N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Première rencontre (Team Kitai)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 647
Rang : B

Message(#) Sujet: Première rencontre (Team Kitai) Lun 18 Fév 2013 - 22:22

L'hiver de cette année était beaucoup plus dur pour les Kumojin. Non seulement la température était plus glaciale que les autres années, mais il y avait aussi cette défaite contre les ninjas de Kiri et le deuil d'avoir perdu leur chef. Tous ces facteurs touchaient énormément le moral des kumojin, ou presque. En effet, Naoko faisait partie des quelques uns qui ne ressentaient rien envers cette "tragédie". Premièrement, Nao était habituée à ce genre de température, vu qu'elle vient d'un pays où que la chaleur ne peut guère l'atteindre, et puis, deuxièmement, elle n'en avait rien à foutre que le Kadoria soit disparu pour X raison. Enfin bref, si l'hiver avait été pénible, l'été, elle, était rassurante cette année. Il ne faisait ni trop froid et ni trop chaud. Le coeur de certains était apaisé par cette saison. C'était beau à voir, d'après la ninja qui ne sortait que la nuit. Pourquoi? Hé bien, sa délicate peau ne supportait point les rayons chauds du Soleil. Elle ne sortait que pour travailler ou pour jouer dehors avec sa fille. La jeune Haku trouvait qu'elle avait l'air un peu bizarre quand elle se promenait avec un parapluie. Donc, elle sortait plus le soir, quand la lune se levait et les étoiles brillaient de milles-feux. La demoiselle aux perles émeraude aimait se promener dans la forêt, surtout quand sa petite Natsumi l'accompagnait. Souvent, elles s'arrêtaient dans un petit endroit où on pouvait voir la gigantesque lune dans le ciel. C'était leur cachette secrète où elles pouvaient chanter, jouer, s'amuser et tout et tout. Bon, c'était pas mal la maman qui faisait toute la mélodie quand elles chantaient ensemble, mais demoiselle Haku adorait que sa petite Misa l'accompagne. De plus, elle se disait, qu'un jour, Misa pourra jouer enfin la mélodie toute seule. Enfin bref, ce soir était très spécial pour l'eiseinin qui déposa son enfant chez son babysitter. Ce soir, Naoko faisait connaissance avec ses élèves. (Oui, oui! Ses élèves!) Donc, continuant son chemin vers l'endroit de sa rencontre, la jeune kunoichi était un peu stressée de cette réunion, vu qu'elle ne savait pas vraiment qui était ses élèves. Oui, elle avait peut-être leurs noms et tout, mais la demoiselle à chevelure brune ne savait guère le comportement de ceux-ci. Haussant les épaules, cela ne prit guère de temps avant que la petite princesse du pays des neiges retrouva le lieu de la rencontre, soit dans sa cachette secrète. C'était ici le lieu où que la Team Kitai se formerait et se rencontrait pour la première fois. Néanmoins, ne pouvant guère dire l'endroit exactement où elle était, la musicienne avait créé une petite énigme pour qu'ils puissent la retrouver. L'énigme ressemblait à "Loin du bruit, je suis entouré de merveille naturel. Au réveil de la nuit, ma lune se dresse devant moi, laissant paraître un spectacle magnifique. Mélodie que tu entendras, voix qui te guidera". Sourire aux lèvres, la jeune femme ne perdit guère trop de temps avant de sortir son violon et de s'installer sur le tronc d'arbre qui faisait face à la lune. Ensuite, après l'avoir accordé, elle commença à jouer quelques notes avant de chanter doucement. À ce moment là, dans la forêt, non loin et ni proche de la cachette, on pouvait entendre l'eiseinin jouer et chanter.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 11
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Première rencontre (Team Kitai) Mer 20 Fév 2013 - 1:40

    Il faisait tranquillement la cours à certaines fille non loin du parc principal, il était après tout autoproclamé meilleur amant de la ville. Lambo ne souhaitait faire que ça de ses journées, ça et dormir. La vérité c'est qu'il voulait bien faire des efforts comme tout le monde, mais c'était beaucoup trop fatiguant, et puis il n'en avait pas besoin. Il commençait déjà à avoir une mauvaise réputation, les ninjas qui passaient leurs temps à courir des jupons n'étaient pas tous apprécié. D'ailleurs le village sembla comprendre qu'avec un tuteur il serait beaucoup plus productif, il ne partageait pas du tout cet opinion. Et tout son discours poétique sur la liberté que son génie devait avoir pour s'exprimer n'y changea rien. Une jeune secrétaire lui remit donc une feuille, qu'il accepta pensant qu'elle y avait glissé un quelconque moyen de la joindre. Il n'en fut rien.

    "Loin du bruit, je suis entouré de merveille naturel. Au réveil de la nuit, ma lune se dresse devant moi, laissant paraître un spectacle magnifique. Mélodie que tu entendras, voix qui te guidera. "

    Le coeur de Lambo ne fit qu'un bond, à n'en pas en douter c'était une femme. Sa chef d'équipe peut-être, mais surtout une femme qui lui donnait rendez-vous la nuit. Il tira prétentieusement ses cheveux en arrière, il était vraiment le plus beau partie de la ville. Ce n'était pas très dur à comprendre, trouver un beau décor de nuit hein ? Quoi de plus facile pour quelqu'un qui connaissait les endroits les plus propices pour un rendez-vous ? Parfumé jusqu'à l'os, il sortait donc en pleine nuit vers la forêt.

    Comme il l'avait lu, une douce musique commença à se faire entendre, le guidant petit à petit vers sa destination. C'était rare, du violon. Il s'arrêta un instant ne l'interrompant pas tout de suite, laissant son coeur romantique prendre le dessus sur lui quelques instants. C'était bien une femme. Et de plus elle était seule; cette histoire d'équipe allait peut-être enfin devenir intéressante.

    Lambo:C'est magnifique, douce Senpaï. Lambo est là pour vous servir.

    Il glissa l'une de ses mains dans ses poches et ferma l'un de ses yeux afin de bien s'adapter à la situation. De sa main libre il tendait bien évidemment une rose, il en aurait fait de même pour tout le monde. Et tout à coup Lambo comprit que finalement il n'était pas tout seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 19
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Première rencontre (Team Kitai) Sam 23 Fév 2013 - 2:22

    Certains villageois se tournèrent vers lui lorsqu'il poussa son cri, il venait d'être affecter à une équipe. Et il ne comprenait fichtrement rien à l'énigme. Fort heureusement le ninja qui lui avait apporté le mot avait passé la tête au dessus de son épaule et avait dit en se grattant la tête, suggérant qu'il devait peut-être se rendre à la sortie du village. Il rangea alors ses affaires, s'assurant de mettre assez d'argile dans les poches de sa veste, il resserra sa cravate, c'est qu'il fallait faire bonne figure! Le terrain d'entrainement n'était pas très loin du lieu de rendez vous, il n'avait donc pas à s'en faire pour la ponctualité. Il n'avait d'ailleurs même pas tenu compte de l'heure, et avait finit par s'assoupir en plein après midi contre un arbre. Il ronflait doucement lorsqu'une mélodie se fit entendre, il se réveilla brusquement se cognant la tête, avant de crier férocement.

    - Bordel! Cet énigme incompréhensible et cette musique... Peu importe, je vais exploser à mort celui qui m'a réveillé.

    Les bouches qu'il avait sur les mains frémirent bizarrement comme si elles se moquaient de lui. Le jeune Arashi plaça sa main dans un sac d'argile commençant déjà à fabriquer quelques une de ses armes. La mélodie le guidait alors qu'il continuait à faire des sculptures d'argiles. Finalement il y eut du mouvement, il observa la scène d'assez prêt étant encore masqué par l'ombre. Avant d'écouter stupéfait le jeune garçon qui parlait. C'était son imbécile de rival qui s'adressait encore à une jeune femme. Il semblerait que ce soit elle la dirigeante du groupe. Voyant que l'autre ne résistait pas à son envie d'offrir tout de même une rose; Arashi lança un Kunaï droit sur la fleur, découpant celle-ci.

    - VOY! Où tu te crois Lambo de tissu ! Si tu continues à ennuyer la senpaï je vais t'exploser à mort!

    Il était maintenant visible par tout le monde, inutile de dire que ses menaces de tout à l'heure avait disparu à la seconde où il avait vu la femme qui dirigerait l'équipe. Il reprit alors en se courbant d'excuse.

    - Désolé Senpaï, cet imbécile de tissu oser vous déranger avec sa fleur... Ne vous inquiétez pas si il recommence je l'exploserai à mort!


    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 647
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Première rencontre (Team Kitai) Mar 26 Fév 2013 - 4:03

Peu de temps après que la jeune demoiselle s'était installée, un jeune homme à chevelure verte vint proche d'elle et se présenta. Un léger sourire apparut sur ses lèvres et elle hocha doucement la tête. C'était bien un de ses élèves, soit Lambo Ikazuchi. De plus, en l'observant un peu, Naoko remarqua le comportement de celui-ci. Il était calme, ça c'est sûr, mais il avait l'air aussi d'un dragueur compulsif. Bref, un maigre rie se fit entendre par la jeune femme aux yeux émeraude en voyant Lambo lui montrer une rose. Il avait l'ai charmant aussi, mais elle n'allait pas tombé aussi facilement dans son geste. En effet, même si celui-ci avait disparu, Nao était promise à la seule personne qu'elle avait vraiment aimé. Donc, il pouvait faire tous les trucs pour la charmer, mais cela ne changerait guère la situation. Soudain, la magnifique rose fut coupée par un kunai lancé par un autre jeune homme. Tiens, c'était peut-être lui Arashi Bakushô et il avait l'air de connaître le jeune Ikazuchi. Par contre, Naoko remarqua que le Bakushô n'aimait pas spécialement son coéquipier. De plus, il avait l'air d'avoir un tempérament plutôt agressif, vu qu'il menaça son coéquipier. Soupirant en voyant la scène, l'eiseinin arrêta totalement la musique et rangea son violon dans son étuis. Ensuite, la kumojin se leva et sourit doucement avant de commencer les présentations.

-Bonsoir et bienvenue dans la réunion de l'équipe. Je me nomme Naoko Haku et je serais le sensei de cette team. En tant que sensei, il est à mon devoir de vérifier à l'évolution de mes élèves. Cependant, je n'aime pas vraiment jouer au professeur, alors, considérer-moi plus comme une coéquipière et je ferais de même. *temps* Bon, pour bien commencer, j'aimerais que vous vous présentez, même si vous vous connaissez. Je voudrais avoir des informations de bases, comme votre nom, votre spécialité et tout et tout. Pour ma part, je suis jônin de kumo et je suis spécialisée en médecine, mais j'ai plusieurs tours cachés dans mon sac. Ah et, comme vous le voyez, j'aime beaucoup jouer de la musique. C'est ma passion. À vous maintenant.

Un léger sourire apparut sur le visage angélique de la demoiselle à longue chevelure brune qui attendait patiemment la présentation de ses coéquipiers. Par contre, en observant leur réaction, elle avait peur qu'un jour, ces deux shinobis allaient se battre, vu qu'ils n'ont pas l'air à s'aimer beaucoup. Elle espérait que l'expérience d'être coéquipier fera disparaître ce sentiment de rivalité et qu'ils pourront bien s'entendre dans l'avenir.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 11
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Première rencontre (Team Kitai) Mer 27 Fév 2013 - 4:10


    Il était aussi doux qu'a son habitude, il faisait lentement et surement la connaissance de son interlocutrice, se demandant comment elle allait réagir face à la rose. Ce n'était qu'un geste devenu commun pour lui, mais il déduisait souvent beaucoup de chose, il aurait été curieux de voir comment cette femme réagissait face à un enfant plus jeune lui offrant une rose. Il n'aura cependant jamais la réponse, la rose fut subitement découpé par un kunai qui avait fendut l'air. Avec calme il baissa lentement le bras avant de le laisser glisser dans sa poche. Tout cela était suivit d'un énorme cri qu'il ne tarda pas à reconnaître...

    Lambo: Lambo de tissu ?Ton sens de l'humour est encore a améliorer jeune genin explosif.

    Il garda son oeil droit fermé, avant de bailler doucement il était vexé qu'on ne l'est pas laissé seul avec la jeune femme. Il était certain qu'il serait beaucoup plus productif avec uniquement la femme. C'était certain. Déçu que la femme est arrêté sa mélodie, il se détourna de son interlocuteur fort mécontent, pour écouter des paroles plus sages.

    Lambo: Très bien douce senpaï. Ce sera sans doute un peu dur pour Lambo de vous considérez comme une simple équipière, vu le gouffre qui nous sépare, mais si tel est votre choix Lambo fera de son mieux. Ikazuchi Lambo genin, je serais sans aucun doute votre élève sur lequel vous pouvez le plus compter, ma fierté réside dans ce corps et cet esprit de fer, Lambo absorbera toute les offensives avec sa défense de fer. J'ai pour principales passion les sucreries et les femmes. En espérant que tout se passe au mieux douce Senpaï.

    Il rouvrit finalement un oeil quelle dommage de se coltiner aussi le jeune gamin explosif. Mais il y avait plus important.

    Lambo: Lambo voudrait savoir, Douce Nao Senpaï, jeune genin explosif, pourquoi vous battez vous ? Lambo ne peux résolument pas se battre en pleine conscience s'il n'est pas sûr de votre détermination. Bien sûr vous n'êtes pas obligé de répondre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 10
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Première rencontre (Team Kitai) Mer 27 Fév 2013 - 18:09

Vous avez déjà senti les entrailles encore fraîches d’un poisson vous ? Eh bah moi oui, et pas qu’une fois je peux vous dire. Faut dire que mon métier de pêcheur et vendeur de poiscaille y contribue très fortement. Le poisson y’a que ça de vrai, c’est ce que je préfère manger sans la moindre hésitation. Mais grand Dieu qu’est-ce que vider un poisson c’est horrible. C’est gluant, ça colle, et ça fouette, un truc qui vous pique le museau, mais violent hein… Enfin bon, tout ça pour dire qu’actuellement, j’avais la truffe emplie de ce délicat fumet, et que mes doigts étaient poisseux. Ce n’était jamais une partie de plaisir que de préparer toute cette pitance, mais je n’en avais nullement le choix. Il fallait bien que je remplisse la marmite de mon petit foyer, et puis récolter assez d’argent pour payer à mes enfants le nécessaire syndical. Pour le moment, mon échoppe n’était pas encore ouverte, et il me restait encore une bonne vingtaine de poissons à vider avant de pouvoir commencer mes affaires. C’est à ce moment qu’Heisuke, l’un de mes fils, décida de faire son apparition. Le pas sûr, il avançait vers moi. Je me rendais alors compte qu’il tenait un bout de papier plié en deux dans sa main. Je reniflais bruyamment avant de poser le merlan sur la planche. Posant mes mains sales sur mon tablier, je regardais s’approcher mon fils. Une fois arrivé à ma hauteur il me fit un signe de tête.


« Attention Papa.. »



Je n’eu pas le temps de répondre que je sentis un poids s’écraser sur moi. Déséquilibré, je ne fus pas en mesure de rester debout et mes genoux lâchèrent. Je vis le sol s’approcher, et un instant plus tard, je mangeais littéralement la poussière. Le poids sur mon dos disparut alors, et des rires s’élevèrent. Crachant ce qui m’était entré dans la bouche, je relevais avec peine la tête. Là, j’aperçus mes deux fils l’un à côté de l’autre, les larmes aux yeux tant ils rigolaient. Je me relevais, l’air de rien et essuyais les quelques goutes de sang qui perlaient lentement sur mes lèvres. Bien que je sache pertinemment que ça n’aurait pas l’effet désiré, je me mis à fixer mes enfants avec un air dur.


« Tsss, c’est malin. Bande de connards va... »


Heisuke s’arrêta de rire avec peine, tandis qu’Ibuki, lui, se tordait littéralement au sol. Il ne perdait rien pour attendre c’lui là. Je m’emparais du papier que me tendais mon fils et commençait à le lire. A peine eu-je lu le message que j’en faisais une boulette que je m’empressais de lancer un peu plus loin. Mon fils s’étonna de mon acte.


« Mais euh dis moi papa, je me suis permis de lire, et, enfin c’est assez important non ? Je veux dire, c’est une énigme que tu es sensé résoudre afin de pouvoir rencontrer ta sensei et tes compagnons. »


Je pris alors un air des plus sérieux, rendant la scène solennelle. Au point tel qu’Ibuki cessa de rire et me fixa alors de ses grands yeux. L’émotion était palpable…


« J’ai rien compris fiston…. »



C’est alors en cœur, qu’après un blanc de quelques secondes, nous éclations tous de rire. Et je profitais de ce moment d’hilarité générale pour lancer sur mes gosses un seau rempli entièrement de viscères des poissons que je venais de vidé peu de temps auparavant. Je vous raconte même pas ça les a calmé les deux… Bref, suite à ça, ils sont partis faire ce qu’ils avaient à faire, et moi j’ai terminé de préparer le poisson. La journée fut longue, sans grand intérêt, et qui plus est, peu de clients vinrent m’acheter des poissons. La nuit tombait quand je décidais enfin de ferme mon échoppe et de ramener chez moi ce qui restais. Au moins, on se ferait un bon petit gueuleton. Une fois arrivé, je laissais Harada s’occuper de faire à manger et de prendre en charge mes enfants. Pendant que pour ma part, je pris le temps d’aller me prendre un bon moment aux bains de la ville. Bien sûr inutile de préciser que je n’étais nullement en tenue ninja, simplement un kimono, qui lui, ne sentait pas le graillon ou les viscères. Il n’était pas loin de 20h quand je pris la décision de rentrer à mon domicile. Ayant un peu trop de verres de saké dans le sang je décidais de ne pas trop m’agiter et sans trop savoir pourquoi, allais m’endormir perché en haut d’un arbre feuillu. Comme on dit, une fois bourré, tous ce que l’on fait semble être la chose la plus sensé possible.


Alors que je rêvais paisiblement, une douce mélodie commença. Donc, certes, c’était magnifique comme musique, mais bordel ça venait tout juste de me réveiller, et grand Dieu je déteste être réveillé par du bruit, c’est d’un chiant ! Encore à moitié endormis, je pris la peine de regarder plus bas, et grande surprise, je surpris une jeune femme en train de jouer du violon. Bien que le fait qu’elle me réveille ainsi m’ait mis en pétard un instant, je devais avouer qu’elle touchait vraiment sa bille. C’était tout simplement beau à entendre. J’aurais d’ailleurs apprécié que cet instant ne s’arrête pas si tôt. Ou du moins qu’il ne soit pas perturbé par un adolescent en rut. S’il n’était pas venu, nul doute que ça aurait duré plus longtemps… Mais soit ; qu’est ce qui se passait ici au fait ? En suivant la conversation et en écoutant les propos du jeune homme, de l’autre, et enfin de la jeune femme, je compris bien des choses. En fait, je me tenais au dessus du point de rendez-vous que devait donner l’énigme que j’avais reçu plus tôt. Et donc la jeune femme n’était nul autre que Haku Naoko, ma sensei. Et, les deux mioches… mes équipiers ? Et merde… Je me retrouvais avec pour partenaires deux adolescents en pleine puberté. L’un complètement narcissique, au point de parler de lui à la troisième personne, et se croyant vraisemblablement l’âme d’un charmeur, bien qu’il fasse plus gros lourds qu’autres chose. Et l’autre, un excentrique, passablement très violent ou du moins facilement explosif, du genre à réduire en poussière une pauvre fleur offerte à une femme. Bref, l’équipe parfaite. A laquelle on pouvait me rajouter moi, un genin de 26 ans, incapable d’utiliser son chakra. Vraiment génial tout ça… Alors que je tentais de me relever, pour descendre et me présenter moi aussi, il y eu un accident dirons nous. En fait, mon pieds a glissé sur de la mousse humide, j’ai perdis l’équilibre, et… nan mais sans rire j’vais pas en plus vous décrire dans le détail la grosse honte que je me suis tapé quoi ! Bref, j’suis tombé comme une grosse merde, j’ai terminé ma chute de plus de 8 mètres en m’affalant telle une crêpe sur le sol. La violence du choc me tira un râle de douleur et je commençais alors à me tortiller comme un asticot souffrant. Il me fallut une minute avant de pouvoir me relever, le visage, bien sûr, complètement en sang. Je crachais un glaviot de sang au sol avant d’essuyer quelque peu ma figure avec mes mains. Et d’ensuite essuyer mes mains sur mon kimono. Et le plus drôle… kimono blanc… BORDEL !!! Je m’étirais, faisant mine de rien, bien que mon visage soit toujours maculé de sang. Après avoir baillé je me présentais rapidement, afin de faire savoir qui j’étais et ce que je venais faire là (oui c’était un hasard mais fuck).


« Salut les mioches, siouplais, essayez de pas vous entre tuer. Et enchanté de faire votre connaissance Haku-sensei. »


Et je m’affalais sur le dos, afin de reprendre des forces après pareille chute. Je sortis d’une poche une mini bouteille. J’enlevais le bouchon et posais le goulot sur mes lèvres. Lentement je pris une gorgée du saké qu’elle contenait, ce qui me tira un gloussement de plaisir. Après avoir rangé la bouteille dorénavant vide, je m’allumais une cigarette, et tout en suivant la suite de la conversation, je fumais paisiblement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 19
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Première rencontre (Team Kitai) Sam 2 Mar 2013 - 18:12

    Il s'apprêtait à répliquer aussitôt à Lambo lorsque la femme commença à parler. Il se redressa et écouta en silence, C'était assez rare, cependant évidemment la femme n'avait rien à voir avec son coéquipier parfaitement inutile. Le fait d'avoir en face de lui quelqu'un d'autrement plus talentueux que lui le forçait à un certain respect, et puis sans savoir pourquoi il y avait quelque chose qui l'amusait dans toute cette scène. Il allait commencer à parler lorsque son coéquipier commença. Il serra les poings, oser le devancer!

    -VOY! Encore entrain de se vanter de ta défense de fer hein ?! Je l'exploserai à mort tout comme je le ferai avec toi. Je suis Arashi et je viens du clan Bakushô, et JE serai l'élève sur lequel vous pouvez le plus compter ma grande force repose dans mes assauts sans faille. A part les explosions et ce village je n'ai pas grand chose que j'aime. Mais en ce moment il y a bien quelqu'un que j'aimerai exploser à mort...


    Il termina sa tirade en se tournant vers son équipier avec un sourire provocateur, avant de remarquer que sa senseï n'apprécierait surement pas et de se redresser. Il desserra sa cravate, et Lambo reprit, que voulait-il encore ce foutu morceau de tissu ? C'était dur à croire, il voulait tester leurs détermination ? Etait-il sérieux ?

    -VOY! Comment oses tu remettres en question la détermination de Naoko senpaï ?! Et pourquoi tu m'appelles jeune Genin explosif ? Je suis plus vieux que toi! Enflure... Je deviendrai le futur chef du clan Bakushô !

    Il termina en pointant son poing vers Lambo lui retournant ainsi la question. Il était aussi curieux de savoir si Naoko allait finalement répondre. C'est alors qu'une ombre attira son attention, il dégaina plusieurs Kunaï alors que l'ombre descendait, c'est son stupide coéquipier qui arrêta sa main d'un geste ferme. Ce Lambo avait finalement une sacré poigne. Ce n'était finalement qu'un homme maladroit, vieux, manquant de grâce se nettoyant sur son Kimono propre. Sans doute un ancien amant de Naoko-sensei ? Cet idiot était un membre de l'équipe ?

    -VOY! Toi lâche mon bras! Et toi le singe vêtu de blanc, traite moi encore de mioche et je t'explos e à mort vu ? !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Première rencontre (Team Kitai)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kumogakure no Satô-