N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Mission Impact #5 ─ Groupe #2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1476
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Mission Impact #5 ─ Groupe #2 Mer 6 Nov 2013 - 19:28

Mission Impact #5

Konoha ─ Kumo

Contexte :
    Retour de bâton pour le Genei Ryôdan.

    Seuls les deux derniers Raikages de l'histoire, ainsi qu'une poignée de Kumojins haut gradés, pouvaient autrefois se vanter de connaître l'existence de la sinistre menace représentée par cette Brigade, dont l'unique but semble être de semer le chaos dans Kaminari no Kuni, et de raser Kumogakure no satô de la carte.
    Monjara Otenba n'a pas hésité à fouiller dans les dossiers que le Sandaime, Bakushô Soroshiya a laissé derrière lui, ni à faire ce qu'il n'avait pas osé faire lui-même : partager ces informations avec son allié de taille, l'Hokage de Konoha.

    Interrogatoires, missions de reconnaissance... tout s'est enchaîné depuis lors pour finalement permettre à Kumo et Konoha de joindre leurs forces de frappe et d'écraser cette odieuse « Brigade Fantôme » une bonne fois pour toute.

    Les aveux des membres de la Brigade sous la torture ont permis d'établir la localisation du quartier général de la brigade, confirmée par des équipes d'espionnage de Kumo et Konoha. Il s'agit d'une gigantesque fonderie ancienne au milieu des montagnes, qui semble se prolonger au sous-sol sous la forme d'un réseau de salles et de tunnels sous-terrains. C'est là que vous frapperez.


    L'opération d'intrusion musclée dans la fonderie est un franc succès, le Genei Ryôdan est pris au dépourvu. Cependant, malgré l'effet de surprise, le Genei Ryôdan se relève et tente par tous les moyens d'empêcher les forces Kumojins et Konohajins de pénétrer dans les sous-terrains en les rattrapant, et combat les shinobis alliés dans la fonderie.
    Votre but : survivre, et empêcher les membres du Genei Ryôdan de poursuivre les unités alliées pénétrant dans le sous-sol du QG. Il vous est conseillé d'éliminer le plus d'ennemis possible si vous tenez à la vie, car leur avantage du terrain pourrait vous coûter cher.

Règles :
    ○ Respectez l'ordre de post, et privilégiez ce RP pour ne pas le faire traîner.
    ○ Vous avez 36h pour poster lorsque c'est votre tour. Si vous ne le faites pas, le Maître du Jeu viendra poster pour vous laisser une seule et unique fois 24h supplémentaires. Si vous n'avez toujours pas posté, vous serez exclu du groupe.
    ○ Chaque personnage a droit à un seul délai de 12h s'il le demande dans le Bureau de SNH.
    ○ Ce premier tour est un tour d'introduction, vous devez décrire tout ce qu'il s'est passé jusqu'à maintenant. Pas de technique donc.
    ○ Si combat il y a, résumez toutes vos actions et vos techniques à la fin de votre RP, avec la balise spoiler ou hide.
    ○ N'hésitez pas à utiliser le Guide de Combat et l'Indicateur de Chakra pour vous aider en cas de combat.

Ordre de post :
    Kamejirô
    Seki Zennosuke
    Seki Hasaki
    Chroniqueur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 816
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Mission Impact #5 ─ Groupe #2 Jeu 7 Nov 2013 - 2:17

    Ma première grosse mission en tant qu’ANBU… Tellement importante que je devais l’effectuer avec d’autres ANBU et une armée déjà sur place… Notre premier objectif était de rejoindre cette armée et de surveiller, protéger l’entrée du Quartier Général de la Brigade Fantôme pendant que d’autres équipes se chargent du reste à l’intérieur… C’était la première fois que j’étais à Kumo no Kuni… Ce paysage me semblait brute, il ne me laissait pas indifférent… Des montagnes abruptes pouvaient servir de camouflage ou de planque pour une embuscade… Nous devions rester prudents jusqu’à ce que nous arrivions à l’entrée du QG de la Brigade…

    Nous étions, l’unité et moi-même au centre d’un canyon en direction de notre objectif. Nous étions tous sur nos gardes, observant les alentours avec une grande attention. Le chef temporaire du groupe leva son bras formant un angle droit avec son coude… Nous nous stoppions tous… Caché dans l’obscurité montagneuse, nous avions eut l’occasion de voir un autre groupuscule légèrement plus nombreux courir dans la même direction que nous… Nous analysions l’unité ennemie avant de reprendre la route tout en s’échangeant quelques regards qui voulaient tout dire ! Cette meute comptait porter préjudice à l’armée déjà présente… Nous devions tous nous dépêcher et arriver sur place…

    Malheureusement, c’était une diversion… En effet, un rocher tomba sur l’un de mes compatriotes tandis que l’agresseur fut rapidement arrêté par un ANBU du groupe… Ce rocher avait écrasé toute la partie basse de mon équipier qui tentait de se dégager tant bien que mal… Le bas de son corps à partir de son bassin ne pouvait plus être soigné et sa mort serait qu’une question de temps… Je me dirigeais vers lui et mis ma main sur ses cheveux tout en le regardant droit dans les yeux… Mon visage s’inclinait légèrement et je le quittais le laissant agoniser sur place. Je ne pouvais me permettre de perdre davantage de temps et nous avions un boulot à accomplir. Ses hurlements de supplication pour l’aider à se dégager étaient vains : je ne me retournais pas et continuais ma route…

    Le reste de la route se passa sans embûche… Nous n’étions qu’à une dizaine de kilomètres et ce chemin fut vite parcourut ! Sur place, c’était le chaos… Quelques personnes étaient encore en train de se battre tandis que l’unité dans laquelle je faisais parti levait le pied pour éviter d’écraser les cadavres. Il y avait des morts de nos villages respectifs et du camp ennemi… A priori, des équipes avaient déjà pu entrer à l’intérieur de la fonderie et dans les sous sols de celle-ci – oui, parce que leur QG se trouvait dans les catacombes de l’usine où se trouvait tunnel, salle et tout l’armada du parfait petit QG.

    Soudain, un silence… Le calme plat… Je n’aimais pas ça… Le calme avant la tempête disait-on… Il fallait en profiter pour se mettre en place ! J’entrais dans la fonderie tandis que la troupe qui était à mes côtés restait à l’extérieur. Une grande porte me séparait du sous terrain mais je n’avais pas l’intention d’y pénétrer. Ma mission était claire : je devais empêcher les membres de la Brigade Fantôme de poursuivre les unités alliées et – cerise sur le gâteau – éliminer le plus de force ennemi possible. Je ressentais une excitation extrême ! Des frissons, des palpitations… J’attendais impatiemment la venue de mes ennemis pour faire verser leur sang… Oh mon dieu comme j’attendais ce moment !!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1806
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Mission Impact #5 ─ Groupe #2 Ven 8 Nov 2013 - 21:48

Le Genei Ryodan… Cette mystérieuse organisation qui frappait Kumo depuis 6 saisons déjà était en passe d’être éradiquée. Le Seki était optimiste. Sous la houlette de Monjara Otenba, une alliance entre Konoha et Kumo avait été formée pour mettre fin à ce fléau. Des missions s’étaient succédées, surtout de reconnaissance pour mieux cerner toute la problématique liée à cette mystérieuse organisation. Tout était parti des deux ombres jumelles que lui-même, Zennosuke, avait contribué à capturer au cours d’une mission aux côtés de deux autres kumojins qu’il avait actuellement perdu de vue. C’était du temps du règne du Sandaime Raikage : Bakusho Soroshiya. Cela ne datait pas de si longtemps et pourtant ! Six longues saisons s’étaient écoulées depuis ! Ces ombres avaient été durement interrogées pendant de longues semaines et forcément, peu à peu elles avaient fini par lâcher des informations cruciales. C’était à partir de ces informations que les missions de reconnaissance avaient été établies, puis, avec le temps, la mise en place de ce gros coup. Monjara avait fait montre de son aptitude à la prise de décision sur ce point. Une qualité indéniable pour un leader, surtout par rapport à pareille charge. Bien que le Seki appréciait moyennement l’appui de Konoha, il restait heureux que Kumo se batte avec un minimum de dignité contre cette menace. Dans son esprit, Kumo, ce puissant village, n’avait pas à quémander de l’aide de qui que ce soit. Les problèmes internes se devaient d’être solutionnés en interne. Quelle image donnerait-on de Kumo en se montrant incapable de vaincre seul une menace aussi grande soit elle ? Qu’attendrait Konoha de la part de Kumo maintenant qu’ils étaient intervenus dans le processus d’élimination du Genei Ryodan ? La question demeurait entière.

Le jour J, les troupes alliées Kumo et Konoha s’étaient engouffrées par surprise dans le QG de l’organisation. Il s’agissait d’une fonderie, qui cachait des chambres secrètes sous terre. Une sorte de labyrinthe qui offrait un dédale de couloirs s’enfonçant toujours plus bas. Zennosuke, tout comme ses frères d’armes, avait pénétré dans la fonderie. Au départ, la résistance était faible. Pris au dépourvu, les premiers shinobis du Ryodan furent éliminés à la faveur de la surprise. Mais très vite, comme alertés par on ne sait quel mécanisme, ils avaient commencé à piluler vers les étages supérieurs de la fonderie. Les combats s’étaient immédiatement engagés, violents, sans retenue. Les parchemins explosifs détonnaient à n’en plus finir tandis que des shurikens fusaient de toutes parts. L’unité du Seki elle fonça en direction des sous-sols en compagnie d’autres unités. La stratégie adoptée, quoique dangereuse, était la suivante : investir immédiatement et le plus rapidement possible tous les étages du QG pour profiter du relatif effet de surprise et massacrer un maximum d’éléments du Ryodan. Bien entendu, les chefs désignés de l’organisation, tels que décrits par les ombres jumelles, étaient en ligne de mire. Arrivant à une pièce au fond de laquelle se trouvait une grande porte, le Seki s’arrêta. D’après les ordres qui lui avaient été donnés, lui et un certain Seki Hasaki, avec qui il partageait l’unité, resteraient à cet étage pour empêcher toute intrusion dans les souterrains. Tous deux s’étaient arrêtés. D’un clin d’œil entendu, ils s’étaient arrêtés laissant filer leurs nombreux camarades vers l’inconnu. Bonne chance à eux. Quelques secondes plus tard, tandis que le Chuunin inspectait les lieux, arriva un shinobi de Konoha, à en juger par son port vestimentaire et son attitude. Zennosuke l’observa un moment tandis qu’un lourd silence inattendu empli la salle. Le type de silence qui annonce le vacarme… Vous voyez ce que je veux dire ? Chacun des trois shinobis présents devait le ressentir au plus profond de son âme. Les plus peureux, voyaient certainement déjà défiler leur vie. Mais lui, Zennosuke, avait déjà connu ça. Cette attente dangereuse qui invariablement conduisait à flirter avec la mort. Ce parfum particulier, ce type de battement du cœur, cette espèce de creux dans le ventre... Oui, il avait connu tout ça à Hai no Kuni. Il savait par expérience que dès que le danger viendrait, il serait libéré et se montrerait apte à se battre sans retenue. Il donnerait tout pour son village qu'il chérissait tant !

Pour briser la glace, et sentant bien que l’homme aux cheveux blancs et à la tenue sombre, n’allait pas se dresser contre eux et ne pouvait pas être du Ryodan, le Seki apostropha ses alliés :

« Je crois qu’on est tous les trois dans la même merde… Je suis Seki Zennosuke. Faisons en sorte, jusqu’à notre dernier souffle qu’aucun membre du Ryodan n’entre dans ces souterrains ou n'en sorte vivant . C’est surtout valable pour toi ! »

Le Seki termina sa phrase en indexant l’autre Seki qui partageait cette salle avec lui. Il ne s’attendait pas à ce qu’un Konohajin risque sa vie pour Kumo, quand bien même d’autres shinobis de ce villages étaient probablement déjà morts sur cette mission, mais en ce qui concerne un kumojin… Aucune excuse ! S’ils se sortaient tous vivants de ce merdiers et que ce Seki n’agissait pas dans l’intérêt et pour la gloire du Kumo, il… il... Mieux vaut garder tout ça pour plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Général du Satoru
Messages : 760
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Mission Impact #5 ─ Groupe #2 Dim 10 Nov 2013 - 1:57

Quel vacarme… Hasaki ne s’attendait nullement à ce que tout semble aussi mouvementé autour de lui. Plongé dans ses réflexions habituelles, il analysait la situation, réfléchissait attentivement à chaque chose qui l’entourait. Des corps, des dizaines de corps, du sang remplissait la salle, l’odeur se propagé comme une trainée de poudre et envahissait les canaux respiratoires du jeune ninja. Tant de désordres, tant de violences, tant d’acharnement. Du sang pour la victoire, du sang pour la survie, du sang pour le plaisir. Tant de raisons qui réunissaient ce lieu pas très grand, tellement de ninja d’horizons différents. Le retour sec vers la réalité se fit lorsqu’il ne bougea plus comme guidé machinalement à un endroit fixe, avec à ses côtés un ninja de Konoha aux allures de son équipement et un autre ninja de Kumo qui se présenta comme étant Zennosuke du clan Seki. Ses paroles le firent réagir et tout en regardant de chaque côté, tournant la tête pour voir plus que son regard ne le pouvait, il prit la parole à destination du Seki décoiffé.

« C’est ironique, je suis Hasaki, du clan Seki également. Mettre deux Seki et un ninja aux allures peut amicale, c’est sauf si je me trompe, donner un mur aux ninjas d’en face. Par contre, je n’ai nul besoin de dire qu’ici, je pense être celui qui est le plus novice. Ce que vous devriez savoir, vu que l’on va risquer notre vie côté à côté, quoi qu’il en coûte, je suis du genre à me baser généralement sur mon Ninjutsu. Le hic c’est que ce qui nous attends, c’est une épreuve d’endurance, donc je serais à court rapidement. Pour l’économiser, je vais utiliser mon katana, sachez juste que je ne suis qu’un épéiste amateur. »

Informations précieuses mais en même temps, très peut révélatrice du potentiel du jeune Seki aux cheveux bleus. Sortant son Katana de son fourreau, il le prit entre ses deux mains, pointant vers le sol devant lui. Hasaki se tenait actuellement de dos, face à l’entrée des souterrains dans le but de prévenir tout danger qui viendrait de cette direction. Il avait laissé la défense de l’endroit où risquerait d’arriver le plus grand nombre d’ennemis à ses deux compagnons d’infortunes. Du moins, c’est ce que son instinct lui dictait de faire, était-ce la réelle bonne solution, seul l’avenir et les ennemis qui paraitront lui diront si c’est le cas ou pas, de toute façon, il devait tenir, le plus longtemps possible, dans la meilleur condition possible et avec le plus de chakra possible.

Une pensée traversa l’esprit du ninja au Katana. Ce que la régente leur avait dit lors de sa première apparition au village de Kumo, c’était ça que de connaitre un danger tel qu’il pourrait enlevait la vie en l’espace de quelques secondes. C’était ça oui, d’ailleurs, il le sentait au plus profond de lui, tenir ce Katana avec l’idée de tuer avec d’être tué, l’idée de trancher un être humain de cette lame qui n’a tranché que les mannequins d’entrainements et croisé la lame de son père. Quoi que, cette lame lui a été léguée de son père et lui-même de son propre père, elle a surement connu la guerre par le passé. La vrai vie d’un Ninja se résumait donc à ça, évoluer, progresser, devenir plus fort pour se battre pour les idéaux de son village et de son dirigeant, mais aussi pour la protection de ce village en question. Tuer ou être tué, quel choix perturbant, déstabilisant, obligeant un être humain à tuer un autre être humain s’étant engagé dans une voie qui était destiné à rencontrer la sienne. Un jour viendra, peut-être plus proche que l’on croit, où une personne croisera la route du jeune Hasaki et lui enlèvera la vie à son tour. Mais pour le moment, il se trouvait, sans nul doute devant quelque chose qu’il n’avait jamais connu auparavant.




Dernière édition par Seki Hasaki le Dim 10 Nov 2013 - 17:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Re: Mission Impact #5 ─ Groupe #2 Dim 10 Nov 2013 - 14:04

Pour l'instant... la victoire était aux forces de la Régente et du Rokudaime, mais le Genei Ryôdan comptait dans ses rangs parmi les plus loufoques et puissants hommes que portaient cette terre. La situation délicate dans laquelle il se trouvait formait un challenge pour le colonel Bieroski. Son unité était sans doute la plus efficace de toutes, elle était d'ailleurs chargée du bon fonctionnement de l'usine à canons et pouvait compter sur une logistique digne des plus grands films de science-fiction.

-... Deux Kumojins ! Seki ! Et un inconnu, Colonel !

Une petite salle secrète abritait le Colonel Bieroski et ses officiers. Les dispositifs mis en place par le professeur Hainchtain Saibogu, discrets en tout points, agissaient comme des relais sonores et venaient d'enregistrer la conversation que nos trois héros avaient tenu.

-Da, da, da... Envoyez sentinelle de reconnaissance et message !

-A vos ordres, Colonel.

Fit la petite voix du plus petits des officiers. La petite chose fit apparaître une sorte de télécommande par le biais d'un sceau aux allures mystérieuses. Une fois en route, la télécommande bougonna quelques bruits électroniques. Il était temps de sortir un second sceau d'où sortit une petite machine étrange. Sa forme sphérique, l'espèce d'écran du devant et l'étrange antenne du dessus, formaient un spectacle étrange. Le Professeur tripota les boutons de la télécommande et la machine s'en alla déambuler dans les couloirs pour arriver jusqu'à nos trois compagnons.

Hainchtain Saibogu:
 

Devant les trois zigotos, la machine lança son système de reconnaissance, envoyant les données vidéos au docteur Hainchtain, et délivra son message sur un ton saccadé et non naturel.

-Moi Co-lo-nel Bie-ros-ki, vous or-donne de par-tir !

Puis elle explosa.

Dans la salle:

-Euh Chefeuh, moi j'veux bien y'aller aev mes gars !

-Da !

Les Gros-Bras Seconde Génération:
 

Captain Rockpussy:
 

L'unité du Captain Rockpussy avançait, battant les tambours.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 816
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Mission Impact #5 ─ Groupe #2 Lun 11 Nov 2013 - 17:43

    Un long silence régnait dans la fonderie dans laquelle j’étais avec deux autres Kumojins. Leur présence m’agaçait déjà… Le plus dur étant de supporter leur douce parole d’avant guerre… L’un des deux avait même dévoilés ces forces et faiblesses : quel abruti de dévoiler ce genre d’information devant moi… Je pouvais être un ennemi qui jouait un rôle dans l’espoir de les poignarder dans le dos… De toute façon, c’était trop tard. Je soupirais sous mon masque sans prononcer la moindre parole préférant laisser mon excitation guider mes mouvements. La mort, je n’en avais pas peur : je devais faire de cette peur, une force et l’utiliser comme telle ! Si je perdais la vie, c’est tout simplement que j’étais tombé sur un adversaire plus fort que moi : d’où ma confiance aveugle puisque j’étais du genre à penser qu’il n’y avait pas plus fort…

    Tandis que je pestais contre mes deux acolytes, une pierre roula contre un mur légèrement inclinée… Celle-ci continua sa route par terre sur quelques centimètres… Des ondes se dessinaient dans une flaque d’eau pas loin de moi… Il se passait quelque chose ! Puis de façon régulière, on pouvait entendre des « boom »… Une armée devait se diriger vers nous… Je me pourléchais et m’impatientais de voir les ennemis arriver… Je voulais me battre, faire verser leur sang ! Je me projetais sur un petit mur de pierre où la fenêtre présente m’offrait une visibilité réduite mais possible sur l’extérieur… Plusieurs personnes se dirigeaient vers nous dont un bien plus grand que les autres… Dans mes paroles, mon sourire s’entendait…

    « Ils arrivent… »

    Les portes en métal furent défoncées et les ennemis pénétrèrent dans l’enceinte de la fonderie. Notre mission – rappelons-le – était de faire en sorte que nos adversaires ne puissent entrer dans les sous-sols de celle-ci ! Si j’avais été seul, la réussite de la mission n’aurait été qu’un détail : mais en présence de ces deux boulets, je me permettais d’émettre un doute… Les ennemis avaient formés plusieurs groupes tandis que le plus grand était tout seul… Peut-être était-ce le leader… Sans avoir la moindre peur, je me dirigeai vers le pseudo leader : à quelques centimètres de lui, mon avant bras se recouvrait de métal pendant que je parlais à ce géant de métal : il donnait l’impression que rien ne pouvait l’arrêter…

    « Du métal… Je ne pouvais pas mieux tomber… »

    Mon avant bras et mon poing désormais recouvert de métal, mes coups allaient être bien plus puissant que d’origine. Aussi, j’armais ma main fermée et lui donnai un coup puissant dans l’abdomen. Profitant du coup, je me projetais moi-même en arrière avant d’effectuer quelques signes incantatoires pour faire jaillir de ma bouche un énorme dragon élémentaire à base de Kâton. Le dragon s’envola dans les airs et fit un petit tour de la pièce avant d’émettre un cri strident pour enfin foncer sur mon adversaire. Mon bras toujours recouvert de métal, j’étais désormais prêt à attendre la contre-attaque : ou non…


Résumé:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1806
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Mission Impact #5 ─ Groupe #2 Lun 11 Nov 2013 - 23:33

Le Seki, de profil par rapport à son frère d’arme et de clan, observa ce dernier tandis qu’il inondait le groupe de propos. Il semblait vraiment se sous-estimer. Ou alors peut-être que c’était un moyen pour lui de se surpasser avant le grand choc qui n’allait plus tarder. D’un coup d’œil, de haut en bas, sans airs hautains, Zennosuke évalua son compère kumojin. Hasaki qu’il s’appelait donc… Soit. Ne sachant que penser de l’information que le Genin venait de livrer, Zennosuke répondit d’un ton presque las :

« Rien ne te dit que ce mec-là n’est pas Genin. Il ne faut pas se fier aux apparences tsé ! Va pour le katana ! Je ferai en sorte de te protéger de mon mieux. Sauf si tu veux jouer les héros ! » d’un hochement de tête en direction du konohajin, Zennosuke indexa celui qu’il désignait par ce « ce mec-là. » A vrai dire, il voulait le provoquer légèrement dans la mesure où jusqu’ici, il n’avait rien dit. Dans ce monde de shinobi, qui ne dit rien, est forcément dangereux. Ce genre de ninja sait, avec une bonne écoute, parfaitement recouper les informations pour en tirer le parti le plus avantageux. Sourcils, froncés, d’un air des plus sérieux, le Chuunin a la tignasse ébouriffée regarda le konohajin sauter sur un amas de pierre pour observer l’extérieur de la pièce où il se trouvaient tous les trois. D’un laconique « ils arrivent » celui-ci laissa entendre que le trio n’allait plus être seul très longtemps. D’ailleurs le sol commençait à vibrer, signe qu’une troupe conséquente se déplaçait. Le Seki fit un pas en avant pour se mettre entre le konohajin et son frère de clan. En tant que Chuunin, il lui appartiendrait de frapper le premier coup ou du moins, de frapper le plus fort. C’était une question d’honneur pour lui. Jamais en sa présence on ne dira que Kumo avait faibli. Tandis qu’il rassasiait son ego de bonnes intentions, un bidule apparut dans l’embrasure de la porte. Étonné par cette apparition soudaine, le Seki recula instinctivement la tête tandis que son sourcil droit formait un demi-cercle en laissant exprimer toute la curiosité qui s’était emparé de son être en cet instant précis. Alors qu’il allait retirer un kunai, le bidule se mit à parler, ou plutôt à restituer un message qui semblait pré enregistré avant d’exploser tout de suite après. Zennosuke regarda avec une mine déçue Hasaki, tandis que ses yeux continuaient à exprimer son étonnement. Intérieurement, un goût amer emplissait sa bouche. Il avait comme l’impression que lui et ses deux compagnons allaient perdre du temps ici avec des saloperies sans intérêt tandis que la véritable baston aurait lieu dans les profondeurs de cet entrepôt ou plus en surface. Et tandis qu’ils pensait à cette possibilité tout en scrutant l’entrée de la pièce, celle-ci vola en éclat, détruite par un gros tas de ferraille aux allures imposantes. Cette immense monstruosité était accompagnée de plein de petits hommes verts, armés comme des barbares des temps anciens, ayant l’air de vulgaires hommes des cavernes.

*C’est quoi cette merde ?* Se demanda intérieurement le Chuunin tandis que continuaient à affluer les petits bonhommes verts et que le konohajin marchait sans peur sur le tas de ferraille. Ce dernier, vraisemblablement excité par l’idée de combattre du gros bidule, avait fait apparaître quelque chose qui ressemblait fortement à du fer ou quelque chose du style, sur son bras. Son membre d’ailleurs avait fini par en être complètement recouvert. Et c’est après avoir lâché des propos qui vinrent confirmer au Chuunin, l’état d’esprit dans lequel se trouvait le konohajin, que ce dernier se projeta en arrière suite à un coup de poing osé dans l'abdomen tu gros tas de ferraile. Tout de suite après, le Konohajin se mit à effectuer des mudras. Zennosuke ne pouvait rester statique ! Il n’avait pas peur, il n'était paralysé d'aucune manière. Le combat, il en connaissait un petit bout et il se devait de représenter Kumo dignement. Que penserait ce konohajin s’il avait à faire tout le boulot ?

*Regardez-le !* Se dit Zennosuke d’abord dégoûté par l’air fanfaron du konohajin, puis légèrement impressionné par le dragon de feu qu’il vit jaillir de la bouche de celui-ci. Le Chuunin par le même temps s’était activé. Les mudra qu’il avait composé s’étaient terminés avant que la boule de feu ne jaillisse de la bouche du konohajin. Le signe du tigre maintenu devant sa propre bouche à lui, le Seki avait lui aussi fait jaillir une technique. C’était une attaque meurtrière qu’il utilisait habituellement en dernier recours et le plus souvent contre des adversaires coriaces. Mais là, vu la multitude d’ennemi, il allait frapper dans le tas et tout découper. Un faisceau d’air tranchant combiné aux talents héréditaires du Seki vint heurter les premières et les deuxièmes lignes de bonhommes verts au niveau de ce qui pouvait constituer leur ventre. De manière latérale, Zennosuke balaya tout ce qui se trouvait devant lui à cette hauteur du buste, y compris les pieds du monstre de métal qui était bien plus grand que les vermines de couleur verte. La puissance et la rapidité de l'assaut du Seki allait probablement conduire au massacre de bon nombre de ces humanoïdes de couleur verte. Hasaki n'avait pas besoin de s'élancer, d'autant plus que ce pouvait être dangereux. Qui sait de quoi étaient capables ces adversaires ?

D’un air on ne peut plus concerné, Zennosuke posa sa main droite sur son ninja-tô et leva la main gauche poing fermé à hauteur de sa tête. Un langage militaire. Si Hasaki était concentré sur les gestes du Seki, il comprendrait que ce n’était pas le moment pour lui de se lancer. Il pouvait attendre de voir l’évolution de la situation avant d’agir à son tour. Lui qui souhaitait économiser son chakra, serait servi. La technique du Seki et celle du Konohajin devrait en théorie faire des dégâts non négligeables. Les survivants seraient déchiquetés au katana ou au ninja-tô au besoin.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Général du Satoru
Messages : 760
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Mission Impact #5 ─ Groupe #2 Mer 13 Nov 2013 - 0:29

Se trouvant actuellement dans une grande salle de la fonderie, placé devant une porte menant aux souterrains, leur mission était simple mais pourtant loin d’être facile. Une réponse vint de la bouche de l’autre Seki qui ne tarde pas à parler et à informer le jeune Hasaki sur une information qui lui semblait tout de même erroné. Au vu du masque du Konohajin, la supposition veut qu’il soit de l’Anbu, l’unité spéciale de Konoha, dont il en avait entendu parler qu’une fois. Ces personnes sont une sorte d’élite spéciale de Konoha à ce qu’il parait, caché derrière leur masque, pour ne pas reconnaitre leur identité. Il n’informa pas son compère de cette information qui ne restait qu’hypothèse.

Le ninja de Konoha informa de l’arrivée de quelque chose, quelqu’un, tout du moins, au bruit au loin et au vrombissement du sol, cela confirmé sa parole et semblait être un avertissement de la venue d’un groupe. Leur arrivée se fit avec le vol en éclat de ce qui restait de la porte d’entrée, suivit par un agroupement de vingt petits bonhommes verts, inhumains mais pourtant bien vivant. Drôle d’affaire que voici, un plus gros, bien mieux équipé entra en même temps. C’était déjà ça, il n’y avait pas de supers dragons métalliques ou on ne sait quoi arrivant de toute part.

Il ne fallut pas longtemps pour que ses deux alliés réagissent, ne jamais laisser son ennemi agir avant soit, règle fondamentale du combat. D’abord, frapper fort, si l’ennemi ne succombe pas, cela aura valu soit de l’énervé, soit de le rendre violent. Dans les deux cas, vaut mieux qu’il succombe. Un dragon élémentaire de feu surgit de la bouche du Konohajin sans crier garde, l’impact fut impressionnant. Acte précédé par un coup de poing en acier de la part de ce même ninja au plus gros des monstre. S’en suivit une lame de vent d’une extrême violence dégagé par l’autre Seki qu’il lança dans le tas des petits hommes verts. Hasaki profita de ce remue-ménage pour créer un oiseau de chakra qui s’envola à toute vitesse vers le sombre plafond, entre poutres et coin d’ombres, cet oiseau se cacha. Ce dernier avait le bec tourné vers le champ de bataille et le jeune Seki aux cheveux bleus ferma son œil droit qu’il utilisa pour gagner la vision de l’oiseau. Il possédait désormais une vision globale du champ de bataille et de ses alentours, notamment l’entrée de la grotte qui se trouvait derrière eux. Une façon de voir ce qu’un humain ne peut voir habituellement. Le ninja au katana, situé légèrement en retrait de la position de son compère Seki fixé attentivement le combat et la vue aérienne dont il disposait grâce à son oiseau et ne bougea pas lorsque Zennosuke lui fit signe. Gestes militaires basiques, chaque apprenti ninja connait ces gestes et leur signification.

Résumé:
 
Citation :
Suzume
Rang D :
Une technique fortement utile, Hasaki grâce à la matérialisation de Chakra de son clan, peut créer un moineau et le mouvoir à sa guise. Il est pas très grand, mais peut quand même transporter des messages à une très grande distance. Il est capable à Hasaki de supprimer la vision d'un de ses 2 yeux pour voir à la place de l'oiseau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Re: Mission Impact #5 ─ Groupe #2 Dim 17 Nov 2013 - 12:48

La salle où se trouvait le Colonel et ses officiers fut prise d'un étrange silence, un silence qui laissait présager la colère du Colonel. Les trois shinobis venaient de réduire en morceaux les Gros-Bras et leur meneur.

-Plus aucun contact...

-Il reste solution avant évacuation !

En effet, il y avait une solution....

Alors que les corps gisaient, que le Captain Rockpussy déblatérait des choses incompréhensibles, sentant la mort arriver, les pas calmes à consonance métallique emplirent bientôt la pièce. On distinguait deux marches différentes. L'une lourde, l'autre plus souple. Le plus souple des deux marcheurs arrivait d'ailleurs plus rapidement.

Puis, silence. Le duo invisible laissait l'adrénaline s'emparer de nos trois vaillants shinobis. L'assaut viendrait de devant, ils devaient le savoir, mais quel monstre se tapissait dans l'obscurité ? Un puissant bruit métallique pareil au grognement d'un bête il y a longtemps disparu résonna dans toute la pièce. Puis, silence de nouveau.

Les pas reprirent, mais le bruit de métal s'était volatilisé. Le son des pas laissait imaginer des bottes, de lourdes bottes. Les bottes s'arrêtèrent à la limite de l'obscurité du couloir faisant face aux troupes Kumojins et Konohajins. Un pas, et enfin sa silhouette sortait des ombres.

Le Pompier:
 

-Laissez-nous.... sauver les vies....

HRP:
 



Dernière édition par Chroniqueur le Jeu 28 Nov 2013 - 5:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 816
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Mission Impact #5 ─ Groupe #2 Lun 18 Nov 2013 - 22:34

    J’avais décidé de m’attaquer à mon adversaire recouvert de métal : mon offensive se résumé à recouvrir mon bras de métal et à frapper violemment le robot métallique dans l’abdomen pour le faire valser en arrière. Celui-ci recula de quelques pas, mais il reprit une seconde vague : un dragon de feu généré par mes soins l’a frappé de plein fouet tandis que des lames de vent vinrent le terminer lui et ses congénères. Les hommes de la Brigade étaient maintenant décimés laissant place à un silence semblable à celui du début…

    J’étais relativement déçu de la performance de l’armée et j’attendais patiemment la suite : je savais qu’il y en avait une… J’observais l’entrée de la fonderie : ils allaient arriver par là, c’était aussi une certitude… Il s’agissait de la seule entrée possible et s’ils souhaitaient rejoindre la force militaire déjà présent dans les sous-sols, ils étaient obligés de passer par là…

    Le silence devenait éreintant ! Je n’avais pas assouvit cette soif de sang et le défunt adversaire de métal n’avait même pas été mon amuse gueule. J’étais frustré ! C’est sur cette frustration que des bruits métalliques résonnèrent dans la fonderie… Je restais sur mes gardes et me mis proche de mes pseudo confrères tandis que je remettais convenablement mon masque d’ANBU. La seconde vague arrivait doucement… Il y avait deux bruits différents : nous pouvions facilement conclure qu’il y avait deux ennemis… L’un des bruits était lourd tandis que l’autre semblait plus souple : comme s’il y avait un gros, et un maigrichon… Cela attisait de plus en plus ma curiosité…

    Le son s’arrêta… Je me demandais bien qui cela pouvait être… Mon sixième sens me disait de regarder dans une toute autre direction : à l’obscurité, une silhouette fine était visible… D’un pas, il rendait visible son corps et son accoutrement des plus originales… Lorsque je le voyais, je pensais que la Brigade se foutait de notre gueule : cependant, l’expérience en combat m’avait apprit à ne jamais se fier aux apparences… Aussi, j’en concluais qu’il était un adversaire redoutable. Légèrement en avant par rapport à mes partenaires de combat, je mis un bras devant eux pour leur faire comprendre qu’il n’était pas à prendre à la légère : leur manque d’expérience pouvait les amener à croire qu’il s’agissait d’un piètre combattant…

    Tout en l’observant, je pensais qu’il fallait la jouer brutal : frapper fort et bien ! Aussi, après quelques mûdras je me projetais en avant et frappai le sol rapidement faisant apparaitre d’innombrables pics de métal du sol rendant le terrain semblable à un dos de hérisson. La terre commençait à trembler légèrement tandis que les immenses dards allèrent en direction de l’adversaire pour le trancher, le transpercer et en finir rapidement avec sa gueule de S.A.S (HRP : Special Air Service, une unité de force spéciale britannique ayant des masques semblables au personnage « Le Pompier ».).

    C’est avec la plus grande hargne, qu’après cette première offensive dont j’étais plutôt fier, tandis que je me projetais en arrière pour lancer cinq petites boules de métal : j’activais la technique d’un simple mûdras t : c’est alors que les petites billes devinrent rouges avant de libérer plusieurs petites aiguilles dont le but principal était de blesser l’ennemi. Pourvu que l’assaut ait eut l’effet escompté…


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1806
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Mission Impact #5 ─ Groupe #2 Mer 20 Nov 2013 - 1:03

Zennosuke admira le travail. L’attaque du konohajin masqué doublée de la sienne avait fait des ravages ! La vingtaine d’humanoïdes verts et la grosse boule de métal s’étaient fait éradiquer sur une action combinée feu et vent. Le konohajin masqué avait lancé une puissante attaque, une sorte de dragon de flamme étant venu percuter de plein fouet l’espèce de robot de métal. L’attaque du Seki, une sorte de rayon de vent, avait quant à elle déchiqueté la vingtaine d’humanoïdes et coupé les pieds du robot géant de métal. Le spectacle avait été plaisant à voir. Un déchainement de puissance qui flattait l’ego du Seki. En même temps, le konohajin avait fait montre de sa force. Il n’était pas le Genin que Zennosuke avait laissé entendre. Son masque parlait pour lui. Les deux Seki avaient bel et bien affaire à un ANBU à priori.

Observant le konohajin qui reculait vers eux, Zennosuke se mit à penser à voix haute :

« Attendez, le premier bidule a parlé d’un certain colonel Bieroski… Si c’est ce gars qui dirige les troupes ennemies présentes sur ce champ de bataille, nous ferions peut être mieux de chercher à le trouver ? Ce pourrait désorganiser les troupes du Genei. » Le Seki était à mille lieux de se douter qu’il était sous écoute. Il ne prit donc pas la précaution de faire en sorte que seuls les intéressés puissent entendre ce qu’il était en train de dire. Pourtant il en avait bien la capacité. Dans l’immédiat, tout ce qui l’intéressait était de partager son idée et de voir ce que les deux autres en pensaient : Hasaki et ce konohajin masqué. Si les deux étaient OK avec son idée, peut être pourraient-ils trouver un plan pour tenter de remonter jusqu’à ce Bieroski. Restait à savoir si cela était nécessaire et si cela n’allait pas court-circuiter leur mission. Sur ce dernier point, le Seki était bien en phase avec les termes de la mission. Il savait pertinemment que chaque groupe était assigné à une mission bien spécifique et que la réussite de chacun entraînait celle collective de la coalition. Tandis que l’échec d’un groupe pouvait mettre à mal toute l’organisation déployée jusqu’ici. En y repensant bien, défendre l’entrée de ces souterrains était tout de même stratégique. La capture des cerveaux du groupe Genei Ryodan qui s'y terraient probablement en dépendait. Tandis qu’il repensait à ces choses et à la possibilité de prendre quelques initiatives au cours de cette bataille, deux bruits de pas bien distincts se firent entendre. L’un était lourd et l’autre plutôt léger. C’était là le signe évident que deux êtres ou deux choses différentes se déplaçaient vers le trio. Le trio était-il condamné à rester là et à subir les vagues successives de troupes que leur enverrait ce colonel ?

C’est alors qu’apparut un homme habillé comme un sapeur-pompier d’un autre temps avec une espèce de masque à gaz et un mini réservoir d’eau sur le dos. Il ne ressemblait à rien honnêtement, à rien de sérieux. C'étaitc e que pensait Zennosuke. Cependant, le konohajin, lui, l’avait pris au sérieux. Ce dernier avait agi immédiatement avec puissance comme lors du premier assaut. S’étant dans un premier temps rapproché du pompier, l’homme au masque d’ANBU avait frappé au sol. Aussitôt des lames de métal sortirent de terre sur une large zone, drus, resserrés. Evidemment le côté où se trouvaient Hasaki et Zennosuke était épargné. Heureusement d’ailleurs car cette attaque semblait redoutable. Sans même avoir laissé le temps au pompier de réagir, le konohajin avait lancé dans le dos du pompier cinq petites boules de métal qui lâchèrent aussitôt une quantité incalculable de petites aiguilles qui n’allaient pas manquer de toucher le pompier et peut être même l’invité surprise qui s’était arrêté à la porte d’entrée de la zone de combat, tout juste derrière le pompier.

Composant des mudras à son tour, Zennosuke fit apparaître à ses côtés un bunshin. Au besoin il se servirait de lui pour quelques enchaînements. Le poing fermé du Seki s’était rabaissé. Si Hasaki avait quelques techniques à ajouter à l’attaque du konohajin, c’était le moment. Un one-shoot de plus ne serait pas mal vu.

« Ne t’éloigne pas de moi Hasaki. On ne sait jamais. » déclara calmement le Chuunin en suivant l'évolution de la situation.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Général du Satoru
Messages : 760
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Mission Impact #5 ─ Groupe #2 Jeu 21 Nov 2013 - 16:41


Silence total, les deux attaques simultanées de ses 2 compagnons d’armes avaient fait mouche, sans laisser la moindre chance aux adversaires qui venaient tout juste d’apparaitre dans un boucan sans nom. Une apparition éphémère, une disparition rapide et soudaine. Cela était dû surement à leur destin tragique qui les avaient conduit, qui qu’ils soient à travailler pour le Genei Ryodan. Folie, tragédie, que d’espérer affronter et vaincre deux des plus puissants villages du monde, alliés de surcroit. Ces êtres venaient de tomber sous le courroux fusionné d’un Konohajin par le feu et d’un Kumojin par le vent. Les attaques furent d’une incroyable violence et d’un résultat des plus surprenants.

De nouveaux cadavres venaient joncher le sol, du moins, si on peut appeler cet amas de chair, des cadavres. Pas un seul survivant. C’est un long silence, comme ceux précédents une terrible tempête qui prit la place dans l’immense salle où étaient situés les trois shinobis. Quelques instants après, des pas se firent entendre, un souple et l’autre beaucoup plus lourd, plus métallique en tout cas. La vitesse des pas engendra un résultat qu’on pouvait deviner d’avance, le pas plus léger et plus rapide fit son apparition en premier. Une forme humanoïde fit alors son apparition, un drôle d’uniforme, de déguisement était en face d’eux, venant tout juste de franchir l’entrée de la salle. L’autre entité qui marché plus lourdement venait de s’arrêter dans le couloir et n’était pas rentré.

La précaution voulue que Hasaki fasse apparaitre des formes de chakra avant l’arrivée de ces ennemis. Deux lapins furent alors créés très rapidement, un moineau rejoignit la grande famille. Les lapins allèrent aussitôt apparu vers des cachettes naturelles, entre les objets encombrant le terrain et les cadavres, vu leur taille pas très grosse, c’était chose aisée, se rapprochant tout de même de l’entrée un minimum où apparaitraient les potentiels ennemis. L’oiseau alla se nicher de même vers l’entrée, avec tout de même une distance de sécurité dans les hauteurs. Quand au moineau niché au dessus d’eux, il suivit le moineau tout juste créé pour se nicher à ses côtés en observant toujours le champ de bataille. Une parfaite embuscade venait d’être préparé pour les prochains ennemis. Hasaki y avait ajouté sa sauce habituelle, rendant ses créations plus exotiques qu’à la normale.

Ce n’était sans compter sur l’intervention quasi immédiate de l’Anbu, une déferlante de pics de fer sortirent du sol dans le but d’embrocher littéralement le pompier situé en face d’eux, ne laissant même pas la possibilité à ce dernier d’observer ses potentiels adversaires qu’une nuée d’attaques Kinton dévastatrices fusent sur sa personne. Le jeune Kumojin aux cheveux bleus semblait sourire, c’était donc ça un ninja de haut rang. L’intervention du jeune prodige de Kumo allait bientôt avoir lieu, du moins pour bientôt, son confrère Seki lui indiquait qu’il devait faire gaffe et le fait qu’il ne devait pas s’éloigner de lui, ironie que d’être protégé en tant que Seki, mais cela lui offrirait carte blanche pour attaquer lors du prochain round. Attendre, soit, mais quand il agira, ce sera fort, rapide et dévastateur. Un haussement de tête montra son accord avec le conseil de l’autre Seki, mais en remettant son katana dans son fourreau, regard intensif en direction de l’entrée, il déclara calmement mais remplit de sérieux.


« Le prochain, c’est moi. »

C’est dans la suite de la création du clone de son coéquipier, qu’un serpent fut créé et partit dans les tuyaux à la recherche de ce fameux colonel et de ce qui pouvait contrôler ces êtres, du moins de leur cachette présumée, c’est son œil gauche qui fut remplacé par la vue du serpent.


Résumé:
 

Citation :
Usagi x 2
Rang C :
Hasaki peut créer des êtres de chakra ressemblant trait pour trait à des lièvres. Ces derniers sont alors capables de creuser des galeries prodigieusement rapidement et de galoper extrêmement vite comme ses compères vivants.

Suzume
Rang D :
Une technique fortement utile, Hasaki grâce à la matérialisation de Chakra de son clan, peut créer un moineau et le mouvoir à sa guise. Il est pas très grand, mais peut quand même transporter des messages à une très grande distance. Il est capable à Hasaki de supprimer la vision d'un de ses 2 yeux pour voir à la place de l'oiseau.

Kaimetsu x 2
Rang D :
Technique ravageuse qui permet d’insuffler son affinité Katon dans ses créations au moment de la dissipation des objets créé (exemple les techniques : Mieru, Suzume et Hebi) qui permet de créer une explosion à très grand potentiel de dommage selon le niveau de la Technique utilisé.

Hebi
Rang D :
Dans la suite de la technique nommé Suzume, Hasaki créé grâce au pouvoir de son clan, comme l'indique le nom de la technique un serpent, de 50cm de long et peut le contrôler et l'utiliser pour voir à la place de la bête en supprimant la vue d'un de ses yeux. En tant que serpent, sa création est capable d'évoluer aussi bien sur toute les surface, que sous l'eau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Re: Mission Impact #5 ─ Groupe #2 Jeu 28 Nov 2013 - 5:42

Fort de son entraînement intensif, le pompier se glissait à travers les pics de métal jaillissant du sol, fluide comme l'eau. Comme pour rythmer ses mouvements, il psalmodiait à moitié pour lui-même :

-Vénérons les Sapeurs-Pompiers, car leur courage est sublimé...

Il s'arma de son tuyau dorsal, et activa d'une simple pression son canon à eau. L'acier se pliait et se fendait sous le flux rectiligne, si bien que le quart de la forêt de pics métallique fut presque rasée en un instant.

- Secours, sauvetage, incendie -shklakklaklak !!!

De multiples aiguillettes venaient de perforer sa combinaison, dans son dos. L'anticipation d'un maître, mais la visibilité d'un homme qui porte un masque à oxygène...

- Ils luttent au péril de leur vie.

- EXTERMINATE !!!

De l'autre côté, l'entité massive avait fini son parcours, et continuait d'avancer d'un pas lourd alors que son lance-flamme intégré crachait une grande déferlante de feu en arc de cercle devant lui. Le brasier prit soudain des proportions vertigineuses, se répandit sur une large zone autour des deux Kumojins.


***Interlude***


Une salle lumineuse, des livres et des machines, une fenêtre. Une petite voix masculine :

- Colonel, il y a un serpent près de votre expresso.

- Da, da... Hah !??

SCROUTCH.

Puis plus rien.


***Fin de l'interlude***


A l'écart du départ de flamme, le pompier, dans la douleur, restait à distance de l'autre homme masqué.

- Vous auriez pu éviter cet enfer en nous laissant passer ! Mais l'incendie là-bas fait rage, et le ciel est noir de fumée...

Il pressa une nouvelle fois la détente de son canon, mais cette fois-ci après avoir réglé le niveau de pression à la hausse. Quand le flux fendit l'air de plus belle à la façon du forêt d'une perceuse dans un mur, il reprit à tue-tête comme pour en couvrir le bruit :

- ON A R'TROUVE LES TUYAUX, LES TUYAUX, LES TUYAUX !!!

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 816
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Mission Impact #5 ─ Groupe #2 Jeu 28 Nov 2013 - 21:40

    Le combat faisait rage à l’intérieur de la fonderie. Celle-ci ne ressemblait plus qu’à une bâtisse dont les murs étaient défoncés par des attaques toutes plus meurtrière les unes que les autres… Mon offensive concernant le Sapeur-Pompier visait à lui laisser qu’une faible chance de s’en tirer : malheureusement, ce dernier a su tirer profit de son expérience en combat et a pu réagir extrêmement vite pour contrer mes énormes pics de métal qui jonchaient le sol dans le but de l’empaler… Comment a-t-il pu effectuer une telle prouesse ? La réponse était simple : son canon a eau possédait une pression énorme… D’ailleurs, la pression était si forte que mes pics furent littéralement déchiqueté : sur le sol gisait maintenant des morceaux de métal tranchant, les deux camps devaient maintenant faire attention où ils mettent les pieds.

    Le laser Suiton qui se dirigeait vers moi semblait dévastateur… A première vue, je dirais une technique de rang S pour pouvoir venir à bout de ma A aussi facilement. J’eus à peine le temps de recouvrir mon buste et mon dos de métal que le laser me toucha de plein fouet. La rapidité d’exécution de l’assaut ennemi m’avait scotché sur place… Je fus propulsé en arrière et le mur épais fut transpercé par mon passage… Des gravas tombèrent à terre tandis que je restais inerte au sol quelques secondes, contemplant involontairement le nuage noir qui venait d’apparaitre suite à une attaque Kâton d’un autre ennemi. Je me relevai, titubant tout en tapotant mes vêtements pour retirer la poussière qui s’était posé sur moi… La distance qui nous séparait n’était plus à négliger : nous avions tout deux le temps d’agir en conséquence, et nos attaques ne rimeraient à rien… Ma paume de ma main sur mon crâne, l’autre bras me tenait les côtes : je pense que quelques os m’avaient lâchement abandonnés préférant se briser que de résister à la pression qu’ils avaient subit.

    J’enjambais un restant de mur et je pouvais constater que des flammes venaient d’encercler les deux Kumojins qui étaient restés avec moi. Mon indifférence me permettait de me concentrer davantage sur mon combat, le sort de mes deux partenaires étant complétement la dernière chose à laquelle je pensais… Par ailleurs, le Sapeur Pompier s’était montré bavard et avait stipulé que nous avions pu éviter tout cela en les laissant passer : il n’avait – je pense – pas saisit mon caractère. Je n’étais pas là pour remplir une quelconque mission… Officiellement, si… Mais officieusement, et j’étais du genre à croire que le Rokudaime le savait, j’étais ici pour combattre : c’était la seule raison qui me motivait réellement…

    Je le pointais du doigt sentant une douleur envahir mon coude… Visiblement, mon bras droit en avait prit aussi un coup… Je fronçais les sourcils sous la douleur, mais cela n’était pas visible pour mon adversaire – mon masque cachait l’intégralité de mon visage…


    « Je me contrefous de vous laisser passer ou non… Le principal, c’est le combat et tu me sembles être un adversaire à la hauteur malgré ta dégaine de taré ! »

    Je pris dans ma sacoche se situant sur ma jambe droite au niveau de la cuisse trois kunai que je lançais en direction du Pompier et profitai de la course de mes projectiles pour exécuter quelques mûdras. Une dizaine d’aiguille apparut au dessus de mon adversaire dans le but de transpercer son canon pour le rendre inefficace… Ce n’est qu’après cela que je me projetais sur un rebord de fenêtre en hauteur pour le prendre à revers et crachai une flamme de ma bouche… Il contrôlait le Suiton et pouvait éteindre mon Kâton mais s’il était prit au dépourvu, peut-être que cet élément deviendrait son pire ennemi…

    Malgré ma santé qui fut bien entamé et mon chakra qui avait atteint environ la moitié de sa réserve, j’espérais que ce combat allait durer encore un peu plus longtemps… Je n’en avais pas fini avec ce Sapeur Pompier…



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1806
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Mission Impact #5 ─ Groupe #2 Sam 30 Nov 2013 - 8:19

Le sapeur-pompier trouva les ressources pour éviter les attaques du konohajin. Sorties de terre de manière fulgurante, les pics de métal du shinobi masqué de konoha s’étaient fait raser par un jet de suiton d’une puissance inouïe. Le pompier, malgré son air de gros rigolo, était à prendre au sérieux. Et ça, le konohajin qui avait attiré l’attention sur lui, aller rapidement l’intégrer. Pris de court par la rapidité du jet qui filait sur lui, l’homme au masque d’ANBU se prit le mur derrière lui, malgré l’armure qu’il s’était créé in extremis pour se protéger de l’attaque suiton. Seulement, c’était insuffisant, loin de là. Au moment même où le konohajin heurtait le mur, l’énorme machine (s’il n’y avait pas un humain caché derrière cette masse de ferraille) qui restait en retrait, à l’entrée de la salle fit son apparition. Sans même lâcher le moindre mot, ce gros bidule expulsa une puissante attaque de zone. Une véritable déflagration qui surprit un laps de temps le Seki. Un très court moment, car Zennosuke était tout de même sur ses gardes et conscient qu’il y avait quelque chose qui se cachait à l’entrée de la pièce. Défendre cette portion de terrain devenait un enfer. Le pompier et ce gros bidule version 2 étaient d’un tout autre calibre que la bande de joyeux lurons de la première vague. Reculant d’un pas pour se rapprocher de Hasaki, Zennosuke exécuta des mudras tandis qu’il voyait son clone en faire de même. Deux demis dômes de chakra apparurent, créés par Zennosuke et son clone. La protection qu’ils offraient était assez large pour couvrir entièrement les trois personnes cachées derrières. C’est ainsi que le trio pu se préserver du feu alors que les flammes brulaient tout autour d’eux. Profitant du fait que ses adversaires n’avaient plus aucune vue sur lui, le véritable Zennosuke se fondit dans la terre en faisant un clin d’œil à Hasaki. Son clône lui, murmura :

« Je vais bientôt supprimer les dômes, les maintenir demande du chakra. Fais attention à toi, on ne sait jamais ce qui peut nous trouver dans ce dôme. » Prévoir, anticiper, étaient les maîtres-mots pour tout combattant shinobi. Il était toujours nécessaire d’avoir un temps d’avance sur son adversaire si l’on souhaitait terminer vainqueur. Autrement, gagner et survivre devenait difficile. C’est ce besoin de surprendre l’adversaire qui avait motivé le véritable Zennosuke à se fondre dans la terre. Il y avait de fortes chances qu’il réussisse son coup. Cinq secondes après le départ du Seki original, le clone exécuta des mudras et libéra le dôme de chakra. La terre sous ses pieds à lui et à Hasaki s’éleva vers le plafond pas de beaucoup, juste de quoi assurer que le duo ne touche aucune flamme. De toute manières, la zone de protection leur avait laissé de la terre non touchée par les flammes. C’était juste une précaution. Au moment même où le dôme disparaissait, le bunshin du Seki vit le sapeur-pompier armer son piston, il usa sur lui d’une technique d’illusion. Attendez, ce n’était pas ces illusions qui faisaient qu’on sentait directement le coup fourré, non, c’était bien plus machiavélique que ça. Même si par magie, le piégé parvenait à se rendre compte du subterfuge, il y avait toujours un laps de temps qui permettait au Seki et à ses alliés d’agir efficacement. Le bunshin vit le konohajin continuer à s’activer avec toute la vitesse dont il était capable. C’était une bonne chose. Le trio avait des chances d'en finir avec un de adversaires. Le sapeur-pompier était sur la fin, à n’en pas douter et probablement nul ne saurait l’apport du bunshin de Zennosuke.

Rétrospective :
Le véritable Zennosuke s’était fondu dans la terre et avait filé aussi vite qu’il put en direction de l’entrée de manière à pouvoir se placer derrière le gros bidule. Discret, rapide, efficace. Un peu avant que son bunshin faisait disparaître les dômes de chakra, le Seki apparut derrière l’espèce de robot cracheur de feu. Le Kumojin fit virevolter deux kunais dans les airs tandis qu’il faisait sortir deux parchemins explosifs de ses étuis shurikens. Collant ces parchemins sur les deux kunais, après les avoir rattrapé l’un après l’autre, Zennosuke les lança aux pieds du robot utilisateur du feu. La masse n'allait probablement se rendre compte de rien. Habituellement quand on est grand et fort, on a pas tendance à remarquer les petites choses tout près. A peine après avoir lancé les kunais piégés, le Seki aussi rapidement qu’il put, exécuta une technique qu’il avait déjà utilisé et qui avait fait ses preuves. Sa technique visait le lance-flamme intégré de manière à le bousiller tout simplement. Risqué, osé, mais il fallait le croire, efficace. Serait-ce suffisant ? Probablement que non. Mais si le lance-flamme était détruit, l'énorme masse verrait probablement son efficacité réduite drastiquement.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Général du Satoru
Messages : 760
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Mission Impact #5 ─ Groupe #2 Sam 30 Nov 2013 - 21:20

La vue revint à Hasaki à cause de la fumée. Une fumée dense venait d’apparaitre dans l’endroit clos où ils se trouvaient. Cette fumée était apparut lorsqu’un gros bonhomme armé d’un lance flamme venait de cramer en l’espace de quelques secondes une grande partie de la salle. Heureusement, son camarade Seki venait de les protéger tout les deux à l’aide d’un dôme de chakra apparemment. C’est donc bel et bien un Seki, vu qu’il maitrise des techniques de chakra et pas que le Futon. Heureusement, en arrivant, le pyromane avait lancé son feu devant lui et ses deux lapins situés proches de l’entrée derrière différents obstacles à leur taille furent épargner par la déflagration, mais le feu qui commençait à se propager n’allait pas tarder à les piéger.

« Repéré. » fut son seul mot prononcé à voix basse, une sorte de pensée à voix haute, juste audible par Zennosuke.

Profitant de l’attaque du Konohajin et de son confrère Seki, le jeune Kumojin mit toute sa concentration oubliant ce qui se trame aux alentours pour effectuer une combinaison d’actions et de mouvements qui engendrerait quelque chose d’inattendu et de grand, mais surtout un pari extrêmement dangereux. Création de deux lapins supplémentaires aux pieds du ninja au katana qui profitèrent de la fumée, des flammes, de l’action de ses collègues pour rentrer dans le sol terreux et foncer dans la direction de la salle précédemment trouvé à l’aide de son serpent. Les deux lapins ayant survécu à l’attaque car étant dans l’angle mort de l’attaque, s’enfoncèrent à leur tour dans le sol pour rejoindre à leur tour la salle. Les deux oiseaux quand à eux, profitèrent de l’attaque de Zennosuke et du Konohajin pour foncer à leur tour, l’un vers la salle pour s’assurer de l’endroit et l’autre dans l’attente d’un quelconque ordre. Hasaki sacrifia une fois de plus la vue de son œil gauche pour celle de l’oiseau fonçait vers la salle et l’autre œil libre.

C’est quelques instants plus tard, qu’ils arrivèrent à la destination désirée, apparemment, c’était un lieu remplit de gars, dont un plus gros que les autres, à tout casser, c’était le colonel. C’est dans ce pari fou, dans cette optique qu’il lança cette offensive nucléaire. Ce qui suivit se passa en quelques petites secondes à peine perceptible. Comme lancé dans un élan de folie, un grand sourire vint se dessiner sur le visage du jeune Seki et c’est en tendant ses deux bras vers chaque extrémité, l’un vers la gauche, l’autre vers la droite synchronisé les doigts joints comme pour claquer des doigts que tout se produisit. L’oiseau perché dans le plafond fonça en chute libre vers le gros gaillard avec le lance-flamme. En cet instant précis, les lapins presque arrivèrent à la salle par le sol. L’oiseau qui arriva lui aussi à la salle rentra à l’intérieur grâce aux conduits d’aération ou ce qui pourrait le faire rentrer. Le nez des lapins arrivèrent à la surface, dont un qui était plus proche que les autres. L’oiseau dans la grande salle arriva à hauteur du gros bonhomme et c’est ainsi que l’enchainement eu lieu, les animaux de chakra gonflant comme des ballons, devenant plus impressionnant et une masse de chakra s’échappant du Seki. Au moment même où le jeune ninja claqua des doigts, une phrase fut hurlée.


« Explosion !!!! »

Et comme indiqué, tout explosa à l’instant où la phrase fut prononcée, les lapins et l’oiseau dans la petite salle ainsi que l’oiseau près du gros bonhomme en fer qui fit une explosion d’air bleuté qui vint pénétrer ce dernier. Un gigantesque tremblement se fit ressentir, l’explosion pas très loin fut terrible, fut destructrice, fut ravageuse, ne laissant aucune chance aux occupants de la salle. Ça c’était du spectacle et le jeune Genin en était l’instigateur, l’auteur, le créateur. C'est lessivé, épuisé, qu'il tomba de haut, sur ses genoux, fatigué.


Spoiler:
 

Citation :
Rang B :
Noudo
Avec une profonde concentration sur son flux de chakra, Hasaki peut grâce au don de son Clan interagir directement sur son propre chakra. Il lui ai donc possible de concentrer son chakra pour accroitre le potentiel de ses techniques. Noudo étant de Rang B, l'amélioration de ses techniques Ninjutsu sont X 2 peut importe leur rang. Doit maintenir la technique de Concentration (moitié d'une technique rang B / tour) si Hasaki veut garder ses techniques "amélioré".

Rang C :
Usagi x 2
Hasaki peut créer des êtres de chakra ressemblant trait pour trait à des lièvres. Ces derniers sont alors capables de creuser des galeries prodigieusement rapidement et de galoper extrêmement vite comme ses compères vivants.

Rang D :
Kaimetsu x 2
Technique ravageuse qui permet d’insuffler son affinité Katon dans ses créations au moment de la dissipation des objets créé (exemple les techniques : Mieru, Suzume et Hebi) qui permet de créer une explosion à très grand potentiel de dommage selon le niveau de la Technique utilisé.

Tenketsu x 2
Cette technique provoque une explosion depuis une création de chakra précédemment créé et permet ainsi de créer une déflagration déstabilisant le chakra alentour. Cette déstabilisation est équivalente à la création.

Citation :
Résultat : Techniques ninjutsu boostés x 2

Petite salle : Explosion synchro de 3 entité rang B+ chacune et une entité rang C+ qui provoque un explosion de rang A+ ou + ? Légèrement précédé d’une explosion déstabilisante (rang C sur une création rang B) qui provoque une déstabilisation ninjutsu de rang B+ ou A ?

Grande salle : L’oiseau provoque une déstabilisation (rang C + l’oiseau rang C) qui devient du rang B ?

N’hésitez pas à me dire si le moindre soucis, je ne suis pas sur du calcul des combos, donc j’aimerais qu’on me dise le résultat à peut près précis.


Dernière édition par Seki Hasaki le Ven 20 Déc 2013 - 21:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Re: Mission Impact #5 ─ Groupe #2 Mar 10 Déc 2013 - 18:44

Ils donnaient du fil à retordre au duo infernal. L'eau et le feu ne purent rien face à la déferlante stratégique du trio. Deux entités de première classe qui venaient de perdre un round décisif... mais que voulez-vous, il fallait un peu de fun ! Dans le cas contraire, la victoire aurait été trop rapide. Enfin, c'est ce que s'était dit le Pompier, qui, à la vue de sa lance neutralisée et de la seule arme viable à peu près viable de son engin-camarade détruite, se résolut à attendre. D'ailleurs, lui qui était devenu maître de son corps ne put s'empêcher de laisser s'échapper un sourire un coin quand il fut frappé par le Genjutsu.

-*Dommage pour la machine...*

Ses épaules retombèrent, sa tête également. Le dispositif qu'il portait dans le dos se détacha en un fracas, et l'expert des sauvetages resta là, sur ses deux jambes, comme vaincu.

Des son côté, la machine laissa des cris spasmodiques s'échapper de son dispositif sonore, toutes les pièces métalliques dont elle était confectionnée suivirent les mêmes spasmes, et, après quelques instants de torture sonore, elle se tut, laissant place à un silence placide. La tension retombait enfin pour nos trois shinobis...

Mais le savant fou n'avait bien-sûr pas oublié d'ajouter toutes les options à son engin de mort, qui, croyez le ou non, n'était autre que la reconstitution robotique d'une puissante entité Gogyou nommé "Le Pyromancien". Vous le saviez déjà ? Très bien, et si je vous disais que ledit Gogyou n'existait plus sous forme physique mais spirituelle ? Si je vous disait que ce qui animait cette machine se résumait à une petite sphère énergétique ? Et si je vous disais que cette dernière pouvait encore exploser ?

Et si je vous disait qu'elle explosa ?...

-*Tout redevint calme. Oops pardon, je ne suis pas le Narrateur... Heureusement que j'ai dit ça dans ma tête, moi.*

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 816
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Mission Impact #5 ─ Groupe #2 Lun 16 Déc 2013 - 21:58

    Mes techniques n’avaient pas réellement touchés le Pompier qui avait su faire preuve d’une agilité déconcertante pour se sortir d’un certain merdier. En revanche, sa lance à incendie – que nous appelons RIA dans le jargon – n’était plus à craindre. Celle-ci avait réussi à faire preuve de puissance puisqu’elle avait eut raison de mes aiguilles qui sortirent du sol dans le but de l’empaler. Mais j’avais encore des cartes en main ! La sueur coulait le long de ma tempe : le combat s’éternisait, et bien que je prenne mon pied à combattre ce genre d’adversaire, ma réserve de chakra n’était pas inépuisable. Il fallait en finir au plus vite : il me restait environ la moitié de mon énergie, je devais la mettre à profit pour venir à bout de ces machines.

    Alors que j’allais continuer mon offensive, j’avais pu apercevoir mon partenaire Kumojin lancer une attaque sur le pompier qui, suite à cela, laissa ses épaules retomber suivit de sa tête… J’avais l’impression qu’il était inerte et cela me fit rager intérieurement… Je n’avais pas d’intérêt à m’attaquer à un ennemi qui ne pouvait émettre aucune résistance. Je jetai un regard noir vers le Kumojin avec l’immense intention d’être l’un de ses ennemis lorsque soudainement, une explosion se fit entendre. Je mis mon bras devant mes yeux afin d’éviter quelques cailloux projetés dans ma direction tandis que je retirai lentement celui-ci tout en maintenant mon équilibre – le sol tremblait encore.

    Le flash de l’explosion m’avait légèrement aveuglé, mais mon sixième sens m’avait dit de regarder en l’air… Le sol s’était arrêté de trembler mais j’entendais distinctement des bruits de roches se fissurant ! Inclinant ma tête vers le haut, je vis une énorme parcelle de pierre formant le plafond se détacher et tomber en ligne droite sur moi… Je n’avais plus le temps… D’un simple mûdra, ma vitesse augmenta par cinq, et j’avais choisi une destination bien précise : derrière le Pompier… Durant le trajet qui fut relativement rapide puisqu’il fut effectué en une fraction de seconde, je fis un autre mûdra et je lançais de ma main une grande toile de métal dont le but était d’emprisonner le soldat du feu ! Ma toile avait la particularité de se resserrer et d’être très tranchante… S’il ne sortait pas de là, il sortirait en petits morceaux carrés : j’imaginais déjà donné un coup de pied dedans dispersant la viande fraîche dans toute la pièce…

    La parcelle de roche venant du plafond tomba à terre, tandis qu’un immense écran de fumée s’éleva dans la pièce rendant la vue sur quelques mètres impossible pour les personnes présentes dans la fonderie. Cela était très désagréable… Je ne savais pas si mon adversaire avait été touché par ma toile ou si je devais me préparer au pire… Par réflexe – pour ma survie – je ne devais prendre aucun risque… Aussi, je préférais rester sur mes gardes et regarder tout autour de moi espérant avoir les réflexes nécessaires à l’éventuel esquive d’un assaut de mon adversaire…

    Viens par là, Pompier… Je suis prêt à t’accueillir comme il se doit ! Mais profite de l’écran de poussière et surtout, me loupe pas… Parce que moi je ne te louperais pas !



Résumé:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1806
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Mission Impact #5 ─ Groupe #2 Jeu 19 Déc 2013 - 16:12

Le Seki venait de procéder à sa forfaiture après avoir planté des kunais explosifs au sol. Son attaque Fûton venait de rendre inopérante la principale arme du gadget géant couleur rouge qui lui servait d’adversaire. Une bonne attaque puissante et les choses étaient réglées. C’était ça le combat version Zennosuke, un peu de tactique, du « bourrinage », de la tactique et du « re-bourrinage ». Un style de combat qui lui plaisait beaucoup. Ça l’excitait même ! La montée d'adrénaline était encore plus lorsque le Seki avait en face de lui un adversaire capable. Et en l’occurrence, ce gros tas de ferraille en avait parfaitement l’air. Pour sûr que malgré le handicap que le Seki venait de lui créer, la machine allait trouver une parade. Zennosuke s’attendait à toutes sortes de trucs. Par exemple à ce que des armes lui sortent des côtes ou d’une toute autre partie du corps. Mais au finish, rien de tout cela n’arriva. La machine, une fois son dispositif principal d’attaque détruit, fut prise de spasmes. Tout son corps, ou plutôt, toutes les pièces de son être furent secouées dans un bruit inquiétant. Zennosuke effectua quelques deux pas en arrière pour se protéger d’une éventuelle attaque par surprise. Puis lorsque que la salle devint subitement silencieuse, le Seki activa ses parchemins explosifs. Bah oui, il chômait pas lui. Ce n'est pas ce subit silence qui allait lui faire baisser la garde ! Toute faille de l'adversaire devait être exploitée. Les parchemins explosèrent tout juste avant que la machine se cède à une déflagration d’énergie. L’explosion des parchemins explosifs était de la rigolade à côté de celle de la machine. Ça, c’était tout bonnement incomparable ! Heureusement pour lui, le Seki avait mis quelque distance entre lui et le tas de ferrailles, assez pour voir venir l’attaque. Mais celle-ci était rapide, trop rapide ! Et quelle puissance !


Dans un réflexe dont il se croyait à peine capable, le Seki se créa un mur de terre solide qui vint se nicher entre le début du couloir où il se trouvait et l’endroit occupé par le tas de ferraille. Mais la technique défensive eut à peine le temps de se matérialiser entièrement qu’elle fut trouée en plein milieu par des flammes qui semblaient incontrôlables. Reculant aussi vite qu’il put le Seki parvint à matérialiser son armure de chakra fétiche tout autour de lui tout juste avant que les flammes ne viennent l’envelopper entièrement. C’est un corps enveloppé de fumée qui s’échappa, comme propulsé dans les airs par une force surhumaine, au bout du couloir menant à la salle de combat. Le Seki heurta le sol et fit des tonneaux à terre jusqu’à cogner contre un mur tout au bout. Puis pendant quelques secondes plus rien.

L’armure de chakra avait disparu bien entendu, détruite par la puissance de l’attaque. Elle avait cependant permis au Seki d’échapper en partie aux flammes destructrices. Cette armure l'avait protégé mine de rien, sans compter le mur de terre… Fort heureusement pour lui, le Seki était vivant. Gravement blessé, mais vivant. Encore abasourdi par l’attaque à laquelle il venait d’échapper, Zennosuke posa une main ensanglantée sur le sol. D’un regard encore flou, il parvint à situer visuellement l’ampleur des dégâts. Ses vêtements étaient en lambeaux, son corps sanguinolent et assombri par la fumée qui s’était drapée sur sa personne. Il sembla au Seki que sa peau cuisait à petit feu malgré que la déflagration était passée. Les oreilles bourdonnant, le Seki sembla un moment complètement désorienté. Si la machine n’avait pas explosé, elle aurait très bien pu venir l’achever sur place. Ça aurait été facile et rapide. Une mort qui ne resterait probablement pas dans les annales. Qu’avait accompli le Seki jusqu’ici ? Rien de grand pour son village. Une participation à une guerre, un appui lors des différentes missions qu’il avait effectué jusque-là, quel que soit par ailleurs leur niveau de difficulté, un appui lors de la destruction de la prison… Rien de grandiose en somme. Sa vie ne devait et ne pouvait se terminer aujourd’hui. Comme une litanie, son nindô lui revint en tête, tandis que progressivement il reprenait totalement conscience :

*Je... dois... semer la terreur... dans... dans le cœur des ennemis de Kumo !!!! Je... dois... faire de Kumo... le village ninja... le... le plus puissant qui soit !!! Je…*

Il ne put terminer sa phrase. Il fut pris subitement de tournis, probablement à cause du nuage de fumée qui se propageait dans le couloir. Il manquait d’air. Ridicule pour un shinobi, mais tellement vrai lorsque le ninja se retrouvait à l’état de faiblesse qui le rendait quasiment pareil à un simple humain. Posant la tête au sol, le Seki pu trouver un peu d’air. Assez pour pouvoir récupérer. Mais il était encore trop faible pour se lever.

*Kso…* Se dit-il en lui-même. Il n'avait ce coup-ci sous estimé personne. Leur trio était juste tombé sur des adversaires un peu plus forts qu'eux. Les résultats étaient visibles. C'était naturel.

Dans la pièce, le bunshin de Zennosuke avait pu être plus réactif et se créer, lui aussi, un globe de chakra l’ayant protégé, lui et l’autre Seki, Hasaki. Les flammes et de l’écroulement du plafond ne les avaient pas atteint. Ils avaient eu du bol tous les deux cars étant plutôt loin de l’énorme machine, le bunshin avait eu plus de temps pour réagir que l'original. Par chance aussi, le plafond s’était écroulé du côté du konohajin. Donc rien de grave de leur côté sinon qu’ils n’y voyaient rien. Enfermés dans une technique Doton qui leur offrait une protection certaine, mais qui ne les mettait pas à l'abri d'une contre-attaque une fois celle-ci disparue. S'étant tourné vers Hasaki, le bunshin murmura au Seki :

« Je suis à bout… Disparais d’ici si tu peux, planque toi quelque part. Use du Doton si tu en as les capacités. Vu la puissance de la déflagration, la fumée qui en a résulté et toute la poussière alentour, tu ne verrais pas une attaque se dirigeant sur toi… » Sans en dire plus, il se dématérialisa mettant fin du même coup progressivement à la technique de protection Doton qui s'écroulait sur elle-même. Il venait d’user de trop de chakra pour la brillante copie qu’il était.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Général du Satoru
Messages : 760
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Mission Impact #5 ─ Groupe #2 Dim 22 Déc 2013 - 18:09

Résultat inattendu. Les derniers tremblements de son attaque, un silence de mort. Soudain, une explosion dévastatrice, au moins aussi puissante que la sienne mais à petite échelle. A genoux, ses forces au plus bas, il ne pu seulement voir l'action se dérouler. Encore heureusement, c'est le clone du second Seki des lieux qui les défendit avec la création d'un dôme pour les protéger des quelques effondrements du plafond, fragilisé par sa propre explosion et accentué par l'explosion de ce tas de ferraille. La disparition du dôme de terre, précédé par la disparition du clone de Zennosuke, se fit comme un signe avant-coureur que l'original était très mal en point mais toujours en vie.

Ayant fait preuve d'une reconnaissance humaine à l'égard du jeune Hasaki, cet homme, ce Seki avait démontré et officialisé son appartenance au clan Seki. Ses techniques, sa maitrise, le fait qu'il se préoccupe d'un confrère alors que lui-même risque gros, cela montre à quel point son cœur est grand malgré la dureté de l'existence et ce qu'il a pu endurer, notamment de n'avoir pas grandit au sein du village Seki, ayant ainsi eu une éducation différente de la sienne et considéré par certains de son village comme ne faisant pas partit du clan, lui le considérait comme tel et si jamais, sa parole en tant que fils héritier d'une famille importante du village serait entendu et pris en compte, notamment pour l'intégration éventuelle de la famille de ce jeune ninja. C'est donc dans cette continuité que le jeune homme à la coiffure bleutée mit en œuvre ce pourquoi il avait intégré le village, ce pourquoi il c'était tant entraîné et ce qui le motivait chaque jour à avancer. Son clan, l'honneur du clan, la survie, le bien-être de chaque membre de son clan, c'était ça sa raison de vivre et aujourd'hui, la vie d'un de ses membres était en jeux et n'allait pas tarder à s'éteindre si il restait dans l'état actuel.

Une force jusque là insoupçonné, une détermination sans pareil fit relevé le jeune homme. La fumée enveloppant de plus en plus la salle, entre les flammes de l'incendiaire, des effondrements et des différentes explosions, on ne voyait quasiment plus rien. Le Konohajin avait disparu de sa vision ainsi que l'être puissant qui se dressait devant lui. La confiance envers cet homme qui c'était avéré bien plus fort que les deux Seki fit que Hasaki prit ses jambes à son cou et partit dans la direction de l'entrée de la grande salle. Lors de sa course qui était une partie d'esquive des différents cadavres et encombrements sur le sol, il mit un bout de son kimono devant sa bouche.


« Je compte sur vous ! Je pars devant ! » fit-il en criant comme il pouvait en espérant que le Konohajin soit vivant et l'entende.

L'épuisement causé par son manque de chakra et par ce qui se passait autour fit trébuché à de nombreuses reprises Hasaki. Rassemblant ses forces à chaque fois pour se relever, il atteignit enfin Zennosuke.


« Compte sur moi Seki Zennosuke, je ne t'abandonnerais pas ici, j'ai une dette envers toi, tu vas vivre. »

Sortant des bandages de son sac, il entoura les blessures les plus graves comme il pouvait. Il lui donna de l'eau de sa gourde et lava ses blessures avant de les bander. Cet homme souffrait, mais cet homme avait tellement donné qu'il méritait de vivre. Ne connaissant pas la situation extérieur, enfumé, étouffant complètement, son esprit à peine assez fort pour le garder conscient. Il prit l'initiative de le prendre sur son dos, n'ayant plus de chakra et cet homme grièvement blessé, il ne pouvait resté là et si il le faisait, cela compliquerait plus les choses. C'est pour cela que rassemblant ses dernières réserves de chakra, il scella un message dans un oiseau de chakra qu'il fit apparaître et l'envoya en direction des responsables de la mission avec comme message : « Ennemis anéantis, incendie et forte fumée, ninja seul grande salle contre un ennemi dangereux, ninja blessé grièvement, nous dirigeons vers le campement le plus proche pour soin d'urgence ». Cet être de chakra était en quelques sorte la signature du jeune Hasaki et étaient de toute façon les seuls Seki de l'opération, dans la même équipe. C'est avec une énergie d'outre-tombe que le jeune homme prit sur son dos le Seki et commença à avancer d'un pas lourd, chancelant mais surtout, déterminé dans la direction de ce fameux campement. Plus tard il affirma ne pas se souvenir des événements qui suivirent après avoir envoyé l'oiseau avertissant la situation actuelle.


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Re: Mission Impact #5 ─ Groupe #2 Sam 1 Mar 2014 - 17:43

- On a r'trouvé les tuyaux, les tuyaux, les tuyaux... oui mais voilà, on a plus d'eau...

Pris sous les décombres, le pompier eut l'occasion de prononcer les derniers vers de son hymne avant de s'éteindre.


***

HRP a écrit:
Le pompier succombe, l'explosion du pyromane l'a carbonisé.
Vous avez réussi à vous enfuir, et maîtrisé le lieu.
Mission accomplie. Toutes nos excuses pour le retard!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Mission Impact #5 ─ Groupe #2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kaminari no Kuni :: Montagnes de Kaminari no Kuni-