N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Rencontre du quarante douzième type [Mit Uriô]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 94

Message(#) Sujet: Rencontre du quarante douzième type [Mit Uriô] Ven 14 Sep 2012 - 17:50

  • Comment vous sentez vous ?

  • Comme un lundi.

  • C'est à dire ?

  • Je t'emmerde.

  • Hum. Précisez le fond de votre pensée.

  • J'ai envie de prendre un pion de shogi et de te l'enfoncer dans la gorge jusqu'à ce que t'étouffes, enflure. Mais je pense que je le ferais pas.

  • Je vois. Très bien. Et à part celà ?

  • J'veux une glace au citron. Et une clope. Et sinon. Vous devriez arrêtez d'être psychologue. La dénomination de psychopathe vous irait mieux, à vous qui vous échinez à m'enfermer dans cette putain de pièce, allongé sur votre espèce de siège merdique, et à me regarder comme un poisson aux yeux globuleux tout en me posant des questions stupides.


Tu aurais aimé continuer. Mais tu es interrompu par l'intervention d'un messager. Un gradé fait irruption dans la pièce, interrompant ton monologue envers ce soi-disant médecin. Apparement, tu es convoqué. Immédiatement. Dans les montagnes aux alentours du village. Et franchement, t'es pas mécontent. Ca t'évitera de devoir t'éterniser ici d'avantage. Et puis, de toutes façons, si t'étais resté, t'aurais fini par frapper cet enfoiré de psy'. C'est ça l'inconvénient avec ton rôle de fou furieux. T'es obligé de suivre des séances chez un médecin spécialiste des comportements et réactions humaines. Autrement dit, un enfoiré qui se fait nommer "Psychologue", mais qui fait pas grand chose sinon prendre trois notes totalement illisibles sur un carnet pendant qu'il t'obliges à causer. Et ça te fait sérieusement chier. Donc, cette convocation sonne... Comme une libération. Tu sautes au pied de son espèce de banc d'examination, et tu rejoins le gradé, prenant le papier qu'il apportait. Tu parcours les quelques lignes rapidement avant de te décider à bouger. T'as même un plan de l'endroit où tu dois te rendre. Voilà qui va t'aider. Tu souris légèrement, d'un air narquois et sarcastique, avant de te retourner pour balancer un pion de shogi sur le front dégarni du médecin.

  • Au plaisir de pas te revoir, bouffon.


Et sur ces mots, tu sors, suivant le gradé, qui t'amène hors du village. Il te laisse à la sortie, te réindiquant une dernière fois le lieu de rencontre. T'es pas deumeuré quand même, tu sauras te retrouver ! Ouais. Sauf que c'est vrai que... Tu passes pour un fou. Donc. Ouais. Bon. Admettons. Tu vas passer pour cette fois, et tu vas aller retrouver celui qui t'a fait appeller. D'ailleurs, tu sais même pas de qui il s'agit. Mais. Tant pis. Tu verras bien. Et au pire, t'improviseras. Tu prends alors le chemin des montagnes, parcourant rapidement les sentiers de terre battue. Le jour est encore clair, mais il commence à décliner. Mais tu vas pas t'arrêter pour regarder passer les nuages, comme tu l'aurais fait en plein centre ville. Non, là, y'a personne autour de toi, donc, tu peux reprendre un minimum de semblant de sérieux. Donc en gros, tu vas pas être sérieux. Juste faire semblant. Ouais. C'est bizarre comme réflexion. Et puis. Foutre. Qu'est-ce que tu fous à essayer de faire un plan de toutes les conneries qui te passent par la tête ? Bah, tu t'en fous. Tu continues à avancer. Et tu finis par arriver rapidement au lieu dit. Tu t'asseois alors à même le sol, sortant un livre de ta sacoche, avant de le placer à l'envers pour tenter de le lire, tout en attendant que quelqu'un arrive...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Héritier du Nord
Messages : 6594
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Rencontre du quarante douzième type [Mit Uriô] Ven 14 Sep 2012 - 18:54

Dentô Maruko, un nom des plus réputés. Il faisait partie du clan maîtrisant la grande et puissante affinité Hikariton. Mais lui, ce n’était pas une lumière, et de loin. En effet, j’avais eu vent depuis longtemps de son état mental inquiétant. Et ce dernier ne s’arrangeait pas, jusqu’à un point où je fus lassé. J’avais pris la décision de m’occuper de ça personnellement. Je n’allais très probablement pas le soigner, mais peut-être allais-je le comprendre. Dans tous les cas, j’en avais assez d’en entendre parler par la bouche d’autrui ou via des documents. Il était temps que je rencontre le Genin.

Pour cela, je lui avais donné rendez-vous à un endroit bien spécifique situé dans les Montagnes de Kaminari no Kuni. Bien entendu, cet endroit était assez proche de Kumo. J’avais bien spécifié que je voulais qu’il soit seul, afin que notre future entrevue se passe dans les meilleures conditions. Il était hors de question que quelqu’un d’autre – hormis le Dentô lui-même – ne mette tout en l’air.

Finalement, j’arrivai sans encombre muni de mes habits de Raïkage, au point de rendez-vous où le jeune blond se trouvait déjà. Il était assis au milieu de quelques arbres et rochers. Les véritables montagnes se voyaient au loin. Je retirai ma coiffe, avant de laisser apparaître mon visage sérieux aux yeux du Genin.
    ─ Bonjour, Maruko.
Je jetai aussitôt mon chapeau sur le côté, puis quittai mon interlocuteur du regard. Je repris tout en retirant ma veste blanche et dorée.
    ─ Rassure-toi, je ne suis pas ici pour vérifier ton état de santé. Non pour moi, ça ne fait aucun doute…
Je fis quelques pas, puis posai à côté de ma coiffe ma tunique que j’avais pliée. Puis je me relevai, dévoilant ma tenue de combat blanche et noire tout en tissue au Dentô, sur qui je reposai les yeux.
    ─ Tu es fou.
J’esquissai un sourire, histoire de mesurer un peu la mentalité du jeune homme. Puis je sortis de ma poche un objet familier de tous : une simple plume pour écrire. En la mettant bien devant moi, j’étais persuadé que j’avais l’attention du dénommé Maruko.
    ─ Si tu veux me prouver le contraire, ou si tu veux prouver que tu es un ninja digne de ce nom, alors tu n’auras qu’à attraper cette plume.
J’esquissai de nouveau un sourire, puis secouai légèrement la plume, puis rajoutai quelques informations tout en me rapprochant d’un arbre.
    ─ Ne t’inquiètes pas, tu ne devras pas me battre, et je ne ferai pas obstruction. Il n’y aura aucun mouvement de ma part, tu as juste à venir chercher cette plume, et à la ranger dans ta poche.
Je jetai un regard amusé au Dentô, puis tendis encore plus mon bras histoire de faire comprendre au jeune fou qu’il pouvait venir la chercher.
    ─ Allez, tu peux venir. Ne me dis pas que tu es fou au point de ne pas pouvoir venir ? A moins que… tu n’aies peur ?
J’allais bien voir la suite. De toute façon, ce que j’avais préparé allait me dévoiler de nombreuses choses sur ce prétendu malade. Mais quoiqu’il arrive, une chose était sûre : il n’allait pas pouvoir prendre cette plume.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.communicationlost.com
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 94

Message(#) Sujet: Re: Rencontre du quarante douzième type [Mit Uriô] Dim 16 Sep 2012 - 0:50

Il se fout de toi ? Chercher une plume ? Prendre une plume dans sa main ? Il est sérieux ? Non mais il est encore plus dingue que toi en fait ! Tu l'écoutes sans rien dire, en continuant à jeter un oeil à ton bouquin. ".snes sed noitalupinam al rus esab es utsujneg ud tra'L" Putain, mais tu sais déjà ça ! Bon, et la suite... Tu es fou. Oui, bien sûr. Tu lèves la tête quelques instants pour le regarder dans les yeux. Prouver que tu es un ninja ? Ou que tu n'es pas fou ? Mais, quelle importance ? T'as pas envie de pas être fou ! Et t'as pas spécialement envie de prouver que t'es un ninja d'exception. Bah ouais. Sinon tu vas te retrouver au front. Et devoir te retrouver en première ligne... Très peu pour toi. Et là. La phrase à ne pas dire. Il te demande si t'as peur. Il est malade. Nan mais. T'as peur de rien. Pas même de ce taré. D'ailleurs... C'est... Qui ?

  • T'inquiète pas Dugenou. Je vais venir.


Tu tires une de ces têtes. Une tête de débile moyen. Comme d'habitude. Cette vieille tronche de trois pieds de long, qui te donne l'air d'un paumé de base. Qui te fait passer pour un attardé. Tu le fixes un instant avant de voir une feuille voler, passant devant tes yeux. Sauf que tu peux pas suivre deux truc en même temps avec tes yeux. Et tu te mets à loucher comme un manouche. Avant de faire un pas et de te casser la gueule lamentablement. Pour te relever en clignant des yeux. Bordel. Et t'avances comme un pauvre type, en titubant comme un vieux boulet complètement bourré. Et tu finis par tendre la main en avançant, comme tout deumeuré moyen qui voudrait attraper cette putain de plume quoi.

  • Mais en fait... T'es qui ?


C'est vrai ça. Tu sais même pas qui est ce mec. Il t'a convoqué, il te demande de prendre cette plume, mais tu sais même pas qui il est. Surement un enfoiré de richard friqué au vu de ses fringues pleines de strass. Mais t'as l'impression de connaitre sa tête. Juste l'impression. En fait, tu sais vraiment pas qui c'est. Ah ! Si ! C'est... Nan. Tu sais pas qui c'est. Vraiment pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Rencontre du quarante douzième type [Mit Uriô]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kaminari no Kuni :: Montagnes de Kaminari no Kuni-