N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 [Mission de rang B] Prise d'otage (PV: Hakushi Ozuka)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 759
Rang : S

Message(#) Sujet: [Mission de rang B] Prise d'otage (PV: Hakushi Ozuka) Ven 11 Nov 2011 - 7:36

Ordre de mission: Un riche seigneur de Ta no Kuni a été enlevé par un groupuscule d’hommes, cherchant à affaiblir les forces du gouvernement de ce pays. Une rançon a été exigée, et une équipe d’information vous fournira le lieu exact où l’homme est retenu prisonnier. Votre mission sera simple ! Tenter par tous les moyens de récupérer l’otage en vie. Pour cela, vous aurez carte blanche et serrez accompagné par un ninja d’un autre village. Même si les ravisseurs ne sont que de simple bandit, il s’agit tout de même d’hommes entrainées et préparé au combat, donc soyez sur vos gardes. Bonne chance, la sécurité d’un pays repose sur vous.

----------

    L'été... C'était génial comme saison du point de vue de Sensoo Kiru, sabreur de Kiri mais aussi forgeron depuis quelques temps. Sa forge ne désemplissait pas de commandes et tout allait pour le mieux. Un matin paradoxalement brumeux, alors que Kiru chauffait tout juste son charbon, un oiseau vint à sa rencontre pour lui délivrer une mission. La dernière mission qu'il avait eu à faire remontait au printemps précédent et il était content de pouvoir bouger un peu. Sans tarder, il ferma sa boutique, et s'en alla, épée sur le dos, veste noire, pantalon noire... Toute sa panoplie habituelle quoi...
    Le jeune homme avait pour habitude de partir avant de lire l'ordre de mission et il s'arrêta net en voyant celui-ci. Des souvenirs remontèrent à la surface alors qu'il lisait que la mission de rang B se ferait à Ta no Kuni. Il se rappelait d'une mission où il avait été envoyé là-bas, le voyage en bateau s'était assez mal passé et il n'avait aucune envie que ça recommence.


    Kiru: * Génial... Pourquoi moi... *

    La seul chose qui le poussa à ne pas refuser cette mission était le fait très simple qu'un autre ninja serait présent. Un ninja extérieur à Kiri s'il avait bien compris, il s'agissait donc de sa première mission en coopération. Deux heures plus tard et sourire aux lèvres malgré tout, il était à bord d'un navire en partance pour le Pays du Feu avec un sac rempli de provisions, de petites armes, et de projectiles. Il savait que ce voyage vers ce qu'il appelait le Grand continent durerait environ une semaine et il priait simplement pour que cela se fasse sans péripéties maritimes.

    Une semaine passa, le navire était arrivé en avance et le jeune homme courait déjà vers Ta no Kuni, en se dépêchant de quitter rapidement le Pays du Feu pour n'avoir aucun problème avec les autorités locales. Il avait transformé son bandeau frontale en une espèce de spallière sur l'épaule et il savait que si un ninja de Kiri était repéré sur ce territoire, cela pourrait avoir des conséquences diplomatiques presque catastrophiques. Habitué du chemin le menant à Ta no Kuni, ce fut sans grande difficulté qu'il arriva bientôt au village concerné. Il était assez gêné de pas être arrivé plus tôt, mais le commanditaire de la mission devait le savoir s'il avait demandé son aide à Kiri.
    A présent, le jeune Kiru était un peu perdu, il ne savait s'il devait chercher l'équipe d'information ou s'il devait chercher son coéquipier spécial pour cette mission.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 896
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: [Mission de rang B] Prise d'otage (PV: Hakushi Ozuka) Dim 13 Nov 2011 - 16:07

Le pays du riz, voilà une destination bien spéciale, ça m’a pris quand même quelques kilomètres avant d’y arriver, mais m’y voilà enfin. Il fait un soleil incroyable ici-bas, ce n’est pas l’été pour rien, et pourtant je ne suis pas ici pour le tourisme ou les vacances. Je marche, tranquille, dans les rues du petit village, alors comme cela pour une nouvelle fois on me confie un boulet pour la mission qui va m’arriver ? J’ai vraiment l’impression que ces derniers temps Kumo doute de mes capacités à remplir correctement une mission. Un kirijin donc, je ne devrais pas avoir trop de mal à le croiser dans cet endroit où tout le monde connait tout le monde. Mais avant je compte bien profiter du temps radieux pour m’installer à une terrasse pour siroter paisiblement un verre.

-Tu as entendu, de nouveau un noble a été pris en otage ?


Incroyable, je me suis posée à une table d’un petit troquet sur la place du village, je comptais bien me reposer un peu avant que la mission ne commence, et il faut que celle-ci me rattrape dans les conversations alentours. Après tout il est vrai que ce genre d’évènement doit être équivalent à celui de l’avènement d’un nouveau Kage dans un des grands villages ninja, c’est donc normal qu’il soit le centre de discussions. J’essaie tant bien que mal de faire abstraction de cette conversation, mais c’est tout bonnement impossible, ces villageois parlent bien trop fort :

-Oui, on m’a aussi dit que des requêtes avaient été envoyées aux grands villages Shinobi. D’ailleurs j’ai cru voir un Kirijin dans le village récemment.


Tient voilà qui est intéressant, je me redresse lentement sur le dossier de ma chaise, écoutant soudainement avec attention les paroles des deux hommes essayant ainsi d’obtenir un peu plus d’informations. Finalement le sujet a changé, mais j’aimerais bien savoir où se trouve ce kirijin, ça m’évitera d’avoir à le chercher encore un moment. Je bois en vitesse mon thé glacé, et me lève rapidement, tournant sur moi-même pour faire face aux deux hommes

-Excusez-moi, j’ai entendu votre conversation, savez vous où je pourrais trouver le kirijin ?


Les deux individus me regardent étonnés de ma question, ils hésitent à me donner la réponse en voyant mon bandeau du village de la foudre, mais après quelques instants leurs langues se délient et ils m’expliquent alors :

-Je l’ai vu non loin, vous pouvez pas le rater, il porte une grosse épée, presque aussi grande que lui. Il semble chercher quelque chose, il marche un peu au hasard dans les rues.

-Merci de votre aide.


Je leur fait un léger sourire, et disparais de la place en quelques secondes. D’après la description que j’ai obtenue le shinobi doit certainement être un des fameux sabreurs de Kiri.
Je cours donc dans les petites ruelles à la recherche du shinobi en question, évitant les différents passants et autres obstacles sur mon chemin. Même si c’est un petit village c’est fou le nombre de personnes qui y vivent, j’ai l’impression que les beaux jours y sont certainement pour quelque chose. Je tourne rapidement à un coin de rue et soudain je m’arrête, je l’ai trouvé, je suis face à lui, presque aussi proche que la première fois que nous nous sommes rencontrés, je contiens avec difficulté la surprise qui s’empare de moi, mais j’arrive tout de même à rester de marbre, seul un mot sort de ma bouche, son prénom !

-Kiru…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 759
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: [Mission de rang B] Prise d'otage (PV: Hakushi Ozuka) Dim 13 Nov 2011 - 17:39

    Une équipe d'information... Oui c'était le seul renseignement que le jeune sabreur avait reçu. Il ne savait ni comment, ni où cherchait ce genre de personne lorsque soudain, une idée lui traversa l'esprit. Les administrations. Tout sourire il fit quelques pas en avant, prêt à démarrer sa mission, son partenaire du jour devait être là-bas, c'était logique. Au bout de quelques mètres, il s'arrêta fit presque un tour sur lui-même et son sourire sombra tout simplement pour laisser place à une moue réprobatrice.

    Kiru: * Ben ouais, mais c'est où les bureaux dans ce village... *


    Le ninja du village caché de la Brume se sentait mal à l'aise, il n'aimait pas ne pas avoir toutes les cartes en main d'entrée de jeu et ce fut donc avec un étonnement certain qu'il se retourna lorsqu'une voix féminine l'appela par son prénom. Étrange, il n'était pas si connu que cela et puis, cette voix lui rappelait quelque chose. Il se retourna sans détour pour apercevoir une jeune fille d'environ son âge aux cheveux rosées, elle était belle. Ce fut à ce moment, que de douloureux souvenirs remontèrent presque immédiatement à la surface. Les souvenirs concentrés en trois années de changements radicaux: les massacres, la haine, la souffrance, les batailles, l'adoration, l'entraînement et le retour. Sept changements... Pas un de moins, c'était ce que le jeune Kiru avait compté depuis que son amour s'était vu brisé par la distance, des changements, qui l'avaient profondément bouleversé et qui avait bien failli pousser notre sabreur à devenir un tout autre homme. Tout cela via une seule et unique personne...


    Kiru, à voix basse: « Ozuka... »

    Il était comme paralysé de la retrouver tout bonnement devant lui. Le jeune homme ne savait pas quoi ressentir à son égard, ses souvenirs se chamboulaient violemment. Son odeur était restée la même, sa voix légèrement plus mature qu'autrefois et cette aura unique qui se dégageait de la jeune fille. Il se rappela les quelques heures de bonheur vécues à ses côtés et pesa le pour et le contre pour finalement sortir une phrase presque froide malgré lui.

    Kiru: « C'est toi, l'envoyé de Kumo? »

    Un rapide regard aux environs lui avait permis, comme à leur première rencontre, de se rendre compte qu'elle ne vivait pas ici. De plus, son clan n'était pas dans les parages, ce qui appuya lourdement la conclusion du sabreur qui avait vu juste.
    Cette mission allait rester graver dans sa mémoire pendant un bon moment, mais pour l'instant, elle débutait tout juste. Après qu'elle eut répondu, ils se mirent en marche pour trouver l'équipe d'information, un silence pesant s'installait, il ne restait plus qu'à voir qui allait le briser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 896
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: [Mission de rang B] Prise d'otage (PV: Hakushi Ozuka) Ven 18 Nov 2011 - 17:57

Je les enchaine en ce moment les missions avec d’anciennes relations, que ce soit en tant qu’adversaire, ou bien en tant qu’allié, j’ai de plus en plus de mal à les éviter. Mais là c’est encore bien plus différent que toutes les autres, car j’ai peut-être ressenti un véritable sentiment pour lui, bien que j’aie essayé de me prouver le contraire. Ce genre de rencontre se passe souvent mal, tout simplement parce que les hommes sont trop sensibles et ce malgré la carapace qu’ils essaient de mettre pour paraitre invulnérable, ils sont en réalité beaucoup plus touché par les histoires de cœur, en particulier quand ils ont été plus passif qu’actif.
Je reste froide d’apparence, effaçant toute forme d’émotion de mon visage, retenant ma langue pour ne pas dire quoi que ce soit de déplacé ou qui pourrait nuire à la mission, car les retrouvailles qui se jouent actuellement sont tendues, bien que ce mot ne soit qu’un doux euphémisme. Au moindre dérapage de ma part, je risque une réaction démesurée du kirijin, car un homme qui s’est senti joué a toujours des réactions plus irréfléchies qu’une femme dans la même situation. Avant de répondre à sa question, je cherche quelle sera la meilleure phrase à dire : « À ton avis ? », non ce serait le prendre pour un imbécile et le côté dédaigneux risque de rendre la situation encore plus délicate à gérer; « Dans le mille ! » non, trop enjoué et enfantin. Finalement mon choix se porte pour un sec et froid :

-Oui


Pendant un moment j’hésite à ajouter quelque chose, mais rien ne sort, et finalement nous partons chercher plus d’information sur la mission qui nous attend dans un silence lourd et austère, sans même nous être dit bonjour. Pendant ces quelques minutes qui me parurent durer une éternité, mes yeux ne tentent pas une seule fois de poser le moindre regard sur mon compagnon de mission. Je regarde un peu ailleurs feignant de m’intéresser à l’architecture, tout ce qu’il y a de plus banale, du village :

-Je…


Sans le vouloir le mot est partit, sans aucun autre pour le suivre, je ne sais même plus ce que je voulais dire. J’enrage intérieurement de ma réaction, ne faisant cependant qu’apparaitre qu’une fausse gêne extérieure. Je me demande encore pourquoi je joue la comédie avec lui il n’est pas dupe à ce point. Je ne sais même pas s’il a fait attention à ce que j’ai dit ou bien même s’il m’a répondu car nous venons tout juste d’arriver au niveau de l’équipe d’information, qui nous attendait au centre du village. C’est toujours dans une ambiance austère, qu’ils nous donnent de manière imperturbable les informations complémentaires sur la mission, qui se trouvent sur un papier. Sans un mot donc ils s’en vont comme si leur présence n’avait jamais été. Décidemment cette mission s’annonce vraiment mal, avec une ambiance pareille, elle risque de rester dans les annales des pires que je n’ai jamais faites. Je déplie rapidement la feuille pour voir quels éléments supplémentaires on nous donne.

Une fois la lecture terminée, je tends le morceau de papier à Kiru, sans même vérifier qu’il se tient bien à ma gauche. D’après ce que je viens de lire, le noble en question est retenu captif dans un vielle ferme abandonnée au nord, on ne sait pas exactement combien de preneurs d’otages il y a, mais on sait qu’il y a d’autres otages et qu’aucun d’eux ne doit être touché. Une véritable frappe ‟chirurgicale”, impossible de laisser libre court à son imagination créatrice dans l’art de la destruction, bien que je sois aussi largement capable de faire dans la finesse :

-Bien, on fait quoi maintenant ?


Mon ton n’a pas changé, toujours aussi froid et distant, je veux lui laisser le choix du plan que nous allons suivre, autant lui laisser la direction pendant un moment de la mission. Je reprendrais les rênes de celle-ci quand j’en aurai marre d’être à ses ordres, mais je ne dois pour l’instant pas m’imposer sinon ça pourra exploser à tout moment.



[hrp] désolé pour le retard, mais en ce moment comme marqué dans les absences je suis surchargé de travail :s [/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 759
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: [Mission de rang B] Prise d'otage (PV: Hakushi Ozuka) Sam 19 Nov 2011 - 5:09

    C'était une mission silencieuse. On aurait pu la qualifier comme cela, oui, car les deux protagonistes ne s'adressaient pas la parole sur le tout le trajet qui les mènerait vers l'équipe d'information. Juste avant d'arrivée au point de rendez-vous, Kiru crut entendre un début de phrase de la part de sa coéquipière spéciale mais n'y fit pas plus attention compte tenu de la situation. Si elle avait voulu parlé, elle l'aurait fait, tout simplement.
    Pour sa part, la gêne initiale commençait à disparaître. Il se rendait bien compte de tout ce qu'elle avait pu changer en lui mais ne pouvait lui en tenir rigueur, elle n'était pas la seule fautive dans l'histoire, lui aussi avait une grande part de responsabilité, s'il avait été plus fort, tout cela se serait passé autrement. Mais ainsi va la vie, il ne rester plus qu'à savoir comment allait se dérouler cette mission avec touts ces pensées d'antan. La rencontre avec l'équipe d'information se fit rapidement et ils laissèrent simplement un petit parchemin aux de Ozuka qui le tendit à Kiru lorsqu'elle eut fini de la lire. Ce dernier le prit et leur mains se frôlèrent à l'échange du papier. C'était une sensation étrange pour Kiru, ce simple touché lui rappelait la douceur de la jeune fille. Il tenta de chasser cela de son esprit pour lire plus attentivement de quoi il était question pour la mission. Celle-ci avait légèrement changé. Il n'était plus question d'un homme mais de plusieurs autres dont il ne savait rien. S'il avait été plus concilient, il aurait proposé de faire survivre tous les otages, hélas, ce fut son pragmatisme qui fut au rendez-vous ce jour-ci.


    Kiru, d'une voix neutre: « Notre mission est de sauver le seigneur... On fait ce pour quoi on a été envoyé, pour les autres tant pis. Après, si on ne le reconnaît pas parmi les otages, il faudra bien essayé de tous les récupérer mais vu le confinement des lieux, ça ne va pas être très évident. Je propose d'aller sur place pour voir ce qu'il en ai. On avisera sur place. »

    Il se tut. Cela lui ressemblait peu d'agir comme cela. Il était plutôt de nature réfléchie normalement. Même si on notait qu'il n'allait pas foncer dans le tas sans réfléchir via ses paroles précédentes, Kiru avait bel et bien montré qu'il était du genre à faire passer la mission avant tout. Et c'était précisément son but: avant tout... Avant que n'importe quel sentiment ne vienne perturber cette aventure délicate, avant qu'il n'explose pour raconter ce qu'il avait vécu à la belle jeune fille... Il se devait de faire passer la mission avant tout cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 896
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: [Mission de rang B] Prise d'otage (PV: Hakushi Ozuka) Dim 27 Nov 2011 - 19:30

S’il y a bien une chose qui n’a pas changé chez Kiru, c’est bel et bien son pragmatisme, une chose à la fois, les détails n’ayant que peu d’importance : La mission avant, les dommages collatéraux après ; La défense du village avant, l’amour après. Trop de rigidité ce n’est pas bon, et surtout ce n’est pas drôle, coincé du cul va !

-Je suis d’accord avec ton idée d’observer les lieux avant d’agir, par contre nous devrions certainement attendre la tombée de la nuit avant d’agir, si jamais les bandits se rendent compte de quoi que ce soit ils n’hésiteront pas à exécuter les otages. Contrairement à ce que tu dis, je ne laisserai pas tomber les autres victimes, selon moi des vies humaines passent bien avant tout.

Oui j’ai bien dit que selon moi des vies humaines passaient bien avant tout, moi qui aie horreur de ce monde shinobi, qui n’ait pas eu peur de sacrifier un genin pour le bien d’une mission, moi qui n’ait pas eu peur de tuer auparavant qui et ne l’aurait certainement jamais. Si quelqu’un savait réellement qui je suis, il saurait forcément que ceci n’est que pure hypocrisie. En fait si je l’ai dit c’est surtout pour contredire le kirijin, sincèrement je n’en ai rien à faire des autres, qu’ils crèvent s’il le faut, même si après ce que je viens de dire je vais bien être obligée d’empêcher qu’il ne leur arrive quoi que ce soit pour paraitre crédible.
Bien désormais il faut que nous nous mettions en route, il faudrait éviter de perdre trop de temps ici à parler sinon la mission ne sera jamais remplie à temps. Je m’avance et commence donc à sortir du village, prenant la route vers le nord pour aller sur les lieux de la prise d’otage…

Nous voilà sur place, le soleil commence à chuter sur l’horizon depuis quelques temps déjà, entrainant dans sa chute inévitable, une pluie d’ombre qui commence à recouvrir ces terres. L’air chaud laisse place à une vague d’air plus frais, qui vient faire vibrer les feuilles aux alentours. Le bruit caractéristique étouffé du corps sans vie qui s’effondre sur le sol se fond alors parmi cette petite mélodie du vent.
Le garde est à mes pieds, mort, la gorge tranchée, laissant couler par d’importantes giclures, son sang, se vidant petit à petit du liquide pourpre. Un simple mercenaire, ce ne pouvait pas être un shinobi qui s’occupait de ce coin de forêt car sinon il ne serait pas fait avoir aussi facilement.
La ferme est un peu plus loin, une centaine de mètres, sur un espace entièrement découvert, rendant aussi vulnérable qu’une larve n’importe quel assayant possible. Des gardes sont postés un peu partout, aux fenêtres, sur le toit, et il y en a certainement d’autres à l’intérieur. Cela ne va pas être aisé de récupérer les otages sans que tout ceci ne tourne au bain de sang.
Je me retourne vers Kiru, après avoir tiré l’homme dans un buisson histoire de cacher son cadavre, cette fois ci il ne va pas me sortir l’excuse de voir le terrain avant de réfléchir car nous y sommes sur le terrain :

-Je t’écoute, tu proposes quoi maintenant ?

Je lui dis ceci presque avec un air de défi, certainement avec une petite touche d’ironie et de sarcasme, mais ce n’est que peu perceptible, de toute façon vu comment il est, il ne risque pas de le relever.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 759
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: [Mission de rang B] Prise d'otage (PV: Hakushi Ozuka) Lun 5 Déc 2011 - 13:18

    L'analyse et la réflexion avait pris place dans la tête du jeune Kiru, laissant de côté d'éventuelles rancœur non souhaitable pour cette mission. Il ne fit pratiquement pas attention à la réponse de Ozuka quant à la survie d'otages, c'était une chose qui se réglait sur le tas selon lui et les deux shinobis ne tardèrent pas à prendre la route vers la base des kidnappeurs... Une fois arrivé, le sabreur dut se rendre à l'évidence, il leur serait impossible d'entrer dans la ferme sans se faire voir et son épée n'allait certainement pas arranger la situation. L'ancien amour du ninja du village caché de la Brume lui demanda quoi faire et cela lui rappela également sa façon d'agir, il y avait de cela deux ans: toute tranquille aux premiers abords, voire charmante mais qui cherche tout de même à vous soutirer un maximum d'information. Heureusement, les deux anciens amoureux faisaient équipe et Kiru ne tarda pas à parler d'une voix glacée. Il avait hâte de terminer cette mission mais cette même hâte ne devait pas entacher la réussite de ce sauvetage suicidaire.

    Kiru, accroupi à côté de Ozuka: « On ne pourra pas les approcher discrètement sauf si on attend la nuit mais les chances de survie du seigneur s'aminciront sérieusement d'ici là... La seule chose qu'il reste à faire serait d'utiliser leur demande de rançon à notre avantage. L'un de nous s'avance et les distrait alors que l'autre entre pour trouver le seigneur. »

    Il se tut attendant son avis sans le lui demander pour autant. Le jeune ninja avait lancé un début de plan avec une certaine réflexion, il fallait le remarquer, mais cette tactique ne serait pas efficace à cent pour cent s'ils ne la construisaient pas à deux.
    Selon Kiru, les difficultés premières seraient pour celui des deux ninjas qui entreraient dans le bâtiment: il fallait se faire voir le moins possible et tuer rapidement en cas de repérage ennemi. Il avait déjà établi une petite stratégie pour cela mais attendait d'abord de savoir ce que pensait la fille aux cheveux rosées quant à sa tactique de base. Le problème suivant était bien sûr la distraction à fournir car les bandits se rendrait compte tôt ou tard qu'il y avait anguille sous roche et pour cela, le Kirijin ne voyait qu'un grand combat à forces inégales qui pourrait donné suite au massacre de tous les otages. L'idéal serait donc que le premier shinobi sauve le seigneur suffisamment rapidement pour ensuite tenter de sauver les autres en exécutant les criminels...


[HRP: double excuse pour ce retard non voulu...^^ Et aussi pour ce court post... Prends ton temps pour poster, je suis assez pris avec l’Épisode en cours.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 896
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: [Mission de rang B] Prise d'otage (PV: Hakushi Ozuka) Dim 11 Déc 2011 - 17:58

C’est qu’il en a dans la tête le Kiru, mais son plan n’est pas abouti, il n’a pas atteint la perfection, il lui manque la petite touche qui fera toute la différence et qui vient de moi. Je vais donc l’améliorer, le rendre imparable.
Je me recule doucement quittant ma position d’observation et me mettant légèrement en retrait par rapport à lui. D’un coup je sors mon Wakisachi et le porte à la gorge du kirijin :

-Ne bouge plus, tu es mon prisonnier, au moindre geste dit adieux à la vie.


De ma main libre je détache son bandeau de Kiri de manière délicate et le range dans une de mes poches. Je lui laisse ses armes pour qu’il puisse se défendre si cela vire mal, mais dans l’idéal j’aurais dû les lui enlever aussi, en particulier son sabre si spécifique, qui le rend très facilement reconnaissable, voir trop :

-Bien maintenant lève-toi, on va aller dire bonjour à ces charmants messieurs.


Tout en gardant le petit sabre proche de sa thyroïde, je le pousse en avant nous faisant sortir des buissons, devenant ainsi visible de tous. Il ne faut pas beaucoup de temps avant que les gardes ne nous repèrent et se mettent en position défensive, pointant sur nous multiples lames et autres éléments tous capables de faire de jolis trous dans la peau. Je me cache le plus possible derrière Kiru, ne laissant dépasser juste ce qu’il faut de visage pour avoir l’ensemble des brigands en vue :

-N’avancez plus d’un pas ou vous êtes morts tous les deux.


Sur l’ordre je m’arrête sans rien dire, je les scrute tous, j’aurais juré qu’ils ne nous laisseraient pas avancer autant. Pendant un moment seul le bruit des grillons, si caractéristique des nuits d’été, vient rythmer la scène qui se joue. Puis quand j’estime que l’on a assez attendu ainsi je dis d’une voix forte et calme :

-Je viens échanger la rançon pour le noble que vous détenez, je viens négocier avec vous.


Puis à voix basse je m’adresse à Kiru, faisant en sorte que ni mots ni mouvements de mes lèvres ne soit perceptible :

-Ne bronche pas, ton plan me plait alors je le pousse un peu plus loin. Je serais toi j’éviterais tout acte stupide.


Pendant un moment les bandits restent perplexes, ils ne comprennent pas trop ce qui se passe, ils n’imaginaient peut être pas que la rançon arriverait aussi vite, et surtout ils n’imaginaient pas qu’elle arriverait ainsi. Durant quelques moment deux d’entre eux discutent à part puis après quelques échanges brefs l’un d’eux disparait dans la maison et l’autre s’approche de nous :

-Vous venez négocier, c’est cela…
Il s’arrête un moment cherchant à lire la plaque shinobi qui orne mon front pour savoir à qui il a à faire. Kunoïchi du village de la foudre, mais pourquoi nous amener cet homme alors, nous n’avons demandé aucune libération de prisonnier, nous ne voulons que de l’argent, de la monnaie sonnante et trébuchante, et non pas un simple homme.

L'homme en question était relativement grand, élancé, mais avec un visage sévère renforcé en grande partie par ses cheveux courts. Il portait une cicatrice au niveau de l'arcade sourcilière gauche, faiblement visible à cause de la lumière quasi absente dans la nuit noire. Il portait un large manteaux qui arrivait jusqu'à ses genoux, non boutonné, qui volait légèrement à la brise de nuit. Calmement je lui répond:

-Vous l’aurez votre argent, et c’est en ramenant ce prisonnier aux autorités que vous l’obtiendrez, la prime sur sa tête vaut largement ce que vous désirez.

Il regarde Kiru un moment, ne croyant pas réellement ce que je lui raconte. Il passe ainsi un certain temps en face de nous et après un petit moment de réflexion il dit :

-Bien, suivez-moi, nous allons marchander à l’intérieur, je n’aime pas m’exposer ainsi.

Il se retourne et d’un geste simple de poignet m’invite à le suivre en direction de la vieille ferme. Je pousse de manière sèche Kiru afin qu’il avance et l’entraine avec moi dans la ferme, une fois à l’intérieur la porte se referme, nous voilà désormais au cœur de leur repaire, peut être même dans la gueule du loup…


[hrp] si jamais il y a le moindre problème dis le moi et j'édite, merci de m'avoir autorisé le rp forcé ^^[hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 759
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: [Mission de rang B] Prise d'otage (PV: Hakushi Ozuka) Mar 13 Déc 2011 - 6:44

    Le moment de silence de Kiru lui coûta cher. Il n'avait pas sentit la jeune fille se retirer légèrement pour le prendre par surprise et se retrouvait menacé comme un débutant. Ce fut d'abord la colère qui s'empara de lui, ce n'était pas très compliqué, il avait toujours été en colère contre elle depuis deux ans, mais là, ce coup qu'il estimait digne de la traîtrise pour le moment, l'avait passablement offensé. Il se calma en se souvenant simplement de son propre plan et l'approche n'était pas mal pensé.

    Kiru:
    « Euh, attends et si... »

    Trop tard, elle le pousse à sortir. Son idée non exprimée? Mettre un clone à sa place... Hélas, l'empressement de la Kumojin ne lui permit pas de jouer la carte de sûreté. Une conversation avec l'ennemi démarra alors, elle se faisait passer pour une kunoichi qui avait attrapé un gros poisson, sauf que le gros poisson, c'était lui. Kiru fut un peu décontenancé de voir que les criminels leur avait laissé une chance de s'expliquer en les invitant à l'intérieur. Et maintenant? Le sabreur était en proie à de nombreuses questions sur la suite des évènements. La première chose à faire comme d'habitude était d'examiner les lieux.
    La pièce principale, du moins là où se réunissait le plus grand nombre de bandits semblait être l'écurie. Chaque box n'était pas toujours occupé par un cheval mais par des armes ou des criminels en train de discuter calmement. Ceux-ci se turent alors que Kiru et Ozuka avançait derrière celui qui semblait être le chef. Outre cela, le sabreur, remarqua la présence d'un grenier au-dessus d'eux presque en forme de balcon. Les personnes présentes là-haut pouvait les voir d'en bas, d'ailleurs deux autres hommes étaient à les regarder d'un air mauvais de toute leur hauteur. Peut-être que les otages étaient simplement retenus ici. Le moment d’observation touchait à sa fin alors que le chef s'arrêtait devant un bureau de fortune au fond de l'écurie. Il s'y installa et dévisagea les deux ninjas pendant un long moment. Son regard s'arrêta notamment sur l'imposante lame du Kirijin et il commença à parler en fixant celle-ci.


    Chef ennemi: « Alors comme ça, vous dîtes que ce jeunot me rapportera plus que la tête du seigneur le plus important de ce pays, comment ça se fait? »

    Question subtile.. Difficile d'y répondre sans griller leur couverture, il était vrai qu'être plus important qu'un seigneur relevait du rêve, même un Kage avait parfois du mal à se faire respecter des villageois qui symbolisait le seigneur comme le maître du pays... Aussi, pour ne pas mettre la belle fille aux cheveux roses dans l'embarras, ce fut lui qui répondit de sa voix la plus grave, la plus typique des bandits de grands chemins.

    Kiru, sombre:
    « Le jeunot comme tu dis... Il a simplement fais disparaître une dynastie entière au Pays de la Foudre, une dynastie comportant des personnes très chères au pays. Ensuite? Il a pu fuir pendant trois long mois alors que les meilleurs ninjas de Kumo étaient à sa poursuite. Elle m'a eu par surprise et surtout par hasard, alors que je venais vers vous pour vous piller. Elle n'en a pas l'air mais son niveau surpasse nettement supérieur de celui d'un ninja de haute volée. Et puis... »

    Kiru, après son long mensonge pour couvrir sa coéquipière, lança un très faible « désolé » à Ozuka avant d'arborer un regard assassin, digne de celui qu'il avait gardé après leur séparation. Avec un certaine inspiration, il bascula sa tête en arrière avec un force telle que le coup partit droit dans le beau visage de la jeune fille, lui permettant de se libérer facilement. Le but de sa manœuvre? Protéger Ozuka en faisant croire à l'ennemi qu'ils étaient du même camp.

    Kiru: « Vous allez tous regretter d'avoir simplement pensé qu'il vous serait possible de me faire prisonnier. »

    Il sortit brutalement sa lame, manquant de peu la chûnin de Kumo et fusa vers le chef qui l'évita assez facilement mais la tactique de Kiru résidait dans le fait qu'il se dirigeait vers l'échelle derrière, pour pouvoir monter dans le grenier. Derrière lui, il entendit simplement le chef criait avec force sur ses hommes et lançait une sorte d'invitation à la jeune fille.

    Chef ennemi: « Aidez-nous et nous serons quitte. Sinon, on vous prendra à sa place... »

    Enfin une invitation pour un criminel, hein... De toutes manières, cela aurait été mieux que de se faire poursuivre par toute une bande de criminels dont le niveau en combat était incertain.

    Kiru: * Vais-je l'appeler... *

    Ce fut la seule pensée de Kiru alors qu'il arrivait au grenier. Qu'est-ce que cela signifiait pour le chûnin? Avait-il une arme secrète?
    Il n'y avait pas deux mais bien cinq gardes avec environ une dizaine d'otages. Pourtant, quelque chose lui disait que le seigneur ne faisait pas partie de ceux-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 896
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: [Mission de rang B] Prise d'otage (PV: Hakushi Ozuka) Jeu 22 Déc 2011 - 14:47

La ferme est calme, il n’y plus un bruit depuis que nous sommes rentrés dedans, au dehors, seul les grillons continuent inlassablement leurs chants grésillant couvrant à peine la petite brise du soir. On arrive à peine à distinguer la pâle lumière qui se dégage des yeux des trois garde postés à l’extérieur et qui ne sont pas allés à l’intérieur pour voir comment l’échange allait se dérouler. Malheureusement pour eux ils auraient dû y aller, pour une fois que la curiosité aurait pu les sauver.
Sans un bruit une lame sombre s’avance à découvert, ne profitant que de la nuit pour se mouvoir sans être vue. Lentement elle monte sur le toit avec une agilité féline et sans un bruit. Un puis deux, et enfin trois, ils tombent tous privés à jamais de leur souffle vital, tous transpercé par une fine lame désormais tâchée de leur sang. Lentement, une main experte, attrape un morceau de tissu et enlève avec délicatesse et parcimonie le liquide rouge qui vient de souiller son arme. La lame courte brille de nouveau à l’éclat pur de la lune, reflétant même les étoiles et la plaque du village auquel appartient le shinobi c’est-à-dire le village caché de…

Une fois à l’intérieur je ne peux que constater à quel point il va être délicat de se sortir de là en évitant le maximum de dommages collatéraux, il y a des hommes partout, je vois même une sorte de comble, mais aucun otage à l’horizon, certainement sont-ils à l’étage, cependant je ne peux pas me permettre d’approximation quant à leur position, car dès que le combat éclatera je n’aurais que quelques secondes pour les mettre en sécurité, hors d’atteinte des bandits, qui voudront les éliminer de suite. Je tiens toujours le shinobi de Kiri sous ma lame, mais avec moins de fermeté qu’au début. L’homme qui nous a reçu et qui semble être le chef du groupe prend place à son bureau, ou devrais-je dire au niveau d’une planche posée sur deux tréteaux rongés par le temps et les insectes en tout genre.
Il me pose alors la question à laquelle je m’attendais, pourquoi est-ce que Kiru vaudrait plus qu’un noble, c’est vrai que je n’y avais pas beaucoup réfléchi, mais j’avais tout de même une petite idée sur ce que j’allais dire. Cependant c’est le kirijin qui me surpris le plus dans cette histoire avec une aisance que je ne soupçonnais pas chez lui il sortit un mensonge presque aussi élaboré que celui que j’allais dire. Pourtant je n’ai pas le temps de le remercier que c’est lui qui s’excuse déjà, de quoi ?
De ça, du coup qu’il vient de me donner, du coup qui a failli tout faire rater, je suis obligée de consommer un peu de chakra pour que tout ne rate pas, imbécile, tu as raison de t’excuser pour cette connerie. Même si en faisant ainsi tu crois me couvrir, tu augmentes encore plus nos chances d’échouer. Je tombe lourdement sur les fesses, consommant encore un peu de chakra pour que tout ne rate pas. Mon ancienne conquête vient de monter à l’étage, bonne idée comme cela je peux enfin abandonner cette consommation de chakra inutile. Au moment même où le chef demande à ce que je lui vienne en aide, mon corps commence à devenir papier pour enfin disparaitre en une explosion de papier inoffensive.

… la foudre. Soudain je lève la tête comme surprise par ce qui vient de me parcourir. Ça y est mon clone vient de disparaitre, c’est plus tôt que ce à quoi je m’attendais. En effet un clone, lorsque je me suis reculé, juste avant de menacer Kiru j’en avais créé un qui s’est chargé de rentrer. Pourquoi menacer son enveloppe corporelle quand un simple clone peut se charger de la basse besogne. Maintenant je sais exactement à quoi ressemble la ferme de l’intérieur, je sais là où risquent de se trouver les otages. D’un simple mudra j’active les petits papier explosifs qui se trouvaient dans ceux qui ont servis à mon clone. J’entends l’explosion depuis le toit, largement étouffée par les différents murs, avec ça on gagne un peu de temps, Kiru en gagne pour sortir les otages et moi pour finaliser mon plan. D’un coup sec je range mon sabre et attrape quatre parchemins explosifs que je place rapidement sur les murs de la ferme, sans faire attention à ce qui se passe à l’intérieur, aux bruits qui peuvent en sortir, et je me recule pour me mettre à couvert :

-3 minutes, je te laisse trois minutes, après Boom.

Dans trois minutes je fais tout exploser, les otages étant très certainement à l’étage les explosions ne devraient quasiment pas les atteindre, par contre le peu de mur qui restera après l’explosion ne tiendra pas très longtemps les combles, ce sera donc au kirijin de se démerder pour que tout se passe au mieux…


[hrp] voilà si jamais tu veux que j'édite dis le, si tu ne comprend pas non plus, de toute façon j'ai fait un piti résumé [hrp]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 759
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: [Mission de rang B] Prise d'otage (PV: Hakushi Ozuka) Mer 28 Déc 2011 - 9:51

    Une agitation peu commune venait chambouler le calme qui régnait autour de la ferme. Le sabreur n'avait rien vu de ce qui se passait en bas mais le chef ennemi semblait fou de rage, comme s'il avait été dupé. Pendant une fraction de seconde faillit redescendre pour voir ce qui avait pu arriver à Ozuka mais la présence des nombreux gardes l'empêchèrent de changer d'avis quant à son engagement dans un combat. Il tira sa longue lame de son fourreau et para de justesse un kunaï qui venait en sa direction. Son regard n'avait pas changé, avec cet aspect guerrier et meurtrier. Il utilisa sa technique d'accélération pour surprendre ses adversaires et put trancher le flanc d'un des gardes sans que ce dernier ne puisse comprendre. Le sang coulait et les otages commençaient à paniquer alors que les gardes restant étaient soudainement plus nombreux. Ceux d'en bas étaient montés pour aider leurs alliés et la situation pour Kiru n'était vraiment pas brillante. Le chef n'était pas là, il avait dû sortir pour régler un problème supplémentaire, d'ailleurs, la belle Ozuka n'était pas là elle non plus, mais que se passait-il?
    Il se rappela ses paroles quand il parlait de sauver uniquement le seigneur... Il avait dit cela pour paraître froid mais son intention était bel et bien de sauver tout le monde. La ferme était grande et le seigneur devait être ailleurs, autrement dit, le risque pris était vain pour le sabreur, il allait devoir combattre pour survivre et, s'il le pouvait, sauver tous les otages présents. Alors qu'il allait apposer ses mains au sol, une explosion se fit sentir en dessous de ses pieds. Les gardes étaient affolés et regardaient vers le bas, Kiru lui, ne prit pas temps de réfléchir et prit deux otages pour les balancer tout simplement vers la fenêtre la plus proche. Il put en sauver quatre de cette façon avant que tout ne s'écroule...
    La fumée avait envahi la zone. Les décombres gisaient un peu partout et on pouvait un mélange de bois et de sang ainsi que quelques morceaux de membres qui semblaient être humain. Étrangement, une silhouette d'environ cinq mètres de hauteur tenait encore debout. En se dissipant, la fumée de l'explosion permit d'observer plus attentivement ce qui se passait: un crocodile de cinq mètres de hauteur se tenait debout sur ses deux pattes arrières au milieu du champ de ruines. Il était d'un couleur sombre et quelques écailles rouges transperçaient un long manteau noir sur lequel on pouvait lire au niveau des manche le kanji « Crocodile ». Le regard de la bête était d'un doré majestueux et pourtant, il semblait être comme celui de Kiru, assassin et guerrier. Dans l'une de ses pattes se trouvait une hallebarde chinoise proportionnelle à sa taille... Il était dans une position un peu étrange. Outre le fait qu'il soit debout, l'animal était légèrement rabaissé, comme s'il couvait quelque chose. Lorsqu'il écarté un peut les bras, on put voir Kiru, dans une position semblable à celle du crocodile pour protéger deux personnes qui devait être des otages...


    Wanibushi: « Fini de jouer Kiru-chan... L'heure du combat a sonné. »

    Kiru souriait alors que les otages couraient vers les quatre autres sauvés. Il commença dès lors à observer les lieux, histoire de savoir quel endroit il restait à parcourir pour trouver le seigneur enlevé. Il ne savait pas qui était à l'origine de l'explosion mais cette personne l'avait aidé en quelque sorte même si cela avait coûté quatre vies innocentes. Les gardes présents auparavant semblait mort et le ninja appuya son regard sur un autre bâtiment à quelques mètres, ce devait être là-bas que se trouvait le seigneur.
    Il cherchait Ozuka du regard, priant un peu pour qu'elle n'ait pas été pris dans cette explosion...


Citation :
Résumé:

La zone s'est écroulé mais Kiru s'est sauvé en invoquant Wanibushi, le crocodile Guerrier. Un allié de choix qui ne fera pas de mal au couple Kiru/Ozuka pour la suite de la mission.

Techniques utilisées:

Sokushin > technique permettant de doubler sa vitesse.
Kuchyose Wanibushi> invocation du crocodile Guerrier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 896
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: [Mission de rang B] Prise d'otage (PV: Hakushi Ozuka) Jeu 29 Déc 2011 - 18:50

Depuis mon couvert j’observe, cela fait 30 secondes que le compte à rebours a commencé, dans la bâtisse c’est un tumulte incroyable qui se produit et dont le son me parviens. Même si cela m’est égal du sort qui est réservé à Kiru, ça me ferait mal d’avoir un nouvel équipier mort au cours d’une mission, surtout que ce genre de chose pourrait refroidir les relations entre Kumo et Kiri, même si là aussi je me moque plutôt pas mal de ce qui pourrait se passer entre nos deux villages.
Soudain une ombre furète entre les murs de la ferme, et commence à fuir dans une certaine direction. Toi mon petit tu t’en tireras pas si facilement, je peux te jurer que tu vas regretter d’avoir fuis la mort qui t’attendais puisque celle que je vais te proposer sera bien pire.
J’aimerais bien m’approcher de lui discrètement pour le surprendre par derrière, seulement c’est impossible, celui-ci se retourne sans arrêt, il semble inquiet, et même s’il fait noir, je serais bien trop facilement perçue.
Je commence à le suivre en longeant la lisière de la forêt me fondant au milieu les arbres, devenant une ombre parmi les ombres, une branche parmi tant d’autres, j’avance sans un bruit, prête à lui sauter dessus quand le moment sera venu. Soudain je remarque que l’homme en question n’est pas n’importe qui, c’est le chef du groupe de bandit, de plus il ne se dirige pas n’importe où, il va droit sur une petite maison en retrait de la ferme, cachée par de nombreuses branches tombantes des arbres alentours. Le lieu n’est pas gardé, certainement pour ne pas attirer l’attention, mais c’était sans compter sur moi. L’homme rentre à l’intérieur rapidement, en regardant une dernière fois autour de lui :

-tu vas faire quoi toi ? Me dis-je à moi-même, toujours cachée derrière un arbre.

Mais pas le temps d’en savoir plus, un bruit sourd et violent vient percuter mes tympans, me forçant à me boucher les oreilles. Les trois minutes viennent de s’achever part l’apothéose prévue. Je me retourne constatant que l’explosion a réduit en un tas de planches et de pierres ce qui était il y a peu de temps une vielle ferme. Je n’arrive pas à en dire plus de savoir s’il y a des survivants ou pas, je suis trop loin et même avec une lune pareille la nuit est trop noire pour que je puisse affirmer quoi que ce soit. J’entends le bruit d’une porte qui claque, elle vient de la maison, c’est le chef. Il est sorti voir ce qui se passait ? Non il tire quelque chose, un homme bâillonné, plutôt bien en forme, si ce n’est gros. Il a du mal à le trainer hors de la maison, faut dire que même moi j’aurais du mal avec 110 kilos en plus à avancer :

-Besoin d’aide ?

L’homme sursaute en m’entendant prononcer ces quelques mots, et il se retourne brusquement pour me faire face. Il est en sueur, faut dire qu’avec ce qu’il vient de courir et la petit frayeur que je lui ai faite, je pourrais presque lui pardonner, enfin non, moi je ne serais pas en transpiration à sa place, il est juste faible. Il attrape le pourceau ligoté de la tête au pied et sort une dague qu’il place juste au niveau de la thyroïde, bien qu’il soit assez dur de dire si c’est au niveau de la thyroïde ou bien si c’est sur un bout de gras qui dépasse.

-Laissez-moi partir ou bien je l’égorge sur le champ !

-Et c’est qui lui ? Dis d’un air un peu moqueur ne comprenant pas pourquoi il me menaçait sachant que je ne savais pas qui se trouvait devant moi.

-C’est le noble que vous êtes venu chercher, vous ne le reconnaissez pas ?

Merde la grosse bourde, incapable de reconnaitre sa cible, et moi qui pensais qu’elle était à l’étage avec les autres, bon maintenant va falloir la jouer diplomate si je veux m’en sortir avec une réussite de mission…


[hrp] comme d'hab si qqch ne va pas j'édite ^^[hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 759
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: [Mission de rang B] Prise d'otage (PV: Hakushi Ozuka) Lun 2 Jan 2012 - 9:38

    Le sang coulait du côté de Kiru, depuis que l'explosion avait eu lieu, plusieurs gardes s'étaient manifestés et arrivaient depuis la forêt qui entourait les lieux. Alors que le sabreur s'occupait d'éloigner les quelques survivants, l'immense crocodile faisait des dégâts en insultant de sa voix grave les quelques hommes qui osaient d'approcher de lui. Ce ne fut qu'à ce moment que le jeune ninja du village caché de la Brume vit la belle Ozuka en pleine négociation avec le chef ennemi qui avait placé un autre individu devant lui, en guise de bouclier. Ce devait certainement être l'otage pour lequel les deux shinobis avaient été envoyé. Il ne lui fallut que quelques secondes pour choisir ce qu'il allait faire.

    Kiru, s'adressant d'abord aux rescapés: « Vous restez ici, vous serez en sécurité tant que ce crocodile sera là. -se tournant pour parler à Wanibushi- Hé, j'te les laisse! »
    Wanibushi, tranchant un garde avec son immense hallebarde: « Ouais c'est ça poule mouillée! »

    Les deux compagnons s'étaient souris mutuellement. C'était le genre de propos qui fusaient la plupart du temps entre eux et cela détendait l'atmosphère en général. Ce fut d'ailleurs pour cette habitude là que Kiru ne riposta pas verbalement et se mit à créer trois clones. Ceux-ci allaient contourner la maisonnette pour être prêt en cas de fuite, tandis ce que le vrai sabreur courait déjà rejoindre la fille aux cheveux rosés. En clair, il avait mis toutes les chances de leur côtés, feintant les négociations en cours, puisqu'il connaissait plus ou moins l'issue de celle-ci. Les clones étaient en place, dans l'ombre pour ne pas être vue et le Kiru original arriva à côté d'Ozuka sans lui dire un mot. Il préféra s'adresser directement au chef de la bande, maintenant qu'il avait compris leur manège, il n'était plus nécessaire de se faire passer pour quelqu'un qu'il n'était pas. Sa voix fut alors autoritaire sans être agressive.


    Kiru: « Bon... On va régler ça très rapidement. Voilà tes options... Soit tu libères l'otage et tu nous suis jusqu'à la prochaine maison d'arrêt, soit tu le tues, et tu mourras ensuite, soit on arrive à libérer l'otage malgré toi et tu meurs également. Simple non? Choisis... »

    Le regard du forgeron était très appuyé désormais. Il observait chaque mouvement de l'ennemi afin de pouvoir anticiper avec ses clones le moindre de ses mouvements selon sa décision. Encore une fois, cela constituait un risque assez important mais il n'y avait plus d'autre option. Pour la première fois certainement depuis le début de la mission. Les sentiments de Kiru ne l'avait pas gêné. Il ne pensait plus à celle qu'il avait connu il y avait deux ans mais seulement à la chûnin qui l'accompagnait pour une mission de sauvetage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 896
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: [Mission de rang B] Prise d'otage (PV: Hakushi Ozuka) Ven 6 Jan 2012 - 18:33

Kiru il va falloir que tu apprennes deux trois petites choses sur les relations humaines, en particulier pour ce qui est de la négociation. Mettre au pied du mur l’homme qui tient en otage à l’aide d’une dague la cible que nous voulons sauver est de loin la pire chose que tu as pu trouver. Non seulement en l’acculant tu le rends encore plus dangereux, mais en plus tu ne lui laisse que trop peu de choix ce qui risque de mener à la catastrophe...
Il perle à grosse goute de sueurs, d’ailleurs ils sont deux, l’homme à la forte carrure lui aussi suinte abondamment, il tremble même. Je crois qu’on est à la limite de l’échec de mission, d’un moment à un autre celle-ci risque de basculer. Je décide donc de tenter le tout pour le tout. Je jette mon sabre sur le sol, ainsi que tous mes kunaïs, en fait je jette tout ce qui pourrait passer de loin ou de près pour une arme. Je fais un pas lent vers l’homme dont le visage sévère a laissé place à un visage déconfit, tiraillé par la peur et le stress qu’il subit :

-Ne bougez pas j’ai dit !

Je m’arrête sans rien dire, je le regarde d’un regard bienveillant, en fait je m’en fou totalement de lui, je veux juste qu’il ne fasse pas le con, alors pour ça je dois être la plus avenante possible, installer un climat de confiance, ce que le kirijin est incapable de faire :

-Je ne viens rien tenter, je viens juste discuter, vous voyez je ne suis pas armée.

De nouveau je tente un autre pas… aucune réaction, puis un nouveau, toujours rien. C’est bien partit apparemment, tout en douceur, c’est un peu comme pour le désamorçage d’une bombe, bien que je n’ai jamais désarmé d’explosif, mais j’imagine que ce doit être le même truc, ne pas être stressée et tout faire calmement et lentement avec minutie et précaution, car chaque geste compte. Heureusement je suis capable d’une parfaite maitrise de mes sentiments sinon ce genre d’action saurait totalement impossible.
Me voilà à son niveau, moi debout, lui agenouillé, toujours en tension, agrippé comme un enfant sur un jouet qui lui est cher sur le pauvre noble. Je m’abaisse encore plus doucement que n’importe quel geste que j’ai pu faire auparavant, mettant presque une minute à me mettre à son niveau, pour enfin avoir ses yeux en face des miens. Je sonde tant bien que mal le noir profond de sa pupille dilatée par le stress. Même s’il fait noir j’arrive parfaitement à lire le moindre trait de son visage, chacun traduisant une profonde peur. Il est comme un animal piégé et moi je suis le chasseur, celui qui va faire violemment claquer sa matraque pour lui briser la nuque, mais qui essaie d’avoir l’air le plus rassurant possible pour éviter tout acte inconsidéré de celui-ci.
Je le fixe de manière intense, je ne veux pas que son regard quitte le mien, je ne veux pas qu’il se rende compte que ma main arrive lentement et qu’elle tente d’agripper son bras crispé sur l’arme qu’il tient de toutes ses forces. Quand il se rend compte du fin touché de ma peau contre la sienne, il tente de donner le coup qui mettrai fin à toute forme de négociation, mais trop tard, ma poigne l’en empêche. De nouveau il essaie, mais rien à faire il est coincé. Sans trop luter, je l’arrache doucement au noble qui se retrouve enfin libre de cette prise :

-Kiru sort le de là, je m’occupe de lui.

Je maitrise l’homme d’une seule main et après quelques secondes commence à le fouiller pour voir s’il ne porte rien d’autre de dangereux sur lui, soudain je sens sur son torse un parchemin, puis un autre et encore un. J’ouvre sa chemise, il s’est recouvert d’explosifs…
Il suffit seulement d’une fraction de secondes pour que mon système sympathique entre en action, mon cœur augmente sa fréquence, mes artères se contractent fortement, ma pression artérielle augmente d’un bond, ma pupille et mes bronches se dilatent soudainement. Tout ce système de survie vient d’entrer subitement en action, trop tard ? Mon regard croise subitement celui du brigand qui laisse échapper un sourire narquois. Seul trois mots arrivent à sortir de mes lèvres :

-Kiru aide moi !

Et dans la nuit une nouvelle explosion retentit de plus belle rompant à nouveau le champ des grillons…


[hrp] le nuke avait sur lui une floppée de parchemin explosif et tente en dernière action de se suicider en les faisant exploser. Je ne décris pas ce qui suit l'explosion, libre à toi de voir comment l'on s'en sort, je te laisse libre de faire ce que tu veux, même du rp forcé si ça te chante, juste essaie de faire en sorte que ce soit magnifique Smile [hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 759
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: [Mission de rang B] Prise d'otage (PV: Hakushi Ozuka) Ven 6 Jan 2012 - 19:56

    Mettre les pieds dans le plat... Non, sauter dedans à pied joint correspondait mieux à ce que Kiru venait de faire. Du moins c'était ce que n'importe qui aurait pu penser s'il ne connaissait pas la petite préparation avec les clones auparavant. Le sabreur tenta de se mettre à la place de Ozuka en le voyant débarquer comme cela dans une situation aussi délicate et comprit pourquoi elle avait presque immédiatement tenter d'abaisser les tensions. S'il aurait pu, le jeune homme lui aurait dit de ne pas intervenir mais cela aurait sembler plus que suspect et la mission aurait prit fin dans les secondes qui devaient suivre.
    La manœuvre de la kunoichi fonctionna pratiquement jusqu'au bout, elle était parvenu à le maîtriser pour dégager le seigneur. Suite à cela, il n'était plus nécessaire de cacher les clones et deux des trois Kiru sortirent de leur cachette pour emporter le seigneur au loin. Le véritable ninja resta auprès de la belle jeune fille au cas où jusque ce que le visage de celle-ci soit empli de panique. Qu'avait-elle bien pu trouver de si alarmant? Elle ouvre soudainement la chemise de l'ennemi et le Kirijin voit avec stupeur une quantité non négligeable d'explosifs sur le haut de son corps. Sans réfléchir plus longtemps Kiru court vers Ozuka et se place entre elle et le kamikaze. Ses mains prennent la tête de la belle fille aux cheveux rose pour la coller contre son torse palpitant de panique, au même moment, le dernier clone bondit pour tirer la bombe ambulante vers l'arrière. Le faux Kiru parvint à l'éloigner de quelques mètres et puis...


    Kiru, après les paroles d'Ozuka, à son oreille: « Je suis là... »


    Il la serrait contre elle comme si elle l'avait manqué durant ces deux années et sentait enfin son doux parfum. Une sensation presque parfaite qui fut de courte durée. Le souffle de l'explosion fut violent et les deux anciens amants furent légèrement emporté. Ozuka s'écrasa au sol de façon peu brutale grâce à l'étreinte de Kiru qui s'était brisé sous le choc de l'explosion. Ce dernier s'envolait littéralement pour rebondir par trois fois au sol et ne plus bouger à la fin du supplice. Il était encore conscient et avait sentit de nombreux os se fracturer, notamment au niveau des côtes. Le ninja était dans un piètre état et ne semblait plus avoir la force de bouger. Wanibushi, ayant assisté au loin, à la déferlante explosive se rapprochait rapidement de la zone.
    Dans la tête de Kiru tout était resté bloqué sur le moment précédent l'explosion, ce sentiment d'extase retrouvé pendant une fraction de seconde le faisait encore sourire alors que son corps ne répondait plus à ses ordres au point même, de ne plus sentir la douleur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 896
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: [Mission de rang B] Prise d'otage (PV: Hakushi Ozuka) Mer 11 Jan 2012 - 19:33

Paralysée, c’est ce que je suis face à l’étreinte de Kiru, comme stupéfaite par cet acte étrange. Je sens quelque chose qui n’était pas apparu depuis bien longtemps à l’intérieur de moi, une sensation que j’ai tenté à plusieurs reprises de nier, mais qui semble bien présente. Merde qu’est ce qui me prend je suis faible ce n’est pas possible, je dois réagir, le repousser, mais je n’y arrive pas. Je me blottis même encore plus contre lui cherchant une protection encore plus forte.
Soudain l’explosion nous éjecte, Kiru me lâche et se retrouve propulsé comme un vulgaire morceau de chair contre le sol. Moi je retombe assez violemment sur le sol, ma tête cognant fort sur la terre sèche à cause du soleil qui chauffe en cette saison. Les fragments soulevés par l’explosion retombent comme une fine pluie sur moi, je ferme les yeux pour me les protéger et après que tout ceci soit passé je les rouvre…
La lune est magnifique, je n’ai pas eu le temps de la regarder depuis le début de la mission, mais maintenant que je suis là allongée sur le sol je constate à quel point elle est magnifique, elle brille tellement qu’elle rend moins scintillantes les étoiles alentours.
Doucement je me relève, mon corps est douloureux, mais j’arrive tout de même à me faire obéir de lui, et une fois debout je me regarde, mes vêtements n’ont quasiment rien subis, la protection du kirijin a été plus qu’efficace, seul mon dos et mes fesses on subit quelques égratignures, mais rien de grave face à une telle explosion.
Je me retourne et contemple alors l’épéiste allongé sur le sol, incapable de bouger, je ne sais même pas s’il est vivant, mais quoi qu’il arrive il a fini dans un très mauvais état. Son corps est recouverts d’entailles et de blessures, et ce n’est que l’abdomen, je n’ose imaginer ce que le dos a subit. L’alligator géant qu’il a invoqué s’approche doucement de lui, et avant même qu’il ne dise quoi que ce soit j’interviens :

-Kiru va s’en sortir, j’en suis sûre, mais pour cela on doit l’emmener rapidement à l’hôpital le plus proche, je pense qu’il serait sage que je l’emporte à l’aide d’un de mes faucons, ils sont rapide et j’ai assez de chakra pour le maintenir. Je te confie la garde des otages et du morceau de gras vivant ligoté là-bas que les clones de Kiru ont emportés. Ils doivent êtres rapportés aux autorités compétentes du village voisin.


J’attrape une feuille de papier qui se plie d’elle-même dans ma main prenant la forme du rapace et après quelques mètres parcourus, celui-ci grandis atteignant la taille idéale pour nous porter. Je prends le Kirijin dans mes bras et monte sur l’oiseau de papier. A peine montée, celui-ci s’envole rapidement, porté par la douce brise de la nuit. Le voyage qui à l’aller nous avait pris quelques heures à pied ne dure qu’une vingtaine de minutes. Je me pose juste devant l’hôpital du village et descend, toujours avec l’homme dans mes bras. Je laisse glisser un regard vers lui pour vérifier s’il est encore conscient, entrant alors dans le bâtiment.
Une civière avec plusieurs hommes en blanc autour arrive rapidement, et je dépose Kiru dessus. Avant qu’il ne reparte je fais une petite fleur de cerisier en papier que je place délicatement dans ses cheveux ébouriffés. Puis rapidement on l’emmène au bloc pour soins intensifs. Un medecin est resté avec moi et me dis alors :

-Il faut que l’on vous garde en observation, l’explosion que vous avez subit devait être assez proche, vous risquez peut être d’avoir une hémorragie interne.


Je le regarde calmement et d’un air incroyablement sérieux et posé lui dis :

-Non je ne peux pas m’éterniser ici je dois faire mon rapport le plus rapidement possible.

Je sors alors rapidement et remonte sur ma création qui s’envole à nouveau pour me lener vers les hautes montagnes de Kumo. En vol je repense à Kiru, à la dernière attention qu’il a eu pour moi et soudain je me reprends :

-Mais tu vas arrêter de penser à lui, je croyais que ce n’était qu’un jeu !


Mes paroles se perdent dans les airs, tandis que l’aube approche et que le ciel commence déjà à rougir. Je laisse échapper un sourire, oui ce n’était qu’un jeu, et j’ai définitivement gagné, le fait qu’il se sacrifie pour moi, même après deux années de séparation, je dois dire que je suis très forte.


[hrp] voilà terminé pour ma part, vraiment j'ai beaucoup aimer faire cette mission avec toi (c'est vrai de vrai ^^). Bon j'ai encore fait du rp forcé donc si ça ne te plait pas dis le et j'édite y a pas de problème ^^[hrp]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 759
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: [Mission de rang B] Prise d'otage (PV: Hakushi Ozuka) Mer 11 Jan 2012 - 21:56

    La douleur était incommensurable. Ce fut certainement ce qu'une personne apte à ressentir quoique ce soit pourrait penser de l'état de Kiru mais pour sa part, émettre un quelconque signe de vie lui était impossible à part le fait de pouvoir garder les yeux ouvert sur la terre sèche qui se trouvait au niveau de sa bouche. Des tremblement furent le témoin de l'approche du crocodile géant, puis une voix s'exprima et les souvenirs revinrent peu à peu dans la mémoire du sabreur. Il venait de protéger une fille d'une explosion impressionnante, cette personne n'était pas n'importe qui pour lui, elle représentait le premier véritable amour du jeune homme qui, à présent, s'efforcer d'y faire abstraction. D'un ultime geste, il renvoya le crocodile dans son monde, laissant derrière son passage une grande fumée blanchâtre.
    Pour la suite, le jeune ninja se sentit soulever tout au long d'un trajet qu'il trouva assez agréable, notamment grâce à un parfum familier qui le mettait à l'aise. Rapidement, il fut pris en charge et le parfum s'estompa, cela avait été comme-ci un état second s'était emparé de lui depuis qu'il avait pris le souffle de plein fouet et d'un coup, il s'endormit. Deux jours passèrent avant qu'il n'ait réellement conscience d'avoir réussi à avoir ouvert les yeux. Il se sentait assez bien, même si son dos lui tirait un peu, un sensation peu agréable. Il s'assit et vit qu'il se trouvait dans une chambre d'hôpital. Rapidement, il fut mis au courant de tout ce qu'on lui avait fait, du départ précipité de la jeune fille et de son état de santé qui était plutôt rassurant selon les médecins. Tout allait donc bien mais une mine triste se dessinait bientôt sur le visage du jeune homme qui n'avait pas dit un mot depuis qu'il s'était retrouvé face contre terre. Peut-être que tout allait recommencer, toute cette violence dont il avait été l'auteur, ce changement radical de personnalité... Ses peurs s'évanouirent alors qu'il se rappelait appartenir à une grande famille, une famille composée de centaines d'individus et résidents tous dans un seul et même endroit, Kiri.



    Ce fut donc seul qu'il commença une marche vers ce village. Il boitait encore un peu et son épée pendait tristement au bas de son dos. Sa mission avait été accompli, le seigneur capturé avait été ramené sain et sauf à son lieu de résidence et tout allait pouvoir continuer pour la pays... Mais cette fille, quand la reverrait-il? Peut-être un jour, peut-être jamais... La vie était ainsi faite et il n'y pouvait rien, lui le grand Sensoo Kiru qui semblait tout avoir, finalement, n'avait rien.


[HRP: petite conclusion, désolé.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: [Mission de rang B] Prise d'otage (PV: Hakushi Ozuka)

Revenir en haut Aller en bas
 

[Mission de rang B] Prise d'otage (PV: Hakushi Ozuka)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Reste du Monde :: Reste du Monde :: Ta no Kuni-