N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Et voilà que... [PV Hyuuga Kenzo/Kotori]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 149
Rang : C+

Message(#) Sujet: Et voilà que... [PV Hyuuga Kenzo/Kotori] Mar 18 Sep 2012 - 14:22

    La petite Reha se promenait tranquillement dans les rues de Konoha. Voilà un commencement dépourvu de toute inspiration, c'est certains. Mais en même temps il faut bien que les shinobi de temps en temps se dégourdissent les jambes, et le village de la feuille n'est pas dépourvu de paysage qui valait le coup d'oeil. Qui plus est la petite Mitarashi n'était pas vraiment du coin et même si en deux ans elle avait fait ses occupations de genin, il n'avait jamais réelement prit le temps d'admirer la vue. Kotori-sempai insistait sur le fait que l'entrainement est une chose promordiale pour une kunoichi, donc et bien, la plupart du temps il était question d'entrainement.
    Cela derangeait même de temps en temps Reha, elle d'humeur fougueuse et prête à faire des blagues en tout genre, un entrainement aussi spartiate n'était pas spécialement la vie dont elle avait rêvé. Etre ninja signifiait pour elle, sauver la veuve et l'orphelin, braver les dangers pour triompher du mal et toutes les choses qu'une jeune fille pouvait bien penser. Peut être même trouver un preux chevalier ? Cette pensée la fit rire pendant qu'elle descendait à present la rue principale du village caché. Derrière elle se trouvait le palais de l'Hokage, et d'un mouvement de tête pour regarder au dessus de son épaule, elle s'arrèta pour reflechir.
    Il parait que l'Hokage était quelqu'un d'bien, Nikkou qu'il s'appellait même. C'était peut être une honte pour les konohajins qu'une d'entre eux doute de leur Hokage, mais Reha était comme ça, à mettre sa confiance que dans ce qu'elle voit. Outre là, depuis un moment à part les cheveux de l'hokage qui étaient à tomber par terre, elle n'avait jamais réelement fait attention à quoi que ce sois de sa part. Il paraissait que d'autre village existait dans les autres pays majeurs du monde ! Peut être qu'elle était tombé dans celui où l'Kage était atypique et étrange ? C'est peut être pas plus mal au fond, elle aimait bien les gens atypiques et étranges. Mais pour savoir si ses hypotheses étaient vraies ou fausses, il faudrait qu'un jour ou l'autre, elle s'entretienne avec l'Hokage, il n'y avait pas quinze solution. Cette pensée la fit sourire puisqu'elle n'était qu'une genin experimenté, mais sa curiosité à propos du grand chef du coin restait là. Un Hokage, ca peut être qu'un grand ninja non ? Déjà que les shinobi gradé donnait l'impression à Reha d'une grandeur heroique, alors que pouvait bien donner Nikkou en action ?

    Peut être que la coupe de cheveux gacherait tout ?

    Elle se mit à rire, purement et simplement au milieu de la rue, pour elle de toute façon le principale dans la vie c'était le rire, à quoi bon des projets ou des rêves sans cette petite chose qui s'appelle l'humour ? Elle continua de descendre la rue un moment, avant de tomber nez à nez avec ce qui semblait être un gamin qui travaillait dur dans un magasin de la rue principale, son boulot semblait erreintant et cela fit reflechir un moment Reha. Elle s'était arrèté là, à le regarder la tête penchée, avant de trouver ce qui pourait lui redonner le sourire. Vu comment celui-ci était fatigué, nul doute qu'il se reposerait d'ici peu, et la chaise en bois plus loin semblait être là pour lui indiqué comment faire sa prochaine farce ! Ni vu ni connu, elle se dirigeait donc vers celle-ci, pour finallement poser un genoux au sol et accomplir son magnifique sabotage ! Certes, ce n'était pas très gentil, mais Reha ne pouvait voir le mauvais côté de son action, elle voulait juste faire rire la personne qui viendrait s'asseoir.
    Soudainement, en plein travail, une ombre s'était penché sur Réha, malgré ses talents de Shinobi, il semblerait que quelqu'un l'avait vu saboter la chaise à l'ecart des passants...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 507
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Et voilà que... [PV Hyuuga Kenzo/Kotori] Mar 18 Sep 2012 - 22:08

Qui dit journée ensoleillé dit jour de congé, j'avais fait une requête à l'entourage du Hokage pour ne pas recevoir de pendant une période de vingt-quatre heures ce qui me permettrait de souffler un peu. Cependant, pas question de rester assis à rien faire ou de passer ma journée à roupiller dans mon lit, j'avais besoin d'un peu d'action moi ! Mais pas trop quand même, il y a une limite à tout. Je descendis donc les marches de mon petit appartement du quartier hyûga et je traversai ce dernier sans parler à personne. Je discutais rarement avec les membres de mon clan, un bref salut suffisait la plupart du temps. Je n'étais pas très apprécié mais ils n'étaient pas non plus très bavard ce qui m'arrangeait énormément. Je pris la route du centre-ville et je m'assis sur l'une de mes terrasses préférées, en plein coeur de l'action de notre majestueux centre-ville. Je dégustai une tasse de thé, en compagnie du journal du village qui ne racontait pas souvent quelque chose d'intéressant. C'était toujours faits divers par dessus faits divers, les grosses nouvelles concernant les problèmes du villages n'étaient jamais présent. Cette ouvrage donnait toujours une allure plus rose au village que ce qu'elle n'était vraiment, ce n'était pas pour me déplaire car ça faisait du bien de s'éloigner un peu des conflits de temps en temps, même si ce n'est que mentalement. Je commandai un repas d'oeufs avec du bon bacon grillé, mais pas trop, il faut qu'il soit croustillant mais tout aussi juteux. Après avoir feuilleté plus de la moitié de ma lecture du moment, mon repas arriva, le bacon était pas parfait mais qui j'étais pour me plaindre moi ? J'engloutis le tout en quelques instants et je repris volontier une tasse de thé pour bien digérer. J'observai la rue, les passants, les travailleurs et les marchands qui s'écriaient de toutes leurs forces pour vendre des produits très souvent plus bidons les uns que les autres. Un élixir de beauté par ici, les meilleures tomates du coin par là et j'en passe, c'était un vrai capharnaüm mais l'ambiance était jovial et malgré la compétition, une joie commune régnait dans l'air. Le seul qui semblait ne pas s'y plaire dans tous cela, c'était un petit garçon qui se donnait corps et âme à son boulot dans le magasin d'en face. Ce qu'il transportait était très certainement d'une lourdeur incroyable.

Puis, pas trop loin de la scène qui se déroulait, je vis une petite fille aux cheveux noirs s'avancer. Elle avait un air coquin, rien de bien méchant mais elle semblait aimer rire et jouer des tours. Mon intuition fut bonne car à peine quelques secondes après son arrivé, elle commença à saboter la chaise du jeune où le jeune homme se reposait. Je regardai la scène avec intérêt mais je ne voulais pas que le petit homme travaillant se fasse mal. Je me dirigeai donc vers la petite fille et après moins de dix brèves enjambés, j'étais à moins d'un mètre d'elle. J'avançai encore un peu et en laissant mon ombre recouvrir cette fille qui au final était une ninja, je m'exclamai d'un ton neutre moyennement autoritaire. Je n'avais jamais été sévère et ce n'était pas maintenant que ça commencerait.

▬ Alors ma petite, on s'amuse à saboter une chaise ? Tu sais il pourrait se faire mal et ça ce n'est pas drôle ! Dis moi, quel est ton nom ?

J'espérais qu'elle ne prenne pas tout de suite la fuite. J'adorais rencontrer les jeunes ninjas, devenir senseï m'avait fait comprendre qu'il était très important de leur inculquer les bonnes valeurs car tout comme on pouvait le voir entre Nikkou et Teichirô, les élèves étaient très souvent en admiration devant leur maître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 43
Rang : C+

Message(#) Sujet: Re: Et voilà que... [PV Hyuuga Kenzo/Kotori] Mer 19 Sep 2012 - 3:49

-"Oui, Père, j'y veillerai personnellement. Si vous voulez bien m'excuser."

Dans un geste souple et gracieux, je saluai mon père avec un seiza des plus modestes et des plus raffinés, avant de fermer lentement la porte du dojo. L'art des traditions représentait tout pour moi. Je ne me sentais pas du tout obligée de respecter un tel code, il était dors et déjà encré au plus profond de mon être. Je me levai sans un bruit, me déplaçant avec une légèreté prononcée, en gardant la ligne de mon corps aussi droite que possible. Tirer ma révérence ainsi prouvait que j'étais une femme digne de faire parti du clan, du moins, c'était ce que je pensais. Je ne pouvais m'empêcher de repenser aux mots que venaient de me confier mon père. Il me disait de surveiller les agissements de Kenzo, le jeune homme que j'étais supposé protéger en tant que membre de la Famille Parallèle. Les membres de la Soke avaient spécialement demandé à mon père de me confier cette "mission", comme s'ils n'étaient pas en mesure de le faire eux-même. Leur relation devait être sans doute assez froide pour qu'ils envoient un pion comme moi voir s'il ne marchait pas de travers. Quelle mauvaise blague.

Malgré tout, j'acceptais le moindre des ordres que l'on me confiait, et ce fut comme ça que je décidai de partir à sa recherche. Par le plus grand des hasards, le jeune homme en question passait devant les quartiers du clan, sans se soucier de ce qui pouvait s'y trouver. Le suivre discrètement s'avérait inutile, en tant que Hyūga ce genre de filature ne fonctionnait pas. Pour ne pas me casser la tête, je me contentai d'emboiter ses pas, avec quelques mètres de distance simplement. Pauvre de lui, se faire suivre sur l'un de ses rares et précieux jours de repos, il ne méritait pas un tel traitement. D'autant plus qu'il ne faisait que se balader dans le village, mangeait des plats locaux et profitait de cette si belle journée. Quand on regarde bien, le village était en fait un endroit paisible où il faisait bon vivre. Une atmosphère agréable qui valait le coup de se battre pour la protéger, se battre pour maintenir cette paix. Il suffit d'une minute d'environ pour que Kenzo échappe à ma vigilance, mais il n'était pas allé bien loin.

Il s'était levé pour se diriger vers une jeune fille qui semblait préparer un mauvais coup. Hé mais, cette fille... c'était Reha ! Que faisait-elle dans un endroit pareil ?! Non, question rhétorique. Le fait qu'elle aimait faire des farces ne m'avait pas échappé, c'était un détail que j'avais presque oublié. Aie, aie ! Elle allait se faire sermonner à cause de sa mauvais manie, il fallait que je fasse quelque chose. Sans trop réfléchir et un peu embarrassée, je m’incrustai dans la conversation. Il venait de lui parler, mais je me plaçai entre elle et lui pour m'incliner plusieurs fois, prenant sa défense.


-"Désolée ! Désolée ! Elle ne faisait rien de mal ! Si vous devez punir quelqu'un, punissez-moi à sa place !"

Je n'avais pas écouté les mots de mon supérieur, j'étais loin de me douter qu'il n'avait pas l'intention de la sermonner. Je m'étais ridiculisée toute seule, mais ça, je ne le savais pas encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 149
Rang : C+

Message(#) Sujet: Re: Et voilà que... [PV Hyuuga Kenzo/Kotori] Mer 19 Sep 2012 - 9:58

    Coooooncentration inteeeeense... Un petit fils par-ci, un coup de kunai par-là, voilà que son oeuvre était presque parfaite ! Mais quand l'ombre se fit voir au dessus de son épaule en s'eclamant que ce n'était pas drole, ca gachait forcement toute la blague et ce ne serait pas drole, effectivement !
    Reha se promenait qui plus est toujours avec son petit serpent, qui était cette fois-ci enroulé autours de son cou et surprendre un serpent dans cette position n'était pas une très bonne idée en sois ! Il se serra legerement autours de la gorge de la jeune fille, pas au point de l'etranglé car il n'était pas assez grand pour réussir quelque chose comme ça, mais assez pour la surprendre et la faire sursauter.

    - Kiiiiiiaaaa !

    Reha tomba les fesses sur le sol, essayant de calmer son serpent histoire qu'il arrète de resserer son entreinte de peur sur son cou. Puis c'est evidement une phrase bien moralisatrice qui degoulinait de leçon de vie qui parvint au oreilles de la Mitarashi. Et voilà ! Encore un adulte qui comprenait rien au rire ça encore. Elle se mit à l'observer des pieds à la tête avec une mine boudeuse, sans daigner repondre en premier lieu. Quand soudain, Kotori-sempai sortit de nul part pour sauver la jeune Reha.

    Et bien, voilà un rebondissement inatendu pour sûr ! Qui plus est elle s'etait enpressée de dire que c'était sa faute et qu'il fallait la punir elle. C'était touchant et Reha regarda un moment son ainée avec admiration, mais le fait est qu'elle faisait fausse route !


    - Il ne faut punir aucune de noux deux ! Je n'ai rien fais de mal !

    Bon, en tout cas voilà, pour elle ce n'était rien de mechant tout ça. Elle voulait juste faire une blague à quelqu'un et elle était sûr qu'il le prendrait bien et rigolerait. Après tout, c'etait un jeune lui aussi et elle était certain qu'il pensait pareil qu'elle. Il n'y avait que les shinobi de souche pure comme Kotori-sempai pour ne pas trouver les blagues.. Et bien... Marrantes !
    La jeune Reha se releva difficilement toujours avec un sourire, c'était quand même un denouement assez drole de son avis. Elle était partie pour attraper quelqu'un dans un de ses tours mais, elle sétait fait prendre à son propre piège avec une chute des moins banales ! Elle se mit à rire en repensant à tout ça, avant de jetter un coup d'oeil au jeune garçon plus loin. Sous la pagaille qui reignait à côté de lui, il regardait les trois personnes plus loin avec un air penaud, sans comprendre ce qu'il venait de ce passer. Rien que la tête du jeune homme faisait rire Reha, peut être les deux autres la prendrait pour un fou, mais elle n'en avait que faire après tout, elle trouvait juste la situation hilarante !

    Après avoir retrouvé son calme, elle fit finallement une jolie reverence au jeune homme bien plus vieux qu'elle. Elle était peut être une bout-en-train, mais elle restait quelqu'un de courtois et de polie, alors il n'était pas question de ne pas faire les presentations.


    - Je suis Mitarashi Reha ! Et elle c'est Hyuga Kotori !

    Peut être qu'ils étaient de la même famille, mais Reha n'en savait rien de toute façon, les histoires claniques et autre n'étaient pas dans ses préocupations et elle ne s'y était jamais interessé, malgré tout ce que Kotori-sempai pouvait bien lui dire à ce sujet et sur l'importance qu'ils ont. Le fait est qu'elle pensait qu'un grand Shinobi devait le demontrer et que ce n'était pas inscrit dans son sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 507
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Et voilà que... [PV Hyuuga Kenzo/Kotori] Ven 21 Sep 2012 - 15:34

Il s'en était passé des trucs ces dernières minutes. D'abord je m'étais interposé et ensuite, un troisième joueur ou plutôt une joueuse était entré dans notre petit histoire. Je la reconnaissais de visage mais je ne savais pas son nom, je l'avais souvent vu s'entraîner dans l'un des dojos des Hyûga. La petite fille avait sauté prêt de la saboteuse pour lui porter assistance, c'était peut-être l'une de ses amis. Elle proclama même que c'était elle la coupable et que tout était de sa faute. Elle aimait vraiment protéger les gens cette petite. Triste réalité tout de même car connaissant tous les membres de la Sôke je pouvais affirmer qu'elle faisait parti de la branche secondaire et donc, qu'elle était résignée à un futur de services. Ce n'était pas le sujet du moment, je devais mettre au clair tous ce qui se passait devant moi, rien de bien grave mais la fille qui avait un serpent au coup semblait vraiment bien se marrer. Elle tomba même à la renverse quand son serpent s'accrocha un peu plus fort à son coup pour l'étrangler. La fillette s'exclama aussitôt n'avoir rien fait de mal et qu'il ne fallait pas la punir elle ni l'hyûga. Je n'étais pas là pour ça, je voulais simplement qu'il n'y est aucuns blessés. Je pris une grande inspiration avant de parler à mon tour.

▬ Tu as saboté la chaise ! Ce n'est pas un acte criminel en soit mais le gamin là-bas pourrait se faire mal. Il y a déjà assez de blessés dans ce monde.

Je relativisais trop, la guerre c'était une chose mais qu'elle s'amuse avec une chaise on s'en foutait un peu. Oh et puis, il fallait bien mettre un semblant d'autorité dans la tête de ces jeunes. Quand des centaines de ninjas jailliraient à nos portes, ça ne serait pas le temps de s'amuser. La nouvelle génération m'énervait, toujours trop ou trop peu sérieuse, jamais d'entre deux. D'un côté, la petite fille qui me dit s'appeller Reha, qui s'amusait bien trop et de l'autre, Kotori qui était de son côté un peu trop sérieuse. Pour la première, son caractère était probablement inné mais pour ce qui était de la seconde, c'était le clan hyûga qui l'avait surement rendu comme ça. Je me présentai ensuite à elles, je n'allais pas me montrer sévère, ça aurait été ridicule.

▬ Ne fait pas aux autres ce que tu ne voudrais pas te faire faire. Oh et puis c'était qu'une chaise. Vous savez, je suis en congé et j'en ai un peu marre de vous sermonner pour rien. Ça vous dit d'aller prendre une glace ? Vous avez l'air plus sympathique que mes élèves.

J'avais parlé en direction de Reha car j'étais sur que c'était elle qui allait dire oui ou non. Kotori était si... serviable et je n'avais pas besoin de ces services, ni même d'une quelconque protection ! Si des gens entraient dans le village, ça serait pour tuer Nikkou et certainement pas moi. Je décidai de lui parler aussi un peu, histoire qu'elle ne me suive pas pendant tous les jours à venir car c'était maintenant évident que c'était ce qu'elle faisait précédemment.

▬ Écoute Kotori, je sais que mes frères t'ont probablement appris à être serviable à la branche primaire mais je ne te demande rien de ça. Le sceau que tu as sur le front est pour moi une pure foutaise, tu es mon égal.

Je lui fis ensuite un petite sourire léger, signe de mon tempérament amical.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Et voilà que... [PV Hyuuga Kenzo/Kotori]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Centre Ville-