N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Les Dragons Jumeaux [RP Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 754
Rang : S

Message(#) Sujet: Les Dragons Jumeaux [RP Solo] Jeu 28 Fév 2013 - 12:39

    Le ciel était noir.
    Comme pour annoncer la tempête qui allait se jeter sur ces montagnes, le vent grondait bruyamment dans les plaines qui jonchaient les pieds de ces massifs connus et reconnus dans le Pays de la Foudre. Sa présence devenue non négligeable masquait les bruits de pas qui s'élevaient vers le plus haut des sommets. Une personne, une seule, grimpait le long de ce toit du monde, un objectif bien défini dans la tête. Son parcours restait malgré tout gravé dans les sentiers qui semblaient mener vers un lieu caché de tous, un lieu oublié par les années et les guerres qui sévissaient alors à l'époque en cet endroit. A chaque pas, on avait l'impression que cette personne allait se faire emporter par les fortes bourrasques déferlant vague par vague. Cette personne, elle n'était autre que Kurohime. La kunoichi aux cheveux et yeux dorés avançait dans ce chaos lugubre, suivant sans relâche le chemin qui lui était tracé. Sa venue dans les reclus de cette contrée ne signifiait qu'une seule et unique chose, un retour aux sources prédestiné à écrire une nouvelle page de son histoire. La détermination de la jeune fille la faisait avancer sans peur et sans fléchir, face à cette nature lui interdisant d'approcher davantage. Le sort était jeté.

    Après une longue route sur le flan de la montagne, ce qu'elle était venue chercher se trouvait devant elle. Sur un des versants de cette montagne, il y avait un plateau où des ruines d'un village subsistaient malgré les dégâts du temps. Ce village était nommé Kumokawa, du fait qu'il y avait une petite rivière désormais asséchée qui traversait le village. La structure de celui-ci montrait qu'il y avait un grand bâtiment, une sorte de dojo, entouré de plusieurs maisons typiques du pays, assez solides pour résister aux caprices du climat montagneux et aux orages. Mais tout de ça, il ne restait que les fondations, excepté pour le temple quasiment intact au centre de la cour du dojo. C'était là que l'actuelle tête de l'An'tei se rendait précisément, dans les décombres de ce lieu autrefois sacré. Une fois devant la porte coulissante, elle tenta de la pousser délicatement et légèrement, mais cela suffit amplement à contribuer à la chute de celle-ci. De la poussière se souleva, mais elle ne resta pas longtemps dans l'air, à cause du grondement incessant du vent qui régnait ici-bas. Il ne restait qu'une seule chose à faire, entrer. Une grande salle s'ouvrait à elle, avec au fond deux grandes statues, dont une à moitié détruite. Elles représentaient deux divinités très connues dans le Pays de la Foudre : Raijin et Fuujin. La statue de Raijin se retrouvait sans tête, comme pour ironiser le sort inexorable qui s'était abattu sur les jumeaux Kudō. Entre ces deux ornements, il y avait une trappe dès lors visible à cause de la différence de couleur du plancher, abîmé par l'humidité et la poussière. Elle s'y approcha pour l'ouvrir, afin de libérer l'accès à un escalier qui s'enfonçait dans les ténèbres les plus profondes. Ce lieu secret allait changer sa vie.

    Elle s'y engouffra sans se poser de questions, la peur au ventre mais la détermination assez forte pour continuer de s'enfoncer, une petite bougie à la main. Il y avait un long couloir sombre, on n'entendait pas les remous du vent ni la pluie qui s'énervaient contre le sol. Plus elle avançait, plus Kurohime avait l'impression de suffoquer. Elle ne pouvait s'empêcher de regarder les gravures inscrites sur les murs, des dessins de dragons décimant des populations entières, tout en émergeant de la montagne. Une légende que ne connaissait pas la kunoichi, qu'elle aurait sans doute appris s'ils n'avaient pas eu à quitter ce village. Au bout d'un moment, elle sentit un petit courant d'air, la sortie ! Pressant le pas, elle réussit à atteindre le bout du couloir pour, à sa grande surprise, se retrouver sous la pluie. Quand elle leva les yeux, elle comprit le pourquoi du comment. Ce raccourci menait tout droit à l'intérieur d'un cratère. Les parois étaient si hautes que le vent n'arrivait pas à pénétrer. De l'autre côté de la position de Kurohime, il y avait un petit autel, en forme de petite maison. Au centre de ce celui-ci, il y avait un sabre posé sur un piédestal, à l'abri de la pluie et des autres intempéries. L'objectif premier qu'elle s'était fixée se trouvait juste là, droit devant elle. Alors qu'elle faisait un pas hors du couloir, un grand éclair retentit, laissant apparaitre dans la pénombre du cratère une ombre immobile, pratiquement aussi grande que celle de la jeune fille. Elle stoppa net son mouvement, intriguée par la présence qui venait d'apparaitre à ses yeux.


    -"Qui est là ?!"

    -"M'aurais-tu déjà oublié, Kuro' ?"


    Cette voix scotcha sur place la petite kunoichi, qui sentit ses yeux sortir de ses orbites. Cette voix, c'était impossible, cela ne pouvait pas être possible. Tandis que les frissons parcouraient chaque particule de sa peau, l'intrus se déplaça pour se rendre dans la partie éclairée du cratère, avant de s'arrêter juste en face de l'adolescente aux cheveux blonds. La même structure musculaire, la même taille, il n'y avait plus de doutes possibles.


    Kudō Hakuito
    Héritier du Clan Kudō, Frère Jumeau de Kurohime

    -"Tu as beaucoup changé, petite sœur."

    -"H-Haku-chan..."


    Petit à petit, le jeune garçon s'approchait de sa sœur, tout en gardant les yeux rivés sur elle. Quelque chose clochait dans son regard, il avait l'air complètement différent de la dernière fois qu'elle l'avait vu. Que s'était-il passé durant son errance ? Que lui était-il arrivé pour que son expression devienne aussi meurtrière que celui d'un bandit ? Elle ne comprenait pas. La seule chose qu'elle pouvait faire, c'était reculer au fur et à mesure qu'il avançait. Cette confrontation devenait quelque peu étrange et effrayante à son goût.

    -"Qu'y a t-il sœurette ? Pourquoi as-tu peur de moi ? Hm... Tu dois le sentir toi aussi, tout le chakra que je déverse en ce moment."

    -"Haku-chan, pourquoi tu fais ça ? Qu'est-ce qui t'arrive ?"

    -"Haha ! Rien de particulier, j'ai juste découvert la vérité sur notre famille, toute la vérité... Et elle n'est pas belle à voir."


    Sur ces mots, le jeune garçon se mit à foncer droit vers sa jumelle, kunai à la main. Surprise par cet élan agressif, Kurohime eut malgré tout le temps de sortir à son tour un kunai pour contrer l'assaut de son frère. Plusieurs coups s'échangèrent entre elle et lui, l'écho des chocs métalliques se faisait entendre dans tout le cratère. Si ce combat avait eu lieu avant, ça aurait été Hakuito qui l'aurait remporté, parce qu'il était bien plus rapide qu'elle à l'époque. Mais tout cela avait changé. La petite arrivait à suivre les mouvements de son alter égo, sans grande difficulté apparente. Cependant, les choses devenaient de plus en plus sérieuses, étant donné que le blond chargeait de l'énergie en continu. Il préparait quelque chose de gros. Pour l'empêcher d'exécuter une quelconque technique, Kurohime sortit un sabre de son bras via le sceau qui y était apposé, l'imprégna d'énergie électrique avant de transpercer son jumeau à l'épaule gauche. Avec un petit sourire, celui-ci eut le temps de se décaler, assez pour que la trajectoire du sabre atteigne non pas son épaule, mais son cœur. Ebahie par ce qui venait de se passer, la blondinette retira son arme avant de la jeter plus loin, pour pouvoir rattraper Hakuito alors qu'il tombait.

    -"Haku-chan !!! Pourquoi ? Pourquoi ?!"

    -"Hé hé hé... Ne sois pas si triste, Kuro'. C'est mieux ainsi... Je n'avais pas d'autre choix... J'ai... libéré le Tenryū Kyū Fūjin."


    Pendant qu'il parlait, Kurohime lui appliquait les meilleurs soins qu'elle pouvait avec son chakra, ce qui n'eut aucun effet étant donné qu'Hakuito redirigeait le chakra ailleurs que dans son cœur. Des larmes se mirent à couler à flot sur les joues de la kunoichi, éclatant pratiquement en sanglots, alors que son frère lui souriait de toutes ses dents.

    -"Je voulais... te revoir une dernière fois... Quand j'ai su ce qui m'attendait après avoir libéré le sceau, je suis directement allé au Village Caché des Nuages, pour voir Père. Il m'a parlé de notre village nata...", il se mit à cracher du sang, avant de pouvoir continuer, "Il m'a dit que je trouverai ma réponse ici, et que je ne serai pas le seul à le découvrir. J'en avais déduis qu'il t'avait déjà parlé..."

    -"M-M-Mais pourquoi te laisser transpercer par mon attaque ? Pourquoi tu veux mourir ?"

    -"Hu hu, c'est un petit caprice... de ma part. Je ne voulais pas finir comme la plupart des membres de notre clan, achevés par les spasmes mortels de notre propre chakra. Je voulais te revoir une dernière fois..."


    Hakuito passa sa main sur la jour de sa sœur, afin s'essuyer le flot de larmes qui avait pris place sur son visage.

    -"Kuro', j'ai une dernière chose à te dire... avant de m'en aller. Je sais qu'un jour ou l'autre tu en viendras à ce niveau-là mais... Ne va pas voir Makka. Evite-la à tout prix. La vérité que tu recherches ne se trouve pas avec elle... Crois-moi... Kh !"

    La jeune fille lui serra la main, la mine complètement détruite et désespérée. Regarder son frère mourir ainsi était la chose la plus terrible qui soit pour elle, plus terrible que tout ce qu'elle avait vécu jusqu'à présent. Alors que la vie de celui-ci s'envolait, elle eut l'inconsciente idée de l'assimiler. Le corps d'Hakuito disparaissait de plus en plus au contact de celui de Kurohime, qui l'aspirait tout entier, ne voulant pas le laisser mourir. Une fois chose faite, elle ressentit une immense douleur dans chacune de ses cellules, une douleur incommensurable qui la clouait au sol. Pendant tout ce temps il devait subir une telle souffrance, c'en était d'autant plus triste. Si elle connaissait les secrets du clan, elle aurait pu le sauver, sans doute. Ses capacités médicales et ses connaissances auraient pu lui être utiles, mais elle ne savait pas, elle ne savait rien. Il était dors et déjà trop tard, il faisait parti intégrante d'elle désormais. Une fois les douleurs évanouies, elle tenta de se relever pour fixer l'autel. Après tout, elle était venue pour quelque chose. Elle s'y approcha, pour pouvoir remarquer qu'il y avait le même sceau que dans le dojo familial sur le katana, à la différence près que celui-ci était posé à l'envers. Elle se souvenait de ce que le sceau précédent signifiait, et posa instinctivement sa main sur celui-ci, l'autre formant un mudra.

    -"Le Dragon issu de la Montagne est source de Lumière et de Ténèbres."

    Le sceau s'illumina avant de disparaître en cendres. Néanmoins, quand elle tenta de prendre le katana, un autre sceau placé au fond de l'autel s'illumina à son tour, plongeant la jeune fille dans un monde totalement vide, de la lumière partout. Que se passait-il ? Un Genjutsu ? Ca en avait tout l'air en tout cas. Etait-ce un piège ? Avait-elle mal effectué la libération du sceau ? Toutes ces questions s'évanouirent quand la silhouette d'une jeune femme apparut devant elle. Elle avait de longs cheveux blancs, et des yeux rouges vifs comme des rubis. Elle était simplement vêtue d'une robe blanche, arborant un sourire tout en venant serrer Kurohime dans ses bras.


    Gogyō Hanabi
    Défunte Femme du Chef du Clan Kudō, Mère des Jumeaux Hakuito et Kurohime

    -"Vous devez surement vous demander qui je suis, n'est-ce pas ? Je suis Hanabi, votre mère."

    Elle fut complètement perdue par ces mots révélateurs. Ce qui la choqua encore plus, c'était que cette femme dise "vous", et de constater que Hakuito se trouvait à côté d'elle.

    -"C-Comment est-ce possible ?!"

    -"Tu as réussi à absorber ton frère, avant qu'il ne meurre. Il vivra à jamais à travers toi, tu n'es désormais plus seule... Aaah, comment vous avez grandi mes bouts d'choux ! Je suis si heureuse de voir à quel point vous avez grandi."

    -"Tu es vraiment notre... mère ?"

    -"Oui. J'ai demandé à votre père de sceller une partie de mon esprit dans cet autel, afin que je puisse vous parler le moment venu. Mais je ne m'attendais pas à ce que le village soit abandonné."

    -"M-Mère, est-ce que... ?"

    -"Je suis désolée, Kurohime. Je n'ai plus beaucoup de temps devant moi. Je vais donc vous dire ce que je n'ai pas pu vous dire. Si vous vous trouvez ici aujourd'hui alors que le village est désormais désert, cela veut dire que vous avez survécu à cette haine et cette peur des autres shinobis. La peur du pouvoir que vous possédez. Le clan Gogyō a depuis des décennies été pourchassé pour la nature extrêmement anormale et puissante de son Kekkei Genkai. J'ai moi-même été traquée tout au long de ma vie..."

    -"D'où provient ce pouvoir ? Est-ce que nous sommes réellement humains ?"

    -"Ca, ma grande... Je ne peux pas y répondre. Je ne connais pas la réponse, mais je connais quelqu'un qui sait pratiquement tout sur les origines de notre famille. Pour tout te dire, elle s'appelle Makka."

    -"NON ! Elle ne doit ABSOLUMENT PAS entrer en contact avec cette femme ! C'est beaucoup trop dangereux !"

    -"Dangereux ? Elle a été très gentille avec moi quand j'étais enfant, je..."
    , elle regarda le visage soudainement attristé de sa fille, "Je vois... les choses ont changé depuis... Quoi qu'il en soit, si tu cherches des réponses à ces questions, tu n'as pas d'autres choix. Oh ! Une dernière chose."

    Elle se rapprocha de Kurohime pour lui faire une bise sur le front, ce qui pour eut pour effet de faire pleurer celle-ci, avant qu'elle ne lâche un sourire satisfait. Une fois cette chose faite, la jeune femme s'éloigna petit à petit, en laissant derrière elle un écho de "Je vous aime" qui avait directement atteint le cœur de la kunoichi. Elle regarda son frère disparaitre, ainsi que la lumière de ce monde illusoire, qui laissa de nouveau place à cette pluie et ces éclairs qui trônaient en ces lieux. Elle prit finalement le katana, ce qui ouvrit une trappe sous l'autel, cachant quelques rouleaux de parchemins qu'elle n'hésita à mettre dans son sac. Cela lui fera beaucoup de lecture par la suite. Une chose était sûre, elle n'était plus la même, ses objectifs n'avaient par contre pas changé, mais un nouveau chemin s'était ouvert à elle, le chemin de la vérité.

    Désormais, elle n'était plus Kurohime, mais pleinement Amaterasu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com
 

Les Dragons Jumeaux [RP Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kaminari no Kuni :: Montagnes de Kaminari no Kuni-