AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les trois Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Le grand pouvoir des excréments ! Rang A. (Aku)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Informations
Messages : 243
Rang : B+

Message(#) Sujet: Le grand pouvoir des excréments ! Rang A. (Aku) Mer 19 Juin 2013 - 23:39


Ordre de Mission:
 


    C’est une blague, c’est ça ? Je n’ai pas particulièrement de temps à perdre avec ce genre d’idioties !

    Je vous assure Mogura que cette mission est officielle et vous est destinée. Vous êtes d’ailleurs accompagnée d’Aku qui doit vous attendre à l’heure qu’il est…

    Le Kakaton ? Sérieusement ? Cette mission est officielle… de rang A ?!

    Vous devez prendre la route maintenant sinon vous allez faire échouer la mission.

    Merde !!

    C’est le cas de le dire…

L’employé du quartier général de Konoha avait murmuré cette dernière phrase. Moira, ayant un sens naturel pour le drama, n’avait pas oublié de renverser toutes les affaires disposées sur le bureau et claqua la porte de manière à ce que tout le monde l’entende. En rogne, elle s’était rendue au QG après avoir reçu un ordre de mission pour le moins original, elle pensait qu’il s’agissait d’un canular ou quelque chose de la sorte, mais non.  Déjà prête pour partir, elle se dirigea vers les portes de Konoha pour rejoindre son coéquipier et chef de mission.

D’après ce qu’elle avait entendu, il s’agissait d’un jeune enfant prodige capable de réveiller les morts et de supporter Raki et Sazena dans la même équipe. Non pas que cette dernière fut insupportable, mais le cocktail devait être particulièrement explosif et Moira connaissait suffisamment Raki pour le savoir. Aku devait sûrement être doté d’une patience extraordinaire. L’équipe serait complétée par une membre de la famille Akimichi, eux non plus ne sont pas connus pour leur calme et leur sérénité. Toujours en colère, elle accéléra le pas pour ne pas le faire attendre, il était son chef de mission après tout.

Elle arriva finalement aux portes et elle s’y trouvait seule. Peut-être ne l’avait-il pas attendu ? Ou bien il était occupé à autre chose, elle n’était pas si en retard que ça au final. Sans perdre de temps elle invoqua Yokubou en mordillant son pouce jusqu’au sang et en traçant les signes appropriés au sol. Il n’avait pas changé depuis leur dernière rencontre. Toujours vêtu d’un attirail aussi farfelu qu’était sa personnalité, il jeta un regard suspicieux à la jeune femme qui n’avait pas l’habitude de faire appel à lui.


    Et bien ma douce, ma belle Moira… Aurais-tu par hasard trouvé une pépite dont tu voudrais connaître la provenance… Ou quelque chose de précieux ? Quelque chose de ce genre ? A voir ta dégaine, je doute que tu l’aies sur toi. Et cesse donc de froncer les sourcils, ça fait des rides ahahah.

    Merci de ta préoccupation. Aujourd’hui je t’ai invoqué pour partir à la recherche de CACA ! Tu dois bien connaître tout ça ! Vivre sous terre c’est presque comme vivre dans les excréments, sauf qu’ils ont du vécu.

A voir la grimace de l’animal, il n’était pas très sensible à l’humour de la jeune femme, mais dans cette phrase, où débutait l’humour ? Il ne pouvait pas se douter qu’elle était sérieuse à propos des excréments. Il la toisa, cherchant au cas où quelque chose de brillant ou de doré sur elle mais toujours rien. Voyant qu’il commençait à perdre patience, elle prit une grande inspiration et reprit avec sérieux.


    Aujourd’hui, j’ai besoin que tu m’aides à situer des personnes qui se servent de leurs propres excréments pour combattre. Je pense que l’odeur de leur QG doit être suffisamment abondante et nauséabonde pour que tu puisses les localiser sans trop de problèmes. Ça te fait prendre l’air en plus, c’est tout bénéf’ pour toi. Mais d’abord, nous devons attendre mon chef d’équipe qui ne devrait pas tarder.



Yokubou:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Aizuyake - Chef Hyô
Messages : 1000
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Le grand pouvoir des excréments ! Rang A. (Aku) Jeu 20 Juin 2013 - 4:16

C’est hors de question. Même si je suis fidèle et loyal envers le village caché de la Feuille, je ne peux pas accepter ça. Une nouvelle mission venait de m’être attribuée. Tout allait bien, jusqu’à que j’en prenne connaissance. Des mecs seraient en train de créer une toute nouvelle affinité, apparemment affilée à… De la merde. Oui, vous avez bien entendu. Le Kakaton n’est désormais plus un mythe, sa menace plane maintenant sur nos têtes. Non mais sérieux, je ne veux pas aller en mission pour me faire chier dessus à la puissance mille. Des vagues de merde, des dragons de merde… Et j’en passe ! Et le pire dans tout ça, c’est qu’ils seraient spécialisés dans l’art de l’illusion… Et s’ils me forcent à manger leur chiasse ? Han pas question. J’abandonne.

Bon, dans un sens, je suis peut-être l’une des personnes de Konoha étant le plus qualifié pour cette mission. Ce n’est pas comme si j’ai vécu pendant de longues années dans des poubelles selon la saison. Les mauvaises odeurs, j’ai appris à m’y faire. Après, il reste à voir si je n’ai pas perdu cette aptitude depuis que je vis dans le luxe. Je m’en rendrais bien vite compte. Nan, mais de quoi je parle moi… ? Je ne la veux pas cette mission ! Je veux bien mettre de côté mon caractère enfantin par moment… Mais y a des limites quoi. De toute manière, on ne m’a pas laissé le choix… Je suis maudis. Ou plutôt : nous sommes maudis.

Oui, car dans cette mission merdique, j’étais accompagné. Un autre ninja de Konoha n’a pas eu de chance. C’était une Kunoichi, récemment promue Chûnin, une certaine Shinsaine Mogura. Je ne l’ai jamais rencontrée, mais j’en ai entendu parler. Lorsque Sazena m’a fait son rapport, elle a mentionné son nom. Ce serait donc elle qui a accompagné mes deux élèves lors de cette mission. Et il n’y a eu aucun mort. Eh bien,  voila qui était intéressant. Ne pas avoir eu des envies suicidaires après avoir rencontré deux de mes élèves en même temps… Voila ce que j’appelle avoir un mental d’acier. À moins qu’ils ne lui aient pas trop mené la vie dure… Va savoir. Je verrai bien.

Cessant mon caprice intérieur, je me décidai donc de me mettre en route. Je n’étais pas en retard, ni en avance. Plutôt juste on va dire. Il est possible que la Chûnin m’attende déjà, si elle ne s’est pas dégonflée en apprenant le contenu de notre mission. Ce que je pourrais entièrement concevoir. En ce qui me concerne, je ne pouvais pas m’en défaire, surtout pas si cela impliquait qu’elle s’y rende seule.


- Tssch… Fait chier.


Inutile de préciser que j’étais euphorique à l’idée de remplir cette mission. On peut le comprendre à ce que je ruminais. Mais bref. Il y a des jours où il faut se lancer. En tant que chef de l’équipe constituée pour remplir notre ordre, je ne devais pas baisser les bras par peur de… Se faire immerger par de la merde. Brr… Bon, je ferai mieux de réfléchir à un plan d’action, pour retrouver les membres de cette secte.


Aujourd’hui, j’ai besoin que tu m’aides à situer des personnes qui se servent de leurs propres excréments pour combattre. Je pense que l’odeur de leur QG doit être suffisamment abondante et nauséabonde pour que tu puisses les localiser sans trop de problèmes. Ça te fait prendre l’air en plus, c’est tout bénéf’ pour toi. Mais d’abord, nous devons attendre mon chef d’équipe qui ne devrait pas tarder.


Cette voix. En entendant ses dires, je compris bien vite qu’elle appartenait à ma coéquipière. Effectivement, c’était elle, un peu plus loin devant moi. Elle semblait parler avec un animal, qui semblait être une taupe. Ouais, ça m’en a tout l’air. Une spécialiste en Kuchiyose donc ? Intéressant comme aptitude.


- Bonne initiative, je cherchais justement un moyen de les débusquer.


Sur ces quelques mots, je la saluai d’un mouvement de main, avec un léger sourire. Non, je ne suis pas emballé. Mais bon, c’est comme ça. J’imagine qu’elle ne doit pas être très enchantée à l’idée de faire cette mission non plus. En même temps, qui le serait ? Je n’ose même pas imaginer ce que peut donner des techniques Kakaton sur ses si beaux cheveux. Berk… En tout cas, à l’entendre, on dirait bien que sa taupe aime bien l’odeur dégagée par l’usage du Kakaton. Chacun ses goûts, j’ai envie de dire. Au moins, il y en aura un qui s’éclatera durant cette mission.


- Bon, je crois qu’on n’a pas trop le choix… Il va falloir qu’on s’en rapproche un maximum. Ta taupe va donc nous guider jusqu’à eux. Si possible, il faudrait qu’on s’infiltre parmi eux par la suite, afin de bien se faire une idée du nombre des membres de cette secte, de leurs habitudes, et de tout autre détail qui pourrait nous servir. D’après l’ordre de mission, ce sont des spécialistes en Ninjutsu et en Genjutsu. Les risques que l’on se fasse repérer sont donc assez maigres, du moment que l’on reste discrets. Et à ce que je vois, ton invocation va nous être d’une aide précieuse, ça peut nous permettre de prendre l’avantage. Sur ce, on peut y aller. Prête, Mogura ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 243
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Le grand pouvoir des excréments ! Rang A. (Aku) Jeu 20 Juin 2013 - 22:08

Moira se retourna pour découvrir la silhouette enfantine d’Aku, le prodige dont elle avait attendu parler. Il était si jeune, il avait du devenir shinobi encore plus jeune pour en être à ce niveau maintenant. Elle savait qu’il était son supérieur et meneur pour cette mission mais la seule idée qui lui venait à l’esprit c’était de pincer ses petites joues rondes. Ou de lui voler son nez, cependant, pas sûr que ça le fasse rire. Elle reprit ses esprits et réalisa que derrière cette apparence juvénile, il avait une voix mature et un attirail qui la faisait pâlir d’envie. Ce n’était pas vraiment surprenant, après tout, il était jonin… mais quand même.

Son salut n’était pas enthousiaste mais sympathique, elle répondit à son tour par un sourire. Il avait l’air aussi heureux qu’elle de devoir aller gérer les scatophiles du pays du feu. Tant pis, maintenant qu’ils savaient ce qu’ils devaient faire, ils le feraient ensemble et bien. En s’approchant de lui, elle remarqua un peu plus encore leur différence de taille. Il était à peu près entre Yokubou et Moira, ce qui faisait qu’il n’était pas bien grand. Mais que peut-on espérer d’un enfant, après tout, il en avait sûrement fait un avantage en combat, mais ça, elle aurait l’occasion de le découvrir plus tard.

Il donna les consignes, c’est vrai qu’ils étaient apparemment maîtres en genjutsu et ninjutsu… Si jamais elle se retrouvait à manger de la merde… Et de la merde au sens propre pour le coup, pas le résultat de son inexpérience en cuisine. Berk, elle préférait ne pas y penser bien qu’après tout, ce genre de faits avaient dû peser dans la balance pour faire de cette mission une rang A pour deux ninjas. Elle acquiesça d’un hochement de tête à la question d’Aku, oui elle était prête et s’ils pouvaient régler la question rapidement, ce serait parfait ! L’infiltration risque tout de même de s’avérer difficile.

    Oh bah merde alors ! Je pouvais pas la rater cette odeur, je viens de les localiser, par là-bas !

La taupe s’élança, tout de suite suivi des deux ninjas. Ils ne mirent pas longtemps à arriver, juste le temps de traverser une bonne partie de la forêt. Yokubou s’arrêta et me supplia de le laisser partir.

    Si tu veux me revoir un jour, continue sans moi ! Je ne supporterai pas cette odeur, vous êtes à cent mètres et déjà l’odeur me brûle les narines ! Laisse-moi partir !

Moira finit par accepter et elle se rapprocha du campement. Elle retira son bandeau et tout ce qui pouvait l’affilier à Konoha, elle se vêtit d’une tenue moins « ninja » n’hésitant pas à se dévêtir à côté d’Aku, après tout à cet âge-là… Une fois prête, elle s’approcha à nouveau de lui. Elle avait du mal à respirer à cause de l’odeur mais il fallait absolument qu’elle fasse un effort.

    Alors ? Comment allons-nous nous infiltrer ? Je crois qu’ils forment des gens, nous pourrions passer pour des élèves j’imagine. Même si cette idée me répugne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Aizuyake - Chef Hyô
Messages : 1000
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Le grand pouvoir des excréments ! Rang A. (Aku) Dim 23 Juin 2013 - 2:39

J’étais donc accompagné de Shinsaine Mogura, et de cette taupe. L’art du Kuchiyose peut s’avérer être bien pratique, je le maîtrisais également, bien que je n’en aie pas fait ma spécialité. Mes araignées étaient certes bien utiles, mais pas aussi puissantes que je ne l’espérais. Ou alors, c’est moi qui exploite mal leur potentiel. De toute manière, ce n’était pas vraiment pour moi. Chacun ses goûts. La femme qui était à mes côtés devait bien mieux exploiter ses taupes dans son style de combat, que moi avec mes araignées. Je n’en doutais pas une seule seconde, cela se voyait bien après tout. Nous verrons bien une fois sur place, en tout cas, il faudra que je m’y adapte.

Elle me répondit d’un simple mouvement de tête, montrant qu’elle était d’accord avec ce que je venais de dire. Bien. Il vaut mieux que l’on soit d’accord pour avancer plus efficacement. Il faut qu’on reste unis… Surtout pour une mission aussi dangereuse que celle-ci. Vraiment. Je crains le pire. Je crois que je n’ai jamais autant redouté la progression d’une mission. Des images horribles me viennent en tête, avec toujours ce même élément principal. Caca. Caca. Caca ! Argh, j’en peux plus. Vivement que ce cauchemar se termine, que je me réveille sans ne jamais avoir eu cette mission… Mais c’est impossible. J’ai déjà essayé de me pincer lorsque j’ai vu notre ordre pour la première fois. J’ai eu mal. Je me suis décomposé à cet instant très précis.

Alors que j’étais perdu dans mes pensées les plus… Cauchemardesque. Oui, c’est bien ça le mot. Bref, donc je pensais à tout cela, lorsque la taupe invoquée par ma coéquipière repéra sans aucune réelle difficulté leur emplacement. Il ne pouvait pas rater cette odeur… Il parvenait à la sentir d’ici, comme si elle était sous ses narines. Pauvre bête, je n’ose même pas imaginer quand il y sera.


- Bien, en route alors.


C’est ainsi que nous nous sommes mis en route. À chaque pas, un mauvais pressentiment grandissait en moi. Ca allait être terrible. Et je ne dis pas ça positivement. C’est même tout à fait le contraire. Il ne fallait plus que j’y pense, ou que je me dise que ce n’est qu’une mauvaise période à passer. Oui voila, on va faire ça, même si c’est dur.


Si tu veux me revoir un jour, continue sans moi ! Je ne supporterai pas cette odeur, vous êtes à cent mètres et déjà l’odeur me brûle les narines ! Laisse-moi partir !


Panique à bord.


- Ca sen…


Je voulais savoir si ça sentait réellement très fort pour lui, mais j’eus bien vite ma réponse. Même moi, je pouvais percevoir un semblant d’arôme qui flottait dans l’air. C’était plutôt faible de là où on était, mais je reconnus bien vite cette odeur. Eeeeerrrrrrrk. Enfer. Malheur. Damnation. On y était…

Mogura laissa son fidèle compagnon partir. De la compréhension, de la pitié… ? Va savoir. En tout cas, cela aurait été sadique de sa part si elle l’avait laissé avec nous. Et puis, de toute manière… Nous y étions. Ou du moins, nous n’étions plus très loin. C’est limite si on allait pouvoir se diriger avec notre propre odorat. Super, franchement. Me retournant vers ma coéquipière, je la vis en sous-vêtements. Gééééh ? Mais euh… Faut pas que je regarde. Mes mains vinrent se mettre devant mon visage, par pur réflexe. Elle aurait pu prévenir quand même.


- Euh… Oui bon euh… Oui. J’ai bien peur que ce soit la seule solution, il va falloir qu’on s’y infiltre de cette manière-là. Pas le choix. Et sinon… T’as fini ?


Sur ces mots, je jetai un regard discret à cette femme. C’est bon, elle était changée. Il fallait que je respecte un minimum son intimité. Enfin… Ca n’avait pas l’air de trop la déranger de se changer devant moi. Ca, c’est le cas de le dire. En tout cas, en ce qui me concerne, ma tenue n’avait rien d’un ninja. Mon profil non plus. J’apparaissais, comme à mon habitude, comme un petit môme innocent. Je ne pense pas attirer leur attention. Bon, allez. Direction Poopland, qui n’était plus très loin de notre position.

On avançait donc, essayant de survivre tant bien que mal à cette odeur nauséabonde. En même temps, il y en avait partout : sur le sol, sur les arbres. Ah, et sous mes chaussures maintenant. C’est vraiment mission impossible. Ce n’est pas de rang A qu’elle aurait dû être, mais bien de rang SSS. Alors que je ruminais ma frustration de marcher dans de la merde, je vis deux silhouettes au loin, qui marchaient pour aller je ne sais où. Ils s’arrêtèrent, et l’un d’eux essaya de faire flotter de la merde qui était par terre. Elle se souleva, puis s’écrasa par terre. Écœurant, mais pas doué.


- Hmm… Chacun des membres doit sûrement avoir en sa possession un accessoire, ou quelque chose d’autre, qui prouve leur appartenance à leur secte. C’est notre chance. Couvre-moi avec une technique pouvant les gêner, voire les immobiliser. On aura le droit qu’à une seule chance, avant qu’ils ne rameutent tout le monde.


Sur ces mots prononcés à voix basse, je concentrai du chakra Raïton dans mes mains, afin d’y former une faux électrifiée. Elle était assez grande. Tant qu’ils sont de dos, je pouvais les avoir, de plus que je comptais sur l’appui de la Shinsaine. Il fallait que je me rue à toute vitesse sur eux, afin de leur porter un violent coup de faux. Mon but n’était pas de les tuer : aussi, ma faux ne tranchait pas. Elle passait au travers de leur corps, les électrocutant violemment. Cela sera suffisant pour les mettre HS. En plus, j’ai bien vu qu’ils n’avaient pas un niveau bien avancé… Il ne fallait pas que je me loupe. Allant aussi vite que je le pouvais, je fis de mon maximum pour rester discret avant d’être proche d’eux. Mogura, c’est à toi ! Tout va dépendre de toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 243
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Le grand pouvoir des excréments ! Rang A. (Aku) Lun 24 Juin 2013 - 5:22

L’enfant n’avait pas l’air à l’aise en voyant la jeune femme se déshabiller sous ses yeux, pourtant, jonin à son âge, il devait avoir vu pas mal de choses, des corps mutilés, des horreurs sans nom, alors un corps nu… Enfin bon, peut-être qu’il avait été éduqué de manière à respecter la pudeur des autres, Moira aussi, mais cela faisait bien longtemps que son éducation était passé après le gain de temps. Elle laissa échapper un léger rire, très doux, lorsqu’Aku lui demanda gêné si elle avait fini. Toute apprêtée elle commença à marcher dans la direction que leur avait indiqué Yokubou.

Tout de suite, les effluves atteignirent le nez de la jeune femme qui en put s’empêcher de verser une larme rien qu’en apercevant l’enfer dans lequel elle se dirigeait. Les arbres étaient recouverts de merde, le sol aussi. Heureusement qu’elle portait des chaussures hautes. Elle faisait attention à ce que son corps n’entre en contact avec rien, elle ne le supporterait pas. Elle jetait un coup d’œil à Aku, voyant qu’il faisait approximativement la même chose, elle était rassurée, il n’avait plus l’âge de jouer avec du caca ou de se jeter dedans… Y avait-il seulement un âge pour ça ? Il faut dire que l’occasion ne se présente pas souvent.

Ils s’arrêtèrent un instant en voyant deux jeunes apprentis. Ils avaient l’air normaux, c’était sûrement ce qui était le plus dirigeant. Tandis que les konohajins se bouchaient le nez pour ne rien sentir, eux humaient la merde à plein nez comme s’il s’agissait d’un met délicieux. L’un d’eux réussit même à en soulever une légère quantité avant de lâcher prise et de la laisser s’échouer maladroitement sur le sol. Comme des personnes sensées avaient pu travailler sur de tels jutsus ? Peut-être était-ce un peu comme les marionnettistes de Suna ? Un savoir qui ne se transmet pas par le sang mais qui permet d’acquérir un grand pouvoir… en l’occurrence la maîtrise de la merde. Pour le coup, ils n’étaient pas près d’en sortir.

Elle retint à un reflux gastrique provoqué par cette horrible vision qui en disait beaucoup sur le monde dans lequel ils vivaient. Les gens étaient prêts à tout pour surprendre leurs adversaires en combat, quitte à leur renvoyer leurs propres excréments au visage, fini le bon temps des cinq affinités primaires… Son chef d’équipe lui énonça quelques consignes qu’elle s’apprêtait évidemment à suivre à la lettre, tel un jeune ange de la mort, l’enfant se munit d’une faux faite de foudre pour aller faucher les deux hommes. La jeune femme prit une grande inspiration et déstabilisa ses adversaires à l’aide d’un souffle remplit de petites particules rocheuses qui alla gêner leur vision et pénétrer leur moindre orifice, elle fit attention à éviter Aku pour lui permettre de les atteindre sans soucis.

Mais dans l’élan de son souffle, la jeune femme ne put retenir un bon gros vomi provoqué par cette ambiance tellement pleine de merde. L’odeur et la vue étaient devenues insupportables. Voilà qui recouvrait de vomi un sol déjà plein de merde. Cela ne dura pas longtemps, elle alla ensuite rejoindre le jeune homme comme si de rien n’était après s’être essuyée et lavée à l’aide d’eau et d’une serviette. Elle préféra immédiatement oublier ce qui venait de se passer, elle voulait garder sa dignité même si elle devait nier un fait évident pour ça.


    C’est donc ça ?

Le jeune shinobi lui tendait une amulette qui avait la forme de l’idée générale que l’on pouvait se faire d’une bouse de vache. Peut-être n’utilisaient-ils pas que leurs excréments ? Peut-être pouvaient-ils même créer ces excréments… Comme si le monde n’était pas assez plein de merde. Elle enfila l’amulette tentant tant bien que mal de regarder le corps paralysé et plongé dans la merde auquel elle avait précédemment appartenu. Ils se dirigèrent alors vers un gros bâtiment de couleur marron, c’était un peu le thème, et par la fenêtre elle put apercevoir un cours de Kakaton. Les membres de la secte enseignaient cette maîtrise à des jeunes élèves qui avaient entre l’âge d’Aku et de celui de Moira, tous face à un petit tas de merde, ils s’entraînaient à le soulever puis à le jeter les uns sur les autres. Ceux qui visaient le mieux voyaient la taille de leur tas de merde augmenter. Visiblement certains étaient plus doués que d’autres vu que la merde leur arrivait aux genoux et qu’ils n’en avaient presque pas sur le corps.


    J’imagine que c’est notre destination. Si tu ne songes ne serait-ce qu’un dixième de seconde à me viser avec cette merde, ça va chier. Je me servirai du doton pour soulever la merde. Je mettrai un peu de terre dedans pour réussir l’action. Ou bien le futon je verrai. Il faudra juste éviter, le katon, suiton ou raiton, cela risquerait de mal réagir.

L’odeur était de plus en plus invivable, Moira faisait difficilement abstraction de tout mais elle ne tarderait pas à craquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Aizuyake - Chef Hyô
Messages : 1000
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Le grand pouvoir des excréments ! Rang A. (Aku) Lun 24 Juin 2013 - 22:49

Muni de mon arme électrique, je fonçais droit sur les disciples du Kakaton. J’essayais d’être le plus discret que possible, pour ne pas me faire repérer trop tôt. Bon l’avantage, c’est que la merde au sol amortissait mes pas. Du coup, les sons produits par mes pas étaient moins perceptibles. Au moins, elle sert à quelque chose, cette merde. Parce qu’on se le dise, à part de donner des envies suicidaires à force de rester dedans… Ca n’apportait pas grand-chose. Rien que d’imaginer qu’on finira peut-être par s’habituer à une telle odeur me dégoûtait… Bref. En tout cas, j’en connaissais deux qui allaient plonger droit dans leur chiasse.

Je n’étais plus bien loin d’eux, lorsque Mogura entra en action. D’un seul souffle, une sorte de poussière Dôton vint envahir le terrain à leur niveau. L’effet de surprise était pour nous. Arrivé près d’eux, je donnai un coup sec et latéral, pour les faucher comme il se devait. Rien de tranché, mais la décharge à dû bien les secouer. Peut-être trop même, il faut dire que je n’y suis pas allé de main morte. Je craignais une éventuelle riposte avec de la merde. Ca, je ne l’aurais pas digéré. Vraiment pas. Au moins, ces deux là ont eu leur compte, et personne ne nous a démasqués. C’est parfait. Ou presque…

Oui, un détail n’allait pas. Les deux corps s’étaient écrasés dans la merde. Le symbole était accroché à leur cou, dans la merde. Erk. Je vais… Je… Vraiment ? Je dois y mettre ma main ? Hm… Bon. L’avantage c’est que j’ai un bras qui n’est pas vraiment le mien. Au fil du temps, le bras s’est même adapté à ma physionomie grâce à mes pouvoirs, et ressemble un peu plus à l’original. Je n’ai presque plus besoin de le cacher avec des manches longues avec des gants. Sauf que là, avoir un gant m’aurait bien servi. Même si ce n’était pas mon bras… Il faisait maintenant parti de moi. Donc envoyer la main dedans… Raaah. Il le fallait. Ma main gauche alla donc chercher les deux amulettes qu’ils possédaient à leur cou.


- Beeeerk… Plus jamais, plus jamais…


C’est bon. Les deux étaient dans ma main de zombie. C’était tout de même l’un des pires moments de toute mon existence. Plus jamais je ne le ferai. Enfin, on allait encore être dans la merde jusqu’à que cette journée se finisse. Quelle horreur.


- Faudrait nettoyer tout ça, et aussi ma main… Oh t’as de l’eau !


Allez savoir pourquoi. Mogura avait dans sa main de l’eau et une serviette quand je me suis retourné. Elle s’est peut-être tâché d’une quelconque façon, et s’est donc nettoyée. Donc la serviette, je vais éviter d’y toucher. Avec l’eau, je nettoyais les deux amulettes, ainsi que ma main. Surtout ma main. C’était propre, mais il y avait quand même une petite odeur de bouse de vache… Ca n’en a pas que la forme. Super. J’espère ne pas avoir d’autres surprises avec. Genre que ça se transforme en réelle merde. Là, ça serait la crotte qui a fait déborder les WC, pour rester dans le contexte. Autant aller jusqu’à modifier des expressions bien connues. Enfin, n’y pensons pas. Avec un peu de chance, on finira à s’en sortir sans trop se faire attaquer par leurs fameuses techniques. J’espère que je fais bien d’y croire…

Sauf que je perds tout espoir lorsqu’on arrive devant un écœurant bâtiment marron, où est exercée une pratique peu commune à l’intérieur. Des élèves contrôlaient des tas de merdes pour les envoyer sur leurs camarades. Il y avait des tas différents en terme de taille… Mon dieu. On va pas y aller. Je veux pas. Mais on est vraiment obligé. Mogura me prévient donc que je n’avais pas intérêt à la viser. Bah encore heureux… J’ai mieux à faire que ça.


- Je te retourne ton avertissement. Tu me vises, et ça sera la guerre !


La guerre de la merde, ça peut être marrant. Non, non, non. Faut pas que je me dise que c’est marrant… Surtout pas. Ouais voila, c’est mieux. Fiou.


- Bonne idée, je vais également utiliser mon affinité avec la terre pour y parvenir. Si on réussit correctement cet exercice, on aura plus de chances de mieux s’intégrer. Faisons de notre maximum, et soyons discrets.


Je crois qu’on est maintenant prêts. Me dirigeant vers la porte, on frappa par simple politesse pour entrer. La porte s’ouvrit, et quelque chose approcha à toute vitesse. Ah je connais, c’est… De la merde. En plein dans la tête.


* Respire… Respire… Non respire pas ça pue… Ne t’énerve pas… Ne crie pas… Arrête de trembler… Sois normal. *


L’art de se parler à soi-même.


- Haha ! Excusez notre léger retard…
- Léger retard ? Le cours a commencé depuis quinze minutes ! À vos places !


Mais je voyais plus rien avec cette merde en plein dans le visage. Pas le choix, j’vais devoir mettre les mains pour lever tout ça… Et je crois qu’on va passer les détails, pour ne pas faire vomir nos lecteurs désespérés. Bref, donc je me suis essuyé le visage avec les moyens du bord. J’espère que ça n’a pas trop dégoûté Mogura, surtout que ça peut lui arriver à tout moment… Moi ? J’ai juste envie de me suicider. Là, tout de suite.

On se mit donc chacun à notre place. La Shinsaine était juste face à moi, comme s’ils pensaient sérieusement qu’on allait se tirer dessus. Enfin, moi je n’y comptais pas. J’espère qu’elle en ferait de même, surtout que je m’en suis déjà pris plein la gueule. Suivant l’idée de ma partenaire, j’introduisis discrètement de la terre dans mon tas de merde. Personne ne se rendit compte de rien. Ainsi, ça allait être plus pratique pour le contrôler. Du moins, en théorie. Le résultat ne donna pas grand-chose de bien concret. Les autres contrôlaient bien mieux leurs tas que moi, voire que nous. Nous, on trichait dans un sens. Relevant la tête, je vis un tas qui allait vers moi. Noooooooon… !

Dans une tentative de désespoir absolu, je pris le contrôle du chakra Dôton présent dans la merde. Mon propre tas de merde s’envola alors, se laissant emporter par mon affinité avec la terre. Il entra en collision avec la merde de mon attaquant, avant qu’il ne se prenne tout dans la gueule. Il en était même tombé à la renverse.


- Magnifique, c’était magnifique ! Ton tir était parfait, tu as même anticipé la trajectoire de la technique de ton assaillant. Pour fêter ça, ton tas va se multiplier par quinze, tu l’as bien mérité.


Ca puait de plus en plus. À partir de là, je ne me souvenais plus trop de grand-chose. Je crois que j’ai même pleuré. Oui, une petite larme, vite devenue marron avec ce qui me restait sur le visage, avait coulée pour atterrir sur mon tas. Je veux mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 243
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Le grand pouvoir des excréments ! Rang A. (Aku) Mar 25 Juin 2013 - 20:53

Une fois les deux Konohajins avertis, ils se décidèrent à rejoindre le cours d’un pas pesant et indécis. Elle ne souhaitait pas y rentrer du tout, vu que le seul objectif avéré de cette pratique et de jeter un maximum de merde aux yeux de la voisine. Elle ne voulait pas être cette voisine, elle ne voulait pas que la merde n’effleure que d’un centimètre son magnifique visage, alors pour ce qui était de se le prendre en pleine tête, au risque d’en avoir ne serait-ce qu’un milligramme sur les lèvres… C’était hors de question. Et pourtant, malgré tout, ils devaient remplir la mission.

Aku se décida en premier à toquer la porte. Cette dernière s’ouvrit rapidement et une volée de merde arrivait en leur direction. Moira, par simple réflexe, s’agenouilla et se cacha derrière le jeune enfant qui allait sûrement tout se prendre en pleine face. Elle ne pourrait plus jamais le toucher, il était contaminé. Malgré qu’il ait été rassasié d’excréments, le jeune homme finit par entrer. Le professeur se permit de râler pour leur retard, Moira exhiba fièrement son pendentif qui était la seule preuve qu’elle pouvait s’infiltrer dans cette classe. Enfer et damnation, ils entraient dans l’entraînement.

A peine arrivée, elle vit une bouse venir taper en plein dans sa jambe. Elle était choquée, tellement dégoutée et déconcentrée qu’elle n’arrivait pas à se servir du doton pour faire léviter la merde. Elle vit Aku se défendre de justesse face à un assaillant positionné juste à la droite de la jeune femme. Leurs merdes s’entrechoquant, Moira reçut une éclaboussure… sur la lèvre. Alors qu’Aku se faisait récompensé pour sa technique, Moira était pétrifiée de terreur, d’horreur, de dégoût, y avait-il seulement un mot pour exprimer son ressenti ? Elle restait sans bouger pendant plusieurs secondes alors que plusieurs merdes venaient s’échouer sur son corps si parfait. Elle ne savait juste plus quoi faire.

Alors complètement marron… la jeune femme explosa. Elle se mit à tourner sur elle-même, faisant apparaître une bulle venteuse autour d’elle qui envoya toute la merde dont elle était recouverte sur le reste du groupe. Ses « camarades de classe » positionnés trop près d’elle furent expulsés par l’air qu’elle dégageait et c’est alors que le maître se mit à enchaîner plusieurs mudras à son encontre. Elle se retrouva alors plongée dans l’obscurité complète, assise à une table, devant elle, il y avait une assiette remplie de merde. La merde venait d’elle-même et alla se positionner dans la bouche de la jeune femme. Elle était attachée à la chaise et obligée de mâcher ces horreurs. Elle savait bien qu’il s’agissait d’une illusion pour le coup, mais elle ne savait pas comment en sortir. Après quelques minutes dans l’illusion, même si elle ne savait pas combien de temps cela faisait en vrai, elle en sortie, sûrement que l’homme qui maintenant l’illusion avait été bousculé ou bien elle-même pour le coup. Elle se mit à vomir toutes ses tripes et une fois ceci fait, elle partit à l’extérieur même si c’était assez relatif.

Elle ne voulait pas faire appel à ses taupes tant qu’il ne s’agissait pas d’une urgence majeure même si se retrouver à deux contre une secte entière pouvait être considéré ainsi. Mais elle avait trop de mal à leur faire subir ça. Déjà qu’elle avait beaucoup de mal. Voyant un attroupement d’une dizaine de personnes à l’extérieur et vu qu’il n’avait pas l’air très doués, sûrement des apprentis, elle prévu un plan. Son but était de rassembler tous les élèves en un point, même si elle avait un meilleur niveau qu’eux, Aku était plus puissant qu’elle et les bons maîtres du kakaton devaient l’avoir remarqué. Ainsi, les jeunes la poursuivaient elle, donc ce fut assez simple au final. Malgré qu’elle dut éviter un sacré nombre de jet de merde, elle réussit son entreprise. Une fois la vingtaine d’élèves positionnés en face d’elle, elle les enferma tous dans une gigantesque prison en terre qui absorberait leur chakra petit à petit, jusqu’à ce qu’ils soient complètement hors d’état de nuire. Elle devait donc de son côté, empêcher n’importe quel ninja un peu plus doué d’ouvrir la prison de l’extérieure. Pour cela, elle se positionna au sommet de l’édifice, prête à rendre les coups et se demandant ce que faisait Aku.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Aizuyake - Chef Hyô
Messages : 1000
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Le grand pouvoir des excréments ! Rang A. (Aku) Mer 26 Juin 2013 - 6:10

C’était de plus en plus insupportable. Et on allait devoir rester là pour un moment, si on voulait maximiser nos chances de l’emporter. Pour une mission pareille, je préférais éviter de foncer la tête baissée, pour ne pas finir submergé dans une flopée de merde, et y laisser la vie. La plus grande discrétion était demandée pour une mission pareille. Pour l’instant, on ne s’en sortait pas trop mal. Bien que Mogura et moi-même étions maintenant plein de merde, sur le corps ou le visage. J’ai du mal à imaginer que l’un de nous ne va pas craquer. Je voyais que la Shinsaine fulminait de l’intérieur, et moi, je m’étais même mis à verser une larme, puis deux. Désespoir, colère, rage et pulsions suicidaires ou meurtrières étaient au rendez-vous. L’un de nous allait forcément craquer à un moment donné, et la mission en serait compromise.

La bataille continua. Mon tas à moi a été multiplié par quinze. J’ai pas compris sur ce coup, j’ai tellement voulu sauver ma vie que le Dôton dans la merde s’est dirigé avec une extrême précision sur la merde assaillante pour renvoyer l’attaque dans son intégralité, plus la mienne dans la gueule de son expéditeur, qui semblait se délecter avec adoration de cet horrible met que je lui avais préparé. La scène était écœurante, vomitive, ou tout ce que vous voulez. C’est la dernière fois qu’on me force à voir de telles visions d’horreurs. C’est limite s’il ne se léchait pas tout son corps pour récupérer un maximum de caca. C’est plus possible cette mission… Je crois qu’on avait atteint une certaine limite psychologique. Personnellement, je ne parvenais plus à cacher mon dégout pour toute la merde environnante.

Mogura non plus d’ailleurs. Sauf qu’elle, elle le fit bien comprendre. Elle venait de craquer, et ne supportait plus de se recevoir de la merde sur tout son corps. Ca ne m’étonne pas. Je parvenais à éviter comme je le pouvais, mais je me recevais pas mal de tas de merdes, surtout depuis que mon tas a été agrandi de la sorte, et d’un seul coup. On dirait que j’étais devenu la cible à abattre. Mais bref, je disais donc, Mogura. Oui, elle avait péter un câble, mettant ainsi en péril notre mission.Ca va se compliquer, notre couverture allait directement être grillée. Si elle se faisait avoir, je serais aussi à découvert. Ils le savaient tous : on se connaissait, on était liés. On est arrivés ensemble, on ne s’est pas visé ne serait-ce qu’une seule fois. Ils ont du comprendre.

Elle entra donc en colère, et une sorte de bulle de vent se forma autour d’elle, pour éjecter toute la merde qui était sur elle dans les quatre coins de la pièce. Mon premier réflexe fut le plus con, je l’avoue : je me suis agenouillé. Ainsi, mon tas de merde qui m’arrivait normalement jusqu’au menton allait me permettre de me protéger. Sauf que la violence des projections était bien plus forte que je l’imaginais, et mon tas s’écroula sur moi. Je crois que je n’ai jamais eu autant envie de mourir. Je ne supportais plus tous ces excréments sur moi, ça me rendait fou. Oui, complètement fou. Me relevant d’un coup, je vis une scène assez spéciale. Le maître qui enseignait le Kakaton était face à ma coéquipière, qui elle était étrange. Bizarre. Sa tête exprimait le dégout, mais elle ne fit rien, comme complètement désorientée. Ah… Mais… Elle n’était pas sous l’emprise d’une illusion ? Oh l’horreur, je ne veux même pas imaginer ce qu’elle était en train de subir. Il fallait intervenir, et vite.

Tout en prenant appui sur ce qu’il me restait de mon tas, je concentrai mon chakra de manière à augmenter ma vitesse pour un certain laps de temps. Ma technique n’était pas encore très développée, et ma vitesse n’augmenta pas de beaucoup, mais combiné à un appui stable, c’était suffisant. D’un seul seau, après avoir sauté sur la merde assez solide pour supporter mon poids, j’arrivais au niveau du maître, traversant ainsi toute la salle. Mes pieds heurtèrent son visage, allant jusqu’à l’écraser contre un mur. Cette manœuvre m’a permis de libérer ma coéquipière, qui eut pour premier réflexe de gerber. Super, on en avait déjà assez comme ça pour ça. Puis, elle sortit à l’extérieur. De mon côté, le maître n’était pas encore KO. Pourtant, mon attaque avait été assez violente. Hm. Je revins bien vite en arrière, pour ne pas trop m’exposer au danger. Il y en avait plein dans cette salle, il fallait que je m’échappe au plus vite, et que je retrouve la Shinsaine.

Seulement, j’étais dans la merde. Ils étaient assez nombreux… Oh, une idée ! Déroulant l’un de mes parchemins, je fis appel à l’un de mes cadavres. Le Colosse des Enfers, ma plus puissante créature à l’heure actuelle. Bien vite, elle m’agrippa pour me lancer au travers de la salle, pour me faire passer au travers d’une fenêtre, qui me blessa malheureusement un peu, avec les éclats de verre. Lorsque j’ai passé la fenêtre, j’activai le sceau de mon cadavre, faisant ainsi sauter une bonne partie du bâtiment, avec tous les membres à l’intérieur. J’imagine que j’ai réussi à m’en débarrasser. Sûrement même. Une fois à l’extérieur, je vis ma partenaire, tenue sur un grand dôme de terre. J’imagine qu’elle a crée ça pour une raison bien particulière… Soit pour enfermer des ennemis, soit pour ne plus marcher sur ce sol répugnant. Les deux idées se tenaient. Je la rejoins bien vite, montant sur le monticule de terre.


- C’était trop pour nous… Ca va être dur, mais on va avoir toute la secte à dos. J’ai réussi à en neutraliser une partie, toi aussi à ce que je vois…


Je fus coupé, par quelque chose d’étrange. On commençait à être habitué à sentir cette odeur nauséabonde, sans pour autant réellement s’y faire. Mais une odeur encore plus nauséabonde se distinguait progressivement. On dirait l’odeur d’une merde XXL supra de la mort qui tue sa maman.


- Je sens que les complications arrivent…


Oh ça oui, je les sens. Un gros bonhomme approcha. Il était très grand et très gros. Mon dieu, si lui il pète il envoie des boulets de canon Kakaton.


- Où qui sont les jolis petits traitres ? Hou ils sont là, hihi ! Venez faire câlin !


Plus que son odeur pire que tout, je sentais en lui une très grosse quantité de chakra. Il en émanait de tout son corps. Pourtant, j’étais un zéro en sensorialité, mais je le ressentais aussi bien que l’odeur. On dirait un Akimichi Kakaton quoi. Il se mit à dégurgiter une vague de merde, qui allait droit sur nous et le dôme. La prison de la Reine des Taupes ne devrait pas céder, par contre, il fallait qu’on se protège nous.


- Mets-toi derrière moi !


Posant mes mains au sol, j’érigeai un mur de terre, histoire de nous protéger de son attaque. On risquait de recevoir quelques éclaboussures de merde, au vu de la disproportion de la taille… Mais bon. Attendons que la tempête passe.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 243
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Le grand pouvoir des excréments ! Rang A. (Aku) Mer 26 Juin 2013 - 22:33

La jeune femme était bin sur ses appuis, prête à se défendre en cas d’attaque, peu importe d’où elle venait, il faudrait un certain temps tout de même pour vider de leur chakra les apprentis enfermés dans sa prison. Elle sentait qu’ils donnaient des coups contre la paroi, qu’ils essayaient des jutsus kakaton –ah ça oui elle le sentait- mais en vain, ils ne connaissaient pas de jutsus assez puissants pour venir à l’édifice et en plus, ils se vidaient encore plus rapidement de leur chakra. Moira n’avait donc rien à craindre de l’intérieur sinon la prison aurait déjà été ouverte.

Généralement pour se détendre, étant donné que la situation était évidemment propice au stress, la jeune femme fredonnait ou chantait à haute voix. Mais les seules notes qui lui vinrent à l’esprit fut celle de la petite comptine « Qui a du caca kaki, collé au cul cul. » Autant dire que ça ne l’aidait pas beaucoup. Malgré tout, elle fredonnait la chanson, après tout, elle était éloignée de toute cette merde sur son monticule de terre et elle était nettoyée à l’aide du futon. En attendant l’intervention d’autres maîtres du kakaton, la jeune femme sortit un petit mouchoir et essuya les quelques éclats de caca qu’elle avait pu recevoir précédemment.

Soudain, la jeune femme vit le bâtiment exploser, sûrement dû à un affrontement comprenant Aku. La jeune femme applaudit remarquant qu’il en était sorti peu avant par une fenêtre étant donné qu’il se retrouvait recouvert d’éclat de verres. Elle continuait de fredonner la chanson pour ne pas penser à l’énorme projection de merde qu’elle venait d’apercevoir suite à l’explosion du bâtiment. Heureusement pour elle, elle n’en avait pas reçu cette fois-ci. Elle le vit ensuite sauter dans sa direction, moyennant un bon de quelques mètres, elle réussit à prendre assez de distance pour l’entendre sans être à proximité de lui. Il la répugnait, il était complètement recouvert de merde alors qu’elle avait tout faire pour se nettoyer, elle était propre et lui était souillé.

Elle l’écouta tout de même, il n’était pas très optimiste cependant. Moira ne pensait que c’était trop pour eux, seulement difficile mais qu’ils pourraient s’en sortir. Elle voulait lui répondre et le rassurer, tout en lui précisant de garder ses distances, mais les deux furent dérangés par une odeur presque extraterrestre, de quoi dégoûter à vie de se rendre aux toilettes tout à chacun, ou bien, paradoxalement, de voir nos petits cacas de rien de toute comme de véritables roses comparé à l’énorme boulet de merde qui s’avançait vers eux. Il était très, mais alors très corpulent. Autant les Aburame étaient remplis d’insectes, autant lui paraissait rempli de caca. Quelle horreur.

En plus il les nomma traitres. Moira refusait catégoriquement cette appellation, traitre voudrait dire qu’ils aient été affiliés à cette organisation à un moment ou à un autre puis qu’ils les aient trahi. Cependant, si jamais quelqu’un osait prétendre que Moira avait appartenu à une secte prônant ces pratiques, elle lui couperait la langue ou l’offrirait en hors d’œuvre à une de ses taupes. Dégoutée, le spectacle ne faisait pourtant que commencer. Suite au conseil d’Aku, la jeune femme se plaça derrière lui, à vrai dire, elle n’avait pas vraiment demandé sa permission la dernière fois qu’elle s’en était servi comme bouclier.

Une énorme vague de merde jaillit de sa bouche, il l’avait vomi en fait, ses suppositions étaient peut-être vrai alors, mais Aku la contra à l’aide d’un grand mur doton, une technique que maîtrisait aussi les taupes de Moira. Par chance, la vague ne passa pas par-dessus mais seulement sur les côtés et la hauteur de la prison terrestre et de celle du mur suffit à les protéger. Mais Moira commençait à sérieusement paniquer, elle ne pouvait pas défier ces gens sans l’aide de ses taupes. Et ses taupes auraient du mal à se repérer avec toutes ces odeurs terribles. Moira s’approcha alors d’Aku, du moins, le plus près possible, deux mètres les séparaient encore.

    Je pense que nous avons une chance d’en venir à bout. Mais je ne pourrai que t’aider en soutien sans l’aide de mes taupes. Je les appellerai en dernier recours. J’occupe la boule de merde et tu te charges de lui, okay ?

Sans attendre d’acquiescement de sa part, la jeune femme sauta par-dessus le mur et envoya trois kunais en direction de la boule durant son saut. Elle attendait qu’il se mette dans une position inconfortable. Elle continua d’en envoyer jusqu’à ce qu’il finisse par mettre les mains au sol et à plat ventre pour éviter un projectile envoyé au niveau de sa taille. A cet instant, elle l’immobilisa au niveau de son ventre et du front grâce à son emprise rocheuse et ainsi il ne pouvait plus se mouvoir, et si jamais il essayait de vomir du caca à nouveau, il se vomirait simplement dessus. Cependant, la jeune femme devait maintenir la technique, Aku devait se dépêchait d’en venir à bout, car elle voyait un autre shinobi arriver, cette fois-ci, il était très mince et habillé de la même couleur que la merde éparpillée partout, il était assez difficile de le repérer, par pur précaution, elle ferma les yeux de peur de se retrouver à nouveau dans un genjutsu kakaton.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Aizuyake - Chef Hyô
Messages : 1000
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Le grand pouvoir des excréments ! Rang A. (Aku) Dim 30 Juin 2013 - 17:33

Alors que Mogura fredonnait une musique en harmonie avec la mission, la vague de merde frappa de plein fouet mon mur, mais ne le fit pas céder pour autant. Heureusement qu’il avait tenu, sinon, nous aurions été immergé par ce flot dégoûtant. La plus grosse partie de l’attaque nous passa à côté. En d’autre circonstances, j’aurais été tenté de dire que l’odeur était insupportable, et que nous n’avions donc pas évité complètement l’attaque, sauf qu’avec un environnement pareil, on ne faisait même plus la différence entre l’attaque et tout ce qu’il y a autour. Je crois que cette mission va décidément me marquer à tout jamais. Elle devrait même figurer dans l’Histoire, pour qu’on puisse conter notre aventure aux futurs aspirants ninjas. Encore fallait-il qu’on se démerde pour s’en sortir en vie. Et se démerder dans un environnement comme celui-là… C’est pas toujours simple.

Mogura exposa un plan, simple, mais efficace. Efficace car il était court, et simple à retenir et à dicter dans de telles circonstances. Au moins, ça la faisait arrêter de fredonner cet air insupportable que j’allais avoir en tête quelques mois. En gros, elle allait l’occuper, pour que je puisse en venir à bout plus facilement. Ca m’allait, mais elle n’avait que faire de mon avis, puisqu’elle était passée immédiatement à l’attaque. Elle sauta par-dessus le mur que j’avais crée, pour ensuite s’acharner sur notre adversaire avec des volées de kunais. Je fis céder le mur, qui était assez fragilisé par cette précédente attaque, pour me tenir prêt le moment venu. L’un des kunais fut compliqué à éviter pour ce colosse de caca, qui s’abaissa pour l’éviter. Il se mit à plat ventre au sol, et fut ainsi immobilisé par une technique de ma coéquipière.


- Bien joué !


À l’attaque maintenant ! Glissant sur le dôme de terre recouvert de merde, je me ruai à toute vitesse sur lui pour en finir. Seulement, je vis du coin de l’œil quelque chose arriver au loin. Une sorte de rayon Kakaton compacté avec une extrême précision me fonçait dessus. Il provenait d’un homme plus loin, que je n’avais pas vu approcher. S’il me touche avec ça, c’est fini. Il n’en avait pas l’air, mais vu la vitesse et la précision du rayon… Il pourrait m’être fatal. Sans perdre une seconde, je sortis un parchemin bien spécifique qui vient rencontrer l’attaque. Le rayon fut alors scellé à l’intérieur, et je vis l’homme maigre en faire une grimace. Pas de temps à perdre, j’ai là une bonne occasion !


- Kakaton Unchi o Doriru, Perceuse de caca !


Le rayon repartit donc à partir de mon parchemin, pour se diriger vers le géant immobilisé. Mon attaque improvisée fut une réussite, puisque le rayon l’avait atteint sans que personne n’ait pu s’interposer. Le sommet de son crâne fut atteint, et il fut percé de la tête au pied. Personne ne pouvait survivre à de tels dégâts… On avait plus à craindre cet homme. Ou presque. Dans un dernier effort, il péta. Un pet d’apparence inoffensive, et pourtant, c’était bien loin d’être le cas. L’odeur atteint bien vite mes narines, et tout se troubla alors. Pas de doute, c’était bien un Genjutsu.

Tout autour de moi se transforma en l’élément que vous vous imaginez. Vous savez, ce mot qui est répété trois à dix fois par paragraphe. Enfin, bref. De la merde donc. Même l’air l’était devenu. J’étais complètement immergé dans cette masse marron et nauséabonde. L’odeur était encore pire que celle dont on commençait à être habitué à sentir. Je n’ai clairement jamais senti ça. C’est comme nager dans un océan d’excréments. Je ne peux pas respirer dedans, même si ce n’est qu’une illusion… Je ne peux pas. Je mis mes mains devant ma bouche et mon nez, pour ne rien respirer de tout ça… J’ignore ce que ça peut provoquer. Je commençais bien vite à ressentir un manque d’air conséquent. Je m’asphyxiais moi-même, pas le choix. Cet océan illusoire pourrait très bien être mon tombeau.

Dans la réalité, les choses étaient tout à fait normales. Comme dans l’illusion, je m’empêchais moi-même de respirer. J’en avais même perdu l’équilibre. Mon corps était au sol, encore conscient. Je gesticulais désespérément, cherchant un moyen de me sortir de cet univers complètement immonde. Pendant que j’étais dans cet état, l’homme qui était encore vivant, réutilisa sa technique de rayon, sauf qu’il en fit deux, qui fusaient dans ma direction, sans que je ne le sache. J’étais bien trop occupé à m’empêcher de respirer. Mogura était la seule personne pouvant m'en sauver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 243
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Le grand pouvoir des excréments ! Rang A. (Aku) Lun 1 Juil 2013 - 18:50

Elle l’avait, elle le tenait, il était allongé sur le sol et il ne restait plus qu’à l’achever et Aku arrivait justement. Seulement un trouble-fête intervint pour empêcher l’enfant de venir à bout du monstre de merde. Moira ne réagit point, elle devait faire confiance en son sensei et pour l’instant il était primordiale de mettre hors d’état de nuire le gargantuesque maître du kakaton. Même en voyant une énorme perceuse de caca foncer à toute allure vers le jonin, elle laissa faire et le vit sortir un parchemin recouvert d’un sceau qui eut l’air de simplement enfermer le jutsu. Voilà qui était une technique très impressionnante. Seulement le parchemin permit aussi de renvoyer le jutsu sur le géant. Le rayon perça le crâne du ninja transformant cet univers de merde en une vraie boucherie porcine, tout son corps fut traversé par la perceuse et ses organes volèrent dans toutes les directions. Moira constata dès lors qu’il lui faudrait un certain temps de convalescence avant de pouvoir ingurgiter de la viande ou un aliment quelconque sans que cette journée ne vienne perturber sa dégustation. Maintenant inutile, la jeune femme relâcha l’emprise dont été victime le géant et fit un grand bond en dehors de la zone de combat n’ayant pas oublié la présence du shinobi capable d’envoyer la perceuse.

S’attendant à retrouver Aku sur le dôme de terre, elle fut très surprise de le voir immobile, la merde jusqu’au genou, pétrifié devant les déchets organiques qui s’étendaient devant lui. Peut-être avait-il été choqué par la scène légèrement gore tout en sachant qu’il en était à l’origine… C’était peu probable pour un ninja de son rang. Moira remarqua que l’autre maître du kakaton ne tarda pas à prendre à nouveau Aku pour cible. Pensant qu’il fallait mieux lui laisser du temps pour se remettre de ses émotions, Moira se contenta d’invoquer la Frappe en Terre, un marteau doton, et de donner un grand coup dans le flan du shinobi en plein saut pour se rapprocher d’Aku. Il s’était montré imprudent, comme s’il était persuadé qu’Aku ne se défendrait pas.

    Bah merde alors ! C’est un enfant, mais tout de même, un jonin, il ne va pas passer le reste du combat figé. Il a réussi à survivre à un jet de merde dans le visage, il ne va quand même pas se pétrifier pour un peu d’organes explosés.

Cela fit beaucoup rire l’homme en face d’elle qui paraissait en savoir bien plus, mais Moira n’avait pas de temps à perde. Elle finit par remarquer qu’ils étaient seuls, que les autres avaient soit fuis, soit crevé dans l’explosion, soit s’étaient retrouvés enfermés dans la prison doton. D’ailleurs, ne sentant plus de chakra la revigorer elle réalisa qu’ils en étaient tous à court. Cet homme était donc le dernier obstacle à la réussite de la mission. D’autres devraient surement partir à la recherche des fuyards mais cela n’était pas la mission d’Aku et Moira. Le shinobi effectua quelques mudras et dit un truc du genre « La grande diarrhée »… Ces gens-là ont la classe, y a pas à dire. Mine de rien, cette énorme vague de merde liquide paraissait très puissante. Elle devait aussi penser à protéger Aku…

Elle courra dans sa direction, sauta dans le sol, chopa sa jambe pour l’y faire descendre avec elle et attendit que la vague passe. Voyant qu’Aku était toujours aussi immobile la jeune femme chargea sa main de chakra et lui foutu une grande baffe. Visiblement, il revenait à lui et Moira, alors qu’ils étaient encore dans un trou sous terre n’hésita pas à lui gueuler dessus.

    Ah tu crois que c’était le moment pour me laisser tomber ?! Sérieusement ? Je me retrouve seule pour défier leur meilleur élément, c’est pas très sympa ! Seule et sans mes taupes ? Qu’as-tu à dire pour ta défense ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Aizuyake - Chef Hyô
Messages : 1000
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Le grand pouvoir des excréments ! Rang A. (Aku) Mer 3 Juil 2013 - 0:00

Ma respiration était coupée depuis un bon moment déjà. J’ignorais combien de temps j’allais pouvoir tenir dans un état comme celui-ci, c’était franchement invivable. Le pire dans tout ça, c’est que je savais pertinemment que ce n’était qu’une simple illusion. Et pourtant, je ne pouvais pas m’en empêcher, craignant une quelconque conséquence réelle si je respirais dans un truc pareil. Je préfère ne même pas y penser à vrai dire. La seule conséquence réelle que cette histoire allait donner, c’est que j’allais mourir suffoqué. C’est limite du suicide, puisque je m’empêchais moi-même de respirer. Enfin, qui n’aurait pas fait ça ? Personnellement, je ne connais personne qui en aurait été capable. C’est juste immonde, et pourtant si puissant comme technique. Un dangereux mélange.

Tout à coup, tout cet univers horrible disparut, et je sentis une vive douleur sur ma joue gauche. Mogura venait de me sortir de ce Genjutsu avec une belle baffe qui restera dans les anales. Jamais on ne m’avait baffé de la sorte, mais je ne vais pas m’en plaindre, elle m’avait sauvé de la pire mort qui soit. En retrouvant l’occasion, je ne pus m’empêcher de dégurgiter mon petit-déjeuner de ce matin. De toute façon, il serait bien sorti à un moment ou à un autre. Accomplir cette mission sans vomir une seule fois tirait de l’exploit. La Shinsaine devait en savoir quelque chose, puisqu’elle a été dans ce même cas un peu plus tôt.

Après que j’ai dégueulé, elle, elle se contenta de gueuler. Oui c’est pourri, je sais, merci, moi aussi je m’aime. Bref. Elle me reprocha de l’avoir laissé tomber contre ce nouvel adversaire… Comme si j’avais eu le choix en même temps.


- Désolé, c’est… Le pet du gros. J’arrive pas à croire qu’on peut lancer des Genjutsu en pétant. Enfin bref, merci, tu m’as sauvé d’une mort terrible.


Qu’est-ce qui serait le pire entre suffoquer dans de la merde illusoire, ou se faire tuer par ce même déchet organique ? Aucune idée. Les deux me révulsaient. Regardant tout autour, je ne comprenais pas où on était. On dirait qu’on est sous terre, mais il n’y avait pas de sortie. Il n’y avait que très peu de lumière… Je finis par comprendre qu’une technique Kakaton nous passait sur la tête lorsque je sentis des gouttes nous tomber dessus. Sur les cheveux. Je vais craquer… Sérieusement. Je n’avais qu’une seule envie, c’est de lancer une bombe ici pour tout faire péter, pour qu’il ne reste plus rien de cet endroit horrible…

Un plan. Il nous fallait un plan. L’idéal serait d’arriver à le piéger au corps-à-corps. Il n’utilise que des attaques à distance depuis tout à l’heure, et a l’air de tenir à garder une certaine distance entre nous. C’est compliqué comme affaire… J’étais clairement le plus placé de nous deux pour utiliser le Taïjutsu, sauf que je débutais à peine dans cet art. C’était risqué, mais j’allais avoir besoin de tout le soutien de ma partenaire sur ce coup-là.


- Il va falloir sortir de là. C’est plutôt risqué, donc il faudrait qu’on envoie des clones en premier. Ca l’occupera un peu. Ensuite, on sort nous. Il a l’air d’aimer le combat à distance, l’idéal serait que je le piège au corps-à-corps. L’idéal serait que tu l’attaques à distance aussi, pour me permettre de mieux avancer jusqu’à lui. Et il faut faire très attention à ces illusions, d’ailleurs…


Me mordant, j’invoquai Obake, ma petite araignée. Contrairement à ses taupes, mon araignée n’avait pas un odorat sur développé. Je pouvais donc les utiliser, bien que…


- Pouah Aku t’abuses ! J’t’ai déjà dit de plus m’invoquer quand tu t’ennuies aux chiottes. Tu t’es lâché en plus ! Bon, c’est pas pire que la dernière fois. La dernière fois j’ai vraiment cru mourir… Tu t’es un peu retenu en fait ! Oh ! Mais y a une madame avec toi ! Mais… Pourquoi tu fais caca avec une dame à côté ??!! T’as vraiment que ça à faire d’appeler tout le monde quand tu chies ! Et… On est où là en fait ? T’as de drôle d’idées toi pour faire caca.


J’ai jamais eu autant honte de ma vie… Obake je te déteste. Je te hais. Je devrais te noyer dans toute cette merde. J’ai envie de pleurer là. L’idéal serait même que j’assomme Mogura en espérant qu’elle oublie tout ce qu’elle venait d’entendre… Ca serait trop beau. Trop beau pour être vrai.


- Ferme-la, j’vais te tuer… Bref. En position !
- Oui chef !


D’un bond, elle atteint ma chevelure, pour s’y cacher dedans. Grâce à ça, elle pouvait m’aider à me sortir de tous les Genjutsu que j’allais subir. Elle était tellement petite qu’on ne la voyait plus dans mes cheveux. Faisant quelques mudras, je fis apparaître un clone qui sortit du trou, et qui devrait être suivi par celui de ma coéquipière. S’il pense que ce sont les originaux, ça nous faciliterait grandement la tâche. Le tout est qu’ils ne se fassent pas toucher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Le grand pouvoir des excréments ! Rang A. (Aku)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Feu :: Hi no Kuni :: Forêt de Hi no Kuni-