N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 « Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir. » [ PV Aa & Seiichi ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 2088
Rang : S

Message(#) Sujet: « Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir. » [ PV Aa & Seiichi ] Jeu 21 Fév 2013 - 2:46

Spoiler:
 

Chaud, il fait chaud, il fait trop chaud ! Il fait souvent bon dans la région de Kaminari no Kuni, mais la ... C'était la première fois, depuis que Shinji est à Kumo, qu'il fait aussi chaud. Lui-même n'en revenait pas. Il n'arrêtait pas de boire tout ce qu'il trouvait de frais. Mais, même avec tout ça, impossible de se rafraîchir. Le brun ténébreux étouffait dans son appartement, mais il savait aussi que dehors, ce serait encore pire. C'est dans des moments comme ça qu'il se demande pourquoi il a l'affinité Katon. Un petit coup de Suiton pour se désaltérer aurait été nickel ! En attendant, le genin se retrouva vite avec plus aucune boisson et aussi une énorme envie d'aller aux toilettes. Shin' se dirigea alors vers son trône et fit ce qu'il avait à faire. Après cela, il décida de prendre une bonne douche froide et de s'habiller. La chaleur était trop forte et par conséquent, pour une fois, le manipulateur de la cendre lâcha ses costumes et prit un T-shirt, un pantalon court, un chapeau et son sac de voyage. Il prit les clefs de chez lui et sortit.

Mal grès la chaleur, Shinji avait une mission aujourd'hui. En effet, il avait assigné à une mission de coopération avec Kadoria Aa, jeune garçon qu'il connaissait bien maintenant. Le but de la mission était de se rendre à un endroit précis où des trafiquants opéraient. La rumeur disait que leur chef serait là en personne et que les deux genins devaient absolument capturer le chef. Le problème c'est qu'essayer de ne pas tuer quelqu'un est tout de suite un cran plus dur. Mais les hauts placés n'avaient pas affecté cette mission aux deux Kumojins pour rien. En effet, les deux genins formaient un duo de choc. L'un maîtrise la gravité et l'autre les cendres. Il est clair que l'ennemi n'a aucune chance. Cependant, il faut quand même rester prudent, car même si Shinji paraît sympathique hors combats, la personnalité de celui-ci change complètement pendant un combat. L'arrogance prend facilement dessus. Mais bon, pour l'instant il n'y a pas de combat. Il y a juste notre ami Shinji qui se balade dans les rues vers le point de rendez-vous qui est le Sentier perdu. En effet, la mission se déroulait à la limite de Kaminari no Kuni. C'était juste, car quelques mètres de plus et les deux genins n'auraient pas pu faire cette mission. En effet, toutes les missions qui se font hors de la régions ne peuvent pas être faite par des genins. C'est la loi et c'est comme ça.

Shinji se trouvait donc dans les ruelles de Kumo. Cependant, le nuage pourpre c'était perdu dans ses pensées et l'heure tournait. Il devait faire vite, car il allait être en retard. Le brun ténébreux n'avait donc pas trente-six choix. Cela le faisait chier, mais il n'y avait aucune autre option. Il devait courir pour ne pas être en retard. Il se concentra quelques secondes et fit un départ fulgurant sous les rires de quelques gamins. Le Aoki se précipita vers le sentier à une vitesse remarquable. Après quelques minutes, le genin arriva vers le Sentier Perdu. Il regarda autour de lui et vit non loin de là une personne. Surement Aa. Il esquissa un sourire et dirigea vers cette personne. C'était en effet Aa. Il prit alors la parole.
« Bien le bonjour Aa. Excuse-moi je suis un peu en retard. Bien, je pense que nous pouvons y aller. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 271
Rang : C+

Message(#) Sujet: Re: « Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir. » [ PV Aa & Seiichi ] Dim 24 Fév 2013 - 2:53

Protéger? Ça me va. Je suis un homme de main après tout. Le temps c'est l'argent et il faut dire que le deuxième facteur de cet imbécile proverbe me manque cruellement... Quoi de mieux pour se remplir les poches qu'accomplir deux ou trois missions bien simple qui consistent la plupart du temps à escorter un imbécile d'un point A vers un point B. Ah la simplicité. Si j'ai de la chance, un jour j'aurai droit à une mission digne de ce nom qui ne consiste pas qu'à marcher pendant des kilomètres et des kilomètres pour livrer un coffre fort à un riche bourgeois. Mais bon, passons. Me plaindre sur mon sort n'apportera rien à ma cause. J'ai vécu assez d'épreuves difficiles dans ma vie pour m'apitoyer sur mon sort à chaque petite embûche. Bref, ma mission du moment, octroyé par le biais d'une connaissance d'un précédent voyage à Kumo consistait à protéger un homme, un seul homme. Pas le top, mais ça peut se corser si les choses virent au vinaigre. Si cet homme a besoin de protections, c'est que sa vie est potentiellement en danger. On parlait ici d'un trafiquant influent du pays.

Je pris la route de Kaminari no Kuni après un long et interminable séjour à Kiri. Les rencontres que j'avais fais étaient pour la plupart anodines voir complètement inutiles. Cependant, certains ninjas - des imbéciles, je dois l'avouer - m'ont dis beaucoup de chose sur leur identité ce qui m'a permis d'agrémenter mon petit calepin personnel. La route avait été longue, mais tout au long de mon voyage, je savais que le jeu en valait la chandelle. J'avais dû m'embarquer dans un immense bateau commercial de pêcheur qui transportait des cargaisons d'Un pays à l'autre. Pour une maigre somme, j'ai pu séjourner pendant deux ou trois jours dans une cale mouillé et puante. Je suis sorti affaibli et aussi extrêmement ennuyé de ce long voyage. L'homme qui m'a embarqué ne pourra d'ailleurs pas se mettre quelques billets sous la dent avec sa cargaison puisque j'ai pris soin de percer la coque pour y laisser s'exsuder des tonnes de poissons. Les gens n'auraient pas à manger ces infectes aliments, c'était tant mieux.

Le chef trafiquant s'était installé à une distance plus ou moins considérable d'un petit village du pays de la foudre. C'était un lieu isolé qui avait des avantages et des désavantages. Personne ne pourrait venir nous aider si un drame arrivait, mais nous serions aussi beaucoup plus difficile à repérer. Situé en plein milieu des bois nuageux, le campement restait un lieu stratégique qui me permettrait d'installer de nombreux mécanismes de défense. En espérant que le sang ne coule pas. J'arrivai dans ce qui s'avéra être un regroupement de tentes désertes. D'une seule d'entre elle - la plus grande - émanait un épais nuage de fumée. Je pouvais voir qu'il y avait encore d'autres hommes dans l'endroit, mais qu'ils partaient tous vers l'ouest. Le chef devait s'y trouver. J'entrai donc dans la tente avec un regard confiant et une posture droite et puissante. J'avais dix ans, oui, mais il comprendrait bien vite que je n'étais pas un petit garçon ordinaire. Loin de là. D'une voix aigu, mais forte, je m'adressai à lui en le regardant intensément dans les yeux. Il lisait un livre, vouté dans une chaise basse cousiné. Il ne m'adressa qu'un regard discret avant de reprendre sa lecture, du genre : va t'en petit, t'es pas celui que j'attends.
- « Bonjour. Je suis Seiichi, chargé de votre défense pour les prochaines heures voir jours. J'ai peut-être l'air jeune et inoffensif, mais détrompez-vous. J'ai déjà fait couler le sang, beaucoup de sang. Suffisamment pour avoir une petite renommée dans le monde du mercenariat. Vous pouvez toujours me renvoyer chez moi, mais sachez que dans ce cas, il me fera le plus grand plaisir d'indiquer votre emplacement aux potentiels ennemis que je rencontrerai en chemin. »
Foutaise, s'il me disait de foutre le camp, j'allais prendre mes jambes à mon coup pour ne pas me faire repérer. Vivre Gogyou, c'est vivre dangereux. D'autant plus que je suis partisan...
- « Tu sais, petit, j'aime les gamins dans ton genre. Des convictions et la tête sur les épaules, c'est ce qu'il me faut. Si mon contact m'a conseillé de m'en remettre à toi, c'est ce que je ferai. Tâche de ne pas me décevoir. »
Et il reprit sa lecture. Quant à moi, je pris la direction de l'extérieur et ouvrit mon sac de toile. Il y avait une masse d'objets tous plus utiles les uns que les autres. Je pris une bobine de fil de barbelé très solide que j'accrochai d'un arbre à l'autre, partout autour du campement. À cela j'ajoutai une multitude de petites clochettes. Si l'ennemi approchait, un bruit allait retentir et le sang allait couler...

Spoiler:
 


Dernière édition par Gogyou Seiichi le Mar 5 Mar 2013 - 23:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Informations
Messages : 29
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: « Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir. » [ PV Aa & Seiichi ] Dim 24 Fév 2013 - 14:55



La chaleur que j’aimais tellement ça avec en plus un petit vent frais par moment que demandais de plus, pour moi qui avait l’habitude d’être ne pantacourt tout le long de l’année, un temps comme celui-ci ne pouvait pas me faire plus plaisir, de plus il est vrai que à Kumo no Kuni le beau est toujours au beau fixe. Je portais également une sweet short toujours ouvert la plus part du temps avec une capuche que je mets quand le temps se refroidis, quand-il pleut ou bien à mon réveil, j’avais l’impression d’être encore dans un cocon, bref la je m’écarte un peu de ce pourquoi j’étais venu ici, dans le Sentier perdu lieu de passage de Kumo un peu comme une grande porte d’entrée, si l’on voulait accéder au village. Donc oui… Pourquoi j’étais ici moi ?

J’étais assis sur un rocher et j’attendais, mais putain qu’est ce que j’attendais à la fin ? Ah oui ! C’est vrai j’avais une missions avec une personne que j’aimais tout particulièrement, mon ami Aoki, Shinji de son prénom l’homme qui m’avait offert un magnifique repas, le vent vint faire virevolté ma capuche que je ne portais pas, mes mains soutenant mon genoux, le tout pour ne pas que je tombes du rocher j’attendais, il en m’était du temps, enfin je dis ça mais bon il n’y avait pas d’heure à la convocation et puis il fallait dire que j’étais beaucoup en avance, alors au final c’est peut-être moi qui suis trop en avance. Mais d’ailleurs en quoi consisté cette mission ? Ressassant mes pensées, l’ordre de mission me revint subitement. Nous devions capturer un trafiquant d’être humain, putain de psychopathe ! Il fallait vraiment être dégueulasse pour faire des choses de la sortes, mais bon comme dirait l’autre. Il faut de tout pour faire un monde.

Notre cher ami, brun ténébreux arriva enfin, je descendis donc de mon rocher en guise de simple politesse, lors de mon action l’on ouïr mon bandeau cliqueter contre les parois de mon corps et contre les parois de mon sac, car oui mon bandeau était comme à son habitude attacher à l’anse du sac, plus exactement à la bretelle droite. Mon ami me salua et s’excusa du retard, je lui dis qu’il n’y avait aucun mal puis nous, nous mimes en route.

Nous marchions d’un pas habituel c'est-à-dire plutôt lent mais trop, donc assez rapide finalement, nous prenions le temps… Enfin je dis nous je n’en savais rien car je parlais plutôt de moi que de nous deux, donc je préfère dire finalement que je pris le temps de contempler le paysage les magnifiques montagnes qui entourais Kumo no Satô était d’une beauté sans nom, les nuages, l’est entourant, les faucons qui planaient autours d’elles, mais très vite je revins à mes moutons. Le temps que j’attends Shinji sur mon rocher j’avais déjà omis plusieurs hypothèse sur comment capturer le fameux trafiquant, ouais je suis un gars comme ça qui se fait beaucoup de film des fois trop.
C’est alors que je pris la parole

    « Dit Dono-San* comme compte tu procédés pour cette mission ? »


Je sais que nous savions quasi rien sur cette homme, mais il fallait bien avoir des plans aux cas ou.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 2088
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: « Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir. » [ PV Aa & Seiichi ] Sam 2 Mar 2013 - 18:54

Pour une fois, le Aoki était un peu en retard. Le bougre n'avait pas vraiment vu l'heure passait et il faut dire qu'il n'avait pas beaucoup dormis la nuit dernière. En tout cas, il se tenait devant le Kadoria qui lui fit signe qu'il n'y avait pas de soucis. Shinji consulta alors sa carte pour savoir exactement où il devait aller. La route en soit n'était pas longue, mais le temps de marche allait être conséquent. En effet, leur mission se déroulait dans les montagnes de Kaminari no Kuni. Autrement dit, une fois aux montagnes, la route n'allait pas être facile. En attendant, les deux compagnons étaient déjà partis. En effet, il devait quand même ne pas oublier que la mission se déroulait de nuit et que pour surprendre l'adversaire, il fallait être les premiers sur place. Le manipulateur de la cendre ouvrait la marche, scrutant alors chaque détail de la forêt que les deux shinobis de Kumo traversaient. D'après l'estimation du nuage pourpre, ils en avaient pour quelques heures de marche. Bien sûr, ils seraient arrivés bien avant que la nuit tombe mais c'est ce que voulait notre ami Shin'. En effet, le Aoki voulait étudier le terrain de sa mission afin de ne pas se faire surprendre. D'après les informations de Kumo, ce trafiquant sera seul cette nuit mais ... Il faut toujours prendre le plus de paramètres en compte. Qui sait, c'est peut-être une fausse information et lors de l'arrivée des deux Kumojins, une centaine d'hommes sera au rendez-vous. Bon c'est peut-être un peu exagéré, mais il faut toujours prévoir le pire.

L'utilisateur du Haiton sautait de branche en branche avec un pas ni soutenus ni lent. Il avançait à son rythme en allant à une vitesse moyenne sans trop se fatiguer. Les deux compagnons pouvaient apercevoir les montagnes de Kaminari no Kuni au loin. Il avait fait une bonne distance en très peu de temps. Le brun ténébreux était plutôt satisfaits. C'est alors que le gamin décida de prendre la parole. Il rompit le silence qui s'était lourdement imposait depuis des heures. Le Aoki s'arrêta et fit signe à Aa de faire de même. Il regarda pendant quelques secondes le sol et ses alentours et demanda au Kadoria si ça le dérangeait de faire une pause. Les deux se retrouvèrent donc au sol. Shinji était appuyé sur un arbre en train de boire de l'eau. Il prit alors la parole.
« Je dois t'avouer que j'ai plusieurs idées. Au début je voulais que l'on se dépêche d'arriver au lieu de la mission pour pouvoir tendre un piège, mais je n'avais pas pris en compte le fait que l'ennemi pourrait y être déjà. On nous a dit qu'il était seul, mais je n'y crois pas une seconde. Un grand trafiquant ne se balade jamais seul. Il doit surement avoir des gardes du corps ou des mercenaires. Cependant, nous sommes deux et je pense que nous pouvons tirer avantage de cela. J'avais pensé à pourquoi pas un qui distrait tous les hommes du trafiquant pendant que l'autre va discrètement s'occuper du trafiquant. Le problème est que nous ne connaissons pas l'effectif réel de l'ennemi. Peut être a-t-il un seul mercenaire ? Peut être une dizaine ? Qui sait ... J'avais aussi pensé à une approche furtive à deux, mais l'endroit sera surement piégé ... J'ai d'autres d'autres stratégies en tête, mais elles ont tous des qualités et des défauts comme celle précédemment dites. Mais je pense que toi aussi tu dois avoir un plan ou même plusieurs ... »
Le nuage pourpre écouta attentivement ce que le Kadoria avait à dire. Il avait des stratégies intéressantes, mais la question était laquelle prendre. Les deux compagnons décidèrent alors de reporte cette décision à plus tard quand le moment sera venu. La pause était maintenant finie. Les deux Kumojins reprirent alors leur route.

Enfin ! Les deux compagnons étaient enfin arrivés au lieu de la mission. Cependant, les deux compères avaient été plus lent que prévu au final. En effet, la nuit n'allait pas tarder à tomber. Les deux shinobis se trouvaient dans un arbre. Le Aoki regardait au loin et ne voyait rien de suspect. Après quelques minutes, la nuit tomba finalement et on pouvait repérer des lumières au loin. Les maître de la gravité et de la cendre décidèrent de s'avancer furtivement vers ces lumières. Après une dizaine de minutes de marche, les Kumojins étaient sur place. C'était un petit camp qui semblait désert. Cependant, les deux shinobis entendirent un bruit suspect. Les deux se dissimulèrent du mieux qu'ils le pouvaient et Shinji chuchota à Aa.
« Je pense qu'il est temps de choisir notre stratégie »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 271
Rang : C+

Message(#) Sujet: Re: « Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir. » [ PV Aa & Seiichi ] Mer 6 Mar 2013 - 0:03

Installer les pièges ne fut pas une tâche aisée. Les buissons meurtrirent mes mains à de nombreuses reprises, rien de bien grave, mais ça reste très énervant lorsqu'on doit continuer à poser des fils, encore et encore. Si l'ennemi approche, la clochette sonnera, les fils sont tendus à une hauteur suffisante pour que l'ennemi s'y accroche quand il saute et ils sont aussi assez bas pour qu'il ne soit pas possible de passer en dessous. Je dois maintenant rester éveiller et pas question d'aller discuter avec le patron qui fait sa lecture tranquille. Je suis un homme - enfin un gamin - d'action moi! Je préfère scruter les alentours et m'assurer que tout est correct. Dans le pire des cas, je n'aurai qu'à fuir et le type se fera massacrer. Faut dire qu'il n'est pas brillant brillant. Laisser tous ses mercenaires se rendre à l'autre bout du pays? Mais il pensait à quoi lui? Qu'il n'avait pas d'ennemi? Notre génération est bien différente que celle d'il y a une cinquantaine d'années. Avant, les gens étaient soit ignorants, soit stupides. Nous connaissons les effets nocifs de la cigarette et pourtant, certains s'époumonent avec leur tabac magique. Ça c'est de la stupidité, avant, les gens ne connaissaient pas les effets négatifs, ça c'était de l'ignorance. Bref, le patron était un gros stupide, soit un qualificatif digne d'une partie de ballon entre élèves de l'académie.

Après avoir finit de tout installer et de m'assurer que le campement était en ordre, je pris la direction d'un des plus hauts arbres du coin qui me permettait d'avoir une vu parfaite sur tout l'endroit. Scruter les lieux encore et encore, en voila une tâche désagréable. J'ouvris une enième fois pour la soirée mon sac de toile pour y soutirer un paquet de kunaï. À ceux-ci j'attachai respectivement une petite note explosive. Au moindre impact considérable, ils exploraient, voila quelque chose de peu agréable. J'ai entendu dire qu'un clan de Kumo fait la même chose sans la note explosive, les Bakugo ou un truc du genre. Un jour j'irai papoter avec eux pour savoir comment ils s'y prennent et si leur art se transmet. Mais bon, il faut dire que je n'en suis pas là et que même si le village caché des nuages n'est pas loin, j'ai d'autres chats à fouetter que d'aller là-bas pour peut-être rien.

Par où est-ce que les ennemis arriveront? Aucune idée là-dessus. Je me demandai aussi vraiment quel serait leur niveau. Une relation logique se forma alors dans ma tête, si c'était moi qui avait été chargé de la défense, c'est que les potentiels ennemis n'étaient pas si doués. Après tout, on ne demande pas à un rat de garder un trésor alors que c'est un dragon qui tente de s'emparer des richesses. Ça, j'y ai pensé, mais le gros tas de graisse qui se trouve quelques mètres plus bas à peut-être uniquement compté sur le facteur monétaire pour choisir son employé. Mes services ne sont pas très dispendieux. D'ailleurs, j'ai déjà rendu de nombreux services à des tonnes de personne pour un peu d'eau et un morceau de pain. Soudain, alors que seul le vent agrémentait ma soirée, j'entendis un bruit différent, un seul. C'était un craquement, mais ceux provoqués par le vent ne sonnaient pas comme celui-là. Non, j'étais à peu près sur que les méchants attaquants arrivaient. Je me levai sur ma branche, fusionnant alors avec la brise pour redescendre au campement, d'un pas léger et presque inaudible, je me dirigeai derrière une tente et espionnai discrètement l'endroit d'où provenait le bruit.

À moins qu'ils ne soient senseurs - ce dont je doutai fort -, ma position était comfortable et j'étais en avantage sur eux. Ils ne pouvaient pas me voir, alors que moi si. Six kunaïs explosifs ornaient ma main. J'étais fin prêt à les dégainer en direction d'un quelconque opposant.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 2088
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: « Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir. » [ PV Aa & Seiichi ] Dim 31 Mar 2013 - 3:08

La situation n'était pas très avantageuse. En effet, notre ami Shinji et Aa étaient plutôt dans la merde. Ils n'avaient pas de stratégie précise pour attaquer et ils avaient entendu un bruit suspect. C'était sûr, il y avait un ennemi dans le camp. Cependant, était-il seul ? La question était malheureusement sans réponse. S'il était tout seul, les Kumojins avaient l'avantage mais s'ils étaient plusieurs, c'était pas le même délire. En attendant, ils ont quand même une mission à accomplir. Le devoir est là et il faut ramener ce trafiquant. La stratégie de la diversion était surement la meilleure. Shinji pensait se montrer et attirer l'attention sur les chiens de ce trafiquant et que pendant ce temps-là, Aa chope l'autre gars et le ramène à Kumo. Bon après faut que Shinji se d'emmerde pour s'enfuir mais bon c'est qu'un détail. Après quelques signes à Aa, les deux compagnons acceptèrent cette stratégie. Le Aoki sortit de son sac un fumigène. Il pensait que c'était un bon début pour attirer l'ennemi. Il lança alors cette petite sphère qui éclata dans le camp et dispersa une fumée violette. Alors que le nuage pourpre allait foncer dans le camp, quelque chose d'imprévu arriva.

Kadoria Aa, son allié, tomba d'un seul coup. D'un mouvement ultra rapide, Shinji le rattrapa avant qu'il heurte le sol et partit en trombe à l'opposé du camp. Mais que c'était-il passé ? Aa avait été touché par l'ennemi ? Impossible de savoir pour le moment. Le brun ténébreux préférait continuer à courir le plus vite possible pour éviter que l'ennemi les suive. La situation venait de s'aggraver. Ce n'était vraiment pas prévu mais bon, c'est ainsi. Après une bonne dizaine de minutes, le maître des cendres s'arrêta. La distance était suffisante. Il posa Aa par terre et tenta une bref analyse. Il n'avait aucun signe de blessure. Le bougre n'avait peut-être pas supporté la pression. Ou peut être c'est le coeur. Ah il faut peut-être s'inquiéter. Ouai enfin le gars Shin' ce n'est pas un médecin ... Il prit quand même le pouls et vit alors que le gamin n'était pas mort. Cependant, la mission était toujours là et il devait absolument l'accomplir. Il fallait y retourner, même s'il était probable que les ou l'ennemi l'attendent. Il cacha le gamin dans un buisson et repartit.

Le trajet était douloureux. En effet, Shinji ne savait vraiment pas quoi faire. Il était assez stressé. En même temps, qui ne le serait pas ... Enfin, si on était des ninjas quoi ... Bref ! Après une nouvelle dizaine de minutes, le Aoki était de retours sur le lieu de la mission. Il n'avait toujours pas trouvé de stratégie, mais il n'avait pas le choix. Que faire ? Rentré en mode bourrin ou fourber en étant discret. La dernière option ne ressemblait pas trop à Shinji. Il décida de rentrer tel un taureau chargeant dans une arène. Bon à part que lui il n'a pas de cornes, mais des kunais avec des notes explosives. Il en lança une dans le camp ennemi. L'explosion retentit et le nuage pourpre sauta dans la fumée laissée par la note. Il prit alors la parole dans la fumée.
« Je ne sais pas combien vous êtes mais sachez qu'il serait de bon augure que vous vous montriez. Autant faire ce combat face à face. J'aimerais bien voir le visage du ou des personnes que je vais affronter ... »
Le bougre se prépara alors au combat.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 271
Rang : C+

Message(#) Sujet: Re: « Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir. » [ PV Aa & Seiichi ] Mar 16 Avr 2013 - 14:24

La tension était à son comble. J'étais seul pour me défendre contre deux kumojins qui n'avaient pas l'air tellement expérimentés. Le temps devenaient long, ils ne bougeaient pas, c'était un peu dommage de devoir attendre ici sans rien faire. Je décidai donc de tasser ma tête légèrement vers le droite pour observer la scène. Avec ma fusion partiel avec le vent et le noir de la nuit, les chances qu'ils m'aperçoivent étaient à peu près nul. Je vis l'un de mes deux opposants traîner son allié par terre. Il revint ensuite seul. Était-il un traître? Le genre de ninja qui part en mission avec un de ses alliés et qui revient seul après l'avoir tué pour garder tous le mérite? Si c'est le cas, il ne mérite rien de moins que de mourir par ma lame. Et quand je parle de lame, je ne parle pas de ces pourritures de métal, mais plutôt d'une vrai lame qui sait couper autre chose que du pain.

La stratégie que mon opposant adopta était risible. Il aurait très bien pu analyser l'intégralité du campement en se hissant dans un des arbres de la forêt. Mais non, il fonça dans le temps tel un taureau sans cervelle en balançant des kunaïs explosifs un peu partout. Aucun d'entre eux ne m'atteints directement, mais mon ouïe se dégrada légèrement suite à une explosion non loin de moi. Ce qui était magnifique dans tous cela, c'est que je savais où il était et ce n'était pas réciproque. Les six kunaïs explosifs que je tenais dans ma main partirent dans une belle volée droit dans la course du jeune homme. Jusqu'à maintenant notre combat n'avait nécessité aucun effort en chakra, je comptais changer la donne dans les prochaines secondes. Une sphère de vent se matérialisa dans ma main et tout en jaillissant à bonne distance de lui sur dans un corridor formé par quelques tentes, j'envoyai un rapide tourbillon de chakra fûton en sa direction. Allait-il l'éviter? Probablement pas, il ne savait même pas que j'arrivais, les kunaïs explosifs avaient eu pour but de l'occuper et de cacher les bruits de mon apparition. Histoire de ne pas me prendre une immense boule de feu en pleine gueule, je ralentis un tout petit peu pour relancer ma technique et retournai en direction des tentes de l'autre côté pour me cacher encore une fois à l'aide de la brise ambiante. J'étais parfaitement immobile et déterminer à en finir avec ce petit rigolo, il n'était pas un très bon stratège et s'il continuait comme ça, je serais bientôt payé.
- « Alors, c'est toujours aussi amusant comme mission? Ton allié ne vient même pas t'aider, tu es seul face à six ninjas. À l'heure actuelle, je suis le seul a avoir commencé le combat. Nous épuiserons tous ton chakra avant de te capturer et de demander une rançon à ton chef pour ton retour au village. Tu seras non seulement vaincu, mais aussi rentable! Bon garçon. »
M'écouter parler devait probablement être terrifiant puisque ma voix d'enfant laissait présager que je mentais pas. J'avais lancé ces paroles en l'air et j'étais à peu près persuadé qu'il n'avait pas réussi à esquiver ma précédente technique. Mes yeux effectuaient des rotations de tous les côtés pour m'assurer qu'il ne me prenne pas par surprise. Parfois, mes pupilles regardaient même le ciel pour parer à l'éventualité d'une attaque aérienne. Pour un gamin de dix ans, je me débrouilla plutôt bien. J'étais seul face à cette adversaire et je tentai de me débrouiller pour qu'il s'en aille avant que j'ai à le combattre au corps à corps ce qui serait beaucoup plus risqué que mes fourberies du moment.

Advienne que pourra.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 2088
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: « Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir. » [ PV Aa & Seiichi ] Sam 20 Avr 2013 - 18:13

La situation était critique. Le Aoki était en plein milieu du camp de l'ennemi. Il ne savait pas où la personne à capturer était et il ne savait pas s'il y avait des shinobis qui le gardaient. Le fait d'être rentré dans le tas ainsi pouvait paraître irréfléchi mais c'était en fait la stratégie de notre ami Shinji. Rentrer dans le tas c'est une stratégie ? Hey bien oui ! Il voulait en vrai gagner du temps. Il espérait que son partenaire allait refaire surface assez vite pour pouvoir l'aider. En attendant, il devait gagner du temps. Pour faire cela, il avait balancé pas mal de Kunais explosifs un peu partout dans le camp. Il s'était bien sûr mit dans la fumée d'un pour se cacher momentanément. Il avait aussi prit la parole histoire de voir si quelqu'un allait lui répondre pour repérer sa position. C'était évident que non, mais c'était un coup à tenter. La fumée commençait à se dissiper. Ça devenait dangereux de rester sur place, il fallait se mouvoir maintenant. Le nuage pourpre sortit du nuage de fumée en trombe et tourna légèrement la tête pour voir que six kunais explosifs se dirigeaient vers lui. Bon, déjà, ça pue. Le bougre ne perdit pas de temps et créa petit bouclier de cendres froides sur son avant bras. Avec son élan et son bouclier, il repoussa le plus de kunais possible. Quatre volèrent dans le ciel tendis que les deux derniers étaient au niveau de Shinji. Sans perdre une seconde, la tête brune activa les sceaux se trouvant sur ses pieds. Il fit un léger bon en l'air pour esquiver l'impact de l'explosion. Cependant, son ouïe fut grandement affecté par l'explosion des deux kunais. Il retomba sur le sol. Le démon cendré avait réussie à esquiver cette attaque, mais ce n'était pas fini. Loin de là.

Le genin tourna légèrement la tête et vit une sphère de vent lui arrivait dessus. L'attaque était bien trop rapide et le Aoki venait juste d'atterrir. Il avait nile temps de l'esquiver, ni le temps de se protéger. Il se prit l'attaque de pleins fouets. La boule de vent se coinça au niveau du ventre de Shinji et l'emmena valser dans le décor. Cette sphère traina Shinji dans le campement pour le laisser s'écrouler dans l'une des tentes. Le costard du maître de la cendre était plutôt ruiné et on pouvait remarquer un nombre impressionnant de coupure plus ou moins profonde. Faut le dire, il s'attendait pas à ça. Cependant, le genin n'était pas encore hors combat. Cette technique l'avait bien amoché certes, mais il pouvait encore combattre et allait encore combattre. Cependant, une personne prit la parole. La voix était reconnaissable. C'était la voix d'un enfant. Enfin, quelqu'un de plus jeune que Shinji. Cet enfant lui demanda si sa mission était toujours amusante. Il précisa qu'il était seul face à six ninjas. Il expliqua qu'il était le seul à avoir commencé le combat. A partir de ce moment là, le Aoki ne l'écouta plus. Il se demanda vraiment s'ils étaient réellement six. Pourquoi l'attaquer en solo alors qu'ils sont six ? Pourquoi il n'y a qu'une seule voix qui résonne ? Quelque chose cloche et le démon cendré était prêt à découvrir ce que c'était.

Le bougre se releva péniblement. Il avait une idée. Cependant, il fallait bien jouer son coup. Shinji fit quelques bons pou arriver au cœur du campement. Il lança de nombreux fumigène et se cacha dedans. C'était la base de sa technique. La suite était mieux je vous rassure. Le nuage pourpre se concentra et fit apparaître un mur de cendres. Celui-ci était très résistant et Shin' se trouvait derrière. D'après ce qu'il avait vu, le garçon maîtrise l'affinité Fûton. S'il attaque en direction de Shinji, les fumigène seront balayé par le vent et le genin bloquera l'attaque avec son mur. Il pourra donc voir d'où venait la technique et ainsi repérer l'enfant. Le problème est qu'il faut le faire attaquer. C'est ici que ça coince. En effet, Shin' est quelqu'un de pacifique. Il n'est pas vraiment habitué à provoquer les gens. Du coup, ça va être plutôt laborieux. Le bougre prit alors la parole.


« Que fais-tu ici mon garçon. Retournes voir ta mère, ici c'est dangereux. En plus, regarde, c'est bientôt l'heure de ton biberon nocturne. Va vite la retrouver. ! »

C'est ... nul à chier, mais bon, c'est Shinji. Le genin installa quelques notes explosives derrières lui pour ne pas se faire surprendre. Il fallait maintenant espérer que son plan marche.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 271
Rang : C+

Message(#) Sujet: Re: « Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir. » [ PV Aa & Seiichi ] Sam 20 Avr 2013 - 20:27

Ce combat était nul. Mon adversaire était débile et malgré son âge avancé, il n'arrivait pas à se défendre face à une volée de kunaïs explosifs couplée à un tourbillon de vent. Je m'attendais à mieux, du vrai défi qui me ferait vivre des sensations fortes. Ça faisait bien longtemps que je cherchais cette sorte de combat et ce jeune homme ne semblait pas être la réponse à mes soucis. Ce qu'il y avait de bien dans tous cela, c'est que j'empocherais la récompense ce qui me permettrait d'aller déguster un petit lait frappé au chocolat dans une petite auberge bien conviviale du pays de l'herbe. Le kumojin avait réussi à esquiver les kunaïs grâce à deux petites techniques mais s'était fait littéralement projeté à travers le campement par mon magnifique tourbillon de vent. Quel bel affinité, si précise et puissante à la fois. Après avoir virevolté dans tous les sens, mon adversaire se releva péniblement. Je ne voulais pas l'attaquer tout de suite, je préférais ne pas m'exposer à ses attaques. Le combat durerait plus longtemps, mais il serait aussi beaucoup plus sur.

Tout en se relevant péniblement, mon opposant lança quelques petites fumigènes autour de lui-même. Je n'utilisais jamais ce genre de gadget. En utilisant une fumigène, on empêche l'ennemi de voir nos mouvements, mais on ne peut pas non plus voir ce que l'ennemi fait et dans le cas présent, je compte bien profiter de cet avantage. Je m'élevai donc rapidement dans les airs en m'entourant d'un aura de vent presque invisible à l'oeil nu. Alors que je prenais en altitude, le shinobi adversaire essaya de riposter avec une attaque vocal des plus minables. Même si elle était minable, cette attaque me touchait profondément. Ma mère était morte, il ne le savait pas, mais il méritait tout de même de souffrir pour cet affront. Déjà que je n'ai pas accès aux villages ninjas, les gens pourraient au moins montrer un peu de gentillesse à mon égard... Une fois dans les airs, j'effectuai une descente en pic à vitesse grand V en direction de mon adversaire. J'avais amplifié la nature du halo de chakra qui m'entourait pour multiplier ma vitesse par deux. En plus de ne pas me voir arriver, le kumojin serait moins rapide que moi. Vu son niveau qui était équivalent au mien, j'étais à peu près persuadé qu'il n'était pas capable de se téléporter à l'aide de sceaux ou même de créer un dome pour protéger ses flancs. Et s'il n'était pas là, je n'aurais qu'à retourner dans les airs. Vu ma vitesse, ça ne prendrait pas beaucoup de temps.

Alors que j'arrivai silencieusement à quelques mètres de lui, mon bras s'empli d'un chakra fûton très tranchant ce qui eu pour but de le transformer en une lame de vent. Pas question de l'utiliser tout de suite, il fallait mettre de l'ordre dans le terrain avant tous cela. Je descendais encore vers la position qu'il avait tout à l'heure, avec un angle qui me permettrait de l'attaquer sur son flanc gauche. Un doux souffle de vent s'exsuda de ma bouche pour dissiper les fumigènes. À peine ais-je eu le temps de voir qu'il était toujours là que mon bras c'était étendu à cinq mètre et je lui assenai un puissant coup, de la gauche vers la droite. Une défense était érigée devant lui, j'arrêterais donc mon épée avant de cogner cette dernière. Juste avant que l'impact se produise, je m'exclamai pour lui faire part de ma situation.
- « Je n'ai pas de maman. »
À peine ces mots furent prononcés qu'un problème se manifesta. Une explosion, juste à côté de moi, provoquée par des parchemins explosifs. Elle atteignit le bas de ma jambe gauche pour me causer une certaine douleur, mais elle allait probablement aussi causer des ravages à mon adversaire.

C'était terminé, il allait finir écorché par ma technique. Je n'allais pas le tuer, il ne méritait pas cela. J'avertirais peut-être même les autorités de venir le chercher. Dans tous les cas, je ne voyais pas comment un homme pourrait résister à une attaque par surprise à vitesse multiplie qu'il ne voit pas venir et qui n'est même pas dans son champ de vision.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 2088
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: « Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir. » [ PV Aa & Seiichi ] Mar 23 Avr 2013 - 3:42

Ce combat était déséquilibré. Shinji ne savait plus quoi faire. Il avait son coéquipier qui était dans les vapes et ça l'inquiétait. Il s'était bêtement jeté dans la gueule du loup. Il offrait un spectacle lamentable comparé à d'habitude. C'était dommage, car il était un bon ninja, mais celui-ci a perdu ses moyens en voyant que son coéquipier c'était écroulé. C'est lamentable pour un shinobi, mais bon, il ne peut lutter ce sentiment de peur et d'inquiétude. En attendant, ça l'avait conduit à faire de la belle merde. De plus, son adversaire n'était pas du tout un amateur. Depuis le début, il ne l'a même pas vu. Ce gamin était vraiment fort. Il fallait réellement être à deux pour pouvoir faire quelque chose. Cependant, pour le moment, le démon cendré était tout seul et il n'y pouvait rien. Il était acculé dans un fumigène. Il était gravement blessé au niveau du ventre, mais tenait encore debout. Du moins, pour l'instant. Il regardait de temps en temps en direction de la forêt, mais personne ne venait. La situation était plus que critique. Le Aoki était conscient qu'il allait perdre ce combat, peut être même mourir. Sa vie allait-elle s'arrêter ici ?

Le mur de Shinji était en place ainsi que ces pièges. Il était protégé par son mur qui était devant lui. Normalement, il ne pouvait pas être attaqué par devant où par derrière. Pour ce qui est des flancs, Shinji regardait de temps en temps pour ne pas se faire surprendre. Normalement, il n'y a pas de soucis. Cependant, le nuage pourpre ne pensait pas clairement. Il essayait de se protéger et de se cacher alors qu'il aurait du fuir depuis le début. C'est lâche certes, mais le combat était fini avant même d'avoir commencé. Son adversaire avait l'avantage d'être là avant lui, d'avoir eu le temps de se cacher etc. C'était l'erreur du Aoki. Oui sauf que le problème c'est que cette erreur lui va lui coûter la vie. Ce n'est pas super super tout ça.

C'était calme, trop calme. Il ne se passait rien et Shin' n'aimait pas ça du tout. Les choses allaient vraiment mal tournés. En effet, il avait raison. D'un seul coup, le fumigène fut soufflé. Les yeux du Aoki ne perdirent pas de temps. Droite ... Rien. Gauche ... Rien. Derrière ... Rien. Devant ... Rien. Mais d'où ça vient ? Ça paraît évident, mais pas pour tout le monde. Oui, le gamin se trouvait au-dessus de lui. Il avait utilisé une technique de vol pour venir se loger dans les airs. Le gamin fonça à une vitesse ahurissante. Shinji remarque que ce n'était pas une vitesse normal. D'après ce qu'il avait vu, le gamin maîtrisait parfaitement le vent. C'était sûrement un boost de vitesse grâce au vent. Le gamin était vraiment compétent, que ce soit à distance ou au corps à corps. D'ailleurs, en parlant de ça, le gamin ne fonçait pas sur le nuage pourpre pour lui faire un câlin, mais pour le trancher. En effet, sa main était devenue une lame de vent. Le bougre pouvait transformer son corps en vent ? C'était assez spécial. Ah ! C'est bon ! Je sais. C'est un Goyou ! En effet, Shinji savait quelques trucs sur ce clan. Les assimilateurs d'affinités. Un pouvoir très puissant comme pouvait malheureusement le constater notre cher Shinji. Cependant, il n'allait pas se laisser faire tranché comme ça. Il se décala par réflexe et le gamin le trancha au niveau du torse. La tête brune avait un blessure assez profonde qui le fit mettre un genou à terre. Le gamin répondit alors, à sa provocation de tout à l'heure en lui disant qu'il n'avait pas de mère. Alors qu'il venait de lui taillader le torse, Shinji regretta de lui avoir dit ces mots. Le bougre avait le souffle coupé, mais ce n'était pas fini. En effet, le piège de Shinji s'activa et le Goyou se le prit de plein fouet. Le démon cendré fit une roulade pathétique pour se foutre derrière son mur de cendre, histoire d'éviter l'explosion. Il ne savait pas l'état du gamin, mais c'était clair qu'il n'était pas mort. Les yeux du bougre commencèrent à se fermer. Il allait bientôt s'évanouir. Il prononça ces quelques mots avant de s'endormir.

« Désolé gamin. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 271
Rang : C+

Message(#) Sujet: Re: « Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir. » [ PV Aa & Seiichi ] Mar 23 Avr 2013 - 4:37

Wahou! C'était dans la poche. Quel talent, quel puissance! Je venais de vaincre un kumojin, ce qui prouvait ma suprématie envers ce village. Bien entendu, ce duel apportait aussi une parte de risque, ce jeune homme me reconnaîtrait facilement si jamais je décidais de m'arrêter à Kumo. Il valait donc mieux que j'évite le pays de la foudre et ses environs pendant quelques moments. Mais pour l'instant, tous ce qui important, c'était la victoire! À l'aide de la puissante affinité qu'est le vent, j'ai réussi à vaincre ce garçon plus grand et plus fort physiquement que moi. Il n'a rien vu venir et les dégâts qu'y mont été infligés sont minimes. Il y a cette petite explosion vers la fin que je n'ai pas du tout prévu, mais ça se limite à ça. Le jeune homme est maintenant inerte devant moi. Est-ce que je devrais l’abattre? Une partie de mon cerveau me dit que oui, qu'il aurait fait la même chose à mon égard et que c'était la meilleure chose à faire. Si je le tuais, il ne pourrait plus nuire à ma cause. Je pourrais aussi bénéficier d'un peu plus de sécurité à Kaminari no Kuni puisque ma tête ne serait pas affiché sur tous les murs des établissements communautaires.

Quant à l'autre partie de mon cerveau, elle me disait d'agir avec bonté et de ne pas tuer cette homme. Même s'il s'opposait à ma cause et que nos idéaux étaient différents, je ne pouvais me résoudre à en terminer avec sa vie simplement car il s'est opposé aux noires besognes du chef brigand. J'avais moi-même une certaine hargne envers cette homme qui faisait du trafic illégal et qui pourrissait notre monde. Cependant, je ne pouvais m'opposer à lui puisque ça m'aurait fait un très mauvais noms pour mes futures missions. La meilleure option restait de ne pas tuer le kumojin. Ça prouverait alors que nous - les Gogyou - ne sommes pas tous d'épouvantables bêtes qui tuent seulement par plaisir et par goût pour le sang. Je m'accroupis donc sur le sol pour vérifier les signes vitaux de mon adversaire. Il était encore vivant, j'irais le porter en bordure d'un village non loi et avertirait les autorités à l'aide d'un feu ou quelque chose du genre. Je dus tout de même finir ma tâche en attendant une heure de plus pour que le soleil apparaisse dans le ciel. L'aube s'amorçait tranquillement et cela signifiait la fin de mon aventure. Quelques mercenaires arrivèrent même de différentes directions puisque leur travail était accompli. L'un me tendis même un sac d'argent, c'était ma récompense pour avoir défendu leur chef. Un beau paquet, ça serait suffisant pour plusieurs glaces à la vanille et autre gourmandises sucrées! Avant de partir, je m'adressai à mon opposant qui ne saignait plus. Dans un élan de bonté, j'étais allé chercher le nécessaire pour le soigner et lui faire des bandages. Quel être charmant je suis!
- « Kumojin, tu me le revaudras. Rappelle toi que les Gogyou ne sont pas des êtres ignobles qui ne pensent qu'à tuer et faire des dégâts. Je suis bon, plus que toi même. »
Sur ce, je disparu dans la forêt, l'homme sur mon épaule. Son poids n'était pas trop lourd ce qui était parfait pour le petit garçon que j'étais. En chemin, j'eu la chance d'apercevoir un fermier qui cultivait sa terre et je me présentai avec lui avec une écharpe pour couvrir mon visage.
- « Il est blessé, mais j'ai réussi à arrêter de faire couler le sang et à empêcher l'infection. Il se remettra vite. Mon nom est Seiichi. Rappelez-vous en. »
C'est en laissant celui que j'avais combattu et ensuite aidé que je disparu à l'aide de la brise ambiante. Mission accomplie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

« Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir. » [ PV Aa & Seiichi ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kaminari no Kuni :: Montagnes de Kaminari no Kuni-