AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les trois Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Deux brunettes dans un bar [PV Younah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Informations
Messages : 20
Rang : C

Message(#) Sujet: Deux brunettes dans un bar [PV Younah] Mar 3 Sep 2013 - 15:26


    Une belle journée ensoleillée au village de Konoha. Une journée comme je les aimais en ces temps tellement troublés. Ce genre d’instant délicieux où nous pouvions profiter simplement du temps que la vie voulait bien nous accorder d’une manière ou d’une autre. Les rayons baignant de lumière cette belle place qu’était la veille cachée, bien que l’hiver était arrivée rapidement.  En cette journée, je n’avais rien prévu de spécial, simplement le repos et la paresse d’une journée à ne rien faire. Moi, une tire-au-flanc ? Certainement ! Bien sûr, j’aimais travailler, j’aimais l’entrainement, j’aimais l’idée de pouvoir défendre un village pour lequel nos parents se sont battus. Il est vrai que je suis également une véritable pile sur pate, toujours impatiente, ne tenant pas en place. Mais pourtant, ce que j’aimais par-dessus tout, c’était bien cette légèreté de ces moments de pur égoïsme où la journée tourne autour uniquement de nos envies. Et en ce jour, je n’avais aucune envie particulière.  En fait, peut être bien qu’une idée me passait par la tête. Ce n’était pas dans mon tempérament  de rester à flâner et trainasser au lit comme le ferait un vieux félin. Non, j’étais plutôt d’humeur à sortir, voir du monde.

    D’aussi loin que je puisse me souvenir, que ce soit sur les bancs de l’Académie ou de mes premières escapades seule à Konoha, il m’était assez difficile de me sociabiliser avec d’autres personnes. Certes, j’avais quelques amis, quelques connaissances, mais très peu d’amis sincères pour qui j’avais une haute estime. Les sentiments trop forts, j’ai toujours su les esquiver soigneusement, rebutant toute personne cherchant à être trop proche de moi. Une chose assez simple, vu mon caractère. Très peu de personne me connaisse vraiment pour celle que je suis, très peu ont tenté d’aller briser les apparences. Beaucoup m’ont traité de garçon manqué, d’enfant gâtée et m’on affublé de tout un tas de nom d’oiseaux. Qu’importe, j’ai vécu comme j’ai voulu l’entendre et ça ne s’est pas vraiment arrêté lorsque nous avons rejoins le village de Konoha, réunifié.

    Me levant finalement et quittant le bercail, saluant mes grands parents, je me dirigeais à travers ses rues que je connaissais à présent comme ma poche. La lumière m’éblouit à la sortie du petit portail, me réchauffant l’épiderme lentement, sans brutalité. Une fois mes pupilles suffisamment adapté à ce temps clément pour la saison, je me mis en quête d’un petit endroit où me poser, déambulant dans les rues de la belle cité. C’est alors que mes yeux ambrés finirent leur course sur un petit bar du coin. Prendre un bon thé chaud ? Pourquoi pas ! C’était même une très bonne idée. Et puis, qui sait. Je finirai peut être par tomber sur quelqu’un que je connaissais un tant soit peu. Histoire de faire un brin de causette. Allant directement au petit bar, typiquement en bois, m’assayant face au barman et passant sans plus attendre ma commande, choisissant un thé au ginseng, pour me réveiller un peu.

    En attendant ma commande, mon regard fit le tour de moi-même, tournant légèrement la tête pour observer le coin. Personne à ma connaissance … Et pourtant, alors que j’entendais le cliquetis de la sous tasse et de la cuillère s’entrechoquer lorsque le garçon déposa ma tasse face à moi, je reconnu soudainement la personne entrant dans le bar. La brunette aux yeux noirs n’était autre qu’une ancienne camarade de classe lorsque nous passions l’examen pour devenir Genin. Un frisson me parcouru le dos. Il s’agissait en effet d’une Aburame. Non pas que je craignais ce clan, mais plutôt les insectes qu’ils manipulent en permanence. M’avait-elle reconnu ? Certes, nous ne nous connaissions qu’à peine, Younah et moi. Mais pourtant, bien qu’elle soit toujours resté avec les membres de son clan, son visage ne me disait rien de mauvais, au contraire, je l’avais toujours trouvé sympathique, bien qu’un peu étrange, tout comme je le suis surement pour elle aussi au final. Je lui souri, en guise de premier salut. J’étais assez maladroite pour me sociabiliser avec les autres, toutefois, je faisais l’effort de lui adresser quelques mots :

    « Salut Younah ! Tu te souviens de moi ? Ca fait un bail n’est-ce pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 31
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Deux brunettes dans un bar [PV Younah] Sam 7 Sep 2013 - 16:49

L'alcool bon marché servi ici me rappelait celui avec lequel j'avais eu une intoxication alimentaire, y'a pas quelques jours. Mais comme j'ai la bêtise de faire confiance aux patrons de bars pour qu'ils ne tuent pas leurs clients (après tout, ça serait bête pour la réput'), j'ai quand même avalé d'un trait ce verre de saké. Goût de javel. N'empêche que j'en demande un autre. Parce qu'aujourd'hui, j'ai décidée d'être saoule en début d'aprem'. Je suis comme ça, moi, une originale. Et au moins, y'aura aucun relou qui essayera de me déranger. Bref, que des avantages. J'pourrai être sale dans mon appart', à l'abri des regards, et tout ira pour le mieux.

Sinistre ironie.

Je soupire, fais tourner mon verre entre mes mains. Mon regard se perd dans le liquide. Et je soupire à nouveau. Je suis une épave. Et j'ai même pas d'excuses (enfin, de VRAIES excuses) pour l'être. Je crois que je suis en dépression, mais l'avouer ferait de moi une fille bien désespérée. Est-ce que c'est l'image que je veux refléter ? Est-ce que c'est l'image que je me force, depuis le bannissement, à montrer ? Trop pas. Une battante, une fille avec du cran et un peu trop d'insolence, bien dans ses baskets, voilà ce que les gens pensaient ! Et infecte aussi, mais ça, je préfère l'oublier.

Et voilà que je me perds dans des pensées plus et plus sombres, que je me fais saluer. Quelqu'un qui connait mon nom, déjà, c'est pas courant. Quelqu'un qui le connait et qui fait pas preuve d'animosité avec moi, encore moins. Alors je me retourne, pour jeter un coup d’œil à mon interlocutrice. Et je dois vous avouer que j'ai mis un moment à percuter qui c'était. Quelques longues secondes pendant lesquelles j'essaye de me souvenir de son nom, un peu gênée. A moins que ce soit juste le saké qui brûle mes sens. Et voilà que le nom me revient et que celui-ci émerge de ma bouche pâteuse.

- Ayame. Ouais, heu, depuis l'Académie, nan ?

Je sais plus trop quoi dire, j'ai jamais été douée pour socialiser. Alors je regarde sa tasse de thé au gingembre. Je hausse les sourcils. Et je me dis : ouais, autant emporter quelqu'un avec moi, dans ma chute. Alors je verse mon verre de saké à l'intérieur du thé, avant de lui dire.

- Oups. Ça lui donnera un peu de goût !

C'est pas drôle, et j'arrive même pas à sourire. Mais j'avais pas envie d'être saoule seule. Alors, bon, autant l'être avec quelqu'un qui ne m'en veut pas. Pas encore tout du moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 20
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Deux brunettes dans un bar [PV Younah] Lun 9 Sep 2013 - 19:50


    C'était bien elle, et semblait bien m'avoir reconnu. Younah était une jeune fille brune, tout comme moi, les cheveux assez courts, un jolie minois un peu pâle, des yeux couleurs ébènes. Elle ne dérogeait pas à la règle, en somme, et surtout à la génétique des Aburame. La plupart des membres du clan des insectes avait ses caractéristiques là, à part quelques uns peut-être. La jeune femme avait toujours eu - tout comme moi - une certaine tendance à ne pas réussir avec panache l'exercice de se sociabiliser. Bref, nous voilà toutes les deux dans le même bateau. Nous avions fait ce que toute personne était capable de faire un minimum : Se reconnaitre, se saluer. Mais semble-t-il, elle était également aussi peu à l'aise dans la manière de parler. Un petit silence s'installa, mais après quelques secondes, se sont les actes qui dépassèrent les paroles. Alors que je regardais mon thé avec une pointe de gourmandise, pensant déjà à me régaler de ce délicieux breuvage. Alors que mes mains allaient se diriger vers ma petite tasse blanche, je vis soudainement une main ne m'appartenant pas s'approcher d'elle. Et hop, le sake de la brunette dans ma tasse de thé. Mes yeux s'écarquillèrent et ma bouche resta soudainement ouverte ... Quoi ?!

    Un peu de goût ? En effet, cela n'allait pas en manquer. Je n'allais pas m’énerver pour si peu, non, c'était même une boutade à laquelle je n'avais pas vraiment l'habitude. L'alcool fort allait certainement donner un goût très étrange à ma petite tasse. Toutefois, plus moyen de faire machine arrière. Mais alors que j'imaginais que ma collègue allait s’esclaffer de sa bonne blague, mes yeux ne trouvèrent aucun sourire affiché sur son visage. Alors mon propre sourire s’effaça. Que lui arrivait-il au juste ? Ce n'était pas vraiment mes affaires, mais n'est-ce pas la moindre des choses de s’inquiéter pour une camarade ? Bref, je n'allais pour l'instant ne m'occuper que de mon thé. Et je pris une petite gorgée ...



    « Beuuuh ... Le mélange du thé et du Saké ... C'est vraiment pas terrible. Mettez moi plutôt un Sake ! »


    Je m'adressais au serveur, laissant sur le côté la petite tasse gaspillée. Mais bon, tant pis, ce n'était pas non plus une chose terrible. Et puis ... Après tout, l'hiver sera plus facile à tenir avec quelques couleurs en plus. Je bus une petite gorgée d'alcool avant de souffler un peu. Je me retournais alors vers Younah, prenant mon courage à deux mains. J'avais envie de savoir pourquoi était-elle d'une si triste humeur. Mes yeux se posèrent sur elle, puis d'une voix un peu hésitante, je lui dis ces quelques mots :


    « Est-ce que ça va, toi ? Tu m'as l'air bien triste ... Enfin, dans mes souvenirs, tu étais un peu plus ... Enfin, voilà quoi ! »


    Et merde ! J'étais vraiment pas douée pour ce genre de choses. J'espérais ne pas la vexée ou autre, j'avais simplement envie de lui tendre une main, en quelque sorte.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 31
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Deux brunettes dans un bar [PV Younah] Mer 11 Sep 2013 - 16:15

Elle ne s'énerve pas. Au contraire, elle semble même prendre assez bien le fait que j'ai gâché son thé avec mon alcool bon marché. Elle affiche un petit sourire gêné. Genre, elle doit se dire que c'est une blague, mais comme elle a pas l'habitude, elle est pas sûre. Mais je ne souriais pas, alors à la fin elle a dû se dire que c'en était pas une, de blague. Elle fait quand même l'effort d'en boire une gorgée, et bon, étrangement (ou pas), c'est pas bon. Zut, comment aurai-je pu m'imaginer cela ! Han ! Je souris, un peu.

- Tu me permets que je goûte ?

Je n'attends pas sa réponse, prend la tasse entre mes mains. C'est chaud, et c'est agréable. Je trempe mes lèvres dedans, bois une petite gorgée pour ne pas me brûler la langue et la gorge. Et je tousse, un peu. Ah ouais. C'est terriblement définitivement pas bon ! C'est honteux j'ai envie de dire ! Le gingembre et le saké devraient être des saveurs en harmonie ! Qui s'accordent et qui se complètent ! Mais non. Alors je repose la tasse avant de me commenter avec une petite grimace.

- Pas terrible ? Je te trouve bien gentille, puf ...

Je la vois boire sa nouvelle boisson, une boisson qui est exactement la même que la mienne. Je me sens un peu plus enjouée, pour le coup. Je ne suis plus seule, et elle semble décidée à jouer le jeu avec moi. Ce qui m'encourage à boire une nouvelle gorgée de la mienne, de boisson, avant de grimacer. De la javel, même si j'en avais jamais goûtée, j'étais sûre que leurs goûts étaient semblables. Et que tous deux faisaient le même effet sur mon estomac. Et là, elle me demande. Demande pourquoi je suis triste. Est-ce que ça se voit tant que ça ? Sûrement, j'ai jamais été très douée pour cacher mes sentiments. Elle me dit que j'avais l'air plus ... Plus autre chose. Je comprends ce qu'elle veut dire. Et j'éclate de rire.

Essayons d'oublier ça, la tristesse.

- Qui ne serait pas triste, à boire du saké seule dans un bar ? Je ne sais pas, et je dois avouer que j'ai même pas envie de le savoir. Mais on est deux maintenant, alors la tristesse, bah, on lui dit : On se voit demain ? Voir jamais !

Je ris, doucement. Mes joues sont un peu rouges, mais ce n'est qu'un détail.

- Mais j'ai un peu d'avance sur toi, sur ledit saké, alors je t'incite à faire un cul sec avec moi !

Je tends mon verre en sa direction, un petit sourire en coin.
Malicieux, même si on voit qu'il est un peu forcé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 20
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Deux brunettes dans un bar [PV Younah] Lun 16 Sep 2013 - 15:13


    La conversation semblait s’engager. Je pousserai presque une "ouf" de soulagement, après tout, c’était un exploit pour moi d’être sortit de ma coquille aussi rapidement pour discuter avec elle. Peut être avait-elle comprit que je n’étais pas vraiment douée pour prendre la parole et discuter de cette manière avec quelqu’un. Peut-être aussi me sentais-je plus à l’aise avec Younah qu’avec d’autres personnes. Son naturel totalement décomplexée me plaisait en réalité, m’attirait également. Je n’avais pas vraiment besoin de porter un masque avec elle, je pouvais laisser libre court à mes paroles sans peur d’être jugée. Mais au juste, pourquoi me torturais-je l'esprit pour une simple conversation ? Après tout, il n'y avait rien à craindre. À part peut être de me retrouver seule, sans quelqu’un à qui parler. En effet, c’était bien triste de boire seule dans un bar. À présent, nous étions deux et nous partions tout deux dans la même direction : l’alcoolémie à outrance dans notre sang. Au diable les codes du Ninja interdisant les vignes du Seigneur et le goût amer de l’alcool. Elle goûta à ce thé infâme de sa création. Et sans nul doute, elle trouva ça peu ragoutant au vu de l'expression sur son visage. Je laissais échapper un petit rire, prenant ce petit verre de saké entre mes mains. Un petit rire puis un sourire s’esquissa sur son visage, me faisant conserver et amplifier le mien.

    Je restais silencieuse, à ses côtés, profitant de ce moment. Qui aurait pu croire que deux gamines dans notre genre se retrouveraient là, comme deux bonnes copines, après plusieurs années à avoir côtoyé les mêmes bancs de l’académie sans même s’être adressé la parole. Je regrettais presque soudainement de m’être tant exclue des autres filles et garçons de mon âge. Qui sait, si je n’avais pas été une aussi sale gamine, si je n’avais pas fais autre chose que bailler aux corneilles et ignorer les professeurs, peut être qu’aujourd’hui, je n’aurai pas à devoir galérer dans une conversation aussi banale que celle-ci … Qu’importe, pas la peine de regretter, le passé est le passé et je ne suis pas du genre à me lamenter. Quoi ? De l’avance sur moi ? Était-ce une provocation ? Une course ? Devais-je lui montrer que je n’étais pas en reste et boire ce petit verre cul sec ? Ne comprenant pas vraiment l’incitation, je la regardais, retournant ce sourire malicieux.


    « Nééééh, pas question ! Je serai surement ivre avant toi ! »  


    Ni une, ni deux, je prenais le verre et le balla telle une experte en la matière. Ma gorge, elle, beaucoup moins expérimentée, me rappela soudainement que je n’avais que dix sept ans et que le saké n’était pas ma tasse de thé. Un frisson me parcouru l’échine et je secouais la tête avec une expression digne d’un chiot ayant goûté pour la première fois un citron. Sans même perdre un instant, je claquais le verre contre le bar, les joues teintées de rose, gueulant à moitié au barman à travers le brouhaha de la salle :

    « Deux autres ! Et que ça saute ! »

    Le petit barman bien sympathique s’executa, posant un verre de saké face à Younah et mes pupilles qui s’étaient un peu effacées sous des paupières légèrement baissées. Je soufflais, reprenant mon souffle. Place aux confessions, après simplement quelques centilitres d’alcool, me voilà totalement enclin à me livrer, chose à laquelle je ne suis pas du tout habituée.


    « Tu sais, je n’ai pas vraiment l’habitude de passer du temps avec d’autres personnes … Mais j’apprécie ta compagnie ! La solitude, c’est bien, mais à la longue, on s’ennuie … »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 31
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Deux brunettes dans un bar [PV Younah] Mar 17 Sep 2013 - 19:30

Et elle s'y prend, au dit jeu. Elle sait ce que je suis, il n'y a pas de doute possible. A l'Académie, on déclinait notre clan et notre prénom, histoire qu'on apprenne à se connaître. Et pourtant, elle n'est pas là à me juger. Pas là à être dégoutée d'être ce que je suis. A vrai dire, le seul fait de m'en rendre compte dissipe ma mélancolie, me plonge dans un simple état de sérénité s'exprimant par un sourire un peu bête. Pour pas dire totalement con. Elle me prend le verre de la main, et il semble que ma petite provocation fonctionne : Elle le boit d'un trait, comme ça. Pas de pitié pour toi, lessive diluée ! Et ça me fait plaisir de voir qu'elle l'aime tout autant que moi : A savoir, pas beaucoup. Que ça la brûle, et que ça doit pas être très agréable. Mais si on buvait de l'alcool parce qu'on aimait son goût, ça se saurait. Je me contente de sourire, en la contemplant.

Je ne la connaissais pas, cette Ayame. On s'était jamais parlées, et on avait même jamais essayé de le faire, avant. Enfin, si, je crois. Mais ça n'avait jamais marché. J'en suis pas sûre, mais si ça m'avait marquée, je le saurai ... A moins que l'alcool commence à griller mes sens ? Peut-être, même si à 23 ans, tenir trois petits verres de saké, c'était pas sérieux. Si j'avais socialisée, p't'être que ma tolérance et/ou résistance à celui-ci serait plus élevée ... Mais bon, voyons le bon coté des choses : Il n'en faut pas beaucoup pour que je sois totalement saoule ! Donc moins à payer, youpi ! N'empêche que je dis à ma partenaire de boisson.

- Hihi, on dirait que c'est pas ta tasse de thé, le saké ...

Je rigole à mon propre jeu de mots pourri, alors que je prends le verre qui m'est tendu. Et la confession de la demoiselle se laisse entendre, alors que je le vide. Que je grimace. Et qu'à la fin, quand même, je compatis. Je sais de quoi elle parle, un peu trop bien. Mes sens sont un peu amoindris, ce qui veut dire que la substance dégueulasse qu'on nomme alcool commence à faire son effet. Je me demande si c'est le cas d'Ayame. Elle est plus jeune que moi, elle devrait tenir moins longtemps que moi, nan ? Je l'observe un peu, en silence. Puis je décide de lui répondre, avec un petit sourire triste.

- J'comprends de quoi tu parles ... C'est pour ça que je voulais pas rester à l'appart', enfin, pour ça, et aussi parce que c'est un appart' tout pourri ... Enfin, si je vais à un bar aussi, c'est pas parce que j'espère faire des rencontres, normalement y'a que des relous et autres weirdos qui m'accostent ... Boire, ça me permet d'oublier que je suis seule ...

Je souris, un peu tristement.

- Je dois t'avouer que ça me fait plaisir que tu sois là ... Même si on s'est pas parlées beaucoup, et que je te connais presque pas, j'ai ... un bon sentiment avec toi.

Je laisse un petit rire s'échapper de mes lèvres.

- C'est bête ce que je dis, pas vrai ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Deux brunettes dans un bar [PV Younah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Centre Ville-