N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Ghost Buster ! [Aku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 210
Rang : B+

Message(#) Sujet: Ghost Buster ! [Aku] Dim 24 Fév 2013 - 20:21

Raki chantonnait tranquillement un car dont il n'arrivait pas à se rappeler la provenance. Dans tous les cas, cela ne le gênait guère pour trouver les paroles. Celles-ci n'avait aucun intérêt, cela parlait d'un petite fleur qui voulait devenir aussi grande qu'un arbre. Elle avait peut-être fini par prendre des hormones de croissances pour y arriver. Cela n'était vraiment pas important.

Le lieu dans lequel il se trouvait était reposant. Des fleurs, sur un toit, une sorte de petit jardin secret, même si on le voyait plutôt bien, on ne pouvait pas voir Raki au milieu de toutes les fleurs de tailles plus ou moins grandes. Ce jardin lui était précieux. Il ne l'entretenait pas simplement pour avoir un joli endroit où se reposer. Cela lui permettait de se détendre, de réfléchir calmement, et aussi d'avoir des produit frais pour quelques expériences, généralement ratée. Il extrayait ce qu'il pouvait, comme il pouvait, pour analyser un peu les substances. Cette habitue avait au moins le mérite de le distraire quelques heures.

Le jeune homme retira le plastique d'une sucette, qu'il s'empressa de mettre dans sa bouche. Il fit tourner la sucette dans sa main, pendant qu'il prenait bien le temps de mâchouiller le papier. Il voulait voir s'il allait réussir à manger le papier ou si celui-ci allait résister longtemps à sa salive.

Enfin, pendant qu'il s'occupait de son expérience gustative, il arrosa une plante aux longues fleurs jaunes tombantes. Il attendait que des veinures orangées apparaissent pour les faire sécher. Plus tard, il devrait attendre encore plus longtemps pour que les veinures soient rouges, et refaire la même chose. Le jeune homme ne savait pas à quoi cela servirait, ni même si cela allait avoir une quelconque utilité.

Il était là car il avait besoin de réfléchir. Récemment, il avait pensé aux fantômes. Le problème, c'est qu'il n'en avait jamais vu pour savoir s'ils existaient. Dans sa tête, il pensait à beaucoup de choses et d'expériences à faire avec des fantômes, si jamais ils existaient. Le plus dur pour lui était de trouver un moyen de détecter les fantômes, prouver leurs existences, et en trouver un. Normalement, une chose permettait de faire les deux autres, mais cela ne facilitait pas pour autant son labeur.

Tout en continuant de mâchouiller son plastique -le goût et la consistance ne lui plaisait pas, mais il y survivrait- Raki cherchait un moyen de répondre à l'un des trois. Chercher un moyen de détecter les fantômes semblaient supposer qu'il connaisse ce qu'il désirait savoir. Leur nature, leurs éventuelles habilités, leurs identités, etc. Il pouvait tenter différentes choses pour les détecter et les faire apparaître, mais cela semblait optimiste. Il faudrait que par miracle un fantôme soit là au bon moment, ce qui ne serait pas garanti. Dans le cas contraire, il ne saurait même pas s'il avait réussi ou non dans son expérience. Cela ne paraissait pas être la meilleure approche. Trop de tâtonnements, et peu de chances de succès.

Arrêtant sa mastication quelques secondes, Raki préféra se mordiller la lèvre inférieure. Si la condition numéro une ne se remplissait pas facilement, peut-être que la suivante serait plus facile. D'une main sûre, il rempota une petite fleur grossière, qui aurait besoin d'un régime pour ses grosses racines. Sa fleur paraissait ridicule en comparaison, toute petite, cinq pétales jaunes. Fort heureusement, le jeune homme s'intéressait plus aux racines qu'aux fleurs. Même si vu la quantité de fleur, cette dernière pouvait contenir des choses rares et précieuses. Cessant de se mordre, il chercha comment prouver l'existence d'un fantôme. Cela serait ardu. Pour prouver quelque chose, il fallait réussir à le mettre en lumière, malheureusement, il fallait la condition numéro une pour cela : quelque chose pour les faire apparaître ou les détecter. Si les fantômes pouvaient interagir avec le monde, les inviter à la faire pouvait également prouver ce qu'il voulait. Seulement, il ne connaissait pas de journal fantôme pour envoyer une annonce « Faites-moi signe svp, que je sache si vous existez. »

Décidément, cela ne paraissait pas faisable. En changeant d'idée, Raki se fit tomber un pot de terre sur le pied. La terre cuite brisée, la terre éparpillée sur le plancher, et lui, se tenant le pied et retenant un cri de douleur et de fureur.

« Putain ! Fais chié ! »

Après avoir fini de pousser quelques autres jurons plus grossier, le jeune homme ramassa le pot cassé, se coupant deux fois à la main droite, et nettoya la terre. Décidément, ce n'était pas son truc de penser tout en faisant autre chose.

Dans tous les cas, il ne lui fallait qu'une chose pour pouvoir continuer ses recherches sur les fantômes. Il fallait qu'il trouve un fantôme pour pouvoir faire le reste. La question était : Où se trouvaient les fantômes ? LA réponse la plus évidente : dans les cimetières. Malheureusement, on ne l'autoriserait sans doute pas à mener des expériences bizarres dans un cimetière, devant des familles endeuillées. Cette solution était à choisir en dernier recours.

Fort heureusement, Raki avait une solution de rechange. Il se rappelait ce gamin bizarre et irritant, persuadé que son doudou contenait les fantômes de ses défunts parents, ou une histoire du genre. Sa mémoire lui jouait des tours, et cela avait peu d'importance. Les grandes lignes se trouvaient là : un cobaye.

Un lueur dans les yeux, le ninja décida que le moment était venu de partir à la chasse aux fantômes. Sa cible, Aku, le lieu ? Tiens donc, c'était une excellente question. Où pouvait-il trouver le gamin ?

Hésitant, Raki se décida. Il avait d'abord pensé au lieu de leur première rencontre, un pommier qui avait bien failli le tuer. Cependant, il n'y avait aucune raison de le trouver là-bas. En revanche, un enfant devait être attiré par des jeux d'enfants : le parc ou un boutique de jeux ferait l'affaire. La boutique l'intéressait plus. Il y avait du monde au centre ville, donc rapidement, Raki pourrait demander aux passants de l'aide s'il ne trouvait pas son cobaye.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1030
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Ghost Buster ! [Aku] Lun 25 Fév 2013 - 10:54

Trop de monde, il y avait vraiment trop de monde aujourd’hui. La ville était bondée, et c’était devenu impossible pour moi de m’y balader sans craindre de prendre un coup de genou dans le ventre, ou bien de sac dans la tête. Franchement, j’avais mieux à faire de faire le punching-ball collectif de Konoha. Le pire, c’est que, généralement, les passants ne s’en rendent même pas compte. C’était assez énervant de voir que personne ne s’excuse, mais bon, j’allais faire avec. Inutile de me prendre la tête avec tout le monde. De ce fait, je me déplaçais plus en hauteur, comme par exemple sur les toits des maisons, des poteaux, et tout ça. C’était franchement plus sécurisé qu’en bas.

J’étais donc installé sur un grand poteau, qui surplombait une bonne partie du village. La vue était admirable, le village m’avait manqué, bien que cela me faisait du mal d’avoir laissé Kenzaku tout seul. Je comptais bien retourner le voir de temps en temps, je trouverais un moyen pour cela. D’ailleurs, en parlant de lui, j’avais aperçu deux têtes qui ne m’étaient pas inconnues. Deux gamins de mon âge, qui m’avaient lâchement abandonné le jour où j’ai rencontré monsieur Tomate. Même si sans ça je ne l’aurais peut-être pas rencontré, le fait était là : ils m’ont laissé tomber. Et ça, je ne leur avais toujours pas pardonné. À tout moment, l’un d’eux pouvait tourner sa tête en ma direction, et me voir. Mais je n’en avais rien à faire. Pour l’instant, c’est moi qui les épiais.

Mon regard ne se décrocha pas, ne serait-ce qu’une seule seconde, d’eux deux. Oui, je leur portais une haine tenace, et il est vrai que je ne m’étais toujours pas vengé de la dernière fois. Mais inutile de se presser, un jour, ils vont comprendre leur douleur. Peut-être pas aujourd’hui, mais ça viendra. Ils rigolaient entre eux, après ce qu’ils m’ont fait… Calme. Du calme. Oui voila. Il ne fallait pas que je m’énerve pour eux, ce serait leur donner un point. Je restais donc calme, mais sans les lâcher du regard. Je les vis ensuite baver devant la vitrine d’une boutique, avec un autre monsieur à côté qui semblait regarder à l’intérieur. Les deux démons continuèrent ensuite leur chemin, en direction de je-ne-sais-où.

Voulant les suivre, je me redressai, avant de repenser à ce monsieur près de la boutique. Maintenant que j’y pense, il me faisait penser à quelqu’un. Mon regard se porta une nouvelle fois en direction de cette boutique de jeux d’enfants, et je le revis. Mais ce ne serait pas… Monsieur Raki ? Cela faisait longtemps que je ne l’avais plus vu. Sautant sur le toit d’une maison un peu plus bas, je fis un second saut pour atterrir au sol, en évitant la foule. Encore, ça avait l’air d’être un peu plus calme dans ce coin du village. Je n’étais plus très loin de lui.

    - Monsieur Raki ? Depuis quand vous vous intéressez aux jeux pour enfants ?


Malgré notre première rencontre assez mouvementée, je l’appréciais bien quand même. Même si ce n’avait pas tout le temps l’air d’être réciproque, mais bon. En tout cas, je ne le voyais pas du tout prendre plaisir à jouer avec une maison de poupée, ou encore avec des Playmobils. Non, il n’était pas là pour ça, sinon cela détruirait l’image que je me suis faite de lui durant tous ces mois où je ne l’ai pas vu. Enfin, des grands qui jouent à des jeux comme ça, ce n’est pas forcément mauvais, mais bon. En tout cas, cela ne répondait pas à ma question, j’étais curieux de savoir ce qu’il cherchait.

    - Vous cherchez quoi ?


Il ne voulait peut-être pas me voir, mais bon. S’il veut que je parte, je n’insisterai pas plus que ça avec lui. En tout cas, je connaissais un peu cette boutique, ayant passé beaucoup de temps avant mon départ à Suna à l'intérieur. J'espère au moins qu'il se rappelle de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 210
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Ghost Buster ! [Aku] Lun 25 Fév 2013 - 22:36

Le centre du village caché était réellement étouffant. Tout ces gens, tout ce bruit. Raki ne s'y sentait pas à l'aise. Si le choix lui avait été donné, nul doute qu'il aurait choisi un endroit plus calme. Il se serrait trop, se faufilait, ce n'était pas humain de serrer ses bras de cette façon contre son corps. Ces positions étranges que les gens prenaient pour pouvoir se frayer un chemin. Tout ça à cause des autres, qui refusaient de bouger, discutant avec des connaissances, reconnues dans la rue. Trouver un gamin haut comme trois pommes dans cette foule devait être une mission de la plus haute difficulté. Enfin, depuis le temps qu'ils ne s'étaient pas vus, il avait peut-être un peu poussé. Et si cela ne semblait pas correct, il le badigeonnerait de fertilisant. Avec un peu de chance, ce serait plus efficace. Le purin pouvait aussi être une solution, bien que plus sadique. Aku ne pourrait pas se débarrasser de l'odeur pendant des jours !

Raki secoua sa tête. Les distractions n'avait pas encore leurs places. La seule chose qui l'intéressait à cet instant était la recherche du doudou d'Aku. Celui-ci ne comptait même pas, malheureusement, il serait certainement indissociable.

Les boutiques pour enfants se trouvaient toutes plus proche de l'académie. D'un côté, ce serait plus rapide de fouiller un quartier. De l'autre, il devait traverser la moitié de la distance au milieu d'une foule un peu trop dense à son goût. A chaque fois qu'il bousculait un peu quelqu'un, il s'excusait à voix basse, et pensait à prendre de plus petites rues, ou de passer par les toits. Après une bonne dose de salive usée à s'excuser, il arriva enfin au petit coin réservé aux enfants. Cette organisation du centre lui épargnerait bien du travail.

Le jeune homme commença donc à arpenter les lieux. C'était bien plus facile de se déplacer, car les adultes s'y trouvaient moins, et les enfants n'avaient pas autant d'argent à dépenser qu'ils le désiraient. Il y en avait de toutes les tailles. Des grands, des petits, des gros, des minces, des garçons, des filles, des cons, des connes, des chieurs, des chieuses. Raki s'était assez retenu pour ne pas en assommer deux qui lui tournait un peu trop autour. Ressemblait-il vraiment à un poteau ? En tout cas, les deux gamins en garderait une belles bosses. Ils avaient tellement été surpris que les larmes ne semblaient même pas vouloir couler. Hébétés, comme deux abrutis, ils fixaient le point vide où s'était trouvé le jeune homme quelques instants auparavant.

Arpentant paisiblement les lieux, Raki en profitait pour regarder l'intérieur des boutiques. Avec un peu de chance, même s'il ne trouvait pas sa cible, il trouverait un autre passe-temps. Des jeux d'enfants s'entassaient, entre les blocs de construction, les poupées, les fautes armes, les déguisements, les livres imagés, etc. Les gosses avaient vraiment de la chance dans cette ville. Lui n'avait jamais eu ce genre de choses. Ils avaient autre chose à faire que de transporter des jouets dans son enfance. Sincèrement, cela ne l'avait jamais déçu. Des choses plus importantes lui avaient été transmise durant ce laps de temps. Et après tout, s'il désirait jouer à des jeux d'enfants, ce n'était pas un âge marqué sur un emballage qui l'en empêcherait.

Une boutique l'attira un peu plus que les autres. Un objet en particulier : un plateau. Une dizaine de toupies tournoyaient paresseusement dessus, avec divers motifs. C'était reposant, et étrangement attrayant. Des idées commençaient déjà à germer dans sa tête. Pendant un instant, il hésita même à changer ses plans pour commencer par les toupies. A force de volonté, il réussit à se convaincre qu'elles pouvaient attendre.

« Monsieur Raki ? Depuis quand vous vous intéressez aux jeux pour enfants ? »

Le susnommé sursauta légèrement en entendant son nom. C'était un peu comme un appel lointain, à la surface. Un main le sortit de l'obscurité, et ses pieds touchèrent à nouveau le seul. Un peu étourdi, il mit quelques secondes à se retrouver dans ce monde bruyant.

Ayant reconnu la voix d'Aku, il se tourna vers ce gamin irritant. Il n'avait vraiment pas beaucoup grandi. Quand il en aurait fini, il le mettrait dans un pot bien au soleil, avec du purin et une bonne ration d'eau. Si cela ne marchait pas, il n'aurait plus qu'à le tirer aux deux extrémité avec des pinces géantes. Cela nécessiterait quelques aménagement, et des préparatifs, mais ce devait être dans le domaine du possible.

Raki secoua la tête, pour chasser toutes ces bêtises et se concentrer sur le présent.

« Et pourquoi je n'aurais pas le droit de passer un peu de temps ici ? »

Sa réponse était honnête et n'attendait pas de commentaire. Il ne pensait pas avoir de compte à rendre au gamin, même si par le passé ils avaient eu quelques... mésaventures. Ils étaient autant responsable l'un que l'autre.

« Vous cherchez quoi ? »

Raki tourna vers lui un œil brillant d’intelligence. Sortant deux sucettes, il en mit une dans sa bouche et tendit l'autre au gamin. Un peu de générosité pour acheter se coopération. Peut-être que ce ne serait pas nécessaire, il valait mieux penser avant d'agir cette fois-ci.

« Beaucoup de choses. Déjà un nouveau petit garçon pour tester mes expérimentations. Tu m'as manqué depuis la dernière fois. Ensuite, une poupée. Je n'ai pas réussi à récupérer les restes de la dernière, et il vaut mieux ne pas mettre les doigts où elle est tombé. Il y a bien aussi ces toupies qui me font envie. »

Il sortit la sucette de se bouche, levant vers l'azur un regard songeur.

« Mais ce que je cherche avant tout gamin, c'est toi. »

Son œil brillant vrilla à l'intérieur de l'unique œil visible d'Aku.

« Je voudrais que tu m'aides à chasser des fantômes, ça te dit ? »

Remettant la sucette dans sa bouche, Raki laissa un grand sourire fendre son visage. Comment ce gamin pouvait-il songer à refuser une seule seconde une telle proposition ? Cette idée ne l’effleurait même pas !

Spoiler:
 


Dernière édition par Senroji Raki le Jeu 28 Fév 2013 - 19:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1030
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Ghost Buster ! [Aku] Jeu 28 Fév 2013 - 0:20

Senroji Raki. Voilà bien longtemps que je ne l’avais plus croisé. Devais-je me réjouir de ses retrouvailles ? Aucune idée. Même s’il restait une personne que j’appréciais, notre dernière rencontre mouvementée m’avait laissé une image de lui assez… Spéciale. Un psychopathe. Oui, c’est bien le mot. Avec le recul, je reconnais que je pouvais être lourd dans le passé, mais de là à me menacer avec un hachoir, me laisser exposé à des substances chimiques dangereuses, pour au final terminer dans une poubelle… Non, ce n’était pas un comportement normal. Un sentiment de méfiance régnait en moi, ne sachant pas si je pouvais vraiment lui faire confiance. Même si je pense avoir assez grandi pour éviter de finir dans le même état que la dernière fois, le mieux était de rester sur ses gardes. Oui, c’est bien plus prudent quand on sait à qui on fait face.

Il répliqua, me demandant pourquoi il n’aurait pas le droit de rester ici. À aucun moment, je le lui ai interdis. Je ne le voyais pas comme ça, c’est tout. Le mieux était peut-être de ne pas répondre à ça, inutile de l’énerver davantage. L’idée de recommencer une journée comme la dernière fois ne me tentait réellement pas. J’avais d’autres préoccupations en tête à vrai dire, comme par exemple préparer une équipe. Oui, c’est un petit objectif que je m’étais donné, comme une nouvelle étape à franchir pour me rapprocher du niveau de mon propre senseï , Kenzaku. Après sa réponse, je m’apprêtais à repartir. Retrouvailles express, bien différentes que de notre première rencontre. Ou pas…

Sa voix retentit une nouvelle fois, me tendant une sucette. Tiens, de son propre gré en plus. Lui, il avait besoin de moi. Ôtant le papier de la confiserie, tout en le remerciant, je la mis à la bouche. Ce n’est pas mauvais tiens. Bref, il répondit à ma dernière question. Il cherchait un nouveau petit garçon, pour faire je-ne-sais-quoi. Quand il parla d’expérimentations, la vision de toutes ses fioles aux produits hasardeux me revint en tête. Non merci, j’ai déjà donné. Grâce à moi, il savait faire des gaz hallucinogènes, ça ne lui suffisait pas ? Puis il me dit que je lui avais manqué la dernière fois. Il a failli me mettre KO en un seul coup là, vaincu par étouffement. Mais je me retins. Puis il parla de poupée, et de restes d’une autre. Ah. Il convoitait encore mon doudou ? Hé bien, il a de la suite dans les idées. Mais s’il voulait du spectacle, il sera servi. S’il me le reprend, il est certain que je ne m’énerverai pas, du moins pas comme la dernière fois, à sa plus grande déception. Je pouvais très bien me contenter d’abattre sur lui un enfer de flammes, mes araignées, mes cadavres, ou bien une bonne grosse pierre dans la tête. Des ressources, ce n’est pas ce qui me manquait.

Regardant dans la vitrine du magasin, je vis les toupies qu’il souhaitait. Malheureusement pour lui, j’avais à peine assez d’argent pour manger des glaces trois à cinq fois par jour pendant trois semaines. Je ne pouvais donc pas les lui payer. Enfin, je ne pense pas qu’il m’ait fait des compliments pour que je lui paye ces toupies. Enfin, je n’espère pas. Mon argent n’est qu’à moi. Radin ? Si vous le voulez. Économe serait plus le terme exact. Glaces non comprises, bien entendu. Mais bon, pour l’instant j’avais de quoi manger, grâce à son petit cadeau. Était-ce pour m’acheter, ou bien par pure générosité… ? Hmm… Autant ne pas le savoir, il ne m’inspirait pas spécialement confiance. Il reprit, en me disant qu’il me cherchait avant tout moi. Allez, viens aux faits. Tu veux quoi ? Tes toupies ? Tu ne les auras pas. Mon doudou ? Même pas en rêve. De l’argent ? J’allais t’en parler. Un ami ? Y a des Tamagotchis en vente. Troisième rayon en partant du fond. Une baguette de pain ? Bah quoi c’est bon aussi. Ta chemise ? Effectivement je l’ai toujours. Des glaces ? Tu me connais mal. Mais alors très très mal. Un autographe ? Ouais je veux bien.

    « Je voudrais que tu m'aides à chasser des fantômes, ça te dit ? »


Hm hm. Ce n’est pas exactement ce à quoi je m’attendais. Quoique… Il disait chercher un petit garçon comme il dit, et une poupée. Puis il avait précisé que c’est moi qu’il cherchait. Puis il veut chasser des fantômes… Quelque chose me dit que cela a un rapport avec mon très cher doudou. Il est au courant que les âmes de mes parents y reposent. C’est donc tout à fait possible… Ou je me fais des films, mais ça je n’en étais pas vraiment persuadé. Autant lui demander des précisions, avant de m’engager.

    - Chasser des fantômes ? L’idée est alléchante, mais qu’attendez-vous de moi ? Ne me dîtes pas que l’envie de me revoir soit venue d’un coup, comme ça. Et puis, j’y gagnerais quoi moi dans votre histoire ?


Bah oui, tant qu’à faire. Un peu d’argent ne serait pas de refus par exemple. Mais s’il devait m’en donner, autant le faire banquer pour qu’il soit endetter jusqu’aux restants de ces jours. Autant dire que ce n’est pas vraiment une bonne idée, et qu’elle n’aboutira pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 210
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Ghost Buster ! [Aku] Jeu 28 Fév 2013 - 19:05

Ses idées fusaient à grandes vitesses. Le jeune homme ne savait plus réellement quoi faire, et comment le faire. Ses désirs se multipliaient, et Aku commençait à passer au second plan. Des puzzles aussi. Oh, quelle agréable perspective ! Cela lui donnait très envie de s'amuser avec des casse-têtes. Déjà, il cherchait où s'en procurer. Peut-être que ses parents pourraient lui en rapporter de leur prochain voyage. Ce ne serait quand même pas avant un bon moment !

Raki devait faire un choix. Soit il s'occupait de ces magnifiques toupies, soit des puzzles, soit de ses fantômes. Oh, et sa poupée à remplacer ! La pauvre avait fini complètement dissoute dans une de ses solutions étranges. Il fallait la remplacer, sinon sur qui ferait-il ses expériences ? Après tout, le vaudou réclamait une poupée ! Et il voulait absolument mettre au clair cette obscure pratique. En songeant à cette sorcellerie, le jeune homme envisagea même de prendre un cheveux d'Aku. Un cobaye était toujours le bienvenu, et ce serait tellement plus efficace si celui-là ne connaissait pas son sort.

« Chasser des fantômes ? L’idée est alléchante, mais qu’attendez-vous de moi ? Ne me dîtes pas que l’envie de me revoir soit venue d’un coup, comme ça. Et puis, j’y gagnerais quoi moi dans votre histoire ? »

Le gamin extirpa Raki de sa rêverie. Visiblement, il se méfiait du sort qui lui était réservé. Cela se voyait dans ses yeux, dans son attitude. Il avait une certaine distance avec son ancien camarade de jeu. D'un côté, cela ne semblait pas déraisonnable. Après leur première rencontre, n'importe qui aurait gardé au moins cinq mètres d'écart entre eux.

Visiblement, il y avait une grosse méprise. En aucun cas Raki ne s'intéressait réellement à lui. A son doudou, ou plus exactement aux fantômes censés l'habiter. Tout le reste ressemblait à un bagage d'une centaine de kilos aux yeux du ninja. Il n'avait pas besoin des connaissances d'Aku, ni de son argent, ni de ses compétences, et encore moins de son intelligence. Son dernier souvenir du gamin était le moment où il avait foncé dans un mur après s'être fait respirer des vapeurs d'un gaz hallucinogène. Un crétin pareil ne pouvait pas lui être utile. Et pourtant, contre toute attente, il possédait une superstition qui intéressait Raki. D'un côté, devoir compter sur ce parasite qui avait gâché ses expériences était difficile à avaler. Il n'était pas désagréable, c'était juste un gamin à côté de lui, qui risquait de ruiner tout ce qu'il entreprenait.

Soit. Raki savait déjà quoi faire.

« Viens. »

Le tirant par le bras, ils entrèrent dans la boutique. Si Raki laissait Aku seul, ce dernier partirait certainement. Il fallait le garder avec lui le temps de régler quelques petites affaires. Ensuite, tout pourrait commencer. Aucun refus ne serait admis de toute manière. Rapidement, il prit une poupée en plastique. Ensuite, les deux s'approchèrent du plateau de toupies. Raki ne laissait pas trop le choix à l'autre. Il le poussait légèrement dans le dos. On ne pouvait pas refuser, lorsque l'on entendait parler de fantôme, la curiosité était forcément piquée. Jusqu'à ce que tout lui soit expliqué, Aku resterait certainement pendu à ses lèvres.

« Regarde, dit-il en pointant une toupie du doigt. Si tu la regardes suffisamment longtemps, et suffisamment bien, tu auras toutes les réponses aux questions que tu m'as posé. »

Accroupi, Raki fixait avec une bienveillance enfantine les toupies. Il ne s'attendait aucunement à ce que le gamin puisse comprendre tout ce que cela signifiait à ses yeux, toutes les connaissances, l'espoir, la curiosité, les rêves qui s'accomplissent. Cela faisait bien plus que ce qu'un gamin de dix ans ne pouvait envisager. Passer son temps à donner cette leçon au gamin pour pouvoir étudier des fantômes ne lui semblait pas être un gâchis.

Le jeune homme devait réfléchir, et trouver ce qui lui manquait comme idée. Ce stupide gamin semblait tout de même vouloir quelque chose en échange, et sincèrement, il n'avait rien d'intéressant à donner. Pourtant, cela lui avait déjà coûté une sucette, même s'il s'en moquait complètement. Ce n'était pas une malheureuse qui allait entamer sa réserve.

Le plus silencieusement possible, Raki retira le plastique, mit une sucette dans sa bouche, et commença à plier le papier d'une manière très particulière. Cela le prenait de temps à autre, lorsqu'il ne savait pas quoi faire de ses mains, il jouait avec ses papiers. Des pièces du puzzle manquait. Il pouvait le sentir. Même dans l'éventualité où Aku accepterait, les connaissances lui manquaient encore pour réussir à atteindre ses objectifs. Il fallait trouver des bases solides, de vieilles légendes, des élucubrations d’Hermite, rendus fous par le Soleil et la solitude. Mais avant tout, il fallait un prix. Quelque chose à donner, quelque chose qu'il possédait dont le gamin serait friand. De l'argent ? A son âge ? Ce serait trop déraisonnable. Il fallait savoir modérer ses dépenses. Peut-être que lorsque le petit agneau serait un grand colibri, Raki lui donnerait un peu d'argent.

En attendant, que pouvait-il bien attendre en retour ? L4aider à retrouver ses parents ne serait pas assez comme paiement ? Étrange, le jeune homme aurait parié que cela se passerait bien plus tranquillement. Qu'allait donc choisir ce gamin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1030
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Ghost Buster ! [Aku] Dim 3 Mar 2013 - 20:35

Je réfléchissais, à ce que je pourrais lui demander en échange. Ce n’était pas simple, il n’avait pas grand-chose qui pouvait m’intéresser. Les jouets, les jeux, les sucettes, j’avais passé ce cap. L’argent, je ne m’y intéressais pas vraiment. Sauf en grandes quantités. Non, il fallait quelque chose qui puisse me faire avancer, que ce soit dans mes objectifs, ou tout juste ma carrière de ninja. Entre autre, il n’avait presque rien à m’apporter. Et je ne comptais pas l’aider gratuitement, après m’avoir menacé d’amputation et jeté à la poubelle, même si dans le fond il n’était pas une personne qui me déplaisait vraiment. Je l’aimais bien aussi, puisqu’il fut l’une des premières personnes avec qui j’ai tissé un lien. C’est important, mais insuffisant pour l’aider sans rien en retour.

L’homme me demanda ensuite de le suivre, et m’entraîna à l’intérieur de la boutique en me tirant par le bras. Je n’opposai pas de résistance, par curiosité. Voir ce qu’il comptait faire, et en apprendre un peu plus sur cette affaire de fantômes. J’étais tout de même intrigué par sa proposition, bien que je ne le montre pas spécialement. Il prit une poupée, et m’emmena devant les toupies qu’il avait repérées auparavant.

    « Regarde, dit-il en pointant une toupie du doigt. Si tu la regardes suffisamment longtemps, et suffisamment bien, tu auras toutes les réponses aux questions que tu m'as posé. »


Qu’est-ce qu’il a encore en tête ? Au lieu de me répondre, il s’était contenté de me demander de regarder une toupie. Il croit vraiment que je vais lui acheter ? Si quelqu’un doit payer ici, c’est lui et pas moi. Il va me débourser 10 000 000 Ryô, et j’accepterai. Mais bon, c’était inutile de rêver, cela n’arrivera pas. Du moins, pas avec une somme aussi exorbitante. Mon regard se tourna vers les toupies, et plus précisément la toupie en question. Même si je ne m’y intéressais pas trop, et que je restai plus focalisé sur ce qui m’entourait, je ne pus rien y déceler de très intéressant. Etant dans une boutique, où il y avait du monde, je ne pense pas que Raki profite que je sois distrait pour m’assommer, ou je ne sais quoi. Non, il fallait que j’arrête de raisonner de la sorte ; il n’avait là aucune raison de me faire ça. Enfin je crois, la dernière fois non plus, puisqu’on était censé avoir fait la paix.

Mon œil améthyste était rivé sur cette toupie. Mais je restais concentré sur les environs, pour éviter tout débordement. Simple précaution. Je me souviens qu’avant, j’aimais jouer avec des toupies. Longues étaient les heures que j’ai passé à les contempler lorsqu’elles étaient en mouvement. Nombreux étaient les jeux auquel je jouais avec. Maintenant, cela ne m’intéresse plus vraiment. Même si je suis encore jeune, j’ai acquis une certaine expérience de ce monde, et mes priorités ont drastiquement changé. D’ailleurs, ma promotion en tant que Chûnin ne faisait que le confirmer, et je comptais bien honorer ce titre. Mais… J’y pense. La voilà l’idée. Il avait raison, regarder cette toupie allait me permettre de trouver la réponse.

    J’accepte…


Je laissais un petit temps, c’est plus stylé quoi que de tout sortir d’un coup, sans aucun suspense et tout.

    - … Mais à une seule condition.


Je me retournais dans sa direction, posant mon unique œil valide dans son regard. Cet homme, je savais de lui qu’il aimait les recherches, faire des découvertes. Un profil où la curiosité est de mise, mais aussi une certaine confiance et détermination. Malgré nos différends, on peut s’entendre.

    - Même si les apparences ne le montrent pas, je suis bien différent de lors de notre dernière rencontre. Je n’ai pas seulement pris quelques centimètres, et quelques dents de lait en moins. Voyez-vous, j’ai été promu Chûnin récemment, et j’ai une proposition à vous faire.


Mon œil se retourna vers les toupies, dans leur plateau. Non, ce n’était pas lié à ma proposition, j’ai bien dis qu’il ne les aura pas. Oui je m’énerve tout seul dans ma tête, je le sais. En plus, je ne laisse absolument rien paraître de l’extérieur, du coup je peux m’énerver, gueuler, rager sans que personne ne le sache ! Bon où en étais-je… Ah oui.

    - Je compte prendre en charge trois élèves, afin de monter une équipe. J’aimerais que vous en fassiez parti. Ce que je vous propose, c’est que vous deveniez mon élève après vous avoir aidé avec cette histoire de fantômes. Marché conclu ?


Bien sûr, s’il acceptait, j’allais faire de mon maximum pour l’aider. Sinon, ce serait comme si je ne tenais pas mon engagement, et de ce fait il serait tout à fait en droit de refuser de me prendre comme senseï. Déjà qu’il ne devait pas avoir une image très positive de moi. Moi non plus au final, mais on pouvait s’entendre, j’en suis sûr.

    - Et par pitié, ne jugez pas avec l’âge.


Oui ça par contre, il y en avait marre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 210
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Ghost Buster ! [Aku] Sam 30 Mar 2013 - 21:45

Ensemble, Raki et Aku observaient les toupies tourner. Persévérance, intelligence, curiosité, indépendance. Le genin voulait faire comprendre à son camarade que tout n'était qu'une question de perception, et que lui aussi gagnerait beaucoup à participer au petit jeu qu'ils allaient entreprendre. (J'ai un peu oublié ce que j'avais pensé des toupies, mais c'était vachement plus profond.)

En silence, le temps s'écoulait, laissant au gamin le temps de réfléchir, et de statuer sur ce qu'ils allaient faire par la suite. La proposition de Raki était une de celles que l'on ne pouvait pas refuser. Toutefois, sa position n'avait rien d'enviable, et les deux se trouvaient sur un pied d'égalité. La seule raison qui l'empêchait d'avoir la main mise sur ce qu'il convoitait était la connaissance d'Aku. Ce dernier savait en effet à quel point son interlocuteur aimait faire ses petites expériences et avoir ses résultats. Il savait également que la patience sur ce point n'était pas son point fort. Il pouvait se montrer patient, cependant, il ferait tout pour obtenir ce qu'il voulait. Là était sa faiblesse. Cela donnait au gamin un certain pouvoir, lui permettant d'en demander un peu plus, même si les limites se feraient sans doute vite ressentir.

« J’accepte…  »

Lorsque Aku avait prononcé ses mots, des sentiments mitigés naquirent dans le cœur du jeune homme. D'abord, une sensation de triomphe, du soulagement, du bonheur, une légère teinte de satisfaction. Très légère. Le ton du gamin voulait tout dire, et Raki l'attendait. Il attendait son « mais », sa condition, l'échange auquel le jeune homme devrait se plier pour obtenir immédiatement ce qu'il convoitait. Il aurait pu également se faire désirer. Aku serait sans doute venu à lui plus tard sans compromis. L'inconvénient était que cela n'avait rien de certain. Une possibilité parmi tant d'autres, et une attente indéterminée ne lui convenait pas.

« … Mais à une seule condition. Même si les apparences ne le montrent pas, je suis bien différent de lors de notre dernière rencontre. Je n’ai pas seulement pris quelques centimètres, et quelques dents de lait en moins. Voyez-vous, j’ai été promu Chûnin récemment, et j’ai une proposition à vous faire. »

Le regard brillant d'Aku plongeait dans ses yeux du jeune homme. Ce dernier affichait un air neutre. Il se moquait visiblement de tout. Cependant, cela ne le rassurait pas. Le comportement du gamin avait changé, et l'atmosphère se ternissait aux yeux de Raki. Une sensation désagréable l'envahit. Peut-être allait-on exiger trop de lui. S'il était forcé de décliner la proposition, il devrait attendre. Ce serait vraiment dommage. Des heures, des jours, ou peut-être même des semaines s'écouleraient avant que l'occasion se présente à nouveau d'étudier des fantômes.

« Je compte prendre en charge trois élèves, afin de monter une équipe. J’aimerais que vous en fassiez parti. Ce que je vous propose, c’est que vous deveniez mon élève après vous avoir aidé avec cette histoire de fantômes. Marché conclu ?  »

La proposition surprit totalement Raki. Il s'était attendu à beaucoup de choses, de l'argent, des services épuisants, du chantage en tout genre, mais faire partie d'une équipe, sérieusement ? Aku devait plaisanter. Ce n'était pas possible que ce gamin lui fasse sérieusement une telle proposition. Avait-il perdu la tête ? N'avait-il jamais eu de cerveau ? Vouloir une personne telle que lui dans une équipe ressemblait à de la folie. Le jeune homme aurait certainement du appeler une hôpital immédiatement pour faire passer des examens approfondis au gamin. Toutefois, il resta muet, muré dans un silence réfléchis. Aku avait détourné le regard, comme s'il avait une certaine honte à demander cela en échange, ou comme s'il préparait une farce. Comment devait-il le prendre ?

« Et par pitié, ne jugez pas avec l’âge.  »

L'âge. Encore une chose grotesque qui ne signifiait rien. La différence entre eux deux semblait si mince en cet instant que Raki n'y avait même pas songé. Que devait-il répondre à la proposition qui lui été faite ?

Plongé dans ses pensées, Raki fixait les toupies. Il hésitait. Accepter ce marché revenait à s'enchaîner. Un lien inutile et lourd, qui allait de paires avec des obligations et diverses responsabilités. Ce n'était pas une chose dont il pourrait facilement se débarrasser. Toutefois, cela pouvait également déboucher sur de nouvelles perspectives. Ces hypothétiques dernières valaient-elles la peine d'accepter ce marché ? Aku semblait sérieux.

« Entendu, j'accepte de faire partie d'une équipe dont tu es le chef. Mais sincèrement, tu pourrais trouver mieux que moi pour ton équipe. »

Raki avait bien réfléchi. Il était arrivé à la conclusion que ce serait certainement très profitable, malgré les contraintes que cela pourrait avoir. Dans le pire dans cas, il ferait en sorte qu'Aku ne veuille vraiment plus de lui dans son équipe et le renvoie de son propre chef.

Leur collaboration étant désormais scellée par ce marché, Raki voulait absolument ces toupies. Les prenant avec vivacité, il se dirigea vers le comptoir pour régler ses achats. Le tout fut mis avec grand soin dans un sac. Une fois le tout entre ses mains, Raki quitta son sourire béa pour retrouver un air un peu plus sérieux. Se tournant vers Aku, il dévisagea ce dernier un bon moment.

Il lui tendit son auriculaire. C'était un peu gamin, mais après tout, une promesse pareille devait se sceller plus formellement. Chacun devait tenir son engagement, et c'était la manière de faire de Raki. Il attendait que l'autre tende le sien, afin de conclure leur arrangement.

« C'est décidé alors. Tu m'aides à trouver des fantômes, et j'intégrerai ton équipe. Vu que l'on va commencer par ma partie du marché, il va falloir que je passe chez moi pour déposer tout ça. »

Il leva le sac qu'il tenait dans la main gauche, avec les articles qu'il venait de se procurer.

« Ensuite, je te propose de nous retrouver cette nuit au cimetière. C'est le meilleur moment pour trouver des fantômes je pense. Et j'aurai besoin de ton doudou pour trouver les âmes de tes parents. »

Leur aventure palpitante allait commencer. Les vrais équipes ne pouvaient naître que lorsque chacun avait besoin de l'autre. Les vrais liens n'exaltaient que lorsque chacun faisait briller l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1030
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Ghost Buster ! [Aku] Dim 7 Avr 2013 - 18:21

Je venais de lui proposer d’intégrer mon équipe. Un pari risqué ? Complètement fou ? Je sais très bien que l’avoir dans mon équipe n’allait pas me rendre la vie facile, surtout quand on connait ses deux autres coéquipiers. Les réunir tous les trois… Ca n’allait pas être de tout repos. Mais il faut bien quelqu’un pour les prendre en charge. Je voyais cela comme un nouveau défi à relever. Encore faut-il qu’il accepte cette invitation, qu’il pourrait très bien refuser. Pour être franc, je ne savais pas du tout ce qu’il allait me répondre. Il y avait, selon moi, autant de chance qu’il accepte ou qu’il refuse. Bien entendu, d’autres possibilités étaient envisageables, comme un détournement de sujet, du chantage, une négociation… Mais il se contenta d’accepter, à ma plus grande joie.

Selon lui, il pensait que j’aurais pu trouver quelqu’un d’autre de mieux que lui. Ce n’était peut-être pas le meilleur des élèves que je pouvais avoir, et c’est justement pour ça que je le voulais dans mon équipe. Son profil concordait parfaitement avec la place qui restait dans ce trio d’élèves. Je ne pouvais pas réellement expliquer pourquoi… C’était plus une impression qu’autre chose. Espérons que cela soit payant, et que je n’ai pas fait une erreur…

    - Ce n’est pas sûr, c’est bien vous que je veux dans mon équipe.


J’affichai un sourire suite à ça. Puis je regardai mon futur élève agir dans le magasin. Oui futur, car il ne l’était pas encore. L’équipe n’était pas encore officialisée à proprement parler. Pour l’instant, je n’en étais qu’à l’étape de recherche d’élèves. Oui, commençons par le commencement comme on le dit si bien. Raki s’empressa d’aller acheter ses fameuses toupies. Il a craqué, il les voulait. Lui aussi avait une part d’enfant dans son âme, à moins qu’il les réservait pour de multiples expériences diverses et variées. Pauvres toupies, je les plains. Il revint ensuite vers moi, puis me tendit son auriculaire. Qu’est-ce qu’il fait… ? Ah. Oui je vois. C’est bien ce que je disais, il a lui aussi sa part d’enfant en lui. C’est un signe pour concrétiser une promesse, en se serrant les auriculaires, on s’engage à respecter une promesse, qu’importe ce qui se passe entre temps. Lui tendant mon petit doigt comme j’aime bien l’appeler, je lui serrai le sien. La promesse était dite, et rien ne devait la briser.

Le contrat était simple : je l’aide à trouver les fantômes, et il intègre mon équipe. Le marché était intéressant, car dans tous les cas je suis gagnant. Trouver les fantômes m’intéressait, et le prendre comme élève également. Puis il rajouta que l’on devait se retrouver cette nuit, au cimetière. Eh bah pourquoi pas, ça allait être intéressant. Vraiment intéressant.

    - Ca marche ! On se retrouve cette nuit alors… À tout à l’heure !


Le voyant partir, je fis de même. À ce soir, le cimetière nous attend, ça va être mortel.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 210
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Ghost Buster ! [Aku] Jeu 18 Avr 2013 - 21:46

Aku semblait plutôt sûr de lui en choisissant Raki comme élève. Après tout, ce serait lui qui en paierait les frais. Il n'y avait aucun fruit à récolter sur ce point chez le jeune homme, du moins, pas pour l'instant, ou pas avant un moment. Après tout, il n'en faisait toujours qu'à sa tête, et cela ne semblait guère près de s'arrêter.

Même si Aku pensait pouvoir le contrôler ou l'éduquer un tant soit peu, cela serait très probablement un échec. Leur première rencontre avait été à son propre avantage, il l'avait même mis dans une benne à ordure. La seconde n'avait lieu que selon son bon vouloir, et se concluait selon ses termes. A la troisième, Raki gagnerait encore. Cela ne faisait aucun doute. Peu importait qu'Aku ait changé, un gamin restait un gamin. Un gamin qui grandissait trop vite ne l'égalerait jamais. Ce zombi aurait du apprendre à jouer au ballon plutôt que de jouer au ninja. C'était plus drôle, et moins dangereux. On y perdait toute innocence.

De l'innocence ? Chez ce gamin ? C'était un dégénéré, un nécromancien. Il bafouait la vie après tout. Raki n'était pas spécialement contre les expériences, au contraire. Mais certaines choses devaient sans doute rester secrètes une fois découverte.

« Ca marche ! On se retrouve cette nuit alors… À tout à l’heure ! »

Oui, cette nuit, il vivrait peut-être une expérience hors du commun, ou un échec cuisant. Cela n'avait guère d'importance. Tout ce que Raki pouvait exclure ou vérifier aurait un intérêt. Ce qu'en pensait les autres n'avait rien à faire dans son histoire. La puissance ne l'intéressait pas, la connaissance si. Pas l'aspect premier, il se moquait éperdument de savoir que le chakra était le mélange de deux énergies. Mais s'il ne l'avait jamais su, il aurait voulu le savoir.

Quittant le magasin et son futur sensei, le jeune homme pensait tranquillement, son sac à la main. Son marché avec le zombi était risqué. S'il ne trouvait pas de réponses convenables, tout serait à son désavantage. Dans tous les cas, il doutait qu'Aku puisse le supporter plus d'une heure. Après tout, la dernière fois il avait fini dans un très sale état.

La vie était pleine de surprise, et Aku cachait certainement des choses. Peut-être qu'un jour cela s'avérerait intéressant d'en apprendre plus à son sujet. Peut-être que le côtoyer une ou deux fois de plus lui donnerait envie de percer quelques secrets du jeune garçon ou de la nécromancie. Pour l'instant, la seule chose qui attisait sa curiosité était les fantômes. Après tout, beaucoup de superstition en parlait sans réellement expliciter les choses. Si lui s'avérait capable d'expliciter en quelque forme que ce soit ces phénomènes, ou de nier leur existence, cela serait un pas en avant. Peut-être pas pour le monde, après tout, il resterait ce qu'il était. Pour lui en revanche, cela serait une réponse de plus à apporter au mystère de la vie.

Arrivé devant chez lui, Raki sortit la clef de son antre -pas très secret. Il fallait désormais rassembler tout ce qui touchait de près ou de loin aux sciences occultes. Pas très difficile non plus. Il avait déjà fait une liste assez exhaustive de tout ce dont il avait besoin. Il avait aussi commencé à rassembler les différents éléments. Aku n'était pas son seul recourt pour être confronté à des esprits. Ce n'était qu'un bonus, une aide qui s'avérerait peut-être précieuse. L'avenir le lui dirait.

Posant son sac et ses récentes acquisition, le premier réflexe de Raki fut de faire tourner une toupie. Couché par terre, il l'observait d'un regard vide. Dire que même avec elles, il n'avait pas pu échapper à une contrepartie. Il s'y ferait. Après tout, un marché devait être respecté par les deux parties. Tant qu'Aku ne le renverrait pas, il supporterait la situation.

« Eh bien, on dirait que l'avenir se promet d'être intéressant. J'espère au moins qu'il va trouver quelque chose d'intéressant à faire au cimetière plutôt que de rester coller à moi simplement pour remplir sa part du marché. »

Laissant la toupie continuer son mouvement, il roula sur le dos pour se redresser rapidement. En avant pour les préparatifs !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Ghost Buster ! [Aku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Centre Ville-