N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Vous ne passerez pas ! [A - Miko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1015
Rang : C

Message(#) Sujet: Vous ne passerez pas ! [A - Miko] Mer 24 Juil 2013 - 15:08

Y a pas à dire, depuis que je me frotte aux missions classées rang A, je me retrouve avec des ordres plutôt… Originaux. Tellement que l’on ne s’attend jamais à le recevoir. La dernière fois par exemple, il fallait éradiquer une secte qui se servait de leurs excréments pour combattre. Du jamais vu. Et maintenant, voilà autre chose. Le Pays du Feu serait envahi par des rhinocéros.  Au nord de celui-ci, il y en aurait une centaine, et ils sont en train de causer d’importants dégâts à tout ce qui se trouve sur leur passage. À ce rythme, ils finiront par atteindre le Village caché de la Feuille. Malgré son aspect loufoque, cette mission était urgente. De plus, ce n’était pas des rhinocéros quelconques. Une personne serait derrière tout ça, et maîtriserait l’art du Kuchiyose à la perfection. On pouvait donc très bien se frotter à des rhinocéros de dix mètres de haut donc… Ca promet.

Cet adversaire était, d’après l’ordre qui m’était confié, un ninja très puissant, qui serait classé rang S. Hm… Ca va être compliqué. En tout cas, je me demande comment  un être humain peut être capable d’invoquer une centaine de créatures à la fois. C’est juste irréaliste. Comme quoi, notre adversaire allait être très compliqué à battre. Et pas qu’un peu. Heureusement pour moi, je n’étais pas seul dans cette mission. Une personne nommée Aburame Miko allait m’accompagner. Aburame, c’est ces gens qui vivent avec toutes ces bestioles dans leur corps. Je n’ai encore jamais vu cet art en pratique, et ce, malgré mon ancienneté au sein du village. Ca allait être l’occasion de voir ce dont sont capables les membres de ce clan.

En tout cas, je n’ai jamais croisé cette personne. J’en ai entendu parler, puisqu’elle était quand même importante au sein du village. Elle était une Jônin, depuis bien plus longtemps que moi. Malheureusement, je ne l’ai encore jamais croisée. Ou peut-être que je l’ai déjà vue, même sûrement, sans savoir que c’était elle. Après tout, en presque trois ans, je pense avoir vu les têtes d’un peu tout le monde dans ce village. Le contraire m’étonnerait fortement. Le contraire aussi d’ailleurs. Sans me vanter, je pense avoir une petite réputation ici. Pas forcément positive, mais je suis connu et c’est le principal. Heureusement pour moi, celle de tueur de famille et d’élève n’était pas encore connue de tous. Pratiquement personne n’était au courant, et ce n’était pas plus mal. Surtout que je n’étais pas encore bien remis de tout ça…

Bref. Il ne faut plus que j’y pense. Ca ne faisait que quelques jours que j’ai repris mes activités ninja. Il faut dire que ça n’allait vraiment pas, et que j’ai été un peu forcé de reprendre. J’étais encore un peu fragile, et pas au plus haut de ma forme, mais je me devais d’accomplir cette mission avec brio. Après tout, c’était ma première depuis un bon moment ! Mais pour le moment, il fallait que je retrouve cette Miko aux portes du village. C’est là-bas qu’on est censé se retrouver, et débuter notre mission, pour se diriger vers le nord de Hi no Kuni, là où devait se trouver tous ces rhinocéros enragés. Impossible de les rater, je pense qu’on les verra venir de très loin. Oh que oui.

Les portes étaient devant moi. Je m’avançai, cherchant du regard l’Aburame en question. J’aurais dû penser à chercher à quoi elle ressemblait avant de venir ici. Raah… J’ai vraiment plus l’habitude après tout ce temps. Il y avait bien une personne qui semblait attendre, mais ce n’était pas elle. Mara était là aussi, j’ignore qui elle attendait. C’était la femme à qui j’ai appris à faire mumuse avec des cadavres. Je me demande si elle a progressé en nécromancie depuis ce jour-là.


- Bonjour Mara. Comment vas-tu ?


Sur ces mots, j’allai m’adosser contre un arbre, non loin d’elle. Il n’y avait plus qu’à attendre que l’Aburame pointe le bout de son nez. Bon, elle n’était pas encore en retard, c’est déjà ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin
Messages : 3419
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Vous ne passerez pas ! [A - Miko] Lun 29 Juil 2013 - 3:27

Mais pourquoi l’avait-on choisi elle? Se ressassant encore et encore cette question alors qu’elle se hâtait vers les portes, l’Aburame ne comprenait toujours pas. Oui bien sûr il était de notoriété courante que les rhinocéros étaient tout ce qu’il y a de plus effrayés par les insectes. Peut-être avait-on pensé que ses anesthésiants étaient assez puissants pour faire tomber une grosse bande de mastodontes comme des mouches. Non. Pas une bande. Une centaine. Quant à son coéquipier, ce n’était autre qu’Aku, ce gamin étrange qui s’amusait à jouer avec ses cadavres. Bon depuis leur rencontre plus qu’instructive elle avait fait des progrès dans le domaine de prédilection du gamin, mais même si son art était plutôt inhabituel et … original, il ne serait probablement pas d’une immense utilité. Ni l’un ni l’autre ne devaient avoir de quoi stopper un troupeau entier avant qu’il n’atteigne des villages plus peuplés que ceux précédemment détruits, ou pire, Konoha. Cependant dans ce dernier cas, sauf si les rhinocéros faisaient tous dix mètres de haut, ils n’auraient pas à s’inquiéter pour la sécurité du village, et leur adversaire avait beau être rangé dans la section rang S, il devait avoir ses limites.

Arrivée aux portes, l’Aburame bien emmitouflée dans son éternel imperméable beige et arborant ses lunettes fumées, attendit l’arrivée du garçonnet. Jonin de Konoha, à la tête d’une équipe qui plus est, et s’étant illustré à la guerre. Il en avait fait des progrès depuis son rôle de messager chevaucheur de chien squelette entre Suna et Konoha… Le voyant arriver comme l’enfant qu’il était, l’Aburame sourit quelque peu. Cette mission devrait bien se passer. Et même si elle n’était pas tant que ça en faveur des risques pour les plus jeunes, ce nécromancien confirmé avait fait ses preuves. Petit génie zombie… C’était pour des jeunes pousses comme cela qu’elle était heureuse de se battre pour protéger le village. Cette nouvelle génération annonçait d’être encore plus prometteuse que celle passée.

Haussant un sourcil quand le gamin l’appela Mara, l’Aburame ne comprit pas tout de suite, s’interrogeant sur l’origine du surnom donné par son petit coéquipier. Ce n’était pas un titre, et pourtant… Où avait-elle entendu ce nom-ci ? Ah. Oui. Ce nom était issu d’une de ses idées lumineuses. L’improvisation. Pas du tout sa tasse de thé. Se moquait-il d’elle ? Savait-il qu’elle avait menti ? Sur l’ordre de mission il y avait pourtant en toute logique son réel prénom. S’il rigolait, ce n’était pas la meilleure des blagues… Mais bon son sens de l’humour à elle laissait sûrement à désirer.

    « Mara ? Qui est Mara ? C’est dommage que tu ne te souviennes pas de moi Aku. Moi par contre, je me souviens de toi. Contente de te revoir. Je vois que tu as fait quelques progrès depuis la dernière fois que nous nous sommes vus… Bien allons-y. »


Le déni. Qu’est-ce que c’était facile. Elle essaierait de tout mettre sur le dos de l’hypothétique mémoire défectueuse du garçon… Bien sûr ça ne marcherait pas, mais plutôt se faire empaler par un rhinocéros que d’admettre qu’elle avait été suffisamment sotte ou perdue pour imaginer une couverture fumeuse. Et puis, il faudrait en plus de cela qu’elle se justifie s’il la harcelait de questions. Quoique … Rester muette comme une tombe, ça elle savait le faire quand elle en avait besoin. Non non … Au moins aurait-il le doute comme ça. Partant en direction du nord, de là où arrivait la mauvaise troupe à laquelle ils allaient se frotter, l’Aburame incita l’enfant à la suivre.

    « Jonin? Donc tu es en droit de prendre les rênes de la mission. Alors… Quelle est ton plan pour arrêter la charge de ce troupeau, si les rapports d’éclairage sont exacts ?»


Pédagogue comme à son habitude, l’Aburame préférait comme toujours s’effaçait pour laisser la chance à son coéquipier plus jeune de se faire les armes. Certes ceci était une mission de rang A, mas s’il était arrivé à son niveau c’était probablement que niveau puissance il n’était pas en reste. Restait le côté expérience à approfondir sans nul doute. Les meilleurs ninjas n’étaient pas toujours les plus talentueux… Mais plus souvent les meilleurs tacticiens et donc les plus expérimentés. Allait-il choisir de contourner le troupeau et de s’en prendre directement à l’invocateur ? Ou bien comptait-il stopper l’avancée par des pièges ? La deuxième solution semblait plus tatillonne car plus délicate. En effet ces bestioles avaient la réputation d’avoir la peau dure. Peu sûr que des pièges de kunais soient réellement efficaces….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1015
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Vous ne passerez pas ! [A - Miko] Lun 29 Juil 2013 - 13:33

La surprise était au rendez-vous. Je ne m’attendais vraiment pas à ce que ce soit Mara ma partenaire de mission. Lorsqu’elle prit la parole, je compris bien vite qu’elle était la personne qui allait chasser du rhinocéros avec moi. Aburame Miko donc. C’est ça son véritable nom. Elle m’a donc donné un nom factice la dernière fois, pour une raison que j’ignore. Eh bien. Moi qui a été gentil de lui apprendre quelques tours de passe-passe avec des corps morts. Au final, je n’aurais peut-être pas dû. Vu qu’elle s’est présentée sous une fausse identité, j’ai offert mon savoir à une parfaite inconnu. Bien joué Aku. Ca m’apprendra à faire confiance un peu trop vite aux gens.

Mais le pire dans tout ça, c’est qu’elle niait farouchement s’être fait appeler ainsi. Comme si j’ai inventé cette histoire de toutes pièces. En entendant ça, je ne pus m’empêcher de sourire, tout en soupirant. Elle pensait réellement que j’allais croire que c’est ma mémoire qui me jouait des tours ? Elle n’assumait même pas m’avoir menti ? Ce n’est pas comme si j’allais lui faire la gueule pour si peu après tout.


- Mais oui, mais oui Ma… Miko. Je me souviens très bien de toi aussi. Juste le nom qui diffère, mais ça c’est ton problème. Ravi de te revoir également !


On partit donc, direction Nord. D’après les informations que l’on disposait, le troupeau de rhinos venaient de là. Ils sont encore loin du village, ce qui nous laisse une marge de temps assez grande. Mais pas infinie pour autant. Il fallait vite mettre au point une stratégie qui tient la route pour éliminer ce danger. D’ailleurs, ça va être moi qui vais m’y coller. D’après les dires de Miko, elle voulait  que je propose un plan pour les arrêter. Elle estimait qu’en tant que Jônin, j’étais apte à prendre de l’initiative en mission. Elle n’a pas tort. On était d’égal à égal sur ce coup. Des missions, j’en ai fais, mais depuis que je suis Jônin pas tellement. Je m’y suis tout de même fait au final.

Réfléchissant quelques instants à la situation, j’analysais toutes les données dont on disposait pour exposer une stratégie qui tient la route.


- Une centaine, hein ? C’est inhumain. Si ces rhinos sont réellement puissants, je ne vois pas comment un être normalement constitué peut en invoquer une centaine. Moi-même avec mes araignées, je dépense une quantité non négligeable de chakra pour les invoquer. Là, c’est démentiel.


Songeur pendant quelques secondes, je marquai une pause, avant de reprendre.


- Je ne vois que trois explications. La première serait que notre cible soit réellement capable d’invoquer des centaines de ses créatures, et dans ce cas-là on aurait du souci à se faire. La seconde serait que les invocations ne soient vraiment pas puissantes, ce qui expliquerait la quantité de créatures invoquées. La troisième est différente, mais me parait plausible : une information est peut-être erronée. Ce n’est pas impossible que ce troupeau de rhinos ne soit qu’un leurre. Si notre homme a bel et bien invoqué des centaines de ses compagnons, les limites de l’art Kuchiyose seraient surpassées, et j’ai tendance à croire que ce n’est pas possible…


Une nouvelle petite pause, en regardant dans les yeux la dénommée Miko.


- Ce que je veux dire, c’est que ce ne sont peut-être pas des invocations. Peut-être du Genjutsu, voire un Dôjutsu permettant de les contrôler, ou bien de les créer. Ou alors un pouvoir spécifique qui lui permettrait pour une quelconque raison de les contrôler. En tout cas, quelque soit l’explication… Y a qu’une seule bonne stratégie qui tient la route.


Une image se forma dans ma tête, avec ce que je m’imaginais faire. Oui, ça se tenait, et c’était la meilleure solution.


- Foncer dans le tas ne rimerait à rien. Ce serait du suicide. Il faut réussir à passer outre ce troupeau massif de rhinocéros pour s’attaquer à l’invocateur. Il ne nous posera normalement aucun souci avec tout le chakra qu’il a dépensé pour former ce troupeau. Une fois battu, la potentielle technique qui contrôle ces animaux prendra fin. Par contre, si c’est réellement un Kuchiyose, ils ne disparaîtront pas. On peut espérer que la défaite de leur maître les remettra en question. Car si c’est des invocations, ils sont dotés d’un esprit, d’une conscience. Qu’en dis-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin
Messages : 3419
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Vous ne passerez pas ! [A - Miko] Jeu 8 Aoû 2013 - 22:00

Elle ne l’avait visiblement pas convaincu. Et il ne s’était pas gêné pour le lui en faire part. Pfff les enfants étaient de plus en plus insolents envers leurs ainés. Combien de fois des Genins de l’âge d’Aku avaient voulu briller face à elle avec leur répartie. Ils étaient repartis bien vite la queue entre les jambes. Mais voilà. Aku n’était pas Genin. Il était d’après son grade son égal. Difficile à digérer pour son orgueil personnel. Cependant elle ressentait une certaine fierté et un certain contentement de savoir que Konoha détenait de tels génies. Des génies qui pouvaient être utiles au village de plus d’une façon… Et ce particulièrement grâce à son jeune âge même si celui-ci pouvait s’avérer problématique pour des missions plus … diplomatiques, officielles. Onpu aurait de toute façon le dernier mot. Il l’avait toujours malgré ses airs de guignol absent et naïf.

    « Ah. Quand même. »


Des paroles agacées sur un ton tout à fait neutre, l’Aburame n’aurait peut-être rien dû dire. Ce gamin était spécial, suffisamment pour qu’elle doive le traiter comme tel et non pas comme ces jeunes pousses à qui elle avait déjà enseigné une ou deux de ses techniques de kunoichi. Ecoutant son analyse de la situation, Miko hocha la tête à plusieurs reprises alors qu’ils continuaient à avancer en direction du nord. Cependant il y avait une chose qu’il n’avait pas pris en compte : le niveau de l’homme qu’ils risquaient d’affronter qui avait soi-disant déjà été identifié. Muette et passant de la surprise à l’intérêt, la Dame aux insectes ne s’était pas attendu qu’à son jeune âge il soit déjà lié à une espèce d’animaux qu’il pouvait invoquer. Elle savait que dans le village plusieurs ninjas possédaient de tels pactes, chauve-souris, taupes, colibris… D’ailleurs deux de ses élèves utilisaient de même une tierce ‘‘personne’’. Ainsi Aku avait plus d’un atout dans sa manche. Zombies, araignées… Le tout était assez glauque, mais pour ce qui était de son style de combat il semblait clair que le petit bonhomme était une sorte de marionnettiste à l’image de ceux des sables.

    «Tu?. »


C’était vrai qu’il l’avait déjà tutoyée d’après sa mémoire –peut-être défaillante. Se remettant de ses émotions, la trentenaire qui avait d’avantage l’habitude de se faire vouvoyer par les jeunes garçons qui avaient le tiers de son âge finit par surenchérir sur l’analyse du garçonnet.

    «Oui mis à part ça je pense que tu as raison. Attaquer de face une centaine de ces créatures –si elles existent bel et bien- risquerait de mal se passer pour nous. Et ce qu’en bien même elles ne soient pas toutes très puissantes. »


Petite pause. Attente. Elle continuait sur sa lancée à mesure qu’ils se rapprochaient de l’endroit où les rhinocéros avaient été vus pour la dernière fois par une sentinelle.

    «Cependant il y a quelques petits points sur lesquels je ne suis pas sûre. Je pensais que les Kuchiyoses s’ils étaient invoqués se maintenaient invoqués en utilisant le chakra même de l’utilisateur. Tu sous-entendrais donc que s’il y en a bel et bien une centaine ce serait non pas parce qu’ils ont été invoqués mais parce qu’ils ont fait le déplacement jusqu’ici par eux-mêmes ? Si oui, là, se débarrasser de l’invocateur ne les fera pas disparaître. Mais si non, ils le devraient en toute logique n’est-ce pas ?»


C’était là une réelle interrogation mais plus adressée non pas au jeune garçon mais à elle-même. Libérant plusieurs vagues d’insectes qui se dispersèrent alors devant eux plus rapidement que leur allure pourtant soutenue, l’Aburame s’expliqua avant de continuer à questionner le petit Jonin.

    « Lorsqu’ils auront trouvé le fameux troupeau ils viendront me le dire. »


Le ils étant ses insectes.

    « L’invocateur est soupçonné d’être de rang S. Peut-être pour cela que l’invocation lui est moins chakraphage qu’à toi non ? »


Et surtout car il avait plus de bouteille donc une plus grande expérience des quantités de chakra à dépenser pour ses techniques. Une question de rentabilité non ?

    « Sans compter que si ce sont vraiment des Kuchiyoses, ils auraient pu utilizer eux-mêmes des techniques et donc se dupliquer… Peut-être qu’en réalité il n’aurait fait appel qu’à une seule de ses créatures et qu’elle aurait usé son propre chakra ? »


Que ce petit Aku médite avec ça, un bourdonnement rythmé attirant pour l’instant son attention. Laissant ses trois-quatre insectes de retour se poser sur sa main, l’amie des insectes qu’elle était les écouta attentivement, oubliant un moment le gamin le temps pour elle de se concentrer. Relevant finalement la tête elle tourna celle-ci en direction de son … collègue.

    « Droit devant. Il semblerait qu’un petit village soit en train d’être détruit par notre troupeau. En avant. »


Et sur ce elle repartit, accélérant d’un coup la cadence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Vous ne passerez pas ! [A - Miko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Hi no Kuni :: Forêt de Hi no Kuni-