitrise le feu et le sable. Bref, cela n'avait aucune grande importance, le combat allait ce finir ici et maintenant, sur les dernière attaques de l'Aburame et de Mairu combinée ! Un beau petit duo fait sur le tas, d'autant plus que... Ils ne se connaissaient même pas, et ils avaient su sans le moindre mal combiner leurs efforts. Utilisant au mieux les attribut de l'autre !

Quelques instant plus tard, Sanzô leva la main pour dire qu'il abandonner ! Enfin, le suspense était fini, le combat aussi d'ailleurs. Sur ces mots là, la jeune Natsumi venait de tombé au sol, non pas entièrement, elle était simplement sur les fesses. Elle avait été blessé dans ce combat et n'avait quasiment plus de chakra, si le combat aurait duré plus longtemps, nul doute que l'équipe gagnante aurait fini par perdre ! épuisée, la Natsumi fit un léger sourire puis en regardant son équipier qui ce trouvait non loin d'elle elle fermait les yeux !

-Bien joué, nous avons su faire une bonne équipe sans ce connaitre ! Lui avait-elle dit les yeux fermer !

Puis, en se levant et se dirigeant vers la sortie de l'arène, elle levait une main en l'air, signe de victoire peut-être... Certes, c'était une belle victoire, mais très dur à obtenir, ils auraient pu ne pas gagner, tout au long de ce combat, la victoire changé de camps ! D'ailleurs, au début du combat la victoire était en faveur de l'équipe des Sunajins. Sous les applaudissements de la foules en délire, la natsumi disparu dans les couloir de l'arène pour retourner d'où elle venait !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 308
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 Dim 17 Juin 2012 - 18:48


Le dénouement final était proche ! Hayato venait de se dégager du brouillard et voulu constater si sa bombe empoisonnée avait atteint sa cible. Mais il constata alors avec effroi que plusieurs petits insectes grouillaient sur ses bras. D’où provenaient-ils ? Mystère, en tout cas, ces derniers allaient probablement tenter de découper les fils qui manipulaient Kuroru… Le marionnettiste agita frénétiquement sa main mais rien à faire. Les insectes se réunirent autour de ses doigts et rompirent les liens de chakra, du coup, le pantin à l’allure reptilienne s’affala au sol et le jeune Genin en profita pour débarrasser ses avant-bras de ces bestioles, avant de rétablir le contact avec sa création. Un bourdonnement inquiétant attira soudain son attention. La seconde suivante, une nuée d’insectes surgit du nuage de cendre qui avait divisé le terrain en deux, et vinrent s’agglomérer tout autour du Sunajin sans lui laisser la moindre ouverture. Par réflexe, le jeune homme rapprocha son pantin qui s’enroula grossièrement autour de lui, avant de poser sa tête l’épaule de son créateur. Cette manœuvre n’allait pas le protéger efficacement, mais avait simplement pour but de réduire les dégâts au minimum.

*Mince, ce type est empoisonné mais il a réussi à envoyer ses insectes ici ! Il a vaincu Sanzo, dans son état ? *

Abandonnant son partenaire avec l’Aburame empoisonné, Hayato avait imaginé que le Kawaguchi viendrait facilement à bout de lui, tandis que lui pourrait se concentrer sur la kunoichi, mais visiblement, il l’avait surestimé. Quel comble, les deux Sunajins se connaissaient et pourtant, leur travail d’équipe avait été moins bon que celui de leurs adversaires, qui venaient de se rencontrer… Quoi qu’il en soit, cette fois Hayato voyait mal comment il allait s’en sortir. La sphère que formaient les insectes autour de lui commençaient à se rapprocher dangereusement, tandis que les bêtes déjà présentes sur son corps, avaient investis ses membres pour l’empêcher de maintenir de nouveaux fils de chakra. Il devait se rendre à l’évidence : il était cerné.
Ce constat le fit pourtant sourire. En effet, Hayato était satisfait de son combat. Le masqué, assuré d’avoir gagné, entama alors un monologue révélant le principe de sa technique. Il expliqua ainsi à Sanzo, encore indemne, qu’il valait mieux abandonner. Alors que le nuage de cendres noires se dissipait, ce dernier pu voir le nuage d’insectes autour du marionnettiste, impuissant.


*Ce genre de techniques est vraiment ce qu’il y a de mieux pour contrer le Kugutsu no Jutsu. Avec ces insectes, même la marionnette défensive la plus résistante devient impuissante. C’est… fascinant… *


Il était évident que la proposition du masqué n’était qu’un bluff, mais Sanzo opta pour la meilleure décision : il abandonna. Ce qui signa la défaite de l’équipe. Ils avaient eut toutes les cartes en mains, mais n’avaient pas su les exploiter efficacement. Lorsque les insectes quittèrent le corps d’Hayato après quelques minutes, ce dernier gisait au sol, bras et jambes écartés, les yeux rivés vers le plafond, l’air pensif. Le regard amusé, il se disait qu’au final ce combat n’avait été, en vérité, qu’un spectacle idyllique. Il le savait pertinemment, les trois autres combattants tout comme lui possédaient des techniques meurtrières qu’ils n’auraient pas hésité à utiliser dans d’autres situations, mais ici, c’était juste pour le sport… D’ailleurs, dès le début du combat, Hayato s’était demandé comment il allait pouvoir se battre sans devoir blesser gravement ses adversaires.

Lorsque Sanzo évoqua la possibilité qu’affronter seul le masqué aurait été un meilleur spectacle, Hayato tiqua. Insinuait-il que ce spectacle ne fût pas beau ? Non, il devait simplement vouloir se battre avec Konohajin sans avoir à composer avec un partenaire, et on pouvait facilement le comprendre. Le dernier acte était à présent terminé, il ne restait plus qu’à saluer la foule et à quitter les lieux. D’un air théâtrale, le marionnettiste s’inclina avec grâce, devant une foule en délire. Le public, qui s’attendait sûrement à un simple combat de bas niveau entre Genins, avait dû être agréablement surpris.

- Ta technique est redoutable, le masqué ! J’espère qu’on pourra remettre ça !

Mais il ne fallait pas oublier la jeune fille…

- Bien joué, j’admire ton sens du travail d’équipe !

Ni le vaillant partenaire…

- Désolé Sanzo... J’ai pas assuré... Lui lança-t-il, avec un sourire gêné.


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 82

Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 Mer 20 Juin 2012 - 21:31

L'arbitre annonça la fin du combat, et le duo Sunajin fut déclaré perdant. Enfin. Setsu dissipa sa technique, et l'imposante sphère d'insecte se dissémina dans l'air, avant que les nuées de punaises ne s'en retournent à leur hôte natale, comme aspirée par le corps de Setsu.
Ce dernier sortit de derrière son rocher, d'un pas lent. Dans l'état où il était, il était inutile de faire des mouvements brusques, car le poison n'achèverait de se répandre que plus rapidement. Son masque était toujours au sol, à côté de la flaque de bile. Il le ramassa et l'essuya.
    -Du poison sur des aiguilles dans des armes cachées dans des marionnettes, Sunajin. Voilà une technique bien inhabituelle, mais, je dois reconnaître son efficacité. Je ne pensais pas que de simples pantins renfermaient un tel arsenal. Ce sont des techniques tout à fait intéressantes, malgré qu'elles reposent entièrement sur l'utilisation de fils de chakra pur. Je dois reconnaître que tu m'as posé bien plus de difficulté que je ne l'avais imaginé en te voyant la première fois.

Puis, il se retourna vers Mairu.
    -Quant à toi, tes talents sont remarquables. Sans ton intervention, j'aurais probablement du m'incliner face à ces Ninjas de Suna. Tu m'as aidé comme si j'étais quelqu'un d'important pour toi, alors que je ne connais même pas ton nom. Je suis obligé de te remercier, Kunoichi.

Enfin, il adressa un regard à Sanzô. Celui-ci s'était tenu plutôt en retrait durant le match, et il était clair qu'il n'avait pas fait montre de tout son potentiel. D'ailleurs, la façon dont il avait abandonné avait quelque chose de surprenante. Il n'avait même pas essayé d'utiliser son sable pour forcer Setsu à relâcher son Jutsu, ou pour tenter de repousser les punaises. Incapacité ? Ou manque de volonté flagrante ? Difficile à dire. L'air nonchalant que le Genin arborait en permanence, cigarette à la bouche rendait tout étude de comportement assez compliquée. Setsu sourit. Qui que ce soit ce Sanzô, une chose était sûre, c'est qu'il apprécierait de le rencontrer une seconde fois, pour découvrir ce que le jeune homme avait vraiment à offrir. Suna n'était encore qu'un petit village tout récemment créé, mais Setsu subodorait qu'il devait déjà receler un grand nombre de talents tous plus surprenants les uns que les autres.

Soudain, les équipes de médical-nin arrivèrent sur le terrain. Maintenant que les Jutsus étaient dissipés, ils pouvaient intervenir sans risque, et porter les premiers soins à ceux qui en avaient besoin, Et setsu en avait bien besoin. Le poison avait achevé de se répandre dans tout son corps, et il éprouvait désormais un mal de chien à se maintenir debout. Sa tête le brûlait, ses articulation lui faisaient mal. Il se baissa pour récupérer l'une des aiguilles qu'il avait jeté par terre. Par chance, du poison suintait encore à sa surface. Il la tendit au Ninja vêtu de blanc qui s'approchait de lui, pour le soutenir, alors qu'il vacillait sur ses appuis.
    -Analysez ça. La prochaine fois, il me faudra un antidote efficace.
    -Oui Monsieur, répondit du tac-o-tac le médecin, comme si Setsu avait été son supérieur hiérarchique.
Et puis, plus rien. Deux Jonin vinrent passe leur bras sous leurs aisselles, et on dut le soutenir jusqu'à l'extérieur de l'arène. Une sortie plutôt pitoyable, pour le vainqueur de ce combat...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Groupe #8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Actes :: Acte #2 : Grand Tournoi-