N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 "Au delà des nuages." |Mission rang C

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 31

Message(#) Sujet: "Au delà des nuages." |Mission rang C Mer 30 Mai 2012 - 21:33

Kumo-14h30


    J'étais enfin devenu ninja. J'avais enfin franchi la première marche, la première étape. Je me rendais compte que le parcours serait long et semé d'embûches, cependant, j'avais lancé la machine et j'allais pouvoir commencé mon ascension dans le monde shinobi. Bien évidemment, j'étais seulement Genin, le plus bas grade de ninja, mais il fallait un début à tout, et j'étais prêt à faire toutes les missions possibles et à accomplir ce qu'il me fallait accomplir pour obtenir une rapide promotion et ainsi servir plus fortement mon village, pour des causes nobles, dangereuses et essentielles. Tel était mon objectif, ma vision de mon aventure. Cette aventure, je voulais la commencer comme il fallait. C'est surement pour cette raison que, le lendemain de mon admission, je m'étais empressé de demander ma première mission. Une mission de rang C. Etant seul et inexpérimenté, je ne pouvais prétendre à mieux.
    Je venais d'entrer dans la salle que déjà, je sentais de l'excitation et de la précipitation dans l'air. Les personnes présentes s'agitaient, elles avaient l'air pressées et paniquées. Je n'osais les brusquer, et m'approchais timidement du bureau au dessus duquel était inscrit en lettre d'or "Mission de Rang C".
    La personne assise là leva à peine les yeux de la liste qu'elle regardait, paniquée et me demanda sans s'intéresser ce que je désirais.


    «Je.. Je viens d'être promu Genin et je souhaite effectuer ma première mission, pouvez-vous m'en confier une?»

    Mon dieu, ce que tu manques de confiance en toi mon cher Shin. La prochaine fois je m'affirmerais d'autant plus.
    La femme, puisque c'en était une, me regarda enfin. Elle demanda à voir ma carte d'identité pour vérifier mes dires et paru soulagée. Elle me tendit le papier qui semblait lui porter tant d'inquiétudes et me remercia de faire au plus vite.


    Spoiler:
     

    Je parcourais rapidement le parchemin de mon regard. Mon coeur eut un faux contact et s'emballa. Je ressentais la pression et l'importance qui m'étais confiées. C'était donc ça être ninja. Tenir la vie de quelqu'un entre ses doigts, décider, par sa réussite, de la vie ou de la mort d'une tierce personne qui n'a parfois rien demandé. Ni une, ni deux, je vérifiais que mon sac à dos était correctement rempli et sortais de la salle au pas de course. Une fois dans la rue, alors que j'avais l'habitude d'être discret, je me mis à courir à vive allure en bousculant les passants et en criant à l'urgence. Je me sentais pousser des ailes et je ne crois pas avoir un jour couru aussi vite. Je savais où je pouvais trouver cette fleur. Les montagnes de Kumo étaient le lieu idéal pour ce genre de végétal. Et j'avais peu de temps..

    Sortant du village par les grandes portes, je rejoignais les montagnes rapidement. 5 minutes étaient passées.
    Il faisait incroyablement chaud, et les montagnes n'étaient pas aisées à escalader. Ne voulant perdre de temps et risquer la chute, je fermais les yeux et concentrais mon chakra sous ma voûte plantaire. Marcher sur les murs faisait parti de ce que j'avais eu à apprendre pour devenir Genin, et j'en voyais l'utilité à ce moment là. Je grimpais donc la montagne abrupte afin d'en atteindre le sommet. Plus je montais en altitude, plus j'avais de mal à me concentrer, si bien que mes pieds tendaient à glisser légèrement et j'ai eu à faire des pauses de temps en temps. J'arrivais enfin au sommet. 20 minutes étaient passées. Je devais me dépêcher. Je commençais à regarder le sol, à la recherche de l'Edelweiss, cette fleur rare et donc reconnaissable. Il n'y avait absolument rien à cette endroit, la montagne semblait vierge de toute vie, qu'elle soit animale ou végétale. Je commençais à paniquer, plus les minutes passaient, plus cette pauvre femme s'éloignait de la vie. Que faire, que faire, vite.
    Je me souvins alors d'une phrase qu'un grand ninja avait jadis prononcé: "Un ninja doit savoir agir avec discernement." Je réfléchis quelques instants, en tentant de calmer ma respiration dans cette endroit où l'oxygène se faisait rare. Et je trouvais enfin la solution. J'avais hérité d'un don de mes parents, celui de la sensorialité. Autant dire qu'avec de la concentration, j'étais dans la capacité d'augmenter mes performances sensitives, que ce soit la vue, le goût, l'odorat ou l'ouïe. J'utilisais donc cette spécialité qui faisait mon sang et possédait en un instant un odorat beaucoup plus fin, sensible. Je reniflais fortement à la recherche d'une odeur un peu sucrée, inhérente à l'Edelweiss. Rien dans cette direction. Je fis volte face et réitérait l'opération. Cette fois-ci, je sentais bien une odeur. Et forte en plus, il devait y en avoir plusieurs, si bien que le nez me démangea. Je ne perdis pas un instant et me dirigeais vers l'origine de cette odeur, en m'orientant grâce au parfum.
    Et là, derrière un rocher, je cru d'abord à une hallucination liée à la haute altitude. Mais non, une dizaine d'Edelweiss tapissaient le sol à cet endroit. Sans me précipiter afin de ne pas les abîmer, j'en déterrais deux à l'aide de mon Kunai et les rangeais, avec les racines, dans des sacs prévus pour ce genre de récolte. Ni une, ni deux, je les fourrais dans mon sac à dos et entrepris de redescendre la montagne.
    Je ne m'embêtais cette fois plus à marcher le long de la paroi et me laissais tomber en me raccrochant dangereusement à ce que je pouvais attraper. Je ne mis que quelques minutes à avaler la hauteur qui me séparait du sol. Une fois au pied de la montagne, je couru en direction du village.

    Arrivant aux portes avec hâte, je me dirigeais directement vers l'hôpital du Kumo. Manquant de trébucher en y passant la porte, je cherchais un médecin à qui confier les fleurs qui pouvaient sauver cette femme que je ne connaissais pas. Je trouvais rapidement et, après m'être assuré que la patiente allait pouvoir être sauvée, je me dirigeais vers la salle des missions.

    Pas vraiment fier, pas vraiment heureux, j'avais juste le sentiment d'avoir accomplit ce que je devais accomplir. Rien de plus, rien de moins. J'avais servi mon village. Je n'étais en rien dérangé d'accomplir de "petites" tâches comme celle-ci, je pensais qu'il n'y avait pas de petites aides, et que chaque pierre permet de construire un édifice, les petites aussi bien que les grosses.
    Je me présentais ainsi devant la femme qui m'avait confié cette première mission et la remerciais simplement.

    J'avais concrètement l'impression d'avoir débuté ma carrière de ninja. J'avais franchis une étape, la seconde étant de trouver un Sensei qui pourrait m'enseigner ce que je ne pouvais apprendre de moi même, ou dans les livres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

"Au delà des nuages." |Mission rang C

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kaminari no Kuni :: Montagnes de Kaminari no Kuni-