N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 La mafia des petits monstres. (pv. Raito) Rang C

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 243
Rang : B+

Message(#) Sujet: La mafia des petits monstres. (pv. Raito) Rang C Lun 22 Avr 2013 - 11:37



Une bande de gamins rackettent de jeunes enfants innocent au parc quasiment
tous les jours. A vous de les raisonner.




Une mission de rang C et en plus elle devait être accompagnée… Miko et Krystal avaient dû lui faire de sacrés rapports pour qu’elle se retrouve à traiter d’une mission aussi ennuyeuse en leur absence, avec elles, elle pouvait s’infiltrer dans une organisation, sans elles, elle ne serait même pas foutus de s’occuper de vulgaires enfants racketteurs seule. En plus la marmaille ce n’était pas vraiment son truc, déjà rien que de se dire qu’à leur âge y en a déjà qui pouvaient penser à un moyen malhonnête de se procurer de l’argent ça la dégoutait. Que faisaient leurs parents pour que leurs gosses puissent aller librement violenter d’autres enfants et pour quoi en plus ? Ça elle ne le savait pas encore mais elle devrait le découvrir. Mais une chose était sûre elle n’avait pas du tout, mais alors vraiment pas envie de faire une mission qui paraissait si ridiculement simple en compagnie d’un autre shinobi. Le rendez-vous était posé en début d’après-midi devant le parc, là en l’occurrence elle profitait de son moment de répit pour prendre un bon repas dans un restaurant qui coutait la peau des fesses. Ils y vendaient des sushis et bien recouverts de wasabi elle adorait ça. Elle ne s’était pas habillée de manière particulièrement confortable aujourd’hui, faut dire que s’il s’agissait seulement de parler à des gamins, s’il s’agissait de petits garçons, elle avait plus de chance d’être convaincante en étant jolie qu’en étant ninja. Et puis au pire ils se la joueront gentil flic/méchant flic avec l’autre shinobi, elle avait toujours rêvé de tenter cette approche.

Toujours en train de savourer son plan et faisant bien attention à ce que sa belle chevelure n’aille pas tremper dans le plat, elle regardait plus attentivement l’ordre de mission qu’elle avait reçu mais aussi le nom de son équipier. Il s’appelait Hayashi, il avait le même nom que ce nouvel Hokage qui était entouré de tant de mystères. Peut-être que par son biais elle pourrait en apprendre plus sur sa famille etc. Si en plus il s’agissait de son fils ou d’un autre lien proche c’était carrément tout bénéf. Et puis aussi ridicule que s’annonçait la mission, ça la changerait un peu de faire équipe avec un homme bien que de toute manière dans son équipe elle était de loin la plus féminine, et la plus jolie mais ça même pas besoin de le faire remarquer tellement c’est évident. Elle jeta un coup d’œil à l’horloge du restaurant, il lui restait peu de temps. Elle ramassa ses affaires, passa se faire belle dans les toilettes de l’établissement, alla payer puis partit enfin rejoindre le parc à une allure soutenue. Elle n’était pas encore arrivée qu’elle aperçut un jeune homme assez séduisant qui l’attendait, elle passa sa main dans ses cheveux, étira son sourire et s’avança à grands pas ! « Hey ! C’est toi Raito ? Enchantée ! » Elle lui tendit la main grand sourire et exposa ce qu’elle souhaitait faire. « Je ne sais pas vraiment à quelle heure ont lieu ces raquettes, nous devrions sûrement avoir recours à une phase d’observation mais éviter d’être trop près des enfants, si on était découvert, ça risquerait de paraître vraiment, vraiment étrange… Une fois les données accumulées, le mieux serait cependant un flagrant délit, on rassemble les mômes et on les regarde s’entretuer pour un sac de bonbons ! AHahah. Non je veux dire on essaye de leur faire comprendre que c’est mal avec un bon discours moralisateur et après on pourra en finir avec cette mission. Qu’en penses-tu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Jônin - Anbu
Messages : 284
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: La mafia des petits monstres. (pv. Raito) Rang C Lun 22 Avr 2013 - 18:53

    Raito ressortait du QG. Il venait d'être assigné à une nouvelle mission. Encore une C. Super, la journée s'annonçait encore exaltante. L'envie de faire ses preuves était toujours de plus en plus grande chez le genin. Il voulait faire de grandes choses et commençait à en avoir marre de se taper des missions aussi futiles. Mais si Konoha voulait qu'il fasse ce genre de choses pour l'instant, qui était-il pour refuser. Cette mission semblait néanmoins un peu plus excitante pas le fait que Raito ne serait pas seul. Heureusement, sinon cette journée aurait vraiment été d'un ennui mortel. Mais d'un autre côté, il trouvait cela presque vexant qu'on lui assigne un coéquipier pour une telle besogne. Il était tout à fait apte à se débrouiller tout seul. Enfin bon, il n'avait pas encore découvert l'identité de son coéquipier car il n'avait pas encore ouvert le rouleau contenant l'ordre de mission. Il était midi, et il était avant tout l'heure de manger. Ces petits merdeux pourraient bien attendre que Raito vienne leur donner une correction. En marchant vers le restaurant que l'Hayashi affectionnait particulièrement, un dont la spécialité était les ramen, il pensa alors à ces gamins. Pourquoi faisaient-ils de telles conneries ? Que faisaient leurs parents pour qu'ils pensent être en totale liberté. Avaient-ils des parents ? Cette pensée rendit l'image qu'avait le genin de ces enfants un peu moins négative. Le garçon au chakra rouge arriva au restaurant. Ces garnements étaient désormais en dehors de son esprit, il ne pensait plus qu'à une chose, son estomac.

    Pendant que la serveuse était partie aller lui chercher son plat, Raito décida d'ouvrir le rouleau contenant l'ordre de la mission pour voir avec qu'il allait faire équipe. Sûrement un autre genin. Jusque là, Raito avait fait équipe avec trois personnes : Sakki Kyosuke, un garçon assez sympathique, ainsi que Shin Hyûga et Emi Kaigo, ils avaient fait une mission à trois. Shin sous ses airs insupportables s'étaient révélés être un bon coéquipier. Raito avait un avis mitigé sur ce garçon. Il ne le supportait pas, mais en même temps il commençait à l'apprécier. Et Emi... Emi était l'une des filles les plus belles que l'Hayashi n'avait jamais rencontré. Il ressentait un truc envers cette fille, et ce n'était pas son instinct de dragueur qui parlait. Mais bon, il ne se prenait pas vraiment la tête avec cette question, il verrait bien ce qu'il arriverait. Son bol arriva pendant qu'il rêvassait, ce qui le réveilla quelque peu. Il ouvrit enfin le rouleau, et vit le nom de son coéquipier, ou du moins de sa coéquipière. C'était en effet une fille, une genin. Raito trouvait ça assez cool, il n'avait jamais eu une mission avec une fille en tête à tête. Elle s'appelait Shinsaine Mogura. Il n'avait jamais entendu parler de cette fille. L'Hayashi verrait bien à quoi elle ressemblait sur le tas. Il espérait juste qu'elle n'était pas moche ou grosse. Sinon son excitation retomberait très rapidement, et la mission redeviendrait morne.

    Après avoir mangé, il regarda l'heure. Il était bientôt temps de se rendre sur le lieux du rendez-vous. Il ne voulait pas que son manque de ponctualité devienne une légende au village, alors il décida de s'y rendre directement pour être à l'heure. Et ce fut le cas, d'ailleurs il fut le premier arrivé. C'était sûrement la première fois que cela arrivait. Raito ressentait une certaine fierté. Il commença à examiner tous les passants, à la recherche de sa coéquipière. Dès que son regard se posait sur une fille, celle-ci le regarda. Il insistait du regard pour savoir si c'était bien la coéquipière en question. Mais toutes les filles avaient la même réaction. Elles rougissaient et affichaient un sourire gêné. Elles devaient croire que l'Hayashi était en train de les draguer. En temps normal, ça aurait été le cas, mais là il n'avait pas le temps. Il leur adressa un sourire en retour, et tourna la tête. Au bout de plusieurs essais infructueux, il posa enfin les yeux sur une jolie brune très féminine. Il la regarda de haut en bas, et il fallait avouer qu'elle était en effet très jolie. Coup de chance, elle marchait vers lui. Raito ne bougea pas et attendit qu'elle arrive à sa hauteur. Elle lui adressa un sourire plutôt ravageur, suivi d'un coup de main dans les cheveux. Ah le fameux coup de main... Cela marchait toujours.

    - Salut, en effet je suis Raito. Tu dois être Mogura ? Heureux de faire ta connaissance. Je dois t'avouer que jusque là je n'avais eu que des coéquipiers. Ça fait du bien de changer un peu, dit-il en affichant un grand sourire. Ouais, il faut qu'on soit proche des lieux du « crime » sans se faire remarquer. As-tu une idée de couverture ? Honneur aux dames, c'est à toi de choisir. On va régler cette histoire rapidement parce que je t'avoue que les histoires de petits cons qui rackettent les autres ça me gonfle un peu. Mais essayons quand même de comprendre leurs motivations. Parfois on voit le diable partout alors qu'il n'y a pas de raison. Ces gosses n'ont pas à voler les autres mais peut-être vivent-ils dans une situation précaire. Enfin bref on verra ça là-bas. Tu es prête, on peut y aller ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 243
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: La mafia des petits monstres. (pv. Raito) Rang C Mer 24 Avr 2013 - 12:31

Il avait l’air heureux d’être avec une fille, ça tombait bien, elle apprécierait d’autant plus sa compagnie s’il lui fait des avances. Il lui faisait un large sourire auquel elle répondit tout naturellement. Elle finit d’écouter et se mit à réfléchir… Une idée de couverture… à chaque fois qu’elle allait dans le parc elle c’était juste pour profiter de l’air frais et s’asseoir sur un banc à ne rien faire, aux dernières nouvelles elle n’avait jamais eu l’air suspect, peut-être que tout simplement ne rien faire était la meilleure couverture.

« L’activité la plus courante dans un parc c’est de ne pas en avoir. On devrait sûrement simplement s’allonger dans l’herbe et jeter quelques coups d’œil discrets de temps en temps… » Elle jeta un coup d’œil dans le parc, il était tout de même assez grand et rester à un seul point sans bouger risquerait de leur faire perdre une sacré superficie. « J’ai une meilleure idée, tu vas faire un footing autour du parc, je vais te donner une oreillette à moins que tu n’en aies amené une ? Si tu vois quelque chose tu me préviens, moi pendant ce temps je ferai mine de chercher mon petit frère, je demanderai aux gens s’ils ne l’ont pas vu et qu’il traîne souvent avec un bon groupe d’enfants. Avec un peu de chance on tombera rapidement sur eux. »

Pour le coup de la situation précaire, Moira avait du mal à y croire, Konoha était un village particulièrement prospère, il y a toujours de l’emploi et à l’académie, les senseis font très attention aux enfants. Et un peu partout même. D’ailleurs c’est pour ça qu’ils avaient été envoyés, dès qu’il y a un problème et pour des trucs de plus en plus ridicules on faisait appel aux ninjas donc Konoha était une machine bien huilée. « Je ne pense pas qu’ils aient besoin de voler. A Konoha les gens sont bien traités et je n’y ai jamais vu de sans-abris, les villages ninjas sont prospères et éternelle progression. Je pense que ces gamins sont simplement des petites brutes. »

Voilà qui était dit. Elle acquiesça d’un hochement de tête à sa dernière question, sourit à nouveau et partit dans le parc. La jeune femme ne perdit pas une seule seconde pour aller interroger les gens. Elle avait une bonne image en tête de ce à quoi ressemblerait cet éventuel petit frère et demandait à tous les gens qu’elle croisait. Personne ne l’avait vu, en même temps il n’existait pas donc ça n’aide pas, mais personne n’avait vu de groupe d’enfant non plus. Et le parc était d’ailleurs anormalement vidé de ses bambins. L’histoire de racket avait dû s’ébruiter et les parents ont dû demandés à leurs enfants d’emprunter des détours et d’éviter le parc. Ou bien ils étaient tous à un endroit précis.

Elle ne pensait pas le parc si grand à premier abord. Elle se fatigua rapidement de demander à tout le monde. Lorsqu’elle s’apprêtait à s’asseoir elle aperçut très brièvement une petite gamine courir entre des buissons et disparaître. « Je crois que j’ai vu quelque chose… Où en es-tu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Jônin - Anbu
Messages : 284
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: La mafia des petits monstres. (pv. Raito) Rang C Ven 26 Avr 2013 - 18:10

    Mogura semblait s'être prise au jeu de la flatterie. Raito aimait bien ce le genre de filles qui ne se prenaient pas la tête et qui rigolaient, sans s'offusquer à la moindre blague qui pouvait sembler un peu déplacée. La jeune fille semblait vouloir prendre les commandes de cette mission, elle donna les premiers directives. Elle proposa à Raito d'aller faire un footing pour avoir une couverture et essayer de débusquer les enfants. Le genin était fatigué, il n'avait pas envie de contredire ou de chercher une autre couverture alors il ne dit rien et se contenta d'acquiescer. Elle avait néanmoins raison sur un point, séparés, il couvriraient bien plus de terrain, et ainsi la mission pourrait être achevée plus rapidement. L'Hayashi retira sa veste d'un geste naturel et le donna à Mogura, il n'allait pas non plus courir de manière trop habillé surtout avec ce beau temps, cela paraitrait louche. Le jeune homme avait un t-shirt manches courtes assez moulant sur lequel on voyait bien la musculature assez développée de Raito se dessiner. Il lui prit l'oreillette, et ils étaient enfin prêts à se déployer. Mais avant qu'il n'eut le temps de partir, Mogura lui répondit sur le sujet de la précarité à Konoha. Elle ne trouvait aucune justification aux actions des enfants tout simplement parce que pour elle, il n'y avait pas de précarité à Konoha. Elle n'avait jamais vu un sans-abris, et selon elle les villages étaient prospères et progression. Elle qualifia tout simplement les enfants de brutes. Raito la regarda d'une mine exaspérée. Il arrivait un peu plus à cerner la personne. Elle avait répondu à ses « avances » tout simplement parce qu'elle aimait en recevoir. Mogura semblait être le genre de filles que l'on pouvait qualifier de petites princesses, chouchoutées dans le cocon familiale. Elle ne devait pas savoir ce qu'était la vie quand on n'avait plus tout ce confort.

    - On parle de prospérité d'un village sur l'ensemble de son activité Mogura, ça ne veut pas dire que tout le monde ne vit pas difficilement... Tu n'as jamais vu un sans-abri ? Tout simplement parce que tu restes dans les beaux quartiers de Konoha, il faut parfois sortir un peu de son petit monde doré. C'est là-bas qu'on a le plus besoin de nous. Je ne cherche pas à excuser ces enfants, mais je ne veux pas non plus porter de jugement trop hâtif, je sais ce que c'est que de devoir survivre par soit même.

    Il avait répondu avec une certaine froideur, et il s'en rendit compte que quelques minutes plus tard. Il n'avait pas laissé le temps à Mogura de lui répondre car il était déjà parti faire son footing. Il n'avait pas aimé la vision stéréotypée de la jeune fille. Mais au fond pouvait-il lui en vouloir ? Elle ne parlait que de ce qu'elle avait vu, et il semblait claire qu'elle n'était pas du genre à fréquenter les quartiers populaires du village. Enfin bon, il ne fallait pas qu'il se prenne la tête pour si peu. Raito était persuadé qu'au fond la jeune genin était une très gentille fille.

    L'Hayashi effectua donc son tour de reconnaissance. En courant, il se rendit compte que la zone à couvrir était vraiment bien trop grande. Ils ne pourraient jamais à deux retrouver tous ces gamins, du moins pas rapidement. Le genin décida alors de se cacher dans un buisson pour ne pas être repéré, et il invoqua cinq clones. Il pourrait alors couvrir plus de terrain sans griller sa couverture car il était impossible vue la superficie du terrain que deux Raito se croisent, personne ne pourrait alors trouver quelque chose de bizarre. Le genin expliqua la situation à ses clones, et ils se dispersèrent tous en prenant chacun une direction opposée. L'Hayashi courrait toujours mais ses efforts ne semblaient pas porter leur fruit. Cette mission commençait déjà à l'agacer. Il décida alors d'arrêter de courir pour se reposer sur un banc. Peut-être qu'en étant en mouvement perpétuel il passait à côté de ce qu'il devait trouver. Et il eut finalement raison. Il vit deux garçons courir de manière suspicieuse. Il décida de les suivre discrètement pour voir où cette piste pouvait bien le mener. A ce même moment Mogura le contacta, elle avait elle aussi trouvée quelque chose.

    - Ouais je pense avoir une piste, je suis actuellement deux enfants qui ont l'air suspicieux... Qu'est-ce que tu as toi ?

    Raito en profita pour rappeler également ses clones. Il leur ordonna de grimper aux arbres. Ils auraient une vision d'ensemble et seraient plus efficaces pour intervenir si cela était nécessaire. En attendant cette hypothétique action, il n'était pas repérable, et en même temps ils pourraient empêcher une quelconque fuite si ces petits monstres étaient ceux que les deux genins recherchaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 243
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: La mafia des petits monstres. (pv. Raito) Rang C Sam 27 Avr 2013 - 0:27

« Au fait pour tout à l’heure, tu dis que je ne sors pas de mon monde doré, mais alors tu es bien naïf. Konoha a été fondé il y a très peu de temps, les gens qui ont pénétrés ses murailles ont été triés sur le volet, tu crois que Konoha s’encombrerait de la pauvreté ! Sois un peu réaliste, les seules personnes qui vivent aussi sont soit ceux qui peuvent devenir ninja soit des gens capables de les engager pour des services aussi ridicules qu’aller chercher un chat ou protéger ses bambins à la sortie de l’école. La classe la plus pauvre de Konoha ? Ce sont les ouvriers engagés pour construire et développer le village, ils sont bien payés et mieux que s’ils étaient restés à l’extérieur des murs de la ville. Tu es naïf, notre job en tant que ninja n’est pas de s’occuper des pauvres ou de faire de l’humanitaire, c’est de répondre à des commandes qui rapportent de l’argent et de protéger le pays du Feu. La misère est à l’extérieur de ses murs, fais toi une raison, les gamins à qui on a à faire sont des brutes. C’est à toi de sortir de ton petit monde doré, tu es un ninja, pas un super-héros, tu crois que Konoha nous enverrait tabasser des petits sans abris ? On est là pour faire la moral à des mômes parce que Konoha veut faire croire aux habitants que nous sommes indispensables comme ça ils payent pour nos services au lieu de s’occuper de leurs propres enfants. » Elle ne perdait pas les enfants des yeux tout en ayant répondu au jeune homme. Elle les suivait mais ne faisait plus gare à la discrétion, cette mission commençait sérieusement à la gonfler et des bien plus intéressantes l’attendaient sans qu’elle ait à faire à un boulet idéaliste qui la prend pour une fille à papa. Ce qu’elle détestait le plus au monde, oui elle était superficielle, oui en voyant le jeune homme se mettre en T-Shirt qui affichait sa musculature elle s’était sentie attirée bêtement par son physique. Mais si c’était pour qu’il la considère ainsi, et bien tant pis pour lui, il ratait sa chance avec une jolie fille parce que oui elle se considérait comme jolie mais lui, s’il avait senti le besoin de répondre à ses avances, c’est que son égo n’était pas moins haut.

« Maintenant que les choses sont clarifiées. Suis tes bambins, je suis les miens, ils nous mèneront très probablement au même endroit. Je fonce la tête la première, j’aimerai en finir au plus vite mais toi, n’hésite pas à les empêcher de fuir. » Elle les poursuivit jusqu’à un espèce de petit QG dissimulé entre les buissons. Ils avaient l’air bien organisés avec un petit trésor disposé sur le côté. En voyant la jeune femme entrer, ils ne furent pas vraiment subjugués par sa beauté mais plutôt complètement effrayés ce qu’elle prit très mal. « Bon les mômes je… » Avant même qu’elle ne termine cette phrase, ils se mirent à courir dans tous les sens. Raito devait entrer en action. Elle en chopa deux qu’elle fit s’asseoir en face d’elle, puis alla en chercher deux autres qui s’étaient tout simplement mis dans un coin et qui s’était déjà mis à pleurer leur maman. Face à ces quatre mômes, elle entama le petit discours. « Bon, voler c’est mal, le racket c’est pas bien et vous allez avoir de grosses punitions pour qu’on soit sûr que vous ne recommenciez pas. Vous inquiétez pas pour vos petits camarades, ils ne vont pas tarder à nous rejoindre, je ne suis pas venu seule car vous êtes considérés comme très problématiques pour le village. Et vous allez devoir commencer par rendre tous ces objets puisque visiblement, vous les avez volés. Je continuerai en présence de mon coéquipier. Et s’il-vous-plaît, les deux chialeuses là, évitez de vous faire dessus parce que cette cachette est assez confinée et ça risquerait de sentir très fort. » Elle attendit patiemment Raito dans la cachette, elle n’avait doute quant à l’issu du problème, il avait l’air rapide et elle ne donnait aucune chance aux enfants face à lui, ils ne tarderaient pas à les rejoindre. « J’en tiens quatre, je t’attends avec eux. Ils ont rassemblé un sacré butin. » On pouvait y déceler des jouets, des livres, des vêtements et même de l’argent, ils ne s’étaient pas servis qu’à moitié. Elles ne leur donnaient pas plus que neuf ans à première vue.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Jônin - Anbu
Messages : 284
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: La mafia des petits monstres. (pv. Raito) Rang C Ven 10 Mai 2013 - 15:49

    - Je suis peut-être naif... J'espère juste que je ne suis pas le seul ninja du village à être motivé par autre chose que de l'argent.

    Il n'avait rien d'autre à ajouter. La mission était bien assez fatigante comme ça pour que les deux genins se crêpent le chignon sans arrêt. L'Hayashi continua donc de suivre ses deux petits monstres. Ils semblaient chercher quelque chose dans les buissons. Au même moment, Mogura lui annonça qu'elle venait d'attraper quatre gamins. Belle prise, il fallait bien l'avouer. En même temps que sa coéquipière venait de coincer les petits malfaiteurs, des cris sortirent du buisson. Les deux pistes des deux shinobis avaient mené, vraisemblablement, au même endroit. Les enfants avaient du être surpris par l'arrivée de la kunoichi. L'idée fit sourire Raito malgré tout. La situation était assez comique. Elle était assez grave somme toute, que des enfants volent, c'était inacceptable, mais il ne fallait pas non plus dramatiser plus que nécessaire. Cependant, Mogura n'avait pas réussi à attraper tous les enfants, car trois étaient sortis en panique des buissons. Ils étaient donc sept. Sept bambins qui avaient réussi à s'organiser pour amasser un tel butin, il fallait quand même l'avouer, c'était impressionnant pour leur âge. Vue le nombre, c'était normal que la coéquipière de Raito n'avait pas pu attraper tout le monde. Le genin se laissa tomber lestement de son arbre devant un des enfants qui poussa un cri aigu. L'apparition du ninja l'avait surpris, et il était tombé en arrière. C'en était fini de lui, il ne pouvait plus s'échapper. Il l'attrapa par le col et se dirigea vers les buissons, où il déposa le « criminel » aux pieds de Mogura. L'Hayashi repartit de suite chercher les deux autres. Ses clones étaient déjà sur le coup, il était donc inutile qu'il se presse. Trois clones avaient encerclés un gamin. Il en restait donc plus qu'un. Raito le regarda. Un clone venait d'apparaitre devant lui. Il avait fait comme le genin originel en sautant de l'arbre. Mais ce jeune garçon ne se laissa pas démonter, il changea de trajectoire, et essaya de s'enfuir en prenant par la gauche. Le clone eut alors un sourire. Il trouvait ça presque mignon la manière dont ses enfants pensaient pouvoir lui échapper. Il en était presque impressionné. Il invoqua une racine qui bloqua la cheville du garçon qui tomba par terre.

    Raito arriva dans le QG improvisé, et fit asseoir les deux autres prises. Visiblement c'était Mogura qui avait eu raison. Ces enfants avaient simplement volé pour leur enrichissement personnel, tout simplement parce que c'étaient des sales gosses. Et si Raito était trop naif ? Et s'il essayait de voir le bien partout ? Peut-être avait-il eu tort de penser pendant un moment que ces enfants pouvaient voler simplement parce qu'ils en avaient besoin pour survivre. L'Hayashi resta perplexe, et il laissa sa coéquipière faire la morale aux jeunes enfants. Lui, il était dans ses pensées, et se contenta de défigurer les enfants pour leur exprimer sa colère. Quelqu'uns pleuraient, le genin se demandait s'ils pleuraient parce qu'ils regrettaient leurs actes, ou s'ils pleuraient parce qu'ils savaient que leurs parents allaient les engueuler. Il n'aurait pu répondre à cette question. Une fois le petit discours de Mogura achevé, les deux genins s'assurèrent que les enfants rendirent leur butin aux victimes. Ils ramenèrent un à un les garnements, qui prenaient déjà une correction devant les deux genins. Raito n'imaginait même pas ce qu'ils les attendaient dans la soirée. Lorsque le dernier enfant fut ramené chez lui, le soleil se couchait. Les deux genins allaient rendre leur rapport sur la mission. L'Hayashi préférait quand même apaiser la situation avec sa coéquipière. Pour l'une des rares fois, Raito Hayashi allait s'excuser, c'était un moment mémorable !

    - Bon... Il semble que c'est toi qui avait raison pour les gamins. Ils ont volé pour voler. Je m'excuse d'avoir été désagréable avec toi tout à l'heure.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 243
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: La mafia des petits monstres. (pv. Raito) Rang C Sam 11 Mai 2013 - 1:29

Raito fit suivre trois autres bambins qui s’étaient échappés. Il les déposa un par un au niveau des pieds de la jeune genin qui se donnait l’expression la plus autoritaire possible. Elle n’arrivait pas à y croire, toutes ces babioles accumulées, ces petits larcins par simple luxure. Et puis ça avait fait mouvement de mode visiblement, y en a un qui le fait et ensuite ils sont quinze à suivre parce qu’ils s’amusent. Ils avaient du bien choisir leur cible. La mission des deux genins disait de leur faire la morale, mais Moira était juste dégoutée et n’avait pas du tout envie pour le coup. Elle se retourna vers Raito qui ne semblait pas être animée d’une grande motivation pour la chose non plus. Elle prit une grande inspiration et s’adressa aux gosses d’une voix la plus grave possible.

    Je ne vais pas vous demander pourquoi vous avez volé, vous devez tous avoir des raisons bien différentes mais vous devez savoir que le vol n’est pas un jeu, et que ce n’est pas sans conséquences, la preuve, nous sommes là. Car les enfants à qui vous avez volé ces objets en ont eu besoin, ont dû demandé à leurs parents. Vous avez des objets très chers dans ce paquet que beaucoup ne peuvent pas acheter à plusieurs reprises car ils n’en ont pas les moyens et même si c’était le cas, c’est mal quand même car ce que l’on a, on doit le mériter. Nous sommes la première conséquence, la deuxième va être la punition de vos parents et j’espère qu’elle sera cruelle et douloureuse, quant à la troisième, vous allez devoir rendre chacun de ces objets à ceux qui en ont signalé la perte et même ceux qui n’ont pas osé le faire. Vous allez leur rendre mais vous allez aussi leur faire des excuses et les rassurer en leur disant que vous ne recommencerez pas. Car ils ont été terrorisés et de par votre présence ici, le parc s’est vidé d’enfant. Je laisse vos parents continuer cette discussion avec chacun d’entre vous.

La petite équipe accompagna chacun des enfants jusqu’à leur domicile où les réprimandes ne se firent pas attendre dès que la situation fut expliquée aux parents, complètement choqués par le comportement de leurs enfants. Les villages cachés étaient récents et leur fonctionnement était permis par la confiance et la solidarité, des valeurs qui ne pouvaient être ébranlées par des enfants déjà que certains diront qu’elles ont déjà disparu du village.

Lorsqu’ils se retrouvèrent à deux, le moment de se dire au revoir arriva, Moira irait faire le rapport pour mieux retransmettre les propos prononcés aux enfants. Le shinobi se mit à s’excuser, mais Moira reconnaissait son tort, et l’humilité de Raito était l’élément déclencheur de sa repentance.

    Je suis désolée moi aussi, je me suis emportée, je n’apprécie pas vraiment que l’on fasse le rapprochement entre mes valeurs supposées et le milieu dans lequel je suis né. J’espère t’avoir montré que je pouvais être autre chose, bien que cette mission ne soit pas vraiment idéale pour te le montrer. Bonne continuation Hayashi Raito, on se recroisera sûrement.

Et sur ce, elle partit faire son rapport avant de rentrer chez elle et de se préparer pour de nouvelles missions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La mafia des petits monstres. (pv. Raito) Rang C

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô-