N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Chill, Girl !! [Haku Naoko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 708
Rang : B

Message(#) Sujet: Chill, Girl !! [Haku Naoko] Jeu 13 Sep 2012 - 2:03

« Woohooooooo !! »

Flyin’ around at the speed of sound ! Got places to go, go to follow my rainbow ! Must keep on moving ahead ~ No time for guessin’, follow my plan instead – Bon, je peux comprendre que je sois content, mais je ne me suis jamais vu dans un tel état. Vous devez sûrement vous demandez si j’ai fumé un truc avant de sortir ce matin. Bah non, je suis en dans un état parfaitement normal. En fait, je suis un peu fou aujourd’hui. Je suis à présent dans les montagnes de Kumo. Non, c’est loin d’être une expédition dans les hauts sommets du continent entier. Disons simplement que j’ai inventé un nouveau sport. À l’aide de ma maîtrise de l’émeraude, je me suis créé une planche parfaitement cirée sur le dessous. Nous sommes l’hiver, alors pourquoi pas profité de l’avantage que nous offre la nature ? Les descentes à pique, couvert par une couche de gel et de neige, rien de plus amusant. Bien sûr, tout le monde sait c’est quoi de la planche à neige. Ce que j’ai inventé, c’est un type d’air surf tout en faisant de la planche à neige. À l’aide de ma technique de vol, tout est possible. Le rêve que l’humanité a tenté de réalisé pendant des siècles s’est finalement produit. Sinon, un autre grand miracle en ce jour merveilleux : j'ai à présent dix-sept ans ! À moi la boisson !

Ça devait être la vingtaine descente en pleine vitesse que j’entamai et je ne m’écœurais pas. La fraicheur de la température me frappait le visage qui n’était pas couvert par un quelconque survêtement. Toutefois, je ne ressentais presque rien. J’avais regagné mon habitude de résister aux temps les plus frais, comme au pays de la neige. Je ne portais en ce moment qu’une simple veste et un jean, rien de plus normal pour un civil. Fou, vous me direz. Ce ne sera pas long avant que je meurs par une grippe ou pire, par une pneumonie. Seulement, je n’ai pas le même métabolisme qu’un être vivant normal. En fait, je crois que c’est le cas chez toutes les personnes habitant Yuki no Kuni. Une réflexion s’y impose; pour une autre fois. Repartant de nouveau dans les airs après avoir fait un saut d’un bord de falaise, j’en profitai pour couper le flux de chakra dans mes pieds pour décoller de ma planche en cristal. Par la même occasion, je fis quelques cascades tout en restant sur le même niveau d’altitude. Il faut dire que n’importe qui n’aimerait pas faire une chute libre de trois cents mètres dans le vide avant de retomber sur des rochers, non. Je reposai mes pieds sur ma planche avant atterrir sur une nouvelle montagne voisine.

Alors que j'amorçais une nouvelle pente d’une centaine de mètre à l’aide de la dance de l’air, je me disais comme il est bon de se sentir si libre. L’homme a toujours été un prisonnier de la gravité, cloué sur la croûte terrestre à jamais. Et moi, je suis l’un des seuls qui peut faire exception à la règle. Cette simple pensée me fit échapper un gloussement; qui s’étouffa assez net alors qu’un souvenir me traversa l’esprit. Samui Hiroyuki… Certainement le seul Shinobi que j’ai rencontré dans ma vie qui me parla de liberté comme une nécessité. Si nous poussons la réflexion plus loin, en prenant mon cas comme exemple, il est vrai que j’ai perdu toutes formes de liberté depuis mon intégration au village des nuages. Être maître de tes mouvements, de tes déplacements en tout temps, voilà ce que j’ai perdu. Il faut croire que tout à un prix. En échange de puissance j’ai dû perdre cette indépendance. Kaze me l’a bien fait comprendre un jour et je crois savoir pourquoi il n’est toujours pas revenu à Kumo après la guerre qui opposait les Kumojins aux ninjas du pays de l’eau. Depuis cet événement, je n’ai plus jamais entendu parler de lui. Raiko, son coéquipier, n’a plus vent de son frère d’arme lui non plus. Mon regard d’émeraude éclatant se fixa pendant une dizaine de seconde sur les flocons peu nombreux qui tombent de l’atmosphère sans se presser.

Ah ! No worries. Ce n’est pas comme s’il serait mort. Ce mec est une tête dure, il ne crèvera pas comme une mauviette. Voilà, fin de la discussion. Rendu au sommet d’une des plus hautes montagnes dans la région, je fis un énorme saut. Le temps semblait s’arrêter. La planche tomba dans le vide pour ensuite s’écraser sur la falaise plus bas. Moi, je flottais. Plus rien n’émettait de son mis à part la douce mélodie de la brise. Je pris une profonde inspiration. Un sourire apparu sur mon visage. La jambe droite croisée sur celle de gauche et les mains derrière la tête, je me laissais bercer par le vent qui m’envoyait en direction de l’Est, encore plus loin de la localisation de Kumo. C’est magique, on pourrait jurer que la nature tente de m’emporter avec elle, pour me sauver de l’emprise des hauts dirigeants. Coïncidence… ? Je fermai lentement les yeux et je me disais ô combien chanceux j’étais pour profiter d’un moment pareil. Personne ne peut venir te déranger si haut dans le ciel, c’est le lieu autant rêvé et convoité. J’entrai presque dans un stade de méditation. Je ne pensais plus à rien, seule la concentration pour garder ma technique active était présente. La sérénité la plus totale qui soit. Mon corps, paisible, tournoyait très lentement sur la droite. Je faisais des tours sur moi-même inconsciemment. Hiroyuki, nous avons tous eu la chance de goûter à différentes formes de liberté. Celle-ci, il faudra que je t’y initie un jour.


Dernière édition par Aisaka Kira le Ven 21 Sep 2012 - 0:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 647
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Chill, Girl !! [Haku Naoko] Mer 19 Sep 2012 - 4:47

Cela faisait plusieurs jours que la demoiselle n'avait guère sortie de sa maison. Pourquoi? Hé bien, comme qu'elle était une ancienne criminelle et qu'elle est revenue à Kumo, Naoko est surveillée par des ninjas quand elle ne met qu'une petite orteil à l'extérieur de sa vie privée. Oui, car, ils n'ont pas le droit de rentrer chez eux quand même hein, y'a des limites à surveiller quelqu'un. De plus, qu'est-ce que c'était saoulant de ne plus se promener librement dans la forêt, d'après elle. C'était sa plus pire erreur, soit accepter d'aider Kumo. Enfin bref, la petite Nao regarda à l'extérieur, elle remarqua la petite couche blanche qui couvrait les rues de Kumo. Un long soupir sortit entre les lèvres de la princesse. Elle adorait se promener dans cette température, mais elle ne supporterait pas ses amis qui la suivent partout où elle va. Donc, elle aimait mieux de l'admirer et de... en fait non, après son deuxième soupir, cette dernière se leva et se dirigea vers la porte d'entrer. Fuck off! Elle avait envie de sortir, alors, ce n'est pas une gang d'atteint qui allait l'arrêter. Dès que Naoko mit un pied en dehors de sa maison et ferma sa porte à clef, un ninja vint proche d'elle en lui demandant où qu'elle allait. Un autre soupir sortit entre les lèvres de la femme et elle poussa le ninja en disant un peu froidement ''...Dégage''. Ensuite, Nao se dirigea vers l'entrée du village pour pouvoir enfin sortir et admirer la nature avec cette couche de neige qui l'embellissait. Oui, elle savait que la ninja serait surveillée, mais, elle ne voulait aucunement manquer un moment comme ça, surtout en hiver, sa saison préférée. Donc, rendue vers l'entrée, Naoko prit un bandeau de kumo que le ninja donna, car elle n'avait guère le choix de le porter et le plaça sur l'étui de son épée. la jeune Haku ne voulait guère l'avoir sur son front ou sur une autre partie de son corps, vu qu'elle n'avait pas à coeur ce village. C'était plus par obligation qu'elle faisait cela. Enfin bref, Naoko se promena un peu à l'extérieur du village en se demandant où aller et elle se rappelait d'une merveille en hiver, soit les montagnes enneigées. C'était beaux, même s'ils n'égalaient aucunement les montagnes de Yuki no Kuni. Donc, se dirigeant vers les montagnes, Nao oublia totalement la présence du shinobi qui la surveillait au cas où qu'elle voudrait s'enfuir.

Rendue proche de la montagne, Naoko regarda les gigantesques montagnes qu'il y était avec un léger sourire sur le bord de sa lèvre. Elle se rappelait que, quand elle était encore jeune et innocente, elle aimait beaucoup se promener dans les montagnes pour respirer l'air pur et pour profiter de sa tranquillité et de sa liberté d'esprit... Secouant un peu la tête, Nao ne voulait aucunement penser à ce souvenir, vu que liberté n'était plus une signification pour elle. Soudain, en regardant attentivement sur la pente de la montagne, la eiseinin remarqua un jeune homme qui ressemblait étrangement à Kira descendait la montagne en volant dans les airs avec une planche. La classe! Attend...c'était peut-être Kira qui descendait la pente. Pouahahaha! Ben non, d'après la ''kumojin'', il était trop happy pour que ça soit lui. Mais, de plus, en plus qu'il descendait, de plus en plus qu'il lui ressemblait à ce ninja. Merde...c'était peut-être lui dans le fond. Nao ne voulait tellement pas qu'il la voit ici, mais le destin en a décidé ainsi, alors, pourquoi pas. Alors, cherchant une place pour s'assoir pendant qu'il descend sa pente, la kunoichi aux pupilles émeraude vit un petit arbre nohere dans le décort traîner dans le coin et, après avoir haussé les épaules, elle s'y dirigea pour s'installer sur une branche en hauteur et attendit que le jeune Aisaka fasse sa ride. Bon, après quelques minutes à l'observer descendre, il finit enfin à arriver en bas de la montagne et fut accueillit par une voix assez féminine.

-Ça fait longtemps...Kira.

Après cette phrase, Naoko se projeta au sol et atterrit sur ses pieds. Ensuite, elle se releva doucement et fixa le jeune homme dans son regard émeraude avant de lui faire un léger sourire sincère.

-Je suis contente de te revoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 708
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Chill, Girl !! [Haku Naoko] Sam 22 Sep 2012 - 17:15

Rouvrant lentement les yeux, je ne voyais rien d’autre qu’un bleu ciel accompagné par quelques nuages. Woh, j’étais vraiment tombé dans un stade proche du sommeil. Encore heureux d’être encore en vie et de n’avoir aucun os broyé par la chute du haut des airs dû au manque de concentration pour maintenir ma technique. Toujours en lévitation à un haut point dans les cieux, je lançai un bref coup d’œil au soleil toujours visible. Je crois que je suis tombé dans un moment de repos d’une durée d’une heure tout au plus. Ça fait tellement du bien. Je commençai à étirer tous les muscles de mon corps. Il était malheureusement temps de rentrer au bercail. Sérieux, la liberté est mon bonheur ultime. Les dirigeants du village, je pisse sur eux du septième ciel ; et au sens propre ! Alors qu’eux souffrent dans les flammes éternelles dans le dernier niveau de l’enfer, je me tiens haut au-dessus de leurs têtes sans cervelle et je ris comme un demeuré. Quoi, je suis méchant ? Ben non, seulement un peu détraqué sur les bords. Bon, faut l’avouer, ne plus jamais abuser sur l’alcool. C’était une vraie débauche hier et je sens encore les effets. Heureusement qu’ils commencent à se dissiper.

M’enfin, trêve de plaisanterie. Bien que ce soit à contrecœur, il est à présent temps de revenir au village des nuages et me mettre à jour sur les dernières grandes nouvelles. À savoir : les récentes désertions, les fails dans les missions de la journée, les préparatifs pour la guerre que nous allons probablement perdre et j’en passe. La moindre pensée sur la guerre me fit prendre un air grave. Le tout allait se dérouler à Yuki, c’était navrant. Au commencement, nous étions les premiers à vouloir attaquer Kiri. Enfin, je m’exclus du groupe pour cette fois puisque je n’en avais aucunement l’intention. Après une tentative de se mettre en accord sur un traité à partir d’une mission diplomatique qui a mal viré, la guerre entre nos deux villages s’est finalement et officiellement déclaré. On ne peut pas dire que le monde va mal. Notre allié, le village des sables, à rentrer lui aussi en guerre contre Konoha malgré qu’une fois de plus, un nouveau Kage ait fait sa nomination. Le monde court à sa perte, c’est presqu’imminent. À vrai dire, je n’en avais rien à foutre des guerres, je m’inquiète seulement pour le pays de la neige et les civils. Le sang coulera à nouveau pour des conneries que l’homme engendre et c’est dans ses moments que tu commences à perdre espoir en l’humanité.

Me déplaçant vers le sommet d’une montagne, je matérialisai une nouvelle planche et commença à glisser le long de la pente. Je fis quelques cascades, mais ma tête n’était pas vraiment là. Je me suis promis de dissiper la brume présente dans mon esprit il y a peu et je crois qu’il serait bon de faire le premier pas dès maintenant. Les dirigeants des grands villages… Si je regarde le Kazekage, troisième du nom, c’est sûr que ma confiance ne sera pas acquise facilement. De ce que j’entends, c’est un guerrier de renom. Raiu no Kenji, cousin de Kadoria Uriô. La politique de Suna est trop instable pour permettre une once de confiance à ce village. Il y a Kiri qui est occupé par un Régent qui prône la gloire de son village, pas la peine de pousser l’interrogation plus loin. À Kumo, trop de doutes pèsent sur Uriô. Bien qu’il ait l’air d’un sage et d’un noble, je ne suis pas le seul à me douter de quelque chose. Au final, il ne reste plus que Konoha avec comme chef Masao Nikkou. Je ne détiens presqu’aucune information sur cette personne, mais tout me semble croire que le village le mieux placer pour parler est bel et bien le village de la feuille. Les villages commencent à devenir de plus en plus inutiles et pourtant, ce sont eux qui empêchent les massacres d’avant, qu’une nouvelle guerre clanique se déclenche. En plus de Konoha, il y a l’An’tei, organisation qui prône la paix. Je ne sais pas si c’est la vérité, mais il s’ajoute dans la liste de ceux à prendre en compte et à se méfier à la fois. Du fait, aucune politique n’entre dans la section digne de confiance…

Mes diverses réflexions furent coupées par un signal mental reçu instantanément. Alors que j’étais proche d’atteindre le niveau du sol, je ressentis deux chakras. Les deux ne bougeaient pas, ce qui était douteux. L’un se situait dans un arbre et l’autre semblait se cacher. Étrange. Je fis un dernier salto vers l’avant qui dura deux tours avant d’atterrir sur mes deux pieds, la planche en émeraude en ma main gauche. Mon regard se posa sur une femme qui descendit de sa branche. Je ne reconnus pas cette personne du premier coup d’œil. Cet individu portait l’identité du village des nuages. Elle m’appela par mon nom, disant que cela faisait un bail. C’est lorsque j’entendis sa voix que je n’en revenais pas. Oh putain, elle a changée. Et pour le mieux ! C’est sur un léger sourire qu’elle annonça qu’elle était contente de me revoir. Un sourire sincère apparu sur mes lèvres à mon tour. Je m’approchais tranquillement d’elle pour enfin finir sur une distance d’un mètre nous sépara avant de lâcher un sifflement d’admiration.

« De même. Laisse-moi te complimenter ; une telle beauté ne se trouve pas tous les jours. Ta nouvelle couleur de cheveux va très bien avec tes joyaux d’émeraude. Mais avant de continuer la discussion, il y a quelque chose qui me démange, dis-je avant de détourner mon regard vers notre droite. Toi, derrière l’arbre. Tu n’as jamais appris à camoufler ton énergie pour ne pas te faire repérer ? Montre-toi. »

Suite à ses paroles, un homme apparu devant nous, genou à terre et tête incliné vers le bas en guise de respect. C’était lui aussi un Shinobi de notre village. Il s’excusa avant de repartir en disant qu’il me confie le reste de la tâche. Suis-je sensé comprendre de quoi il parle ? Reportant mon attention sur Naoko, c’est là que j’allumai. Elle porte le bandeau des nuages… Je pris un faciès plus sérieux et employa un ton de voix neutre mais avec une certaine curiosité. Ma main appuyé sur ma hanche droite, je regardais la petite princesse de Yuki no kuni.

« Alors, tu n’es plus dans l’An’tei ? Ou bien tu t’es fait capturer puis ensuite obliger d’œuvrer pour Kumo ? Enfin, je suis prêt à entendre ton histoire si tu me permets de l’entendre. Sache au moins que je suis content de te savoir saine et sauve. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 647
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Chill, Girl !! [Haku Naoko] Dim 23 Sep 2012 - 16:56

Affichant toujours un léger sourire sur le coin de ses lèvres, Naoko remarqua que, avant qu'elle ne prenne la parole, le jeune kumojin ne l'avait pas reconnu. Avait-elle changé tant que ça? Absolument! Ce n'était pas seulement qu'au niveau du physique, mais du mental aussi. Sa façon de penser et d'agir à la princesse Nao était plus différente. Enfin bref, elle le vit à son tour sourire et s'approcha de la demoiselle aux iris émeraude avant de prendre une distance d'à peu près d'un mètre entre elle et lui. Ensuite, il complimenta sur son apparence, ce qui la fit sourire légèrement et échappa un ''Hmph!'' aucunement arrogant entre ses lèvres. D'habitude, elle aurait rougit violemment et aurait essayer de le remercier en bégayant, mais, maintenant, ce n'était plus le cas. En fait, elle était beaucoup moins timide qu'avant et avait prit beaucoup d'indépendance depuis. Ensuite, suivant le regard émeraude du garçon, Nao se retourna pour constater le ninja qui la poursuivait. Ah...c'est vrai, elle était surveillée par celui-ci au cas où que la demoiselle à chevelure brune voudrait s'enfuir et déserter à nouveau. Laissant un soupir quand celui-ci disparu, la jeune kunoichi fronça les sourcils aux questions du jeune Aisaka. C'est vrai... elle devait lui expliquer sa situation très fâcheuse. Soupirant à nouveau, celle-ci sourit légèrement en fronçant un peu les sourcils.

-Hé bien... oui j'ai quitté l'organisation avec Natsumi Haru et oui, j'ai été capturée par Kumo, cependant, je n'avais que deux choix. Soit que j'allais pourrir en prison toute ma vie ou soit que j'offre mon aide à Kumo pendant un temps. J'avoue que...je n'ai pas été brillante de ce côté. Croire qu'il m'aurait laissé partir comme ça après... que je peux être stupide dès fois...

Soupirant longuement après ses dires, la petite Nao se recula pour toucher au tronc de l'arbre et s'accota en déposant les fesses sur le sol. Ensuite, sa tête se leva pour regarder les nuages qui avançaient vers eux. Mmmh...il allait peut-être avoir des averses de neige, qui sait? Enfin bref. Soudain, la eiseinin pensait à Haru-sama, celui-ci qui était supposément son sauveur et son guide. Ensuite, elle se rappela de cette nuit....où qu'elle avait trouvé son corps, ensanglanté... la demoiselle se rappelait qu'à ce moment-là, elle avait perdu toute sa raison de continuer et de chercher. Elle ne voulait que venger la mort de celui qui...

Secouant un peu la tête, Naoko se ressaisit un peu, puis, reprit la parole calmement.

-Tu sais très bien que je me tenais avec un certain Natsumi Haru, celui qui a été la cause de ma désertion de Kumokagure? Hé bien, après l'avoir suivi et supporter depuis tout ce temps, je m'étais jurée de le protéger, au péril de ma vie. Par contre, je ne sais pas pourquoi et ni comment, mais, un soir, alors que je le cherchais, je le vis étendu sur le sol...et...il baignait dans son sang. Alors, comme tu l'as constaté, je me suis retrouvée toute seule et, était si naïve et innocente, j'avais espoir qu'Uriô-sama pouvait m'aider, mais j'avais tort...sur toute la ligne... *temps* Mais bon, et toi, quoi de neuf depuis? Tu t'es préparé physiquement et mentalement pour la guerre?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 708
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Chill, Girl !! [Haku Naoko] Sam 29 Sep 2012 - 18:12

Déjà qu’elle était belle, Naoko a fait du progrès ! Quel charme. Regardez-moi ces beaux yeux d’un émeraude si rare et si éclatant, tout comme les miens ! Cette belle chevelure châtain au reflet légèrement roux. Ah, je crois que je tombe en amour. M’enfin, ce serait le cas si j’aurais un cœur et des sentiments pour ce genre de choses. En plus, je devine d’un seul coup d’œil qu’elle a changé niveau mentalité. Oh mon Dieu, elle devient de plus en plus mignonne ! Ouais, maintenant, la grande question est : qu’est-ce qui s’est passé ? C’est clair, quelque chose s’est produit alors que je n’étais plus avec elle. Tout d’abord, elle n’a as rougie. Nan, je ne délire pas. D’habitude, le moindre compliment l’a fait rougir aussi rouge qu’un globule rouge. Et là, rien. Que dalle. Nada. Nothing. Bref, vous l’aurez compris ; quelque chose ne colle pas chez elle. Est-ce le résultat d’une expérience traumatisante ou bien est-ce simplement un changement de mentalité ? Je ne saurais le dire, je suis loin d’être un devin. Et ce qui est surprenant par-dessus tout, c’est qu’elle porte l’identité de Shinobi du village des nuages. Time out ma fille, que fait tu avec ça sur le front ? Déjà que je ne porte jamais le mien, je ne vois pas pourquoi t’en porterais un. À moins que le pire soit arrivé et là entre en jeu ma question de plus tôt.

Sa voix retentit dans le périmètre. Cette même douce voix que je connaissais depuis longtemps. Toutefois, une touche de maturité venait se confondre dans ce ton suave. Pour une des rares fois, un frisson me passa tout le long de mon épine dorsale. Attentif, j’assimilais la moindre information venant de la part de la petite princesse de Yuki no Kuni. Selon elle, elle avait quitté l’organisation avec le fameux Natsumi Haru qui a eu sa nomination de Sennin peu après la guerre précédente. M’ouais, voilà comment elle a peu quitté l’An’tei sans problème… Mais putain, depuis quand elle traîne avec ce mec ?! Même moi, je ne savais guère de cette rencontre éentre ces deux individus. C’est louche ça. Par la suite, elle fut capturée par Kumo. Et il est où ce Natsumi maintenant ? Tu n’étais pas avec lui pendant tout ce temps ? Quelques questions supplémentaires venaient s’ajouter à ma liste mais je me contentais de les garder pour moi. Du moins, pour le moment. Elle parla du fait qu’elle croyait qu’une certaine personne pourrait l’aidé mais qu’au final, elle a été plus une idiote qu’autre chose. Je crois deviner que ce « il » est bien le Raikage. En effet, c’est un peu con de ta part, Nao. Un sourire amusé s’afficha sur mes lèvres et je prenais un faciès compatissant. La situation dans laquelle est se situait faisait drôlement pitié.

J’ignore ce qu’elle voulait en allant voir Uriô, mais elle devait être bien désespérer en espérant avoir une once d’aide de sa part. Je veux dire, elle est bel et bien un déserteur de Kumo. Il est certain qu’en voyant la Haku, elle serait morte sur le champ si cela aurait été un autre homme que l’indulgent Kadoria. Par chance, le Raikage lui donna le choix entre la prison ou bien servir Kumo. Personnellement, être dans sa situation, j’aurais préféré me battre pour ma liberté. Alors qu’elle prit place sous un arbre, dos collé au tronc, elle reprit la parole. Elle me demanda si je connaissais ce Natsumi Haru, celui qui a été la cause de sa désertion. Bah, non. Tu ne m’en jamais parlé… J’appris qu’elle voulait le protégé peu importe le coût. Erf, j’ai de plus en plus de difficulté. C’est supposé d’être une histoire d’amour ce truc là ? Le plus important dans tout ça, c’est que j’appris que le Sennin manipulateur de la cendre n’était plus de ce monde et elle ne sait qui est le responsable. En espérant avoir une quelconque aide, elle s’est tournée vers « Uriô-sama » comme elle l’appelle encore et la voilà ici, devant moi. Ouep, c’est toute une histoire. Elle n’a pas réfléchie fort avant d’entrer sur le territoire du village des nuages. Elle aurait été plus en sécurité à Yuki no Kuni. Quoique, avec ce qu’il se prépare… Elle me posa la question si j’étais prêt pour la guerre qui aura lieu sous peu. C’est sur un soupir que je lâchai une réponse immédiate, sans réfléchir.

« Je ne participerai pas à la guerre. »

Tranquillement, je me déplaçai pour accoter à mon tour mon dos sur le tronc d’arbre tout en restant debout. Mon regard d’émeraude scintillant se leva vers le ciel pour observer les nuages qui passaient au-dessus de nos têtes. La seule pensée qui me venait en tête à l’instant, ce fut comment un lieu comme celui-ci peut être si paisible…

« Je vais tenter de l’arrêter. J’essayerais d’arrêter le plus de combat possible qui oppose Kiri à Kumo. Mais avant de faire cela, il y a quelque chose de plus important à faire. Mon regard se posa ensuite sur Naoko. Il était inexpressif, peut-être une mince touche de mélancolie était présente. Le combat se déroulera à Yuki. C’est le territoire qui se situe juste entre les deux nations. Je vais devoir évacuer les civils dans les environs avant de procéder à tout autre chose. »

Savait-elle que le combat se déroulera au pays de la neige ? Je doute. Même le pays en question n’ait probablement pas au courant…

« Tu prévois faire quoi maintenant ? Déserter à nouveau ?»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 647
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Chill, Girl !! [Haku Naoko] Mer 3 Oct 2012 - 7:52

La réponse de celui-ci ne surprit pas la jeune demoiselle. Elle avait un doute que Kira ne voudrait guère participer à cette guerre. Elle aussi, la kunoichi ne voulait pas y participer, mais elle n'avait pas le choix, vu que c'était un deal avec le Raikage lui même. Ralala... si elle avait encore cette liberté... De plus, après de s'être accoté sur l'arbre tout en restant debout, le shinobi lui expliqua qu'il essayerait de stopper la bataille entre les deux villages. Sérieux? Il voudrait à lui seul arrêté d'eux villages enfin qu'ils ne se s’entre-tuent pas? D'après la ninja qui afficha un léger sourire, le jeune garçon n'arriva guère tout seul. Il avait besoin de personnes qui le soutiennent et qu'ils l'aident. Oui, il était peut-être rendu très fort, mais à ce point? Elle ne le pensait guère et ne voudrait pas que celui-ci risque sa vie pour arrêter cette guerre. Néanmoins, Kira avoua qu'il avait quelque chose de plus important encore que ça. Ouf...un léger apaisement se fit en dedans de la eiseinin. Cependant, celle-ci se retourna rapidement pour fixer le shinobi en fronçant un peu les sourcils, quand celui-ci mentionna que la guerre se passait à Yuki no Kuni. Quoi? À Yuki no Kuni? Pourquoi pas sur une plaine qui n'a aucun habitant? Il y avait plein d'autres villages où qu'ils pouvaient se battre, mais ils avaient choisi le pays de la neige. Son pays. Une certaine colère afficha dans le regard de la demoiselle qui se tourna rapidement vers l'horizon et le fixa, gardant toujours cet air froid et haineux sur son visage. Naoko en voulait contre le Raikage. C'était bien à cause de lui si cette guerre se déroulait à Kiri. Il allait payer cher pour ça...

Les questionnements de Kira la fit sortir de ses pensés. Il lui demanda ce qu'elle voulait faire et si elle comptait déserter à nouveau. Un soupir suivit les questions du jeune homme et Nao resta silencieuse pendant un moment, gardant son air neutre et un peu froid. La ''kumojin'' voudrait bien à nouveau déserter, par contre, il fallait qu'elle soit plus forte, vu qu'elle avait un doute que l'organisation An'tei voudrait sa peau. Si elle se souvenait bien de leur politique, tous traîtres ou traîtresses de l'organisation seraient traqués et tués. En y pensant un peu, la jeune Haku se dit que c'était peut-être eux qui avaient tué Raiken et Haru. Ou pas. Elle ne savait pas quoi penser à ce sujet. Néanmoins, une chose était sûre: c'était qu'elle ne devait point déserter maintenant, vu qu'elle risquerait la mort. Elle devait s'entraîner et prendre des forces. Mental comme physique. Se levant et s'étirant, Naoko se décolla doucement de l'arbre pour ensuite arrêter en regardant le ciel.

-J'aimerais bien déserter à nouveau, mais je ne peux le faire maintenant. Si je le fais, je signe mon arrêt de mort. Pour l'instant, je suis plus en sécurité dans ce village, malgré que ça soit contre mon gré. Néanmoins, j'essayerai de m'entraîner pour devenir plus forte..

Signant un temps d'arrêt, la princesse de Yuki no Kuni baissa légèrement la tête et laissa un long soupir. C'était un peu dur d'avouer qu'elle n'était pas assez forte pour pouvoir sortir de ce village maudit. Par contre, dès que la ninja se juge assez forte pour tenir le coup à l'extérieur, elle n'hésitera pas à partir pour de bon et à faire confiance qu'à elle-même et non à tout le monde qu'elle croise. Revenant sur terre, Nao se retourna vers Kira et afficha un léger sourire. Ensuite, elle s'approcha un peu pour être assez proche (mais pas trop) du garçon, puis, resta silencieuse un moment avant de prendre parole.

-Ça me choc que la guerre se passe dans notre pays d'origine, par contre, je voudrais bien t'aider à évacuer les villageois. En tant que Princesse de Yuki no Kuni, il est à ma responsabilité d'assurer la sécurité de la population de Yuki no Kuni. Tu ne crois pas, nah?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 708
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Chill, Girl !! [Haku Naoko] Sam 6 Oct 2012 - 22:42

La guerre, le massacre, les bains de sangs, la mort, les pleurs. Ce sont tous des choses que j’ai connu depuis mon enfance jusqu’à aujourd’hui. Ayant perdu tout être cher au plus jeune âge droit devant mes yeux et ayant vu des villages à feu et à sang, je suis le résultat parfait de ce qu’on appelait un « enfant de la guerre ». Il y a une décennie ou deux, ces orphelins se faisaient plutôt rares, mais ce n’est certainement plus le cas aujourd’hui. Je suis probablement l’un des rares cas qui n’a pas encore sombré dans des idées noires et toute sorte de raisonnement insensé. Après un certain temps de paix, soit à partir du moment que les grands villages ont vu le jour sur la surface de notre monde, les conflits se sont atténués. Certaines régions ne changeaient pas, mais les plaies commencèrent à se cicatriser peu à peu. Depuis la dernière guerre qui opposait la brume aux nuages en territoire neutre, nous avons tous cru que personne n’a subi les conséquences hormis les villages impliqués. Malheureusement, j’ai vu ce que je croyais ne plus voir. Le sang a coulé dans un lieu oublié de tous. Kumo et Kiri sont dans le tort bien que j’ignore quel larbin a commencé ce massacre. Personne ne s’est soucier de quoique ce soit en pensant que personne n’aurait subi les conséquences de leurs actes…

Au fond de moi, je suis effrayé que cela se reproduise. Effrayé de voir une nouvelle fois, impuissant, des morts qui n’ont rien fait, rien demandé. Je suis devenu fort, puissant. Un niveau auquel je juge suffisant pour rivaliser avec qui que ce soit. Ce n’est pas un Sennin, un Kage ou bien un Bijû qui me fera trembler de terreur. Mais, j’ai maintenant la puissance que j’ai toujours rêvée pour pouvoir protéger les plus faibles, les innocents. À présent, que dois-je faire ? Courir dans tout le continent pour espérer arrêter les moindres combats ? Du moins, je peux le faire dans une seule région. Et cette région, ce sera le pays de la neige. D’un autre côté, j’espère que le Raikage sera assez sain d’esprit pour choisir un endroit désert comme une clairière ou bien les montagnes. Et je l’espère aussi pour les dirigeants de Kiri. Cette guerre s’annonce plus inutile qu’autre chose. Pour l’arrêter, je n’aurais d’autre choix que de me jeter dans la gueule du loup tout en me frayant un chemin dans ce chao. La routine pour tout être vivant qui a vu la guerre de proche quoi.

Naoko est à présent « prisonnière » du village des nuages. Je ne peux vraiment rien faire à l’heure actuelle et c’est rageant. Le temps viendra sûrement, un jour. Lorsque je me suis exclamé que je voulais arrêter la guerre qui se prépare, elle m’a regardé avec un sourire incertain. Doutait-elle de moi ? Possible. Il n’y a qu’un imbécile ou un fou qui tentera quelque chose de similaire. Je constatai qu’elle n’était pas au courant de la guerre, ce qui ne me surprit guère. La hargne et la rage se lisait trop facilement alors qu’avant, la jeune princesse n’aurait montré que le sentiment du désespoir dans une pareille situation. Nul ne peut dire le contraire, elle a changé, mais je ne me suis toujours pas fait une idée précise si c’est pour le mieux ou bien l’opposé. Oui, j’aime beaucoup mieux cette nouvelle personnalité que la précédente. Pour ce qui engendre les nouveaux sentiments, je verrai plus tard. Mon interrogation laissa un moment la Haku dans le songe. Elle profita de ce moment de silence pour se lever et s’étirer de s’éperdre dans le ciel. Ce que je fis pareil. Le regard d’émeraude levé vers les cieux, j’assimilais les mots de Naoko au même rythme qu’elle les révéla. Sa réponse ne me surprit guère. Elle avait un minimum de sécurité ici. Ce qui est excellent à remarquer est sa détermination à devenir plus forte.

L’eiseinin se retourna et me lança un sourire avant de se rapproché un peu plus. Sa requête me surpris un peu. Elle voulait donc participer à la guerre dans le seul but de m’aider à secourir les civils dans le coin. « En tant que princesse de Yuki no Kuni » dis-t-elle. Je laissais un léger sourire s’échapper et je ne pus m’empêcher de faire une petite blague. Je m’abaissais jusqu’à ce que mon genou gauche touche le sol enneigé et abaissa ma tête en guise de respect. Ma main droite couvrait mon torse, preuve de sincérité que nous retrouvions plus souvent dans les temps anciens.

« Voyons, votre Majesté. Ce ne sera pas la peine, laissez plutôt votre fidèle ami faire le sale boulot alors que vous n’aurez qu’à prendre une tasse de thé tout en ayant l’esprit léger. »

En me relevant, je ne pus m’empêcher de laisser échapper un gloussement. La situation était plutôt amusante malgré l’atmosphère quelque peu lourde. Je repris lentement un air plus sérieux avant de tourner le dos à Naoko et regarder vers le ciel une nouvelle fois. Les nuages commencèrent à se dégager pour laisser place à quelque rayon du soleil toujours haut dans notre ciel bleu. Cela allait peut-être paraître tout bête mais j’aimerais absolument avoir son avis sur la question.

« Tant qu’à être dans le sujet… Tu crois que c’est con de garder espoir qu’un jour, nous arrêterons de nous entre-tuer ? »

Mon épaule droite s’affaissa sur le tronc d’arbre à mes côtés et j’inclinai la tête vers le bas. Tout compte fait, je n’aurais jamais dû poser cette question. Au rythme que le monde va, n’importe qui peut perdre toute conviction…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 647
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Chill, Girl !! [Haku Naoko] Mer 17 Oct 2012 - 22:31

Quand la jeune demoiselle lui proposa de lui donner un coup de main à secourir les civils de Yuki no kuni, Kira s'abaissa jusq'à ce que son genou gauche touche le sol et abaissa un peu la tête. Mais, faisait-il...? Ensuite, il plaça sa main droite contre son torse. Le regard émeraude de la petite princesse se rondit et sa bouche ouvrit légèrement. Elle était surprise par le geste du jeune shinobi. Soudain, ses joues se mirent à rougir légèrement par les dires du ninja, vu qu'elle était un peu...embarassée. Néanmoins, un léger rire sortit entre ses lèvres pulpeuses. Elle n'avait rien à ajouter à ce sujet, mise à part que Kira voulait peut-être détendre cette atmosphère très lourde.

Par la suite de cette blague plutôt amusante, Kira prit une mine un peu plus sérieuse et se tourna dos à demoiselle Haku. Il lui posa une question un peu étrange pour la ninja. Il lui demandait son avis au fait si c'était stupide de croire que le monde s'arrêterait, un jour, de s'entre-tuer. Naoko baissa un peu le regard et se mit à penser tout en restant silencieuse. Il est vrai que, depuis la perte d'une personne qui lui était très chère à ses yeux, elle n'avait plus la même définition du mot ''justice'' ou encore ''paix''. Par contre, au fond d'elle-même, la eiseinin avait espoir que ce monde ne viverait plus de rancune et de conflit et que la paix sera instaurée réellement partout. Soupirant un peu après sa trève de réflexion, demoiselle Haku s'avança tranquillement vers le shinobi en souriant du coin de ses lèvres. Pendant qu'elle avançait gracieusement et lentement, la princesse de Yuki no kuni prit la parole avec une douce voix.

-Tu sais, même si ce monde connaissait une vrai paix, il y en aura toujours un qui ne serait pas d'accord et voudrait détruire cet oeuvre. La domination est l'instinct de l'être humain. Néanmoins, je ne trouve pas ça imbécile de croire que le monde s'arrêtera, un jour, de s'entre-tuer, car...

Son discours arrêta en plein milieu et la ''kumojin'' s'arrêta de marcher, vu qu'elle était assez proche du garçon. Après quelques secondes, sa tête baissa légèrement et Naoko serra son poing droit. Ensuite, vu que le jeune Aisaka était face à l'arbre (je suppose?), la demoiselle aux yeux pures déposa ni trop brusquement ni trop doucement son poing droit au milieu du dos du shinobi tout en gardant sa tête baissée. C'est à se moment qu'elle reprit son discours, mais avec une voix plus sérieuse.

-Ce sont eux qui ont de l'espoir qui avancent dans ce monde tellement désespérant. Ce sont eux qui deviennent les plus forts, les plus intelligents, les plus courageux... Croire et avoir espoir en quelque chose aide la personne à s'entraîner, à persévérer et à ne jamais baisser les bras. Ceux qui ne croient en rien ou qu'ils ne vivent que pour obéir ou tuer, ce sont eux la stupidité incarnée. Ce sont eux qui ne devraient aucunement exister dans ce monde, vu qu'ils ont privé la naissance ou la résurrection d'un génie... *soupir* Pour conclure, je te demande de toujours garder espoir et de ne jamais baisser les bras. Nous avons besoin de lumière dans ce monde si sombre, nous avons besoin de personne comme toi pour embellir ce monde pourri...

Soupirant à nouveau par ce long discours inabituel de sa part, Naoko recula et baissa son bras en déserrant son poing. Ensuite, elle tourna le talon et alla vers la direction opposée de l'arbre. Soudain, à mi-chemin de la sortie, elle se tourna un peu vers Kira pour lui laisser un léger sourire.

-Bon, sur ce, je vais aller m'entraîner. Alors, j'ai été ravie de te revoir et on se revoit surement à la guerre. dit Nao avant de le saluer avec sa main et de partir.

**Si je n'ai pas, déjà là, trouver un moyen de m'enfuir de cette prison maudite...**

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Chill, Girl !! [Haku Naoko]

Revenir en haut Aller en bas
 

Chill, Girl !! [Haku Naoko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kaminari no Kuni :: Montagnes de Kaminari no Kuni-