AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les trois Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Une rencontre inattendue, un futur compagnon ? [Aku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Informations
Messages : 146
Rang : B


Message(#) Sujet: Une rencontre inattendue, un futur compagnon ? [Aku] Dim 31 Mar 2013 - 23:37

Une brise légère, un silence imposant, je marchais tranquillement, sillonnant un chemin déjà tracer, surement que de nombreuses personnes était déjà passer par là. Je pensais encore au regard de la vieille femme, pourquoi tant de tristesse ? Qu'était-je à ces yeux réellement ? Et au final je ne savais toujours pas son prénom...Tant de questions pour finalement ne pas avoir de réponse.

C'est alors que j'entrais dans une forêt, qui me parût bien éclairée, au fur et à mesure que je marchais, je remarquais que la forêt était vraiment immense et dense. La lumière pénétrait à travers les arbres et les feuilles, c'était agréable à sentir la chaleur sur sa peau. Un moment plus tard, après avoir marchait pas mal de temps dans ce labyrinthe feuillu, j'aperçus comme une silhouette qui ne bougeait plus, elle était assez petite, un rocher ? Une grosse plante ? Pour ne pas courir de danger, j'avançais pas à pas en me dissimulant derrière les arbres.

Et, étant assez près de l'individu, je remarquais que ce n'était ni un rocher, ni une plante, mais un petit garçon, il avait des cheveux blancs, petite taille, je dirais environ onze ans, il était assis près d'un cour d'eau qui coulait à travers la forêt. Il ne bougeait toujours pas ... dormait-il ?
Etant très curieuse, je me suis approchée et là je vis son visage d'enfant, il avait ses pieds nus dans la rivière, adossé contre un arbre, il dormait effectivement a point fermer ! Cela faisait longtemps que je n'avais pas vu une personne, enfin qui ne m'attaque pas soudainement ... Mais il est si petit quand même ... Je ne sais pas pourquoi mais, je me suis assise a côter de lui. Je le regardais, l'observant, je pensais à ce moment-là, qu'il devait rêver paisiblement.

Quand nous rêvons, nous entrons dans un monde qui n'appartient qu'à nous. Que ce soit nager dans l'océan le plus profond ou planer au-dessus des nuages les plus hauts. Je n'allais pas le déranger plus longtemps, je suis tout simplement partie de l'autre côté de la rivière, je me suis retournée pour voir s'il dormait encore, il dormait ...
Au fur et à mesure que je m'enfonçais dans la forêt, l'atmosphère était devenue glaciale, j'en avais des frissons. Puis un buisson bougeait, là devant moi, vite je m'accroupie et je scrute le buisson, prête à dégainer mon katana, je tremblais et tout d'un coup un joli renard sorti en courant, une jolie farce pour moi. Je soupirais profondément, même si ce n'était qu'un renard, je sentais toujours cette impression d'être regardé de loin.

Je commençais à courir ! Et là, coincé dans une maudite toile d'araignée, elle était immense, je devais m'en défaire ! J'entendais des murmures, des bruits, si la toile est immense, alors le monstre aussi et là, je vit des horribles pattes velues, des yeux jaunes qui vous fixaient comme une proie, elle avançait comme une fourmi, un cour instant j'ai pensé à la vieille femme, il ne fallait pas que mon chemin s'arrête ici, alors j'ai forcé terriblement sur tous mes membres, j'ai réussi à me décrocher, et je suis partie vers les hauteurs, loin de cette immonde créature. Je ne pensais pas qu'une forêt aussi jolie abriterait des créatures aussi hideuses...

Comme je ne savais pas du tout où aller, rebrousser chemin et aller voir le petit garçon, était le seul choix possible, lui au moins ne me fera pas de mal. Arrivant à l'endroit où était le petit garçon je descendis des hauteurs et alla m'asseoir à côté du petit garçon. Je devrais le laisser dormir encore peut-être, mais en me relevant, le garçon ouvris les yeux, surprise je restais alors immobile, puis étant donné que j'étais la cause de son réveil, je m'excusai.

  • Hikari : Oh, je suis extrêmement désolé je ne voulais pas t'épier, cela était involontaire, tu semblais si paisible et comme je ne connais pas très bien cette forêt, je me suis attirée des ennuis non loin de là, après t'avoir regardé un bon bout de temps, une énorme araignée m'avait désigné comme étant son gibier pas mal ... Donc je suis retournée vers toi, je me disais que tu pourrais m'aider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Aizuyake - Chef Hyô
Messages : 1000
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Une rencontre inattendue, un futur compagnon ? [Aku] Sam 6 Avr 2013 - 0:05

S’évader. Souffler. Deux choses qu’il me fallait faire impérativement. Tous les jours, je m’occupais comme je le pouvais, au sein du village de Konoha. L’ennui se faisait de plus en plus ressentir néanmoins, puisque cela devenait lourd au fil des jours. Voir et revoir les mêmes choses, les mêmes gens… Je ne cache pas que mon escapade dans le désert du pays du vent me manque. Au final, j’aurais peut-être dû y réfléchir à deux fois avant de revenir, car il y avait encore des choses que je n’avais pas faites là-bas. Il n’y avait pas moyen d’aller visiter un nouveau village ? Comme Kiri, ou Kumo par exemple ? En tout cas, je me tenais prêt. À la première rumeur, stipulant que le Hokage recherche une personne pour un quelconque voyage, je me proposerai. Sans aucune hésitation. Il acceptera de toute manière, il doit me faire confiance maintenant. Enfin j’espère.

Mais là, à cet instant précis, l’ennui persistait. Rien à faire. Aucune idée ne se présentait à moi pour m’occuper. Quoique… Cela faisait longtemps que je n’étais pas parti à l’aventure. Ehh, ce n’est pas une mauvaise idée ça. Mais il était hors de question que je parte tout seul. Ce n’est pas drôle sinon. Je savais avec qui j’allais partir. Me mordant le pouce, des gouttelettes de sang perlèrent de ma bouche, ou plutôt de mon pouce. Puis, appliquant ma dextre droite sur le sol, un nuage de fumée apparut, laissant apparaître Chôko, l’une de mes fidèles invocations. À force d’entraînement et d’utilisation, je maîtrisais de plus en plus vite le rituel d’invocation. Quant à mon alliée, elle riva ses multiples yeux rubis sur moi, avant de regarder autour de nous. Elle ne vit rien, mis à part l’entrée du village. En même temps, il n’y avait rien mis à part l’entrée du village. Elle est plus habituée à voir des adversaires à combattre.

    - Je m’ennuie… Un petit entraînement dans la forêt, ça te dit ?


Cela faisait longtemps que je ne lui proposai plus. L’arachnide accepta vivement de m’accompagner. Sauf que je n’avais pas spécialement de l’entraîner… Je trouverai quelque chose. Je trouve toujours quelque chose.

Ainsi, nous avancions dans la forêt du pays du feu, comme si c’était une promenade de santé. Connaissant Chôko, je savais très bien qu’elle allait s’impatienter et s’énerver. Seulement, je venais de craquer sur un lieu magnifique et très paisible. Une rivière s’écoulait avec tranquillité et sérénité. Lui disant que j’étais fatigué, j’allais m’adosser à un arbre. Je pouvais même tremper mes pieds dans l’eau, elle était à une température tellement agréable… ! Il ne me fallut que quelques secondes pour tomber dans un sommeil des plus profonds.

Le doux son de l’écoulement de l’eau me berçait. Ce repos, j’en avais besoin. Il est très rare que je dorme de manière si confortable, cet endroit était bien mieux que l’endroit dans lequel je dormais habituellement. Aucun doute là-dessus. Je pourrais passer ma journée là, à dormir. C’est Chôko qui allait rager. Baaaah. Au moins, elle avait du temps libre pour faire ce qu’elle voulait aussi, ce n’était pas plus mal. C’est un cadeau que je lui faisais, en quelque sorte. Même si je sais qu’elle déteste rester sans rien faire, je savais qu’elle n’allait pas avoir de difficultés à se trouver une occupation. Je dormis donc les poings fermés, entièrement relaxé. Cependant, je sentis quelque chose près de moi, dans mon sommeil. Une présence, qui ne me semblait pas inquiétante… Mais perturbante. Mes rêves se troublèrent, ce qui me fit ouvrir les yeux.

Une femme aux cheveux d’une teinte similaire aux miens était là, proche de moi. Me voyant réveillé, elle s’excusa immédiatement, pensant m’avoir réveillé. Oui, c’était de sa faute, mais… Ce n’était pas grave. Apparemment, cela faisait un moment qu’elle m’observait, et elle se serait même fait attaquer par une grosse araignée. Je me frottai l’œil, pour mieux y voir. Hein ? Une araignée ? Y a des énormes araignées dans le coin ? … Ah. Oui, il y en a bien une. De là où j’étais, je la vis. Elle se dirigeait à toute allure vers moi.

    - Ce n’est pas grave… Je crois même que c’est moi qui vous dois des excuses…


L’araignée s’arrêta près de nous, me regardant de ses multiples yeux.

    - Chôko est mon araignée, je ne pensais pas qu’elle allait s’en prendre à quelqu’un… Je m’en excuse, j’ai manqué de vigilance.


Mon œil améthyste se riva sur elle. Un regard empli de reproches en tout genre. Je lui passerai son savon plus tard, elle a bien mérité. Non, je n’en étais pas fier. Bon l’avantage dans tout ça, c’est que j’avais trouvé une raison de ne pas l’entraîner, tout en m’occupant. Je vous l’avais dis que je trouvais toujours une solution.

    - M’appelle Aku ! Et vous, vous êtes qui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 146
Rang : B


Message(#) Sujet: Re: Une rencontre inattendue, un futur compagnon ? [Aku] Sam 6 Avr 2013 - 15:18

Le lieu était charmant, on se laissait vite emporter par l'harmonie de la nature, encore une fois, ce lieu était vraiment magnifique, mais bon, quand l'araignée s'arrêta devant nous à ce moment-là, ce ne fut plus du tout la même chose.

Après avoir fait sa présentation, Aku disait que l'araignée l'appartenait, que c'était ça plus fidèle invocation et qu'il voulait partir à l'aventure mais en chemin donc, comme il trouvait l'endroit charmant, il se reposa alors, les pieds dans l'eau, en laissant son invocation baladait tranquillement.

Je n'ai pas d'invocations pour le moment, je ne peux donc pas trop juger cette action de la part de l'enfant, mais quand même je ne me serais probablement pas endormie seule, en laissant son invocation vadrouiller dans la nature à la recherche d'un "amuse-gueule" si je puis-je dire. Mais bon l'araignée n'osait plus me regarder , lorsque j'étais coincé dans sa toile collante, là, elle me regardait bien dans les yeux ! Bref, je devais tout de même me présenter, c'est la moindre des choses.

  • - Je m'appelle Hikari, Tobetatsu Hikari.


Une rencontre dans une forêt, une araignée m'ayant attaquée et poursuivie, et découvrir que celle-ci appartient à un dénommé Aku, petit garçon au cheveux ayant une teinte similaire au miens. Tout cela est vraiment très étrange, mais bon, de tout façon depuis mon enfance tout est étrange, je ne devrait pas m'étonnée de si peu.

  • - Hum, je cherche le village de Konoha, je ne peut dire la raison, elle serait trop longue à expliquer, pourrais-tu m'aider ? Et puis ce sera comme si tu avait payer le remboursement de ta dette envers moi, je parle de l'araignée bien évidemment.


Un remboursement de dette, pas mal n'empêche, je m'en sors plutôt bien. Le garçon avait le bandeau du village de la feuille, je le reconnus, car la vieille femme m'avait dessiné ce symbole lorsque j'étais avec elle dans la grotte, elle m'en avait vaguement parlé, mais, mes souvenirs sont encore confus, mais bon j'ai reconnu le bandeau, c'est déjà pas mal je trouve.
Je me demande bien ce qu'il va m'arriver là-bas, serais-je au service de quelqu'un ? D'un grand homme prêt à protéger ses habitants ? Aurais-je un endroit pour dormir ? Me ferais-je quelques amis ? Tant de questions, je le saurais en parcourant mon chemin.

Je devais à tout prix m'échapper de cette enfance troublante, j'ai dix-neuf ans tout de même, je ne vais pas me laisser avoir par ce monde cruel et troublant, c'est vrai que ma majeure partie de ma vie a été dans une grotte, à échapper non seulement à des ennemis sanguinaires, des bijûs sans pitié qui ne cherche que la souffrance et la mort, mais aussi à des ninjas déserteurs malveillants. Se faire attaquer sans raison et perdre un être cher ... Ce garçon que je vois devant moi me redonne espoir, j'espère qu'il pourra m'aider dans ma route, je ne sais pas pourquoi, mais je lui fais un peu confiance, sans doute je lui raconterais mon histoire ou pas.

  • - Alors, serais-tu prêt à m'aider Aku ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Aizuyake - Chef Hyô
Messages : 1000
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Une rencontre inattendue, un futur compagnon ? [Aku] Dim 7 Avr 2013 - 19:04

La jeune femme se présenta sous le nom de Tobetatsu Hikari. Il n’y a pas que elle qui me disait rien, son nom également m’était inconnu. Etrange… Elle ne devait pas être du village. Une Nukenin ? C’est possible, à moins qu’elle soit affilée à un autre village, bien que j’en doute. Ce n’est qu’une impression. Il n’y avait aucun signe d’appartenance à un quelconque village, mais bon, ça on pouvait très facilement le dissimuler ça encore. Nous verrons bien. En tout cas, elle n’avait pas l’air dangereuse, mais j’étais curieux de savoir la raison de sa venue ici, tout en sachant que nous n’étions pas vraiment très éloigné du village… Avec les récents évènements, je préférais éviter qu’une intrus rôde trop près du village. Néanmoins, comme je le disais, elle était loin de m’inspirer de la méfiance. Mais comme on le dit souvent, on n’est jamais trop prudent.

Elle voulait donc se rendre à Konoha ? C’était ce qu’elle venait de me dire. Et elle rajouta qu’elle ne pouvait pas m’expliquer les raisons de sa demande. Ce serait comme rembourser ma dette envers elle, au sujet de Chôko… D’ailleurs celle-là je l’avais oublié. Après qu’elle eut fini ses paroles, je toisai d’un regard noir mon invocation, avant de la renvoyer de là où elle venait, en annulant ma technique d’invocation.

    - C'est la dernière fois que je te laisse seule. Tant pis pour toi, tu l'as mérité.


Elle ne méritait pas de rester une minute de plus ici avec ce qu’elle a fait. Elle avait beau être très gentille… Elle ne l’était qu’avec moi. Elle déteste les humains, sauf moi. Elle a souffert du rejet qu’on lui a fait subir, tout ça parce que ce n’est qu’une grosse araignée moche et effrayante. Lorsqu’elle voit qu’on a peur d’elle, elle se vexe immédiatement après. J’ai bien failli me faire manger à cause de ça d’ailleurs. Ensuite, elle me demanda si j’étais prêt à l’aider…

    - Enchanté madame Hikari ! J’aimerais vous aider, seulement… Je ne peux pas vous guider jusqu’au village, si je ne sais pas ce que vous voulez y faire. Simple mesure de sécurité…


Je lui souris. J’espérais qu’elle comprenne pourquoi je lui demandais ça. Honnêtement, j’avais confiance en elle, je sentais de la bienveillance dans ses actes et ses paroles. Mais, dans un monde comme celui-là… On ne sait jamais à quoi l’on devait s’attendre. Triste réalité. Je n’avais malheureusement pas le choix, il fallait que je m’en méfie, même si c’était dur. Baillant un peu, suite à ma précédente sieste, je repris la parole.

    - Vous comprenez, avec tout ce qui s’est passé récemment, je ne peux pas me permettre de vous guider jusqu’au village, sans en savoir la raison. Vous pouvez m’en parler donc ? Si cela me convient, vous serez assurée d’arriver au village caché de la feuille dans la journée.


Alors, que comptait-elle faire ? Si elle ne me dit rien, je serai obligé de la suspecter, quelque soit la raison de ce mutisme à ce sujet. Il fallait que je le sache, elle en serait gagnante après tout. Je ne lui demande pas non plus de me raconter sa vie, mais juste quelque chose qui me suffit à accepter de la guider jusqu’au village, en étant persuadé que son arrivée ne posera aucun souci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 146
Rang : B


Message(#) Sujet: Re: Une rencontre inattendue, un futur compagnon ? [Aku] Dim 7 Avr 2013 - 22:48

L'enfant regarda son araignée, lâcha quelques paroles, puis tourna ses yeux vers moi et me disait qu'il ne pouvait pas me guider à Konoha sans que je lui explique pourquoi, il m'a dit qu'étant donné la situation actuelle, avec tout ce qui si trame, il ne pouvait pas m'y emmener.

Je comprends absolument son raisonnement, je n'ai pas trop envie d'expliquer ma raison d'aller à Konoha, en fait je ne sais pas du tout pourquoi j'y vais, les dernières paroles de la vieille, était qu'il fallait que j'y aille, car c'était un village de confiance et de sécurité hélas c'est tout et puis de toute façon je ne sais pas du tout où aller et j'aimerais découvrir un peu ce monde. Mais au fait il m'a appelé madame ?

J'ai dix-neuf ans quand même ! Je ne suis pas vieille, mais au moins il me respecte. Je suis allée m'asseoir devant la rivière, en regardant mon reflet dans l'eau, je lui dis à ce moment-la de ma raison pour venir à Konoha.

  • - Bon est bien comme je n'ai pas trop le choix, je vais te dire ce qui m'amène ici Aku.


Je raconte alors mes souvenirs d'enfance, comme quoi ma famille avait été attaquée et mutilée et que je m'étais retrouvée seule, que je m'étais réveillée dans une grotte et qu'à partir de là, ma vie avait pris un nouveau départ grâce à ma nouvelle famille, une vieille femme, qui donna tout pour me transmettre son savoir. Et je lui dis aussi comment j'étais arrivée jusqu'ici, en lui parlant du décès de la vieille femme, à cause d'une inconnue perdue dans les ténèbres.

  • - La vielle femme me dit alors dans ses dernières paroles, que je devais aller au village de Konoha, que c'était un village confiant et que je serais en sécurité. Ce n'est pas très joyeux, mais voilà ma raison, pour aller au village de Konoha, je ne sais pas du tout où aller sinon. Mais en te voyant, j'ai vu une lueur d'espoir et je me suis dit que tu pourrais m'aider.


En me retournant vers l'enfant, je sens quelques larmes couler sur mon visage, je n'avais jamais pleuré, même quand j'étais petite, j'étais choqué moi-même, je n'en revenais pas, pourquoi ? Pourquoi maintenant, ce n'est pas normal, est-ce parce que j'ai gardé tout cela pour moi et que j'avais besoin de tout sortir pour me sentir mieux ? Ce n'est pas mon genre, en plus je pleurs devant un enfant de onze ans, quelle humiliations.

  • - Je... je suis désolée, c'est la première fois que je raconte cela a quelqu'un, surtout à une personne de ton âge. J'avais peut-être besoin d'un confident après tout pour me soulager en quelques sortes. Mais maintenant c'est du passé, il faut que je me ressaisisse.

J'essuyais alors mes larmes encore chaudes et souris à l'enfant près de moi, qui était à l'écoute.
Je me relève alors, je regardais le ciel bleu à travers le feuillage des arbres et je pensais que je n'avais pas fait une rencontre comme ça, depuis le meurtre de ma famille, enfin une rencontre avec un enfant, avec qui on peut s'exprimer librement. Je m'excuse alors auprès de l'enfant pour m'être décidément évader dans mes pensées les plus profondes.

  • - Oh je m'excuse, je me suis évadé dans mes pensées, si tu ne veux pas m'aider, je comprendrais tout à fait ne t'inquiète surtout pas, je saurais moi-même trouver le chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Aizuyake - Chef Hyô
Messages : 1000
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Une rencontre inattendue, un futur compagnon ? [Aku] Lun 8 Avr 2013 - 18:34

Si elle souhaite obtenir une quelconque aide de ma part, il va malheureusement falloir qu’elle me raconte ce qui l’amène ici. Dans le cas contraire, je me verrai dans l’obligation de refuser de l’aider, bien que cela me fasse mal au cœur. Il faudrait même que je la dissuade d’approcher du village. J’espérais de tout cœur qu’elle comprenne ma situation, et qu’elle m’explique plus en détail ce qu’elle veut à Konoha, et qu’elle ne voit pas cela de manière négative. Ce serait vraiment dommage, car je savais que je pouvais très bien m’entendre avec elle… Malheureusement, j’étais dans l’obligation de me montrer méfiant, ce qui ne me plaisait pas réellement. Elle ouvrit la bouche, laissant s’échapper quelques mots. Anxieux de sa réponse, je l’écoutai. Et, à ma plus grande joie, elle accepta de m’expliquer clairement la raison de son désir de se rendre à Konoha.

Elle venait de faire le bon choix. Il n’y aura donc aucun problème, mis à part si elle s’avise à mentir… Mais ça, je pense être en mesure de le déceler. Si elle me ment, je le verrai… Enfin j’espère. Ce n’était pas non plus ma tasse de thé, mais je pense pouvoir le faire… Je pense… Enfin bref. Elle me raconta donc une partie de son passé, qui était bouleversant. D’après ses dires, sa famille aurait été tuée, d’une manière cruelle. Rien qu’à ses mots, je compris bien vite que sa situation semblait semblable à la mienne. Enfin, par sur le fait que ma famille a été tuée, car je n’en savais rien, ignorant totalement les causes de leur décès, mais bien par le fait qu’elle s’est retrouvée seule à affronter ce terrible monde, sans le soutien de sa famille. Néanmoins, d’après ses paroles, elle semblait les connaître… Oui ça m’en avait tout l’air en tout cas.

Mon regard se fit plus attristé en attendant tout cela, et je me rapprochais de la jeune femme, écoutant la suite de son histoire. Elle avait rencontré une vieille femme après la mort de ses parents, et après avoir été seule. Cette femme l’avait apparemment éduquée comme une mère aurait éduqué sa fille. La situation semblait s’améliorer, mais… Oui parce qu’il y a toujours des « mais », cette personne perdit à son tour la vie. Décidément, elle n’a pas eu une vie simple… En tout cas, elle en vint à la raison de son désir de se rendre à Konoha. C’était cette vieille femme qui lui avait dit de s’y rendre, pour s’y réfugier et y être accueillie. Elle n’avait pas tort, là-bas elle sera en sécurité, et se fera rapidement de nouveaux amis, voire même une nouvelle famille. Comme moi. Il n’en fallait pas plus pour me convaincre, on ne pouvait que sentir la sincérité dans ses paroles. Et cela se confirma.

Oui, quelque chose se passa ensuite. M’ayant conté son histoire, des larmes coulèrent sur ses joues. Elle… Pleurait ? Non, il ne fallait pas ! Je ne voulais pas la mettre dans cet état non plus… J’ai honte de moi-même, de ce que je venais de faire… Immédiatement après, elle s’excusa. Mais il ne fallait pas, cela ne rimait à rien… Je vais vraiment culpabiliser moi. M’approchant encore plus d’elle, je la serrai dans mes petits bras pour essayer de la consoler. Je n’étais pas très habitué à ce que les rôles s’inversent, mais généralement c’est ce qu’on fait lorsque je ne me sens pas très bien.

    - Ne vous en faites pas, ça arrive à tout le monde de craquer à un moment ou à un autre, vous n’avez pas à vous en excuser…


Son histoire était vraiment triste, et sa réaction m’avait touchée. Une larme coula de mon œil droit. Non pas de tristesse, ou de joie… Non, c’était plus de la compassion. En plus de cela, je ne pouvais que la comprendre, ayant moi aussi été seul pendant de longues années suite à la mort de mes parents. Cependant, je ne voulais pas qu’elle pleure, qu’elle ne se sente pas bien. Elle ne le méritait pas, bien que cela fasse toujours du bien de faire retomber la pression à un moment ou à un autre. Comme elle le disait si bien, elle avait besoin d’un confident à qui se confier, pour se soulager de poids qui pesait en elle. C’était tout à fait compréhensible. Me détachant d’elle, je m’éloignai légèrement. Puis d’un sourire aussi amical qu’enfantin, je lui adressai quelques mots.

    - Madame Hikari, suivez-moi. Je vous emmène à Konoha. Vous pouvez me croire, moi et cette vieille femme, vous y serez bien accueillie.


Commençant à avancer, je m’assurais qu’elle me suivait bien. Oui, partir sans elle, maintenant, ne rimerait absolument à rien. Jetant un petit regard en arrière, je repris la parole. Dans toute cette histoire, il y a quelque chose que je n’avais pas précisé. Et pourtant, avec tout ce qu’elle venait de me dire, il le fallait bien.

    - Avant j’étais comme vous. J’ai été privé de ma famille il y a fort longtemps, et je cherchais désespérément un lieu où je pourrais m’installer, me sentir en sécurité, et surtout… Un endroit où je pourrais me sentir intégré. J’ai une toute nouvelle famille là-bas, vous pouvez me faire confiance… Alors, on y va ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 146
Rang : B


Message(#) Sujet: Re: Une rencontre inattendue, un futur compagnon ? [Aku] Lun 8 Avr 2013 - 20:03

Après m'être excuser de mon comportement humiliant envers l'enfant, il vient vers moi et de ses petits bras m'enlaça, cela fut très bizarre au début, mais je sentis de la chaleur et de la compassion cela était très agréable. Puis relevant la tête il me dit qu'il ne fallait pas m'en faire et que cela arrivait à tout le monde de craquer à un moment où à un autre et qu'il ne fallait pas que je m'excuse, en même temps vu tout ce que j'ai enduré, une personne qualifiée de "normal"certes doit pleurer dans ces conditions, mais moi je ne suis pas comme ces personnes.

Surement à cause de la présence de l'enfant que ces larmes ont vu le jour, la pression et tout ce qui va avec bien sûr. Je m'excuse souvent après un comportement comme celui-ci, cela ne se fait pas de pleurer comme ça, je m'excuse, car il le faut, un point c'est tout. Peut-être que je suis stricte avec moi-même, mais il le faut bien, tout ninja doit réprimer ces émotions.

Mais en pensant à ça, je sentis sur mon haut, quelque chose d'humide, l'enfant avait pleuré de son oeil droit, je ne savais pas pourquoi, puis il me lâcha quelques paroles. Il m'appela encore madame, décidément je ne pourrais pas le lui enlever de sa bouche, c'est amusant, cela m'a fait sourire. Il décida de me guider à Konoha, il dit aussi qu'il fallait que je crois aux dernières paroles de ma grand-mère et aussi à lui, que je serais bien accueillie à Konoha.
Puis, après ces paroles, il ouvrit la marche, je marchais derrière lui, il regarda un bref instant derrière lui, surement pour savoir si je le suivais bien, ce la ne rimait à rien si je le laissais en plan, ou bien que je ne le suive pas pour diverses raisons, Aku est quelqu'un d'assez prudent, je note.

Il reprit la parole en m'expliquant que comme moi, il avait été privé de sa famille il y a fort longtemps, décidément je ne suis pas la seule dans ce monde... Il dit aussi qu'il cherchait un lieu désespérément, où il pourrait s'installer, question que je m'étais posée il y a quelques minutes. Un endroit où il serait en sécurité et intégré, tiens je n'avais pas pensé à ça, un endroit ou moi aussi je pourrais être intégrée, moi qui ai les cheveux argentés et qui maîtrise le Chi'ton .... je me demande comment je vais être vue tiens... Mais en regardant Aku de plus près, il n'était pas si différent de moi, enfin sa couleur de cheveux.

Puis il ajouta qu'il avait une toute nouvelle famille là-bas, se faire adopter ? Cela est étrange, c'est comme si on n'avait jamais eu de parents auparavant, une nouvelle vie, j'en ai déjà une, mais elle n'est pas très bénéfique.. Mais bon passons, je devais lui faire confiance, après tout c'est pour l'instant le seul humain qui ne m'a pas attaqué ...

  • - Oui, continuons notre route Aku, ainsi là-bas tu dit que tu as une sorte de nouvelle vie ? Acueilli par le village tu te sens mieux, j'espère que cela va m'arriver aussi, mais je préfère vivre seule comprends-tu ?

Je m'avance à côté de lui et lui souris.

  • - Je te fais confiance Aku, tu es différents des autres personnes que j'ai pu rencontrer... J'ai hâte de voir ce fameux village de Konoha !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Aizuyake - Chef Hyô
Messages : 1000
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Une rencontre inattendue, un futur compagnon ? [Aku] Ven 19 Avr 2013 - 20:07

C’est sans aucun doute que je pouvais l’affirmer : elle serait bien accueillie. Même moi, qui étais un sale garnement qui fait des bêtises, j’ai pu m’intégrer et me faire un bon lot d’amis. C’était même une nouvelle famille. Oui, c’est le mot. Elle allait bien s’y plaire au village, j’en étais certain. Et si ce n’était pas le cas, je m’engage à remonter les bretelles de tous ceux qui lui cherchent la merde. Et vous pouvez me croire, ça va faire mal. Je ressentais en elle une certaine innocence, et une certaine sensibilité. Son précédent acte le prouvait bien, elle s’était mise à pleurer lorsque je l’ai questionnée au sujet de la raison qui la pousse à rejoindre le village caché de la feuille.

    - Oui c’est le cas, une nouvelle vie pour une nouvelle famille. Et libre à vous de vivre comme bon vous souhaite !


Je lui souriais, d’un sourire plus que sincère. Elle s’avança vers moi, tout aussi souriante.

    - Je te fais confiance Aku, tu es différent des autres personnes que j'ai pu rencontrer... J'ai hâte de voir ce fameux village de Konoha !


Cette femme me faisait apparemment confiance, et ses paroles me firent chaud au cœur. C’était toujours agréable d’entendre quelque chose comme ça. J’ai de la chance d’avoir un entourage majoritairement agréable et sympathique, qui venait de s’agrandir d’une personne supplémentaire. Certes, je ne la connaissais pas encore très bien, mais je lui avais déjà accordé ma confiance. On sentait en elle qu’elle n’était en rien menaçante. Et si je me trompe, je n’aurais plus qu’à faire quelque chose pour ma naïveté. Elle aurait pu tromper n’importe qui de toute manière, du moins je pense.

Mais trêve de pensées inutiles, elle n’était pas mauvaise, je le savais pertinemment. C’était certain, j’étais convaincu de son innocence.

    - Nous y sommes bientôt !


Nous n’étions pas très éloignés du village. Une fois arrivé là-bas, je prendrai les précautions nécessaires pour que son intégration au sein de Konoha ne se fasse sans aucun souci. Arrivé au village, je lui expliquai qu’elle devait me laisser faire, avec les gardes, l’administration et tout ça. J’ignorais si elle souhaitait devenir un ninja, et dans ce cas ce sera à elle de s’en occuper. Mais bon, il ne fallait pas la presser, libre à elle de faire comme bon lui semble.

    - Je vais m’occuper pour vous de régler tous les petits détails de mon côté. Au besoin, on vous convoquera. Bienvenue chez vous !


Lui souriant, je partis ensuite m’atteler à la tâche.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Une rencontre inattendue, un futur compagnon ? [Aku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Feu :: Hi no Kuni :: Forêt de Hi no Kuni-