N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Salut, je suis la nouvelle voisine! [PV Yoru]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 240
Rang : A

Message(#) Sujet: Salut, je suis la nouvelle voisine! [PV Yoru] Mar 12 Juin 2012 - 21:52

Deuxieme jour dans mon appartement à Kiri. C'est plutôt pas mal, avec toute la tune que je me suis faite au court de mon voyage, l'intérieur est encore plus classe que le palais du Daimyo. En plus le quartier est calme et ça, c'est cool. Je commence à comprendre pourquoi ma mère s'était posée à Kiri. Il ne me manque plus qu'à faire des connaissances et ça sera parfait. Mais avant ça, il faut se se rendre des plus attirantes.
Me deshabillant au fil de ma marche vers la douche, mon corps de pretty girl se dévoile intégralement pile devant la douche. Et là, c'est la surprise, ou plutôt le drame. De l'eau gelée, pas une once d'eau chaude. Ce n'est pas digne de mon rang, c'est même un scandale. Mais alorsque faire? Je ne peux tout de même pas sortir sans mettre douchée. Prennant alors mon courage à deux mains, j'affronte la froideur de l'eau non sans pousser un petit crie au tout premier contact de l'eau. Le bon côté c'est que l'eau froid est bon pour la peau, enfin j'crois.

Grelotant encore après mettre essuyée et habillée de façon classe, il me fallait de l'aide pour cette histoire de douche. La première rencontre sera donc le voisin? D'un côté, l'idée d'un voisin sexy serait parfait, genre je vais pouvoir fleurter avec le voisin, super fantasme parceque si je me trouve devant un vieux grincheu, je me sucide. Et si c'est une voisine? On fera des soirées pijamas, fin... J'en ai jamais fait personnelement, mais l'idée me tente bien aussi, mais alors, j'espere que ce n'est pas une potiche non plus. De toute façon une disparition, ça peut arriver non? Donc bon, si ça me plait pas, c'est facile de savoir ce qui va leur attendre ahaha.

Bref, un chewing gum à la bouche, j'enfile mes chaussures et c'est partit pour de nouvelle rencontre! Fermant la porte je me dirige devant la porte du voisin. Numéro 666?!? C'est une blague? Mon imagination se booste tout d'un coup. Non mais 666, sur qui je vais tomber oh mon Dieu. Un détraqué? Une furie ensanglanté comme ma mere? Un fanatique au service du démon? Soudain je trouve que Kiri c'est vraiment moins cool. Je frappe à la porte. La porte s'ouvre. Une silhouette apparait devant moi. De premier abord on aurait dit un lutin?!? Un lutin de l'enfer quoi. Ba c'est que j'ai gagné le grolo. j'vais quand même tenter une bonne approche defois que ce ne soit que mon imagination qui travaille. La bulle de mon chewing gum éclate.

"Bonjour, je suis votre nouvelle voisine, mon nom est Tsuku Hélia. Puis-je entrer?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1444
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Salut, je suis la nouvelle voisine! [PV Yoru] Mer 13 Juin 2012 - 14:42

Yoru sait compter deux par deux et lacer ses chaussures. Mais surtout, Yoru sait être dans la merde au bon moment. Et très généralement, il a le don de s'en tirer admirablement bien. Aussi bien pour en rentrer que pour en sortir. Un peu comme cette matinée-là, où le jeune homme allait être confronté à diverses situations. Tout d'abord une panne de cafetière. A peine levé que d'emblée le ninja était en pénurie de café, son essence. Son liquide précieux, son or noir à lui, condamné par une simple panne de cafetière ? Le Lutin Pourpre ne pouvait se permettre d'en rester là. Vêtu d'un simple caleçon, il fit les cents pas dans l'attente singulière d'une aléatoire et quelconque solution à son problème. Au même instant, les premiers rayons lumineux vinrent frapper à sa fenêtre. Le jour se levait, et mettait à jour la brume journalière de Kiri. Aujourd'hui le brouillard portait une robe courte. Sa dentelle laissait transparaître ses dizaines de jambes de béton, et son sourire de nuages. Cette brume d'aujourd'hui était particulière. Elle hésitait à se réveiller elle aussi, contrairement à d'habitude, où elle dormait d'un sommeil profond sur le village, dans un silence de mort. Ainsi endormie, elle s'étalait couchée sur le sol froid et humide de la cité ninja. Mais en cette journée plutôt prometteuse, la Brume voulait observer sous un meilleur angle l'astre solaire. Elle voulait s'étirer, quitter le sol et son emprise, pour s'élever vers les cieux. Cette lutte entre horizon et ascension verticale, Kiri la subissait.

Au final, après mûre réflexion, Yoru put boire son café sur son balcon, devant la brume mouvante. Il avait tout simplement fait chauffer son café dans une casserole. Comme quoi, face à une situation des plus banales, même l'un des plus forts ninjas de Kiri peut être embêté et ne pas savoir quoi faire ! Suite à son petit déjeuner à base de caféine, le jeune homme poursuivit son rituel quotidien. Il accumula la vaisselle dans l'évier et se dirigea vers sa salle de bain. De là, il revêtit son habit le plus simple, l'habit originel, pour entrer dans sa cabine de douche. Alors qu'il se prépara à se recouvrir d'un halo de gouttelettes ardentes réchauffant avec énergie et douceur son corps dénudé, une surprise attendit au final le jeune homme. L'eau chaude tant attendue refusa de sortir, et laissa à la place un liquide désagréable. Sans être agressif, ce fluide inattendu réveilla Yoru tel l'éclair frappant un arbre solitaire. Cette chose immonde, qui fit grimacer de dégoût le blondin, c'était de l'eau froide !
« Chikusooooo ! Ils ont toujours pas réglé ce problème d'eau ou quoi bordel ?! »
Sans plus tarder, le borgne coupa l'eau, remit son bandeau sur son œil invalide couvert par un pansement blanchâtre. Au même moment, on toqua à la porte. Yoru espérait qu'il s'agissait de la concierge, venant présenter ses excuses pour ce problème de douche assez récurrent. Il se saisit alors d'une serviette à la va-vite qu'il entoura autour du bas de son corps. Pour ses cheveux humides, il les frotta énergiquement quelques instants avec une autre serviette, qu'il jeta par la suite sur le lavabo de sa salle de bain. Plus ou moins prêt à ouvrir la porte, il se dirigea vers cette dernière pied nu. Le sol était marqué par des empreintes aléatoires d'eau. Lorsque Yoru ouvrit la porte, il tomba sur une troisième surprise. Il ne s'agissait pas de cette frivole concierge, mais bien d'une belle inconnue, de l'âge du Lutin Pourpre. Mâchant un chewing-gum - ce qui amplifiait sa juvénilité - elle dévisagea le quidam qui torse-nu révélait une partie de sa musculature fine et élancée. A son tour Yoru rendit la pareille à la donzelle. Elle aussi était pas mal dans son genre. Lorsque la bulle de sa boule à mâcher éclata, elle se présenta d'une façon assez simpliste, déclarant:
« Bonjour, je suis votre nouvelle voisine, mon nom est Tsuku Hélia. Puis-je entrer ? »
Effectivement, c'était bien une nouvelle. Son nom ne disait rien du tout à Yoru. En bon seigneur, le blondinet allait laisser rentrer la belle. Main sur la serviette, pour réduire les chances d'accident satyrique, il répondit:
« Tant que c'est pas pour un Kinder Bueno… Tu peux rentrer ! Installe-toi dans la cuisine, je vais me mettre dans une tenue plus adéquate haha. »
Tout en ouvrant davantage la porte pour permettre à Hélia de rentrer, il esquissa un léger sourire amical envers cette dernière, pour montrer sa bonne foi. Pendant qu'elle s'installait autour de la table de sa petite cuisine, Yoru se rendit dans sa chambre pour se changer. Taper la discute avec elle en serviette n'était pas trop top. Il partit par conséquent enfiler un chandail ainsi qu'un pantalon. Sur le chemin plutôt bref le menant à sa chambre, le jeune homme tâcha de faire preuve de politesses. Sans se tourner vers Hélia, il lança donc à voix haute:
« Ah oui, sinon moi c'est Yoru, Ryūzoji Yoru ! Enchanté de faire ta connaissance Hélia-san ! »
Par courtoisie, il se hâta de s'habiller dans sa chambre. Son père lui avait appris à ne pas faire attendre les dames. C'est dans cette optique que le jeune homme revint quelques minutes plus tard aux côtés de Mademoiselle Tsuku, dans un habit relativement modeste. Un T-Shirt blanc, un pantalon aux tons foncés. Tout comme sa voisine, Yoru prit place sur une chaise, et l'observa calmement.
« Alors, que me vaut cette visite, Hélia-san ? Problème de douches je suppose ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 240
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Salut, je suis la nouvelle voisine! [PV Yoru] Mer 13 Juin 2012 - 15:41

Après meilleur aperçu, c'est un homme à moitié nu qui se présente devant moi. Juste une serviette sur l'entre jambe, je dois dire qu'il manquait un peu plus de volume musculaire pour que ce soit mon genre. Fin bon, son visage n'est pas trop mal non plus, juste un bandeau descendant sur l'un de ses oeils. Un borgne? Sans doute, en tout cas, son accueil n'est pas à l'image que je me suis faite, c'est même en réalité un accueil plutôt bizarre. Le mec me sort une histoire de biscuit avec des noisettes et du lait, avec une gofrette enrobée de chocolat, croustillant, fondant, irrésistible, bref le plaisir pour les petites faims. Tout en passant la porte, le mec me lance un petit sourire. Est ce genre le sourire sadique? A premiere vu non, c'est même amical. Je m'installe dans sa cuisine comme il m'a proposé. De là il partit se changer tout en se présentant. Yoru hein. Et bien, à en juger l'état de son évier remplit de vaisselle, il n'est pas un fin du ménage. Et puis même à son retour, j'ai presque envie de lui dire si c'était une blague ses habits? C'est vrai quoi, aucun gout vestimentaire, le pauvre il doit pas crouler sous la tune comme moi hahaha. Bref il s'instale également autour de la table pour me demander si je suis venu pour mon fameu manque d'eau chaude. Comment il le sait? Il m'a entendu crier tout à l'heure? Non non, il était encore mouillé tout à l'here, donc le problème doit être général. Une nouvelle bulle éclata.

"Oh, le problème est général à ce que je vois? Enfin sinon, je ne suis pas venu pour ça à la base, mais juste faire un peu connaissance avec le voisinage. Je viens d'enménager à Kiri il y a de ça deux jours donc je ne connais personne."

Premier contact, première impression, il faut que je sois au top pour cette première rencontre, cela me mettra en confiance pour les prochaines fois. Le pire je crois que c'est la façon dnt il m'observe, assez destabilisant quoi. Mais bon, vu que c'est encore un coup de ma sublime imagination, on va pas en faire cas.

"Donc voilà, je me présente un peu histoire de mieux te connaître par la suite. J'ai voyagé de part le monde, je sais pas si toi aussi mais si non je te conseille vraiment de faire le tour du monde, c'est vraiment un très beau voyage. Enfin c'était surtout très beau pendant la Grande Guerre parce qu'on était vraiment libre d'aller ou on voulait. Et sinon ba j'ai enménagé ici pour devenir une honorable ninja de Kiri tout comme ma défunte mère. Enfin voilà. Sinon, cela peut te paraître un peu indiscret mais... Une question me tarode encore plus que de savoir ce que tu fais dans la vie ou encore de connaître les bons coin au village... Ce bandeau sur ton visage, que t'est il arrivé pour devenir borgne?"

Peut être que j'aurais dû m'abstenir de cette question. En tout cas, je pense que le courant passe bien. Du moins j'espere que pour lui c'est pareil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1444
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Salut, je suis la nouvelle voisine! [PV Yoru] Mer 13 Juin 2012 - 19:03

Contrairement à la plus grande partie des femmes que Yoru avait pu rencontré auparavant, Hélia était plutôt calme. D'habitude, le Lutin Pourpre avait toujours eu à faire à des cas particuliers. Des perverses, des tarées, des sadiques, des belles aussi, et des fois les quatre à la fois. Il se souvenait encore de cette Lilith. Il avait depuis cet événement le souvenir d'une rencontre placé sous le signe du caprice de la succube. Pour le borgne, c'était un jour particulier, qu'il était difficile d'oublier. En effet, depuis la fin de la guerre, et la mise en place progressive de la paix au sein du territoire de Mizu no kuni, il n'avait jamais eu à affronter d'adversaires aussi terribles que cette kunoïchi. Son duel avec cette dernière était aussi improbable que difficile. La donzelle se battait comme un diable, et en avait presque tout les attributs: contrôle quasi-satanique du sang, manipulation d'un espadon imposant, et surtout sadisme à toute épreuve. Malgré sa motivation de vaincre et de lutter contre un adversaire digne de ce nom, la femme vint perdre de justesse contre le blondin. Depuis ce jour, le manieur de vapeur avait toujours eu un peu de méfiance envers les kunoïchi.

Mais pas aujourd'hui, étrangement. Certainement parce qu'il n'était pas encore aux courants des fonctions professionnelles de la donzelle, et encore moins de ses origines familiales. Quoiqu'il en soit, Hélia était comparée à ses homologues féminines plus posée. Une qualité que Yoru appréciait. Si jamais il devait revoir sa voisine - et il espérait bien la revoir - il était dorénavant assuré que cette nouvelle rencontre se passerait assurément bien. Qui plus est, aucun risque d'avoir un obstacle pouvant perturber sa relation avec la Tsuku: cette dernière venait d'emménager il y a peu. Pas de soucis donc au niveau d'éventuelles mauvaises fréquentations. En outre, cette Hélia semblait être gentille: elle s'intéressait à son voisinage, qu'elle désirait connaître. Après une première tirade, la jeune femme tâcha de se présenter plus en détail, en contant le récit de son histoire:
« Donc voilà, je me présente un peu histoire de mieux te connaître par la suite. J'ai voyagé de part le monde, je sais pas si toi aussi mais si non je te conseille vraiment de faire le tour du monde, c'est vraiment un très beau voyage. Enfin c'était surtout très beau pendant la Grande Guerre parce qu'on était vraiment libre d'aller ou on voulait. Et sinon bah j'ai emménagé ici pour devenir une honorable ninja de Kiri tout comme ma défunte mère. Enfin voilà. Sinon, cela peut te paraître un peu indiscret mais... Une question me taraude encore plus que de savoir ce que tu fais dans la vie ou encore de connaître les bons coins au village... Ce bandeau sur ton visage, que t'est-il arrivé pour devenir borgne ?
C'était à partir de maintenant que Yoru comprit que Hélia était elle aussi une ninja. Cela ne l'étonnait guère: jusqu'à présent, la grande partie des femmes ravissantes qu'il avait rencontrées étaient des kunoïchis. Le borgne se rendit compte par la même occasion que Hélia, derrière son air docile et amical, s'avérait assez curieuse. A vouloir faire connaissance chez les gens, elle voulait désormais entrer dans le vif du sujet en questionnant là où ça fait mal. Pourtant, malgré cette question assez embêtante - puisque pour y répondre, Yoru allait devoir se remémorer de douloureux souvenirs de guerre - le Lutin Fou garda le sourire. Il avait l'habitude cette interrogation presque enfantine. Néanmoins, il n'allait pas s'abaisser à répondre avec humour comme un gamin ne prenant pas ses responsabilités, à défaut de ne pas avoir de maturité. Réajustant son bandeau de jais sur son visage, il lança:
« J'ai envie de dire que c'est les risques du métier de shinobi. On est constamment face au danger, et même le plus fort des shinobis est confronté à un risque - aussi petit soit-il, il reste toujours présent - au cours de sa mission. Pour ma part, c'était y'a environ un an. A cause des agitations diplomatiques sur Hai no kuni, les grandes puissances se sont rassemblées sur l'île du pays des cendres pour régler un problème majeur. Je n'ai pas vraiment eu à régler personnellement ce cas grave, par contre j'ai tout de même eu à me battre avec un certain Konohajin, un Aburame. Et cette enflure m'a crevé l’œil. Bon, on peut pas dire que j'étais dans mon état habituel, selon les rapports on a même affirmé que j'ai pas cherché à éviter le coup pendant ma Crise. En tout cas, maintenant, ça fait un vestige de guerre, et un fardeau à porter sur soi, même si à vrai dire je m'en plains pas tant que ça. Et toi dis-moi, comment as-tu fait pendant la Grande Guerre pour te déplacer à ton bon vouloir en évitant les affrontements massifs ? Ça m'intrigue. Une fille comme toi pourtant ça ne passe pas inaperçu. »
La fin de sa réponse était pleine d’ambiguïté et de sous-entendus. Pour autant, Yoru resta naturel, conserva la pointe de sérieux qu'il avait acquise pendant qu'il développait la façon dont il avait fini borgne. Il n'avait en aucun cas exprimé mentalement ou physiquement un quelconque sous-entendu mélioratif ou péjoratif à l'égard de la donzelle. Tout dépendait au final de l'interprétation de la kunoïchi et de l'intérêt qu'elle accordait au quidam…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 240
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Salut, je suis la nouvelle voisine! [PV Yoru] Jeu 14 Juin 2012 - 11:55

Et voilà, exactement ce que j'ai pensé, j'ai merdé avec cette question. Même s'il sourit, Yoru est un peu plus sérieux et son discours plus serein. Il a reçu sa blessure à la même bataille ou ma mère est morte. J'ai l'impression que ma curiosité l'a un peu géné et même si dans son discrour, cela ne semble pas l'embeter, j'éxécute un signe d'une certaine politesse, détournant un peu mon regard l'air tout aussi géné que ma curiosité avait été un défaut sur ce coup là.

".... Désolé"

Puis il a parlé de crise de folie aussi. Genre des crises de folie à la Lilith? Le n°666 de la porte est donc bien fondé, je suis bien tombé née à née avec un psycothique, j'en suis sûr! Mon imagination retravailla d'avantage... Et cette petite question m'en fait venir une autre. Cela veut aussi dire qu'il la connaissait peut-être? Cependant, il me retorque également une question. Comment ai-je pu me balader aussi tranquilement tout en suivant les derniers pas de la Grande Guerre afin de s'enrichir. Sur ceci, la réponse est plutôt simple. Mon regard se refixe sur le sien, une main dans les cheveux pour leurs donner un mouvement classe, tout en engageant un dialogue me faisant une éloge certaine.

"Tu devrais dire omment j'ai fait pour me déplacer dans la Grande Guerre tout en la suivant jusqu'à sa fin... C'est très simple, déjà, être aussi belle que moi offre certains avantages contre le genre masculin, il suffisait que je les séduise un peu et de leur mentir en disant que je n'étais qu'une jeune fille appeurée quand je n'avais d'autre choix. En réalité, ce n'était pas du tout le cas. Ma mère avat pour nom Lilith, et elle m'ensaigna non seulement l'art de la guerre, le contrôle de soi, mais me donna aussi une éducation de noble. Bref j'ai eu une enfance à la spartiate distinguée. Cependant, suite à une dispute entre elle et moi, ma mère resta dans ce village afin de le defendre, tandis que moi, je partis faire le tour du monde. Au final, je pouvais alterner entre voleuse professionnelle et arnaqueuse à temps plein. Bien entendu, qui m'aurait cru dangereuse en faisant la frêle innocente. Enfin voilà, je crois que tu as eu ta réponse en gros.
Ah oui, j'oubliais, si tu me demandes comment je pouvais prendre l'avantage à certain moment critique, disons juste que j'ai des aptitudes de Gekei? Je crois que c'est le bon mot... Enfin voilà. Ah... Aussi j'oubliais, vu que tu es ninja, aurais-tu connu ma mère? Elle n'était pas du genre sociable mais voilà...."


Un petit ton de voix triste s'échappe à mes derniers mots. C'est pas non plus comme si je suis triste, juste que des souvenirs reviennent. Nouvelle bulle qui éclate, signe du réveil de mes songes nostalgiques.

"Dis moi Yoru-san, n'aurais tu pas quelques choses pour me désaltérer s'il te plait, je meurs de soif."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1444
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Salut, je suis la nouvelle voisine! [PV Yoru] Ven 15 Juin 2012 - 12:25

« …Désolé. »
« Pas grave, j'ai l'habitude de ce genre de questions. Je m'y fais à force. »
L'atmosphère sembla refroidie suite à cette remarque. Malgré tout, Hélia tenta de conserver le contact avec Yoru. Elle répondit donc à la remarque de ce dernier avec franchise et malice. Cette dernière ne manqua pas de se vanter de sa beauté incontestable. Cette beauté lui avait ainsi permis de tromper et de charmer les hommes qui se mettaient en travers de sa route. Il semblait que la jeune demoiselle se plaisait à jouer de ses attributs. Encore plus à jouer les innocentes et frêles filles en détresse. Un jeu qui avait porté tout de même ses fruits au cours de la Grande Guerre: sans quoi, elle ne serait pas ici à conter son histoire au borgne. Mais lorsque le charme ne marchait plus, comment pouvait-elle faire ? Hélia avait de la suite des idées, et ne tarda pas à révéler son secret. Cette force lui permettant de tenir bon durant la Guerre d'ordre mondial, c'était son entrainement. Une formation sévère, avec un programme des plus draconiens. Malgré cette puissance qu'elle contenait, Hélia n'impressionnait pas tant que ça le blondinet. Son apparence raffinée et élégante contrastaient horriblement avec ses propos. Il était dur de croire qu'un si beau bout de femme puisse en venir à prendre les armes.

Non, il y avait autre chose qui effrayait le jeune homme. C'était ce mot. Ce prénom. Jamais le Lutin Pourpre aurait pu penser qu'il puisse surgir à nouveau de quelque part. Et encore moins de la bouche de cette inconnue, de cette nouvelle et charmante voisine. Pourquoi fallait-il qu'elle soit la fille de cette démoniaque sorcière de Lilith ?! Pourquoi ? Yoru ne pouvait-il pas avoir droit à un peu de répit avec les femmes ? Dans ses pensées, la confusion gagna son esprit. Au fond de lui, il était profondément blasé. Physiquement, à l'extérieur de cette carapace de sentiments, en bon ninja sachant masquer ses émotions, il ne fit apparaître aucune once de dégoût ou de rejet. Il laissa seulement transparaître un léger sourire ironique. Cette risette n'avait que unique but de tromper Hélia dans son éventuelle lecture d'esprit de Yoru. En outre, il se rappela une nouvelle fois de cette Lilith, et du combat qu'il avait mené avec elle. Alors cette Hélia était son rejeton ? D'un côté ce n'était pas plus mal, Hélia était à coup sûr une excellente combattante. Yoru aspirait déjà étrangement à faire équipe avec elle un de ces jours. Après tout, quoi de mieux que de travailler avec sa charmante voisine ?
« Ah… Aussi j'oubliais, vu que tu es ninja, aurais-tu connu ma mère ? Elle n'était pas du genre sociable mais voilà… »
Il manqua de rire. Au lieu de ça, il laissa Hélia ajouter une petite demande. Yoru avait oublié de lui proposer à boire. Il allait y venir, mais il fut pris de court par la kunoïchi. Le blondinet se leva dès lors, et se dirigea vers son réfrigérateur pour exposer ses boissons à la demoiselle. Jus de fruits, lait, et même quelques boissons alcoolisées, Yoru avait fait récemment le plein auprès de l'épicerie du quartier. De par sa qualité de Jōnin, il arrivait désormais à accumuler de plus grandes sommes d'argent. Il pouvait donc en conséquence se permettre d'effectuer de plus gros achats. Sans vouloir songer à changer d'appartement, pour un habitat plus grand, le Lutin Pourpre envisageait de refaire son mobilier, un peu dépassé désormais. Une fois la demoiselle servie avec la boisson de son choix parmi celles proposées, Yoru attrapa sur un meuble de son salon un paquet de cigarettes qui trainait et se dirigea vers son balcon, face à sa cuisine et à Hélia. Allumant sa clope, il commença à fumer tout en croisant de nouveau le regard avec la Gekei.
« Sinon pour ta mère… J'ai déjà eu affaire à elle ouais. A l'époque où je l'ai rencontrée, Kiri venait de naître, et j'avais encore mes deux yeux pour voir ta mère en pleine forme. Il faut avouer qu'elle avait un sacré caractère… Ça a failli me coûter la vie d'ailleurs m'enfin c'est du passé désormais. J'espère qu'elle m'en veut plus maintenant et que ses crises d'hystérie se sont atténuées depuis le temps haha. Mais sinon dis-moi, tu as des nouvelles de ta mère ? Depuis que je suis au village, j'ai plus entendu parler d'elle. Shinichi, notre Mizukage, m'a parlé une fois qu'il avait fait une mission avec elle, mais autrement j'ai jamais revu la tête de Lilith. Elle a disparue ou quoi ? »
Yoru avait de quoi s'inquiéter. Une femme aussi puissante et impulsive que Lilith ne pouvait pas sortir de la circulation aussi facilement que ça. Même malgré les derniers événements en date, elle ne pouvait pas disparaître comme ça. A moins que Yoru soit mal informé, comme d'habitude…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 240
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Salut, je suis la nouvelle voisine! [PV Yoru] Dim 17 Juin 2012 - 14:49

Yoru l'avait connu, et la façon dont s'est déroulée leur rencontre ne me choque pas. Trucider casiment tout ce qui bouge et parler après. Sa petit histoire me donne un légé sourire tout comme celui qu'il a eu juste avant. Je bois une gorgée de jus de fruit et à ce même moment, j'entends que mon voisin n'a plus eu de nouvelles. Il ne le sais pas encore. Rebuvant une gorgée, un petit blanc de suspens.

"Hmm alors tout d'abord, je tiens à te présenter des excuses au nom de ma mère. Elle ne faisait que rendre que qu'on lui avait donné depuis qu'elle était née. Ne connaître que la noirceur de l'humanité, on finit par sombrer dans celle-ci. J'espere que tu accepteras mes excuses en son nom. Et sinon, si tu n'es pas au courant, elle est morte... Au même lieu que tu as perdu ton oeil... C'est bête mais pile ou je rentre de mon petit tour du monde, je ne la reverrai pas. Mais bon, c'est le cour de la vie. Ne te sens pas obliger de t'excuser, elle est née en monstre, c'était normal qu'elle meurt ainsi mais j'aurai bien aimer la revoir quand même une derniere fois..."

C'est que depuis tout à l'heure, on n'a une joyeuse conversation. Finissant mon verre, je le regarde avec sa clope à la bouche. Le fait qu'il s'est remémoré ce petit bout de son passé tout en fumant, cela indique clairement que cela du être un moment éprouvant pour lui, j'espere juste qu'il ne me mettra pas dans le même lot que ma mère. L'ambiance devient aussi gay que dans un cimetiere. Je lui souris amicalement pour reprendre.

"Et sinon, que pourrais tu me dire sur le Mizukage, il est cool? Je n'ai eu qu'une seule occasion de le voir et cela a été lors de mon acceptation en tant que ninja de Kiri. Et puis vu que tu es ici depuis un bout de temps, si tu as des bons coins à Kiri ou des petits trucs à savoir ici et là, je suis preneuse"

Changement total de conversation. De toute façon au vu de notre belle discution, cela ne pouvait pas être pire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1444
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Salut, je suis la nouvelle voisine! [PV Yoru] Lun 18 Juin 2012 - 19:35

Après cette annonce plutôt surprenante, Yoru s'attendait à tout. Installé contre la balustrade de son balcon, il fumait tout en écoutant les propos de Hélia. Cette nouvelle voisine avait réussi à faire susciter chez le borgne de l'attirance, puis de la crainte. Tantôt elle s'affichait comme néophyte au sein de l'immeuble et de Kiri, et apparaissait comme une charmante demoiselle dans tout les sens du terme, tantôt elle révélait son passé riche en sang et en tromperie. Qui croire désormais ? La nouvelle voisine ou la fille de Lilith ? Beaucoup de gens ayant connus la sauvage Lilith auraient lâchement fui à la découverte de sa fille cachée. D'autres auraient au passage ajoutés quelques insultes inutiles. Quoiqu'il en soit la réaction de la majorité n'aurait pas été très positive. Mais du côté du blond à oreilles pointues, la réaction fut toute autre. Habitué aux cas spéciaux, il considéra la donzelle et la laissa répondre à sa question précédente. En toute opposition avec la réponse d'avant, où Hélia vanta les mérites de son entraînement drastique, la damoiselle chercha cette fois-ci à présenter ses excuses au nom de sa génitrice. Pour le Lutin Fou, qui tapotait le bout de sa cigarette pour en faire tomber les cendres sur le bord de son balcon, ces excuses manquèrent de le choquer.

En réalité, ce fut les propos qui suivirent à cette considération qui affectèrent le plus le jeune borgne. Ainsi Lilith était elle aussi morte au cours de la bataille menée sur Hai no kuni. Yoru était assez troublé de cette annonce. D'une part à cause de cette disparition si incroyable. La succube avait une excellente condition, et le Lutin Pourpre ne s'imaginait pas qu'elle puisse être éliminée ainsi. D'autre part, le shinobi était assez choqué de voir que son absence paraisse aussi discrète. Une femme de caractère ne pouvait pas mourir comme ça, sans attiser les rumeurs et les ragots autour de sa mort. Et pourtant, ce fut bel et bien le cas. Perdu entre devoir de ninja et état de santé mentale fragile, le blondinet était passé à côté du décès de la démoniaque manipulatrice de sang.

Sur cette note amère et triste, un vent de silence s'installa progressivement dans le petit appartement. Comme un bref recueillement envers la Fuketsu Sakki, Yoru inclina légèrement sa tête vers le bas. Il tira un grand coup dans sa clope, avant d'en dégager entre ses lippes le nocif nuage de fumée. Au même moment, Hélia avait fini son verre. Cette dernière, voyant l'ambiance maussade tourner au massacre, reprit la conversation, sur une note plus positive.
« Et sinon, que pourrais-tu me dire sur le Mizukage, il est cool ? Je n'ai eu qu'une seule occasion de le voir et cela a été lors de mon acceptation en tant que ninja de Kiri. Et puis vu que tu es ici depuis un bout de temps, si tu as des bons coins à Kiri ou des petits trucs à savoir ici et là, je suis preneuse. »
Yoru releva la tête. Il devait arrêter de se morfondre dans les remords, et surtout la Mort. Il avait assez souffert à ce niveau. Chaque événement guerrier lui avait ôté des proches, ainsi qu'une part de son innocence, de son humanité, de son optimisme. Désormais, il devait aller de l'avant. Outre les tensions entre les différents villages, le monde connaissait une période de paix jamais vécue auparavant, à cause de la Grande Guerre. A la place de cette mine taciturne, Yoru esquissa un léger sourire. Sur ce point - les bons coins et le Mizukage - il s'y connaissait plutôt bien. Ce fut donc avec un brin d'enthousiasme qu'il s'attarda à répondre, clope entre deux doigts:
« Pour tes excuses, il n'y a aucun soucis, je comprend ne t'en fais pas. Et en ce qui concerne notre Mizukage, Shinichi-kun, c'est un bon gars ! Un Lutin comme moi, qui a le sens des responsabilités, mais aussi de l'humour. C'est aussi un homme de confiance. »
Il quitta son balcon, après avoir écrasé et déposé son mégot éteint contre son cendrier. De là, il rejoignit à nouveau la Gekei dans sa cuisine, se servant un verre de jus de fruit. Tout son visage s'était mu pour inspirer la confiance. Une fois quelques gorgées englouties, il reposa son verre sur la table, à côté de celui de Hélia, et poursuivit son discours.
« Autrement, pour les bons coins à connaître de Kiri, je suis assez calé dessus. J'connais Kiri comme ma poche, et j'ai de bonnes adresses, tout comme des lieux à éviter… En tout cas, si tu cherches un restaurant sympa, voire un bar, ou un coin idéal pour se balader, je suis ton homme ! Demande, et je montrerai. »
Il lança un clin d’œil amical à la demoiselle assise en face de lui. La force de ce geste fut amplifié par l'absence d'un autre globe oculaire pour soutenir la vue du jeune homme. En outre, le jeune Lutin avait une idée à proposer à la Gekei. Il croisa donc son regard avec elle, comme pour attirer son attention, avant d'ajouter:
« Si tu le souhaites, j'aimerai te montrer un endroit un peu particulier qui me tient à cœur. Mais on ne peut qu'y aller pendant la nuit. J'espère que ça ne te dérange pas, et que tu n'as rien de prévu… Si c'est le cas, ce n'est pas grave, je comprendrai. »
Il porta alors une main autour de son verre, attendant une réponse, de préférence positive, de la part de la Gekei.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 240
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Salut, je suis la nouvelle voisine! [PV Yoru] Ven 29 Juin 2012 - 16:24

Je repense à ma mère, elle qui disait qu'il fallait la décapiter pour la tuer. A-t-elle vraiment eu ce chatiment ou ce n'était que baliverne? Cette pensée sordide me rappelle pourquoi ma tenue de ninja est ainsi. Mon petit nuage se disperse à la suite d'un sourire de Yoru-san. Son air grave semble avoir disparu tout en laissant place aux réponses à mes questions, et là dessus, j'en appris une bien bonne. Le Mizukage a une allure de lutin aussi. Il n'en manque plus que cinq et on peut faire le remake de blanche neige et les sept lutins ~ Trêve de pensées éxotiques ~ De toute façon la seule chose que je redoute, c'est mes premières missions pour qu'on me trouve digne de confiance. Des missions de recuperation d'un chat en haut d'un arbre. Cette pensée me fait frissonner tellement que ça semble chiant.

Le gentlelutin s'est approché de moi pour se proposer comme agent de touriste de Kiri. Un clin d'oeil de sa part a failli me faire pouffer de rire. Encore un qui a un faible pour moi quoi. Je sors un petit carnet de note avec un stylo de ma poche, clignant des paupières comme une réponse à ce clin d'oeil, et faisant remuer sans grande attention ma poitrine, enfin peut-être aussi en faisant exprès histoire de voir sa réaction.

"C'est gentil de te proposer mais je prefere que tu me dises seulement quels sont ces lieux, même si je ne connais pas Kiri, j'aime bien me promener tout en ayant un lieu précis à trouver, et puis, ça serait abuser de ta gentillesse que de m'accompagner. Donc alors, j'aimerai savoir quel est la meilleur armurerie du village, des dojos sympathique ou le niveau est au rendez-vous aussi. Ah et puis des marchands d'armes, les boutiques pour la chasse.... Hmm et sinon s'il y a une meilleure galerie marchande par rapport aux autres, je veux bien savoir aussi parce que j'adore les trucs chic, autant que les sorbets à la fraise même, donc si tu peux me dire également ou ce trouve le meilleur sorbetier de Kiri ça serait cool Yoru-san."

Et puis, là, PAOUF, il me propose direct un truc pour la nuit et qui lui tient à coeur. Ces hommes, tous des pervers. Hmmm Lutin Pervers ça sonne bien dans ma tête. Je souris en montrant mes dents, surtout mes canines. Sa façon de faire, cela ce voit qu'il est pas doué avec les nanas et ce petit détail me touche un peu - Trop chou!!!! - Enfin bon, toute cette histoire vient de mon imagination et puis cela peut être autre chose. De part ma curiosité cette avec malice que je mache mon chewing gum.

"Eh bien eh bien, la nuit? Avec un lieu que tu tiens beaucoup? Dis moi Yoru-san, on est plutôt rapide dans le genre rencard non? ...
Allez va, t'en fais pas je te taquine, c'est d'accord. J'espere que ça vaut le coup."


A mon tour, je lui fais un clin d'oeil et lui resouris. Je me demande vraiment quel pouvait être cet endroit. Je m'affale sur sa table, les bras croisés sous ma tête et le fixant du regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1444
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Salut, je suis la nouvelle voisine! [PV Yoru] Sam 30 Juin 2012 - 22:08

Après ce maigre moment de recueillement, au cours duquel la pensée de la défunte Fuketsu Sakki Lilith fut sollicitée, les deux jeunes gens parvinrent à réchauffer l'atmosphère. Moins pesante, plus détendue, la discussion déviait. La succube fut mise de côté, pour laisser place au nouveau. Placée sous le signe du désir, le dialogue entre Hélia et Yoru chercha à mettre au jus l'arrivante. Néophyte par définition, la demoiselle cherchait de bonnes adresses. Yoru manifesta avec joie sa volonté d'aider Hélia dans sa quête. Devant cette réponse la Gekei sortit alors en retour un stylo et de quoi noter. Face à cette réaction, le borgne manqua de rire. A croire que la donzelle avait tout prévu pour l'occasion ! Quoiqu'il en soit, tout en faisant un petit listing des établissements qu'elle désirait, la donzelle effectua une drôle de chose. En effet, elle agita sa masse mammaire, d'une façon presque inconsciente aux yeux de quiconque s’apercevait de cette danse du buste. Pour Yoru, Ô combien fut utile la vision périphérique ! Via son dernier œil, il put ainsi constater - sans passer pour un voyeur ou quelconque pervers de la sorte - que la Belle jouait des seins pour lui. Manquant de rougir, le membre du Misuto tâcha de garder son sang-froid en toute circonstance. Il savait qu'à la moindre gêne occasionné par ce remue-méninge mammaire, la belle au teint hâlée le verrait de suite et s'empresserait d'en faire une quelconque remarque, par la voix ou le rire.

Histoire d'échapper l'espace d'un instant à l'emprise que représentait cette donzelle aux formes généreuses, le Lutin borgne vint chercher une carte de la ville qui trainait dans le coin. Rapidement, il tendit son long bras, à la musculature aérienne, pour saisir le document, et le ramener vers lui. Après quoi, Yoru se permit avec complicité d'emprunter le stylo de sa voisine d'appartement. Comme une réaction inconsciente et presque incitatrice, son torse fut comme mis en évidence au cours de cette manœuvre. Une main agile et charmée aurait été tentée de caresser ce buste de lutin. Un regard plus timide mais toujours intéressé aurait substitué cette caresse selon l'adage "toucher avec les yeux". Yoru utilisa ensuite le stylo de Hélia, et souligna, cocha, signala, chaque lieu auquel la Gekei avait envie de passer. Tout en exécutant, il fit remarquer à la donzelle l'étendue de son temps libre ces temps-ci, et que le dérangement occasionné par une balade à ses côtés étaient des plus moindres, bien au contraire. Puis il continua son travail, faisant de temps à autre une remarque sur chaque lieu signalé. Des préférences d'armes, d'alliage, pour l'armurerie de renommée de Kiri, des réductions sur les prix des sorbets à la fraise sur simple évocation du sobriquet de Yoru, et bien d'autres privilèges digne d'une diva offerts par le Lutin. Une fois la tâche finie, Yoru plia la carte de la cité de Kiri, et la remit gracieusement à Hélia, souriant. Maintenant que cette petite commande était faite, il allait pouvoir répondre à la remarque de la Gekei:
« Eh bien eh bien, la nuit ? Avec un lieu que tu tiens beaucoup ? Dis moi Yoru-san, on est plutôt rapide dans le genre rencard non? … Allez va, t'en fais pas je te taquine, c'est d'accord. J’espère que ça vaut le coup. »
Légèrement déstabilisé par cette douce pointe, Yoru ne savait pas réellement quoi répondre. Finalement, il réfléchit l'espace de quelques secondes, plongeant son regard de saphir dans les iris oxygénés légèrement ambrés. Puis derechef, il rebondit sur la plaisanterie de la diva:
« Oh tu sais, si vraiment j'avais voulu un rencard, j'y serai allé plus explicitement héhé. D'ailleurs il faut avouer qu'un rencard avec toi serait une perspective très intéressante… après tout tu es une belle demoiselle ! Très franchement, malgré ton charme, l'endroit que je veux te montrer n'a rien de romantique. Cet endroit n'en est pas vraiment un à vrai dire. M'enfin, tu verras bien sur place, si je te dévoile tout maintenant, ça perdra tout l'aspect mystique que je voulais te montrer ! Mis à part ça, ça te dit de rester pour manger avec moi ce midi ? Après tu ne me déranges absolument pas, et je serai ravi de discuter en mangeant à tes côtés. »
En guise d'ultime remarque, il accompagna son clin d’œil de la phrase suivante:
« Et puis je suis un très bon cuisinier. »
Ton suave, voix grave, viril et mature… l'accent païen du jeune homme et autres subtilités sonores mettaient en place le vocable du dragueur. Néanmoins, Yoru n'espérait pas réussir son coup, et pour cela, il savait que sa phrase pouvait avoir le second effet qu'il attendait: une risette radieuse de la part de la Gekei.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 240
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Salut, je suis la nouvelle voisine! [PV Yoru] Dim 1 Juil 2012 - 2:57

Ma façon de faire a fait son effet, mon voisin commence a faire son homme viril, à montrer son corps comme s'il criait "touches moi". Mon habitude de séductrice m'a permit de ne rien ressentir. Et même son travail de cartographe du tourisme est incroyable. Je voulais seulement l'embeter un peu avec mes formes généreuses et j'ai eu un travail d'expert. Là encore, des souvenir de la Grande Guerre resurgient au fond de moi même. Ma façon de faire avec le pauvre Yoru est la même que ma façon de faire à l'époque afin d'obtenir tout ce que je veux. En tout cas son travail me bleuf en partie. En tout cas, ma derniere petite touche made in woman a fait egalement son effet. Le pauvre il est tout géné. Cependant sa réplique est assuré. En plus de me complimenter sur ce que je sais déjà - mais il faut dire que j'apprécie toujours le fait que l'on me dise que je suis belle - il l'a tellement bien fait que je trouve sa remarque des plus plaisantes. Aurait-il ses chances avec moi tout de même? Hmm ou pas au vu de la suite. Finalement ma taquinerie n'est pas la vérité, loin d'être romantique. En pleine nuit hein, mais c'est quoi son lieu? Un cimetiere à 00h00? Oh mon dieu, mon imagination du lutin des enfers, un Yoru cornu avec une fourche tout en riant diaboliquement. Cette pensée plus que décalée me fait sourire. Je regarde la carte qu'il m'a donné tel une personne lisant le journal faisant genre la désintéressée de sa personne alors qu'en fait je regarde avec stupéfactions les détails qu'il a marqué dessus. Petite touche d'humour personnel mais comme quoi, même avec un oeil on peut faire des détails aussi interressant. Puis une nouvelle surprise.

"Ca te dit de rester pour manger avec moi ce midi?"

Serait-ce la continuité de ma pseudo intuition de dragueur du dimanche? De toute façon il fallait s'y attendre, je fais de l'effet à tous les hommes après tout même si là, c'est l'affaire d'un lutin. Et puis techniquement, s'il me propose de venir avec lui la nuit, je vais pas non plus dire non, surtout qu'il a rajouté que c'est un cordon bleu. Et s'il faisait du poisson? Oh oui du bon poisson avec des fruits de mer et une sauce au poivron. J'en ai l'eau à la bouche. Un bon poisson frais, comme ceux que je pêche loin au fond de la mer. Alalala si seulement il peut lire dans mes pensées pour qu'il fasse du poisson. Mais bon, vu la gueule de son évier ça m'étonnerait qu'il fasse un truc aussi élaboré que les détails qu'ils m'a fournit sur la carte. Enfin bon revenons à des pensées plus féminines. Son intonation de sa proclamation de chef cuisto me donne un léger sourire. Genre le mec bien dragueur et viril. Je me prete au jeu de la pseudo drague de Yoru en prennant une voix quelque peu sensuelle et prennant une pause à la limite du provoquant.

"Hmm bon cuisto en plus? J'ai hâte de voir ce que tu vas nous faire à manger Master chef. C'est que j'ai été gâté pour avoir un voisin comme toi. Gentil en plus. Et sinon, tu ne veux pas m'en dire un peu plus de cet endroit si mystérieux le temps que je te regarde préparer un petit truc bon mon chou?"

Mes jambes se décroisent pour se recroiser de l'autre côté, effet biatch garanti, on va voir s'il sait si bien jouer que ça à la dragounette provoq'. C'est qu'il avait devant lui plusieurs années d'expériences. En plus, ce n'est que maintenant que je le remarque mais c'est qu'il a un cul tout à fait attirant si je puis dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1444
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Salut, je suis la nouvelle voisine! [PV Yoru] Mar 24 Juil 2012 - 1:51

A vouloir entrer dans le jeu de Hélia, voilà que maintenant Yoru invitait la demoiselle à manger à ses côtés pour ce midi. Après avoir gentiment coopéré pour jouer les cartographes du dimanche, voici que maintenant, il était parti pour préparer un bon petit plat. A vrai dire, lorsque l'idée de recevoir à table la demoiselle lui vint en tête, il n'avait absolument aucune idée de quel plat préparer. Partant pessimiste, le guerrier borgne avait anticipé les deux cas de figure. Il était ainsi préparé aussi bien un refus qu'un oui de la part de la fille de cette succube décédée. Dans les deux cas Yoru n'aurait pas de remords, et encore moins dans le cas le plus positif. Au final, après sa proposition, lancée par un ton suggestif, fit mouche. La kunoïchi alors l'offre du blondin. Pour faire, elle sembla renvoyer l'ascenseur au borgne, adoptant à son tour un ton aguicheur, destiné à se jouer assurément du Ryūzoji. Qu'importe le timbre de sa voix, ce qui comptait le plus à présent pour le Lutin Fou, c'était le fait qu'elle ait dit oui. Ça… et les quelques compliments, permettant d'adoucir le ninja pour obtenir l'information capitale du moment: la localisation du fameux endroit de Yoru. Cette invitation au voyage du Lutin semblait intriguer profondément la demoiselle. Elle cherchait à en savoir un maximum sur ce lieu occulte dont parlait le jeune homme. Elle avait même des doutes, sur la nature de cet endroit. Au point d'avoir peur. Seulement de l'endroit en tout cas: les jambes croisées de la gonzelle suggérait une nouvelle tentative de drague pour amadouer de plus belle sa proie. Yoru ne craqua pas, et lança son regard mutilé à travers celui de la demoiselle.
« Sois patiente Hélia-san ! Je préfère te faire la surprise pour cette nuit, sinon ça gâchera toute la magie du lieu. Tout ce que je peux te dire, c'est que c'est un endroit que tu connais, mais que peu de personnes savent profiter. Sur ce installe-toi, je vais commencer la cuisine. Si tu as besoin de quelque chose, n'hésite pas, je t'aiderai, dans la mesure du possible bien évidemment. »
Il se retourna et s'attarda dès lors aux fourneaux. A ce moment-là, il ne savait toujours pas quoi cuisiner pour lui, et surtout, pour la belle. Dans un élan de réflexion, il choisit de baser son plat du midi sur la capacité spéciale de la kunoïchi. Drôle de choix pour un cuistot. Ainsi il s'agissait d'une Gekei… une zoomorphe, ou polymorphe, au choix en somme. Yoru s'y connaissait un peu en matière de zoomorphes. L'un de ses élèves, Pô, appartenait à cette famille de marginaux, reclus dans les marais de Kiri. Dans son cas précis, le blondin portait en lui les gènes du jaguar, comme il avait pu le voir au cours d'une mission de rang B. Dans la même lancée, le Lutin Borgne avait pu faire la connaissance d'une certaine Lethe, aux capacités de lynx. Déjà que cette Hélia était une tigresse, Yoru espérait de ne pas retomber sur les pattes d'un Gekei félin. Par précaution, il préféra cuisiner du poisson. Chat ou humain, tout le monde aimait le poisson ! Il fouilla alors dans son frigo, et trouva par chance la boustifaille nécessaire à sa préparation. Tel un vrai cordon bleu, il arrangea les ingrédients autour de son petit plan de travail, dégainant un large couteau de cuisine avec lequel il découpa le poisson pour le trier et le préparer en tranches sur une poêle.

L'odeur du poisson grillé titilla les narines du shinobi. Un parfum agréable, qui enfuma la pièce dans sa globalité. Une odeur de poisson grillé, salé, et bientôt assaisonné à diverses herbes. Yoru hésitait à agrémenter le plat d'une sauce quelconque. Pour l'heure, il prépara un peu de riz en accompagnement. A côté de ce poisson, ce riz était plutôt simple, mais ça faisait l'affaire. Parfois la simplicité était une solution à la réussite. Pendant que ses deux plats cuisaient séparément, Yoru en profita pour dresser la table. Il ne chercha pas à faire une table bien compliquée. Encore moins une table de dîner romantique. Le manieur de Futton était peu certain d'en arriver à un tel résultat. Du moins pour le moment. Pour l'heure, après avoir mis la table, le Jōnin attendit que ses plats cuisent aux côtés de Hélia. Le jeune homme avait de ce fait suffisamment de temps pour reprendre une petit conversation avec la demoiselle.
« Bon, j'suis en train de cuisiner du poisson, ça te convient Hélia-san ? Sinon, en attendant que ça soit prêt, et si tu me parlais de ton grand voyage ? Ça m'intéresse pas mal de savoir où tu as pu mettre les pieds. J'aime bien découvrir de nouvelles contrées aussi vois-tu ! »
Son sourire, carnassier à souhait, se voulait rassurant. Une contradiction pourtant réalisable. Le Lutin Pourpre, installé à l'aise sur sa chaise, joua avec son zippo en attendant une fois encore une réponse de Hélia. Tantôt il jetait un œil sur son briquet, qu'il faisait tournoyer avec ses phalanges, tantôt il observait le feu, pour éviter de rater le repas de ce midi, et surtout, de nuire à ses prétendues qualités de chef cuisinier !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 240
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Salut, je suis la nouvelle voisine! [PV Yoru] Mar 24 Juil 2012 - 7:40

Ses yeux remtontent sur les miens. Mon jeu de jambe n'a pas marché et en plus il me demande d'être patiente. Pfff! "ça gâchera toute la magie du lieu" le gars, il a carrement la mentalité d'un vieux c'est pas possible autrement... Ou alors c'est moi qui a une mentalité de petite enfant sur le principe de la patience. Je mets mes coudes sur la table et place mes mains sur le visage, mimique typique de la fille qui boude pour rien. Finalement c'est peut être moi qui a un problème avec la patiente.

"C'est nul..."

Petit cul se retourne par la suite afin de me prouver ce qu'il avançait sur la cuisine. Du frigo au plan de travail, du plan de travail au fourneau, j'ai une belle vue sur ses fesses. Je me ressers un verre de jus de fruit. C'est alors que mes narines se mettent en alerte. Le voisin nous faisait du poisson à manger! Mes pupilles se dilatent à en devenir ceux d'une pieuvre et ma salive innonde ma bouche tellement que ça sent bon. Avait-il lu dans mes pensées pour le poisson? Possible, après tout c'est un ninja. Je dois plus être sur mes gardes. Mes pupilles reviennent à la normal avant que Yoru ne se retourne pour mettre la table. Comme si ça ne suffit pas, il me demande même si le poisson qu'il cuisinait me convient. Se fout-ill de ma gueule? A sa tonalité et à son aire borgne, je pense que non. En tout cas il rebondit même en me demandant ou j'ai voyagé pendant ces années. Je souris en reponse du siens.

"Dis moi voir avant, es tu un spécialiste du genjutsu et si oui aurais-tu lu dans mes pensées pour nous cuisiner du poisson? J'adore ça! En même temps, vu ma nature de prédatrice marine, je pense que c'est dans ma nature d'aimer cette viande venant des mers. Tu pouvais pas plus me faire plaisir en bouf qu'en me faisant du poisson. Pour ce qui est de mon voyage à travers le monde, j'ai commencé par le pays des rizières, en traversant les colines jonchées de champ de riz, mangeant des repas à base de riz des plus délicieux dans les tavernes, puis j'ai traversée Tetsu no kuni, m'entrainant avec de grands maîtres d'armes mais aussi en prennant part dans les conflits entre les clans, puis je suis passée au pays des cascades, me baignant des les eaux les plus purs que l'on puisse trouver, pour finalement arriver à Kusa no kuni, pays de l'herbe et pays particulierement chiant à mon gout. Par la suite j'ai voyagé plus au sud, à Iwa no kuni. Là bas les guerres et tout ce qui s'y cotoient font toujours rage. Je pense que c'est là bas ou je me suis le plus amusé, dragant des soldats et ninja pour me laisser passer à travers les passes de montagnes par exemple, ou égorgeant ceux qui voulaient que je paye soit en liquide soit en "nature" si tu vois ce que je veux dire. Bref après ça, je suis même allée encore plus haut, au pays des glaces et des banquises, ou encore le pays des jungles chaudes. Ces régions sont des plus hostiles, il n'y a rien dans la partie du monde ninja qui est pire, à oins peut-être le désert de Suna que j'ai du traversé afin de retourner à Kiri. Passant par là, je suis également passée par Kawa no kuni, et plus particulierement à l'ouest, dans la ville, ou mes jolies yeux ont permis de dormir dans de luxueux hotels sans rien payer, ou encore de ramasser quelques fortunes dans un casino... Bon après j'ai aussi fait quelques trucs dans ce pays qui m'ont permis de ramasser gros sans forcer. Mais vu que c'était ilégal, je me suis faite coursée jusqu'à Hi no kuni ou là je me suis perdue dans les forêts avant de pouvoir prendre un navire et revenir à Kiri.... Enfin voilà voilà.... Et toi? Tu as déjà voyagé ou???"

Mon long discour finit, j'en profite pour me remettre une mèche et remacher mon chewing gum. J'espere que c'est bientôt prèt parceque là, cette odeur de poisson me donne faim!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1444
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Salut, je suis la nouvelle voisine! [PV Yoru] Mer 25 Juil 2012 - 4:22

Après son tour de jambes, succédant presque à sa danse mammaire, Hélia bouda. Contrariée à l'idée de se voir refuser une réponse attendue à son interrogation, elle joua les gamines en posant les coudes sur la table, et ses paumes contre ses joues. Son attitude semble la rajeunir, bien que Yoru n'en avait pas grand chose à faire de la contrariété créé à son égard. Au contraire, il se jouait légèrement de la situation, décrivant une mutine risette dans l'ombre de la Gekei. Il n'y avait rien de malsain dans ce sourire. Et puis, de toute manière, la patience de Hélia serait récompensé en temps et en heure: si elle ne le comprenait pas maintenant, elle le saurait bien assez tôt une fois sur place, lorsque la nuit tombera. Alors elle pourrait presque remercier le manieur de vapeur de lui avoir fait ignorer jusqu'au moment de la découverte cet endroit. C'était en tout cas ce qu'espérait sincèrement le borgne. Au fond de lui, un soupçon de doute poussait à lui faire croire que Hélia risquait de se lasser dans cet espace spécial. Au pire des cas, comme toujours, le borgne savait se rattraper comme il faut. Pour preuve, l'aisance avec laquelle il était parvenu à attirer l'attention de Hélia avec son poisson bien grillé, ou plutôt son fessier finalement…

Suite à cette page de boudage en série, la Gekei sortit de sa caverne et conta son histoire à son hôte. Un long périple à travers le monde shinobi. Hélia semblait avoir traversé la globalité du monde, ne manquant pas de faire des commentaires à chaque fois qu'elle citait le nom d'une nation. Ce long discours suscita un grand intérêt de la part du borgne. Lui qui aspirait à faire de grands voyages ne perdit pas une miette des propos de la demoiselle. Pour autant, il conserva toujours un œil attentif à ses casseroles, histoire encore de ne pas faire capoter l'affaire. Tout au long de ses phrases, Hélia révéla une partie de sa personnalité. Un aspect sur lequel Yoru était déjà plus ou moins fixé. A savoir, un goût du risque et du charme. Une attraction physique et sensuelle qu'avait pu vérifier encore une fois le Lutin Pourpre. Après tout, qui ne pouvait pas réagir devant une telle gonzelle ? Une chose était sûre: cette demoiselle n'était pas idiote. Elle avait l'air de savoir de quoi elle parlait, à force de fouler les multiples sentiers du grand continent. Outre ces connaissances géographiques, pour parvenir à un tel exploit, à savoir parcourir la grande majorité des pays ninjas, il fallait posséder une certaine condition physique. Hélia, en bonne kunoïchi, avait hérité non seulement du physique avantageux de sa mère, mais aussi de son endurance.

Tandis que Hélia renvoya la question à son hôte, ce dernier se leva quelques instants pour cuisiner encore un peu. Il devait observer de plus près le repas, s'en occuper. Le poisson était bientôt prêt, tout comme le riz. Yoru était au top niveau timing. De fait, il en profita pour retourner s'asseoir, et répondra à la Gekei céphalopode tout en annonçant l'avancement du repas.
« Le repas est bientôt prêt Hélia-san ! En ce qui concerne mes escapades sur le monde, j'ai pour ma part visité aussi pas mal d'endroits. De Yuki no kuni à Tsuchi no kuni, en passant par Ame no kuni, j'ai visité de nombreux pays ! Mais à force de me rendre sur certains territoires - missions et compagnie obligent - je n'ai pas autant de souvenirs que toi à leur égard. Enfin… pas vraiment. Pour ce qui est de Yuki no kuni, je me rappelle bien de ce pays. Ses paysages enneigés, ses monts blancs… du peu que j'y suis allé, j'ai toujours gardé une bonne image de ce pays figé dans l'hiver. »
Il se releva une fois encore. Cette fois-ci c'était la bonne. Le riz était cuit al dente, et n'attendait plus que la sauce adéquate et le poisson qui lui correspondait. Dans un plat de bonne facture Yoru déposa avec précaution le riz, et désigna à Hélia une corbeille, pour qu'elle puisse y jeter son chewing-gum. A moins qu'elle n'ait pris l'habitude de manger avec sa gomme à mâcher, elle aurait besoin de jeter sa sucrerie pour passer à table. Yoru, après avoir mis en évidence les baguettes pour savourer le riz dans son bol, servit dans un premier temps la zoomorphe. Puis il se servit naturellement. Après quoi, sachant que le riz était encore un peu bouillant, il interrogea à nouveau son invitée du jour en faisant une légère transition avec les propos précédents.
« Toi qui a beaucoup voyagé, Hélia-san, que pourrais-tu me dire sur Hai no kuni ? Je veux dire, comment était la vie là-bas avant l'arrivée de Makka et de ses sbires, les Partisans ? »
Si Hélia en savait un peu sur Makka et ses acolytes, la conversation s'annonçait prometteuse. Dans le cas contraire, Yoru se ferait une joie d'éclairer la lanterne de la succube en médisant un peu sur la mégère à l'origine de sa monophtalmie…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 240
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Salut, je suis la nouvelle voisine! [PV Yoru] Dim 29 Juil 2012 - 15:04

Yoru-san semble particulierement intéresser par mon histoire du tour du monde, et au vu de son interêt, je suis sûr que s'il aurait voyagé quelque peu avant de devenir ninja de Kiri, il n'aurait jamais été ninja, car la vérité, c'est que se déplacer ou l'on veut, ni Dieu ni maître, c'est ça la véritable liberté. Jamais de contrainte, toujours cherchant la facilité, le bonheur à l'etat brut, savourer tous les plaisir de la vie, même si au bout d'un moment on finit par s'ennuyer.... De part mon retournement de question, mon voisin a également voyager, ou du moins un peu, et ce n'était pas des promenades de santé vu que ses voyages étaient en fait des missions. Seul pays que je n'ai pas fait dans les siens, le pays de la pluie, d'ailleur je suis sûr que ce pays me plairait au vue des nombreuses pluies.

Le borgne se relève pour enfin nous servir à manger - passage au ralenti sur ses fesses - puis il me fait signe sur la position d'une poubelle, sans doute pour mon chewing gum. J'ai l'habitude de manger avec mon chewing gum mais bon, vu l'odeur du poisson, ça semble rudement bon, et on va pas saloper de la bonne boufe, surtout du poisson préparer comme ça!

"Aligato!"

J'attends qu'il se sert également afin de commencer à manger. C'est chaud mais alors.... Master chef est dans la place. Du poisson cuit comme ça, il peut même se dire cuisto de renommé à travers le monde, j'y croirai, m'enfin ça, c'est ptet parce que j'ai un faible pour le poisson. On peut largement voir dans mon regard que la boufe est bonne, aussi bonne que la vision de son arriere train hihihi.

Alors que Yoru attends que ça refroidisse un peu, celui-ci me pose une question assez intéressante. Ai-je voyagé au pays des cendres? Je ne crois pas l'avoir dit tout à l'heure. Cependant et dans mes songes, un mot s'échappe de ma bouche...

"Bane...."

Mes pensées et mes songes se bousculent dans ma tête pendant quelques secondes. Bane, un géant extrémiste encore inconnu de tous les grands pays, voulant rétablir "l'équilibre"...

"Hai no kuni hein? Je n'y suis jamais allée. Et la seule chose que je sais sur Makka, c'est qu'elle était à l'origine de la guerre ou Lilith est morte. Cependant, à travers mes voyages, je connais quelqu'un qui a vécu au pays des cendres. Lui aussi voyage énorment et il est difficile de le trouver vu que c'est un solitaire. Cependant, bien qu'il serait un atout clef contre Makka, il reste une menace pour tous les grands villages, y compris pour Makka elle même mais aussi pour Kiri... Il n'y a pas que Makka de dangereux en ce monde et je crois que les pires menaces sont celles venant des abîmes noirceures tel un danger que l'on ne voit pas et pourtant qui finit par nous engloutir."

Même si mon discour semble montrer une certaine tension, cela me laisse completement indiférente, je suis trop occupée à savourer mon repas pour l'instant et de la même manière,

"Pourquoi cette question Yoru-san? Au fait, c'est grave bon, je te l'accorde, t'es bien un super cuisto."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1444
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Salut, je suis la nouvelle voisine! [PV Yoru] Mer 1 Aoû 2012 - 2:25

Malheureusement pour Yoru, la voyageuse aux dons de zoomorphie n'avait jamais mis les pieds à Hai no kuni. Une déception vite oubliée par le visage radieux de la demoiselle, ainsi que le savoureux plat de poissons que dévora le Lutin Borgne aux côtés de la Gekei. Malgré tout, Hélia tâcha de donner autant d'informations que possible sur les contrées cendrées de Hai no kuni. Ce fut d'abord le fait que sa génitrice, Lilith, ait eu l'occasion de participer à la bataille du Pays de la Cendre, et par conséquent ait eu vent de Makka. Ce fut également le fait qu'elle ait une connaissance proche de Hai no kuni, capable de tenir tête à l'Impératrice ignée. Étrangement, Yoru sourit, et fut étonné de voir la poésie des derniers propos de la Gekei. Lui qui la considérait comme une allumeuse provocatrice, voilà qu'il était un peu plus fixé sur le joli personnage qui mangeait à ses côtés.

Entre deux coups de fourchette, la demoiselle en profite par ailleurs pour demander à son interlocuteur la raison de cette question. Il fallait avouer que l'interrogation était étrange: la guerrière avait fait un vaste listing de ses destinations d'antan, et Hai no kuni n'y figurait pas. Yoru espérait en réalité que dans sa longue liste, la polymorphe ait oublié de mentionner le pays des cendres, histoire d'avoir davantage d'informations sur ce pays qui l'intriguait tant. A vrai dire, le shinobi était curieux à propos de cet endroit, à l'intérieur duquel il n'avait exploré qu'une mince partie. Il aurait bien aimé en connaître davantage sur la géographie, et la politique des lieux, avant le règne tyrannique de Makka. On lui avait vaguement parlé de volcans, de failles diverses, comme il avait pu en voir une au cours de son duel avec l'Aburame. Mais Yoru voulait des descriptions plus précises. Il voulait discuter avec quelqu'un capable d'en parler de telle sorte à ce que les mots fassent surgir des images. Au lieu de ça, le borgne allait devoir se contenter d'un simple repas sans chandelles avec une beauté fatale.
« Simple curiosité. Ayant été sur le front à Hai no kuni, j'aurai aimé en savoir davantage sur ce pays que ses champs de bataille sanglants, et ses terres dévastées. »
Puis, voyant que la kunoichi complimenta sa cuisine, le Lutin Borgne poursuivit. Après s'être raclé la gorge pour faire passer un morceau de poisson, le jeune homme déclara:
« Merci, j'ai appris à cuisiner que très récemment, mais il semblerait que j'ai un don pour ça. Un peu comme le Ninjutsu ! A l'occasion, passe à la maison si tu as envie d'un peu d'poisson, j'saurai combler tes envies héhé. »
Sur cette dernière phrase pleine d’ambiguïté, il esquissa un léger sourire, avant de lui faire un clin d’œil sarcastique. Sans vouloir passer pour un playboy, le borgne se voulait serviable et disponible aux yeux de sa voisine. Et puis, dans une ville portuaire, ce n'était pas le poisson qui manquait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 240
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Salut, je suis la nouvelle voisine! [PV Yoru] Jeu 2 Aoû 2012 - 13:51

Il aurait aimé en savoir plus sur Hai no kuni hein.... Moi qui ne veux pas trop rentrer dans le vif du sujet, c'est peine perdu. Voulant faire plaisir à Yoru-san, je vais lui en dire un peu plus sur le pays des cendres.

"En réalité, j'en sais plus que je ne veux le dire. Le pays des cendres était à la base un tout petit royaume, avec un roi pour dirigeant. Le problème, c'est que les vices et la médiocrité régnaient autant dans les bas échelons que dans les plus hauts. Au final, un soldat fut emprisonné pour faute grave, en réalité, il n'avait rien fait. C'était une personne d'honneur et de justice, l'une des seules de son pays. Mais ce ne fut que quelques années plus tard que Makka arriva et libéra tout le monde des différentes prisons afin d'en faire ses serviteurs. Mais le soldat habité par la droiture, vit avec désinvolture son pays gangrainé par la coruption et dirigé par une personne des plus malsaines. La bonne personne qu'il a été a été corompu également. Il devint un extrémiste, voulant rétablir le bien par n'importe quel moyen dans le monde entier, sa quête du bien se faisant par le mal.... Là ou je veux en venir avec cette histoire et de ce que j'en sais du pays des cendres, c'est que même la plus valeureuse des personnes peut être corompu par le mal au pays des cendres. C'est comme si ce pays appelait à la haine, à l'antipathie des autres. Et je suis sûr que c'est à cause de ça que Lilith est morte, se laissant consummer par sa rage intérieure, et c'est aussi la même chose pour la perte de ton oeil Yoru-san."

Je prends ensuite une grosse bouchée de poisson, pour la perte de gout occasioné dans la bouche suite à mon long discrous. Les joues gonflées par toute la nourriture que j'ai ingurgité en une fois, ma tête doit être assez drôle à voir. Je repense à son "merci" et à son autocomplimentation. Et sinon ça va ses chevilles? "j'ai un don pour ça. Un peu comme le Ninjutsu !" Et puis ses petites alusions aussi à la fin. Genre s'il veut bien draguer, c'est pas en comparant son don de cuisto' avec son ninjutsu qu'il va réussir quoi que ce soit. Il y aurait comparé avec le sexe, j'ai envie de dire, pourquoi pas dans ce cas.... Mais alors le ninjutsu, POPopopopo, TRY AGAIN! Je rigole à voix haute alors qu'il n'y avait rien de drôle à l'extérieur de mes pensées. Quelques grains de riz sortirent de ma bouche.... Niveau éducation distinguée sur ce coup, c'est pas vraiment le cas. Je reprends parole, génée et en prenant une petite voix mimi.

"Gomen... Je suis désolée Yoru-san, ce n'est pas digne de mes manières. Et sinon, oui, je me ferai un plaisir de revenir pour gouter à tes talents. J'espère que tu en as d'autre pour que tu puisses me surprendre la prochaine fois."

De sa même maniere, je lui fais un léger sourire avec un regard provocateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1444
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Salut, je suis la nouvelle voisine! [PV Yoru] Sam 4 Aoû 2012 - 13:54

Il est de ces réactions qui en suscitent d'autre, involontaire. Yoru s'était rétracté rapidement après avoir questionné Hélia. Elle ne connaissait pas Hai no kuni ? Tant pis, le borgne ferait l'impasse sur la géographie de cette contrée insulaire qui éveillait sa curiosité. A l'avenir il demanderait ça à quelqu'un calé en la matière. Pas maintenant, puisqu'il était un peu occupé à manger aux côtés d'une ravissante demoiselle. Cependant, contre toute attente, la Gekei partit au quart de tour, et passa aux aveux. Au final elle déballa son sac, avouant en savoir plus que ce qu'elle voulait montrer. En réalité à partir de ce moment là le borgne était déjà passé à autre chose, comme pouvait en témoigner la mine enjouée qui se dessinait sur son crâne, à la vue du morceau savoureux de poiscaille planté sur sa fourchette. Néanmoins le blondin n'était pas dupe et voyait très bien que la Tsuku s'était décarcassée pour faire plaisir à son hôte. Quitte à devoir révéler quelques petits secrets désobligeant, elle avait fait des efforts, et en retour, Yoru prit la peine de l'écouter attentivement. Son regard mutilé se fixa sur celui de la gonzelle, tandis qu'il enregistra du mieux qu'il put - ou du moins, en donna la parfaite sensation quand il n'y parvint pas - autant d'informations que put en donner la zoomorphe. Si le Lutin Fou suivait bien, Hai no kuni était une région singulière, perdue entre monarchie et tyrannie. Encore une fois une risette de la part du jeune homme vint soutenir la prosodie poétique de Hélia.

Outre ces quelques informations, ce fut une réaction différée de Hélia qui troubla le Lutin Borgne. Alors qu'il tentait de prolonger la discussion, il fit une comparaison avec sa maîtrise des arts ninjas. Il n'y avait là ni fanfaronnade ni quelconque tentative d'intimidation. Il y avait là un peu de sarcasme, et certainement de l'ironie. Mais le rictus de la xénomorphe était bien plus fort que ce que pouvait prévoir le Ryūzoji. Elle se moquait sincèrement de lui, ne croyant pas en les capacités du shinobi à l’œil manquant. Sans paraître offusqué, Yoru participa à cette partie de rigolade, tout en mangeant. En bon Kirijin, il aurait été bien tenté de lui proposer un duel, histoire de confirmer ses propos. Après tout, il avait clairement les capacités de s'imposer comme garant d'un bon contrôle du Ninjutsu. A la place le guerrier de la Brume se leva pour chercher une éponge et un torchon sur l'évier, histoire de nettoyer la table ainsi que son chandail couvert de quelques grains de riz eux-même recouverts d'amylase. Au final, encore une fois même, Hélia craqua et présenta ses excuses. Était-ce pour les grains de riz ou alors l'abus de son rire ? A priori, il s'agissait uniquement de la première option. Qu'importe. Yoru n'était pas du genre rancunier, du moins pas avec les siens. En bon xénophobe les seules rancunes qu'il conservait étaient celles avec les Konohajins, et plus particulièrement le manieur d'insectes que représentait ce Kaidô.
« Pas grave Hélia-san… et sinon ne t'en fais pas, pour te surprendre, j'ai plus d'un tour dans mon sac. Pour preuve, la sortie de cette nuit qui nous mènera dans mon coin favori ! »
Sur cette annonce, le tandem de Kirijins finirent de manger. Le riz et le poisson ne firent pas long feu, et le dessert ne tarda pas à les précéder. Mine de rien les Kirijins pouvaient se vanter d'avoir une réputation de gloutons. En même temps, avec leur seconde réputation de guerriers ne cessant de mener batailles, pas étonnant qu'à force de se dépenser aussi intensément, ils aient besoin de manger autant ! Suite à ce bon repas, Yoru nettoya la table, la débarrassa et rangea les couverts à leur place, une fois la vaisselle effectuée. Au passage, voyant le tas de vaisselle sale trônant sur son évier, il profita de l'occasion pour nettoyer ces assiettes sales, et les ranger elles aussi à leur place. Yoru était un peu gêné de faire la fée du logis devant son invitée. Il l'était encore plus à l'idée d'avoir présenté un domicile peu propre. Qu'importe, puisque maintenant le borgne avait fait le tour de ses corvées du midi. Pour le célibataire, c'était maintenant une habitude de faire tout ça seul. Dans la foulée, histoire de ne pas laisser dans le vide la zoomorphe, le quidam se voulut serviable, sans trop rentrer dans l'excès. Debout, ses dextres s'appuyaient idéalement sur la table, laissant le guerrier observer le faciès charmeur de la femme à la peau cendrée.
« Je te sers un café, Hélia-san ? A moins que tu veuilles un thé, ou autre chose, dis toujours, je verrai si j'ai ça. »
Il attendait une réponse claire de sa voisine, prêt à aller chercher une tasse et de quoi servir à boire pour la demoiselle. Pour sa part, Yoru allait se délecter d'un maigre café, accompagnant une cigarette. A l'aide de son dernier œil, il scruta les alentours à la recherche de son paquet de cigarettes, et de sa dextre, fouilla ses poches pour trouver son fameux zipo, ou au moins un vulgaire briquet de pacotille. Dans la foulée, le shinobi espérait qu'il lui restait suffisamment de café. Autant pour lui, que pour elle, et surtout pour les autres jours à venir. Plus que la nicotine, la caféine était une substance à laquelle le borgne était vraiment devenu addict…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 240
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Salut, je suis la nouvelle voisine! [PV Yoru] Jeu 16 Aoû 2012 - 2:11

Je suis encore genée par ces quelques postillons de ma part. Mais qu'elle potiche vais je avoir l'air... Suite de mes excuses, Yoru-san me dit que c'est pas grâce, et comme réponse à ma petite pique sur le fait qu'il aurait pu employé autre chose que l'art ninja pour sa technique de drague.... Mwai, il doit pas en croiser beaucoup des filles, en même temps s'il croise que des femmes du genre Lilith, je comprends aussi sa maladresse. Bref, il se ratrape en me rabachant la même chose depuis le debut; son coin mystere auquel je n'arrive toujours pas à lui faire sortir les vers du nez. Je le regarde d'un air blazé et nous finissons de manger.

En hôte servialbe, mon voisin débarrasse sa table et nos couverts, puis nettoie la totalité de sa vaisselle. On peut se dire qu'à ce moment là il me laisse seule, mais en fait pas du tout. Son beau fessier en a des choses à me dire hihihi. la vaiselle déjà finit, le lutin se penche sur la table, me proposant un café, ou un thé.

"Oh oui, un bon café bien corsé si possible Yoru-san."

Je regarde aux alentours. Son appartement manque vraiment d'entretien et amprs que celui-ci cherc he un briquet pour s'en griller une autre, une idée me vient pour ne pas rester sans rien faire. Et si je l'aidais pour faire de son appartement un appartement propre?

"Au fait, ça te dirait que je t'aide à ranger un peu? C'est vrai quoi, t'as cuisiné, puis nettoyé la vaisselle, c'est que je me sens un peu inutile là. T'as pas un balai??"

Je n'aime pas me sentir inutile, encore moins ne rien faire, j'ai certe les manière d'une princesse, mais ça ne va pas plus loin. La petite princesse qui brode genre des gants en laine pour son prince charmant, c'est pas pour moi. C'est d'un gnangnan d'avoir une telle vie.... Non là, je propose simplement mon aide pour ranger et netoyer un peu l'appartement du voisin en guise d'une certaine manière de remerciement, et puis, ça me fera faire quelquechose autre que de rester assise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Salut, je suis la nouvelle voisine! [PV Yoru]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: Quartiers Résidentiels-