N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Mission Impact #5 ─ Groupe #3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1511
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Mission Impact #5 ─ Groupe #3 Mer 6 Nov 2013 - 19:28

Mission Impact #5

Konoha ─ Kumo

Contexte :
    Retour de bâton pour le Genei Ryôdan.

    Seuls les deux derniers Raikages de l'histoire, ainsi qu'une poignée de Kumojins haut gradés, pouvaient autrefois se vanter de connaître l'existence de la sinistre menace représentée par cette Brigade, dont l'unique but semble être de semer le chaos dans Kaminari no Kuni, et de raser Kumogakure no satô de la carte.
    Monjara Otenba n'a pas hésité à fouiller dans les dossiers que le Sandaime, Bakushô Soroshiya a laissé derrière lui, ni à faire ce qu'il n'avait pas osé faire lui-même : partager ces informations avec son allié de taille, l'Hokage de Konoha.

    Interrogatoires, missions de reconnaissance... tout s'est enchaîné depuis lors pour finalement permettre à Kumo et Konoha de joindre leurs forces de frappe et d'écraser cette odieuse « Brigade Fantôme » une bonne fois pour toute.

    Les aveux des membres de la Brigade sous la torture ont permis d'établir la localisation du quartier général de la brigade, confirmée par des équipes d'espionnage de Kumo et Konoha. Il s'agit d'une gigantesque fonderie ancienne au milieu des montagnes, qui semble se prolonger au sous-sol sous la forme d'un réseau de salles et de tunnels sous-terrains. C'est là que vous frapperez.


    Kuro et Shiro : deux membres puissants de la Brigade qui agissent toujours en duo. Leur rôle au sein de l'organisation se limite à éliminer des shinobis dérangeants : ce sont de véritables plaies pour Kumo.
    D'après les informations recueillies par les équipes d'interrogatoire, leur point de ralliement se situe un peu à l'écart du QG de l'organisation, au fond d'une sombre cave naturelle dans la montagne.
    Aidés par un jônin de Kumo, votre mission est classique mais périlleuse : les mettre hors d'état de nuire...

Règles :
    ○ Respectez l'ordre de post, et privilégiez ce RP pour ne pas le faire traîner.
    ○ Vous avez 36h pour poster lorsque c'est votre tour. Si vous ne le faites pas, le Maître du Jeu viendra poster pour vous laisser une seule et unique fois 24h supplémentaires. Si vous n'avez toujours pas posté, vous serez exclu du groupe.
    ○ Chaque personnage a droit à un seul délai de 12h s'il le demande dans le Bureau de SNH.
    ○ Ce premier tour est un tour d'introduction, vous devez décrire tout ce qu'il s'est passé jusqu'à maintenant. Pas de technique donc.
    ○ Si combat il y a, résumez toutes vos actions et vos techniques à la fin de votre RP, avec la balise spoiler ou hide.
    ○ N'hésitez pas à utiliser le Guide de Combat et l'Indicateur de Chakra pour vous aider en cas de combat.

Ordre de post :
    Chroniqueur
    Aburame Miko
    Seki Hiruzen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1499

Message(#) Sujet: Re: Mission Impact #5 ─ Groupe #3 Mer 6 Nov 2013 - 19:50

Utano, jônin de Kumo:
 

Utano se cachait derrière ce bunker naturel de pierre qu'il s'était trouvé dans la montagne. Ce point de vue discret lui permettait de ne pas gaspiller son chakra sensoriel pour garder un contrôle sur le paysage... Miko et Hiruzen venaient de le rejoindre.

La cachette dominait un pierrier, puis un grand vallon. De là où ils étaient, ils pouvaient clairement y distinguer la faille rocheuse, au fond de laquelle étaient supposés se terrer les deux bandits de renom, Shiro et Kuro. C'était bien à l'écart de la fonderie où le tour de force Kumo-Konohajin était en train de se dérouler ; au final, ces deux-là n'étaient pas que des sous-fifres de la Brigade, mais des électrons libres capables de vivre et d'agir comme ils l'entendaient.

Hiruzen avait eu l'occasion de se frotter à leur courroux, et c'était la raison pour laquelle on l'avait envoyé mettre fin à leur carrière commune d'ordures nationales. Utano, quant à lui, avait dirigé l'escouade Kumojin qui avait libéré Hiruzen lorsque Kuro et Shiro l'avaient fait prisonnier, il était donc le parfait candidat pour accompagner le Seki dans cette dangereuse opération. Konoha avait jugé bon d'envoyer cette jônin Aburame pour assurer la réussite de la mission, mais au final, elle était la seule à ne pas vraiment savoir à quoi elle allait se frotter.

- Merci d'avoir fait si vite, fit-il à voix basse.
Je ne présente nos ennemis qu'à vous, Miko-san, car mon camarade Hiruzen ne les connaît que trop bien.
Kuro et Shiro sont de dangereux nukenins aux compétences complémentaires. Shiro est celui aux cheveux blancs, et il peut vraisemblablement brouiller les traces de chakra, réduisant toute tentative de sensorialité à néant. Fûton. Kuro, cheveux roux quant à lui, est semble-t-il un nécromancien. Raiton, Katon.
Cela dit, c'est ensemble qu'ils sont les plus dangereux, et ce cher Seki en sait malheureusement quelque chose... C'est la raison pour laquelle nous attendrons que l'un des deux sorte de la grotte pour aller y éliminer l'autre. Je les ai vu y entrer tous les deux ce mâtin, on a donc la certitude qu'ils y sont tous les deux pour le moment.

Depuis que leur cachette avait été localisée, de nombreuses équipes d'espionnage s'étaient succédées pour épier l'entrée de la cave. Il en était ressorti que même si Kuro et Shiro se battaient ensemble, il arrivait périodiquement que l'un d'entre eux parte dans les montagnes – la plupart du temps, c'était pour revenir le soir avec toutes sortes de choses : richesses volées, vivres, macchabées...

Et ce qui devait arriver arriva.
La présence qui venait de s'extraire furtivement de la faille pour vagabonder et disparaître sur l'autre versant de la montagne possédait une teinte blanche. Ce qui signifiait que Kuro était désormais seul à l'intérieur.

- C'est le moment.
Je resterai camouflé à l'entrée de la grotte pour fait le guet, mais je plongerai vous rejoindre si ça tourne mal ; vous n'aurez qu'à donner trois grands coups dans la pierre de la grotte.
Allons.


Le trio se mit en route.
Ils connaissaient maintenant l'identité de l'homme qu'ils auraient probablement à abattre aujourd'hui. Shiro ne serait pas là pour brouiller la sensorialité de Hiruzen...


Citation :
HRP : engagez-vous dans la cave naturelle. C'est simplement une grotte verticale. Comme précisé, Utano ne vous accompagne pas pour l'instant.
Si vous en ressentez le besoin, vous avez exceptionnellement le droit d'utiliser des techniques non-offensives ce premier tour (si vous lancez une détection, le chroniqueur vous dira ce que vous sentez au prochain post).


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3537
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Mission Impact #5 ─ Groupe #3 Sam 9 Nov 2013 - 3:25

Quel foutoir pas possible. Depuis quand le village de la Feuille en était-il réduit à aider celui des Nuages ? Classé au même niveau que le village de la Brume, et un poil en dessous de Suna dans son classement des villages ninjas pour lesquels elle n’éprouvait rien d’autre qu’un froid mépris, Kumo tendait à descendre encore plus bas dans les prochains jours. Ce village faisait bien pâle figure en ce moment, et seule l’alliance avec Konoha lui assurait de ne pas totalement sombrer. Enfin, à ses yeux. Elle savait l’actuel Rokudaime avoir un avis tout autre. Onpu ne cesserait jamais de s’enfermer dans sa naïveté enfantine. A ses yeux tous les shinobis étaient faits pour se tenir par la main et chanter des chansons aussi niaises que les nombreuses phrases utopiques qu'il avait pu sortir depuis ses débuts de shinobi. Il n’en était pas moins devenu le protecteur du village. Il fallait en effet avouer que malgré toutes ses tares en diplomatie, il savait quand retrousser ses manches pour effectuer la sale besogne. Meteora en était un exemple des plus récents.

Assignée avec un gamin, l’Aburame ne se retint pas une seule seconde pour pousser un long soupir à vous fendre le cœur. Suivant le guide improvisé, elle eut le déplaisir de confirmer ce qu’elle redoutait le plus. Ce gamin resterait avec elle tout du long. Un gamin hippie aux cheveux verdâtres du clan Seki. Hiruzen de son prénom. Tout aussi polie que peu encline à détailler sa vie personnelle et ses aptitudes au combat auprès d’un garçon qui n’avait probablement jamais fait face à une situation réellement délicate, l’Aburame se présenta quand même. Prénom, clan, village… Même si ce dernier point était déjà connu du jeune homme sans l’ombre d’un doute. Après tout même si ses membres étaient des gamins pré pubères aux coupes tout aussi extravagantes que l’idée saugrenue de les entériner dans leur situation d’assistés, Kumo n’en restait pas moins un village ninja. En espérant que l’opération anti-Brigade se solderait sans pertes Konohajins.

Arrivée auprès d’un autre Kumojin, celui-ci lui expliqua la situation. Hochant la tête en guise de salut, la Jonin cachée derrière ses lunettes aux verres teintés et son éternelle capuche imperméable, assimila les différentes infos qu’elle recevait. Ces deux guignols Kuro et Shiro causaient tant de problèmes que ça à Kumo qu’ils n’avaient pas été en mesure de faire sauter les tunnels dans lesquels se cachaient ces rats ? Ils voulaient peut-être les capturer vivants pour récolter des informations en tout genre. Si elle arrivait à en ramener un par elle-même, nul doute qu’elle le garderait pour elle. Enfin pour son village. Un attaquant d’un autre village avait toujours des informations qui pouvaient se révéler utiles. Et même si cela ne plairait pas au tout puissant Hokage qui peu à peu s’affirmait sur son trône et bien … tant pis pour lui.

    « Très bien. Utano c’est cela? Pour la suite, restons-en à l’emploi de nos noms de famille si cela ne vous dérange pas.»


Les familiarités avec de parfaits inconnus … très peu pour elle. Déjà qu’avec les gens qu’elle appréciait elle n’était pas des plus expressives et n’aimait pas qu’on s’adresse à elle de manière trop intime … Attendant en silence, leur patience fut finalement récompensée. Le Kumojin auparavant présent devait surveiller la vallée depuis un bon moment déjà pour avoir pu discerner aussi facilement la tâche blanchâtre s’éloigner rapidement. Sortant de leur cachette sur ordre du bonhomme après un certain temps, l’Aburame devait avouer qu’elle n’aimait que trop peu l’idée de devoir s’engouffrer dans un tunnel qui pouvait renfermait une quantité phénoménale de pièges ou autre. Sans compter qu’ils pouvaient être pris à revers. Hmmm. Le plus simple aurait été tout de même de tout faire s’écrouler. D’ailleurs vu que l’autre larron n’était plus là, il était possible de savoir si le nécromancien était bel et bien mort. Mais bon… Apparemment cette idée ne leur avait pas effleuré l’esprit et ses connaissances en Doton n’étaient pas d’un très haut niveau pour la peine.

    « Vous laisser dehors ainsi exposé alors que l’ennemi pourrait revenir à tout moment ? Allons bon. C’est une intention louable de votre part de risquer votre vie de la sorte, mais vos talents seront bien plus utiles avec nous, et les risques que vous souhaitiez vous imposer, réduits. A quoi bon mourir au combat quand on peut y survivre et servir d’autant plus ce pour quoi on se bat. Laissez-moi m’occuper de l’entrée au cas où notre bon ami souhaiterait nous faire une surprise en revenant plus tôt que prévu. »


Incitant ses deux alliés du moment à rentrer sans leur laisser la moindre occasion de protester ses ordres, l’Aburame totalement de marbre et imperméable aux contestations clôtura finalement la marche. Elle n’aimait pas ça. Rentrer comme ça dans la tanière d’un nécromancien… Son compagnon chasseur semblait n’être qu’un support pour ce drôle de personnage. Ce dernier s’avérerait être un morceau difficile. Surtout dans son repaire qu’il devait connaître dans ses moindres recoins et pire … qu’il avait dû piéger à coup sûr. Relâchant ses insectes, l’Aburame les laissa s’infiltrer dans le sol meuble.Tous avaient des instructions précises. Dans cette bataille chacun aurait son rôle à jouer. Espérons quand même que les deux zuaves lui donneraient du fil à retordre même si on avait jugé bon d’envoyer sur le terrain seulement trois personnes, dont un adolescent. La partie ne faisait que commencer.

    « Au cas où vous auriez à sortir précipitamment, ne marchez pas sur le sol juste devant la sortie. L'endroit est dorénavant piégé. Utilisez les murs. Bien. Que la partie commence. A qui l’honneur ? De la lumière peut-être ?»


Peu avare en explications, l’Aburame ne détailla pas quant au trou que ses insectes avaient creusé sur toute la largeur de l’entrée dont la surface maintenue paraissait toujours consistante. Et même si une chute ne le tuerait pas, les explosions qui succéderaient à l’activation du piège pourraient les débarrasser de ce visiteur importun. Ou au moins les prévenir d’une activité derrière eux. Pas besoin de guetteur. Mais de senseur. Car bien que ses insectes commençaient à descendre lentement dans la terre en dessous d’elle et dans toutes les directions, les informations qu’ils lui fourniraient à leur retour ne les aideraient certainement pas à trouver le rouquin.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Mission Impact #5 ─ Groupe #3 Sam 9 Nov 2013 - 15:30

Lorsqu'on lui annonça la nouvelle Hiruzen n'en revenait pas, lui qui nourrissait une rancune plutôt marquée à l'égard des deux criminels qui l'avaient enlevé et laissé son ancien coéquipier Dento Akeno pour mort au cours de sa dernière mission de grande envergure au pays des samuraïs, il allait enfin avoir l'occasion d'assouvir sa vengeance. Surtout que cette foi-ci cela ne serait apparemment pas du deux contre un en sa défaveur, mais bien du trois contre deux puisqu'il était accompagné d'un allié konoajin et du jûnin de Kumo qui l'avait délivré des griffes de ces criminels avec son équipe il y a de cela quelques temps. Et ce même si il eut le déplaisir de faire la rencontre de cet allié du clan Aburame qui ne semblait pas vraiment ravi de faire équipe avec lui, tout du moins c'est ce que le chûnin aux cheveux verts conclut d'après sa manière d'agir et de parler. Enfin bon, à vrai dire il n'en avait pas grand chose à faire que cette kunoïchi ne souhaite pas plus que cela faire ami ami avec lui, car après tout la seule chose qui l'intéressait était de mettre fin aux agissements de leurs cibles une bonne fois pour toute. Néanmoins le simple fait que cette femme, qui pourtant avait les yeux cachés derrière des grosses lunettes ainsi que la moitié du visage par un épais vêtement, semblait carrément transpirer par tous les pores sa peau de la prétention ne le rassurait pas plus ça en ce qui concerne la cohésion de leur petite équipe.

En revanche il ressentit bien plus de plaisir et de confiance en retoruvant son sauveur pour conclure une bonne fois pour toute le chapitre Shiro-Kuro; ce dernier prenant le temps de faire un rapide topo de la situation, ses directives furent ni plus ni moins balayées par cette Miko qui pour ne pas changer était toujours aussi chaleureuse dans sa manière de s’exprimer. Surtout que ses choix n'étaient pas vraiment aussi réfléchis qu'elle semblait le penser, car après tout ils avaient vu partir dans la montagne Shiro qui restait un senseur émérite. Si jamais il venait à revenir et entendait des bruits de combat sans personne à l'extérieur du repère pour les prévenir de son arrivée, il était impossible de savoir si oui ou non en évaluant les rapports de force il déciderait pour son propre bien de sacrifier son compère en faisant tout sauter pour ensevelir les trois traqueurs qui voulaient sa peau sous des tonnes de roches. C'était un pari que l'on pouvait bien évidemment tenter, mais dans ce cas il était hors de question que cette décision revienne à une parfaite étrangère. Rien que pour cette raison il se contenta de l'ignorer en s'adressant directement à Utano: "Si vous souhaitez vous en tenir à votre plan Utano-sama, sachez que vous avez tout mon soutien, surtout qu'on aura bien besoin de quelqu'un pour faire le guet ici si on ne veut pas finir enseveli par l'autre timbré. Ou au pire il nous suffirait de laisser un simple Kage Bushin ici en prenant le risque qu'il ne tienne pas assez longtemps pour qu'on puisse sortir si il choisissait de tous nous enterrer vivant.

Maintenant c'est en direction de Miko que son regard se porta alors que cette dernière les presser de s'élancer: "Je tiens aussi à préciser que tu n'es pas seule dans cette mission, tu as beau être jûnin et moi chûnin, il est clair que nous connaissons mieux que toi ces deux lascars et qu'en tant que tel tu restes bien plus un support qu'une tête pensante pour notre groupe. D'ailleurs je te rappelle que Shiro est un excellent senseur qui en entendant notre combat pourrait sonder la zone et déceler ton piège, le rendant complètement inutile au cas où il agirait comme je viens de le supposer."

Au moins ça c'était fait, il fallait bien que quelqu'un s'en charge à un moment donné de toute manière. Et rien que pour lui montrer que le dédain cela pouvait marcher dans les deux sens, il ne lui laissa même pas le temps de répondre qu'il sauta à l'intérieur de la grotte après l'avoir au préalable sondé par le biais d'une technique de détection de chakra qui consistait à y propager le sien pour pouvoir détecter Kuro, mais surtout en évitant comme elle l'avait préconisé de poser le pied dans la zone d'entrée où les insectes sortant de son corps avait fait leur oeuvre.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1499

Message(#) Sujet: Re: Mission Impact #5 ─ Groupe #3 Sam 9 Nov 2013 - 18:40

Voilà une bien mauvaise surprise.
Utano laissa faire Miko, lui accordant un minimum de crédibilité, ce qu'il regretta amèrement quelques secondes plus tard. La façon dont elle s'était autoproclamée cheffe d'escouade n'était ni plus ni moins qu'un très mauvais présage.

Il attendit qu'elle les rejoigne dans l'entrée de la cave, puis la laissa le dépasser, sans sourciller.

- Excusez, mais nous nous en tiendrons à mon plan. Merci cependant pour ces dispositions, même si elles risquent plus d'annoncer notre présence à Shiro que de le piéger lors de son retour.


Ce brave Hiruzen l'avait rejoint, mais c'est à eux deux qu'il s'adressa, toujours à voix basse.

- Un Kage Bunshin ne retiendrait pas Shiro longtemps, pas plus que de vulgaires pièges. Ne t'en fais pas, je reste près de l'entrée quoi qu'en dise notre chère équipière, que je sois dedans ou en dehors de la grotte importe peu. Il est primordial de faire en sorte que Kuro et Shiro ne se rejoignent jamais, et partir à trois dans les profondeurs de la cave serait inutilement encombrant. C'est tout.
A vous de jouer.


Il se cala contre la roche à la verticale et recouvrit son corps d'une couverture de chakra illusoire, se fondant dans la pierre, sans laisser la moindre trace de relief sur les parois de la cave. C'était comme s'il n'avait jamais été là.




HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3537
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Mission Impact #5 ─ Groupe #3 Lun 11 Nov 2013 - 2:42

Eh bien. Qu’avait-elle encore fait de mal. Ces Kumojins étaient décidément bien étranges. Tout ça parce qu’elle n’aimait que peu se faire appeler par son prénom. Et le fait qu’elle préférait ne pas prendre de risque quant à la vie de leur guide. Bah qu’il fasse comme il l’entendait. Après tout d’après leurs dires elle n’était qu’un étrangère propre à les épauler en cas d’aide ultime. Que l’adolescent se débrouille tout seul s’il était si talentueux et confiant. Ses talents de senseurs seraient inutiles dans une grotte en face d’un nécromancien. Hmm elle était peut-être un peu trop de mauvaise foi. Bah si ses soupirs et ses remarques n’avaient pas plu, grand bien leur fasse.

    « Soit. Faites attention à vous.»


Elle n’avait décidément pas la force ni l’envie de se quereller contre ces deux mauvaises langues susceptibles. Peut-être que tôt ou tard comprendraient-il qu’elle n’avait voulu qu’assurer la survie de leur petit groupe. Se gardant bien pour elle une réflexion désobligeante sur le fait qu’aussi grand senseur que soit Shiro, il n’aurait que très peu de moyen de pouvoir sonder ce qui se trouvait sous la surface. M’enfin. Hésitant à laisser quelques insectes pour faire le gué en plus du Kumojin, elle se garda bien de ce geste… Pendant quelques secondes seulement. Suivant le gamin aux cheveux verts qui lui avait fait la morale comme si elle n’avait pas le double son âge, elle l’écouta se plaindre comme si ses arguments étaient vraiment recevables. Bah. Le laissant se concentrer, elle se baissa pour recueillir quelques uns de ses insectes qui commençaient à revenir.

    C'est bizarre, en utilisant ma technique de perception, je ne fais que ressentir au bout de ce couloir un vaste brouillard de chakra qui s'épaissit plus je sonde profondément cette grotte, surtout aux bords des parois d'ailleurs. L'un de ces recoins saturés se trouvant juste au bout de ce tunnel sinueux, est-ce que tes insectes peuvent nous en dire plus l'Aburame ?


Son ton était moins cassant, moins agressif même si le mordant de ses phrases restait présent. La fougue des jeune probablement. Au moins reprenait-il un semblant de sérieux en s’affichant concentré et en adoptant une attitude plus discrète.

    «Le tunnel semble descendre de manière encore plus abrupte, fais attention où tu mets les pieds le punk. Il déboucherait sur une salle aux grandes dimensions. Il faut croire que c’est là que tu as capté ton brouillard chakratique. Pouvons-nous continuer à présent ? Je pose la question puisque ces montagnes me sont inconnues. Il est vrai que l’intérieur des cavernes diffère de manière évidente selon la région du monde dans laquelle on se trouve. »


Radotage inutile prononcé sur le ton le plus neutre qu’elle avait en réserve.

    «Il est vrai que vous avez été les seuls à combattre ces deux bandits, mais je pensais en avoir eu un aperçu lors du résumé qui m’aait été fait. Sans parler de rang shinobi, il faut savoir parfois écouter ses ainés qui ont souvent beaucoup à enseigner du fait de leur expérience… Utano a fait son choix en se séparant de nous, nous verrons s’il a été judicieux bien que ce genre de situation a pour habitude de se terminer d’une regrettable façon. Avant, le punk, au moins pouvons nous nous approcher jusqu’à l’orée du brouillard.»


Allumant une torche pour l’illuminer sur son chemin, l’Aburame commença à descendre, se fiant à la topologie du terrain réalisée par ses insectes tout en laissant derrière elle une sorte de ligne d’insectes espacés entre eux qui lui serviraient de liaison-relais avec Utano au cas où celui-ci serait soumis à des difficultés ou tout simplement pour l’aider à les retrouver dans les tunnels, si à un moment il y avait bifurcation. Ce côté Petit Poucet l’amusait presque.

    «Quand tu capteras la condensation de chakra dont tu parlais tiens-moi au courant, j’enverrai mes insectes inspecter le coin.»


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Mission Impact #5 ─ Groupe #3 Lun 11 Nov 2013 - 14:02

Après avoir fait part de son analyse sensoriel de la situation, Hiruzen fut plutôt amusé en entendant le surnom que lui avait attribué Miko à savoir le "punk", à tel point qu'il ne put s'empêcher de sourire en l'entendant prononcer. Mais bien heureusement son rôle ne se limita pas qu'à lâcher ce genre de taquinerie légèrement vicieuse, en effet grâce à ses insectes elle lui donna la cartographie approximative de la grotte en lui permettant par la même occasion de faire le lien avec sa propre étude de cette zone qu'il n'avait encore jamais eu l'occasion d'explorer avant aujourd'hui. En effet il avait beau être originaire de ce pays, il connaissait bien mieux les montagnes du nord où il avait passé le plus clair de son enfance à découvrir, plus ou moins imprudemment, avec les autres Seki de son âge. Autant dire qu'ici il n'était pas plus avancé que sa coéquipière qui semblait si convaincue qu'en laissant Utano derrière ils courraient le risque de le perdre. Ainsi bien que Hiruzen n'ait pas vraiment envie que ce scénario tragique se concrétise, il savait que son compatriote n'en restait pas moins un jûnin qualifié et de ce fait amplement capable de tenir tête à Shiro en un contre un. Pour aller plus loin on pouvait même dire que c'était là la majeure partie de leur stratégie d'éviter qu'il ne rejoindre son compagnon, après tout le chûnin aux cheveux verts savaient mieux que quiconque à quel point ces deux-là étaient redoutables lorsqu'ils combattaient en duo.

Il répondit donc brièvement aux questions et aux affirmations de la Jûnin de Konoha en veillant bien à parler le plus doucement possible tout en gardant nénamoins un timbre de voix perceptible pour cette dernière:

"Je sais que tu as de l'expérience l'Aburame, mais je peux t'assurer que ce n’est pas avec ce bref résumé que tu pourras te rendre compte à quel point nos cibles sont dangereuses en équipe. Si Utano est là-haut c'est justement pour éviter qu'ils ne se rassemblent et nous compliquent la tâche. Maintenant si tu veux bien nous pouvons avancer, il ne devrait normalement pas y avoir de piège pour le moment, même si il nous faudra comme même faire gaffe."

Effectuant une légère pause pour se concentrer sur sa tentative détection approximative, il finit par reprendre après avoir bien inscris dans son esprit ces fmaeux points où le chakra était le plus dense:

"Pour tes insectes, dès que je te le demanderai il faudra que tu les envoies sur la paroi à notre gauche qui devrait les mener à ce premier recoin. L'autre étant beaucoup plus large et se trouvant au fin fond de la salle en partant de la paroi à notre droite, c'est à toi de juger si oui ou non tes petits agents pourront aller aussi loin sans se faire détecter."

C'est alors que les deux s'enfoncèrent avec prudence dans les entrailles de la montagne, empruntant un chemin tortueux et surtout très raide, jusqu'à finalement arriver tout près de l'entrée de cette fameuse grande salle et du même coup tout près du brouillard de chakra que Hiruzen détectait encore parfaitement grâce à sa technique sensorielle. Par ailleurs il prit la peine de lever la main droite en signe de halte, juste avant de regarder Miko en lui adressant un hochement de tête comme pour lui dire qu'il était temps de remettre à contribution ses petits insectes. Ainsi ils pourraient enfin avoir une idée précise de ce qui les attendait après ce tournant, le sang de Hiruzen commençant à bouillonner rien qu'à l'idée de pouvoir mettre une bonne raclée à cette enflure de nukenin. Irestait plus qu'à attendre que les minuscules créatures qui affluaient du corps de sa coéquipière ne reviennent.


Spoiler:
 


Dernière édition par Seki Hiruzen le Mar 12 Nov 2013 - 18:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1499

Message(#) Sujet: Re: Mission Impact #5 ─ Groupe #3 Mar 12 Nov 2013 - 5:53

Un demi-mudra de la chèvre lui suffisait pour maintenir le brouilleur de sensorialité. Cependant, sa maîtrise ne lui permettait qu'une homogénéisation grossière de la densité de chakra à travers la grotte, de sorte que sa propre trace énergétique se manifestait sous la forme d'une concentration de chakra légèrement plus dense. Enfin, c'était déjà une performance louable; après tout, il n'était pas vraiment Shiro.

Shiro:
 

Difficile cependant de faire autre chose que de maintenir sa technique de brouillage. Aussi, quand une colonie d'insectes commença à couvrir le coin de ce virage du couloir naturel dont il était le gardien, il ne fit rien, gardant son mudra actif et son brouillard de chakra déployé. Après tout, il avait déjà prévenu Kuro de l'arrivée des intrus avec le signal fûton qu'il lui avait envoyé comme convenu en cas d'intrusion, et même s'il était au fin fond de la caverne occupé à ses sordides occupations, il se pointerait d'un moment à l'autre.

Les insectes commençaient à lui grimper dessus, lui escalader le dos et les cuisses. Il ne leur faudrait que quelques secondes pour prévenir leur « reine ». Tant pis. Suivre sa fonction jusqu'au bout.
Jusqu'au dernier instant...

Un éclair rouge fendit l'obscurité. Il était enfin là.

Kuro:
 

Il venait de remonter ce tortueux couloir qu'il ne connaissait que trop bien en une fraction de seconde, sa fameuse accélération Raiton à l'appui. Shiro, quant à lui, se leva en sursaut et se débarrassa de la totalité des insectes qui l'avaient recouvert avec une impulsion fûton. Le piège allait se refermer, son travail de brouilleur s'arrêtait là.

Kuro s'était déplacé suffisamment vite pour se placer en amont des deux intrus avant qu'ils n'aient le temps de réagir, grâce au brouillard de chakra que Shiro avait eu le bon goût de prolonger jusqu'à la dernière secone. Il avait déjà son parchemin à la main.

- On entre sans frapper, comme c'est vilain, fit-il alors qu'il le déroulait, laissant apparaître trois gigantesques sceaux qui s'activèrent instantanément.

Trois ombres monstrueuses aux allures bestiales en jaillirent, barrant ainsi la route de la sortie de la grotte aux ennemis.
A travers ses trois grizzlis zombifiés, Kuro put distinguer dans l'obscurité à laquelle il était habitué, les verts cheveux de son ancien otage.

- Ben alors, t'es venu nous voir ? Avoue qu'on t'avait manqué, mecton... T'as ramené une keuhpine en plus, s'étonnait-il alors que d'un cercle de flamme commençait à l'entourer.

- Sous-estimer notre organisation aura été votre dernière erreur, Kumojins!!! fit Shiro, de l'autre côté, en préparant une demi-douzaine de disques d'air sous haute pression qu'il envoya immédiatement en direction de la dame aux insectes.




Mais bon sang, que faisait Utano ?

HRP:
 


Dernière édition par Chroniqueur le Sam 16 Nov 2013 - 1:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3537
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Mission Impact #5 ─ Groupe #3 Mer 13 Nov 2013 - 12:43

Ils y étaient enfin. Un peu d’action. Envoyant ses insectes en une petite nuée vers l’endroit désigné par son allié du moment comme étant un point de condensation du chakra, l’Aburame attendit tout comme le gamin aux cheveux verts la réponse à leurs questions. Hmmm qu’est-ce que … Une ombre dans le noir les dépassa, trop rapidement pour qu’ils puissent réagir. Qu-… ? L’ombre prenant bientôt la parolele, elle invoqua dans un *pouf* sonore trois abominations cadavériques. Kuro c’était bien ça ? Il connaissait en effet Hiruzen. Ou du moins le reconnaissait. L’inverse était également vrai. La bataille allait pouvoir commencer, mais à deux contre un… Les cheveux balayés par un vent fort dispersant ses insectes qu’elle avait envoyé au gré du vent, l’Aburame se retourne, captant une deuxième voix. Tout cela s’annonçait mal. Shiro était revenu. D’où le brouillard. Non. Il n’était jamais parti.

Laissant sortir plusieurs de ses insectes en guise de mise en garde pour le combat qui n’allait pas tarder à être lancé, l’Aburame prodigua néanmoins un conseil au Kumojin allié :

    « Tâche de ne pas mourir. »


Envoyant des nuées d’insectes ayant pour but d’absorber l’attaque chakratique venteuse ennemie –oui l’attaque pouvait être qualifiée de beaucoup trop de façons-, la Jonin commença à concentrer son chakra et dans ses pieds, et dans ses mains. Shiro le senseur était censé être un support pour Kuro -donc faible au corps à corps-, qui lui était bien plus dangereux en tant que … nécromancien. Ecarquillant intérieurement les yeux, l’Aburame lança la torche quelle avait à la main en direction de ‘‘Shiro’’, dans l’espoir non seulement que celle-ci le transperce comme un pieu, mais que la faible intensité lumineuse fasse croire à Kuro qu’elle s’était dirigée vers son allié.

A peine la torche lancée, l’Aburame boostée au possible par une technique qu’elle avait apprise du Godaime s’était élancée en direction du plafond, y prenant appui pour fondre tel le rapace qu’on voyait en elle sur sa cible, toute main halée au dernier instant de chakra bleuté en sa direction, aidée par la luminosité du feu de leur ennemi. Le gamin l’avait lui tout juste précédé, et si sa technique n’avait pas été effective, elle espérait que la sienne donnerait le coup de grâce. Car il était de notoriété publique qu’à la mort du marionnettiste, sa marionnette s’affaissait à suite. Elle avait débuté l’étude de la nécromancie il y avait de cela plusieurs mois maintenant, et ses bases ainsi que les différents nécromants rencontrés à Konoha avaient grandement contribué à lui souffler qu’il y avait anguille sous roche. Shiro en tant qu’être humain n’aurait pas pu rester h24 à diffuser son brouillard chakratique tout en faisant la sentinelle.

    « Hiruzen, garde tout de même un oeil sur celui qui se fait passer pour le vrai Shiro. »


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Mission Impact #5 ─ Groupe #3 Ven 15 Nov 2013 - 18:57

Le combat était sur le point de s'engager, et Hiruzen qui espérait pouvoir prendre par surprise ses adversaires fut plutôt déçu de voir que non seulement un Shiro était positionné depuis le départ à ce point stratégique de la grotte mais en plus était parvenu à prévenir Kuro, ce dernier ayant semblerait-il utilisé une technique de boost de vitesse pour les prendre à revers en l'espace de quelques instants. Néanmoins même si lui et sa coéquipière était maintenant pris en sandwich, il restait très confiant étant donné que justement il était avec sa coéquipière et pas avec un coéquipier paralysé comme la fois précédente. A jeu égal il était quasi-certain que leurs deux adversaires ne tiendraient pas longtemps face à eux, surtout qu'il comptait bien leur montrer toute l'étendue de sa maîtrise du ninjutsu, en tout cas suffisamment pour leur rendre la monnaie de leur pièce. Et ce même si il se tenait toujours sur ses gardes avec deux-là, après tout ils étaient parvenus à les berner ses dons de senseurs compris, il était donc possible qu'ils aient quelques autres surprises par la suite.

Le moins qu'on puisse dire c'est que Miko avait le don pour le mettre en situation avec sa manie de constamment le sous-estimer, tandis que ce charmant Kuro avait le don de l'énerver, pas assez pour lui faire son sang froid mais au moins pour lui donner envie d'en finir une bonne fois pour toute avec lui. Quant à Shiro il semblait vraiment avoir le sens de l'humour, il était possible qu'il ne se rende même pas compte que le Geney Ryodan dans sa globalité était sur le point de tomber face aux assauts conjugués des forces de Konoha et de Kumo. C'est d'ailleurs ce qui poussa le chûnin aux cheveux verts à l'informer un peu de la situation délicate dans laquelle ils se trouvaient en tant que membres de cette organisation, le tout avec une bonne dose de mépris et un léger sourire:

"C'est votre organisation qui n'aurait jamais dû nous sous-estimer ! Toi, ton petit copain et toute votre bande de déchets êtes sur le point d'être anéantis par les forces kumojins et konoajins qui investissent tous vos repères en ce moment même."

Une fois ces deux répliques cinglantes expédiées, les hostilités purent enfin débuter, l'adversaire désigné de Hiruzen étant le nukenin aux cheveux rouge à savoir le nécromancien. Ce dernier ayant d'hors et déjà lâché sur lui trois abominations cadavériques, le kumojin ne perdit pas un seul instant et inspira profondément de l'air tout en formant un unique sceau, le tout avant de souffler sur ces trois cibles un vent d'une telle puissance qu'il les projeta dans la direction de leurs invocateurs après avoir brisé leur course frénétique. C'est ensuite qu'intervint son don héréditaire alors que Kuro semblait être en train de préparer une nouvelle technique. En effet sans même effectuer un seul signe, il créa instantanément un arc et une flèche de chakra, le tout avant de décocher son projectile qui fusa dans la direction de son adversaire à une incommensurable vitesse. La spécificité de sa flèche résidant dans le fait qu'elle augmenta considérablement de taille alors qu'elle était en vol, à tel point qu'elle était désormais en mesure d'embrocher plusieurs individus placés en ligne droite. A voir maintenant si cela allait suffire à l'empêcher d'aller au terme de sa propre technique, voir de l'éliminer d'entrée de jeu. Surtout que comme son allié l'avait précisé, il se devait également de surveiller les actions du faux Shiro, le plus important se devant d'être la mise en place d'un véritable travail d'équipe pour éliminer leurs assaillants. Voir carrément de demander l’assistance de Utano, raison pour laquelle le Seki songeait à donner le signal d'alerte dès qu'il en aurait l'occasion.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1499

Message(#) Sujet: Re: Mission Impact #5 ─ Groupe #3 Sam 16 Nov 2013 - 1:22

Un déclic. Le genre de ceux qui se produisent lorsqu'un bunshin disparaît, et que sa mémoire revient alors à son créateur.

Le véritable Shiro analysa ces souvenirs qui ne lui appartenaient qu'à moitié. La grotte était attaquée, voilà qui était bien loin d'arranger la situation. Et le double qu'il avait laissé sur place venait d'être carbonisé par une torche. L'imbécile avait sûrement dû utiliser une barrière fûton pour se protéger du feu... ne jamais se fier à l'intelligence d'une réplique de l'ombre.

Mais il y avait bien plus grave.
L'entrée de la grotte était en vue, il descendit le pierrier sans prendre le temps de camoufler sa présence. Pourtant, des irrégularités ponctuaient le sol autour de la faille.
Des trous piégés ? Les ennemis étaient bien mals informés.
Mais ce qui piqua le plus son attention, c'était la silhouette qui venait d'émerger de la cave.

- … Toi !? Fit-il, dubitatif.


***


Ce Hiruzen était un imbécile. Ou alors un menteur. Pourquoi diable irait-il raconter des choses pareilles à l'ennemi alors qu'il était en position de faiblesse ? Quel intérêt avait-il à cafter tous ses petits camarades à un moment pareil ?

- Tss... si ce que tu dis est vrai, alors je n'ai plus aucune raison de faire durer le plaisir. Vous avez à peu près quarante-cinq secondes pour prier Hachibi, c'est l'unique responsable de votre salut désormais.


L'anneau de feu qui entourait Kuro se referma sur lui, et se propagea le long de son corps sous la forme d'une effrayante armure incandescente. C'était sa forme de combat favorite.

Pourtant, Hiruzen avait choisi le fûton pour se défendre ; pertinent pour repousser trois grizzlis zombifiés et de les réduire en trois effroyables sacs d'os, mais il ne fallait pas qu'il espère enchaîner sur lui après. Kuro déploya immédiatement de longues flammes devant lui, et mit à profit l'air brassé par le fûton du Seki pour leur faire prendre une ampleur considérable. D'un mouvement, il ramena ensuite le feu vers lui pour former un véritable vortex ardent devant lui. La flèche de chakra, de toute sa longueur, se perdit dans ce tourbillon de l'enfer.

- Sayonara, minable, fit-il alors qu'une grande vague de flammes se préparait derrière lui.

C'est seulement à ce moment-là qu'il remarqua que le zombie-bunshin de Shiro dans l'arrière plan était en train de brûler. Quand il leva la tête, il était déjà trop tard.
Il fit un bond en arrière, mais pas assez rapidement pour esquiver la main tranchante de cette sorcière aux insectes. Toute la longueur de son avant-bras, jusqu'au coude, passa sous le scalpel. Son armure de flamme n'était pas une bonne défense, elle permettait simplement de faciliter ses katons et d'infliger des brûlures à quiconque s'essayait au corps-à-corps, mais cela n'avait pas l'air d'avoir dérangé cette grognasse.

Hors de porté de l'ennemie, il rugit sa douleur en prenant conscience que sa peau et même ses muscles venaient d'être déchirés; seule son armure de flamme lui avait permis de cicatriser instantanément et d'arrêter net les saignements, mais s'il n'intervenait pas dans l'heure, vu la qualité de l'air des lieux, c'était la gangrène assurée. Enfin, du moment qu'il était encore en mesure d'enchaîner des demi-mudras...

- Allez en enfer.

Le feu qu'il avait préparé derrière lui le longea et s'abattit sur les deux intrus, sous la forme d'un gigantesque torrent de flammes balayant tout avec fureur sur son passage, les trois grizzlis compris. Kuro appelait ça « tirer la chasse ». Évidemment, s'ils survivaient, ce combat absurde se terminerait dans la grande salle, ce qui lui donnerait une occasion de régler leur compte efficacement, et "à sa sauce".


***


- Tu as l'air bien pressé, Shiro.

- Qu'est-ce que tu fous là !? Kuro est en danger, laisse-moi passer.

- Je ne te barre pas la route. Gaffe au sol devant toi, c'est piégé.

- Tss, pour qui me prends-tu?


Shiro enjamba la zone d'un bond, et se plaça aux côtés d'Utano à l'entrée de la grotte.

- C'est la merde. Le QG est attaqué, j'ai été prévenu par télépathie.

- Je sais.

- Hein ?
*glup*

Utano profita du moment d'hésitation de Shiro pour fourrer deux doigts dans la large bouche. Subitement prit d'une nausée, le nukenin aux cheveux blancs sembla tout d'un coup terrorisé, comme s'il voyait la mort en face de ses propres yeux.

- Ça n'a rien de personnel, Shiro. Machi vous veut morts.

Shiro n'eut que le temps de percevoir les mots de son assassin, pas de les interpréter. Des moisissures avaient déjà recouvert l'intégralité de son système respiratoire. Une pichenette suffit au jônin de Kumo pour laisser tomber le cadavre de Shiro dans un des pièges préparés par Miko. Il regarda le visage figé de feu son partenaire sombrer au fond du trou. Les punaises qui l'infestaient explosèrent, faisant de cette fosse piégée la sépulture de sa première cible.

Il lui en restait trois.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3537
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Mission Impact #5 ─ Groupe #3 Dim 17 Nov 2013 - 10:25

    « Raahhh.»


Dans un râle, l’Aburame grimaçante percuta le nécromancien. Il avait formé trop rapidement son armure katon, ou du moins elle avait été dans l’incapacité de l’éviter. Et quitte à y aller, autant y aller jusqu’au bout. Retirant vivement sa main des flammes dans lesquelles elle s’était engouffré, elle put constater qu’elle n’était pas la seule à souffrir. Son adversaire laissait entre-apercevoir une longue cicatrice sur l’avant-bras. Elle ? Cela expliquait pourquoi au moment de plonger sa main auréolée de chakra dans le feu crépitent, elle avait senti une certaine résistance : celle de la chair de leur adversaire.

Reculant vivement, imitée en miroir par l’utilisateur du Katon, l’Aburame retira son gant, dont le cuir chauffé et craquelant lui brûlait la main. Elle n’aurait qu’à faire attention. Bénissant Kyuubi pour lui avoir permis de s’en sortir sans trop de dégâts, elle pensa à noter dans un recoin de sa tête le fait qu’elle devrait vérifier si les scalpels de chakra n’assuraient pas une protection minime. Sa main était brûlée par endroit, elle en avait même quelques petites cloques, mais tout de même… Un coup de chance. Ces flammes étaient bien trop dangereuses pour se laisser happer par elles.

Mais déjà elle voyait le torrent de flame se former derrière Kuro. Ils étaient bons pour finir rôtis. Elle arriverait peut-être à atteindre la grotte mais son allié n’avait pas forcément connaissance des techniques d’accélérations. Ou de défense de cette puissance. Elle se souvenait comment à l’époque où elle avait le niveau d’une Chunin, le niveau de ses techniques n’atteignait pas des sommets. Peut-être était-ce dû au pouvoir de son clan aussi qui était loin de faire dans l’esbroufe.

Retournée à moitié vers Hiruzen qui, elle s’en était rendue compte ne pourrait pas esquiver la technique à temps, la Jonin déversa dans un flot du tonnerre des milliers d’insectes de son corps. Non pas que celui-ci en contenait autant, mais après quelques mudras, la pondaison de ses insectes était accélérée pendant un certain temps. Ce puissant flot continu et gagnant en amplitude alors que le feu arrivait sur eux, elle l’envoya les protéger, elle et Hiruzen. Les protéger et même plus si ses insectes étaient vainqueurs du torrent de flamme. Les mains tendues devant, desquelles s’échappait un gigantesque dragon bourdonnant qui fonçait toute gueule béante vers les flammes, l’Aburame en sueur relâcha finalement sa technique, une fois que celle-ci avait fait disparaître la dernière des flammèches maigrelettes. Qu’était-il advenu de Kuro ?

    « Kuro.»


Comme pour rappeler à son coéquipier ce pour quoi ils étaient venus, et que c’était leur chance de se débarasser du nécromancien, Miko souffla ce simple prénom, avant de tomber à genoux, essouflée au possible tant sa consommation de chakra s’était drastiquement réduite. Elle avait eu trop peu souvent l’occasion d’utiliser cette technique… Et avait bien fait de s’en garder toutes ces fois. La pondaison reprenant son cours normal, le silence qui régnait à présent la laissait percevoir autour d’eux le bourdonnement des insectes survivants.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Mission Impact #5 ─ Groupe #3 Dim 17 Nov 2013 - 12:48

Toutes les actions qui venaient de s’enchaîner dépassaient de loin le niveau de Hiruzen, et lui-même s'en était facilement rendu compte. En effet alors qu'il pensait faire mouche avec son projectile de chakra, les compétences tout simplement effrayantes de son adversaire en voulurent autant, et il fallait dire qu'avec une telle maîtrise du katon le chûnin aux cheveux verts était à deux doigts de penser qu'il avait en fait affaire à un Gogyou ardent. Ce dernier ayant vite fait de détruire sa flèche en l’avalant par le biais d'un gigantesque brasier qui poussa le Seki à se protéger instinctivement de la puissante lumière émise par ce dernier et de la température qui commençait vraiment à devenir dangereuse par ici. Il crut bien sa dernière heure arrivait lorsqu'il vit son adversaire amassait derrière lui une quantité tout à fait colossale de feu. Mais heureusement pour lui sa coéquipière, qui s'était semblerait-il débarrassée de son propre adversaire, avait bondi sur le plafond à une vitesse impressionnante avant de s’abattre sur Kuro tel un prédateur. Der plus à en juger l'aura de chakra qui entourait sa main ainsi que l'endroit qu'elle avait ciblée, elle était parvenue à percer l’armure incandescente de sa cible tout en le blessant grièvement dans la foulée. Néanmoins ce n'est qu'ensuite que l'affrontement prit une ampleur véritablement cataclysmique avec d'un côté une immense vague de flammes et de l'autre une nuée d'insectes innombrables sortis directement du corps de l'Aburame.

Et le moins qu'on puisse dire c'est qu'enfin de compte le niveau de puissance qu'elle avait laissé présager avec son arrogance de tout à l'heure était bien au rendez-vous, et ce malgré le fait qu'elle avait fini par poser le genou à terre à cause de la trop grande consommation d'énergie spirituelle, poussant par la même occasion Hiruzen à reprendre la main en ne laissant pas s'en sortir leur adversaire à si bon compte, ce dernier si il n'était pas encore à terre devant normalement ne pas en être très loin. Par ailleurs lorsqu'il perçut au travers de l'épaisse fumée de poussière qui s'était formée devant eux une silhouette s'apparentant à celle de Kuro, il ne perdit pas une seule seconde et saisit l’occasion pour lancer sur ce dernier pas moins de deux kunaïs avec au bout de chacun d'entre eux un parchemin explosif. Son lancée ayant été suivi de deux puissantes détonations, il ne put constater tout de suite les répercussions de cette attaque sur l'intégrité physique de son ancien ravisseur, ni même d'ailleurs si il n'était pas déjà dans les vapes depuis le départ. Pour cela il allait lui falloir attendre que la nouvelle vague de poussières ne se dissipent enfin, se contentant pour le moment de parler avec sa coéquipière pour voir si elle allait bien et la remercier:

"Merci l'Aburame, sans toi j'était vraiment dans la merde. Si jamais tu es toujours en état de te battre réponds-moi, je ne suis pas encore sûr qu'on en ait fini avec cette saleté de nécromancien pyromane."


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1499

Message(#) Sujet: Re: Mission Impact #5 ─ Groupe #3 Lun 18 Nov 2013 - 20:29

Ils étaient tous là, un peu plus bas. Kuro et Miko venaient tous deux de cracher un grand bloc de chakra chacun. Tant mieux ; s'ils s'épuisaient, cela rendrait peut-être leur mort plus douce.

Pendant qu'il descendait furtivement le long du couloir, Utano se demandait ce qu'il aurait ressenti s'il avait été à la place de Shiro pendant ses derniers instants. Il n'avait certainement pas eu le temps de comprendre ce qui lui arrivait, mais en tant qu'assassin le jônin de Kumo ne pouvait s'empêcher de penser qu'il était désormais un double-traître, pour Kumo comme pour la birgade.

Machi en avait eu assez ; Kuro et Shiro avaient vu trop grand, et avaient demandé trop de libertés alors que les résultats étaient loin d'être au rendez-vous. Accepter cette demande de mini-base privée pour eux seuls était une erreur, le Genei Ryôdan manquait de contrôle sur leurs activités. Les éliminer relevait plus de la mesure de sécurité qu'autre chose ; au final, leur perte n'aurait pas d'impact majeur, d'autant plus que la puissance de frappe de la brigade était sur le point de prendre un nouveau tournant grâce au génie et au savoir-faire technologique de Saibgou Hainchtain.

La vraie question, c'était pourquoi l'avait-elle envoyé lui, et pas un autre ? Lui, la seule taupe du Genei Ryôdan chez les forces Kumo-Konohajins. Sans le moindre doute pour faire d'une pierre quatre coups, et renverser deux autres shinobis alliés dans la foulée. Mais n'aurait-il pas été plus utile au QG, pour anticiper cette attaque dont il savait presque tout ? Machi était décidemment une leader pleine de mystère.

Les insectes laissés par Miko derrière elle se faisaient de moins en moins absent, sans doute avaient-ils fui la fournaise génrée par Kuro. Utano savait qu'il aurait moins de remords à éliminer Kuro que son camarade ; contrairement à Shiro, cet arrogant nécromancien avait un vrai caractère de cochon, et avait plus d'une fois tenu tête à Machi et ses subordonnés. Pour Miko, il avait déjà sa petite idée.
Et puis Hiruzen. Ah, ce cher Hiruzen. Ce merveilleux « senseur » qui n'aura même pas été capable de faire le rapprochement entre Utano, le jônin qui l'avait arraché aux mains du Genei Ryôdan pour le ramener à Kumo, et cet autre homme qui avait offert un kunai piégé à Dentô Akeno lors du départ de cette terrible mission. Il avait suffi à Utano d'un Henge et d'une petite modulation d'aura pour se faire passer pour ce sombre inconnu, dont les trois vaillants Kumojins avaient accepté le cadeau empoisonné sans la moindre espèce de précaution.

Que d'ironie.


Fini de ressasser le passé. Kuro était en vue, les deux alliés également.
Le pyromane semblait épuisé, mais il avait encore de la ressource. Son bras droit était en charpie, Miko ne l'avait pas manqué. Au sol, on distinguait à travers la fumée des centaines de petits moucherons qui s'éteignaient comme des étincelles, repus après avoir gobé cet assaut ardent.

Un kunai explosif qui obligea Kuro à bondir une nouvelle fois en arrière, et se protéger le visage des brisures de pierre avec son bras valide. Il aperçut Utano qui s'éclairait avec une flamme katon dans la main.

- Tu tombes bien, toi... lui murmura-t-il.

- Ne bouge pas, assassin.

- Gné ?

Il lui fallait jouer un rôle jusqu'au bout, et cela serait celui du jônin de Kumo. Peu importe ce que Kuro répondait, seuls les actes importaient vraiment.
Utano se saisit d'un objet qu'il envoya droit vers l'Aburame.

- Miko-san ! Attrapez !


C'était un kunai marié à un parchemin. L'objet décrivait une belle ligne droite vers Miko, mais l'arme n'était pas envoyée pour la blesser. La konohajin était sensée se laisser guider par ses réflexes et l'attraper. Avec un peu de chance, l'obscurité empêcherait Hiruzen de voir de quoi il s'agissait vraiment...


Kuro crut comprendre ce geste, mais il n'avait plus le temps de réfléchir ; il était seul contre tous désormais. Enfin, plutôt mourir que quitter sa précieuse grotte, il s'était battu pour l'avoir.
Sans attendre, il activa à nouveau son boost raiton pour fuser vers le fond de la cave, en parcourant les parois de la grotte en passant par le plafond et les côtés. Son torrent de feu n'avait pas poussé ses ennemis vers la grande salle, mais il disposait encore d'assez d'énergie pour s'y rendre le premier ; ses chers invités n'auraient plus qu'à le suivre...

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Mission Impact #5 ─ Groupe #3 Mer 20 Nov 2013 - 15:53

Le chûnin de la Foudre n'ne revenait pas, après tous ces assauts Kuro tenait encore debout, et il était maintenant convaincu que ce dernier avait fait de larges progrès depuis la dernière fois rien qu'en se référant à son endurance et à la puissance de ses nouvelles techniques. Malgré tout il fut rassuré dans un premier temps lorsqu'il vit apparaître derrière son adversaire Utano, le Jûnin étant facilement visible étant donné qu'il s'éclairait lui-même et son chemin par le biais d'un kunaï lumineux. Néanmoins j'ai bien dit dans un premier temps, en effet il s'écoula que peu de temps avant qu'il n'envoie en direction de Miko un second kunaï qui paru bien familier aux yeux de Hiruzen, à tel point que même le voir à la lumière l'espace de quelques secondes entraîna immédiatement un déclic dans sa tête. Absolument tout lui revenait en mémoire, cette fameuse taupe du Genei Ryodan que les autorités n'étaient jamais parvenues à débusquer malgré tous leurs efforts, ce même individu qui avait offert cette fameuse arme spéciale à son équipe juste avant que la mission au pays des samuraïs ne débute. Ce puissant artefact qui avait non seulement paralysé Dentô Akeno, mais également entraîné l’échec total de leurs investigations à l'époque. Ce traître n'était donc ni plus ni moins que ce cher Utano lui-même, le kumojin qui selon Hiruzen était le moins susceptible d'être cet espion, et pour cause il lui avait tout de même sauvé la vie en le libérant des mains de sa propre organisation. Un sacré salopard si vous voulez l'avis du Seki, et il était clair que si la konohajin n'était pas aussi mal en point, il ne se serait pas gêné pour tenter de l'éliminer sur le champ.

Malgré il préféra garder son calme malgré toute l’incompréhension et la haine qui le rongeaient en ce moment-même, préférant ruser plutôt que de foncer tête baissée. Surtout que désormais la priorité n'était plus Kuro mais bien le félon qui en comparaison à son associé était bien plus gênant pour Kumo. C'est donc en profitant du fait que le nukenin soit encore entre eux et sa cible qu'il lança une multitude de shurikens sortis tout droit de ses poches, le but de la manœuvre étant de faire semblant d'être exténué pour sembler mal viser mais surtout pouvoir ainsi dévier à temps le kunaï détenant la puissance technique d'entrave qu'il avait déjà eu l'occasion de voir à l'oeuvre par le passé donc. Ainsi il posa le genoux à terre tout en respirant bruyamment après avoir réussi son coup et manqué Kuro qui en avait profité pour utiliser une seconde fois son puissant boost de vitesse pour regagner le fond de sa grotte. Puis d'un air tout à fait naturel et sincère, il s'adressa à Utano tout en continuant de faire semblant de devoir calmer son rythme cardiaque, ce qui au fond n'était pas tellement faux que cela:

"Ah Utano-sama vous tombez bien, comme vous pouvez le voir il nous a donné pas mal, je n'ai même plus assez de force pour viser correctement c'est pour dire. Il serait peut-être préférable que vous vous occupiez de lui, après tout il ne doit pas lui rester beaucoup de chakra non plus. Le souci c'est qu'il va falloir quelqu'un pour monter la garde au cas où Shiro ou un autre membre de la brigade n'arrive, en tant que senseur je pourrais le faire depuis ici si vous le souhaitez, pendant ce temps-là vous n'aurez qu'à finir le boulot avec Miko si jamais tu as encore assez de force l'Aburame."

Le soucis c'est qu'il n'avait absolument aucune idée de la manière dont il allait bien pouvoir faire passer le message à sa coéquipière sans que Utano ne le remarque mais surtout tente de la manipuler en retour. C'était une situation tellement frustrante qu'elle n'en était aaue plus dangereuse encore, il fallait impérativement qu'il calme de possibles soupçons du côté de son prochain adversaire, tout du moins le temps qu'il lui faudra pour pouvoir le poignarder par derrière. Et c'est ce qui le poussa à attendre la réaction des deux shinobis présents tandis que l'autre enflure devait être en train de leur préparer un piège, car oui il n'avait toujours pas oublié toute cette masse de chakra qui se trouvait à l'extrémité de son repère.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3537
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Mission Impact #5 ─ Groupe #3 Ven 22 Nov 2013 - 0:19

Ses yeux la piquant légéremment à cause de l’air asséché, elle se risqua une quinte de toux, se relevant alors que son assistant punk avait eu l’intelligence de continuer à mitrailler au hasard dans le doute. N’en avait-elle pas fini avec leur adversaire ? C’était pour dire le niveau de leur adversaire. Fichtre foutre. Ce nécromancien était coriace. Si Shiro arrivait à cet instant renforcer son allié … Ils étaient mal. Mais Kuro l’était lui aussi sans nul doute. Blessé au bras, son chakra sûrement largement diminué, il ne devait pas en menait large non plus.

    « C’est bon, ne le quittes pas des yeux plutôt le punk au lieu de t’inquiéter inutilement. »


Trop fière pour s’avouer affaiblie par sa soudaine dépense d’énergie, elle constata sans l’ombre d’un regret les nombreux petits corps carbonisés de ses insectes. Certains étaient encore allumés. Percevant un mouvement en face, elle capta la silhouette d’Utano qui les avait rejoint, quelle chance, Kuro serait bientôt neutralisé si cet Utano était aussi bon ninja que ce qu’il avait affirmé. Mais … Et Shiro ? Percevant l’échange entre les deux individus en face, elle n’avait malheureusement pas une visibilité très nette de leur échange même s’il était clair que le Jonin était hostile envers le rouquin.

    « Miko-san ! Attrapez ! »


Que … Un Kunai ? Pourquoi faire ? Elle n’avait que peu l’habitude de se battre de la sorte. Tendant la main vers l’objet qui lui venait de son allié, elle la retira vivement alors qu’Hiruzen le novice avait lancé ses shurikens. Qu- ? Interrompue par le passage de Kuro, elle pesta silencieusement pour elle-même. Il retournait se terrer au fin fond de sa grotte. Le rat. Mais au moins cela montrait bien à quel point il avait été poussé dans ses retranchements. Peut-être aurait-elle dû le suivre dans sa course… Elle aussi avait les moyens d’accélérer aussi rapidement que lui.

Continuant dans son froncement de sourcils, elle se tourna vers le punk qui avait l’air bien fatigué d’un coup alors qu’il fanfaronnait quelques secondes auparavant. Etait-ce vraiment louche, ou n’était-il comme elle le supposait qu’un gamin fraichement promu faisant de l’esbroufe depuis le début et qui se retrouvait enfin limité par ses réelles capacités ? Tiquant alors qu’il l’appelait encore par son prénom, elle se prononça enfin, blasée qu’on la traite comme une infirme.

    « Qu’Hiruzen reste seul alors que Shiro pourrait revenir … je ne pense pas que ce soit une bonne idée. De plus nous avons rencontré un cadavre à son effigie… Un clone ? Peut-être a-t-il eu conscience de notre présence et ne devrait-il pas tarder. Je vous laisse choisir si vous souhaitez rester ici ou descendre pour en finir avec ce nécromancien Utano, mais le gamin a raison, peut-être serait-il plus raisonnable de vous faire contribuer pour Kuro, d’autant plus qu’il a dû poser plusieurs autres pièges dans son antre plus bas. L’idée d’y descendre à trois vous parait-elle moins saugrenue cette fois ? »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1499

Message(#) Sujet: Re: Mission Impact #5 ─ Groupe #3 Dim 24 Nov 2013 - 17:32

- Shiro est mort, je l'ai tué quand il a essayé de rentrer ; il n'y a plus aucune garde à monter, on est tous ensemble sur le coup. Mais vous perdez un temps précieux en parole. On en a eu un, hors de question de laisser filer l'autre. Grouillez-vous.

Utano s'enfonça vers le fond de la grotte, dépassant ainsi les deux autres. Il fit mine d'ignorer l'arme qu'il avait voulu faire passer à Miko, mais il avait bien perçu le geste d'Hiruzen. Ce garçon avait fait preuve de lucidité, mais le jônin ne s'en voulait pas de s'être trahi à moitié. Ce climat de tension limiterait sûrement les capacités du jeune homme, et ajouterait beaucoup de piment à cette histoire.
Le regard des deux Kumojins se croisèrent. Désormais, chacun savait que même s'ils poursuivaient le même but final – éliminer Kuro –, il s'agirait de sauter à la gorge de l'autre à la première occasion.

Quelques zig-zags plus tard, le couloir déboucha sur une salle rocheuse aux dimensions spectaculaires. Mais l'obscurité en cachait tout le contenu... jusqu'au moment où des dizaines de torches sur les murs s'allumèrent en même temps, sous l'impulsion du katon de Kuro.


La grande salle vue de dessus:
 


Celui-ci se trouvait sur un îlot de calcaire, au milieu de ce qui semblait être un océan de crânes semi-décomposés et de membres en tous genres : pieds de sangliers, ossements d'humain et carcasses d'oiseaux plus ou moins monstrueux. Mais bien que n'appartenant plus au monde des vivants, ces éléments semblaient bouger, grouiller : animés par quelque technique sordide, les jambes et les boyaux s'agitaient comme une horde d'asticots, et les crânes les plus lisses se frayaient un chemin à la surface pour sautiller en fermant machinalement leur mâchoire comme des piranhas hors de l'eau.
Sur la droite de la salle, de gigantesques os étaient incrustés dans la paroi rocheuse, constituant ainsi une sorte de passerelle dangereuse qui s'élevait à une quinzaine de mètres au dessus de cette mer de chair.

- Bienvenu chez moi, voici la salle de jeux. Mauvaise nouvelle : vous ne pourrez pas me vaincre ici. Pas même toi, salaud, termina-t-il en s'adressant visiblement à Utano.

Pour toute réponse, Utano eut un sourire en coin.

- Miko-san, allons-y. Je l'attaquerai par derrière. Hiruzen... couvre-nous.

Le jônin s'engagea sur le premier gros ossement planté dans la paroi, et enjamba le vide pour bondir de l'un à l'autre. Autant rester loin de la chair en décomposition le plus longtemps possible.

Il voulait traverser la salle par le côté... mais Kuro ne l'entendait pas ainsi, et enchaînait déjà de nombreux mudras.

- Human Centipede no jutsu !!!

Du sol jonché d'ossements, on vit tout d'un coup s'extraire deux gigantesques masses, des élémentaires de corps humains encastrés les uns dans les autres sous la forme de deux grandes colonnes. Deux immenses scolopendres artificiels qui ondulaient, et qui étaient obligés de se courber pour ne pas cogner contre le plafond exagérément haut de cet affreux hangar naturel.

Chacun avait sa cible...

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3537
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Mission Impact #5 ─ Groupe #3 Lun 25 Nov 2013 - 11:49

Oserait-elle dire qu’elle n’était que trop peu surprise ? Devant ses yeux s’étendait à perte de vue des ossements en tout genre et des membres cadavériques éparpillés ci et là. Fronçant le nez, l’Aburame n’osait imaginer le genre de gaz qu’ils avaient relâché. Il ne restait plus que Kuro. Courage. Utano avait dit s’être débarrassé de Shiro et pourtant il ne semblait même pas blessé même légèrement. L’avait-il eu par surprise ? Grâce à son piège ? On lui répétait que Shiro était un senseur de talent alors pourquoi était-il mort sans se défendre ?

Dans quoi s’était-elle embarqué … Utano et Hiruzen qui étaient copains comme cochons au début de la mission à se défendre verbalement l’un l’autre se regardaient maintenant en chien de faïence. Et ce « salaud » comme si Kuro connaissait l’un des Kumojins… Louche, suspect, manque d’information. Tout y était. D’ailleurs Shiro et Kuro étaient-ils des déserteurs ? ç’aurait expliqué le fait que Kuro en connaissait un.

    «Qu’est-ce qu’il se passe à la fin ? »


Rivant pendant une demi-seconde son regard sur le Chunin aux cheveux verdâtre alors que l’autre venait de partir dans une ascension effrénée, l’Aburame fut comme appelée par un grondement sonore qui venait des restes de cadavre. Nécromancie bonjour … Sortant une pilule de l’une de ses poches, elle la consomma rapidement que déjà la masse informe fonçait dans sa direction. Il fallait vraiment être inhumain pour avoir l’idée d’assembler des cadavres de la sorte.

Evitant de justesse la colonne grouillante qui composait la sorte de ver géant à l’aide de réflexes accrus, elle en profita pour sauter sur cette surface mobile, s’aidant de son chakra pour y rester accrochée. C’était parti. Commençant à remonter jusqu’au tronc en courant, elle forma à ses côtés un clone, reliant sa propre main à la sienne pour en sortir une chaîne d’insectes les reliant toutes deux. Un mudra et les insectes se transformèrent en véritable chaîne au tranchant acéré. Un autre et la chaîne était imprégnée de chakra futon. Ne restait plus qu’à taillader en tronçons cette horrible structure. Courant en se croisant encore et encore de sorte à ce que la chaîne tranchante à la traîne découpe chair et os abandonnés, les deux Miko s’arrêterent avant la fin. Si elle tombait dans cette marée nul doute qu’elle aurait du mal à en sortir avec Kuro qui continuait à jouer les marionnettistes.

Ralentissant un tant soit peu pour laisser son clone se lancer dans les airs en premier en direction de Kuro, Miko le suivit également, s’appuyant durant son saut sur sa réplique pour sauter encore plus loin, encore plus. Elle espérait pouvoir en finir comme en témoignait l’amorce de son coup de poing de sa main non gantée. Son chakra n’en supporterait pas encore d’avantage, sauf si elle se cantonnait aux techniques de plus faibles rang… Mais face au nécromancien qui s’était révélé plus coriace que prévu...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Mission Impact #5 ─ Groupe #3 Lun 25 Nov 2013 - 21:48

Miko n'avait semblé se rendre compte de rien, pourtant la tension qui régnait était désormais bien palpable. En effet si Hiruzen s'était demandé dans un premier temps si sa légère mise en scène avait fonctionné en parvenant à tromper le Jônin de part une étourderie bien affichée, en effet il lui a lui-même semblé que c'était un peu trop gros mais surtout bien trop in-extremis pour que cela paraisse être le fruit du hasard. Il était clair qu'il n'y avait qu'une toute petite chance pour qu'il dévie sans le vouloir l’arme qui aurait sonné la fin de l'existence de Miko et indirectement la sienne. Néanmoins ce qui précédait encore plus intéressante, car si le chûnin aux cheveux verts n'avait toujours pas vraiment compris les intentions de Utano lorsqu'il se mit à trahir son propre allié sous ses yeux, il put se faire une idée précise de quoi il en retournait vraiment au moment où ce dernier leur avoua avoir éliminé Shiro de ses propres mains. La Brigade fantôme ou tout du moins son espion au sein de Kumo avait apparemment jugé qu'il était temps d'éliminer leurs deux électrons libres, sans doute pour s'être bien trop exposés au regard de leurs ennemis, les chances d'être capturé ayant alors été fortement décuplés. C'est ainsi que Hiruzen compris quelque chose d'encore plus important en croisant le regard de son ex-sauveur alors qu'il passait à côté de lui, il savait qu'il était désormais certain que c'était un traître mais pire encore le félon s'était rendu compte de cet état de fait, ce qui voulait dire que quoi qu'il arrivait dans les minutes à venir: l'un d'eux devrait mourir ici-même. Par la même occasion il remarqua que Miko avait finalement fini par se rendre compte de quelque chose.

D'ailleurs le Seki hésita un instant à tenter de le poignarder dans le dos une fois qu'il le dépassa, malheureusement au vu du climat actuel il était clair que sa cible se tenait sur ses gardes, mais ce qui importait le plus était que son allié konohajin même si elle se doutait de quelque chose ne comprendrait forcement pas ce geste comme il le faudrait. Il courrait alors le risque qu'elle se méprenne gravement en pensant que c'est lui le traître et non l'inverse. Qu'importe il n'était pas ninja pour rien, il saurait attendre patiemment son heure dans l'ombre, et il était sûr que dès qu'il en aurait l'occasion cet homme regrettera amèrement d'avoir trahi sa confiance ainsi que celle des autres villageois et de sa nation dans sa globalité. C'est donc sans un mot qu'il s'engagea à son tour sur le chemin qu'avait emprunté juste avant Kuro, et ce jusqu'à déboucher sur une grande salle tout simplement abominable, le nukenin siégeant sur une formation de calcaire au milieu d'un véritable océan de chair et d'ossements de toutes sortes. Ce vaurien n'avait semblerait-il pas apprécié le geste de son ancien compagnon qui se dressait maintenant face à lui avec sans aucun doute la ferme intention de l'éliminer comme il l'avait fait d'après se dires avec le troisième lascar. Hiruzen était tout de même satisfait que Utano soit un double traître aujourd'hui, si cela n'avait pas été le cas il aurait sans aucun doute terrassé le duo Seki-Aburame avec l'aide des deux autres.

C'est alors qu'Utano donna le top départ de l'assaut sur Kuro, demandant à Miko de le soutenir tandis que Hiruzen devait les couvrir, malgré tout le chûnin aux cheveux verts put bien sentir la légère hésitation dans sa voix, et il avait bien raison d'hésiter puisque l'heure de le mettre lui aussi hors d'état de nuire avait enfin sonné. En effet alors que les deux combattants se précipitaient vers leur cible, cette dernière fit jaillir de son bassin cadavérique deux horreurs avec pour objectif de les cibler avec. Ainsi Hiruzen ne mit pas longtemps à prendre sa décision finale, entre protéger sa coéquipière et la jouer sournoise, son choix se porta bien évidemment sur la deuxième option dans le but de profiter de inattention de la jeune femme pour opérer ni vu ni connu. Car si elle semblait tout à fait à même de se débrouiller toute seule, Utano quant à lui n'avait pas encore éliminé le projectile qui lui fonçait dessus, et sans le savoir Kuro allait effectuer une attaque combinée avec le Seki. D'un simple mudra le chûnin profita que sa cible soit obnubilée par la masse de chair pour faire jaillir des parois quatre chaines qui vinrent agripper ses poignets et ses chevilles, et ce juste avant que d'autres ne viennent en faire de même avec son cou et son buste pour le plaquer violemment contre la paroi et ainsi tenter de l'immobiliser complètement. Le suel point négatif étant qu'il devait de son côté maintenir continuellement sa technique d'entrave si il voulait qu'elle fonctionne, c'est d’ailleurs pourquoi cette situation était la plus adéquate pour s'en servir, à voir maintenant si cela allait porter ses fruits.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1499

Message(#) Sujet: Re: Mission Impact #5 ─ Groupe #3 Mar 26 Nov 2013 - 1:14

Comme des serpents fantomatiques, les chaînes s'étaient emparées d'Utano et de sa mobilité alors qu'il s'était arrêté sur un os géant. Il était solidement ficelé au mur, le scolopendre de cadavres ne pouvait pas rêver d'une proie plus facile : il se courba, et chargea à l'horizontale droit dans sa direction.
Un bref sourire illumina le visage du jônin alors que son chakra se déployait. Heureusement, il n'avait pas besoin de ses mudras pour ça.

Lorsque la tête de la chenille de chair le percuta contre la paroi, la secousse s'accompagna d'un nuage... de spores. Quand il se dissipa, on pouvait apercevoir Utano en proie à une certaine douleur, mais le corps qui l'agressait était plus mal en point que lui : sa peau morte s'était brusquement réchauffée, elle était recouverte d'un tapis vert-noir qui se propageait à vue d’œil sur tous le reste de la chaîne de cadavres. Des moisissures s'emparaient bientôt de toute la colonne, jusqu'à sa base, dans l'océan de matière organique.


L'autre mille-patte humain, sous l'assaut du fil d'insectes, s'était vu dévoré et sectionné en de multiples morceaux de cadavres concaténés qui retombèrent au sol pour retrouver leur place dans le commun des immortels.
Kuro comprit qu'il aurait dû y aller plus fort lorsqu'il vit l'efficacité avec laquelle cette acrobate aux insectes s'était rendue jusqu'à lui en balayant son attaque comme la plus banale des formalités. Ce fut son clone qui lui arriva dessus en premier ; il évita sa frappe avec un bond et contre-attaqua en lui vomissant trois boules de feu à la figure. L'agglomérat d'insectes brûla sous ses yeux, mais ce mouvement lui avait coûté l'attention nécessaire pour esquiver le gant de l'autre... mauvaise gestion des priorités, ou lecture erronée du combat ; après tout, il n'était pas senseur comme Shiro, distinguer le clone de l'original était un challenge pour lui, encore plus lorsqu'ils s'étaient volontairement entremêlés à la façon des gobelets dans les habituels tours de passe-passe des charlatans.
Dans un ultime réflexe, il se courba en arrière pour l'esquiver, mais trop tard. Sa côte était touchée. Cette fois-ci, il hurla sa douleur. Il était à terre, sur la plate-forme rocheuse.

Pourtant, il lui restait un bras valide.
Presque sans s'en rendre compte, il l'avait planté dans celui de son assaillante, près de la clavicule. Même dans la douleur, même à terre, il retrouvait le sourire. Le poison paralysant qu'il avait libéré de ses ongles allait lentement de répandre dans le mystérieux corps de Miko. Elle était pourtant au dessus de lui, donc toujours en position de force, mais la précieuse salle de jeu du déserteur lui offrait l'avantage décisif dans ce test d'endurance.

- Bien tenté, sorcière... Mais c'est trop tard.

Les membres rampants, les intestins grouillants et les ossements perdus alentours s'étaient déjà emparés de l'îlot rocheux, et de toute l'énergie morte qui les animait, ils abordaient maintenant le corps de Miko pour la recouvrir. La plus froide et la plus angoissante des étreintes imaginable. Kuro n'avait plus qu'à plus qu'à attendre que cette armée de chair rampante étouffe cette Konohajin de malheur.
Il se mit à ricaner... mais s'arrêta bien vite.

- Oh bordel, c'est pas vrai..

Au sol, lui aussi était immobile. La partie de l'îlot que la chair morte n'avait pas infestée était recouverte d'un tapis de champignons qui s'élargissait dangereusement, jusqu'à empiéter sur le corps de Kuro. Plus possible de bouger un pouce. Presque plus...


Dans cette situation et à cette distance, Utano avait beaucoup de mal à garder sa technique active. Ses moisissures n'étaient pas vraiment dangereuses, mais elles pouvaient occuper une place monstrueuse en un rien de temps, et désormais elles maintenaient Kuro plaqué au sol. Elles étaient remontées le long du mille-patte de chair, avaient traversé le lac de chair jusqu'au rocher pour atteindre le nécromancien, mais pour le jônin cette mesure très chakraphage était dure à prolonger vu l'immobilisation dans laquelle le maintenait Hiruzen.

- Miko-san, tuez-le !!! Je ne pourrai pas le garder comme ça longtemps !!!

Puis il lança un regard froid à Hiruzen. Malgré les dégâts infligés par la colonne de morts-vivants (qui trônait toujours à ses côtés, recouverte de son moisi), il savait qu'il pourrait briser ces chaînes en relâchant sa technique, mais il se demanda comment les choses allaient tourner.

- Si tu ne me laisses pas un minimum de mouvement, elle va y peut-être y passer, Hiruzen. Es-tu à ce point rancunier pour prendre ce risque ?

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Mission Impact #5 ─ Groupe #3 Mer 27 Nov 2013 - 14:52

La stratégie de Hiruzen porta finalement ses fruits, la chenille de chair ayant réussi à toucher Utano sans qu'il ne puisse esquiver en raison des chaînes de chakra qui limitaient presque complètement ses mouvements. Néanmoins il fut plutôt déçu en constatant que malgré des dégâts apparents, le Jônin était parvenu à anéantir son assaillante par le biais de ce qui lui semblaient être des spores, ces derniers infestant son corps à vu d’oeil en faisant moisir toute la chaîne de chair devenue alors putride à un point où on aurait pu se demander ce que le chûnin faisait au milieu de tous ces utilisateurs de techniques encore plus répugnantes les unes que les autres. Se permettant alors de jeter un regard furtif en direction de la seule personne qu'il ne cherchait pas à éliminer et qui ne cherchait pas à l'éliminer en retour, il constata avec stupeur que malgré sa vivacité elle semblait avoir encaissé un coup qui même si les apparences semblaient ne pas donner lieu de s’inquiéter plus que cela, firent jaillir dans son crâne un idée toute simple à savoir qu'elle avait à faire à un nécromancien et de ce fait un potentiel utilisateur de poisons aussi divers que variés. Et il semblait ne pas se tromper en affirmant qu'elle avait eu le droit à une dose généreuse de ce type de produit, et ce tandis qu'elle se faisait peu à peu submerger par une masse cadavérique sans même bouger d'un pouce. Sans doute était-elle sous l’emprise d'une toxine paralysante ou au moins quelque chose qui s'en rapprochait. Par ailleurs cette saleté de nukenin qui ricanait depuis tout à l'air rien qu'à l'idée de la voir trépasser sous se yeux finit par se stopper nette dans son extase personnelle dès qu'il aperçut en même temps que le Seki de la moisissure sur la majeure partie de la masse de chair alors qu'une importante quantité de champignons empiétait déjà sur son propre corps. C'était évidemment un coup signé Utano, et qui en le voulant ou non allait sans doute permettre à l'Aburame de survivre.

Néanmoins tout reposait sur Hiruzen qui maintenait depuis tout à l'heure l'emprise de ses chaînes, ce dernier qui même si il désirait plus que tout voir sa cible actuelle répondre de ses actes que se soit au combat ou devant un tribunal, n'était tout de même pas aliéné par sa récente découverte pour aller jusqu'à sacrifier ainsi la vie d'une allié juste pour le plaisir de tous les voir mourir. Malgré tout il était clair qu'au de sa position actuelle il ne pourrait pas faire grand chose pour l'aider directement, ainsi il opta pour une prise de risque en relâchant d'un coup son emprise juste après que leurs regardes se soient encore croisés et que ce dernier avoua implicitement pour la première fois depuis le lancé de kunaï qu'il était bel et bien cette ordure qui les avait piégé lui et Dento Akeno. S'en suivant une courte réplique de sa part, le tout dit avec le plus de froideur possible alors qu'on pouvait clairement voir dans ses yeux la forte haine qui l'emplissait à ce moment:

"On va bien voir si il reste quelque chose de bon à récupérer chez toi !"

Bien entendu si son attention ne se portait plus désormais sur l'allié de Konoha, ce n'était que pour mieux surveiller Utano et intervenir si il jugeait cela nécessaire, le tout étant de savoir si oui ou non il avait eu raison d'accorder cette liberté d'agir à cet homme.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3537
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Mission Impact #5 ─ Groupe #3 Jeu 28 Nov 2013 - 23:40

Allait-elle mourir ainsi ? Elle avait été bien futée de tourner en ridicule Onpu pour sa prise de risque inconsidérée à l’époque, mais elle, qu’avait-elle fait ? Au moins finirait-elle en faisant ce qu’elle savait faire de mieux : défendre ses idéaux et ceux de son village. Il était certain qu’elle avait tout donné pour un village autre que le sien et la sécurité de villageois autres que ceux Konohajins ou même du pays du feu, mais elle ne le regrettait pas. A la vue des ossements et autres restes, elle s’était rendue compte de la nécessité d’éliminer définitivement ce nécromancien. L’autre avait déjà été abattu. N’en restait plus qu’un. Le pire. Celui qui avait amené ici et assemblé un tel amas de restes et d’ossements. Combien parmi ceux-ci étaient humains ? Au moins Kumo serait-il débarrassé de cette menace. Et avec le village caché des nuages, celui de la feuille qui avait décidé envers et contre tout de rester allié avec ses homologues de la foudre.

Peut-être qu’Onpu avait-il raison. Peut-être était-ce trop réducteur de ne désirer que la prospérité d’un village et d’un seul. De toute sa carrière elle n’avait jamais voulu autre chose que le bien de son village, puis de ses villageois. Ses missions et relations qu’elle avait commencé à tisser avec les autres membres extérieurs de son clan, tout cela l’avait changé progressivement sans qu’elle s’en rende compte. Elle avait beau continuer à se donner l’image de cette femme forte, méprisante et froide que rien n’atteignait et pour qui les ordres de ses supérieurs valaient plus que tout, elle avait évolué, avait dépassé tout cela, sans pour autant voulu que les autres ne s’en rendent compte. Coriace et pourtant. Misory, Nikkou, Suguato, Daiki, Chô, et d’autres avaient participé à leur manière à la mise à bas des barrières émotionnelles qu’elle avait créées entre elle et le reste du monde depuis sa perte, que ce soit par leur amitié, leur confiance, ou bien même la colère ou l’inquiétude qu’elle avait éprouvé à leurs égards. Mais ceux qui avaient le plus compté restaient tout de même ceux qu’elle s’était mise en tête de materner malgré son échec passé. Onpu, Maïka, la Racine dans sa globalité, les habitants de Konoha, qu’ils soient ninjas ou non, et bien sûr Ryosei, nouvel orphelin sur qui elle avait accepté de veiller. Si tout avait été différent, son enfant aurait eu l’âge de ce garçon en toute logique, ou s’en serait approché.

La poitrine compressée, le souffle coupé alors que la masse continuait de grimper sur son corps immobile et de recouvrir les dernières parcelles de son corps jusqu’à présent libres, elle se dit voir la lueur des torches pour la dernière fois alors que son regard croisait celui pervers de son assaillant blessé et en piteux état. S’excusant auprès des personnes pour qui elle avait failli à moitié, elle sentit l’emprise se détendre, se resserrer, puis se redétendre. Suffoquant et grimaçant de douleur, elle ne comprenait pas pourquoi son adversaire n’en finissait pas avec elle. Occupé avec ses alliés ? Se laissant aller à rouvrir les yeux, elle constata avec stupeur que l’amas sanguinolent du début avait pris une déplaisante teinte violacée caractéristique d’un certain type d’insectes qu’elle abritait également en elle. Sa main droite. Celle qui n’était plus gantée à cause de sa brûlure. Celle la même avec laquelle elle avait espéré rentrer en contact avec la peau de Kuro. Ses insectes. Elle en avait perdu le contrôle. Ceux-ci avaient toujours été une menace pour elle et tout autre organisme vivant. Il lui avait fallu une patience d’un autre âge et de multiples expérimentations pour pouvoir élever une telle espèce, et surtout pour que celle-ci ne s’en prenne pas à elle. Rassurée alors que boyaux et membres se faisaient infecter et dévorer lentement mais sûrement par ses nano-insectes –de quoi la sauver d’un étouffement et d’un broyage en règles-, elle tomba malgré elle sur un tapis violâtre. La technique avait été relâchée. Se reproduisant rapidement, elle n’était plus en mesure de rappeler ses dangereux hôtes, de les stopper. Le voulait-elle seulement ? Ils étaient l’arme contre laquelle même Kuro ne pourrait pas se défaire. Voraces, trop longtemps retenus, et se propageant d’un organisme vivant à un autre en s’attaquant directement aux cellules de ceux-ci, elle vit la tâche violette se répandre autour d’elle –ou du moins une partie, présupposant que la vague violette s’étendait de toute part. L’amas de chair en décomposition serait un repas de choix pour ses insectes qui auraient tôt fait de tout contaminer, et l’éclatement de la technique qui l’emprisonnait leurs avaient permis de se propager encore plus rapidement depuis les membres infectés qui avaient été relâchés dans la fosse ou plus simplement sur l’étrange tapis de moisissure qui lui faisait face.

Qu-… Le faciès orienté en direction de ses alliés et d’une partie du corps de Kuro, elle en déduisit que l’un des deux Kumojins était à l’origine de cette technique qui avait forcé Kuro à ne pas en finir avec elle. Utano ? Le punk était trop jeune et son clan ne se prêtait pas à de telles pratiques normalement. Les micro-organismes composant le tapis de moisissure commençant à être détruits par ses insectes, elle se doutait que ces derniers ne tarderaient pas à remonter jusqu’à Kuro. Tout comme ils risquaient de remonter jusqu’au Jonin allié. Ses lèvres tentèrent de bouger afin d’avertir le shinobi mais seul un son guttural parvint à sortir. Le poison qui l’avait infecté serait-il de courte durée ? Le travail était-il vraiment fini ? Ses forces la quittaient. Tout comme son chakra. Epuisée, blessée, elle espérait en voir le bout. Peut-être aurait-elle finalement la chance de rectifier son incompétence, de s’améliorer. D’aspirer à devenir la personne vers laquelle elle tendait depuis un moment. Miko.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1499

Message(#) Sujet: Re: Mission Impact #5 ─ Groupe #3 Mar 10 Déc 2013 - 5:07

Ce qui arrivait était un feu d'artifice biologique, une guerre microscopique. Libéré des chaînes de chakra, Utano remplit son contrat et concentra son énergie sur le tapis de moisissures pour le développer à distance sur le corps de Kuro et le maintenir immobile, mais de là où il était, il ne pouvait voir qu'une masse mauve se déployer.

Kuro, lui par contre, était aux première loges.
Ses bras, son torse étaient retenus par les champignons qui lui avaient littéralement poussé dessus. L'Aburame était à portée de doigts, et il n'arrivait même pas à l'atteindre. Elle était paralysée, mais arrivait quand même à le dominer. Elle était couverte de chair putride et d'ossements, mais c'était bel et bien elle qui déployait la mort sur son adversaire, et non pas l'inverse.


- Grognasse !!! Dégage, tu ne sais pas ce dont je suis capable !!!

Presque conscient que la carte de l'intimidation était bien insignifiante, il leva les yeux vers Utano.

- Tout ça c'est ta faute !!! T'aurais jaa !!!! AA !! AAAAAAAA !!!! AAAAaAaAaaaAAA !!!

Les premiers nano-insectes avaient traversé la forêt de champignons, ils s'attaquaient au corps du nécromancien. Et pas par la partie la moins sensible.

Le corps du roux s'anima de spasmes violents pendant quelques secondes, ponctuant ses hurlements d'agonie, avant d'y mettre un point final. Il mourut les yeux ouverts, un mucus jaunâtre lui échappant de la bouche.

Miko avait abattu son joker. Et son joker remontait à une vitesse dangereuse le long de la chaîne de cadavres moisis d'Utano ; il jugea bon de s'en délester, et laissa tomber la chenille de zombies dans l'océan de chair, qui malgré la fin du règne de Kuro dans ces sombres lieux, continuait de grouiller.

Le jônin s'adressa à Hiruzen.

- Bien, je suppose que l'on peut dire « mission accomplie ». N'est-ce pas ?

Il le regarda droit dans les yeux, reprenant son souffle. « je vais te tuer », pensait-il. « Je vais te tuer, et la tuer elle. Je vais prétendre que toi et Miko-san avez été abattus par les ennemis, et rentrer au village ». « Utano. » « Utano ! »

« Utano ! T'es où bordel ? »

C'était la pensée d'Aae. Un des agents de communication de la brigade. Il s'adressait à lui par télépathie.

« Chez Kuro et Shiro... »

« Qu'est ce que tu glandes là bas ? Le QG est attaqué, on a besoin de toi !! »

« Besoin de moi ? Machi m'avait dit qu'elle s'occupait de tout. »


« Qu'elle s'occuperait de quoi ?? Attends... vous étiez au courant? T'étais au courant et t'as prévenu personne ? »

« Si, je l'ai prévenue elle! Elle m'a.. »

Immobile.
Non, elle n'avait prévenu personne.
Elle lui avait dit qu'elle le ferait, mais elle ne l'avait pas fait.

« Qu... quels sont les dégâts ? »

« Tu te fous de ma gueule ? Les deux tiers des brigadiers sont morts !! La fonderie est à feu et à sang !!! Grouille-toi, on tiendrphssssssshhhssssssssss

La communication fut rompue. Aae venait de subir la colère d'un Bakushô.

Et voilà.
L'arroseur arrosé.
Lui, la taupe, le détenteur de la vérité sur l'attaque surprise du QG par Kumo et Konoha, avait placé toute sa confiance en Machi. En échange, elle lui avait offert une mission spéciale pour éliminer le duo infernal Kuro/Shiro, et surtout pour ne pas l'avoir dans les pattes pendant qu'elle regardait le Genei Ryodan imploser devant ses yeux.

Ce qu'il avait entendu : « Une embuscade ? Voilà qui est gênant. Enfin, nous les accueillerons en bonne et due forme. Oh, et emmène donc de bons shinobis alliés avec toi dans une mission spéciale pour butter Kuro et Shiro pendant leur opération, ça sera ça de moins à gérer pour nous. »

Ce qu'il aurait du entendre : « Une embuscade ? Mais oui, c'est bien. Va jouer ailleurs. Oh, et va trucider les deux autres nouilles tant qu'à faire. »

Bien sûr, il n'avait pas bougé depuis tout à l'heure. Il continuait de regarder Hiruzen, sans un mot. Mais désormais son regard était vide. Vide de toute volonté, de toute rancœur. Car le Genei Ryôdan avait sombré. Et c'était sa faute.

Non, c'était celle de Machi. Irresponsable traîtresse, félonne parmi les félons.


En soi, cela ne changeait rien à la situation. Il avait toujours intérêt à tuer Hiruzen, puis achever Miko, puis rejoindre Kumo. Mais en quel honneur ? Pour une brigade qui était finalement bel et bien devenue fantôme ? Retourner docilement au service de cette guenon d'Otenba alors que tout ce pour quoi il s'était battu venait de tomber en lambeaux ?

Jamais.

Il soupira.

- Hiruzen. Ce n'est que partie remise.


Et il écarta les mains, relâchant un gigantesque nuage de spores qui se déploya comme une bourrasque.
Ce Seki, il ne se le sortirait pas de la tête aussi facilement. Il serait une cible prioritaire, une des nombreuses têtes qu'il chasserait pendant la longue et dure vie de nukenin qui l'attendait désormais... Mais pour l'heure, il n'avait plus le cœur à tuer qui que ce soit.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Mission Impact #5 ─ Groupe #3 Mer 11 Déc 2013 - 14:45

Apparemment le chûnin avait finalement eut raison de délivrer Utano qui remplit sa part du marché en paraissant agir à distance sur son tapis de champignons, ne faisant alors que renforcer son étreinte sur son allié d'hier à savoir Kuro. Néanmoins ce qui intrigua le plus le kumojin au moment où il reporta son regard sur la femme aux insectes ainsi qu'à leur cible initiale, était non pas le fait de constater que les deux étaient désormais à peine visibles en raison d'un imposant tapis de chair mélangé à de la moisissures mais bien cette étonnante vague violette qui semblait peu à peu dévorer ce si reluisant mélange capacités aussi dégoûtantes les unes que les autres aux yeux de Hiruzen. C'est donc seulement après quelques instants qu'il put apercevoir non sans joie le corps inerte de cette enflure de nukenin pour qui il avait tout de même ressenti jusqu'à maintenant une certaine rancœur, en tout cas pas suffisamment pour sauter aux anges mais assez pour ne ressentir aucune pitié à la vue de sa physionomie ravagée par la contre-offensive de son groupe. Par ailleurs en parlant de groupe, son attention se déporta encore une fois sur celui qu'il aimait à présent appeler le traître. Eux aussi avaient des comptes à régler, et à en juger par la tête qu'il tirait il était prêt à retourner sa veste une fois de plus. Sans doute avait-il prévu d'éliminer Miko désormais vidée de ses forces juste après s'être chargé du Seki, lui permettant ainsi de continuer à prétendre être un fidèle shinobi de la Foudre sans que quiconque ne puisse se douter de quoi que se soit. Et malgré l'avantage que donnait le terrain à Hiruzen du fait de la distance ainsi que du gouffre qui les séparaient, il n'était lui-même pas en mesure de savoir si oui ou non il avait une chance de l'emporter en sauvant par la même occasion les intérêts de l'alliance et plus important encore sa propre vie.

D'ailleurs dès qu'il eut terminé de prononcer sa petite réplique tout à fait ironique, le Seki se préparait déjà à utiliser son plus puissant jutsu sans même lui laisser une seule chance de prendre l'initiative dans cet éventuel affrontement. Tout du moins jusqu’à ce que les événements prennent une tournure qu'il n'aurait jamais pu imaginé, en effet ce regard de tueur qu’avait Utano depuis tout à l'heure, et bien il avait tout simplement disparu pour ne laisser place à absolument aucune volonté de combattre. Si bien ce qui n'était qu'une simple impression laissa bientôt place à une véritable certitude, Utano avait préféré prendre la fuite plutôt que de se battre comme un homme. Le Seki ne se rendit compte de cela qu'au moment où le nuage de spore qu'avait déployé son ennemi et duquel il s'était éloigné au maximum avait fini par se dissiper complètement, cette simple vérité lui sautant encore plus aux yeux dès lors qu'il s'était servi de son côté de sa technique de repérage sensoriel de tout à l'heure à partir du moment où la technique de camouflage avait été déployée. C'est d’ailleurs à partir de l'instant où il comprit qu'il aurait assurément la vie sauve ce jour-là que toute son attention revint sur sa coéquipière qui semblait d'après son repérage chakrastique être la source de la si destructive vague violette. Jugeant alors qu'il était préférable de garder ses distances le temps que les choses se calment, il prit tout de même la peine de crier d'une voix mêlant joie et descente de stress juste après avoir repris son souffle:

"Sa va l'Aburame ? Se serait pas mal si tu annulais ta technique, comme ça l'on pourra tous rentrer chez nous avec le sentiment d'avoir accompli une mission qui a bien failli nous coûter la vie."

Bien entendu dans ses dernières paroles il faisait bien plus référence au félon qu'aux duos de criminels qu'ils étaient venus débusquer jusque dans ce repère maudit, un homme qu'il se ferait une joie de traquer à son tour dès lors que les autorités seront informés de ce qui venait de se passer ici.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Mission Impact #5 ─ Groupe #3

Revenir en haut Aller en bas
 

Mission Impact #5 ─ Groupe #3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kaminari no Kuni :: Montagnes de Kaminari no Kuni-