N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Sous le soleil (PV Akuzu Mia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1029
Rang : S

Message(#) Sujet: Sous le soleil (PV Akuzu Mia) Ven 21 Juin 2013 - 18:52


    Je venais de terminer une mission dans les contrées désertiques de Suna. Mission  de rang C parfaitement inutile. Je m’étais d’ailleurs étonné sur le moment qu’on me laisse y aller seul, mais après le déroulement de celle-ci, j’avais bien compris pourquoi. M’enfin passons. Je me trouvais donc dans le désert, sans pour autant en être complètement désarçonné, je ne pouvais qu’admettre que la chaleur ne m’était pas des plus agréables. La tente que j’avais montée pour l’occasion n’offrait qu’une ombre à peine utile pour se rafraichir un peu. Je ne manquais pas d’eau, mais si je continuais sur ma lancée cela allait venir. Le seul avantage était la non nécessité de faire un feu… Une plaque de métal posé un soleil et un œuf pouvait y être cuit. Non quel genre de pays, ou surtout quel genre de personne peut bien s’acclimater à ce genre d’endroit.  Pas moyen que je mette le moindre vêtement sur le dos pour ma part et peu importe les coups de soleil je restais torse nu et trop affaiblis par la chaleur pour accepter le moindre effort. J’avais donc installé un hamac à l’ombre de la haute tente et me contentait de dormir en attendant la nuit. Les nuits étaient très fraîches en effet.  Je préférais donc largement me déplacer pendant ces périodes.

    Ayant évité le village de Suna, je n’avais pas rencontré le moindre Shinobi. Mais vraiment aucun. C’était mieux ainsi je pense étant donné les troubles actuels que nous vivions. Kiri étant réputé pour ses manières peu sympathique, on m’aurait surement jugé avant que quoi que ce soit ne sorte de ma bouche. Chose qui m’aurait fortement déplu.

    Je n’aurais pas su vraiment dire quelle heure il fut au moment où je me décidai enfin à sortir de ce hamac. Dans le milieu d’après-midi sans doute. Je décidais justement de faire cuire un œuf sur une plaque de métal que j’avais laissé rougir au soleil. Autour de moi, tandis que assis sur les talons je contemplais l’horizon. Rien que du sable à perte de vue. Si les étoiles ne me guidaient pas je serais sans aucun perdu mais enfin bref. Le temps de la cuisson je passais alors le temps en chantonnant. Ainsi, l’esprit était occupé. Ce qui faisait que je n’entendais plus le moindre bruit, ou surtout le silence dans le cas précis et me trouvait attentif uniquement à mes œufs…


Tu as les mots pour changer une nation, mais tu te mords la langue
Tu as passé une vie coincé dans le silence, en ayant peur de dire quelque chose de mal
Si même personne ne l’entends, comment allons-nous apprendre ta chanson ?
Alors allez,… Allez…
Tu as le cœur aussi bruyant que les dragons, alors pourquoi laisser ta voix être domptée ?
Peut-être sommes-nous un peu différent, il n y’a pas de raison d’être honteux
Tu as la lumière pour combattre les ombres, alors arrête de la cacher
Allez,… Allez
Je veux chanter
Je veux crier
Je veux hurler jusqu’à ce que les mots s’assèchent
Alors met tout sur papier, je n’ai pas peur, ils peuvent tout lire
Tout lire
La nuit nous réveillons les voisins, lorsque nous chantons la vie
Pour s’assurer d’être remémoré, car il nous importe aussi
Si la vérité a été interdite, alors nous brisons toutes les règles
Alors allez,… Allez
Laissons encore les ménestrels chanter les chansons qu’il jouait
Il était grand temps que nous ayons notre version des faits
Il n’y a pas de raison d’avoir peur je chanterais avec toi mon ami
Allez,.. Allez
Je veux chanter
Je veux crier
Je veux hurler jusqu’à ce que les mots s’assèchent
Alors met tout sur papier, je n’ai pas peur, ils peuvent tout lire
Tout lire
Oui nous sommes des gens, des gens merveilleux
Alors quand avons-nous tous eu peur ?
Maintenant que nous trouvons enfin nos voix
Alors prend ta chance et aide moi à chanter
Oui nous sommes des gens, des gens merveilleux
Alors quand avons-nous tous eu peur ?
Je veux chanter
Je veux crier
Je veux hurler jusqu’à ce que les mots s’assèchent
Alors met tout sur papier, je n’ai pas peur, ils peuvent tout lire
Tout lire


Dernière édition par Kaguya Tenzö le Ven 21 Juin 2013 - 20:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 334
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Sous le soleil (PV Akuzu Mia) Ven 21 Juin 2013 - 20:05


    Je revenais d’une mission un peu dérangé, décalé. J’aimais pas trop ce genre de mission ou on m’y envois parce que j’ai le physique de l’emploi comme on dit. Franchement c’est dégelasse quoi. Attendais, juste parce que la nature m’a doté d’une belle apparence physique alors quand il s’agit de jouer les danseuses à moitié nu faut m’envoyer. Non je ne suis pas d’accord. Alors heureusement j’ai su faire en sorte que… Mais tout de même, je vais aller me plaindre si ça continue. Ce n’est pas mon genre mais à force. J’espère que vous comprenez vous… Mais bon faut que j’oublie tous ça, j’avais envie de passer une bonne soirée, tranquille, détendu et relax. Donc pas de prise de tête ! J’étais bientôt à mon chez moi donc fallait que je décompresse avant d’arriver. Je fis une petit pause. Et c’est là qu’il se produit une rencontre, mais le genre de truc qui n’arrive quasiment jamais dans le cours d’une vie humain.

    Alors que je me posais tranquillou sur mon sable chaud et que je buvais un coup pour éviter la déshydratation. Ouais important par ces chaleurs caniculaires. Je tombais nez à nez avec un mec. Fin j’en avais l’impression. J’espérais ne pas halluciner ou alors ça devenait grave mais je voyais bien une tente avec un hamac placé à l’ombre de cette tente. Ca peut pas être de l’hallucination ça quand même, ou alors ma tête à un gros, gros problème. Puis je vis donc le gars en question. Pas d’ici ! Etre torse nu comme ça en plein désert, personne de Suna ne le ferait. Bon il faut savoir qu’on a les habits adéquates mais tout de même… Il avait peut-être estimé que vu que le soir tombait petit à petit il pouvait. Il n’avait pas forcément tord mais dès fois le Soleil restait méchant malgré la baisse des températures. Je m’assis à une certaine distance observant cet homme. Après tout j’avais décidé de m’arrêter ici. Et puis il m’intéressait, enfin je veux dire par là que je voulais voir ce qu’il faisait tout ça.

    Quelque minute plus tard, alors qu’il était en train de se préparer un œuf, il se mit à chanter. Pourquoi pas…  Je l’écoutai, ne comprenant pas forcément ce que ses paroles voulaient dire mais le rythme me plaisait. Je descendis un peu de la dune pour me rapprocher derrière lui. Il chantait toujours. Il ne chantait d’une façon majestueuse mais t’façon il se pensait probablement seul donc bon il avait le droit. D’ailleurs c’était son droit le plus légitime. Il me faisait rire. L’homme semblait complètement dans sa bulle et ne m’entendait pas me rapprocher petit à petit. Quand il s’arrêta…

    «...Car nous somme formidable non ? Oh excuse-moi … »

    Je ne suis pas de la chanson, je ne suis pas très doué pour ça pourtant on me dit que j’ai une jolie voix mais vous savez je ne me crois pas capable pour ce genre de chose…

    « Je te conseillerai de mettre un maillot quand même… Je me nomme Mia, qui est ce fabuleux chanteur que j’ai eu le plaisir d’écouter ? »

    Je lui jette alors son maillot que j’avais ramassé en passant près de sa tente.  Puis je laissai affichai mon sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1029
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Sous le soleil (PV Akuzu Mia) Ven 21 Juin 2013 - 20:41

    Je fus coupé d’une part, et surtout surpris d’une autre. A tel point que je sursautai, tombant d’abord sur la plaque je me stoppais en posant mes mains dessus. Lâchant un râle de douleur je shootais dedans, faisant du coup valdinguer la plaque à mes œufs. Je me retrouvais tel un imbécile finit à souffler sur mes mains en ne cessant de de prononcer ses mots stupide que sont ces ouille ! Ouille ! Ça fait mal !

    Constat, une brulure aux mains faite bêtement. Un repas foutu en l’air. La faute à qui ? A moi… Tellement partis loin dans mon délire que je me suis laissé surprendre comme le dernier des bleus…  Assis sur les fesses, je relevais le regard sur la jeune femme qui m’avait interpellé plutôt donc. Une shinobi de Suna… Quelle surprise ! Non mais comme quoi on peut tout faire pour éviter quelque chose, si le ciel a décidé que cela devait arriver cela arrivera et c’est tout. Je ne l’avais ni entendu arriver, ni vu… Je n’étais sans doute pas destiné aux missions fine moi c’était sûr…
    Je la jaugeais un instant. Plutôt mignonne. Inspirant une certaine joie de vivre ou du moins un entrain certain. Et surtout pas menaçante pour un sous vu ce qu’elle me proposait. En effet. Mettre un maillot ? Je me regardais un moment et rougis immédiatement. Je courus maladroitement sous la tente pour prendre de quoi  m’habiller. Tel un animal qui découvre que le sol sur lequel il est n’est pas stable, puis qu’un dérapage incontrôlé faillit me faire dégringoler. Heureusement je me rattrapais en espérant qu’elle n’eut pas remarqué. La honte une fois ça passe, deux fois ça fait déjà trop…
    Un hanteï en coton fin blanc que je portais en sortant à demi ouvert. Je lui répondis enfin, d’un ton jovial et un peu intimidé la main dans les cheveux pour essayer d’avoir l’air plus convenable.


    -La chanson était finit en fait…

    Et là le drame… Je vois le maillot par terre. Elle me l’avait jeté… Je redresse le regard vers elle ne sachant littéralement plus où me mettre. Tellement je fus pris dans la panique je n’avais décidément rien bité de ce qui se passait…

    -Heuuu Merci…

    Il était temps de se reprendre. J’avais l’air de quoi là ? Quelle image je donnais de mon village ? Je me redressais sur mes pieds, tenant un maintenant une posture plus à l’aise et plus confiante. Éclaircissait ma gorge pour retrouver un ton suave et plus affirmé. Voilà. C’était mieux. Je lui tandis alors la main.

    -Je m’appelle Tenzö. Excusez-moi j’ai été surpris.  Je vous assure que je viens ne pas faire de problème. Je comptais retourner à Kiri dès cette nuit. Je vous aurais bien proposé à manger, comme le veut la politesse, mais il semble que mon repas à subit un destin tragique… J’ai à boire dans la tente en revanche si cela vous tente. Faut que je me bande les mains de toute façon.

    J’allais d’abord remettre un peu d’ordre. Jeter le maillot pars l’entrée de la tente d’abord (c’est dire ma  notion d’ordre), enterrer les œufs renversés dans le sable et remettre la plaque à sa place. Me relevant je lui accordais un sourire aimable.

    -Je pensais être tout seul. J’espère ne pas vous avoir paru ridicule avec ma chanson…

    Je me rappelais alors qu’elle m’avait tutoyé sur le moment. J’arquais les sourcils sur la seconde et offrant un faciès surpris. Oui je suis long à la détente dans ces moments… Je me repris alors.

    -Je veux dire.. Tu veux à voir ? Heuu Boire ?


Dernière édition par Kaguya Tenzö le Sam 22 Juin 2013 - 1:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 334
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Sous le soleil (PV Akuzu Mia) Ven 21 Juin 2013 - 23:25

    L’homme me fit remarquer que la chanson était finie. Oups, je souris en rougissant légèrement. J’étais gênée mais apparemment lui, l’était également. En effet je lui avais jeté son maillot mais distrait, il ne l’avait pas réceptionné et le voilà donc sur le sable chaud du désert ardent. Je le regardais faire statique. Fixe comme un poteau, droite comme un I, l’homme bougeait dans tout les sens autour de moi et je riais intérieurement arborant un large sourire, juste en le regardant. Il avait pris la peine néanmoins de ce présenter avant de faire tout ce remue ménage. Mais même en se présentant on sentait qu’il n’était pas à l’aise, il était hyper rapide, un enchainement de phrase courte le montrait. Je l’avais pris par surprise donc je pouvais comprendre mais c’était un peu excessif. Excessif mais drôle. Il se présentait donc avec une stature confiante, un peu contradiction avec ses actions.

    Il se présentait comme un certain Kaguya Tanzo. Il tendit sa main que je saisis. Il faisait partis du fameux clan qui se servait de leur os pour combattre. Quelque part on était dans le même ordre d’idée nous les Akuzu avec notre élasticité mais lui avait livré son nom, pas moi. Alors que pourtant je le faisais assez régulièrement sans vraiment réfléchir aux conséquences. Mais soit, qu’il soit de Kiri ou pas peu importe. Il n’avait rien fait de mal. Et le village grouillait déjà assez de prisonnier à l’Ergastule. Soit. Il était chou, il s’excusait d’avoir été surpris, je souris, je ne pouvais pas lui en vouloir. Mais par contre je pouvais faire quelque chose pour lui alors que ce dernier me proposer a boire car effectivement il n’avait plus de repas et c’était un peu de ma faute.

    Mais malheureusement, il repartit dans une suite de mouvement que j’avais du mal à suivre. Il rangeait le désordre qu’il avait pu faire. Il était vraiment drôle. Il enterra les œufs ce qui me fit éclater de rire alors que je me retenais. Je ne voulais pas qui le prenne mal déjà qu’il était embarrassé. Quand il eu tout fini, se revêtant d’un maillot blanc, il vint vers moi en me tutoyant cette fois. Me proposant de l’eau il bafouillait. Je posais alors mon sac. M’agenouillant j’en sortis de quoi m’occuper de sa brulure. D’un regard envoutant je lui dis :

    « Attends Tenzô c’est ça ? Je suis désolé de t'avoir pris par surprise mais tu m'intriguais. Je vais d’abord m’occuper de ça si tu veux bien mais après j’accepte volontiers ta proposition. »


    Me saisissant de sa main, j’appliquais une pommade de la confection des infirmières de Suna. Puis au dessus, sortant du sac un bandage, je l’enroulai autour. Mon regard se porta dans le sien. Quelque micro second, quelque secondes. Je toussotai et appliquais un scotch pour que le pansement tienne.

    « Voilà… Dans la région tout peux aller très vite même une simple brulure. Mais dis moi que fait-tu dans la région, tu es loin de tes contrés non ? »

    Je m’assis sur le sable alors que le crépuscule était entamé…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1029
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Sous le soleil (PV Akuzu Mia) Sam 22 Juin 2013 - 1:33


    Une jeune femme aimable. Vous savez, le genre de femme qu’on veut épouser. Celle qui remplace votre mère. Même si j’en jamais eu… Ce qui ne m’empêche pas d’user de la métaphore je crois ? Bref passons. Aimable souriante et surtout, quel regard ! Quand elle s’approcha pour s’occuper de mes mains, ce regard envoutant m’invita, ou plutôt m’obligea étant plus juste, a simplement ne rien dire. Je la laissais faire. Détournant le regard. Moi et les femmes hein

    Shu me dit sans arrêt. Méfie-toi des femmes ! Ca complique tout, c’est mauvais pour les affaires et surtout elles ont des armes dévastatrice ! Bon quand je lui demandais de quelles armes il s’agissait-il éludait toujours la question avec un magnifique « tu es shinobi ! Ne t’occupe pas de ces conneries ! » Peut-être ce genre de regard… Genjutsu ? Mais non, pourquoi faire un genjutsu pour convaincre de soigner… Houlà je partais trop loin fallait que je me reprenne. Son baume faisait rapidement effet. A peine eut-elle finit que je ne sentais déjà plus la douleur et les secondes où nos regards se croisèrent me parurent, en fait j’en sais rien je n’ai pas compté et le temps ne semblait pas avoir d’emprise sur le moment.  Je devais être méfiant, déjà parce que c’était une femme, comme dit précédemment et parce que c’était une Sunajin ! Elle était mignonne, gentille, agréable en tout point, cela changeait quand même des femmes du clan qui pour la plus part n’était pas des plus… Comment dire ? Je veux dire qu’elles n’ont pas la même façon de faire…

    Elle me répondit enfin. Il était temps. Parce que je n’aurais pas su quoi lui dire… Voix aimable qui concordait parfaitement avec tout le reste… Quoi d’étonnant là-dedans en fait… Il fallait que je réponde aussi. Mais elle n’avait pas finis. Alors je me frottais les mains, prenant tout ce que je pouvais en moi de force pour me mettre à l’aise et ne plus être embarrassé. Elle acceptait la proposition. Alors je me baissais pour prendre à l’ombre de la tente une gourde que je lui tandis bêtement. Voilà qui n’était pas des manières de recevoir une dame. Mais bon je suis en train de camper je n’avais pas tout le nécessaire à thé… Ce que curieusement, j’ai regretté pour le coup. Des questions. Sur ma présence ici. Voilà ce qu’elle fit. Mais elle ne s’était pas présentée. Devais-je le prendre mal ? Après réflexion je décidais que non. D’une part toute cette rencontre était chaotique et d’une autre je suis un shinobi sur un territoire qui n’est pas le sien. Elle était donc en droit de se méfier un peu. Je regardais mes mains tandis que elle assise pouvait disposer de la gourde. Sans tarder je vins m’assoir en tailleur face à elle. Puis je revenais sur les mains. Je ne revenais pas de l’efficacité du baume. En relevant le regard je faisais tout pour paraître plus affirmé tout en prenant bien soin de ne jamais croiser son regard. Ma mission. Devais-je lui en parler ? Après tout elle n’avait rien de secret mais c’était plutôt son ridicule qui me faisait me demander si je devais le dire. J’allais définitivement passer pour un con… Je toussotais alors et pris mon courage à deux mains.

    -C’est un peu délicat… Je suis en mission ici. Mais ne t’énerves pas hein c’est tout à fait par hasard. En générale on fait appel à moi pour les missions comment dire… M’enfin tu vas comprendre. Un homme avait pas mal d’aventure extraconjugal dans mon village. Me demande pas ce que veut dire extraconjugal j’en sais rien… Bref. Il avait une collection de sous-vêtements féminins rangés dans un carton. Sa femme a confondu le carton contenant des photos à envoyer à une cousine de Suna avec celui de son mari… Il a fait appel aux shinobis pour intercepter le carton avant qu’il n’atteigne Suna… Donc je me suis retrouver à poursuivre des culottes de femmes pour un imbécile pas foutu de cacher un carton chez lui…

    Je n’osais lever le regard. Non mais quelle histoire à la con… Elle allait ou me prendre pour un fou ou se dire que je ne valais rien du tout en tant que shinobis… Alors je gesticulais comme un idiot, cherchant comment rattraper le coup.

    -Je précise que j’ai pas du tout de plaisir à ça hein. Je veux dire c’est ma mission je l’exécute… Mais toi tu fais quoi ici ? Tu fais une ronde ou un truc du genre ? Je ne veux pas t’alarmer mais… Le soleil va se coucher et le village est assez loin il me semble. Me reste des œufs je crois si tu as faim. Et puis bah si tu veux passer la nuit ici. Je prends le hamac dehors et toi la couchette dans la tente. Pour te remercier du baume. Je dois juste garder le carton prêt de moi. Va pas t’imaginer des trucs hein c’est la mission c’est tout !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 334
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Sous le soleil (PV Akuzu Mia) Sam 22 Juin 2013 - 12:01

    Il était en mission ? Suspect. Si il n’avait pas donné plus d’explication, j’aurais pu directement l’embarqué. Il pouvait très bien être un espion ou quelque chose dans le genre non ? Donc mes actes auraient été justifié mais heureusement ces explications me donnèrent tord et j’en étais bien content. J’avais un peu la flemme de ramener ce shinobi de Kiri jusqu’aux portes du village. Ma journée avait été assez éprouvante donc non merci. Je l’écoutais m’expliquer ça situation délicate. Lui aussi n’était pas rassuré et cela transparaissait dans sa manière de parler. Il pensait vraiment que j’allais l’emmener ? Pourtant j’essayais de tout faire pour lui montrer le contraire mais c’était compréhensible. Je pense que qu’il ne devait pas être douer pour blablater et encore moins pour se battre. Fin je me base sur ses dires.

    C’est vrai qui enverrai des haut gradé pour une mission comme celle tordu qu’il avait eu a effectué. Quelque part, on avait tout les deux eu une journée spéciale et il avait pas à cacher son regard puisque la mienne n’était pas les glorieuse non plus et pour le détendre je comptais bien le lui en faire part. En revanche on avait beau être pareil je dois avouer que sur le coup il me battait et à bien même, parce que bon ma mission un shinobi l’aurait bien exécuté, sans broncher il aurait couru dans ce bar pour voir les filles à moitié nu mais je pense que c’est pour ça d’ailleurs qu’il préférait envoyer une femme, au moins elle se dépêcherait de rentrer avant d’être embarquer dans la danse tout ça… Ce qui m’arriva mais soit passons. Je lui relevai la tête délicatement puis d'un ton raffiné je lui dis:.

    « Calmes toi, je te ferais rien Tenzô, Mia est gentille *clin d’œil* Mais en effet je dois avouer que c’est un peu… délicat, tordu oui, ahah. Mais t’inquiètes ma journée aussi a été mouvementé. Oui c’est le moins qu’on puisse dire… »

    Je ne sais pas s’il m’avait écouté, il repartit dans un dialogue. Essayant d’être crédible à mes yeux. Il n’avait pas de besoin de s’efforcer à le faire. Je le croyais. Ou alors fallait vraiment être culotté d’inventer un mensonge pareil. Puis il s’intéressait à moi, là je souris au vue des questions qu’il me posait. Une ronde ? Surement pas, j’étais bien trop orgueilleuse pour effectuer ce genre de truc. Franchement si il y a bien un truc que j’aurais horreur de faire, c’est bien ça. Puis il avait raison si loin de Suna cela n’avait pas de sens. L’heure tournait et il fit bien de me le rappeler, je n’aurais donc pas le temps de rejoindre le village avant la nuit ? Zut… Pour sa proposition j’étais un peu gênée, c’pas tous les jours qu’on me propose de dormir comme ça le premier soir ahah. Non mais heureusement qu’il était de bonne fois.

    « Tu fais ce que tu veux Tenzô, si tu as envie de dormir près de sous vêtement et lingerie fine, c’est ton choix ahah. »

    Je rigolais, ce n’était pas méchant mais il avait tendu la perche, je ne pouvais pas ne pas la saisir non ? Ahahah

    « Ta proposition me gêne, je ne voudrais pas te déranger. Merci pour les œufs et la boisson en tous cas. »

    Je me levais, woh quelle drôle de sensation, je fus prise de vertige… Pas normal ça. Serait-ce ça boisson, ou alors moi qui fatiguais ? Enfin de compte il avait peut-être raison valait mieux je mange et que je dorme un peu avant de rentrer… Je le regardais gênée mais souriante m’asseyant dans son hamac.

    « Tout compte fait, tu as sans doute raison, je crois qui vaut mieux que je dorme là, et si ta proposition tiens toujours, je veux bien d’un repas. Ah et pour la raison de ma présence, en faite je reviens d’une mission un peu tordu aussi. Enfin, soit, je vais t’embêter plus que je ne suis déjà en train de le faire.»

    Encore je le connaitrais, je pourrais lui parler comme si de rien n’était mais bon là, on se connaissait pas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1029
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Sous le soleil (PV Akuzu Mia) Sam 22 Juin 2013 - 13:49


    Je commençais enfin à être plus à l’aise. Son étourdissement lui fit changer d’avis. Et me demandait donc si la proposition tenait. Je n’allais pas lui répondre que non c’était évident. Par contre elle avait investi le hamac. Je fis une mine un peu contrarié. Typiquement masculin vous voyez, genre « touche pas à mon fauteuil ». Mais bon on venait de se rencontrer je n’allais pas lui rentrer dedans pour un hamac. Et puis tellement gentille. Tellement mimine. Je ne pouvais pas vraiment lui rentrer dedans, j’en serais même incapable… Elle m’avait aussi enfin donné son prénom. Mia. Court, simple à retenir. J’adore ! Oui, les noms à rallonge sortit de derrière les fago qu’on arrivera jamais à retenir cela m’a toujours agacé. Elle avait de l’humour aussi. Une grosse qualité de nos jours. Faut admettre qu’on est quand même plus entouré de dépressif qu’autre chose… Voilà qui me faisait donc me mettre encore plus à l’aise. Elle n’allait pas me dévorer c’est elle qui l’a dit. Alors je me décoinçais un peu. Elle avait faim et soif ? Pas de problème ! Tout sourire je rentrais dans la tête prendre d’autres œufs. Le soleil ne brillait plus assez fort pour chauffer de lui-même la plaque de fer alors je m’employais à faire un feu pour poser la plaque dessus et commencer le repas. 12 œufs sur le plat. Oui c’est beaucoup. Mais d’une je crève de faim. De deux les œufs au final c’est que de l’eau. Alors faut au moins ça ! Pendant que je préparais ce repas je lui répondais.

    -Mia… C’est pas mal. Je pense vraiment que tu as pris la bonne décision. La nuit hein. Sans vouloir dire que tu es empoté mais c’est toujours d’être au chaud et accompagné. Pour le repas comme tu peux le voir ce sera que des œufs… Toute façon je n’ai rien d’autre. Si tu veux du saké y’en dans la tente. L’eau ne convient pas à tout le monde surtout le soir.

    Le repas fut presque prêt. L’histoire de sa mission m’intriguait alors. Pour réemployer le terme qu’elle avait usé à mon encontre et que je n’avais pas relevé. Le temps que cela cuise je m’approchais alors du hamac et m’assis sur les talons, prenant enfin mon plus sourire je tentais d’en savoir plus à ce sujet. Si elle était ridicule ce serait sans doute marrant. Ca passerait le temps et puis moi je lui bien décris la mienne…

    -Dis m’en plus sur cette fameuse mission tu veux ? Ça m’intrigue. Comme ça on aura tous les deux l’air bête et la boucle sera bouclée comme on dit.

    Les œufs étaient prêts. Je ne lui laissai pas le temps de répondre que je partis une coupelle pour y mettre six de ses œufs et la lui apporter. Pour ma part j’avais les six miens. Je voulais bien un verre de sake mais je n’avais pas envie de passer pour un poivrot devant elle. Donc je m’abstenais en espérant qu’elle en demande et commence le récit de cette mission.

    -M’enfin si c’est genre top secret tu n’es pas obligée de m’en parler évidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 334
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Sous le soleil (PV Akuzu Mia) Sam 22 Juin 2013 - 15:22

    Sur mes propos, le Kirijin afficha un large sourire. Cela semblait lui faire plaisir que je reste. Et moi ça me faisait plaisir de discuter avec un inconnu. C’est vrai que parfois on préfère parler de tout et de rien avec des gens qu’on ne connait pas. C’est naturel chez l’être humain, cela permet de se retirer d’un poids. C’est à ce genre de personne qu’on peut tu dire sans avoir peur qu’elle nous juge ou encore qu’elle aille le crier sur tous les toits. Après tout qu’il soit shinobi ou non je m’en fichais un peu ce soir. Il ne semblait pas parti dans l’optique de tirer des informations sur moi et moi c’était la même chose. Bien que mon rang au sein de l’unité spéciale du village m’y forçait un peu, je ferais un petit topo une fois au village pour la forme mais franchement je prendrais que ce qu’il me fournira, je chercherai pas plus loin. Mais soit le voilà qui ressorti de la tente avec une douzaine d’œuf. Dis donc, je ne sais pas si je mangerais tous ça mais étant l’invité je devrais faire un effort.

    « Ca veut dire quoi ça, pas mal ? Ahah, je t’embête… Tenzo c'est beau aussi. En tous cas merci de ton invitation c’est fort sympathique de ta part Tenzo. Et les œufs, ça ira très bien t’en fait pas. Merci pour le saké mais aujourd’hui j’ai vu trop en qui en ont abusé donc ça m’a dégouté mais vas y toi te gêne pas. »

    Toujours de manière à le mettre à l'aise, je prenais un ton calme et délicat dans mes prise de parole. Le repas était bientôt près. Il n’avait pris que des œufs, drôle de manière de se nourrir. Du saké et des œufs, quel repas plein de nutriment ! Enfin je me gardais bien de juger les gens, dès fois je ne suis pas forcément mieux donc Mia, chut ! Bref, je le regardais faire autour du petit feu qu’il avait confectionné pour l’occasion. Puis il se rapprocha du hamac. Je me souvins alors qu’il avait dit que lui dormirais dedans. Peut-être que ça le dérangeais ? T’façon je m’y étais assise pas inadvertance, sans vraiment y penser. Il s’assit tout en m’interrogeant sur ma mission. A la fameuse… Sauf que je ne voulais pas avoir l’air bête, d’autant plus que ce n’était pas forcément l’image de moi qui allait en ressortir… Un laps de temps passa et alors que je m’apprêtais à répondre, il reprit la parole affirmant que si c’était confidentiel cela devait le rester. Quel brave. Après tout il m’avait raconté ses déboires je pouvais parler un peu de ceux d’aujourd’hui.

    « Non non, il y a aucun problème. Juste que ça me donne une mauvaise image. Disons que je devais me rendre dans un bordel pour enquêter sur un homme. Et je me suis retrouvait à danser à moitié nu, pour des hommes ivres tous ça pour une mission. »

    Je me sentais mal de raconter ça, je pouvais très bien passer pour quelqu’un que je n’étais pas à ses yeux et ça aurait été logique de ça part… Mais j’essayais de dériver sur autre chose, je sais pas quoi…

    « Tu t’es pas servi en saké Tenzo. Sinon euh tu as quel âge ? Fin je sais pas quoi te dire ahah… Je suis un peu mal à l’aise par rapport à ma journée en faite. J’avais réussi à oublier un peu mais ça reviens sans cesse. C’est déplaisant… »

    Je n’aimais pas me retrouver dans ce genre de situation en effet mais bon pour cette pauvre femme qui s’était faite agresser il fallait que justice soit rendu et malheureusement c’était moi qui avait du mener l’enquête. Enfin soit, je levais les yeux au ciel…

    « Normalement, cette nuit devrait être pleine d’étoile et le désert et l’un des endroits qui permets aux mieux d’observer ces étoiles… »

    Mon regard retomba et se trouva pile dans celui du Kirijin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1029
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Sous le soleil (PV Akuzu Mia) Sam 22 Juin 2013 - 17:39

    La pauvre me suis-je dis. D’une part je n’ai jamais compris pourquoi les hommes trouvaient excitant une femme à moitié nue dansant autour d’une barre verticale… Non dans la forme mais plutôt dans le sens où l’on sait bien qu’elle ne le fait pas pour nous… Ensuite envoyer une femme de par son physique agréable faire ce genre de mission. C’est… C’est… Oui c’est le monde des shinobis quoi… Je faisais une mine désolé. « Genre t’en fait pas je compatis ». Et je me préparais déjà à la rassurer. Je n’allais surement pas juger une femme sur les missions qu’on lui confiait. Les missions, j’en savais quelque chose. On ne les choisit pas. Enfin pas toute. Du coup forcément elle n’avait pas envie de picoler. Bah moi je n’allais pas me gêner tiens. Puisque cela ne l’a gênait pas. Du moins à ses dires. Je hochais au fur et à mesure de qu’elle me racontait. C’est elle qui n’avait vraiment pas l’air à l’aise pour le coup. Ce que je comprends. Puis elle me parla des étoiles… Les étoiles moi… Bah je n’y connaissais quedal ! Par contre que les étoiles étaient bien visible cela voulait dire que la météo allait être clémente. Et ça cela m’intéressait beaucoup plus. Bref. Elle me plaisait cette jeune femme. Loin des archétypes guerriers habituels qu’on croise normalement. Je lui fis un sourire presque charmeur pour lui faire sentir ma compassion. Puis tout en me relevant sans cesser de l’écouter j’allais me servir, en fait carrément prendre, une bouteille de sake j’allais me permettre d’ingurgiter allègrement tout en conversant avec elle. C’est une fois assis de nouveau devant elle que je lui répondis.

    -Franchement n’est pas honte. On ne choisit pas ses missions loin de là. Et fallait bien que quelqu’un s’en charge. Enfin, bon, prend pas ça pour de la flatterie hein, mais si tu as été choisis pour cette mission c’est bien parce que tu as un physique agréable. Je trouverais ça plutôt flatteur à ta place. Après je pense comme un homme forcément donc c’est peut-être pas le meilleur exemple du monde…

    Je me grattais les cheveux gêné par ce que je venais de dire. Mais me repris heureusement rapidement. Les gorgées successives de sake me désinhibaient un peu et ce n’était pas plus mal. Concernant l’âge… Je décidais de jouer un peu là-dessus. Histoire de détendre l’atmosphère. D’autant qu’elle semblait bien ne pas vouloir ressasser cette mission ce que je comprenais parfaitement. Quelle femme aimerait dire qu’elle s’est trémoussée devant des mecs pour obtenir ce qu’elle voulait d’eux ? Aucune appart une morue… Ce qu’elle n’était manifestement absolument pas…

    -Mon âge ? Ha ha, bah dis-moi quel âge tu me donnes pour voir si tu es physionomiste. Moi je te donne vingt ans maximum. Mais je partirais plutôt sur du 16. Je fais large parce que je sais que les femmes et l’âge faut faire attention.

    Je riais alors de bon cœur. Buvant mes dernières gorgées de sake avant de risquer de tomber dans l’ivresse. Posant la bouteille à côté de moi je levais le regard vers le ciel.

    -Les étoiles moi j’y connais rien. A part l’étoile du nord pour me diriger mais sinon… Tu as l’air de t’y connaitre toi par contre. C’est un genre de technique apparenter à ton style de combat ou juste un passe-temps ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 334
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Sous le soleil (PV Akuzu Mia) Sam 22 Juin 2013 - 19:11

    Il était élégant. Il essayait de me mettre à l’aise devant ma situation. Un peu comme moi j’avais pu le faire pour lui cinq minutes plus tôt. Situation qui était assez étrange quand on y repense et elle me faisait sourire. Il était là à me complimenter, c’était vraiment mignon car sincère. Même si bon j’avais à force l’habitude mais là je sentais une part de sincérité supérieur si je puis dire par rapport à un compliment banale. Et lui était loin d’être banale. Le problème c’est qu’il buvait un peu trop vite à mon gout… La vie de shinobi est difficile et des grands de ce monde disent qu’il faut boire pour oublier mais je ne suis pas de leur avis et j’espérais qu’il ne buvait par pour ces effets là. Néanmoins je me garderai bien de le lui faire savoir. Il était assez grand pour assumer je pense.

    « Ne t’inquiète pas, c’est gentil en tout cas. »

    Un sourire sincère se marqua sur mon visage. Alors que je replaçai mon verre d’eau sur le sol, je pris le temps de refaire ma queue. Enlevant mon chouchou, je l’écoutais. Il voulait que je trouve son âge et essaya de trouver le mien à la louche. Il visait juste le bougre. Enfin je pensais mais il rabaissa sa proposition ce qui me flatter, je paraissais encore comme une ado de seize ans ? Vu qu’il se fiait au physique c’était congratulant pour moi. Je rigolai. En revanche, mon tour arrivai, j’étais pas très doué pour ce genre de choses. Je l’identifiai rapidement pour estimer à peu près mais bon, c’était pas gagné. Du coup je pris un air penaud pour la proposition et ensuite joviale j’enchainai :

    « Heum… dix-huit ans ? Je sais pas je suis pas du tout physionomiste… Désolé. En revanche toi tu as bien vu la première fois, j’ai effectivement vingt ans mais merci de m’avoir rajeuni après ahah »

    Tenzo fini sa bouteille de saké… Je ne dis rien, je le regardais. Il se leva regardant les étoiles. Il m’avoue ne pas être doué dans ce domaine. D’ailleurs il m’affirma ne connaître qu’une seule étoile, celle du nord pour lui se repérer. Oui bon quand on ne s’y intéresse pas après tout… Mais bon cela m’étonnai tout de même qu’il n’ait pas la connaissance de la grande ourse. Celle-ci est tout de même réputée, qu’on soit amateur de constellation ou non. Je décidai donc de me lever pour la lui montrer surtout qu’aujourd’hui il y en avait des magnifiques. Je posai ma main gauche sur son épaule gauche passant derrière lui avec main droite je lui saisis son bras et posant ma tête sur son épaule je lui dessinai avec son bras un cercle qui entoura la grande ourse.

    « Attends, tu ne connais pas la grande ourse ? Regarde là… Il y a pas mal de constellation du zodiaque ce soir aussi si tu veux que je te les montre. J’aime les étoiles en faite rien d’autre ? C’est un passe temps oui. Toi, tu dois bien avoir tes passes temps non ? »


    Je lui montrai alors quelque constellation avant de retourner m’asseoir. J’avais peut-être était trop tactile mais pour montrer les étoiles c’est mieux de guider directement à partir du corps de celui à qui on veux montrer la chose non ? Je lui souris :

    « Tout à l’heure tu chantais tiens. C’est un de tes passes temps ? Tiens d’ailleurs tu pourrais en rechanter une avant qu’on ne se couche ahah »

    Je commençais à fatiguer. Je mangeais les derniers œufs qu’ils restaient. Pouff j’avais bien mangé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1029
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Sous le soleil (PV Akuzu Mia) Sam 22 Juin 2013 - 20:34

    Elle avait donc 20 ans. Plus âgée que moi. Elle ne les faisait pas je trouve. Mais bon comme quoi mon instinct mon instant ne m’avait pas tout à fait trompé… Quand elle me donna l’âge qu’elle imaginait pour moi… 18 ans ?! Outch… En fait l’alcool ça ne rajeunît pas. Ca vieillit faut croire… Et puis… Et puis j’éclatais de rire ! Presque flatté justement d’être vieillit. Et oui. Pour un mec être vieillit c’est flatteur. Je n’allais donc surement pas lui en vouloir… Mais je n’allais pas lui mentir non plus. Et donc la triste vérité. Je suis en effet un ado boutonneux. Beau gosse tout de même ! Important de le préciser même si ce n’est que pour la forme…

    -Manqué ! Je n’ai que 16 ans… Tout jeune mais sans les dents de lait et surtout j’ai quand même cessé de tété il y’a bien longtemps je te rassure. T’en fait pas, on me donne toujours plus que mon âge. C’est une habitude. Ce n’est pas pour me déplaire même si ça ne fait pas de moi quelqu’un de meilleur.

    Elle se recoiffa. Donnant une nouvelle note coquette à son apparence. Puis me parla donc des étoiles. Oui je ne connais pas la grande ourse… Ni aucune étoile. Elle me la pointa du doigt. Et moi, tel le grand érudit que je suis. Je regardais d’abord… Le doigt… Bref en portant en portant attention sur la constellation je ne pus m’empêcher de lâcher un magnifique et tout à fait naturel…

    -C’est censé représenter un ours ça ? On dirait une casserole ouais… Ils ne sont pas bien malin les astronomes alors… Ou encore moins physionomiste que nous. A croise qu’à force d’avoir la tête dans les étoiles ils sont même plus foutu de différencier la casserole d’un ours…

    Elle me présenta ensuite plusieurs constellations. Je me découvrais émerveiller sur le moment curieusement. C’est vrai que ça en jetait sévère un ciel étoilé comme ça. Par contre rien à faire, que ce le lion, le sagittaire ou je ne sais pas quoi, je reconnaissais jamais le nom dans la constellation. Ils étaient tous bourrés les astronomes à l’époque ou quoi ? Bref… Les étoiles pour elle s’étaient un passe-temps. Et elle me demanda si j’en avais moi des passe-temps. Je réfléchissais quelques secondes pour savoir quoi répondre. Je ne pensais pas être le gars le plus intéressant du monde en y repensant…

    -Mes passe-temps moi… C’est très bête. Oui il y’a la chanson. Un philosophe a dit que les musiques les plus douces peuvent dissiper les pires révoltes. Et comme je ne suis pas du genre violent si ce n’est pas nécessaire… Hormis cela. La lecture. Les philosophes, mais aussi les biographies. Je suis un grand passionné d’histoire. J’aime tout savoir sur tout le monde. Le combat pas tellement. Faut dire qu’avec ce genre de mission et vu que je n’ai pas de sensei ni vraiment d’ami j’ai pas vraiment besoin de faire partis de la famille des grands destructeurs capable de détruire un village en éternuant tu vois…

    Je toussotais alors quand elle me demanda de chanter à nouveau. Elle voulait une berceuse j’ai l’impression surtout et cela m’amusait presque. D’abord un peu gêné je rougissais puis hochait la tête en signe d’approbation. Je lui tournais le dos tout de même. J’étais certain que si je la voyais me regarder à tous les coups je n’arriverais pas à sortir un seul mot ! Je levais alors les yeux au ciel en cherchant quelle musique envoyé. Et puis ma voix se fit entendre, porté par une sorte de douceur naturelle, presque théâtrale.

    -T’attend pas à du grand opéra hein. Allez je me lance
    Au-delà, de montagnes embrumées
    Non loin des sombres, cavernes du passé
    Les pains rugissaient
    Vers le ciel haut et fier
    Les vents gémissaient
    Dans la nuit d’hiver
    Rouge le feu
    Sur mille lieux
    Flambait les arbres
    Torche de lumière


    Et voilà. Oui c’était tout. Court et suffisant mais c’était dans la tonalité qu’il y avait du sens pas dans la longueur… Je me retournais vers elle sans oser demander ce qu’elle en pensait. Je commençais à tout ramasser pour remettre un peu d’ordre. Puis une fois fait. Je pris un bout de papier ou j’écrivis mon adresse à la hâte. Quelque chose en moi me faisait espérer que nous ne perdrions pas contact. Après tout Suna et Kiri n’ont jamais été en conflit de souvenir. Et pour une fois que je rencontrais quelqu’un de sympathique je n’allais pas la laisser filer ! Après il lui revenait de m’écrire ou non. Je n’allais pas pour ma part lui demander son adresse cela aurait été inconvenant. Je m’approchais alors d’elle pour lui tendre le bout de papier.

    -C’est mon adresse si tu veux m’écrire… J’espère ne pas paraître trop entreprenant ou cavalier. Mais j’aimerais garder contact si tu veux bien. Je t’oblige à rien hein c’est à toi de voir.

    Je n’ose même pas imaginer la tronche que je me tapais à ce moment-là. Rouge comme une écrevisse sans doute… Je tentais malgré tout de rester le visage serein et la posture affirmé…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 334
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Sous le soleil (PV Akuzu Mia) Dim 23 Juin 2013 - 13:19

    Comme prévu je m’étais trompé dans l’âge du Kirijin mais il le prenait plutôt bien. Il n’avait que seize ans. Ouais bon, c’pas comme si j’avais fait une erreur monumentale. Deux ans surtout à s’t’âge là on ne voit pas la différence ou presque. Enfin passons, le petit jeu des devinettes était terminé et ce n’était pas plus mal comme ça. Les remarque qu’il fait pour essayer de montrer qu’il était mature me firent rire. Je voyais bien que malgré ces seize ans il avait déjà la tête sur les épaules. Enfin façon de parler. Il n’avait tout de même pas atteint l’ataraxie. Non sinon là j’aurais été un peu jalouse, vu que c’est ce que je voulais atteindre ; la tranquillité de l’âme. D’ailleurs il ne devait pas suivre l’Epicurisme ce Kirijin. D’ailleurs je ne pense pas qu’un seul shinobi de Kiri pourrait suivre cette voix là. Déjà que pour un shinobi c’est compliqué, alors ce de la brume sanglante. Même si il ne me paraissait pas comme les autres Kirijin que j’avais déjà pu rencontrer par le passé. Non il était vraiment sympas, peut être parce qu’il n’était pas sur son territoire ça je ne sais pas mais en tous cas, c’était agréable de discuter avec lui à cette heure qui commençait à se faire tardive.

    Il me parla alors de ces passes temps comme je le lui avais demandé gentiment. La musique semblait en être un en effet et il fit une remarque par rapport à un philosophe qui aurait que la musique pouvait dissiper les révoltes. Provenant de sa bouche, c’était très harmonieux. Je souris, pensant à ma philosophie de vie, l’Epicurisme qui disait qu’il fallait se satisfaire des besoins naturel et nécessaire. La musique rentrait dans le critère naturel. Oui puisque chanter fait partis de la nature, et de la nature humaine. Il était passionné d’histoire ce qui faisait un point commun avec moi. Puis la suite me déplu un peu plus, enfin pas tant que ça non plus, c’était juste moins bien quoi. Tout savoir sur tout, j’vois pas l’intérêt. Il y a des choses qui doivent rester secrète et qu’on ne peut savoir. Enfin bon c’pas comme ci il était le seule à tout vouloir savoir. La quête du savoir est parfois dangereuse… Il n’aimait pas le combat, pour un shinobi, étonnant. Moi, je m’étais mis dans l’idée que shinobi était un métier, a part certes mais un métier ou il fallait tuer parfois.

    « Tu n’as pas d’ami ? Je suis étonnée, tu as l’air de quelqu’un de sympathique pourtant. Sincèrement. Tu ne dis ne pas aimer le combat mais tu es tout de même shinobi Tenzo, ça ne l’oublie jamais… Aller je t’écoute »

    Je lui souris pour lui montrer que c’était des conseils d’ami. Il se tourna pour chanter. Surement que cela le gênait de faire ça devant moi alors je ris. Je ne pu m’en empêcher mais je me repris assez vite afin de l’écouter. Il trouva assez vite les mots qui m’embarquèrent loin, loin l’espace d’un instant j’avais pu oublier tout les évènements de la vie. Puis il s’arrêta, net court, c’était parfait. Assez longtemps pour s’évader, pas trop long pour commencer à s’ennuyer. Le perfect time. Bref je le regardais venir vers moi me tendant un bout de papier sur lequel était inscrit son adresse. Il était mignon dans sa façon de parler et de se rattraper en même temps. Je lui souris et lui fis un clin d’œil le taquinant.

    « Y’a aucun soucis Tenzo. Vraiment pas de soucis, ce sera avec plaisir. »

    Je pris le papier délicatement, puis je m’allongeai dans le hamac regardant les étoiles, mes paupières se fermaient doucement.

    « Bonne nuit … Tenzô »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Sous le soleil (PV Akuzu Mia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Passé & Lettres :: Flashbacks-