AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les trois Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Trio de défenseurs, trio de cibles (B)[H&K]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Informations
Messages : 1025
Rang : S

Message(#) Sujet: Trio de défenseurs, trio de cibles (B)[H&K] Mer 15 Aoû 2012 - 23:56

Ordre de mission rang B :
Citation :
Trois villages du Pays du Feu subissent des attaques répétées d'un même groupuscule, qui paraissait insignifiant compte-tenu de sa faible puissance militaire, depuis plusieurs jours. Les raisons de ces attaques sont inconnues mais cela doit cesser sous peine de subir une rébellion pour non protection. Un autre individu étranger au village sera présent pour vous aider dans votre tâche. Votre but est de stopper les agissements ennemis et de découvrir, si possible, le fin mot de cette histoire. Bonne chance.

Trois villages, plusieurs attaques. Des villages mineurs, en quelque sorte, des regroupements de civils. Ce n’était pas à proprement parler le rôle de Konoha de les protéger. Konoha était avant tout un village militaire, un Village Caché, aux services du Pays du Feu et de son Daimyo. C’était une mission demandé directement par le Daimyo, enfin, par ses propres fonctionnaires. Chacun des habitants du Pays du Feu devait payer des taxes et impôts, en échange de quoi il bénéficiait de protections. Si on m’avait désigné pour cette mission, c’était tout simplement à cause du relatif état de siège de ces trois villages. La plupart de ces attaques avaient eu lieu sur la pointe du Pays entouré par Kusa, Taki, Tetsu, Ta et Ame no Kuni. Mais pas aux frontières, rien n’indiquait la provenance de tels conflits. Il y avait plusieurs possibilités : une tentative de prise de territoire discrète de la part d’un de ces Pays ou la présence de Nukenins cherchant quelque chose.

En attendant, je devais retrouver mon coéquipier à la frontière du de Kusa, dans un endroit appelé « Entre deux », dû à sa frontière exactement à la limite de Kusa et Hi no Kuni. Cette idée me déplaisait au plus haut point, car si ces problèmes venaient d’un autre pays, il était possible qu’il envoie un partenaire pour me mettre des bâtons dans les roues. Il allait falloir parier sur les capacités de l’homme et déterminer si ses informations n’étaient pas « trop ». De toute façon, il fallait déterminer la taille de ce groupuscule, de l’importance de leur force d’assauts, leur position de leur campement et de leurs méthodes. Chacun des points étant important pour mener avec réussite une attaque sur un surnombre d’adversaires. Pour moi, il était impossible de mener des attaques répétées sur trois villages en même temps sans avoir un campement relativement près, à quelques kilomètres.

En arrivant sur le lieu du rendez-vous, mon sac à dos posé sur mon épaule, habillé avec ma chemise grise, ma veste verte foncé, des pantalons noirs et ma cravate, mon bandeau de Konoha dans une poche intérieur, symbole que je refusais toujours d’afficher trop, je posais un regard sur les alentours. L’auberge était assez luxueuse et bénéficiait de sa renommée locale. Les gens étaient des voyageurs, mais les prix semblaient faire fuir les plus bruyants et pauvre. Une bonne odeur émanait des cuisines. En remarquant un duo d’enfants, je souris largement, en riant un peu.

- « Raijin et Fuujin, le hasard fait bien les choses… »

Je savais que les deux jeunes étaient des Nukenins, probablement du Pays d’Ame no Kuni, selon ce qu’il m’avait dit. Ils pouvaient mentir, venir d’ailleurs, mais leur présence non officiel à Kawa lors de notre dernière mission laissait sous-entendre qu’il n’appartenait pas, militairement, aux forces de l’ordre d’Ame. Ce qui m’enlevait une partie de ma paranoïa. Évidemment, il pouvait présenter une menace, mais pas celle d’une intrigue politique du pays assaillant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 754
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: Trio de défenseurs, trio de cibles (B)[H&K] Dim 19 Aoû 2012 - 10:48

Ces derniers temps, la vie devenait rude. Sans toit, sans famille, mais surtout sans travail, rester trop longtemps dans un foyer temporaire attaquait fortement les petites bourses non approvisionnées. Le meilleur moyen d'économiser le si peu de revenu que l'on pouvait se faire en exécutant de petites missions était de voyager. Dormir à la belle étoile, se laver dans les rivières et les lacs, chasser et pêcher pour manger, de simples actions qui ne représentaient pas la moindre pièce de monnaie. Un périple de nomade auquel la paire de têtes blondes s'étaient habitués, depuis déjà un peu plus d'un an. De temps à temps à autre, il leur arrivait de penser au Village Caché des Nuages, le village dans lequel ils avaient vécu à peine un an, mais aussi à leur famille déchirée par cette tragédie que représentait leur exil. D'une certaine manière, tous les évènements qu'ils avaient vécus jusqu'à présent était la faute de leur mère, ou plus précisément la faute de son sang. Si leur mère ne provenait pas du célèbre clan maudit des Gogyo, leur vie aurait sans doute pris une autre tournure. Ce mode de pensée ne plaisait cependant pas aux jumeaux, qui au fil du temps avait su garder la tête froide et continuer vers l'avant. Cet exil, ces combats, ces rencontres, pour eux, ce n'était que la suite naturelle des choses, le chemin qui avait été tracé par leur destin. Et ce destin, ils avaient décidé de le prendre en main.

Durant leur court séjour au Pays du Riz, ils apprirent qu'il y avait des attaques répétées dans quelques villages du Pays du Feu. Ce ne serait pas l’œuvre de conflits entre shinobis, mais on racontait que le Village Caché de la Feuille ne bougeait pas le petit doigt pour les aider. A l'idée de laisser de pauvres villageois innocents subir de telles injustices, Hakuito et Kurohime ne pouvaient pas ne pas les aider. Mission Acceptée. Cependant, dans cet ordre de mission, il était dit que trois villages essuyaient des assauts à plusieurs reprises, simultanément, ce qui ne rendait pas la tâche facile. Régler cette situation à deux risquait d'être bien trop compliqué, mais fort heureusement il était aussi précisé que des alliés allaient rejoindre leur cause, entre les frontières de Kawa no Kuni et Hi no Kuni. Ce fut ainsi que les deux Genin avaient pris la route pour cet endroit particulier, une zone neutre entre deux pays, zone qui n'annonçait pas forcément de bons présages. Après deux jours de voyage, ils arrivaient enfin dans cette ville totalement inconnue placée entre deux fronts, avec une population d'environ huit cents habitants. Pour un lieu aussi dangereux, il était surprenant qu'il y ait autant de monde qui soit resté, sans craindre de se faire écraser par deux puissances en conflit. Mais bon, tout ceci n'avait pas vraiment d'importance, la priorité était de retrouver leur ou leurs coéquipiers, qui allaient les accompagner durant cette mission. Le point de rendez-vous se trouvait à l'auberge du coin, ce qui donnait un côté cliché de trafic de choses illicites. Sans trop y réfléchir, ils ne firent qu'entrer dans la bâtisse, saluant poliment tous ceux qui se trouvaient à l'intérieur, avec une seule et même révérence. Ils ne firent pas un pas de plus qu'une voix familière retentit à leurs oreilles.


-"Raijin et Fuujin, le hasard fait bien les choses..."

Pas de doutes possibles. Cette voix lugubre et sarcastique, cet accoutrement étrange pour un ninja de terrain et un visage à faire pleurer un enfant rien qu'en le voyant, il s'agissait bel et bien de Suguato. D'ailleurs, les jumeaux avaient remarqué que cet homme les appelait toujours par leurs pseudonymes qu'ils avaient inventé pour la dernière mission, il y a de cela quelques semaines déjà. Si cet homme se trouvait ici, cela voulait dire plusieurs choses. La première, c'était bien entendu le fait qu'il soit donc leur partenaire pour cette mission, retravailler avec cet utilisateur de cadavres leur donnait la chair de poule. La deuxième, qu'il était malgré tout assez puissant pour pouvoir agir sans troupes contre trois groupes placés à trois endroits différents. Et la dernière, que Konoha avait finalement dépêché quelqu'un de chez vous pour aider ces villageois. Mais pourquoi ? S'ils ne s'étaient pas déplacés auparavant, cela voulait dire que la situation avait changé, ou plutôt qu'ils avaient reçu des demandes de leurs supérieurs, l'un des seigneurs du pays. Le système des villages shinobis était simple, ceux-ci devaient respecter et parfois obéir aux seigneurs de leur pays, qui leur faisaient parvenir ressources, protection et travail. La vie n'était pas des plus simples en cette période d'après-guerre. Saluant donc leur partenaire, Hakuito et sa sœur jumelle vinrent s'asseoir à sa table. Ils attendaient silencieusement ce que pouvait leur dire Suguato, surtout concernant cette mission délicate et périlleuse, mais leurs estomacs ne semblaient pas d'avis à discuter, mais plutôt à manger. Le doux fumet qui se dégageait des cuisines accentuait les cris de famine de ces panses vides, ce qui fit rougir les petits blonds.

Hakuito : -"D-D-Désolé..."
Kurohime : -"...cela fait juste quelques jours que l'on n'a pas mangé un vrai repas..."

Tout ceci était embarrassant, surtout qu'étant encore gamins, les autres personnes aux alentours allaient penser que ce monsieur en face d'eux ne les nourrissait pas, et plus encore, qu'il était leur père. Quoique, il était difficile de penser ainsi, car les cheveux dorés et resplendissants du duo électrique marquait une différence bien distincte que l'on ne voyait pas souvent par ici. Ah la la, quelle misère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com

avatar
Informations
Messages : 1025
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Trio de défenseurs, trio de cibles (B)[H&K] Dim 19 Aoû 2012 - 11:22

Les présentations étaient faites, les retrouvailles, en quelque sorte. Je fis signe à une serveuse de s’approcher, en lui faisant signe avec de petits moulinets du poignet. J’aurais dû lui sourire, pour lui montrer que je ne lui donnais pas d’ordre, mais avec les cicatrices, il aurait l’air faux. La femme approcha, un peu courroucé, je m’excusais et lui demandais si c’était possible de commander. Elle nous fis signe de nous asseoir à une table et s’éclipsa, à la recherche du menu, probablement en se plaignant de nous.

- « Parfait, je pourrais dire que le repas est de votre faute et manger quelques choses avant de partir. Surtout que cet ordre risque de durer plusieurs jours, voir semaines, selon moi. Trois cibles… »

Je secouais la tête en riant un peu. Deux réactions contraires, un étrange effet. La femme arriva avec de quoi nous exposer le menu. Je me contentais de faire signe aux deux jumeaux de se servir sur le menu. Je me contentais de regarder les plats, passant du poisson, de la viande, des nouilles, aux pâtisseries. Je pris une grande inspiration, en ayant une pensée pour mon budget, avant d’opter pour un classique de boule de riz et de viande. J’en commandais trois assiettes. Ça s’emballerait bien et se garderait pour le voyage.

- « Je pense que ça peut poser problème. On peut difficilement défendre trois villages sans connaître les forces. On peut éventuellement observé leurs attaques, recueillir un maximum d’indices, mais il va nous falloir passer à l’offensive immédiatement après… »

Je tordis un peu ma bouche, conscient qu’avec mes cicatrices, on aurait pu dire un sourire. Je tapotais du doigt sur la table en riant un peu tout seul. Je me rappelais de la réaction des deux jeunes la dernière fois. Je n’y voyais pas de problèmes majeurs, s’ils pouvaient se contrôler, mais je trouvais ça déplacé de la part de deux Nukenins. La Grande Guerre était une époque connue des Villages Cachés, mais leur version n’était pas la même que ceux de Kawa no Kuni. Eux s’étaient battus avec les prémisses de l’Art Shinobi. Kawa no Kuni avec des armées larges et peu formées par rapport à eux. Des cadavres, j’en avais vu, plus que ma part.

- « On risque de se retrouver à devoir tenir un siège si on peut obtenir de l’aide des villages ciblés, après notre enquête et un repérage. Cependant, il va falloir compté sur votre charme. Konoha a mal réagit sur ce coup, trop tard. C’est le problème avec un territoire aussi vaste et peuplé. »

Une information à taire pour un potentiel ennemi, mais je n’avais aucune affection particulière pour Konoha. On n’échappe pas à la réalité sans risquer un violent face à face avec elle. Il vaut mieux toujours la garder à l’œil, en passant des jolies fleurs à la nécrose. Le bol de boule blanche de riz collant avec un cœur de viande me ramena à mes pensées. Le second aussi, le troisième aussi. J’en avais fait un peu trop. J’en poussais un au centre de la table, au cas où Raijin ou Fuujin en voudrait. Le reste serait mangé et une autre partie emballé. Je glissais, discrètement quelques ryôs sur la table, avec un pourboire, des plus normal, pour la serveuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 754
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: Trio de défenseurs, trio de cibles (B)[H&K] Dim 19 Aoû 2012 - 20:09

Cet air nonchalant et effrayant était resté gravé dans les souvenirs des deux enfants. Pour la première fois de leur vie, ils avaient approché un cadavre de près, ils l'avaient touché, examiné, déplacé, malgré leur dégoût profond au moment de la situation. Mais tout cela, c'était il y a quelques semaines. Beaucoup de choses s'étaient produites depuis ce temps, des choses qui continuaient de les faire mûrir de plus en plus en dépit de leur jeune âge. Ce monde cachait des atrocités inimaginables, mais l'Histoire n'arrivait pas à les dissimuler suffisamment pour qu'ils ne les découvrent pas les unes après les autres. Pour survivre, s'adapter était indispensable, et ça, les jumeaux l'avaient bien compris. Dans cette optique, ils suivirent le Konohajin jusqu'à une table et s'assirent sans pauser de questions. Ils arrangeaient les pansements qu'ils avaient au visage, des marques de divers combats qu'ils durent livrer durant leur périple de ces derniers jours. Les phrases de Suguato semblaient toujours perçantes, chargées d'ironie et de sarcasme. Néanmoins, il marquait un point important. Trois cibles simultanées, avec leur petit nombre, cela revenait à annihiler totalement les opposants dans les trois villages différents. Une action qui relevait de l'impossible, c'était pour cela qu'il fallait réfléchir à un plan.

Hakuito : -"C'est vrai, mais nos soucis seraient résolus si tout ce petit monde pouvait se réunir en un seul endroit..."
Kurohime : -"...Et si on faisait diversion ? Genre... une grosse explosion qui attirerait des troupes de tous les villages ?"

Une explosion bien placée, un amas de fumée, un boucan insupportable, un moyen clair et précis de montrer que quelque chose venait de se passer. Le seul souci de cette stratégie résidait dans le manque d'informations sur le nombre d'assiégeants répartis sur les trois villages, ils ne savaient donc pas si ceux qui seraient attirés par cette diversion représenteraient la totalité ou une partie de leur effectif. Les réunir en un point pouvait donner un avantage aux jumeaux, qui possédaient bien des tours pour s'occuper de larges groupes. Dans tous les cas, leur allié était Suguato, il valait mieux remettre les décisions pour ces opérations entre ses mains.

Plus important : Manger ! Sans se faire prier, les deux gamins demandèrent à leur tour deux grands bols de ramen au bœuf, ainsi que quelques onigiri. Ils salivaient discrètement à l'idée de pouvoir engloutir l'un de leurs plats favoris, un de ces nombreux qu'ils avaient du abandonner au profit de leur survie. Pour la première fois depuis quelques temps, un sourire venait s'installer sur les lèvres deux petits blonds, ils en avaient vécu des vertes et des pas mûres. Deux grands bols et leurs yeux étincelaient de milles feux. Une faim coupable mais assumée, qui ne laissait plus aucune place pour la délicatesse. Baguettes en main, leur tête quasiment plongée dans le bol, ils cognaient sans frapper ! Délicieux ! Cette saveur exquise qui leur avait tant manqué était plus que revigorant. Partir à l'assaut l'estomac n'était jamais une très bonne idée. Pendant leur courte pause, Kurohime prit les boulettes de riz et les plaça dans son sac. Il ne restait pratiquement plus rien dans les récipients, on pouvait s'imaginer qu'ils étaient repus, mais surtout satisfaits. Un problème en moins sur leur conscience, ils pouvaient se consacrer à la réflexion de leur mission.


Hakuito : -"Alors, que fait-on ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com

avatar
Informations
Messages : 1025
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Trio de défenseurs, trio de cibles (B)[H&K] Mer 22 Aoû 2012 - 22:24

Je terminais d’emballer les boulettes de riz alors que les deux jumeaux terminaient leur repas. De quand datait leur dernière pause, leur dernière arrêt ? Difficile à dire. Certains Nukenins, ceux qui ont des fonds avant leur départ, peuvent se permettre de mener une vie relativement plaisante. Cependant, au fil du temps, même sans être Déserteurs, les missions parfois douteuses, l’absence de protections, le secret et les regards par-dessus l’épaule finissent par nous obliger à adopter une attitude prudente. Je me demandais ce qui avait forcé les deux jumeaux à adopter cette attitude aussi jeune. À leur question, je me contentais de rire un peu, presque de manière excessive, frappé par une image.

- « Et bien, on ne sait rien. Alors repérage : on regarde comment ils attaquent, à quel fréquence et on tirera des conclusions. Une cible après l’autre, en remontant. »

Nous pourrions certainement nous séparer, avec une certaine aisance même. Mais je doutais que les deux jumeaux y soient favorables et, de plus, je ne voulais pas perdre de vu les deux jeunes. On ne sait pas, l’ennemi est partout. Le déplacement vers le premier village se fit en quelques heures à peine. Le petit village de Hi no Kuni ne payait pas de mine. Les remparts, de gros épieux de bois plantés, ne semblaient pas avoir servi à grand-chose. En contournant cette protection éphémère et temporaire, on pouvait voir les marques d’escalades, des restes de cordes, mêmes des passages creusés au sol. Définitivement, très peu de conflits aux barricades, l’ennemi avait réussie à passer.

L’entrée n’était qu’une brèche dans le muret de défense. Il y avait quelques bottes de foins et un homme pour s’assurer que personne ne venait. Il parlait avec un confrère, semblant sur le point de partir, alors que des restes dans une assiette attiraient déjà les mouches. J’échangeais un regard vers mes coéquipiers, presque souriant, en tapotant ma sacoche contenant les restes du merveilleux repas de l’auberge. Je m’approchais des deux hommes qui, au début semblait suspicieux, jusqu’à ce que je sorte ma plaque de Konoha et la montre. Ils se contentèrent alors d’échanger quelques mots avant de nous faire signe de le suivre. J’emboîtais ses pas jusqu’à ce qui tenait lui de quartier général des opérations. Une taverne fermée, des brancards dans la pièce, quelques blessés et des couches pour les hommes valides. Derrière le comptoir, installé, il y avait une carte. Un homme plus âgé, mais robuste, leva les yeux et jeta un regard interrogateur à l’homme qui nous amenait. Des mots furent échangés à voix basse, l’homme allait parler, mais je me contentais, avec un léger balancement vers l’arrière, de lui couper la parole.

- « On prend des informations, on reste pour la nuit pour observer et on repart. On fera tous les villages. Vous aurez tout le temps de nous mépriser ensuite et quand nous reviendrons, on verra comment régler le problème. »

L’homme plissa les yeux. Je souriais faussement et largement, montrant toutes mes dents blanches. L’homme avait visiblement de la rancœur, après tout, il avait essuyé plusieurs attaques alors que Konoha devait le défendre. Mais lui aussi, il devait bien l’admettre, manquait de forces pour agir, nous, nous manquions d’informations. Son regard fit rapidement le tour de la question. Il restait à savoir s’il passerait son message en même temps que les informations.

[Je te laisse faire son dialogue et les informations sur leur nombre, le genre d’attaque, ce qu’ils visent, la fréquence des attaques etc. Tout ce que tu jugeras utile pour la mission.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 754
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: Trio de défenseurs, trio de cibles (B)[H&K] Lun 3 Sep 2012 - 1:22

Conclusion logique : partir en repérage dans les camps ennemis pour acquérir des informations. Une décision plus qu'adéquate pour palier à leur incertitude quant au plan d'action à mener. Après tout, se dissimuler pour voler des informations, se tapir dans l'ombre pour attaquer dans le dos, c'était bien le travail principal d'un shinobi. Aussitôt dit, aussitôt fait. Ils quittaient l'auberge d'un pas pressé, il fallait agir avant la tombée de la nuit. La route qui menait au premier des trois villages n'était pas aussi longue que les jumeaux ne le pensaient, il ne prirent que peu d'heures pour arriver à ses alentours. Cachés près de la forêt, ils pouvaient observer le malheureux état des bâtiments du village. La résistance ne fut pas des plus solides et il semblerait que les forces ennemies avaient envahi les lieux sans grande difficulté. Profiter d'un village mené par des civils, c'était bien de la perfidie digne de ces bandits vagabonds qui ne tuaient que pour tuer et voler. Il fallait qu'ils paient. La patience commençait à manquer aux enfants, mais leur "tuteur" temporaire les fixa avec un drôle de sourire. Cela ne voulait dire qu'une chose, il allait directement prendre contact avec les quelques gardes qui se trouvaient devant le village. Ils avaient vu juste, ils commençaient à comprendre comment réfléchissait le haut gradé de Konoha. Hakuito et Kurohime se regardèrent ensuite dans les yeux, avant de hocher la tête, s'étant compris sur la marche qu'ils allaient suivre. Le jeune garçon resta caché derrière un arbre, tandis que sa sœur suivit le Konohajin. Pendant que ces deux ninja entraient dans le village, le petit blond profita de la situation pour se faufiler au-dessus des barricades du village, pour avoir une vue d'ensemble.

De son perchoir, il put analyser l'étendue des dégâts causés par les envahisseurs. Quelques maisons saccagées, des traces de fumées se dégageant de quelques structures brûlées, les bandits leur avait montré qui étaient les plus forts. Par contre, l'absence d'ennemis et le côté intact du village ne montraient que des signes d'un autre passage des assaillants. Ces informations acquises avec succès, il courut discrètement le long de la barricade, pour avoir dans son champ de vision le deuxième village, qui était assez proche de celui-ci. Par contre, Hakuito fit le même constat que pour le premier village : il ne restait aucun ennemi. Par déduction, la situation devait être la même pour le troisième village, et cela ne voulait dire qu'une chose. Il fallait qu'il prévienne les autres, mais vu qu'il ne les avait pas suivi à l'intérieur, les rejoindre se révèlerait compliqué. Il ne pouvait qu'attendre qu'ils ressortent de ce bâtiment, afin de partager ses informations.

Du côté de la petite kunoichi et du shinobi de Konoha, les choses ne semblaient pas aussi simples et fructueuses. Une bataille de regards venaient de commencer entre Suguato et celui qui devait être le chef du village, faisant monter la tension de l'atmosphère autour d'eux. Le sourire narquois du partenaire de Kurohime avait le don d'énerver ses interlocuteurs, au point même de troubler la réussite de la mission. Cependant, le dit chef reprit ses esprits et ne céda pas à sa rancœur, choisissant de coopérer avec eux.


Kurohime : -"Ce qu'il nous faudrait comme type d'informations concerne surtout le nombre d'hommes qui ont attaqué votre village, et bien sûr si vous avez identifié un chef parmi eux."

Elle avait été directe et précise, ce qu'il leur fallait reposait sur des chiffres et des objectifs. L'existence d'un chef faciliterait le démantèlement d"une armée, car tuer un chef équivaut à tuer toute l'armée en entier. Le chef du village regarda la petite fille, avant de reposer son regard dur et déterminé vers l'homme de Konoha.

-"On connait très bien ces voyous... Ils se font appeler les Crocs Vengeurs et sont environ une trentaine. Ils pillent, volent nos récoltes et nos femmes, et tuent nos enfants sans aucune retenue... Leur chef... est mon fils, Rokudomaru. Tout a commencé, il y a quelques mois, quand j'ai tenté d'inscrire Rokudomaru à l'Académie Ninja de Konoha. Il était passionné, excité à l'idée de devenir un shinobi. Mais son rêve a été détruit quand Konoha l'a recalé à l'Examen Genin, il n'était pas assez bon. Il est âgé d'une vingtaine d'années, c'était une de ses dernières chances..."

Cette petite histoire expliquait assez clairement ce qui s'était passé ensuite. Le jeune garçon avait perdu l'esprit, cherchant à se venger de Konoha pour ne pas l'avoir accepté. Mais ne pouvant pas attaquer directement le village aux clans prestigieux, il avait choisit de s'en prendre aux villages alentours, dont le sien d'origine, situation ardue pour ce chef de village qui était aussi son père. Avec ces informations, Kurohime se demandait ce que le Konohajin allait faire, quelle décision il allait prendre. Apeurée de connaître la réponse, elle se risqua quand même à poser la question.

Kurohime : -"...Suguato-san, doit-on les arrêter ou bien... les... ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com

avatar
Informations
Messages : 1025
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Trio de défenseurs, trio de cibles (B)[H&K] Lun 3 Sep 2012 - 14:31

La réponse du chef me laissa une vague impression de surprise. Je haussais les sourcils, l’air à la fois sceptique et éberlué. Les gens autour, participant à l’organisation de leurs défenses, se turent. Visiblement, ils connaissaient l’histoire, mais il attendait de ma part une réaction. L’ironie de la situation me frappa. Un homme attaqué par son propre fils recalé à Konoha nous accusait de ne pas protéger le village auquel il appartenait ? Il y avait une étrange injustice. On n’échoue pas à devenir Genin à Konoha. C’était, parmi tous les Pays Shinobi, un des plus laxistes, avec des professeurs permettant l’échec. On y gagnait parfois une moyenne de troupe moins élitique, mais beaucoup en diversité et en nombre. Hi no Kuni était un Pays énorme et peuplé, plus que tous les autres. Je me contentais de hocher la tête, provoquant l’ennui des gens.

Quelques minutes plus tard, j’étais dehors avec les jumeaux. La question de la jeune fille me fit sourire. Je secouais la tête. Les informations du chef étaient plus que significative. Je me contentais de rester silencieux. Nous devions établir notre point de surveillance pour la nuit. Avec la proximité du petit village, même en si mauvais état, il n’y avait nul besoin de feu ou de tente. Nous étions perchés dans un arbre, la grosse branche et le tronc me permettant de m’y asseoir en laissant une jambe dans le vide. Devant nous, le soleil baissait et l’atmosphère se troublait de ténèbres. Le village s’excitait. Je soupirais avant de me tourner vers la fillette.

- « Le meurtre fait partie du vivant… Mais, personnellement, c’est une situation définitive et trop simplificatrice… Alors si je peux l’éviter, je le ferai. Ce qui me dérange plus, c’est que parmi tous les villages du Pays du Feu, le fils choisisse celui de son père. Il y a une autre raison que le recalage par Konoha, une autre motivation pour la vengeance. Je te paris que ce village est celui qui est soumis à plus de pression de ces Crocs Vengeurs… »

Je restais silencieux, en observant, écoutant la réponse des deux têtes blondes. Je retrouvais une partie de ce plaisir à ne pas agir dans une atmosphère de devoir et de patriotisme écœurant. Je me tenais loin de ces sentiments, mais pas les autres qui m’entouraient. Soudainement, il y eu une silhouette, traversant les arbres dans leur hauteur. Je me redressais sur la branche en pointant dans sa direction. Je regardais autour, sans réussir à en voir d’autre, sauf une plus à l’est du village. Juste à notre droite, un éclair attira notre attention, suivit par le bruit d’une explosion et des flammes. Une partie du mur de protection s’effondra, les pieux de bois guère solides, alors que les membres des défenses improvisées s’agglutinaient pour faire face aux adversaires.

- « Ils vont venir des arbres… Ils n’ont jamais eu besoin de faire tomber les murs avant, c’est une diversion. Ils n’ont pas trouvé notre « campement », ils n’ont pas envoyé d’éclaireurs… Quelqu’un connaît le village pour cette attaque, je pense qu’on peut deviner qui. »

Je me tournais vers eux. Il fallait décider si nous cherchions le chef ou nous contentions de briser la véritable attaque, interceptant les ennemis qui se tenaient dans les arbres, prêts à profiter de la défense du village occupée pour entrer profondément dans les défenses. Je fronçais les sourcils. Le fils avait certainement fait des erreurs, comme ne pas vérifier le terrain avant, mais il avait de l’imagination et de la tactique. Comme un homme de ces qualités pouvait-il être recalé à tous ses examens ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 754
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: Trio de défenseurs, trio de cibles (B)[H&K] Mer 5 Sep 2012 - 1:07

Quelques minutes d'observation, avant que l'homme et la jeune fille ne sortent du bâtiments des réfugiés. Aussi discrètement qu'il s'était faufilé, Hakuito revint vers eux, comme si de rien n'était. Il transmit les informations qu'il avait recueillies à ses partenaires, pour constater que ceux-ci étaient parvenus aux même conclusions que lui. Sa sœur jumelle lui raconta l'histoire de ces brigands, ce qui ne le fit pas cligner davantage des yeux. Ce qui leur fallait maintenant, c'était un ordre d'action, des directives pour la suite des évènements. Leurs regards se tournèrent automatiquement et simultanément vers Suguato, qui se contenta de rester silencieux avant de se diriger vers la forêt qui jonchait les alentours du village.

Petit à petit, le voile nocturne enveloppait le ciel, masquant le peu de lumière qui transperçait les nuages présents. La première nuit allait être sportive, du moins, c'était ce que pensaient les jumeaux. Désinvoltes, sans rester sur leurs gardes, ils attendaient que quelque chose se produise. Kurohime était perdue dans ses pensées, la phrase du shinobi au visage effrayant résonnait dans sa tête. Une autre raison pour se venger ? Qu'est-ce qui pousserait un fils à attaquer et tuer le village dans lequel il avait grandi ? Une question qu'elle n'arrivait pas à résoudre et continuant de lui tracasser l'esprit. Malheureusement pour elle, elle n'avait plus le temps de s'inquiéter de telles réflexions, l'ennemi était arrivé. Une explosion, un flash, tout était allé si vite que la fratrie n'avait rien vu venir. A nouveau sur le qui-vive, la petit blonde sauta sur une branche un peu plus élevée, afin de pouvoir scruter les environs, malgré la pénombre qui s'était installée. Bien entendu, elle ne voyait rien du tout, mais elle prêtait l'oreille pour estimer la distance et le nombre de personnes qui arrivaient. Verdict : pas très loin, et beaucoup de monde ! De plus, les bruits de pas paraissaient bizarres à ses oreilles, comme s'ils ne touchaient pas réellement le sol.


-"Ils vont venir des arbres… Ils n’ont jamais eu besoin de faire tomber les murs avant, c’est une diversion. Ils n’ont pas trouvé notre « campement », ils n’ont pas envoyé d’éclaireurs… Quelqu’un connaît le village pour cette attaque, je pense qu’on peut deviner qui."

Mais oui ! Les arbres ! Kurohime s'en voulait de ne pas y avoir pensé. Quoi qu'il en soit, il fallait agir. Fixer l'expression figée de leur chef d'un jour ne les aidait pas davantage, il avait l'air de débattre avec lui-même pour trouver la marche à suivre. Il était peut-être temps pour eux de briller cette fois-ci ! Depuis la dernière fois qu'ils s'étaient vus, ils étaient devenus plus forts, plus compétents. Comme à leur habitude, il ne suffit que d'un seul regard pour qu'ils se comprennent. Le Genin aux cheveux blonds grimpa plus haut dans les arbres, alors que sa jumelle allait se placer sur une branche plus basse, à peu près en face des troupes cachées dans cet amas de troncs et de feuilles. Quelques mudras rapides, et la petite fille fit apparaitre une réplique exacte d'elle-même à côté d'elle. Aussitôt fait, elle enchaina avec d'autres mudras, tandis que son clone en effectua d'autres, moins nombreux. Une onde électrique se dispersa autour du clone, avant que celui-ci ne disparaisse. Environ trente secondes plus tard, la blonde ouvrit les yeux et finit ses signes.

Kurohime : -"Raiton ! Rairyū Kiba no Jutsu !"

Cette technique, le Konohajin l'avait déjà vue lors de leur précédente mission collective. Un puissant électrique distordu s'échappa des mains de la jeune fille, pour aller électrocuter de plein fouet l'un des bandits, qui tomba net de son arbre. Les autres avaient été alertés, il y avait quelqu'un dans ces bois qui comptaient les empêcher d'avancer. Cet avertissement avait pour but d'intimider cette violente troupe, afin de laisser parler de vive voix la tête pensante de ces Crocs Vengeurs. Hakuito, quant à lui, guettait le moment où cela se produirait, pour lui fondre dessus tel un éclair sortant d'un nuage. La suite dépendait des attaquants, mais aussi du shinobi de Konoha, qui n'avait pas encore bougé depuis le début de cette offensive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com

avatar
Informations
Messages : 1025
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Trio de défenseurs, trio de cibles (B)[H&K] Mer 5 Sep 2012 - 8:31

J’aurais préféré attendre un peu, me faire un meilleur portrait de la situation, mais surtout chercher celui qui commandait l’assaut. Je doutais fortement que ce groupe soit assez important pour se diviser. Il n’avait pas besoin d’une base à distance, puisque leur chef connaissait bien la forêt. Mais s’il avait envoyé un subordonné faire l’attaque, ce dernier aurait été plus prudent, connaissant moins la cible. S’il avait été assez stupide pour ignorer ce détail, il n’aurait pas été capable de coordonné ses équipes aussi habilement. Néanmoins, les deux jumeaux, avec ce besoin héroïque avait forcé la situation. Ce n’était pas une mauvaise décision, même meilleure que la mienne compte tenu de l’ordre de mission, mais dans ce genre de situation, je préférais laisser les ordres en suspens et avancer rapidement. Un drôle de Nukenin, presque plus fiable envers Konoha que moi.

En attendant l’homme s’écrouler, il y eu un rapide arrêt dans les arbres. Les hommes prenaient le temps de réévaluer la situation. Je connaissais la position d’au moins deux d’entre eux au mouvement des buissons. Je restais caché dans les arbres, comme le frère, attendant la meilleure occasion d’agir. Rapidement, après trop d’absence de mouvement, je compris qu’on venait nous chercher en faisant le tour de la forêt. Il ne passerait pas vers le nord, où la diversion avait lieu, risquant d’être visibles, il viendrait de l’autre partie. Je fis rapidement une descente en me laissant tomber au sol avant d’avancer, presque recourbé en deux. Je m’arrêtais en les attendant passer au-dessus de moi, le bruit des combats de la diversion affaibli par la palissade et les arbres. Dès que je vis le dernier passer, évaluant qu’ils approchaient de la position de l’utilisatrice Raïton, je décrivis les mûdras.

Les flammes de la Balsamine sortirent de ma bouche. Je ne pouvais pas vraiment un tuer un avec cette technique, mais j’en touchais un, stoppant sa course en l’obligeant à se mettre à couvert à cause de la blessure. Les deux autres hommes en approche, pour éviter les flammes, se séparèrent. Les jumeaux pourraient parfaitement attaquer par derrière et les coincer en tenaille si je maintenais l’assaut. Je décrivis de nouveau signe, levant ensuite la main pour faire surgir de ma paume un jet d’eau. Le premier adversaire le reçu en plein visage, la pression fut assez forte pour que son atterrissage sur la branche voisine soit gâché et il atterrit douloureusement au sol. J’espérais que mes coéquipiers s’occupaient des autres. Je vis un éclat de flammes et entendit le bruit particulier des parchemins explosifs. J’eus à peine le temps de me jeter hors de sa portée pour fuir. Lâchement ? Stratégiquement. Je pouvais les éliminer, achever celui au sol, tenter de tuer les autres, mais les deux jeunes avaient une excellente position pour les prendre à revers s’ils me suivaient. Si le duo de jeunots les avaient, nous pourrions rejoindre le groupe continuant l’assaut des arbres sur le village, probablement aussi le chef par la même occasion.

J’avançais, penché, zigzaguant entre les arbres pour ne pas faciliter la visée. Je fis un rapide saut vers l’arrière, en diagonale, pour me mettre à couvert derrière un tronc. J’entendis les kunaïs qui s’y plantaient. Le crépitement de l’explosion commença et je croisais les bras sur mon torse pour rapprocher mes épaules vers l’avant. L’explosion illumina l’arbre et je sentis la chaleur sur ma peau, mais j’étais protégé par le tronc.

- « Ça vient Raijinn ? »

Je parlais avec force, m’assurant que ma position était toujours connue. Si les adversaires se mettaient en garde au cas où mon allié arriverait, ils auraient la mauvaise surprise d’en voir deux. Le premier qui s’était mis, touché par la Balsamine, devait offrir une proie facile. Celui tombé, un peu moins, l’autre m’attaquait. Peut-être les deux. Et il n’était pas impossible que la troupe était composée de 4 membres. Au moment où je pensais à cette possibilité, je vis un homme tomber du dessus de moi, un sabre levé pour me trancher. Je me penchais rapidement, l’obligeant à toucher l’arbre de son arme, avant de rapidement frapper la cote flottante de la main gauche, d’un puissant coup de paume. Je pliais un de mes genoux, alors qu’il avait le souffle coupé, glissant ma main droite derrière son genou pour éviter qu’il se mette hors de portée. D’un puissant coup en posant mon genou plié au sol, le gauche, j’utilisais de nouveau ma paume en utilisant tout mon torse pour donner de la force au coup. Ma paume s’écrasa sur le côté de son genou avec un bruit sonore alors qu’il se retrouvait à la même hauteur que moi, un os du genoux brisé ou la jambe déboîtée. D'uncoup de coude je le frappais au visage pour le repousser sur le côté avant de changer rapidement de position, sans vérifier s'il était inconscient.

[Power trip avec son genou. xD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 754
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: Trio de défenseurs, trio de cibles (B)[H&K] Jeu 6 Sep 2012 - 11:06

Plus de doutes possibles, ces hommes n'étaient pas de simples bandits ordinaires, ils étaient tous des Shinobi. La situation ne changeait pas vraiment, étant donné qu'ils avaient manqué de prudence en venant ici. En voyant leur partenaire se laisser tomber des arbres, les jumeaux se dirent que c'était le moment de passer à l'action. A vrai dire, ne plus entendre le déplacement des assaillants était mauvais signe, cela voudrait dire qu'ils avaient prévu de faire quelque chose. Autant frapper les premiers. Sans attendre, Kurohime refit des mudras, les mêmes que son clone avait exécuté auparavant. Elle ne pouvait pas faire grand chose de plus, puisque sa petite mascarade précédente lui avait coûté pas mal de chakra. Une onde électrique se propagea autour d'elle, se dispersa dans les méandres de la forêt. D'une voix vive et claire, elle s'adressa à son frère.

Kurohime : -"Un à midi en face à dix mètres en approche ! Un à deux heures en face à quinze mètres sur place ! Un à dix heures et un à onze heures au sol sur place !"

Message bien reçu. Hakuito se redressa, avant de concentrer son chakra, succinctement. Comme une fusée, il partit tout droit vers celui qui se trouvait sur place dans les arbres. Quand il l'eut en visuel, il constata que celui-ci avait été blessé par brûlure, sans doute la technique de feu qu'avait lancé plus tôt le Konohajin. En se servant du tronc d'arbre avec ses mains pour se rediriger, il balança un double coup de pied dans la figure du bandit, ce qui le fit tomber très durement contre le sol. A peine eut-il le temps de poser ses pieds sur la branche, il rebondit aussitôt pour se diriger vers celui qui allait tout droit vers sa sœur. Quelques pirouettes dans les airs, et une fois à portée, il se contenta de détoner un coup de poing magistral qui n'eut comme effet que de le sortir de sa trajectoire, le faisant atterrir au sol. Mais, pendant cette précieuse seconde, une ombre apparut devant la jeune fille. Cette ombre fut éclairée par l'explosion qui se produisit juste en dessous, alors que Suguato gueulait un "Ca vient Raijin ?". Kurohime n'eut pas le temps de constater que quelqu'un se trouvait devant elle qu'elle était transpercée par un katana, au niveau de son estomac.

-"Tu commences sérieusement à me les briser, gamine."

Hakuito : -"KUROHIMEEEE !!!"

La jeune kunoichi allait perdre connaissance, mais la voix de son jumeau l'empêcha de tomber dans les vapes. Le regard déterminé, un filet de sang coulant depuis sa bouche, elle joignit les mains pour effectuer une technique. L'homme qui venait de la transpercer se recula en riant, mais il constata qu'il n'était pas tiré d'affaires. Une onde de choc électrique entoura la petite blonde, déstabilisant le shinobi, assez pour le faire rater son atterrissage. C'était tout ce qu'elle pouvait faire pour aider son équipe, avec le peu de chakra qui lui restait. Elle commença à tomber dans le vide à son tour, les yeux fermés. Pendant ce temps, dominé par la rage, Hakuito se transforma entièrement en énergie électrique, avant de reprendre forme humaine. Une fine armure électrique le recouvrit entièrement, et il ne prit qu'une impulsion sur un arbre avant de disparaitre comme un éclair. En une fraction de seconde, il se retrouva au niveau de celui qui était en train de tomber.

Hakuito : -"Denki Taijutsu Ryū, Dengeki Chokugeki no Jutsu !"

De l'énergie électrique en grande quantité apparut dans la main du Genin, avant qu'il ne frappe son adversaire avec. Le choc et l'énergie concentrée déchiquetèrent ses vêtements et le brûlèrent au seconde degré, en plus de l'électrocuter. Il fut propulsé directement vers le sol, le blondinet atterrissant à son tour, avant de repartir pour rattraper sa sœur en chute libre. Elle était inconsciente, la plaie sur son estomac horrible à regarder, le sang avait tâché ses vêtements. Dans un souci d'urgence, le petit shinobi plaça sa main sur le ventre de Kurohime pour cautériser la blessure et l'empêcher de perdre trop de sang. Des larmes commençant à perler sur ses joues, il la serra contre lui, se disant qu'il aurait souhaité de tout son coeur qu'il soit blessé à sa place. Quelque chose d'étrange se produisit, Hakuito sentit comme une douleur à l'estomac, mais pas insoutenable. Il revérifia la plaie de sa soeur, elle était toujours là, mais à moitié guérie. Que s'était-il passé ? Une question qui allait sans doute rester sans réponse, puisque l'homme qui venait de se prendre l'une des plus grosses attaques du Nukenin s'était relevé, il avait le bras levé, prêt à abaisser son katana sur les jumeaux.

-"Vous allez payer pour avoir briser mes plans...CREVEZ !"

L'armure électrique de Hakuito s'étant dispersée, il ne pouvait désormais plus bouger, c'était le contre-coup d'une attaque qui le permettait de dépasser ses limites. Allaient-ils mourir ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com

avatar
Informations
Messages : 1025
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Trio de défenseurs, trio de cibles (B)[H&K] Jeu 6 Sep 2012 - 11:32

Les jumeaux s’en tiraient bien. Plusieurs adversaires avaient chuté des arbres. Il y avait eu des éclairs et des cris, à tel point que l’air s’emplit d’une puissante odeur d’ozone, réussissant à se démarquer de la fumée du village. Je me retournais pour voir la situation. Le Nukenin qui m’avait forcé à me mettre à couvert était grillé, littéralement. Le premier blessé par ma technique était au sol, visiblement mal en point à cause de la chute. Le dernier avant le nez brisé et titubait en s’éloignant du combat. C’est alors que sorti un homme furieux, beaucoup plus rapidement que les autres. Non, c’était celui qui avait pris l’attaque de point fouet. Je venais de comprendre pourquoi il avait échoué ses examens. Il était en colère, furieux, je ne pus m’empêcher de me demander ce que son père lui avait fait pour que son esprit sombre à la moindre émotion. Je chargeais, tout simplement.

L’homme poussé en bas de l’arbre par la fillette tenta de m’attaquer. J’évitais son coup de pied en me penchant, sans arrêter ma course. Au passage, je plantais violemment un kunaï derrière son genou. Il s’écroulant en beuglant. Le chef était si aveuglé par sa rage qu’il ne remarqua rien. Je fis un bond, évitant de lancer une arme et de toucher les jumeaux par inadvertance. Je pliais les jambes en sautant, comme si je me recroquevillais. En saisissant son arme levée au-dessus de sa tête avec ma main, tranchant profondément ma paume, je la poussais vers la droite. Je détendis mes pieds, ajoutant à la force de mes jambes celle de la descente. Mon talon s’écrasa contre sa nuque alors que son corps sembla avoir un instant inerte. Il s’écrasa en direction des jumeaux. Je fis une roulade pour me rétablir, alors qu’il tentait de se relever, sonné. Ma lame glissa près de sa gorge sans la trancher, j’appuyais fortement mon avant-bras contre sa gorge alors que la lame en angle se plantait de quelques centimètres près de sa veine carotide. Il s’immobilisa en comprenant la situation, étendu sur le dos.

- « Raijinn … Fuujinn… Vous allez bien ? »

Je ne tournais même pas la tête vers eux. Je veillais à ce qu’il reste calme. Étrangement, dans ma voix, il n’y avait pas d’excitation. Je levais mon coude bien haut, me permettant un simple regard en coin. Si un des jumeaux le souhaitait, il lui suffirait de tirer sur mon coude ou pousser ma main pour le tuer. Je n’allais pas leur interdire, ni y résiter, car le seul droit que je concède c’est celui de la survie. Il est bien différent du respect de la vie, ce droit. Je restais en position, consciencieusement, pour m’assurer que notre cible ne tente rien. Je voulais laisser le temps au deux jumeaux de s’assurer que tout allait bien.

- « Alors, Croc Vengeur en chef… Il t’a battu, violé, martyrisé, tu l’as vu commettre l’adultère ? Ta mère est toujours vivante ? C’est lui qui l’a fait je paris ? Ça expliquerait ta haine pour lui. Tu considères que c’est de sa faute si tu as échoué ou il a fait jouer des relations pour éviter que tu ne prennes du sérieux et qu’un jour on te croit ? »

J’étais moqueur et acerbe, mais par expérience, je pouvais affirmer que les drames familiaux se ressemblaient. Du mépris, de l’exagération, de la crainte, du refoulement, un mélange passionnant. C’était sa dernière occasion de parler, il mourrait probablement ou son emprisonnement pour ses crimes ne seraient plus influencer par les actes du père vu la gravité de la situation. C’était là un ultime élan de curiosité, provoqué par l’excitation du combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 754
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: Trio de défenseurs, trio de cibles (B)[H&K] Ven 7 Sep 2012 - 13:03

L'épée de Damoclès placée au-dessus de la fratrie ne s'était pas abaissée sur leur tête. Dans un acte héroïque et violent malgré tout, Suguato vint sauver les deux enfants. A ce moment-là, le Genin blond put difficilement tourner la tête vers lui pour regarder ce qui se passait, la paralysie due à son attaque précédente étant toujours présente. Dans ses mouvements fluides et précis, le Konohajin ne démarquait aucune hésitation, aucun doute dans ces décisions. Cette expérience de combat, c'était ce qu'il manquait à Hakuito. Éviter les gestes inutiles, placer les bons coups au bon moments, le jour où il saurait mener ce genre de combat n'était pas encore prêt d'arriver. Alors que ses yeux restaient fixés sur le "petit" affrontement entre leur partenaire et le dernier de leurs ennemis, son esprit lui voguait dans l'océan tumultueux de ses interrogations. Ce qui le tira de ses pensées fut la douce sensation d'une main sur son visage, celle de sa sœur redevenue consciente. Le jeune garçon laissa échapper un soupir de soulagement, tandis que Kurohime ne put que sourire timidement, embarrassée par le fait d'avoir été blessée de la sorte. Plusieurs minutes s'étaient écoulées déjà, et le blondinet pouvait de nouveau bouger. Ce fut également la fin de cette bataille, l'homme semblant être le chef de ce petit groupe de bandits se trouvait aux pieds du shinobi de Konoha.

-"Alors, Croc Vengeur en chef… Il t’a battu, violé, martyrisé, tu l’as vu commettre l’adultère ? Ta mère est toujours vivante ? C’est lui qui l’a fait je parie ? Ça expliquerait ta haine pour lui. Tu considères que c’est de sa faute si tu as échoué ou il a fait jouer des relations pour éviter que tu ne prennes du sérieux et qu’un jour on te croit ?"

Comme à son habitude, le ninja au visage défiguré ne prenait pas de pincettes avec ses mots. Il avait énoncé pratiquement toutes les raisons qui pouvaient mener à ce genre de vengeance, ce qui fit grincer des dents le dit chef des Crocs Vengeurs. Celui-ci releva légèrement les yeux vers son adversaire, le regard empli de haine.

-"La vie n'est pas aussi rose que tu le penses, chien de Konoha. *kaah !* Des prétextes aussi grotesques que ceux-ci ne suffisent pas pour définir ma haine envers ce monde maudit !"

Dans la souffrance la plus inimaginable, l'homme fit un mudra avec une seule de ses mains, révélant ainsi un nombre difficilement calculable de parchemins explosifs dissimulés sur sa peau par un Genjutsu. Il prévoyait de se faire exploser littéralement sans broncher, voulant emporter avec lui le plus de personnes possibles. Ayant observé la scène du coin de l’œil, la petite blonde tendit la main vers l'ennemi, et sans concentrer le chakra nécessaire pour faire son habituel rayon électrique, elle relâcha assez d'énergie pour lancer simplement des éclairs qui empêcha sa cible de malaxer le chakra qui lui permettrait de se "faire sauter". Après cette décharge, il tomba définitivement inconscient. Tout était fini, cette mission était particulièrement compliquée malgré tout, comment auraient-ils fait pour la réussir s'ils n'avaient pas le soutien et la force de leur "connaissance verte" ? Ce n'était pas vraiment le moment de penser à ça. Hakuito se releva tant bien que mal, aidant sa jumelle à se lever également, une douleur immense lui parcourant l'estomac.

Comme s'ils avaient regardé le combat depuis leur cachette, les forces de défense du village les rejoignirent. Certains enlevèrent délicatement les parchemins explosifs collés sur le fils du chef pour l'emmener, d'autres vinrent se ranger en ligne entre les trois shinobis et le village, armes en main. Le chef du village vint se placer devant ses troupes, pour regarder le groupe qui était à la base venu les sauver de cette situation. Le chef s'inclina, avant de se redresser.


-"Je vous remercie de votre aide. Grâce à vous, nos trois villages ont été sauvés, le groupe des Crocs Vengeurs dissous, et mon fils récupéré vivant. Vous avez mon entière gratitude. Cependant, je vous prierai désormais de quitter ces lieux sans faire d'histoire, votre place n'est plus ici."

Tandis qu'il terminait sa phrase, il lança aux pieds des ninjas trois bourses pleines d'argent, en guise de paiement pour la mission. Il se retourna ensuite, disparaissant derrière son mur d'hommes. Ce fut à cet instant précis que Kurohime comprit le détail qui manquait. Les villageois disparurent les uns après les autres, laissant là ceux qui s'étaient battus pour leur cause. Pendant tout ce temps, Hakuito avait fouillé dans le sac à dos que portait habituellement sa sœur pour trouver des bandages. Il souleva ainsi donc la veste de celle-ci pour pouvoir panser ses blessures. La jeune fille se tourna vers Suguato, avec un air sûr et éclairé.

Kurohime : "Un coup d'état..."

Après la réaction excessive des villageois à leur égard, elle était persuadée qu'il s'agissait à la base d'un coup d'état. Cela se voyait dans leurs regards, ils détestaient par dessus tout les shinobi. Le chef du village, avide d'exécuter son aversion envers eux, avait fait de son propre fils un bouc émissaire pour infiltrer Konoha et le détruire de l'intérieur, mais il fut refusé à maintes reprises. Comprenant au fil du temps ce que son père et le village cherchait à faire de lui, le fils se retourna contre son foyer et voulut détruire ces âmes corrompues qui le méprisaient et tentaient de l'utiliser comme une marionnette. Ce scénario était très probable, du moins, c'était ce que pensait la blondinette. Un arrière-goût amer subsistait à la fin de cette mission, mais cela n'empêcha Hakuito de récupérer les bourses, et de filer sa part à Suguato.

Hakuito : "Quoiqu'il en soit, c'est terminé. Nous allons bientôt éradiquer de la surface de cette planète toutes ces pourritures qui attisent les flammes de la guerre... On y va, Fuujin. Et merci, Suguato-san."

Sans se retourner, le jeune Genin s'enfonça dans la forêt, tandis que sa sœur prit le temps de saluer proprement le Konohajin avant de suivre ses pas. S'il y avait bien une chose qu'avait appris le garçon, c'était qu'il fallait faire preuve de moins de pitié envers ses adversaires, pour éviter qu'une telle situation se reproduise, pour éviter que l'un d'eux ne soit blessé à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com

avatar
Informations
Messages : 1025
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Trio de défenseurs, trio de cibles (B)[H&K] Lun 10 Sep 2012 - 4:07

L’homme se justifiait. J’aurais certainement pu accorder de la valeur à ces arguments, j’avais vu de nombreux hommes pétris par l’injustice, mais il fallait bien avouer que j’avais toujours vu la même chose. Seules les cibles de ces sentiments changeaient, toujours, emportant avec elle toute légitimité à ceux-ci. Difficile de croire que Kiri est une nation cruelle, quand on a entendu les mêmes arguments sur chaque Village. Je me contentais de grimacer, moqueusement, quand sous mes yeux, sa peau semblant s’assécher, jusqu’à ne devenir que du papier. La fillette réagit rapidement, arrêtant sa technique. Quelques secondes plus tard, il sombra dans l’inconscience alors que je soulevais sa tête de quelques centimètres, en la tenant par les cheveux, avant de la frapper contre le sol. Un coup efficace, car ses yeux tournèrent dans ses orbites avant de les fermer.

Précautionneusement, je retirais les parchemins, en remplaçant certains par des faux. Pour un Shinobi versant dans le Fuînjutsu de haut niveau, ce n’était pas difficile. J’en laissais tout de même un sur sa nuque, espérant que s’il se réveille pendant que nous le conduisions en prison, une tentative de nous faire exploser se solderait par sa simple mort. La petite milice du village sortit des bois, m’interrompant pendant que j’examinais comme je le pouvais les deux jumeaux. Les mots qu’ils dirent m’amusèrent, je hochais la tête, conscient que nous avions été bien manipulés, mais je haussais les épaules à leurs menaces. Puis je les laissais partir avec notre cible. La blessée s’approcha et fit sa déclaration d’une voix sûre. Je hochais la tête, lentement, conscient que sa simple assurance offrait un regard nouveau sur la situation et confirmait mes doutes récents.

- « Vous n’éradiquerez pas la guerre… Les hommes doivent s’occuper. L’homme est fait du droit de survie, il doit le faire valoir avec la guerre. Il souffre aussi d’ennui… »

Je souris vers eux, puis je désignais vaguement la direction où était parti la bande du village. Puis, avec mon index je tapotais la nuque du jeune homme avant de lui faire signe avec mon index de rester silencieux. Si le fils se réveillait, il aurait tout le loisir de paniquer ou de se venger, une simple explosion, mais il était fort probable que la situation ne se reproduise pas. Je ne serais plus jamais un outil de contrôle. Je préférais favoriser les choix et observer les résultats. La fillette resta près de moi, quelques secondes de plus, alors que son frère partait. Je la remercia avant de l’arrêter juste avant son départ.

- « Tu es plus curieuse que lui… Il n’est pas aussi curieux, il ne peut pas comprendre, regardez les faits. Ses convictions lui donnent de la détermination, mais ça peut devenir malsain. Prend soin de lui, tu veux ? »

Je ris un peu en me relevant. Je me contentais de lever la main par-dessus mon épaule en me dirigeant vers Konoha faire mon rapport. Il ne ferait aucun doute que cet homme ne tarderait pas à être traqué par Konoha. Mais pour l’instant, en appuyant fortement ma main contre mon torse, pour éponger le sang et empêcher un peu l’hémorragie, je devais veiller à ne pas devenir un Konohajin. Konoha en a assez, elle a besoin de quelque chose de plus… « froid » et le Village m’offrait beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Trio de défenseurs, trio de cibles (B)[H&K]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Feu :: Hi no Kuni :: Forêt de Hi no Kuni-