N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Tiens, j'ai mangé un Pou [On']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 145
Rang : B+

Message(#) Sujet: Tiens, j'ai mangé un Pou [On'] Dim 28 Oct 2012 - 13:33

Hmm ! C’est bon les ramens ! Presque aussi bon que les chips. Tiens, T’vas essayer les ramens avec les chips aussi ! Et puis avec du chocolat, et puis des ramens au chocolat et au chips, et avec des cuisses de poulet ! T’en salive rien que d’y penser.
C’est ce que tu te dis en rentrant dans un... Restaurant de ramens. Bah, oui, c’est logique hein. Il est nouveau ce restaurant. Bah oui, tu connais tous les restos de Kanaha toi ! Alors oui, il est nouveau. Et puis toi t’as faim, ça fait dix minutes que t’as rien mangé, c’est pour dire. Tu te dirige vers le comptoir, t’adressant a un vieil homme :
- J’veux des ramens ! Des ramens au porc s’il vous plait !
Et là, tu entends une voix derrière toi, un homme t’interpelle

- Eh bien mamazelle, c’pas un restaurant de cannibales ici ! Vous avez compris ? Porc, cannibal, et elle ressemble a un...

Tu lui donnes une baffe en pleine gueule pour le faire taire, l’envoyant planer a travers toute la salle. Bah c’est vrai quoi, il n’avait qu’a pas venir te faire chier. Et puis de toute façon, tu deviendra hokage, parce que « moa jeu veu protégé mezami TROLOLOL », alors, tu commence a exercer ta profession, de toute façon, t’aura le droit de les frapper tôt ou tard, donc autant en profiter tant que tu est jeune. Tu retournes a ton bol de ramen qui est enfin prêt. Mais là, le gars te propose des baguettes pour manger. Et toi, tu éclate de rire. Toi, manger avec des baguettes ? Tu prends le bolle a pleine mains, et tu le renverse dans ta bouche, mangeant au passage un petit bout de porcelaine que tu as involontairement croqué. Et là, tu t’appretes a payer, tu sors ta bourse, sans un mot, mais il n’y a rien dedans. Ah, c’est vrai, tu as acheté 15 kilos de bonbons hier.. Du coup, il ne reste plus qu’une seule option, la fuite. Mais bon, t’est un peu enrobée, voir dodue, donc ça passe pas. Oui bon, t’est obèse... OUAIS TU RESSEMBLE A UN CONTENAIRE ET ALORS ? Tu assume. Mais bon, le gars te repère bien sur...

- Tu n’as pas payé jeune fille.

- Vous savez monsieur, on pourrait s’arranger, vous pourriez venir chez moi la nuit par exemple.

- NON ! NON, c’est... C’est gratuit en fait, tiens, j’aime même quelques ryos si tu veux... Mais sors, par pitié ! Non, NE M APPROCHE PAS C EST BON !

Bah, pourquoi il fait comme ça ? Tu n’en sais rien. Il croyait quoi au juste lui ? Tu voulais juste l’inviter a diner la nuit pour vous faire pardonner ! Et là, tu sors, tu tombes sur quelqu’un, tu l’écrase...




[Hrp : J’ai fait vague sur la fin xD]



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Rokudaime Hokage
Messages : 1461
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Tiens, j'ai mangé un Pou [On'] Dim 28 Oct 2012 - 16:32

    ... en fait non, tu t'écrases toute seule. Tu n'es pas tombée sur quelqu'un, tu as juste marché sans regarder devant toi. Résultat: tu as trébuché sur un pied, tendu exprès devant les tiens par quelqu'un dont le seul désir était de te voir chuter.
    Quand tu relèves la tête, tu peux voir qu'il s'agit en fait d'une femme. Non, une grande fille, en réalité. Grande pour son âge... ou non, plutôt de taille normale, après tout. C'est toi qui est ridiculement petite pour tes quatorze ans. Elle pourrait être une de tes camarades de classe, à bien y regarder. D'autres filles sont avec elles, elles te narguent. Puis elles s'enfuient, en riant et piaillant de plus belle, car elles savent que si elles restent tu vas leur faire la même chose que tu as faite à celui qui a osé tenter son calembours douteux sur tes allures porcines.

    C'est à ce moment là qu'un autre garçon se lève de table, un garçon avec une casquette et quelque chose de bizarre accroché dans le dos. Il vient de finir son bol, sauf que LUI au moins a eu la décence d'attraper ses nouilles avec des baguettes.
    Il a tout vu. La façon dont tu as fait valser l'homme qui t'a interpellé dans le resto. La peur du restaurateur quand tu lui as annoncé ton refus de payer. Et surtout, l'élégance avec laquelle tu t'es écroulée, rompant presque le parquet.

    Il se déplace, rejoint le restaurateur, dépose sur le comptoir quelques ryos, assez pour payer sa ventrée de nouilles et la tienne. Il est sympa...
    Quoique.
    Avant que tu n'aies eu le temps de te remettre sur tes jambons, il t'attrape par le dessous des bras et te balance à l'extérieur du restau, presque avec violence.
    Pendant que ton corps voltige et roule dans la rue, il te parle.

    -Toi, tu as un certain nombre de problèmes.
    Un, s’empiffrer au restau toute seule pour quelqu'un comme toi, c'est mal.
    Deux, sache qu'on ne frappe pas les gens comme ça dans un lieu public. C'est mal.
    Trois, quand on va au restau, on ne part pas sans payer. C'est mal.
    Quatre, avec la force et la violence dont tu as fait preuve, il est invraisemblable que tu te laisses marcher sur les pieds par des gamines.


    Maintenant, tu as le temps de te relever. Il te dévisage avec un mélange d'empathie et de reproche.

    -Crois-moi, tu ne sais pas te battre.

    Il te donne le rôle de la môme qui fait des bêtises, et te regarde de haut. Pourtant, à en juger la guitare accrochée en bandoulière dans son dos, c'est un musicien. La réalité, c'est qu'il te donne le ton, tout en s'adaptant à ton rythme, voire à ta manière de t'exprimer. Tu aurais un certain nombre de choses à apprendre avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soundcloud.com/grey-try
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 145
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Tiens, j'ai mangé un Pou [On'] Lun 29 Oct 2012 - 11:21

Ah non, ce n'est pas quelqu'un, c'est juste un pied. Tu tournes ta tête auparavant contre terre, essayant de discerner le reste du corps. Elle ? Ah oui, tu te souviens de cette fille, tu t'en souviens bien. Elle t'as bien fait tourner en bourrique hier. C'est une Yamanaka qui t'as obligé a danser Gangnam style en prenant possesion de ton corps. Cette sale fourbe de tes deux. Elle t'as bien foutu la tehon cette sale blonde. La prochaine fois que tu la verra tu en mangera un petit bout. Sisi. Ça ne fera qu'accentuer ta réputation de cannibale mais tu t'en fous. Tu t'apprêtes a te lever pour lui donner une bonne correction quand tu sens un impact sur ta main. Une main. Elle se ressere. Elle t'envois en dehors du restaurant sous une impulsion bien donnée. Le gars ou la garce (Ouh le jeu d'mots) qui t'as fait ça doit être sacrément balaise. Tu t'apprêtes a voir un Rocky Balboa… Mais, tu ne vois personne. Ah si, lui, un ptit gars tout chetif avec une guitare en bandoulière. Il commence a parler, mais tu n'entends rien. Tu as repéré quelque chose ! Une gaufre ! Tes yeux roulent, tu salives, tu pousses un cri de guerre avant de te jeter sur le biscuit présent sur le pavé sale. Autour de toi, les gens rigolent. Mais toi tu t'en fous, ça fait deux minutes que tu n'as rien mangé, et puis ce bol de ramen n'était pas très gros. tu ramasse le biscuit, en salivant toujours, tu en fourre sa moitiée dans ta gueule sans même enlever la poussière présente. Hmm, un petit gout de goudron, c'est pas mal ! Tu la tends a la petite chose qui parle toute seule depuis un moment avec un :
- T'en veux un peu ? Ché très bon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Rokudaime Hokage
Messages : 1461
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Tiens, j'ai mangé un Pou [On'] Lun 29 Oct 2012 - 11:54

    L'autre gars avec la guitare dans le dos ne te répond pas. Il n'a peut-être pas faim... En fait, il a même arrêté de te regarder. Sa tête est plongée dans ses mains, certains appellent ça un facepalm.
    Il a cette impression horriblement déstabilisante d'avoir parlé dans le vide. Les autres autour rient, mais de qui rient-ils? De la grosse bouse qui s'est traîné lamentablement jusqu'à une gaufre abandonnée, ou du jônin naïf qui essaie en vain de la raisonner?
    Il désespère. Il te regarde à nouveau, prenant mesure de toute la médiocrité qui t'anime. Alors il refuse d'en rester là.
    Il te relève de force. Sans pour autant t'enlever la gaufre sale de la bouche, car il a fini par comprendre que tu n'étais ni plus ni moins qu'une droguée, et qu'il était dangereux de t'arracher à ton rail de matières grasses

    -Allez, bouge.

    Il te pousse, te force à avancer tant bien que mal. Il lutte. Il est sur le point de craquer, et pas une seconde ne passe sans qu'il ne se demande pourquoi il fait ce qu'il est en train de faire. Ton cas l'a interpellé. Il ne te lâchera pas avant d'avoir fait quelque chose pour toi. Et il sait que pour ça il va falloir te brusquer un peu.

    Vous arrivez tous les deux dans une rue plus calme, moins commerciale. Il te regarde, et se souvient de ce qu'un homme appelé Suguato lui a apprit. "Chacun doit apprendre à utiliser ses névroses pour en faire une force", ou quelque chose comme ça. Mais là, c'était l'extrême inverse. Toi, tu sembles vivre pour manger, sans autre but dans la vie. C'est presque déprimant pour lui.
    Il essaie de parler un langage qu'il espère que tu comprendras.

    -Fillette, les gens qui te donnent à manger, il faut les respecter. Sinon, tu iras en prison, et tu n'auras que du pain et de l'eau.

    Voilà qui devrait capter ton attention. Son but est désormais de voir ce que tu as vraiment dans les tripes.

    -Je sais que tu vaux mieux que l'image que tu donnes. Si tu me montres de quoi tu es capable, je te paie une glace.
    Je suis On'. Dis-moi ton nom.
    Ensuite, essaie de me frapper.


    Contrairement à ta victime dans le bar, ce garçon est prêt à esquiver, il n'aura qu'à se baisser pour éviter ton bras. Il espère pouvoir faire durer ce manège suffisamment longtemps pour que tu réalises à quel point tu manques de vélocité et d'entraînement.


[En gros, tant que tu me frappes, je m'apprête à esquiver]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soundcloud.com/grey-try
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 145
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Tiens, j'ai mangé un Pou [On'] Lun 29 Oct 2012 - 20:38

Le gars te traine de force. Tel un chien. Il te pousse a avancer. Toi, tu ne comprends pas pourquoi il fait ça. Il n'hésite pas a te dire "allez bouge". Il te prends pour un âne ? Tu commences a t'énerver, ça fait longtemps qu'on ne t'as pas trainé comme ça. Il doit souffrir le pauvre. Toi, tu finis d'engloutir la gauffre. Mais voilà, tu as faim. A nouveau. Et oui. Alors, tu scrute le sol pendant qu'on te traine toujours aussi séchement.

Finalement, il te lâche. Vous êtes dans une ruelle moins agitée, plus calme. Le genre de place ou on peut faire toutes sortes de choses… Comme… Comme manger par exemple ! Oui, manger tranquillement, toute seule, sans personne pour te deranger, ça serait cool. Mais bon, ce gars te parle, tu vas l'écouter cette fois-ci. Il te dis que si des gens te donnent a bouffer, il faut les respecter, sinon t'ira en prison et tu n'aura que du pain et de l'eau
- Dis monsieur, c'est quoi le pain ? Ç a se mange ? Et puis, le truc que t'as sur ton épaule ça se mange aussi ? J'veux gouter !

Mais l'homme reprenait sa leçon. Mais un mot me frappait a la tête. Un "dring" parcourut mon subconscient, mon corps tout entier s'animma. Oh oui, glace ! C'est bon ! Hmm ! Ça fait longtemps que tu n'y a pas gouter ! Mais, tu va devoir la meriter cette glace. Après avoir donné son nom, en te demandant de faire de même, le jeune On', car tel était son nom, te demandait de l'attaquer. Le schéma était clair dans  ta tête. Battre->On'->Glace.
Tes yeux roulerent, ton corps s'anima encore une fois, ton poing s'avançait, fendait l'air a toute allure, puis se décuplait, s'abattant viollament sur cet étrange homme a glace.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Rokudaime Hokage
Messages : 1461
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Tiens, j'ai mangé un Pou [On'] Mar 30 Oct 2012 - 14:30

    L'homme à glace, quant à lui, est un peu gêné par cette scandaleuse prédictibilité dont tu fais preuve. Quoique, il est quand même impressionné: il avait entendu dire beaucoup de choses sur les membres de ton clan, mais le fait de voir de ses propres yeux le volume d'un poing doubler, tripler, décupler, et se diriger vers sa figure lui procure un peu d'adrénaline. Au moins, maintenant il est sûr de connaître le nom du clan dont tu fais partie, puisque tu ne lui as même pas dit. Hypnotisé par la récompense, tu as foncé sur lui sans réfléchir, et sans répondre à ses questions. Et ça, ça l'énerve, le Pou. Déjà que tu voulais lui manger sa guitare tout à l'heure, là ça commence à faire beaucoup.

    Alors il ne se contente pas de se baisser pour éviter ton poing dont il avait prévu la trajectoire en analysant tes mouvements. Une fois accroupit, il joint ses mains, plusieurs taos s'enchaînent, celui de la chèvre termine la danse. Il plaque ses paumes sur tes ongles énormes, et libère un son d'une amplitude exagérée dans ton bras, qui se met à vibrer comme une cymbale. L'onde finit par rejoindre ton corps, mais l'homme-glace arrête l'onde juste avant qu'elle commence à résonner dans la totalité de ton squelette. Tu as juste commencé à ressentir des sensations très désagréables, mais elles n'ont pas duré.
    En augmentant la taille de ton bras, tu lui as donné plus de matière, plus de fluides pour conduire le son, et le Pou en a profité.

    -Si tu grossis, tu deviens plus vulnérable, cocotte.
    Allez, t'as pas encore gagné ta glace.


    Sur ces mots, il appuie ses pieds sur ton poing pour faire un grand bond en arrière. Il te fait un signe de la main, te regardant avec défi. "Approche", te dit-il avec les yeux. Mais nul doute qu'il s'attend à bien mieux de ta part, maintenant qu'il a réussi à te réveiller un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soundcloud.com/grey-try
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 145
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Tiens, j'ai mangé un Pou [On'] Dim 4 Nov 2012 - 9:27

Ton poing fends l'air en direction du jeune Pou. Tu t'attends a ressentir l'impact comme a chaque fois que tu utilise cette technique face a quelqu'un, mais rien. Et puis finalement si. Un petit impact sur ton ongle, mais en retard. Que ? Et puis, tu ressens une vibration. Une vibration sur ton ongle. Une vibration, qui commence a se ressentir. Douloureuse. Tu n'as jamais ressenti celà. C'est bien la première fois que l'on arrive a te frapper d'une telle violence. Tu as été frappée. Oui. Tu n'est pas invulnerable en fait. Tu en donne juste l'impression. Et tu fais tout pour en donner encore plus l'impression. Tu te dis toi même que tu est un monstre. Mais ce gars n'est pas comme les autres. Il n'est pas comme toi. Il a un bon fond. Il veut te secouer. Tu prends conscience de tout ça. Désormais, tu ne te bats plus pour la glace. Enfin si, un peu quand même (Lol), tu te bats pour voir ce qu'il te réserve, ce que tu te reserves.

Tu en a marre toi aussi des victoires trop faciles. Alors, cette fois tu va tout donner, quitte a faire mal. Tu as faim, mais tu l'ignore, cette faim. Plus qu'une chose ne t'importe, battre le dénommé On'.
- Nai, merci pour tout.

C'était la première fois que tu t'étais exprimé avec autant de serieux. Avec autant de détermination. Tu hésitais a sortir un combo. Certainement le combo le plus abouti que tu avais. Mais si il parvenais a l'éviter avec autant de facilité, ce serait la fin du combat. Non, il ne pourrait pas. Il n'aurait pas le temps d'anticiper, de voir, d'éviter. Ou alors cet homme était vraiment baléze. Essayons.

Tu fais un petit saut, tu te roule en boule, tu fonces sur lui en vitesse, et une fois que vous êtes assez prêts, tu saute, haut, pour retomber, mais ce n'est pas fini. Tu décuple ton poids, par quatre. Et ta force, par deux. Tu abats ton derrière en même temps que ton poing sur toute la zone ou se trouvait le Ninja, frapant a plusieurs reprise avec tes gros poings sur le sol, en éspérant le toucher une ou plusieurs fois...

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Rokudaime Hokage
Messages : 1461
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Tiens, j'ai mangé un Pou [On'] Dim 4 Nov 2012 - 9:49

    Ta maturité a fini par faire surface, mais le moins qu'on puisse dire c'est que tu l'avais bien cachée. Tu as de la ressource, et ça le Pou l'a bien compris. Quand tu finis par lui dire ton nom, un sourire se dessine sur son visage. Tu as déjà un peu réussi son exercice. Il est un peu fier de toi, du coup il baisse un peu sa garde, le corniaud.

    Conséquence, quand tu lui fonces dessus comme une boule de neige dans une pente, il a à peine le temps de malaxer du chakra. Son adrénaline monte, ainsi que son rythme cardiaque. "Balèze", il pense, mais il n'est pas au bout de ses surprises. Presque par réflèxe, il s'apprêtait à ériger un mur de terre pour te bloquer dans ta charge, un mur qui n'aurait jamais été prêt à temps et que tu n'aurais probablement eu aucun mal à démolir.
    Pourtant, tu bondis. Une nouvelle preuve de dextérité de ta part, et comme On' est sensible au chakra il peut sentir ton énergie se dégager de chacun de tes mouvements. Pourtant, le fait de te voir sauter lui laisse une ouverture, qu'il saisit.

    Le chakra dôton qu'il lui reste, il le place dans ses pieds, et l'utilise pour plonger sous terre, comme une pierre dans l'eau. Plouf! Ou plutôt broum.
    Il t'a bien eu.
    Enfin qu'il croît.
    Car le broum est suivi d'un BADABOUM. Tu t'écrases comme un astéroïde, le sol se plie sous l'aberration qui te sert de corps. Là où le Pou avait mal calculé son coup, c'est qu'il n'avait pas prévu que tu quadruplerais ta taille pendant ton bond. Résultat, il n'a pas plongé assez profondément, et l'énergie de ton écrasement pachidèrmique a eu raison de lui. Son tau d'adrénaline n'a pas le temps d'exploser, il perd connaissance.

    Si tu te relèves, tu pourras voir sa tête qui dépasse du centre du cratère que tu as créé dans cette rue. Sa langue sort, et il a des spirales à la place des yeux. L'avenir de ta glace semble quelque peu compromis.

    Au fur et à mesure de votre pugilat, des gens se sont approchés, curieux. Ils te regardent, murmurent des choses. Certains commencent à se demander si tu ne l'as pas tué... en réalité il est juste un peu sonné. Au final, votre échange se sera fait dans les deux sens: s'il t'aura fait comprendre certaines choses, tu lui auras quant à toi appris qu'il était vital de toujours prendre les Akimichis au sérieux.


Citation :
Au RP comme au RP ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soundcloud.com/grey-try
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 145
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Tiens, j'ai mangé un Pou [On'] Jeu 15 Nov 2012 - 17:23

Le sol plie sous ton poids, et craque. Mais tu ne ressens pas le moilleux de la peau du Pou sur ton derrière. Les zones que tu as martelé il y'a quelques instants de poing sont literralement démolies. Heureusement que ce n'est pas du goudron, ou aut' chose. Ouais. Sinon, t'aurais du faire ce qu'on nomme "travaux forces". Et t'aurais tellement crevé la dalle -Putain, je gère niveau jeu de mots moi- que t'aurais fini par manger le goudron, faute d'aliment. Et du coup, t'aurais a refaire tout le travail. Pis le remanger. Bref, ce cercle vicieux halacon. 

Tu oublies momentanement cette reflexion, levant ton gros derrière, digne d'un pachyderme. J'espere que l'attaque a marchée. Mais pas trop quand même… Tu te lève donc, regardant derrière toi...
Le pauvre Pou est knoked out. Mais vraiment K.O hein. Genre t'as les spirales noires qui tournent dans les yeux, comme dans les dessins animes. Sisi. Enfin bref, tu n'aurais pas du sortir cette attaque. Tu lui a fait mal a ce pauvre Pou. Mais il n'avait qu'a pas te titiller. Et surtout a ne pas te proposer cette glace. Tu en avais fait trop pour une fois. Tu detournes une énieme fois ta tête, pensive, en mettant en même temps terme a ta technique de décuplement. Et là… Tu vois beaucoup de gens autour de toi. Ah oui, c'est vrai, le "combat" a du faire du grabuge, même si il a été très cours. Un Akimichi qui se bat en plein millieu du village, ça ne doit pas passer inaperçu. Surtout quand il assome quelqu'un. Et surtout si ce quelqu'un est un haut gradé. Enfin ça, tu n'en sais fichtrement rien. Les personnes autour de toi commencent a se murmurer des trucs, des "monstre", "grosse", "immondice" te parviennent a l'oreille. Tu armes le poing, te préparant a décocher un coup de poing dont tu as un secret a un vieillard qui semble particulierement bavard a ton sujet. Mais tu arrêtes ton poing, in-extremis, à deux centimetres de son visage moite. Tu dois faire quelque chose pour Pou avant. Une sorte d'amitié est née entre toi et lui. Il a essayé de te tirer de ton attitude. Il n'aura réussi que dans une certaine mesure. Tes actions sont le reflet des actions des autres envers toi. Rien de plus. Mais peu de personnes arrivent a saisir celà. Il fait maintenant partie de ce cercle très fermé. Il est maintenant le temps de de foutre le camp. Tu prends le Pou dans tes bras, te roulant en boule pour executer ton boost de vitesse, essayant de semer ces personnes -des civils pour la plus part, apparament- puis, tu tourne dans une nouvelle ruelle, sans oter l'être minuscule dans tes bras, tu execute une technique de camouflage basique, prenant les caracteristiques d'une pierre, attendant que la foule protagoniste passe. Puis, tu le traine sur ton dos peniblement, jusqu'au quartier Akimichi, ne pretant aucune importance au regard des passants. 

Une fois a la maison, tu commence par lui bander les blessures, doucement... En attendant que ce brave "On'" se réveille.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Rokudaime Hokage
Messages : 1461
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Tiens, j'ai mangé un Pou [On'] Dim 16 Déc 2012 - 15:05

    Et tu attends longtemps. Car tu n'y es pas allée avec le dos de la cuillère, c'est le moins qu'on puisse dire. Même quand tu l'as ramené chez toi, tu n'as pas vraiment pris de pincette; le Pou était comme dans une machine à laver pendant que tu l'emmenais jusqu'à chez toi en roulant, ça ne l'a pas arrangé.

    Il finit par ouvrir les yeux. Tard. Tu n'es plus là, tu es probablement en train de te gaver de bananes ou de choses improbables. Son attention encore nébuleuse se porte d'abord sur sa douleur à la tête, puis sur ses bandages quand il essaie péniblement de se relever. Qui s'est occupé de lui? Toi bien sûr, mais il a des doutes. Il ne te connais pas, il ne sait pas ce qui peut te passer par la tête. Il essaie de savoir quelle heure il est, mais pour ça il est obligé de regarder par la fenêtre. La lumière du jour est en phase de disparaître, il n'a plus rien à faire.

    Alors il sort un morceau de papier de sa poche, griffonne un "Merci pour les bandages", le laisse là où il était allongé juste avant, ouvre la fenêtre, sort et la referme derrière lui. Il s'en va discrètement, sans vouloir déranger davantage celui ou celle qui l'a aidé. Mais comme il a quand même envie de savoir de qui il s'agit, il s'approche d'une autre fenêtre. Il t'entend. Ta démarche, ta voix, la grâce naturelle avec laquelle tu engloutis les choses... c'est toi, il en est sûr. Tu as donc un bon fond, au delà de ton potentiel de destruction.

    En sortant de la ruelle, il regarde autour de lui, et reconnaît le quartier Akimichi. Ce qui fait de toi "Akimichi Nai". Il retient le nom, et sait qu'il devra suivre ton évolution; même si tu n'es pas son élève, tu lui as tapé dans l'oeil; il se demande comment tu vas tourner, car il sait que tu es dans un âge difficile où de nombreuses décisions difficiles t'attendront au tournant. S'il en a l'occasion, il essaiera de t'aiguiller dans les directions les moins pires. Il sait qu'il en est capable, car tu lui as prouvé aujourd'hui que tu étais capable d'écouter autre chose que ton bide, et de ne pas penser qu'avec ta panse.


    Quelques jours plus tard, après une brève enquête sur toi, il découvre que ton sensei est Hyûga Kenzo. Tu as donc une équipe, et un tuteur compétent, mais quel type de shinobi es-tu? Sois sûr que le "Pou" reviendra vers toi...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soundcloud.com/grey-try
 

Tiens, j'ai mangé un Pou [On']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Centre Ville-