AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les trois Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Partisan? [rang A, Hyo Misory]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Informations
Grade : Rokudaime Hokage
Messages : 1460
Rang : SSS


Message(#) Sujet: Partisan? [rang A, Hyo Misory] Dim 5 Aoû 2012 - 19:01

[posté depuis un mcdo, normalement je suis pas sensé être dispo ^^]


Mission:
 

Pas le temps de traîner, l'heure était grave.

Le point de rendez-vous était la porte ouest du village. Onpu devait y retrouver sa coéquipière du jour, aisni que Nao, le garde qui avait envoyé la demande. C'était sept heures du matin, mais l'adrénaline avait rapidement masqué la fatigue. Comme il courait à toutes jambes, les portes grandissaient à vue d'oeil...
Deux silhouettes étaient en vue. Il avait beau être à l'heure, c'était le dernier arrivé. Les portes étaient ouvertes ; à peine le temps d'un sourire et d'un hochement de tête en guise de salutation, le garde leur fit signe de le suivre. Sans s'arrêter dans sa course, On' se joignit donc à eux, un peu déçu de ne pas avoir eu l'occasion de se plonger dans le jaune clair et sombre des pupilles de Misory, belle comme jamais. Le garde, quant à lui, était un chauve trapu.

Ils s'enfoncèrent tous trois dans la forêt, Nao en tête.


« Merci à vous deux d'avoir fait vite. Vous allez devoir être extrêmement vigilant, trois de mes camarades ont déjà laissé leur gorge dans cette affaire. »

L'estomac d'Onpu se noua. Il avait eu le temps de lire l'ordre de mission, mais l'entendre de la bouche d'un témoin lui fit comprendre à quel point la situation était sérieuse. Peut-être même qu'il connaissait une des victimes... cette pensée le fit frissonner. Il se souvint de ce « Taïga » aux cheveux roses...

« Vos camarades étaient-ils des ANBU ? »

« … Toi, tu sembles manquer de repères. Tu dois être le chûnin. C'est ta première rang A, non ?
Le plus expérimenté des gardes était B+. Si un ANBU avait été assassiné on ne se serait pas contenté d'appeler deux jeunots à la rescousse.
Mais ne vous laissez pas avoir, c'est un pro de l'assassinat, deux de mes camarades n'ont pas de traces ou de marques témoignant d'un combat. Ils se sont juste fait égorger, comme on écrase une fourmi. Apparemment le troisième aurait blessé l'assassin avant d'y passer... Qui que ce soit, il n'est pas à prendre à la légère. »


Un regard inquiet vers Misory... de son côté, elle avait bien mûri depuis la séance de clonage avec Atasuke. C'était désormais une jônin de confiance... un peu comme lors de cette mission de rang B à Kusa avec Eiko, Onpu se sentait à la fois vulnérable et en sécurité ; au détail près que cette fois-ci, il était sensé pouvoir se défendre tout seul. Lui aussi avait progressé, c'était un chûnin, un « dur à cuire » ! Pourtant, l'ennemi avait ôté la vie à plus coriace que ça.
Effectivement, c'était sa première rang A. Restait à prier pour que ça ne soit pas la dernière.

Les arbres atteignaient les trente mètres de hauteur. Sautant de branches en branches, ils arrivèrent près d'une fraîche trace de sang ruisselant sur l'écorce. Vu la quantité, c'était une sacrée plaie ; le garde de rang B+ ne l'avait pas loupé...


« C'est ici que je vous laisse. En théorie l'un d'entre vous est un senseur, je lui fais confiance pour le pistage. Une fois que vous aurez une petite idée du niveau du meurtrier, je compte sur vous pour unir vos forces et l'arrêter. Si l'un d'entre vous meurt, l'autre rentre et on y retournera avec du renfort. Pas d'acte stupide. Agissez en ninja. OK ? »

Un hochement de tête chacun en guise de réponse, les deux shinobis regardèrent Nao rentrer vers le village. Son aide aurait été la bienvenue, mais il semblait être un homme très occupé.

On' regarda à nouveau Misory. Ces yeux... non, la situation était trop grave pour s'y attarder. Gardant son sérieux, il lui parla.


«Je vais utiliser ma technique pour pister l'assassin. Il va falloir que tu fasses le moins de bruit possible. »

Sur ces mots il descendit d'arbre en arbre ; après quelques bonds, il atteignit la terre ferme, afin de capter un maximum de sons. Le signe de la chèvre précéda une production importante de chakra... il posa un genou au sol, puis les paumes, fermant les yeux.

Dai Kinchou.

Le chakra se libéra dans chaque os, chaque fluide, et bien entendu chaque oreille de son corps. Il s'agissait de s'approprier l'environnement sonore, d'exporter son ouïe à des kilomètres plus loin dans cette forêt. La cible était un humain qui courait, avec éventuellement une blessure qui saignait plus ou moins abondamment.

Premier niveau. Sa propre respiration, le vent dans les feuilles, le craquement subtil de quelques branches d'arbre, le souffle discret de Misory...
Au delà.
Deuxième niveau. Le chant des oiseaux, quelques chuchotements de feuilles mortes, des cris de rongeur, voire des bruits de sabots... toujours rien d'intéressant.
Au delà.
Troisième niveau. A l'Est Une présence qui se dirigeait droit vers Konoha à grande vitesse. Nao, sans aucun doute. A l'ouest des oiseaux, beaucoup, qui volaient par dizaines, regagnant les arbres, comme s'ils venaient de céder la place à quelque chose... intéressant.
Au delà.
Quatrième niveau. Un souffle. Une respiration saccadée qui s'éloignait. Des savates, un pied précipité qui faisait valser l'écorce à chaque bond... une présence. Qui s'arrêta.
Un fluide qui se versait sur une branche.

Onpu tourna la tête en direction de la source. C'était ça. C'était l'assassin.
Il fusa dans cette direction en faisant signe à Misory de le rejoindre. Sans totalement désactiver la technique, il fonçait en restant au sol pour conserver un maximum de contrôle auditif. Quand elle l'eut rejoint, tout en courant il lui adressa un regard et un petit sourire malicieux.


« Tu maîtrises l'encre, c'est bien ça ? Ça serait le bon moment pour nous dessiner un moyen de locomotion. »

Techniques:
 


Dernière édition par Myakudou On' le Ven 10 Aoû 2012 - 23:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soundcloud.com/grey-try

Informations
Messages : 415
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Partisan? [rang A, Hyo Misory] Lun 6 Aoû 2012 - 23:04

Spoiler:
 

Une urgence. Misory se hâta de se rendre aux portes ouest du village. Elle avait rapidement lu l'ordre de mission qui parlait d'assassinats. Comme elle se dépêchait pour arriver à temps, elle n'avait pas lu entièrement les détails de la mission mais elle se doutait bien de quoi il s'agissait: Retrouver l'assassin.

Sur place, la jeune femme rencontra Nao, le gardien qui les avait appelé elle et On', son partenaire du jour. Celui-ci arriva juste après elle, dans la foulée. Nao leur raconta ce qu'il savait et leur annonça ce que les ninjas devaient faire. Apparemment, l'assassin était blessé, ce qui pourrait peut-être les avantager si jamais il devait s'arrêter pour panser sa blessure.

Le garde les accompagna sur une partie du chemin. Quand il fut arriver aux limites de sa garde, il demanda aux konohajins d'être prudent et rebroussa chemin. Pour la reste, les deux ninjas devraient se débrouiller seuls. Misory n'avait pas eu le temps de parler à On' qu'elle avait déjà vu une fois pour lui enseigner une technique de clonage. En même temps, ils étaient un peu occupés pour le moment, mais peut-être qu'après la mission ils pourraient discuter un petit peu.

Ils se déplacèrent d'arbres en arbres, tentant de repérer un quelconque indice pouvant les aider à retrouver la personne qu'ils cherchaient. Au bout d'un moment, On' remarqua une trace assez importante de sang sur un arbre. Apparemment, l'assassin était grièvement blessé. Il n'allait pas tarder à s'épuiser et à s'arrêter quelque part. À partir de là, On' prit les devants. Avec une technique de sensorialité il tenta de repérer la cible des konohajins, ce qu'il fit brillamment. Il le repéra sans trop de difficultés et ainsi les deux ninjas se dirigèrent hâtivement vers la direction indiquée par Onpu.

À ce moment, On' demanda à Misory si elle pouvait leur créer un moyen de transport afin d'aller plus vite. La jeune femme ne se le fit pas dire deux fois. Elle n'eut même pas besoin de dessiner comme elle le faisait au début, depuis qu'elle avait améliorer ses techniques pour utiliser l'art du fuinjutsu.

Une toile aux monstres fantomatiques était plus qu'appropriée dans cette situation. La kunoichi fit quelques signes et exécuta sa technique. Le bas de son t-shirt se mit à onduler comme si quelque chose se produisait en dessous et c'était le cas. Doucement, des coulées noires tombèrent au sol, créant des formes d'abord floues puis de plus en plus précises. En quelques secondes, les contours se marquèrent plus précisément et deux lions se démarquèrent.

Misory invita son coéquipier à se poser sur l'un d'eux pendant qu'elle-même monterait l'autre. Ces lions, très rapide, les feraient avancer beaucoup plus rapidement que s'ils étaient à pieds. Les félins s'engagèrent sur la piste comme s'ils avaient partagé les perceptions d'On'. Ils semblaient sentir l'odeur de l'assassin tout près et étaient prêts à se jeter sur lui dès qu'ils le trouveraient.

Au bout d'une vingtaine de minutes, Misory aperçut quelque chose dans une clairière. Quelqu'un s'y trouvait, et elle était prête à mettre sa main à couper que c'était la personne qu'ils recherchaient. La jeune femme intima silencieusement à ses compagnons à quatre pattes de ralentir et d'être plus discret, mais ceux-ci disparurent, laissant les deux jeunes gens sur leurs deux pieds, comme au point de départ.

« Désolée, mes techniques ne sont pas infinies. » chuchota-t-elle à son collègue.

Ils s'approchèrent tout deux des arbres pour mieux voir en détails ce qu'il se passait de l'autre côté. Un homme était assis, dos à eux, et semblait se tenir le bras comme s'il saignait et qu'il tentait d'arrêter une hémorragie. Misory se tourna vers On' et lui demanda :

« Bon, il est en mauvaise posture. On y va ? »



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Rokudaime Hokage
Messages : 1460
Rang : SSS


Message(#) Sujet: Re: Partisan? [rang A, Hyo Misory] Mer 8 Aoû 2012 - 10:04

Le voilà... c'était certainement la cible. Du reste, c'était lui qui avait répandu son sang sur la route. Qui cela pouvait-il être ? Un assassin sunajin ? Un partisan de Makka ? Un simple nukenin psychologiquement instable?
L'estomac d'Onpu se noua à nouveau : le danger était à portée de main. S'il ne voulait pas que son destin prenne la même allure que ceux des camarades de Nao, il fallait toute la prudence du monde. A quelques dizaines de mètres au loin, l'homme dans la clairière enveloppait son bras dans un bandage... c'était le moment ou jamais pour l'arrêter, et Misory l'avait bien compris. Mais un plan était de rigueur.
Gardant son sang froid tant bien que mal, il se mit à réfléchir, sans lâcher des yeux le meurtrier potentiel. Celui-ci n'avait pas laissé beaucoup d'indice sur ses points forts et faibles ; tout ce qu'ils savaient, c'était qu'il se trouvait être suffisamment doué pour se glisser dans le dos d'un chûnin et placer la pointe d'un kunai contre sa gorge... peut être un adepte du corps à corps ? Le ninjutsu puissant de Misory serait un bon atout. Les lions qu'elle avait mystérieusement fait jaillir de ses flancs s'étaient révélés très utile, et elle avait certainement plus d'un tour dans son sac. Mais sur le moment, ce n'était pas assez pour le rassurer. Trop de secrets gravitaient encore autour de l'ennemi, et il aurait fallu en percer quelques uns avant de libérer la grosse artillerie... Cependant, une telle occasion ne se représenterait pas. Il fallait trouver un compromis.
Sa décision était prise.


« OK.
Je vais tenter de l'approcher silencieusement à l'aide de mes techniques de furtivité. S'il continue à ne se rendre compte de rien et que j'arrive à m'approcher suffisamment près de lui, je lui colle un raiton dans la tronche et il est à nous. Sinon je compte sur toi pour couvrir mes arrières. »


Après la théorie venait la pratique.
Dragon, lapin, buffle, chèvre... Tout allait reposer sur cette technique.

Chinmoku : Gisou


Une sphère de chakra invisible engloba la totalité de son corps. Tout son émit dans cette bulle serait désormais étouffé, tant qu'il la maintiendrait en état.
On' commença à se déplacer prudemment. De l'arbre où ils étaient perchés, il descendit et rejoignit une nouvelle fois la terre ferme. A partir de maintenant, la terre était avec lui : le doton pourrait peut-être lui sauver la vie. Tout en conservant la bulle de silence en maintenant le signe de la chèvre avec sa main droite, il commença à se faufiler à travers les hautes herbes. L'homme était au beau milieu de la clairière, assit sur une roche, c'en était presque louche. Onpu ne le quittait pas des yeux, tout en s'approchant de lui. Il vivait peut être ses derniers instants.
L'homme arrêta de bouger. Un mouvement de la tête... !!!
Ni une ni deux, enchaînant les mudras du singe du tigre et de l'oiseau en moins d'une demi-seconde, le chûnin prit une grande bouffée d'air puis écarta rapidement la terre sèche à ses pieds, créant une cavité dans laquelle il plongea avant d'en refermer l'entrée. Grâce à sa bulle de silence, tout ceci se déroula sans le moindre bruit... du moins, il l'espérait.
Son niveau en doton ne lui permettait pas encore de se déplacer sous terre. Piégé sous la surface, il était forcé d'attendre quelques secondes, le temps que l'attention de l'homme soit focalisée sur autre chose, avant de pouvoir refaire surface.
Mais alors... horreur. Ouvrant grand ses oreilles, On' entendit le début de sa fin : l'homme commença à se déplacer. Vers l'endroit où il s'était enterré. Il avait dû entendre quelque chose, la bulle de silence d'Onpu l'avait trahi ! Il était tenu de retenir sa respiration tant qu'il était sous terre, mais impossible de remonter tout de suite sous peine d'être vu. Peut-être qu'il allait faire demi-tour... mais non ! Il continuait ! C'était la fin.
L'homme n'était plus qu'à quelques mètres de lui. Son apnée atteignait ses limites. Plus qu'une seule solution : la surprise. Sortir d'un coup, se propulser hors de la terre en tentant une attaque directe.
Il était au dessus de lui. Plus le temps. Plus d'air. Plus le choix.
Un élan de chakra doton le fit jaillir de sa cachette d'un jet, au milieu des éclaboussures de terre. Le poing vers le ciel, Onpu espérait le frapper au menton. L'homme recula brusquement d'une dizaine de mètres avec un backflip impressionnant, esquivant l'attaque du chûnin.
Ils étaient tous les deux debout, se faisant face. Onpu , les habits et le visage noirs de terre, reprenait son souffle, sur le qui-vive.
L'homme avait les cheveux bruns et une légère calvitie. En revanche, le bras qui tout à l'heure semblait saigner n'avait pas une égratignure. Il se mit à sourire narquoisement.


« Je reconnais bien la lâcheté de Konoha. Tu en as mis du temps...
C'est mon bras que tu matte comme ça ? Tu croyais vraiment que je me ferais blesser par tes crétins de gardes ? C'est leur sang que tu as suivi, boulet. »

L'enflure. Sa blessure n'était qu'un appât ! Il était bien au courant que ses pisteurs l'avaient rattrapé et qu'ils s'apprêtaient à passer à l'action, il n'attendait que ça. Il était même allé jusqu'à récupérer un échantillon du sang de ses victimes pour le semer sur son chemin... On' se sentit extrêmement stupide. Seul un mystère subsistait : comment se faisait-il que sa bêtise n'ait pas encore causé sa perte ?


« Qu'est ce que tu veux de moi ??? »

« Toi ? Oh, pas grand chose. En réalité, vu l'avertissement que j'avais laissé à Konoha, j'espérais qu'on allait m'envoyer du gratin, pas un trouillard de ton espèce. Mais maintenant que je t'ai écarté de ton doux foyer, j'imagine que je vais devoir me contenter de toi.
En général, Raku frappe comme l'éclair. Mais t'inquiète pas, toi je vais tu tuer lentement ! Promis !!! »
termina-t-il en écarquillant ses grands yeux rouges avant de fondre sur Onpu à toute vitesse.
En effectuant une nouvelle succession de mudras, le chûnin pria pour que Misory vienne à sa rescousse. C'est d'ailleurs la technique de cette dernière qui lui sauva la peau.

Bunshin : On !

Une demi douzaine de clones se matérialisèrent à ses côtés, avec tous la même instruction : éloigner cet homme, dont le nom semblait être Raku. Tout en déployant à nouveau sa bulle de silence, On' se joignit à la danse de ses doubles intangibles et se glissa dans l'angle mort de l'assassin, qui n'avait pas l'air de se soucier de toute cette agitation. Il semblait préparer quelque chose d'énorme ! Son corps s'enflamma brutalement.
Guidé par ses réflexes les plus primitifs, le mélomane fit trois bonds en arrière, et échappa de justesse à une gigantesque déflagration qui carbonisa toute l'herbe dans un rayon d'une quinzaine de mètres autour de Raku. Il maîtrisait donc le Katon...
Le souffle de l'explosion emporta tous les clones. Quand les flammes disparurent, Raku était toujours dans l'angle mort d'Onpu. C'était le moment ! Il se saisit d'un kunai, et en quelques sauts se plaça juste à ses côtés. Il commençait à se retourner, mais On' était déjà là. Il lui lui planta son kunai dans le torse...
Le poignard du chûnin, et bientôt tout son bras, traversèrent le corps de Raku comme s'il s'agissait d'un fantôme. Celui-ci se mit à rire sadiquement, et comme précédemment, tout son corps s'enflamma... non, son corps était une flamme. Le bras d'Onpu, perdu dans le ventre de son adversaire, commença à brûler, lui provoquant une douleur incroyablement intense. Il retira son bras, hurlant de toute sa gorge. Une brûlure noire décorait son poignet.

« T'as compris à quoi tu t'étais frotté, maintenant ??? »


Onpu ne pouvait plus rien faire. Il se tordait de douleur. Cet assimilateur du feu n'avait fait que jouer avec lui.
Bon sang, mais que faisait Misory ???



Techniques utilisées:
 


Dernière édition par Myakudou On' le Sam 11 Aoû 2012 - 10:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soundcloud.com/grey-try

Informations
Messages : 415
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Partisan? [rang A, Hyo Misory] Sam 11 Aoû 2012 - 10:33

Les deux ninjas avaient repérés leur cible. Après avoir échafaudé un plan correct, On' s'avança discrètement vers l'ennemi pour l'avoir par surprise. Cependant, tout ne se passa pas comme prévu. Il fut découvert. Misory ne put rien voir de plus car de son côté, un problème de taille venait de se manifester.

Devant elle se tenait l'ennemi. Enfin, un double très certainement, à moins que ce soit On' qui ait hérité du double. Comment pouvait-elle le savoir ? Aucune idée. Il fallait qu'elle se batte de toutes ses forces quoi qu'il arrive.

Le clone se lança sur elle, tentant de l'attaquer physiquement avec des coups de poings et des coups de pieds particulièrement rapides. Dans un premier temps, la jeune femme se défendit de la même manière que son ennemi l'assaillait de coups. Puis, elle voulut lui attraper le bras pour le mettre à terre mais elle enleva brusquement sa main : L'ennemi dégageait une chaleur incroyable. Elle s'était quasiment brûlée la main, mais, par chance pour elle, elle s'était enlevée assez tôt.

Misory réalisa donc qu'elle ne pouvait pas le toucher. Il fallait qu'elle se débrouille autrement, c'est à dire avec ses techniques. Si cet homme dégageait une chaleur aussi importante, c'est qu'il devait très certainement maîtriser le katon. Les techniques de Suiton de la kunoichi serait donc parfaitement à la hauteur.

Elle savait que l'adversaire serait assez rapide pour esquiver une attaque de front. Elle chercha donc rapidement un point d'eau pouvant lui servir mais elle ne vit rien. Cependant, elle eut une idée qui pourrait très bien fonctionner. Elle se mit face à l'homme de feu et lança une première technique. Teppoudama. Elle lança ainsi une boule d'eau aux pieds de l'ennemi. Celui-ci eut évidemment le réflexe de reculer pour ne pas se faire toucher. C'est donc de cette manière que Misory réussit à créer une petite flaque d'eau sur le sol. Elle avança rapidement, prenant de plus en plus confiance en elle. Une fois au niveau de la flaque d'eau, elle lança à nouveau une de ses techniques en plongeant son bras dans cette flaque. Elle en ressortit une magnifique épée aqueuse aux bords très tranchant.

Dans la foulée, la jeune femme se jeta sur l'ennemi. Elle ne pouvait se permettre une seule hésitation alors que On' de son côté était peut être mal en point. Elle s'attaqua directement à lui. Misory était assez douée dans le maniement des armes, alors cela ne lui était pas très difficile de repousser l'ennemi. Un petit duel prit forme mais, au bout d'un moment, l'adversaire semblait fléchir. C'était effectivement un clone. La kunoichi planta son épée dans le torse de l'ennemi mais, plutôt que de tomber et de se vider de son sang, il s'évapora, comme si des flammes venaient d'être éteinte.

L'épée aqueuse se dissipa dans les mains de la jeune femme. Elle n'eut pas le temps de reprendre son souffle qu'il fallait déjà qu'elle s'y remette. Elle courut à l'endroit où elle avait vu On' pour la dernière fois en espérant que celui-ci aille bien. Elle se mit dans l'arbre où ils étaient un peu plus tôt avant de commencer à se battre et vit On', par terre, le bras brûlé par une probable technique de Katon. L'adversaire qui se tenait face à lui semblait très confiant, très sûr de lui.

La jeune femme devait sortir son coéquipier de là avant qu'il se fasse tuer. Elle n'avait pas de techniques de Suiton assez puissantes pour faire du mal à l'ennemi mais elle se débrouillerait bien. Une technique d'Inkûton ferait certainement l'affaire le temps de s'enfuir.

Une technique de toile aux monstres fantomatiques feraient l'affaire. Misory invoqua deux serpents qui se jetèrent sur l'adversaire. Ces serpents n'étaient pas extrêmement puissants, mais ils étaient assez utiles pour donner le temps aux deux ninjas de s'enfuir. Dans la foulée, la kunoichi invoqua un oiseau d'encre et aide On' à monter dessus. Elle se positionna derrière lui pour le tenir puisque le bras de celui-ci semblait mal en point et, rapidement, l'oiseau prit son envol pour s'éloigner de l'endroit.

Ils volèrent quelques instants, cherchant un endroit calme où On' pourrait soigner son bras. Misory remarqua une rivière et décida donc de s'y arrêter. L'oiseau se posa et la jeune femme accouru près du point d'eau. Elle sortit de son sac un petit bol qu'elle avait amené et prit de l'eau dans la rivière. Elle revint ensuite vers On' et lui versa sur le bras. Elle refit la même chose plusieurs fois pour que la douleur soit un peu moins violente.

« Comment tu te sens ? »

Elle regarda son bras plus en détails. Il semblait bien amocher. Elle n'avait aucune idée de ce qui lui avait fait ça, mais une chose était sûre : Leur adversaire était de taille. Il fallaut qu'ils trouvent une solution pour le capturer et qu'il arrête de tuer des konohajins.

« Il faut qu'on trouve une solution. Il va sûrement nous chercher maintenant vu la confiance qu'il a en lui-même. Il faudrait peut-être l'appâter avec des clones de nous deux, comme si je soignais ta blessure, pendant qu'on se cachera pour le prendre par surprise... »

Elle s'arrêta un instant de parler, prenant des bandages dans sa saccoche pour panser les blessures de son coéquipier. Elle se mit au travail tout en reprenant la parole.

« Je n'ai pas de techniques de Suiton très puissante, mais mon Inkûton est assez puissant pour que je puisse le battre avec. Combinée avec tes techniques incroyables, on ne peut que réussir à le battre. »

Elle ne dit rien de plus, attendant une approbation de On'. Elle était la plus gradée des deux, mais elle aimait avoir le consentement de tout le monde pour faire quelque chose. Ce manipulateur de katon ne pourrait pas les avoir une deuxième fois et sûrement pas de cette façon.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Rokudaime Hokage
Messages : 1460
Rang : SSS


Message(#) Sujet: Re: Partisan? [rang A, Hyo Misory] Sam 11 Aoû 2012 - 15:31

HRP:
 

Vivants. Et c'était grâce à elle. Il ne trouva pas les mots pour la remercier, et se contenta de profiter de l'eau qu'elle lui amenait de la rivière pour calmer la brûlure sur son poignet droit. Un peu de fraîcheur dans cette fournaise de danger... Mais même si l'on était trop loin pour en distinguer la fumée, le mal approchait.

Depuis qu'ils avaient pris la fuite, Onpu maintenait en activité sa meilleure technique de sensorialité, le dai kinchou. Il voulait être certain que ce malade ne les rattrapait pas trop vite... malheureusement, depuis qu'il s'était transformé en flambeau humain, ses mouvements étaient moins facile à repérer à l'oreille: le senseur avait l'habitude de pister et repérer des présences humaines dont le pied frappe sèchement le sol à chaque pas, mais pour les entités fantomatiques faites exclusivement de feu avec pour toute empreinte sonore un vague crépitement, c'était une autre paire de manche. Cela dit, quand ils étaient arrivés à la rivière, On' pouvait entendre qu'ils l'avaient vraiment semé, grâce à la célérité cet oiseau d'encre... Misory était définitivement quelqu'un d'étonnant.

Autre chose qui avait retenu l'attention d'Onpu: la facilité déconcertante avec laquelle elle avait déstabilisé Raku avec ses deux vulgaires serpents d'encre. Il avait presque eu l'air paniqué quand les deux bêtes s'étaient jetés sur lui, la contraste avec son assurance usuelle cachait quelque chose.
On' eut le déclic quand Misory lui parla de ses techniques suiton.
Évidemment. L'encre, c'était d'abord et avant tout de l'eau...

Au loin, derrière la forêt, des crépitements...
Vite.


« Il se rapproche. On n'a pas le temps de se cacher.
Écoute, il y a une grande probabilité pour que ce mec soit un assimilateur du feu, une torche vivante, du style Gogyou. Si c'est le cas, que ce soit avec ton encre ou ton eau, tu seras la pièce maîtresse pour le vaincre, d'autant plus que cette rivière nous offre un fabuleux avantage du terrain.
Par contre, il est probable qu'il s'agisse juste un bon élémentaliste, auquel cas nous nous serions tous les deux battus contre ses clones de feu... mais vu sa réaction quand tu l'as attaqué tout à l'heure pour me sauver, je pense que c'est plutôt la première option. Raku a peur de l'eau.

J'ai un plan pour en avoir la certitude. Dés qu'il se pointe, si je te fais un signe « oui » de la tête, considère que c'est un assimilateur.
Si mon astuce fonctionne, je devrais même être capable de détecter l'original parmi les clones, s'il vient à en refaire. Ça sera à toi de t'occuper de lui, et j'essaierai de te couvrir...»


Il s'arrêta. Le bruit de crépitement se rapprochait... pas que des crépitements, en fait. Des arbres s'effondraient. Par dizaines. Raku fusait, défonçait tout sur son passage... et il n'était pas tout seul. Il y en avait d'autres comme lui à leur poursuite, au moins cinq. Onpu pria pour qu'ils s'agisse de clones et pas de coéquipiers, car à 5 contre 2 ils étaient morts d'avance.
L'un d'entre eux se dirigeait droit vers eux deux. Un nouvel affrontement était inévitable et imminent.
On' se releva, forma le mudra du rat avec sa main gauche en préparant un peu de chakra raiton, et reprit rapidement :

« Il ne sera sans doute pas tout seul, on doit être préparé à être attaqué de tous les côtés.
Mon coup de poing l'a traversé tout à l'heure : quand il est en mode « feu », il est insensible au taijutsu, mais c'est là qu'il sera le plus vulnérable pour toi. Et si tu arrives à le maintenir dans l'eau quand il sera sous sa forme humaine, ça dev... »


Pas le temps de finir sa phrase. Une gigantesque explosion fit valser une paire de troncs d'arbres à une vingtaine de mètres devant eux, au delà de la rivière. Derrière les flammes se tenait Raku, qui tremblant de rage lançait un regard de tueur à Misory, en feu comme jamais.

Raku:
 

«Garce... »
 , lui déclara-t-il en bon gentleman. Les serpents d'encre l'avaient vraiment énervé.

Les autres présences qu'Onpu avait entendues avaient fini par les encercler. En tendant l'oreille, il put reconnaître le souffle et la rage de Raku... c'étaient donc bien ses clones.
Le moment était venu. Le chûnin libéra son chakra raiton sous forme d'une sphère invisible qui se déploya tout autour de lui, jusqu'à englober une grande partie du terrain. Tous les objets métalliques qui s'y trouvaient allaient bientôt réfléchir ce chakra, et ainsi se faire connaître à Onpu.

Technique:
 

Le Raku qui leur faisaient face avait une sacoche qui résistait mystérieusement aux flammes, et d'après sa technique elle semblait remplie de kunais... un regard vers Misory. Un « Oui » discret de la tête.
Si ce mec portait avec lui de vraies armes, il y avait très peu de chance pour qu'il s'agisse d'un clone... en revanche, les autres présences autour d'eux n'en portaient pas. La théorie de l'assimilateur prenait de plus en plus de sens.


« L'avantage dans cette histoire, c'est qu'au lieu de me frotter à un vulgaire avorton, j'ai maintenant l'occasion de réduire en cendre la chair d'un membre de l'illustre clan Hyô.
Je dois avouer que vous m'avez bien eu, mais ne croyez pas aux miracles... »


Les flammes de son corps se faisaient de plus en plus grandes, comme si la quantité de chakra qu'il malaxait venait d'augmenter brusquement. Son regard fou se dirigea vers la rivière... avait-il l'intention de la faire disparaître ? Était-il puissant à ce point ??
Pas le temps de se poser de question, Onpu entendit les 5 clones qui les entouraient passer à l'action. Il plongea sa main dans sa poche, attrapa une paire de kunais qu'il cacha dans ses manches... l'heure était venue de jouer ses jokers !
Pendant qu'il se retourna, s'apprêtant à faire face aux doubles incandescents, il murmura à Misory :

« L'original est celui qui nous a parlé. Je vais essayer de m'occuper des autres, mais si tu en as l'occasion envoie-moi du renfort. »


Son poignet lui faisait toujours très mal, mais il ne se donna pas le choix. Trois mudras...

Henge !

Un chakra illusoire l'enveloppa. Son apparence était désormais celle de Misory, cela placerait peut être l'effet de surprise de son côté. Puis, laissant son équipière se débrouiller, il se lança à travers les arbres, à la rencontre des clones de Raku... deux lui apparurent. Alors qu'un clone eut un mouvement de recul, l'autre lui fonça dessus. Onpu joignit ses mains et forma le signe de l'oiseau, comme pour effectuer une technique suiton... par peur, le clone stoppa brusquement sa course, et finit par reprendre sa forme humaine. Il était tombé dans le panneau ! La suite...
Onpu fit glisser dans sa main droite le premier kunai, qu'il chargea avec son chakra...

Technique:
 

Il lança le kunai en l'air, sans viser quoi que ce soit. C'était maintenant qu'il fallait faire preuve de timing. Quand le poignard tournoyant passa derrière le clone... BANG !!

Technique:
 

Le son de coup de feu partit du kunai. Le clone, alerté par ce bruit, se retourna et baissa sa garde face à Onpu, qui lança alors son second poignard droit sur lui, à l'aide de sa main valide. Le kunai lui arriva dans la nuque, et cette fois il ne le traversa pas mais se planta droit dedans. Le clone laissa échapper un gémissement étouffé, puis le double disparut dans une petite explosion de flammes.
Et d'un !!
Mais alors, la douleur de son poignet le rattrapa. Sa production de chakra fut perturbée, la transformation se dissipa. L'adolescent chétif était de retour...
Le deuxième clone, toujours flambant, était resté en retrait. Il se mit à ricaner.

« Ce n'était que toi... Ta blague ne marchera pas deux fois, avorton ! »

« Pourquoi Makka te demande-t-elle de faite de telles choses ? »
demanda-t-il pour gagner du temps et récupérer un peu d'énergie.

« Makka ?? Tu crois vraiment que je suis de mèche avec cette conne ? Mon réseau n'a rien à voir avec celui des partisans, tu n'as pas idée... »

A quel réseau faisait-il allusion ? Mentait-il ?


« Pour qui tu bosses ? »

« La ferme ! »
Conclut-il.

Il se mit lui aussi à courir vers lui... vite ! Il refouilla dans sa sacoche, et balança une bombe fumigène à terre. Un épais nuage gris enveloppa le territoire, il en profita pour se déplacer furtivement et se percher sur un arbre à une dizaine de mètres de là... la fumée se dissipa. Le double de Raku était au milieu.

« Alors, on se cache, ver de terre ?? 
Si tu ne veux pas sortir, je n'ai qu'à tout faire cramer !!!!!»

L'ennemi forma le mudra du tigre. Katon imminent ! Il cracha une boule de feu au sol, qui prit aussitôt des dimensions effrayantes. On' remercia ses dieux de ne pas lui avoir donné l'idée de plonger sous la terre à ce moment là, il aurait terminé en méchoui... Du haut de sa branche, il attendait patiemment la fin de sa technique de lance-flamme.
Le prochain mouvement serait une fois de plus décisif... Il avait réussi à faire reprendre sa forme humaine au premier, mais il n'y arriverait pas avec celui-ci. Un plan plus brutal était de rigueur.
Quand il eut finit sa fournaise, le clone de Raku regarda dans toutes les directions. Onpu se saisit de deux shurikens dans sa sacoche... et depuis son arbre, il envoya le premier au sol, à quelques mètres de l'ennemi. Celui-ci se retourna en direction de l'étoile et envoya une déferlante de flammes vers cette dernière, en hurlant. Cela donnait un créneau à On' pour descendre de son arbre et se placer derrière lui. Il envoya le second shuriken droit sur le clone... mais celui-ci eut le temps de se retourner et de voir arriver l'étoile sur lui. Bien entendu, il ne réagit pas, c'était inutile, le shuriken allait le traverser et ça serait terminé pour Onpu...

Mais le chûnin ne l'entendait pas ainsi. Sa main gauche préparait le signe de la chèvre. En réalité, le shuriken en question était chargé de chakra lui aussi, et quand il passa dans le torse enflammé du clone...

*Amplification !!!*

Un nouveau BANG retentit depuis le shuriken, mais d'une ampleur bien supérieure au dernier. Ce bruit, c'était juste celui qui entourait l'étoile, sauf qu'à ce moment précis, Onpu avait prit soin de l'amplifier au centuple.

Technique:
 

Le souffle du bruit fut tel que le clone de feu se vit séparé en deux au niveau du torse. Il finit par disparaître totalement, balayé comme la flamme d'une bougie.

Le bruit dépassait largement les 120 décibels. Par réflexe, Onpu se boucha les oreilles, mais trop tard. Elles avaient souffert pendant une fraction de seconde... elles n'étaient pas foutues pour de bon, mais c'était inutile de compter sur leur soutien pour la sensorialité.
De toute manière, On' venait d'abattre sa dernière carte. Il était littéralement vidé, le peu de chakra qui lui restait lui permettrait peut-être de survivre aux trois autres clones qui rôdaient encore dans les environs, pour peu qu'il reçoive un peu de renfort de la part de Misory. Pourvu que celle-ci s'en tire correctement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soundcloud.com/grey-try

Informations
Messages : 415
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Partisan? [rang A, Hyo Misory] Mar 14 Aoû 2012 - 10:57

Pas le temps de faire un plan très élaboré. L'heure du dernier combat venait de sonner. On' et Misory se retrouvaient face à cinq clones en plus du véritable Raku, homme de flammes. Il était réellement furieux de l'attaque surprise de la jeune femme, c'est pourquoi il se focalisa uniquement sur elle. De son côté, On' s'occupa des clones.

C'était un véritable challenge pour la jeune femme. Ses techniques d'Inkûton et de Suiton seraient les seules pouvant lui donner une chance de réussir son coup. Son adversaire lança une première attaque, gigantesque boule de feu se dirigeant droit vers elle. Elle était énorme, quasi impossible à esquiver. Misory s'écarta le plus vite possible du centre de la cible de cette technique pour en éviter les plus gros dégâts. Elle lança également une technique pouvant atténuer la force de la flamme. Ainsi, en quelques secondes, une boule aqueuse sortit de sa bouche pour contrer le katon de Raku.

Spoiler:
 

Bien évidemment, ce ne fut pas miraculeux, Misory reçut tout de même de plein fouet les restes de cette technique meurtrière. Une grosse partie de ces vêtements fut brûlée. Il lui restait à peine de quoi masquer sa féminité. Elle regarda son adversaire, folle de rage d'être dans cet état. Un cri sortit de sa bouche, suivit par une longue course vers l'ennemi. Elle ne comptait pas l'attaquer au corps à corps, chose qui aurait été particulièrement stupide étant donné le style de combat de l'adversaire. Mais elle avait sa petite idée...

Sa course fut de plus en plus rapide. Au dernier moment, la jeune femme sauta dans les airs et lança deux jets d'encre dans les yeux de Raku. Il les esquiva, mais ne fut cependant pas assez rapide pour esquiver la technique que Misory avait lancé dans la foulée. Un marécage d'encre s'était formé aux pieds de l'adversaire, gênant fortement ses mouvements. De plus, l'encre devait être très mauvais pour les flammes qui constituaient le corps de l'ennemi, ce qui était un bon point pour les konohajins.

Spoiler:
 

À partir de ce moment, Misory avait peu de temps. Elle regarda son coéquipier pour voir si tout se passait bien. Elle fut surprise de le voir au sol, semblant mal en point, face à trois clones qui étaient toujours sur pieds. La jeune femme ne réfléchit pas très longtemps, elle devait aller l'aider rapidement avant de s'occuper de l'original. Un petit passage vers la fontaine s'imposait. Elle courut le plus vite possible et plongea ses deux bras dans l'eau pour en sortir deux épées aqueuses. Elle en lança une à On' pour qu'il puisse se battre avec. Elle eut à peine le temps d'abattre un seul clone que déjà Raku était à nouveau opérationnel. Il l'attaque par derrière, la projetant quelques mètres plus loin sur le sol.

Spoiler:
 


« T'as cru que t'allais m'avoir microbe ? Je t'apprendrais qu'on ne s'attaque pas comme ça à Raku. »

Misory avait mal dans tous les membres de son corps. Le taijutsu de Raku était réellement puissant, mais elle n'avait pas dit son dernier mot. Elle regarda son adversaire dans les yeux et sourit légèrement.

« Et moi je t'apprendrais qu'on ne s'attaque pas à Konoha sans en payer les conséquences. »

Sans dire un mot de plus, Misory exécuta une technique et se jeta sous terre. Elle voyageait librement sous les pieds enflammés de Raku, cherchant le bon endroit pour l'attaquer et l'achever. Elle devait faire le moins de bruit possible, mais elle se doutait qu'en tant que ninja, son adversaire devait s'apercevoir de sa présence. C'est pourquoi, elle décida de privilégier la vitesse plutôt que la discrétion. Elle se lança du plus vite qu'elle put derrière Raku et sortit de la terre en un bond gigantesque. Pendant qu'elle était suspendue entre le ciel et la terre, la jeune femme décida de lancer une technique ultime avant de se faire avoir. Une toile aux monstres fantomatiques. Le corps de la jeune femme ondula, comme si elle était en train de se métamorphoser, mais ce n'était pas le cas. En effet, un dragon gigantesque se matérialisa à partir du tatouage qu'elle avait dans le dos, dragon à la puissance au moins égal à sa taille.

Spoiler:
 

Le dragon, à l'apparence furieuse, se jeta sur l'adversaire. Cette technique très puissante allait mettre fin à la vie de l'adversaire. Pendant ce temps, elle avait le temps de s'occuper d'Onpu. Il semblait grièvement blessé. Il avait du mal à se battre face au dernier clone qui restait. Elle voulut l'aider mais elle arrivait trop tard. Son coéquipier était à terre, le kunai sous la gorge. Misory n'aurait pas le temps d'arriver jusqu'à lui que déjà tout son sang serait étendu sur le sol.

Cependant, quelque chose se produit. Le clone disparut avant d'avoir fait quoi que ce soit. Il ne restait plus que l'original. Celui-ci devait être à court de chakra et avait préféré économisé ses forces plutôt que de mourir face au dragon de Misory. Pourtant, il était trop tard. Le dragon était trop puissant pour lui. La jeune femme vu que Raku était en mauvaise posture et décida de jouer là dessus.

Elle s'approcha furtivement pendant que celui se battait encore contre le dragon d'encre. Et, lorsqu'il s'y attendait le moins, la jeune femme fit disparaître son dragon et emprisonna l'adversaire dans une énorme prison aqueuse. Là, il ne pouvait plus rien faire.

Spoiler:
 

« Maintenant, tu vas nous dire d'où tu viens et pourquoi tu fais cela. »

Raku se mit à rire. Un rire diabolique et presque hystérique.

« Vous vous en rendrez compte bien assez tôt. »

Une explosion se fit. L'homme se transforma en flammes, en véritables flammes. Il semblait autant au bord de l'agonie qu'au bord de la libération. Les flammes s'étouffèrent, de gigantesques bulles de vapeur se dégagèrent du centre de la prison aqueuse de Misory... puis plus rien. La prison était vide.
Raku était parti. Il avait mis fin à ses jours en revêtant son corps de feu pour la dernière fois, alors que l'eau l'entourait de toutes parts. Sa défaite face à Konoha était donc suffisamment humiliante pour le pousser au suicide? Vraisemblablement non, c'était plutôt le seul moyen d'échapper à l'interrogatoire. Et si cet homme portait en lui des secrets qui valaient plus que sa propre vie, alors Konoha devrait définitivement rester sur ses gardes...

La jeune femme tourna la tête vers son coéquipier, qui semblait aller bien maintenant. Elle libéra donc sa prison aqueuse désormais inutile, et se dirigea vers On'. Quelques mètres les séparaient, mais elle n'eut pas le temps de les parcourir. Des brûlures parsemaient son corps et elle commençait à souffrir le martyr maintenant que l'adrénaline du combat n'était plus là. Elle s’effondra, retenant un cri de douleur. Elle tenta de chercher quelques affaires pouvant la soulager dans son sac à dos, mais celui-ci était à plus de dix mètres d'elle, complètement carbonisé.

Misory prit son courage à deux mains et se releva tant bien que mal. Elle aida son coéquipier à se relever. Le retour vers Konoha fut dur pour tous les deux...

Qui était Raku? Se son côté, On' avait réussi à lui arracher une information: il n'était pas partisan de Makka. Pourtant, son tempérament et ses pouvoirs semblaient prouver le contraire. En tous les cas, ce n'était qu'un pion, et ce pion était tombé grâce à eux deux. Restait à savoir s'il fallait prendre cette chute comme une petite victoire sur Makka, ou l'annonce d'un mal plus grand encore.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Partisan? [rang A, Hyo Misory]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Feu :: Hi no Kuni :: Forêt de Hi no Kuni-