AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les trois Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Explosions & Garnements [C - Hikari]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Informations
Messages : 210
Rang : B+

Message(#) Sujet: Explosions & Garnements [C - Hikari] Sam 11 Mai 2013 - 20:32

Citation :
Ordre de Mission:
En marge de la réunion entre l'Hokage et le Raikage, Konoha veut renforcer la sécurité de Hi no Kuni, et surtout le chemin que l'Ombre des Nuages va emprunter pour se rendre au village de la feuille. Joint à l'ordre se trouve trois chemins, susceptibles d'être utilisés par la délégation Kumojin. Vous vous chargerez de sécuriser celui le plus au Nord du pays. Auberges, maisons, lieux pouvant contenir une escarmouche ou une embuscade : tout doit être inspecté au peigne fin pour que la visite se passe du mieux possible.

Ding Dong ! Une cloche. Évidemment. Dring Dring. Une sonnette. Évidemment. Boum Crash Scrounch AIIIIIIEUH. Ah là, c'est un peu plus compliqué.

Raki souleva une paupière pour regarder ce qui venait de se passer. Cela devait bien faire deux heures qu'il se trouvait adossé contre un petit mur, les paupières closes. Son objectif était simple : pouvoir identifier et imaginer ce qui se passait rien qu'à partir des sons. Cela s'avérait être un jeu plutôt amusant. Parfois difficile tout de même. Le dernier bruit le laissait coi. Certes, il pouvait emmètre diverses hypothèses, mais aucune concrète. Et cela suffisait à l'irriter. Qui avait pu faire un vacarme pareil ?

La scène semblait à la hauteur de l'insolite du bruit produit. Un homme était étalé par terre, sur le dos. Le visage noirci, et une caisse de pommes cassées. Les fruits roulaient encore pour certains. La scène pouvait sembler étrange, mais les événements avaient du se dérouler ainsi. L'homme s'était pris une explosion au visage, avait titubé et s'était écrasé sur une cagette de pommes. Cette dernière avec cassé, et les fruits à l'intérieur avaient été un peu broyé sous la personne. Oui, cette suite semblait logique, et convenait aux bruits précédemment entendu. Raki s'en satisfaisait. La vérité lui importait peu ici, il voulait juste des images à partir de sons.

Maintenant que ses yeux contemplaient le monde réel, Raki se rappelait bien avoir une chose ou deux à faire, plus ou moins urgente. Déjà, aller aux toilettes, c'était important. Et aussi faire cette stupide mission de sécurité intérieure. Il devait faire équipe avec une dénommée « j'ai oublié son nom » pour sécuriser le chemin « je ne sais plus lequel » afin d'aider « je ne... ah si, le Raikage » à venir chez nous en toute sérénité. Comme si un pauvre petit duo de leur trempe pouvait réellement prétendre à protéger quelqu'un d'aussi puissant en sécurisant son trajet. Enfin, c'était aussi flou dans son esprit qu'un « Boum Crash Scrounch AIIIIIIEUH ».

Enfin, le temps était sans doute venu pour lui de se rendre... là où il devait, même si ce lieu restait à définir. Enfin, avec un peu de chance, il rencontrerait cette autre personne, qui qu'elle soit. Une certaine Hikari. Cela n'avait pas beaucoup d'importance. Elle travaillerait, et lui baillerait aux corneilles, comme d'habitude.

Ce chemin de pensée était un peu trop facile, rien ne se passait comme prévu en règle générale. Surtout dans des missions de ce type. Avec un peu de chance, ils se rencontreraient des gens en train de piéger la route. Rien que cette idée le faisait rire. Qui pouvait avoir intérêt à faire une chose aussi stupide ? Les motivations des autres ne le regardaient pas. Après tout, chacun était libre de faire ce qu'il souhaitait.

Se motivant un peu, Raki sautillant un peu sur place pour réhabituer son corps. Il avait des fourmillements un peu partout, résultat de son attente assis à ne rien faire. Seulement dix minutes de retard, tout ça à cause de pétard.

En passant, le jeune homme attrapa deux gamins, un sous chaque bras. Cela s'avérait facile de les repérer puisqu'ils avaient encore leurs armes dans les mains. Avec un peu de chance, il pourrait les employer pour déminer le terrain à sa place. Et boom ! Un qui a sauté ! Et l'on ne retrouva jamais son annulaire. Quelle tragédie.

Se dirigeant tranquillement sous la porte, il avait forcé les gamins au silence avec des menaces. Il comptait les priver de sucettes. Sucettes qu'ils avaient eux-même trouvé en tentant d'échapper à son étreinte. Les vilains gamins le volaient !

Trêve de plaisanterie. Il arrivait au rendez-vous, en retard évidemment. Comment serait sa camarade ? Cela restait à déterminer. Avec un peu de chance, jolie. Autant lier l'utile à l'agréable ! En l’occurrence, l'agréable aurait été de jouer aux billes avec les gamins qui commençaient à s'impatienter. Ils étaient assez dociles car cela leur semblait évident que rien ne leur arriverait avec lui. Mais qu'en serait-il de sa partenaire ? Voudrait-elle les manger tout cru ? Une ogresse ? Ce serait intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 146
Rang : B


Message(#) Sujet: Re: Explosions & Garnements [C - Hikari] Jeu 16 Mai 2013 - 20:03

Un magnifique soleil éclairé, le terrain d'entrainement, et oui, je m'entrainais à cœur joie, mais pas du tout, vous avez cru que j'avais de la sueur sur le front et tout ce qui va avec, vous avez perdu la tête, je me relaxais sur l'herbe douce proche des trois poteaux, je regardais les nuages, je me disais que certains représenter des choses que je connaissais alors que d'autres, c'était juste des formes quelconques, je me demandais si jamais je touchais un nuage, cela ferait quoi, ce serait comme du coton, question évidemment sans réponse, soit cela ne me dérangeait pas du tout.

Mais, en fait, je devais rencontrer quelqu'un pour une mission, j'étais bien là ou j'étais, il manquait plus que ça non mais, on me prenais pour qui, un passe-partout ? Je décidais tout de même de me lever pour rejoindre un certain Raki. Je vais pouvoir me rincer l'œil qui sait. Quoique ce n'est pas dans mes habitudes de regarder les garçons, j'étais très bien célibataire, et j'en étais fière. Je décidais de marcher en sautillant, mais à ce moment-là, je me sentais très nièse, la petite fille de service quoi.

Si je me souvenais bien de ma mission avec l'autre, je devais avec mon coéquipier, renforcer la sécurité d'un des trois chemins susceptibles d'être utilisé par la délégation Kumojin. On devait protéger celle plus au nord, on devait inspecter tout le bazar auberges, maisons... Non loin de là, j'entendais des gens qui murmurer.



    Personnes : Mais il est fou, qu'est-ce qui lui prend à ce ninja?




Un ninja fou, je voulais voir ça, je m'approchais de l'endroit ou les regards étaient posés, puis je m'apercevais que mon rendez-vous était aux portes de Konoha, et que le fou en question s'y trouver. Mon dieu, qu'ais-je fait pour mériter ça, un coéquipier qui attire l'attention, il manquait plus que ça. J'étais en effet en retard de quelques minutes, mais cela n'était pas très important. En m'approchant discrètement du jeune homme, j'étais assez étonné, il tenait de ses deux bras, deux pauvres gamins avec des sucettes. Il en envoyant un sur le sol qui tout d'un coup sauta avec un grand grondement.

En ayant assez de ses futiles sottises à la mords-moi le neud, je décidais de m'approcher du jeune homme, je prenais les gamins qui était à ses cotés, puis de mes deux mains, je les arrachais et je les jeter par terre, avec mon grand sourire je leur disait :



    ◊ Bon aller les mioches, déguerpissait.




Je redressais ma tête, et là, je le voyais, c'était Raki, enfin, je le supposais. Il était très charmant pour ne pas le cacher, fou mais charmant. Je décidais alors d'engager la conversation en disant :



    ◊ Bonjour, je suis Hikari, pour te servir. Nous partons, ou nous établissions un plan ?




Je croisais les jambes en attendant sa réponse, je lui avais arraché les gamins, je me demandais bien ce qu'il pouvait penser. Il avait l'air d'être certainement énervé et surpris en même temps, ce n'était j'espère pas ces esclaves ou un truc dans ce genre la.


Dernière édition par Tobetatsu Hikari le Sam 6 Juil 2013 - 15:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 210
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Explosions & Garnements [C - Hikari] Lun 20 Mai 2013 - 9:48

Manger de pauvres petits enfants innocents serait un réel délice. Enfin, pour l'instant c'était eux qui gagnaient la bataille. Ils avaient ses sucettes. Franchement, des vauriens ! Il fallait les enfermer ! Les torturer ! Oui, les narguer avec pleins de bonbons, et les manger un à un devant eux ! Ils ne méritaient pas mieux !

Les gens le prenaient pour un fou. Ce n'était certainement pas totalement faux. Qui kidnapperait deux enfants de cette manière ? Enfin, cela n'avait rien d'un enlèvement. Il allait les jeter sur une mine, les faire exploser, et éventuellement ramasser les morceaux. Ce serait une bonne leçon pour eux de voir ce que cela faisait de recevoir une explosion en plein visage.

Une jeune femme sortie soudain de nul part. Euh... Bonjour ? Sérieusement ? Elle lui retirait ses petites victimes. Elles allaient retourner gambader et embêter d'autres personnes comme si de rien était. Un peu d'humour ne lui ferait sans doute pas de mal.

Cette collaboration s'annonçait certainement difficile. Pas que l'autre soit peu efficace, ils n'étaient simplement pas sur la même longueur d'onde. Cette mission lui courrait sur le haricot. Il ne rêvait que d'une chose : ne pas la faire. Il se considérait comme simple spectateur, ayant d'autres intérêts. Cette mission lui paraissait être une véritable plaisanterie. Personne ne devait compter sur leur réussite, et heureusement. Une tâche pareille demandait d'être pointilleux, et de ne rien laisser au hasard.

La Genin s'appelait Hikari. Joli nom pour une jolie personne. Enfin, le petit côté énervé lorsqu'elle lui avait pris les deux gamins était vraiment mignon. Son expression lui donnait l'impression de se faire disputer après avoir fait une grosse bêtise. C'était très passager, mais suffisamment long pour s'en amuser. Ainsi, sa partenaire serait cette personne. Intéressant.

« Nous partons, ou nous établissions un plan ? »

Chacun fixait l'autre, attendant une réaction. Attendait-elle de lui une idée ? Sincèrement, il n'avait même pas songé à l'élaboration d'un plan. Ils y allaient, ils fouillaient autant que possible, et ils repartaient. Ce n'était pas plus compliqué que ça à ses yeux. Établir un plan sans savoir ce qu'ils devraient faire exactement lui semblait assez tiré par les cheveux. Peut-être sa question portait-elle plus sur la manière de s'y prendre. Genre on commence par le sud et on balaie en partant vers le nord.

« Mes jouets. »

Raki prit une mine toute triste, presque au point de pleurer en regardant les enfants partir. Ils avaient pris des sucettes, et en plus ils se sauvaient. Cette Genin serait vraiment une épine dans le pied. Peut-être qu'un petit coup fourré lui apprendrait qu'on ne volait pas les affaires des autres. En même temps, cela paraît assez difficile de voler ses propres affaires.

« Bon, moi c'est Raki, et j'ai perdu mes jouets. »

Il s'imaginait bien dans un groupe d'alcoolique anonyme, attendant que les autres lui disent bonjour en chœur. Et après, ils écouteraient la misérable histoire des jouets à pattes. Il aurait sans doute l'occasion de les attraper une autre fois. En espérant qu'elle n'intervienne pas à nouveau. Au pire, il la mordrait. Oui, il avait très envie de laisser l'empreinte de ses dents sur cette jolie peau. Un petit test pour vérifier s'il n'avait pas été mordu par quelque chose de très infectieux s'imposerait. La rage... ou un vampire. La deuxième lui semblait tout à fait plausible quand il regardait le joli petit cou. Près à être mordu. Secouant sa tête pour retrouver ses esprits, le jeune homme décida de continuer de parler.

« Pas de plan. On y va, on fouille, tu agis éventuellement et on rentre. »

Se redressant, le Chûnin prit la direction de la sortie. A ce rythme, ils n'auraient pas prêt finir leur travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 146
Rang : B


Message(#) Sujet: Re: Explosions & Garnements [C - Hikari] Lun 20 Mai 2013 - 18:34

En ayant lâché ces quelques mots, j'attendais avec impatience la réponse de ce Raki, qui après lui avoir retirer les gamins et les avoir donc libérer de son emprise stupide et égoïste, était manifestement énervé par mon attitude de mère protectrice. Je ne connaissais en aucun cas ces mioches et ce qu'ils avaient fait, que ce soit grave ou non, mais je n'aime pas trop attendre, surtout de quelqu'un qui attire l'attention assez rapidement. Nous nous regardions fixement, en attendant que quelqu'un fasse quelque chose, ce n'était pas à moi de parler, c'était à lui de répondre à ma question courte et simple. C'est alors qui répondit :



    Raki : « Mes jouets. »



Ces jouets, ce sont surement les gamins avec leurs sucettes en mains, que j'ai arrachés à Raki. Ce Chûnin, se permet donc de donner des noms à ses proies non majeures, mais non seulement inoffensifs. Ils devaient avoir quoi neuf ou dix ans. C'est alors, qu'en observant le visage de Raki, qu'il prit une mine toute triste en regardant ses victimes partir. Je sentais qu'il pensait fortement à ce que j'avais fait. Je ne suis e aucun cas la méchante ici, c'est lui qui kidnappe des gamins pour jouer avec pas moi, et je m'en fou complet de ce qu'ils avaient fait.
Il peut penser de moi tout ce qu'il veut, en tant que shinobi, il doit en aucun cas traiter des enfants de notre village de cette façon. Le regard vide, il me parla :



    Raki : « Bon, moi, c'est Raki, et j'ai perdu mes jouets. »



Sans blague, tu t'appelles Raki, comme si je le savais pas, bref, perdre des jouets, mais bien sûr, ou alors perdre des victimes. Voilà que le Chûnin retombait encore dans ses pensées, non mais il se foutait de moi ou quoi, non seulement, je lui ai posé une question qui d'ailleurs ne le préoccupe même pas, il répond, mais ce n'est pas du tout la bonne réponse que j'attendais.

En secouant sa tête comme un chien qui venait de prendre un bain, le jeune homme ne s'attarda pas à parler :



    Raki : « Pas de plan. On y va, on fouille, tu agis éventuellement et on rentre. »



Pas de plan, on fonce dans le tas, voilà quelqu'un qui peut éventuellement me plaire, il se contredit lui-même en disant qu'il fallait qu'on fouille et que j'agisse éventuellement. Ceci était un plan, enfin, en gros. D'ailleurs, il faut que j'agisse éventuellement, non mais il me prend pour qui celui-là, bien évidemment que je vais agir, sinon, je ne serais pas avec lui pour la mission.

Après m'avoir parler en coup de vent, le jeune homme se releva et partit en direction de la sorti, il pourrait tout de même me dire, je ne sais pas moi, bon, on y va, la mission n'est pas une option ou quelque chose comme ça. Je marchais ainsi a coté de lui, je l'observais, il n'avait rien d'un attardé mental, il avait une démarche sympathique et surtout des yeux magnifiques qui me faisaient détourner mon regard.

Nous nous dirigeons donc vers la forêt de Hi no Kuni, là où ne devions tout inspecter, pour ne pas qu'il y ait danger. Pas un bruit, pas de discussions, ce là n'était pas très amusant, alors je me décidais à lancer un sujet concernant la mission.



    ◊ Nous devons vraiment faire attention pour qu'il n'y ait pas d'embuscade ou d'escarmouche, cela compromettrait notre mission, nous ne devons en aucun cas nous disputer, cela aussi pourrait déranger notre duo. Il faut que nous soyons synchrones et si jamais il s'avère que nous nous séparions pour justement inspecter les horizons, il faut que nous trouvions un point de rendez-vous pour faire le point de ce que l'on à fait ou pas.



J'avais fait en fait un léger briefing de mon "plan" si je puis-dire ça comme ça, nous devions quand même faire honneur à notre bon village de Konoha, en réussissant cette simple mission. Je regardais alors Raki dans ses beaux yeux, pour ainsi attendre une réponse de celui-ci.


Dernière édition par Tobetatsu Hikari le Sam 6 Juil 2013 - 15:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 210
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Explosions & Garnements [C - Hikari] Lun 24 Juin 2013 - 12:31

Rien que l'idée de se déplacer si loin le fatiguait. Faire le trajet semblait déjà très chiant, mais le faire en inspectant les lieux, cela ressemblait à une méthode de torture inconnue mais à développer. Elle aurait un franc succès, sans aucun doute. Surtout auprès de la hiérarchie pour punir les petits récalcitrants au système. Cela revenait grosso merdo à gérer la circulation en centre ville.

Enfin, il y en avait au moins une pour prendre cette mission un peu au sérieux. Un peu trop d'ailleurs, elle faisait un peu peur à Raki. Non pas qu'il ne pouvait pas la gérer, mais que naturellement, elle l'écrasait. On aurait dit un gamin qui se faisait gronder par sa grande sœur. Elle donnait les ordres. Sincèrement, il n'avait ni l'envie ni la patience pour tenter de discuter avec elle. Ce serait trop à sens unique. Non pas qu'il la pensait borner. Simplement, à trop tirer vers le bas, une seule direction peut être choisie.

Le duo se dirigeait tranquillement vers la forêt. Il fallait bien un premier pas pour chaque mission. En l’occurrence, cela s'avérait extrêmement pénible. Il se sentait un peu trop observé par la jeune femme. C'en était assez incommodant. Avait-il dit quelque chose de déplacé ? A moins que ce ne soit un geste ? A vrai dire, il ne savait pas trop comment les gens interprétaient ses paroles et ses gestes. Certains se vexaient, d'autres le haïssaient, certains en riaient, d'autres y voyaient intelligence ou stupidité. A vrai dire, Raki faisait ce qui lui chantait.

A vrai dire, la gêne qui s'installait commençait à peser un peu trop sur les environs. Bientôt Raki allait en étouffer. Pourquoi ce malaise s'installait-il à l'origine ? Elle lui avait pris ses jouets, et il agissait comme un gamin de huit ans. Peut-être même pire. Avait-il quelque chose à lui reprocher ? Non, il s'en moquait un peu. De temps à autre, le Chûnin lançait des regards en coin à la jeune femme.

Pendant ce temps, Raki cherchait un moyen de briser la glace. Mais il lui aurait fallu un marteau géant pour réussir un tel exploit. Il avait tout de même connu pire en matière de situation embarrassé. Gelé sous mille ans de glace, enfermé dans une coffre fort inviolable, lui-même enfermé dans un tombeau, construit au fin fond dans désert, recouvert par des centaines de mètres de sable. A côté, cette petite parade semblait être le paradis. Un trait d'humour aurait certainement pu les aider, malheureusement, comme à chaque fois que l'on voulait sortir une blague, pas moyen d'en trouver une. C'était comme chercher de l'eau dans un océan.

Sa coéquipière ne semblait pas stupide, en apparence du moins. Elles pouvaient être trompeuses. Néanmoins, elle semblait avoir un peu pensé à leur mission. Hikari voulait apparemment qu'une certaine confiance naisse entre eux pour le bien de la mission. Sans confiance, il n'y avait pas de travail d'équipe possible.

Un point de rendez-vous. Ce n'était pas stupide dans le cas où ils se retrouveraient séparés, seulement, cela n'arriverait pas. Non pas que Raki ne fasse pas assez confiance à sa coéquipière pour la laisser seule. Il préférait seulement avoir l'occasion de tout voir par lui-même. Et si jamais quelque chose se passait pendant qu'ils étaient séparés, il s'en voudrait certainement. Autant ne pas prendre de risque.

« Si jamais vous nous trouvons séparés pour une quelconque raison, on se retrouvera simplement au village, mais je ne pense pas que ce soit nécessaire. »

Le jeune homme s'amusait avec une sucette dans sa bouche. Ce qui le gênait le plus était d'établir une méthode de fouille. Après tout, il n'était pas spécialement doué pour repérer les gens. Un minimum, comme tout ninja, mais sans plus. Si quelqu'un de doué se montrait, il serait certainement dans l'incapacité de le trouver. Peut-être que la solution la plus simple reviendrait à tout brûler le long de la route. Au moins, cela ne laisserait pas beaucoup de place pour une attaque discrète.

« Je pense que nous ferions mieux de commencer par penser différemment. Nous allons attaquer le Raikage. Nous sommes des vilains pas beaux, et nous allons déclencher des guerres pour gagner de l'argent. Comment procéderait-on ? »

Raki ne comptait pas ignorer les endroits qu'ils jugeraient inintéressants. Après tout, puisque ceux-ci étaient potentiellement négligés, il ne fallait pas les ignorer. Toutefois, il fallait une approche particulière pour trouver quelqu'un d'introuvable. A moins que sa coéquipière soit exceptionnellement douée en détection.

Malheureusement, une telle conjecture n'aidait pas beaucoup. Après tout, quelqu'un doué pour les attaques éloignés et précises se trouveraient dans un lieu éloigné, ou peut-être une unique feuille de large lui permettrait de distinguer le passage de sa cible. Quelqu'un de confiant au corps à corps miserait sur un effet de surprise. Et donc, il faudrait se cacher proche du chemin. Mais encore, les possibilités étaient nombreuses. Derrière un arbre, déguisé en buisson, sur ne branche, sous terre. Cela dépendait des capacités propres à chacun, et peu de préparatifs étaient nécessaires. Autant dire que l'utilité d'une mission dans ces conditions semblaient proches de zéro.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 146
Rang : B


Message(#) Sujet: Re: Explosions & Garnements [C - Hikari] Sam 6 Juil 2013 - 15:32

En observant la magnifique sucette qui était dans la bouche de mon coéquipier, il devait sentir mon regard assez pesant sur lui. En effet je n'avais jamais vu de coéquipier manger une sucette pendant une mission, surtout un garçon. Enfin c'était très bizarre, même si l'est au-dessus de moi en grade car il est Chûnin, cela ne l'empêchait pas d'être un enfant en fait, enfin de ce que je pouvais voir physiquement. Entre que je lui avais piqué ces jouets et qui m'avait quelque peu boudé pour ça, c'était complètement ridicule et qu'après il mange sa sucette en marmonnant je ne sais quoi, franchement oui ça me perturbe. Je sentais que Raki était perdu dans ses pensées, tout comme moi d'ailleurs. Un point commun au moins c'est déjà ça. Je me demandais bien comment nous allons renforcer Hi no Kuni, si nous avions des chars avec pleins d'utilisateur de Dôton pour qu'il puisse fabriquer pleins de pics en bois pointus qui fonceraient sur l'ennemi, ça serait pas mal, mais ça ferait trop cliché et puis c'est une simple mission quand même, mon imagination s'emporte un peu trop. Raki sortit sa sucette ronde de sa bouche puis me parla.



    Raki : « Je pense que nous ferions mieux de commencer par penser différemment. Nous allons attaquer le Raikage. Nous sommes des vilains pas beaux, et nous allons déclencher des guerres pour gagner de l'argent. Comment procéderait-on ? »



J'ai bien entendu où alors mes oreilles me jouent des tours, attaquer le Raikage ? Mais c'est un malade ce type ! Bon j'étais rassurée quand il m'a dit de comment allons-nous procéder. Ouf, cela voulait dire que c'était juste une petite plaisanterie, mais bon cela m'avait foutu la trouille. Bon, je pense que nous devrions réfléchir c'est vrai. Nous devons inspecter les alentours, les buissons, les arbres les maisons les ruisseaux tout. Malheureusement je n'avais pas en ma possession des pièges ou des sceaux et je ne savait pas non plus si Raki en avait. Je suis plutôt une personne qui attaque à distance, je pourrais me cacher et espionnait sans problème. Après par contre, je ne savais pas du tout ce qu'était Raki, enfin je voulais dire en fonction de ses compétences on organisera mieux le renforcement et la protection de la route Nord.



    ◊ Bon, moi je suis plutôt la fille qui espionne et qui attaque à distance, je métrise le Suiton ainsi que le Chi'ton. Je sais on dirait que je sert complètement à rien que je regarde juste mais je peut très bien entrer en action ou quoique ce soit d'autres. Et toi ?



Nous nous étions arrêter près d'une auberge non loin de là pour commencer notre investigation, enfin pour voir si tout était intact sans piège ou quoi. J'attendais qu'il me réponde mais il était ma fois très occupé à lécher sa sucette.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 210
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Explosions & Garnements [C - Hikari] Lun 8 Juil 2013 - 20:48

Inspecter, empêcher une embuscade. C'était compliqué. On ne pouvait pas faire ce travail à deux. Et surtout pas avec leurs capacités. Non, il fallait des senseurs, de puissants ninjas, pas de vulgaires sous-fifres qui n'avaient absolument aucune chance de toucher le Raikage avec la moindre attaque. Autant dire que si quelqu'un désirait tuer le Raikage, cela impliquait d'avoir la puissance nécessaire pour s'occuper des gardes. Même avec un effet de surprise, Raki imaginait difficilement que plusieurs personnes aussi puissantes tombent toutes en un coup. Si l'attaque était centrée sur la cible principale, les deux autres auraient des chances de survie. Dans ce cas, il y avait deux possibilités. Soit un suicide, auquel cas la personne n'avait pas besoin de les tuer puisque son objectif était accompli, ou alors la personne était suffisamment puissante pour réussir à les terrasser.

Un suicide n'était pas impossible, surtout face à un adversaire aussi puissant. Peu de gens devaient être en mesure de pouvoir s'opposer à lui. Peut-être une vingtaine en tout dans le monde entier. Enfin, ce n'était pas vraiment le problème. Même poser un piège pour l'achever en un coup demandait beaucoup de compétence. On pouvait imaginer qu'une personne ayant des capacités très particulières pouvait réussir une telle opération. Lui-même pouvait établir des pièges, mais entre faire tomber quelqu'un dedans et s'assurer que ce soit mortel, il y avait une large différence. Un poison n'était pas une solution avec les médecins de Konoha, tous très compétents dans leurs domaines. Il ne faudrait pas longtemps pour le sauver.

Cette histoire de sécurité était réellement louche. Surtout quand on pensait au terrain à couvrir, au temps qui séparerait le passage du Raikage, on trouvait difficilement une véritable sécurité. Quelqu'un pouvait très bien attendre leur passage, puis s'installer tranquillement puisque personne ne repasserait derrière. S'ils balayaient constamment la zone, ce ne serait pas suffisant à deux. Pour un minimum de sécurité, il fallait envoyer des binômes, mais plusieurs. Genre, une dizaine qui ratissait la route depuis quelques heures avant le passage jusqu'à la fin. S'y prendre si tôt, et avec deux personnes, c'était tout simplement inutile, peu importait comment Raki y regardait.

« Bon, moi je suis plutôt la fille qui espionne et qui attaque à distance, je maîtrise le Suiton ainsi que le Chi'ton. Je sais on dirait que je sert complètement à rien que je regarde juste mais je peut très bien entrer en action ou quoique ce soit d'autres. Et toi ? »

Attaque à distance, la stratégie la plus sûr puisque l'on avait un léger temps de réaction en plus. Et on observait mieux les mouvements de l'adversaire si l'on était éloigné. Être proche signifiait souvent se faire prendre de court. Raki était bien plus spécialisé dans l'analyse des compétences et les prévisions du pattern d'attaques. Autrement dit, il n'avait aucun intérêt pour la bataille, il voulait simplement connaître l'adversaire et ses capacités. L'achever n'avait aucun but. Dès qu'une attaque était percée, un contre s'y associait. Utiliser deux fois la même attaque contre un opposant avisé était souvent dangereux. Enfin, seulement pour ceux qui ne savait pas le faire. Sans trop se risquer, Raki pouvait utiliser jusqu'à trois fois la même attaque en combat sans que l'adversaire ne puisse parer aisément son attaque. C'était là tout le principe d'un stratégie. Faire un mouvement imprévisible.

La Genin utilisait donc le Suiton et le Chi'ton. Autrement dit, elle aimait les liquides. Sa nature profonde semblait le dire en tout cas. Elle n'avait pas confiance en ses capacités. Oui, il fallait de la confiance pour réussir à faire quelque chose de grandiose. Attaquer le Raikage demandait beaucoup de courage. Ou alors de la folie. Mais la folie pure n'existait pas. Du moins, pas sans la puissance. Même un fou savait quand courir.

« Moi je suis plutôt du genre à tricher quand on me fait une blague. »

Raki tourna lentement sa sucette dans sa bouche. Cette mission n'avait absolument aucun sens. Peu importait la façon dont on la regardait, quelqu'un se payait leur tête. Qui était visé dans l'histoire ? Raki n'en avait pas la moindre idée. En tout cas, envoyer deux personnes aussi faibles et inaptes accomplir une mission qui pouvait être aussi dangereuse, cela n'avait aucune logique. De plus, envoyer Raki pour une mission impliquant des relations diplomatiques entre les pays, c'était un pari trop risqué. Personne ne le prendrait.

« On ne serait pas le premier Avril par hasard ? »

Ce fait lui arriva soudain en tête. Quand tout lui indiquait que cette mission ne rimait à rien, le jeune homme se décidait enfin à se demander pourquoi on lui donnerait quelque chose qui ne rimait à rien ? La réponse était simple : on lui faisait une farce. Une vilaine, très vilaine. Maintenant qu'il y pensait, aujourd'hui n'était-il pas justement le jour des blagues les plus tordues ? Quelqu'un pouvait-il seulement faire une chose pareille. A vrai dire, Raki n'en était pas sûr, et il voulait l'avis de la Genin avant de poursuivre.

En fait non, le médecin était plutôt confiant en ses capacités. Les chances que cette mission soit sérieuse étaient réellement en-dessous des 1% critique. Tous les éléments l'amenait à le croire. En tout cas, ils arrivaient près d'une auberge. La première sur la route. Si toute cette histoire ne venait que d'une plaisanterie, quelqu'un voulait les piéger à l'intérieur ? Peut-être qu'ils devraient jouer le jeu, juste pour voir jusqu'où la perfidie des gens iraient. Et surtout, Raki voulait trouver qui avait eu cette idée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 146
Rang : B


Message(#) Sujet: Re: Explosions & Garnements [C - Hikari] Mer 10 Juil 2013 - 16:10

Décidément cette mission était bien trop complexe pour nous, il nous fallait quelqu'un au moins dans l'équipe qui était capable de sensorialité pour repérer les ennemis qui aimerait nous rendre une petite visite. Hors ce n'était pas du tout mon cas, certes je pouvais sentir une présence mais pas aussi avancer que les maitres du repérage. Même si je viens de passer chûnin, je n'ai pas encore confiance en mes propres capacités, la vieille femme à juste renforcer la maîtrise de mon Suiton et de mon Chi'ton mais ça reste là. Pour ce qui est de s'attaquer au Raikage, j'étais très inquiète est stressée, comment nous Chûnin pouvons nous attaquer un Kage, il doit avoir une connaissance sans pareil et une force phénoménale, des gardes partout autour de lui qui utilisent des affinités spéciales pour le protéger. Nous n'aurions aucun mal à fuir dans ces cas-là ou au pire de la situation mourir sans souffrir oui. L'idée de Raki était sans doute, comment dire, infaisable. Même la mission en elle-même était complètement ridicule. Je le pensais fortement.
Je voyais Raki, sa sucette à la bouche, il était en pleine réflexion, les traits sur son front indiquer qu'il réfléchissait, j'attendais patiemment qu'il dise quelque chose, quand il enleva sa sucette de sa bouche.



    Raki : « On ne serait pas le premier Avril par hasard ? »



Le premier Avril ? Je n'en savais rien moi, cela faits des lustres que je ne regarde plus mon calendrier de chez moi, je ne sais même pas quel jour on est. Mais si on est le premier avril, ça veut dire que tout ce qui ne rime à rien est une bonne farce ? Je rigolais à l'idée que cela pouvait arriver, en fait j'en doutais fortement cela ne pouvait être possible. Une farce pour nous shinobi serait une humiliation exagérée, dans le sens où on est tombés dans le panneau. Une grosse gifle. Je me tournais alors vers mon compagnon qui attendait sûrement que je réponde à sa question. J'aimerais bien aller demander quand même si on était bien le premier Avril. J'allais donc vers une maison non loin de là où on était pour interroger une personne, pour savoir si ce n'était pas une blague. J'avançais en trottinant, impatiente de savoir si c'était pas une entourloupette. Je frappais à la porte comme une dingue puis, un vieux monsieur m'ouvrit.


Je le regardais, il me regarda puis je lui disait que j'étais pressée. Je l'écartais de mon chemin, me précipitais vers la cuisine, je trouvais alors le calendrier. Il était écrit en gros premier avril, est en tout petit était écrit que c'était le jour du gros poisson d'avril. Une sueur coula de mon grand front. Je rigolais nerveusement. Je sortais en courant tombais à genoux et hurlais comme une folle.



    ◊ C'est un poisson d'avril ha ha ha !



Je rigolais pendant au moins deux bonnes minutes. Je me retournais et regarder Raki désespérait.

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Explosions & Garnements [C - Hikari]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Feu :: Hi no Kuni :: Forêt de Hi no Kuni-