N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Reconstruction [rang C coop Hikaru]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 67
Rang : C

Message(#) Sujet: Reconstruction [rang C coop Hikaru] Mar 19 Fév 2013 - 21:53

Spoiler:
 

Déprimé ? Oui on pouvait bien résumer mon état d’esprit actuel par ça. Voilà plusieurs jours que je ne sortais plus de chez moi. Reclus du reste du monde. La raison ? Une vie qui m’avait filé entre les doigts, à cause d’une prise d’initiative stupide. Ce jeune garçon qui était mort par ma faute, à cause des choix que j’avais fait ! Je n’étais pas un héros. Les héros sauvent des vies et donnent la leur ! Moi j’en étais ressortie indemne en étant incapable de secourir une mère et son petit. C’était mon job d’aider les citoyens, et soumis à ma propre responsabilité, je devenais inutile. Ma déprime et ma culpabilité me rongeait. A quoi bon vivre, si on n’a pas de raison de l’être…
Je ne pensais pas au suicide, oh non, je m’aimais bien trop pour ça ! Mais je songeais à ranger le bandeau et à me reconvertir dans autre chose qu’une vie désastreuse de ninja.

Surgissant de l’ombre, mon sauveur, mon héros, mon ami ! Hikaru le grand, venait de franchir le seuil de ma porte, un parchemin dans la main. Conscient de mon état moral au plus bas, il était venu me proposer d’accomplir une mission avec lui. Le but étant évidemment de me bouger le cul hors de mon appart pour me faire reprendre goût au travail. Un premier échec est toujours difficile à encaisser, d’autant que le miens s’est soldé assez tragiquement…
Pour en revenir à la fameuse mission, je n’avais pas argumenté longtemps avant que le colosse réussisse à me convaincre de le suivre (quand on fait 2m et qu’on a une queux de cheval, on impose le respect !). Sur les routes sinueuses des montagnes du pays de la foudre, nous nous rendions donc dans un petit village perdu, dans le but d’escorter un charpentier jusqu’au village de Kumo. Théâtre de ma déchéance, la prison en ruine avait besoin d’être reconstruite suite aux nombreux évènements.

A mesure que nous marchions, je reprenais petit à petit du poil de la bête ! Le ton était à la joie, et on se marrait bien à discuter tous les deux. J’en retrouvais progressivement mon assurance et la fougue qu’on me connait habituellement. Et c’est là, au milieu d’une discussion que je sortais d’un ton assuré :

- P’tain, j’suis un pédé si on réussi pas s’te mission !

Au moins c’était dit… Mais voilà que le patelin était en vue, je suppose que le charpentier doit nous attendre de pied ferme. Je ne pense pas que nous étions en retard, mais on ne sait jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 42
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Reconstruction [rang C coop Hikaru] Mer 20 Fév 2013 - 13:23

L'assaut sur Kumo Gakure était maintenant fini depuis plusieurs jours. Maintenant que la sécurité est rétablie en même temps que sont reconduits les prisonniers, il fallait s'atteler à la reconstruction des fondations détruites. Tout le monde allait mettre la main à la pâte, même les shinobi ayant brillé lors de l'attaque. Hikaru venait de prouver deux choses : la première, qu'il était en mesure d'assurer son rôle même en temps de crise. La seconde? qu'il pouvait le faire même avec cinq litres d'alcool dans le sang ! Je vous l'accorde, yen a qu'une seule qui est viable selon lui, je vous laisse deviner... La construction c'est bien, ça rassemble, ça fait suer et forge les corps. Seulement, ça ne plaît guère au Dento. Il cherchait un plan afin d'esquiver toutes ces galères et un seul avait un taux de réussite supérieur à cinquante pourcents : partir en mission !

Le soleil cognait fort sur le village, une raison de sortir prendre l'air. Hikaru venait de récupérer une mission provenant directement des bâtiments administratifs du village. Son plan a donc marché il pourra éviter de participer durant quelques jours du moins à la reconstruction de la prison et autres. Cependant, il remarqua que sa mission était étroitement liée à ce qui voulait éviter. Son but, escorter un charpentier devant réparer la prison. Ne souhaitant pas prendre de risque, il préféra demander de l'aide. La seule et unique personne qui lui vint en tête fut ce bon vieux Kotai ! en dépression depuis l'attaque du village parce qu'il n'a pu sauver un gamin blessé. C'est tragique certes mais il faut se redresser. Après de courts échanges, Hikaru réussit à convaincre son collègue de le rejoindre afin de réaliser la mission.

Ils devaient se rendre dans un village perdu au fin fond des montagnes afin de retrouver le charpentier et l'accompagner jusqu'à Kumo Gakure. Pour l'instant, le chemin aller se ferait doucement et calmement. De toute façon, un ivrogne et un dépressif ça n'avancerait pas bien vite. La conversation se faisait naturellement, des rires et des morales fusèrent, cependant la bonne humeur subsistait. Kotai reprenait sa tête des beaux jours et ça n'apportait que de la joie à Hikaru. Au fil de la conversation, son impulsivité se mit en marche. Il confia au Dento que si la mission échouait il assumerait son homosexualité ! Non ce n'est pas vrai... en fait c'est juste une expression bidon dont raffole le type aux cheveux roses.


"J'en connais un qui va avoir mal aux fesses ! Haha ! Perso je compte la réussir."

Le village était en vue et la maison du charpentier tout indiquée. Les deux shinobis s'y rendirent. Un type d'une trentaine d'années ouvrit la porte, le charpentier était donc un homme d'un mètre soixante quinze aux cheveux bruns. Ça change des vieux croutons ! Néanmoins, ce fut surprenant qu'il soit si jeune. Sa renommée est immense dans le pays, ses œuvres doivent être d'une qualité impeccable.

"Oui c'est pourquoi?"

"Shinobi de Kumo ! On vient vous escorter jusqu'au village, ramasse tes babioles et bougent tes fesses ont s'taille !" Fit Hikaru en montrant son bandeau

"Ok.. Okay ! je rassemble mes affaires messieurs et j'arrive."

Hikaru expliqua à Kotai que les outils du charpentier valaient probablement plus que lui et qu'il avait été la victime de plusieurs tentatives de vols. Il redescendit de quelques marches, histoire de laisser Kotai s'entretenir avec le charpentier s'il le souhaitait. Le chemin allait être long et qui sait ce qui attendrait les ivrognes?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 67
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Reconstruction [rang C coop Hikaru] Mer 27 Fév 2013 - 3:47

- Oui c'est pourquoi ?

Un tocage de porte de la part de mon compagnon, et voilà que ce jeune homme sortait ! Intrigué par ce bruit légèrement répétitif sur une surface faite de bois, le tout exécuté seulement par le bout d’un index replié, cet homme faisait preuve d’une telle… prévisibilité ! Mais il faut dire aussi que ce tocage n’était pas anodin… Tout en souplesse, avec une pointe de force et de conviction, on pouvait clairement sentir l’écho d’un homme sûr de lui ! Un tocage puissant et sensuel qui… Mais dans quoi suis-je en train de m’embarquer BORDEL ?! Me mettant une claque virtuelle, je revenais donc à la réalité. Une réalité faite de monsieur tout cuissus et sévèrement burné, qui n’ont à l’esprit que les boobs ! Voilà, c’est ça…
Suis-je en train de remettre en question mon identité sexuelle ? Depuis combien de temps n’ai-je pas eu une demoiselle à me mettre sous la dent… Après la mission, il faudra que je réfléchisse sérieusement à ce problème.

L’homme à sa porte nous regardait d’un œil intrigué. Brun, plutôt grand et élancé, jeune de surcroît, je doute qu’il s’agisse de l’homme que nous recherchons. Surement son apprentie, une connerie du genre… Mais la surprise étant que mon partenaire ne voyait pas les choses comme moi ! D’un ton sec et expéditif, il nous présentait et donnait les ordres, comme à un détenu qu’on envoyait à la potence. Et ô miracle ! Le jeune homme lui répondit par l’affirmatif, signifiant qu’il était bel et bien le charpentier que nous devions escorter. Un instant d’hébètement de ma part s’en suivit… Déjà parce que je ne m’attendais pas à ce qu’il soit si jeune, mais aussi parce qu’on venait de passer pour deux geôlier escortant un homme condamné à la peine capitale !
Baissant la voix légèrement, Hikaru m’expliqua la réelle raison de son escorte. Le type était chargé de remettre en état la prison. Célèbre charpentier, il excellait dans son art et était reconnu pour ! Le problème étant que tout grand artiste a besoin d’outils à la hauteur de son génie. Et celui-là ne dérogeait pas à la règle… Une tape sur l’épaule, et le colosse descendit les quelques marches en me laissant un instant seul avec le commanditaire. Lequel, un peu paniqué, s’afférait à rassembler son matériel, avant de prendre la route. Je passais la tête dans l’embrasure de la porte en regardant un peu partout. Le bordel… Rien à sa place, et pourtant ! L’homme semblait trouver une logique à ce chaos et ne pris pas même une seconde à se souvenir de l’emplacement de tel ou tel truc. Plutôt impressionnant… Enfin, je lâchais quelques mots avant de descendre les marches à mon tour.

- Ne vous chargez pas trop non plus, ça risquerait de devenir compliqué si nous devions avoir à vous protéger efficacement après…

Plusieurs minutes passèrent, et nous arpentions les routes montagneuses de Kaminari no Kuni. Un énorme sac à dos sur lui, le jeune homme peinait à marcher correctement, manquant à chaque pas de se casser la gueule et de dévaler la montagne en roulant sur lui-même… Ce n’était pas faute de l’avoir prévenu ! Enfin nous n’avions pas à nous plaindre, le secteur semblait calme depuis que nous faisions route. Peut-être que cet excès de tranquillité nous rendait inattentif ? Longeant un col, que nous pensions sans danger, le sol craqua soudainement. Pas un petit craquement qui te fait dire « vaut mieux pas rester là, c’est pas très sûr ! » mais plutôt dans le genre « RUN MOTHAFUCKERS ! ». Mais trop tard. A cause de l’excès de charge de notre homme, le terrain se déroba sous ses pieds. Mes sens ne me trahirent pas cette fois ci ! Sortant un Kunai de ma poche, je le tenais en main droite, tandis que j’attrapais in extremis la main de notre homme par la main gauche. Le poids m’emportant avec lui, je plantais de toutes mes forces la lame dans le sol, nous laissant pendant au-dessus du vide, par la seule force de mes bras. Mon camarade posté à quelques mètres en avant cette fois-ci n’aurait pas pu réagir à temps pour le sauver lui-même, mais à présent, tout reposait sur ses épaules ! Si notre homme se délestait de son sac, j’aurais la force suffisante pour le remonter à bout de bras. Mais si j’essayais maintenant, tout ce que j’arriverais à faire, c’est me déboiter le bras ! Et puis ces outils comptaient aussi pour la mission, et hors de question de la louper cette fois ci !

- Hikaru ! Essaye de chopper son sac à dos ! J’arriverais à me démerder pour le remonter ensuite !

Bien entendu, le sac à dos était sur le dos de notre homme, c’est-à-dire, lui aussi au-dessus du vide… Espérons que le colosse trouvera une solution pour nous sortir de là ! Je pourrais tenir encore un peu, mais pas éternellement non plus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Reconstruction [rang C coop Hikaru]

Revenir en haut Aller en bas
 

Reconstruction [rang C coop Hikaru]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kaminari no Kuni :: Montagnes de Kaminari no Kuni-