AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les trois Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Sauvons les moutons ! [Rang B - Hikari]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Informations
Messages : 459
Rang : S

Message(#) Sujet: Sauvons les moutons ! [Rang B - Hikari] Sam 25 Mai 2013 - 18:16

Sauvons les moutons !:
 

Drôle de mission. J’ai déjà fait quelques missions jusqu’ici, et elles avaient toutes leurs petites particularités. Là, c’est quelque chose de tout nouveau qui m’attendait : une mission aux allures diplomatiques, en rapport avec la récente alliance avec la Feuille. Un village civil du Pays du Feu s’opposerait à ce pacte et refuserait de produire pour Konoha tant que cette alliance n’est pas rompue. La production en péril était… Un élevage de mouton. Passionnant. Je m’ennuyais déjà. Mais dans cette histoire, il y avait tout de même quelque chose d’amusant. Le lieu où je dois me rendre a une spécificité bien à lui : ceux qui y habitent n’aiment pas les Kumojins. Entre autre, on m’envoie me faire lyncher pour sauver un élevage de mouton. Il fallait malgré tout les convaincre des bienfaits de cette alliance soudaine. Ha… Mais dans quelle galère je me suis foutue encore ? Je ne pourrais même pas contre-attaquer en cas de souci, par crainte de faire échouer la mission. Eh bien, ça promet.

Le village en question se prénommait Telmi, et se trouverait donc au sud-ouest de Hi no Kuni. Hm… Ca va me faire pas mal marcher cette histoire, mais tant pis. De plus, j’allais faire une partie du chemin seul, ce qui n’était absolument pas pour me déplaire. Rester seul ne me dérangeait aucunement. Cependant, après, un élément allait se mêler à cette mission. Une Konohajin. Oui, pour cette mission, j’allais faire équipe avec une Kunoichi du village caché de la Feuille. Ca par contre, c’est bel et bien une première pour moi. Du moins, de ce que je me souviens… En tout cas, cette mission pourrait m’être bénéfique, afin de voir ce dont je suis capable. Petit à petit, les ordres que l’on me donnait sont de plus en plus variés. Voyons voir jusqu’où je suis capable d’aller.

Concernant ma coéquipière, c’est une dénommée Tobetatsu Hikari, une Genin au service de Konoha. D’après l’ordre que l’on nous a confié, elle encourrait un risque bien moins important que moi, qui serait presque comme en territoire ennemi à Telmi. S’ils sont hostiles aux Kumojins, je vais avoir un superbe accueil. Super, vraiment. Vivement que ce soit fini, puisqu’il y a de fortes chances que ma parole ait un impact bien moins important que celle d’un membre de la Feuille. Présenté comme cela, cette mission-là risque de dépendre en partie d’elle. À moins que je sois assez convaincant pour les faire revenir sur leurs positions à mon propos. J’y compte bien, pas question de s’appuyer sur une simple Genin. Mon honneur en prendrait un sale coup. Mais genre, un bien violent quoi.

Ne prenant que le strict minimum en affaires, je me mis en route. Ma première étape se trouvait non loin de Konoha, dans la forêt du Pays du Feu. C’est là-bas que je suis censé retrouver ma partenaire. Dommage que ce ne soit pas à Konoha, ou du moins devant, histoire que je vois un peu de quoi a l’air ce village. Mais d’un point de vue pratique, c’était bien plus rapide et efficace de se retrouver à l’extérieur, pour qu’il n’y ait aucun éventuel ennui. On ne sait jamais après tout. Je préfère ne pas me prendre la tête à bien expliquer la raison de ma venue, le prouver, et tout. Même si nous sommes alliés, je ne peux pas y rentrer comme dans un moulin, ce qui est compréhensible, afin d’éviter tout accident pouvant nuire à cette alliance. Sans quoi, ma mission n’aurait même plus de sens, et Konoha retrouvera ses chers petits moutons. C’était une issue possible aussi, mais j’aurais tout intérêt à fuir Kumo par la suite. Donc non, à éviter.

Trois jours passèrent, j’étais toujours en route. Presque quatre jours séparaient nos deux villages au pas de course. Si j’utilisais des techniques de décuplement de vitesse, ce temps serait considérablement réduit. Mais inutile de m’essouffler, juste pour arriver un peu plus tôt. Surtout que la dénommée Hikari ne serait même pas au rendez-vous. Tout était calculé, il ne revenait qu’à moi d’être dans les délais, chose que je m’efforçais de faire à la perfection. J’étais bien dans les temps. En début d’après-midi, je m’en approchais. Je n’étais plus très loin dès à présent, enfin. Plus que quelques minutes… Plus que deux. Plus qu’une. Me voila, légèrement en avance même. J’aurais pu légèrement ralentir sur la fin, mais tant pis.

    - Hm… Personne.


C’était une petite clairière, au milieu de la forêt, avec seulement quelques arbres sur les côtés. M’asseyant sur une branche d’un d’eux, je regardais tout autour de moi, attendant l’arrivée de mon équipière. Espérons qu’elle soit à l’heure, pour ne pas ruiner mes efforts…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 146
Rang : B


Message(#) Sujet: Re: Sauvons les moutons ! [Rang B - Hikari] Dim 26 Mai 2013 - 21:42

Encore une mission de diplomatie, mais franchement, depuis combien de temps je vais radoter que je ne suis pas une diplomate en herbe, je pense qu'ils ne le comprennent toujours pas, mais bon ce n'est pas très grave, comme ça, je pourrais expérimenter mon coté convaincant. En plus de cela, une récente alliance avec Kumo avait été faite, et donc la Konohajin qui devait faire le train train avec un Kumojin, c'était moi, mais je ne suis que genin non de dieu ! Reprenons à nos moutons, cette fameuse alliance entre Kumo et Konoha n'avait pas un très bon avis positif envers Telmi, ça ne plaît pas à tout le monde. Ce petit village est spécialisé dans l'élevage de moutons, cela doit être extrêmement perturbant Ainsi dans l'ordre de mission, je dois convaincre que l'alliance est bénéfique, en quoi, tout simplement parce-que il refusait de produire si on ne cassait pas ce pacte avec Kumo. Le village se trouvait au sud-ouest de Hi no Kuni, un peu de tranquillité pendant mon périple, et oui, parce-que non seulement je dois faire de la diplomatie, mais comme je l'ai dit, je serais accompagné d'un Kumojin, c'est un dénommé Yukio, un Jônin de Kumo, ils auraient pu m'envoyer quelqu'un de plus haut gradé aussi, un Kage pourquoi pas, la bonne affaire. Je me demandais bien comment il serait celui-là, je ne m'attends pas à quelqu'un de banale, car tout ceux que j'ai rencontré à présent était soit mignon, courageux, poli, ou alors sadique,pervers et très malpoli.

Étant donné que c'est très tendu pour Kumo, c'est à moi de tout faire, enfin, je veux dire que je cours beaucoup moins de me faire attaquer et insulter que l'autre-là. Il ne va pas être déçu de son voyage, il va se faire lyncher, ça lui apprendra à faire équipe avec une plus faible que soit, au moins nous serons à égalité. J'étais déjà en router vers le point de rendez-vous, j'avais pris de l'avance pour distancer le Kumojin, je voulais savoir comment il était avant qu'il ne me voit, astuce de fille. Une forêt comme endroit de rendez-vous c'était pas mal, je pouvais ainsi me cacher dans un arbre et l'observer à son insu, en dissimulant mon chakra, étant donné que c'est un shinobi. Il aura donc besoin de moi, car je ne le vois pas du tout s'adresser au villageois comme ça d'un clin d'œil, il se ferait surement planter pleins de fourche par les fermiers dans ses miches, jusqu'à ce qu'il ne sente plus la douleur. Ainsi, il ne devait en aucun cas me maltraiter, ou me couper la parole, ce que je déteste le plus au monde, prouver lors d'une mission précédente contre des trafiquants de drogue, le pauvre aller y restait avec de la terre de mon jardin dans son corps. Bref, reprenons, je trottinais tranquillement, cela faisait quatre bons jours que je trottinais, marcher ne servait à rien, si je voulais arriver avant lui.

Nous étions en début d'après-midi, en regardant autour de moi, je ne voyais personne, pas une mouche. Je regardais alors les arbres, je me suis dis, tiens, je vais grimper là-haut pour l'attendre et ainsi l'observer. Je grimpais donc presque en haut de l'arbre, et oui encore une fois je le redis, j'aime la hauteur aucune crainte pour que j'ai le vertige. Je m'installais confortablement, j'avais une vue magnifique de là où j'étais, mais j'entendais un bruit, un bruit très désagréable, je regardais dans l'arbre rien. Puis je regardais plus attentivement, et j'apercevais un trou, je décidais de m'approcher, et je voyais un tout mignon petit rongeur, un écureuil, il grignoter sa noisette, et faisait un magnifique boucan qui enchanta mes oreilles délicates, alors j'arrachais la noisette de celui-ci, et la jeter en bas. L'écureuil pas content me mordit mon index.

Cela ne faisait pas mal du tout, des chatouillements, mais cela m'agaçait, alors je pris l'écureuil, lui craqua la tête en silence, et le mit sur mon épaule, pour comment dire, un animal qui serait dans mon tableau de chasse. Après cet incident, je sentais une présence, je regardais en bas, je voyais alors un jeune homme qui regardait autour de lui, puis ça me fit tilt. Le Jônin était là et moi aussi. Je pensais qu'il pensait qu'il serait donc le premier à être avant l'heure de rendez-vous, en avance. Il avait la même couleur de cheveux que les miens, il avait des yeux d'un rouge, comme le rubis, il paraissait être quelqu'un de perdu, enfin, je ne le voyais pas très bien. Il décida donc de monter dans mon arbre, il ne m'avait pas vu, il s'était donc installé à quatre branches en dessous de moi.
En regardant autour de lui, j'en profitais donc pour le surprendre, enfin de lui montre que j'étais là avant lui. Je descendis donc de quatre branches, mon écureuil sur l'épaule, je me tenais devant lui et je parlai.

    ◊ BONJOUR ! Hikari enchantée, alors comme ça, on squatte mon arbre ? Je suis heureuse que tu arrives en avance, comme ça nous pourrons débuter la mission, mais d'abord, nous allons un peu parler pour qu'il y soit un plan, comme tu le sais et que je sais, les bergers n'aiment pas l'idée qu'il y est une alliance Kumo, va falloir les convaincre, mais avec ta tête en gros plan, ça va pas trop leur plaire, ainsi, nous devons ensemble les convaincre.


En le regardant fixement dans les yeux, je pouvais voir qu'il avait un très beau visage, il devait sans doute avoir le même âge que moi. J'attendais ainsi qu'il me réponde avec impatience.


Dernière édition par Tobetatsu Hikari le Lun 27 Mai 2013 - 22:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 459
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Sauvons les moutons ! [Rang B - Hikari] Lun 27 Mai 2013 - 14:02

Une légère brise soufflait sur mes cheveux argentés, alors que j’attendais patiemment ma coéquipière pour cette mission. Voila quelques secondes que je suis arrivé, et que je me suis installé sur cet arbre. Tout me semblait normal aux premiers abords, mais une fois posé, mes sens m’indiquèrent le contraire. J’étais bien loin d’être un expert en sensorialité, mais je ressentais comme une présence… Impossible pour moi cependant de déterminer avec précision ce que c’est exactement. Ca peut être un animal, ou bien une folle qui joue dans les arbres. Et à ma plus grande surprise, c’est la seconde option qui était la bonne. Oui, celle d’une folle dans les arbres, qui ne faisait je ne sais quoi. Enfin, ça, je n’allais pas tarder à le savoir.

Oui, c’est bien ça, une fille se trouvait au dessus de moi, quatre ou cinq branches plus haut. Comment je le sais ? C’est bien simple, elle venait d’en descendre, ce qui manqua de me surprendre. Si je n’avais pas ressenti cette présence, nul doute que je me serais fait prendre au jeu. Mais ce n’a pas été le cas. Cependant, c’était plus cette femme en elle-même qui m’intriguait. Elle possédait des cheveux semblables aux miens, avec des perles bleues en guise de globes oculaires. Ses traits étaient fins, elle semblait tout à fait normale… À un détail près. Sur son épaule, il y avait un écureuil. C’est mignon me diriez-vous. Sauf que celui-là, il est mort, et repose en paix sur son épaule, la tête tordue. Comme si on lui avait craqué la nuque. Eh bien, elle promet cette mission…

Alors qu’elle parlait, mon attention était toujours captivée par la dépouille du rongeur. Cela contrastait tellement avec ce qu’elle dégageait d’elle, de par son physique. Ne jamais se fier des apparences… Cette expression prend tout son sens avec elle. Mon regard de braise se décrocha du corps de ce pauvre petit être, afin de se concentrer sur ma partenaire. Il y avait, malheureusement, bien plus important que lui. En tout cas, son entrée a été fracassante, aussi bien dans ses faits et gestes que dans ses paroles. J’écoutai ce qu’elle disait, puisque ça a toute son importance. Malgré son grade, elle pouvait se montrer très efficace lors de cette mission, puisque les habitants de Telmi porteront bien plus d’intérêt à sa parole que la mienne. On ne va tout de même pas dire que la réussite de cette mission dépendait entièrement d’elle… Mais en grande partie. En tout cas, se présenter avec un écureuil mort ne fera pas l’affaire. Une chose est sûre, elle était pressée. Trop peut-être même. M’enfin, ce n’est pas plus mal. Vaut mieux ça que l’inverse.

    - Hum... Enchanté Hikari, comme tu t’en doutes, je suis Yukio de Kumo.


En tout cas, dans un autre contexte, dire que voir ma tête en gros plan ne va pas leur plaire m’aurait vexé. Heureusement que j’ai assez de lucidité pour bien comprendre que c’est lié à mon appartenance à Kumo, et que les habitants du village des moutons n’apprécient pas les ninjas de mon village. Une personne impulsive se serait déjà mise en rogne. Elle a de la chance que je n’en fasse pas parti. J’imagine bien Ryûji ne pas saisir la subtilité, par exemple.

    - T’as raison, une réflexion s’impose. Comme tu l’as dis, les habitants de Telmi ne me feront probablement pas confiance. Du moins, pas directement. Ils t’écouteront donc probablement plus toi, même s’ils ont un avis qui diverge. C’est pourquoi tu vas devoir te montrer la plus convaincante que possible, tu vas en quelque sorte être la « clé de la réussite » de cette mission.


Prenant une pause, je me raclais la gorge, et attendait une éventuelle réaction. Puis je repris une nouvelle fois la parole.

    - De mon côté, je préfère ne pas cacher mon appartenance à Kumo. S’ils découvrent que je leur ai menti à ce sujet, le peu de confiance qu’ils ont envers mon village volera en éclats. C’est bien trop risqué. En me présentant comme il se doit, et dans les règles, j’essaierai de prouver qu’ils peuvent nous faire confiance. Je ne comptais bien sûr pas rester là sans rien faire, et te refiler tout le sale boulot. Par contre, n’agissons pas sans réfléchir. S’ils posent des conditions particulières, je veux que l’on se concerte avant d’accepter, ou de refuser. Mais s’ils en viennent à ce point, notre mission risque d’être un échec si on refuse. Pensons-y. Sinon, pour le reste, on se laisse guider. Pas de questions ? Sinon, on peut y aller.


Regardant cette femme, qui devait avoir approximativement mon âge, j’attendis une réponse de sa part. Je n’étais pas habitué à beaucoup parler, mais il y a des fois où l’on n’a pas le choix, et qu’il faut bien se jeter à l’eau. En particulier lorsque l’on est chef d’équipe dans une mission comme celle-ci. Aucune erreur ne serait permise, la situation est déjà assez tendue. Ah, justement, j’oubliais un détail.

    - Et sinon, pour cet écureuil… C’est toi qui as fait ça ? J’ose espérer que ça ne te prendra pas une fois là-bas, genre avec un mouton qui passe par-là... En tout cas, le mieux serait de s’en débarrasser dès maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 146
Rang : B


Message(#) Sujet: Re: Sauvons les moutons ! [Rang B - Hikari] Sam 1 Juin 2013 - 23:33

En arrivant donc brusquement devant Yukio, je rigolais dans ma tête, je me disais que je lui avais peut-être fait peur, mais je remarquais que non, en fait, je pense qu'il m'avait repéré, une folle dans un arbre ça se repère très facilement, surtout qu'avec ma couleur de cheveux qui peut se voir à des kilomètres, bah ... voilà. Je lui avais donc balancé mon petit plan d'attaque, enfin le prélude, tout en lui faisant un joli compliment sans pour autant le faire exprès. Ta face en gros plan, c'était juste pour rire, c'est une façon de m'exprimer. En lui racontant donc mon récit, je ne comprenais pas pourquoi son regard n'était pas fixé au mien, certes, j'avais des yeux de saphir magnifique, je ne pouvais que m'en vanter.

Il regarder plutôt à droite de mon visage, sur mon épaule, mais oui bien sûr, c'était le petit rongeur cascadeur et mangeur de noisette. Il était mignon posé calmement sur ma confortable petite épaule. Il parlait alors, bah évidemment que je me doutais bien qu'il s'appelait Yukio, je ne suis pas bête à ce point, quoique parfois je peux l'être, enfin pas toujours. Ils disaient que les habitants de Telmi ne lui feront pas confiance, comme j'avais dit précédemment. Sa tête de Kumojin ne leur plairait sûrement pas. Ils m'écouteraient donc à moi évidemment, étant de Konoha, j'assurerais donc de les convaincre avec le plus de ferveur possible, même si je ne suis pas diplomate. Il se raclait la gorge, alors je faisais de même, je ne savais pas pourquoi, mais peut-être qu'il voulait que je réponde à son mouvement, n'ayant pas d'autres idées, je fis de même. Ne sentant pas que je répondrais, il décida de continuer à parler comme un gentleman. Il disait que s'il advenait à ce qu'ils prennent des décisions particulières, il fallait absolument que nous concertions ensemble, il avait raison, hors de question que monsieur de Kumo prennent les devants sans moi. Il se faisait ensuite un monologue :

    ◊ Pensons-y. Sinon, pour le reste, on se laisse guider. Pas de questions ? Sinon, on peut y aller.


Je devais y répondre, ou bien le laissais comme ça et partir sans dire mots ? Il décidait de répondre le plus rapidement possible, en parlant de mon acolyte décédé. Oui, c'était bien moi qui l'avais tué, il n'avait qu'à pas faire autant de boucan pour mes oreilles sensibles. Il me donnait ainsi un avertissement, comme quoi je ne devais pas faire la même chose au mouton qui passerait dans le coin, je comprenais qu'il faisait référence aux moutons des bergers confus. Bah, je fais ce que je veux, si j'ai froid ou que le mouton me regarde de travers, je n'hésiterais pas à me réchauffer de sa tendre laine et puis ça fera une nouvelle coupe pour le mouton, la mode avant tout. Je ne le tuerais en aucun cas, sinon, je me prendrais une de ces corrections par les bergers et Yukio, je ne veux même pas imaginer. Me débarrasser de l'écureuil ? Pas de souci, je prenais l'écureuil et je le mettais sur la tête de Yukio en disants quelques mots au passage.

    ◊ Tiens, prends le, fais ce que tu veux avec, mon épaule ne peux plus supporté ce poids. Pour les moutons, je verrais sur place. Allez viens, nous partons !


Je sautais donc de l'arbre et je courais donc vers la destination suivante, un village reculé de Hi no Kuni, Telmi. Pendant notre petite marche sympathique, je regardais Yukio, qui avait du me rattraper après avoir fait un court sprint. Il regardait droit devant lui et était droit comme un piquet, je décidais alors de faire de même, un peu de tenue tout de même. Mais rien de ne se passa, alors je me mettais devant lui, et lui faisait un grand sourire. Comparé aux autres shinobis que j'avais rencontré précédemment, j'adopté pour Yukio, un comportement très étrange. Je voulais faire rire, je ne voulais pas être sérieuse au premier abord. Mais je remarquais que cela ne m'allait pas du tout. Je décidais donc, qu'en arrivant devant nos interlocuteurs, je reprendrais mon comportement habituel. En reprenant une marche plus convenable que de sautiller dans tous les sens, nous arrivâmes donc au lieu de rendez-vous.

Le village était assez beau, oui, c'est ça. Les personnes faisaient donc leurs promenades comme à leurs habitudes, je pense. Nous nos promenons donc dans les ruelles du village, puis nous prirent un chemin qui, d'après le panneau, nous amènerait vers " Les bergers" si je puis dire ça comme ça. Nous nous dirigeâmes donc vers une sorte de bergerie, pleine de moutons campaient donc sur la verdure luisante qui s'étendaient loin devant nous. Je m'accroupissais, je touchais l'herbe avec mes doigts, et sentais qu'elle était fraîche. Des traces de pas se dirigeait vers une vieille cabane, je prenais le bras de Yukio et le trainais vers la maison. Arrivé devant la porte de la cabane, je voulais taper à la porte quand, tout d'un coup, je sentais une présence derrière nous. Un mauvais pressentiment me faisait dire qu'il aller nous attaquait, alors je me tournais, passant mon bras derrière la tête de Yukio et interceptant une pierre jeter par l'inconnu à la fourche.

J'avais donc raison, mais pourquoi Yukio ? Je ne savais pas pourquoi, pourtant l'inconnu à la fourche ne savait pas qui de nous deux étaient de Kumo. Des questions s'entrechoquaient dans mon esprit. Nous avait-t-il suivi ? Est-ce un choix au hasard de son attaque ? Tant de questions qui sont sans réponse pour l'instant.

    ◊ Mais, ça ne va pas la tête, sale berger, abaisser votre fourche à la mords moi le nœud, et présenter vos excuses au shinobis présent devant vous ! Nous sommes venus de loin et c'est comme ça que vous nous recever ? Quelle politesse venant de vous. Connaissant les bergers, ils ont la spécialité d'être sage, sympathique et construit. N'est-ce pas ?


Le berger devant moi, restait figé, il ne savait pas quoi répondre et oui, je lui avais cloué le bec à ce monsieur. Même si c'était du baratin chanter à tout vent. Mais bon, comment ose-t-il attaquer Yukio ? Heureusement que je suis d'humeur joyeuse, sinon avec mes chaussures trempées d'excréments des ces moutons, je lui aurais écrabouillé le visage avec, comme ça, on verrait s'il aime autant ces moutons que ça. Étant donné mes actions, j'attendais que mon compagnon réagisse à la situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 459
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Sauvons les moutons ! [Rang B - Hikari] Lun 17 Juin 2013 - 14:28

Du calme. Du calme… Cette fille était sûrement la plus étrange que j’aie rencontré depuis mon réveil. Elle n’était pas méchante, loin de là. Juste un peu spéciale sur les bords… Alors que je lui demande de se débarrasser de la dépouille de ce pauvre rongeur sur pattes, elle s’est exécutée, en me le mettant sur la tête. Me voila avec un écureuil mort dans ma crinière argentée. De plus, elle n’avait pas répondu à ma question, si c’était bien elle qui avait fait ça. Ce silence, son visage… Cela se voyait bien. La première impression de Konoha qu’elle me donnait était très valorisante tiens… Et elle ajouta qu’elle verrait sur place pour les moutons, avant de se mettre en route de suite. Ha…

La voyant partir, je ne pus m’empêcher de sourire de la situation. Comme on dit, vaut mieux en rire qu’en pleurer. Déposant délicatement la dépouille sur le sol, je me mis à sa poursuite. C’est qu’elle avait pris de l’avance la bougre ! Du mieux que je le pouvais, je diminuais la distance qui nous séparait, pour ne pas être à la traine. Oui, il manquerait plus que ça. J’ai bien peur de ce qui pourrait arriver si je la laissais arriver seule à Telmi, avec tous ces moutons autour. Ca serait la catastrophe assurée. Rien que d’y penser, cela me fit frissonner. Il vaut mieux que j’accélère un peu encore. Histoire de sauver quelques vies animales, et d’avoir une chance de réussir cette mission.

Hikari était maintenant juste devant moi. Ouf, me voila rassuré. Les moutons pouvaient m’être redevables maintenant. Enfin… C’est pas encore gagné. Je commence à mieux comprendre pourquoi je suis ici en fait. Ma véritable mission est de sauver les moutons de la Tobetatsu, pendant qu’elle s’occupe des négociations. Tout est clair désormais. Sauf qu’elle m’a l’air assez folle sur les bords… C’est plus une mission de rang S qu’on me demande là. Et encore. C’est qu’elle paraissait innocente en plus. Elle cachait bien son jeu, qui sait de quoi elle est capable ? Bon, je vais arrêter de me l’imaginer comme une monstre tueuse d’animaux. Ouais, vaut mieux pour mon intégrité mentale.


- On approche.


Quelques secondes après ces deux mots sortis de ma bouche, nous arrivâmes à ce fameux village. Telmi. Je savais parfaitement que, maintenant, ma survie n’est plus assurée. Et vu que pour éviter tout incident diplomatique, je ne dois me défendre qu’un minimum… On peut me comparer à une gazelle courant au milieu d’une horde de loups affamés. Ouais, c’est assez étrange comme comparaison, mais c’est la première qui m’est venue à l’esprit. À tous moment, je pouvais me prendre des pierres dans la tête ou des fourches à… Quelques endroits intimes. On va éviter de rentrer dans les détails.

Plus loin, une bergerie. C’était sûrement ses occupants qui étaient en charge de l’élevage de moutons en question. Regardant Hikari, je l’observai, pour qu’elle ne fasse aucune gaffe. Elle avait tout intérêt à ne rien attenter aux moutons. Pourquoi ce détail me restait tant à l’esprit ? Parce que je ne savais pas de quoi elle était capable. Et puis, elle m’a quand même dis qu’elle verrait ce qu’elle en ferait. Il vaut mieux que je la surveille, c’est mieux ainsi, oui. Finalement, elle m’attrapa le bras pour me trainer jusqu’à une maison. C’est là ? Peut-être bien. Alors qu’elle allait frapper à la porte, elle fit de suite volte-face, mettant sa main derrière mon crane. Je l’ai senti aussi, quelque chose m’approchait. Son réflexe a été plutôt bon, puisqu’elle a intercepté un caillou allant à ma direction… Ca a commencé.

La bombe s’amorça d’elle-même. Hikari s’énerva donc, même si c’est moi qui étais visé à la base. Je conservais cette éternelle lassitude qui m’empêcha de m’énerver. De toute façon, on le faisait à ma place.


- M’excus’rai pas tiens ! Y sont pas acc’ptés les sh’nobis ici. On veut pas vous voir nous ! S’doutait bien qu’y z’allez finir par montrer l’bout d’leur nez. Ca sert à rien d’v’nir chercher la merde ici. D’puis que les Konomachins y z’ont signé un pacte avec ces z’autres bouseux là, on a p’us rien à faire ‘vec eux. ‘lors la m’dame è va rentrer dans son trou à rat sans faire d’chichis en r’menant son sh’nobi là. D’guerpissez d’mon plancher, ou j’m’occupe d’vous planter à coup d’fouche.


Hm… Ok. J’ai pas tout compris là. ‘fin, juste l’essentiel on va dire. En gros, il veut pas nous voir. Ouais voila, c’est plus clair comme ça. Et apparemment, ils n’en avaient pas qu’après les Kumojins, mais également contre les shinobis de Konoha ? Ils leur en voulaient réellement au même titre que nous ? C’est pour ça qu’il n’a pas cherché à savoir, et m’a attaqué moi sans savoir si j’étais de Konoha ou de Kumo ? À l’entendre, on pourrait même penser qu’il aurait même attaqué si c’était un Kirijin, ou encore un Sunajin. Ils se sont sentis trahis, c’est le cas de le dire. J’espère juste que Hikari va savoir modérer ses actes et paroles, car même moi je commençais à vouloir péter un câble face à un accueil aussi chaleureux. Mais bon, il fallait que l’on reste calme. D’un regard, je fis comprendre à Hikari de ne pas s’énerver. J’espère qu’elle a compris.


- Mon bon monsieur, calmez-vous. Nous ne sommes pas ici pour vous nuire, bien au contraire. Je me présente, je suis Yukio, du village caché des nuages. Elle c’est ma partenaire, Tobetatsu Hikari de Konoha. Si nous sommes ici aujourd’hui, c’est pour vous parler calmement. Je ne sais pas ce qui attise votre haine, mais sachez que vous n’avez rien à craindre de mon village. Et…

- Tu t’fous d’ma gueule gamin ? J’laiss’rai pas quelqu’un d’ton esp’ce m’parler p’us longtemps ! Z’êtes l’mal, on vous hait tous ! À l’aide ! On m’veut d’mal, z’envoyés du Diable sont là ! Au s’cours !


Hein ? Il s’était mis à gueuler à tout va sur ses derniers mots… J’y crois pas ! Il a rameuté tout le village, tous armés jusqu’aux dents avec leurs fourches. Mais… Ils sont vraiment tarés dans le coin ou quoi ?! Hikari s’intégrerait dans ce village à merveille tiens ! Regardant cette dernière, je pris la parole.


- Bon, j’crois qu’on est mal là… C’est bien plus délicat que je ne le pensais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 146
Rang : B


Message(#) Sujet: Re: Sauvons les moutons ! [Rang B - Hikari] Mar 18 Juin 2013 - 22:26

Le petit berger me répondait alors, il parlait, pour être franche, d'une manière qui m'était encore inconnu, très bizarre, on dirait qu'il n'avait pas toute sa dentition. Il avait sans doute un z'cheveux sur la langue si je le refaisait très proprement. Il disait alors, en décriptant chaques mots et syllabes qui sortait de sa bouche. Que les shinobis n'était pas acceptés ici et qu'il se doutait bien que l'on viendrait sur leurs terres. Nous ne sommes pas venus chercher la merde il est débile ce berger à la mord moi le noeud ou quoi ? Il critiquait alors notre pacte entre Konohajins et Kumojins et qu'il me fallait que je retourne dans mon beau petit trou à rat. Il n'aurait pas dû me parler sur ce ton, je ne pouvais le supporter, je serrer les dents ainsi que mes poings. Nous devrions déguerpir qu'il disait ce vioc'. Avant que je puisse sortir ma pensée la plus morbide qui soit, mon coéquipier me faisait signe alors de ne pas m'énerver et de rester calme. Il prenait alors la parole, malgré lui ...



    Yukio : Mon bon monsieur, calmez-vous. Nous ne sommes pas ici pour vous nuire, bien au contraire. Je me présente, je suis Yukio, du village caché des nuages. Elle, c'est ma partenaire, Tobetatsu Hikari de Konoha. Si nous sommes ici aujourd'hui, c'est pour vous parler calmement. Je ne sais pas ce qui attise votre haine, mais sachez que vous n'avez rien à craindre de mon village. Et...



Le berger lui répondit promptement d'une agressivité et d'une légèreté sans pareil. Il n'aurait pas du parler, déjà que dans l'ordre de mission il était question que le Kumojin ferme sa gueule en gros car c'était tendu, et bien non, il n'a pas réfléchi. Il hurlait alors sur le pauvre Yukio qui ne voulait, lui qu'apaiser les choses, ce qui malgré nous, empirait. Le berger prononçait alors ses mots " z'envoyés du Diable sont là ! Au s'cours !" À ces dires, je n'en pouvais plus, de quel droit ose-t-il dire que nous sommes les envoyés du diable ! Nous gardien de la paix et autres subtilités non sataniques ! Je sentais le regard de Yukio sur moi, ces yeux remplis de quiétude et de peur. C'est sure,des bergers armés avec des fourches, les gamins en ont peur, sauf que moi j'ai vu pire auparavant. Yukio me disait alors qu'on était mal et que c'était plus délicat que ce qu'il pensait, non pas possible ! Je m'avançais donc en étant on va dire plus décontracter, j'allais parler quand el berger m'interrompis.



    Berger : N'approche pas z'alle Ninja de m'édeu !



Puis il me cracha à la figure. Sa bave qui coulait sur ma joue me répugnait à un point que je l'aurais tué aussitôt ma tête retourner. Je poussais Yukio à terre et je décidais de mettre les choses au clair. Je composais alors à la vitesse de la lumière un mudras.



    ◊ Hiryuu no jutsu !!!! ARGHHHH !



J'invoquais alors un énorme dragon d'eau devant eux, j'avais changé complètement d'humeur, mes yeux, remplis par la haine, mon aura changea, je sentais la force m'envahir jusqu'au bout de mes doigts et de mes orteils, je craquais mes os pour être plus flexible, ma colonne vertébrale aussi. Je ricaner tel une hyène après avoir dévorer son repas.



    ◊ VOUS n'allez pas m'énervez encore longtemps, sale chien ! Ayez le respect que vous devez au shinobis ici présent qui vous protège de déserteurs et autres futiles catastrophes ou dangers ! Je vais vous faire bouffer moi !



J'avançais avec mon dragon qui s'approchait de plus en plus, mais je sentais que Yukio voulait m'interrompre. Les villageois étaient tous terrifiés, leur visage de crainte et de peur était très plaisant. Je décidais tout simplement d'arrêter mon bazar pour le simple bien de tout le monde. J'arrêtais alors ma technique, je redevenais alors à la normal.



    ◊ Mon ami ici présent est très loyal et gentil, je vous le recommande. Bon, et si nous prenions une tasse de thé ?



    Berger : V'oui m'adame ....



Avec mon plus beau sourire, j'avais ainsi laissé tous les villageois figés, je laissais donc mon ami Yukio, converser tranquillement avec eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Sauvons les moutons ! [Rang B - Hikari]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Feu :: Hi no Kuni :: Forêt de Hi no Kuni-