N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Trouvé ! [PV Masao Nikkou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1870
Rang : S

Message(#) Sujet: Trouvé ! [PV Masao Nikkou] Dim 21 Avr 2013 - 11:19

Les rafales de vent venaient agresser le visage de Daiki et faisaient claquer ses cheveux derrière lui. C’était légèrement irritant vu la vitesse à laquelle il allait mais sa motivation le poussait à dépasser ses limites pour continuer sur sa route. L’Inuzuka devant lui ne s’arrêtait pas et allait tout aussi vite sur le dos de son fidèle chien au pelage roux. Cet homme, qui était un ami de longue date de l’Hayashi avait été chargée d’une mission top secrète très particulière. Il était en charge de cette mission depuis peu de temps mais il avait déjà obtenu un résultat satisfaisant. Sur les ordres du nouvel Hokage donc, il avait dû revenir pour guider son supérieur jusqu’à l’endroit en question. Les deux hommes, ainsi que le canidé, n’avaient pas perdus de temps pour partir de Konoha et finalement arriver aux lieux où la piste de la cible du Renard avait été retrouvée. Daiki avait un petit sourire aux lèvres. Un an passé sur les routes et le but de sa recherche se trouvait si près de son village natal. On peut dire qu’il l’aura fait courir.

Mais pour comprendre de quoi il retourne, il faut revenir quelques heures auparavant. Le Godaime se tenait dans son bureau à converser avec son assistante des différentes choses dont il avait besoin pour son travail. Principalement de vieux dossiers qu’il tenait à consulter et que celle elle savait où ils étaient entreposés depuis le temps. Lorsque Daiki s’était absenté de Konoha, il n’avait pas été assez idiot pour se dire que tout serait comme avant lorsqu’il reviendrait. Il y avait donc du retard à rattraper et c’est pour cela qu’il passait le plus clair de son temps à rester cloitré dans son bureau à emmagasiner les informations de plusieurs dossiers poussiéreux. Mais il le fallait. Pour qu’il remplisse au mieux sa fonction il fallait au moins ça. Il le faisait donc de bon cœur même si la tâche avait plus des allures de corvée qu’autre chose. Et il fut interrompu dans sa discussion par quelqu’un qui frappait à la porte. Il leva ses yeux dorés vers la porte et accorda l’autorisation d’entrer. Ce que son mystérieux invité fit.

De l’entrebrasure de la porte surgit un homme aux cheveux rouges et le visage marqué d’une cicatrice. Une griffure pour être plus exact. Daiki n’avait jamais su d’où elle provenait malgré le fait qu’il connaissait cet homme depuis qu’il était Genin. Ils avaient eu des missions en commun et ils s’étaient immédiatement entendus de par leur goût des choses simples et leur bonne humeur naturelle. Même si du côté l’ami du Renard, il était moins sérieux que son collègue Hayashi. Quand Daiki savait garder son sérieux, Akainu, c’était son nom, gardait encore un sourire aux lèvres et trouvait le moyen de plaisanter. Mais le vieil ami de l’Hokage n’entra pas seul dans le bureau. Il était précédé d’un magnifique chien assez imposant au pelage rougeoyant. Un beau roux qui le distinguait tant mais qui le rendait également magnifique. Les rayons de soleil qui filtraient à travers la baie venaient faire luire ce pelage magnifique où on discernait les muscles saillants et puissants en dessous. Akainu était un membre du clan Inuzuka vous l’aurez deviné. Sinon comment expliquer la présence du chien !

En tout cas, une fois qu’il eut fait son entrée, les yeux de Daiki s’écarquillèrent en grand. Son assistante remarqua son air étonné et s'interrogea sur ce qui pouvait autant l’interloquer. C’était normal un Inuzuka dans le palais de l’Hokage. A moins que ce soit le chien qui ne le dérange. Pourtant il semblait être un adorateur de la Nature, et non ce n’était pas un cliché pour généraliser parce qu’il est Hayashi. Mais sa réaction était des plus étranges. Mais la suite le fut encore plus. En à peine deux secondes, l’assistante fut congédiée dehors. Elle se retrouva à la porte sans même comprendre. Elle repartit à ses affaires, non sans grommeler au passage. Elle lui apprendrait à lui faire des cachoteries comme ça. Et dans le bureau, Daiki put enfin s’entretenir avec son ami de ce qui l’amenait ici :

Tu l’as déjà retrouvé ?!

Il semblerait qu’il n’était pas si loin que ce que tu pensais oui, déclara joyeusement Akainu en s’installant négligemment sur un siège.

Daiki était toujours debout, pris sous le coup de l’émotion. Tout ce temps passé sur les routes et il « n’était pas si loin ». C’était du pur foutage de gueule ma parole ! Il passa outre sa première impression pour recouvrir son sérieux. Il demanda avec précipitation :

Mais alors où est-il ?

A quelques kilomètres d’ici près des cascades d’Hi no kuni ! On a largement le temps de…

Non ! Pas le temps ! Suis moi on y va.

Il l’avait interrompu brusquement en se saisissant de son attirail de combat qu’il ne gardait pas sur lui lorsqu’il travaillait ici. Ce n’était pas prudent mais en même temps allez-vous asseoir sur une poche d’armes blanches. C’est pas très agréable. Il accrocha donc son étui à kunaï et autres outils indispensables du ninja à sa ceinture alors qu’il se trouvait déjà à la porte. Mais il s’arrêta pour prendre par la fenêtre. Les gardes l’ennuieraient moins s’il passait par là. l’Inuzuka sur ses traces, ils quittèrent le village sans plus attendre. Heureusement que son accompagnateur était un expert senseur. Personne ne semblait avoir repéré leur fuite. Daiki n’avait pas besoin que quelqu’un se joigne à lui. Il avait un objectif précis et si un autre Konohajin se trouvait avec lui, cela nuirait à son plan. Il ferait vite avant que son absence ne soit remarquée.

Et voilà pourquoi Daiki était en chemin. Son rythme cardique emballé par la course s’était néanmoins calmé par rapport à tout à l’heure où il s’était précipité. En même temps il avait vraiment besoin de lui pour la suite de ces projets en tant que Kage. Et il serait un atout considérable en termes de force de frappe. Et également parce qu’il lui faisait confiance et qu’il l’avait toujours suivi quand ce dernier était Hokage. Il lui aurait voué sa vie lorsqu’il était à ses ordres. Mais aujourd’hui la tendance était inversée. Néanmoins, il n’avait pas l’intention d’abandonner un homme pour qui il avait combattu et qu’il savait rempli de bonnes intentions envers Konoha. Ses recherches lui avaient permis d’en savoir que très légèrement plus par rapport à sa désertion mais peu lui importait. Il se fiait à son instinct et puis il ne pouvait pas cracher sur un an de sa vie passé à le chercher. Il continuait sa route jusqu’à ce que son compagnon Inuzuka ne lui dise :

Droit devant ! Il est là-bas un peu plus loin !

Enfin il y était ! Enfin il allait le retrouver et le ramener avec lui. Nikkou…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 598
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Trouvé ! [PV Masao Nikkou] Dim 21 Avr 2013 - 12:11

Si calme... Si calme... Et pourtant il y a quelques jours ce n'était pas réellement le cas. A cause de son apparition à Hai no kuni lors d'une bataille contre un ancien Kage, il avait dû de nouveau jouer les ermites pour éviter de se faire remarquer. Il ne savait pas ce qu'était devenu les anciens chefs de clans de l'ancien conseil de Konoha, mais en tout cas, divers chasseurs de primes s'étaient mis en tête de se le récupérer. Mais il y avait d'autres choses... Une chose qu'il avait trouvé à Hai no kuni... Une chose qui lui faisait peur, même plus que la mort. Il ne savait pas ce que c'était mais il l'avait ressenti là bas. Une soif de sang, de la haine, du dégoût pour tout ce qu'il l'entourait. Des pensées de sauvagerie lui avaient parcouru l'esprit. Et cette douleur qu'il avait dans la poitrine... Exactement au coeur du "circuit" de son chakra. Etait-ce une coincidence? Il n'en savait rien. Cela lui avait valu de commencer à réfléchir sur son passé. Mais cela était peut être réellement une coincidence. Cependant cela n'était pas le cas. Cela avait recommencé lorsque des bandits m'avaient de nouveau attaqué. Un trou noir... Et je me réveille debout, le kunai contre la gorge d'un des bandits, les yeux remplis de peurs. Il s'en était même pissé dessus. Pas étonnant, car que j'avais levé la tête, mes yeux s'emplirent d'horreur. Lâchant le type qui s'en alla en courant en hurlant, je m'étais pas rendu compte que j'avais reculé de trois pas en voyant cet horrible spectacle. Deux bandits avaient étaient égorgés, deux autres, brûlés vifs. Un autre avait le bras tranché, et avait été sauvagement éventré. Un autre avait été décapité.... et mes vêtements ainsi que mes mains pleins de sangs..

Soudain des flashs m'assaillirent... Je me voyais en train de faire tout ça... Le sourire du Malin sur mon visage, les yeux remplient de fureur et de soif de sang... La douleur dans ma poitrine était de plus en plus forte ce qui me fit tombé à genoux. Mon souffle était court. Un autre flash percuta mon esprit... Celui d'un rire... Mon rire... Un rire qui se mêlait aux cris des victimes... Mes victimes...
Ma tête commença à devenir lourde. Un sifflement très aigu démarra, quelque chose à vous exploser les tympans mais que vous ne pouvez arrêter. J'avais hurlé de douleur, d'horreur et de terreur. Quand tout s'arrêta, je me mis à vomir soudainement. Je me relevais et continuais mon chemin, le corps tremblant.

Je ne m'étais pas arrêté de marcher depuis deux jours. Je repensais à cette scène constamment. Je ressemblais vraiment à un vieillard pour le coup. Me cramponnant à mon bâton, dans ma grande veste, avec le vent comme seul compagnie, j'avançais. Je devais être au Pays du Feu à ce moment là... Oui. Je me dirigeais vers les Cascades de Hi no Kuni. Quand je m'entrainais j'allais souvent la bas à la fin de mon entrainement. Une sacrée trotte me direz-vous, mais là bas, je pouvais me recentrer. Le bruit de l'eau... L'eau elle même, mon premier élément... C'était réconfortant. Je n'espérais pas réellement trouver de réponse là bas, mais j'espérais au moins que quelque chose se passerait, que je pourrais être éclairé par quelque chose... Je ne savais pas vraiment. Une fois arrivé, je me trouvais un rocher plutôt confortable et m'y allongeais la seconde d'après. J'avais invoqué Inori, je voulais qu'il patrouille le secteur si jamais quelqu'un approchait.
Voyant ma mine fatiguée et dévastée, il me demanda sans surprise:

_ Nikkou ça va? Tu as l'air... Tu n'es pas comme d'habitude.

Je ne répondis pas. Non... Je n'en avais pas la force. Ce que j'avais fais me tourmentait. Etait-ce déjà arrivé? Je me pétrifiais soudainement... Et si mon village n'avait pas été détruit par la guerre? Et si c'était moi? J'essayais de me persuader du contraire mais le doute persistait. A part les rares survivants, je n'avais aucun moyen de le savoir... Et si ma mère m'avait menti durant toutes ces années? Ces questions commencèrent à me ronger. Je n'avais même pas remarqué qu'Inori était parti faire sa patrouille. J'étais resté là sans bouger toute la nuit jusqu'au lendemain. Je m'étais finalement endormi. De quoi j'avais rêvé? De rien... Je revoyais la scène du massacre, je revoyais mon village brûler... Mon père qui disparut pour sauver les gens qui restaient et qui n'avait pas redonné de signes de vies plus tard.
C'est Inori qui vint me sortir de ce cauchemard.

_ Nikkou réveille toi ! On a de la visite ! Ils sont deux, et leur source de chakra est énorme !

La situation d'urgence reprit le dessus. Je devais trouver ce qu'il m'arrivait et mort ou capturé, j'étais condamné.

_ Ils seront là dans combien de temps?
_ Dans moins d'une minute !

Je n'avais pas le temps de fuir... J'allais devoir me cacher et habilement pour les attaquer par surprise. J'avais ma petite idée...

_ Inori, rentre. Je vais m'en occuper.
_ D'accord... J'espère que ça ira.

L'aigle s'en alla, tandis que je sautais dans l'eau à proximité des chutes. Si c'était un Hyûga, c'était même pas la peine de me cacher, il avait déjà dû me retrouver. Dans un autre cas, j'espérais que la cascade brouillerait les pistes. Je me préparais, posant un parchemin sur une paroi qui était plus ou moins au sec afin de pouvoir faire une surprise aux arrivants. Il était placé de façon à ce que ceux qui regardent la cascade de face se prennent la salve dès que je l'aurais activé.
Quelques instants plus tard, ils étaient arrivés. Je ne les voyais pas distinctement mais je voyais les silhouette au loin. Je n'avais pas le temps de savoir, J'activais mon parchemin libérant une dizaine de kunai explosifs. Dans la seconde d'après, mes clones acqueux sortirent de l'eau en leur balançant une jet d'eau concentré à chacun d'eux, tandis que de mon côté je m'échappais... J'avais eu tort de venir ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1870
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Trouvé ! [PV Masao Nikkou] Dim 21 Avr 2013 - 14:49

Les deux hommes venaient de déboucher sur une petite clairière où une cascade se déversait à torrent dans une petite étendue d’eau. Le paysage idyllique ne les déviait pas pour autant de leur mission première. Retrouver l’ancien Hokage, Masao Nikkou. Il était là. L’Inuzuka était formel et Daiki ne connaissait que trop bien ses compétences de senseur pour savoir qu’il était impossible qu’il se trompe. Il humait l’air en même temps que son chien à la recherche de leur homme qui n’était pas visible. Ce serait-il entraîné au camouflage pendant son absence ? Très peu probable mais à ne pas exclure. En tout cas, Akainu était formel : la piste menait là pour s’estomper. C’était assez bizarre. Le binôme Konohajin scruta les environs à la recherche d’indices permettant de les aider dans leur recherche.

Le Renard regarda tout autour de lui. Les arbres agitaient leurs branchages amaigris en feuilles et provoquaient un léger bruissement comme une douce mélodie berçant les bois endormis. Il n’y avait pas plus de bruits que ça. A peine un fredonnement naturel qui s’alliait à merveille avec les gargouillis de l’eau et le fracas léger de la cascade qui se déversait dans sa petite cuvette. Un petit coin de Paradis en somme. Une herbe verdoyante et peu abîmée par les intempéries de la météo qui se faisait de plus en plus dure au fil des jours. Même si le Soleil était au rendez-vous, les températures chutaient drastiquement au fil des jours. Quelques feuilles mortes par ci par là qui formaient un tapis épars de couleurs rougeoyantes. Aucun amas de terre anormal ou de bosses révélant la présence de quelqu’un. C’était principalement pour ça que Daiki s’attardait sur ces détails. De même que son attrait pour les arbres. Il n’aurait pas pu lui échapper s’il s’était aventuré parmi les arbres centenaires. On ne le semait pas en se camouflant avec des arbres. Quelle honte pour un Hayashi sinon !

Puis le Renard s’approcha du point d’eau. Plus par nécessité pour se désaltérer un peu après cette course à toute allure. Il avait fallu faire preuve d’un gros effort pour ne pas permettre aux unités du village de le suivre dans sa quête personnelle qui lui avait déjà pris un an de sa vie. Et ce n’était pas pour abandonner aujourd’hui. Il ne comprenait pas où pouvait se terrer Nikkou mais il allait le retrouver et le ramener à Konoha. Mais pour l’heure un peu d’eau fraîche lui ferait du bien. Jusqu’à ce qu’il remarque un détail particulier. Des bulles qui remontaient jusqu’à la surface. Qu’est-ce que ? A tous les coups, c’était pas bon ! Il recula vivement en alertant son collègue. Et à peine ce dernier eut le temps de réagir que la cascade sembla exploser pour laisser filer des kunaïs explosifs qui foncèrent en direction du tandem. Daiki n’eut pas le temps d’intervenir que déjà son ami s’interposait devant lui et que son chien en fit autant devant son maître. Voyant ça, l’Inuzuka mobilisa un peu de son chakra pour dévier les projectiles comme il put mais l’un d’eux atterit aux pattes de son animal pour ensuite exploser et gravement brûlé le pelage du magnifique animal. Akainu semblait totalement perdu et hors de lui.

Il voulait en découdre avec celui qui avait fait subir ça à son ami le plus fidèle mais ils devaient faire face à autre chose. Plusieurs répliques d’une seule et même personne vinrent les attaquer en sortant de l’eau et leur tirèrent un jet d’eau à haute pression. L’Hayashi voulait défendre son ami mais ce fut l’inverse. Ce fut Akainu qui le poussa violemment et encaissa l’attaque. Se redressant, Daiki ‘nen croyait pas ces yeux. C’était bien Nikkou qui sortit de l’eau et qui commença à quitter les lieux. Mais que lui prenait-il ? Pourquoi les attaquer comme ça ? Il l’ignorait et avait maintenant un choix à faire : lui courir après ou aider l’Inuzuka et son chien grâce à ses coméptences médicales. Il ne lui fallut pas plus d’une seconde pour se décider.

Alors qu’il courrait vers son ami, il hurla :

C’est ainsi que tu accueilles tes vieux alliés Nikkou ?

Il l’avait crié assez fort pour se faire entendre alors qu’il sortait un baume pour faciliter la cicatrisation des blessures d’Akainu et de son chien. Espérons qu’il puisse les sauver et surtout que son ancien Hokage l’ait entendu afin qu’il se rende compte de son erreur. En espérant qu’il s’agissait d’une erreur…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 598
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Trouvé ! [PV Masao Nikkou] Lun 22 Avr 2013 - 13:29

Les explosions retentirent, et j'entendis que mes clones passèrent à l'action également. Parfait, je devais m'en aller très vite. J'avais failli m'arrêter cependant quand j'entendis un chien gémir. Je m'en voulais d'avoir fait ça mais en même temps je n'avais pas le choix... Non c'était pas ma faute, je n'aurais jamais pu prévoir... C'est alors qu'en m'enfuyant, j'entendis une voix. Cette voix... Je la connaissais. Cela m'avait assez perturbé pour que je m'arrête dans ma course. Mes souvenirs affluaient en masse et j'essayais de faire le tri. Qui était-ce? Visiblement, ils n'étaient pas là pour me tuer. Je me retournais doucement, un kunai en main. Et là je me figeai soudainement. C'était ce gars là au regard inoubliable puisque non commun. Il était dans l'ANBU à l'époque où j'étais encore Hokage. Et il était ici. Visiblement, il n'était plus des forces spéciales... Il n'avait pas son masque.

Jetant mon kunai à terre, je me rapprochais lentement. Je n'avais pas d'armes dans les mains, mais cela ne voulait pas dire que j'étais désarmé. Non loin de là. Cependant je m'approchais avec prudence et non avec intention d'attaquer comme un tigre qui préparerait sa course pour attraper sa proie. Alors que je m'approchais, je remarquais qu'il était accompagné d'un Inuzuka. J'avais certainement blessé son chien... Ca me faisait mal au coeur... Mais comment aurais-je pu savoir? Comment aurais-je pu savoir... Toujours méfiant, j'ouvris le dialogue.

_ Le Renard... C'est donc toi... Je ne sais pas encore si je dois être désolé pour l'accueille ou pas... Ami ou ennemi?

Mon regard se faisait insistant, mais je voyais bien à la mine de Daiki qu'il n'était pas là pour me tuer. Il avait toujours ce regard, celui de quand je lui assignais une mission importante. Il n'avait pas l'air agressif... D'ailleurs aucun des deux n'avaient répliqués à l'attaque de mes clones qui étaient encore présent. Comme répondant à ma propre question, je levais une main. Je sentis l'Inuzuka prêt à bondir en cas de problème. Cependant il se relâcha quand il vit que mon mudra était uniquement utilisé pour faire disparaître mes clones.
Au final même s'ils étaient là pour me tuer... A quoi bon résisté au final? Est ce que je voulais vraiment savoir ce que j'avais? Ou est ce que ce serait pire au final? Je ne savais pas... Mais je n'avais plus personne au final... Suguato avait les mains liés et aurait disparu d'après les rumeurs, tout comme Kenji. Ozuka était introuvable... Avait-elle survécu à tout ça? Tout ce que j'ai connu était mort ou avait disparu. Moi je suis là... Frappé d'une furie sanguinaire incontrôlable...

_ Cela n'a pas plus d'importance... Je ne suis qu'un meurtrier... Je suis désolé... Je suis désolé...

Je regardais mes mains... Le sang était parti, mais je le voyais encore... Je le sentais encore. Je me sentais sale... Si j'avais pu, j'aurais enlevé ma peau pour me sentir plus propre... Cela était impossible, et puis, le premier idiot venu viendrait m'attaquer au final. Je vis alors le chien de l'Inuzuka, blessé visiblement par mes explosifs. Soudain mon coeur commença à battre de plus en plus vite, je le sentais frapper ma poitrine. Des pensées sanguinaire m'apparurent en flash... Je me voyais tuer les deux hommes en face de moi, et achever le chien dans d'atroce souffrance...
*Non... Non .... Pas encore... Non !*
Un crissement aigue envahit ma tête me laissant me tordre de douleur, tandis que j'essayais de résister à cette sauvagerie qui prenait possession de mon corps. Je m'écroulais, me tenant la tête à deux mains.

_ Non... Pas cette fois, pas cette fois !

Ma vision s'emplit de noir... Je revoyais tous mes combats, tous ceux que j'avais tué. Ils étaient là... Toutes les personnes que j'avais perdu. Et cette voix dans ma tête... Ma propre voix?

*Pourquoi tu gardes tout ça au fond de toi?*
*Parce que... C'est là que ça doit être... *
*Pourquoi ne pas tout laisser sortir? Avec ça, tu pourrais dominer n'importe qui... Plus personne ne te chasserait... Tout le monde aurait peur de toi et te respecterait...*
*C'est pas ce que je veux... *
*Que veux tu alors?*
*Je sais pas...*
*Pourquoi ne pas me laisser faire?*

Cette dernière question résonnait comme un echo dans mon fort intérieur. J'entendais mes rires de folies envahirent mon esprit ainsi que les cris de mes victimes... Cela semblait être un écho infini...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1870
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Trouvé ! [PV Masao Nikkou] Mer 24 Avr 2013 - 16:16

Des retrouvailles un peu tourmentées ! Attaquer directement un vieux camarade : la vie en cavale ne semblait pas avoir réussi à l’ancien Hokage. La remarque fit rire l’Hayashi intérieurement qui regarda son ancien mentor s’arrêter dans sa fuite pour le regarder et faire demi-tour. Il venait d’examiner le chien d’Akainu dont les jours ne semblaient pas en danger. Il fallait lui administrer les soins adéquats rapidement mais pour l’heure, Daiki ne pouvait que se concentrer sur celui qu’il avait tant cherché pendant une longue année à parcourir les routes pour le retrouver. Il se tenait enfin devant lui. Et qui aurait cru que ça se passerait si près de Konoha ! L’ironie du sort comme on dit.

L’Inuzuka resta sur ses gardes malgré le fait que Nikkou se soit débarrassé de son arme. Nikkou avait demandé au Renard s’il était là en ami ou en ennemi. Un large sourire parcourut le visage du Godaime qui regarda son prédécesseur droit dans les yeux.

Tu ne devines pas ?

Il semblait avoir compris comme il leva un doigt pour annuler ses clones. Akainu s’était raidit à ce geste et était prêt à bondir malgré ses blessures. Daiki avait d’ailleurs tenté de l’ausculter mais il s’était fait vivement repoussé. De son coup d’œil expert il avait néanmoins put faire le constat rapide qu’il n’y avait rien de grave tant que l’Inuzuka gardait sa rage en lui. il tiendrait debout mais dès lors que la tension retomberait, il en ferait de même et l’Hayashi devrait s’occuper de lui ainsi que de son compagnon canin. Daiki allait se remettre à parler mais Nikkou le devança en exprimant ses excuses pour ses…meurtres ?! De quoi parlait-il ? Il était un Kage exemplaire que Daiki avait suivi et soutenu sans aucun doute ni aucune faille dans sa fidélité. A quoi bon après tout puisqu’il était si…si…enfin on ne pouvait fustiger Nikkou d’être un tueur ! Et pourtant lui-même avait cet avis sur sa personne. Que lui était-il arrivé ?

Mais avant qu’il puisse poser la moindre question, le comportement de Nikkou fut encore plus incompréhensible. Il commença à répéter qu’il ne souhaitait pas que ça recommence ou quelque chose comme ça. Mais qu’est-ce qui lui arrivait ? Akainu jeta un regard en biais à son supérieur et ami l’air de dire : « Il pète un câble le Nikkou ». Daiki exprima toute son incrédulité par un regard et une mimique traduisant le : « Je comprends pas. C’est la première fois je le vois comme ça ». Et avant qu’ils n’aient pu poser des questions à l’Hokage sur ce qui lui arrivait, ce dernier se tenait la tête et se recourba sur lui-même avant de s’évanouir. L’Hayashi était d’autant plus incrédule. Il hurla à l’Inuzuka de le ramener par ici. Ce dernier s’exécuta alors que Daiki s’occupait du chien. Il l’avait bien trop laissé à l’abandon il fallait agir maintenant pour ne pas qu’il souffre encore plus. il lui passa un onguent sur ses brûlures qui lui arracha un petit glapissement sur le début avant qu’il ne se calme et commence à s’endormir paisiblement.

Ceci fait, son propriétaire arriva à côté, Nikkou tenu par une l’épaule malgré le fait qu’il ressemblait à une poupée de chiffon. Akainu l’allongea près de l’Hayashi avant de lui demander :

Comment va Jun ?

Il s’en sortira ne t’en fais pas. De simples brûlures.

Tant mieux, murmura l’Inuzuka avant de s’effondrer au sol.

Décidemment, ils tombaient comme des mouches. Après un soupir d’exaspération, Daiki s’occupa de ses patients. Rien de très anormal pour Akainu. Ses blessures l’avaient rattrapé comme l’avaient soupçonné le médecin. Une fois que toute sa hargne était redescendue, la fatigue l’avait emporté et l’avait cloué au sol. Un peu de repos et quelques bandages suffisaient. Il le fit donc assez rapidement avant d’amener son chien auprès de lui. S’il se réveillait, il serait rassuré de le sentir proche de lui et en bonne santé. En tout cas si l’Inuzuka n’était pas vraiment un problème, Nikkou en était un. Son état était assez étrange. Il n’avait pas la moindre blessure, ne semblait ni empoisonné ni malade et pourtant il avait une fièvre pas croyable. C’était assez spécial. Daiki se retrouva un peu désemparé et ne put faire autrement que de l’installer confortablement pour qu’il dorme avec un linge frais sur le front qu’il changeait régulièrement. Il resta assis au chevet de ses patients en attendant leur réveil. Quand Nikkou finit par ouvrir les yeux, la journée avait avancé et Akainu était reparti. Il s’était réveillé avant l’ancien Hokage et le nouveau lui avait demandé de rentrer au village pour pouvoir s’occuper de Jun et se reposer également. Lorsque Nikkou émergea de son sommeil, l’Hayashi se trouvait face à lui, assis sur une pierre au bord de l’eau. Il lui adressa un sourire et lui demanda :

Alors la belle au bois dormant il t’arrive quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 598
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Trouvé ! [PV Masao Nikkou] Ven 26 Avr 2013 - 14:26

Courir... Courir... Cette saloperie d'ombre ne me rattrapera pas. Je sais pas vraiment où je vais mais je finirai bien par trouver. Mais je n'allais pas courir éternellement. Pour le moment, je n'avais que cette objectif en tête : que cette chose ne me rattrape pas. Même si elle ne montrait plus de signe, je continuais de courir la peut au ventre. Cette chose qui nous poussait à bouger et ne pas s'arrêter jusqu'à ce que la fatigue l'emporte. Dans ce genre de combat mené sur deux fronts, la défaite en était souvent l'issue. Un rire... Mon rire résonna une nouvelle fois. Mon sang se glaça et mon coeur accéléra. Ma peur était plus que palpable. Cette chose était revenue... Elle se rapprochait de plus en plus. Merde.... Ce truc va me bouffer... Ce truc va me bouffer ! J'essaie de me défendre avec mon chakra mais celui ci ne m'obéit plus. J'ai alors demandé en hurlant ce que ce truc me voulait. Je n'ai reçu aucune réponse. Non, rien du tout, seulement ce rire et ce grincement qu'on entendait, ce grincement qui se rapprochait. Et soudain cette chose apparue juste devant moi, me faisant perdre l'équilibre. Ma silhouette était devant moi, sa bouche se déforma et commença à se positionner au dessus de moi pour m'engloutir... Fermant les yeux très fort, j'ai souhaité très fort que cela cesse.

En rouvrant les yeux, je vis un peu de lumière. Ma vue était trouble et j'avais un mal de crâne incroyable. J'avais l'impression qu'on avait utilisé mon crâne comme un tambour. J'étais revenu dans le monde des vivants apparemment. Malgré le mal de tête, je me sentais beaucoup mieux. Me levant doucement, une serviette tomba de mon front. Alors que je baissais la tête, mon attention resta sur Daiki. Oui il était là à me balancer une bonne vieille vanne doublée d'une question. Rassemblant mes esprits et me rallongeant, je posais les mais sur mon torse, comme un mort qu'on aurait "disposé" pour qu'il ait plutôt bonne allure.
Je regardais dans le vide.

_ Ca fait depuis combien de temps que je suis dans les vapes?

Je le laissais répondre. Au fond je m'en fichais. Ouais, apparemment, il était de mon côté. Sinon je ne serai pas là où j'étais. Je me serais retrouvé attacher. Mais il faudrait que je réponde à sa question. Ouais, commençons par le commencement. Ce qu'il m'arrivait? Si seulement je le savais. Cependant, là je me sentais mieux et calme. Ouais j'allais essayer d'expliquer ça, même si ça n'allait pas être évident.

_ Je ne le sais pas vraiment... C'est quelque chose... En moi. Je ne comprends pas très bien. C'est comme si soudainement je me reconnaissais plus, tout ce que je déteste deviens ce que j'aime. Je déteste tuer... Et quand ce... truc m'arrive, une envie de meurtre et de sang me gagne. Et ce truc est arrivé...

Je lui racontais comment j'avais trucidé les bandits qui m'avaient attaqué et que je ne me rappelais plus de ce qui s'était passé.

_ Je ne sais pas quoi faire. Je suis venu ici pour trouver des réponses, mais il n'y a rien qui puisse m'aider. Je pense qu'il faut que je m'exile loin de toutes activités... Je dois pas devenir un danger. Une fois en forme pour reprendre la route, je m'en irai pour faire en sorte que rien de grave ne se produise. Peut être que je trouverais ce qu'il m'arrive... Mais... Pourquoi tu es venu ici ? Tu me cherchais?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1870
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Trouvé ! [PV Masao Nikkou] Lun 29 Avr 2013 - 11:50

Le grand Masao Nikkou avait de quoi perdre de son prestige avec une tête pareille. Le voir au réveil enlevait tout le côté épique de la scène. Il semblait un peu déboussolé. Un symptôme normal après avoir eu une perte de connaissance. D’autant que Daiki ne savait pas trop ce qui lui était arrivé. Il avait beau être médecin il ne se prétendait pas devin. Il s’appuyait sur des éléments concrets pour établir un diagnostic. Hors là une simple perte de conscience ne permettait pas de dire grand-chose. Il pouvait s’agir d’un simple malaise vagal. Tout comme il pouvait s’agir de bien pire. Mais ça il ne tarderait pas à le savoir puisqu’il venait de lui poser la question. En y ajoutant une boutade certes mais en même temps, après un an de recherche, il pouvait se permettre de le charrier un peu ! Il attendit une réponse de son ancien Kage qui finit par lui demander s’il était évanoui depuis longtemps :

T’es resté inconscient pendant quelques heures. Mais tu sembles aller mieux tu as déjà repris des couleurs.

Nikkou continua ensuite à parler. Il répondait aux interrogations de l’Hayashi. Même si tout cela leur posait plus d’interrogations qu’autre chose. Que ce soit pour le Renard ou l’ex Hokage. D’après ce que lui expliquait Nikkou, ce dernier semblait souffrir d’une confusion de personnalité. Il possédait quelque chose en lui qui le troublait et qu’il ne reconnaissait pas. Et cette chose le forçait à en dépit de ses autres principes. Qu’est-ce que c’était que ce délire ? Une forme de schizophrénie ? Difficile à dire, Daiki n’était pas un expert. Il avait eu vent des compétences d’un Konohajin en la matière mais sans plus. Peut-être que Nikkou devrait le voir pour en discuter avec lui. L’ancien supérieur du Renard expliqua qu’il était venu là en quête de réponse mais qu’il n’avait rien trouvé. Il comptait de nouveau s’exiler afin de ne pas perdre le contrôle et surtout blesser quelqu’un quand ça arriverait. Une sage décision. Mais qui allait à l’encontre des plans de l’Hayashi. Des plans qui furent abordés et qui intriguaient Nikkou. Un sourire parcourut les lèvres du Renard lorsqu’il lui fut demandé s’il était là pour le chercher. Un rire manqua même de le prendre mais il parvint à le contenir pour se résumer à un simple sourire.

Te chercher ?! Non ça fait quelques mois que j’ai abandonné l’idée à force de te courir après. Mais depuis que je suis rentré au village et que j’ai retrouvé un senseur digne de ce nom, je me suis dit que ça serait plus simple que de continuer à parcourir le continent à ta recherche.

Il laissa un temps où il gardait son sourire affiché. Il regarda son vieil ami dans les yeux. Ce dernier semblait vraiment perturbé par ce qui lui arrivait. Daiki avait beau être là pour une bonne raison, elle ne pouvait passer outre l’état de santé de cet homme qu’il avait tant cherché. Il devrait donc concilier les deux. Mais il devrait être assez convaincant pour parvenir à ses fins. Il prit le temps de bien choisir ses mots avant de reprendre :

Un an que je suis sur les routes à te chercher ouais. Je ne m’attendais pas à te voir dans cet état par contre. Malgré ça j’ai une proposition à te faire. Tu te doutes que je ne t’ai pas cherché pour qu’on parle de l’ancien temps.

Il retrouva tout son sérieux. Pas la moindre trace d’un sourire. Il inspira calmement et reprit :

Suguato a abandonné son poste. Il m’a laissé le siège d’Hokage. Je venais seulement d’arriver au village qu’on me confiait ça. Mais en dépit de ses nouvelles fonctions, je n’ai pas oublié la cause de mon départ il y a un an lorsque tu es parti.

Un temps à nouveau.

J’ai essayé de te retrouver pour te demander une seule chose : revenir à Konoha.

Il n’en dit pas plus. Il regardait seulement Nikkou droit dans les yeux en attendant de voir sa réaction. Et après un an sur les routes, il espérait qu’elle soit en sa faveur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 598
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Trouvé ! [PV Masao Nikkou] Jeu 2 Mai 2013 - 16:31

Alors comme ça Daiki était à ma recherche depuis tout ce temps. Lui qui n'était pas senseur, cela a dû être assez éprouvant. Mais au moins il avait un but. Moi malgré tout, j'en avais trouvé aucun. J'avais bien essayé de rejoindre cette guilde de chasseur de prime... Mais cela n'avait pas réellement fonctionné. Et puis Makka est arrivée et à tout changer au final. Mais elle n'était pas vraiment responsable de ce qui s'était passé après... Ou peut être que oui. C'est elle qui m'avait tout pris lors des différents affrontements. Malgré cela, j'avançais avec un fardeau qui grossissais au fur et à mesure que j'avançais, et cela avait pris une ampleur que je ne pouvais pas vraiment contrôler. Tout ça était resté au fond de moi... Etait ce cela qui avait crée ... ce truc? Ce moi ? J'en savais rien... Pourquoi... Pourquoi... Toujours cette même question. J'en avais apporté au Renard qui lui avait fait de même. Je n'avais dormi que quelques heures. Tant mieux. C'était peut être la fatigue après tout, même si je savais très bien qu'il n'y avait pas que ça. Cependant je me figeai en apprenant que Suguato était parti. Ma bouche avait commencé à former un "quoi" mais il ne sortit jamais et je refermai doucement ma bouche. Seul mon regard terriblement surpris trahissait mon incompréhension. Mais la suivante était ironique. Le Renard Kage? Pourquoi pas. Il portait les valeurs du village, celles que je chérissais depuis des années et que je continue à chérir à ma façon.

L'ancien membre de l'ANBU avait finalement conclu par le fait que son objectif était de me ramener à Konoha. Je le regardais un temps avant de détourner la tête. Voyant que mes jambes avaient récupéré, après quelques étirements, je me levai difficilement mais je me levai quand même. Je regardais la cascade qui continuait de couler comme si de rien était. Si je le voulais je pouvais perturber cet équilibre et je pouvais faire de même avec le village. Il devait certainement le savoir après ce que je lui avais révélé, mais il voulait quand même continuer. Je ne savais pas trop quoi dire. Nous n'étions pas loin du cour d'eau. M'approchant, je me mis à genoux avant de tremper mes mains dans l'eau. Elle était fraiche, presque glacée. Les sortant de l'eau en les frottant, j'en profitais pour me rincer le visage et me débarbouiller avant de me relever.
Je me retournais finalement vers Daiki qui attendait toujours que je dise quelque chose malgré le fait que je lui ai dis que j'étais un danger publique.

_ Après ce que je t'ai dis... Pourquoi retournerais-je à Konoha? Je ne sèmerais que le désordre là bas par ma simple présence, sans compter le ... truc à l'intérieur de moi.

Me rapprochant, je le regardais avec un air très sérieux mais qui cachait en faite une angoisse bien réelle. Après l'échec du temple et la boucherie, je ne supporterais pas de m'en être pris à des membres de mon village. Je préférerais mourir à la limite. Cependant il devait avoir une idée derrière la tête.

_ Donne moi une bonne raison de venir à Konoha, une raison que je risque de creer des tensions et surtout que je risque d'être un danger. Si tu en trouves une, alors je te suivrai et comme tu l'as fait autrefois avec moi mon ami, je te protègerai.

Je ne pouvais pas être plus clair. Il avait une seule chance pour me prouver que cela en valait la peine de risquer des vies et la stabilité du village. Le conseil a été dissous mais les clans subsistant, le risque était toujours présent... J'attendais alors sa réponse mais au fond je savais qu'il allait me convaincre, mais ça, je ne l'ai su que bien après.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1870
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Trouvé ! [PV Masao Nikkou] Mer 8 Mai 2013 - 0:18

Suite aux derniers mots de l’Hayashi, Nikkou se leva après quelques étirements. Il ne regarda pas tout de suite son ancien serviteur de l’ANBU dont la fidélité n’avait pas failli malgré l’année qui s’était écoulé. Un écoulement comparable à cette petite cascade qui se déversait dans le point d’eau dont l’ancien Hokage s’approcha pour y tremper ses mains. Il y recueillit une partie du liquide incolore pour se débarbouiller la figure et se rafraîchir. De ce qu’il venait d’annoncer à Daiki, il en avait bavé lors de cette année d’exclusion et d’errance. Plus que le Renard qui en avait profité pour s’améliorer en même temps qu’il tenait d’accomplir son but premier. Un but qui touchait à sa fin aujourd’hui puisqu’il se tenait face à celui qu’il désirait tant ramener au village. Une décision qui serait mal vu de beaucoup mais qui lui tenait à cœur.

Il laissa le temps à son ancien supérieur de faire sa toilette avant que ce dernier ne se relève et ne regarde enfin le Renard. Il resta concis et clair dans ses mots. Exprimant le fait qu’il n’y avait que du mal dans son hypothétique retour au village. Surtout maintenant qu’il avait cette chose en lui qu’il avait décrit un peu plus tôt. Daiki ignorait totalement de quoi il s’agissait mais cela entrait en total contradiction dans ses plans. Il ne pouvait échouer si près du but. Pas après plus d’un an passé à le rechercher désespérément malgré le fait qu’il n’avait aucune des capacités requises pour y parvenir. Il ne pouvait en rester là. Il devait le faire revenir pour le bien du village et afin d’avoir un soutien de confiance. Comme le Renard l’avait été sous le règne de Nikkou.

D’ailleurs, l’ancien Hokage fit référence à cet ancien temps où Daiki le protégeait comme un loyal membre des unités spéciales et plus particulièrement en tant qu’ami. Le souvenir lui rappela le temps où ses responsabilités étaient moindres qu’aujourd’hui mais où il arrivait quand même à se plaindre de sa charge de travail. S’il avait su ce qui l’attendait en ce temps. Déjà il aurait commencé par ne pas lâcher Nikkou d’une semelle ! Qu’est-ce qui lui attirait comme problèmes l’air de rien ! M’enfin bref. La réflexion lui donnait envie de sourire mais il s’abstint. Le moment n’était pas vraiment à la rigolade. Après s’être rapproché, le Masao lui avait demandé une raison qui pouvait le pousser à accepter de revenir. Une seule bonne raison pour le convaincre de passer outre la réaction des villageois et de le rassurer surtout du danger qu’il pensait représenter. L’Hayashi prit un moment pour peser ses mots et bien réfléchir. En l’espace d’une phrase, le destin de l’ex Hokage serait scellé à celui du nouveau. La nouvelle et l’ancienne génération marcheraient côte à côte pour faire avancer leur village.

Après quelques temps, Daiki avait trouvé quoi dire. Mais il ne répondit pas de suite. Il prit d’abord le temps de rassembler ses affaires. Il rangea tout avant de se reposter face à Nikkou et de lui dire :

Ce mal qui te ronge, seul moi ou un Yamanaka pourrait t’en libérer. Konoha est le meilleur salut qu’il te reste. D’autant que ta présence serait bénéfique. Le retour ne sera pas facile je te le concède mais comme ça nous serons deux à devoir faire nos preuves ! J’ai besoin d’au moins un allié de taille et de confiance au sein du village qui me met à l’épreuve.


Il était maintenant prêt à partir. Il ne lui restait plus que l’avis de Nikkou. Il tourna le dos à son interlocuteur, n’attendant plus que sa réponse tant attendue. Et avant même qu’il puisse entendre le moindre son provenir de sa bouche, il le sentit approcher pour venir à son niveau. Les deux hommes se regardèrent et sans un mot de plus, ils se lancèrent en direction de leur village. Ce trajet qui marquerait officiellement le retour de Masao Nikkou, Sandaime Hokage, à la Feuille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Trouvé ! [PV Masao Nikkou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Hi no Kuni :: Cascades de Hi no Kuni-