N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Rencontre (Feat. Miko Aburame)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 404
Rang : B+

Message(#) Sujet: Rencontre (Feat. Miko Aburame) Mar 15 Jan 2013 - 3:09

J'étais arrivée à Hi no Kuni, voilà maintenant une semaine. Je n'étais passée dans ce Pays qu'une seule fois et c'était uniquement pour le traverser. C'était lors de cette mission que j'avais rencontrée Amaterasu, l'experte en Nukenin. Une mission qui avait failli me coûter la vie. Le Pays du feu n'avait pas changé, toujours avec ses nombreuses forêts et...ses nombreuses forêts. A croire qu'à la création du monde le Dieu qui s'en était occupé ne s'était pas vraiment emmerdé, comme pour Kaze no Kuni aussi. Du sable et rien que du sable. Au moins à Mizu no Kuni, on avait une certaine diversité: des plages, des forêts, des plaines. Un peu de tout quoi! Mais c'était mentir de dire que cette nation n'avait pas de charme, avec ses chemins pavés, ses statues qui traînaient par-ci par-là.

Evidemment, vous vous demandez sans doute ce que je fais ici si loin du village de la Brume Sanglante. Et bien, je cherche Asna Wasureru, mon amie d'enfance disparue depuis l'âge de sept ans . J'avais prévenu Yoru-Senseï de mon départ, c'était déjà ça. Au moins personne ne croirait que j'avais désertée. Ca serait bête d'être fichée sur le bingo book, alors qu'en réalité je ne fais qu'un voyage afin de retrouver une personne et non une désertion. Mais passons. Je pouvais noter une différence majeure par rapport à ma dernière venue: la neige. Et oui, le pays du feu n'avait pas été épargné par le phénomène des saisons. Les arbres étaient recouvert de flocons, mes pieds s'enfonçaient profondément dans la couche neigeuse. La température était un peu plus douce qu'à Kiri, elle devait avoisiner les -2, -3 degrès. Envellopée de ma cape de voyage, je marchais à la recherche du village de Konoha. La Brume n'ayant jamais combattu contre la Feuille, nous ne connaissions pas son emplacement, et il en allait de même pour moi. Alors j'allais au pif, suivant les chemins pavés, mais je tombais uniquement sur des petite bourgades. Aucun shinobis n'étaient présents. J'aurais pu au moins demander le chemin de Konoha Gakure no Satô, ou qu'il m'y emmene, like a sir. Mais non rien, pas l'ombre d'un Konhajin.

Il était environ quatorze heures, et après avoir arpentée un chemin, je tombais à nouveau sur un village. Poussant un soupir de désespoir, je décidais d'arrêter mes recherches et d'aller boire un coup à l'auberge du coin. Enfin, s'il y en avait une. Et oui, par chance! Poussant la porte grincante, je pénétrais dans l'enceinte du "Renard ambré". J'avais lue dans un livre que Hi no Kuni vénérait Kyuubi et que le renard était un animal sacré à leurs yeux. Aussi, le nom de cet endroit ne m'étonna pas plus que ça. Rejoignant le bar, je réclamais au barman, un verre de saké. Pendant que l'homme me servit ma boisson, je fis rapidement le tour de la salle de mes yeux. Il n'y avait pas beaucoup de monde, juste quelques civils qui me regardaient avec curiosité. Sans doute regardant le manche sortant de mon col. En dessous de ma cape se trouvait mon imposante claymore: Kirin. Il est clair qu'une telle arme ne passait pas inaperçue. Ils ne devaient pas avoir l'habitude de voir une Sabreuse dans ce Pays. Le Barman, sans doute curieux, commença à me parler:

- Vous êtes de Konoha?

De mon doigt, je lui indiquais le symbole des quatres vaguelettes de mon bandeau frontal.

- Je viens de Kiri.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin
Messages : 3419
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Rencontre (Feat. Miko Aburame) Dim 20 Jan 2013 - 11:23

Pourquoi avais-je été celle chargée d’intercepter la kunoichi inconnue à l’orée de Konoha ? Les équipes de senseurs qui avaient repéré sa présence depuis quelques temps auraient pu s’en charger … Peut-être avaient-ils appréhendé l’idée de lui faire face ? Il était dit dans le rapport qu’elle était armée d’une épée d’une taille plutôt conséquente. Je n’étais pas douée au sabre non plus, cependant j’étais celle dépêchée pour demander de but en blanc à cette kunoichi ses intentions. Depuis quelques temps la sécurité de Konoha avait été renforcée. Pas seulement à cause de l’épisode de l’homme au masque blanc, mais également pour cette histoire d’examen chûnin, qui avait vu le village se vider de plusieurs bons éléments. Le village de la Feuille était donc particulièrement vigilant aux actions perpétrées non loin de ses enceintes, et une étrange kunoichi lourdement armée qui rôdait d’un village à l’autre sans but apparent avait de quoi éveiller les soupçons.

Arrivant au dernier village où elle devait normalement se rendre si elle avait continué à suivre l’itinéraire qu’elle semblait prendre, un autre ninja en retrait m’aperçut et me confirma que la shinobi était bien là, dans l’auberge du village. Le Renard Ambré ? Jamais entendu parler, mais j’avais souvent entendu les hommes parler entre eux des petites tavernes locales autour du village qui semblaient avoir une plutôt bonne réputation, loin des bouges infâmes qu’offraient d’autres pays. Plantée devant la porte je testais auditivement le terrain. Je n’avais pas l’ouïe aussi fine que celle d’Onpu, mais il n’était pas dans mon genre de me précipiter pour autant.

    « …Kirijin »


Kiri ? Que voulaient-ils ? Rentrant dans l’auberge, je surpris la réponse du tavernier à l’encontre de la Kirijin en question, celle-ci accoudée au bar.

    « Et si j’peux me permettre qu’est-ce que vous v’nez faire ici ma p’tite dame hein ? »


    « C’est aussi ce que le Village de la Feuille se demandait depuis quelques temps. »


Allant rejoindre le bar d’un calme froid, je m’assis à côté de la Kirijin, néanmoins sur mes gardes, partant du principe que le maniement d’une telle épée nécessitait une certaine distance entre son adversaire et elle. Kiri hein ? Que venait faire une représentante du village caché de la brume ici ? Les relations entre Kiri et Konoha bien que n’étant pas très claires n’étaient pas pour autant au beau fixe. La jaugeant tout le long, impassible nous fûmes interrompues par l’aubergiste.

    « Qu’est-ce que je peux vous m’servir madame ? »


Remarquant que le ton du tavernier s’était radouci comparativement à lorsqu’il avait parlé à la jeune fille qui s’était faite passée pour une Kirijin, je regardai du coin de l’œil celle assise à mes côtés avant de déclarer.

    « Cela dépend si notre amie préfère s’expliquer à l’abri d’oreilles indiscrètes ou si elle préfère rester ici. »


Haussant un sourcil dans sa direction, j’avais rabattu mon capuchon en entrant dans la taverne, conservant mes fines lunettes noires, ce que j’aimais à appeler la preuve de mon appartenance à mon clan. Il ne tenait plus qu’à elle de donner le pas de la suite de leur entretien.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 404
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Rencontre (Feat. Miko Aburame) Dim 20 Jan 2013 - 15:15

Un silence pesant c'était installé dans la pièce, tous le monde me regardait. Même le serveur ne pouvait s'empêcher de me regarder. Comme si j'étais devenue le centre d'attraction numéro un de ce petit village. En même temps les petites bourgeades de ce genre ne croisait que rarement des étrangers, si vous voulez mon avis. Il fallait voir la pièce pour en être sûr. Les seuls clients étaient des villageois et non des touristes. Donc bon... Je n'étais pas très rassurée. Le silence en était pour beaucoup. Même s'ils n'étaient que des civils, leur nombre pouvait leurs donner l'avantage. De plus, si j'arrivais à me défaire de ces gars, nul doute que j'allais avoir de sacrés ennuis avec Konoha. Bref tout ce que je ne voulais pas! C'est alors que le barman se décida à parler. Il voulait savoir ce que je faisait à Hi no Kuni. Une bonne question. Qu'est-ce qu'une Chuunin, telle que moi, faisait en dehors de son pays? Une histoire assez compliquée à raconter, et je la reservais à un ninja de Konoha afin qu'il puisse me montrer le chemin de la Feuille.

Je m'apprêtais à répondre à ce civil lorsque une voix se fit entendre derrière moi. La surprise put se lire sur mon visage, le barman l'avait sans doute vu. La voix féminine manifesta son accord avec la question de l'homme. Mais détail encore plus intérréssant, tout portait à croire que cette voix venait en ambassadrice de Konoha. D'un mouvement lent, je tournais légérement ma tête afin d'avoir un aperçu de la nouvelle arrivante. Des cheveux noir cachés sous une capuche, un visage glacial dont le regard était couvert par une paire de lunettes inquiétante. L'expérience était lisible sur ce jeune visage. C'est avec précaution qu'elle s'asseya à mes côtés. Elle me regarda pendant un petit moment, ne tenant pas à passer pour une faible je ne la lâchais pas des yeux. Le Barman cassa ce silence inquiétant, proposant un rafraîchissement à la Kunoichi assise à côté de moi. Elle tourna cette phrase bizarrement. Elle s'adressa au barman mais il était clair que cette déclaration m'était destinée. Autant me le demander directement, peut-être une coutume d'Hi no Kuni? Mais en effet, je ne tenais pas à raconter ma vie devant toute la populace. Me levant j'invitais la Kunoichi à me suivre à l'étage. C'est d'une démarche tranquille que je traversais la pièce et montais les marches grincante de l'escalier. Il était clair, que pour l'instant, la Konohajin me voyais comme une menace potentielle, une bombe à retardement. Il fallait qu'elle puisse me faire confiance, elle était peut-être mon seul ticket d'entrée pour le Konohagakure no Satô. L'étage, était l'endroit où se trouvait toutes les chambres. Par chance, l'une des pièces était ouverte, c'est donc tout simplement que j'entrais à l'intérieur suivit par la Kunoichi. Je me tournais alors vers l'encapuchonnée. Je ne tenais pas à m'éterniser ici, autant tout lui raconter et basta:

- Je vais aller droit au but. Je réfléchissais quelques secondes à mon futur discours, quand enfin, je me lançais. Je m'appelles Jaden, je viens de Kiri, si je suis venue à Hi no Kuni c'est pour retrouver cette personne.

D'un geste lent, afin qu'il n'y ait pas de malentendu, je sortais une photo. Celle de la personne que je devais retrouver, celle de mon amie d'enfance. Ayant disparue à l'âge de sept ans, je n'avais que des photos d'elle qui dataient de cette période.


- Elle s'appelle Asna, Asna Wasureru. Elle a disparue à l'âge de sept ans, aujourd'hui elle devrait avoir 19 ans. Peut-être qu'elle se trouve à Konoha, et probablement sous une autre identité. Si vous me laissiez entrer, je pourrais mener mon enquête. Je marquais une pause, difficile de croire une telle histoire, mais elle devait me croire. Je vous assure que Kiri gakure no Satô n'est aucunement responsable de ma venue, je viens en pacifiste totale.

La balle était dans le camps de la Kunoichi encapuchonnée


Dernière édition par Koken Jaden le Lun 21 Jan 2013 - 0:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin
Messages : 3419
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Rencontre (Feat. Miko Aburame) Dim 20 Jan 2013 - 23:52

Suivant l’étrange femme à l’étage, la laissant ouvrir la voie, j’entendis derrière un grommèlement de frustration de la part du bonhomme que nous avions laissé en bas. Il devait sûrement être déçu de se faire ainsi couper l’herbe sous les pieds. Nul doute que la raison de la venue de la Kirijin pouvait sembler intéressante. Mais ce genre de secret ne regardait qu’elle. Elle et le village de Konoha bien entendu dès lors qu’elle rôdait sur nos terres. La laissant se présenter et présenter sa situation, je ne pus m’empêcher de me dire que cette fille n’avait pas froid aux yeux. Elle semblait savoir ce qu’elle voulait et y aller franco. Jaden donc ? Jamais entendu parler. Intéressante en tout cas. Il était rare de voir des habitants d’autres villages demander de but en blanc à pénétrer leurs murs. Une ruse Kirijin peut-être ? Il était possible qu’elle soit venue en tant qu’espionne après tout. Mais les relations avec Kiri n’étaient pas non plus totalement fermées. Il n’y avait pas de raison pour que je l’empêche d’accéder à sa requête.

    « Non ce nom ne me dit rien, et même si depuis elle a du grandir, je ne connais personne qui pourrait lui ressembler. Cependant je ne suis pas en mesure de dire que je connais chaque habitant de Konoha. »


Finissant de méditer sur la photo sur laquelle je m’étais penchée, je me redressais finalement, jaugeant à nouveau rapidement la jeune fille à l’épée avant de reprendre calmement, comme conciliante.

    « Je suppose que tu sais qu’une déclaration sur l’honneur ne t’assurera pas de rentrer tranquillement au village n’est-ce pas ? Si véritablement tu veux poursuivre tes recherches je serais à même d’intervenir en ta faveur. Cependant sache que tu n’auras sûrement pas champ libre, ou tout du moins que tu seras surveillée au cours de ton enquête. Si tu acceptes cette condition et que tu t’y plis je pourrais te guider jusqu’aux portes du village, et nous verrons là-bas si j’ai mon mot à dire sur ton entrée au village. Donc ? »


Attendant la réponse de la jeune fille, je m’adossais légèrement au mur. Il fallait tout de même un sacré culot et une sacrée volonté pour se présenter ainsi pieds et poings liés, surtout quand on venait d’un village dit belliqueux. S’il s’agissait de son amie, celle-ci avait de la chance de l’avoir, vu les mésaventures auxquelles elle se risquait pour elle. J’aurais aimé avoir une amie du même acabit. Mais bon cette jeune femme était également une kunoichi, qui savait ce qu'elle avait réellement en tête, une chose était sûr, si son but était autre, elle n'aurait pas l'occasion de le mettre en forme une fois au village.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 404
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Rencontre (Feat. Miko Aburame) Lun 21 Jan 2013 - 5:06

J'hochais la tête durant tout son discours, étant totalement d'accord avec ses propos. Je savais tous ça, je savais que même à l'intérieur du village on ne me laisserait pas tranquille, que je serais surveillée constamment. Mais, il n'était pas nécéssaire, étant donné que je ne comptais pas faire de vague au sein de la Feuille, les temps n'étant pas propices aux blagues. Une fois ça déclaration terminée, elle demanda alors si les conditions ne me gênaient pas.

- Aucun problème.

D'un hochement de tête la jeune kunoichi, m'invita à la suivre. Nous partions tout de suite? Soit. Je n'avais pas de temps à perdre de toute façon. Sans dire au revoir au barman, nous nous mettions en route pour Konoha. Bien, une bonne chose de faite, j'allais pouvoir mener à bien ma recherche. Si jamais Asna se trouvait au village caché de la Feuille, nul doute que je la retrouverais. J'avais fait une promesse, je devais m'en tenir à cette dernière. Finalement, je n'avais pas mis beaucoup de temps à négocier mon entrée. J'avais eu de la chance cette Kunoichi se montra plus conciliante que je l'aurai cru. Est-ce que tous les Konohajin avaient ce masque froid, sans émotion? Je ne tarderais pas à le savoir. Nous avions quittées le village et marchions à travers l'épaisse forêt d'Hi no Kuni. Les rayons du soleil peinaient à traverser la densité du feuillage qui fournissait une ombre permanente sur les chemins pavé du pays du Feu. De temps en temps, je pouvais entraperçevoir des animaux que je n'avais jamais vue, tel que les renards, ressemblant à des loups en moins aggressif, ayant aussi une robe orangée magnifique. J'en profiterais pour ramener une peau de ce magnifique animal lorsque je reviendrais à Kiri. Nul doute qu'elle irait parfaitement dans ma chambre. Enfin, éspérons juste qu'il n'y avait aucune réglementation, interdisant la chasse de certains animaux.

Nous nous enfoncions de plus en plus dans la végétation, et le chemin pavé fit peu à peu place à un simple désherbage, la terre servant de fil conducteur, nous conduisons sans doute à Konoha. En effet, après une heure de marche, je vis un édifice devant moi. C'était un énorme mur, immense. Deux portes aussi grosse que les statues du Clan Batsu, se présentaient devant nous à encore plusieurs centaine de mètres de distance. Elles étaient ouvertes, me permettant d'avoir un aperçu de se qui m'attendait à l'intérieur. Finalement ce village n'était pas si différent de Kiri, l'architecture n'avait rien de spectaculaire. Mais cette touche de verdure était sans conteste le plus qui donnait un charme certain au village. Arrivée, j'étais encore plus impressionnée par le gigantisme des murs et de l'entrée. Des gens marchaient tranquillement, je pouvais voir des Konohajins par-ci par-là, facilement reconnaissable avec leurs gilets militaire. Des enfants jouaient à la balle dans un coin, j'entendais le bruits des crieurs annoncant les bienfaits ou autres avantages de leurs produits. Bref, ce village était très vivant. Et finalement, je devais avouer que l'atmosphère était totalement différente qu'à Kiri. Une fois ma contemplation terminée, je me tournais vers la Kunoichi qui m'avait guidée jusqu'ici:

- Avez-vous encore besoin de moi pour répondre à des formalités, où puis-je disposer?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin
Messages : 3419
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Rencontre (Feat. Miko Aburame) Lun 21 Jan 2013 - 22:39

Elle n’avait pas été bien longue à convaincre. Elle avait accepté immédiatement le compromis, apparemment résolue. Hmpf. La laissant me suivre en silence je revenais sur mes pas jusqu’à Konoha, sachant très bien que derrière moi le Konohajin en éclaireur initialement fermait la marche plus en retrait. Ne pipant mot de tout le trajet, je laissais la Kirijin me suivre à distance respectable. Nous n’avancions pas bien vite, mais suffisamment pour ne pas à avoir à coucher dehors la nuit tombée. Il n’y aurait pas de quoi de toute façon. Nous étions presque arrivés. Le terrain me semblant de plus en plus familier, je m’avançais avec plus d’assurance, guidant l’étrangère jusqu’au village. Elle devait sûrement mémoriser le chemin. Cependant la localisation du village n’était pas non plus une affaire d’état. Au cours des années précédentes ce dernier avait été suffisamment ouvert avec l’extérieur pour que les habitants d’Hi no Kuni puissent l’indiquer sur une carte à quiconque aurait voulu chercher le village. Etrange de la Kirijin n’y ait pas pensé. Peut-être se rendait-elle bien compte de sa condition et avait préféré attiré l’attention à sa façon. Elle avait été plutôt directe et confiante et ce dès le premier abord.

    « Nous arrivons. »


Et en effet on pouvait apercevoir au loin les remparts du village, ceux-ci paraissant de plus en plus imposants à mesure que nous nous rapprochions. L’effet avait sans doute été voulu pour montrer la force du village et dissuader d’éventuels opportunistes, pillards, ou autres ninjas mal intentionnés. Arrivant à la grande porte Sud alors que le brouhaha de l’intérieur du village se faisait entendre, je devais avouer que j’espérais que l’inconnue réussisse à profiter de l’atmosphère légère qui y régnait. Et ce même si le temps semblait s’être gâté depuis les beaux jours d’été ou de printemps. Au printemps le village était magnifique, de quoi apprécier grandement une visite au village de la feuille. Regardant discrètement la Kirijin qui regardait tout autour d’elle, je m’autorisai un petit sourire intérieur. Voyant un ninja approcher pour que je lui rende des comptes sur la situation et sur l’identité de celle que je ramenais au village, je commençais à lui expliquer calmement l’identité de la jeune fille et ses desseins. Nous n’étions pas des montres tout de même à Konoha, pas la peine de fermer nos frontières à tout prix. Tous deux interrompus par la Kirijin, mon sourire intérieur se matérialisa fragilement sur mes lèvres. Avait-elle le goût de la plaisanterie ? L’autre fronçant les sourcils comme réalisant que la kunoichi était sérieuse il s’apprêta à lui s’adresser à elle, le devançant car doutant qu’il s’exprimerait calmement.

    «Hmmm non j’ai bien peur qu’il faille passer par un peu de paperasse avant. Inscrire votre nom, prénom dans le registre et déposer bien entendu toutes vos armes au poste où elles vous seront rendues au moment de votre départ. »


Insistant bien sur le ‘‘toutes’’ j’espérais qu’elle s’y plierait de bon gré, ayant sûrement dû se douter qu’on ne rentrait pas dans un village comme dans un moulin et ce d’autant plus lourdement armé. Kiri ne devait pas être particulièrement laxiste après tout. Une belle lame qu’elle avait là même si je ne m’y connaissais pas. Mais légèrement trop dangereuse pour être laissée aux mains d’une shinobi sûrement débrouillarde, ou tout du moins suffisamment pour en être là où elle était. Soit il était facile d’invoquer d’autres kunais à loisir et donc de toujours causé du grabuge, mais c’était la procédure habituelle, que les individus soient shinobis ou non. Il faudrait également que je vérifie qu’un sceau avait bien été apposé sur l’arme pour empêcher son utilisateur de l’invoquer à distance. Une situation similaire s’était déjà déroulée quelques années auparavant, mieux valait ne pas refaire deux fois la même bêtise. Laissant mon collègue parler pour moi, ce dernier s’exprima enfin.

    «Inutile de vous rappeler que tout conflit en nos murs fera de vous une menace envers Konoha. Un shinobi sera affecté à votre surveillance, mais ne vous en faites pas il saura se montrer suffisamment discret pour que vous n’ayez normalement pas à vous en inquiéter. Venez suivez-moi. »


Laissant le bonhomme repartir, je regardais amicalement la Kirijin avant de lui lancer aimablement.

    « Bon séjour à Konoha, j’espère que vous vous y plairez Jaden, puissiez-vous trouver ce pour quoi vous êtes venue ici. Si vous avez un quelconque souci, n’hésitez pas à m’en faire part. Demandez Miko du clan Aburame. »


Il était bon d’avoir à l’œil ce qu’il se tramait à l’intérieur du village certes, mais ma remarque n’était pas non plus totalement intéressée. J’espérais sincèrement qu’elle trouverait ce qu’elle cherchait, que son voyage se verrait récompensé.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 404
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Rencontre (Feat. Miko Aburame) Mer 23 Jan 2013 - 17:17

Les gens vaquaient à leurs occupations, malgré cette heure l'entrée de Konoha ne désemplissait pas. Les civils entraient et sortaient sous l'oeil attentif des gardes, postés sur les murailles et devant les portes. Ma guide m'avertit que je n'en avait pas finie avec la procédure. En effet, il me semblait logique, que le village souhaitait que tous shinobis étranger déposent les armes le temps de leur séjour à Konoha. Une procédure encore plus logique quand on apercevait mon arme. Posséder une arme à pouvoir était une chose, en avoir une qui faisait quasiment votre taille c'était une tout autre histoire... Un shinobi présent au côté de la jeune Kunoichi, que je n'avais pas remarquée, commença à m'expliquer que ma présence au village serais surveillé. Tous mes déplacements seraient pistés. Encore quelque chose de logique quand on y pense. A dire vrai, je suis sûre que la Brume aurait fait la même chose à l'égard d'un étranger. La Konohajin me salua avant de partir et se mit à ma disposition en cas de besoin. Exceptionnelle, étaient les personnes comme Miko qui manifestaient une gentillesse à l'égard de visiteurs, surtout quand le visiteur était un shinobi.

- Merci Miko, je m'en souviendrais.

C'est alors que la Kunoichi s'effaça en se faufilant dans la foule, disparraissant de mon champ de vision. Sans me laisser un temps de repos, un autre ninja surgit à côté de moi, m'indiquant de le suivre. Traversant la foule, il m'emmena dans un batîment pas très loin. Le bâtiment était composé, à l'intérieur, d'un guichet où un autre Konohajin était posté derrière. Mon nouveau guide se posta à la porte de manière à se que je ne puisse m'échapper. Enfin, je crois. Le guichetier me posa des questions simple, du genre "Qu'est-ce que vous venez faire à Konoha?" et un tas d'autre questions plus ou moins pertinente. A chaque réponse de ma part, le shinobi retranscrivait l'ensemble de mes mots. Une fois l'interrogatoire terminé, il me fit signer un registre en marquant mon prénom et mon nom. Une fois cette étape terminée, il me conduisit alors dans une pièce adjacente, beaucoup plus grande. Des tonnes de choses étaient entreposées, allant des katanas aux rouleaux de parchemin. Toutes ces choses avaient en rapport d'être des objets réservé aux shinobis. A mon avis toutes les armes des visiteurs devaient être stockées ici. Il me demanda de déposer l'ensemble de mes armes dans un coin de la pièce. Ce que je fis sans chouiner. Enlevant ma poche à kunais, mes bracelets d'invocation, et sans oublier Kirin, que je détachais de mon dos, la posant dans un des nombreux casiers présent. Il me demanda s'il me restait encore des outils de guerre. C'est sans mentir, que je lui affirmais que je n'en avait plus. D'ailleurs, ne plus sentir le poids de mon arme me fit bizarre. Un fois cela terminée, il scella le casier avec un fuinjutsu et m'annonça que c'était terminé en me souhaitant un agréable séjour. Mon enquête allait enfin pouvoir débuter. Si Asna se trouvait à Konoha, soyez sûre que je la retrouverais!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Rencontre (Feat. Miko Aburame)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Hi no Kuni :: Forêt de Hi no Kuni-